DÉFIS DU SÉQUENÇAGE NOUVELLE GÉNÉRATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉFIS DU SÉQUENÇAGE NOUVELLE GÉNÉRATION"

Transcription

1 DÉFIS DU SÉQUENÇAGE NOUVELLE GÉNÉRATION PRINCIPES DE BASE SUR LES DONNEES ET LE CALCUL HAUTE PERFORMANCE Lois de Gray sur l ingénierie des données 1 : Les calculs scientifiques traitent des volumes considérables de données, sans limites réelles. La solution est l architecture «scale-out» avec accès aux données distribuées. Il faut déplacer les organes de calcul vers les données et non l inverse. Loi d Amdahl sur le calcul haute performance (HPC) 2 : Ajouter des cœurs de microprocesseur à un processus ne permet pas de l accélérer de manière linéaire. Accélération = 1/((1 - P) + P/N) N = nombre de composants parallèles P = partie de programme parallèle (pourcentage) (1-P) = partie séquentielle P/N = partie simultanée/parallèle Les processeurs multicœurs n atténuent pas le problème car le séquençage nouvelle génération est hautement parallélisé. Les systèmes de calcul haute performance (HPC) actuels sont riches en termes de traitement CPU et pauvres en termes d entrées/sorties. Figure 1 : Loi d Amdahl L objectif du séquençage nouvelle génération (SNG) est de créer de grandes régions contiguës de séquences ADN (les blocs de construction du génome) significatives d un point de vue biologique, à partir de milliards d éléments de données issus de fragments courts. Le séquençage du génome entier (méthode globale ou Shotgun) est la meilleure approche en termes de coût par opération de séquençage, de ressources de calcul et de portée clinique. La méthode de séquençage Shotgun consiste à réaliser un échantillonnage aléatoire de séquences de lectures effectuées par les instruments de séquençage nouvelle génération, avec une couverture optimale. La couverture de séquençage nouvelle génération se définit comme suit : nombre de lectures x (longueur de lecture/longueur du génome). Le nombre de lectures est généralement de l ordre de plusieurs millions, la longueur de lecture et la longueur du génome étant exprimées en paires de bases. La longueur du génome humain est d environ 3 milliards de paires de bases. Les étapes du séquençage Shotgun sont les suivantes : 1. Extraction et fragmentation de l ADN. 2. Clonage de l ADN et séquençage des deux extrémités du clone. 3. Recueil des données brutes du séquenceur et de la fonction d appel de bases. 4. Assemblage de la séquence par création d un graphe de De Bruijn 3 (qui peut comporter plus de 100 millions de nœuds et dont les segments sont appelés k-mers) et de ses sous-graphes ; détection des chevauchements et assemblage ; réduction du graphe et création d échafaudages. 5. Finalisation de la séquence en comblant les trous : une couverture plus importante aboutit à des trous plus petits et moins nombreux. 6. Recherche de la signification phénotypique et clinique via les polymorphismes nucléotidiques (SNP), insertions/suppressions (InDel), variants, variations du nombre d exemplaires (CNV) et mutations. Les principaux composants d une architecture de séquençage nouvelle génération sont : le ou les instruments, le calcul haute performance (HPC), le stockage et le réseau. Dans le séquençage nouvelle génération, le calcul haute performance a pour but de réduire la latence et d optimiser le volume de données de séquences ADN traitées par unité de temps. Les composants les plus lents d un environnement HPC sont le réseau et les disques. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles on ne peut parvenir à une parallélisation totale 4, notamment : Limitations des algorithmes : Elles sont dues à des dépendances mutuelles ou à des parties du processus qui ne peuvent être exécutées que séquentiellement. Goulots d étranglement : L accès aux données constitue le goulot d étranglement majeur dans les workflows HPC. Dans la mesure où les algorithmes en boucle font entrer et sortir du CPU de grandes quantités de données, les ressources intégrées ont tendance à être sous-utilisées et les performances sont limitées par les chemins de données les plus lents vers la mémoire et son stockage. L accès à une ressource partagée (chemins d exécution dans le cœur, chemins mémoire partagés dans les processeurs multi-cœurs et périphériques d entrées/sorties) sérialise l exécution. Cela influe également sur la simultanéité. Temps système au démarrage : Le processus d appel de bases et les autres opérations faisant intervenir de nombreuses écritures de petits fichiers sont également responsables de ce temps système avant la mise en cache. Communication : La parfaite simultanéité entre les différentes parties d un système parallèle relève davantage de la théorie que de la pratique. La communication étant la pierre angulaire des algorithmes parallèles, il existe toujours un certain pourcentage de sérialisation. Les problèmes d instabilité, dus aux pilotes et aux versions, dans le système d exploitation et le réseau peuvent également être à l origine de goulots d étranglement. PRÉSENTATION DE SOLUTION

2 Exemples d utilisation du séquençage nouvelle génération Au cours des cinq dernières années, les progrès de la science génomique, plus rapides que ne le prévoyait la loi de Moore, ont permis d accélérer l avènement du diagnostic moléculaire (MDx), que le Dr Leroy Hood décrit sous le nom de «médecine P4» 5 : personnalisée, prédictive, préventive et participative. Les exemples d utilisation pour une génomique clinique utilisant le séquençage nouvelle génération sont présentés dans le tableau 1. Tableau 1 : Exemples d utilisation du séquençage nouvelle génération et stratégie d analyse NOM POPULATION D ACIDES NUCLÉIQUES STRATÉGIE D ANALYSE SÉQUENÇAGE ARN (RNA-SEQ) ARN (poly-a, ARNm ou ARN total) Alignement des lectures sur les «gènes» ; variations pour la détection des jonctions d épissage et la quantification de l abondance SÉQUENÇAGE DES PETITS ARN Petits ARN (ou microarn) Alignement des lectures sur les références des petits ARN (par exemple mirbase), puis sur le génome ; quantification de l abondance MÉTHODE CHIP-SEQ ADN lié aux protéines, capturé par l intermédiaire de l anticorps (ChIP = Chromatin ImmunoPrecipitation) Alignement des lectures sur le génome de référence, identifications des pics et des motifs ANALYSE DES VARIATIONS STRUCTURELLES ADN génomique, avec deux lectures «mate-pair» par modèle d ADN Alignement des mate-pairs sur la séquence de référence et interprétation des variants structurels SÉQUENÇAGE DE NOVO ADN génomique, avec éventuellement données externes (par ex. ADNc, génomes d espèces étroitement apparentées, etc.) Regroupement des lectures pour assemblage des contigs, échafaudages et (dans l idéal) séquence de génome entier MÉTAGÉNOMIQUE Intégralité de l ARN ou de l ADN d une communauté (généralement microbienne) Analyse phylogénétique des séquences

