Lancement de l expérimentation * en Corse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lancement de l expérimentation * en Corse"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE 12 OCTOBRE 2011 Lancement de l expérimentation * en Corse Pour tester en milieu insulaire les «systèmes électriques intelligents» * Millener : Mille installations de gestion énergétique dans les îles CONTACT PRESSE : Marie BACCI (Direction déléguée à l énergie) : Florence WALKER (ADEC) : Antoine VACCAREZZA (EDF) : Marc-Antoine PIERLOVISI (EDF) :

2 SOMMAIRE 1. Lancement de l'expérimentation du projet Millener en Corse 3 2. La vocation de Millener : favoriser l efficacité énergétique chez les particuliers et optimiser l intégration des énergies renouvelables 4 3. Comment participer à l expérimentation Millener en Corse 8 4. De nouvelles technologies adaptées aux territoires insulaires 10 Un consortium coordonné par la Direction des Systèmes Energétiques Insulaires d EDF 11 Un projet soutenu par l ADEME. 14 La Collectivité Territoriale de Corse, partenaire du volet corse du projet Millener

3 1. Lancement de l'expérimentation du projet Millener en Corse La première expérimentation du projet Millener (Mille installations de gestion énergétique dans les îles) débutera en Corse à partir de la mi-octobre Millener a pour objectif de donner aux consommateurs de nouveaux outils afin de mieux gérer leur consommation et de contribuer directement à l équilibre entre l offre et de la demande d électricité. Deux dispositifs sont déployés. Le premier dispositif de gestion d énergie associe une «passerelle énergétique», ou «energy box», à l installation électrique permettant au consommateur d être informé sur le niveau de sa consommation et d adapter ses comportements. Cette passerelle pourra permettre de piloter à distance certains appareils électriques chez les participants et ainsi contribuer à préserver l équilibre consommation-production en Corse. Le deuxième dispositif visant à optimiser l utilisation des énergies renouvelables intermittentes (dont la production n est pas programmable et est soumise aux aléas climatiques) consiste à installer des batteries de stockage chez des particuliers équipés de panneaux solaires. En limitant l impact de la variation imprévisible de la production photovoltaïque sur le système électrique, ces dispositifs contribueront à la fois la qualité de la fourniture d électricité des clients mais aussi à la préservation de l équilibre du réseau, enjeux importants dans les systèmes énergétiques insulaires qui sont non (ou faiblement) interconnectés au réseau électrique continental. Le projet expérimental «Millener» est mené par un consortium réunissant des industriels aux savoir-faire complémentaires (BPLG, DeltaDore, Edelia, Schneider, Saft, Tenesol) et coordonné par la direction des Systèmes énergétiques insulaires d EDF (EDF SEI). Il s inscrit dans le cadre des expérimentations de smart grids («réseaux intelligents») en milieu îlien. L objectif : préparer des réseaux et systèmes électriques capables de gérer le foisonnement croissant des sources d énergie et le rôle actif de particuliers devenant à la fois consommateurs et producteurs. Le budget du projet Millener s élève à 30 millions d euros. La Collectivité Territoriale Corse apportera son soutien au projet à hauteur de 3,5 M. Mené sur quatre ans, Millener sera également déployé à l île de la Réunion et en Guadeloupe et va bénéficier d'un financement de l'ademe (Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie) à hauteur de 7,2 millions d euros dans le cadre des Investissements d Avenir. Le lancement opérationnel et les recrutements des clients expérimentateurs débuteront dès notification du financement régional

4 2. La vocation de Millener : favoriser l efficacité énergétique chez les particuliers et optimiser l intégration des énergies renouvelables 2.1 Inciter les particuliers à maîtriser leurs consommations et à participer à l équilibre du système électrique grâce à une «passerelle énergétique» pilotant leurs usages électriques Raccordée à certains appareils électriques du domicile (convecteurs électriques, etc.), la «passerelle énergétique» se présente comme un simple boîtier qui permettra au participant de disposer d'un suivi détaillé de ses consommations qui lui permettra d'agir sur ses habitudes de consommation. Cette passerelle permettra aussi d interrompre la consommation des appareils domestiques sur commande et à distance. Cette décision d action sera du ressort du Gestionnaire du système électrique (EDF), dans le but de préserver l équilibre du réseau pendant les heures de pointe de consommation ou lorsque qu un aléa de production sera constaté (par exemple : absence de vent ou faible ensoleillement conduisant à une réduction imprévisible de la production d origine renouvelable). Afin d'éviter des interruptions de fourniture d électricité et de faire appel à des moyens de production coûteux et émetteurs de CO², le gestionnaire du système électrique pourrait ainsi arrêter temporairement la consommation électrique de certains des usages spécifiques chez les particuliers impliqués dans le projet. Ces arrêts resteront limités et le confort du participant ne devrait pas être altéré. Ce dernier garde en permanence le contrôle et peut relancer la consommation de ses appareils en appuyant par simple pression sur un bouton de la passerelle énergétique. Exemple de suivi de consommation personnalisé - 4 -

