INTRODUCTION. Introduction (2) Espace de travail. Fonctionnement. le Workspace (1) Mode interactif : Mode programme : Type de variables :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTRODUCTION. Introduction (2) Espace de travail. Fonctionnement. le Workspace (1) Mode interactif : Mode programme : Type de variables :"

Transcription

1 INTRODUCTION Introduction (2) MATrix LABoratory Logiciel qui permet, de manière interactive : de faire des calculs matriciels ; d analyser les données ; de visualiser les résultats en 2D et 3D... Langage de programmation Toolboxes : ensemble de fonctions (fichiers.m) développées pour des domaines d applications spécifiques SIMULINK : interface graphique interactive de MATLAB Fonctionnement Mode interactif : Les instructions sont exécutées au fur et à mesure qu elles sont entrées par l utilisateur L espace de travail : le Workspace (1) Données Espace de travail Mode programme : MATLAB exécute, ligne par ligne, les instructions d un fichier.m Type de variables : unique : la matrice Historique 1

2 L espace de travail (2) Déclarer des variables : >> x =12.5 ; y = [1-5 2] ; définies et dimensionnées automatiquement au fur et à mesure de leur déclaration stockées dans l espace de travail S informer sur les variables : >> who Your variables are: x y >> whos Name Size Bytes Class x 1x1 8 double array y 1x4 32 double array Grand total is 5 elements using 4 bytes L espace de travail (3) Supprimer une (ou toutes les) variable(s) : >> clear x >> clear all Entrer une valeur au clavier : >> x = input( Valeur de x = ) Valeur de x =12 x = 12 Afficher un texte à l écran : >> disp( Ceci est un test ) Ceci est un test >> disp([ x vaut, num2str(x)]) x vaut 12 L espace de travail (4) L aide sous MATLAB >> helpdesk Gérer les accès aux répertoires / fichiers >> pathtool Editer les commandes : ou lettre + (ou double clic dans l historique) >> help nom de commande fournit de l aide sur l utilisation de la commande (et les rubriques connexes). >> lookfor mot-clé fournit la liste des fonctions contenant le mot-clé. 2

3 Plan 1. Vecteurs et matrices 2. La programmation MATLAB 3. Les graphiques 4. Les polynômes et l analyse numérique 5. L import/export de données 3

4 VECTEURS ET MATRICES Scalaires et opérations scalaires Vecteurs et opérations vectorielles Matrices et opérations matricielles Tableaux multidimensionnels Structures Les scalaires (1) Le scalaire : une matrice 1x1 >> s =2.5 ; >> size(s) 1 1 ou >> [i,j] = size(s) i = 1 j = 1 Les format d affichage format short.333 format long format short e E-2 format long e E-2 format rat 1/3 format bank.3 Les scalaires (2) Les complexes : >> x=1+j x = i Les constantes prédéfinies : >> pi >> eps 2.224e-16 >> 1/ Warning : Divide by zero Inf >> / Warning : Divide by zero NaN Les scalaires (3) Les opérations arithmétiques >> * 9-8 divisions droite (/) et gauche (\) élévation à une puissance (^) Quelques fonctions fonctions trigo : cos acos cosh exponentielle : exp log népérien : log log décimal : log1 racine: sqrt x ou x : abs Re& Im : real imag arrondis : round ceil floor fix 4

5 Créer un vecteur (1) Créer un vecteur (2) Vecteur ligne >> v1= [1 2-5] ; ou >> v1(1) =1; v1(2) =2;v1(3)=-5; ou >> v1(1) = [1, 2,-5] ; Vecteur colonne >> v2=[-7;3]; Transposition : >> v3=v2 v3 = -7 3 Le vecteur : une matrice 1xn >> size(v1) 1 3 longueur d un vecteur >> long_v1 = length(v1) long_v1 = 3 Concaténation >> v4 =[v1 v3] v4 = Vecteur vide >> v =[ ] ; Créer un vecteur (3) Génération automatique composantes espacées d un pas constant syntaxe : v =debut : pas : fin >> v5=1:.5:3 v5= v =linspace(1, 3, 5) par défaut (pas = 1) v =debut : fin espacement logarithmique de 1 debut à 1 fin syntaxe : v =logspace(debut, fin, N) Extraction >> v4(3) -5 >> v4(2:4) Extraction selon un critère >> i =find(v4 <) i = 3 4 >> v4(i) -5-7! Opérations vectorielles (1) Sous MATLAB, le premier indice d un tableau est 1 5

6 Opérations vectorielles (2) opérations élémentaires somme de vecteurs de même dimensions >> s = [2 1-1]+ [1-3 5] s = ajout d un scalaire >> s produit de vecteurs de même dimensions >> p = [2 1-1] * [1-3 5] p = -6 produit élément par élément >> [2 1-1].* [1-3 5] Opérations vectorielles (3) >> v = [ ] somme des éléments d un vecteur >> sum(v) -6 produit des éléments d un vecteur >> prod(v) 21 moyenne : mean(v) médiane : median(v) écart-type : std(v) minimum : min(v) maximum : max(v) Créer une matrice (1) Saisie d une matrice lignes séparées par un point virgule >> M1=[1 3;2 5 1] M1 = lignes séparées par un retour chariot >> M1=[ ] M1 = Dimensions >> size(m1) 2 3 Créer une matrice (2) par concaténation >> M2= [ 7 12]; >> M3 = [M1 ; M2] M3 = par transformation >> reshape(m3, 1,9) par extraction : triu tril matrices triangulaires supérieures et inférieures 6

7 Les matrices spéciales (1) Les matrices spéciales (2) Matrices identité, nulle et unité >> IDENTITE = eye( 2,3) IDENTITE = 1 1 ones (m,n) : matrice m x n dont tous les éléments valent 1 zeros(m,n) : matrice m x n dont tous les éléments valent Si m=n, spécifier une seule dimension >> UNITE = ones( 2) UNITE = Matrices aléatoires Distribution normale (m =, σ = 1) : >> y = randn(1,1) ; Distribution uniforme (m = 1/2, σ = 1/12) : >> y = rand(1,1) ; Opérations matricielles (1) Extraction d un élément : >> M3(3,2) >> M3(6) 7 7 d une ligne : >> M3(2, : ) d une colonne : >> M3( :,2) 5 d une sous-matrice :?? Opérations matricielles (2) Comparaison >> M3 = [1 3 ; ; 7 12] ; >> M4 = ones(3) ; >> M3 > M4 %find(m3 > 1) Extension des instruction min, max... >> max(m3) %maximum par colonnes >> max(m3(:)) %max(max(m3)) 12 7

8 Opérations matricielles (3) Produit classique Rappel : le produit de A(mxn) par B(pxq) n est possible que si n = p et le résultat est de dimension mxq Produit de Hadamard ou produit élément par élément de deux matrices de mêmes dimensions >> A = [1 2 ; 3 4] >> A * A >> A.* A Opérations matricielles (4) Transformations >> M = [1 2 ; 3 4] >> fliplr(m) %retournement gauche/droite >> flipud(m) %retournement haut/bas >> rot9(m) %transposition + flipud Opérations matricielles (5) Vecteurs et valeurs propres Fonctions diverses déterminant : >> det(m) norme >> norm(m) rang >> rank(m) inverse (et pseudo-inverse) >> inv(m) >> pinv(m) conditionnement >> cond(m) exponentielle expm : vecteurs et valeurs propres expm1 : approximation de Padé expm2 : série de Taylor >> M = [2 1 ; 1 2] ; Polynôme caractéristique : λi - M = >> poly(m) Vecteurs et valeurs propres >> [vec val] = eig(m) vec = val = 1 3 8

