La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle"

Transcription

1 La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle Armande Perrier Enseignante spécialisée 15 mai 2014

2 La loi du 11 février 2005 pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Une scolarisation à l école ordinaire accessible de plein droit : Inscription dans l école maternelle la plus proche du domicile, c est l école de référence Si la scolarisation nécessite des aménagements particuliers, Le directeur organise une réunion (équipe éducative) composée des parents, de l enseignant de la classe, du médecin de PMI, du psychologue scolaire, du service de soin et des intervenants libéraux qui suivent l enfant. Certains aménagements requièrent la constitution d un dossier auprès de la MDPH.

3 La loi du 11 février 2005 L enseignant référent, enseignant spécialisé qui assure le suivi des élèves en situation de handicap tout au long de leur scolarité accueil, écoute et information des parents lien avec la MDPH suivi et cohérence du Projet Personnalisé de Scolarisation réunion de l Equipe de Suivi de Scolarisation (1/an) Intégration/Inclusion

4 La scolarisation Parents Un parcours de formation personnalisé École Service de soin Maison Départementale des Personnes Handicapées Rééducateurs Orthophoniste Psychomotricien AEEH Plan Personnalisé de Compensation dont PPS Établissement spécialisé AVSi CLIS AHM ULIS ÉCOLE UE SESSAD ITEP IME

5 Les Unités d Enseignement 3 ème Plan autisme : création de 30 Unités d Enseignement en maternelle en sept 2014 : ESMS/EN/ARS puis 1 par département. 7 élèves avec une notification MDPH (de 3 à 6 ans) 1 enseignant spécialisé + 1 équipe ESMS Scolarisation à temps plein Interventions pédagogiques, éducatives et thérapeutiques se référant aux recommandations de bonnes pratiques de la HAS et de l ANESM Objectif : intégrer une scolarisation en classe ordinaire

6 L Auxiliaire de Vie Scolaire Individuelle Aide Humaine Mutualisée Un rôle essentiel, souvent indispensable, pour accompagner l élève - dans les actes de la vie quotidienne - dans l accès aux activités d apprentissages - dans la socialisation en utilisant le matériel spécifique et les méthodes adaptées en collaboration étroite avec l enseignant, les parents et les partenaires de soin

7 Former les professionnels Sensibiliser l environnement Actions de formation en direction des enseignants et des AVS : - Etat des connaissances - Aménagements scolaires Mise à disposition de mallettes pédagogiques pour les enseignants au Centre de Documentation du CRA

8 Adapter les démarches pédagogiques - Découvrir les intérêts et les motivations de l élève - Reformuler les consignes collectives individuellement à l élève autiste - Proposer des activités courtes - Alterner activités faciles/activités plus difficiles - Accepter la lenteur d exécution - Visualiser clairement des moments de pause - Utiliser des renforçateurs positifs - Veiller à élargir les contextes, à généraliser les acquis

9 Aménagements nécessaires Utiliser la guidance physique et/ou gestuelle - en accompagnement de la consigne orale - pour une meilleure compréhension du geste attendu - pour aider à initier l activité - plus facile à estomper

10 Aménagements nécessaires Adapter son langage - Utiliser des phrases courtes, un débit assez lent, un langage simple, concret, répétitif - Donner une consigne à la fois - Eviter les double sens, l ironie - Dire à l enfant ce qu il doit faire plutôt que ce qu il ne doit pas faire - Etayer avec des supports visuels :

11 Aménagements nécessaires Utiliser des supports visuels - pour soutenir la compréhension des consignes - pour structurer l environnement (temps, espace, activités) - pour permettre à l enfant de communiquer - pour expliciter les codes sociaux - pour favoriser l autonomie Analyse fonctionnelle des troubles du comportement

12 Utilisation de supports visuels pour la compréhension des consignes

13 Utilisation de supports visuels pour la compréhension des consignes Pour faciliter les déplacements, notamment hors de la classe.

14 Aménagements nécessaires Structuration du temps - multiplier les rituels et routines pour scander le temps - permettre à l enfant d anticiper la succession des activités - prévenir des changements éventuels - visualiser les durées :

15 Exemples d emplois du temps visualisés Débuter avec peu d images Selon le niveau de compréhension de l élève, utiliser des objets, des photos, des pictogrammes.

16 Aménagement des temps moins structurés La récréation peut être un moment anxiogène Densité d enfants Cris Agitation, mouvements rapides Grand espace peu contenant * Réduire le temps : 1/2h 1/4h * Circonscrire l espace * Guider l enfant dans ses relations avec les pairs * Aménager un espace plus calme avec quelques enfants sur la seconde partie * Travailler les échanges, le tour de rôle

17 Structuration de l espace Des aires d activité clairement définies : Coin regroupement, atelier jeu, atelier peinture, table de travail, table du goûter, salle de motricité, coin de répit Parfois nécessité de rajouter des repères visuels : - Afficher une photo de l enfant en train de réaliser l activité dans le lieu adéquat - Gommettes sur le casier de l enfant, sur l étiquette de son prénom, sur son portemanteau - Visualisation de parcours au sol avec du scotch de couleur. - Visualisation du lieu où attendre son tour avec un cerceau posé au sol. - Utilisation d un set de couleur pour le travail sur feuille. Une place fixe sur un bureau repéré avec la photo de l enfant

18 Structuration des activités - limitation des stimulations : uniquement le matériel de l activité en cours - les activités à faire sont proposées à gauche de l élève - les activités terminées sont à ranger à droite - séquencer les activités - n introduire qu une difficulté à la fois - ne cibler qu un objectif à la fois - ajouter des repères sur la feuille (graphisme) - simplifier, aérer les fiches de travail - proposer un modèle

19 Structuration des activités Simplification et complexification progressive des activités

20 Illustration La table de travail est isolée du groupe. L emploi du temps est visualisé. La séquence «je travaille» est détaillé pour l enfant autiste. L activité en cours est visualisée par la pince à linge ou le curseur. Les activités à faire sont dans des bacs séparés, avec le matériel nécessaire, à gauche de l enfant. Une fois l activité terminée, l élève remet le matériel dans le bac et le range à sa droite.

