Notice descriptive Lot 17 CVC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Notice descriptive Lot 17 CVC"

Transcription

1 Date Janvier 2011 Emetteur Affaire CDA Phase APD Echelle - Numéro Indice - Désignation Notice descriptive Lot 17 CVC Reconstruction du collège Descartes à Antony Maître d'ouvrage Département Hauts de Seine (92) 2/16, boulevard Soufflot Nanterre cedex Tél : Fax : Utilisateur Collège Descartes 19, Avenue Lavoisier Antony Tél : Fax : Contrôleur Technique BATIPLUS 3 rue de Verdun Noisy le Roi Tél : Fax : A.M.O. H.Q.E. QUALICONSULT 50/58 rue du Pont Colbert Versailles Tél : Fax : Coordinateur SPS COSSEC avenue du Centre Montigny le Bretonneux Tél : Fax : Architectes Architectes TOA architectes associés CK Architectures 27 ter rue du Progrès Montreuil Cedex 36 boulevard de la Bastille Paris Tél : Fax : Tél : Fax : Paysagiste Paysage & Lumière 5 rue Trousseau Paris Tél : Fax : Economiste RPO 7 rue Armand Moisart Paris Tél : Fax : BET Structure, fluides et électricité IBAT 10 avenue du Val Fontenay Fontenay sous Bois cedex BET Environnement SOLENER 48, rue Gustave Nadaud Lille Tél : Fax : Tél : Fax : BET Acoustique PEUTZ & Associés 10 b rue des messageries Paris Tél : Fax : Cuisiniste ARWYTEC 17 rue de Montreuil Paris Tél : Fax : Prévention Incendie, Accessibilité et SSI BATISS 16 impasse Delépine Paris Tél : Fax :

2 Page 2/57 S O M M A I R E Pages 1. SPECIFICATIONS GENERALES OBJET DU PRESENT LOT CONSISTANCE DU LOT PROGRAMME DES TRAVAUX NORMES ET REGLEMENTS BASES DE CALCULS ENERGIE ET FLUIDES DISPONIBLES CLASSEMENT DE L'ETABLISSEMENT CONDITIONS EXTERIEURES CONDITIONS INTERIEURES RENOUVELLEMENT D'AIR NEUF CALCULS THERMIQUES CALCULS THERMIQUES REGLEMENTAIRES SUIVANT LA RT CALCULS D'EXECUTION POUR LA DETERMINATION DES PUISSANCES CHAUDES DES TERMINAUX ISOLATIONS ET MENUISERIES VITESSE ET PERTE DE CHARGE DE CIRCULATION DANS LES RESEAUX AERAULIQUES CONDUITS D AIR A BASSE PRESSION CONDUIT D'AIR A MOYENNE PRESSION CALCULS D'EXECUTION POUR LA DETERMINATION DES PUISSANCES CHAUDES DES TERMINAUX HYDRAULIQUES DESENFUMAGE DÉSENFUMAGE DES LOCAUX LE NÉCESSITANT DÉSENFUMAGE DU PARKING CONDUIT D'AIR POUR LES INSTALLATIONS DE DÉSENFUMAGE MÉCANIQUE : BATTERIES D'ECHANGES THERMIQUES SUR L'AIR FILTRE SUR AIR VENTILATEUR NIVEAU SONORE RÉCAPITULATION DES DÉBITS D'AIR TRAITÉS MINIMUM ERREUR! SIGNET NON DEFINI ESTIMATIONS DES PUISSANCES MINIMUM DES BATTERIES CHAUDES DES CTA (HORS SURPUISSANCE) ESTIMATIONS DES PUISSANCES DE PRODUCTION DESCRIPTION DES INSTALLATIONS PRODUCTION DE CHALEUR PAR CHAUFFERIE GAZ CHAUDIÈRES GAZ A CONDENSATION CONDUIT DE FUMÉE SÉCURITÉ DE L'INSTALLATION ALIMENTATION GAZ CHAUFFERIE CIRCUITS CHAUFFAGE PROTECTION ET VIDANGE DES INSTALLATIONS TUYAUTERIES ROBINETTERIE PEINTURE CALORIFUGE ÉQUIPEMENTS ELECTRIQUES OUVRAGES DIVERS EN CHAUFFERIE PRODUCTION ECS PRODUCTION ECS CUISINE PRODUCTION ECS SOLAIRE CUISINE PRODUCTION ECS GYMNASE DISTRIBUTION DE CHALEUR CHAUFFAGE STATIQUE DES LOCAUX CHAUFFAGE STATIQUE PAR RADIATEURS EN ACIER LISSE... 33

3 Page 3/ CHAUFFAGE STATIQUE PAR RADIATEURS EN ACIER STANDARD CHAUFFAGE STATIQUE DES SALLES DE D'ENSEIGNEMENT PAR PANNEAUX RAYONNANTS CHAUFFAGE STATIQUE DU GYMNASE PAR PANNEAUX RAYONNANTS CHAUFFAGE STATIQUE PAR PLANCHER CHAUFFANT TRAITEMENT DOUBLE FLUX DES LOCAUX TRAITEMENT DOUBLE FLUX DES SALLES D'ENSEIGNEMENT TRAITEMENT DOUBLE FLUX DE LA ZONE ADMINISTRATION ET CIO TRAITEMENT DOUBLE FLUX DE LA ZONE GYMNASE TRAITEMENT DE LA ZONE RESTAURATION - SALLE A MANGER TRAITEMENT DE LA DISTRIBUTION SCRAMBLE EXTRACTION DISTRIBUTION SCRAMBLE TRAITEMENT DE LA LAVERIE EXTRACTION LAVERIE TRAITEMENT DE LA SALLE A MANGER ET DES LOCAUX ANNEXES DESENFUMAGE SALLE A MANGER ET DISTRIBUTION SCRAMBLE TRAITEMENT DU LOCAL POUBELLES VENTILATIONS MECANIQUES CONTROLEES VMC DES BLOCS SANITAIRES ADMINISTRATION OU ELEVES VMC DES VESTIAIRES / SANITAIRES RDC VENTILATIONS DES LOCAUX TECHNIQUES LOCAUX TECHNIQUES DIVERS LOCAUX TECHNIQUES CTAN VENTILATION DU PARKING EN SOUS SOL AMENÉE D'AIR NEUF PARKING EXTRACTION PARKING REGULATION GTC GÉNÉRALITÉS BUS DE SUPERVISION POSTE DE SUPERVISION LOGICIEL DE SUPERVISION AUTOMATES LES CAPTEURS ACTIONNEURS LISTE DE POINTS CHAUFFAGE ET VENTILATION DES 6 LOGEMENTS CHAUFFAGE DES LOGEMENTS PRODUCTION D'EAU CHAUDE SANITAIRE VENTILATION MECANIQUE CONTROLEE... 57

