CORBA. (Common Object Request Broker Architecture) Denivaldo LOPES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CORBA. (Common Object Request Broker Architecture) Denivaldo LOPES"

Transcription

1 CORBA (Common Object Request Broker Architecture) Denivaldo LOPES 1

2 CORBA Table de matières Middleware CORBA Introduction à IDL Java et CORBA (JDK 1.4) C et CORBA (ORBit2) L interopérabilité entre JDK-CORBA et ORBit2 Conclusions 2

3 CORBA Middleware 3

4 1.1 Introduction au Middleware Application Application Application APIs (Application Programming Interface) Middleware (Distributed System Services) Interface de la Plateforme Interface de la Plateforme Interface de la Plateforme Plateforme SO hardware Plateforme SO hardware Plateforme SO hardware Figure 1 Fonctionnement d un middleware 4

5 1.1 Introduction au Middleware Comme exemple de middleware, on peut citer: - Distributed Computing Environment (DCE); -CORBA; - Distributed Component Object Model (DCOM); - Java Remote Method Invocation (Java RMI); - Simple Object Access Protocol (SOAP). 5

6 CORBA CORBA 6

7 2. Common Object Request Broker Architecture - CORBA est une spécification et architecture standard (i.e. généraliste) pour Object Request Brokers (ORBs). - ORB est une infrastructure de communication par laquelle les objets accèdent aux services et aux facilités, et communiquent les uns avec les autres. 7

8 2. Common Object Request Broker Architecture L OMG (Object Management Group) a présenté sa première version du modèle de CORBA en juillet 1992, dans une révision du document de 1990 qui avait créé le Object Management Architecture (OMA) Guide. Application Objects ORB CORBA Services CORBA Facilities Figure 2 Object Management Architecture (OMA) 8

9 2. Common Object Request Broker Architecture L OMA est constitué de : Application Objets; ORB; CORBA Services; CORBA Facilites. 9

10 2. Common Object Request Broker Architecture Le projet initial de CORBA a été conçu théoriquement selon les pré réquisits suivants: Le modèle orienté à objet; L environnement de traitement ouvert et distribué; L intégration de composants et réutilisation. 10

11 2. Common Object Request Broker Architecture CORBA fournit : L accès aux services de manière uniforme; La découverte des ressources et des noms d objets uniformes; Des méthodes de détection d erreurs uniformes; Une politique de sécurité uniforme. 11

12 2. Common Object Request Broker Architecture Les ORBs CORBA peuvent être considérés comme des mécanismes RPC optimisés, avec: Plus d abstraction du langage de définition d interface; Un support direct pour une variété de concepts orientés à objets; Un support pour d autres services (CORBA Facility et CORBA Services) et standards (IDL). 12

13 2. Common Object Request Broker Architecture CORBA présente des avantages importants pour les systèmes distribués comme: La transparence; La portabilité; L interopérabilité; L adaptabilité; La disponibilité; La stabilité. 13

14 2. Common Object Request Broker Architecture Il présente aussi des désavantages comme par exemple: La complexité; Le prix élevé; Une formation spécialisée pour les développeurs. 14

15 2. Common Object Request Broker Architecture Les implémentations les plus diffusées de produits basés en CORBA sont: Visibroker de Borland ; Orbix de l Iona ; JDK-CORBA de Sun Microsystems ; ORBit2 de GNOME; OpenORB de sourceforge.net. 15

16 2.1 Notions sur CORBA Un élément important et crucial pour comprendre CORBA est la conception et l utilisation de l IDL (Interface Definition Language). Ce langage permet de définir les objets CORBA indépendamment du langage de programmation qui sera utilisé pour implémenter les objets CORBA ou les clients. 16

17 2.1 Notions sur CORBA Figure 3 - Structure de l Interface de Réquisition de Objet 17

18 2.1 Notions sur CORBA Le modèle d objet de CORBA consiste en: des Objets; des Types; des Interfaces; des Opérations; une Requête; une Création et une Destruction d Objets; 18

19 2.1 Notions sur CORBA short long unsigned short unsigned long Valeur Types simples long long float char string boolean unsigned long long double wchar wstring long double octet Types complexes Types dynamiques Types d objets Figure 4 Les types de donnés de IDL-CORBA 19

20 2.1 Notions sur CORBA Types simples enum struct Types complexes union array Valeur sequence Types dynamiques TypeCode Any Types d objets Figure 4 Les types de donnés de IDL-CORBA (cont.) 20

21 2.1 Notions sur CORBA De plus, le modèle d implémentation des objets est organisé en: un modèle d exécution - décrit comment les services exécutent une action; un modèle de construction - décrit comment les services sont définis. 21

22 La communication entre le client et le server. Client 2.1 Notions sur CORBA Invocation Dynamique Stubs IDL Interface identique pour toutes implémentations de ORB Il y a de Stubs et de Skeleton pour chaque type de l objet Interface dépendent de l ORB Figure 5 (a) L appel d un objet en CORBA 22

23 2.1 Notions sur CORBA Implémentation de l Objet (Serveur) Interface de l ORB Skeleton Statique Skeleton Dynamique Adaptateur de l Objet Interface identique pour toute implémentation de ORB Multiples adaptateurs de l objet Il y a de Stubs et de Skeleton pour chaque type de l objet Appel d une interface de niveau supérieur Appel normal d une interface Interface dépendente de l ORB Figure 5 (b) L appel d un objet en CORBA 23

24 2.1 Notions sur CORBA IDL Compilateur(s) IDL Stubs/Skeletons (langage cible) Mapping C -Header du Client -Stub -Implémentation du header -Skeleton Mapping C++ -Header du Client -Stub -Implémentation du header -Skeleton Mapping SmallTalk -Implémentation de template Autres mappings - Java, Ada 95, Commom Lisp, etc. Figure 6 La transcription (mapping) de IDL vers un langage spécifique 24

25 2.2 La pile de CORBA Tableau 1 La pile de CORBA Fonction Définition de service Annuaire de service Activation du Client/Serveur Composant de la Pile de CORBA IDL CORBA Services (Trade Service) Stubs/Skeletons Electronique Data Interchange CDR protocole de bas-niveau GIOP/IIOP 25

26 2.3 L objet Web Figure 7 Interaction HTTP, CORBA et Java 26

27 CORBA Introduction à IDL 27

28 3. Introduction à IDL Les commentaires Les commentaires en IDL se font de deux façons: les commentaires d une ligne sont précédés par le symbole //; et les commentaires de plusieurs lignes sont délimitées par les symboles /* et */, comme montré dans l exemple suivant: // This is a simple line /* This is a commentary with two lines */ 28

29 3. Introduction à IDL Les Identificateurs Chaque de déclarations de types a un identificateur unique, une construction syntaxique spécifique qui se termine par un point virgule. Une formalisation pour un identificateur peut être exprimée par : <identifier>::= <letter> {<character>}* <character>::= <letter> <number> _ <letter> ::= a z A Z <number>::=

30 3. Introduction à IDL Les types simples Tableau 2 Types simples et ses valeurs valides en IDL Types de base Valeurs short Entiers 16 bits signés unsigned short Entiers 16 bits non signés long Entiers 32 bits non signés unsigned long Entiers 32 bits non signés long long Entiers 64 bits signés unsigned long long Entiers 64 bits non signés float Nombres flottantes 32 bits au format standard IEEE double Nombres flottantes 64 bits au format standard IEEE long double Nombres flottantes 128 bits boolean Valeurs booléennes FALSE ou TRUE octet Octets 8 bits char Caractères 8 bits ISO Latin-1 wchar Caractères au format international string Chaînes de caractères wstring Chaînes de caractères au format international 30

31 3. Introduction à IDL Constantes IDL IDL permet la définition de valeurs constantes. Par exemple: const unsigned long kilometers_per_mile = 2.2; const char separador = / ; const char carriage_return = / ; const boolean tautology = TRUE; const float pi = ; const double avagodro = 6.02e25; typedef string LastName; const LastName my_lastname = Mowbray ; const float days_per_month= / 12; 31

