avril 2011 n 20 DOSSIER SPÉCIAL Page 6

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "avril 2011 n 20 DOSSIER SPÉCIAL Page 6"

Transcription

1 avril 2011 n 20 DOSSIER SPÉCIAL Page 6

2 ACTUALITÉS SOMMAIRE ACTUALITÉS PAGE 02 BUTAGAZ & VOUS PAGE 04 Club Partenaires Butagaz : De bons leviers commerciaux LES INSTALLATEURS DANS L ARÈNE AVEC CR GAZ Au mois de juin dernier, le distributeur régional CR Gaz a convié les membres du Club Partenaires Butagaz de sa région à une réunion très conviviale. MÉTIERS BUTAGAZ PAGE 05 Responsable logistique et dispatcheurs : Objectif satisfaction client DOSSIER SPÉCIAL ÉNERGIE PAGE 06 Comment réduire les factures de rénovations thermiques de vos clients? SUR LE TERRAIN PAGE 09 Mix énergétique pour la maison de retraite PAGE 10 Un château où confort thermique rime avec raffinement DÉTENTE PAGE 12 Jeu Concours : 1 ipad à gagner! Priorité bien sûr à l information professionnelle avec un point sur la RT 2012, une présentation des nouvelles chaudières telle la P.A.C hybride et un rappel des avantages du Club. Pour finir, les invités et l équipe CR Gaz ont passé une soirée typiquement camarguaise dans une manade, au son de quelques guitares gitanes. RENDEZ-VOUS TRÈS PROS À ENEO Publication Butagaz , rue Raspail Levallois-Perret Cedex. Directeur de la publication Anne Bouet. Coordination Julie Gineste. Avec la participation de Ronan Scavennec et l équipe CR Gaz. Conception et réalisation Philéog 45, avenue Victor-Hugo - bât Aubervilliers cedex. Impression Lecaux Ocep Imprimerie - Coutances Pour contacter Thermostat : Fax : Mail : Impression sur un papier provenant de forêts gérées selon des principes conformes aux normes environnementales (coût d un appel local depuis un poste fixe, selon opérateur) ENEO, le rendez-vous des professionnels de l énergie et du confort climatique s est tenu à Lyon du 15 au 18 février dernier. Plus de 400 installateurs, dont de nombreux adhérents CAPEB Rhône Alpes, ont rendu visite à l équipe Gaz en citerne sur le stand Butagaz, pour échanger sur les dernières tendances, les nouveaux équipements et les atouts du gaz propane. Bravo à Louis Masson, installateur à Saint-Pierre Eygnac (43), qui a gagné l ipad mis en jeu par tirage au sort pendant le salon. 2

3 ACTUALITÉS QUI EST (ENCORE) LE MOINS CHER? Pour savoir quelle grande marque nationale a fait le choix de défendre le pouvoir d achat de vos clients, consultez le comparateur du prix du gaz sur rubrique «Economisez avec Butagaz». Barème clients particuliers de gaz propane en citerne relevé entre le 13 et le 28 janvier 2011 (hors prestations associées). Prix relevés 4 fois par an par l institut indépendant GFK, sur les barèmes aux particuliers du gaz propane en citerne de chaque marque représentée dans l outil. Comparaison pour une citerne de kg en livraison programmée par le propanier de 1 tonne de gaz. Pour plus d information sur la méthodologie, connectez-vous sur Butagaz.fr. LE VRAI PRIX DES ÉNERGIES Entre impressions, ouï-dire et comparaison de ce qui n est pas comparable, le prix des énergies fait souvent l objet d affirmations aussi péremptoires qu infondées. Voici donc de quoi faire un point sur le vrai prix comparé des énergies, sur la base des prix moyens en euros pour 100 kwh PCI*. Source de données Pegase, ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie. * Pouvoir Calorifique Inférieur qui se calcule en déduisant du Pouvoir Calorifique Supérieur (PCS), la chaleur de condensation de l eau formée au cours de la combustion et éventuellement de l eau contenue dans le combustible. Tarifs énergie janv. 06 juill. 06 janv. 07 juill. 07 janv. 08 juill. 08 janv. 09 juill. 09 janv. 10 juill. 10 janv. 11 Gaz Naturel Fioul Propane Butagaz Propane profession Electricité Electricité : prix moyen de 100 kwhpci pour une consommation de vkwh/an, dont kwh en tarif de nuit, Paris. Fioul domestique : prix moyen de 100 kwhpci sur la France entière, pour une livraison de à litres (tarif C1). Gaz naturel : prix moyen de 100 kwhpci pour une consommation de kwh PCS/an, tarif B1, Paris. Propane : prix moyen de 100 kwhpci sur l ensemble des propaniers français, y compris Butagaz, pour une livraison inférieure à 2 tonnes. Butagaz : prix moyen de 100 kwhpci. Barème V1dom «livraison prévisionnelle» de 2006 à 2009 tranche inférieure à 1300 kg. Barème V1 Pack Confort à partir de janvier 2009, tranche inférieure à 1300 kvg. 3