4 Page 4/57 1. SPECIFICATIONS GENERALES 1.1. OBJET DU PRESENT LOT Le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) concerne les travaux du lot CVC relatifs à la Reconstruction du Collège DESCARTES 19 avenue Lavoisier à ANTONY (92160) CONSISTANCE DU LOT Le présent lot est constitué : - du présent cahier des charges, - des plans de principe au 1/100 : CV 01 Sous-sol CV 02 Rez-de-chaussée CV 03 1er étage CV 04 2ème étage CV 05 Terrasse 1.3. PROGRAMME DES TRAVAUX Les travaux de réalisation de ces installations comprennent principalement : - Mise en place d'une chaufferie gaz à condensation bas NOX pour la production de chaleur permettant l'alimentation des planchers chauffant, des radiateurs, des panneaux rayonnants et les batteries des CTA (centrales de traitement d air) des différentes entités - Mise en place de panneaux rayonnants eau chaude pour le gymnase et les salles de classe - Mise en place de radiateurs acier eau chaude pour les bureaux, les sanitaires et les circulations zone enseignement - Mise en place de radiateurs acier eau chaude dans les logements - Mise en place de plancher chauffant eau chaude dans les salles à manger, les vestiaires et douches du gymnase et le CDI - Mise en place d une CTA double flux pour le traitement d air neuf hygiénique du gymnase et vestiaires - Mise en place d une CTA double flux pour le traitement d air neuf hygiénique du pole administration - Mise en place d une CTA double flux pour le traitement d air neuf hygiénique du pole unité pédagogique et vie scolaire - Mise en place de CTA double flux pour le traitement d air neuf hygiénique du pole enseignement - Mise en place d une CTA double flux pour le traitement d air neuf hygiénique du pole restauration - Mise en place d une CTA et de deux extracteurs associés pour le traitement d air neuf hygiénique et l'extraction des hottes du pole cuisine et laverie-plonge - Rafraichissement du local poubelles par split system - Mise en place de VMC pour les sanitaires - Mise en place de chaudières individuelles à ventouse verticale pour le chauffage et l'ecs des logements - Mise en place de radiateurs acier eau chaude pour les logements - Mise en place de VMC pour les logements - mise en place d un désenfumage mécanique de la salle à manger de la zone restauration et le parking en sous-sol - Mise en place des réseaux GAZ des logements et de la chaufferie GAZ depuis le coffret de coupure en limite de propriété - Mise en place d'un système de désenfumage mécanique du parking en sous sol avec compensation d'air neuf naturelle

5 Page 5/ NORMES ET REGLEMENTS L'entrepreneur devra se référer aux normes, règlements, fascicules de documentation en vigueur. L'entrepreneur devra tenir compte en particulier des textes suivants : DTU, Normes Françaises, Cahier des Charges du CSTB, Législation du Travail, Arrêtés Circulaire, etc... qui régissent la construction, et notamment aux prescriptions des documents rappelés ci-dessous. - DTU 68.1 (Juillet 1995) règles de conception et de dimensionnement des installations de ventilation mécanique contrôlée - DTU 68.2 (Octobre 1988) exécution des installations de ventilation mécanique - Normes CSTB - Normes UTE - Normes REEF - Normes NFP distribution d'air, conduits droits, circulaires en tôle d'acier galvanisé - Règles techniques professionnelles - Code du Travail - Règlement sanitaire départemental actuellement en vigueur a été approuvé par arrêté préfectoral du 10 avril 1980, modifié par les arrêtés préfectoraux du 16 février 1984, du 8 août 1986, du 26 février 1993, du 1er décembre 1993 et du 25 juillet Arrêté du 14 Juin 1969 relatif aux règlements d'hygiène (Article 13) - Arrêté du 28 Avril 1985 relatif à la vérification et à l'entretien des installations de ventilation mécanique - Arrêtés Préfectoraux relatifs aux installations de chauffage et de ventilation - Décret du 3 Décembre 1974 du 5 Août 1975 et du 25 Juillet 1977, limitation de la température de chauffage dans les locaux - Décret du 19 Juin 1975 (N ) : régulation des installations de chauffage des locaux - Décret et arrêté du 12 Mars 1976 (N ) concernant l'isolation thermique et normes d'équipement et fonctionnement des installations de ventilation dans les bâtiments autres que les bâtiments d'habitation - Arrêté du 23 Juin 1978 sur les installations fixes de chauffage et ECS - Décret du 1er Octobre 1977 relatif aux essais et réceptions - Décret et arrêté du 12 Mars 1976 : déperditions et isolation thermique des bâtiments autres que ceux d'habitation - Circulaire du 9 Août 1978 : règlements sanitaires départementaux - Normes électriques NFC associées aux prescriptions de la Direction Européenne C.E.M. EN DTU gaz NF 61-1 Août Recueil et Spécifications ATG - Cahiers des Règles Professionnelles pour l'isolation thermique des installations industrielles du SNI de Décembre 1985, Octobre 1981, et mise en œuvre de l'isolation thermique - Arrêtés et Normes sur les nouvelles réglementations sur les systèmes de sécurité incendie SSI Arrêtés du 2 Février 1993, 21 Juillet 1994 et 15 Février 1995 et normes NFS / 931 / 932 / 934 / 935 / 936 / 937 / 938 / 939 / Dispositions pour les cuisines - arrêté du 10 Octobre Instructions techniques n 246 incluses en annexe 3 de l'arrêté du 22 Mars 2004 concernant les dispositions relatives au désenfumage IT Décret du 31 Mars 1992 et décret du 5 Mai 1994 relatifs au Code du Travail - Arrêté type rubrique n 361 décret du 21 Septembre 1977 pour les installations de réfrigération - DTU (P52-305) Canalisation d'eau chaude ou froide sous pression Règles générales de mise en œuvre - DTU (P52-203) Dispositifs de sécurité des installations de chauffage et la production d'eau chaude sanitaire

6 Page 6/57 - Règlement de sécurité incendie dans les ERP (approuvé par arrêté du 25 juin 1980 et modifié) - Livre 2 - Titre 1 - Articles CH1 à CH58, Articles GC1 à GC22, - NF EN Système de chauffage dans les bâtiments Conception des systèmes de chauffage à eau - Décret n du 24 mai 2006 relatif aux caractéristiques thermique et à la performance énergétique des constructions - DTU 68.1 (Juillet 1995) règles de conception et de dimensionnement des installations de ventilation mécanique contrôlée - DTU 68.2 (Octobre 1988) exécution des installations de ventilation mécanique - Normes NFP distribution d'air, conduits droits, circulaires en tôle d'acier galvanisé - Règles techniques professionnelles - Code du Travail - Règlement sanitaire départemental du 24 Décembre Arrêté du 14 Juin 1969 relatif aux règlements d'hygiène (Article 13) - Arrêté du 28 Avril 1985 relatif à la vérification et à l'entretien des installations de ventilation mécanique - Arrêtés Préfectoraux relatifs aux installations de chauffage et de ventilation - Décret du 3 Décembre 1974 du 5 Août 1975 et du 25 Juillet 1977, limitation de la température de chauffage dans les locaux - Décret du 19 Juin 1975 (N ) : régulation des installations de chauffage des locaux - Décret et arrêté du 12 Mars 1976 (N ) concernant l'isolation thermique et normes d'équipement et fonctionnement des installations de ventilation dans les bâtiments autres que les bâtiments d'habitation - Arrêté du 23 Juin 1978 sur les installations fixes de chauffage et ECS - Décret du 1er Octobre 1977 relatif aux essais et réceptions - Décret et arrêté du 12 Mars 1976 : déperditions et isolation thermique des bâtiments autres que ceux d'habitation - Circulaire du 9 Août 1978 : règlements sanitaires départementaux - Normes électriques NFC associées aux prescriptions de la Direction Européenne C.E.M. EN Recueil et Spécifications ATG - Cahiers des Règles Professionnelles pour l'isolation thermique des installations industrielles du SNI de Décembre 1985, Octobre 1981, et mise en œuvre de l'isolation thermique - Arrêtés et Normes sur les nouvelles réglementations sur les systèmes de sécurité incendie SSI Arrêtés du 2 Février 1993, 21 Juillet 1994 et 15 Février 1995 et normes NFS / 931 / 932 / 934 / 935 / 936 / 937 / 938 / 939 / Dispositions pour les cuisines - arrêté du 10 Octobre Instructions techniques n 246 incluses en annexe 3 de l'arrêté du 22 Mars 2004 concernant les dispositions relatives au désenfumage IT Décret du 31 Mars 1992 et décret du 5 Mai 1994 relatifs au Code du Travail - Arrêté type rubrique n 361 décret du 21 Septembre 1977 pour les installations de réfrigération - NF EN ISO Performance thermique des bâtiments température intérieure en été d'un local non climatisé - NF EN ISO 7730 Performance thermique des bâtiments détermination analytique et interprétation de confort thermique par le calcul des indices PMV et PPD et pas des critères de confort de thermique local. - DTU (P52-307) Exécution de plancher chauffant à eau chaude - Arrêté du 25 juin 1980 modifié Livre 4 Dispositions applicables aux établissements spéciaux - Chapitre 6 Établissement de type PS Pars de Stationnement couverts Articles PS1 à PS 43 - Arrêté du 25 juin 1980 modifié - portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public - Livre 2 - Dispositions applicables aux établissements des quatre premières catégories - Titre 2 - Dispositions particulières - Chapitre 6 - Établissements du type R, N et X