3 La stratégie d analyse est gérée principalement par un logiciel Open Source, comme indiqué ci-dessous dans le tableau 2. Toutefois, avec l arrivée à maturité du domaine de la génomique clinique, les plates-formes telles qu Avadis et CLCbio gagnent du terrain pour des raisons de documentation, d audit et d exigences réglementaires. Les techniques de séquençage smallrna, ChIPseq et RNAseq, comme la méthode de séquençage de novo, se révèlent prometteuses d un point de vue clinique. Tableau 2 : Outils d analyses couramment utilisés dans le séquençage nouvelle génération ÉTAPES DES PROCESSUS BIOINFORMATIQUES OUTILS INTÉGRÉS ALIGNEMENT/ ASSEMBLAGE AU GENOME DE REFERENCE ALIGNEMENT ET ASSEMBLAGE DE NOVO DÉCOUVERTE DES SNP/INDEL ANNOTATION, NAVIGATEUR CASAVA BoWTie ABySS SOAPsnp Avadis CLCbio BWA SOAPdenovo EagleView Genomics Workbench Galaxy GATK ELAND Maq SAMtools BFAST Harvard Genotator NCBI MapView SAMtools UCSC Genome Browser Débit de données avec Illumina HiSeq 2000 Débit d environ 30 à 50 Gbp par jour Longueur de lecture d environ 100 bp couverture d environ 50 x à 75 x ~ 8 To de données brutes par run (opération de séquençage) - fichiers d appel de bases compris, images et fichiers log non compris ~ 100 Go de données de résultats par run 2 runs par semaine et par instrument ~ 8 To par semaine et par instrument 4 séquences de génome entier (WGS) ou 16 exomes par semaine et par instrument Débit réaliste de 160 génomes entiers ou 480 exomes par an et par instrument. Cela représente environ 350 To par an. ILLUMINA HISEQ L architecture de séquençage de nouvelle génération présentée à la Figure 2 correspond à un seul exemple de séquenceur de production, l Illumina HiSeq. Avec le succès croissant du «séquençage en tant que service», les chercheurs se concentrent sur le fichier BAM (Binary Alignment Map) pour commencer l analyse des séquences d un point de vue fonctionnel : SNP, insertions/suppressions (InDel), variants, CNV et mutations. Figure 2. Architecture de référence

4 Figure 3 : Les types de stockage EMC Isilon et leurs fonctions La solution : EMC Isilon EMC ISILON ONEFS Le système d exploitation EMC Isilon OneFS combine les trois couches des architectures de stockage traditionnelles (système de fichiers, gestionnaire de volume et RAID) au sein d une couche logicielle unifiée, constituant ainsi un système de fichiers distribué, intelligent et unique qui s exécute sur un cluster de stockage Isilon. Les avantages que présente OneFS pour le séquençage nouvelle génération sont nombreux : Évolutivité : Évolution en fonction des besoins. Évolution linéaire avec une capacité croissante : de 18 To à 20 Po dans un même système de fichiers et un même espace de nommage global. Prévisibilité : L équilibrage dynamique des contenus s effectue au fur et à mesure que des nœuds sont ajoutés, mis à niveau ou que la capacité est modifiée. Ce processus étant très simple, il ne nécessite pas de temps de gestion supplémentaire. Disponibilité : OneFS est capable d auto-réparation Il protège vos données en cas de coupure d alimentation, de panne de nœud ou de disque, de défaut de quorum et de reconstruction du stockage en distribuant les données, métadonnées et données de parité sur l ensemble des nœuds. Efficacité : Comparé aux 50 % d efficacité moyenne des systèmes RAID, OneFS vous garantit une efficacité de 80 %, indépendamment du cache ou de la charge de calcul du CPU. Cette efficacité est due à la hiérarchisation du processus en trois types, comme le montre la Figure 3, et aux pools existant dans ces types de nœuds. Prêt à l emploi pour l entreprise : Administration des clusters de stockage par l intermédiaire d une interface utilisateur Web intuitive. Connectivité à vos processus via les protocoles standard : CIFS, SMB, NFS, FTP/HTTP, Objet et HDFS. Authentification et contrôle d accès normalisés disponibles : AD, LDAP et NIS. Notez que pour mettre en place un système équilibré, vous devez vous procurer en même temps un modèle X ou S et un modèle NL. Postulats : a. Les fichiers bruts sont traités séparément b. Le processus débute au niveau des fichiers d appel de bases c. Couche d archivage commune Fichiers de sortie : Fichiers BAM : 30 octets par lecture + 2 octets par paire de bases ; environ 100 Go à 250 Go pour le séquençage du génome humain entier Fichiers SRA : 10 octets par paire de bases (~ 30 Go pour le séquençage du génome humain entier) Temps d analyse et d interprétation non compris (variable d une semaine à plusieurs mois). Tableau 3 : Deux architectures de référence de stockage ARCHITECTURE DE TYPE «UN VERS UN» Un séquenceur pour un cluster de stockage 3 séquenceurs EXEMPLE AVEC UN SEUL SÉQUENCEUR EMC Isilon X 18 To de capacité brute (3 x 6 To) avec un minimum de 400 Go sur disque SSD, 48 Go de RAM Déplacement vers la couche d archivage après chaque exécution avec SmartPools ou SnapshotIQ TM Zone de travail temporaire (dossiers tmp) sur cluster de stockage Back-end IB et Ethernet front-end 1 Gbit/s minimum (LACP 2 x 1 Gbit/s ou 10 Gbit/s pour améliorer les performances) ÉVOLUTIVITÉ AVEC L AJOUT DE SÉQUENCEURS Couche d archivage : Gamme NL 108 To de capacité brute (3 x 36 To) : Conception offrant 324 To de données brutes (3 x 108 To) pour planification de stockage sur un an ARCHITECTURE DE TYPE «PLUSIEURS VERS UN» Plusieurs séquenceurs pour un cluster de stockage 3 séquenceurs EXEMPLE AVEC 3 SÉQUENCEURS Gamme EMC Isilon S 36 To de capacité brute (3 x 12 To) avec un minimum de 800 Go sur disque SSD, 144 Go de RAM Zone de stockage temporaire (dossiers tmp) sur cluster HPC si le logiciel d analyse de séquençage nouvelle génération permet cette configuration ; dans le cas contraire, zone de stockage temporaire sur le cluster de la gamme S Back-end IB et Ethernet front-end 10 Gbit/s ÉVOLUTIVITÉ AVEC L AJOUT DE SÉQUENCEURS Couche d archivage : Déplacement par lots via les règles SmartPools ou SnapshotIQ : Gamme NL 324 To de capacité brute (3 x 108 To) : Conception offrant 2 clusters NL pour planification de stockage sur un an

5 Flux de données et performances FLUX DE DONNÉES ET DIMENSIONNEMENT POUR LE SÉQUENÇAGE NOUVELLE GÉNÉRATION Malgré la similarité des composants SNG, notamment en matière de séquenceurs, de calcul haute performance et de stockage, les workflows peuvent présenter de grandes différences, comme le montre le tableau 1. Il est donc impératif que les équipes de recherche et d informatique comprennent et planifient en conséquence l architecture du calcul haute performance et du stockage. La figure 4 fournit l illustration d un workflow de ce type, avec chemins de données, tailles de fichiers et volumes de données. Cet exemple est représentatif de la plupart des workflows du séquençage de génomes entiers. Il est également essentiel de bien appréhender le débit de l instrument. Figure 4 : Flux de données et dimensionnement METRICS DE PERFORMANCES Tout comme la bonne compréhension du workflow, le degré de parallélisation des algorithmes dans le processus est fondamental en termes de performances. Il existe également d autres facteurs importants, notamment la RAM (3 Go/cœur), le réglage du système de fichiers NFS et les trames jumbo (TCP MTU 9000). Le réglage des threads pour SGE et NFS peut également contribuer à l amélioration des performances. Configuration de test : plate-forme HPC 72 cœurs (2,6 GHz) avec 144 Go de RAM sur CentOS 6.2 Son-of Grid Engine et PDSH, programmation parallèle avec le compilateur GCC Nœud EMC Isilon S avec capacité brute de 12 To, disque SSD de 540 Go et 144 Go de RAM avec back-end IB sur OneFS Ethernet front-end 1 Gbit/s, NFSv4 Plate-forme d analyse Illumina CASAVA Séquençage du génome humain entier par Illumina