21 Les contrats de travail Le contrat de travail permet à l enfant de visualiser ce pour quoi il travaille (quelle sera sa récompense), et le nombre de tâches qu il doit exécuter avant d obtenir cette récompense. C est l enfant qui choisit sa récompense.

22 Utilisation de supports visuels pour favoriser la communication

23 Compréhension des règles de vie

24 Compréhension des règles de vie

25 Soutien à l autonomie

26 Gestion des troubles du comportement Analyse fonctionnelle A Antécédent(s) B Comportement(s) C Conséquence(s) Ce qui précède Conditions qui favorisent l apparition Variables de l environnement Le problème de comportement lui-même Ce qui se passe après Bénéfices Réactions Évènements contextuels Stimuli directs

27 En résumé Pour favoriser une meilleure inclusion scolaire : Et travaillez en lien avec les partenaires

28 Merci de votre attention

La scolarisation des enfants handicapés

La scolarisation des enfants handicapés La scolarisation des enfants handicapés Formation AVS en contrat CUI Année Scolaire 2013-2014 Département de la Moselle (57) Diaporama réalisé par les coordonnateurs AVS de l Académie Nancy-Metz Loi n

Plus en détail

Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED. ou en CLIS

Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED. ou en CLIS Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED en classe ordinaire ou en CLIS Armande Perrier Enseignante spécialisée SMPEA II - Peyre-Plantade Unité Enfance - Villa Saint Georges Montpellier

Plus en détail

Temps Calme. Lieu de détente et de loisirs adaptés pour enfants. atteints de troubles du comportement (Autisme et TED)

Temps Calme. Lieu de détente et de loisirs adaptés pour enfants. atteints de troubles du comportement (Autisme et TED) Temps Calme Lieu de détente et de loisirs adaptés pour enfants atteints de troubles du comportement (Autisme et TED) Lieu de répit pour les familles et les fratries 4 avenue Landois, 44500 La Baule 02

Plus en détail

Rôle et missions du maître option D. Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009

Rôle et missions du maître option D. Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009 Rôle et missions du maître option D Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009 Rôle et missions du maître option D PLAN 1. Un enseignant ordinaire 2. Un enseignant spécialisé 3. Organisation de la prise en

Plus en détail

L enseignant référentr

L enseignant référentr L enseignant référentr rent Son rôle Ses missions 2009 ASH 04 1 Rôle de l enseignant référent L enseignant référent est un enseignant spécialisé titulaire du CAPA-SH ou du CAPSAIS Il exerce les fonctions

Plus en détail

Scolarisation des enfants et adolescents handicapés en Île-de-France

Scolarisation des enfants et adolescents handicapés en Île-de-France septembre 2009 Scolarisation des enfants et adolescents Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr académie Créteil académie Paris académie Versailles L'ÉDUCATION NATIONALE L'ÉDUCATION

Plus en détail

Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations

Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations Version 2 décembre 2014 Cachet MDPH Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations Pour l année scolaire 20... / 20... Date de réunion de l équipe

Plus en détail

Les aménagements pour la scolarisation des élèves avec TSA en classe ordinaireou en Ulis

Les aménagements pour la scolarisation des élèves avec TSA en classe ordinaireou en Ulis Les aménagements pour la scolarisation des élèves avec TSA en classe ordinaireou en Ulis Armande Perrier, Enseignante spécialisée CHU de Montpellier et Centre de Ressources Autisme Languedoc-Roussillon,

Plus en détail

Aménagements pédagogiques pour les élèves avec troubles envahissants du développement. Catherine Chermain enseignante spécialisée I.M.

Aménagements pédagogiques pour les élèves avec troubles envahissants du développement. Catherine Chermain enseignante spécialisée I.M. Aménagements pédagogiques pour les élèves avec troubles envahissants du développement Catherine Chermain enseignante spécialisée I.M.E Henri Lafay Les enfants souffrant d autisme se caractérisent par des

Plus en détail

ÉQUIPE ÉDUCATIVE PRÉALABLE À TOUTE PREMIÈRE DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT À LA VIE SCOLAIRE D UN ÉLÈVE HANDICAPÉ

ÉQUIPE ÉDUCATIVE PRÉALABLE À TOUTE PREMIÈRE DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT À LA VIE SCOLAIRE D UN ÉLÈVE HANDICAPÉ INSPECTION ACADÉMIQUE DE SAÔNE ET LOIRE ÉQUIPE ÉDUCATIVE PRÉALABLE À TOUTE PREMIÈRE DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT À LA SCOLAIRE D UN ÉLÈVE HANDICAPÉ ÉVALUATION pour la prochaine année scolaire 20 / 20 Il est

Plus en détail

Scolariser les élèves autistes ou présentant des troubles envahissants du développement

