Ouverture 2 Bertrand HEBERT, Directeur général adjoint de l'apec. Présentation de l étude 3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ouverture 2 Bertrand HEBERT, Directeur général adjoint de l'apec. Présentation de l étude 3"

Transcription

1 Sommaire Ouverture 2 Bertrand HEBERT, Directeur général adjoint de l'apec Présentation de l étude 3 Jean-Marie Blanc, Directeur des Relations institutionnelles et partenariats de l'apec Pierre Lamblin, Directeur du département études & recherche de l'apec Débat avec la salle 4 Table ronde 5 Table ronde animée par Jean-Marie Blanc Avec : Virginie de BARNIER, Directrice de l IAE d Aix Marseille Université Anne BOUTEVILLE, Arts et Métiers ParisTech, Directrice de l Ecole Doctorale des Sciences des Métiers de l ingénieur Didier GEORGES, Directeur du Collège Doctoral de l Université de Grenoble Serge POTIER, Vice-président délégué aux investissements d avenir de l Université de Strasbourg et Directeur de l Ecole Doctorale des Sciences de la Vie et de la Santé Débat avec la salle 6

2 2 Ouverture Bertrand HEBERT Directeur général adjoint de l APEC L engagement de l APEC en faveur des jeunes issus de l enseignement supérieur est important. Il a notamment été concrétisé par l accord interprofessionnel signé en 2011 et par les actions d appui offertes par l APEC aux personnels de l université pour les aider à apporter une information pertinente aux jeunes diplômés. L APEC a conclu plus de 250 partenariats avec des établissements d enseignement supérieur. Des journées de rencontre entre des jeunes diplômés et des entreprises ont été régulièrement organisées, afin qu ils se découvrent mutuellement. Au cours des dernières années, jeunes diplômés ont été accompagnés vers l emploi, tandis que le site Jeunes Diplômés de l APEC a comptabilisé en une année 7,5 millions de visites. Ces chiffres révèlent l utilité de l APEC et les attentes des jeunes diplômés à son égard. Actuellement, le marché du travail n est pas favorable, même si le taux d emploi des jeunes diplômés n a que peu varié. En effet, la problématique du chômage en France concerne essentiellement les personnes ne disposant d aucune qualification.

3 3 Présentation de l étude I) Diplômés Bac+5 et plus en 2013 : quelle situation en 2014? Pierre LAMBLIN, Directeur du département études & recherche de l Apec, rappelle que l étude porte sur les jeunes sortants diplômées en 2013 à un niveau Bac+5 et plus. Un échantillon représentatif de jeunes sortants promus en 2013 a été interrogé au mois d avril 2014, soit un peu moins d un an suivant l obtention du diplôme. La proportion des jeunes diplômés en emploi au moment de l interrogation atteint 63 %, soit sept points de moins qu en 2012 (pour la promotion 2011) et onze points de moins qu en 2008 (pour celle de 2007). La situation est identique à celle de l an dernier pour la promotion La part des jeunes diplômés cherchant toujours un premier emploi a quant à elle progressé de trois points, traduisant les difficultés du marché. La durée médiane de recherche d emploi reste inchangée à deux mois. Parmi les jeunes diplômés employés, plus d un sur deux a commencé sa recherche avant l obtention de son diplôme. Plus la recherche d un emploi débute tôt, plus le jeune diplômé est susceptible de trouver rapidement du travail. Néanmoins, les situations sont nuancées en fonction des disciplines de formation, certaines filières étant plus professionnalisantes ou technologiques que d autres. 85 % des jeunes diplômés des filières informatiques sont par exemple en emploi. Le secteur commercial, la psychologie ou la filière STAPS bénéficient également de très bons taux d emploi. En revanche, moins de quatre jeunes diplômés en sciences humaines sur dix étaient en situation d emploi au moment de l interrogation. De même, les jeunes diplômés ingénieurs sont mieux lotis, avec un taux d emploi de 69 %, alors que ce dernier n atteint que 58 % chez les jeunes diplômés d université. Si les taux d emploi ont peu évolué, les conditions d emploi se sont pour leur part légèrement améliorées. La proportion de jeunes diplômés en CDI atteint ainsi 59 % des jeunes diplômés en emploi, qui sont aussi 62 % à occuper un poste de cadre Le salaire médian s élève à euros bruts. Jean-Marie BLANC, Directeur des relations institutionnelles et partenariat de l Apec, précise que seuls 8 % des jeunes diplômés de niveau licence atteignent un poste de cadre soulignant l existence d un lien entre le statut de cadre et la détention d un Master. Pierre LAMBLIN indique enfin que 82 % des jeunes diplômés ont été recrutés dans le secteur privé, deux tiers d entre eux travaillant dans le secteur tertiaire. Les secteurs du conseil et de l ingénierie embauchent traditionnellement de nombreux jeunes. II) Enquête qualitative sur le devenir professionnel des docteurs L étude a porté sur des docteurs ayant soutenu leur thèse en Elle visait à comprendre leurs démarches d insertion et leurs représentations du monde du travail, ainsi que les représentations des entreprises à leur égard. La thèse étant un projet élaboré progressivement et empiriquement, elle est rarement utilisée pour la construction du projet professionnel du doctorant. Conséquemment, les jeunes docteurs peinent ensuite à valoriser leur doctorat, ne maîtrisant pas les codes du marché du travail. En outre, les stéréotypes se révèlent durables, l étude témoignant d une méconnaissance réciproque du monde de l entreprise et des docteurs. Ces derniers se