7 Page 7/57 - Arrêté du 25 juin 1980 modifié Livre III Dispositions applicables aux établissements de cinquième catégorie - DTU (P52-305) Canalisation d'eau chaude ou froide sous pression Règles générales de mise en œuvre - DTU (P52-203) Dispositifs de sécurité des installations de chauffage et la production d'eau chaude sanitaire - Règlement de sécurité incendie dans le ERP (approuvé par arrêté du 25 juin 1980 et modifié) - Livre 2 - Titre 1 - Articles CH1 à CH58, Articles GC1 à GC22, - NF EN (novembre 1998) Chauffage par le sol Systèmes et composants Partie 1 : Définitions et symboles - NF EN (novembre 1998) Chauffage par le sol Systèmes et composants Partie 2 : Détermination de l'émission thermique - NF EN (novembre 1998) Chauffage par le sol Systèmes et composants Partie 3 : Dimensionnements - NF EN (novembre 1998) Chauffage par le sol Systèmes et composants Partie 4 : Installation - NF EN / / Système de réfrigération et pompes à chaleur - Arrêté type rubrique n 361 décret du 21 Septembre 1977 pour les installations de réfrigération - NF P /CN Février 2005 Méthode de calcul des déperditions calorifiques de base - NF EN Système de chauffage des bâtiments Méthodes de calculs des exigences énergétique et des rendements de systèmes systèmes d'émission de chauffage des locaux - NF EN Système de chauffage dans les bâtiments Conception des systèmes de chauffage à eau - Décret n du 24 mai 2006 relatif aux caractéristiques thermique et à la performance énergétique des constructions - RT 2005 Règles Th-U, Th-CE, Th I, Th-S, fascicules 1 à 5 - Sécurité incendie dans les bâtiments d'habitation - NF P (novembre 2004) (DTU 43.1): Travaux de bâtiment - Étanchéité des toitures-terrasses et toitures inclinées avec éléments porteurs en maçonnerie en climat de plaine - Partie 1-1 : Cahier des clauses techniques + Amendement A1 (septembre 2007) (Indice de classement : P ) - NF S demi raccord de ventilation Incendie - NF P mai DTU Parties 1 et 2 - Réalisation des installations de capteurs solaires pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire - GS 14 : Capteurs solaires à tubes sous vide à circulation de liquide faisant l'objet d'un Avis Technique - Cahier des Prescriptions Techniques (Cahiers du CSTB, Cahier 1828, février 1983) - GS 5 : Règles générales de mise en oeuvre de capteurs solaires indépendants sur toitures-terrasses ou toitures inclinées revêtues d'une étanchéité (Cahiers du CSTB, Cahier 1613, novembre 1979) Cette liste n'est pas limitative, l'entrepreneur du présent lot devra tenir obligatoirement compte de tous les éléments et normes connus à la date d'exécution de la présente opération.

8 Page 8/57 2. BASES DE CALCULS En complément des hypothèses qui suivent, le présent lot devra satisfaire les notices acoustiques, thermiques, SSI, sécurité et accessibilité ENERGIE ET FLUIDES DISPONIBLES Electricité Courant triphasé 220/380 Volts + terre + neutre TNC/TNS Eau de ville Pression service au niveau du regard en limite de bâtiment. Gaz Pression délivrée en limite de propriété 300 et 21 mbar CLASSEMENT DE L'ETABLISSEMENT Le bâtiment collège est classé Établissement Recevant du Public (ERP) de type R et N de 2 ème catégorie. Le bâtiment gymnase est classé Établissement Recevant du Public (ERP) de type X de 4 ème catégorie. La zone parc de stationnement est classé exploitation de type PS au sous-sol. Le bâtiment CIO est classé Établissement Recevant du Public (ERP) de type W de 5 ème catégorie. Les logements sont classés comme habitation collective de 2 ème famille CONDITIONS EXTERIEURES Les bases de températures extérieures sont : - Température été C - Hygrométrie été...40 % HR - Température hiver C - Hygrométrie hiver...90 % HR Géolocalisation : Commune de ANTONY (91160) : - Latitude : N...Longitude : 2 17 E - Altitude moyenne: m Les conditions extérieures sont : - en hiver : C avec 90 % d'humidité relative - en été : C avec 40 % d'humidité relative

9 Page 9/ CONDITIONS INTERIEURES Les températures intérieures à garantir dans les locaux pour les conditions extérieures ci-dessus sont répertoriées dans le tableau en fin de chapitre établi par local type, renouvellements d air neuf quel que soit le traitement choisi. Ces températures seront toutes garanties avec une tolérance de + 1 C en hiver. L hygrométrie des locaux ne sera jamais contrôlée. Températures intérieures : Voir tableau RECAPITULATIF 2.13 Le contrôle de la température intérieure ne se fera qu en hiver, aucun système de rafraichissement ou ventilation forcée n est prévue pour rafraichir les locaux en été ou en demi saison, excepté dans le local informatique VDI au RdC pour lequel la température toute saison est contrôlée à 23 C ± 2 C (apport pour le local VDI = 5kW) RENOUVELLEMENT D'AIR NEUF Pour l'ensemble de l'opération, les renouvellements d'air neuf à assurer seront conformes : - au Règlement Sanitaire Départemental type pour les zones recevant du public, - au Décret du 12 Septembre 1977, Voir tableau "récapitulatif des débits d'air traité" CALCULS THERMIQUES CALCULS THERMIQUES REGLEMENTAIRES SUIVANT LA RT 2005 La note de calculs thermiques d'exécution due par l'entreprise devra comprendre : - le calcul des coefficients U des parois suivant les matériaux réellement mis en œuvre. Il sera vérifié que les valeurs calculées sont bien inférieures aux valeurs citées aux caractéristiques parois et vitres - le calcul des coefficients Ubât des bâtiments selon découpage du permis de construire de la note transmise et qui devra respecter le U Bât. Réf - le calcul des coefficients C de ces mêmes bâtiments ou groupes de locaux et présentant les mêmes caractéristiques d'occupation et de principe de chauffage et ventilation. Les coefficients C calculés devant être inférieurs aux coefficients C réf de 50 % : Coefficients C Créf moins 50% - GES 20 kg équivalent CO2/an/m² SHON CALCULS D'EXECUTION POUR LA DETERMINATION DES PUISSANCES CHAUDES DES TERMINAUX L'entreprise devra, sur la base de la RT 2005, réaliser le calcul d'exécution par pièce. Les déperditions seront prises avec une surpuissance pour la sélection des terminaux, qu'ils soient radiateurs, batteries et planchers chauffant. Cette surpuissance se fera sur la base d'un temps de relance de 2 heures et d'une chute de température intérieure lors du ralenti de 2 K pour un bâtiment à inertie moyenne ; suivant NF P /CN.

