Groupe de travail Métrologie. Les métriques IPPM.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Groupe de travail Métrologie. http://gt-metro.grenet.fr. Les métriques IPPM. Didier.Benza@sophia.inria.fr"

Transcription

1 Groupe de travail Métrologie Les métriques IPPM

2 Une métrique réseau? Contributions : Bernard Tuy, RENATER Simon Muyal, RENATER Catherine Grenet, UREC 2

3 Une métrique réseau? Une métrique est une caractéristique du comportement d'un réseau Elle est exprimée dans une unité standard et permet de faire des comparaisons Dans le temps : Après un changement de configuration Après une panne, un changement de route Dans l'espace Entre 1 poste et deux autres postes, afin de comparer des situations Entre deux réseaux Dont les topologies sont proches mais les performances différentes 3

4 Limitations physiques Certaines métriques sont liées à des limites physiques La vitesse de la lumière dans le vide est une limite absolue : c = m/s Paris Nice 900 km Limite basse absolue (dans le vide) : 3 ms pour qu'un signal aille de Paris à Nice Il ne sert à rien d'espérer mieux 4

5 Limitations au niveau des équipements Les équipements traversés imposent leurs propres limitations Files d'attente Charge sur des liens Décisions de routage Tous les paquets d'un même flux n'empruntent pas le même chemin Filtrage Équilibrage de charge Programmation de QoS avec du traffic policing ou la mise en oeuvre d'algorithmes de gestion de la congestion 5

6 Les métriques physiques 1/3 Temps de propagation/propagation delay Temps mis par le signal pour traverser le lien physique 0,66c m/s sur une FO (fibre optique) De 0,66c à 0,95c sur des liens cuivres Délai pour faire 1000 km = 1000/ = 0,005 soit 5 ms Paris Nice 900 km Sur une FO un signal optique va de Paris à Nice en 4,5 ms 6

7 Les métriques physiques 2/3 Temps d'insertion/serialization delay Temps d'insertion d'un paquet sur une ligne physique Pour insérer 1500 octets sur une ligne de 1Gbits il faut : 1500x8 / 10 9 = 0, s = 12 µs Pour insérer 1500 octets sur une ligne de 10Mbits il faut : 1500x8 / 10 7 = 0,0012 s = 1,2 ms 7

8 Les métriques physiques 3/3 Temps de mise en paquet/packetization delay Temps pris par une application pour remplir un paquet IP Il s'agit d'un délai variable et configurable Autres délais : Codec Queuing 8

9 Les métriques IPPM IPPM = IP Performance Metrics Il s'agit d'un travail (réalisé par le groupe IETF du même nom) qui décrit très précisément la terminologie mais aussi les méthodes et les unités à utiliser pour la définition de métriques RFC

10 Les métriques IPPM: les critères à respecter Les métriques doivent être concrètes et bien définies Les résultats d'une mesure avec une métrique donnée doivent être reproductibles : une mesure effectuée de multiples fois dans des conditions identiques doit donner des résultats identiques Les métriques doivent être utiles, pour les fournisseurs d'accès et les utilisateurs afin qu'ils comprennent les performances qu'ils perçoivent ou fournissent 10

11 Les métriques IPPM Une métrique IPPM est une quantité relative à la performance ou à la fiabilité d'internet qui a été spécifiée avec beaucoup d'attention Les unités de mesures utilisées sont celles du Système International d'unités L'unité d'information est le bit. 1 kbits = 1000 bits, pas Le temps utilisé est le temps UTC Toutes les mesures qui ont étés définies sont des mesures directes, par injection de trafic par ex mesure du RTD d'un paquet IP d'une taille donnée sur un chemin donné à une heure donnée 11

12 Les métriques IPPM : vocabulaire Host/Hôte : un ordinateur capable de communiquer en utilisant les protocoles de l'internet. Ça inclut les routeurs Link/Lien : Une connexion simple de niveau 2 entre deux hôtes ; ça inclue les liaisons louées ou ethernet, les nuages Frame Relay, etc. Router/Routeur : un hôte qui facilite la communication au niveau 3 entre des hôtes en acheminant des paquets IP Path/Chemin : une séquence de la forme <h 0, l 1, h 1,..., l n, h n > où n >= 0, chaque h i est un hôte et chaque l i est un lien entre h i-1 et h i. Chaque h 1...h n-1 est un routeur. Une paire <l i, h i > est nommée un hop/saut. Un chemin est un concept unidirectionnel. 12

13 Les métriques IPPM : vocabulaire Cloud/Nuage : un graphe non orienté dont les sommets sont des routeurs et les arêtes des liens qui connectent des paires de routeurs Subpath/sous-chemin : Pour un chemin donné, un sous-chemin est n'importe quelle sous-séquence d'un chemin qui est elle-même un chemin. (Débute et se termine par un hôte). <h0, l1, h1, l2, h2, l3, h3, l4, h4> est un chemin <h0, l1, h1, l2, h2> est un sous-chemin <h2, l3, h3> est un sous-chemin <l1, h1, l2, h2> n'est pas un sous-chemin <h 0 > est un sous-chemin 13

14 Les métriques IPPM : vocabulaire Exchange/Un point d'échange : un cas particulier de lien. Un exchange interconnecte soit Un hôte à un nuage et/ou Un nuage à un autre nuage Cloud subpath/sous-chemin de nuage : le sous-chemin d'un chemin dont tous les routeurs appartiennent à un nuage 14

15 L'incertitude temporelle Synchronisation entre deux horloges IPPM Clock Offset : décalage entre une horloge et le temps UTC Exactitude : par rapport à une norme IPPM Accuracy : plus l'offset est proche de zéro, plus l'horloge est précise Résolution : la valeur minimale de temps qu'une horloge sait mesurer IPPM Resolution : la plus petite unité de temps par laquelle une horloge est mise à jour Écart de fréquence : différence de fréquence entre deux horloges IPPM Skew : différence de fréquence entre l'horloge et le temps UTC Variation de l'écart : variation de l'écart de fréquence IPPM Drift : variation du skew au cours du temps 15

16 Les métriques IPPM : NTP NTP a une précision liée au réseau, si c'est précisément le réseau dont on mesure les performances qui relie les horloges aux extrémités d'une mesure, ça peut conduire à des résultats spécieux On a besoin que la synchronisation des horloges soit hors-bande, externe à l'objet mesuré NTP fait un focus sur la précision de l'horloge sans trop s'occuper du skew et du drift. Il fait soit, de temps en temps, des mises à jour de l'horloge quand le décalage devient trop important soit il accélère la fréquence de l'horloge pour rattraper le retard... dans les deux cas, les conséquences sont désastreuses sur les mesures en cours 16

17 Les métriques IPPM : Wire time Il serait inadéquat que les mesures de temps soient faites au niveau du système ou au niveau applicatif Les interruptions matérielles introduisent des délais inacceptables La gestion du temps partagé entre les applications par les OS introduit aussi des délais trop importants Le RFC recommande que la mesure du temps de réception ou d'émission d'un paquet soit réalisée le plus près possible du fil 17

18 Les métriques IPPM : Wire time Le RFC IPPM définit la notion de «wire time / temps filaire» de la façon suivante : P est un paquet H est un hôte L est l'endroit où H observe un lien Internet Le temps d'arrivée filaire de P sur H au niveau de L est le premier instant T où un bit quelconque de P est apparu en L Le temps de départ filaire de P de H est le premier instant T où tous les bits de P sont apparus en L 18

19 Les métriques IPPM : Wire time La mesure du wire time se fait au niveau d'un hôte cela veut dire que le RFC ne prévoit pas de mesures via des boîtiers spécialisés en des points d'un lien où un hôte ne pourrait pas être Le RFC prévoit des difficultés avec la notion de wire time en cas de fragmentation : les fragments sont des paquets IP légitimes avec des wire time alors que le paquet agrégé n'en a pas il renvoie à une époque ultérieure une définition plus précise, si nécessaire Il faut dire qu'auparavant la notion de wire time était couramment utilisée mais jamais définie (premier ou dernier bit, à l'arrivée, au départ?) ce qui induisait des erreurs de l'ordre des délais de sérialisation et de propagation. La norme définie élimine le délai de sérialisation de la mesure. 19

20 Les métriques IPPM : types de métriques Singleton Sample Métrique atomique par exemple temps de transit à sens unique à un instant donné pour des paquets de taille N Métrique dérivée d'une métrique de type singleton, en prenant plusieurs instances temporelles ou spatiales. Par exemple, un ensemble de temps de transit à sens unique pour des instants répartis selon une loi de Poisson dans un intervalle de temps donné Statistical Métrique calculée à partir des valeurs des singleton pris dans un sample. Par exemple, la valeur moyenne du temps de transit sur une période de temps donné, calculée en faisant la moyenne du sample précédent 20

21 Les métriques IPPM : collecte d'échantillons La collecte de sample sert surtout à observer les variations d'une métrique donnée. Variations en fonction du point d'observation ou en fonction du temps La mesure doit être impartiale : le processus de collecte ne doit pas avoir introduit de biais dans les mesures Pour cela, elle doit éviter d'être périodique : Si le phénomène mesuré a un comportement périodique et s'il arrivait que les périodes soient liées (l'une multiple de l'autre) alors la mesure n'arriverait à observer qu'une partie du comportement Les mesures elles-mêmes peuvent induire des perturbations cycliques qui vont conduire le réseau à se synchroniser et à amplifier artificiellement un comportement mineur sinon 21

22 Les métriques IPPM : collecte d'échantillons Le RFC recommande l'utilisation d'un échantillonnage suivant une loi de Poisson L'arrivée de paquets ne peut pas être prédite L'échantillonnage n'est pas biaisé ( impartial), même si la mesure affecte l'état du réseau La mesure n'induit pas de synchronisation Elle peut-être utilisée pour collecter des mesures sur des comportements cycliques 22

23 Les métriques IPPM : EDF EDF = Empirical distribution function EDF est la fonction F(x) qui indique la proportion de mesures dont la valeur est inférieure ou égale à x Si on a l'échantillon des 6 mesures suivantes : -2, 7, 7, 4, 18, -5 Alors : F(-8) = 0 F(-5) = 1/6 F( ) = 0 F(-4.999) = 1/6 F(7) = 5/6 F(18) = 1 F(239) = 1. 23

24 Les métriques IPPM : percentile X th percentile = plus petite valeur p de l'échantillon telle que F(p) >= X% Exemple : -2, 7, 7, 4, 18, -5 Alors : 50 th percentile = 4 F(4) = 3/6 = 50% 25 th percentile = -2 F(-5) = 1/6 < 25% et F(-2) = 2/6 >= 25% 100 th percentile = 18 0 th percentile is 24

25 Les métriques IPPM : Type-P Introduction de la notion du Type-P La plupart les métriques d'internet sont dépendantes du type de paquet utilisé (protocole, taille, ports src/dst) Quand une métrique dépend du type de paquet utilisé, son nom doit contenir l'expression Type-P pour la rendre générique Un métriques générique n'est pas directement utilisable Pour faire une mesure, il faut d'abord spécifier plus précisément le type de paquet qui sera utilisé : générique spécifique type-p-metric TCP-src1550-dst80-size800-metric 25

26 Les métriques One-way Delay Connectivity Network Capacity One-way Packet Loss IPPM NMWG One-way Packet Duplication Delay Variation Bulk Transfer Capacity Packet Reordering 26

27 Les métriques IPPM : les métriques définies Framework for IP Performance Metrics : RFC 2330 IPPM Metrics for Measuring Connectivity : RFC 2678 (2498) A One-way Delay Metric for IPPM : RFC 2679 A One-way Packet Loss Metric for IPPM : RFC 2680 One-way Loss Pattern Sample Metrics (RFC 3357) A Round-trip Delay Metric for IPPM : RFC 2681 IP Packet Delay Variation Metric for IP Performance Metrics (IPPM) : RFC 3393 Packet Reordering Metric for IPPM: RFC

28 Les métriques IPPM : les RFC compagnons A Framework for Defining Empirical Bulk Transfer Capacity Metrics : RFC 3148 Network performance measurement for periodic streams : RFC 3432 A One-way Active Measurement Protocol Requirements : RFC 3763 IP Performance Metrics (IPPM) metrics registry : RFC 4148 A One-way Active Measurement Protocol (OWAMP) : RFC

29 Les métriques IPPM : drafts en cours Defining Network Capacity (draft-ietf-ippm-bw-capacity-05 1/12/2007) A Two-way Active Measurement Protocol (TWAMP) (draft-ietf-ippmtwamp-04 11/2007) IP Performance Metrics (IPPM) for spatial and multicast (draft-ietfippm-multimetrics-04 7/1/2008) Spatial Composition of Metrics (draft-ietf-ippm-spatial-composition-04 8/1/2008) Framework for Metric Composition (draft-ietf-ippm-frameworkcompagg-04 8/1/2007) A One-Way Packet Duplication Metric for IPPM (draft-ietf-ippmduplicate-02.txt 7/2/2008) 29

30 La mesure dont l'utilité est la plus évidente : est-ce qu'un paquet partant d'une machine A est reçu de la machine B? Mais quand on y réfléchit bien, cette notion n'est pas si simple à décrire que ça : Parle-t-on de connectivité instantanée? De connectivité sur une période de temps Unidirectionnelle ou bi-directionnelle? Pour quel type de paquets? Les métriques IPPM : Connectivité 1/5 30

31 Les métriques IPPM : Connectivité 2/5 Type-P-Instantaneous-Unidirectional-Connectivity(Src, Dst, T) = Booléen Src et Dst ont une connectivité à sens unique instantanée de type-p à l'instant T si un paquet de type-p transmis de Src à l'instant T arrive à Dst Singleton Type-P-Instantaneous-Bidirectional-Connectivity(A1, A2, T) = Booléen A1 et A2 ont une connectivité bi-directionnelle instantanée de type-p à l'instant T si un paquet de type-p transmis de A1 à l'instant T arrive à A2 et si un paquet de type-p transmis de A2 à T+dT arrive à A1 dt est le temps de transit d'un paquet de type-p de A1 vers A2 Singleton 31

32 Les métriques IPPM : Connectivité 3/5 Type-P-Interval-Unidirectional-Connectivity(Src, Dst, T, dt) = Booléen Singleton Type-P-Interval-Bidirectional-Connectivity(A1, A2, T, dt) = Booléen Singleton Pour les deux métriques ci-dessus il suffit que la métrique instantanée correspondante soit vraie pour un seul instant dans l'intervalle [T, T+dT] pour que la métrique soit vraie Pas très utile dans les faits d'avoir le même type de paquets dans les deux sens... 32

33 Les métriques IPPM : Connectivité 4/5 Type-P1-P2-Interval-Temporal-Connectivity(Src, Dst, T, dt) = Booléen Sample Pour N instants T1 répartis selon une loi de Poisson dans l'intervalle [T, T+dT], s'il existe au moins un T1 tel que : Src a une connectivité unidirectionnelle instantanée de type-p1 avec Dst à l'instant T1 Dst a une connectivité unidirectionnelle instantanée de type-p2 avec Src à l'instant T1+dT1 où dt1 est le temps de transit entre Src & Dst pour un paquet de type P1 Alors il y a une connectivité bi-directionnelle de type-p1-p2 entre Src et Dst dans l'intervalle [T, dt] 33

34 Exemple de mesure de connectivité 5/5 TCP-port-N1-port-N2-Interval-Temporal-Connectivity(A1, A2, T, dt) Envoi par A1 d'un paquet SYN vers A2 Réception par A1 d'un paquet SYN-ACK en provenance de A2 VRAI Réception par A1 d'un paquet RST en provenance de A2 VRAI Réception par A1 d'un paquet ICMP Port unreachable en provenance de A2 VRAI Réception par A1 d'un paquet ICMP host unreachable ou network unreachable en retour du paquet aller FAUX 34

35 Les Métriques IPPM : OWD 1/6 Définition d'un Type-P-One-Way-Delay générique Le temps de transit entre deux machines peut varier en fonction du type de paquets Par exemple, ICMP est considéré comme moins prioritaire que TCP par les routeurs, plus susceptible d'être retardé en file d'attente. Le temps de transit impacte énormément les applications temps-réel Des temps de transit importants impactent fortement la bande passante des applications TCP (bandwidth delay product, à taille égale de RWIN, plus le temps de transit est important, plus la bande passante est faible) Bandwidth Delay Product = OWD x Bandwidth = nombre de bits en transit sur le média 35

36 Les Métriques IPPM : OWD 2/6 La borne inférieure du One-Way Delay est la somme des temps de propagation et de sérialisation le long du chemin Les valeurs de cette métrique au-dessus de la borne inférieure donnent une indication de la charge du chemin Le calcul du OWD nécessite une grande précision dans la synchronisation des horloges 36

37 Le OWD donne une indication plus fine que le Round Trip Delay Routage asymétrique Les Métriques IPPM : OWD 3/6 Il peut y avoir du queuing asymétrique (charge des liens différentes dans un sens et dans l'autre) La performance d'une application peut être impactée par le temps de transit dans un sens, pas par celui dans l autre (Transfert sur TCP) Dans un réseau avec de la qualité de service, les marquages ne sont pas forcément symétriques 37

38 Les Métriques IPPM : OWD 4/6 Type-P-One-way-Delay(Src, Dst, T) = dt T = wire time émission T+dT = wire time réception Singleton Si le paquet est dupliqué sur le chemin, dt est calculé au wire time de l'arrivée du premier paquet Si le paquet est fragmenté et non réassemblé, il est estimé perdu Une synchronisation GPS est souhaitable pour calculer cette métrique 38

39 Les Métriques IPPM : OWD 5/6 Type-P-One-way-Delay-Poisson-Stream(Src, Dst, T 0, T f, ) = ({T 0, dt 0 }, {T 1, dt 1 },..., {T f, dt f }) T 0, T 1,... T f : générés selon une loi de Poisson T N -T N-1 = en moyenne 1/ Sample Type-P-One-way-Delay-Percentile(Stream, X) = dt Valeur de dt qui sépare les échantillons en 2 parties (X% et (100-X)%) Stream 0 = ({T 0, 100ms},{T 1, 110ms},{T 2, indéfini},{t 3, 90ms},{T 4, 500ms} TPOWDP(Stream 0, 50%) = 110ms Statistical 39

40 Les Métriques IPPM : OWD 6/6 Type-P-One-way-Delay-Median(Stream) = dt La valeur médiane de l'échantillon. Diffère du 50ème percentile seulement sur un flux avec un nombre pair d'échantillons (moyenne des deux échantillons du milieu) Stream 0 = ({T 0, 100ms},{T 1, 110ms},{T 2, indéfini},{t 3, 90ms},{T 4, 500ms} => TPOWDM(Stream 0 ) = 105ms (( )/2) Statistical Type-P-One-way-Delay-Inverse-Percentile(Stream, treshdold) = X % Le pourcentage des échantillons dont la valeur dt est <= threshold Stream 0 = ({T 0, 100ms},{T 1, 110ms},{T 2, indéfini},{t 3, 90ms},{T 4, 500ms} TPOWDIP(Stream 0, 100) = 2/5 = 40% Statistical 40

41 Type-P-Round-trip-Delay(Src, Dst, T) = dt T = wire time émission du paquet au départ de Src T+dT = wire time réception du paquet retour par Src Les Métriques IPPM : Round-trip Delay 1/1 Type-P-Round-trip-Delay-Poisson-Stream(Src, Dst, T 0, T f, ) Type-P-Round-trip-Delay-Percentile(Stream, X%) = dt Type-P-Round-trip-Delay-Median(Stream) = dt Type-P-Round-trip-Delay-Minimum(Stream) = min(dt) Type-P-Round-trip-Delay-Inverse-Percentile(Stream, dt) = X% 41

42 Les Métriques IPPM : One-way Packet Loss 1/3 La métrique One-way Packet Loss est plus précise que le Round Trip Packet Loss, le chemin aller n'est pas forcément le même que le chemin retour Certaines applications sont plus sensibles aux pertes de paquets dans un sens que dans l'autre, les transferts de fichiers, par exemple : Données dans un sens, gros volumes de données ACK dans l'autre sens, quelques paquets seulement Queuing asymétrique Marquage DSCP asymétrique 42

43 Type-P-One-way-Packet-Loss(Src, Dst, T) {0, 1} Singleton Les Métriques IPPM : One-way Packet Loss 2/3 La synchronisation d'horloge nécessaire entre Src et Dst dépend du seuil déterminé au-delà duquel on estime que le packet est perdu Une application Real Time a besoin d'un seuil très bas synchronisation fine des horloges nécessaire 43

44 Type-P-One-way-Packet-Loss-Poisson-Stream(Src, Dst, T 0, T f, ) = ({T 0, L 0 }, {T 1, L 1 },..., {T f, L f }) T 0, T 1,... T f : générés selon une loi de Poisson T N -T N-1 = en moyenne 1/ L N {0, 1} Sample Type-P-One-way-Packet-Loss-Average = Avg(L 0...L f ) Stream 1 = ({T 0, 0},{T 1, 1},{T 2, 0},{T 3, 1},{T 4, 0},{T 5, 0},{T 6, 0}) = 0,286 = 28% de pertes Statistical Les Métriques IPPM : One-way Packet Loss 3/3 44

45 Les Métriques IPPM : Delay Variation 1/3 Type-P-One-way-ipdv(Stream(Src, Dst, I 1, I 2, ), L, F) = ddt, T 1, T 2 F : fonction de sélection de deux paquets émis à T 1 et T 2 Paquets consécutifs Délai min et délai max dans l'intervalle Paquets envoyés à des indices donnés etc L : longueur des paquets émis Si dt 1 est le OWD(Src, Dst, T 1 ) et dt 2 = OWD(Src, Dst, T 2 ) alors ddt = dt 2 dt 1 Singleton 45

46 Type-P-One-way-ipdv-Poisson-stream(Stream(Src, Dst, T 0, T f,, L), F) = ({T i, T j, ddt}, {T k, T p, ddt},..., {T m, T u, ddt}) Sample Type-P-One-way-ipdv-percentile(IPdv, X%) = ddt Type-P-One-way-ipdv-percentile(IPdv, 50%) = médiane Statistical Type-P-One-way-ipdv-inverse-percentile(IPdv, ddt) = X% Statistical Les Métriques IPPM : Delay Variation 2/3 46

47 Les Métriques IPPM : Delay Variation 3/3 Type-P-One-way-ipdv-jitter(Stream(Src, Dst, T 0, T f,, L)) Statistical F = sélection des paquets consécutifs L'estimation du jitter = e j n = ipdv n On applique le filtre exponentiel : j n = j n e j n Type-P-One-way-peak-to-peak-ipdv(Stream(Src, Dst, T 0, T f,, L)) La fonction F sélectionne par intervalles le paquet avec le OWD max et le paquet avec le OWD min 47

48 Les paquets peuvent arriver dans un ordre différent de l'ordre d'émission Par exemple : Quand les paquets d'un même flux empruntent des chemins avec des durées différentes d'acheminement des paquets (load balancing, par ex) Équipements réseaux avec plusieurs processeurs par ports Retransmission par un protocole de niveau 2 IPPM : Réordonnancement de paquets 1/11 Algorithme de gestion de files réordonnançant les paquets Assignation de paquets successifs dans des buffers différents avec des taux d'occupation différents 48

49 IPPM : Réordonnancement de paquets 2/11 Type-P-Reordered(Src, Dst, SrcTime, s, NextExp) = Booléen Singleton SrcTime : Temps d'émission du paquet s : numéro de séquence NextExp : Le numéro de séquence attendu if s >= NextExp, then /* s est dans l'ordre */ if s > NextExp then SequenceDiscontinuity = True; SeqDiscontinuitySize = s - NextExp; else SequenceDiscontinuity = False; NextExp = s + 1; Type-P-Reordered = False; else /* quand s < NextExp */ Type-P-Reordered = True; SequenceDiscontinuity = False; 49

50 Type-P-Reordered-Ratio-Stream(Src, Dst, T 0, T f, K, L) = R T 0, T f temps de début et de fin dt = temps de transit max (au-delà de dt, le paquet est déclaré perdu) K le nombre de paquets envoyés de Src IPPM : Réordonnancement de paquets 3/11 L, le nombre de paquets reçus parmi K L <= K R = le ratio du nombre de paquets réordonnancé par rapport au nombre de paquets reçus : Count Type P Reordered=True R= L 50

51 IPPM : Réordonnancement de paquets 4/11 Type-P-Packet-Reordering-Extent-Stream(Src, Dst, T 0, T f, K, L) = { e i,... e j } Les paquets sont numérotés à l'émission 1..K Le numéro de séquence de départ du paquet arrivé en position i, avec i [1, L] est noté s[i] [1, K]. Si s[i] est réordonnancé, alors il existe des indices j avec 1 <= j <= i tels que s[j] > s[i] un ensemble de paquets arrivés avant, mais émis après e i = i-j pour j = min(1 <= j <= i tels que s[j] > s[i]) e i est la distance qui sépare i de l'emplacement qu'il aurait normalement du occuper à son arrivée 51

52 IPPM : Réordonnancement de paquets 5/11 Type-P-Packet-Late-Time-Stream(Src, Dst, T 0, T f, K, L) = {lt i,... lt j } On utilise l'horloge de la destination DstTime(i) = Wire time du paquet i Pour tous les paquets avec un reordering extent défini (réordonnancés) lt s[i] = DstTime(i) DstTime(i-e i ) Retard du paquet s[i] 52

53 IPPM : Réordonnancement de paquets 6/11 Type-P-Packet-Byte-Offset-Stream(Src, Dst, T 0, T f, K, L) = {bo i,... bo j } i 1 n =i e Payload Paquet n Décalage en nombre d'octets du paquet s[i] par rapport à la position qu'il aurait du occuper 53

54 IPPM : Réordonnancement de paquets 7/11 Type-P-Packet-Reordering-Gap-Stream(Src, Dst, T 0, T f, K, L) = {G i,... G j } Type-P-Packet-Reordering-GapTime-Stream(Src, Dst, T 0, T f, K, L) = {gt i,... gt j } Pour le calcul des GapTime, on utilise l'horloge de la destination Écart entre deux discontinuités correspondant à des paquets réordonnés 54

55 IPPM : Réordonnancement de paquets 8/11 Type-P-Packet-Reordering-Free-Run-x-numruns-Stream(Src, Dst, T 0, T f, K, L) = x Type-P-Packet-Reordering-Free-Run-q-squruns-Stream(Src, Dst, T 0, T f, K, L) = q Type-P-Packet-Reordering-Free-Run-p-numpkts-Stream(Src, Dst, T 0, T f, K, L) = p Type-P-Packet-Reordering-Free-Run-a-accpkts-Stream(Src, Dst, T 0, T f, K, L) = a Dans ces métriques un reordering-free run est une séquence de paquets consécutifs sans réordonnancement x, le nombre de run (et aussi le nombre de paquets réordonnancés) a, le compteur de paquets dans l'ordre. p, le nombre de paquets (quand le flux est complet, p=(x+a)=l). q, la somme des carrés des longueurs de run 55

56 IPPM : Réordonnancement de paquets 9/11 Algorithme : r = x = a = p = q = 0; while(des paquets arrivent avec le numéro de séquence s) { p++; if (s >= NextExp) /* s est dans l'ordre */ then r++; a++; else /* s est réordonnancé */ q+= r*r; r = 0; x++; } 56

57 IPPM : Réordonnancement de paquets 10/11 % de paquets dans l'ordre = 100 a p La longueur moyenne des runs sans réordonnancement : a x x, le nombre de run a, le compteur de paquets dans l'ordre. p, le nombre de paquets q, la somme des carrés des longueurs de run 57

58 IPPM : Réordonnancement de paquets 11/11 q donne une idée de la variation autour de la moyenne : q a q x a = x a 2 x, le nombre de run a, le compteur de paquets dans l'ordre. p, le nombre de paquets q, la somme des carrés des longueurs de run 58

59 Métriques IPPM vs NMWG 1/2 NMWG = Network Monitoring Working Group de l'open Grid Forum, cherche à développer un dictionnaire commun de métriques Availability Capacity Utilization Available Bandwidth Achievable Bandwidth One Way Delay Jitter Round Trip Delay One Way Loss Roundtrip Loss One-Way Reordering 59

60 Métriques IPPM vs NMWG 2/2 NMWG IPPM One-Way-Delay Round Trip Delay One-Way and Round Trip (NMWG) Loss + Loss pattern (IPPM) Availability Capacity Utilization Available BW Achievable BW Jitter Connectivity Network Capacity Pas d équivalent Pas d équivalent Bulk Transfer capacity IP Delay Variation & Jitter calculé 60

Métrologie des réseaux IP

Métrologie des réseaux IP Groupe de travail Métrologie http://www.inria.fr http://gt-metro.grenet.fr Métrologie des réseaux IP Approches, tendances, outils Luc.Saccavini@inria.fr G6 recherche 18 mars 2009 Remerciements Exposé préparé

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail

La supervision des services dans le réseau RENATER

La supervision des services dans le réseau RENATER La supervision des services dans le réseau RENATER Simon Muyal (Services IP Avancés GIP RENATER) François-Xavier Andreu (Service de suivi opérationnel GIP RENATER) 1 Agenda Introduction Les nouveautés

Plus en détail

A l'origine, les FYI sont uniquement des documents officiels issus des organismes de normalisation de l'internet, sans toutefois être des normes.

A l'origine, les FYI sont uniquement des documents officiels issus des organismes de normalisation de l'internet, sans toutefois être des normes. 1 2 Deux groupes guident les évolutions de l Internet : un groupe de recherche, l IRTF (Internet Research Task Force) un groupe de développement, l IETF (Internet Engineering Task Force) ; travaille sur

Plus en détail

Formation SIARS. Principes de base TCP/IP QoS

Formation SIARS. Principes de base TCP/IP QoS Formation SIARS Principes de base TCP/IP QoS Plan La situation actuelle Qu est-ce que la QoS? DiffServ IntServ MPLS Conclusion La situation actuelle La situation actuelle La famille des protocoles TCP/IP

Plus en détail

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP Chapitre 5 : Protocole TCP/IP 1- IP (Internet Protocol) : Il permet de à des réseaux hétérogène de coopérer. Il gère l adressage logique, le routage, la fragmentation et le réassemblage des paquets. Il

Plus en détail

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia P. Bakowski bako@ieee.org Applications et flux multi-média média applications transport P. Bakowski 2 Applications et flux multi-média média applications

Plus en détail

IPFIX (Internet Protocol Information export)

IPFIX (Internet Protocol Information export) IPFIX (Internet Protocol Information export) gt-metro, réunion du 20/11/06 Lionel.David@rap.prd.fr 20-11-2006 gt-metro: IPFIX 1 Plan Définition d IPFIX Le groupe de travail IPFIX Les protocoles candidats

Plus en détail

Hainaut P. 2013 - www.coursonline.be 1

Hainaut P. 2013 - www.coursonline.be 1 Ethernet 802.3 But de cette présentation Le protocole Ethernet est le protocole de couche 2 (du modèle OSI) le plus utilisé actuellement, dans les réseaux locaux Il repose sur l emploi de matériel «Ethernet»

Plus en détail

Introduction. Adresses

Introduction. Adresses Architecture TCP/IP Introduction ITC7-2: Cours IP ESIREM Infotronique Olivier Togni, LE2I (038039)3887 olivier.togni@u-bourgogne.fr 27 février 2008 L Internet est basé sur l architecture TCP/IP du nom

Plus en détail

Voix et Téléphonie sur IP : Architectures et plateformes

Voix et Téléphonie sur IP : Architectures et plateformes Voix et Téléphonie sur IP : Architectures et plateformes Alex Corenthin Département Génie Informatique Laboratoire de traitement de l Information Ecole Supérieure Polytechnique Université Cheikh Anta Diop

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection)

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Les couches hautes: Responsables du traitement de l'information relative à la gestion des échanges entre systèmes informatiques. Couches basses:

Plus en détail

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia Olivier Togni Université de Bourgogne, IEM/LE2I Bureau G206 olivier.togni@u-bourgogne.fr 24 mars 2015 2 de 24 M1 Informatique, Réseaux Cours

Plus en détail

Cours de Réseau et communication Unix n 6

Cours de Réseau et communication Unix n 6 Cours de Réseau et communication Unix n 6 Faculté des Sciences Université d Aix-Marseille (AMU) Septembre 2013 Cours écrit par Edouard Thiel, http://pageperso.lif.univ-mrs.fr/~edouard.thiel. La page du

Plus en détail

4. Les réseaux locaux

4. Les réseaux locaux 4. Les réseaux locaux 4.1 Types des réseaux 4.2 Modèle en couches et réseaux locaux 4.3 Topologie et câblage 4.4 Méthodes d accès au médium CSMA/CD Anneau à jeton Caractéristiques «Réseau» Réseau : ensemble

Plus en détail

Mesures de performances Perspectives, prospective

Mesures de performances Perspectives, prospective Groupe de travail Métrologie http://gt-metro.grenet.fr Mesures de performances Perspectives, prospective Bernard.Tuy@renater.fr Simon.Muyal@renater.fr Didier.Benza@sophia.inria.fr Agenda Métrologie multi

Plus en détail

Algorithmique des Systèmes Répartis Protocoles de Communications

Algorithmique des Systèmes Répartis Protocoles de Communications Algorithmique des Systèmes Répartis Protocoles de Communications Master Informatique Dominique Méry Université de Lorraine 1 er avril 2014 1 / 70 Plan Communications entre processus Observation et modélisation

Plus en détail

Chap.1: Introduction à la téléinformatique

Chap.1: Introduction à la téléinformatique Chap.1: Introduction à la téléinformatique 1. Présentation 2. les caractéristiques d un réseau 3. les types de communication 4. le modèle OSI (Open System Interconnection) 5. l architecture TCP/IP 6. l

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

Master e-secure. VoIP. RTP et RTCP

Master e-secure. VoIP. RTP et RTCP Master e-secure VoIP RTP et RTCP Bureau S3-354 Mailto:Jean.Saquet@unicaen.fr http://saquet.users.greyc.fr/m2 Temps réel sur IP Problèmes : Mode paquet, multiplexage de plusieurs flux sur une même ligne,

Plus en détail

Cours d histoire VPN MPLS. Les VPN MPLS B. DAVENEL. Ingénieurs 2000, Université Paris-Est Marne la Vallée. B. DAVENEL Les VPN MPLS

Cours d histoire VPN MPLS. Les VPN MPLS B. DAVENEL. Ingénieurs 2000, Université Paris-Est Marne la Vallée. B. DAVENEL Les VPN MPLS Les B. DAVENEL Ingénieurs 2000, Université Paris-Est Marne la Vallée B. DAVENEL Les Sommaire 1 2 3 4 B. DAVENEL Les Bibliographie PUJOLLE, Guy. Les réseaux, Quatrième édition, Eyrolles HARDY, Daniel. MALLEUS,

Plus en détail

Routage IP: Protocoles. Page 1. 1994: création Bernard Tuy Modifications. 1995 Bernard Tuy 1997 Bernard Tuy 1998 Bernard Tuy

Routage IP: Protocoles. Page 1. 1994: création Bernard Tuy Modifications. 1995 Bernard Tuy 1997 Bernard Tuy 1998 Bernard Tuy Routage IP: Protocoles 1994: création Bernard Tuy Modifications 1995 Bernard Tuy 1997 Bernard Tuy 1998 Bernard Tuy Page 1 Plan Les protocoles de Routage IP Généralités RIP (2) IGRP OSPF EGP (2) BGP CIDR

Plus en détail

Métrologie réseau pour les grilles. Projet IGTMD a

Métrologie réseau pour les grilles. Projet IGTMD a Métrologie réseau pour les grilles Projet IGTMD a Magì Sanchón Soler b Philippe d Anfray Philippe.d-Anfray@renater.fr GIP RENATER SIPA, Coordination grille version 1.0, 31 Juillet 2007. a Interopérabilité

Plus en détail

TP Voix sur IP. Aurore Mathias, Arnaud Vasseur

TP Voix sur IP. Aurore Mathias, Arnaud Vasseur TP Voix sur IP Aurore Mathias, Arnaud Vasseur 7 septembre 2011 Table des matières 1 Comment fonctionne la voix sur IP? 2 1.1 L application voix.......................... 2 1.1.1 Contraintes..........................

Plus en détail

1 Introduction aux réseaux Concepts généraux

1 Introduction aux réseaux Concepts généraux Plan 2/40 1 Introduction aux réseaux Concepts généraux Réseaux IUT de Villetaneuse Département Informatique, Formation Continue Année 2012 2013 http://www.lipn.univ-paris13.fr/~evangelista/cours/2012-2013/reseaux-fc

Plus en détail

Introduction. Le contrôle de flux. Environnement

Introduction. Le contrôle de flux. Environnement Introduction Protocoles apparaissant dans la couche liaison de données ou dans la couche transport Différences suivant les cas dues au Texte Le contrôle de flux et la récupération des erreurs Temps de

Plus en détail

Observation des modalités et performances d'accès à Internet

Observation des modalités et performances d'accès à Internet Observation des modalités et performances d'accès à Internet Avant-propos La base de cette étude est constituée par les informations collectées par l'outil Cloud Observer d'iplabel (chargement des différents

Plus en détail

Réseaux Haut-débit et Qualité de Service, Université de Pau Cours de C. Pham

Réseaux Haut-débit et Qualité de Service, Université de Pau Cours de C. Pham Réseaux Haut-débit et Qualité de Service, Université de Pau Cours de C. Pham EXAMEM du mardi 8 janvier 2008 Durée 2h - Aucun document autorisé, calculatrice autorisée. Répondre de manière concise aux questions.

Plus en détail

Rappels réseaux TCP/IP

Rappels réseaux TCP/IP Rappels réseaux TCP/IP Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (1) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /27 Au menu Modèle

Plus en détail

Errata et mises à jour

Errata et mises à jour Errata et mises à jour Modifications du chapitre 9. Le tableau page 74 est remplacé par le suivant. Technologie Débit descendant / montant en Kbit/s Distance maximale sans répéteur de paires Codage HDSL

Plus en détail

Mobile IP et autres compagnons de voyage.

Mobile IP et autres compagnons de voyage. Mobile IP et autres compagnons de voyage. Cartigny Julien Université de Lille 1 LIFL / équipe RD2P Informatique mobile Evolution des ordinateurs: Augmentation de la puissance de calcul, des capacités de

Plus en détail

RTP et RTCP. EFORT http://www.efort.com

RTP et RTCP. EFORT http://www.efort.com RTP et RTCP EFORT http://www.efort.com Pour transporter la voix ou la vidéo sur IP, le protocole IP (Internet Protocol) au niveau 3 et le protocole UDP (User Datagram Protocol) au niveau 4 sont utilisés.

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

Profitez de tous les avantages de votre réseau, comme vos clients Remédiez à la coupure du service

Profitez de tous les avantages de votre réseau, comme vos clients Remédiez à la coupure du service Document technique Profitez de tous les avantages de votre réseau, comme vos clients Introduction Généralement, les tests de mise en service de couches 2 et 3, comme le RFC 2544, ont été effectués au moment

Plus en détail

ETI/Domo. Français. www.bpt.it. ETI-Domo Config 24810150 FR 10-07-144

ETI/Domo. Français. www.bpt.it. ETI-Domo Config 24810150 FR 10-07-144 ETI/Domo 24810150 www.bpt.it FR Français ETI-Domo Config 24810150 FR 10-07-144 Configuration du PC Avant de procéder à la configuration de tout le système, il est nécessaire de configurer le PC de manière

Plus en détail

Teste et mesure vos réseaux et vos applicatifs en toute indépendance

Teste et mesure vos réseaux et vos applicatifs en toute indépendance Teste et mesure vos réseaux et vos applicatifs en toute indépendance 2013 J3TEL en quelques minutes Groupe HBG en bref : Siège social à Paris 1100 employés dans 6 pays 150 M d de CA en 2012 Des activités

Plus en détail

IPv6. Lab 6: Déploiement. Objectif: Communication IPv6 entre noeuds dans des sites différents au travers d'internet (IPv4)

IPv6. Lab 6: Déploiement. Objectif: Communication IPv6 entre noeuds dans des sites différents au travers d'internet (IPv4) IPv6 Lab 6: Déploiement Objectif: Communication IPv6 entre noeuds dans des sites différents au travers d'internet (IPv4) v.1a E. Berera 1 Communication sites IPv6 par Internet (IPv4) Wi-Fi SSID:groupe1

Plus en détail

Comment communiquer efficacement des informations entre les systèmes et/ou les humains?

Comment communiquer efficacement des informations entre les systèmes et/ou les humains? Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Réseaux et internet CI0 : transmission de l'information cours Tle STI2D TRANS Comment communiquer efficacement des informations entre

Plus en détail

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 F. Nolot 1 Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 Historique F. Nolot 2 Historique 1er norme publiée en 1997 Débit jusque 2 Mb/s En 1998, norme 802.11b, commercialement

Plus en détail

Introduction à MPLS F. Nolot 2009 1

Introduction à MPLS F. Nolot 2009 1 Introduction à MPLS 1 Introduction à MPLS Introduction 2 Introduction Les fournisseurs d'accès veulent Conserver leur infrastructure existante ET Ajouter de nouveaux services non supportés par la technologie

Plus en détail

Transmissions série et parallèle

Transmissions série et parallèle 1. Introduction : Un signal numérique transmet généralement plusieurs digits binaires. Exemple : 01000001 ( huit bits). Dans une transmission numérique on peut envisager deux modes : les envoyer tous en

Plus en détail

Chapitre I. La couche réseau. 1. Couche réseau 1. Historique de l Internet

Chapitre I. La couche réseau. 1. Couche réseau 1. Historique de l Internet Chapitre I La couche réseau 1. Couche réseau 1 Historique de l Internet Né 1969 comme projet (D)ARPA (Defense) Advanced Research Projects Agency; US Commutation de paquets Interconnexion des universités

Plus en détail

Vers un réseau déterministe

Vers un réseau déterministe Vers un réseau déterministe 1ere partie : Généraliste: Notions et définitions 2eme partie et 3eme partie : - MPLS et compagnie (RSVP, OSPF, BGP, TE, FR, VPLS...) - Topologie : Intégration du paramètre

Plus en détail

Description du datagramme IP :

Description du datagramme IP : Université KASDI MERBAH OUARGLA Faculté des Nouvelles Technologies de l information et de la Communication Département Informatique et Technologies de les Information 1 er Année Master académique informatique

Plus en détail

REALISATION d'un. ORDONNANCEUR à ECHEANCES

REALISATION d'un. ORDONNANCEUR à ECHEANCES REALISATION d'un ORDONNANCEUR à ECHEANCES I- PRÉSENTATION... 3 II. DESCRIPTION DU NOYAU ORIGINEL... 4 II.1- ARCHITECTURE... 4 II.2 - SERVICES... 4 III. IMPLÉMENTATION DE L'ORDONNANCEUR À ÉCHÉANCES... 6

Plus en détail

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

Accédez au test ici http://myspeed.visualware.com/index.php

Accédez au test ici http://myspeed.visualware.com/index.php Test de vitesse VoIP Pourquoi faire le test? Un test de vitesse VoIP est un moyen efficace d évaluer la capacité de votre connexion Internet à prendre en charge un système de téléphonie VoIP. D autres

Plus en détail

Compte-rendu des tests pour le déploiement de classes de services sur RAP

Compte-rendu des tests pour le déploiement de classes de services sur RAP Compte-rendu des tests pour le déploiement de classes de services sur RAP Description : Ce document présente la validation des mécanismes de qualité de service par le biais de différents tests effectués

Plus en détail

Les réseaux cellulaires

Les réseaux cellulaires Les réseaux cellulaires Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Introduction Les réseaux cellulaires sont les réseaux dont l'évolution a probablement été la plus spectaculaire

Plus en détail

Couche Transport TCP et UDP

Couche Transport TCP et UDP Partie 7: Couche Transport TCP et UDP Ahmed Mehaoua - 1 Le Modèle OSI Application Présentation Session Transport Réseau Liaison Physique Application Présentation Session Transport Réseau Liaison Physique

Plus en détail

Nmap (Network Mapper) Outil d exploration réseau et scanneur de ports/sécurité

Nmap (Network Mapper) Outil d exploration réseau et scanneur de ports/sécurité Nmap (Network Mapper) Outil d exploration réseau et scanneur de ports/sécurité 1. Présentation Nmap est un outil open source d'exploration réseau et d'audit de sécurité, utilisé pour scanner de grands

Plus en détail

Question n 1 : Sur le routeur, vérifier les débits de l interface Fa0/1 avec la commande suivante :

Question n 1 : Sur le routeur, vérifier les débits de l interface Fa0/1 avec la commande suivante : TP QoS 1. Dispositif du Labo 2. Premier exemple : cas où la QoS n est pas activée Vérifions la connectivité avec le serveur FTP depuis le poste G1 : Puis on ouvre une session FTP : Idem avec H1. On télécharge

Plus en détail

DIFF DE BASE. Serendip serendip@via.ecp.fr. Samy samy@via.ecp.fr

DIFF DE BASE. Serendip serendip@via.ecp.fr. Samy samy@via.ecp.fr DIFF DE BASE Serendip serendip@via.ecp.fr Samy samy@via.ecp.fr I. INTRODUCTION AU RÉSEAU RÉSEAU : /ʁE.ZO/ N.M. DÉR., AU MOYEN DU SUFF. -EAU, DE L'A. FR. REIZ, REZ «FILET» (RETS); RÉSEAU A ÉTÉ EN CONCURRENCE

Plus en détail

S E C U R I N E T S C l u b d e l a s é c u r i t é i n f o r m a t i q u e I N S A T SECURINETS. Présente

S E C U R I N E T S C l u b d e l a s é c u r i t é i n f o r m a t i q u e I N S A T SECURINETS. Présente Dans le cadre de SECURIDAY 2009 SECURINETS Présente Atelier : Mise en place d'une architecture sécurisée contre les attaques DDOS. Formateurs : 1. Fitouri Abdelkrim 2. Ghoulem Adel 3. Yahia Marwen 4. Zoghlami

Plus en détail

Agrégation de liens xdsl sur un réseau radio

Agrégation de liens xdsl sur un réseau radio Agrégation de liens xdsl sur un réseau radio Soutenance TX Suiveur: Stéphane Crozat Commanditaire: tetaneutral.net/laurent Guerby 1 02/02/212 Introduction 2 Introduction: schéma 3 Définition d un tunnel

Plus en détail

Plan. Programmation Internet Cours 3. Organismes de standardisation

Plan. Programmation Internet Cours 3. Organismes de standardisation Plan Programmation Internet Cours 3 Kim Nguy ên http://www.lri.fr/~kn 1. Système d exploitation 2. Réseau et Internet 2.1 Principes des réseaux 2.2 TCP/IP 2.3 Adresses, routage, DNS 30 septembre 2013 1

Plus en détail

La continuité de service

La continuité de service La continuité de service I INTRODUCTION Si la performance est un élément important de satisfaction de l'utilisateur de réseau, la permanence de la disponibilité des ressources l'est encore davantage. Ici

Plus en détail

Graphes de trafic et Statistiques utilisant MRTG

Graphes de trafic et Statistiques utilisant MRTG Graphes de trafic et Statistiques utilisant MRTG L affichage des statistiques graphiques pour l évaluation de la bande passante Internet utilisée est considéré comme une fonction optionnelle sur un routeur.

Plus en détail

Le protocole TCP. Services de TCP

Le protocole TCP. Services de TCP Le protocole TCP TCP (Transmission Control Procedure) est un protocole de transport bout-en-bout (Host-To- Host) Ajoute les fonctions que le réseau ne peut offrir et qui sont demandées par les applications

Plus en détail

Ebauche Rapport finale

Ebauche Rapport finale Ebauche Rapport finale Sommaire : 1 - Introduction au C.D.N. 2 - Définition de la problématique 3 - Etat de l'art : Présentatio de 3 Topologies streaming p2p 1) INTRODUCTION au C.D.N. La croissance rapide

Plus en détail

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX A LES RESEAUX Un réseau est un ensemble d objets connectés entre eux. Il permet de faire circuler un certain nombre d information entre ces objets selon des

Plus en détail

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30 Plan du Travail Chapitre 1: Internet et le Web : Définitions et historique Chapitre 2: Principes d Internet Chapitre 3 : Principaux services d Internet Chapitre 4 : Introduction au langage HTML 2014/2015

Plus en détail

La Qualité de Service le la Voix sur IP. Principes et Assurance. 5WVOIP rev E

La Qualité de Service le la Voix sur IP. Principes et Assurance. 5WVOIP rev E La Qualité de Service le la Voix sur IP Principes et Assurance 5WVOIP rev E Introduction La généralisation des infrastructures IP dans les entreprises s accompagne du développement de techniques d amélioration

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate Version 4

Cisco Certified Network Associate Version 4 Cisco Certified Network Associate Version 4 Protocoles et concepts de routage Chapitre 2 Le résultat de la commande Router# show interfaces serial 0/1 est le suivant : Serial0/1 is up, line protocol is

Plus en détail

Etude du service DiffServ

Etude du service DiffServ 2002-2003 Etude du service DiffServ Sylvain FRANCOIS Anne-Lise RENARD Jérémy ROVARIS SOMMAIRE INTRODUCTION...3 1 QUALITE DE SERVICE...4 2 DIFFERENCIATION DE SERVICES :...6 2.1 PRESENTATION...6 2.2 LES

Plus en détail

Fiche technique CPU 315SN/PN (315-4PN33)

Fiche technique CPU 315SN/PN (315-4PN33) Fiche technique CPU 315SN/PN (315-4PN33) Données techniques N de commande 315-4PN33 Information générale Note - Caractéristiques SPEED-Bus - Données techniques de l'alimentation Alimentation (valeur nominale)

Plus en détail

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba Téléinformatique Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet ESEN Université De La Manouba Les techniques DSL La bande passante du service voix est limitée à 4 khz, cependant la bande passante

Plus en détail

Algorithmique et langages du Web

Algorithmique et langages du Web Cours de Algorithmique et langages du Web Jean-Yves Ramel Licence 1 Peip Biologie Groupe 7 & 8 Durée totale de l enseignement = 46h ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours Organisation de la partie

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

Advisor Advanced IP. Titan 2.0 TCP/IP. Connecteur IP intégré TCP/IP. Logiciel d automation Récepteur OHNetReceiver. Internet

Advisor Advanced IP. Titan 2.0 TCP/IP. Connecteur IP intégré TCP/IP. Logiciel d automation Récepteur OHNetReceiver. Internet TCP/IP Titan 2.0 Connecteur IP intégré Internet TCP/IP Logiciel d automation Récepteur OHNetReceiver 1 / 26 Sommaire Points clés Raccordement Configuration IP Télésurveillance Télémaintenance Diagnostique

Plus en détail

Spécifications de raccordement au service de Téléphonie sur IP (ToIP) de RENATER

Spécifications de raccordement au service de Téléphonie sur IP (ToIP) de RENATER Spécifications de raccordement au service de Téléphonie sur IP (ToIP) de RENATER Documentation Auteurs: Simon Muyal SSU-SPEC-ToIP_FR_20101221.doc 1 / 20 Table des matières 1 Sommaire... 4 2 A qui s adresse

Plus en détail

Cours de sécurité. Pare-feux ( Firewalls ) Gérard Florin -CNAM - - Laboratoire CEDRIC -

Cours de sécurité. Pare-feux ( Firewalls ) Gérard Florin -CNAM - - Laboratoire CEDRIC - Cours de sécurité Pare-feux ( Firewalls ) Gérard Florin -CNAM - - Laboratoire CEDRIC - 1 Plan pare-feux Introduction Filtrage des paquets et des segments Conclusion Bibliographie 2 Pare-Feux Introduction

Plus en détail

Eléments de spécification des systèmes temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

Eléments de spécification des systèmes temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Eléments de spécification des systèmes temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 7-11 Octobre 2002 - Evénements et architectures - Spécifications de performances

Plus en détail

FORMATION CN01a CITRIX NETSCALER

FORMATION CN01a CITRIX NETSCALER FORMATION CN01a CITRIX NETSCALER Contenu de la formation CN01a CITRIX NETSCALER Page 1 sur 6 I. Généralités 1. Objectifs de cours Installation, configuration et administration des appliances réseaux NetScaler

Plus en détail

Spécifications Techniques d Accès au Service Corsicalink Networks

Spécifications Techniques d Accès au Service Corsicalink Networks Spécifications Techniques d Accès au Page 1 sur 19 Spécifications Techniques d Accès au Corsicalink Networks Spécifications Techniques d Accès au Page 2 sur 19 Document : Date : STAS JUIN 2012 SOMMAIRE

Plus en détail

Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base

Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base Normes Européennes de Modélisme Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base NEM 671 Page 1 de 5 Norme Impérative Edition 2014 (remplace l'édition 2007) Remarque 1 : Le contenu de la NEM

Plus en détail

Formation Cisco CCVP. Quality of Service. v.2.1

Formation Cisco CCVP. Quality of Service. v.2.1 Formation Cisco CCVP Quality of Service v.2.1 Formation Cisco Certified Voice Professional La formation Cisco CCVP proposée par EGILIA Learning présente toutes les connaissances fondamentales et pratiques,

Plus en détail

MAUREY Simon PICARD Fabien LP SARI. TP 5 : Routage IP Statique et Dynamique

MAUREY Simon PICARD Fabien LP SARI. TP 5 : Routage IP Statique et Dynamique MAUREY Simon PICARD Fabien LP SARI TP 5 : Routage IP Statique et Dynamique SOMMAIRE Matériels requis... 3 1. Routage statique Objectifs... 3 Architecture physique du réseau à mettre en oeuvre... 3 Configuration

Plus en détail

Implémentation des solutions QoS pour la vidéoconférence H.323 sur IP

Implémentation des solutions QoS pour la vidéoconférence H.323 sur IP Implémentation des solutions QoS pour la vidéoconférence H.323 sur IP Contenu Introduction Conditions préalables Conditions requises Composants utilisés Conventions Informations générales H.323 Caractérisation

Plus en détail

Chapitre 12 Exercice 1 (voir énoncé page 278 du livre)

Chapitre 12 Exercice 1 (voir énoncé page 278 du livre) Chapitre 12 Exercice 1 (voir énoncé page 278 du livre) [a] Les PC A et B doivent avoir une carte ATM pour accéder au réseau ATM. Comme les PC travaillent sous le protocole, les paquets doivent être transportés

Plus en détail

Réseau de campus de l USTL

Réseau de campus de l USTL Réseau de campus de l USTL Le réseau de campus est commun aux 5 établissements du DUSVA (Domaine Universitaire Scientifique de Villeneuve d'ascq): - USTL - ENIC - ENSCL - EC-Lille - IEMN Quelques chiffres:

Plus en détail

Allocation de ressources pour réseaux virtuels Projet de fin d études. Mikaël Capelle. Marie-José Huguet Slim Abdellatif Pascal Berthou

Allocation de ressources pour réseaux virtuels Projet de fin d études. Mikaël Capelle. Marie-José Huguet Slim Abdellatif Pascal Berthou Allocation de ressources pour réseaux virtuels Projet de fin d études Mikaël Capelle Marie-José Huguet Slim Abdellatif Pascal Berthou 27 Juin 2014 Plan 1 Introduction - La virtualisation de réseau 2 3

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 9 01 Convertissez le nombre binaire 10111010 en son équivalent hexadécimal. Sélectionnez la réponse correcte dans la

Plus en détail

文 档 密 级 : 机 密 华 为 机 密, 未 经 许 可 不 得 扩 散

文 档 密 级 : 机 密 华 为 机 密, 未 经 许 可 不 得 扩 散 文 档 密 级 : 机 密 Huawei VoIP Solution 华 为 机 密, 未 经 许 可 不 得 扩 散 Sommaire Aperçu sur la technologie de la VoIP Points clés Produits VoIP VOIP-Integration Integration de Voix et Données Réseaux Séparés PSTN

Plus en détail

OSPF Routage intra-domaine

OSPF Routage intra-domaine OSPF Routage intra-domaine Bernard Cousin Plan Présentation de OSPF Le protocole OSPF Les aires de routage d'ospf Les phases d'ospf Les messages d'ospf Conclusion Open Shortest Path First 2 1 OSPF Un protocole

Plus en détail

BAC PRO Système Electronique Numérique. Nom : Le routage Date : LE ROUTAGE

BAC PRO Système Electronique Numérique. Nom : Le routage Date : LE ROUTAGE 1. Sommaire LE ROUTAGE 1. Sommaire... 1 2. Un routeur, pour quoi faire?... 1 3. Principe de fonctionnement du routage.... 2 4. Interfaces du routeur... 3 4.1. Côté LAN.... 3 4.2. Côté WAN.... 3 5. Table

Plus en détail

PROBLEMES D'ORDONNANCEMENT AVEC RESSOURCES

PROBLEMES D'ORDONNANCEMENT AVEC RESSOURCES Leçon 11 PROBLEMES D'ORDONNANCEMENT AVEC RESSOURCES Dans cette leçon, nous retrouvons le problème d ordonnancement déjà vu mais en ajoutant la prise en compte de contraintes portant sur les ressources.

Plus en détail

Réseaux - Cours 4. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. version du 18/2/2013. IUT Informatique Aix-en-Provence

Réseaux - Cours 4. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. version du 18/2/2013. IUT Informatique Aix-en-Provence Réseaux - Cours 4 : introduction et adressage Cyril Pain-Barre IUT Informatique Aix-en-Provence version du 18/2/2013 1/34 Cyril Pain-Barre : introduction et adressage 1/26 TCP/ l architecture d Internet

Plus en détail

Fonctions Réseau et Télécom. Haute Disponibilité

Fonctions Réseau et Télécom. Haute Disponibilité Appliance FAST360 Technical Overview Fonctions Réseau et Télécom Haute Disponibilité Copyright 2008 ARKOON Network Security 2/17 Sommaire I. Performance et disponibilité...3 1. Gestion de la bande passante

Plus en détail

Les Virtual LAN. F. Nolot. Master 1 STIC-Informatique 1

Les Virtual LAN. F. Nolot. Master 1 STIC-Informatique 1 Les Virtual LAN Master 1 STIC-Informatique 1 Les Virtual LAN Introduction Master 1 STIC-Informatique 2 Les Réseaux Locaux Virtuels (VLAN) Avantages des LAN Communication rapide, broadcasts Problèmes des

Plus en détail

La Voix sur IP OLIVIER D.

La Voix sur IP OLIVIER D. 2013 La Voix sur IP OLIVIER D. Table des matières 1 Introduction... 3 2 La téléphonie... 3 3 Principe physique de la voix... 5 4 La PABX (ou autocommutateur)... 6 5 La Voix sur IP... 7 6 Architecture de

Plus en détail

Le service IPv4 multicast pour les sites RAP

Le service IPv4 multicast pour les sites RAP Le service IPv4 multicast pour les sites RAP Description : Ce document présente le service IPv4 multicast pour les sites sur RAP Version actuelle : 1.2 Date : 08/02/05 Auteurs : NM Version Dates Remarques

Plus en détail

Streaming sur IP. Jean Le Feuvre jean.lefeuvre@telecom-paristech.fr

Streaming sur IP. Jean Le Feuvre jean.lefeuvre@telecom-paristech.fr Jean Le Feuvre jean.lefeuvre@telecom-paristech.fr Diffusion Audiovisuelle Numérique MPEG-2 TS IP Cable, Satellite (DVB-C, DVB-S) IPTV ADSL Terrestre (DVB-T, ATSC, ISDB) Mobile 3G/EDGE Broadcast Mobile

Plus en détail

Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux

Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux 1 Concevoir un réseau Faire évoluer l existant Réfléchir à toutes les couches Utiliser les services des opérateurs (sous-traitance) Assemblage de

Plus en détail

FastEthernet et GigaBit Ethernet. F. Nolot

FastEthernet et GigaBit Ethernet. F. Nolot FastEthernet et GigaBit Ethernet F. Nolot 1 FastEthernet et GigaBit Ethernet Rappel sur Ethernet F. Nolot 2 Ethernet? Regroupe 4 familles Ethernet et IEEE 802.3 : définition d'origine à 10 Mbps Fast Ethernet

Plus en détail

Master Informatique. Master Informatique 1ère année 1 er sem. Anonymat : Numéro à coller. Examen Réparti 1 : ARES 2010-2011

Master Informatique. Master Informatique 1ère année 1 er sem. Anonymat : Numéro à coller. Examen Réparti 1 : ARES 2010-2011 3. Lorsqu une alerte est interceptée sur le serveur web, l application doit envoyer un e-mail aux administrateurs des machines distantes concernées. (a) Pouvez vous rappeler le protocole applicatif utilisé

Plus en détail