4 4 focalisent sur la recherche publique, considérant la recherche privée comme trop appliquée et comme représentant une perte de liberté intellectuelle et des contraintes plus importantes. Inversement, les entreprises ont une connaissance floue des docteurs, s imaginant des chercheurs excessivement solitaires, spécialisés et pas assez opérationnels. Cependant, certaines entreprises leur reconnaissent de nombreuses qualités. Toutefois, des solutions existent. L insertion des docteurs ayant préparé leur projet professionnel, maintenu et enrichi leur réseau s avère plus facile. La connaissance des entreprises quant aux dispositifs permettant de recruter des chercheurs doit être aussi améliorée. Débat avec la salle Une intervenante demande si l étude offre un éclairage particulier sur les formations en apprentissage. Pierre LAMBLIN précise que ce n est pas le cas cette année, que l enquête parue en 2012 montrait que l apprentissage constituait un tremplin professionnel. Une intervenante s interroge sur la différenciation entre les étudiants sortant d un master recherche et ceux titulaires d un master professionnel et sur l impact du stage sur le taux d emploi des étudiants. Une intervenante répond que la plupart des étudiants effectuent un, voire plusieurs, stage. De plus, l enquête ne différencie pas les masters recherche et des masters professionnels. Un intervenant demande si l étude a examiné le lien de cause à effet entre les contacts dont dispose un laboratoire dans le monde économique et la capacité d insertion du jeune docteur sur le marché du travail. Pierre LAMBLIN répond que les laboratoires proches du monde économique facilitent l insertion des docteurs.