9 Les tableaux multidimensionnels Extension à n dimensions : vecteur (1D) : 1 indice matrice (2D) : 2 indices, ligne et colonne tableau tridimensionnel : 3 indices, ligne, colonne et page... exemple : >> M1 =ones(3) ; >> M2 =zeros(3) ; >> M3 =cat(3,m1,m2) ; M3( :, :, 1) = M3( :, :, 2) = Les structures (1) Structure = regroupement de variables (champs) de type différents (chaînes, entiers...) dans une même variable. exemple : fichier des élèves d un établissement scolaire : nom notes adresse... nom=struct( ch1,{v1,v2...}, ch2,{v1,v2...}) >>eleve=struct( nom,{ paul, eve, jean }, {12,8,11}, note2,{14,15,3}) eleve = 1x3 struct array with fields : nom note1 note2 note1, Les structures (2) Liste des champs >> fieldnames(eleve) nom note1 note2 Extraction : on utilise l opérateur. >> eleve(2).nom eve Affectation directe >> eleve(4).nom = toto ; eleve = 1x4 struct array with fields :... Les structures (3) Manipulation indirecte nécessite de créer des vecteurs de données tampons >> liste1 = cat(1,eleve.note1) liste1 = >> liste2 = cat(1,eleve.note2) ; >> moy=mean(mean([ liste1 liste2 ]) moy =

10 LA PROGRAMMATION MATLAB Les opérateurs logiques Les chaînes de caractères Les commandes structurées Les scripts et les fonctions La programmation Opérateurs logiques == égalité ~ = différence <( <=) inférieur (ou égal) >( >=) supérieur (ou égal) & ET logique (AND) ~ NON logique (NOT) OU logique (OR) xor OU exclusif (XOR) Exemple : >> a = [1 1] ; >> b = [1 1 1] ; >> a b Chaînes de caractères (1) Généralités chaîne = vecteur ligne nombre de composantes = longueur de la chaîne Affectation >> ch = bonjour monsieur >> size(ch) 1 16 Conversions num2str : nombre chaîne mat2str : matrice chaîne str2num : chaîne nombre Chaînes de caractères (2) Ecriture de chaînes formatées syntaxe : text=sprintf( format1 format2..., data1, data2...) exemple : >> pi2 = pi^2 pi2 = >> text = sprintf( le carré de pi vaut %3.2f, pi2) text = le carré de pi vaut 9.87 Exécution d une chaîne : exemple : >> name = c:/bin/data >> eval([ load, name]); %load(name) 1

11 L instruction FOR (1) parcours d'un intervalle syntaxe : for variable =debut : fin instructions... instructions end exemple : créer le vecteur [ ] >> x=[ ] x = [ ] >> for n=:1 ; x =[x 2^n] ; end ou directement >> for n=:1; x(n +1) =2^n; end programmation matricielle?? L instruction FOR (2) On peut utiliser un incrément (pas) autre que 1 (valeur par défaut). syntaxe : for variable =debut:pas:fin Les bornes ne sont pas nécessairement des entiers. Le pas peut être négatif. Il est possible d imbriquer les boucles! Penser à l indentation!! bouton droit smart indent La boucle WHILE tant que... faire syntaxe : while expression instructions... instructions end exemple: calculer le plus petit entier n tel que 2 n soit supérieur à un réel a donné. >> max =22 ; n=1; >> while (2^n <max);n=n+1;end; >> n n = 11 Les ruptures de boucle Il est possible de provoquer une sortie prématurée d'une boucle de contrôle. break termine l exécution d une boucle. for variable1 = debut1 : fin1 instructions... for variable2 = debut2 : fin2 instructions... break instructions end instructions end return provoque un retour au programme appelant (ou au workspace). 11

12 L instruction IF (1) La séquence d instructions intérieure est exécutée si expression est vrai (=1 logique). syntaxe if expression instruction instruction end expression peut être simple ou composée. exemple if (a< & b<) disp( a et b négatifs ) end L instruction IF (2) Permet de choisir entre deux options. syntaxe if expression instructions 1 else instructions 2 end si expression n est pas vérifier alors les instructions 2 sont exécutées L instruction IF (3) Permet une sélection multiple. syntaxe if expression1 instructions 1 elseif expression2 instructions 2 elseif expression3 instructions else expressionn instructions N end L instruction SWITCH Permet une sélection multiple. syntaxe switch variable case valeur1 instructions 1 case valeur2 instructions Otherwise instructions (erreur) end 12

13 Script Fichier (trouvenom.m par exemple) contenant une suite d instructions matlab. Exécuté séquentiellement dans l espace de travail, il accède aux variables (locales) qui s y trouvent. Pour écrire un script, utiliser l éditeur : >> edit %trouvenom.m %trouve les noms commençant par %lettre liste(find(liste(:,1) == lettre),:) >> lettre = d ; >> trouvenom didier Fonctions (1) Fichier (trouve.m par exemple) contenant une suite d instructions matlab. Commence par le mot réservé function. Reçoit un (ou plusieurs) paramètre(s) d entrée. Peut renvoyer un (ou plusieurs) paramètre(s) en sortie ou n en renvoyer aucun.! Nom du fichier = nom de la fonction Fonctions (2) function noms = trouve (liste,lettre) %retourne l ensemble des noms %commençant par lettre %IN liste, lettre %OUT noms noms=liste(find(liste(:,1) == lettre),:); >> clear all >> help trouve retourne la liste des noms >> nom = trouve(liste, c ) ; >> nom nom = catherine syntaxes : s = f(e1, e2, ) [s1, s2, ] = f(e1, e2, ) Fonctions (3) Evaluation d une fonction définie dans un fichier (f1.m) function y = f1(x) y = 2*x.^2-5*x +1 >> x = -1:.1:1; >> y =feval( f1, x) ; >> plot(x,y)

14 Fonctions privées Fonctions (4) placées dans un répertoire private seuls les fichiers.m du répertoire parent peuvent y accéder REP1 M-files11 M-files12 M-files13 REP2 M-files21 M-files22 private Fonction privée Fonctions (5) Sous fonctions un fichier.m peut contenir plusieurs fonctions la première est la fonction primaire les suivantes sont des sous fonctions accessible à la fonction primaire et aux autres sous fonctions du fichier.m l aide ne peut accéder qu aux lignes de commentaires de la fonction primaire function foncprim(... ) %help fonc instructions x = sous_fonc(... ) instructions %%%%%%%%%%%%%%%%%%%% function x =sousfonc(... ) %help sous_fonc instructions Les variables : locales ou globales? Les variables des scripts sont locales à l espace de travail Les variables des fonctions sont locales à la fonction Une variable définie comme globale à l espace de travail (ou à un script) sera modifiable par toutes les fonctions l ayant déclarée globale Programmation (1) Forme générale d une application MATLAB SCRIPT Fonction 1 Fonction 2 Fonction 3 function y = f2(x) global A B C y = A*x.^2 + B*x + C >> global A B C >> A = 1 ; B = 3 ; C = -1 ; >> x = -1:.1:1; >> y = f2(x) ; Fonctions privées et/ou sous fonctions Fonction 21 Fonction 22 14