4 BUTAGAZ ET VOUS CLUB PARTENAIRES BUTAGAZ De bons leviers commerciaux Joël Tardieu, installateur à Saint- Flour dans le Cantal, est un membre comblé du Club Partenaires Butagaz : infos utiles, échanges de prospects, leviers commerciaux et réactivité des équipes autant d avantages très appréciés par ce partenaire fidèle au gaz propane. oël Tardieu, installateur J chauffagiste à son compte depuis 10 ans, et Stéphane Pradel, conseiller énergies Butagaz, semblent ravis de se voir «Ça fait longtemps que l on travaille ensemble, on se connaît très bien», explique Stéphane Pradel. Quand on évoque le Club Partenaires Butagaz, c est Joël Tardieu qui prend la parole : il connait visiblement tous les avantages par cœur! DES PROSPECTS QUI SE CONCRETISENT Les réunions d information : «C est pratique, on fait un point sur un sujet précis, technique, réglementaire ou sécurité». L échange de prospects : «J ai déjà concrétisé quelques affaires par ce biais». Les Butaprimes : «un bon levier commercial pour conclure des affaires» Sans oublier Stéphane Pradel et Joël Tardieu le comparateur «c est super clair, on le montre au client et il comprend tout de suite». Quant à Faciligaz, la solution de financement Butagaz : «0% pour le client, c est bien plus intéressant qu un prêt à la banque!» Favorable à la solution gaz depuis de nombreuses années, Joël Tardieu fait de plus en plus d installations mixtes solaire/gaz. «Nous sommes dans une région à fort ensoleillement, ça fonctionne donc très bien. D ailleurs, pour le prouver, nous avons réalisé ce type d installation dans nos propres locaux.» Le système mixte gaz/solaire est donc bien visible au milieu de la salle d exposition afin d expliquer le fonctionnement aux clients. «Joël est un partenaire très actif et fidèle, souligne Stéphane Pradel. Quand il installe du gaz en citerne, c est toujours avec Butagaz.» L installateur, qui fait 4 à 5 mises en place de citernes chaque année, répond sur le ton de l évidence : «Ce sont les meilleurs du marché en termes de tarifs et de services. Ils sont réactifs et on travaille en confiance. C est très bien comme ça!» Des outils très pratiques pour convaincre les clients Joël Tardieu utilise les outils Butagaz pour conclure des affaires : Le comparateur pour montrer quelle grande marque de propane est la moins chère La courbe comparative des prix des différentes énergies (voir page 3) Le prêt 0% Faciligaz pour les clients qui souhaitent payer en plusieurs fois 4

5 LES METIERS DE BUTAGAZ RESPONSABLE LOGISTIQUE ET DISPATCHEURS : Objectif satisfaction client Livrer près de citernes et points de vente de bouteilles, répartis sur l ensemble du territoire : un challenge relevé chaque jour par les équipes transport des sept distributeurs régionaux Butagaz. Au cœur de cette mécanique bien huilée, les équipes dispatch qui travaillent à la coordination de l ensemble du processus logistique. Rencontre avec David Roustan, responsable logistique, et l équipe dispatch du distributeur régional CR Gaz. Lunel, à côté de Montpellier, A l équipe dispatch compte sept dispatcheurs et deux responsables HSSE (Hygiène, Santé, Sécurité et Environnement), réunis dans un même bureau. La sérénité semble régner ici, entre concentration et coups de téléphone. «Notre objectif n 1, c est la satisfaction des clients», assène David Roustan, responsable logistique de CR Gaz. De la commande à la livraison, son équipe coordonne chaque étape du processus logistique «le tout en maîtrisant les coûts de transport». Si l optimisation des coûts est bien sûr un enjeu important, le respect des règles de sécurité prime sur tout. «Nous avons dans notre secteur des départements très peu peuplés et aux routes parfois difficiles, comme le Cantal ou la Lozère. Sur ces secteurs, nous organisons les tournées sur deux jours car on sait que les chauffeurs ne peuvent pas y arriver en une seule journée.» CONCENTRÉS SUR LA RELATION CLIENT Pour David Roustan, les contrats passés avec les transporteurs sont un plus. En effet, camions et chauffeurs dépendent d un transporteur qui s occupe de toute la dimension strictement liée au transport. «Même si on continue bien sûr à la surveiller et à suivre l application des contrats qui nous lient aux transporteurs, nous ne gérons plus la partie transport. Nous pouvons donc nous focaliser sur le service client.» UN PEU DE MARGE POUR L IMPRÉVU Chaque jour, chaque dispatcheur organise la tournée de livraison sur le secteur qu il gère en intégrant les livraisons prévisionnelles et les commandes. «Nous travaillons 48 heures à l avance, mais les chauffeurs n ont leur tournée que la veille à 16 heures car on se garde une marge de manœuvre, pour intégrer la livraison chez un client en panne par exemple.» Si l équipe de Lunel a la particularité d être en contact direct quotidien avec les chauffeurs gaz en bouteille puisque le dépôt est adjacent au siège de CR Gaz, les dispatcheurs sont également en contact permanent avec les clients : «Non seulement on les prévient des livraisons mais, en cas de problème, on va pouvoir leur apporter une réponse terrain, concrète, très vite.» Un atout majeur pour satisfaire au mieux les clients! De gauche à droite : Jennifer Jugan, Manuel Prudhomme, Sandrine Medioni, Jérémie Gay, Jean-Christophe Vautier, stéphanie mounier, Françoise Astaud, Véronique Grimaud et David Roustan. 5