6 Références : 1. Jim Gray, «Scalable Computing» (présentation chez Nortel : Microsoft Research, avril 1999). Figure 5 : Performance du séquençage nouvelle génération avec Illumina CASAVA 2. Amdahl, «Validity of the Single Processor Approach to Achieving Large-Scale Computing Capabilities». AFIPS Conference Proceedings (30) : , Compeau, Pevzner et Tesler, «How to apply de Bruijn graphs to genome assembly», Nature Biotechnology. Volume 29, numéro 11, novembre Hagar et Wellein, «Introduction to High Performance Computing for Scientists and Engineers», CRC Press, Hood et Friend, «Predictive, personalized, preventive, participatory (P4) cancer medicine», Nature Reviews Clinical Oncology 8, , mars Guide d utilisation de CASAVA 1.8, Illumina Réf Rév. B, mai CONCLUSION Le séquençage nouvelle génération est une entreprise complexe faisant intervenir de multiples variables. En effet, les instruments eux-mêmes évoluent plus rapidement que les couches de stockage ou de calcul haute performance à mesure que le processus prend la direction de la génomique clinique. Avec EMC Isilon, la conception du stockage des données de séquençage nouvelle génération, sa mise en œuvre et le processus de mise à niveau sont à la fois simples et sans problèmes. NOUS CONTACTER Pour savoir comment les produits, services et solutions EMC peuvent vous aider à relever vos défis métiers et informatiques, contactez un responsable de compte ou un revendeur agréé, ou visitez notre site Web à l adresse france.emc.com/isilon. EMC 2, EMC, le logo EMC, Isilon, OneFS, SmartPools et SnapshotIQ sont des marques déposées ou des marques commerciales d EMC Corporation aux États-Unis et dans d autres pays. Toutes les autres marques citées dans le présent document sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Copyright 2013 EMC Corporation. Tous droits réservés. 06/13 Présentation de solution H france.emc.com EMC estime que les informations figurant dans ce document sont exactes à la date de publication. Ces informations sont modifiables sans préavis.

GAMME EMC ISILON NL CHANGEONS LA DONNE. Caractéristiques techniques. EMC Isilon NL400. EMC Isilon NL410 ARCHITECTURE

GAMME EMC ISILON NL CHANGEONS LA DONNE. Caractéristiques techniques. EMC Isilon NL400. EMC Isilon NL410 ARCHITECTURE GAMME EMC ISILON NL EMC Isilon NL400 EMC Isilon NL410 Parvenir à gérer et à stocker ses données à moindre coût est une préoccupation grandissante. Il faut mettre en balance le coût du stockage de certains

Plus en détail

EMC ISILON ONEFS : PRESENTATION TECHNIQUE

EMC ISILON ONEFS : PRESENTATION TECHNIQUE Livre blanc EMC ISILON ONEFS : PRESENTATION TECHNIQUE Résumé Ce livre blanc fournit une étude approfondie des principaux composants du système d exploitation et du système de fichiers EMC Isilon OneFS.

Plus en détail

EMC DATA DOMAIN HYPERMAX

EMC DATA DOMAIN HYPERMAX EMC DATA DOMAIN HYPERMAX Optimisation du stockage de protection EMC AVANTAGES CLÉS Déduplication évolutive et ultrarapide Jusqu à 58,7 To/h de débit Réduit de 10 à 30 fois le stockage de sauvegarde, et

Plus en détail

EMC DATA DOMAIN OPERATING SYSTEM

EMC DATA DOMAIN OPERATING SYSTEM EMC DATA DOMAIN OPERATING SYSTEM Au service du stockage de protection EMC AVANTAGES CLÉS Déduplication évolutive ultrarapide Jusqu à 31 To/h de débit Réduction des besoins en stockage de sauvegarde de

Plus en détail

Institut Français de Bioinformatique (IFB) : mettre en place une infrastructure informatique dédiée aux sciences de la vie

Institut Français de Bioinformatique (IFB) : mettre en place une infrastructure informatique dédiée aux sciences de la vie 1 / 1 Institut Français de Bioinformatique (IFB) : mettre en place une infrastructure informatique dédiée aux sciences de la vie J-F. Gibrat Unité Mathématique, Informatique et Génome, INRA, Jouy-en-Josas

Plus en détail

Les besoins de la communauté des sciences de la vie en termes d infrastructure informatique

Les besoins de la communauté des sciences de la vie en termes d infrastructure informatique 1 / 31 Les besoins de la communauté des sciences de la vie en termes d infrastructure informatique J-F. Gibrat Unité Mathématique, Informatique et Génome, INRA, Jouy-en-Josas Séminaire IDRIS, Orsay, 14

Plus en détail

Livre. blanc. Solution Hadoop d entreprise d EMC. Stockage NAS scale-out Isilon et Greenplum HD. Février 2012

Livre. blanc. Solution Hadoop d entreprise d EMC. Stockage NAS scale-out Isilon et Greenplum HD. Février 2012 Livre blanc Solution Hadoop d entreprise d EMC Stockage NAS scale-out Isilon et Greenplum HD Par Julie Lockner et Terri McClure, Analystes seniors Février 2012 Ce livre blanc d ESG, qui a été commandé

Plus en détail

Séquençage haut débit 5 mars 26 mars (14h) C. Gaspin, C. Klopp, J. Mariette & G. Salin

Séquençage haut débit 5 mars 26 mars (14h) C. Gaspin, C. Klopp, J. Mariette & G. Salin Séquençage haut débit 5 mars 26 mars (14h) C. Gaspin, C. Klopp, J. Mariette & G. Salin Plan de la session Bioinformatique & séquençage haut débit Date Intervenant (s) Libellé 05/03 G. Salin Introduction

Plus en détail

Obtention de données génétiques à grande échelle

Obtention de données génétiques à grande échelle Obtention de données génétiques à grande échelle Stéphanie FERREIRA Ph.D. Campus de l Institut Pasteur de Lille 1, rue du Professeur Calmette 59000 LILLE Tel : 03 20 87 71 53 Fax : 03 20 87 72 64 contact@genoscreen.fr

Plus en détail

SYSTÈMES DE STOCKAGE SCALE-OUT D'EMC ISILON

SYSTÈMES DE STOCKAGE SCALE-OUT D'EMC ISILON SYSTÈMES DE STOCKAGE SCALE-OUT D'EMC ISILON Le stockage en toute simplicité AVANTAGES CLÉS Gestion du stockage simple, facile à utiliser Évolutivité à grande échelle et flexibilité d évolution à mesure