5 5 Table ronde Table ronde animée par Jean-Marie BLANC Ont participé à cette table ronde : Virginie de BARNIER, Directrice de l IAE d Aix Marseille Université, Anne BOUTEVILLE, Arts et Métiers ParisTech, Directrice de l Ecole Doctorale des Sciences des Métiers de l ingénieur, Didier GEORGES, Directeur du Collège Doctoral de l Université de Grenoble, Serge POTIER, Vice-président délégué aux investissements d avenir de l Université de Strasbourg et Directeur de l Ecole Doctorale des Sciences de la Vie et de la Santé, Pierre LAMBLIN, Directeur du département études & recherche de l Apec. Anne BOUTEVILLE s enquiert de la proportion des ingénieurs poursuivant leur cursus en thèse. Elle remarque que de nombreux ingénieurs partent à l étranger une fois docteurs et ne peuvent être interrogés. En effet, le statut d ingénieur est bien considéré en France, mais l est moins à l étranger, alors que le doctorat constitue un passeport pour une carrière internationale. Les résultats des enquêtes sont biaisés, les meilleurs docteurs n y répondant pas. Pierre LAMBLIN évoque à ce titre une enquête récente portant sur l expatriation des docteurs français à l étranger. Il précise aussi que l étude de l APEC porte uniquement sur les diplômés s insérant sur le marché français, l insertion des diplômés français à l étranger étant difficilement mesurable. Une intervenante ajoute que parfois les ingénieurs docteurs préfèrent mettre en avant leur diplôme d ingénieur que leur doctorat. Didier GEORGES fait remarquer que les docteurs ont pris conscience de la nécessité d élaborer leur projet professionnel. Au sein des universités, les mentalités évoluent, notamment en termes d accompagnement des futurs docteurs, mais également au sein des entreprises et du monde économique. L enquête est toutefois révélatrice des difficultés des doctorants de se projeter dans le futur. Virginie de BARNIER souligne les défauts de l étude quantitative, qui ne prend pas en compte les personnes disposant de doubles compétences. Or la transversalité des compétences est essentielle, puisqu elle représente l une des clés de l emploi des jeunes. Pierre LAMBLIN rappelle que l enquête de l Apec effectuée l an dernier proposait un éclairage sur les doubles cursus. Ceux-ci voyaient leurs conditions d emploi s améliorées, ces derniers occupant plus souvent des postes de cadre. Virginie de BARNIER observe un impact des doubles compétences sur l accélération des carrières. Serge POTIER affirme que le doctorat est une première expérience professionnelle. La valorisation des compétences acquises par les docteurs doit être accompagnée. Il convient d étendre cette première expérience professionnelle en facilitant l accès des doctorants à la vie économique, notamment à travers l organisation de projets communs avec les entreprises. Les docteurs représentent d ailleurs une chance pour ces dernières. Le postdoc est également une expérience professionnelle, souvent effectuée à l étranger qui permet de renforcer les acquis du doctorat.

6 6 Jean-Marie BLANC ajoute que les docteurs doivent prendre de la distance par rapport à leur sujet de thèse, afin de valoriser le travail qu'ils ont accompli. Anne BOUTEVILLE déclare que son école doctorale suggère aux docteurs ne pas se présenter comme des spécialistes, mais de souligner leurs compétences spécifiques. En plus de ses capacités cognitives, le docteur a une grande capacité d adaptation et peut affronter des situations complexes. En fin de deuxième année, les doctorants sont invités à valoriser leur profil et à développer leur réseau. A ce titre, les directeurs de thèse ne doivent pas se contenter de vérifier des équations, mais doivent coacher les doctorants. Didier GEORGES affirme que le doctorat constitue une forme de double cursus. De plus, le collège doctoral doit aider les doctorants à élaborer leur projet professionnel et à acquérir un réseau, en particulier ceux issus de disciplines pour lesquelles l insertion professionnelle est plus difficile. Anne BOUTEVILLE indique que les doctorants suivent une formation parallèlement à leur doctorat, dans le management par exemple. Virginie de BARNIER fait état d un effectif insuffisant de docteurs dans le domaine de la gestion, malgré une augmentation du nombre d étudiants dans ce domaine. Or, les docteurs en gestion peuvent prétendre à trois types d emploi : professeur à l université, enseignant dans une école de commerce ou consultant. Serge POTIER explique que le doctorat est une formation par essence «multicompétences». Par ailleurs, les écoles doctorales fonctionnent désormais sous forme de collège favorisant les échanges entre les doctorants de différents domaines. Il faut que dans notre définition du doctorat, l accent soit mis sur cette multi-compétence des docteurs auprès des acteurs du monde socio-économique mais aussi des doctorants et de leur directeur de thèse. Idéalement, les directeurs de thèses devraient de plus en plus jouer le rôle de coach. Une intervenante observe que les docteurs peinent à analyser les compétences acquises et à se vendre sur le marché de l emploi. Leurs compétences ne sont pas remises en cause, mais leur valorisation exige d y travailler. Serge POTIER évoque des entretiens réalisés par des DRH auprès d étudiants à propos de leur projet professionnel. La démarche a permis à ces derniers de gagner du temps et de savoir comment valoriser leurs compétences en fonction de leur interlocuteur. Débat avec la salle Un intervenant remarque qu à la différence de la France, l élite du management à l étranger est essentiellement composée de docteurs, notamment en Allemagne. Il regrette une méconnaissance des doctorats de la part des entreprises. Or, tant que le système décisionnel sera détenu par des personnes de niveau Bac+5, il sera difficile de le modifier. Anne BOUTEVILLE explique que les doctorants de l ED SMI (Ecole Doctorale des Sciences des Métiers de l Ingénieur) sont formés par des cabinets de recrutement au cours de leur doctorat. Ils organisent des journées de recherche auxquelles sont invités des responsables de grands groupes. Les grandes entreprises prennent ainsi progressivement conscience de l intérêt des docteurs, en témoigne l évolution des conventions collectives. Jean-Marie BLANC demande si les relatives difficultés d insertion des docteurs au sortir de leur diplôme tendent à s atténuer. Anne BOUTEVILLE répond que bien qu il y ait une légère diminution, plus de 80% des docteurs SMI sont en emploi l année suivant leur thèse. Didier GEORGES affirme que la question de la reconnaissance du doctorat progresse. Toutefois, l importance de mettre en réseau les doctorants avec le monde économique exige de poursuivre les efforts engagés. Le fait que les doctorants mènent par exemple

