MANDAT CONSEIL CONSULTATIF SUR LA RÉGLEMENTATION AÉRIENNE CANADIENNE (CCRAC) COMITÉ TECHNIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MANDAT CONSEIL CONSULTATIF SUR LA RÉGLEMENTATION AÉRIENNE CANADIENNE (CCRAC) COMITÉ TECHNIQUE"

Transcription

1 MANDAT CONSEIL CONSULTATIF SUR LA RÉGLEMENTATION AÉRIENNE CANADIENNE (CCRAC) COMITÉ TECHNIQUE GROUPE DE TRAVAIL SUR LA FORMATION EN GESTION DES RESSOURCES DE L ÉQUIPAGE (GT CRM) HISTORIQUE Plus de 70 % des incidents et des accidents aériens sont dus, en partie à tout le moins, au fait que l équipage de conduite n a pas réussi à utiliser des ressources qui lui étaient facilement accessibles 1 ; il n empêche qu une bonne formation actualisée en gestion des ressources de l équipage (CRM) ainsi que le maintien des compétences en CRM ont aboutit à une amélioration du niveau de la sécurité aérienne 2. Comme la CRM est de nature évolutive, Transports Canada Aviation civile (TCAC) s est engagé à élaborer une norme de formation en CRM actualisée afin de remplacer l actuelle norme en la matière qui figure au paragraphe (39) des Normes de service aérien commercial (NSAC) et d étendre l obligation de suivre une formation en CRM aux pilotes d un service aérien de navette relevant de la sous-partie 704 du Règlement de l aviation canadien (RAC) et aux pilotes d un taxi aérien relevant de la sous-partie 703 du RAC. Le Bureau de la sécurité des transports (BST) a fait savoir à TCAC qu il se demandait s il ne faudrait pas prendre une mesure de sécurité destinée à mettre à jour l actuelle norme relative à la formation en CRM qui se trouve au paragraphe (39) du RAC, le BST ayant recommandé à TCAC d obliger les exploitants aériens commerciaux à dispenser une formation actualisée en CRM aux pilotes d un service aérien de navette ou d un taxi aérien relevant des sous-parties 704 et 703 du RAC (recommandation A09-02). La grande majorité des personnes concernées voient dans la CRM une utilisation efficace de l ensemble des ressources disponibles au niveau de l être humain, du matériel et de l information dans le but d assurer la sécurité et le bon déroulement des opérations aériennes. La formation en CRM englobe une vaste gamme des connaissances et d aptitudes, comme les communications, la conscience de la situation, le travail en équipe, la résolution de problèmes et la prise de décisions. À l heure actuelle, seuls les membres des équipages de conduite et du personnel de cabine des entreprises de transport aérien relevant de la sous-partie 705 du RAC, sont tenus de suivre une formation en CRM. Bien que la plupart des gens pensent que la CRM s applique seulement aux situations dans lesquelles il y a plus d une personne dans le poste de pilotage, elle 1 Civil Aviation Authority CAP 720, Flight Crew Training: Cockpit Resource Management (CRM) and Line- Oriented Flight Training (LOFT), (anciennement Étude n o 2 de l OACI), août Federal Aviation Administration, Crew Resource Management Training, 2004, Advisory Circular E; Aviation Week & Space Technology, CRM Value Demonstrated, 30 avril 1990; Bureau de la sécurité des transports du Canada, Rapport d enquête aéronautique A07C0001, 7 janvier 2007 SGDDI Page 1

2 s applique en fait à tous les vols, car même un pilote seul à bord a besoin de gérer les ressources dont il dispose. La norme actuelle relative à la formation en CRM des entreprises de transport aérien qui se trouve au paragraphe (39) du RAC publié en 1996 adopte une approche de base qui ne tient pas compte de nombreux concepts contemporains d une formation en CRM menant à une amélioration du niveau de la sécurité aérienne. La CRM n est pas un concept statique, mais plutôt une science évolutive à mesure que les recherches dans le domaine des facteurs humains se poursuivent, de nouvelles initiatives continuent de voir le jour. Ce qui au début s appelait simplement la gestion des ressources «du poste de pilotage» englobe aujourd hui tous les domaines des opérations aériennes, y compris la gestion des ressources des régulateurs de vol (DRM) et la gestion des ressources à bord d un aéronef monopilote (SRM). Les concepts actuels de la formation en CRM abordent la gestion des menaces et des erreurs (TEM), qui traite de la reconnaissance et de l analyse des dangers potentiels, de la mise en œuvre des stratégies appropriées pour contrer les menaces ainsi que du recours à diverses mesures permettant d éviter, de déceler ou d atténuer les erreurs avant qu elles n aient des conséquences néfastes, comme des situations indésirables de l aéronef. L entraînement type vol de ligne (LOFT) offre une belle occasion d enseigner les aptitudes en CRM, car il permet à l équipage de conduite de mettre en pratique ce genre d aptitudes et de recevoir un précieux renforcement dans le cadre du processus. TCAC a procédé à une évaluation des risques et s est engagé à préparer une norme de formation actualisée en CRM couvrant les opérations relevant des sous-parties 703 et 704 du RAC ainsi que des exigences en matière de qualifications s adressant aux fournisseurs de formation en CRM et un programme d accréditation s y rattachant. Conjointement à cette initiative, TCAC prévoit également de : 1. préparer des documents d orientation actualisés en CRM destinés aux exploitants aériens, aux membres d équipage et aux inspecteurs de TCAC, ainsi qu une norme de formation d adressant aux fournisseurs de formation en CRM; 2. faire savoir à l industrie que la CRM s applique également à bord d un aéronef monopilote; 3. promouvoir activement les dispositions de la formation en CRM auprès du personnel autre que les membres d équipage de conduite. OBJECTIF Le présent groupe de travail aura comme mission de préparer des exigences de formation actualisée en CRM couvrant les opérations aériennes relevant des sous-parties 705, 704 et 703 du RAC. Le but consiste à améliorer les connaissances et les aptitudes en CRM des membres d équipage assurant des services aériens commerciaux, l objectif étant de réduire la fréquence et la gravité des erreurs incombant aux équipages. La réduction attendue de la fréquence des accidents et des incidents qui se produisent dans le cadre des services aériens commerciaux devrait se traduire par une augmentation du niveau de la sécurité aérienne. SGDDI Page 2