Plus en détail

Séquençage. Bérénice Batut, berenice.batut@udamail.fr. DUT Génie Biologique Option Bioinformatique Année 2014-2015

Séquençage. Bérénice Batut, berenice.batut@udamail.fr. DUT Génie Biologique Option Bioinformatique Année 2014-2015 Séquençage Bérénice Batut, berenice.batut@udamail.fr DUT Génie Biologique Option Bioinformatique Année 2014-2015 Séquençage Séquençage ADN Détermination de l ordre d enchainement des nucléotides d un fragment

Plus en détail

SYSTÈMES DE STOCKAGE SCALE- OUT D EMC ISILON

SYSTÈMES DE STOCKAGE SCALE- OUT D EMC ISILON SYSTÈMES DE STOCKAGE SCALE- OUT D Stockage simplifié pour les données non structurées AVANTAGES CLES Gestion du stockage simple et conviviale Évolutivité massive de la capacité et des performances Efficacité

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBLITÉ CONTINUE ET MOBILITÉ DES DONNÉES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBILITE CONTINUE ET MOBILITE DES DONNEES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

Protection des données avec les solutions de stockage NETGEAR

Protection des données avec les solutions de stockage NETGEAR Protection des données avec les solutions de stockage NETGEAR Solutions intelligentes pour les sauvegardes de NAS à NAS, la reprise après sinistre pour les PME-PMI et les environnements multi-sites La

Plus en détail

Le séquençage haut-débit

Le séquençage haut-débit Nouveaux outils en biologie Le séquençage haut-débit DES d hématologie 16 janvier 2015 Paris Alice Marceau-Renaut Laboratoire d hématologie CHRU Lille NGS = Next-Generation Sequencing Whole-genome Whole-exome

Plus en détail

ACCOMPAGNER L EXPLOSION DES VOLUMES DE DONNEES : LES NOUVEAUX ENJEUX DU STOCKAGE

ACCOMPAGNER L EXPLOSION DES VOLUMES DE DONNEES : LES NOUVEAUX ENJEUX DU STOCKAGE Livre Blanc ACCOMPAGNER L EXPLOSION DES VOLUMES DE DONNEES : LES NOUVEAUX ENJEUX DU STOCKAGE Abstract En 2012, l explosion des volumes de données n est plus une hypothèse lointaine mais bien une réalité.

Plus en détail

LE BIG DATA. TRANSFORME LE BUSINESS Solution EMC Big Data

LE BIG DATA. TRANSFORME LE BUSINESS Solution EMC Big Data LE BIG DATA Solution EMC Big Data TRANSITION VERS LE BIG DATA En tirant profit du Big Data pour améliorer leur stratégie et son exécution, les entreprises se démarquent de la concurrence. La solution EMC

Plus en détail

Système de stockage IBM XIV Storage System Description technique

Système de stockage IBM XIV Storage System Description technique Système de stockage IBM XIV Storage System Description technique Système de stockage IBM XIV Storage System Le stockage réinventé Performance Le système IBM XIV Storage System constitue une solution de

Plus en détail

ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3

ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3 ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3 AVANTAGES CLES CRITIQUES Puissance Stockage hybride avec des niveaux de service performants optimisés pour le Flash à grande échelle, pour les charges applicatives

Plus en détail

A la rencontre du séquençage haut-débit nouvelle génération. Infosys Building, Kuwait

A la rencontre du séquençage haut-débit nouvelle génération. Infosys Building, Kuwait A la rencontre du séquençage haut-débit nouvelle génération Infosys Building, Kuwait 2001 : Aboutissement du projet Génome Humain Ancêtres & Renouveau 2010 Hélicos, Ion torrent, Pacbio, Oxford Nanopore

Plus en détail

Séquençage massif en parallèle Défis technologiques et informatiques

Séquençage massif en parallèle Défis technologiques et informatiques Séquençage massif en parallèle Défis technologiques et informatiques Jean-Baptiste Rivière, PhD jean-baptiste.riviere@u-bourgogne.fr 10/09/2014 Séquençage massif en parallèle Défis technologiques de Sanger

Plus en détail

RNAseq et NGS. Adriana Alberti Karine Labadie

RNAseq et NGS. Adriana Alberti Karine Labadie RNAseq et NGS Séquençage et Diversité LES ORGANISMES EUCARYOTES animaux plantes champignons protistes BACTERIES ARCHEES VIRUS METAGENOMES LES SOURCES ADN GENOMIQUE ARN / cdna AMPLICONS BACs ET FOSMIDES

Plus en détail

SOLUTIONS EMC ISILON DE STOCKAGE DES RÉPERTOIRES PERSONNELS POUR LES ENVIRONNEMENTS NFS ET SMB

SOLUTIONS EMC ISILON DE STOCKAGE DES RÉPERTOIRES PERSONNELS POUR LES ENVIRONNEMENTS NFS ET SMB Livre blanc SOLUTIONS EMC ISILON DE STOCKAGE DES RÉPERTOIRES PERSONNELS POUR LES ENVIRONNEMENTS NFS ET SMB Bonnes pratiques recommandées en matière de capacité et de performances Résumé Ce livre blanc

Plus en détail

LES 5 PRINCIPALES RAISONS DE DÉPLOYER MICROSOFT SQL SERVER SUR LE SYSTÈME DE STOCKAGE UNIFIÉ EMC VNX

LES 5 PRINCIPALES RAISONS DE DÉPLOYER MICROSOFT SQL SERVER SUR LE SYSTÈME DE STOCKAGE UNIFIÉ EMC VNX LES 5 PRINCIPALES RAISONS DE DÉPLOYER MICROSOFT SQL SERVER SUR LE SYSTÈME DE STOCKAGE UNIFIÉ EMC VNX Et si vous pouviez éviter aux administrateurs de base de données d avoir à se préoccuper au jour le

Plus en détail

Enjeux de la biologie haut débit en oncologie

Enjeux de la biologie haut débit en oncologie Enjeux de la biologie haut débit en oncologie Pascal BARBRY, CNRS, Sophia Antipolis o Les technologies haut-débit ont enrichi considérablement nos approches quantitatives en biologie. o Des applications

Plus en détail

Présentation CaSciModOT Performances et Architectures

Présentation CaSciModOT Performances et Architectures Présentation CaSciModOT Performances et Architectures Code parallèle : Un peu de théorie Architectures variables : C(n,p)? Quel code? Quelle architecture? Structure d un code : partie parallèle / séquentielle

Plus en détail

PRÉSENTATION D EMC DATA DOMAIN

PRÉSENTATION D EMC DATA DOMAIN PRÉSENTATION D EMC DATA DOMAIN Stockage avec déduplication pour une sauvegarde et un archivage nouvelle génération AVANTAGES CLÉS Stockage avec déduplication évolutif Déduplication à la volée ultrarapide

Plus en détail

Optimisation des performances du programme mpiblast pour la parallélisation sur grille de calcul