15 Programmation (2) Quelques recommandations Choisir des noms significatifs pour les variables et les fonctions Documenter les fonctions (help) Vérifier le nombre d arguments d entrée (nargin) et de sortie (nargout) des fonctions Eviter (autant que possible!) les boucles for et while Dimensionner les variables Programmation (3) Mesure de complexité algorithmique temps d exécution (en secondes) : >> A = rand(2); >> tic ; inv(a *A) ; toc elapsed_time = Le profiler ( >> help profile ) >> profile report temps d exécution total (en secondes) >> profile report N N lignes demandant le plus de temps d exécution (en % du temps total) Les messages d erreur :??? Index exceeds matrix dimensions. Error in ==> C:\MATLAB\bin\test.m On line 2 ==> x(4) Programmation (4) Boucles et programmation matricielle >> A = rand(2) ; >> x = ; >> tic >> for i = 1 : 2 for j = 1 : 2 x = x + A(i,j) ; end end >> toc elapsed_time = 4.5 >> tic ; sum(a(:)) ; toc elapsed_time =.6 Programmation (5) Le débogage permet de corriger : les erreurs de programmation (nombre d arguments d entrée et de sortie, syntaxe des commandes...) les erreurs logiques (bugs) Utiliser : le point virgule ; le mode clavier : keyboard K>> le debugger >> help debug Debugging command... 15

16 LES GRAPHIQUES Les graphes en 2D Les graphes en 3D L exportation de graphes Tracer une courbes 2D (1) La commande plot(x,y,s) affiche le vecteur y en fonction du vecteur x avec les attributs (facultatifs) s. >> x =[-1:.1:1]; >> y1 =x.^2; >> plot(x, y1, r ) Tracer une courbes 2D (2) plot(y) permet de tracer directement le vecteur y en fonction de ses indices. plot(x,y1,s1,x,y2,s2,...) trace y1, y2... en fonction de x sur le même graphe avec les attributs s1, s2... >> y2 =.5*x.^2 - x + 1 ; >> plot(x, y1, r, x, y2, b ) Légender une courbe (1) Insérer un titre >> title( Tracé de x^2 et.5x^2-x+1 ) Légender l axe des abscisses >> xlabel( x : axe des abscisses) Légender l axe des ordonnées >> ylabel( y : axe des ordonnées ) Insérer du texte >> gtext( x^2 ) >> gtext(.5x^2 - x + 1 ) Ajouter un quadrillage >> grid

17 Légender une courbe (2) Manipuler un graphique (1) Tracé de x 2 et.5x 2 -x+1 La commande zoom (2D seulement) permet de zoomer sur une partie de courbe avec le bouton gauche de la souris (le bouton droit annule le zoom) y : axe des ordonnées x 2 La commande axis permet de changer les bornes de visualisation syntaxe: axis([xmin xmax ymin ymax]) 2 1.5x 2 - x x : axe des absisses Dans les deux cas : focalisation sur une partie intéressante de la courbe Lecture précise du point d intersection entre deux courbes Manipuler un graphique (2) Manipulation interactive du graphique Tracer plusieurs courbes Sur un même graphique >> plot(x, y1, r ) >> hold on >> plot(x, y2, b ) Sur plusieurs graphiques différents >> subplot(211), plot(x, y1, r ) >> subplot(212), plot(x, y2, r ) (Nb écrans vertical, Nb écrans horizontal, N écran)

18 Tracer le graphe d une fonction La commande fplot( f,x) permet d afficher les variations de la fonction f1 (enregistrée dans le fichier f1.m) sur l intervalle x. >> x =:.1:4*pi; >> fplot ( sin, x) Histogrammes Tracés à l aide de la commande hist >> y = randn(1,1) ; >> hist (y, 5) >> title( distribution normale : répartition en 5 classes ) 5 45 distribution normale : répatition en 5 classes (par défaut N_classe = 1) Courbes paramétrées Exprimer x et y en fonction de t exemple : courbe de Lissajous >> t =:.1:2*pi; >> x = cos(3*t) ; >> y = sin(t) ; >> plot(x, y) Tracer une courbe 3D Syntaxe : plot3(x, y, z, s) >> t =:.1:25; >> x = exp(-.5*t).*cos(t) ; >> y = exp(-.5*t).*sin(t) ; >> z = t ; >> plot3(x, y,z) 1 x(t) = cos(3t) y(t) = sin(t)

19 Tracer une surface (1) >> x = -pi/2 : pi/3 : pi/2 ; >> y = x ; >> [X,Y] = meshgrid(x,y) ; >> Z =sinc(x.^2 + Y.^2) ; >> mesh(x, Y, Z) Tracer une surface (2) >> colormap( cool ) >> surf (X, Y, Z) meshc meshz : idem avec contours surfc : avec contours surfl : avec jeu d ombres Orienter un graphe 3D Gérer un graphique rotate3d + bouton gauche ou view(azimut, élévation) exemple : >>subplot(121), surf(x,y,z), view(,) >>subplot(122), surf(x,y,z), view(,9) Gestion des fenêtres ouvrir une nouvelle fenêtre : figure fermer une fenêtre : close fermer toutes les fenêtres : close all Exportation créer un fichier postcript (qu il est possible d importer dans un traitement de texte). Son nom est alors fig.ps : print -deps fig sous Windows, utiliser edit copy figure puis coller (sous Word, Powerpoint...) 19

20 y LES POLYNOMES ET L ANALYSE NUMERIQUE Polynômes Opérations polynomiales Interpolation et régression Résolution d équations non linéaires Recherche de minima Vecteur ligne Les polynômes ensemble de données Vecteur ligne polynôme de degré n p(x) = a n x n + a n-1 x n a 1 x + a >> p =[a n a n-1... a 1 a ] ; >> length(p) n + 1 >> p1 =[1 2] ; %p1(x) = x >> p2 =[2 4 ] ; %p2(x) = 2x 2 +4x! coefficients disposés suivant les puissances décroissantes de x Opérations polynomiales Multiplication de 2 polynômes >> p3 =conv(p1, p2) p3 = p 3 (x) = 2x 4 + 4x 3 + 4x 2 + 8x Extension à n polynômes p 4 (x) = x(x + 2)(2x - 3) >> p4 =conv([1 ],conv([1 2],[2-3])) p4 = Division de polynômes >> p1 = deconv(p3, p2) p1 = 1 2 Fonctions polynomiales L instruction polyval permet d évaluer les variations d une fonction polynomiale sur un intervalle x. >> f =[ ] ; %f(x)=- x 3-5x 2 +x >> x =-1 :1 ; >> y =polyval(f, x) ; >> plot(x,y) graphe de f(x) = -x 3-5x 2 + x x 2

21 Interpolation (1) Interpolation polynomiale au sens des moindres carrés : >> p=polyfit(x, y, ordre) ; Importance de l d interpolation : ordre du polynôme %fonction sigmoïde bruitée x = -5:.1:5 ; mes=1./(1+exp(-x))+.5*randn(1,length(x)) ; %interpolation d'ordre 1 p = polyfit(x, mes, 1) ; res = polyval(p,x) ; plot(x,mes,'b+',x, res,'r',x,mes - res, 'g') %interpolation d'ordre 5 p = polyfit(x, mes, 5) res = polyval(p,x) ; plot(x,mes,'b+',x, res,'r',x,mes -_res, 'g') Interpolation (2) Ordre 1 : erreur σ = Ordre 5 : erreur σ = Interpolation (3) Relier des points (ensemble de données) expérimentaux par une courbe formée de segments de droite ou de courbes polynomiales syntaxe : interp1(x,y,z, type ) type : linear interpolation linéaire spline interpolation par splines cubic interpolation cubique >> x =:1 ; >> y = cos(x) ; >> z = :.1:1 ; %pas de z < pas de x >> f =interp1(x,y,z) ; %par défaut : linear >> plot(x,y, bo,z,f, r+ ) De même : Interpolation (4) interp2 interpolation dans l espace 3D interp3 interpn