7 7 des expertises pour des entreprises au cours de leur doctorat est une manière de créer de tels réseaux. Serge POTIER observe que les associations de doctorants sont très actives en la matière et organisent différents événements pour mobiliser les doctorants. De plus, l idée que le doctorat ne mène pas forcément à un emploi dans la recherche publique et l enseignement progresse aussi. Un intervenant déclare que la durée de la thèse est essentielle, une durée excessive constituant un désavantage certain face à un employeur. Anne BOUTEVILLE le confirme. Elle estime qu une thèse doit durer trois ans. Didier GEORGES précise que les thèses effectuées dans certaines disciplines peuvent durer plus longtemps, les doctorants étant simultanément salariés. En revanche, les personnes bénéficiant d un contrat doctoral doivent respecter la durée impartie, la capacité à maîtriser les délais étant essentielle dans le monde de l entreprise. Par ailleurs, les doctorants n ont pas conscience qu ils doivent élaborer un projet professionnel. Parfois trop tard, ils réalisent qu ils ne pourront pas obtenir un poste d enseignant-chercheur. Un travail sur le projet doctoral et professionnel doit être réalisé rapidement au cours de la première année, afin d élargir le champ des possibles. Une intervenante remarque que la carrière d enseignant-chercheur est associée au doctorat. Par conséquent, les docteurs peinent à changer de projet une fois diplômés et décident d attendre un an ou d effectuer un post-doc. Une fois la carrière académique derrière eux, ils peuvent élaborer un autre projet. Un intervenant estime que le carnet de compétences constitue un outil très utile au doctorant et au directeur de thèse. Un ensemble de compétences pouvant d abord paraître extravagantes y est listé. Finalement, au cours de la thèse, les doctorants sont rapidement convaincus de son utilité. Il est toutefois plus difficile de convaincre les encadrants. Serge POTIER ajoute que les doctorants peuvent y répertorier les personnes rencontrées lors de conférences. En outre, seul un quart des doctorants bénéficient de contrats doctoraux offerts par le ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche. Les autres sources de financement de doctorat sont donc relativement importantes. Anne BOUTEVILLE rappelle la distinction entre les doctorants s inscrivant en thèse par hasard et ceux pour lesquels la thèse représente une évidence. Un excellent élève de master peut être repéré par un enseignant et encouragé à s inscrire en thèse, puis constater à l issue de son doctorat qu il ne trouve pas d emploi. Les doctorants doivent identifier précisément les raisons qui les incitent à s inscrire en thèse. En réponse à une question de Jean-Marie Blanc, Serge POTIER confirme que les laboratoires proposent des sujets aux doctorants et que ces parviennent rarement à faire financer leur propre sujet. Virginie de BARNIER signale que les doctorants en gestion doivent trouver leur sujet euxmêmes. Pierre LAMBLIN insiste sur la manière dont les futurs docteurs construisent leur projet de thèse. Il annonce qu une enquête quantitative spécifique sur les docteurs sera publiée d ici la fin de l année Une intervenante demande si les personnes suivant un diplôme en gestion à l IAE ont déjà une expérience professionnelle. Virginie de BARNIER répond que l IEA reçoit différents profils d étudiants. Quoi qu il en soit, il est essentiel de travailler l orientation des étudiants. Un processus de validation des stages est mis en œuvre, effectuer un stage au sein du groupe l Oréal étant plus pertinent