5 2.2 Mieux intégrer les énergies renouvelables intermittentes (comme le solaire) dans les systèmes électriques isolés Les territoires insulaires sont des lieux privilégiés pour développer les énergies renouvelables (EnR). Certaines, comme le photovoltaïque et l éolien présentent un caractère intermittent lié aux conditions météorologiques, qui sont source d instabilité pour les systèmes électriques insulaires. Pour assurer la sécurité d alimentation électrique sur les systèmes insulaires, un décret ministériel a donc fixé à 30 % la proportion de la consommation pouvant être satisfaite par ces énergies intermittentes. Les limites techniques d intégration de ces énergies renouvelables intermittentes sont sur le point d être atteintes dans certaines îles, entraînant un risque de déséquilibre en temps réel entre l offre d électricité disponible et la demande des clients. Le projet Millener a pour objectif de contribuer à trouver des solutions d avenir pour mieux intégrer les énergies renouvelables intermittentes aux mix énergétiques îliens. 2.3 Des panneaux photovoltaïques associés à du stockage d énergie Une des solutions expérimentées dans le cadre du projet Millener consiste à installer chez des particuliers des batteries de stockage raccordées à des panneaux photovoltaïques. Ces batteries permettent de réguler l équilibre entre production et consommation d électricité au cours de la journée et de la nuit mais aussi en fonction des variations météorologiques. Pendant la journée, les particuliers consomment généralement peu alors que la production solaire est maximale : la batterie se charge. En fin de journée, le soleil se couche, la production solaire est nulle et la consommation des foyers augmente. A ce moment-là, l'électricité stockée dans les batteries durant la journée peut être utilisée par le participant ou injectée sur le réseau électrique si le participant n en a pas besoin. Lors du passage d'un nuage pour le photovoltaïque, ou en régime de vent instable pour l éolien, les batteries de stockage peuvent envoyer de l'électricité sur le réseau. A l'inverse, elles permettent de stocker l'énergie au moment où ces moyens de production redémarrent. Ainsi ces installations peuvent contribuer à limiter l'impact, pour le participant et pour le système électrique, de la variation imprévisible de la production d électricité à partir des énergies renouvelables intermittentes. La batterie peut aussi servir à sauvegarder certains usages fondamentaux de consommation (réfrigérateur, éclairage, etc.) pendant quelques heures en cas de coupures générales d électricité

6 Enfin, il pourrait être envisagé de recharger la batterie depuis le réseau la nuit, au moment où les besoins sont moins importants, afin d'éviter de faire appel, aux heures de pointe (c est-à-dire de forte consommation), à des dispositifs de production coûteux et plus émetteurs en CO Principe de fonctionnement Des explications animées sont disponibles sur le site internet La place d un «consommateur Millener» dans un système électrique îlien-type Centrales hydrauliques : L eau est stockable et est utilisable selon les pics de consommation Elle permet de réduire la dépendance au pétrole et de réduire les émissions de CO² Energies renouvelables : Le rayonnement solaire est la principale source d électricité d origine renouvelable Soumis aux aléas climatiques, l électricité issue des fermes photovoltaïques et éoliennes est aléatoire et intermittente Centrale thermique : Garantie et assure une part significative des besoins de base en électricité Gestionnaire de réseaux : EDF produit, achète, transporte et distribue l électricité dans les territoires iliens EDF gère les flux d énergie afin d assurer en temps réel l équilibre entre l offre et la demande Postes électriques : Permettent d adapter la tension en fonction des lignes et des réseaux, et servent aussi à aiguiller l électricité et à la «surveiller» à distance sur les différentes lignes qu elle emprunte Client MILLENER : Équipé d une passerelle, il maitrise sa consommation électrique et participe à l équilibre du réseau Équipé de panneaux et d un système de stockage, il stocke et consomme son électricité et participe à l équilibre du réseau Le particulier est équipé pour maîtriser sa consommation et participer à l équilibre du système électrique La «passerelle énergétique» (de la taille d une box internet) Simple boîtier raccordé à certains appareils électriques du domicile (convecteurs électriques, ballon d eau chaude, ), la passerelle énergétique permettra de diminuer la consommation de ces appareils sur commande et à distance

7 Les panneaux photovoltaïques associés à un système de stockage Les panneaux produisent de l électricité lorsque le soleil brille. Les panneaux peuvent alors alimenter la maison, recharger la batterie ou alimenter le réseau avec leur électricité. La batterie peut être utilisée par le participant pour alimenter la maison quand les panneaux ne produisent plus, ou être utilisés par le réseau lorsque celui-ci en a besoin

8 3. Comment participer à l expérimentation Millener en Corse Millener a reçu le soutien de la Région et de l Ademe dans le cadre de sa mission d'opérateur des Investissements d'avenir ; son expérimentation débutera en Corse au mois d octobre et se terminera fin Cette phase de test pourrait concerner jusqu à 575 participant, volontaires pour contribuer à l avancement de ce projet vers une plus grande maîtrise de leur consommation et une meilleure utilisation des énergies renouvelables. Parmi ces particuliers intéressés, 450 seraient dotés d une «passerelle énergétique» permettant de bénéficier d un suivi de leurs consommations et de piloter leurs usages électriques à distance ; 125 seraient équipés de batteries de stockage reliées à leurs panneaux photovoltaïques. Pour adhérer au projet Millener : Les particuliers intéressés par l expérimentation doivent habiter les régions d Ajaccio, de Bastia ou de Corte, être propriétaires de leur maison, ne pas projeter de déménager dans les prochaines années, disposer d une ligne Internet ADSL, et enfin être équipés de chauffage électrique. Ils peuvent consulter le site internet pour obtenir des informations complémentaires et se porter volontaires en écrivant un mail à : Un coût nul ou limité à celui de l installation photovoltaïque Les passerelles énergétiques seront fournies et installées gratuitement aux foyers candidats. Pour les 125 particuliers choisissant l installation de panneaux solaires associés à une batterie : le matériel de stockage sera installé et entretenu gratuitement durant le projet ; l achat, l installation et le raccordement au réseau des panneaux photovoltaïques seront à leur charge. Les particuliers devenant ainsi producteurs d électricité bénéficieront des tarifs de rachat de l électricité en vigueur, qui permettent de rentabiliser l installation en 8 ans au plus. Les panneaux installés par les participants seront, de plus, éligibles aux aides mises en place par la Région et par l Etat pour soutenir le photovoltaïque. Au-delà de la Corse, Millener sera déployé à La Réunion et en Guadeloupe - 8 -

9 Nombre cible de foyers équipés de passerelles énergétiques Nombre cible de foyers équipés de panneaux solaires et de batteries Réunion Corse Guadeloupe