3 PORTÉE Le groupe de travail sera chargé de ce qui suit : examiner et prendre en considération le travail déjà effectué par TCAC en matière de formation en CRM ainsi que la réglementation et les propositions de l Organisation de l aviation civile internationale (OACI) et d autres instances réglementaires 3 dans un effort d adoption et d harmonisation, le cas échéant, de la réglementation et des pratiques d excellence avec ces instances; déterminer les composantes d une norme de formation actualisée en CRM, incluant la TEM et d autres sujets comme la prise de décisions dans le cas d un atterrissage au milieu de conditions météorologiques qui vont en se dégradant; déterminer de quelle manière étendre une exigence de formation actualisée en CRM aux pilotes assurant des services de navette et de taxi aérien relevant des sous-parties 704 et 703 du RAC, en ce qui a trait aux éléments suivants : o les composantes, o la durée, o la ou les méthodes pédagogiques à utiliser, o l incorporation dans les programmes de formation actuels, o l inclusion dans les Manuels d exploitation de la compagnie, o tout autre point jugé nécessaire par le groupe de travail; déterminer les qualifications d instructeur qui seront nécessaires pour qu une personne puisse dispenser de la formation en CRM et comment mettre en œuvre un programme d accréditation destiné aux fournisseurs de formation en CRM, quant aux points suivants : o les critères de qualification, o la délivrance d attestations; o la fréquence de renouvellement, o la surveillance administrative, o tout autre point jugé nécessaire par le groupe de travail; effectuer tout autre travail jugé nécessaire à la bonne exécution du projet. Produits livrables Le groupe de travail préparera un ensemble de recommandations, sous la forme d un rapport accompagné des justifications d appui, qui porteront sur les sujets suivants : une norme de formation actualisée en CRM destinée aux pilotes et aux agents de bord effectuant des vols relevant de la sous-partie 705 du RAC, norme qui améliorera ou remplacera l actuelle norme se trouvant au paragraphe (39) des NSAC; des normes de formation actualisée en CRM destinées aux pilotes assurant un service aérien de navette ou des opérations de taxi aérien relevant des sous-parties 704 et 703 du RAC, le but étant d étendre les exigences relatives à la formation en CRM aux sousparties 724 et 723 des NSAC, tant pour les avions que pour les hélicoptères; des exigences de qualification des instructeurs en CRM; 3 Y compris la Federal Aviation Administration (FAA), qui vient de donner la dernière touche à une règle obligeant les entreprises de transport aérien effectuant des vols nolisés non réguliers et les taxis aériens dont les opérations relèvent de la Part 135 à former leurs pilotes et leurs agents de bord en CRM. SGDDI Page 3

4 un programme d accréditation des fournisseurs de formation en CRM. APPROCHE Les produits livrables du groupe de travail devraient être compatibles avec la politique du gouvernement du Canada sur la réglementation, telle qu elle est décrite dans la Directive du Cabinet sur la rationalisation de la réglementation (DCRR). Voici les principes clés de cette directive : servir et promouvoir l'intérêt public, comme le définit le Parlement dans la loi, en ce qui a trait à la santé, à la sûreté et à la sécurité, à la qualité de l'environnement et au bienêtre économique et social des Canadiens; promouvoir une économie de marché équitable et compétitive qui encourage l'entrepreneuriat, les investissements et l'innovation; prendre des décisions fondées sur des données probantes et les connaissances scientifiques et empiriques les plus perfectionnées dont on dispose au Canada et dans le monde, tout en reconnaissant que lorsqu'il y a un risque grave ou irréversible et une absence de certitude scientifique complète, l'application de la précaution pourrait être nécessaire; favoriser l'accessibilité, la clarté et l'adaptabilité de la réglementation grâce à l'inclusivité, la transparence, la responsabilisation et les examens par le public; promouvoir l'efficience et l'efficacité de la réglementation en s'assurant que les avantages de la réglementation justifieront les coûts, en concentrant les ressources humaines et financières là où elles peuvent être le plus bénéfique possible, et en présentant des résultats tangibles aux Canadiens; garantir la rapidité d'action, la cohérence des politiques et un minimum de chevauchement des efforts tout au long du processus de réglementation grâce à la consultation, à la coordination et à la coopération au sein du gouvernement fédéral, avec d'autres gouvernements au Canada et à l'étranger, ainsi qu'avec les entreprises et les Canadiens. De plus, les produits livrables devraient être compatibles avec la politique de TCAC demandant de prendre des décisions reposant sur une démarche axée sur les risques. Par conséquent, le groupe de travail devrait recourir à une démarche axée sur les risques dans l exécution de sa mission. GROUPE DE TRAVAIL Le groupe de travail sera désigné par le Comité technique du CCRAC sous l appellation de Groupe de travail sur la formation en gestion des ressources en équipage (GT CRM). Chef du groupe de travail : Le chef du groupe de travail sera choisi conformément au paragraphe de la Charte de gestion et procédures du CCRAC. SGDDI Page 4