10 Page 10/ ISOLATIONS ET MENUISERIES Suivant notice Bureau étude thermique VITESSE ET PERTE DE CHARGE DE CIRCULATION DANS LES RESEAUX AERAULIQUES CONDUITS D AIR A BASSE PRESSION Dans les conduits d'air à basse pression, les vitesses et débits ne seront pas supérieurs aux valeurs suivantes : DIAMETRE SOUS-SOL ET LT PARTIES (m 3 /h) COMMUNES (m 3 /h) Dans le cas d'utilisation de conduits oblongues, le diamètre circulaire équivalent sera calculé à perte de charge constante CONDUIT D'AIR A MOYENNE PRESSION Dans les conduits d'air à moyenne pression, les vitesses seront limitées à 12 m/s et la perte de charge au ml ne sera pas supérieure à 0,2 mm CE/ml CALCULS D'EXECUTION POUR LA DETERMINATION DES PUISSANCES CHAUDES DES TERMINAUX L'entreprise devra, sur la base de la RT 2005, réaliser le calcul d'exécution par pièce. Les déperditions seront prises avec 20% de surpuissance pour la sélection des terminaux qu'ils soient radiateurs, panneaux rayonnants, batteries ou plancher chauffant HYDRAULIQUES Les pertes de charges linéaires par mètre de tuyauterie ne dépasseront pas 15 mmce/ml. Les vitesses dépendront des locaux que traversent les tuyauteries et de leur diamètre, soit : - dans les locaux où les personnes y résident :... 0,5 m/s - dans les gaines techniques :... 0,6 m/s au Ø 88,9; Ø au-dessus 0,8 m/s - dans les locaux en sous-sol :... 0,8 m/s Ø 88,9, Ø au-dessus 1,0 m/s - à l'extérieur :... 1 m/s

11 Page 11/ DESENFUMAGE DÉSENFUMAGE DES LOCAUX LE NÉCESSITANT Le Désenfumage sera conforme à l'instruction technique n 246 du 22 mars 2004 et au règlement de sécurité en fonction du classement de l'établissement. Les bases de calculs sont les suivantes : - désenfumage mécanique de la salle à manger dans le RDC : pour l'extraction mécanique des fumées : 12 vol/h pour l'amenée d'air naturelle : 12 vol/h DÉSENFUMAGE DU PARKING Le désenfumage sera conforme au règlement de sécurité incendie dans les ERP (approuvé par arrêté du 25 juin 1980 et modifié) : Livre 4 Dispositions applicables aux établissements spéciaux - Chapitre 6 Établissements de type PS : Parcs de stationnements couverts - Articles PS1 à PS43 - désenfumage mécanique du parking au sous-sol : pour l'extraction mécanique des fumées : 900m 3 /h/véhicule pour l'amenée d'air naturelle : 9 dm²/véhicule CONDUIT D'AIR POUR LES INSTALLATIONS DE DÉSENFUMAGE MÉCANIQUE : - Extraction - vitesse 10 m/s - Amenée d'air - vitesse <5 m/s 2.9. BATTERIES D'ECHANGES THERMIQUES SUR L'AIR Batterie chaude : les vitesses de passage de l'air à travers les batteries ne devront pas excéder 2,5 m/s. La surpuissance des batteries devra être de 15 %. Radiateur eau chaude : La surpuissance des radiateurs devra être de 20 % FILTRE SUR AIR Pour les préfiltres, l'efficacité assurée sera de 85 % au test gravimétrique (selon EN niveau G4). Pour les filtres finisseurs, l'efficacité sera de 95 % au test opacimétrique (selon EN niveau F8) VENTILATEUR Dans le cas de conduit béton ou coupe-feu (cas des conduits de désenfumage), le débit de fuite devra être pris en compte en fonction de la nature du conduit. Pour les ventilateurs d'extraction désenfumage, les débits de fuite dus aux volets de désenfumage devront être pris en compte. Les puissances moteur devront être majorées de 10 %.

12 Page 12/ NIVEAU SONORE Les niveaux sonores à satisfaire sont indiqués dans la notice acoustique spécifique au projet. Le présent lot aura à sa charge toutes les études acoustiques nécessaires pour l'obtention des prescriptions définies par l'acousticien ainsi que toutes les corrections acoustiques telles que pièges à son, baffles, supportages spéciaux, caisson acoustique, habillage locaux techniques, etc... nécessaires à l'obtention des résultats RÉCAPITULATION DES DÉBITS D'AIR TRAITÉS MINIMUM Code Nature des espaces Hiver Température s Intérieures ( C) Occupations Air Neuf (m 3 /h) Soufflag e (m 3 /h) Reprise (m 3 /h) Extractio n (m 3 /h) Systèmes Conditions Extérieures -7 Sous-sol Zone gymnase SOUS-SOL Ménage 01 NC (1) 30 VMC 04 Ménage 02 NC 30 VMC 04 Droguerie NC 30 VMC 04 Lingerie NC 30 VMC 04 Stockage manuels scolaires NC 30 VMC 04 Reserve produits entretien NC 30 VMC 04 Sanitaires NC 45 VMC 04 Atelier factotum NC 30 VMC 04 Douche NC 45 VMC 04 Local technique chaufferie NC VB-VH local comptage d'eau NC VB-VH Local technique CTA NC 140 VMC 04 Local transfo EDF NC VB-VH Local TGBT NC VB-VH Réserves matériels outils NC VB-VH RDC Gymnase 16 10m²/personne CTA DF 01 + PR(4) Salle de gymnastique 16 10m²/personne CTA DF 01+ PR Rangement 16 2vol/h 80 VMC 01 Vestiaires hommes CTA DF 01+ PC(3) Sanitaires hommes 16 2 sanitaires 60 VMC 01 Douches hommes douches 210 VMC 01 Vestiaires hommes CTA DF 01+ PC Vestiaires femmes CTA DF 01+ PC Sanitaires femmes 16 2 sanitaires 60 VMC 01