8 8 que de réaliser un stage dans une TPE. Les étudiants doivent réaliser au moins un stage dans une grande entreprise. Une intervenante s étonne de la remarque de Virginie de BARNIER. Elle estime qu une expérience creuse dans une grande entreprise étant inutile. Virginie de BARNIER confirme l'importance du contenu du stage; elle indique aussi qu un CV doit être construit et cohérent. Il doit démontrer l adaptabilité de l étudiant à travers un cursus différencié dans différentes structures, comme une grande entreprise ou une TPE. Serge POTIER insiste sur le caractère polyvalent du doctorat. Un décodage des compétences doit être réalisé au début du doctorat. Didier GEORGES constate que la situation évoluera grâce à une collaboration renforcée avec le monde socio-économique. Les universités évoluent, l importance du projet professionnel des étudiants y étant davantage reconnue. Dans ce contexte, il manifeste son optimisme en ce qui concerne l insertion des futurs docteurs malgré la conjoncture économique actuelle médiocre. Anne BOUTEVILLE affirme que les doctorants ont pris conscience de leurs compétences professionnelles et que les entreprises progressent aussi en la matière. Enfin, elle souligne l importance de l étude réalisée par l APEC dans la promotion de ces évolutions. Retrouvez les études de l Apec sur : / rubrique «Observatoire de l emploi» Document rédigé par la société Ubiqus

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit public de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

Après une Licence Professionnelle. Après une Licence Professionnelle

Après une Licence Professionnelle. Après une Licence Professionnelle Observatoire des Étudiants Cellule d aide au pilotage http://www.u-bordeaux3.fr/fr/ode.html Esplanade des Antilles - 33 607 PESSAC Cedex ode@u-bordeaux3.fr - www.u-bordeaux3.fr/fr/ode.html Après une Licence

Plus en détail

L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR JUILLET 2012 L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR MÉTHODOLOGIE Les résultats présentés dans cette étude sont le fruit d une enquête qualitative réalisée en mai-juin 2011 pour mieux cerner la pratique

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

Résultats de l enquête, réalisée mi 2013, relative aux doctorants dont la Cifre s est arrêtée en 2011

Résultats de l enquête, réalisée mi 2013, relative aux doctorants dont la Cifre s est arrêtée en 2011 Résultats de l enquête, réalisée mi 2013, relative aux doctorants dont la Cifre s est arrêtée en 2011 Remarque préliminaire : les dates d arrêt de la Cifre s étalent sur toute l année 2011, ce qui entraîne

Plus en détail

Penser son projet professionnel dès la fin du master

Penser son projet professionnel dès la fin du master 1 Penser son projet professionnel dès la fin du master Réaliser une thèse c est s engager durant 3 ans dans une recherche afin d apporter une connaissance nouvelle sur un sujet spécifique. Au-delà de l

Plus en détail

information Les chercheurs en entreprise

information Les chercheurs en entreprise note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.05 AVRIL En 2007, plus de 137 000 chercheurs (en personnes physiques) ont une activité de R&D en entreprise, ils étaient 81 000 en 1997, et deviennent

Plus en détail

Les cadres dans la banque : quelle carrière, par quel mode d entrée? Nadège VEZINAT (CEE, CMH)

Les cadres dans la banque : quelle carrière, par quel mode d entrée? Nadège VEZINAT (CEE, CMH) Les cadres dans la banque : quelle carrière, par quel mode d entrée? Nadège VEZINAT (CEE, CMH) Deux enquêtes sur des cadres de la banque L une achevée: sur la professionnalisation des conseillers financiers

Plus en détail

Enquête Apec - Université Paris-Dauphine

Enquête Apec - Université Paris-Dauphine Enquête Apec - Université Paris-Dauphine L insertion professionnelle des diplômés de la Promotion 2008 de Masters 2 et Licence Professionnelle Jeudi 12 mai 2011 Pierre LAMBLIN - Directeur du Département

Plus en détail

Master Management socio-économique

Master Management socio-économique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management socio-économique Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des systèmes d information Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Attractivité des Mastères Spécialisés du Centre Arts et Métiers ParisTech de LILLE : Les candidats doivent s inscrire avant le 15 juillet 2012