10 4. De nouvelles technologies adaptées aux territoires insulaires Le projet Millener (Mille Installations de gestion énergétique dans les îles) a pour objectif de répondre aux spécificités des réseaux électriques insulaires de Corse et des Départements d Outre-Mer (DOM) dans la continuité et en complément des actions de développement des énergies renouvelables et de maîtrise de la consommation d énergie menées depuis plusieurs années. Les spécificités insulaires Dans le domaine de l énergie, la Corse, l archipel de la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, l île de La Réunion, ou encore l archipel de Saint-Pierre et Miquelon présentent la particularité de former des «petits systèmes isolés» devant produire sur place la totalité ou la quasi totalité de l'électricité qu'ils consomment. Ne bénéficiant pas d interconnexion à un réseau électrique continental, ou seulement de façon limitée comme c est le cas pour la Corse, les systèmes électriques de ces régions sont plus sensibles aux aléas que des systèmes électriques continentaux intégralement interconnectés. L efficacité énergétique, enjeu majeur des territoires insulaires Dans les régions insulaires, la croissance de la consommation d électricité reste soutenue et plus forte que dans l Hexagone (de 3% à 4 % par an en moyenne). Contribuer au ralentissement de cette tendance en développant l éco-efficacité énergétique y est donc essentiel, du point de vue environnemental et économique mais aussi pour garantir l équilibre entre l offre et la demande d électricité. EDF, sur ces territoires, intensifie ses projets de recherche et développement pour répondre au besoin des régions d accroître leur autonomie et leur sécurité énergétique. Un modèle économique adapté L isolement de ces territoires pèse sur le prix de revient du kwh qui s avère très supérieur à celui obtenu sur le continent. La loi de février 2000 reconnaît que la fourniture d électricité aux tarifs réglementés dans les systèmes insulaires a le caractère d une mission de service public, et que son opérateur (EDF) doit en être rémunéré. L équilibre économique y est assuré par la solidarité nationale, au travers de la Contribution aux Charges du Service Public de l Electricité (CSPE). Les dispositifs Millener, permettant de réduire les coûts de production dans les îles, contribueront également à limiter l évolution de cette contribution financée par tous les consommateurs d électricité en France

11 Un consortium coordonné par la Direction des Systèmes Energétiques Insulaires d EDF Plusieurs partenaires de Millener ont déjà mené des expérimentations dans le domaine des «réseaux électriques intelligents» ou Smart Grids. Leurs expériences complémentaires combinées permettent au projet Millener de regrouper des compétences dans les domaines des énergies renouvelables, du stockage de l électricité, de la gestion de l énergie dans les bâtiments et du pilotage des réseaux électriques. En réponse à l'appel à Manifestation d'intérêt de l'ademe, le projet a été retenu pour un financement dans le cadre des Investissements d'avenir à hauteur de 7,2 Millions d'euros, pour l ensemble du projet Millener. La Collectivité Territoriale de Corse débloquera 3,5 millions d euros de fonds pour compléter ce financement et permettre au projet de voir le jour. Sur un projet de 10 millions d euros, ce sont donc au total 5,7 millions d euros de subventions qui permettent au démonstrateur Millener d être déployé en Corse

12 EDF SEI est la Direction des Systèmes Energétiques Insulaires qui gère les unités du Groupe EDF dans les Zones Non Interconnectées (les ZNI) : la Corse, les quatre départements d outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion) et les collectivités d outre-mer de Saint-Pierre et Miquelon, Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Ces territoires ont en commun de former des «petits systèmes isolés», non connectés au réseau électrique métropolitain continental, devant produire sur place la totalité de l'électricité qu'ils consomment. EDF R&D a pour missions principales de contribuer à l amélioration de la performance des unités opérationnelles du Groupe EDF et d identifier et de préparer les relais de croissance à moyen et long terme. EDF R&D met en œuvre une politique volontariste de partenariat en France et en Europe, notamment dans les pays où le Groupe est présent. BPL Global (BPLG) fournit aux compagnies d énergie des solutions pour les réseaux intelligents permettant l automatisation et la gestion avancée du réseau de distribution, du poste électrique au consommateur. Les réseaux électriques se transforment en intégrant une multitude de ressources d énergies réparties sur le réseau de distribution. Le développement de cet écosystème inclut les capacités d effacement des usages clients, le stockage d énergie, les véhicules électriques et la production distribuée, notamment renouvelable. Nos solutions permettent la coordination des ressources d énergie réparties sur l ensemble du système électrique de distribution pour aider les compagnies d énergie à optimiser l efficacité et la fiabilité, réduire les coûts d exploitation et améliorer la performance environnementale. BPLG combine son expérience et ses technologies innovantes pour fournir des solutions de réseaux intelligents optimales aux principales compagnies d énergie dans le monde entier. DELTA-DORE est un industriel, fabricant d équipements de gestion du bâtiment depuis plus de 40 ans. En 1973, suite au choc pétrolier, DELTA-DORE se lance dans la conception et la commercialisation de produits liés aux économies d énergie. DELTA-DORE devient rapidement le spécialiste de la gestion électronique du chauffage électrique grâce notamment à des produits spécifiques tel que le délesteur. Le groupe DELTA-DORE se positionne comme un acteur majeur du marché Européen pour les systèmes de Maîtrise de la Demande d Energie (MDE) et de l effacement électrique piloté en aval compteur pour la gestion de la pointe