Optimisation des performances du programme mpiblast pour la parallélisation sur grille de calcul Optimisation des performances du programme mpiblast pour la parallélisation sur grille de calcul Mohieddine MISSAOUI * Rapport de Recherche LIMOS/RR-06-10 20 novembre 2006 * Contact : missaoui@isima.fr

Plus en détail

Découverte et investigation des menaces avancées PRÉSENTATION

Découverte et investigation des menaces avancées PRÉSENTATION Découverte et investigation des menaces avancées PRÉSENTATION AVANTAGES CLÉS RSA Security Analytics offre les avantages suivants : Surveillance de la sécurité Investigation des incidents Reporting sur

Plus en détail

http://sigenae-workbench.toulouse.inra.fr

http://sigenae-workbench.toulouse.inra.fr -- 1 -- Vos traitements bioinformatiques avec GALAXY DOKEOS http://sigenae-workbench.toulouse.inra.fr -- 2 -- Galaxy pour vos traitements (bio)informatiques Vidéo disponible sur «sig-learning» Présentation

Plus en détail

SYSTÈMES DE STOCKAGE AVEC DÉDUPLICATION EMC DATA DOMAIN

SYSTÈMES DE STOCKAGE AVEC DÉDUPLICATION EMC DATA DOMAIN SYSTÈMES DE STOCKAGE AVEC DÉDUPLICATION EMC DATA DOMAIN Grâce à leur technologie de déduplication à la volée ultrarapide, les systèmes de stockage avec déduplication EMC Data Domain continuent de révolutionner

Plus en détail

cumulonumbio 2015 Situa1on et besoins en cancérologie alain.viari@inria.fr cumulonumbio 2015

cumulonumbio 2015 Situa1on et besoins en cancérologie alain.viari@inria.fr cumulonumbio 2015 Situa1on et besoins en cancérologie alain.viari@inria.fr cancer : maladie du génome Theodor Boveri (1862-1915) chromosomes = support matériel de l hérédité (+ SuKon) hypothèse: cellule tumorale - > dérèglement

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 QCM 1 La plupart des techniques de biologie moléculaire repose sur le principe de complémentarité

Plus en détail

PERFORMANCES EXCEPTIONNELLES ET EFFICACITÉ EMC POUR MICROSOFT SQL SERVER

PERFORMANCES EXCEPTIONNELLES ET EFFICACITÉ EMC POUR MICROSOFT SQL SERVER Livre blanc PERFORMANCES EXCEPTIONNELLES ET EFFICACITÉ EMC POUR MICROSOFT SQL SERVER Optimisation du très haut débit pour les charges applicatives OLTP SQL Server Virtualisation et consolidation des instances

Plus en détail

Cluster de stockage NAS sur SYRHANO. TutoJRES 14 / Stockage - 01/12/2010 Alain BIDAUD - CRIHAN

Cluster de stockage NAS sur SYRHANO. TutoJRES 14 / Stockage - 01/12/2010 Alain BIDAUD - CRIHAN Cluster de stockage NAS sur SYRHANO TutoJRES 14 / Stockage - 01/12/2010 Alain BIDAUD - CRIHAN Service de stockage SYRANO Plan Contexte utilisateur bref historique besoins exprimés Cluster de stockage ISILON

Plus en détail

Le séquençage à haut débit Juin 2012

Le séquençage à haut débit Juin 2012 Atelier Epigénétique Université Pierre et Marie Curie Le séquençage à haut débit Juin 2012 Stéphane Le Crom (stephane.le_crom@upmc.fr) Laboratoire de Biologie du Développement (UPMC) de la Montagne Sainte

Plus en détail

La génomique. Etude des génomes et de l ensemble de leurs gènes. Nécessite des outils bioinformatiques. Plusieurs étapes :

La génomique. Etude des génomes et de l ensemble de leurs gènes. Nécessite des outils bioinformatiques. Plusieurs étapes : La génomique Etude des génomes et de l ensemble de leurs gènes La structure Le fonctionnement L évolution Le polymorphisme, Plusieurs étapes : Nécessite des outils bioinformatiques 1 Chronologie sur le

Plus en détail

Big data et sciences du Vivant L'exemple du séquençage haut débit

Big data et sciences du Vivant L'exemple du séquençage haut débit Big data et sciences du Vivant L'exemple du séquençage haut débit C. Gaspin, C. Hoede, C. Klopp, D. Laborie, J. Mariette, C. Noirot, MS. Trotard bioinfo@genopole.toulouse.inra.fr INRA - MIAT - Plate-forme

Plus en détail

Analyses bioinformatiques pour le PCIM

Analyses bioinformatiques pour le PCIM Analyses bioinformatiques pour le PCIM Journée de rencontre des utilisateurs du Pôle de calcul intensif pour la mer 17 janvier 2014 La bioinfo, késaco? Approche in silico de la biologie L'organisation,

Plus en détail

FC bio-informatique Fev 2015. NGS : des reads aux SNPs. (Vincent Ranwez Montpellier SupAgro)

FC bio-informatique Fev 2015. NGS : des reads aux SNPs. (Vincent Ranwez Montpellier SupAgro) FC bio-informatique Fev 2015 NGS : des reads aux SNPs (Vincent Ranwez Montpellier SupAgro) 1 Introduction NGS : des reads aux SNPs Introduction NGS Exemples d applications Rapide comparatif des technologies

Plus en détail

Les microarrays: technologie pour interroger le génome

Les microarrays: technologie pour interroger le génome Les microarrays: technologie pour interroger le génome Patrick DESCOMBES patrick.descombes@frontiers-in-genetics.org Plate forme génomique NCCR Frontiers in Genetics Université de Genève http://genomics.frontiers-in-genetics.org

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

Transformée de Burrows-Wheeler et mapping de données RNA-seq

Transformée de Burrows-Wheeler et mapping de données RNA-seq Transformée de Burrows-Wheeler et mapping de données RNA-seq MAPPI, journée indexation 6 juin 2011 Introduction Indexation But : Recherche rapide d'une information dans de grands volumes de données Indexation

Plus en détail

Atelier 5/11/2013. Structure de la chromatine et marques épigénétiques

Atelier 5/11/2013. Structure de la chromatine et marques épigénétiques Atelier 5/11/2013 Structure de la chromatine et marques épigénétiques La chromatine ADN ADN + Histones = Nucleosome ADN + Protéines + ARNs = Chromatine Niveau extrême de condensation = Chromosome métaphasique

Plus en détail

SyMeTRIC. projet régional pour le développement de la Médecine Systémique. alban.gaignard@univ-nantes.fr

SyMeTRIC. projet régional pour le développement de la Médecine Systémique. alban.gaignard@univ-nantes.fr SyMeTRIC projet régional pour le développement de la Médecine Systémique alban.gaignard@univ-nantes.fr portage scientifique : Jérémie Bourdon (LINA), Richard Redon (Inst. du Thorax) Systems Medicine Développer

Plus en détail

L'analyse protéomique et les sciences -omiques: des données massives à interpréter et sauvegarder

L'analyse protéomique et les sciences -omiques: des données massives à interpréter et sauvegarder L'analyse protéomique et les sciences -omiques: des données massives à interpréter et sauvegarder Christine CARAPITO, Alexandre BUREL, Patrick GUTERL, Alexandre WALTER, Jérôme PANSANEL, Fabrice VARRIER,