13 Page 13/57 Code Zone CIO Zone CIO Nature des espaces Hiver Température s Intérieures ( C) Occupations Air Neuf (m 3 /h) Soufflag e (m 3 /h) Reprise (m 3 /h) Extractio n (m 3 /h) Systèmes Douches femmes douches 210 VMC 01 Vestiaires femmes CTA DF 01+ PC Bureau ens 19 18m 3 /h/personne CTA DF 01+ RAD Vestiaires ens 21 2 douches + 1 san CTA DF 01+ PC Ménage CTA DF 01 Rangement 16 VMC 01 + RAD Loge CTA DF 01+ RAD Association CTA DF 01+ RAD Conseiller m 3 /h/personne CTA DF 02 +RAD Conseiller m 3 /h/personne CTA DF 02 +RAD Réunion 19 3vol/h CTA DF 02 +RAD Conseiller m 3 /h/personne CTA DF 02 +RAD Conseiller m 3 /h/personne CTA DF 02 +RAD Conseiller m 3 /h/personne CTA DF 02 +RAD Archives 16 3vol/h 160 CTA DF 02 +RAD Secrétariat 19 18m 3 /h/personne CTA DF 02 +RAD Directeur 19 18m 3 /h/personne CTA DF 02 +RAD Conseiller 19 3vol/h CTA DF 02 +RAD Ménage 16 Sanitaires 16 2 sanitaires 90 VMC 01 Ménage 16 Documentation CIO 19 3vol/h CTA DF 02 +RAD Salle des agents 19 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD Principal 19 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD Secrétariat 19 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD Principal adjoint 19 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD Salle de réunion personnes CTA DF 03 + RAD Bureau intendance 19 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD Secrétariat intendance 19 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD Zone administrative Bureau CPE 19 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD DGT 03 esp direction et agents 19 Réception parents 19 15m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD VDI 23 3vol/h 90 CTA DF 03 + Split sys Accueil 16 Reprographie 19 4vol/h 90 CTA DF 03 + RAD Stock papier 19 3vol/h 40 CTA DF 03 Classement archives 16 3vol/h 100 CTA DF 03 Classement intendant 16 3vol/h 100 CTA DF 03 + RAD

14 Page 14/57 Code Nature des espaces Hiver Température s Intérieures ( C) Occupations Air Neuf (m 3 /h) Soufflag e (m 3 /h) Reprise (m 3 /h) Extractio n (m 3 /h) Systèmes Sanitaires H 16 1 sanitaire 45 VMC 03 Sanitaires F 16 1 sanitaire 45 VMC 03 Sanitaires H 16 1 sanitaire 45 VMC 03 Sanitaires F 16 1 sanitaire 45 VMC 03 Vestiaires sanitaires H agents 21 2 sanitaires CTA DF 03 + RAD Vestiaires sanitaires F agents 21 2 sanitaires CTA DF 03 + RAD Salle prof 19 6 personnes CTA DF 03 + RAD Foyer enseignants 19 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD SAS BAL 19 Zone administrative Zone enseignement Zone enseignement Sanitaires 16 1 sanitaire 45 VMC 03 Salle de repos 19 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD Infirmerie salle de soins 22 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD Attente santé 19 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD Bureau médecin 19 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD Attente as social 19 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD Bureau as social 19 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + RAD Loge CTA DF 03 + RAD Hall d accueil 16 18m 3 /h/personne CTA DF 03 + PC Ménage DGT Salle polyvalente 19 18m 3 /h/personne CTA DF 05 + PC Sanitaire F poly 16 1 sanitaire 45 VMC 04 Sanitaire H poly 16 1 sanitaire 45 VMC 04 Local technique 16 3vol/h 120 CTA DF 05 Rangement 16 2vol/h 150 CTA DF 05 Bureau orientation 19 18m 3 /h/personne CTA DF 05 + RAD Bureau médiateur 19 18m 3 /h/personne CTA DF 05 + RAD Activité groupe 19 18m 3 /h/personne CTA DF 05 + RAD Foyer élèves 19 18m 3 /h/personne CTA DF 05 + RAD Activités groupes 19 18m 3 /h/personne CTA DF 05 + RAD Activités groupes 19 18m 3 /h/personne CTA DF 05 + RAD Travail équipes 19 8 personnes CTA DF 05 + RAD Travail équipes 19 8 personnes CTA DF 05 + RAD Sanitaires H 16 1 sanitaire 45 VMC 04 Sanitaires F 16 1 sanitaire 45 VMC 04 Reprographie 19 4vol/h 100 CTA DF 05 + RAD Rangement 16 2vol/h 80 CTA DF 05 Patio NC Verticalité naturelle

15 Page 15/57 Code Nature des espaces Hiver Température s Intérieures ( C) Occupations Air Neuf (m 3 /h) Soufflag e (m 3 /h) Reprise (m 3 /h) Extractio n (m 3 /h) Systèmes Espaces de soins 19 18m 3 /h/personne CTA DF 05 + RAD Bureau intervenant 19 18m 3 /h/personne CTA DF 05 + RAD Dépôt matériel 16 3vol/h 80 CTA DF 05 DGT Salle personnes CTA DF 05 + PR Salle personnes CTA DF 05 + PR CDI (espace d accueil) CTA DF 05 + PC Salle d études personnes CTA DF 05 + PR Zone enseignement Zone restaurant Zone restaurant Bureau surveillants 19 18m 3 /h/personne CTA DF 05 + RAD Salles d études personnes CTA DF 05 + RAD Bureau surveillants 19 18m 3 /h/personne CTA DF 05 + RAD Espace attente 19 Ménage 16 Sanitaire H F 16 1 sanitaire 45 VMC 04 Salle à manger enseignement personnes CTA DF 06 + PC Sanitaires garçons 12 8 sanitaires 150 VMC 04 + RAD Sanitaires filles 12 9 sanitaires 165 VMC 04 + RAD DGT 04 restauration 16 Conteneurs déchets 12 10vol/h 750 VMC 04 Ménage SAS déchets 19 Reserve vaisselle propre 16 3vol/h 100 VMC 04 Laverie vaisselle Hotte + CTA 07 Salle à manger élèves personnes CTA DF 06 + PC Distribution scramble 18 5vol/h Hotte + CTA 07 Remise à température 19 Plonge batterie 16 Prépa froides 12 5vol/h 340 CTA DF 06 Reserve sèche 16 3vol/h 80 CTA DF 06 Reserve matériels 16 3vol/h 80 CTA DF 06 Bureau chef 19 18m 3 /h/personne CTA DF 06 + RAD Réception contrôle 19 Vest sanitaire F personnel 16 1 sanitaire Vest sanitaire H personnel 16 1 sanitaire CTA DF 06+RAD+VMC CTA DF 06+RAD+VMC Déchets tri sélectif 12 10vol/h 140 VMC 04 Déchets réfrigérés 12 10vol/h 300 VMC 04 Reserve réfrigérée 12

16 Page 16/57 Code Nature des espaces Hiver Température s Intérieures ( C) Occupations Air Neuf (m 3 /h) Soufflag e (m 3 /h) Reprise (m 3 /h) Extractio n (m 3 /h) Systèmes Logements Zone enseignement Zone enseignement R+1 Logement principal VMC 05 Logement gardien VMC 05 Logement adjoint VMC 05 Logement assistant VMC 05 Logement agent VMC 05 Logement intendant VMC 05 Espace polyvalent personnes CTA DF 04 + PR Collection technologie CTA DF 04 + RAD Espace communication 19 Espace polyvalent personnes CTA DF 04 + PR Musique personnes CTA DF 04 + PR Collection art plastique 19 4vol/h 200 CTA DF 04 + RAD Rangement musique 19 2vol/h 60 CTA DF 04 + RAD Arts plastiques personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR SVT personnes CTA DF 04 + PR Collection 19 4vol/h 270 CTA DF 04 + RAD SVT personnes CTA DF 04 + PR Sciences expérimentales personnes CTA DF 04 + PR Collections 19 4vol/h 270 CTA DF 04 + RAD Sciences expérimentales personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salles classe 19 RGT vol/h 80 CTA DF 04