13 Créée en 2005, Edelia conçoit, développe et met en œuvre des solutions de suivi, de mesure et de pilotage à distance des consommations d'énergie pour le compte de ses clients (notamment EDF) qui eux-mêmes, adressent la clientèle de particuliers et professionnels. Edelia travaille en particulier sur les thématiques liées à la maîtrise de l énergie, à l émergence des compteurs communicants, à la gestion active de la demande d électricité. Les équipes d Edelia relèvent tous les jours les défis liés à la croissance forte du secteur des réseaux électriques intelligents, au bénéfice à la fois des ménages, des producteurs d électricité, de la croissance et de la compétitivité tout en s inscrivant pleinement dans les valeurs du développement durable. Saft (Euronext : Saft) est un leader mondial de la conception et de la production de batteries de haute technologie pour l industrie. Le Groupe est le premier fabricant mondial de batteries à base de nickel et de lithium primaire pour les infrastructures et processus industriels, le transport et l électronique civile et militaire. Saft est leader mondial des batteries pour l espace et la défense avec ses technologies Li-ion qui sont également en cours de déploiement dans les marchés du stockage d énergie, des transports et des télécommunications. Nos 4000 salariés présents dans 19 pays, nos 16 sites de production et notre réseau commercial étendu contribuent à l accélération de la croissance du Groupe pour l avenir. Pour toute information complémentaire, consultez le site Spécialiste mondial de la gestion de l'énergie, présent dans plus de 100 pays, Schneider Electric offre des solutions intégrées pour de nombreux segments de marchés. Le Groupe bénéficie d une position de leader sur ceux de l'énergie et des infrastructures, des processus industriels, des automatismes du bâtiment, des centres de données et réseaux ainsi que d une large présence dans les applications du résidentiel. Mobilisés pour rendre l énergie sûre, fiable et efficace, ses plus de collaborateurs réalisent 19,6 milliards d euros de chiffre d affaires en 2010 en s engageant auprès des individus et des organisations afin de les aider à tirer le meilleur de leur énergie

14 Opérateur global international de l énergie solaire en forte croissance (CA de 300 millions d euros en 2010, +25%/ an depuis 3 ans), Tenesol intervient directement pour le compte des particuliers, d entreprises ou de collectivités territoriales. Depuis plus de 27 ans, Tenesol, filiale des groupes Total et EDF, imagine, conçoit, fabrique, installe et assure la gestion de systèmes de production et de consommation d énergie d origine solaire (consommation sur sites isolés, alimentation du réseau électrique général en connexion directe, chauffe-eau solaires) pour ses clients dans le monde entier. Acteur de référence de son secteur, Tenesol compte aujourd hui plus de salariés au sein de 24 filiales dont 2 sites de production, l un à Toulouse (France), l autre en Afrique du Sud (Le Cap). Plus d informations : Un projet soutenu par l ADEME. L'Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie (ADEME) est un établissement public sous la triple tutelle du ministère de l'ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, du ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie. Elle participe à la mise en oeuvre des politiques publiques dans les domaines de l'environnement, de l'énergie et du développement durable. Afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale, l'agence met à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public, ses capacités d'expertise et de conseil. Elle aide en outre au financement de projets, de la recherche à la mise en oeuvre et ce, dans les domaines suivants : la gestion des déchets, la préservation des sols, l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables, la qualité de l'air et la lutte contre le bruit

15 La Collectivité Territoriale de Corse, partenaire du volet corse du projet Millener. La Direction déléguée à l Energie de l Office de l Environnement de la Corse est chargée de la mise en œuvre de la politique énergétique définie par la Collectivité Territoriale de Corse. La CTC, qui détient une véritable compétence de planification et un pouvoir décisionnel pour l utilisation de l ensemble des ressources énergétiques locales, s est dotée de deux documents de référence : - Le Plan Energétique - Le Plan de développement des Energies Renouvelables et de la Maîtrise de l Energie, Sur la période , ce plan est notamment mis en œuvre au travers d un partenariat de 10 millions d euros conclu avec EDF en vue d infléchir la croissance de la consommation électrique grâce à un effort de Maîtrise de la Demande d Electricité vers toutes les cibles (industrie, tertiaire, collectivités, logements individuels et collectifs) et d un partenariat de 14 millions d euros signé avec l ADEME visant à faciliter le développement des énergies renouvelables et de la maîtrise de l énergie en Corse, en particulier dans le secteur du bâtiment. L ADEC est l établissement public territorial chargé de la mise en œuvre de la politique économique régionale. A ce titre elle constitue l outil stratégique de la Collectivité Territoriale de Corse en matière de développement économique. Présidée par un Conseiller Exécutif cette agence se veut plus qu un simple centre d instruction des dossiers d aides aux entreprises, car, dans le cadre des orientations proposées par le Conseil exécutif et adoptées par l Assemblée de Corse en matière de développement industriel, artisanal, technologique et commercial de la Corse, l Agence est chargée : - de l impulsion des activités liées au développement économique de la Corse ainsi que de la coordination, de l animation, de la mise en œuvre et du soutien de ces activités, - de faire prendre en compte les impératifs de développement économique de la Corse par le secteur bancaire, - de la réalisation d études et de l établissement de diagnostics concernant les secteurs et branches d activités, les filières de production et les entreprises, - de la gestion des aides directes et indirectes aux entreprises mise en place par la CTC, - de la promotion les mesures et faire des propositions pour aider au développement des divers secteurs d activités : industrie, artisanat, industrie agroalimentaire de deuxième transformation

16 L ADEC est aussi l organe, dans sa mission essentielle de financement de l économie, qui veille à la cohérence et au fonctionnement de la plateforme CORSE FINANCEMENT qui regroupe tous les outils financiers soutenus par la Collectivité Territoriale. Elle est également un interlocuteur privilégié des porteurs de projets, des filières, des collectivités et des associations souhaitant porter un projet de développement économique et souhaitant un accompagnement sur mesure. Depuis 2006, l Agence est devenue membre porteur du Pôle de Compétitivité CAPENERGIES au même titre qu EDF et le Commissariat à l Energie Atomique et son Président, Conseiller Exécutif de Corse, est également Vice-Président du Pôle CAPENERGIES. A ce titre elle porte le volet Corse du Pôle à travers une Délégation Régionale qui développe des activités d animation et d accompagnement de projets dont le plus emblématique est celui de la plateforme de recherche MYRTE à Vignola (Ajaccio) qui est un des projets structurants du Pôle

Panneaux photovoltaïques + Stockage : La sélection des 100 participants est lancée!

Panneaux photovoltaïques + Stockage : La sélection des 100 participants est lancée! Février 2014 UNE LONGUEUR D AVANCE POUR LA CORSE Panneaux photovoltaïques + Stockage : La sélection des 100 participants est lancée! N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF Corse 2 avenue

Plus en détail

Le stockage de l énergie dans les zones non interconnectées

Le stockage de l énergie dans les zones non interconnectées Le stockage de l énergie dans les zones non interconnectées Christian Dumbs Chef de mission Smart Grids EDF Direction des Systèmes Energétiques Insulaires 13 octobre 2015 1 La Direction des Systèmes Energétiques

Plus en détail

Comprendre... Les Effacements

Comprendre... Les Effacements Comprendre... Les Effacements Un effacement est une diminution temporaire de Qu est-ce la consommation d électricité par rapport à une consommation initialement prévue. Cette diminution que c est? est

Plus en détail

Incubateur Technologique Territorial de Corse I2TC APPEL A PROJETS

Incubateur Technologique Territorial de Corse I2TC APPEL A PROJETS Incubateur Technologique Territorial de Corse I2TC APPEL A PROJETS CREATION D ENTREPRISES DE TECHNOLOGIES INNOVANTES LIEES AUX ENERGIES NOUVELLES ET RENOUVELABLES ET AUX DISPOSITIFS DE MAITRISE DE LA DEMANDE

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Une situation géographique proche de la capitale.

Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux, une ville innovante et attractive Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux accueille des sièges sociaux d entreprises prestigieuses : Microsoft, Bouygues

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

L effacement des consommations électriques résidentielles

L effacement des consommations électriques résidentielles L effacement des consommations électriques résidentielles En résumé - En contribuant à la gestion du système électrique, l effacement des consommations résidentielles présente potentiellement de nombreux

Plus en détail

LE GROUPE EDF FAIT DES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS UNE REALITE

LE GROUPE EDF FAIT DES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS UNE REALITE Naud et Poux Architectes DOSSIER DE PRESSE LE GROUPE EDF FAIT DES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS UNE REALITE N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF SA 22-30, avenue de Wagram 75382

Plus en détail

EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT

EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT Une électricité bas carbone et compétitive est un formidable atout pour décarboner l économie. EDF, électricien responsable, partenaire officiel de la conférence Paris

Plus en détail

Saft, Conergy et Tenesol lancent SOLION, le plus grand projet européen de développement de stockage d énergie photovoltaïque

Saft, Conergy et Tenesol lancent SOLION, le plus grand projet européen de développement de stockage d énergie photovoltaïque N 33-08 Saft, Conergy et Tenesol lancent SOLION, le plus grand projet européen de développement de stockage d énergie photovoltaïque Paris, le 28 août, 2008 Saft, Conergy et Tenesol annoncent le lancement

Plus en détail

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES Juin 2011 Étude réalisée pour le compte de l'ademe par Schwartz and Co et AJI Europe Coordination technique : Patrick

Plus en détail

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC Organisation territoriale Eléments clés du réseau de distribution du Nord-Pas de Calais (31/12/2012) Calais Saint Martin Boulogne Boulogne-sur-Mer Saint

Plus en détail

Montage de dossier et reporting FEDER Exemple du projet STECY

Montage de dossier et reporting FEDER Exemple du projet STECY Montage de dossier et reporting FEDER - Exemple du projet STECY Auteur : Date : Version : WTC - Mercredi 17 Décembre 2014 Présentation de GENERGIES Entreprise guadeloupéenne fondée en 2009, filiale des

Plus en détail

La Réunion, île solaire et Terrre d innovation Le dispositif «ÉCO SOLIDAIRE»

La Réunion, île solaire et Terrre d innovation Le dispositif «ÉCO SOLIDAIRE» La Réunion, île solaire et Terrre d innovation Le dispositif «ÉCO SOLIDAIRE» DOSSIER DE PRESSE 17 juin 2013 éco solidaire Sommaire 3 Le contexte énergétique réunionnais 6 Le dispositif «Eco- solidaire»

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION La Réunion île solaire, terre d'innovation Reunion island, innovation land LE DISPOSITIF «ÉCO-SOLIDAIRE» PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

agir plus pour les économies d énergie dossier de presse

agir plus pour les économies d énergie dossier de presse agir plus pour les économies d énergie avec EDF dossier de presse Avec ce nom qui identifie désormais toutes ses offres sur l efficacité énergétique dans les départements et collectivités d outre-mer et

Plus en détail

Présentation du projet Smart Electric Lyon

Présentation du projet Smart Electric Lyon . Présentation du projet Smart Electric Lyon 4/03/2014 EDF Les réseaux électriques deviendraient-ils intelligents? Décembre 2012 2 Consommation par marché et usages 2/3 pour le spécifique (Éclairage et

Plus en détail

l électricité? Nouveaux modes de production et de consommation Entre hier et aujourd hui : évolution du système électrique

l électricité? Nouveaux modes de production et de consommation Entre hier et aujourd hui : évolution du système électrique Les énergies reno uvelables changero nt -elles notre manière de co nsommer l électricité? Notre système électrique est en pleine transition. L augmentation de production décentralisée, le changement de

Plus en détail

Boîte à outils pour les entreprises

Boîte à outils pour les entreprises Boîte à outils pour les entreprises A chacun de s en saisir Je suis spécialisé dans le secteur du bâtiment 1. Secteur du bâtiment stimulé par la rénovation énergétique Les règles d'urbanisme sont simplifiées

Plus en détail

Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité

Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité Concours ERDF de l innovation 2015 «Réseaux Electriques Intelligents» Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité

Plus en détail

RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS

RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS SmartGrids RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS RTE est au cœur du développement des SmartGrids. Les énergies renouvelables montent en puissance (éolien, solaire), de nouveaux usages voient le jour (modulation

Plus en détail

Signature du consortium pour le projet Smart Electric Lyon

Signature du consortium pour le projet Smart Electric Lyon 26 NOVEMBRE 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Signature du consortium pour le projet Smart Electric Lyon Le projet Smart Electric Lyon a été officiellement lancé à l initiative du Groupe EDF dans le cadre d un

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie. Ségolène ROYAL. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie. Ségolène ROYAL. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie Ségolène ROYAL Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie présente les lauréats de l appel à projets Lundi 9 février

Plus en détail

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids «Smart grids au carrefour des enjeux technologiques et sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild l'essentiel Milliards d euros de

Plus en détail

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI IIIIIIII IIIIII 2 III IIII DÉPLACEMENTS PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DA À UTILISER UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE. 2 MILLIONS FRANÇAISES À L HORIZON 2020. C EST EN EFFET L

Plus en détail

L intégration des énergies renouvelables dans le réseau de transport d électricité

L intégration des énergies renouvelables dans le réseau de transport d électricité L intégration des énergies renouvelables dans le réseau de transport d électricité Juin 2014 Synthèse Colonne vertébrale du système électrique, le réseau de transport d électricité est un atout central

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

Renouvelables Maîtrise

Renouvelables Maîtrise Renouvelables Maîtrise & de l ENERGIE des aides régionales 2011 PARTICULIERS EDITO EDITO epuis le Protocole de Kyoto, le Grenelle de l environnement de 2007 et la Conférence de Copen ague, la rance s est

Plus en détail

L électricité sur le réseau interconnecté Bilan Prévisionnel en Guyane 2005-2020. Scénario GENERG

L électricité sur le réseau interconnecté Bilan Prévisionnel en Guyane 2005-2020. Scénario GENERG Juillet 2007 V2 L électricité sur le réseau interconnecté Bilan Prévisionnel en Guyane 2005-2020 Scénario GENERG La consommation Les prévisions retenues concernant la consommation finale d électricité

Plus en détail

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE MARDI 15 OCTOBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE CONTACTS PRESSE POUR EN SAVOIR PLUS Jeanne DEPERROIS 03 83 92 89 71 06 28 92 26 20 jeanne.deperrois@rte-france.com

Plus en détail

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014 COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique 5 mars 2014 Enjeux des smart grids Evolution des prix de l énergie Transition énergétique Sécurité de l alimentation électrique Energies

Plus en détail

VERS LE MIX ELECTRIQUE

VERS LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE PRODUIRE EN TEMPS REEL CHOISIR LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE De la centrale au consommateur L électricité qui arrive au bout de la prise

Plus en détail

CONTACT PRESSE Fondation Partenariale Grenoble INP ERDF Delphine Chenevier, 06 43 10 01 28 Alexandra Pons, 01 81 97 46 63

CONTACT PRESSE Fondation Partenariale Grenoble INP ERDF Delphine Chenevier, 06 43 10 01 28 Alexandra Pons, 01 81 97 46 63 Signature de la convention relative à la création d une chaire industrielle d excellence ERDF sur les SMARTGRIDS, au sein de la Fondation Partenariale Grenoble INP CONTACT PRESSE Fondation Partenariale

Plus en détail

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac FLEXIPAC: Optimisation d une production locale de sources d énergies renouvelables intermittentes par la flexibilisation des usages des pompes à chaleur résidentielles et tertiaires Philippe ANDRE, ULg-BEMS

Plus en détail

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Sommaire! La démarche Smart grids de la CRE! Les recommandations de la CRE pour accompagner le développement des Smart grids 2 Une démarche

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

COMPTE RENDU DE WORKSHOP

COMPTE RENDU DE WORKSHOP COMPTE RENDU DE WORKSHOP Date 23/02/2015 :Lieu : AME Rédigé par : M. Chouiter Objet : Première session du groupe de réflexion portant sur l insertion du véhicule électrique en Martinique. Structures présentes:

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

Mesurer, collecter et monitorer pour agir

Mesurer, collecter et monitorer pour agir Mesurer, collecter et monitorer pour agir Services de gestion de l'énergie Lausanne, 6 novembre 2014 Antoine Hayek, Energy Management Services Eric Magnin, Energy Management Specialist Michael Grelier,

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

en hiver, maîtriser sa facture d électricité

en hiver, maîtriser sa facture d électricité en hiver, maîtriser sa facture d électricité DOSSIER DE presse 2014 Contact presse service-de-presse@edf.fr Tél. : 01 40 42 46 37 Contact presse service-de-presse@edf.fr Tél. : 01 40 42 46 37 L arrivée

Plus en détail

Smart grids for a smart living Claude Chaudet

Smart grids for a smart living Claude Chaudet Smart grids for a smart living Claude Chaudet 1 Institut Mines-Télécom Les smart grids en quelques mots Modernisation des réseaux électriques Utilisation des technologies de l information et de la communication

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE.

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE. Expérimentation d un Véhicule Electrique en Nouvelle-Calédonie Le projet EVE. Comment se comporte le véhicule électrique sous le climat chaud et humide de la Nouvelle-Calédonie? Comment le système électrique

Plus en détail

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS LES SMART GRIDS DEVIENNENT REALITE SMART GRID ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS Date : 08/02/2011 Selon l IEA, entre 2010 et 2030 : - la croissance économique devrait engendrer une demande énergétique

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

L ADEME FINANCE VOS PROJETS

L ADEME FINANCE VOS PROJETS L ADEME FINANCE VOS PROJETS POUR PROTÉGER L ENVIRONNEMENT ET MAÎTRISER L ÉNERGIE principaux dispositifs d aide principaux dispositifs d aide TABLEAU DE SYNTHÈSE Principaux bénéficiaires possibles Activités

Plus en détail

Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments

Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments en partenariat avec Et avec le soutien de la: Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments Expérimentations de solutions innovantes DOSSIER DE CONSULTATION Mai 2012 Projet Efficacité énergétique

Plus en détail

Atelier «énergie, climat et développement durable : quels rôles pour les collectivités locales?» Eléments de contexte et de débat

Atelier «énergie, climat et développement durable : quels rôles pour les collectivités locales?» Eléments de contexte et de débat 1 INTRODUCTION Par la loi du 13 juillet 2005, la France s est dotée d une nouvelle stratégie énergétique. Dès 2010, 10% de ses besoins devront être couverts par des sources renouvelables, contre 7% aujourd

Plus en détail

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Visite GPSO de Green Office Meudon le 22 mars 2012 Copyright Ateliers 115 Architectes Steria GreenOffice Meudon Steria et le Système d Information qui gère

Plus en détail

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL 2 Sommaire Le développement des EnR en France enregistre un ralentissement, imputable à des causes multiples,

Plus en détail

N 13 - ÉNERGIE, LE LABORATOIRE DE L'OUTRE-MER

N 13 - ÉNERGIE, LE LABORATOIRE DE L'OUTRE-MER N 13 - ÉNERGIE, LE LABORATOIRE DE L'OUTRE-MER INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Les smart grids. La problématique des réseaux électriques interconnectés existe depuis longtemps. Elle est loin l époque où une

Plus en détail

Dossier de presse thématique Découvrez les «Solutions confort» Schneider Electric pour le chauffage

Dossier de presse thématique Découvrez les «Solutions confort» Schneider Electric pour le chauffage Dossier de presse thématique Découvrez les «Solutions confort» Schneider Electric pour le chauffage Contact presse Muriel Droin/Natacha Dreux Tél : 01 46 05 12 67 Fax : 01 46 05 26 74 mdroin@profilepr.fr/ndreux@profilepr.fr

Plus en détail

Effacement diffus et transition énergétique

Effacement diffus et transition énergétique Effacement diffus et transition énergétique 56 WATT Atelier du 20/03/2014 1 #1 L effacement diffus 2 L effacement diffus >> Principaux enjeux // Sociaux: pour les foyers chauffés électriquement : -le chauffage

Plus en détail

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques»

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» * Bureau d études Néerlandais indépendant spécialisé dans les questions environnementales et la recherche

Plus en détail

Nouvelles technologies numériques et énergie. Les Systèmes électriques intelligents 6 avril 2010

Nouvelles technologies numériques et énergie. Les Systèmes électriques intelligents 6 avril 2010 Nouvelles technologies numériques et énergie Les Systèmes électriques intelligents 6 avril 2010 Synthèse De nouveaux besoins ont émergé en matière d énergie : gestion de la pointe, énergies nouvelles réparties,

Plus en détail

Un technicien ERDF au Linky Lab Photo Sperber Aldo/PWP. Linky Un compteur nouvelle génération. Dossier de presse

Un technicien ERDF au Linky Lab Photo Sperber Aldo/PWP. Linky Un compteur nouvelle génération. Dossier de presse Un technicien ERDF au Linky Lab Photo Sperber Aldo/PWP Linky Un compteur nouvelle génération Dossier de presse Novembre 2015 03 Présentation du compteur nouvelle génération Sommaire 04 Un compteur communicant

Plus en détail

560 GW de capacité installée

560 GW de capacité installée . Les systèmes électriques intelligents? AFE 24 juin 2014 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE EUROPÉEN : 430 MILLIONS DE PERSONNES DESSERVIS 560 GW de capacité installée ~5 000 000 km de réseau MT+ BT 2 600 TWh utilisés

Plus en détail

LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME

LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME Communiqué de presse Paris, le 20 juin 2012 Investissements d Avenir LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME Lancé à

Plus en détail

ANALYSE. Contribution au service public de l électricité : Bilan 2003-2014. Série Économique ENE 04. Décembre 2013

ANALYSE. Contribution au service public de l électricité : Bilan 2003-2014. Série Économique ENE 04. Décembre 2013 ANALYSE Contribution au service public de l électricité : Bilan 2003-2014 Série Économique ENE 04 Décembre 2013 AMORCE Analyse de l Contribution au service public de l électricité : bilan 2003-2013 ENE

Plus en détail

Impact de l intégration des EnR sur les réseaux de distribution d électricité

Impact de l intégration des EnR sur les réseaux de distribution d électricité Impact de l intégration des EnR sur les réseaux de distribution d électricité Clubs Mines-Energie et Mines-Environnement et Développement Durable François Blanquet ERDF Directeur Réseaux 5 décembre 2013

Plus en détail

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique Les grands chantiers du Smart Grid français vers une feuille de route technologique Bogdan ROSINSKI pôle S2E2 SMART ELECTRICITY CLUSTER ASPROM Conférence «Maîtrise de l'énergie» Paris 6 avril 2011 Sommaire

Plus en détail

La stratégie des énergies renouvelables pour l autoconsommation dans le secteur de l industrie

La stratégie des énergies renouvelables pour l autoconsommation dans le secteur de l industrie ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES, DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT La stratégie des énergies renouvelables pour l autoconsommation dans le secteur de l industrie Les Energies Renouvelables

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

Des investissements massifs dans l outil de production énergétique sont à prévoir dans les prochaines années

Des investissements massifs dans l outil de production énergétique sont à prévoir dans les prochaines années Des investissements massifs dans l outil de production énergétique sont à prévoir dans les prochaines années Un objectif de 25% d énergies renouvelables en 2020(pour mémoire le Grenelle prévoit 23% d EnR)

Plus en détail

Auto-consommation des Energies renouvelables. Atelier 56watt du 2 juillet 2015 à Vannes

Auto-consommation des Energies renouvelables. Atelier 56watt du 2 juillet 2015 à Vannes Auto-consommation des Energies renouvelables Atelier 56watt du 2 juillet 2015 à Vannes 1 Etat des lieux Chaleur renouvelable : en auto-consommation Solaire Thermique : production d eau chaude à l aide

Plus en détail

Le développement des effacements

Le développement des effacements Le développement des effacements LA CAPACITE, OU COMMENT GARANTIR LA SECURITE D APPROVISIONNEMENT Afin d assurer la sécurité d alimentation en électricité, l UFE milite depuis plusieurs années pour la

Plus en détail

Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie

Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie Principe du photovoltaïque Effet photovoltaïque: Conversion rayonnement solaire en énergie électrique Conversion directe de l énergie du

Plus en détail

Discours de Mme Ségolène Royal. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Discours de Mme Ségolène Royal. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Discours de Mme Ségolène Royal Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Paris, le lundi 20 avril 2015 500 territoires à énergie positive pour la croissance verte et pour le climat

Plus en détail

Intérêt des systèmes gaz et hybrides au niveau régional

Intérêt des systèmes gaz et hybrides au niveau régional Intérêt des systèmes gaz et hybrides au niveau régional Une approche comparative des impacts des technologies de chauffage sur la demande Roch Drozdowski - Chef de mission Smart Grids GrDF - Direction

Plus en détail

Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes

Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes FAIRE AVANCER TOUTES LES ENVIES D ENTREPRENDRE Les Smart Grids, filière d avenir de la transition énergétique Centrale de pilotage Intégration

Plus en détail

Approches territoriales AAPs et Aides

Approches territoriales AAPs et Aides Approches territoriales AAPs et Aides Stéphane LECOINTE ADEME - Direction Régionale Bretagne Chargé de missions déchets / économie circulaire stephane.lecointe@ademe.fr 02 99 85 87 10 L ADEME en quelques

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Les moyens de production d électricité 11/07 1 Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Économique à des coûts acceptables dans des marchés de plus en plus ouverts Environnemental Social

Plus en détail

Le coût du kwh électrique

Le coût du kwh électrique Le coût du kwh électrique Atelier de Travail PV-NET - Lyon Antoine Guillou Commission de Régulation de l Energie Direction du Développement des Marchés Coût du KWh électrique Coût du kwh électrique pour

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Création d'enercoop en Rhône-Alpes

Création d'enercoop en Rhône-Alpes Création d'enercoop en Rhône-Alpes Présentation et plan d avancement Mai 2009 Le Projet Créer une coopérative régionale ayant, entre autres activités, la commercialisation, en exclusivité, de l'offre Enercoop

Plus en détail

La Politique. ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique. Un projet concerté, organisé, maîtrisé

La Politique. ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique. Un projet concerté, organisé, maîtrisé DOSSIER DE PRESSE - 2012 La Politique ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique Un projet concerté, organisé, maîtrisé Création de l Agence Martiniquaise de l Energie Étape cruciale dans la mise en place du

Plus en détail

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C «Smart Grid et Compteurs communicants : Quelles conséquences sur la gestion de la consommation et de la production d énergie pour les bâtiments du 21 ème siècle?» Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule

Plus en détail

ERDF dans les LANDES. Comités Territoriaux SYDEC 2013

ERDF dans les LANDES. Comités Territoriaux SYDEC 2013 ERDF dans les LANDES Comités Territoriaux SYDEC 2013 ERDF, un acteur au sein du marché de l électricité Activités en concurrence Principalement EDF Production Loi du 10 février 2000 Activités régulées

Plus en détail

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique Mardi 30 juin 2015 Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique «Transition énergétique, développement des énergies renouvelables (EnR), essor du

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Camille GROSJEAN, CEA Grenoble, Institut National de l Energie Solaire (Chambéry) Ingénieur-chercheur, doctorant

Plus en détail

Présentation de VOLTALIS

Présentation de VOLTALIS Présentation de VOLTALIS La production d effacement diffus Production électrique renouvelable Ecologique, sociale et rentable 1 Le métier de Voltalis La production d effacement diffus Réduire en temps

Plus en détail

LE BATIMENT L HABITAT

LE BATIMENT L HABITAT LE BATIMENT L HABITAT L habitat est en France le plus gros consommateur d'énergie parmi tous les secteurs économiques, avec 70 millions de tonnes équivalent pétrole (tep). Soit 43 % de l'énergie finale

Plus en détail

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel?

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? - Qu entendre par «Smart grids»? - Des exemples concrets de démonstrateurs - Des solutions variées pour des enjeux différents - Comment

Plus en détail

MANAGER L ENERGIE DE L EFFICACITE A LA PERFORMANCE. Efficacité énergétique et activités économiques en entreprise

MANAGER L ENERGIE DE L EFFICACITE A LA PERFORMANCE. Efficacité énergétique et activités économiques en entreprise MANAGER L ENERGIE DE L EFFICACITE A LA PERFORMANCE 1 l ADEME en quelques mots le panorama breton et les enjeux Energie/Industrie l encadrement Les solutions les programmes d'actions de l'ademe 2 L ADEME

Plus en détail

Une vision énergétiquement soutenable pour le Danemark Abandon progressif des énergies fossiles d ici 2030

Une vision énergétiquement soutenable pour le Danemark Abandon progressif des énergies fossiles d ici 2030 Une vision énergétiquement soutenable pour le Danemark Abandon progressif des énergies fossiles d ici 2030 Gunnar Boye Olesen, International Network for Sustainable Energy - Europe 1 (Réseau International

Plus en détail

LA FACTURE D'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL

LA FACTURE D'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL LA FACTURE D'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL Les factures d électricité et de gaz naturel sont composées d une part fixe, l abonnement, et d une part variable, proportionnelle à la quantité d énergie consommée.

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014 :

APPEL A PROJETS 2014 : APPEL A PROJETS 2014 : ASSAINISSEMENT ET ENERGIE REDUIRE L IMPACT ENERGETIQUE DES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT DOMESTIQUES RÈGLEMENT Date d ouverture de l appel à projet : 20 janvier 2014 Date limite d envoi

Plus en détail

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014 Schneider Electric Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Un positionnement affirmé Production et transmission Eolienne Solaire Hydraulique Carburant bio Hydrocarbure Nucléaire Gestion de l

Plus en détail

Délibération 1/8. Molène et Sein. 1 Corse, DOM, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre et Miquelon et îles bretonnes des Glénans, Ouessant,

Délibération 1/8. Molène et Sein. 1 Corse, DOM, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre et Miquelon et îles bretonnes des Glénans, Ouessant, Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 9 octobre 2013 portant proposition relative aux charges de service public de l électricité et à la contribution unitaire pour 2014

Plus en détail

ANROC - Journées des élus

ANROC - Journées des élus Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-conseil.com Paris Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï ANROC - Journées des élus Quel avenir

Plus en détail