Scolariser les élèves autistes ou présentant des troubles envahissants du développement Scolariser les élèves autistes ou présentant des troubles envahissants du développement Armande Perrier Enseignante spécialisée MPEA Peyre-Plantade Montpellier Janvier 2011 Depuis la loi du 11 février

Plus en détail

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES Domaine de compétences 1 Accompagnement social et éducatif spécialisé Instaurer une relation Favoriser la construction de l'identité et le développement des capacités sociales et professionnelles Assurer

Plus en détail

La loi du 11 fév PPS et PPI Partenaires Etat des lieux Recommandations de la HAS

La loi du 11 fév PPS et PPI Partenaires Etat des lieux Recommandations de la HAS La loi du 11 fév. 2005 PPS et PPI Partenaires Etat des lieux Recommandations de la HAS La loi du 11 février 2005 Une évolution en matière de de scolarisation des élèves handicapés L école de secteur est

Plus en détail

GLOSSAIRE Scolarité A.V.S. : Auxiliaire de Vie Scolaire : C.F.A. (S.) : Centre de Formation d Apprentis (Spécialisé) :

GLOSSAIRE Scolarité A.V.S. : Auxiliaire de Vie Scolaire : C.F.A. (S.) : Centre de Formation d Apprentis (Spécialisé) : Scolarité A.V.S. : Auxiliaire de Vie Scolaire : L auxiliaire de vie scolaire (AVS) s occupe de l'accompagnement d'enfants en situation de handicap afin de leur permettre de participer aux activités et

Plus en détail

GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT

GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT 3- GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT Par un formateur/maf Grille de visite en référence aux compétences professionnelles des métiers du professorat et de l éducation. Arrêté du 18 Juillet 2013.

Plus en détail

Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités

Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités Claire Goulet CPC ASH - 2010 Claire Goulet - CPC ASH 67-2010 1 La situation de handicap : Elle est différente de la difficulté scolaire

Plus en détail

Référentiel fonction / activités Educateur Technique Spécialisé

Référentiel fonction / activités Educateur Technique Spécialisé Référentiel fonction / activités Accompagnement éducatif de la personne ou du groupe Contribue à la mission institutionnelle par la mise en œuvre d activités techniques et professionnelles. Développe une

Plus en détail

La clis ted. ouverture en septembre 2009

La clis ted. ouverture en septembre 2009 La clis ted ouverture en septembre 2009 Sommaire Présentation de la CLIS TED Le dispositif CLIS-SESSAD Structuration de l espace: notre classe Structuration du temps Langage et compréhension Langage et

Plus en détail

La thèse professionnelle

La thèse professionnelle La thèse professionnelle http://perso.telecom-paristech.fr/~rodrigez/ms/ Janvier 2015 Le stage de thèse professionnelle Il s agit d un travail sur un sujet relatif aux thèmes du MS. n Vous êtes autorisé

Plus en détail

PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN ÉPS

PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN ÉPS PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN ÉPS (Outil de vérification des éléments d une SAÉ) 1 ère partie Planification sommaire Niveau des élèves concernés par la SAÉ (cycle + année)

Plus en détail

ULIS-Lycée Professionnel dans le Loir et Cher

ULIS-Lycée Professionnel dans le Loir et Cher ULIS-Lycée Professionnel dans le Loir et Cher L ULIS lycée professionnel est un dispositif collectif au sein d'un établissement du second degré dont le cadre de fonctionnement s appuie sur la circulaire

Plus en détail

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 Annexe 1 Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 1 D après COMITÉ D ORIENTATION DE LA FORMATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT (COFPE). Pour une nouvelle culture de la formation continue

Plus en détail

Hôpital de Jour Jacques Prévert

Hôpital de Jour Jacques Prévert Pôle de Psychiatrie Infanto-Juvénile-CAMSP /Secteur 95-I-03 25, rue Bernard Février BP 30071 95503 Gonesse Cedex Téléphone : 01.34.53.21.07 Hôpital de Jour Jacques Prévert LIVRET D ACCUEIL 1 Bienvenue

Plus en détail

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED en classe ordinaire Armande Perrier Enseignante spécialisée - SMPEA Peyre-Plantade Villa Saint Georges - Montpellier 2008 Fonctionnement cognitif

Plus en détail

Livret de suivi de l enfant intellectuellement précoce

Livret de suivi de l enfant intellectuellement précoce Livret de suivi de l enfant intellectuellement précoce Le comprendre pour mieux l accompagner Nom : Prénom : Date de naissance : Livret délivré le : 1 Objectifs EIP: définition Ce livret est délivré à

Plus en détail

PPRE. Lecture de consignes. Groupe de travail «PPRE & Compétences» Octobre 2006 Page : 1

PPRE. Lecture de consignes. Groupe de travail «PPRE & Compétences» Octobre 2006 Page : 1 PPRE Lecture de consignes Groupe de travail «PPRE & Compétences» Octobre 2006 Page : 1 PPRE : Lecture de consignes Introduction Entretien préalable avec l élève Repérage des difficultés Activités communes

Plus en détail

Les documents de référence

Les documents de référence AUTISME et TED Les documents de référence Les avis du Comité National d Ethique Le Plan Autisme 2008-2010 Recommandations pour la pratique professionnelle du diagnostic de l autisme (HAS - 2005) Etat des

Plus en détail

Dépôt d une demande à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (M.D.P.H.) pour :

Dépôt d une demande à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (M.D.P.H.) pour : Dépôt d une demande à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (M.D.P.H.) pour : L INSERTION SCOLAIRE -L orientation scolaire (en classe adaptée ou établissement médicosocial) -Le matériel adapté