17 Page 17/57 Code Nature des espaces Hiver Température s Intérieures ( C) Occupations Air Neuf (m 3 /h) Soufflag e (m 3 /h) Reprise (m 3 /h) Extractio n (m 3 /h) Systèmes Salle personnes CTA DF 04 + PR RGT vol/h 60 CTA DF 04 Salle personnes CTA DF 04 + PR RGT 04 & vol/h 140 CTA DF 04 Sanitaire d étage 16 1 sanitaire 45 VMC 04 + RAD Sanitaire d étage 16 1 sanitaire 45 VMC 04 + RAD Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR Salle personnes CTA DF 04 + PR DGT 02 salle classe 16 DGT 03 salle classe 16 Zone enseignement RGT 01 classe mobile 16 2vol/h 30 CTA DF 04 RGT 02 classe mobile 16 2vol/h 30 CTA DF 04 Salle personnes CTA DF 04 + PR Sanitaires d étages 16 4 sanitaires 90 VMC 04 + RAD RGT 03 classe mobile CTA DF 04 RGT 04 classe mobile CTA DF 04 Locaux techniques VMC 04 DGT 04 local technique 16 Salle personnes CTA DF 04 + PR Ménage VDI 19 RGT vol/h 40 CTA DF 04 (1) NC : Non Contrôlée (2) RAD : Radiateur (3) PC : Plancher Chauffant (4) PR : Panneau Rayonnant

18 Page 18/ ESTIMATIONS DES PUISSANCES MINIMUM DES BATTERIES CHAUDES DES CTA (HORS SURPUISSANCE) Désignation Soufflage Air neuf Air repris Air rejeté Batterie chaude (m 3 /h) (m 3 /h) (m 3 /h) (m 3 /h) Puissance. T Souf. CTA 01 Double flux Gymnase kw Avec Récup. 70 % mini 19 C CTA 02 Double flux CIO kw Avec Récup. 70 % mini 19 C CTA 03 Double flux Zone administrative CTA 04 Double flux Zone enseignement 1 CTA 05 Double flux Zone enseignement 2 CTA 06 Double flux Salle à manger CTA 07 Simple flux Hotte kw Avec Récup. 70 % mini 35 kw Avec Récup. 70 % mini 24 kw Avec Récup. 70 % mini 21 kw Avec Récup. 70 % mini 13 kw Avec Récup. 70 % mini Hotte Machine à Laver Hotte Distribution scramble C 19 C 19 C 19 C 19 C ESTIMATIONS DES PUISSANCES DE PRODUCTION Bilan Calorifique de l installation : Déperditions bâtiment kw Centrales de Traitement kw TOTAL 312 kw Production ECS semi-instantanée Cuisine (base 600 rationnaires à 55 C 3600 l/j) avec ballons (2x750 litres) estimée à : kw Production ECS semi-instantanée Gymnase (base 25 douches à 55 C 3900 l/j) avec ballons (2x750 litres) estimée à: kw Surpuissance kw TOTAL PUISSANCE INSTALLEE MINIMUM 503 kw

19 Page 19/57 3. DESCRIPTION DES INSTALLATIONS Toutes les installations décrites ici devront satisfaire également aux cahiers des charges acoustiques et en particulier à toutes les prestations qui pourraient être décrites en complément dans le cahier acoustique ainsi que dans les cibles HQE qui viennent compléter ces descriptions PRODUCTION DE CHALEUR PAR CHAUFFERIE GAZ CHAUDIÈRES GAZ A CONDENSATION La production de chaleur couvrira une puissance estimée à environ 500 kw. La chaufferie fonctionnant au gaz est située au sous sol avec accès direct sur l'extérieur et comprendra : - trois chaudières gaz à brûleur modulant faible NOx de marque GUILLOT, modèle MODULO CONTROL M180 ou équivalent, pour fonctionner au gaz naturel 300 mbar, puissance unitaire 180 kw (dimensionnées au 1/3 de la puissance) L'équipement de chacune comprendra : - un thermomètre sur le départ et le retour - une vanne d'isolement 1/4 de tour papillon sur le départ et retour - un robinet de chasse à boisseau sphérique - un brûleur gaz intégré modulant - un contrôleur de débit - un clapet anti-retour - une pompe de charge avec manomètre monté en différentiel avec isolement - un aquastat de contrôle - un aquastat de sécurité limite haute - un pressostat de sécurité - tableau de commande intégré à chaque chaudière Une régulation cascade chaudière sera à prévoir avec sonde sur collecteurs départ et retour chaudière. Chaque chaudière sera régulée par un régulateur numérique permettant de régler la température de départ des chaudières en fonction de la température extérieure, de piloter la puissance du brûleur, de limiter la température haute ainsi que la température basse par un aquastat. Le basculement des pompes sera automatique. Le départ des chaudières sera raccordée à une bouteille casse pression équipée d un purgeur automatique gros débit, avec isolement, d une purge manuelle et d un robinet de vidange. De cette bouteille, les circuits de distribution chauffage et ECS seront raccordés sur un réseau unique. Une pompe double de circulation dont un moteur en secours, équipée de manchons antivibratoires, thermomètres, robinet de vidange permettra d'assurer le débit d'irrigation minimum des chaudières. Sur la tuyauterie de retour de distribution eau chaude, il sera installé un filtre désemboueur magnétique type FILTRA NET, modèle 14P de chez GUILLOT ou équivalent. Ce matériel sera équipé de deux vannes d'isolement, d'une pompe de circulation, d'un manomètre pour contrôle d'embouage et amont et en aval du filtre, d'un robinet de vidange et d'un dégazeur grand débit isolable par vanne.