6 ENERGIE COMMENT RÉDUIRE LES FACTURES DE RÉNOVATIONS THERMIQUES DE VOS CLIENTS? Pour convaincre vos clients de passer à l acte : revue de détail des nombreuses aides qui réduisent vraiment les factures des rénovations thermiques. LE PTZ : L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO (À ne pas confondre avec le «PTZ plus» dédié aux acquisitions immobilières.) Il peut atteindre et se rembourser sur 10 ans. Il s agit d un prêt à taux zéro, l économie sera donc vraiment importante. Un argument de poids pour vos clients! De plus, ce prêt est cumulable avec quasiment toutes les autres aides. POUR FINANCER QUOI? Selon les textes officiels, le PTZ sert à financer les travaux d économie d énergie et les éventuels frais induits par ces travaux afin de rendre le logement plus économe en énergie, plus confortable et moins émetteur de gaz à effet de serre. Pour bénéficier de l Éco-Prêt à taux zéro, vous devez : soit mettre en œuvre un «bouquet de travaux», soit atteindre un niveau minimal de «performance énergétique globale» du logement. Un seul Eco-Prêt à taux zéro peut être accordé par logement. QUEL BOUQUET DE TRAVAUX? Les travaux doivent être choisis dans au moins deux des catégories suivantes : isolation performante de la toiture, isolation performante des murs donnant sur l extérieur, isolation performante des fenêtres et portes donnant sur l extérieur, installation ou remplacement d un chauffage ou d une production d eau chaude sanitaire, installation d un chauffage utilisant les énergies renouvelables, installation d une production d eau chaude sanitaire utilisant les énergies renouvelables. QUEL «NIVEAU DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE GLOBALE»? Si le logement consomme plus de 180 kwhep/m²/an*, sa consommation énergétique après travaux doit devenir inférieure à 150 kwhep/m²/an*. Si le logement consomme moins de 180 kwhep/m²/an*, sa consommation énergétique après travaux doit devenir inférieure à 80 kwhep/m²/an* UN PRÊT DE QUEL MONTANT ET POUR QUELLE DURÉE? En fonction de la méthode d intervention retenue, la banque peut prêter jusqu à euros qui devront être remboursés, sans intérêt, sur une période de 10 ans. Par exemple : pour 2 travaux : 2 000, pour 3 : et pour un «niveau de performance globale» : COMMENT OBTENIR CE PRÊT? Toutes les grandes banques françaises sont partenaires du PTZ. Vous devrez donc fournir au client le devis des opérations prévues. Celles-ci devront être réalisées dans les 2 ans. Pour en savoir plus et télécharger les formulaires à fournir à la banque : * Indicateur de consommation d énergie exprimée en énergie primaire au regard de la surface habitable ou de la surface utile tertiaire 6