Plus en détail

FORMULAIRE POUR UNE DEMANDE DE SOUTIEN

FORMULAIRE POUR UNE DEMANDE DE SOUTIEN FORMULAIRE POUR UNE DEMANDE DE SOUTIEN Ce document sert de base au Comité de l Association Aide Intégration Petite Enfance (AIPE) pour l analyse du projet d intégration et l élaboration de recommandations,

Plus en détail

Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique Le métier Il est défini par l arrêté du 11 avril 2006 : «L aide médico-psychologique exerce une fonction d accompagnement et d aide dans la vie quotidienne d enfants, d adolescents, d adultes en situation

Plus en détail

Orientation1 : Accompagner la personne handicapée et sa famille

Orientation1 : Accompagner la personne handicapée et sa famille Axe 1 : Faire de la personne handicapée l acteur de son projet de vie Orientation1 : Accompagner la personne handicapée et sa famille Objectif 1 : Accompagner les parcours en mettant la personne handicapée

Plus en détail

1. Les objectifs. a. Rappel du projet éducatif. Le Centre Social a pour projet éducatif de :

1. Les objectifs. a. Rappel du projet éducatif. Le Centre Social a pour projet éducatif de : L Accueil Collectif de Mineurs des mercredis loisirs accueille des enfants âgés de 3 ans à 5 ans sur le Centre Social Rural du Canton de St Paterne à Oisseau-le-Petit et sur la salle polyvalente de Cherisay

Plus en détail

Banque de commentaires au bulletin PRÉSCOLAIRE

Banque de commentaires au bulletin PRÉSCOLAIRE Exécution de diverses actions de motricité globale Banque de commentaires au bulletin PRÉSCOLAIRE 01 Coordonner les parties de son corps. 02 Exécuter des actions motrices (ramper, courir, sauter, etc.).

Plus en détail

MEDECINE DE REEDUCATION ET SCLEROSE EN PLAQUES. Dr Bruno Fernandez, Service de MPR, CHU de Saint Etienne

MEDECINE DE REEDUCATION ET SCLEROSE EN PLAQUES. Dr Bruno Fernandez, Service de MPR, CHU de Saint Etienne MEDECINE DE REEDUCATION ET SCLEROSE EN PLAQUES Dr Bruno Fernandez, Service de MPR, CHU de Saint Etienne LA MPR Offre multidisciplinaire en équipe Médecin spécialisé en MPR Handicap Paramédicaux Kinésithérapeutes

Plus en détail

Scolariser l enfant autiste

Scolariser l enfant autiste Scolariser l enfant autiste Professeur des écoles spécialisé Mai 2010 Scolariser l enfant autiste Les difficultés des enfants autistes face aux apprentissages et pistes pédagogiques adaptées. Scolariser

Plus en détail

Qu est ce que l autisme?

Qu est ce que l autisme? Qu est ce que l autisme? Pour comprendre le comportement des enfants Delphine Mauuary-Metz, enseignante Gwendoline Girodin, psychologue Définition Trouble neuro-développemental 1 naissance sur 150 Trouble

Plus en détail

VOTRE MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES [ MDPH 92 ] COMME PROJET

VOTRE MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES [ MDPH 92 ] COMME PROJET VOTRE MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES [ MDPH 92 ] LAvie COMME PROJET La Maison départementale des personnes handicapées est placée sous la tutelle administrative et financière du Département.

Plus en détail

Document à destination. des personnels de l enseignement supérieur. Mieux appréhender l arrivée d un(e) étudiant(e) en situation de handicap.

Document à destination. des personnels de l enseignement supérieur. Mieux appréhender l arrivée d un(e) étudiant(e) en situation de handicap. Document à destination des personnels de l enseignement supérieur. Mieux appréhender l arrivée d un(e) étudiant(e) en situation de handicap. LE HANDICAP MOTEUR 1 Fiche pratique «Handicap» Selon la loi

Plus en détail

sciences et technologie

sciences et technologie Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 4 sciences et technologie Inscrire son enseignement dans une logique de cycle Outil d aide à la réflexion des équipes pédagogiques pour

Plus en détail

Un enfant maladroit rôle du médecin

Un enfant maladroit rôle du médecin Un enfant maladroit rôle du médecin JP BLANC pédiatre La plainte: la maladresse Rarement la plainte initiale Plus souvent la lenteur Plus souvent les problèmes scolaires (écriture) 1 Analyser la plainte

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015-2016

PROJET PEDAGOGIQUE 2015-2016 PROJET PEDAGOGIQUE 2015-2016 - Enfants de 3 à 9ans ALSH Lanvallay - mercredi Rappel des grandes lignes du projet éducatif présenté par la municipalité : Répondre aux besoins des familles en matière de

Plus en détail

«à l école, cé dysfficile...»

«à l école, cé dysfficile...» Rennes : Colloque du 21 mars 2009. «à l école, cé dysfficile...» Dominique Vannier Enseignant spécialisé Clis 2 Laval Présentation de la Clis :. Effectif : 13 élèves (6 à 11ans) - 3 déficients auditifs

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER AVEC UN AVS

COMMENT TRAVAILLER AVEC UN AVS COMMENT TRAVAILLER AVEC UN AVS I. INTRODUCTION Sur 12 millions et demi d'élèves, 170 000 enfants handicapés sont scolarisés en milieu ordinaire (2/3 dans le premier degré, 1/3 dans le second degré). Tous

Plus en détail

Etre capable, en fin de formation, de réaliser des tâches communicatives basées sur les activités langagières.