22 Régression linéaire Détermination du modèle linéaire y=f(x) reliant deux séries de mesure x et y. y i = ax i + b construction de la matrice Φ : >> phi =[x ones(length(x),1)] ; détermination de θ : >> teta =nnls(phi,y ) ; y1 x1 1 y 2 x2 1 a =.. b.... yn xn 1 y = Φθ T 1 T vecteur optimal θ = ( ΦΦ) Φy (au sens des moindres carrés) Résolution d équations non linéaires Détermination des racines d une fonction non linéaire par la méthode de Newton-Raphson enregistrer l expression littérale de la fonction dans un fichier (foncnl.m) utiliser la fonction fzero pour déterminer une racine de l équation au voisinage de x fzero( fonc_nl, x) utiliser la fonction fsolve pour déter-miner l ensemble des racines de l équation dans l intervalle (x d, x f ) fsolve( fonc_nl, xd : xf) function f_nl = foncnl =(x) %fonction non linéaire f_nl = cos(x).*exp(-.1*x).*sin(-2*x).+5 ; >> x =-3:3 ; >> plot(x,foncnl(x)), grid >> fzero( foncnl,.5).2826 >> fsolve( foncnl, : 2) Recherche de minima (1) Fonctions à une variable : la valeur qui minimise localement une fonction (enregistrée dans fonc.m) dans l intervalle (x d, x f ) s obtient par : fminbnd( fonc, xd, xf) exemple : >> xmin= fminbnd( foncnl,,2) xmin =.5989 Fonctions à plusieurs variables : même principe mais l argument d appel est un vecteur : fminsearch( fonc, [x y]) 22

23 Recherche de minima (2) exemple : function f2 =fonc2(x) f2 = 2*X(1)^2 +X(2)^2 - X(1) +X(2) +1 >> minxy =fminsearch( fonc2,[ ]) minxy = >> minf =fonc2(minxy) minf = valeur minimale de la fonction 23

24 IMPORT/EXPORT DE DONNEES Fichiers.mat Fichiers externes Formats spécifiques Fichiers.mat (1) Sauvegarde et restitution des données de l espace de travail syntaxe : save nom var1 var2... varn >> x1 =ones(2) ; x2 =[4.5; 2.1; -6.2] ; >> save nom Sauvegarde de toutes les variables de l espace de travail dans le fichier nom.mat >> save nom x1 Sauvegarde de la variable x1 dans le fichier nom.mat >> clear all >> load nom >> who Your variables are : x1 Fichiers.mat (2) Si le nom du fichier de sauvegarde est généré par programme >> nomfich = nom1 >> save(nomfich, x1 ) >> clear x1 >> load(nomfich) >> who Your variables are : nomfich x1 Sauvegarde dans un fichier texte >> save nom2 x1 - ascii >> type nom2 1.e+ 1.e+ 1.e+ 1.e+ Fichiers externes (1) 1. Ouverture de fichiers FID =fopen(nomfich, attribut) nomfich : chaîne de caractères attribut : chaîne de caractères précisant le mode d ouverture du fichier : r ouverture en lecture seule w création en écriture seule a ouverture et placement en fin de fichier en écriture seule r+ ouverture pour mise à jour ou w+ création (lecture et écriture) a+ ouverture pour mise à jour et placement en fin de fichier (lecture et écriture) 24

25 Fichiers externes (2) Par défaut : ouverture des fichiers en binaire. Pour ouvrir un fichier texte ajouter la lettre t ( rt, wt...) 2. Lecture/ecriture : fread fwrite fscanf Fermeture fclose(fid) ferme le fichier ayant pour identificateur FID Fichiers textes Lecture et écriture formatées [data, compt] =fscanf(fid, format, taille) data : vecteur colonne représentant les valeurs lues compt : nombre d éléments lus (facultatif) format : format ( %d, %c, %3.2f...) et séparateurs ( \n \t...) compt=fprintf(fid, format, data) ligne=fgetl(fid) fclose( all ) ferme tous les fichiers ligne : chaîne de caractères contenant la ligne courante du fichier FID Lecture Fichiers binaires (1) [data, compt] =fread(fid,taille,type,saut) Ecriture Fichiers binaires (2) compt =fwrite(fid,data,type,saut) data : compt : FID : taille : matrice de stockage des données lues (réels double) nombre d éléments lus avec succès identificateur du fichier nombre d éléments à lire (facultatif) compt : FID : data : type : nombre d éléments lus avec succès identificateur du fichier matrice des données à écrire type (nombre d octets) de l élément à écrire type : type (nombre d octets) de l élément à lire ( char, int, long...) saut : nombre d octets à ignorer avant chaque écriture (facultatif) saut : nombre d octets à ignorer après chaque lecture (facultatif) intéressant pour l extraction de champs non contigus mais de longueur fixe 25

26 Fichiers binaires (3) Positionnement statut =fseek(fid,offset,origine) statut : offset : origine : statut =feof(fid) en cas de succès,-1 encas d échec nombre d octets au-delà de origine (positif ou négatif) position bof début de fichier cof position courante du pointeur eof fin de fichier statut : 1 si la fin du fichier est atteinte, autrement frewind(fid) positionne le pointeur sur le premier octet Formats spécifiques ASCII : fichiers textes manipulables par un éditeur de textes et contenant des données présentées sous formes de matrice load nom ASCII délimité (DLM =,,, ;...) data =dlmread(nom, DLM) dlmwrite(nom, data,) CSV : ASCII délimité per une virgule csvread(nom) csvwrite(nom, data) WK1 : fichiers Lotus 123 wk1read(nom) wk1write(nom, data) 26

Introduction à MATLAB R

Introduction à MATLAB R Introduction à MATLAB R Romain Tavenard 10 septembre 2009 MATLAB R est un environnement de calcul numérique propriétaire orienté vers le calcul matriciel. Il se compose d un langage de programmation, d

Plus en détail

MATLAB : COMMANDES DE BASE. Note : lorsqu applicable, l équivalent en langage C est indiqué entre les délimiteurs /* */.

MATLAB : COMMANDES DE BASE. Note : lorsqu applicable, l équivalent en langage C est indiqué entre les délimiteurs /* */. Page 1 de 9 MATLAB : COMMANDES DE BASE Note : lorsqu applicable, l équivalent en langage C est indiqué entre les délimiteurs /* */. Aide help, help nom_de_commande Fenêtre de travail (Command Window) Ligne

Plus en détail

Calcul Formel et Numérique, Partie I

Calcul Formel et Numérique, Partie I Calcul Formel et Numérique N.Vandenberghe nvdb@irphe.univ-mrs.fr Table des matières 1 Introduction à Matlab 2 1.1 Quelques généralités.......................... 2 2 Où trouver des informations 2 3 Opérations

Plus en détail

Calcul Formel et Numérique, Partie I

Calcul Formel et Numérique, Partie I Calcul Formel et Numérique NicolasVandenberghe nvdb@irphe.univ-mrs.fr Table des matières 1 Introduction à Matlab 2 1.1 Quelques généralités.......................... 2 1.2 Où trouver des informations......................