5 Membres : Les membres du groupe de travail seront choisis conformément au paragraphe de la Charte de gestion et procédures du CCRAC. Les membres du groupe de travail devraient être des personnes ayant des connaissances spécialisées dans le domaine et avoir été nommées par les membres du Comité technique. Les membres du groupe de travail peuvent faire appel à des conseillers techniques, conformément à la Charte du CCRAC. Il se peut que l'on demande aux membres et aux conseillers du groupe de travail d'étayer leurs recommandations, et c est pourquoi ils devraient avoir ces renseignements à leur disposition pendant les réunions. La participation active des parties intéressées du milieu aéronautiques, comme les membres d équipage, les exploitants aériens et les fournisseurs de formation, contribuera au succès de cette initiative. RAPPORT Le présent groupe de travail se rapportera directement au Comité technique du CCRAC. Il incombera aux membres du groupe de travail de rapporter à leurs organismes respectifs l ensemble des décisions prises, des questions non résolues et des mesures prévues. Le ou les chefs du groupe de travail se rapporteront au Comité technique, et il leur incombera de présenter au président du Comité technique des rapports d étape portant sur les progrès accomplis, les décisions prises, les mises à jour du calendrier et les questions toujours sans réponses. Le ou les chefs du groupe de travail auront l obligation de tenir le Secrétariat du CCRAC suffisamment informé des progrès du groupe de travail afin qu en cas de demande, il puisse diffuser aux membres du CCRAC des renseignements pertinents. Le groupe de travail s efforcera d en arriver à un consensus. Pour les questions où cela se révélera impossible à l intérieur du groupe de travail, tous les points de vue seront soigneusement consignés afin que le ou les chefs du groupe de travail puissent faire au Comité technique des recommandations portant sur ces questions. Les rapports d étape et le rapport final contiendront des recommandations précises, la justification à l origine de celles-ci et, le cas échéant, des détails sur les opinions divergentes lorsque le consensus n aura pas pu être atteint. COMITÉ TECHNIQUE Le Comité technique a le pouvoir d'accepter, de rejeter ou de retourner les questions au groupe de travail pour un examen plus détaillé. Si le Comité technique décide d'envoyer des recommandations au Comité de réglementation de l Aviation civile (CRAC) de SGDDI Page 5

6 Transports Canada, il peut ajouter ses propres commentaires aux recommandations du groupe de travail. Le Comité technique n'examinera pas les recommandations du groupe de travail, car il n'a pas nécessairement les mêmes connaissances en la matière que celui-ci. Ce processus est prévu dans la Charte de gestion et procédures du CCRAC. CALENDRIER Le groupe de travail commencera ses travaux dès que son mandat aura été approuvé et que ses membres auront été désignés. On s attend à ce que le groupe se rencontre régulièrement entre 2011 et 2013, les téléconférences ou les vidéoconférences étant par ailleurs autorisées. Le groupe de travail disposera de 2 ans à compter de la date de signature de son mandat pour mener son projet à bien. Après cette date, le groupe pourra poursuivre ses travaux, à condition que le Comité technique donne son accord. On s attend à ce que le groupe de travail présente un rapport d étape ou une mise à jour de ses travaux à la réunion d automne 2012 du Comité technique du CCRAC. Quant au rapport final, il devrait être présenté à la réunion suivante du Comité technique du CCRAC, laquelle aura lieu dans le courant du printemps BUDGET Les divers organismes extérieurs à TCAC devront assumer les coûts engagés par leurs représentants. Les divers bureaux de TCAC devront chacun assumer les coûts engagés par leurs représentants. ADMINISTRATION La direction des Normes de TCAC s occupera d organiser les réunions et d assurer les services de secrétariat du groupe de travail. Approuvé par : Jacqueline Booth Directrice exécutive, Comité technique du CCRAC Date SGDDI Page 6

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRONAUTIQUE A09-02. Formation en gestion des ressources de l équipage

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRONAUTIQUE A09-02. Formation en gestion des ressources de l équipage RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRONAUTIQUE A09-02 Contexte Formation en gestion des ressources de l équipage Le 7 janvier 2007, le Beech A100 King Air (immatriculation

Plus en détail

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A07-03. Prise de décision du pilote