Etre capable, en fin de formation, de réaliser des tâches communicatives basées sur les activités langagières. : S-22 : Enseignants et coordonnateurs de français aux cycles 2 et 3 Titre : Et si on passait au français en action? Etre capable, en fin de formation, de réaliser des tâches communicatives basées sur

Plus en détail

Deux grands principes sous-tendaient la mise en place d un tel dispositif :

Deux grands principes sous-tendaient la mise en place d un tel dispositif : AAD France APEDA France DFD Apedys Midi Pyrénées Apedys Aquitaine Apedys Essonne Tête en l air Madame Najat VALLAUD-BELKACEM Ministre de l Education Nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche

Plus en détail

APPRENDRE à PARLER. Animation pédagogique 12 octobre 2011. ressource DVD. Circonscription Bergerac-OUEST

APPRENDRE à PARLER. Animation pédagogique 12 octobre 2011. ressource DVD. Circonscription Bergerac-OUEST APPRENDRE à PARLER ressource DVD Circonscription Bergerac-OUEST Animation pédagogique 12 octobre 2011 1 9h -9h20 Plénière Rappels salutaires sur le rôle de l école maternelle en matière de langage Sur

Plus en détail

Charte ville-handicap

Charte ville-handicap Charte ville-handicap L élaboration de la Charte ville-handicap est l aboutissement d un travail en commun de plusieurs mois, avec de nombreux Malakoffiots, de leurs associations, de partenaires institutionnels,

Plus en détail

Convention de collaboration inter établissements

Convention de collaboration inter établissements Convention de collaboration inter établissements Entre le lycée AGORA de Puteaux et le Lycée Table des matières 1 1.1 1.2 2. 2.1 2.2 3 3.1 3.2 4 5 5.1 5.2 Préambule Objectifs de la collaboration Objectifs

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA MDPH 22 MISSIONS ET ORGANISATION

PRÉSENTATION DE LA MDPH 22 MISSIONS ET ORGANISATION PRÉSENTATION DE LA MDPH 22 MISSIONS ET ORGANISATION 1 Des temps d'information ponctuels, réguliers, des relais contact de la MDPH 22, depuis 2007. 2 cycles de formation sur l'ensemble des prestations MDPH

Plus en détail

Grille d observation en vue du signalement d un élève en difficulté

Grille d observation en vue du signalement d un élève en difficulté Langage, parole, expression orale Nom et prénom : Classe : Période : Grille d observation en vue du signalement d un élève en difficulté Langage compréhensible Difficultés d articulation Problèmes de syntaxe

Plus en détail

Présentation de l Unité d Enseignement Maternelle pour enfants autistes Ecole maternelle de Navarre (Evreux) HOME PASCALE

Présentation de l Unité d Enseignement Maternelle pour enfants autistes Ecole maternelle de Navarre (Evreux) HOME PASCALE Présentation de l Unité d Enseignement Maternelle pour enfants autistes Ecole maternelle de Navarre (Evreux) HOME PASCALE I Contexte législatif II Une U.E.M pour quels enfants? III Une U.E.M pour quels

Plus en détail

Intitulé : ERGOTHERAPEUTE EN SANTE MENTALE

Intitulé : ERGOTHERAPEUTE EN SANTE MENTALE Intitulé : ERGOTHERAPEUTE EN SANTE MENTALE Famille de métier : Soins Statut (métier / emploi type) : Ergothérapeute Si emploi type, fiche métier source : 1 - Objectifs / Résultats attendus Aider à restaurer,

Plus en détail

LES AMÉNAGEMENTS PÉDAGOGIQUES POUR LA SCOLARISATION D UN ENFANT AVEC TSA (TROUBLES DU SPECTRE DE L AUTISME)

LES AMÉNAGEMENTS PÉDAGOGIQUES POUR LA SCOLARISATION D UN ENFANT AVEC TSA (TROUBLES DU SPECTRE DE L AUTISME) LES AMÉNAGEMENTS PÉDAGOGIQUES POUR LA SCOLARISATION D UN ENFANT AVEC TSA (TROUBLES DU SPECTRE DE L AUTISME) Formation des AVS / AESH 1 Thierry Fritih, chargé de mission départemental pour la scolarisation

Plus en détail

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013 Unité d Enseignement N 6.1 : Stage Découverte 1 : Stage en milieu scolaire Semestre : 2 Nombre d heures : 120 ou 30 demi-journées Compétences : N 8-10 TD : 0 TPE : 20 Nombre ECTS : 3 UE 1.2.1 Psychologie

Plus en détail

Carnet de suivi. Ecole de CORBIGNY. Nom : Prénom : Date de naissance : Année scolaire 2015 / 2016 PETITE SECTION

Carnet de suivi. Ecole de CORBIGNY. Nom : Prénom : Date de naissance : Année scolaire 2015 / 2016 PETITE SECTION Carnet de suivi Ecole de CORBIGNY Nom : Prénom : Date de naissance : Année scolaire 2015 / 2016 PETITE SECTION 1 er trimestre Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions L oral Oser entrer en communication

Plus en détail

Le suivi de la scolarisation

Le suivi de la scolarisation Le suivi de la scolarisation des élèves présentant un handicap* : les instances, les acteurs et les outils prévus par la loi du 11 février 2005 «pour l égalité des droits et des chances, la participation

Plus en détail

SESSAD PAI (Paris Autisme Intégration)