32 3. Introduction à IDL Les définitions de type Pour définir un nouveau type, il suffit d employer le mot-clé typedef suivi d un type existant et du nouveau type. La formalisation pour déclarer un nouveau type est : <define> ::= typedef <type> <identifier> typedef unsigned long PhoneNumber; // Rename type unsigned long typedef string GuestName, Address; // Rename types of strings // Enumeration Types enum ChargeCard { MasterCard, Visa, AmericanExpress, Diners}; // A Structure Type struct GuestRecord{ GuestName name; Address address; PhoneNumber number; ChargeCard card_kind; unsigned long card_number, expiration; }; 32

33 3. Introduction à IDL Les types complexes Les types simples ne sont pas suffisants pour résoudre à tous les besoins d un contrat IDL. Ainsi, le langage IDL offre des constructions pour créer à partir des types simples de nouveaux types de données complexes : les énumérations; les structures; les unions; les tableaux; les séquences. 33

34 3. Introduction à IDL les énumérations Les énumérations permettent de définir un ensemble de constantes symboliques regroupées sous un même type. La déclaration des énumérations peut être formalisé comme : <an_enumeration> ::= enum <identifier> { <identifier> {, <identifier> }* } Un exemple d énumération peut être exprimé par : enum Month{ January, February, March, April, May, June, July, August, September, October, November, December }; 34

35 3. Introduction à IDL les structures Les structures peuvent être décrites avec le formalisme suivant : <a_structure> ::= struct <identifier> { { <a_camp> }+ } <a_camp> ::= <type> <identifier> ; Un exemple de structure est donné ci-dessous : struct Date{ unsigned short month ; unsigned short day_of_week ; unsigned short year ; } 35

36 3. Introduction à IDL les unions Une union IDL contient un discriminant et un ensemble de champs. L exemple suivant montre la création d une union. Union DatesMultiForm switch (long) { case 1 : Date format_date ; case 2 : string format_string ; default : unsigned short number_of_days ; }; 36

37 3. Introduction à IDL les tableaux Le langage IDL permet la définition de tableaux de taille fixe pour regrouper un ensemble de valeurs d un même type. Un tableau respect la formalisation suivante : <an_array> ::= <type> <a_size> { <a_size> }* <a_size> ::= [ <positive_int_const> ] Le code suivant illustre la déclaration d un table de éléments (i.e. 100 x 100). float result [100] [100] ; 37

38 3. Introduction à IDL les séquences. La séquence est essentiellement un tableau de taille dynamique et de valeurs homogènes. La déclaration d une séquence peut être formalisée par : <a_sequence> ::= sequence < <type> > sequence < <type>, <taille_maximale> > L exemple suivant montre comment déclarer une séquence : sequence <long> array_dynamic ; 38

39 3. Introduction à IDL Types Dynamiques - Le type Any Le langage IDL est fortement typé, mais il permet aussi la création de types faiblement typés grâce à un type spécial appelé any. Le type any est employé dans tous les contextes où: il est nécessaire de transporter des valeurs dont le type n est pas encore connu au moment de la phase de conception IDL; pour définir des opérations dont un des paramètres est polymorphe. 39

40 3. Introduction à IDL Types Dynamiques - Le type Any Les exemples IDL suivants illustrent l utilisation du type any : typedef any DynamicallyTypedValue; struct RunTimeValue{ string description; any run_time_value; }; exception UserError { string explanation; any exception_value; }; 40

41 3. Introduction à IDL Attributs IDL La formalisation d un attribut peut être décrite par : <a_attribut> :: = <mode> attribute <type> <identificateur> <mode> ::= [readonly] L exemple suivant montre la définition d attributs : Interface CensusData { attribute unsigned short age; readonly attribute string birth_date; attribute string last_name, first_name; struct HouseHold { string address; unsigned short number_of_occupants; }; attribute HouseHold house_hold; }; 41

42 3. Introduction à IDL Les exceptions CORBA assure que si un client fait un appel, il recevra toujours un retour avec succès ou une exception. Les exceptions jouent un rôle important dans la spécification d une interface. Les exceptions définissent une valeur retournée par les opérations en cas d erreur. Une exception peut être formalisée par : <except_dcl> ::= exception <identifier> { <member> } 42

43 Les exceptions 3. Introduction à IDL Les exemples suivants aident à comprendre les exceptions. exception CardExpired { string expiration_date; }; exception CreditLimitExceeded { unsigned long credit_limit; }; exception CardReportedStolen { string reporting_instructions; unsigned long hotline_phone_number; }; Une exception est associée à une opération d interface, comme l exemple suivant : Exception Error_data{ String motif ; } string get_name (in string code_personel) raises (Error_data) ; 43

44 Les exceptions Les exceptions peuvent être définies par : l utilisateur ; la spécification de CORBA. 3. Introduction à IDL Les exceptions définies par la spécification de CORBA sont appelées Standard Exceptions, comme par exemple : UNKNOWN, BAD_PARAM, NO_MEMORY, IMP_LIMIT et COMM_FAILURE. 44

45 Les espaces de définition (les modules) 3. Introduction à IDL Les modules IDL créent des espaces de nommage. Les modules n héritent pas d autres modules. Seulement les interfaces IDL sont capables d hériter de spécifications. Le module peut être spécifié comme la formalisation : <module> ::= module <identifier> { <définition>+ } 45

46 Les espaces de définition (les modules) 3. Introduction à IDL L exemple suivant montre une déclaration de module. // module module Math{ const double E= ; const double PI = ; typedef long Value; // other declarations } 46

47 Les espaces de définition (les modules) L exemple suivant montre l utilisation de plusieurs modules : module M{ module Inner1{ typedef string S1; }; module Inner2{ typedef string S1; }; }; 3. Introduction à IDL La déclaration de Inner1::S1 et Inner2::S2 sont correctes parce que l identificateur S1 se trouve dans deux modules différents. 47

48 Interfaces IDL 3. Introduction à IDL Une interface IDL décrit l ensemble des opérations et des attributs offerts par un type d objets. Cette description présente uniquement la partie publique des objets et cache les détails des implémentations. La signature d une opération est l essence de l interface. Elles sont des points d entrée pour réquisitionner les services fournis par un objet CORBA. On déclare une interface de la maniaère suivante : <interface> :: = interface <identifier> { <declarations> } 48

49 Interfaces IDL Les interfaces IDL peuvent hériter d autres interfaces. L exemple suivant définit trois interfaces: interface Account{ // declarations of Account (operations and attributes) }; 3. Introduction à IDL interface Checking: Account{ // inherit all declarations of Account (operations and attributes) // and add declarations of Checking (operations and attributes) }; interface Saving: Account{ // inherit all declarations of Account(operations and attributes) // add declarations of Savings (operations and attributes) }; 49

50 Les opérations IDL 3. Introduction à IDL La spécification du contrat d opérations définit les manières adéquates pour accéder à un objet CORBA. Toute définition d opérations est déclarée dans l interface IDL spécifique. Voici un exemple d opération : Interface Hospital { typedef string PatientId; // An Operation Signature PatientId admit_patient( ); }; // Another Signature void release_patient (in PatientId patient); 50

51 3. Introduction à IDL Les opérations IDL La signature d une opération en IDL est formalement définie comme : in, out, inout [oneway] <op_type_spec> <identifier> (param1,..., paraml) [raises(except1,...,exceptn)] [context(name1,..., namem)] Des exemples de déclarations d opérations. boolean is_vacation(in Date d) ; void what_are_vacations (in Year year_arg, out Days vacations) ; void the_next_day(inout Date day) ; oneway void send_a_message(in string msg) ; void print () context( PRINTER ) ; 51