Plus en détail

3.2. Matlab/Simulink. 3.2.1. Généralités

3.2. Matlab/Simulink. 3.2.1. Généralités 3.2. Matlab/Simulink 3.2.1. Généralités Il s agit d un logiciel parfaitement dédié à la résolution de problèmes d'analyse numérique ou de traitement du signal. Il permet d'effectuer des calculs matriciels,

Plus en détail

MÉTHODES NUMERIQUES. Cours. Licence de Physique Année Universitaire : 2010-2011 Licence Chimie, parcours Physique. Semestre S3

MÉTHODES NUMERIQUES. Cours. Licence de Physique Année Universitaire : 2010-2011 Licence Chimie, parcours Physique. Semestre S3 Licence de Physique Année Universitaire : 2010-2011 Licence Chimie, parcours Physique Semestre S3 Cours MÉTHODES NUMERIQUES Chargé du Cours : M. GAGOU Yaovi E-mail :.gagou@u-picardie.fr URL : http://www.u-picardie.fr/gagou

Plus en détail

TP 0 : INTRODUCTION À MATLAB

TP 0 : INTRODUCTION À MATLAB TP 0 : INTRODUCTION À MATLAB Résumé. Matlab est un logiciel de calcul numérique, utilisé dans de nombreux domaines d application. Il se fonde sur le calcul matriciel. Matlab est d ailleurs un raccourci

Plus en détail

Introduction à Scilab

Introduction à Scilab Introduction à Scilab Nicolas Kielbasiewicz 21 juin 2007 Scilab est un logiciel gratuit développé à l INRIA (l Institut National de Recherche en Informatique et Automatique) sous Windows, Linux et Mac,

Plus en détail

TP 1 Introduction à Matlab Février 2009

TP 1 Introduction à Matlab Février 2009 1 Introduction TP 1 Introduction à Matlab Février 2009 Matlab pour «MATtrix LABoratory», est un logiciel qui a été conçu pour fournir un environnement de calcul numérique de haut niveau. Il est particulièrement

Plus en détail

URECA Initiation Matlab 2 Laurent Ott. Initiation Matlab 2

URECA Initiation Matlab 2 Laurent Ott. Initiation Matlab 2 Initiation Matlab 2 1 Chaînes de caractères (string) Une chaîne de caractères (string en anglais) est une suite ordonnée de caractères (du texte, par exemple). Sous matlab, les chaînes de caractères sont

Plus en détail

Présentation du langage et premières fonctions

Présentation du langage et premières fonctions 1 Présentation de l interface logicielle Si les langages de haut niveau sont nombreux, nous allons travaillé cette année avec le langage Python, un langage de programmation très en vue sur internet en

Plus en détail

Cours 7 : Utilisation de modules sous python

Cours 7 : Utilisation de modules sous python Cours 7 : Utilisation de modules sous python 2013/2014 Utilisation d un module Importer un module Exemple : le module random Importer un module Exemple : le module random Importer un module Un module est

Plus en détail

Le calcul numérique : pourquoi et comment?

Le calcul numérique : pourquoi et comment? Le calcul numérique : pourquoi et comment? 16 juin 2009 Claude Gomez Directeur du consortium Scilab Plan Le calcul symbolique Le calcul numérique Le logiciel Scilab Scilab au lycée Le calcul symbolique

Plus en détail

Une chaîne de caractères est toute suite de caractères placés entre guillemets.

Une chaîne de caractères est toute suite de caractères placés entre guillemets. Chapitre 2 Chaînes de caractères, dates et heures I. Les chaînes de caractères I.. Généralités I.2. Fonctions propres aux chaînes de caractères I.2.. Conversion de chaînes en nombres I.2.2. Conversion

Plus en détail

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Pierre Boudes 1 er décembre 2014 This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 License. Types char et

Plus en détail

Gnuplot. Chapitre 3. 3.1 Lancer Gnuplot. 3.2 Options des graphes

Gnuplot. Chapitre 3. 3.1 Lancer Gnuplot. 3.2 Options des graphes Chapitre 3 Gnuplot Le langage C ne permet pas directement de dessiner des courbes et de tracer des plots. Il faut pour cela stocker résultats dans des fichier, et, dans un deuxième temps utiliser un autre

Plus en détail

http://cermics.enpc.fr/scilab

http://cermics.enpc.fr/scilab scilab à l École des Ponts ParisTech http://cermics.enpc.fr/scilab Introduction à Scilab Graphiques, fonctions Scilab, programmation, saisie de données Jean-Philippe Chancelier & Michel De Lara cermics,

Plus en détail

Séance 0 : Linux + Octave : le compromis idéal

Séance 0 : Linux + Octave : le compromis idéal Séance 0 : Linux + Octave : le compromis idéal Introduction Linux est un système d'exploitation multi-tâches et multi-utilisateurs, basé sur la gratuité et développé par une communauté de passionnés. C'est

Plus en détail

Algorithmique et Programmation, IMA

Algorithmique et Programmation, IMA Algorithmique et Programmation, IMA Cours 2 : C Premier Niveau / Algorithmique Université Lille 1 - Polytech Lille Notations, identificateurs Variables et Types de base Expressions Constantes Instructions

Plus en détail

Comment compiler un programme MATLAB

Comment compiler un programme MATLAB Comment compiler un programme MATLAB 1- Introduction Le compilateur MATLAB génère un code source C à partir d une fonction MATLAB. Le code C généré par le compilateur MATLAB peut être: soit un code source

Plus en détail

LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL

LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL 75 LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL CHAPITRE 4 OBJECTIFS PRÉSENTER LES NOTIONS D ÉTIQUETTE, DE CONS- TANTE ET DE IABLE DANS LE CONTEXTE DU LAN- GAGE PASCAL.

Plus en détail

S E S S I O N 2 V. N I E S S N O V E M B R E

S E S S I O N 2 V. N I E S S N O V E M B R E UFR Sciences et Technologies 1 er pas en Matlab 1 S E S S I O N 2 V. N I E S S N O V E M B R E 2 0 1 2 Objectifs de ce TD 2 Les objectifs de cette seconde session de tutoriel sont de disposer des éléments

Plus en détail

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python Université de Bordeaux 16-18 Février 2014/2015 STAGE IREM 0- Premiers pas en Python IREM de Bordeaux Affectation et expressions Le langage python permet tout d abord de faire des calculs. On peut évaluer

Plus en détail

Calcul différentiel et intégral

Calcul différentiel et intégral Chapitre 27. Calcul différentiel et intégral 27 Limites... 27 2 Limite en un point fini... 27 2 Limite à droite ou à gauche... 27 2 Limite à l infini... 27 2 Utilisation de conditions... 27 2 Dérivation...

Plus en détail

Aide - mémoire gnuplot 4.0

Aide - mémoire gnuplot 4.0 Aide - mémoire gnuplot 4.0 Nicolas Kielbasiewicz 20 juin 2008 L objet de cet aide-mémoire est de présenter les commandes de base pour faire rapidement de très jolis graphiques et courbes à l aide du logiciel

Plus en détail

Le langage PHP. Walid Belkhir Université de Provence belkhir@cmi.univ-mrs.fr http://www.lif.univ-mrs.fr/ belkhir/

Le langage PHP. Walid Belkhir Université de Provence belkhir@cmi.univ-mrs.fr http://www.lif.univ-mrs.fr/ belkhir/ Le langage PHP Walid Belkhir Université de Provence belkhir@cmi.univ-mrs.fr http://www.lif.univ-mrs.fr/ belkhir/ 1 / 38 Plan 1 Introduction au langage PHP 2 2 / 38 Qu est ce que PHP? langage interprété

Plus en détail

2.1. Les fonctions. Les fonctions se définissent de la manière suivante : NomDeLaFonction(param1, param2,...)= { \\ Code de la fonction