Attractivité des Mastères Spécialisés du Centre Arts et Métiers ParisTech de LILLE : Les candidats doivent s inscrire avant le 15 juillet 2012 Lille, 22 juin 2012 Attractivité des Mastères Spécialisés du Centre Arts et Métiers ParisTech de LILLE : Les candidats doivent s inscrire avant le 15 juillet 2012 C est en octobre 2012 que débuteront les

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Génie électrique et informatique industrielle de l Université d Artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Master Management des ressources humaines

Master Management des ressources humaines Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des ressources humaines Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 n o 19 2015 insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 TAUX D INSERTION 77,4 % PART DES EMPLOIS STABLES 67,8% PART DE POURSUITES D ÉTUDES 88,7% SALAIRE NET MENSUEL MOYEN 1 472 O B S E R VATO

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Le premier. emploi. des. Enquête sur les diplômés 2011

Le premier. emploi. des. Enquête sur les diplômés 2011 Le premier emploi des Supélec Enquête sur les diplômés 2011 La recherche joue un rôle de plus en plus important dans la formation des ingénieurs. Dans les hautes technologies, les délais entre innovation

Plus en détail

Charte de la thèse de Doctorat

Charte de la thèse de Doctorat Charte de la thèse de Doctorat Collège des études doctorales Écoles Doctorales >> 536 Sciences et Agrosciences >> 537 Culture et Patrimoine Campus Centre Ville - Site Ste Marthe 74 Rue Louis Pasteur -

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES À FINALITÉ PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES À FINALITÉ PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES À FINALITÉ PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel

Plus en détail

S E R V I C E O R I E N T A T I O N I N S E R T I O N E N T R E P R I S E

S E R V I C E O R I E N T A T I O N I N S E R T I O N E N T R E P R I S E Sommaire Calendrier Science Insert p 2 Les modules TRS/TRE p 3 L annuaire des anciens p 4 Le Forum des masters scientifiques p 5 Le SOIE p 6 Les partenaires du SOIE p 7 Annexe : Mini CV des intervenants

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

90 % insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2010. n o 10 2013 OBSERVATOIRE TAUX D INSERTION PART DES EMPLOIS STABLES 83,2%

90 % insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2010. n o 10 2013 OBSERVATOIRE TAUX D INSERTION PART DES EMPLOIS STABLES 83,2% n o 10 2013 insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2010 TAUX D INSERTION 90 % PART DES EMPLOIS STABLES 83,2% SALAIRE NET MENSUEL MOYEN 1 437 OBSERVATOIRE Etude réalisée avec le soutien financier

Plus en détail

guide du doctorat discipline architecture

guide du doctorat discipline architecture 2015 2016 guide du doctorat discipline architecture Sommaire Présentation de l école doctorale "Ville, Transports et Territoires" de la COMUE Université de Paris-Est... 1 Parcours doctoral...2 La procédure

Plus en détail

Diplômés Bac+4 et plus en 2009, sortants d'université, toutes disciplines Le salaire net mensuel 30 mois après la sortie

Diplômés Bac+4 et plus en 2009, sortants d'université, toutes disciplines Le salaire net mensuel 30 mois après la sortie 68 étudiants se déclarent en emploi au 01/12/2011 ETUDIANTS ISSUS DU MASTER 2 GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT, ENVIRONNEMENT ET LOGISTIQUE DES ECHANGES EN 2009 : LEUR SITUATION EN 2011 Mode d'accès à l'emploi

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management intégré : sécurité, environnement, qualité (SEQ) de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N E T D AP P U I C O N S E I L P O U R L E D E V E L O P P E M E N T L O C A L F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I

Plus en détail

Licence Information et communication

Licence Information et communication Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Information et communication Université Stendhal - Grenoble 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

S informer sur un métier

S informer sur un métier Fiche d animation Compétence A S informer sur un métier Objectif Découvrir les 7 catégories de questions qu il faut se poser pour mieux connaître les métiers. Matériel nécessaire «Quizz métiers» Collection

Plus en détail

guide du doctorat discipline architecture

guide du doctorat discipline architecture 2012 2013 guide du doctorat discipline architecture Sommaire Présentation de l école doctorale "Ville, Transports et Territoires" du PRES Université de Paris-Est...1 Parcours doctoral...3 La procédure