7 EXCLUSIVITÉS BUTAGAZ POUR AIDER VOS CLIENTS DANS LEURS DÉMARCHES D ÉCONOMIE D ÉNERGIE. Pour faciliter l installation d un chauffage central au gaz en citerne Butagaz ou le changement de citerne, Butagaz (en partenariat avec Sofemo) propose des prêts pouvant atteindre , à des taux vraiment intéressants : 4000 sur 36 mois : 0%*, 5000 sur 48 mois : 1,43%*, 8000 sur 60 mois : 3,58%* *TEG annuel fixe Une opération prolongée en Le principe est simple : de nombreux travaux de rénovation donnent droit à de conséquents avoirs sur les achats ultérieurs de gaz. Par exemple, l installation d une chaudière à condensation donne droit à 500 de Butaprimes. POUR EN SAVOIR PLUS : Contactez votre Conseiller Energie Butagaz ou rendez-vous sur le site : rubriques : Faciligaz, Butaprimes L ÉCO-SUBVENTION DE L ANAH (AGENCE NATIONALE DE L HABITAT) Réservée aux revenus les plus modestes, l Éco-Subvention prend la forme d une aide fiscale dont le montant représente de 20 à 35% des dépenses à effectuer, dans la limite de euros de travaux. Elle couvre les travaux les plus courants. L isolation (combles, murs ), le remplacement d anciennes fenêtres par des fenêtres plus isolantes, le remplacement d une chaudière pour un modèle plus performant. Les conditions sont assez contraignantes. Le logement doit être achevé depuis au moins 15 ans et doit être la résidence principale. En outre, le propriétaire doit s engager à y rester pendant au moins six ans après la fin des travaux. Ils doivent être réalisés dans un délai d un an après la demande de subvention. Le bénéficiaire ne doit pas dépasser un plafond de ressources. POUR EN SAVOIR PLUS : Il existe des délégations locales de l Anah au sein de la DDT (Direction départementale des territoires) de chaque département. Le plus simple est d en demander les coordonnées à votre Conseil général. Pour plus d informations : 7

8 ENERGIE CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE L ADEME (Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie) propose des crédits d impôt qui permettent à vos clients de déduire de leurs impôts sur le revenu une partie significative des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique. Ces crédits ne concernent que les travaux dans une résidence principale mais, qu il s agisse du propriétaire occupant ou bailleur, ou même du locataire, tout le monde peut en profiter. Dans les immeubles collectifs, le crédit d impôt peut porter sur les dépenses d équipements communs payées au titre de la quote-part de vos clients. Ces crédits d impôt, sur cinq années consécutives, vont de 13 % des dépenses pour l installation d une chaudière à condensation, à 45 % pour des équipements de production d énergie utilisant l énergie solaire thermique. POUR EN SAVOIR PLUS : Espace éco-citoyens Rubrique : l habitat LES AIDES DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES a plupart des régions, départements et même L communes, proposent des aides pour de nombreux travaux de rénovation engendrant des économies d énergie. Pour en connaître toutes les modalités, vos clients peuvent s adresser à l Espace INFO ENERGIE le plus proche de leur domicile. Il en existe plus de 200 ; la liste et les coordonnées sont disponibles sur le site : On peut aussi s adresser à l Agence Départementale d Information sur le Logement (ADIL). Ces agences existent dans la plupart des départements. Contacts sur le site : CE QU IL FAUT RETENIR... COMBIEN? QUELLE DUREE? POUR QUELS TRAVAUX? QUI CONTACTER? ECO PRÊT À TAUX ZÉRO Jusqu à Jusqu à 10 ans Tous travaux qui permettent des économies d énergie Toutes les grandes banques sont partenaires L ÉCO-SUBVENTION DE L ANAH Aide fiscale jusqu à environ Sur 5 ans Tous les travaux les plus courants L Anah par l intermédiaire du Conseil général CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE De 13 à 45 % des travaux suivant leur nature Sur 5 ans Travaux d amélioration énergétique dans résidence principale LES AIDES DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Très divers suivant les régions Suivant les régions Tous travaux d amélioration de l habitat Mairie, Conseil général, Conseil régional FACILIGAZ Jusqu à Jusqu à 108 mois BUTAPRIMES Avoir gaz jusqu à 1310 / Travaux sur la boucle d eau chaude Liste de travaux qui permettent des économies d énergie Votre conseiller énergies Butagaz Votre conseiller énergies Butagaz 8

9 Mix énergétique pour la maison de retraite ous avons souhaité créer un établissement moderne N et économe en énergies», explique Jean-Paul Pourquier, Président du Conseil général de la Lozère et premier adjoint au maire de la commune. Panneaux solaires, deux chaudières, des puits canadiens «Ce sont de gros investissements, reconnait Jean-Paul Pourquier. Mais, avec les aides sur le bois et le solaire, le prix de revient de la chambre est dans la moyenne nationale» A l origine du projet, dont le maître d œuvre est la Communauté de communes du Causse du Massegros, le bureau d études préconise une installation conjuguant chaudière bois, panneaux solaires et appoint gaz. CR Gaz, distributeur régional Butagaz, est alors consulté et gagne le marché. «Nous avons installé une citerne enfouie de 3,2 tonnes, explique Jean-Paul Labit, directeur commercial Butagaz. Même si le gaz est une énergie d appoint, il y a près de m² à chauffer et nous sommes à 900 mètres d altitude : il peut faire très froid.» TROIS ÉNERGIES COMPLÉMENTAIRES Mme Lasne, directrice de l établissement, et M. Récouly, responsable de la maintenance, nous guident jusqu à l impressionnante chaufferie. L eau chaude sanitaire, stockée dans 3 ballons de litres chacun, est produite à 80% par 16 panneaux solaires de 2,51 m² à circulation d eau glycolée. Le complément est fourni par le bois ou le gaz, selon l énergie utilisée au moment du besoin en eau chaude. La chaudière à granulés de bois, d une puissance de 220 kw, est prioritaire SUR LE TERRAIN Inaugurée en juillet 2010, la maison de retraite Saint-Martin, située au Massegros, à l ouest de la Lozère, est un modèle du genre : chambres spacieuses, nombreuses parties communes, activités, services et un choix énergétique audacieux : un mix granulés de bois, panneaux solaires, puits canadiens et gaz propane. De gauche à droite : Mme Lasne, J.P. Pourquier, M. Recouly, J. Caly et J.P. Labit FICHE PROJET pour alimenter le chauffage. «Les parties communes sont chauffées par un plancher chauffant et il y a un radiateur dans chaque chambre», détaille M. Récouly. En cas de grand froid, soit environ -15 C, une température fréquente dans la région, la chaudière gaz apporte l appoint nécessaire. Cette Viessmann Vitoplex 200 d une puissance de 270 kw assure également le chauffage à la misaison. «La chaudière bois n est pas efficace à l intersaison, elle présente trop d inertie, explique Jeremy Caly, agent d entretien. Elle fonctionne bien quand il y a une grosse demande de chaleur.» Jean-Paul Labit, renchérit «Effectivement, le gaz est plus souple et plus réactif. C est donc un bon complément des énergies renouvelables qui peuvent être indisponibles comme le solaire ou moins réactives comme le bois.» DES PUITS CANADIENS, UTILES EN ÉTÉ COMME EN HIVER En hiver, les puits canadiens permettent de réchauffer l air avant son entrée dans le bâtiment par la VMC. En été, ils rafraîchissent les chambres en cas de grosse chaleur. Etablissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes 40 chambres d environ 20 m² Maître d œuvre : Communauté de communes du Causse du Massegros Architecte : Jean-Louis Bonnet (Mende) Bureau d études : INSEE Installateur : Thermatic (Rodez) 9

10 SUR LE TERRAIN Un château où confort thermique rime avec raffinement En ce matin du mois de U mars, on s affaire dans la salle de restaurant du château de Labro. Gisèle Rivière, régisseuse du domaine, nous accueille avec Jacques Durand, le responsable technique du site. Sébastien Labit, team leader gaz en citerne CR Gaz, le distributeur régional Butagaz, se rappelle la première intervention sur le site : «Jacques Durand nous a contactés en 2008 car il cherchait une solution pour chauffer la grange. Il fallait trouver une solution qui permette de chauffer ponctuellement et rapidement, sans trop consommer» La «grange» en question s avère être une magnifique salle de réception de quelque 48 mètres de long, 9 mètres de large... et 8 mètres de haut! Le Château de Labro et sa superbe salle de réception Un monumental portail en fer forgé, une demeure majestueuse, une incroyable cabane perchée dans un arbre le Château de Labro est un lieu unique et surprenant dont le décor très soigné est exclusivement composé d objets chinés. Dans ce lieu où chaque détail compte, CR Gaz et l installateur Thierry Joseph sont intervenus à plusieurs reprises pour apporter un meilleur confort thermique en toute discrétion! «Nous utilisons cette salle uniquement de mai à octobre, explique Gisèle Rivière, car elle n est pas isolée. Mais nous sommes en Aveyron : même à cette période il est parfois nécessaire de chauffer.» L équipe de CR Gaz a donc proposé une solution clé en main : la mise en place d aérothermes alimentés par une citerne et un installateur compétent : Thierry Joseph, installateur à La Primaube. «Ce sont des rampes de gaz avec des ventilateurs qui projettent de l air 10

11 SUR LE TERRAIN chaud dans la salle, explique Thierry Joseph. C est la meilleure solution pour chauffer ponctuellement et rapidement des grands espaces». Côté utilisateur, Gisèle Rivière a l air tout à fait satisfaite : «C est très performant, ça maintient bien la chaleur. Et en plus la consommation est faible.» 1,5 BAR DE PRESSION EN ENTRÉE 4 aérothermes ont donc été installés en quinconce afin d offrir une chaleur homogène sur la longueur de la salle. Chacun est indépendant et dispose d un thermostat individuel. L ensemble est raccordé à une citerne enfouie de 2 tonnes. «Pour avoir des tuyaux plus petits et donc plus discrets mais aussi moins chers nous avons fait le choix d entrer dans le bâtiment à 1,5 bar de pression, explique Thierry Joseph et d installer un DDAS (Détendeur Déclencheur Sécurité) sur chaque appareil.» Sébastien Labit précise : «il faut que l installateur ait un agrément spécifique pour pouvoir faire ce type d installation.» CONDENSATION ET RADIATEURS FONTE ANCIENS Le tandem Thierry Joseph CR Gaz est également intervenu lors de la création de la table d hôte dans un bâtiment adjacent. Une seconde citerne enfouie de 2 tonnes a été mise en place pour alimenter une chaudière à condensation Geminox. Tous les radiateurs sont des radiateurs en fonte anciens restaurés qui contribuent élégamment au décor. REMPLACEMENT DU BRÛLEUR Dernier chantier en date sur le domaine : le remplacement de la citerne de fioul dans le château. «M. Durand nous a appelés car il voulait supprimer cette cuve qui est dans le bâtiment afin de récupérer l espace et de créer un bureau supplémentaire», explique Sébastien Labit. La chaudière, une Viessmann Vitola 100 étant en parfait état de marche, Thierry Joseph a simplement remplacé le brûleur et raccordé la chaudière à une nouvelle citerne. Cette installation est dédiée au chauffage, à l eau chaude sanitaire et à la cuisine du château qu à un appartement et à la salle de petit déjeuner, soit environ 500 m². C est pourquoi la citerne qui vient d être mise en place fait 3,2 tonnes. Il ne reste plus qu à replanter un peu de gazon et l intervention de Butagaz et de Thierry Joseph passera parfaitement inaperçue à l œil le confort en plus! De gauche à droite : Sébastien Labit, Thierry Joseph et Gisèle Rivière. Des radiateurs anciens ont été chinés et restaurés pour contribuer au décor. Ici un radiateur chauffe-plats des années 30. L ASTUCE DE MONSIEUR ROUQUET, LE PROPRIÉTAIRE Afin de pallier le problème esthétique que pouvaient poser les aérothermes (de gros cubes métalliques blancs) Jacques Durand a eu l idée de faire couper des miroirs sur mesure et de les poser sur chaque côté des appareils : les pierres apparentes des murs s y reflètent et les équipements sont camouflés. CHÂTEAU DE LABRO Labro Onet Le Château. Tél. : Mobile : Fax :

12 JEU DÉTENTE CONCOURS 1iPad À GAGNER! RÉPONDEZ CORRECTEMENT AUX 3 QUESTIONS CI-DESSOUS, POUR PEUT-ÊTRE GAGNER 1 ipad! ( valeur 509 TTC ) 1. Combien d installateurs se sont rendus sur le stand Butagaz à Enéo? 2. Selon les chiffres du Ministère de l économie, quelle était l énergie la plus chère en janvier 2011? Société : Nom : Prénom : Adresse : 3. Quelle solution de financement exclusive est proposée à vos clients par Butagaz? Ville : Code postal : N de mobile : Envoyez vos réponses avant le 30 juin 2011 Par fax : Par mail : Par courrier : Concours Thermostat Butagaz PHILEOG - Bâtiment , avenue Victor-Hugo - BP Aubervilliers La Plaine-Saint-Denis Cedex Extrait du règlement Jeu gratuit sans obligation d achat organisé par Butagaz, du 15/04/2011 au 15/06/2011, réservé aux personnes physiques majeures domiciliées en France métropolitaine, Corse comprise (à l exception des salariés et représentants des sociétés organisatrices et partenaires et de leur famille). Pour participer, il suffit de répondre aux questions et d indiquer ses coordonnées complètes (nom, prénom, adresse, numéro de téléphone) par courrier, mail ou fax, avant le 15/02/ er prix : 1 ipad (valeur 509 TTC). Règlement complet déposé à la SCP Montel-Simeone-Segura-Simeone, huissier de justice, à Marseille, et disponible gratuitement sur demande écrite * à : Thermostat Service Marketing GEB , rue Raspail Levallois Perret Cedex. (*Timbre au tarif lent remboursé sur demande pour la participation et/ou la demande de règlement). 1 seule participation par personne.

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments climat d innovation Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments Les aides financières à disposition des ménages Edition 2012 Essayons d y voir plus clair 2/3 Les décisions du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014 Économies d énergie et énergies renouvelables Le crédit d impôt en 2014 Limitons les effets du changement climatique! Le changement climatique est une réalité. Mais savez-vous que vous pouvez, vous aussi,

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : De très nombreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics, prestations de maîtrise d œuvre fourniture et pose

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

Les chaudières au gaz naturel

Les chaudières au gaz naturel Les chaudières au gaz naturel Sommaire Les chaudières au gaz naturel avec Gaz de France DolceVita P.4 P.6 P.8 P.10 P.14 P.16 P.18 P.20 P.22 P.23 Comment ça fonctionne? Les chaudières à condensation Les

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

Tout savoir sur le. gaz naturel. www.grdf.fr. L énergie est notre avenir, économisons-la!

Tout savoir sur le. gaz naturel. www.grdf.fr. L énergie est notre avenir, économisons-la! Tout savoir sur le gaz naturel L énergie est notre avenir, économisons-la! www.grdf.fr Tout savoir sur le gaz naturel Découvrez GrDF p. 1 Une énergie performante p. 8 Le gaz naturel, une énergie d avenir

Plus en détail

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr PARTICULIERS Un COLLECTIVITÉS investissement BAILLEURS SOCIAUX de bon sens Effilogis 2015 rénovation mode d emploi www.effilogis.fr Habitation BBC Bon à savoir Une habitation rénovée Bâtiment Basse Consommation

Plus en détail

COMPRENDRE. Édition : février 2013

COMPRENDRE. Édition : février 2013 L habitat COMPRENDRE 2013 Édition : février 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.3 À savoir avant de se lancer...4 Trouver l aide adaptée....6 Pour tout contribuable,

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF information produit édition 04/2011 Une source de chaleur nouvelle Les nouvelles normes énergétiques BBC (Bâtiment Basse

Plus en détail

600 HT DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 FIOUL FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES AVEC NOTRE PARTENAIRE

600 HT DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 FIOUL FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES AVEC NOTRE PARTENAIRE DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 Avec les chaudières fioul sol à condensation et Wingo FIOUL 600 HT DE REMISE POUR L ACHAT D UNE CHAUDIÈRE FIOUL SOL À CONDENSATION * FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES

Plus en détail

Le tableau des relevés

Le tableau des relevés Le tableau des relevés Sommaire Mes données personnelles... 3 Quelques informations sur mon logement... 4 Quelles sources d énergie utilisez-vous?... 5 Ma consommation de référence... 7 Qu appelle-t-on

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT?

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT? Le crédit d impôt est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique réalisés dans

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : Les aides pour les propriétaires au 1 er janvier 2014 De très nombreuses aides peuvent financer jusqu à 95% des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics,

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

Diagnostic de Performance énergétique

Diagnostic de Performance énergétique Diagnostic de Performance énergétique Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES DEVIS» CADRE A Données relatives à la

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Suivi-animation du PIG Intervention auprès des artisans 10 décembre 2013 SOMMAIRE 1. Qui est URBANiS et quel est son rôle? 2. Qu est-ce qu un PIG? 3. Les types

Plus en détail

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC des équipements

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Aides financières 2013. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières 2013. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières 2013 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : septembre 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie. 3 À savoir avant

Plus en détail

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois La question des charges récupérables et non récupérables dans les logements collectifs CIBE Commission

Plus en détail

Aides financières 2013

Aides financières 2013 L habitat Comprendre Aides financières 2013 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : février 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.

Plus en détail

septembre 2011 n 21 Les économies d énergie récompensées Page 5 Assistance Page 10 Une rénovation coordonnée par l installateur

septembre 2011 n 21 Les économies d énergie récompensées Page 5 Assistance Page 10 Une rénovation coordonnée par l installateur septembre 2011 n 21 Les économies d énergie récompensées Page 5 Butagaz Assistance Page 10 Une rénovation coordonnée par l installateur ACTUALITÉS SOMMAIRE ACTUALITÉS PAGE 02 BUTAGAZ & VOUS PAGE 05 Butagaz

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

PRÊT BONIFIÉ à partir de 1 %TEG. ANNUEL FIXE (a) de 1500 à 21 500 pour une installation éco-efficace au gaz naturel

PRÊT BONIFIÉ à partir de 1 %TEG. ANNUEL FIXE (a) de 1500 à 21 500 pour une installation éco-efficace au gaz naturel PRÊT BONIFIÉ 1 %TEG ANNUEL FIXE (a) CHAUDIERE GAZ NATUREL CHAUFFE-EAU SOLAIRE ISOLATION THERMIQUE de 1500 à 21 500 pour une installation éco-efficace au gaz naturel PRÊT BONIFIÉ 1 %TEG ANNUEL FIXE (a)

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 14/IMO/0338 Valable jusqu au :... 15/10/2024 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. Avant 1948 Surface habitable :... environ 124.57 m² Adresse :...