2.1. Les fonctions. Les fonctions se définissent de la manière suivante : NomDeLaFonction(param1, param2,...)= { \\ Code de la fonction TP1, prise en main de Pari/GP et arithmétique Le programme que nous allons utiliser pour les TP se nomme PARI/GP dont le point fort est la théorie des nombres (au sens large). Il est donc tout à fait adapter

Plus en détail

UTILISER SA CALCULATRICE GRAPHIQUE TI NSPIRE CX CAS

UTILISER SA CALCULATRICE GRAPHIQUE TI NSPIRE CX CAS UTILISER SA CALCULATRICE GRAPHIQUE TI NSPIRE CX CAS Table des matières I ) Bon à savoir 2 I.1. L écran d Accueil (Home), le Bloc-Note (Scratchpad) et les classeurs............................ 2 I.2. Le

Plus en détail

Introduction à MATLAB Simulink Control toolbox

Introduction à MATLAB Simulink Control toolbox Département de Génie Energétique et Environnement. Département de Génie Electrique. Introduction à MATLAB Simulink Control toolbox MC ESHER Edition janvier 2007 D PLANSON, JM RETIF Institut National des

Plus en détail

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation impérative et structures de données simples Introduction au langage C Sandrine Blazy - 1ère année 24 octobre 2007 Cours d Algorithmique-Programmation

Plus en détail

Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin

Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin 11 octobre 2014 2 Table des matières 1 Introduction 5 2 Bases de la programmation en C++ 7 3 Les types composés 9 3.1 Les tableaux.............................

Plus en détail

Tableaux (introduction) et types de base

Tableaux (introduction) et types de base Tableaux (introduction) et types de base A. Motivation..................................................... 4 B. Les tableaux.................................................... 5 C. Construction des tableaux.......................................

Plus en détail

Initiation à LabView : Les exemples d applications :

Initiation à LabView : Les exemples d applications : Initiation à LabView : Les exemples d applications : c) Type de variables : Créer un programme : Exemple 1 : Calcul de c= 2(a+b)(a-3b) ou a, b et c seront des réels. «Exemple1» nom du programme : «Exemple

Plus en détail

Rappels sur les suites - Algorithme

Rappels sur les suites - Algorithme DERNIÈRE IMPRESSION LE 14 septembre 2015 à 12:36 Rappels sur les suites - Algorithme Table des matières 1 Suite : généralités 2 1.1 Déition................................. 2 1.2 Exemples de suites............................

Plus en détail

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3.

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3. 1. Structure d un programme C Un programme est un ensemble de fonctions. La fonction "main" constitue le point d entrée pour l exécution. Un exemple simple : #include int main() { printf ( this

Plus en détail

Licence ST Université Claude Bernard Lyon I LIF1 : Algorithmique et Programmation C Bases du langage C 1 Conclusion de la dernière fois Introduction de l algorithmique générale pour permettre de traiter

Plus en détail

Automatique des systèmes linéaires continus

Automatique des systèmes linéaires continus MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE D ORAN-M B- FACULTE DE GENIE ELECTRIQUE DEPARTEMENT D AUTOMATIQUE Polycopié de : Automatique

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP COURS PROGRAMMATION INITIATION AU LANGAGE C SUR MICROCONTROLEUR PIC page 1 / 7 INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP I. Historique du langage C 1972 : naissance du C dans les laboratoires BELL par

Plus en détail

Lancement du logiciel R à l UTES :

Lancement du logiciel R à l UTES : ISUP CS1 TP d introduction à R Le logiciel R est un logiciel libre. Pour télécharger une version du logiciel, il faut passer par CRAN (Comprehensive R Archive Network), un réseau mondial de sites qui stockent

Plus en détail

Note de cours. Introduction à Excel 2007

Note de cours. Introduction à Excel 2007 Note de cours Introduction à Excel 2007 par Armande Pinette Cégep du Vieux Montréal Excel 2007 Page: 2 de 47 Table des matières Comment aller chercher un document sur CVMVirtuel?... 8 Souris... 8 Clavier

Plus en détail

Corrigé des TD 1 à 5

Corrigé des TD 1 à 5 Corrigé des TD 1 à 5 1 Premier Contact 1.1 Somme des n premiers entiers 1 (* Somme des n premiers entiers *) 2 program somme_entiers; n, i, somme: integer; 8 (* saisie du nombre n *) write( Saisissez un

Plus en détail

Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT

Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT Ces exercices portent sur les items 2, 3 et 5 du programme d informatique des classes préparatoires,

Plus en détail

Introduction à R. Florence Yerly. Dept. de mathématiques, Université de Fribourg (CH) SP 2011

Introduction à R. Florence Yerly. Dept. de mathématiques, Université de Fribourg (CH) SP 2011 Dept. de mathématiques, Université de Fribourg (CH) SP 2011 Qu est ce que R? Un logiciel de statistiques libre et gratuit ; Un logiciel multi-plateforme (UNIX, Windows MacOS X) R permet de faire des calculs

Plus en détail

1. Structure d'un programme FORTRAN 95

1. Structure d'un programme FORTRAN 95 FORTRAN se caractérise par la nécessité de compiler les scripts, c'est à dire transformer du texte en binaire.(transforme un fichier de texte en.f95 en un executable (non lisible par un éditeur) en.exe.)

Plus en détail

MANUEL. Départements GEI & Mécanique. Yassine Ariba - Jérome Cadieux. Version 0.1

MANUEL. Départements GEI & Mécanique. Yassine Ariba - Jérome Cadieux. Version 0.1 MANUEL Départements GEI & Mécanique Version 0.1 Yassine Ariba - Jérome Cadieux Icam de Toulouse Auteurs : Yassine Ariba et Jérome Cadieux. Matlab, ses boîtes à outils et Simulink sont des produits développés

Plus en détail

Ch. 1 : Bases de programmation en Visual Basic

Ch. 1 : Bases de programmation en Visual Basic Ch. 1 : Bases de programmation en Visual Basic 1 1 Variables 1.1 Définition Les variables permettent de stocker en mémoire des données. Elles sont représentées par des lettres ou des groupements de lettres

Plus en détail

Projet Matlab/Octave : segmentation d'un ballon de couleur dans une image couleur et insertion d'un logo

Projet Matlab/Octave : segmentation d'un ballon de couleur dans une image couleur et insertion d'un logo Projet Matlab/Octave : segmentation d'un ballon de couleur dans une image couleur et insertion d'un logo Dans ce projet, nous allons réaliser le code qui permet d'insérer sur une image, un logo sur un

Plus en détail

Il faut connecter le câble fourni avec la calculatrice, sur la prise USB de son ordinateur et sur

Il faut connecter le câble fourni avec la calculatrice, sur la prise USB de son ordinateur et sur 1) Pour travailler avec une calculatrice virtuelle sur l ordinateur Il faut télécharger et installer le logiciel TIEmu3 à l adresse suivante : http://lpg.ticalc.org/prj_tiemu/win32.html (le fichier tiemu-3.01-win32-setup)

Plus en détail

Vision industrielle et télédétection - Détection d ellipses. Guillaume Martinez 17 décembre 2007

Vision industrielle et télédétection - Détection d ellipses. Guillaume Martinez 17 décembre 2007 Vision industrielle et télédétection - Détection d ellipses Guillaume Martinez 17 décembre 2007 1 Table des matières 1 Le projet 3 1.1 Objectif................................ 3 1.2 Les choix techniques.........................

