Sommaire. Table of contents

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. Table of contents"

Transcription

1 Sommaire Table of contents Conseil d Administration de la Compagnie Financière Martin Maurel page 2 Board of Directors of the Compagnie Financière Martin Maurel Conseil de Surveillance de la Banque Martin Maurel page 3 Supervisory Board of the Banque Martin Maurel Principaux éléments financiers page 4 de la Banque Martin Maurel Main financial elements concerning the Banque Martin Maurel Allocution du Président page 5 A word from the President Présentation de la Banque Martin Maurel page 6 Présentation of the Banque Martin Maurel Les résultats 2008 de la Banque Martin Maurel page 8 Banque Martin Maurel s 2008 results Comptes consolidés de la Banque Martin Maurel page 10 Banque Martin Maurel s consolidated accounts

2 Compagnie Financière Martin Maurel Conseil d Administration Board of Directors Président Chairman Administrateurs Directors M. Bernard Maurel M. Jean-Claude Bourdeau M. Xavier Chalandon M. Guy Chartier M. André Dubuc M. Vincent Labruyère Mme Lucie Maurel-Aubert M. Marc Maurel M. David de Rothschild M. Maurizio Sella Direction générale Managing directors Président directeur général M. Bernard Maurel Chairman and managing director Directeur général délégué Managing director Mme Lucie Maurel-Aubert Commissaires aux comptes Auditors Deloitte et Associés KPMG Audit * au 31 décembre 2008 * as of the 31 st december

3 Banque Martin Maurel Conseil de Surveillance Supervisory Board Président Chairman M. Bernard Maurel Membres du conseil M. Guy Chartier Supervisory Board Members M. Pierre Comtois M. Denis Martin Compagnie Financière Martin Maurel représentée par M. Marc Maurel M. Jacques Parizeau M. Jean-Marc Picon Directoire Executive board* Président Chairman Membres du directoire Executive Board Members M. Patrice Henri Mme Lucie Maurel-Aubert M. Christian Bremond M. Michel Paisin Commissaires aux comptes Auditors Deloitte et Associés KPMG Audit Comité stratégique Strategic committee De gauche à droite : Patrice Henri, Jean-François Juste, Robert Moneta, Christelle Camus, Pierre-Antoine Martel, Bernard Maurel, Christian Bremond, Lucie Maurel-Aubert, Michel Paisin, Jean-Marc Picon, Jean Goujon, Bruno Mirieu de Labarre, Philippe Boulon, Frédéric Geerts, Gilles Bonhomme,Denis Martin.

4 Principaux éléments financiers au 31 décembre 2008 Main financial elements for the year ended December 31, 2008 Produit net bancaire en millions d Total Income 91,06 78,18 68,98 54,07 56,64 82,25 Résultat net en millions d Net profit 9,07 8,77 10,16 9,34 12,19 11,56 14,98 14,02 19,19 17,97 16,78 17,00 Résultat brut d exploitation en millions d Gross operating profit 28,81 23,95 20,87 20,43 14,57 14,84 Résultat net Net profit Encours de l épargne monétaire en millions d Monetary savings Résultat net - Part du Groupe Net profit - Group share Total dépôts Total deposits OPCVM monétaires Monetary funds Dépôts clientèle en millions d Deposits Emplois en millions d Loans Bilan en millions d Balance sheet Fonds propres IFRS en millions d et Fonds Propres IFRS moins distribution, moins gains ou pertes latents ou différés, moins intérêts des minoritaires (en beige) Owner s Equity IFRS and Owner s Equity IFRS, minus distribution, latent or deferred gains or losses, and minority shareholder interest (in beige)

5 Allocution du Président du Conseil de Surveillance A word from the Chairman of the Supervisory Board Mesdames, Messieurs, Les conséquences de la crise qui a débuté au cours du second semestre 2007, continuent d'avoir des répercussions significatives sur la situation des économies et des marchés financiers mondiaux. Malgré cela, votre Directoire, en fonction depuis un an, a parfaitement assumé ses responsabilités dans la continuité ; il a poursuivi le développement résolu de nos métiers de banquiers et de gestionnaires de fortune dans la tradition et les valeurs de notre Maison, grâce à la qualité professionnelle, à l éthique et à l énergie de ses dirigeants et collaborateurs. Le premier trimestre de l'année s'est traduit par une nouvelle dégradation des bourses actions (- 13 % pour l'indice français CAC 40) et une forte baisse des taux d'intérêt (le taux interbancaire au jour le jour Eonia s'affaissant de 2,35 % fin 2008 à moins de 1 % fin mars, pour atteindre ensuite 0,50 % début mai). Par ailleurs, la Banque est confrontée à une concurrence très vive sur les conditions de crédit et sur les taux de dépôt, notamment de la part de certains établissements bancaires ayant reçu une aide de l'etat sous forme de dotation en capital ou de refinancement public, aide qu évidemment nous n avons pas sollicitée, n en éprouvant pas le besoin. Dans un contexte donc très difficile, la Banque, grâce à la pertinence de ses valeurs et à la rigueur de son actionnariat familial, a poursuivi avec détermination son activité de collecte de dépôts, de distribution de crédits à la clientèle et de gestion d'actifs. Parallèlement, elle a mené une action volontariste en terme de réduction des frais généraux, qui a touché la quasi totalité des postes de charges. Ainsi le total des dépôts clientèle s'établit à millions d'euros au 31 mars 2009 contre millions d'euros au 31 mars 2008, les crédits distribués à la clientèle sont en sensible hausse, passant de 515 millions à 558 millions d'euros (+ 8,3 %), alors que la collecte de l'épargne monétaire (total dépôts + OPCVM monétaires), malgré la forte baisse des taux à court terme qui écarte la clientèle de ce type de placement, reste stable à millions d'euros. En outre, une nouvelle fois, la performance de la gestion d'actifs des équipes de notre Groupe s'est trouvée récompensée : la gamme obligataire par le prix Lipper, et la gamme actions, ceci pour la 4ème année consécutive, par le prix Alpha League EDHEC. Par ailleurs, le FCP "BMM Pierre Capitalisation" a reçu le Trophée d'or 2009 "fonds actions sectorielles" sur 10 ans, attribué par "Le Revenu". Votre Directoire a continué à sélectionner prudemment nos opérations et nos crédits ; il a géré notre large trésorerie avec la rigueur habituelle, même si la prudence dans ses choix a alourdi très sensiblement le compte d exploitation dans une période de taux extrêmement faibles, défavorable aux banques très prudentes. Au moment où je m'adresse à vous, et compte-tenu d'un environnement délicat, malgré l amélioration des marchés financiers en fin de 1 er trimestre et aux mois d avril et mai, il est bien sûr trop tôt pour vous fournir une indication fiable sur les perspectives de résultat Je connais le professionnalisme, la capacité d'adaptation et l'esprit d'innovation, dans le respect de la tradition, qui caractérisent les équipes du Groupe Martin Maurel, et je peux attester de leur détermination à assurer à notre clientèle les meilleures prestations. Ladies and Gentlemen, The consequences of the crisis which began in the second half of 2007 continue to have significant repercussions on the situation of world economies and financial markets. Despite this, your Executive Board, set up a year ago, has fully taken on its responsibilities in a spirit of continuity; it has resolutely pursued our twin professions of banking and wealth management, true to the tradition and values of our establishment, thanks to the professional quality, ethics and energy of its directors and assistants. The first quarter of the year saw a further drop in stock markets (-13% for the French CAC40 index) and a sharp fall in interest rates (the day to day interbank rate Eonia collapsing from 2.35% at the end of 2008 to under 1% at the end of March, and reaching 0.50% at the beginning of May). Furthermore, the Bank faces stiff competition on loan conditions and interest rates on deposits, notably by banking establishments having received state aid in the form of capital contributions or public refinancing; we have obviously not requested such aid, not needing to do so. In a very difficult context, the Bank, thanks to the relevance of its values and the validity of its family shareholding, has steadfastly pursued its activity of building up customer deposits, providing loans, and asset management. In parallel, it has made a determined effort to reduce overheads, with reductions in almost all cost areas. Thus total customer deposits stand at 1,106 million euros as of 31 st March 2009 compared to 1,100 million euros as of 31 st March 2008, customer loans have increased noticeably, from 515 million to 558 million euros (+8.3%), while total monetary savings (total deposits + monetary mutual funds), despite the sharp drop in short term rates putting off this type of customer, remain stable at 2,548 million euros. Moreover, once again, the performance of asset management by the teams of our Group have received awards : the bonds range by the Lipper award, and the share range, for the fourth year running, by the Alpha League EDHEC award. In addition, the mutual fund BMM Pierre Capitalisation received the Sectorial share Funds 2009 Gold Trophy, awarded by Le Revenu. Your Executive Board has continued to select our operations and loans cautiously; it has managed the bank's large cash position with the usual strictness, even if its cautious choices did weigh heavy on the operating account at a time of extremely low interest rates, unfavourable to cautious banks. As I address you now and bearing the sensitive environment in mind, despite the improvement in financial markets at the end of the first quarter and in April and May, it is of course too early to give you a reliable indication of the perspective of 2009 results. I know the professionalism, the ability to adapt and the spirit of innovation, while respecting tradition, that characterise the teams of the Groupe Martin Maurel, and can certify their determination to ensure our customers receive the finest service. 5

6 Présentation de la Banque Martin Maurel Presentation of the Banque Martin Maurel La Banque Martin Maurel, filiale de la Compagnie Financière Martin Maurel, est issue de la fusion, en 1964, de deux banques familiales marseillaises, la Banque Martin Frères dont les origines remontent à 1825, et la Banque Maurel fondée en En 1978, la Banque ouvre sa succursale à Paris. En 1980, elle prend une participation majoritaire dans la banque lyonnaise Delon et Gregoire, qu'elle absorbe en A partir de 1991, elle développe son activité de gestion de patrimoine par l'association avec des sociétés de gestion ou de conseil. En partenariat avec la Banca Sella, elle a créé en l an 2000, une banque installée à Monaco Martin Maurel Sella - Banque Privée Monaco. Banque familiale française indépendante, elle est installée dans plusieurs des principales villes françaises : Paris, Lyon et Marseille et est aussi présente à Aix en Provence et Grenoble. Banque Martin Maurel, a subsidiary of the Compagnie Financière Martin Maurel, was created in 1964 resulting from the merger of two family-owned banks from Marseille : Banque Martin Frères, founded in 1825 and Banque Maurel in In 1978, the Bank opened its branch in Paris. In 1980, it acquired a majority shareholding in the banque Delon et Gregoire, from Lyon, which was taken over in Since 1991, the Bank has been developing its private asset management activity through association with wealth management or consultancy companies. In partnership with Banca Sella, it created, in the year 2000, a bank located in Monaco, Martin Maurel Sella - Banque Privée Monaco. Banque Martin Maurel is an independent, family-owned French bank with branches in several of the main French cities: Paris, Lyon, and Marseille as well as offices in Aix en Provence and Grenoble. Activité - Activity La banque exerce une activité de banque commerciale (octroi de crédit, collecte d'épargne, services) et de gestion de patrimoine auprès d'entreprises de tailles diverses, d'institutionnels et de particuliers haut de gamme. Elle met ainsi à la disposition de sa clientèle les prestations bancaires classiques, une large gamme d'opcvm, l'ensemble des opérations avec l'étranger et un conseil fiscal et patrimonial adapté. Elle a cependant choisi de développer certains axes privilégiés : les services liés à la gestion de patrimoine, l activité internationale, grâce au partenariat avec la Banca Sella pour l Italie, et aux relations privilégiées avec les dix autres banques membres du Groupement Européen de Banques, les services proposés aux associations, l ingénierie financière (conseil et évaluation, fusions et acquisitions d entreprises). The bank provides merchant banking (credit, savings, services) and private asset management to companies of various sizes, institutional establishments and high-level private customers. Conventional banking services, a wide range of investment funds, all foreign transactions and individual tax and asset management consulting are available to the bank's customers. The bank, however, has also chosen to privilege certain lines : services linked to the private asset management activity, international activities, thanks to the partnership with Banca Sella in Italy, and privileged relationships with the ten other Groupement Européen de Banques members, banking services to organisations for social welfare, financial engineering (consulting and evaluation, mergers and takeovers). 6

7 Stratégie - Business strategy La Banque poursuit son développement, en favorisant l activité de gestion de patrimoine, en accord avec le plan stratégique de la banque. Ainsi, les commissions totales perçues ont atteint, en consolidé, 59,9 % du Produit Net Bancaire en L activité de crédit est développée de manière prudente et mesurée, conformément à la tradition de la banque, en s appuyant sur une très bonne connaissance de la clientèle et privilégiant l octroi de crédits à court terme. La politique de partage des risques, grâce aux mécanismes de réassurance, est amplifiée dans le secteur des entreprises. Cette politique permet de poursuivre la croissance régulière et maîtrisée de la banque, grâce à la diversification de ses sources de revenus : banque commerciale, gestion de patrimoine, services spécifiques, bancassurance... En terme de bilan et afin de maintenir son indépendance par rapport aux marchés, la banque conserve toujours une très large trésorerie. The bank continues its expansion, with the priority given to private asset management, according to the bank's strategic plan. Thus, total consolidated commission earnings reached 59,9 % of the 2008 total income. The loan activity business continues to be developed in a cautious way, taking advantage, in line with the bank's tradition, of its excellent knowledge of its customers and concentrating on short-term loans. In the company sector, the bank's risk-sharing policy is being extended thanks to reinsurance mechanisms. This policy allows regular and controlled growth through the diversification of its income sources : merchant banking, asset and portfolio management, specific services, bank-insurance... In terms of the management of its own assets, and so as to maintain its independence regarding the markets, the bank always keeps large cash reserves. Actionnariat - Shareholders Aux côtés de la famille Maurel, les principaux actionnaires sont : la Caisse de Dépôt et Placement du Québec, l'une des grandes institutions financières d'amérique du Nord, Sella Holding NV, filiale de Banca Sella, une des premières banques familiales indépendantes italiennes, Labruyère-Eberlé, groupe familial important aux activités diversifiées, profondément ancré dans le tissu régional bourguignon et rhônalpin, la Participation Mobilière et Immobilière, très impliquée dans le monde associatif à vocation essentiellement sociale. Together with the Maurel family, the principal shareholders are: Caisse de Dépôt et Placement du Québec, one of the leading financial institutions in North America, Sella Holding NV, subsidiary of Banca Sella, one of the top independent familyowned banks in Italy, Labruyère-Eberlé, a significant family-owned group having diversified activities, deeply anchored in the Burgundy and Rhône-Alpes economic fabric, Participation Mobilière et Immobilière, closely involved with organisations for social welfare. Notation - Rating La note à long terme de la Banque Martin Maurel, pour ses émissions de certificats de dépôt et de bons à moyen terme négociables, a été relevée en 2004 par l agence de notation Standard and Poor s de fr A3 à fr A2 sur l échelle ADEF. La note à court terme fr T1 a été confirmée pour la dix-neuvième année consécutive. Banque Martin Maurel s long term rating for certificates of deposit and negotiable medium term securities was upgraded in 2004 by Standard and Poor s from fr A3 to fr A2 on the ADEF scale. The fr T1 short term rating was affirmed for the nineteenth year running. 7

8 Résultats 2008 de la Banque Martin Maurel Banque Martin Maurel 2008 results Banquiers de tradition dans l indépendance familiale, la Banque Martin Maurel affirme sa différence et sa stratégie de long terme. Dans un environnement économique et financier extrêmement délicat, la Banque Martin Maurel a prouvé sa robustesse et la pertinence de sa stratégie axée sur un développement harmonieux, inscrit dans la durée, de ses deux métiers : la banque «classique», privée et commerciale, et la gestion d actifs. Indépendante et solide, elle n a pas sollicité l aide de capitaux publics. Grâce à ses valeurs liées à la rigueur de son actionnariat familial, ainsi qu à l implication du Directoire et de l ensemble de ses collaborateurs, l exercice 2008 présente un résultat net part du Groupe en légère progression par rapport à l année précédente malgré les baisses des taux, des bourses et de l activité économique. Une gestion prudente et pragmatique : sa prudence l'a toujours incitée à ne souscrire ou conseiller à ses clients que des produits dont elle connaissait le contenu et comprenait le fonctionnement. Elle n a donc pas été exposée pour elle-même ou pour ses clients à des produits de type «subprimes» ou aux risques de contrepartie du type «Lehman Brothers». Bernard Maurel, président du Conseil de Surveillance, cité récemment dans un article de presse, réaffirmait : «Dans une banque privée familiale, c est notre patrimoine qui est en jeu et nous gérons donc l argent de nos clients comme le nôtre. Il faut poursuivre notre tradition tout en cherchant à innover avec audace, mais évidemment avec bon sens et dans la transparence». Des partenariats en évolution : au cours de l année 2008, la Banque a cédé sa participation dans le capital de la société Cyrus Conseil, et renforcé ses parts dans plusieurs sociétés partenaires. En effet, la Banque Martin Maurel détient aux côtés de Martin Maurel Gestion, sa filiale de gestion, des participations, majoritaires ou non, dans onze sociétés spécialisées dans la gestion de portefeuilles ou le conseil en gestion de patrimoine. Elle développe ainsi ses activités de gestion d actifs dans une logique d offre commerciale forte et diversifiée. La qualité de la gestion d actifs : malgré l effondrement des bourses mondiales qui a évidement pesé sur tous les portefeuilles investis en actions, la gestion OPCVM a été récompensée par un trophée d or du Revenu français attribué au FCP BMM Pierre Capitalisation (quatrième récompense consécutive). Par ailleurs, pour la troisième édition de «l Alpha League Table 2008» de l EDHEC et d Europerformance, Martin Maurel Gestion s est classée une nouvelle fois dans le premier décile des sociétés de gestion françaises pour sa gestion d actions. Enfin, début 2009, au titre des performances de gestion réalisées en 2008, Martin Maurel Gestion a été désignée «Meilleur Promoteur Obligations Spécialistes» et récompensée par un «Lipper Fund Award 2009». En outre, le fonds BMM Indexi, FCP d obligations indexées sur l inflation, a été sélectionné parmi les meilleurs de sa catégorie et a également été récompensé par Lipper (groupe Reuters). Traditional independent, family-owned bankers, Banque Martin Maurel maintains its difference and long-term strategy In an extremely delicate economic and financial context, Banque Martin Maurel has proved its strength and the pertinence of its strategy based on the harmonious, sustainable development of its core professions : "traditional" private and commercial banking, and asset management. Independent and solid, it has not requested State aid. Thanks to the cogency of the values linked to its family shareholding, as well as the commitment of the executive board and all its staff, the 2008 financial year shows a Group share net result slightly up on that of the year before, despite the fall in interest rates, stock markets and economic activity. Cautious and pragmatic management : the Bank's cautious approach means it has only ever taken up, or advised customers to take up, products whose content and working were fully understood. The Bank has therefore not been exposed either itself or its customers to sub-prime products or counterparty risks such as Lehman Brothers. Bernard Maurel, Chairman of the Supervisory Board, recently quoted in the press, stated again: "In a private family bank, our heritage is at stake and we therefore manage our customers' money like our own. We have to continue our tradition while aiming to innovate audaciously, though, of course, with common sense and transparency." 8

9 Developing partnerships : in 2008, the bank sold its stake in Cyrus Conseil, and strengthened its share in several partner companies. In fact, Banque Martin Maurel holds, with Martin Maurel Gestion, its management subsidiary, majority or minority shares in eleven companies specialised in portfolio or wealth management. It is thus developing its asset management activity in the aim of providing a strong and varied product range. The quality of asset management : despite the collapse in world stock markets clearly weighing on all portfolios invested in shares, our investment fund management was awarded a gold trophy by Revenu Français, for FCP BMM Pierre Capitalisation (the fourth award running). Furthermore, for the third edition of the EDHEC and Europerformance "Alpha League Table 2008", Martin Maurel Gestion ranked in the top decile of French management companies for share management. Finally, at the beginning of 2009, for management performances achieved in 2008, Martin Maurel Gestion was chosen "Best Specialist Bond Promoter" and received the "Lipper Fund Award 2009". Moreover, the BMM Indexi, mutual fund invested in inflation-linked bonds, was picked out as among the best in its category and received a Lipper (Reuters Group) award. Chiffres clés Key Figures 2008 Le total du bilan s établit à millions d euros. L encours des crédits à la clientèle s élève à 565 millions d euros et les dépôts de la clientèle à millions d euros. Le total des encours des FCP et SICAV, dont la gestion financière et comptable est assurée par le Groupe, est de millions d euros. Le ratio de solvabilité est de 14,24 % au 31 décembre 2008 (minimum requis de 8%), niveau particulièrement élevé parmi les banques françaises. Le résultat net, part du Groupe, s'établit à 17 millions d'euros, en hausse de 1,3 % par rapport à l'année précédente. The total balance sheet amounts to 1,866 million euros. Outstanding customer loans come to 565 million euros and customer deposits to 1,235 million euros. The total amount of mutual funds under financial and accounting management by the Group is 2,022 million euros. The solvability ratio stood at 14.24% as of 31 st December 2008 (legal minimum 8%), a particularly high ratio among French banks. The Group share of net profit amounts to 17 million euros, up by 1.3% compared to last year. Chiffres consolidés en millions d euros Consolidated data in millions of euros Produit net bancaire Total income Résultat brut d exploitation Gross operating profit Résultat net - part du Groupe Net profit - Group share Dépôts de la clientèle Customer deposits Crédits distribués Loans and advances to customers Total de bilan Balance sheet total Epargne monétaire Monetary savings Total OPCVM Total mutual Funds Fonds propres Owner s equity * Normes IFRS - IFRS standards * 2007* 2008* 54,07 56,64 68,98 78,18 91,06 82,25 14,57 14,84 20,87 23,95 28,81 20,43 8,77 9,34 11,56 14,02 16,78 17, ,17 88,55 93,29 114,96 135,48 151,94 9

10 Bilan consolidé IFRS au 31 décembre 2008 IFRS consolidated balance sheet December 31, 2008 Actif IFRS (en milliers d euros) IFRS Assets (in thousands of euros) Caisse, Banques Centrales Cash and balances at central banks Actifs financiers à la juste valeur par résultat Financial assets at fair value through profit or loss Instruments dérivés de couverture Hedging derivative financial instruments Actifs financiers disponibles à la vente Available for sale financial instruments Prêts et créances sur les établissements de crédit Loans and advances to banks Prêts et créances sur la clientèle Loans and advances to customers Actifs financiers détenus jusqu à l échéance Financial assets held to due date Actifs d impôts courants Current tax assets Actifs d impôts différés Deferred tax assets Comptes de régularisation et actifs divers Accruals and other assets Participations dans les entreprises mises en équivalence Shares in companies consolidated under the equity method Immobilisations corporelles Tangible assets Immobilisations incorporelles Intangible assets Ecart d acquisition Goodwill 31/12/ /12/ Total Actif IFRS - Total IFRS assets

11 Passif IFRS (en milliers d euros) IFRS Assets (in thousands of euros) Banques Centrales Central banks Passifs financiers à la juste valeur par résultat Financial liabilities at fair value through profit or loss Instruments dérivés de couverture Hedging derivative financial instruments Dettes envers les établissements de crédit Deposits from banks Dettes envers la clientèle Deposits from customers Dettes représentées par un titre Debt securities in issue Passifs d impôts courants Current tax liabilities Passifs d impôts différés Deferred tax liabilities Comptes de régularisation et passifs divers Accruals and other liabilities Provisions Provisions Dettes subordonnées Subordinated liabilities Capitaux propres Owner s equity Capitaux propres - part du Groupe Owner s equity - Group interest Capital et réserves liées Equity and associated reserves Réserves consolidées Consolidated reserves Gains ou pertes latents ou différés Latent or deferred gains or losses Résultat de l exercice Net profit fot the year Intérêts des minoritaires Minority interests 31/12/ /12/ Total Passif IFRS

12 Compte de résultat consolidé IFRS au 31 décembre 2008 Consolidated profit and loss account for the year ended December 31, 2008 en milliers d euros (in thousands of euros) 31/12/ /12/ Intérêts et produits assimilés Interest and similar income - Intérêts et charges assimilés Interest and similar expense + Commissions (produits) Fees and commissions (income) - Commissions (charges) Fees and commissions (expense) +/- Gains ou pertes nets sur instruments financiers à la juste valeur par résultat Net gains or losses on financial instruments at fair value through profit or loss +/- Gains ou pertes nets sur actifs financiers disponibles à la vente Net gains or losses on financial assets available for sale + Produits des autres activités Other operating incomes - Charges des autres activités Other operating expenses Produit net bancaire Total Income Charges générales d exploitation General operating expenses - Dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations incorporelles et corporelles Amortization and depreciation on fixed and intangible assets Résultat brut d exploitation Gross operating profit Coût du risque Risk cost Résultat d exploitation Operating profit /- Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence Share in net profit/loss from shares in affiliates under the equity method +/- Gains ou pertes nets sur autres actifs Gains or loss from other assets +/- Variations de valeur des écarts d acquisition Goodwill adjustement to carrying value Résultat courant avant impôt Profit before tax Impôt sur les bénéfices Taxation Résultat net Net profit Intérêts minoritaires Minority interests Résultat net - part du Groupe Net profit - Group share Résultat par action (en ) Basic earnings per share ( ) Résultat dilué par action (en ) Diluted earnings per share ( )

Sommaire. Table of contents

Sommaire. Table of contents Sommaire Table of contents Conseil d Administration de la Compagnie Financière Martin Maurel page 4 Board of Directors of the Compagnie Financière Martin Maurel Allocution du Président page 5 A word from

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Des résultats satisfaisants pour LeasePlan dans un contexte mouvementé

Des résultats satisfaisants pour LeasePlan dans un contexte mouvementé Communiqué de presse Paris, 26 mars 2009 Des résultats satisfaisants pour LeasePlan dans un contexte mouvementé - En 2008, le résultat net d exploitation de LeasePlan Corporation s élève à 208 millions

Plus en détail

1997 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

1997 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 1997 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS PROVISIONS FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES MORTGAGES REAL

Plus en détail

1999 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

1999 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 1999 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF (EN MILLIERS DE TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS S FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES

Plus en détail

2000 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

2000 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 2 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF (EN MILLIERS DE TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS S FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES. Sophie de Oliveira Leite

CONSOLIDATION DES COMPTES. Sophie de Oliveira Leite 1 CONSOLIDATION DES COMPTES Sophie de Oliveira Leite SOMMAIRE 2 1. La consolidation : un enjeu économique 2. Les méthodes m de consolidation 3. Choix du périmp rimètre de consolidation 4. Consolidation

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Association PME & Créateurs d Entreprise

Association PME & Créateurs d Entreprise Association PME & Créateurs d Entreprise Lausanne 27 mai 2011 1 De 1990 à 1996 1990: Démarrage enthousiaste avec un capital de CHF 160k 1991: Première restructuration 1992: Vente des deux premières licences

Plus en détail

Une banque engagée et responsable

Une banque engagée et responsable Une banque engagée et responsable Chiffres clés juin 2014 www.bmci.ma C hiffres clés au 30 juin 2014 Un résultat avant impôt du premier semestre 2014 en progression par rapport au second semestre 2013

Plus en détail

Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) CODIFICATION

Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2001-406 DORS/2001-406 Current

Plus en détail

Questions de qualification au Prêt-Etudiant

Questions de qualification au Prêt-Etudiant Questions de qualification au Prêt-Etudiant Les questions suivantes servent à déterminer si vous devez demander l aide d un endosseur dans votre démarche d obtention du prêt-étudiant Banque Nationale.

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Zurich, le 30 septembre 2008 Groupe CREALOGIX: e-business toujours réjouissant, difficultés maîtrisées dans les activités ERP, confiance dans le nouvel exercice Au cours de l exercice

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

RECOMPENSES GROUPAMA ASSET MANAGEMENT MARS 2011

RECOMPENSES GROUPAMA ASSET MANAGEMENT MARS 2011 1 RECOMPENSES GROUPAMA ASSET MANAGEMENT MARS 2011 2 Nos récompenses 2011 Grands Prix Eurofonds 2011 (8 Mars 2011) 1ère société de gestion française dans sa catégorie (Catégorie 41-70 fonds notés) Prix

Plus en détail

de stabilisation financière

de stabilisation financière CHAPTER 108 CHAPITRE 108 Fiscal Stabilization Fund Act Loi sur le Fonds de stabilisation financière Table of Contents 1 Definitions eligible securities valeurs admissibles Fund Fonds Minister ministre

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Scénarios économiques en assurance

Scénarios économiques en assurance Motivation et plan du cours Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr 18 octobre 2013 Motivation Les nouveaux référentiels prudentiel et d'information nancière

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure.

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure. Recipient s name 5001-EN For use by the foreign tax authority CALCULATION OF WITHHOLDING TAX ON DIVIDENDS Attachment to Form 5000 12816*01 INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations

Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations Règlement sur les emprunts des sociétés d assurances multirisques et des sociétés d assurance

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

Cegedim. Half-year results

Cegedim. Half-year results Cegedim Half-year results September 24, 2010 Contents A strategy focused on healthcare Delivering strong results A strong financial structure Additional information 2 A strategy focused on healthcare 3

Plus en détail

31 MAI 2010 MAY 31, 2010

31 MAI 2010 MAY 31, 2010 . ÉTATS FINANCIERS INTERMÉDIAIRES. INTERIM FINANCIAL STATEMENTS PÉRIODE DE TROIS MOIS TERMINÉE LE THREE-MONTH PERIOD ENDED 31 MAI 2010 MAY 31, 2010 ÉTATS FINANCIERS FINANCIAL STATEMENTS Dépenses d exploration

Plus en détail

L impact des délais de paiement et des solutions appropriées. Dominique Geenens Intrum Justitia

L impact des délais de paiement et des solutions appropriées. Dominique Geenens Intrum Justitia L impact des délais de paiement et des solutions appropriées Dominique Geenens Intrum Justitia Groupe Intrum Justitia Leader du marché en gestion de crédit Entreprise européenne dynamique avec siège principal

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

Certificate of Incorporation Certificat de constitution

Certificate of Incorporation Certificat de constitution Request ID: 017562932 Province of Ontario Date Report Produced: 2015/04/27 Demande n o : Province de l Ontario Document produit le: Transaction ID: 057430690 Ministry of Government Services Time Report

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations Règlement sur l utilisation de la dénomination sociale (entités du même groupe qu une banque ou société

Plus en détail

Un système KYC robuste et sa valeur ajoutée commerciale

Un système KYC robuste et sa valeur ajoutée commerciale MY JOURNEY BEGAN AT 19, WHEN I LANDED IN THE COLDEST PLACE I D EVER EXPERIENCED. MAJID AL-NASSAR BUSINESS OWNER AND PROPERTY INVESTOR. EVERY JOURNEY IS UNIQUE. Un système KYC robuste et sa valeur ajoutée

Plus en détail

BNP Paribas Investment Partners

BNP Paribas Investment Partners FOR PROFESSIONAL INVESTORS BNP Paribas Investment Partners Conférence téléphonique - Gestion obligataire Jeudi 4 juillet 2013 2 Eurozone Fixed Income Performances à fin juin 2013 Eurozone main bond indices

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

Emotion Spa Magazine Automne 2010 n 23 Stéphanie Rychembusch, KPMG. Avec l aimable autorisation du magazine Emotion Spa : www.emotionspa-mag.

Emotion Spa Magazine Automne 2010 n 23 Stéphanie Rychembusch, KPMG. Avec l aimable autorisation du magazine Emotion Spa : www.emotionspa-mag. Emotion Spa Magazine Automne 2010 n 23 Stéphanie Rychembusch, KPMG Avec l aimable autorisation du magazine Emotion Spa : www.emotionspa-mag.com LES CHIFFRES DU SPA en France SPA FIGURES in France 74 EMOTION

Plus en détail

Catella Asset Management

Catella Asset Management Catella Asset Management Asset management immobilier Catella Asset Management se consacre aux activités d investissement, asset et property management immobiliers pour le compte de tiers Investisseurs

Plus en détail

Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada. Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act CODIFICATION CONSOLIDATION

Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada. Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act CODIFICATION CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada S.C. 1985, c. 9 S.C. 1985, ch. 9 Current to September 10,

Plus en détail

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012 BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Mars 2013 LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG À VOS CÔTÉS 2013 Données chiffrées au 31/12/2012 Le

Plus en détail

Life Companies Borrowing Regulations. Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie CONSOLIDATION CODIFICATION

Life Companies Borrowing Regulations. Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Life Companies Borrowing Regulations Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie SOR/92-277 DORS/92-277 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 Published

Plus en détail

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL FINANCIAL ADMINISTRATION ACT SPECIAL WARRANT

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL FINANCIAL ADMINISTRATION ACT SPECIAL WARRANT SPECIAL WARRANT LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL Pursuant to subsections 19(2) and (3) of the Financial Administration Act, the Commissioner in Executive Council hereby issues this

Plus en détail

Avocat à la Cour Tel : 01 45 02 08 03 Fax : 01 45 02 08 10 j.goncalves@artales-avocats.com FONDATIONS CAPITAL PRIVE PME

Avocat à la Cour Tel : 01 45 02 08 03 Fax : 01 45 02 08 10 j.goncalves@artales-avocats.com FONDATIONS CAPITAL PRIVE PME Jean Goncalves 44 rue Paul Valery 75116 Paris Avocat à la Cour Tel : 01 45 02 08 03 Fax : 01 45 02 08 10 j.goncalves@artales-avocats.com FONDATIONS CAPITAL PRIVE PME Note pour les investisseurs résidents

Plus en détail

RAPPORT DU PREMIER TRIMESTRE FIRST QUARTER REPORT

RAPPORT DU PREMIER TRIMESTRE FIRST QUARTER REPORT RAPPORT DU PREMIER TRIMESTRE FIRST QUARTER REPORT 1 DÉTAILS DE LA SOCIÉTÉ ISSUER DETAILS NOM DE LA SOCIÉTÉ NAME OF ISSUER Mines Abcourt inc. Abcourt Mines Inc. 1 ER TRIMESTRE TERMINÉ 1 ST QUARTER ENDED

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot. Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.Mu Date: Jeudi 12 Avril 2012 L heure: 9h15 Venue: Conference Room,

Plus en détail

Note aux états financiers consolidés Notes to the consolidated financial statements 8-9

Note aux états financiers consolidés Notes to the consolidated financial statements 8-9 Sommaire / Contents Rapport de gestion Management report 5 Compte de résultat Profit and loss statement 6 Tableau de financement Cash flow statement 6 Bilan Balance sheet 7 Note aux états financiers consolidés

Plus en détail

Bill 70 Projet de loi 70

Bill 70 Projet de loi 70 1ST SESSION, 41ST LEGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 1 re SESSION, 41 e LÉGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 Bill 70 Projet de loi 70 An Act respecting protection for registered retirement

Plus en détail

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête:

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête: INSTRUCTION N 01/2005 DE LA BANQUE NATIONALE DU RWANDA RELATIVE A LA DIVULGATION PUBLIQUE DE L INFORMATION FINANCIERE APPLICABLE AUX BANQUES ET AUTRES ETABLISSEMENTS FINANCIERS. ===============================

Plus en détail

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag STORE IN BEETON, RFP# 2014-110 BEETON retailers in Beeton. The Liquor Control Board of Ontario () is seeking a responsible, customer-focused retailer to operate an Agency store in Beeton. To qualify, the

Plus en détail

Notices of Uninsured Deposits Regulations (Trust and Loan Companies)

Notices of Uninsured Deposits Regulations (Trust and Loan Companies) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Notices of Uninsured Deposits Regulations (Trust and Loan Companies) Règlement sur les avis relatifs aux dépôts non assurés (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2008-64

Plus en détail

CIRCULAIRE CSSF 07/316

CIRCULAIRE CSSF 07/316 COMMISSION de SURVEILLANCE du SECTEUR FINANCIER Luxembourg, le 10 septembre 2007 A tous les établissements de crédit CIRCULAIRE CSSF 07/316 Concerne : Mise à jour du reporting prudentiel Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Sonatrach Headquarters 7 November 2006 Adam Shepherd, Associate, Baker & McKenzie Baker & McKenzie International is

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission Historique 1958 : Création de la SMMO : Minoterie de blé tendre à Oujda. Première minoterie cotée en bourse entre 1972 et 1980. 1989 : Création de la société COPATES ; première unité industrielle de production

Plus en détail

Actif (Asset) Bien de valeur d une entreprise, d un ménage ou d un particulier. Ce qui appartient à une entreprise après le paiement des dettes.

Actif (Asset) Bien de valeur d une entreprise, d un ménage ou d un particulier. Ce qui appartient à une entreprise après le paiement des dettes. A Actif (Asset) Bien de valeur d une entreprise, d un ménage ou d un particulier. Ce qui appartient à une entreprise après le paiement des dettes. Actif à court terme (Current assets) Ressources précieuses

Plus en détail

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France Informations aux medias Saint-Denis, France, 13 Février 2013 Projet de réorganisation des activités de T-Systems France T-Systems France a présenté à ses instances représentatives du personnel un projet

Plus en détail

Marc Haan. Belgian/Belge

Marc Haan. Belgian/Belge Marc Haan Belgian/Belge 41 years old/41 ans Partner/Associé Marc Haan has been promoted partner in the Advisory department of KPMG Luxembourg. He has gained extensive experience in the Investment Management

Plus en détail

Le spécialiste de l investissement immobilier et financier pour les expatriés en Asie.

Le spécialiste de l investissement immobilier et financier pour les expatriés en Asie. Le spécialiste de l investissement immobilier et financier pour les expatriés en Asie. EXPATRIMO est née de la volonté d offrir à une clientèle d expatriés un panel de services haut de gamme. Fruit de

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

D Expert en Finance et Investissements

D Expert en Finance et Investissements MODULES FINAL D Expert en Finance et Investissements Copyright 2014, AZEK AZEK, Feldstrasse 80, 8180 Bülach, T +41 44 872 35 35, F +41 44 872 35 32, info@azek.ch, www.azek.ch Table des matières 1. Modules

Plus en détail

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101 États Financiers consolidés.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100.2 Bilan au 31 décembre 2008 101.3 Tableaux de passage des capitaux propres du 1 er janvier 2007 au 31 décembre 2008 102. Tableau

Plus en détail

Examen Final. Indications

Examen Final. Indications DANS LE SECTEUR BANQUE-ASSURANCE NOM : MATRICULE : PRENOM : Examen Final Problèmes Indications Veuillez respecter les indications suivantes: 1. Vous avez 3 heures à disposition 2. Veuillez vérifier que

Plus en détail

PEINTAMELEC Ingénierie

PEINTAMELEC Ingénierie PEINTAMELEC Ingénierie Moteurs de productivité Drivers of productivity Automatisation de systèmes de production Informatique industrielle Manutention Contrôle Assemblage Automating production systems Industrial

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

BUSINESSVALUATOR. Management presentation

BUSINESSVALUATOR. Management presentation BUSINESSVALUATOR Management presentation English pages 2 to 12, French pages 13 to 23 Jean-Marc Bogenmann Designer of BusinessValuator Accredited consultant in business transfer jeanmarcbogenmann@iib.ws

Plus en détail

BILL S-1003 PROJET DE LOI S-1003 S-1003 S-1003 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA

BILL S-1003 PROJET DE LOI S-1003 S-1003 S-1003 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA S-1003 S-1003 First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA BILL S-1003 PROJET DE LOI S-1003 An Act to authorize Industrial Alliance

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Mise en ligne des comptes annuels 2014

Mise en ligne des comptes annuels 2014 Saint-Denis, le 6 mars 2015 Mise en ligne des comptes annuels Le Groupe annonce la mise en ligne de ces comptes consolidés pour l année et rappelle à cette occasion les éléments financiers principaux de

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride Mission commerciale Du 29 septembre au 2 octobre 2015 Veuillez remplir un formulaire par participant Coordonnées

Plus en détail

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE PRESENTATION Spécialités Chimiques Distribution entreprise créée en 1997, a répondu à cette époque à la demande du grand chimiquier HOECHTS (CLARIANT) pour distribuer différents ingrédients en petites

Plus en détail

Bénédicta, l histoire d un LBO

Bénédicta, l histoire d un LBO Bénédicta, l histoire d un LBO Bénédicta est le numéro 2 français sur le marché de la mayonnaise et des sauces froides vendues en grande distribution. Cette société faisait partie du groupe Unilever. Suite

Plus en détail

OP3FT ANNUAL FINANCIAL STATEMENT 2013

OP3FT ANNUAL FINANCIAL STATEMENT 2013 ANNUAL FINANCIAL STATEMENT 2013 Published by the OP3FT, the non-profit organization whose purpose is to hold, promote, protect and ensure the progress of the Frogans technology, in the form of an open

Plus en détail

Regulation and governance through performance in the service management contract

Regulation and governance through performance in the service management contract Regulation and governance through performance in the service management contract Agathe Cohen- Syndicat des eaux d'ile-de-france Florence- séminaire du 7 et 8 février 2013 Summary 1- Key figures of SEDIF

Plus en détail

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stéphane MARCHINI Responsable Global des services DataCenters Espace Grande Arche Paris La Défense SG figures

Plus en détail

CONTRUISONS ENSEMBLE UNE STRATÉGIE POUR L ESPACE MANCHE. Developing a joint strategy for the Channel area

CONTRUISONS ENSEMBLE UNE STRATÉGIE POUR L ESPACE MANCHE. Developing a joint strategy for the Channel area CONTRUISONS ENSEMBLE UNE STRATÉGIE POUR L ESPACE MANCHE Developing a joint strategy for the Channel area Les objectifs du projet Co-financé par le programme Interreg IVA France (Manche) Angleterre, le

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. IMport

CHIFFRES CLÉS. IMport 2014 CHIFFRES CLÉS IMport La presse étrangère Magazines : des lancements réussis En volume, le marché des magazines étrangers a reculé de 7 % en 2014 par rapport à 2013, mais l augmentation moyenne de

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

PAR_20141217_09543_EUR DATE: 17/12/2014. Suite à l'avis PAR_20141119_08654_EUR

PAR_20141217_09543_EUR DATE: 17/12/2014. Suite à l'avis PAR_20141119_08654_EUR CORPORATE EVENT NOTICE: Emission avec maintien du droit préférentiel de souscription, d obligations convertibles en actions ordinaires nouvelles assorties de bons de souscription d action («OCABSA») -

Plus en détail

Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit

Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit Annexe Circulaire _2009_19-1 du 8 mai 2009 Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit Champ d'application: Commissaires agréés. Réglementation de base Table

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT PAR DESTINATION ET INFORMATION SECTORIELLE. Presentation de Mr. Christian MULLIEZ

COMPTE DE RESULTAT PAR DESTINATION ET INFORMATION SECTORIELLE. Presentation de Mr. Christian MULLIEZ COMPTE DE RESULTAT PAR DESTINATION ET INFORMATION SECTORIELLE Presentation de Mr. Christian MULLIEZ Plan Rappel des impacts IFRS : - sur le chiffre d affaires... 4 - sur le résultat d exploitation. 5 -

Plus en détail

Private banking: après l Eldorado

Private banking: après l Eldorado Private banking: après l Eldorado Michel Juvet Associé 9 juin 2015 Toutes les crises génèrent de nouvelles réglementations Le tournant de 2008 Protection des clients MIFID, UCITS, FIDLEG Bilan des banques

Plus en détail

Calculation of Interest Regulations. Règlement sur le calcul des intérêts CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015

Calculation of Interest Regulations. Règlement sur le calcul des intérêts CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Calculation of Interest Regulations Règlement sur le calcul des intérêts SOR/87-631 DORS/87-631 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 Published by the Minister

Plus en détail