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A07-03. Prise de décision du pilote RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A07-03 Contexte Prise de décision du pilote L Airbus A340-313 d Air France immatriculé F-GLZQ, de numéro de série 0289, quitte

Plus en détail

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A07-05. Considérations entourant les distances d atterrissage

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A07-05. Considérations entourant les distances d atterrissage RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A07-05 Contexte Considérations entourant les distances d atterrissage L Airbus A340-313 d Air France immatriculé F-GLZQ, de

Plus en détail

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC)

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) Entente administrative sur la certification de produits conclue entre la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) et l Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) (ci-après

Plus en détail

TP 14984F (04/2010) Activités soumises à des normes de service de Transports Canada, Aviation civile (avec et sans frais) première édition

TP 14984F (04/2010) Activités soumises à des normes de service de Transports Canada, Aviation civile (avec et sans frais) première édition TP 14984F (04/2010) Activités soumises à des normes de service de Transports Canada, Aviation civile (avec et sans frais) première édition Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes ou vos questions

Plus en détail

LABRADOR AIR SAFARI (1984) inc. Chapitre 1

LABRADOR AIR SAFARI (1984) inc. Chapitre 1 CHAPITRE 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 CERTIFICAT D'EXPLOITANT AÉRIEN Page 1-2 1.2 INSTRUCTIONS a) Le certificat d'exploitant aérien ainsi que les consignes fournies à l'exploitant concernant ses services d'exploitation

Plus en détail

Sécurité et travail en équipe: le regard d industries à risques

Sécurité et travail en équipe: le regard d industries à risques JOURNEE REGIONALE Sécurité des soins dans les secteurs interventionnels travail en équipe Sécurité et travail en équipe: le regard d industries à risques 1 Vendredi 20 novembre 2015 A. DICIOCCIO (Ph.D)

Plus en détail

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE PLAN REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE COMPLET POUR LA SECURITE DE L AVIATION EN AFRIQUE (PLAN AFI) GROUPE 4 DOCUMENTATION LE CAP, AFRIQUE DU SUD 27-29 JUILLET

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATIONS RELATIVE AUX LICENCES, QUALIFICATIONS ET AUTORISATIONS DU PERSONNEL AERONAUTIQUE

BROCHURE D INFORMATIONS RELATIVE AUX LICENCES, QUALIFICATIONS ET AUTORISATIONS DU PERSONNEL AERONAUTIQUE MINISTERE DES TRANSPORTS AUTORITE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE DE CÔTE D IVOIRE Réf. : BROCHURE D INFORMATIONS RELATIVE AUX LICENCES, QUALIFICATIONS ET AUTORISATIONS DU PERSONNEL AERONAUTIQUE Edition

Plus en détail

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 La présente Instruction contient des dispositions générales pour le processus

Plus en détail

CCA européen. CFS ou. Personnels navigants commerciaux. transformer votre. votre CSS + 2 matières. Juin 2013

CCA européen. CFS ou. Personnels navigants commerciaux. transformer votre. votre CSS + 2 matières. Juin 2013 Direction générale de l Aviation civile Direction de la Sécurité de l Aviation civile Direction Personnels Navigants Pôle Licences Personnels navigants commerciaux CFS ou votre CSS + 2 matières transformer

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société)

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Objectifs FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) L intendance générale de la Société relève de la responsabilité du conseil d administration (les «administrateurs»).

Plus en détail

Vu l arrêté du ministre des transport du 30 septembre 1989 relatif à la licence et aux qualifications du personnel navigant complémentaire;

Vu l arrêté du ministre des transport du 30 septembre 1989 relatif à la licence et aux qualifications du personnel navigant complémentaire; Décision du Ministre du Transport N 107 du 05 Septembre 2007 Relative aux conditions d approbation des centres de formation des compagnies de transport aérien. Le Ministre du Transport, Sur proposition

Plus en détail

PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES

PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES EN RÉPONSE AUX CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS CONTENUES DANS LE CHAPITRE 1 «L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES» DU RAPPORT DU PRINTEMPS

Plus en détail

Aviation générale Manuel d inspection et de vérification (listes de contrôle)

Aviation générale Manuel d inspection et de vérification (listes de contrôle) Transport Canada Transports Canada TP 13798F Aviation générale Manuel d inspection et de vérification (listes de contrôle) Première édition novembre 2001 Page laissée en blanc Table des matières Avant

Plus en détail

D ACTION L A N. Plan d action. sur les infrastructures essentielles

D ACTION L A N. Plan d action. sur les infrastructures essentielles D ACTION L A N Plan d action sur les infrastructures essentielles Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2009 No de cat. : PS4-66/2009F-PDF ISBN : 978-1-100-90319-4 Imprimé au Canada Table des matières

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Assurer

Plus en détail

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Avril 2011 Introduction Étape préalable à la demande Phases de l'évaluation environnementale et de l'examen des permis

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

Norme ISA 220, Contrôle qualité d un audit d états financiers

Norme ISA 220, Contrôle qualité d un audit d états financiers IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 220, Contrôle qualité d un audit d états financiers Le présent document a été élaboré et approuvé par le Conseil

Plus en détail

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A01-03

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A01-03 RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A01-03 Exigences en matière d essai d inflammabilité des matériaux du câblage électrique des aéronefs Contexte Le 2 septembre

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI)

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL SP AFI/08-WP/45 17/10/08 RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Durban (Afrique du Sud), 24

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

Contrôle Qualité pour les ISC

Contrôle Qualité pour les ISC ISSAI 40 Les Normes internationales des institutions supérieures de contrôle des finances publiques (ISSAI) sont publiées par l Organisation internationale des institutions supérieures de contrôle des

Plus en détail

Les règles de mise en œuvre sur les licences de pilotes

Les règles de mise en œuvre sur les licences de pilotes Bureau des personnels Présenté par Karim Bekkouche Les règles de mise en œuvre sur les licences de pilotes Architecture réglementaire : les différents règlements adoptés par la Commission européenne -2-

Plus en détail

Exploitation technique des aéronefs

Exploitation technique des aéronefs Normes et pratiques recommandées internationales Annexe 6 à la Convention relative à l aviation civile internationale Exploitation technique des aéronefs Partie 1 Aviation de transport commercial international

Plus en détail

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009)

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) Mission de la Société

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Bureau du surintendant des institutions financières Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Avril 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. Objectif, délimitation

Plus en détail

Sécurité nucléaire. Résolution adoptée le 26 septembre 2014, à la neuvième séance plénière

Sécurité nucléaire. Résolution adoptée le 26 septembre 2014, à la neuvième séance plénière L atome pour la paix Conférence générale GC(58)/RES/11 Septembre 2014 Distribution limitée Français Original : anglais Cinquante-huitième session ordinaire Point 14 de l ordre du jour (GC(58)/22) Sécurité

Plus en détail

Administration de l établissement. (Ressources humaines)

Administration de l établissement. (Ressources humaines) Administration de l établissement (Ressources humaines) Chapitre 3 Administration de l établissement (Ressources humaines) Section Sujet traité Page 3000 Résumé... 3-2 3100 Qualité de la gestion. 3-3 3101

Plus en détail

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Sommaire Généralités sur la certification des aérodromes Référentiels Exigences

Plus en détail

DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE PROJET DE RAPPORT DU COMITÉ SUR LE POINT 3 DE L ORDRE DU JOUR

DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE PROJET DE RAPPORT DU COMITÉ SUR LE POINT 3 DE L ORDRE DU JOUR 23/11/12 Révision 26/11/12 DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 19 30 novembre 2012 PROJET DE RAPPORT DU COMITÉ SUR LE POINT 3 DE L ORDRE DU JOUR Le projet ci-joint de rapport sur le point

Plus en détail

ANNEXE REGLEMENT TECHNIQUE RELATIF A LA FORMATION THEORIQUE ET PRATIQUE DES MEMBRES D EQUIPAGE DE CONDUITE

ANNEXE REGLEMENT TECHNIQUE RELATIF A LA FORMATION THEORIQUE ET PRATIQUE DES MEMBRES D EQUIPAGE DE CONDUITE ANNEXE REGLEMENT TECHNIQUE RELATIF A LA FORMATION THEORIQUE ET PRATIQUE DES MEMBRES D EQUIPAGE DE CONDUITE 1 ANNEXE REGLEMENT TECHNIQUE RELATIF A LA FORMATION THEORIQUE ET PRATIQUE DES MEMBRES D EQUIPAGE

Plus en détail

Cadres de gestion des marchés et des dépenses de TI

Cadres de gestion des marchés et des dépenses de TI RAPPORT DE VÉRIFICATION Version définitive Cadres de gestion des marchés et des dépenses de TI Numéro de projet : 80590-59 Table des matières Résumé... 2 Introduction... 4 Contexte... 4 Autorisation...

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES. Point 6 de l'ordre du jour

F Distribution: GÉNÉRALE RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES. Point 6 de l'ordre du jour Session annuelle du Conseil d administration Rome, 25 28 mai 2015 RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES Point 6 de l'ordre du jour Pour examen NOTE DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LE RAPPORT

Plus en détail

Gestion des risques d entreprise Résumé

Gestion des risques d entreprise Résumé Gestion des risques d entreprise Résumé À moins d identifier rigoureusement les risques, on ne peut assurer une gouvernance et une gestion efficace. La nécessité de cerner, d évaluer et de contrôler ces

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

PLAN DE GESTION DE LA FAA ET D ACTC APPLICABLE AUX PRODUITS AÉRONAUTIQUES CIVILS DE BELL HELICOPTER

PLAN DE GESTION DE LA FAA ET D ACTC APPLICABLE AUX PRODUITS AÉRONAUTIQUES CIVILS DE BELL HELICOPTER Le 8 octobre 2003 Le 8 octobre 2003, la Federal Aviation Administration (FAA) et Aviation civile de Transports Canada (ACTC) ont convenu du processus qui sera utilisé pour gérer les responsabilités relatives

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

PROTÉGÉ A Suivi de vérification interne : Contrat de soutien de l ingénierie du système des avions CF188 HornetVersion définitive septembre 200

PROTÉGÉ A Suivi de vérification interne : Contrat de soutien de l ingénierie du système des avions CF188 HornetVersion définitive septembre 200 PROTÉGÉ A Suivi de vérification interne : Contrat de soutien de l ingénierie du système des avions CF188 HornetVersion définitive septembre 200 Revu par le CS Ex conformément à la Loi sur l accès à l information

Plus en détail

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne»

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» UNI Europa Commerce Aller de l avant MADRID 9 & 10 JUIN 2011 Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» (Resolution 3) Objectif stratégique 1

Plus en détail

DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES*

DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES* R. GESTION DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES* Le Groupe de travail des politiques de coopération en matière de et de normalisation: Reconnaissant que l atténuation du risque qui peut avoir une incidence

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

MISE EN PLACE DU CONTROLE DES COMPETENCES LINGUISTIQUES DEFINI PAR L OACI

MISE EN PLACE DU CONTROLE DES COMPETENCES LINGUISTIQUES DEFINI PAR L OACI Page : 1/6 MISE EN PLACE DU CONTROLE DES COMPETENCES LINGUISTIQUES DEFINI PAR L OACI Information importante à l attention des pilotes qui bénéficient jusqu au 4 mars 2011 de la compétence linguistique

Plus en détail

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Depuis la création de Syngenta en 2000, nous avons accordé la plus haute importance à la santé, à la sécurité et à l environnement (SSE) ainsi qu

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

*Avançons en confiance. BUREAU VERITAS Calendrier des formations aéronautiques 2015

*Avançons en confiance. BUREAU VERITAS Calendrier des formations aéronautiques 2015 *Avançons en confiance. BUREAU VERITAS Calendrier des s aéronautiques 2015 STANDARD QUALITE Système de Gestion de la Qualité EN 9100 Standard pour les Organismes de Conception et de Production Marseille

Plus en détail

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX Agence internationale de l énergie atomique Résolutions adoptées par la Conférence générale de l AIEA (2004)* La 48 ème session de la Conférence générale de l AIEA

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

GUIDE DE REDACTION D'UN MANUEL D'EXPLOITATION PARTIE D

GUIDE DE REDACTION D'UN MANUEL D'EXPLOITATION PARTIE D Page : 1/7 Note : Le contenu des différents chapitres de la partie D doit être traité par des responsables de l exploitation et non du TRTO. Les éléments qui concernent les personnels navigants doivent

Plus en détail

CONFÉRENCE DE HAUT NIVEAU DE 2010 SUR LA SÉCURITÉ

CONFÉRENCE DE HAUT NIVEAU DE 2010 SUR LA SÉCURITÉ Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL HLSC 2010-WP/10 17/12/09 CONFÉRENCE DE HAUT NIVEAU DE 2010 SUR LA SÉCURITÉ Montréal, 29 mars 1 er avril 2010 Thème 3 : Autres problèmes

Plus en détail

D036228/01 ASSEMBLÉE NATIONALE SÉNAT

D036228/01 ASSEMBLÉE NATIONALE SÉNAT D036228/01 ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 16 janvier 2015 Enregistré à la Présidence du Sénat le 16 janvier

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités assurer

Plus en détail

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Services de conseil en gestion Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Le 25 septembre 2009 KPMG LLP 160 rue Elgin, Suite 2000

Plus en détail

Application du Règlement sanitaire international (2005)

Application du Règlement sanitaire international (2005) CONSEIL EXECUTIF EB122/8 Cent vingt-deuxième session 10 janvier 2008 Point 4.5 de l ordre du jour provisoire Application du Règlement sanitaire international (2005) Rapport du Secrétariat 1. Dans la résolution

Plus en détail

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Mise à jour du Forum conjoint des autorités de réglementation du marché financier Réseau de conciliation

Plus en détail

Règlement concernant l examen de chargé(e) de sécurité

Règlement concernant l examen de chargé(e) de sécurité Règlement concernant l examen de chargé(e) de sécurité conformément à l ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail (ordonnance sur les qualifications) Conformément à l

Plus en détail

MANUEL DU SYSTEME DE GESTION DE LA SECURITE

MANUEL DU SYSTEME DE GESTION DE LA SECURITE MANUEL DU SYSTEME DE GESTION DE LA SECURITE Partie III Centre National de Vol à Aérodrome 04600 Page 1 1: Préambule Date : 01/01/2015 1: Préambule a. Organisation documentaire Chaque page du présent document

Plus en détail

Ordonnance sur les aides financières à la formation aéronautique

Ordonnance sur les aides financières à la formation aéronautique Ordonnance sur les aides financières à la formation aéronautique (OAFA) Version pas encore publiée dans la FF du.. 2015 Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 111 de la loi fédérale du 21 décembre 1948 sur

Plus en détail

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A11-06. Port de vêtement de flottaison individuel

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A11-06. Port de vêtement de flottaison individuel RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A11-06 Contexte Port de vêtement de flottaison individuel Le 29 novembre 2009, le de Havilland DHC-2 MK 1 de Seair Seaplanes

Plus en détail

------------------------------------ PLAN D'ACTIONS DE L OACI POUR LA RÉPUBLIQUE DU BENIN

------------------------------------ PLAN D'ACTIONS DE L OACI POUR LA RÉPUBLIQUE DU BENIN Organisation de l Aviation Civile Internationale, Bureau Afrique Occidentale et Centrale ------------------------------------ PLAN D'ACTIONS DE L OACI POUR LA RÉPUBLIQUE DU BENIN 1 Historique 1.1 Dans

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES Approuvé par le Comité des Affaires Fiscales de l OCDE le 23 janvier 2006 MISE EN DIFFUSION GENERALE

Plus en détail

GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012

GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012 2012 PRÉAMBULE Cette version 2012 du Guide du stage d expérience pratique vise non seulement à fournir toutes les informations dont un candidat a besoin afin de remplir avec succès les exigences relatives

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE INTRODUCTION Les Lignes directrices sur la gouvernance d entreprise encadrent les responsabilités du Conseil d administration et de la direction afin

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2015)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2015) Public Works and Government Services Canada Canadian General Standards Board Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/LILS/9 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS POUR DÉCISION

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières

Bureau du surintendant des institutions financières Bureau du surintendant des institutions financières Rapport d audit interne portant sur les Services d évaluation des risques liés aux marchés financiers du Groupe du soutien de la surveillance (SERMF-GSS)

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Janvier 2014

Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Janvier 2014 NMAM 11.10 Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Gestion de l information et rédaction de rapports en Mauritanie Coordinateur Programme National de Déminage Humanitaire

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2015-03-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT PARTIE I. STRUCTURE DU COMITÉ 1.

Plus en détail

SOIXANTIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A60/19

SOIXANTIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A60/19 SOIXANTIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A60/19 Point 12.12 de l ordre du jour provisoire 29 mars 2007 Projet de stratégie visant à intégrer l analyse des spécificités de chaque sexe et une démarche

Plus en détail

Or. Ang. DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT REUNION CONJOINTE DU COMITE SUR LES PRODUITS CHIMIQUES ET DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES PRODUITS CHIMIQUES

Or. Ang. DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT REUNION CONJOINTE DU COMITE SUR LES PRODUITS CHIMIQUES ET DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES PRODUITS CHIMIQUES Non classifié ENV/JM/MONO(99)24 ENV/JM/MONO(99)24 Or. Ang. Non classifié Organisation de Coopération et de Développement Economiques OLIS : 28-Oct-1999 Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

Réf. : SD39/1-12/6 le 2 février 2012

Réf. : SD39/1-12/6 le 2 février 2012 International Civil Aviation Organization Organisation de l aviation civile internationale Organización de Aviación Civil Internacional Международная организация гражданской авиации Tél. : +1 514-954-8219,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT Le Comité de vérification (le «Comité») du Conseil d'administration (le «Conseil») de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (la «Société») a pour mandat

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général

Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général Office of the Auditor General of Canada Bureau du vérificateur général

Plus en détail

Structure, mandat, cahier des charges et procédures du CEFACT-ONU: projet de version révisée

Structure, mandat, cahier des charges et procédures du CEFACT-ONU: projet de version révisée Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRADE/C/CEFACT/2010/15/Rev.4 Distr. générale 13 mai 2013 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité du commerce Centre pour la

Plus en détail

La sécurité une affaire de culture et d'équipe!

La sécurité une affaire de culture et d'équipe! La sécurité une affaire de culture et d'équipe! Influences de l équipe sur la sécurité des soins 01 Résultats de l enquête ENEIS 2010 EIG survenus pendant l hospitalisation Entre 270 000 et 390 000 EIG

Plus en détail

Plan d action du gouvernement du Canada pour réformer l administration des programmes de subventions et de contributions

Plan d action du gouvernement du Canada pour réformer l administration des programmes de subventions et de contributions Plan d action du gouvernement du Canada pour réformer l administration des programmes de subventions et de contributions Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le président du Conseil

Plus en détail

Cadre de réglementation et gestion des risques

Cadre de réglementation et gestion des risques Cadre de réglementation et gestion des risques Lors du lancement d une entreprise au Canada, les propriétaires d entreprise et exploitants ainsi que leurs dirigeants doivent être sensibilisés au risque

Plus en détail

Ordonnance 2 sur les entreprises d entretien d aéronefs

Ordonnance 2 sur les entreprises d entretien d aéronefs Ordonnance 2 sur les entreprises d entretien d aéronefs (O 2 EEA) 748.127.4 du 19 mars 2004 (Etat le 6 avril 2004) Le Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication,

Plus en détail

QUESTIONS ET RÉPONSES RELATIVES À LA CRÉATION D UN RÉGIME MONDIAL D ASSURANCE AÉRONAUTIQUE POUR LES RISQUES DE GUERRE

QUESTIONS ET RÉPONSES RELATIVES À LA CRÉATION D UN RÉGIME MONDIAL D ASSURANCE AÉRONAUTIQUE POUR LES RISQUES DE GUERRE QUESTIONS ET RÉPONSES RELATIVES À LA CRÉATION D UN RÉGIME MONDIAL D ASSURANCE AÉRONAUTIQUE POUR LES RISQUES DE GUERRE Note. Le présent document a pour objectif de fournir, sous forme de questions et réponses,

Plus en détail

Principes d action de la Délégation des Commissions de gestion

Principes d action de la Délégation des Commissions de gestion Principes d action de la Délégation des Commissions de gestion Adoptés par la Délégation des Commissions de gestion le 16 novembre 2005, soumis pour information aux Commissions de gestion le 20 janvier

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

CHAPITRE 2. Rapport Le Point sur la sécurité en matière de contrats

CHAPITRE 2. Rapport Le Point sur la sécurité en matière de contrats CHAPITRE 2 Rapport Le Point sur la sécurité en matière de contrats Rapport d audit de performance Le présent rapport fait état des résultats d un audit de performance réalisé par le Bureau du vérificateur

Plus en détail

Rôles, responsabilités et reddition de comptes en matière de santé et de sécurité du travail. (DIRECTIVE)

Rôles, responsabilités et reddition de comptes en matière de santé et de sécurité du travail. (DIRECTIVE) Encadrements administratifs Rôles, responsabilités et reddition de comptes en matière de santé et de sécurité du travail. (DIRECTIVE) Date d'entrée en vigueur: 12/11/30 Date de fin: Commentaire: Service

Plus en détail

RAPPORT CERTIFICATS DE PRATIQUE POUR LES ACTUAIRES DÉSIGNÉS AU CANADA COMMISSION SUR L ACTUAIRE DÉSIGNÉ/ RESPONSABLE DE L ÉVALUATION

RAPPORT CERTIFICATS DE PRATIQUE POUR LES ACTUAIRES DÉSIGNÉS AU CANADA COMMISSION SUR L ACTUAIRE DÉSIGNÉ/ RESPONSABLE DE L ÉVALUATION RAPPORT CERTIFICATS DE PRATIQUE POUR LES ACTUAIRES DÉSIGNÉS AU CANADA COMMISSION SUR L ACTUAIRE DÉSIGNÉ/ RESPONSABLE DE L ÉVALUATION FÉVRIER 2005 2005 Institut canadien des actuaires Document 205009 This

Plus en détail

NOTE DE MISE EN ŒUVRE

NOTE DE MISE EN ŒUVRE NOTE DE MISE EN ŒUVRE Objet : Gouvernance et surveillance d'entreprise dans les institutions appliquant l'approche NI Catégorie : Fonds propres N o A-1 Date : Janvier 2006 I. Introduction Le présent document

Plus en détail

FCL 1 au 12 juin 2008 ÉVOLUTIONS DU FCL 1

FCL 1 au 12 juin 2008 ÉVOLUTIONS DU FCL 1 FCL 1 au 12 juin 2008 ÉVOLUTIONS DU FCL 1 Vous trouverez ci-après le FCL 1 mis à jour suite aux dernières modifications dont les dernières ont été signées le 2 juin 2008 et sont parues pour application

Plus en détail

Projet LOSANGE. Line Operations Safety Analysis using Naturalistically Gathered Expertise. Sofréavia

Projet LOSANGE. Line Operations Safety Analysis using Naturalistically Gathered Expertise. Sofréavia Projet LOSANGE Line Operations Safety Analysis using Naturalistically Gathered Expertise Sofréavia Ludovic MOULIN, Stéphanie JOSEPH, Laurent CLAQUIN Le Projet LOSANGE Initiateur du projet : DGAC/ SFACT

Plus en détail

Annexe VI au Protocole au Traité sur l Antarctique relatif à la protection de l environnement

Annexe VI au Protocole au Traité sur l Antarctique relatif à la protection de l environnement MESURE 1 - ANNEXE Annexe VI au Protocole au Traité sur l Antarctique relatif à la protection de l environnement Responsabilité découlant de situations critiques pour l environnement Les Parties, Préambule

Plus en détail

Principales dispositions du projet de règlement

Principales dispositions du projet de règlement Principales dispositions du projet de règlement (TEXTE VOTÉ PAR LA COMMISSION JURI LE 21 JANVIER 2014) Février 2014 1 Honoraires d audit (article 9) (1/3) Limitation des services non audit Si un contrôleur

Plus en détail

PREMIERE CONFERENCE DES ÉTATS PARTIES A LA CONVENTION INTERAMERICAINE CONTRE LA CORRUPTION. Buenos Aires, Argentine 2 au 4 mai 2001

PREMIERE CONFERENCE DES ÉTATS PARTIES A LA CONVENTION INTERAMERICAINE CONTRE LA CORRUPTION. Buenos Aires, Argentine 2 au 4 mai 2001 PREMIERE CONFERENCE DES ÉTATS PARTIES A LA CONVENTION INTERAMERICAINE CONTRE LA CORRUPTION Buenos Aires, Argentine 2 au 4 mai 2001 DOCUMENT DE BUENOS AIRES SUR LE MÉCANISME DE SUIVI DE LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12 MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, DES RESSOURCES HUMAINES ET

Plus en détail

juin 2003 Programmes d accréditation des Systèmes de management de la qualité (PASMQ)

juin 2003 Programmes d accréditation des Systèmes de management de la qualité (PASMQ) Guide du SCECIM Politique et méthode relatives à la qualification sectorielle dans le cadre du système canadien d évaluation de la conformité des instruments médicaux (SCECIM) juin 2003 Programmes d accréditation

Plus en détail