SESSAD PAI (Paris Autisme Intégration) SESSAD PAI (Paris Autisme Intégration) André Masin afg-web.fr 1 Le SESSAD PAI s inscrit dans le réseau r d AFG AFG (Association Française aise de Gestion de services et établissements pour personnes autistes)

Plus en détail

L ECOLE MATERNELLE ET LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

L ECOLE MATERNELLE ET LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES L ECOLE MATERNELLE ET LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES Les modalités de mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l école maternelle ont fait l objet d interrogations de la part de la communauté

Plus en détail

Dispositif de scolarisation de jeunes élèves avec Troubles Envahissants du Développement (TED) dans une école de droit commun

Dispositif de scolarisation de jeunes élèves avec Troubles Envahissants du Développement (TED) dans une école de droit commun Dispositif de scolarisation de jeunes élèves avec Troubles Envahissants du Développement (TED) dans une école de droit commun 2 établissements publics pour qui la mission est de répondre aux besoins de

Plus en détail

Réunion de restitution des concertations de quartiers sur le Projet éducatif de Bordeaux. bordeaux.fr

Réunion de restitution des concertations de quartiers sur le Projet éducatif de Bordeaux. bordeaux.fr Réunion de restitution des concertations de quartiers sur le Projet éducatif de Bordeaux bordeaux.fr Déroulé de la réunion Introduction Présentation du cadre du Projet Educatif De Territoire (PEDT) et

Plus en détail

Cadre de référence lavallois du Plan de transition école vie active (TÉVA)

Cadre de référence lavallois du Plan de transition école vie active (TÉVA) Cadre de référence lavallois du Plan de transition école vie active (TÉVA) Transition de l école à la vie active des jeunes de 15 à 21 ans en situation de handicap ou vivant avec une limitation fonctionnelle

Plus en détail

Colloque Petite Enfance

Colloque Petite Enfance Colloque Petite Enfance Atelier: Stratégies éducatives Le 22 Septembre 2012 Introduction Plan Prévenir Apprendre Réagir Conclusion Une adaptation nécessaire Les méthodes d éducation «classiques» ne fonctionnent

Plus en détail

DEMANDE D'AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE INDIVIDUEL ( AVS-i ) PROCEDURE DEPARTEMENTALE DU MAINE ET LOIRE

DEMANDE D'AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE INDIVIDUEL ( AVS-i ) PROCEDURE DEPARTEMENTALE DU MAINE ET LOIRE DEMANDE D'AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE INDIVIDUEL ( -i ) PROCEDURE DEPARTEMENTALE DU MAINE ET LOIRE En référence à la circulaire 2003-093 du 11 juin 2003 (BOEN 25 du 19/06/2003) à la loi 2005-102 du 11 février

Plus en détail

Stage Atelier Sardélices

Stage Atelier Sardélices 1 DOSSIER STAGE ATELIER BTSIAA-2 2011-2012 Il est demandé à chaque étudiant lors de son passage en stage à l atelier «Sardélices» de rédiger un dossier écrit sui sera évalué selon la grille ci jointe.

Plus en détail

MDPH ET ORIENTATION. Déficience intellectuelle Journée du 6/06/2014. médecin coordonnateur assistante sociale. Estelle CHARPY Marie-Pierre CULLAFROZ

MDPH ET ORIENTATION. Déficience intellectuelle Journée du 6/06/2014. médecin coordonnateur assistante sociale. Estelle CHARPY Marie-Pierre CULLAFROZ MDPH ET ORIENTATION Déficience intellectuelle Journée du 6/06/2014 Estelle CHARPY Marie-Pierre CULLAFROZ médecin coordonnateur assistante sociale 146 rue Pierre Corneille 69003 LYON 0800 869 869 www.rhone.fr

Plus en détail

LA LIAISON GS /CP. Ce que disent les textes :

LA LIAISON GS /CP. Ce que disent les textes : LA LIAISON / Objectifs : Accompagner les ruptures qui placeraient les élèves en difficulté à l entrée au. Assurer des continuités dans les comportements et les apprentissages. Ce que disent les textes

Plus en détail

Organisation et gestion de données - Situations problèmes

Organisation et gestion de données - Situations problèmes Organisation et gestion de données - Situations problèmes Remarques préalables afin d aborder les situations problèmes (organisation et gestion de données) Avec une classe de cycle 2, il est essentiel

Plus en détail

25, rue Bernard février BP 30071 95503 Gonesse Cedex

25, rue Bernard février BP 30071 95503 Gonesse Cedex 25, rue Bernard février BP 30071 95503 Gonesse Cedex Pôle de Psychiatrie Infanto-Juvénile Secteur 95-I-03 / Centre d Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP) Chef de pôle : Dr Blandine GUETTIER Cadre supérieur

Plus en détail

LES MALADIES INVALIDANTES

LES MALADIES INVALIDANTES Document à destination des personnels de l enseignement supérieur. Mieux appréhender l arrivée d un(e) étudiant(e) en situation de handicap. LES MALADIES INVALIDANTES 1 Fiche pratique «Handicap» Selon

Plus en détail

Apprendre à porter secours à l école

Apprendre à porter secours à l école 18 / 11 / 2009 Apprendre à porter secours à l école Christelle Dinarque, CPC Meudon / Chaville et Sylvie Lemoine, CPC Bagneux Loi de modernisation de la sécurité civile 811-2004, 13/08/04 «Toute personne

Plus en détail

Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines

Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines S approprier le langage Découvrir l écrit Découvrir le monde Devenir élève

Plus en détail

http://www.mels.gouv.qc.ca/dftps/interieur/pdf/form

http://www.mels.gouv.qc.ca/dftps/interieur/pdf/form INITIATION AU RÉFÉRENTIEL DES DOUZE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES EN ENSEIGNEMENT LE RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA PROFESSION ENSEIGNANTE La Direction de la formation et de la titularisation

Plus en détail

Apprendre à se Protéger Maryse Burger Anne Laskawiec

Apprendre à se Protéger Maryse Burger Anne Laskawiec Apprendre à Porter Secours Apprendre à se Protéger Maryse Burger Anne Laskawiec 1 constat Le pronostic vital est lié à la rapidité de l alerte à l efficacité des actions réalisées par le témoin avant l

Plus en détail

Evoquer et énoncer par écrit une règle de jeu

Evoquer et énoncer par écrit une règle de jeu 1 Evoquer et énoncer par écrit une règle de jeu socialiser à partir d un jeu à règle établir une chronologie des actions menées construire à l oral puis à l écrit une règle de jeu en employant des formules

Plus en détail

Les scénarii pédagogiques. Bac Professionnel Gestion-administration

Les scénarii pédagogiques. Bac Professionnel Gestion-administration Les scénarii pédagogiques Bac Professionnel Gestion-administration Sommaire L approche par le scénario pédagogique Différence entre séquence pédagogique traditionnelle et scénario pédagogique Pourquoi

Plus en détail

CHARTE A.T.S.E.M. «UNE PROFESSION À PART ENTIÈRE DE LA PETITE ENFANCE»

CHARTE A.T.S.E.M. «UNE PROFESSION À PART ENTIÈRE DE LA PETITE ENFANCE» 1 CHARTE A.T.S.E.M. «UNE PROFESSION À PART ENTIÈRE DE LA PETITE ENFANCE» Agents territoriaux i spécialisés é des écoles maternelles de la commune de Miribel Charte des ATSEM - M airie de Miri ibel CHARTE

Plus en détail

FICHE CYCLE2 CYCLE 3

FICHE CYCLE2 CYCLE 3 FICH CYCL2 CYCL 3 BADMINTON Document réalisé à partir du dossier «A l école du Badminton». Définition : C'est une opposition duelle où les joueurs, séparés par un filet, frappent le volant à l'aide d'une

Plus en détail

Les documents indispensables pour l examen du dossier

Les documents indispensables pour l examen du dossier ASSISTANCE PUBLIQUE HÔPITAUX DE PARIS CENTRE REFERENT TROUBLES DU LANGAGE ET DES APPRENTISSAGES Service de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent Professeur David COHEN G.H. PITIE-SALPETRIERE 47-83,

Plus en détail

Mise en œuvre et suivi du projet personnalisé de scolarisation (PPS)

Mise en œuvre et suivi du projet personnalisé de scolarisation (PPS) Mise en œuvre et suivi du projet personnalisé de scolarisation (PPS) Circulaire n 2006-126 du 17 août 2006 B.O. n 32 du 7 septembre 2006 R.L.R. : 501-5 ; 516-3 NOR : MENE0602187C MEN - DGESCO B2-2 Texte

Plus en détail

Présentation de l Adaptation Scolaire et de la scolarisation des élèves en situation de handicap

Présentation de l Adaptation Scolaire et de la scolarisation des élèves en situation de handicap Présentation de l Adaptation Scolaire et de la scolarisation des élèves en situation de handicap Jeudi 13 novembre 2014 Présentation de l ASH PREMIÈRE PARTIE Des ressources et des personnes au service

Plus en détail

Petit guide pour un remplacement efficace! Circonscription de Châtillon-sur-Seine Sylvie Maupassant Anne Renaut Septembre 2015

Petit guide pour un remplacement efficace! Circonscription de Châtillon-sur-Seine Sylvie Maupassant Anne Renaut Septembre 2015 Petit guide pour un remplacement efficace! Circonscription de Châtillon-sur-Seine Sylvie Maupassant Anne Renaut Septembre 2015 II- A chaque remplacement : bien se renseigner sur les horaires de l'école

Plus en détail

Compenser la perte d'autonomie

Compenser la perte d'autonomie Compenser la perte d'autonomie Un nouveau droit pour faire face au handicap 1 Le droit à compensation COMMENT? POUR QUI? Le droit à compensation La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des

Plus en détail

TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT Aménagements pédagogiques

TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT Aménagements pédagogiques TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT Aménagements pédagogiques Des postures à adopter face à ces enfants différents Des conseils pratiques. Parce qu ils sont tous différents : Apprendre à connaître cet

Plus en détail

TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN

TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN Quelles articulations construire entre nos démarches pédagogiques, nos programmes et le socle commun? Aménagement des salles en îlots : TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN LE LIEN AVEC L EVALUATION DU SOCLE COMMUN

Plus en détail

L APAJH mobilisée pour l Accessibilité universelle. Le projet associatif. 100% accessible

L APAJH mobilisée pour l Accessibilité universelle. Le projet associatif. 100% accessible L APAJH mobilisée pour l Accessibilité universelle Le projet associatif 100% accessible L APAJH vous propose son projet associatif en 5 fiches thématiques accessibles à toutes les situations de handicap.