Plus en détail

Python - introduction à la programmation et calcul scientifique

Python - introduction à la programmation et calcul scientifique Université de Strasbourg Environnements Informatique Python - introduction à la programmation et calcul scientifique Feuille de TP 1 Avant de commencer Le but de ce TP est de vous montrer les bases de

Plus en détail

Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS

Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS Ce document a été réalisé avec la version 3.02 de la calculatrice TI-Nspire CX CAS. Il peut être traité en une ou plusieurs séances (la procédure

Plus en détail

VBA / Excel. M2 IF Apprentissage. Julien Saunier saunier@inrets.fr http://www.lamsade.dauphine.fr/~saunier/m2if/

VBA / Excel. M2 IF Apprentissage. Julien Saunier saunier@inrets.fr http://www.lamsade.dauphine.fr/~saunier/m2if/ VBA / Excel M2 IF Apprentissage Julien Saunier saunier@inrets.fr http://www.lamsade.dauphine.fr/~saunier/m2if/ Sommaire VB? VB.NET? VBA? Excel? Un language procédural...... qui utilise des objets! Outils

Plus en détail

EXCEL TUTORIEL 2012/2013

EXCEL TUTORIEL 2012/2013 EXCEL TUTORIEL 2012/2013 Excel est un tableur, c est-à-dire un logiciel de gestion de tableaux. Il permet de réaliser des calculs avec des valeurs numériques, mais aussi avec des dates et des textes. Ainsi

Plus en détail

Initiation à la programmation en Python

Initiation à la programmation en Python I-Conventions Initiation à la programmation en Python Nom : Prénom : Une commande Python sera écrite en caractère gras. Exemples : print 'Bonjour' max=input("nombre maximum autorisé :") Le résultat de

Plus en détail

Programmation impérative

Programmation impérative Programmation impérative Cours 4 : Manipulation des fichiers en C Catalin Dima Organisation des fichiers Qqs caractéristiques des fichiers : Nom (+ extension). Chemin d accès absolu = suite des noms des

Plus en détail

SINE QUA NON. Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases

SINE QUA NON. Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases SINE QUA NON Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases Sine qua non est un logiciel «traceur de courbes planes» mais il possède aussi bien d autres fonctionnalités que nous verrons tout

Plus en détail

Algorithmique et programmation : les bases (VBA) Corrigé

Algorithmique et programmation : les bases (VBA) Corrigé PAD INPT ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION 1 Cours VBA, Semaine 1 mai juin 2006 Corrigé Résumé Ce document décrit l écriture dans le langage VBA des éléments vus en algorithmique. Table des matières 1 Pourquoi

Plus en détail

Introduction à Visual Basic

Introduction à Visual Basic La fenêtre (form) principale: Zone de titre Points d attraction pour le dessin des contrôles Menu Système Fenêtre s affichant lors de l exécution du programme 15 Raccourci F4 Propriétés de la fenêtre principale

Plus en détail

Cours 1 : Introduction. Langages objets. but du module. contrôle des connaissances. Pourquoi Java? présentation du module. Présentation de Java

Cours 1 : Introduction. Langages objets. but du module. contrôle des connaissances. Pourquoi Java? présentation du module. Présentation de Java Langages objets Introduction M2 Pro CCI, Informatique Emmanuel Waller, LRI, Orsay présentation du module logistique 12 blocs de 4h + 1 bloc 2h = 50h 1h15 cours, 45mn exercices table, 2h TD machine page

Plus en détail

Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS

Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS Mémento Ouvrir TI-Nspire CAS. Voici la barre d outils : L insertion d une page, d une activité, d une page où l application est choisie, pourra

Plus en détail

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable INTRODUCTION A JAVA JAVA est un langage orienté-objet pur. Il ressemble beaucoup à C++ au niveau de la syntaxe. En revanche, ces deux langages sont très différents dans leur structure (organisation du

Plus en détail

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles)

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles) 1/4 Objectif de ce cours /4 Objectifs de ce cours Introduction au langage C - Cours Girardot/Roelens Septembre 013 Du problème au programme I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d

Plus en détail

Le langage C. Séance n 4

Le langage C. Séance n 4 Université Paris-Sud 11 Institut de Formation des Ingénieurs Remise à niveau INFORMATIQUE Année 2007-2008 Travaux pratiques d informatique Le langage C Séance n 4 But : Vous devez maîtriser à la fin de

Plus en détail

Introduction à la présentation graphique avec xmgrace

Introduction à la présentation graphique avec xmgrace Chapitre 6 Introduction à la présentation graphique avec xmgrace Contenu 6.1 Avant-propos....................... 71 6.2 Faire un simple graphe................. 72 6.3 Un graphe avec plusieurs courbes...........

Plus en détail

LIF1 : ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION IMPÉRATIVE, INITIATION

LIF1 : ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION IMPÉRATIVE, INITIATION Licence STS Université Claude Bernard Lyon I LIF1 : ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION IMPÉRATIVE, INITIATION 1 COURS 7 : Structures et Fichiers OBJECTIFS DE LA SÉANCE Deux notions abordées dans ce cours Celle

Plus en détail

1 Démarrer... 3 1.1 L écran Isis...3 1.2 La boite à outils...3 1.2.1 Mode principal... 4 1.2.2 Mode gadget...4 1.2.3 Mode graphique...

1 Démarrer... 3 1.1 L écran Isis...3 1.2 La boite à outils...3 1.2.1 Mode principal... 4 1.2.2 Mode gadget...4 1.2.3 Mode graphique... 1 Démarrer... 3 1.1 L écran Isis...3 1.2 La boite à outils...3 1.2.1 Mode principal... 4 1.2.2 Mode gadget...4 1.2.3 Mode graphique... 4 2 Quelques actions... 5 2.1 Ouvrir un document existant...5 2.2

Plus en détail

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Université de Provence Introduction à l Informatique Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Année 2009-10 Aucun document n est autorisé Les exercices peuvent être traités dans le désordre.

Plus en détail

Calculs approchés d un point fixe

Calculs approchés d un point fixe M11 ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2013 - Partie D TITRE : Calculs approchés d un point fixe Temps de préparation :.. 2 h 15 minutes Temps de présentation devant les examinateurs :.10 minutes Dialogue avec les

Plus en détail

EXCEL PERFECTIONNEMENT SERVICE INFORMATIQUE. Version 1.0 30/11/05

EXCEL PERFECTIONNEMENT SERVICE INFORMATIQUE. Version 1.0 30/11/05 EXCEL PERFECTIONNEMENT Version 1.0 30/11/05 SERVICE INFORMATIQUE TABLE DES MATIERES 1RAPPELS...3 1.1RACCOURCIS CLAVIER & SOURIS... 3 1.2NAVIGUER DANS UNE FEUILLE ET UN CLASSEUR... 3 1.3PERSONNALISER LA

Plus en détail

Plan du cours 2014-2015. Cours théoriques. 29 septembre 2014

Plan du cours 2014-2015. Cours théoriques. 29 septembre 2014 numériques et Institut d Astrophysique et de Géophysique (Bât. B5c) Bureau 0/13 email:.@ulg.ac.be Tél.: 04-3669771 29 septembre 2014 Plan du cours 2014-2015 Cours théoriques 16-09-2014 numériques pour

Plus en détail

Projet Matlab : un logiciel de cryptage

Projet Matlab : un logiciel de cryptage Projet Matlab : un logiciel de cryptage La stéganographie (du grec steganos : couvert et graphein : écriture) consiste à dissimuler une information au sein d'une autre à caractère anodin, de sorte que