20 Page 20/57 Chaque filtre sera équipé d'une vanne de vidange en partie basse et sera monté avec vannes d isolement et de bipasse et manomètre différentiel indicateur de perte de charge. Chaque purgeur automatique sera doublé d'une purge manuelle ramenée au-dessus d'un entonnoir de vidange. Toutes les vidanges seront canalisées par un réseau en tube acier noir sur le siphon de sol dans la chaufferie. Il sera prévu un équipement de neutralisation des condensats. Cette chaufferie comportera une ventilation haute et une ventilation basse, dimensionnées suivant les exigences réglementaires de l'arrêté du 23 juin 1978 et du DTU Toutes les grilles extérieures de ventilation VB et VH du local y compris grillage en volatile seront à la charge du présent lot, couloir au choix de l'architecte. Sur la tuyauterie de retour de distribution eau chaude, il sera installé un filtre désemboueur. Ce matériel sera équipé de deux vannes d'isolement, d'un manomètre pour contrôle d'embouage et amont et en aval du filtre, d'un robinet de vidange et d'un dégazeur isolable par vanne. Chaque filtre sera équipé d'une vanne de vidange en partie basse et sera monté avec vannes d isolement et de bipasse et manomètre différentiel indicateur de perte de charge. Chaque purgeur automatique sera doublé d'une purge manuelle ramenée au-dessus d'un entonnoir de vidange. Toutes les vidanges seront canalisées sur le siphon de sol dans la chaufferie CONDUIT DE FUMÉE Le raccordement des chaudières au conduit de fumée unique se fera par un carneau en tôle inoxydable simple paroi, ép. 20/10 - acier inox 316. Le conduit de fumée inox double paroi type THERMINOX - HI de marque POUJOULAT ou équivalent, de hauteur satisfaisant à la réglementation et débouchant au minimum à 1,20 m au-dessus du point haut du bâtiment. Le pied de ce conduit de fumée sera raccordé à l'évacuation par une tuyauterie PVC. Le conduit de fumée sera implanté en terrasse du dit bâtiment chaufferie de façon à être distant d'au moins 8 ml de tout point de lumière, skydôme ou prise d'air neuf. Une trappe de visite et de nettoyage sera prévue en pied de conduit. La ventilation de la chaufferie sera réalisée par une grille de ventilation basse en façade traitée acoustiquement, et par une ventilation haute dans la gaine des conduits de fumées composée d'un conduit en inox, simple peau marque POUJOULAT ou équivalent d'aspect identique au conduit de fumées et dépassant de 0,40 m de la toiture. Ce conduit sera installé à côté du conduit de fumées et refoulera à +8 m au moins d'ouvrant, vitrage ou prise d'air neuf. L'aspect des conduits ventilation haute et conduit de fumées sera particulièrement soigné en aspect esthétique et soumis à l'approbation du bureau d'études et de l'architecte, La fixation des conduits de fumées sera réalisée par le présent lot y compris tout support antivibratile et réalisée en inox. Conformément à l'arrêté du 23 juin 1978, Article 19, tout conduit de fumée, ou groupe de conduit de fumée assurant l'évacuation des produits de combustion d'un générateur ou groupe de générateur, d'une puissance utile totale supérieure à 300 kw doit être désolidarisé des éléments de la construction et situé dans une gaine maçonnée permettant la visite du conduit, cette gaine étant équipée d'une ventilation haute et basse donnant sur l'extérieur.

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12 1 Synoptique de principe Chaufferie 8 7 5 2 6 3 4 Durée : 4h Coefficient : 3 Page 2 / 12 Plan d implantation Conduits de ventilation et de chauffage. Durée

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 10 Chauffage gaz - VMC Maîtrise

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol :

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Page : 1 de 6 Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Référence article 058.01.250: VX18 Référence article 058.01.251: VX20 Référence article 058.01.252: VX30 Chaudière spéciale à gazéification

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

NOTICE D'INSTALLATION, DE MISE

NOTICE D'INSTALLATION, DE MISE 8908908902890256 8908908902890256 8908908902890256 NOTICE D'INSTLLTION, DE MISE EN SERVICE ET D'ENTRETIEN Optitherm 6.25/6.5 C Optitherm 5.25/6.25/6.5 B Tableau de commande 2 EXIGENCES RÉGLEMENTIRES ET

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION CENTRE HOSPITALIER 1, rue du Docteur Paul Martinais 37600 LOCHES 02 47 91 33 33 02 47 91 32 00 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MISE EN CONCURRENCE PORTANT SUR MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Ballons. et bouteilles. ballons

Ballons. et bouteilles. ballons Ballons Bouteilles de mélange / Ballons tampon... 26 à 27 Ballons : - Stockeurs chauffage... 28 - Stockeurs & échangeur E.C.S.... 29 à 30 - Stockeurs E.C.S... 3 Résistances et réchauffeurs... 32 Bouteilles

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

HYDROGAZ. BALLON ECS 750 À 6 000 Litres

HYDROGAZ. BALLON ECS 750 À 6 000 Litres HYDROAZ BALLON S 750 À 6 000 Litres L Hydrogaz est un système performant de production d eau chaude semi-instantanée, intégrant directement un équipement gaz à haut rendement. Ce concept original et unique

Plus en détail

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014.

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Soltherm 2014 Annexe technique à partir du 1 er juin 2014 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Ce document doit être complété et signé par

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Simplicité et performance : Tant en nouvelles constructions qu'en remplacement La nouvelle gamme de chaudières gaz à condensation Initia Plus a été spécialement

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI Aquacondens Chaudières murales à condensation AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ 2 MODÈLES MODULANT DE 6 À 25

Plus en détail

PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES

PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES SYSTEMES A CIRCULATION FORCEE Eau Chaude Sanitaire et Chauffage Panneaux solaires BLUETECH 2500 de 2,5 m² Panneaux solaires TITANIUM de 2 m² Panneaux solaires TITANIUM O de

Plus en détail

cubefrance www.cubefrance.fr

cubefrance www.cubefrance.fr cubefrance www.cubefrance.fr Pourquoi investir dans un chauffe-eau solaire? Pour réduire son empreinte carbone sur la planète et contribuer à limiter les conséquences du changement climatique Pour se préparer

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

Soltherm Personnes morales

Soltherm Personnes morales Soltherm Personnes morales Annexe technique Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er janvier 2015 ou dans des maisons unifamiliales/appartements dont la déclaration

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DESIGNATION Prix Option Montant total 1. COURANTS FORTS - COURANTS FAIBLES - VDI Plus value pour l'option réalisation d'un percement 2. CLIMATISATION - PLOMBERIE

Plus en détail

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION LE CHAUFFAGE CENRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULAION Descriptif de la technologie L association d une chaudière turbo bois et d un ballon d hydroaccumulation est aujourd hui le meilleur système de chauffage

Plus en détail

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Ce document constitue une annexe technique au formulaire de demande de prime. Il doit être rempli par l entrepreneur

Plus en détail

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN -

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - .D~~ Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES GAZ NATUREL 1 GAZ PROPANE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE

Plus en détail

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Ce document a pour but de faciliter l'analyse des propositions techniques de l'installateur. HESPUL ne peut être tenue pour responsable de la qualité

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois Instructions de pose Solarfuture SARL El Castell 66320 Joch. France www.solarfuture.org Tel. 09 74 777 957 Solarfuture. MANUAL ECOHEAT Nov. 2013. V.1.