Plus en détail

FAITES DE LA DONNÉE LE MOTEUR DE VOTRE BUSINESS. Alexandre Vasseur Responsable Avant-Vente Europe du Sud Pivotal, EMC

FAITES DE LA DONNÉE LE MOTEUR DE VOTRE BUSINESS. Alexandre Vasseur Responsable Avant-Vente Europe du Sud Pivotal, EMC FAITES DE LA DONNÉE LE MOTEUR DE VOTRE BUSINESS Alexandre Vasseur Responsable Avant-Vente Europe du Sud Pivotal, EMC 1 Big Data = Volume, Variété, Vélocité et Valorisation Internet des objets Informations

Plus en détail

Deux plateformes IBiSA et 3 plateaux techniques regroupés depuis 2010. Responsable scientifique Denis Milan. Coordination des nouveaux investissements

Deux plateformes IBiSA et 3 plateaux techniques regroupés depuis 2010. Responsable scientifique Denis Milan. Coordination des nouveaux investissements RNA-seq Olivier Bouchez Nathalie Marsaud Mercredi 28 mars 2012 Plateforme GeT : Génome et Transcriptome Deux plateformes IBiSA et 3 plateaux techniques regroupés depuis 2010 Responsable scientifique Denis

Plus en détail

Fiche produit FUJITSU ETERNUS DX200F Baie de stockage Flash

Fiche produit FUJITSU ETERNUS DX200F Baie de stockage Flash Fiche produit FUJITSU ETERNUS DX200F Baie de stockage Flash Fiche produit FUJITSU ETERNUS DX200F Baie de stockage Flash Des performances haut de gamme à un prix avantageux ETERNUS DX : le stockage centré

Plus en détail

EMC Data Domain Boost for Oracle Recovery Manager (RMAN)

EMC Data Domain Boost for Oracle Recovery Manager (RMAN) Livre blanc EMC Data Domain Boost for Oracle Recovery Manager (RMAN) Résumé EMC fournit aux administrateurs de base de données un contrôle total sur la sauvegarde, la restauration et la reprise après sinistre

Plus en détail

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs METAIS Cédric 2 ème année Informatique et réseaux Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs Cédric METAIS ISMRa - 1 - LES DIFFERENTS SYSTEMES RAID SOMMAIRE INTRODUCTION I LES DIFFERENTS RAID I.1 Le

Plus en détail

Formation Galaxy 13 Novembre 2014. 1 Premiers Pas

Formation Galaxy 13 Novembre 2014. 1 Premiers Pas Formation Galaxy 13 Novembre 2014 1 1-1 Connexion 1 Premiers Pas Connectez-vous sur la plateforme Galaxy SouthGreen à l adresse suivante : http://gohelle.cirad.fr/galaxy/ Utiliser votre adresse email et

Plus en détail

TRANSFORMEZ VOTRE INFRASTRUCTURE DE BASE DE DONNEES

TRANSFORMEZ VOTRE INFRASTRUCTURE DE BASE DE DONNEES TRANSFORMEZ VOTRE INFRASTRUCTURE DE BASE DE DONNEES Les bases de données telles qu'oracle et SQL Server exigent un niveau de latence faible et prévisible ainsi que des performances d'e/s exceptionnelles

Plus en détail

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation Base de données S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Notion de bases de données Fondements / Conception Utilisation :

Plus en détail

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing Introduction Plan Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing July 2007 Introduction Plan Introduction Intérêts de la PS3 : rapide et puissante bon marché L utiliser pour faire

Plus en détail

Entrées-Sorties: Architectures de bus. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde

Entrées-Sorties: Architectures de bus. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Entrées-Sorties: Architectures de bus GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Architectures CPU/Mémoire/E-S Un ordinateur a cinq composantes de base: le(s) processeur(s)

Plus en détail

Barcoding environnemental par séquençage haut débit

Barcoding environnemental par séquençage haut débit Barcoding environnemental par séquençage haut débit Potentiel et limites Jean-François Martin Échantillonnage Spécificités du barcoding environnemental Amplification (PCR) de marqueurs choisis Séquençage

Plus en détail

Bioinformatique en génomique évolutive

Bioinformatique en génomique évolutive Bioinformatique en génomique évolutive Elsa Petit Parcours 1997-2000: Ecole d Ingénieurs des Travaux Agricoles, Bordeaux Option pathologie végétale Eté 1999: Iowa State University, Prévision de l anthracnose

Plus en détail

EMC VSPEX END-USER COMPUTING

EMC VSPEX END-USER COMPUTING Guide d infrastructure VSPEX EMC Proven EMC VSPEX END-USER COMPUTING Citrix XenDesktop 7 avec Microsoft Hyper-V Server 2012 - Jusqu à 2 000 bureaux virtuels Technologie EMC VNX nouvelle génération et sauvegarde

Plus en détail

TRANSFORM IT + BUSINESS + YOURSELF

TRANSFORM IT + BUSINESS + YOURSELF TRANSFORM IT + BUSINESS + YOURSELF Copyright 2012 EMC Corporation. All rights reserved. 2 Vos environnements SAP sont complexes et couteux : pensez «replatforming» TRANSFORM IT+ BUSINESS + YOURSELF Alexandre

Plus en détail

OFFREZ À VOS ADMINISTRATEURS DE BASES DE DONNÉES ORACLE LES SAUVEGARDES DONT ILS ONT VRAIMENT BESOIN

OFFREZ À VOS ADMINISTRATEURS DE BASES DE DONNÉES ORACLE LES SAUVEGARDES DONT ILS ONT VRAIMENT BESOIN Pourquoi choisir la gamme Data Domain? OFFREZ À VOS ADMINISTRATEURS DE BASES DE DONNÉES ORACLE LES SAUVEGARDES DONT ILS ONT VRAIMENT BESOIN Les raisons pour lesquelles vous devez lire ce document Accélérez

Plus en détail

Infrastructures Parallèles de Calcul

Infrastructures Parallèles de Calcul Infrastructures Parallèles de Calcul Clusters Grids Clouds Stéphane Genaud 11/02/2011 Stéphane Genaud () 11/02/2011 1 / 8 Clusters - Grids - Clouds Clusters : assemblage de PCs + interconnexion rapide

Plus en détail

Mise en place de serveurs Galaxy dans le cadre du réseau CATI BBRIC

Mise en place de serveurs Galaxy dans le cadre du réseau CATI BBRIC Mise en place de serveurs Galaxy dans le cadre du réseau CATI BBRIC {Sebastien.Carrere, Ludovic.Legrand,Jerome.Gouzy}@toulouse.inra.fr {Fabrice.Legeai,Anthony.Bretaudeau}@rennes.inra.fr CATI BBRIC 35 bioinformaticiens

Plus en détail

Système d archivage Exabuilder. Matinée de veille technologique Argos 22 novembre 2012

Système d archivage Exabuilder. Matinée de veille technologique Argos 22 novembre 2012 Système d archivage Exabuilder Matinée de veille technologique Argos 22 novembre 2012 Exabuilder Qui sommes-nous? Vocabulaire du stockage des données Pourquoi archiver? Les besoins induits Les approches

Plus en détail

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX VMware vsphere 5.5 - Jusqu à 1 000 machines virtuelles

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX VMware vsphere 5.5 - Jusqu à 1 000 machines virtuelles Guide d infrastructure EMC Proven CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX VMware vsphere 5.5 - Jusqu à 1 000 machines virtuelles Technologies Microsoft Windows Server 2012 R2, EMC VNX ET EMC Powered Backup EMC VSPEX Résumé

Plus en détail

Maîtriser les technologies Big Data pour obtenir des résultats en quasi-temps réel

Maîtriser les technologies Big Data pour obtenir des résultats en quasi-temps réel LIVRE BLANC Processeurs Intel Xeon Unités de stockage SSD Intel Cartes réseau convergé Ethernet Intel Distribution Intel pour logiciel * Maîtriser les technologies Big Data pour obtenir des résultats en

Plus en détail

Génotypage et Séquençage. Pierre Mournet

Génotypage et Séquençage. Pierre Mournet Génotypage et Séquençage Pierre Mournet Plan Séquençage/Génotypage Classique (usat, Sanger) Séquençage NGS (Next Generation Sequencing) Séquenceur Préparation Pré-NGS Exemple 1 NGS Exemple 2 NGS Génotypage

Plus en détail

TEPZZ 874Z85A_T EP 2 874 085 A1 (19) (11) EP 2 874 085 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G06F 19/18 (2011.01) G06F 19/22 (2011.

TEPZZ 874Z85A_T EP 2 874 085 A1 (19) (11) EP 2 874 085 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G06F 19/18 (2011.01) G06F 19/22 (2011. (19) TEPZZ 874Z8A_T (11) EP 2 874 08 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication:.0.1 Bulletin 1/21 (1) Int Cl.: G06F 19/18 (11.01) G06F 19/22 (11.01) (21) Numéro de dépôt: 14193738.3 (22)

Plus en détail

Le data center moderne virtualisé

Le data center moderne virtualisé WHITEPAPER Le data center moderne virtualisé Les ressources du data center ont toujours été sous-utilisées alors qu elles absorbent des quantités énormes d énergie et occupent une surface au sol précieuse.

Plus en détail

SYSTEME DE STOCKAGE UNIFIE EMC VNXe3200

SYSTEME DE STOCKAGE UNIFIE EMC VNXe3200 SYSTEME DE STOCKAGE UNIFIE EMC Le est un système de stockage Flash hybride unifié et Flash unifié très économique qui met la puissance des plates-formes EMC VNX à la portée des informaticiens généralistes.

Plus en détail

Comprendre les NAS d entreprise Compte rendu de la présentation du 10 septembre 2013 Pavillon Dauphine

Comprendre les NAS d entreprise Compte rendu de la présentation du 10 septembre 2013 Pavillon Dauphine Association Nationale des Directeurs des Systèmes d Information www.andsi.fr Comprendre les NAS d entreprise Compte rendu de la présentation du 10 septembre 2013 Pavillon Dauphine En bref Intervenant M.

Plus en détail

Les Evolutions techniques. Marc Delpech Laboratoire de Génétique et Biologie moléculaires de l hôpital Cochin

Les Evolutions techniques. Marc Delpech Laboratoire de Génétique et Biologie moléculaires de l hôpital Cochin Les Evolutions techniques Marc Delpech Laboratoire de Génétique et Biologie moléculaires de l hôpital Cochin 1 Les principales étapes de l évolution technologique 1975 Southern blot 1977 Séquençage Sanger

Plus en détail

CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS?

CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS? CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS? Les offres de Cloud public se sont multipliées et le Cloud privé se généralise. Désormais, toute la question est de savoir

Plus en détail

2 Définitions avant de commencer pour clarifier la suite des explications

2 Définitions avant de commencer pour clarifier la suite des explications Je vais tenter de vous expliquer en images et le plus simplement possible les différents RAID, même si vous n'utiliserez jamais que le RAID 0, RAID 1 ou RAID 5. Le but n'est pas de vous expliquez c'est

Plus en détail

EMC VSPEX END-USER COMPUTING

EMC VSPEX END-USER COMPUTING EMC VSPEX END-USER COMPUTING Citrix XenDesktop 7 et VMware vsphere 5.1 - Jusqu à 2 000 bureaux virtuels Technologie EMC VNX nouvelle génération et sauvegarde EMC EMC VSPEX Abstraction Ce guide de l infrastructure

Plus en détail

EMC XTREMIO : SOLUTION DE CONSOLIDATION HAUTES PERFORMANCES POUR ORACLE

EMC XTREMIO : SOLUTION DE CONSOLIDATION HAUTES PERFORMANCES POUR ORACLE Livre blanc EMC XTREMIO : SOLUTION DE CONSOLIDATION HAUTES PERFORMANCES POUR ORACLE EMC XtremIO, VMware vsphere, base de données Oracle, Oracle RAC Optimiser les temps de service du stockage pour les charges

Plus en détail

Les technologies de séquençage à haut débit. Patrick Wincker, Genoscope, Institut de Génomique du CEA

Les technologies de séquençage à haut débit. Patrick Wincker, Genoscope, Institut de Génomique du CEA Les technologies de séquençage à haut débit Patrick Wincker, Genoscope, Institut de Génomique du CEA CNG, 12.05.2009 Séquençage Sanger (méthode des dididéoxy terminateurs) : a permis les progrès de la

Plus en détail

Principales recommandations pour la virtualisation des applications Microsoft sur une infrastructure EMC VSPEX

Principales recommandations pour la virtualisation des applications Microsoft sur une infrastructure EMC VSPEX Principales recommandations pour la virtualisation des applications Microsoft sur une infrastructure EMC VSPEX À l heure actuelle, les départements qui exécutent des applications d entreprise Microsoft

Plus en détail

Le séquençage à haut débit Mars 2011

Le séquençage à haut débit Mars 2011 Atelier Epigénétique Université Pierre et Marie Curie Le séquençage à haut débit Mars 2011 Stéphane Le Crom (lecrom@biologie.ens.fr) Institut de Biologie de l École normale supérieure (IBENS) de la Montagne

Plus en détail

MABioVis. Bio-informatique et la

MABioVis. Bio-informatique et la MABioVis Modèles et Algorithmes pour la Bio-informatique et la Visualisation Visite ENS Cachan 5 janvier 2011 MABioVis G GUY MELANÇON (PR UFR Maths Info / EPI GRAVITE) (là, maintenant) - MABioVis DAVID

Plus en détail

Technologie SDS (Software-Defined Storage) de DataCore

Technologie SDS (Software-Defined Storage) de DataCore Technologie SDS (Software-Defined Storage) de DataCore SANsymphony -V est notre solution phare de virtualisation du stockage, dans sa 10e génération. Déployée sur plus de 10000 sites clients, elle optimise

Plus en détail

Galaxy Training days. Liste des sessions disponibles : http://bioinfo.genotoul.fr. Les formateurs :

Galaxy Training days. Liste des sessions disponibles : http://bioinfo.genotoul.fr. Les formateurs : -- 1 -- Galaxy Training days Durée / Programme : 3 journées. Galaxy : First step. Galaxy : Reads alignment and SNP calling. Galaxy : RNAseq alignment and transcripts assemblies. Public : Personnes souhaitant

Plus en détail

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX Guide d infrastructure EMC Proven CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX EMC VSPEX Résumé Le présent document décrit la solution d infrastructure VSPEX EMC Proven destinée aux déploiements de Cloud privé avec VMware vsphere

Plus en détail

Initiation au HPC - Généralités

Initiation au HPC - Généralités Initiation au HPC - Généralités Éric Ramat et Julien Dehos Université du Littoral Côte d Opale M2 Informatique 2 septembre 2015 Éric Ramat et Julien Dehos Initiation au HPC - Généralités 1/49 Plan du cours

Plus en détail

Une solution de stockage VDI unifiée, flexible et disponible pour vos utilisateurs

Une solution de stockage VDI unifiée, flexible et disponible pour vos utilisateurs Une solution de stockage VDI unifiée, flexible et disponible pour vos utilisateurs La structure d un FlexPod Cisco UnifiedComputing& NetAppUnifiedArchitecture Cisco Unified Computing System Architecture

Plus en détail

TD1 : Traitement d'un Fichier Brut de Séquences Transcrites.

TD1 : Traitement d'un Fichier Brut de Séquences Transcrites. TD1 : Traitement d'un Fichier Brut de Séquences Transcrites. Dans le cadre de cette formation, nous allons utiliser des données Illumina (75-bases 'pair-ends') issues du transcriptome de plusieurs individus

Plus en détail

Proposition d une architecture pour ebay, en mettant l accent sur les notions de scalabilité, de résilience, et de tolérance aux pannes.

Proposition d une architecture pour ebay, en mettant l accent sur les notions de scalabilité, de résilience, et de tolérance aux pannes. PROJET «EBAY» V1 MANUEL ROLLAND, SCIA 2009, REMIS LE 7 MARS 2008 1. Rappels sur le projet : Proposition d une architecture pour ebay, en mettant l accent sur les notions de scalabilité, de résilience,

Plus en détail

Big Data et Graphes : Quelques pistes de recherche

Big Data et Graphes : Quelques pistes de recherche Big Data et Graphes : Quelques pistes de recherche Hamamache Kheddouci Laboratoire d'informatique en Image et Systèmes d'information LIRIS UMR 5205 CNRS/INSA de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1/Université

Plus en détail

Services d Assistance à L Exploitation. n Réduisez les risques n Réduisez vos coûts d exploitation n Obtenez le maximum des technologies

Services d Assistance à L Exploitation. n Réduisez les risques n Réduisez vos coûts d exploitation n Obtenez le maximum des technologies Services d Assistance à L Exploitation n Réduisez les risques n Réduisez vos coûts d exploitation n Obtenez le maximum des technologies HITACHI DATA SYSTEMS 3 Bienvenue Les services proposés par Hitachi

Plus en détail

GOUVERNANCE DES IDENTITES ET DES ACCES ORIENTEE METIER : IMPORTANCE DE CETTE NOUVELLE APPROCHE

GOUVERNANCE DES IDENTITES ET DES ACCES ORIENTEE METIER : IMPORTANCE DE CETTE NOUVELLE APPROCHE GOUVERNANCE DES IDENTITES ET DES ACCES ORIENTEE METIER : IMPORTANCE DE CETTE NOUVELLE APPROCHE RÉSUMÉ Depuis des années, les responsables de la sécurité de l information et les responsables opérationnels

Plus en détail

Simulation multi GPU d un logiciel de métagénomique. Dany Tello, Mathieu Almeida

Simulation multi GPU d un logiciel de métagénomique. Dany Tello, Mathieu Almeida Simulation multi GPU d un logiciel de métagénomique appliqué à la flore intestinale humaine Dany Tello, Mathieu Almeida Le microbiote intestinal humain : un organe négligé 100 trillions de micro organismes;

Plus en détail

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V - Jusqu à 1 000 machines virtuelles

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V - Jusqu à 1 000 machines virtuelles CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V - Jusqu à 1 000 machines virtuelles Technologie EMC VNX et EMC Powered Backup EMC VSPEX Résumé Le présent document décrit la solution

Plus en détail

Le stockage unifié pour réduire les coûts et augmenter l'agilité

Le stockage unifié pour réduire les coûts et augmenter l'agilité Le stockage unifié pour réduire les coûts et augmenter l'agilité Philippe Rolland vspecialist EMEA Herve Oliny vspecialist EMEA Mikael Tissandier vspecialist EMEA Des défis informatiques plus complexes

Plus en détail

Analyse des génomes. Module de Bioinformatique Appliquée. A. Les projets Génome : a) Qu est-ce qu un projet génome? Cours Analyse des génomes

Analyse des génomes. Module de Bioinformatique Appliquée. A. Les projets Génome : a) Qu est-ce qu un projet génome? Cours Analyse des génomes Module de Bioinformatique Appliquée GB3-2012 Cours Analyse des génomes 0 Analyse des génomes 1 Les objectifs des projets génomes sont : Assemblagedes cartes physiques et génétiques sur le génome de l organisme

Plus en détail

Le RAID? Notre sujet n est pas l unité d élite de la police...

Le RAID? Notre sujet n est pas l unité d élite de la police... Le RAID Le RAID? Notre sujet n est pas l unité d élite de la police... Notre sujet n est pas non plus... Le RAID? Le RAID? signifie "Redundant Array of Inexpensive Drives". inventé au début des années

Plus en détail

DES SAUVEGARDES ET DES RESTAURATIONS DE DONNEES SANS CONTRAINTES DE LIEU NI DE TEMPS

DES SAUVEGARDES ET DES RESTAURATIONS DE DONNEES SANS CONTRAINTES DE LIEU NI DE TEMPS POURQUOI CHOISIR ACRONIS BACKUP TO CLOUD? Les volumes de données que votre entreprise doit gérer et les coûts correspondants de sauvegarde et de maintenance augmentent de manière exponentielle. La virtualisation,

Plus en détail

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 Marc DELPECH CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 En 24 ans les progrès ont été considérables Premières utilisation des techniques de génétique moléculaire en diagnostic : 1984 Une palette de techniques très

Plus en détail

UTILISATION DE LA PLATEFORME WEB D ANALYSE DE DONNÉES GALAXY

UTILISATION DE LA PLATEFORME WEB D ANALYSE DE DONNÉES GALAXY UTILISATION DE LA PLATEFORME WEB D ANALYSE DE DONNÉES GALAXY Yvan Le Bras yvan.le_bras@irisa.fr Cyril Monjeaud, Mathieu Bahin, Claudia Hériveau, Olivier Quenez, Olivier Sallou, Aurélien Roult, Olivier

Plus en détail

Présentation de la gamme des PGI/ERP modulaires Wavesoft

Présentation de la gamme des PGI/ERP modulaires Wavesoft Solutions ouvertes pour esprits ouverts Présentation de la gamme des PGI/ERP modulaires Wavesoft Sommaire WaveSoft en quelques chiffres Positionnement des Éditions (Gammes) Standard Professionnelle Entreprise

Plus en détail