Plus en détail

Algorithmique Travaux Dirigés

Algorithmique Travaux Dirigés Algorithmique Travaux Dirigés Master Technologie et Handicap : Intensifs 1 Corrigé Exercice 1 Affectations 1. Considérons les algorithmes ci-dessous. (a) Quel sera le contenu des variables a, b et éventuellement

Plus en détail

Unité A Fonctions quadratiques

Unité A Fonctions quadratiques Unité A Fonctions quadratiques FONCTIONS QUADRATIQUES Dans cette unité, les élèves : tracent et décrivent des données de forme quadratique; déterminent le sommet, le domaine et l'image, l'axe de symétrie

Plus en détail

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation Cours 3 Le langage Java Pierre Delisle, Cyril Rabat et Christophe Jaillet Université de Reims Champagne-Ardenne Département de Mathématiques et Informatique

Plus en détail

COURS LabVIEW. V. Chollet - 25/11/2013 - COURS LabVIEW 14 - Page 1 sur 37

COURS LabVIEW. V. Chollet - 25/11/2013 - COURS LabVIEW 14 - Page 1 sur 37 COURS LabVIEW V. Chollet - 25/11/2013 - COURS LabVIEW 14 - Page 1 sur 37 Chapitre 1 CALCULS DANS LabVIEW I INTRODUCTION Un calcul utilise des données pour fournir un résultat à partir d une formule. ENTREES

Plus en détail

SHERLOCK 7. Version 1.2.0 du 01/09/09 JAVASCRIPT 1.5

SHERLOCK 7. Version 1.2.0 du 01/09/09 JAVASCRIPT 1.5 SHERLOCK 7 Version 1.2.0 du 01/09/09 JAVASCRIPT 1.5 Cette note montre comment intégrer un script Java dans une investigation Sherlock et les différents aspects de Java script. S T E M M E R I M A G I N

Plus en détail

Maple: premiers calculs et premières applications

Maple: premiers calculs et premières applications TP Maple: premiers calculs et premières applications Maple: un logiciel de calcul formel Le logiciel Maple est un système de calcul formel. Alors que la plupart des logiciels de mathématiques utilisent

Plus en détail

M Younsi Tel :0645755250 www.formation-informatiques.fr mousse.younsi@ formation-informatiques.fr

M Younsi Tel :0645755250 www.formation-informatiques.fr mousse.younsi@ formation-informatiques.fr U2 MATHÉMATIQUES POUR L INFORMATIQUE Dans ce document, on trouve toutes les notions que le référentiel du BTS SIO impose pour l epreuve U22. Les éléments en rouge sont des rappels concernant la notion

Plus en détail

Le langage Java - Syntaxe

Le langage Java - Syntaxe Le langage Java - Syntaxe LES BASES: litéraux, types, expressions, instructions LE LANGAGE JAVA - SYNTAXE LES COMMENTAIRES LES IDENTIFICATEURS LISTES DES MOTS RÉSERVÉS: LES LITÉRAUX BOOLÉENS LA DÉCLARATION

Plus en détail

Chap III : Les tableaux

Chap III : Les tableaux Chap III : Les tableaux Dans cette partie, on va étudier quelques structures de données de base tels que : Les tableaux (vecteur et matrice) Les chaînes de caractères LA STRUCTURE DE TABLEAU Introduction

Plus en détail

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances ARITHMETIQUE 1 C B A Numération Ecrire en lettres et en chiffres Poser des questions fermées autour d un document simple (message, consigne, planning ) Connaître le système décimal Déterminer la position

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles Access est un logiciel permettant de gérer des données en masse : une liste de clients ou de fournisseurs, un stock de produits, des commandes, des salariés, un club de tennis, une cave à vin, une bibliothèque,

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE A) QCM Les réponses au QCM doivent être portées directement sur la feuille de sujet de QCM. Ne pas omettre de faire figurer votre numéro de candidat sur cette feuille

Plus en détail

Rappels Entrées -Sorties

Rappels Entrées -Sorties Fonctions printf et scanf Syntaxe: écriture, organisation Comportement Données hétérogènes? Gestion des erreurs des utilisateurs 17/11/2013 Cours du Langage C ibr_guelzim@yahoo.fr ibrahimguelzim.atspace.co.uk

Plus en détail

Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr

Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr Table des matières 1 Les bases 3 2 Variables et constantes 5 3 Quelques fonctions indispensables

Plus en détail

SPHINX Logiciel de dépouillement d enquêtes

SPHINX Logiciel de dépouillement d enquêtes SPHINX Logiciel de dépouillement d enquêtes sphinx50frversion4.doc 1 Les trois stades du SPHINX sont ceux que comporte habituellement toute enquête d opinion: Elaboration du questionnaire (fiche outil

Plus en détail

Informatique / Programmation

Informatique / Programmation Informatique / Programmation Programmation orientée objet avec Java 02 : Expressions et opérateurs Jacques Bapst jacques.bapst@hefr.ch Expressions [1] Les expressions sont des entités composées de littéraux,

Plus en détail

Programmation Visual Basic sous Excel

Programmation Visual Basic sous Excel 1 Programmation Visual Basic sous Excel Version provisoire Septembre 06 1 Introduction Excel était avant tout un tableur. Au fil des versions, il a su évoluer et intégrer des fonctionnalités qui le rendent

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

Programme de mathématiques TSI1

Programme de mathématiques TSI1 Programme de mathématiques TSI1 1. PROGRAMME DE DÉBUT D ANNÉE I. Nombres complexes et géométrie élémentaire 1. Nombres complexes 1 2. Géométrie élémentaire du plan 3 3. Géométrie élémentaire de l espace

Plus en détail

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application Université de Provence Licence Math-Info Première Année V. Phan Luong Algorithmique et Programmation en Python Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application 1 Ordinateur Un

Plus en détail

Compléments de documentation Scilab : affichage de texte et formatage de nombres

Compléments de documentation Scilab : affichage de texte et formatage de nombres Université des Sciences et Technologies de Lille U.F.R. de Mathématiques Pures et Appliquées Agrégation externe Année 2002-2003 Compléments de documentation Scilab : affichage de texte et formatage de

Plus en détail

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite.

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs, relations,

Plus en détail

Acquisition de données et pilotage d instruments avec LABVIEW

Acquisition de données et pilotage d instruments avec LABVIEW W 2009 PROJET LABVIEW Acquisition de données et pilotage d instruments avec LABVIEW Projet Linel LABVIEW (70h) L Besoin logiciel et matériel : (par poste) 1 PC + le logiciel LABVIEW version (8.2) + le

Plus en détail

Cours Informatique Master STEP

Cours Informatique Master STEP Cours Informatique Master STEP Bases de la programmation: Compilateurs/logiciels Algorithmique et structure d'un programme Programmation en langage structuré (Fortran 90) Variables, expressions, instructions

Plus en détail

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux.

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux. UEO11 COURS/TD 1 Contenu du semestre Cours et TDs sont intégrés L objectif de ce cours équivalent a 6h de cours, 10h de TD et 8h de TP est le suivant : - initiation à l algorithmique - notions de bases

Plus en détail

Héritage en java : Calculatrice SDC

Héritage en java : Calculatrice SDC Programmation orientée objet L3 MIAGE Héritage en java : Calculatrice SDC Travail à rendre : le code complet du projet SDC sous forme d une archive tar.gz. L archive comportera trois répertoires : un répertoire

Plus en détail

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 éducalgo Manuel d utilisation 26 juin 2011 Table des matières 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 2 Comment écrire un algorithme? 3 2.1 Avec quoi écrit-on? Avec les boutons d écriture........

Plus en détail