52 Directives de Pré compilateur L exemple suivant montre l utilisation de la directive include: // Naming Service #include <CosNaming.idl> // Event Service #include <CosEventComm.idl> #include <CosEventChannelAdmin.idl> // Persistence Service #include <CosPersistencePID.idl> #include my_file.idl 3. Introduction à IDL Les directives de pré-compilation du langage IDL sont identiques à celles du C++ pour permettre la définition de macro instructions (#define) et la compilation conditionnelle (#if, #else, et #endif). 52

53 CORBA Java et CORBA (JDK 1.4) 53

54 4. Java et CORBA (JDK 1.4) Nous étudierons et utiliserons uniquement le Portable Object Adapter (POA). Un adaptateur d objet est un mécanisme qui connecte un appel et une référence d objet pour le code spécifique du service. POA donne les avantages suivants: la portabilité des implémentations d objets entre différents produits ORB ; identificateurs d objets persistants ; transparence d activation d objets CORBA. 54

55 4. Java et CORBA (JDK 1.4) Pour implémenter le côté serveur avec POA, le JDK 1.4 fournit deux modèles: Modèle d héritage l interface IDL est implémentée avec l utilisation d une classe qui spécialise aussi (extend) le skeleton généré par le compilateur de IDL; Modèle de délégation l interface IDL est implémentée par deux classes. Une classe spécifiée par le Tie qui spécialise (extend) le skeleton généré par le compilateur, mais délègue tous les appels à une autre implémentation de la classe qui contient les opérations définies dans l interface. 55

56 4. Java et CORBA (JDK 1.4) L API de Java pour CORBA (JDK1.4) présente les paquets suivants: org.omg.corba fournit la transcription des APIs de OMG CORBA pour le langage de programmation Java; org.omg.portableserver fournit les classes et les interfaces pour construire le côté serveur d une application portable entre plusieurs vendeurs de ORBs ; org.omg.cosnaming fournit un service de nommage pour Java IDL; org.omg.cosnaming.namingcontextpackage ce paquet contient des classes d Exception pour le paquet org.omg.cosnaming. 56

57 1 IDL (fichier *.idl) 4. Java et CORBA (JDK 1.4) 2 Pré-compilateur IDL Stub **Stub Interface** **Helper extend **POA Skeleton **POA **Operation **Helper 3 Implémentation du client 5 Implémentation du service 4 compilation 6 Implémentation du serveur Classe du client 7 compilation Fichier d entrée Fichier de sortie référence héritage compilation fichier *.classe Classe du serveur Implémentation fichier *.java Figure 8 Étapes de la création d un programme avec CORBA (POA) en JDK 57

58 4.1 La correspondance entre les types de données en CORBA vers Java Tableau 4 La transcription de IDL vers Java IDL Type Java Type module package boolean boolean char, wchar char octet byte string, wstring java.lang.string short, unsigned short short long, unsigned long int long long, unsigned long long long float float double Double long double non disponible fixed java.math.bigdecimal 58

59 IDL Type 4.1 La correspondance entre les types de données en CORBA vers Java enum, struct, union sequence, array interface (non-abstract) interface (abstract) Java Type class array constant (not within an interface) public interface constant (within an interface) exception Any type declarations nested within interfaces typedef pseudo objects readonly attribute readwrite attribute operation signature interface and an operations interface, helper class, holder class signature interface, helper class, holder class fields in the Java signature interface for nonabstract, or the sole Java interface for abstract class org.omg.corba.any "scoped" package helper classes pseudo interface accessor method accessor and modifer methods method 59

60 4.2 Exemple de programme en Java avec l utilisation de CORBA Programme Programme Hello World en Java avec CORBA Fichier: Hello.idl // to create the stubs and other files use the following command: // idlj -fall Hello.idl module HelloWorld { interface Interface_Hello { }; string get_msg(); }; 60

61 4.2 Exemple de programme en Java avec l utilisation de CORBA Fichier: Hello_service.java package corba.sample_a; //Implementation the service import HelloWorld.*; import java.util.*; public class Hello_service extends Interface_HelloPOA { private Calendar cal; public Hello_service() { cal = Calendar.getInstance(); } 61

62 4.2 Exemple de programme en Java avec l utilisation de CORBA Fichier: Hello_service.java public String get_msg() { String msg="hello world! my time is: " + cal.get(cal.hour_of_day) + ":" + cal.get(cal.minute)+":"+cal.get(cal.second)+":«+ cal.get(cal.millisecond); System.out.println("Server>server is returning the following message to client:"+msg); } } return msg; 62

63 4.2 Exemple de programme en Java avec l utilisation de CORBA Fichier: Server_hello.java *** System.out.println("Server>creating and initializing the ORB"); ORB orb = ORB.init(args, null); //or ORB orb = ORB.init(args, properties); System.out.println("Server>getting reference to rootpoa"); POA rootpoa = POAHelper.narrow(orb.resolve_initial_references("RootPOA")); System.out.println("Server>activating the POA Manager"); rootpoa.the_poamanager().activate(); // System.out.println("Server>Creating the servant"); Hello_service hello_service = new Hello_service(); // System.out.println("Server>obtain the reference from the servant"); org.omg.corba.object service_ref = rootpoa.servant_to_reference(hello_service); Interface_Hello service_href= Interface_HelloHelper.narrow(service_ref); 63

64 Fichier: Server_hello.java 4.2 Exemple de programme en Java avec l utilisation de CORBA // System.out.println("Server>getting the root naming context"); org.omg.corba.object objref = orb.resolve_initial_references("nameservice"); // System.out.println("Server>using NamingContextExt to provides interoperability"); NamingContextExt ncref = NamingContextExtHelper.narrow(objRef); // System.out.println("Server>binding the object reference in naming with name "+name_service); NameComponent nc = new NameComponent(name_service, ""); NameComponent path[] = {nc}; ncref.rebind(path, service_href); *** 64

65 4.2 Exemple de programme en Java avec l utilisation de CORBA Fichier: Client_hello.java *** String name_service="hello_server"; // System.out.println("Client>Creating and initializing the ORB"); ORB orb = ORB.init(args, null); //or ORB orb = ORB.init(args, properties); System.out.println("Client>getting the root naming context"); org.omg.corba.object objref = orb.resolve_initial_references("nameservice"); // it uses NamingConetExt Interoperable Naming Service NamingContextExt ncref = NamingContextExtHelper.narrow(objRef); // System.out.println("Client>Resolving the object reference in naming ["+name_service+"]"); NameComponent nc = new NameComponent(name_service, ""); NameComponent path[] = {nc}; // Interface_Hello hello= Interface_HelloHelper.narrow(ncRef.resolve(path)); 65

66 4.2 Exemple de programme en Java avec l utilisation de CORBA Fichier: Client_hello.java System.out.println("Client>calling the Hello service..."); String msg_received = hello.get_msg(); // System.out.println("Client>server returned the following message: "+msg_received); *** 66

67 4.2 Exemple de programme en Java avec l utilisation de CORBA L exécution Exécution de orbd : C:\Prog_CORBA\POA>orbd -ORBInitialPort 4000 Exécution de Server_hello java -cp c:\prog_corba\poa corba.sample_a.server_hello - ORBInitialPort 4000 Server>starting server... Server>creating and initializing the ORB Server>getting reference to rootpoa Server>activating the POA Manager Server>Creating the servant Server>obtain the reference from the servant Server>getting the root naming context Server>using NamingContextExt to provides interoperability Server>binding the object reference in naming with name Hello_server Server>Server was started... Server>enter with quit command to shutdown the server... Server>server is returning the following message to client: Hello world! my time is: 19:16:52:534 *** 67

68 L exécution 4.2 Exemple de programme en Java avec l utilisation de CORBA Exécution de Client_hello java -cp c:\prog_corba\poa corba.sample_a.client_hello -ORBInitialPort 4000 Client>Creating and initializing the ORB Client>getting the root naming context Client>Resolving the object reference in naming [Hello_server] Client>calling the Hello service... Client>server returned the following message: Hello world! my time is: 19:16:52:534 68

69 CORBA C et CORBA (ORBit2) 69

70 5. C et CORBA (ORBit2) ORBit2 est une révision de ORBit. ORBit2 a les avantages suivants par rapport à ORBit: il utilise CORBA 2.4 ; il travaille avec linc, qui permet l utilisation de plusieurs protocoles de transport ; il utilise l URL pour trouver un IOR, i.e., il permet trouver un IOR via HTTP. il a été complètement réécrit pour être plus optimisé et fiable. 70

71 5. C et CORBA (ORBit2) L API de l ORBit est organisé en plusieurs fichiers d entête (*.h) ; les plus importants sont : <include>/orbit/orbit.h <include>/orbitservices/cosnaming.h <include>/orbitservices/cosnaming_impl.h 71

72 5. C et CORBA (ORBit2) Les structures et les pointeurs les plus importants sont : PortableServer_POA; CosNaming_NamingContext; CORBA_ORB; CosNaming_NameComponent; CosNaming_Name; CORBA_Environment est une structure pour récupérer les messages d erreur. Il y a trois variables : CORBA_char *_id spécifique au type d erreur (minor) ; CORBA_unsigned_long _major identifie le type d erreur (major) ; CORBA_any _any est un type any de CORBA pour recevoir un type de donnée valide en CORBA ; 72

73 1 IDL (fichier *.idl) 5. C et CORBA (ORBit2) 2 Pré-compilateur IDL Stub **-stubs.c **.h **- common.c **-skelimpl.c 5 Skeleton **-skels.c utilise #include <?> #include <?> utilise utilise 3 Implémentation du client (**-client.c) 6 Implémentation du serveur (**-server.c) 4 compilation 7 compilation (exécutable) Programme client (exécutable) Programme serveur Fichier d entrée Fichier de sortie Implémentation référence héritage fichier *.c compilation fichier *.exe Figure 9 Étapes de la création d un programme avec CORBA (POA) en ORBit2 73

74 5.1 La correspondance entre les types de données en IDL-CORBA et C Tableau 5 La transcription de IDL vers C IDL Type C Type module it uses the name of modules, interfaces and operations to create the scope For example: //IDL module Test{ interface A{ void op1(in boolean flag); } } //C typedef CORBA_Object Test_A; void Test_A_op1( Test_A object, CORBA_boolean flag, CORBA_Environment *ev); boolean char, wchar octet CORBA_boolean CORBA_char, CORBA_wchar CORBA_octet string, wstring CORBA_char *, CORBA_wchar * short, unsigned short CORBA_short, CORBA_unsigned_short 74

75 5.1 La correspondance entre les types de données en IDL-CORBA et C Tableau 5 La transcription de IDL vers C (cont.) IDL Type long, unsigned long long long, unsigned long long float double, long double C Type CORBA_long, CORBA_unsigned_long CORBA_long_long, CORBA_unsigned_long_long CORBA_float CORBA_double, CORBA_long_double fixed voir la bibliographie [] struct union enum sequence C structs (IDL structs are directly mapped onto C structs) C structs Unsigned integer type capable of representing 2 32 enumerations a specialized C structure with information : maximum length ; length ; pointer for the specified type //IDL Typedef sequence<float,15> vec ; //C typedef struct{ CORBA_unsigned_long _maximum ; CORBA_unsigned_long _length ; CORBA_float *_buffer ; } vec ; 75

76 5.1 La correspondance entre les types de données en IDL-CORBA et C Tableau 5 La transcription de IDL vers C (cont.) IDL Type array C Type array C (IDL arrays are directly mapped onto C arrays) //IDL typedef long array_a[5][7] ; //C Typedef CORBA_long array_a[5][7] ; Typedef CORBA_long array_a_slice[7] ; interface constant In C, the concept of interface is not existent, then it is used an artifice // IDL interface example1{ long op1(in long arg1) ; } ; //C typedef CORBA_Object example1 ; extern CORBA_long example1_op1( example1 o, CORBA_long arg1, CORBA_Environment *ev ) ; It is created using #define //IDL const wstring ws= Hello World //C #define ws Hello World 76

77 5.1 La correspondance entre les types de données en IDL-CORBA et C Tableau 5 La transcription de IDL vers C (cont.) IDL Type exception any C Type C struct and a typedef typedef struct CORBA_any { CORBA_TypeCode _type ; void *_value ; } CORBA_any ; type declarations nested within interfaces typedef C typedef pseudo objects voir la reference [OMG 99]. readonly attribute readwrite attribute operation acessor functions acessor and modifier functions C functions 77

78 5.2 Exemple de programme en C avec l utilisation de CORBA (ORBit2) Programme Programme Hello World en C avec CORBA Fichier: Hello.idl (le même fichier que de l exemple 4.2.1) // to create the stubs and other files use the following command: // xxxxx module HelloWorld { interface Interface_Hello { string get_msg(); }; }; 78

79 5.2 Exemple de programme en C avec l utilisation de CORBA (ORBit2) Fichier: Hello-skelimpl.c **** static CORBA_string impl_helloworld_interface_hello_get_msg( impl_poa_helloworld_interface_hello * servant, CORBA_Environment * ev) { CORBA_string retval= CORBA_string_alloc(512); /* insert method code here */ strcpy(retval,"hello World! I am Linux running this service written in C using ORBIT2..."); g_print("\nserver>server is returning: %s",retval); /* end */ return retval; } 79

80 5.2 Exemple de programme en C avec l utilisation de CORBA (ORBit2) Fichier: hello-server_ns.c *** PortableServer_POA poa; HelloWorld_Interface_Hello servant = CORBA_OBJECT_NIL; CosNaming_NamingContext ns =CORBA_OBJECT_NIL; CORBA_ORB orb=corba_object_nil; CORBA_char name_service[]="hello_server"; CosNaming_NameComponent path[1]={name_service,""}; CosNaming_Name name={1,1,path,corba_false}; CORBA_Environment ev; // g_print("\nserver>starting server..."); g_print("\nserver>creating and initializing the ORB"); CORBA_exception_init(&ev); abort_if_exception(&ev, "CORBA_exception_init failed"); // orb=corba_orb_init(&argc,argv,"orbit-local-orb",&ev); abort_if_exception(&ev, "CORBA_ORB_init failed"); // g_print("\nserver>getting reference to RootPOA"); poa= (PortableServer_POA) CORBA_ORB_resolve_initial_references(orb,"RootPOA",&ev); abort_if_exception(&ev, "CORBA_ORB_resolve_initial 'RootPOA' failed"); 80

CORBA avec OpenORB. Samir Torki et Patrice Torguet

CORBA avec OpenORB. Samir Torki et Patrice Torguet CORBA avec OpenORB Samir Torki et Patrice Torguet 1 Présentation de CORBA CORBA (Common Object Request Broker Architecture) est un standard décrivant une architecture pour la mise en place d objets distribués.

Plus en détail

Chapitre 5 CORBA (Common Object Request Broker Architecture)

Chapitre 5 CORBA (Common Object Request Broker Architecture) DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS RÉPARTIES CORBA (Common Object Request Broker Architecture) Amen Ben Hadj Ali amenbha@hotmail.com ISI-L3SIL 2011-2012 Plan 2 Architecture CORBA Le langage IDL CORBA en Java

Plus en détail

Intergiciels pour la répartition CORBA : Common Object Request Broker. Patrice Torguet torguet@irit.fr Université Paul Sabatier

Intergiciels pour la répartition CORBA : Common Object Request Broker. Patrice Torguet torguet@irit.fr Université Paul Sabatier Intergiciels pour la répartition CORBA : Common Object Request Broker Patrice Torguet torguet@irit.fr Université Paul Sabatier Plan du cours 2 Introduction à CORBA Architecture de l ORB Implémentation

Plus en détail

Introduction à CORBA

Introduction à CORBA Introduction à CORBA Plan Introduction Architecture Services Développement d'une application Interface Definition Language (IDL) Exemple "Hello World!" 2 Bibliographie http://www.omg.org/ http://www.corba.org/

Plus en détail

Principes. 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3. 3 Programmation en CORBA. Programmation en Corba. Stéphane Vialle

Principes. 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3. 3 Programmation en CORBA. Programmation en Corba. Stéphane Vialle 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3. 3 Programmation en CORBA Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle 1 Principes 2 Architecture 3 4 Aperçu d utilisation

Plus en détail

Corba avec Java et C++ 2004 Jean Marc Vanel Transiciel Sogeti

Corba avec Java et C++ 2004 Jean Marc Vanel Transiciel Sogeti Corba avec Java et C++ 2004 Jean Marc Vanel Transiciel Sogeti 1 1 Contenu et déroulement 2 Plan Partie 1: survol vision Corba mise en oeuvre de Corba liaison et transport dans Corba services «communs»

Plus en détail

Objets répartis - Partie 2 CORBA

Objets répartis - Partie 2 CORBA Objets répartis - Partie 2 CORBA 1 Merci à Jean-Marc Geib, Christophe Gransart, Philippe Merle Corba, des concepts à la pratique InterEditions CorbaScript (Christophe Gransart, Philippe Merle) http://corbaweb.lifl.fr

Plus en détail

1.! Caractéristiques. 2.! Le langage IDL. 3.! Projection vers Java. 4.! Développement Java. 5.! Architecture. 6.! Services

1.! Caractéristiques. 2.! Le langage IDL. 3.! Projection vers Java. 4.! Développement Java. 5.! Architecture. 6.! Services SRCS : Systèmes Répartis / Introduction à CORBA Introduction à CORBA Gaël Thomas gael.thomas@lip6.fr (basé sur un cours de Lionel Seinturier) Université Pierre et Marie Curie Master Informatique M1 Spécialité

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties Chapître 4 - CORBA et les objets distribués Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com http://litis.univ-lehavre.fr/

Plus en détail

Programmation répartie: Objet distribué. CORBA (Common Object Request Broker Architectur)

Programmation répartie: Objet distribué. CORBA (Common Object Request Broker Architectur) Programmation répartie: Objet distribué CORBA (Common Object Request Broker Architectur) Plan du cours Introduction définitions problématiques architectures de distribution Distribution intra-applications

Plus en détail

Composants Logiciels. Le modèle de composant de CORBA. Plan

Composants Logiciels. Le modèle de composant de CORBA. Plan Composants Logiciels Christian Pérez Le modèle de composant de CORBA Année 2010-11 1 Plan Un rapide tour d horizon de CORBA 2 Introduction au modèle de composant de CORBA Définition de composants CORBA

Plus en détail

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI JAVA, CORBA et RMI objectif : développer des applications client/serveur incluant des objets répartis Java / CORBA : client/serveur hétérogènes Java / RMI : client/serveur homogènes plan : l architecture

Plus en détail

CORBA : principes et mécanismes

CORBA : principes et mécanismes CORBA : principes et mécanismes Développement d applications distribuées (par Z. Mammeri UPS) 1. Objectifs et principes de base de CORBA 1.1. CORBA : bus pour l interopérabilité CORBA (Common Object Request

Plus en détail

Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25

Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25 Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25 Les Remote Procedure Calls

Plus en détail

Programmer en JAVA. par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr)

Programmer en JAVA. par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr) Programmer en JAVA par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr) Plan 1. Présentation de Java 2. Les bases du langage 3. Concepts avancés 4. Documentation 5. Index des mots-clés 6. Les erreurs fréquentes

Plus en détail

Présentation de l architecture CORBA

Présentation de l architecture CORBA Présentation de l architecture CORBA Common Object Request Broker Architecture Yves LALOUM Conseil Audit de Systèmes d information CISA ylaloum@advisehr.com 29/04/2003 1 1.Introduction Depuis 1989, une

Plus en détail

Construction d Applications Réparties avec CORBA

Construction d Applications Réparties avec CORBA Construction d Applications Réparties avec CORBA Serge Midonnet (serge.midonnet@univ-paris-est.fr) Février 2013 Outline Outline Introduction et Modèle Corba Objectifs du cours Objectifs Corba Domaines

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 34 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 7 - CORBA/Partie 1 Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon

Plus en détail

Java RMI. Arnaud Labourel Courriel: arnaud.labourel@lif.univ-mrs.fr. Université de Provence. 8 mars 2011

Java RMI. Arnaud Labourel Courriel: arnaud.labourel@lif.univ-mrs.fr. Université de Provence. 8 mars 2011 Java RMI Arnaud Labourel Courriel: arnaud.labourel@lif.univ-mrs.fr Université de Provence 8 mars 2011 Arnaud Labourel (Université de Provence) Java RMI 8 mars 2011 1 / 58 Web services Services par le réseau

Plus en détail

Introduction. Réalisation d'une application répartie (fournissant un ou plusieurs services)

Introduction. Réalisation d'une application répartie (fournissant un ou plusieurs services) Intergiciels Introduction Réalisation d'une application répartie (fournissant un ou plusieurs services) Bas niveau : Sockets Haut niveau : Intergiciels (Middleware) Appel de procédure à distance (RPC),

Plus en détail

Langage et Concepts de ProgrammationOrientée-Objet 1 / 40

Langage et Concepts de ProgrammationOrientée-Objet 1 / 40 Déroulement du cours Introduction Concepts Java Remarques Langage et Concepts de Programmation Orientée-Objet Gauthier Picard École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Étienne gauthier.picard@emse.fr

Plus en détail

as Architecture des Systèmes d Information

as Architecture des Systèmes d Information Plan Plan Programmation - Introduction - Nicolas Malandain March 14, 2005 Introduction à Java 1 Introduction Présentation Caractéristiques Le langage Java 2 Types et Variables Types simples Types complexes

Plus en détail

CORBA. (Common Request Broker Architecture)

CORBA. (Common Request Broker Architecture) CORBA (Common Request Broker Architecture) Projet MIAGe Toulouse Groupe 2 1 CORBA, introduction (1/4) Les systèmes répartis permettent de créer des applications basées sur des composants auto-gérables,

Plus en détail

Cours 9 : Servlet, JSP, corba

Cours 9 : Servlet, JSP, corba Cours 9 - PC2R - UPMC - 2009/2010 p. 1/40 Cours 9 : Servlet, JSP, corba chargement dynamique (cours 7) Applet (cours 4) Servlet JSP Corba Cours 9 - PC2R - UPMC - 2009/2010 p. 2/40 servlet du coté serveur:

Plus en détail

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3.

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3. 1. Structure d un programme C Un programme est un ensemble de fonctions. La fonction "main" constitue le point d entrée pour l exécution. Un exemple simple : #include int main() { printf ( this

Plus en détail

Plan du cours. Historique du langage http://www.oracle.com/technetwork/java/index.html. Nouveautés de Java 7

Plan du cours. Historique du langage http://www.oracle.com/technetwork/java/index.html. Nouveautés de Java 7 Université Lumière Lyon 2 Faculté de Sciences Economiques et Gestion KHARKIV National University of Economic Introduction au Langage Java Master Informatique 1 ère année Julien Velcin http://mediamining.univ-lyon2.fr/velcin

Plus en détail

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com RPC Remote Procedure Call Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com Objectifs Le rôle de RPC comme middleware Positionner RPC dans le modèle OSI Développement d application

Plus en détail

Le standard CORBA. Frank Singhoff Bureau C-202 Université de Brest, France Lab-STICC/UMR 3192 singhoff@univ-brest.fr

Le standard CORBA. Frank Singhoff Bureau C-202 Université de Brest, France Lab-STICC/UMR 3192 singhoff@univ-brest.fr Le standard CORBA Frank Singhoff Bureau C-202 Université de Brest, France Lab-STICC/UMR 3192 singhoff@univ-brest.fr UE systèmes à objets répartis, Université de Brest Page 1/99 Introduction CORBA a est

Plus en détail

Alfstore workflow framework Spécification technique

Alfstore workflow framework Spécification technique Alfstore workflow framework Spécification technique Version 0.91 (2012-08-03) www.alfstore.com Email: info@alfstore.com Alfstore workflow framework 2012-10-28 1/28 Historique des versions Version Date

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 46 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 2 - Les appels de procédure distants (Partie 1) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe

Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe Cours1 Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe POO 1 Programmation Orientée Objet Un ensemble d objet qui communiquent Pourquoi POO Conception abstraction sur les types

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. Evolution des Systèmes d Information

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. Evolution des Systèmes d Information SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 Evolution des Systèmes d Information 2 Qu est ce qu une application répartie? Il s agit d une application découpée en plusieurs unités Chaque unité peut être placée

Plus en détail

Une introduction à Java

Une introduction à Java Une introduction à Java IFT 287 (Semaine 1) UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE 1 Java - Historique Développé par Sun Microsystems en 1994 Inventeur James Gosling (canadien!) Objectif langage sûr (fortement typé)

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES SERVICES DE RECHERCHE SUR PROPRIETES

ETUDE COMPARATIVE DES SERVICES DE RECHERCHE SUR PROPRIETES ETUDE COMPARATIVE DES SERVICES DE RECHERCHE SUR PROPRIETES Dhouha Ayed, Chantal Taconet et Guy Bernard GET / INT, CNRS Samovar 9 rue Charles Fourier, 91011 Évry, France {Dhouha.Ayed, Chantal.Taconet, Guy.Bernard}@int-evry.fr

Plus en détail

Le Distributed Computing Environment de OSF

Le Distributed Computing Environment de OSF 1 sur 6 Le Distributed Computing Environment de OSF Définition L'architecture de DCE L'organisation en cellules Comment former une cellule Les RPC sous DCE Le "stub" client Le RPCRuntime Le "stub" serveur

Plus en détail

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable INTRODUCTION A JAVA JAVA est un langage orienté-objet pur. Il ressemble beaucoup à C++ au niveau de la syntaxe. En revanche, ces deux langages sont très différents dans leur structure (organisation du

Plus en détail

Introduction au langage C

Introduction au langage C Introduction au langage C Cours 1: Opérations de base et premier programme Alexis Lechervy Alexis Lechervy (UNICAEN) Introduction au langage C 1 / 23 Les premiers pas Sommaire 1 Les premiers pas 2 Les

Plus en détail

Introduction à Java. Matthieu Herrb CNRS-LAAS. Mars 2014. http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf

Introduction à Java. Matthieu Herrb CNRS-LAAS. Mars 2014. http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf Introduction à Java Matthieu Herrb CNRS-LAAS http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf Mars 2014 Plan 1 Concepts 2 Éléments du langage 3 Classes et objets 4 Packages 2/28 Histoire et motivations

Plus en détail

Programmation en Java IUT GEII (MC-II1) 1

Programmation en Java IUT GEII (MC-II1) 1 Programmation en Java IUT GEII (MC-II1) 1 Christophe BLANC - Paul CHECCHIN IUT Montluçon Université Blaise Pascal Novembre 2009 Christophe BLANC - Paul CHECCHIN Programmation en Java IUT GEII (MC-II1)

Plus en détail

NCTS INFORMATION QUANT AUX NOUVEAUTES POUR 2010

NCTS INFORMATION QUANT AUX NOUVEAUTES POUR 2010 NCTS INFORMATION QUANT AUX NOUVEAUTES POUR 2010 Sur pied des nouveaux articles 365, paragraphe 4 (NCTS) et 455bis, paragraphe 4 (NCTS-TIR) du Code Communautaire d'application 1, le principal obligé doit

Plus en détail

Remote Method Invocation (RMI)

Remote Method Invocation (RMI) Remote Method Invocation (RMI) TP Réseau Université Paul Sabatier Master Informatique 1 ère Année Année 2006/2007 Plan Objectifs et Inconvénients de RMI Fonctionnement Définitions Architecture et principe

Plus en détail

Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008

Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008 Introduction Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008 Forms 10g permet l utilisation du JAVA côté client et côté application

Plus en détail

Programmation par RPC et Java-RMI :

Programmation par RPC et Java-RMI : 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3.2 et JavaRMI Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Support de cours élaboré avec l aide de l équipe pédagogique du

Plus en détail

Institut Supérieur de Gestion. Cours pour 3 ème LFIG. Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki

Institut Supérieur de Gestion. Cours pour 3 ème LFIG. Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki Institut Supérieur de Gestion Cours pour 3 ème LFIG Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki 1 Java EE - Objectifs Faciliter le développement de nouvelles applications à base de composants

Plus en détail

Réalisation d un serveur CTI-CSTA sur TCP/IP

Réalisation d un serveur CTI-CSTA sur TCP/IP Alcôve http://www.alcove.fr 1/28 Réalisation d un serveur CTI-CSTA sur TCP/IP Julien Gaulmin Cette présentation est librement diffusable sous les termes de la GNU Free Documentation

Plus en détail

Architecture. Architecture CORBA. Architecture. Architecture. Object Request Broker (ORB) CORBA. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

Architecture. Architecture CORBA. Architecture. Architecture. Object Request Broker (ORB) CORBA. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr 02/03/04 Défini par l'object Management Group () www.omg.org - organisme de standardisation international depuis 1989 - groupe

Plus en détail

Lambda! Rémi Forax Univ Paris-Est Marne-la-Vallée

Lambda! Rémi Forax Univ Paris-Est Marne-la-Vallée Lambda! Rémi Forax Univ Paris-Est Marne-la-Vallée forax at univ-mlv dot fr - ParisJUG Java.next() - Mars 2012 What Else? Lambda == Inner class? Java a des lambdas depuis la version 1.1 Exemple utilisant

Plus en détail

Remote Method Invocation Les classes implémentant Serializable

Remote Method Invocation Les classes implémentant Serializable Parallélisme Architecture Eric Goubault Commissariat à l Energie Atomique Saclay Classe qui implémente la méthode distante (serveur): - dont les méthodes renvoient un objet serializable - ou plus généralement

Plus en détail

Intergiciel - concepts de base

Intergiciel - concepts de base Intergiciel - concepts de base Ada Diaconescu, Laurent Pautet & Bertrand Dupouy ada.diaconescu _at_ telecom-paristech.fr Rappel : système réparti Système constitué de multiples ressources informatiques

Plus en détail

Remote Method Invocation en Java (RMI)

Remote Method Invocation en Java (RMI) Remote Method Invocation en Java (RMI) Modélisation et construction des applications réparties (Module M-4102C) J. Christian Attiogbé Fevrier 2015 J. Christian Attiogbé (Fevrier 2015) Remote Method Invocation

Plus en détail

Java c est quoi? Java pourquoi?

Java c est quoi? Java pourquoi? Grandes lignes du cours Cours JAVA : Le bases du langage Java. Version 3.02 Julien Sopena 1 1 julien.sopena@lip6.fr Équipe REGAL - INRIA Rocquencourt LIP6 - Université Pierre et Marie Curie Licence professionnelle

Plus en détail

JADE : Java Agent DEvelopment framework. Laboratoire IBISC & Départ. GEII Université & IUT d Evry nadia.abchiche@ibisc.univ-evry.

JADE : Java Agent DEvelopment framework. Laboratoire IBISC & Départ. GEII Université & IUT d Evry nadia.abchiche@ibisc.univ-evry. : Java Agent DEvelopment framework Laboratoire IBISC & Départ. GEII Université & IUT d Evry nadia.abchiche@ibisc.univ-evry.fr Introduction à la plateforme JADE 1) Modèle d agent 2) Services 3) Norme FIPA

Plus en détail

Introduction aux «Services Web»

Introduction aux «Services Web» Introduction aux «Services Web» Sana Sellami sana.sellami@univ-amu.fr 2014-2015 Modalité de contrôle de connaissances Note de contrôle de continu Note projet Evaluation du projet la semaine du 17 novembre

Plus en détail

Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction

Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction Sécurité en ingénierie du Logiciel Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction Alexandre Dulaunoy adulau@foo.be Sécurité en ingénierie du Logiciel p.1/21 Agenda (partie 1) 1/2 Introduction Services

Plus en détail

Programmation d applications distribuées

Programmation d applications distribuées Programmation d applications distribuées François Charoy Université Henri Poincaré 8 octobre 2007 Première partie I Développement d applications distribuées Objectifs du cours Comprendre ce qu est une

Plus en détail

Langage Java. Classe de première SI

Langage Java. Classe de première SI Langage Java Table des matières 1. Premiers pas...2 1.1. Introduction...2 1.2. Mon premier programme...2 1.3. Les commentaires...2 2. Les variables et les opérateurs...2 3. La classe Scanner...3 4. Les

Plus en détail

Etude de cas PLM. Patrice TORGUET IRIT Université Paul Sabatier

Etude de cas PLM. Patrice TORGUET IRIT Université Paul Sabatier Etude de cas PLM Patrice TORGUET IRIT Université Paul Sabatier Plan Exemple PLM Répartition avec Sockets Répartition avec RMI Répartition avec CORBA Répartition avec JMS Répartition avec Java EE Améliorations

Plus en détail

OS Réseaux et Programmation Système - C5

OS Réseaux et Programmation Système - C5 OS Réseaux et Programmation Système - C5 Rabie Ben Atitallah rabie.benatitallah@univ-valenciennes.fr RPC - XDR Rappel RPC: Remote Procedure Call Besoin d un environnement de haut niveau pour le développement

Plus en détail

1. QCM (40 points) (1h)

1. QCM (40 points) (1h) Examen 1ère session 2012-2013 page 1 NSY 102 - AISL IPST-CNAM Intranet et Designs patterns NSY 102 Vendredi 26 Avril 2013 Durée : 3 heures Enseignants : LAFORGUE Jacques 1. QCM (40 points) (1h) Mode d'emploi

Plus en détail

TP1 : Initiation à Java et Eclipse

TP1 : Initiation à Java et Eclipse TP1 : Initiation à Java et Eclipse 1 TP1 : Initiation à Java et Eclipse Systèmes d Exploitation Avancés I. Objectifs du TP Ce TP est une introduction au langage Java. Il vous permettra de comprendre les

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 6 : JDBC : ou comment lier ORACLE avec Java 1ère partie Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Introduction 2 les étapes de la connexion

Plus en détail

Cours de Programmation Orientée Objet

Cours de Programmation Orientée Objet Contrat et application à la librairie standard JAVA mailto:marc.champesme@lipn.univ-paris13.fr 6 février 2011 1 Qu est ce qu une classe? Un exemple en JAVA Résumé Expression du contrat Par des commentaires

Plus en détail

M2 FMIN305 - Novembre 2010 CORBA

M2 FMIN305 - Novembre 2010 CORBA FMIN05 - Novembre 0 Ce TD est très largement inspiré de ceux de Gilles Roussel. Vous trouverez beaucoup de choses intéressantes ici : http://www-igm.univ-mlv.fr/ roussel. 1 Horloge distante On souhaite

Plus en détail

Cours intensif Java. 1er cours: de C à Java. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr

Cours intensif Java. 1er cours: de C à Java. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr . Cours intensif Java 1er cours: de C à Java Septembre 2009 Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7 Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr LANGAGES DE PROGRAMMATION Pour exécuter un algorithme sur un ordinateur il faut le

Plus en détail

Extension SSO Java. Cette note technique décrit la configuration et la mise en œuvre du filtre de custom SSO Java.

Extension SSO Java. Cette note technique décrit la configuration et la mise en œuvre du filtre de custom SSO Java. Note technique W4 Engine Extension SSO Java Cette note technique décrit la configuration et la mise en œuvre du filtre de custom SSO Java. 1 Présentation 3 2 Custom SSO Java 4 3 Bilan 10 Sommaire Référence

Plus en détail

Auto-évaluation Programmation en Java

Auto-évaluation Programmation en Java Auto-évaluation Programmation en Java Document: f0883test.fm 22/01/2013 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION PROGRAMMATION EN

Plus en détail

Quelques patterns pour la persistance des objets avec DAO DAO. Principe de base. Utilité des DTOs. Le modèle de conception DTO (Data Transfer Object)

Quelques patterns pour la persistance des objets avec DAO DAO. Principe de base. Utilité des DTOs. Le modèle de conception DTO (Data Transfer Object) Quelques patterns pour la persistance des objets avec DAO Ce cours présente des modèles de conception utilisés pour effectuer la persistance des objets Université de Nice Sophia-Antipolis Version 1.4 30/8/07

Plus en détail

Patrons de Conception (Design Patterns)

Patrons de Conception (Design Patterns) Patrons de Conception (Design Patterns) Introduction 1 Motivation Il est difficile de développer des logiciels efficaces, robustes, extensibles et réutilisables Il est essentiel de comprendre les techniques

Plus en détail

Software Engineering and Middleware A Roadmap

Software Engineering and Middleware A Roadmap Software Engineering and Middleware A Roadmap Ecrit par: Dr. Wolfgang Emmerich Présenté par : Mustapha Boushaba Cours : IFT6251 Wolfgang Emmerich Enseignant à University College London: Distributed Systems

Plus en détail

Java et les bases de données

Java et les bases de données Michel Bonjour http://cuiwww.unige.ch/~bonjour CENTRE UNIVERSITAIRE D INFORMATIQUE UNIVERSITE DE GENEVE Plan Introduction JDBC: API SQL pour Java - JDBC, Java, ODBC, SQL - Architecture, interfaces, exemples

Plus en détail

Calcul Parallèle. Cours 5 - JAVA RMI

Calcul Parallèle. Cours 5 - JAVA RMI Calcul Parallèle Cours 5 - JAVA RMI Eric Goubault Commissariat à l Energie Atomique & Chaire Ecole Polytechnique/Thalès Saclay Le 28 février 2012 Eric Goubault 1 28 février 2012 Remote Method Invocation

Plus en détail

Présentation de l architecture COM Compinent Object Model DCOM/ACTIVEX

Présentation de l architecture COM Compinent Object Model DCOM/ACTIVEX Présentation de l architecture COM Compinent Object Model DCOM/ACTIVEX Yves LALOUM Conseil Audit de Systèmes d information CISA ylaloum@advisehr.com 29/04/2003 1 1.Introduction Les services de composant

Plus en détail

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C#

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# CHAPITRE 1 Introduction aux web services Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# NetBeans JavaScript Eclipse Objective C Xcode PHP HTML Objectifs du chapitre : Ce

Plus en détail

Projet de programmation (IK3) : TP n 1 Correction

Projet de programmation (IK3) : TP n 1 Correction Projet de programmation (IK3) : TP n 1 Correction Semaine du 20 septembre 2010 1 Entrées/sorties, types de bases et structures de contrôle Tests et types de bases Tests et types de bases (entiers) public

Plus en détail

PROGRAMMATION PAR OBJETS

PROGRAMMATION PAR OBJETS PROGRAMMATION PAR OBJETS Java Environnement et constructions spécifiques Walter Rudametkin Maître de Conférences Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr B. Carré Polytech Lille 2 Java (Sun 1995)

Plus en détail

Le langage PHP. Walid Belkhir Université de Provence belkhir@cmi.univ-mrs.fr http://www.lif.univ-mrs.fr/ belkhir/

Le langage PHP. Walid Belkhir Université de Provence belkhir@cmi.univ-mrs.fr http://www.lif.univ-mrs.fr/ belkhir/ Le langage PHP Walid Belkhir Université de Provence belkhir@cmi.univ-mrs.fr http://www.lif.univ-mrs.fr/ belkhir/ 1 / 38 Plan 1 Introduction au langage PHP 2 2 / 38 Qu est ce que PHP? langage interprété

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE JAVA

INITIATION AU LANGAGE JAVA INITIATION AU LANGAGE JAVA I. Présentation 1.1 Historique : Au début des années 90, Sun travaillait sur un projet visant à concevoir des logiciels simples et performants exécutés dans des PDA (Personnal

Plus en détail

Tableaux (introduction) et types de base

Tableaux (introduction) et types de base Tableaux (introduction) et types de base A. Motivation..................................................... 4 B. Les tableaux.................................................... 5 C. Construction des tableaux.......................................

Plus en détail

Cours Master Recherche RI 7 Extraction et Intégration d'information du Web «Services Web»

Cours Master Recherche RI 7 Extraction et Intégration d'information du Web «Services Web» Cours Master Recherche RI 7 Extraction et Intégration d'information du Web «Services Web» Sana Sellami sana.sellami@lsis.org 2014-2015 Plan Partie 1: Introduction aux Services Web (SW) Partie 2: Vers une

Plus en détail

Systèmes répartis. Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine. Systèmes répartis p.1/49

Systèmes répartis. Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine. Systèmes répartis p.1/49 Systèmes répartis Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine Systèmes répartis p.1/49 Systèmes répartis Définition très large : un système réparti est système informatique

Plus en détail

Java Licence Professionnelle CISII, 2009-10

Java Licence Professionnelle CISII, 2009-10 Java Licence Professionnelle CISII, 2009-10 Cours 4 : Programmation structurée (c) http://www.loria.fr/~tabbone/cours.html 1 Principe - Les méthodes sont structurées en blocs par les structures de la programmation

Plus en détail

RMI le langage Java XII-1 JMF

RMI le langage Java XII-1 JMF Remote Method Invocation (RMI) XII-1 Introduction RMI est un ensemble de classes permettant de manipuler des objets sur des machines distantes (objets distants) de manière similaire aux objets sur la machine

Plus en détail

Rappels. Génie logiciel. Implemented tactics. Oldest architecture: Batch-Sequential

Rappels. Génie logiciel. Implemented tactics. Oldest architecture: Batch-Sequential Rappels Génie logiciel Philippe Dugerdil Composants, packages Couches & dépendances Principes de structuration Réutilisation / responsabilité Réutilisation & composants 09.12.2010 Oldest architecture:

Plus en détail

Dis papa, c est quoi un bus logiciel réparti?

Dis papa, c est quoi un bus logiciel réparti? Dis papa, c est quoi un bus logiciel réparti? Raphael.Marvie@lifl.fr LIFL IRCICA Equipe GOAL Octobre 2006 10. Des sockets aux bus logiciels répartis 1 0. Une application répartie 2 Objectif Découvrir la

Plus en détail

Initiation à JAVA et à la programmation objet. raphael.bolze@ens-lyon.fr

Initiation à JAVA et à la programmation objet. raphael.bolze@ens-lyon.fr Initiation à JAVA et à la programmation objet raphael.bolze@ens-lyon.fr O b j e c t i f s Découvrir un langage de programmation objet. Découvrir l'environnement java Découvrir les concepts de la programmation

Plus en détail

Génie Logiciel avec Ada. 4 février 2013

Génie Logiciel avec Ada. 4 février 2013 Génie Logiciel 4 février 2013 Plan I. Généralités II. Structures linéaires III. Exceptions IV. Structures arborescentes V. Dictionnaires I. Principes II. Notions propres à la POO I. Principes Chapitre

Plus en détail

Web Tier : déploiement de servlets

Web Tier : déploiement de servlets Web Tier : déploiement de servlets 1 / 35 Plan 1 Introduction 2 Servlet : Principe de fonctionnement 3 Création et développement sur un serveur JEE 4 Quelques méthodes de l API des servlets 5 Utilisation

Plus en détail

Introduction à CORBA

Introduction à CORBA Introduction à CORBA Georges Linares IUP GMI Master Université d'avignon et des Pays de Vaucluse Georges Linares Architecture Internet : CORBA UAPV 1 Georges Linares Architecture Internet : CORBA UAPV

Plus en détail

OpenPaaS Le réseau social d'entreprise

OpenPaaS Le réseau social d'entreprise OpenPaaS Le réseau social d'entreprise Spécification des API datastore SP L2.3.1 Diffusion : Institut MinesTélécom, Télécom SudParis 1 / 12 1OpenPaaS DataBase API : ODBAPI...3 1.1Comparaison des concepts...3

Plus en détail

VBA / Excel. M2 IF Apprentissage. Julien Saunier saunier@inrets.fr http://www.lamsade.dauphine.fr/~saunier/m2if/

VBA / Excel. M2 IF Apprentissage. Julien Saunier saunier@inrets.fr http://www.lamsade.dauphine.fr/~saunier/m2if/ VBA / Excel M2 IF Apprentissage Julien Saunier saunier@inrets.fr http://www.lamsade.dauphine.fr/~saunier/m2if/ Sommaire VB? VB.NET? VBA? Excel? Un language procédural...... qui utilise des objets! Outils

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE QCM Remarque : - A une question correspond au moins 1 réponse juste - Cocher la ou les bonnes réponses Barème : - Une bonne réponse = +1 - Pas de réponse = 0

Plus en détail

Introduction à la Programmation Parallèle: MPI

Introduction à la Programmation Parallèle: MPI Introduction à la Programmation Parallèle: MPI Frédéric Gava et Gaétan Hains L.A.C.L Laboratoire d Algorithmique, Complexité et Logique Cours du M2 SSI option PSSR Plan 1 Modèle de programmation 2 3 4

Plus en détail

Efficient Object Versioning for Object- Oriented Languages From Model to Language Integration

Efficient Object Versioning for Object- Oriented Languages From Model to Language Integration Efficient Object Versioning for Object- Oriented Languages From Model to Language Integration Pluquet Frédéric July, 3rd 2012 Etude de techniques efficaces de versionnement d objets pour les langages orientés

Plus en détail

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation Cours 3 Le langage Java Pierre Delisle, Cyril Rabat et Christophe Jaillet Université de Reims Champagne-Ardenne Département de Mathématiques et Informatique

Plus en détail

Etude critique de mécanismes de sécurité pour l architecture Jini

Etude critique de mécanismes de sécurité pour l architecture Jini UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES Année académique 2001-2002 Faculté des Sciences Département d Informatique Etude critique de mécanismes de sécurité pour l architecture Jini Pierre Stadnik Directeur de Mémoire:

Plus en détail

Cours 1: Java et les objets

Cours 1: Java et les objets Ressources Les interface homme-machine et le langage Java DUT première année Henri Garreta, Faculté des Sciences (Luminy) Cyril Pain-Barre & Sébastien Nedjar, IUT d Aix-Marseille (Aix) Cours 1: infodoc.iut.univ-aix.fr/~ihm/

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Supervision et infrastructure - Accès aux applications JAVA. Document FAQ. Page: 1 / 9 Dernière mise à jour: 15/04/12 16:14

Supervision et infrastructure - Accès aux applications JAVA. Document FAQ. Page: 1 / 9 Dernière mise à jour: 15/04/12 16:14 Document FAQ Supervision et infrastructure - Accès aux EXP Page: 1 / 9 Table des matières Introduction... 3 Démarrage de la console JMX...4 I.Généralités... 4 II.WebLogic... 5 III.WebSphere... 6 IV.JBoss...

Plus en détail

Cours Visual Basic URCA

Cours Visual Basic URCA Cours Visual Basic URCA Sommaire Introduction à la programmation VBA et VB Syntaxe de base, variables Opérateurs de base, boucles Introduction à la programmation Qu est-ce que la programmation? Séquences

Plus en détail

Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi?

Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi? Paris, le 1 Février 2012 Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi? Sommaire Qu est ce que Java? Types d applications Java Environnements Java Versions de Java Java EE, c est quoi finalement? Standards

Plus en détail