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant te c que hni Règlementation Thermique (RT) Fiche 1 - Définitions et principes Depuis 2007, la Réglementation Thermique touche aussi le parc immobilier existant. Elle concerne 31,5 millions de logements

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : DPE01230-0002 Valable jusqu au : 27/12/2021 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : 2002 Surface habitable : 50 m² Numéro appartement

Plus en détail

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières 2014 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : janvier 2014 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie. 3 À savoir avant

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

Service des Affaires Economiques

Service des Affaires Economiques Réf. > BI 8469 Paris, le 31mars 2009 De > Service des Affaires Economiques Rappel > Groupe /Rubrique > Les annexes sont à consulter, soit dans la base documentaire de l Intranet accessible à tous les membres

Plus en détail

ECO PRET A TAUX ZERO. Mode d emploi de l éco-prêt à taux zéro mis en place par la loi de finances 2009 en application du Grenelle de l environnement

ECO PRET A TAUX ZERO. Mode d emploi de l éco-prêt à taux zéro mis en place par la loi de finances 2009 en application du Grenelle de l environnement 6 rue Georges Cuvier BP 1 67610 LA WANTZENAU Tél. : 03 88 10 37 07 Fax : 03 88 10 37 00 Date :MAI 2009 Secrétaire Général : Vanessa DIAS Destinataires : Stés section METALLERIE (convention Bâtiment) Méca

Plus en détail

quelles améliorations possibles?

quelles améliorations possibles? Fiche 1 - Définitions et principes Le chauffage électrique en quelques chiffres. 1,5 fois plus cher : le coût d exploitation du chauffage électrique est 1,5 fois plus élevé que celui du chauffage gaz naturel

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Résidentiel neuf. avec. le gaz naturel. et les énergies renouvelables. Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain

Résidentiel neuf. avec. le gaz naturel. et les énergies renouvelables. Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain Résidentiel neuf le gaz naturel avec et les énergies renouvelables Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain Les équipes de GrDF au service des maîtres d ouvrage du bâtiment Ce guide a été

Plus en détail

INFORMATIONS année 2012

INFORMATIONS année 2012 01/08/2012 Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Renouvellement urbain OPAH RU Programme national requalification des quartiers anciens dégradés PNRQAD Ville de Marignane / centre ancien INFORMATIONS

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

Isolation... d une maison ancienne

Isolation... d une maison ancienne Photo F.Chevallereau Isolation...... d une maison ancienne comment s y prendre? L État : RT 2012? mais on est en 2014? Mes amis : Y a qu à mettre de la laine de verre! Mon voisin : Le polystyrène c est

Plus en détail

(*) SE PASSER DE SON CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE? 3/10/2014 U R E. POURQUOI se poser la question? Que faire?

(*) SE PASSER DE SON CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE? 3/10/2014 U R E. POURQUOI se poser la question? Que faire? SE PASSER DE SON CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE? Soirée d information 23 septembre 2014 Guides Énergie Neupré U R E UTILISATION RATIONNELLE (*) DES ÉNERGIES 1 * Démarche qui consiste à consommer moins d énergie

Plus en détail

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Vous trouverez ci-après les principales dispositions nouvelles pour 2014 concernant la TVA et le CIDD. La loi de finances pour 2014 a été publiée au Journal Officiel du 30/12/2013. Elle officialise les

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Depuis la loi de finances pour 2005, a été créé un crédit d'impôt dédié au développement durable et aux économies d'énergie. S inscrivant dans

Plus en détail

... au confort du gaz en réseau!

... au confort du gaz en réseau! ... au confort du gaz en réseau! OUI, le gaz en réseau arrive près de chez vous! Suite à un appel d offre public, votre commune a choisi de confier l installation du réseau local de gaz propane à TOTALGAZ,

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65 Préservez les ressources naturelles par des constructions écologiques n est qu une étape dans la protection de l environnement. Cela passe aussi par des gestes éco-citoyens au quotidien. Pour en savoir

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

Aides financières 2012

Aides financières 2012 L habitat Comprendre? Aides financières 2012 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : avril 2012 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.

Plus en détail

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE AIDES DE l Anah (agence nationale de l habitat) Le logement doit être achevé depuis plus de 15 ans Les subventions sont accordées sous conditions

Plus en détail

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières 2014 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : mars 2014 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie. 3 À savoir avant de

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50 A DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006 INFORMATIONS GENERALES N de rapport

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016)

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) Programme d Intérêt Général Communauté de communes du pays de Bourgueil «Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) PRESENTATION DU DISPOSITIF:

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LES PRIMES RÉGIONALES 2013

INFORMATIONS SUR LES PRIMES RÉGIONALES 2013 INFORMATIONS SUR LES PRIMES RÉGIONALES 2013 Lorsque vous changez vos châssis ou placez des volets, vous pouvez dans de nombreux cas bénéficier de primes, de votre région ou même de votre commune. Pour

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

Aides financières pour travaux économiseurs d énergie Nouveautés 2012

Aides financières pour travaux économiseurs d énergie Nouveautés 2012 Aides financières pour travaux économiseurs d énergie Nouveautés 2012 Avec la mise en place de notre nouveau gouvernement, certains changements ont été effectués, notamment en ce qui concerne les aides

Plus en détail