Plus en détail

Master Management, innovation, technologie

Master Management, innovation, technologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management, innovation, technologie Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 2007

Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 2007 OVE résultats Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 27 Devenir des diplômés de DUT 24, 24 mois après l obtention du diplôme

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit privé de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence Administration publique

Licence Administration publique Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence Administration publique Université Toulouse 1 Capitole - UT1 (déposant) Institut d'études politiques de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Psychologie de l Université de Nîmes Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes En

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Marketing opérationnel de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

Licence professionnelle Ingénierie, conception, organisation et gestion des systèmes de restauration collective

Licence professionnelle Ingénierie, conception, organisation et gestion des systèmes de restauration collective Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Ingénierie, conception, organisation et gestion des systèmes de restauration collective Université Toulouse II - Jean Jaurès UT2J Campagne

Plus en détail

BAROMÈTRE SEMESTRIEL APEC / ANDRH

BAROMÈTRE SEMESTRIEL APEC / ANDRH BAROMÈTRE SEMESTRIEL APEC / AN DOCUMENT SOUS EMBARGO JUSQU AU 26/11/ 00 h 01 LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N -63 NOVEMBRE Les profi ls des cadres RH aujourd hui. Les salaires des cadres RH en poste. Les

Plus en détail

Licence professionnelle Logistique globale

Licence professionnelle Logistique globale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Logistique globale Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise

Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS 2014 PROMOTION 2013 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS L enquête Jeunes Diplômés 2014 sur la promotion 2013 a été réalisée conjointement par des chercheurs

Plus en détail

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande PROCEDURE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE pour l obtention d un Doctorat à l Université SHS Lille 3, au sein de l Ecole doctorale SHS Lille Nord de France (adoptée au Conseil Scientifique du10

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de l administration et de la sécurité des systèmes d information

Licence professionnelle Métiers de l administration et de la sécurité des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de l administration et de la sécurité des systèmes d information Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES PARCOURS DE FORMATION ET DE L INSERTION PROFESSIONNELLE SERVICE UNIVERSITAIRE D ACCUEIL, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE

OBSERVATOIRE DES PARCOURS DE FORMATION ET DE L INSERTION PROFESSIONNELLE SERVICE UNIVERSITAIRE D ACCUEIL, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE SERVICE UNIVERSITAIRE D ACCUEIL, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE OBSERVATOIRE DES PARCOURS DE FORMATION ET DE L INSERTION PROFESSIONNELLE univ-brest.fr/suaoip DOMAINE SCIENCES DE LA MER ET

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Biologie et bioingénierie crâniennes, faciales, et dentaires de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit de la santé de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit français - Droit allemand de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université de Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université de Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr IAE La Rochelle Ecole universitaire de management iae.univ-larochelle.fr L EDITO Thierry Poulain-Rehm Directeur de l IAE La Rochelle Vincent Taveau Président du conseil de l IAE La Rochelle Avec un environnement

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences de gestion de l Université Panthéon-Assas Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé de clientèle assurances de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI)

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE ACCORD

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Les jeunes docteurs : parcours,

Les jeunes docteurs : parcours, LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-12 Janvier 2015 Avant et pendant le parcours de thèse L accès à l emploi et la recherche d emploi La situation d emploi des docteurs Secteur public, secteur privé :

Plus en détail

Présentation de l échantillon

Présentation de l échantillon Cette année, rien ne va plus pour la filière AES! Après une baisse de 5,4% d inscrits pour l année 2013-2014 par rapport à l année passée, la licence pluridisciplinaire par excellence souffle ses 40 bougies

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Des études pour un emploi

Des études pour un emploi Consultation «Universités entreprises» http://www.universites-entreprises.com Des études pour un emploi Premiers résultats filière par filière Mai 6 Union nationale interuniversitaire 8 rue de Musset 7516

Plus en détail

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 182

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 182 Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l'école doctorale n 182 "Physique et physique-chimie" de l'université de Strasbourg Vague C - 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Membres

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Management des systèmes d information Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Master Sciences de l éducation

Master Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences de l éducation Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Licence professionnelle Management, logistique, transport

Licence professionnelle Management, logistique, transport Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management, logistique, transport Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Master Droit européen et international