Plus en détail

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE Condensol Chaudière sol gaz à condensation CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE 3 MODÈLES DE 24, 28 ET 34 KW CHAUFFAGE AVEC EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE VERSION VENTOUSE/CHEMINÉE* CONDENSATION GARANTIE 3 ANS *

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

Novation Solar 330 homologation solarkeymark des capteurs

Novation Solar 330 homologation solarkeymark des capteurs Novation Solar 0 arantie a ns arantie 5a ns homologation solarkeymark des capteurs Capteur & Chauffe eau solaire Corps de chauffe & ballon CAUDÈRE SOLARE YBRDE CONDENSATON (SOLARE-FOUL) CREDT D POT * Eligible

Plus en détail

ENERGIS. CHAUDIÈRE ÉLECTRIQUE - EAU CHAUDE DE CHAUFFAGE 36 À 1 400 kw

ENERGIS. CHAUDIÈRE ÉLECTRIQUE - EAU CHAUDE DE CHAUFFAGE 36 À 1 400 kw NRGIS HUIÈR ÉLTRIQU - U HU HUFFG À 00 kw Souples d utilisation, fiables et performantes, les chaudières électriques eau chaude LZ NRGIS trouvent leurs applications dans de nombreux domaines. n fonctionnement

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE D'OUVRAGE 26 rue de Fleurier B.P. 70309 70006 VESOUL Cedex ~ 03.84.96.13.50

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Préchauffage et réchauffage

Préchauffage et réchauffage Accessoires Préchauffage et réchauffage Page 6 Préchauffage et réchauffage Batterie hors-gel FSH 00 00 500 Ø 60 0 e boîtier du filtre de l'air extérieur FSH (FSH = batterie hors gel) sert à protéger l'échangeur

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

UNE FABRICATION SCANDINAVE

UNE FABRICATION SCANDINAVE STOCKAGE D ENERGIE Hydro-accumulateur Série S Ballon tampon sans ballon ECS(O) Ballon tampon avec ballon ECS(B) Ballon tampon avec ballon ECS et échangeur solaire(bs) 500/750 (O) 500/750 (B) 500/750 (BS)

Plus en détail

PROFESSIONNEL AN AIRWELL GROUP COMPANY

PROFESSIONNEL AN AIRWELL GROUP COMPANY PAC HT CHAUFFAGE PRODUCTION ECS POMPES À CHALEUR HAUTE TEMPÉRATURE PRODUCTION EAU CHAUDE SANITAIRE PROFESSIONNEL AN AIRWELL GROUP COMPANY PAC HT/ECS Pompes à Chaleur Haute Température et production d Eau

Plus en détail

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Partie concernant les bâtiments de logements Thermique et Scénarios de rénovation 10, rue des Bluets 75011 Paris Tél : 01 55 43 97 07 37-39 Avenue

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOTS TECHNIQUES COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE ST-FLOUR ZA DU ROZIER COREN 15100 SAINT-FLOUR

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOTS TECHNIQUES COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE ST-FLOUR ZA DU ROZIER COREN 15100 SAINT-FLOUR MAITRE D'OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE ST-FLOUR ZA DU ROZIER COREN 15100 SAINT-FLOUR OPERATION AMENAGEMENT D UN ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT & D UNE MAISON DE QUARTIER Rue du Cézallier

Plus en détail

UNIMIX un système de réglage compact et universel pour le chauffage par le sol. member of

UNIMIX un système de réglage compact et universel pour le chauffage par le sol. member of UNIMIX un système de réglage compact et universel pour le chauffage par le sol member of UNIMIX UNIMIX EST UN SYSTÈME DE RÉGLAGE COMPACT ET UNIVERSEL POUR LE CHAUFFAGE PAR LE SOL QUI FONCTIONNE SUR LE

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) --- Dépose d un ancien réseau, installation d un réseau et alimentation d un bâtiment en eau glacée

Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) --- Dépose d un ancien réseau, installation d un réseau et alimentation d un bâtiment en eau glacée Centre de Bretagne Service «Infrastructures et Moyens Associés» Rèf. 15/2.214.682b Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) --- Dépose d un ancien réseau, installation d un réseau et alimentation

Plus en détail

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP guide Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG lot CVC Avant-propos AVANT-PROPOS CHAUFFAGE... 1 CLIMATISATION... 2 GESTION TECHNIQUE CENTRALISÉE 3

Plus en détail

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E 100-130 - 10-210 - 20 Table des matières Généralités 3 Remarques 3 Emballage 3 Consignes de sécurité Symboles utilisés Recommandations générales

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

SCHÉMATHÈQUE DE POMPES À CHALEUR EN HABITAT INDIVIDUEL

SCHÉMATHÈQUE DE POMPES À CHALEUR EN HABITAT INDIVIDUEL P R O G R A M M E D A C C O M P A G N E M E N D E S P R O F E S S I O N N E L S www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr GuIDE SCHÉMAHÈQUE DE POMPES À CHALEUR EN HABIA INDIVIDUEL NEuF - RENOvAION

Plus en détail

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr.

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr. AUER 1892-2012 1892-2012 - 120 ans d innovations www.auer.fr 70 HRC modulante haute température 70 C é néficiez 15% de Le chauffage garanti même par grands froids! ou que t d e tr a énéficiez va u x 23%

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer»

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Département de la Gironde SCI SAPHIR 7 Allée de la Chapelle 33115 LE PYLA SUR MER Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Architecte Maître d'œuvre BET Structure BET Fluides

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 Nouvelle solution eau chaude solaire auto-vidangeable estampillée NF CESI et Bleu Ciel

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 Sommaire 1 Introduction...4 1.1 Symboles utilisés...4 1.1.1 Symboles utilisés dans la notice...4 1.1.2

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Condens 5000 W Maxx Chaudière murale gaz à condensation. Chaudière chauffage seul.

Condens 5000 W Maxx Chaudière murale gaz à condensation. Chaudière chauffage seul. Chaudière murale gaz à condensation. Chaudière chauffage seul. WBC 6H R N WBC 98H R N Chauffage seul Les points forts 100 kw sur une surface minimum avec une largeur de cm Idéale pour les petits et grands

Plus en détail

Centrale de Traitement de l Air. des locaux industriels et sportifs.

Centrale de Traitement de l Air. des locaux industriels et sportifs. Zeus Centrale de Traitement de l Air La gae ZEUS répond aux besoins de chauffage et de rafraîchissement des locaux industriels et sportifs. La gae compte tailles ayant des débits d'air compris entre 5.000

Plus en détail

AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA:

AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA: MAITRE D OUVRAGE 133, rue Falguière 75015 PARIS Date 23/09/2011 Affaire / indice 0821-28-2011_IndA AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA: Nom du fichier AUDIT_0821-28-2010_IndA_Caves Mouchotte.docx

Plus en détail

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux VERSION 2011 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt du 1 er janvier 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé

Plus en détail

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d

Plus en détail

SyScroll 20-30 Air EVO Pompes à chaleur réversibles

SyScroll 20-30 Air EVO Pompes à chaleur réversibles Compresseur croll Inverter Fluide Frigorigène R410a ycroll 20-30 ir EVO Pompes à chaleur réversibles De 20.0 à 34.0 kw De 20.0 à 35.0 kw 1 ycroll 20-30 ir EVO Les unités ycroll 20-30 ir EVO sont des pompes

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU Roger Cadiergues MémoCad ns02.a LES EAUX : LOIS, RéGLEMENTS, NORMES ET DTU SOMMAIRE ns02.1. Les cadres réglementaires et normatifs ns02.2. Lois et règlements fondamentaux ns02.3. Equipements sanitaires

Plus en détail

Quinta 25/30s et 28/35c

Quinta 25/30s et 28/35c Fiche produit Quinta 25/30s et 28/35c Quinta 25/30s et 28/35c Chaudière murale à condensation Avec ou sans production ECS intégrée Quinta 25/30s et 28/35c Remeha Quinta 25/30s et 28/35c Les Remeha Quinta

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique. Un gain de temps important et la garantie d un bon fonctionnement

Chauffe-eau thermodynamique. Un gain de temps important et la garantie d un bon fonctionnement Nouvelles énergies Pompe à chaleur PRECY Chauffe-eau thermodynamique Un gain de temps important et la garantie d un bon fonctionnement Un système conçu pour faciliter la vie de l installateur! TOUS NOS

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Communiqué de presse Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des

Plus en détail