Plus en détail

STAGE «PLACER L ORAL AU CŒUR DES APPRENTISSAGES DE LA MATERNELLE»

STAGE «PLACER L ORAL AU CŒUR DES APPRENTISSAGES DE LA MATERNELLE» Paul est en moyenne section. Il a des difficultés langagières. Son lexique est pauvre. La construction des phrases n est pas toujours présente. Il lui arrive encore de dire des phrases sans verbe. Il est

Plus en détail

RÈGLEMENT DE L ÉCOLE

RÈGLEMENT DE L ÉCOLE Compétences sociales et civiques / Instruction civique et morale L ENFANT CONTENU RÈGLEMENT DE L ÉCOLE Titre de la séquence : Règlement de l école Référence au SCCC Compétences IO 19/06/ 08 Repères de

Plus en détail

Mission d animation régionale et de formation des représentants des CVS. 2014 2015 / Région Pays de la Loire

Mission d animation régionale et de formation des représentants des CVS. 2014 2015 / Région Pays de la Loire Mission d animation régionale et de formation des représentants des CVS 2014 2015 / Région Pays de la Loire LE SENS DE L ACTION Le respect du droit à la participation de l usager : - A la mise en œuvre

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Contexte de l intervention Missions L accompagnant éducatif et social réalise une intervention sociale au quotidien visant à compenser les conséquences d'un handicap,

Plus en détail

ATELIER 4 - STRUCTURER SA COMMUNICATION INTERNE ET EXTERNE

ATELIER 4 - STRUCTURER SA COMMUNICATION INTERNE ET EXTERNE ATELIER 4 - STRUCTURER SA COMMUNICATION INTERNE ET EXTERNE Attention! Le présent document ne consiste pas une méthode et des outils «clés en main» de communication, mais un compte rendu des échanges réalisés

Plus en détail

Dysphasie ou TED? A propos du cas de Alexandre. F. TURCANT Journée DES 20/06/08

Dysphasie ou TED? A propos du cas de Alexandre. F. TURCANT Journée DES 20/06/08 Dysphasie ou TED? A propos du cas de Alexandre Alexandre ne parle pas à 2 ans ½ Antécédents familiaux RAS, 1 er enfant, grossesse spontanée 6 mois après une FCS, naissance à terme Période néo-natale à

Plus en détail

L orientation au lycée Blaise Pascal. Programme des classes de Première générale

L orientation au lycée Blaise Pascal. Programme des classes de Première générale L orientation au lycée Blaise Pascal Programme des classes de Première générale Les objectifs de la séance Communication sur le programme annuel Mise en place du travail de partenariat entre : Conseillère

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Source : Arrêté du 18 mai 2009 relatif au diplôme d Etat d éducateur technique spécialisé (Journal Officiel n 120 du 26 mai 2009) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 Définition de la profession et du

Plus en détail

Division de l Organisation Scolaire et de la Scolarité (DOSS.4)

Division de l Organisation Scolaire et de la Scolarité (DOSS.4) Division de l Organisation Scolaire et de la Scolarité (DOSS.4) Propositions à l usage des directeurs d école Juin 2005 Réuniion de rentrée avec lles parents Cette réunion est obligatoire réglementairement.

Plus en détail

Le GUIDE de la MDPH de l'yonne. handicap. missions. contact. social. agir. aide. pour qui? MDPH MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES

Le GUIDE de la MDPH de l'yonne. handicap. missions. contact. social. agir. aide. pour qui? MDPH MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES Le GUIDE de la MDPH de l'yonne missions handicap social contact agir pour qui? aide MDPH MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES missions handicap Édito La loi du 11 février 2005, relative à «l

Plus en détail

Les différentes modalités de scolarisation des élèves handicapés 2013 ASH 06 1

Les différentes modalités de scolarisation des élèves handicapés 2013 ASH 06 1 Les différentes modalités de scolarisation des élèves handicapés 2013 ASH 06 1 Le principe de l établissement de référence a. Extrait de la loi du 11 février2005 «Tout enfant, tout adolescent présentant

Plus en détail

L AUTISME EST UN HANDICAP

L AUTISME EST UN HANDICAP L AUTISME EST UN HANDICAP Un enfant autiste reste autiste toute sa vie L autisme touche plus les garçons que les filles 3 grandes difficultés : 1 2 3 RELATIONS SOCIALES COMMUNICATION IMAGINATION 1 les

Plus en détail

La Surdité. Table des matières 05/03/2013. Formation A.V.S. Mardi 05 mars 2013. Ph.Ducongé - Formation A.V.S. Mars 2013

La Surdité. Table des matières 05/03/2013. Formation A.V.S. Mardi 05 mars 2013. Ph.Ducongé - Formation A.V.S. Mars 2013 Formation A.V.S. Mardi 05 mars 2013 La Surdité Table des matières 1 I) La surdité Qu est ce que l audition? Les différentes surdités Les différents appareillages et leurs répercussions sur l audition II)

Plus en détail

l accompagnement et l écoute des parents et de la fratrie

l accompagnement et l écoute des parents et de la fratrie l accompagnement et l écoute des parents et de la fratrie CHAPITRE 03 1 PERSONNALISER LES SOUTIENS AUX PARENTS Les Camsp accompagnent l enfant mais le soutien des parents est essentiel car leur situation

Plus en détail

Stage d adaptation à l emploi des AESH

Stage d adaptation à l emploi des AESH Stage d adaptation à l emploi des AESH Présentation : La ou les surdités? Sourds ou malentendants? Les textes qui régissent la prise en charge des élèves sourds AVS et enseignants spécialisés en Seine

Plus en détail