Master Droit européen et international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit européen et international Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Licence professionnelle Transactions et gestion immobilière

Licence professionnelle Transactions et gestion immobilière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Transactions et gestion immobilière Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et gestion commerciale de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Licence professionnelle Communication multimédia

Licence professionnelle Communication multimédia Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Communication multimédia Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et management publics de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours La présentation est un peu rapide si, vous qui me lisez,

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant RH, évaluation et développement psychologique des ressources humaines

Licence professionnelle Assistant RH, évaluation et développement psychologique des ressources humaines Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant RH, évaluation et développement psychologique des ressources humaines Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne

Plus en détail

LES SALAIRES DES FEMMES CADRES

LES SALAIRES DES FEMMES CADRES DOCUMENT SOUS EMBARGO JUSQU AU 8/3/2013 00 h 01 LES SALAIRES DES FEMMES CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-08 MARS 2013 Ecarts de salaires entre hommes et femmes cadres Influence des caractéristiques

Plus en détail

Licence professionnelle Management de la relation commerciale

Licence professionnelle Management de la relation commerciale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management de la relation commerciale Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

DIPLOMES EN 2006 : QUELLE SITUATION EN 2007? Le gap Universités Ecoles

DIPLOMES EN 2006 : QUELLE SITUATION EN 2007? Le gap Universités Ecoles Le 26 septembre 2007 ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 27 SEPTEMBRE 2007 A 0H01 DIPLOMES EN 2006 : QUELLE SITUATION EN 2007? Le gap Universités Ecoles EN SYNTHESE En 2007, 3 jeunes diplômés

Plus en détail

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management des organisations sociales, territoriales et culturelles de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E

Plus en détail

Sciences et techniques de l ingénieur

Sciences et techniques de l ingénieur Sciences et Un an après l obtention de leur diplôme, plus de la moitié des nouveaux diplômés HES en sciences et occupent un emploi dans l industrie, tandis que 3 % travaillent dans les services privés.

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et société de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de gestion et d administration dans l immobilier

Licence professionnelle Métiers de gestion et d administration dans l immobilier Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de gestion et d administration dans l immobilier Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de la comptabilité : fiscalité

Licence professionnelle Métiers de la comptabilité : fiscalité Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de la comptabilité : fiscalité Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education, travail et formation de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Métiers de l'international de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Administration publique de l Université de la Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

n 33 Les notes de l'ove Enquête d insertion professionnelle auprès des ingénieurs 2012 de Polytech Marseille Résultats de synthèse

n 33 Les notes de l'ove Enquête d insertion professionnelle auprès des ingénieurs 2012 de Polytech Marseille Résultats de synthèse n 33 Les notes de l'ove Enquête d insertion professionnelle auprès des ingénieurs 2012 de Polytech Marseille Résultats de synthèse Juillet 2015 Présentation et méthodologie Le contexte de l étude Cette

Plus en détail

Académie(s) : Paris Etablissement(s) co-habilité(s) au niveau de la mention : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Académie(s) : Paris Etablissement(s) co-habilité(s) au niveau de la mention : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Evaluation des diplômes Masters Vague E Evaluation réalisée en 2013-2014 Académie : Versailles Etablissement déposant : Université Paris-Sud Académie(s) : Paris Etablissement(s) co-habilité(s) au niveau

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit des affaires et fiscalité de l Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

DIPLOMÉS DE MASTER 2006-2007. 18 mois après. Synthèses (Rapport n 1)

DIPLOMÉS DE MASTER 2006-2007. 18 mois après. Synthèses (Rapport n 1) DIPLOMÉS DE MASTER 2006-2007 18 mois après Synthèses (Rapport n 1) OFE/UJF Mai 2009 Sommaire Indicateurs de l Insertion professionnelle (diplômés français sortis UJF) Page I Ensemble Diplômés français

Plus en détail

N 2016-01. Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi

N 2016-01. Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2016-01 Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi Enquête en ligne réalisée en mai 2015. L INSERTION

Plus en détail

École doctorale n 478 Sciences de Gestion

École doctorale n 478 Sciences de Gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation École doctorale n 478 Sciences de Gestion Université Toulouse 1 Capitole Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les Métiers évoluent, la formation s adapte - Présentation rapide de l Ecole Centrale Marseille et de quelques

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail