COÛTS ET EFFICACITE ENERGETIQUE - ETUDE COMPARATIVE ENTRE TROIS CONCEPTS DE REFROIDISSEMENT POUR DATACENTERS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COÛTS ET EFFICACITE ENERGETIQUE - ETUDE COMPARATIVE ENTRE TROIS CONCEPTS DE REFROIDISSEMENT POUR DATACENTERS"

Transcription

1 COÛTS ET EFFICACITE ENERGETIQUE - ETUDE COMPARATIVE ENTRE TROIS CONCEPTS DE REFROIDISSEMENT POUR DATACENTERS 1/16

2 Sommaire : 1. Introduction : L'efficacité énergétique au coeur des préoccupations 1.1 Quels sont les consommateurs d'énergie dans un datacenter? 1.2 Evolution de la puissance dissipée dans le datacenter 1.3 Les caloporteurs : l'air et l'eau 2. Comparatif de l'efficacité des différents concepts de refroidissement 2.1 Concept I : Allées froides et allées chaudes 2.2 Concept II : Allées froides et allées chaudes avec confinement 2.3 Concept III : Baies VARISTAR avec échangeur thermique air/eau LHX20 intégré 3. Comparatif de l'efficacité des concepts de refroidissement 3.1 Coût d'investissement des composants entrant dans les différents concepts 3.2 Surcoûts suite aux besoins d'air et d'énergie accrus Surcoûts suite aux besoins d'air et d'énergie accrus - concept I Surcoûts suite aux besoins d'air et d'énergie accrus - concept II Surcoûts suite aux besoins d'air et d'énergie accrus - concept III 3.3 Comparatif des surcoûts suite aux besoins d'air et d'énergie accrus des concepts I et concept II par rapport au concept III 4. Comparatif global des coûts 5. Conclusion 6. Présentation de la société Schroff et informations relatives aux auteurs 2/16

3 1. Introduction : L'efficacité énergétique au coeur des préoccupations Les technologies de l'information et de la communication (TIC) sont l un des principaux moteurs de l'économie moderne : en Allemagne, la valeur ajoutée brute de ce secteur a augmenté de près de 50 pour cent depuis le milieu des années 90 pour être de nos jours supérieure à celle de l'industrie automobile et mécanique. Il y a cependant une ombre au tableau : la consommation électrique des près de salles serveurs et datacenters en Allemagne s'élevaient à environ 10,1 TWh en 2008 et a plus que doublé ces dix dernières années. Les datacenters allemands ont ainsi émis près de 6,4 millions de tonnes de CO2 en Au niveau mondial, l'industrie des télécoms a généré environ 2% des émissions de CO 2, ce qui représente autant que le secteur de l'aviation. Il est évident que l'efficacité énergétique joue un rôle de plus en plus important, autant d'un point de vue économique que écologique. Ce document décrit trois concepts de refroidissement mis en œuvre dans les datacenters. Basé sur notre expérience, il recense les avantages et les inconvénients, l'investissement moyen et les coûts opérationnels des différents concepts pour un datacenter d'une puissance dissipée de 300 kw. 1.1 Quels sont les consommateurs d'énergie dans un datacenter? Seule la moitié du coût de l'électricité peut être effectivement attribuée aux équipements informatiques. Les 50% restant sont utilisés pour assurer la sécurité nécessaire et la disponibilité - alimentation de secours, systèmes de sécurité, protection/extinction d'incendies, climatisation. Environ un quart des coûts d'électricité sont à imputer à la climatisation qui se trouve ainsi au cœur de l'optimisation de l'efficacité énergétique. 1.2 Evolution de la puissance dissipée dans le datacenter La densité de composants par baie est également en constante augmentation. Alors que par le passé une baie comportait usuellement 4 à 8 kw, on atteint aujourd'hui 10 à 15 kw. A l'avenir, on estime de puissance dissipée par baie à plus de 30 kw. 1.3 Les caloporteurs : l'air et l'eau Les matériaux usuels utilisés pour le refroidissement sont l'air et l'eau. L'énergie qui peut être transporté par un matériau est calculée selon la formule suivante : 3/16

4 Q = ρ x V x c p x dt avec ρ = densité de la matière, V = débit volumique, c p = capacité calorifique du matériau et dt = différence de température. La densité (ρ) et la capacité calorifique (cp) sont des propriétés spécifiques à chaque matériau. En passant de l'air à l'eau, le facteur augmente d'un coefficient Lorsque le caloporteur est choisi, la seule variable restante dans la formule est le débit volumique (V) et donc la vitesse du fluide caloporteur. 2. Comparatif de l'efficacité des différents concepts de refroidissement L'efficacité de refroidissement et les coûts de trois différents concepts de refroidissement ont été comparés pour une même puissance dissipée. Concept I : allées froides et allées chaudes non confinées avec refroidissement par air. Concept II : allées froides et allées chaudes confinées, toujours avec refroidissement par air. Il est possible de confiner des allées chaudes ou des allées froides. Les différences entre une allée froide confinée et une allée chaude confinée ne seront cependant pas abordées plus en détails. Dans l'étude comparative suivante, nous avons opté pour le confinement de l'allée froide. Concept III : baies serveurs refroidies par échangeurs air/eau. Nous considérons dans notre étude un datacenter avec une puissance totale dissipée de 300 kw. Prenant en compte une puissance dissipée maximale par baie, nous avons étudié le rendement du refroidissement et les coûts des différents concepts. 2.1 Concept I : Allées froides et allées chaudes Dans le cas d'un refroidissement exclusivement par air, la puissance maximale dissipée par baie serveur est limitée par la capacité de l'espace environnant à fournir suffisamment d'air frais à l'avant des baies et à extraire l'air chaud expulsé à l'arrière des baies. Les allées froides et chaudes sont construites de telle sorte que les baies serveurs sont disposées en rangées. 4/16

5 Dans une des rangées, les baies sont positionnées avec les serveurs face à face (allée froide) et dans la rangée suivante, les baies sont placées avec les serveurs dos à dos (allée chaude). Il y a différentes manières d'acheminer l'air froid : L'air froid est amené au travers du plancher technique à l'avant des baies serveurs (cas de l'allée froide). La vitesse de l'air en sortie du plancher technique doit être suffisament élevée pour que le serveur supérieur reçoive suffisamment d'air froid tout en veillant à ce que les serveurs du bas ne soient pas 'sous-approvisionné' en raison d'une vitesse excessive. L'air froid entre par le haut dans l'allée froide. La problématique dans ce cas est la difficulté de l'air froid à atteindre les serveurs inférieurs. L'air froid pénètre par le haut et le bas dans l'allée froide. Avec ce concept d'allée froide "High Efficiency", les serveurs supérieurs sont refroidis par le haut, les serveurs inférieurs par le bas, de façon optimale. Dans notre concept I, l'air froid pénètre uniquement à partir du plancher technique dans l'allée froide. En outre, les dispositifs d'extraction de l'air, qui aspirent l'air chauffé, sont placés directement sur les allées chaudes de telle sorte que l'air soit aspiré uniformément. 5/16

6 Dans de nombreux datacenters existants, ces mesures ne sont pas systématiquement mises en œuvre. Par conséquent, dans la plupart des agencements d'allées froides/chaudes, l'air chaud et l'air froid se mélangent dans la partie supérieure de la salle, entrainant des pertes inutiles. 2.2 Concept II : Allées froides et allées chaudes avec confinement Afin de limiter les pertes dans les allées froides et d'éviter les forts gradients de température engendrés par les problèmes de réglage de la vitesse d'air, de nombreuses possibilités d'optimisation sont offertes lorsque de l'air froid est acheminé par le sol. Une solution très efficace consiste à recouvrir les allées froides. Cela permet d'une part de réduire la vitesse de circulation de l'air froid et d'autre part d'éviter les courts-circuits d'air. Le gradient de température sur la hauteur de la baie est fortement réduit, ce qui améliore le rendement du système de refroidissement. L'air froid introduit dans les allées froides parvient exactement là où il est nécessaire et peut être aspiré par les serveurs installés dans les baies. En plus d'être obturée par le dessus, l'allée froide est également fermée à l'avant et à l'arrière (porte ou sas). Dans cette espace fermé, l'air froid n'a d'autre possibilité que de traverser les baies serveurs. Afin que l'allée froide résultante fonctionne correctement, une surpression constante est générée, qui devrait idéalement être conservée à un niveau le plus faible possible. 6/16

7 Schéma : confinement d'une allée froide avec plusieurs LHX 20 en tant qu'unités de refroidissement 2.3 Concept III : Baies VARISTAR avec échangeur thermique air/eau LHX20 intégré Les baies serveurs fermées sont refroidis à l'aide d'un échangeur thermique air / eau. Ce concept de refroidissement est indépendant de la salle et les avantages d'un refroidissement à l'eau peuvent être pleinement exploités. 7/16

8 La température à l'intérieur de la baie est réglée à une valeur adaptée aux serveurs; l'infrastructure demeure inchangée. Seules les zones dans le datacenter qui le nécessitent sont refroidies. Dans des conditions normales de fonctionnement, la puissance du système de refroidissement de la salle peut être réduite au minimum car seule la chaleur dissipée par la surface de la baie doit être évacuée. Le système de refroidissement de la salle renforce également l'aspect de sécurité. 3. Comparatif de l'efficacité des concepts de refroidissement Pour chaque concept, la capacité de refroidissement par baie est différente, de sorte que la dissipation totale des serveurs (300 kw) est répartie sur un nombre différent de baies. Concept I : allée froide/chaude Concept II : Confinement allée froide Concept III : baie refroidie à l'eau 5 kw par baie 10 kw par baie 15 kw par baie 60 baies nécessaires 30 baies nécessaires 20 baies nécessaires Nous avons admis que la taille de la salle est identique pour tous les concepts. Le plancher technique nécessaire pour un datacenter refroidi à l'air est également utilisé dans le cas d'un refroidissement par eau (concept III) afin d'y disposer les canalisations d'eau et les câbles. L'espace accru exigé pour un agencement d'allée froide /chaude et le confinement joue en faveur du concept III. Les coûts d'investissement tiennent compte du nombre de baies serveurs requis mais le coût du besoin d'espace supplémentaire reste, quant à lui, difficilement quantifiable et n'est donc pas pris en compte dans l'étude comparative. En fonction l'espace disponible, il s'agit donc d'un avantage significatif. 8/16

9 3.1 Coût d'investissement des composants entrant dans les différents concepts Concept I Concept II Concept III Confinement allée Baies serveurs Allée froide/chaude froide refroidies à l'eau Équipements de refroidissement identiques pour tous les concepts Coûts globaux pour ces équipements Equipements de refroidissement spécifiques aux concepts Coûts supplémentaires pour chaque concept Investissement global pour les équipements de refroidissement Installation frigorifique Groupe de production d'eau glacée (chiller) Station de pompage double, avec permutation des pompes en cas de panne Tuyauterie circuit froid env Climatisation de la salle (eau) Robinet d'arrêt Conduits d'air pour évacuation de l'air chaud 60 baies serveurs de 5 kw chacune Pièces d'angle pour conduits d'air Confinement des rangées de baies, montage inclus 30 baies serveurs de 10 kw chacune Conduites d'eau Isolant pour conduites d'eau Vanne d'arrêt eau 20 baies refroidies à l'eau (LHX 20) de 15 kw chacune avec ventilateurs indépendants et gestion de l'eau env env env Surcoûts suite aux besoins d'air et d'énergie accrus D'importantes pertes d'air dues à des fuites qui engagent des frais supplémentaires sont constatées pour les concepts 1 et 2. La nécessité de refroidir les salles serveurs sont à l'origine des coûts énergétiques supplémentaires. Dans le concept III (baies serveur refroidies à l'eau), il s'agit d'un système fermé, étanche à l'air, et n'entraînant aucune perte d'air. Résultat : pas de frais supplémentaires dus à une augmentation des besoins en air et en énergie Surcoûts suite aux besoins d'air et d'énergie accrus - concept I Dans un datacenter équipé d'une allée froide et d'un plancher technique se forment inévitablement, à la fois dans la partie supérieure et inférieure, des courts-circuits d'air. Ces courts-circuits d'air sont d'ailleurs inhérents au concept 1. La raison principale est qu'il est impossible de contrôler précisément la quantité d'air froid qui entre par le plancher technique afin d'amener la bonne quantité d'air froid aux serveurs 9/16

10 intégrés dans le haut des baies. Une telle régulation devrait également être capable de répondre rapidement aux appels de puissance instantanée des serveurs; or cette puissance instantanée varie au cours de la journée selon la charge du réseau. Prévoir un excédent d'air froid est ainsi une alternative simple et peu coûteuse. Les courts-circuits d'air résultant ont un impact négatif, d'un côté sur la température de l'air froid en raison du gradient vertical de température, de l'autre côté sur la quantité réelle d'air froid. Afin de contrecarrer ces courts-circuits d'air, des mesures appropriées doivent être prises. Le gradient de température vertical (variation de température) à l'avant des serveurs et sur la hauteur de la baie atteint environ 4 K. La salle serveur doit donc être climatisée dans son intégralité pour garantir un approvisionnement en air suffisant aux serveurs montés dans le haut de la baie. Il est également nécessaire de prendre en compte les pertes de chaleur du plancher technique, qui doivent être compensées en refroidissant l'air d'au moins 2 K en-dessous de la température de l'air souhaitée en sortie du plancher technique. Cette valeur est d'autant plus grande que la superficie du plancher technique est importante et que le niveau d'isolation est faible. L'expérience a montré que la réduction du volume d'air froid rée, causée par les courts-circuits, est d'environ 15%, en grande partie tributaire de la qualité de l'étanchéité en partie basse de la baie et de l'emplacement et de la qualité de l'évacuation de l'air chaud dans la salle. Schéma : Espace non étanchéifié : 1 l'air chaud atteint les serveurs intégrés dans le haut de la baie, 2 espace = 10 mm, 3 espace = 21,5 mm, l'air chaud est aspiré par les serveurs intégrés dans le bas de la baie 10/16

11 Schéma : Espace étanchéifié : aspiration minime d'air chaud par les serveurs installés dans le zone supérieure de l'allée froide; 1 espace 2 mm et mesures d'étanchéité; Les serveurs installés dans la zone inférieure de l'allée froide aspirent une quantité infime d'air chaud Vouloir compenser ce déficit d'air entraîne une augmentation de la vitesse de l'air circulant à l'avant des serveurs, ce qui rend l'aspiration de l'air plus difficile. Pour atténuer cet effet, un refroidissement de l'air supplémentaire d'au moins 1 K est nécessaire, ce qui augmente le refroidissement total dans le datacenter d'au moins 7 K. Ces besoins supplémentaires en refroidissement sont inévitables et entraînent des coûts énergétiques additionnels. En règle générale, refroidir une salle serveur sous une température d'air d'entrée donnée entraîne une dépense supplémentaire d'énergie d'environ 3% à 4% par 1K de différentiel de température de la climatisation. Dans le cas décrit ci-dessus, les 7 K supplémentaires requis engendrent une augmentation des coûts d'électricité de 21% à 28% Surcoûts suite aux besoins d'air et d'énergie accrus - concept II Dans une configuration de confinement se produisent également des pertes d'air dues aux surpressions qui peuvent être attribuées à une mauvaise étanchéité entre les baies elles-mêmes ainsi qu'entre le socle 11/16

12 et le sol. Le BITKOM recommande une surpression d'air d'environ 25 Pascal dans une configuration de confinement. Cette valeur est souvent difficile à maintenir. La plupart des utilisateurs se contente d'environ 15 Pascal. Schéma : fuites d'air dans une allée froide confinée Graphique : pertes d'air dues aux surpressions dans une allée confinée avec 30 baies 12/16

13 Schéma : Confinement allée froide : 1 faible rayonnement par le toit de travée; 2 l'air froid s'engouffre dans l'espace de 12 mm vers l'allée chaude, pas de retour d'air chaud vers l'allée froide. Température de l'air homogène dans l'allée froide Si l'utilisateur souhaite minimiser les pertes dues à la surpression, il devra mesurer les surpressions au niveau des points critiques (points de mesure de référence) dans l'allée confinée puis ensuite adapter le volume d'air froid. Cette procédure est assez délicate à mettre en oeuvre car une variation de la charge des baies serveurs en cours de journée entraîne le déplacement des points de mesure de référence. De plus, elle demande une régulation rapide afin que les besoins en refroidissement et en volume d'air des serveurs soient rapidement satisfaits. La réalisation d'une telle installation avec une régulation appropriée du volume de l'air est très complexe et coûteuse Surcoûts suite aux besoins d'air et d'énergie accrus - concept III La dissipation des serveurs est supposée être de 15 kw par baie avec une différence de température de l'air à travers les serveurs de 15 K. Le concept III avec refroidissement à l'eau n'engendre pas de coûts supplémentaires dus aux pertes d'air ou d'énergie. Débit d'air dans la baie LHX20 Puissance absorbée LHX20 Puissance dissipée Serveur Puissance absorbée Chiller 1 baie VARISTAR LHX20 Rangée de 20 baies VARISTAR LHX m³/h 550 W 15 kw m³/h 11 kw 300 kw 90 kw *) *) Puissance absorbée par le Chiller pour refroidir l'eau : 30 % x 300 kw = 90 kw 13/16

14 3.3. Comparatif des surcoûts suite aux besoins d'air et d'énergie accrus des concepts I et concept II par rapport au concept III Perte de débit d'air allée froide/chaude (concept I) Confinement avec un espace de 9 mm entre les baies (concept II) 15% perte de débit d'air perte de débit d'air avec un espace de 1,5 mm perte de débit d'air avec un espace de 12 mm Débit d'air supplémentaire nécessaire 6.993m³/h (15% x ) Consommation énergétique des ventilateurs env. 2,0 kw Coût énergétique annuel des ventilateurs (à 0,06 /kwh, 24 h x 365 jours) par année m³/h env. 1,3 kw 683 par année m³/h env. 2,8 kw par année Perte d'énergie due au surplus de refroidissement nécessaire basée sur la consommation d'énergie nominale de 90 kw pour le groupe de production d'eau froide. allée froide/chaude (concept I) Confinement avec un espace de 9 mm entre les baies (concept II) Refroidissement nécessaire Energie supplémentaire (en règle générale 3 à 4 % par 1 K) Energie dissipée Coûts annuelles supplémentaires pour la puissance dissipée (à 0,13 /kwh, 24h x 365 jours) 7K 21 à 28% 18,9 à 25,2 kw à K 6 à 8% 5,4 à 7,2 kw à /16

15 4. Comparatif global des coûts Investissements Investissements pour les équipements Différence d'investissement par rapport au concept III Coûts d'exploitation coûts annuels supplémentaires dus aux pertes débit d'air coûts annuels supplémentaires dus aux pertes d'énergie Coûts annuels globaux supplémentaires Allée froide/chaude (concept I) Confinement avec un espace de 9 mm entre les baies (concept II) Espace socle 1,5 mm Espace socle 12 mm Baies serveurs refroidies à l'eau (concept III) env env (9.934 à ) à ( à ) à à Conclusion L'efficacité énergétique de la climatisation d'un datacenter fait désormais partie des enjeux environnementaux et économiques. Sur le plan environnemental, cela se traduit par des émissions de CO limitées grâce à une consommation d'énergie réduite au strict minimum. L'approche économique se 2 base principalement sur les coûts d'investissement et d'exploitation. Le concept de climatisation mis en œuvre joue donc un rôle primordial. Un choix réfléchi et pertinent en terme de technologies et principes jette les bases d'une climatisation efficace. Les résultats de ces études montrent clairement l'avantage d'une climatisation basée sur des baies serveurs VARISTAR LHX 20 refroidies à l'eau. Cette solution réduit l'empreinte écologique grâce à une consommation d'électricité relativement faible qui limite les émissions de CO. De plus, l'eau est un caloporteur respectueux de l'environnement. Autre avantage : le 2 niveau de bruit est réduit de manière significative pour un environnement de travail plus sain (100 x baies VARISTAR LHX 20 = 75 db (A), 1 x baie refroidie par air > 80 db (A)). Les datacenters étant généralement conçus pour le long terme, les avantages économiques du concept III sont évidents. Les coûts d'investissement légèrement plus élevés pour le matériel sont amortis au bout de 10 ans grâce à des coûts d'exploitation réduits. Cette solution participe donc grandement aux efforts de réduction des coûts et d'amélioration de l'efficacité. L'utilisation de baies refroidies à l'eau VARISTAR LHX 20 a d'autres avantages techniques comme l'évolutivité par le refroidissement indépendant des baies et une plus grande capacité de refroidissement (jusqu'à 15 kw) par baie. 15/16

16 7. Présentation de la société Schroff et informations relatives aux auteurs La société Schroff est mondialement reconnue pour la conception et la fabrication d'habillage pour les secteurs de l électronique, de l automatisme, des réseaux et des télécommunications. Schroff propose une large gamme de produits standard, à la pointe de l'innovation et de la qualité : baies indoor et outdoor, coffrets, bacs à cartes, alimentations, cartes-mères et systèmes d'intégration pour cartes à microprocesseur. Grâce à notre savoir et à de vastes ressources (hommes, machines, etc.), nous sommes en mesure d'offrir à chaque utilisateur LA solution d'habillage électronique qu'il recherche. Par ailleurs, Schroff dispose de connaissances spécifiques ainsi que de moyens d'ingénierie et de production performants, qui lui permettent de fournir des habillages dédiés à des domaines d'application complexes tels que l'électronique, l'automobile, le ferroviaire, l'aérospatial l'aéronautique, la défense ou encore les télécommunications et l'informatique. Nos produits et services résultent d'une observation rigoureuse des intérêts globaux des marchés de l'électronique. Le savoir d'experts en habillage électronique, en CEM et en gestion thermique a permis à Schroff d'élargir ses compétences et d'en faire ainsi une société actuellement en pleine expansion. Adam Pawlowski est ingénieur diplômé de l'école polytechnique "Politechnika Warszawska" à Varsovie. Chercheur à l'université Technique de Berlin, il a effectué sa thèse sur la théorie des vibrations mécaniques. Il a été responsable du département R&D Gestion thermique au sein de sociétés spécialisées dans les climatiseurs pour armoires électriques ou encore dans l'industrie automobile. Adam Pawlowski a intégré Schroff GmbH en août 2005; il est responsable du département Gestion Thermique. Markus Gerber est diplômé de l'université de Pforzheim en Analyses de marchés et Communication. Markus Gerber a intégré la société Schroff GmbH en février 2007 avec pour mission la mise en place d'une offre complète de services. Depuis janvier 2009, il est responsable produit "Accessoires de baies" et Vertical Market Manager pour le marché Datacom. 16/16

OPTIMISATION DU REFROIDISSEMENT DES BAIES SERVEURS POUR UNE MEILLEURE EFFICACITE DE LA CLIMATISATION RESIDANTE DANS UNE SALLE INFORMATIQUE

OPTIMISATION DU REFROIDISSEMENT DES BAIES SERVEURS POUR UNE MEILLEURE EFFICACITE DE LA CLIMATISATION RESIDANTE DANS UNE SALLE INFORMATIQUE Isolation du couloir froid/cold Aisle Containment OPTIMISATION DU REFROIDISSEMENT DES BAIES SERVEURS POUR UNE MEILLEURE EFFICACITE DE LA CLIMATISATION RESIDANTE DANS UNE SALLE INFORMATIQUE 1/11 Sommaire

Plus en détail

Refroidisseurs air/huile

Refroidisseurs air/huile REFROIDISSEURS AIR / HUILE MOBILES HAUTE PERFORMANCE NOUVEAU DESIGN COMPACT AVEC VENTILATEURS DC Applications Ces refroidisseurs sont spécialement conçus pour des applications dans le mobile où puissance,

Plus en détail

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER Règles d'ingénierie du Data Center SOMMAIRE La problématique La climatisation Les planchers techniques L énergie L urbanisation L industrialisation Conclusion LA PROBLEMATIQUE Rappel sur les Tiers Chaque

Plus en détail

Eddy Cloutier ing. PA LEED, PCMV

Eddy Cloutier ing. PA LEED, PCMV Récupération de chaleur Les technologies et leurs applications CONGRÈS DE L AGPI 2009 Eddy Cloutier ing. PA LEED, PCMV Plan de match! Introduction Les 3R de l énergie d un bâtiment Où l énergie s enfuit-elle?

Plus en détail

Équilibrage hydraulique automatique des systèmes de chauffage et de refroidissement

Équilibrage hydraulique automatique des systèmes de chauffage et de refroidissement Équilibrage hydraulique automatique des systèmes de chauffage et de refroidissement Débit adapté grâce à la régulation électronique par pièce Dr. Christoph Kummerer, Gauting D'après les estimations, seules

Plus en détail

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Notre partenaire constructeur Créez votre configuration technique en ligne et recevez automatiquement votre devis! SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Configuration

Plus en détail

Une forme durable de chauffage domestique

Une forme durable de chauffage domestique Une forme durable de chauffage domestique Ingénieur Geert Matthys VCB (Confédération flamande de la Construction) 1. Réduire la demande (économie d énergie) 2. Utiliser des sources d énergie durables 3.

Plus en détail

Pompes à chaleur Haute Performance. Air / Eau. Aquarea Haute Performance pour les nouvelles installations et les maisons basse consommation

Pompes à chaleur Haute Performance. Air / Eau. Aquarea Haute Performance pour les nouvelles installations et les maisons basse consommation Pompes à chaleur Haute Performance Air / Eau Aquarea Haute Performance pour les nouvelles installations et les maisons basse consommation Pompes à chaleur Haute Performance Nouvelle pompe à chaleur Aquarea

Plus en détail

Ventilation naturelle. Technique de la climatisation

Ventilation naturelle. Technique de la climatisation Ventilation naturelle Technique de la climatisation B B La ventilation naturelle: l'une des spécialités de Colt Charge calorifique et ventilation La ventilation naturelle: son fonctionnement Colt, le spécialiste

Plus en détail

Aide au dimensionnement Pompes de circulation

Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation 1 Généralités Les pompes à haut rendement équipées de moteurs à aimant permanent ou de «moteurs EC» (Electronic Commutation) sont jusqu à 3x plus efficientes

Plus en détail

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires La combinaison naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Informations préliminaires 2 Le futur c'est maintenant 3 et le futur est plus respectueux de l'environnement,

Plus en détail

Pourquoi la simulation thermique est-elle incontournable pour gérer efficacement une salle informatique?

Pourquoi la simulation thermique est-elle incontournable pour gérer efficacement une salle informatique? Exemple d application 6SigmaFM BNP Paribas Pourquoi la simulation thermique est-elle incontournable pour gérer efficacement une salle informatique? INTRODUCTION Cet exemple relate l histoire d un déploiement

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters Bearstech Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011 Johan Charpentier Bearstech Green Datacenters Bearstech Bearstech est une société coopérative d ingénieurs spécialisée en infogérance, en hébergement

Plus en détail

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Depuis que l UE s est engagée à réduire les émissions de gaz

Plus en détail

Schéma de principe hydraulique

Schéma de principe hydraulique 1. Schéma de fonctionnement Ces s de fonctionnement sont des solutions préférentielles et éprouvées fonctionnant sans problèmes et permettant une plus haute efficacité de l'installation de pompe à chaleur.

Plus en détail

ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées

ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées L'exploitation efficace des potentiels disponibles facilite considérablement

Plus en détail

Réalisez des économies grâce aux solutions d'alimentation chaudière directe

Réalisez des économies grâce aux solutions d'alimentation chaudière directe Réalisez des économies grâce aux solutions d'alimentation chaudière directe Alimentation chaudière Grundfos : 0 vanne de régulation Les installations d'alimentation chaudière traditionnelles sont équipées

Plus en détail

Aide au dimensionnement Pompes de circulation

Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation 1 Généralités Les pompes de circulation des sociétés membres d Europump portent le label volontaire «Energy», qui utilise le classement de A à G déjà bien

Plus en détail

POMPE A CHALEUR. La pompe à chaleur Chauffer avec l énergie solaire

POMPE A CHALEUR. La pompe à chaleur Chauffer avec l énergie solaire POMPE A CHALEUR La pompe à chaleur Chauffer avec l énergie solaire 2 Le soleil est la source énergétique idéale pour l'avenir ; elle est inépuisable, écologique et gratuite. Ceci explique le bilan écologique

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Architecture proposée. 2. Constituants de la solution. 3. Supervision DATA CENTER OPTION SERVICE

SOMMAIRE. 1. Architecture proposée. 2. Constituants de la solution. 3. Supervision DATA CENTER OPTION SERVICE SOMMAIRE DATA CENTER OPTION SERVICE 1. Architecture proposée 2. Constituants de la solution 3. Supervision 1 1 ARCHITECTURE GENERALE 2 Implantation Plan du site et localisation de la salle informatique

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail

Les pertes à vide dàns l industrie

Les pertes à vide dàns l industrie Les pertes à vide dàns l industrie Que ce soit au sein d'une PME comme dans les grandes industries, les pertes à vide représentent souvent une fraction très significative de la consommation globale d'une

Plus en détail

AUDIT DATACENTER HEXANET Visite du 18/06/2015

AUDIT DATACENTER HEXANET Visite du 18/06/2015 Audrey CHOPITON Génie Climatique et Energétique INSA de Strasbourg BE Alain Garnier Projet de Fin d Études : Les Green Datacenters AUDIT DATACENTER HEXANET Visite du 18/06/2015 Table des matières I) Remerciements...

Plus en détail

4.4. Ventilateurs à filtre. Les atouts. Montage rapide. Polyvalence et fonctionnalité

4.4. Ventilateurs à filtre. Les atouts. Montage rapide. Polyvalence et fonctionnalité Les atouts L'utilisation de ventilateurs à filtre est une méthode extrêmement économique pour évacuer d'importantes quantités de chaleur en dehors des armoires électriques. Deux conditions fondamentales

Plus en détail

Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO.

Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO. Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO. 02 Les ressources en énergie se réduisent, les couts énergétiques augmentent. Pour ces raisons, l Energie est une valeur importante dans nos sociétés.

Plus en détail

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie L'air comprimé est un porteur d'énergie indispensable. A titre d exemple, environ 60.000 installations sont présentes en Allemagne.

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir?

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir? COURS-RESSOURCES Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que Objectifs : / 1 A. Les besoins en eau chaude sanitaire La production d'eau chaude est consommatrice en énergie. Dans les pays occidentaux,

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

EHDC. Système de refroidissement pour Data Center et armoires de serveur.

EHDC. Système de refroidissement pour Data Center et armoires de serveur. EHDC Système de refroidissement pour Data Center et armoires de serveur. EHDC PEN LP EHDC L est un module de refroidissement à haute densité pour les configurations en boucle ouverte. Il peut être utilisé

Plus en détail

SE CHAUFFER ET PREPARER L'EAU CHAUDE SANITAIRE AU MOYEN DE SYSTEMES PERFORMANTS

SE CHAUFFER ET PREPARER L'EAU CHAUDE SANITAIRE AU MOYEN DE SYSTEMES PERFORMANTS SE CHAUFFER ET PREPARER L'EAU CHAUDE SANITAIRE AU MOYEN DE SYSTEMES PERFORMANTS Le système de chauffage et de production de chaleur fait partie des postes à contrôler pour assurer la rationalisation des

Plus en détail

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique :

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Maison BBC : Bâtiment Basse Consommation Lors de la vente ou

Plus en détail

Liebert HPC. Groupes de production d eau glacée avec compresseur scroll et Freecooling pour un refroidissement efficace des datacenters

Liebert HPC. Groupes de production d eau glacée avec compresseur scroll et Freecooling pour un refroidissement efficace des datacenters Precision Cooling for Business-Critical Continuity Liebert HPC Groupes de production d eau glacée avec compresseur scroll et Freecooling pour un refroidissement efficace des datacenters SCREW Liebert HPC

Plus en détail

LA CLIMATISATION DANS LES BATIMENTS TERTIAIRES. S. Deleval. Résumé

LA CLIMATISATION DANS LES BATIMENTS TERTIAIRES. S. Deleval. Résumé LA CLIMATISATION DANS LES BATIMENTS TERTIAIRES S. Deleval Résumé La climatisation des bureaux reste un sujet tabou au CERN et est encore considérée comme l expression d un besoin de confort. Cependant

Plus en détail

Complexe de calcul du CEA Optimisation et suivi énergétique Jean-Marc DUCOS (jean-marc.ducos@cea.fr)

Complexe de calcul du CEA Optimisation et suivi énergétique Jean-Marc DUCOS (jean-marc.ducos@cea.fr) Complexe de calcul du CEA Optimisation et suivi énergétique Jean-Marc DUCOS (jean-marc.ducos@cea.fr) CEA TER@TEC Juin 2012 PAGE 1 SOMMAIRE Présentation du complexe de calcul du CEA Infrastructures techniques

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

L énergie naturelle de la géothermie.

L énergie naturelle de la géothermie. Pompe à chaleur géothermique ROTEX L énergie naturelle de la géothermie. Le système HPU ground ROTEX la pompe à chaleur géothermique qui fournit le chauffage avec une énergie naturelle gratuite. Un système

Plus en détail

De la difficulté de récupérer la chaleur industrielle pour du chauffage urbain

De la difficulté de récupérer la chaleur industrielle pour du chauffage urbain De la difficulté de récupérer la chaleur industrielle pour du chauffage urbain Table des matières Introduction...2 Le réseau d'échange de chaleur basse température...3 Concept...3 Fourniture de chaud et

Plus en détail

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7 Le livre bla nc d e la eàc mp po haleur SOMMAIRE PRESENTATION DU PRODUIT Présentation du produit...p. 1 AVANTAGES CONCURRENTIELS Tansfert d énergie p. 5 Une plage de fonctionnement tout terrain p. 5 Une

Plus en détail

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Aventa eco Aventa comfort compact comfort comfort RC vario * avec TG 1000 sinus. ** mode chaud possible à partir d une température extérieure

Plus en détail

Passeport énergétique

Passeport énergétique pas de numéro pas de numéro 0/0/0 0 07 //00 Classe de performance énergétique Classe d'isolation thermique Besoins économes Bâtiment à basse consommation d'énergie Classe de performance énergétique La

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

Notions sur les différents systèmes de chauffage

Notions sur les différents systèmes de chauffage TECHNIQUES DES INSTALLATIONS SANITAIRES Nom : ET ENERGIES THERMIQUES Les réseaux de chauffage Section énergétique Mr CHENUIL Notions sur les différents systèmes de chauffage On donne : Un dossier ressource

Plus en détail

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température.

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Maison des années 80 moyennement isolée Surface chauffée de 150m2 Consommation 2700 litres/an Distribution par radiateurs

Plus en détail

Confinement et optimisation énergétique

Confinement et optimisation énergétique Confinement et optimisation énergétique Rédacteur : Rémy FEBVRE : remy.febvre@modul-data-center.com IPenergy 2015 communication et reproduction interdites sans accord écrit préalable Page 1/7 1 GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

Bouches de soufflage chauffantes ECO LA MARQUE DES PROS Chauffage par ventilation pour maisons passives.

Bouches de soufflage chauffantes ECO LA MARQUE DES PROS Chauffage par ventilation pour maisons passives. LA MARQUE DES PROS Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives. Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives La récupération

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Des pompes avec futur intégré. Wilo-Stratos GIGA, Wilo-Stratos et Wilo-Yonos MAXO.

Des pompes avec futur intégré. Wilo-Stratos GIGA, Wilo-Stratos et Wilo-Yonos MAXO. Pioneering for You Informations pour les planificateurs. Des pompes avec futur intégré. Wilo-Stratos GIGA, Wilo-Stratos et Wilo-Yonos MAXO. 02 ErP et haut rendement 03 La directive ErP en bref : ƒƒla directive

Plus en détail

PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 4 FAQ page 6

PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 4 FAQ page 6 SOMMAIRE PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 4 FAQ page 6 AIR 1 - PRINCIPE Le soleil, et rien d'autre : le capteur solaire à air apporte de l'air chaud à votre intérieur sans raccord au réseau,

Plus en détail

Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température

Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température Construction neuve bien isolée Surface chauffée de 150m2 Distribution par chauffage au sol Déperditions de 7kW Rapport du simulateur Daikin Altherma

Plus en détail

FICHE DE LECTURE DU PROJET DE FIN D'ETUDE

FICHE DE LECTURE DU PROJET DE FIN D'ETUDE Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE DU PROJET DE FIN D'ETUDE EVALUATION TECHNICO-ECONOMIQUE D'UNE SOLUTION DE CHAUFFAGE- CLIMATISATION

Plus en détail

LA RÉFÉRENCE. Comment comptez-vous vous développer? L'évaluation de votre infrastructure sensible peut vous aider à découvrir la bonne stratégie

LA RÉFÉRENCE. Comment comptez-vous vous développer? L'évaluation de votre infrastructure sensible peut vous aider à découvrir la bonne stratégie LA RÉFÉRENCE P O U R L E C H A N G E M E N T Comment comptez-vous vous développer? L'évaluation de votre infrastructure sensible peut vous aider à découvrir la bonne stratégie Jour après jour, le monde

Plus en détail

Le Solaire Thermique à son Optimum. Le Chauffe-eau solaire individuel à drainage gravitaire et circuit hermétique

Le Solaire Thermique à son Optimum. Le Chauffe-eau solaire individuel à drainage gravitaire et circuit hermétique Le Solaire Thermique à son Optimum Le Chauffe-eau solaire individuel à drainage gravitaire et circuit hermétique Le Solaire Thermique à son Optimum Réaliser une économie de 60 à 90% sur votre facture d

Plus en détail

Acheter au plus prêt de vos besoins! CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Acheter au plus prêt de vos besoins! CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Acheter au plus prêt de vos besoins! CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières) règlementation Appel d offre si budget supérieur à 135 000 Contacter la cellule des marchés (Entité Financière) au

Plus en détail

LN 2 - 1 - Raymond Le Diouron. Consommation LN 2 en l/heure pour 1 kwh d énergie. Cout en par kwh d énergie (prix LN2: 0,20 / kg)

LN 2 - 1 - Raymond Le Diouron. Consommation LN 2 en l/heure pour 1 kwh d énergie. Cout en par kwh d énergie (prix LN2: 0,20 / kg) IMPACT ENERGETIQUE cryogénie en simulation spatiale 25 20 5 0 5 0 Consommation en l/heure pour kwh d énergie P LN2 = 3 bara -00 Consommation en kg/heure pour kwh d énergie -200 O C -60-20 -80-40 0 40 80

Plus en détail

Cronoline IL Veroline IP-E Stratos

Cronoline IL Veroline IP-E Stratos Quand solutions innovantes et performance énergétique se rencontrent : Wilo participe à l équipement du système de chauffage du nouveau siège du Groupe ETAO par des pompes haut rendement. Résultat : 2

Plus en détail

L'innovation certifiée depuis 1892

L'innovation certifiée depuis 1892 ffe m o dy r e th u a -e namiques Ch a u L'innovation certifiée depuis 1892 Reconnu par la profession comme les meilleurs chauffe-eau thermodynamiques! APPAREILS CONÇUS, DÉVELOPPÉS ET FABRIQUÉS DANS NOS

Plus en détail

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Ventilation générale des bâtiments : concepts techniques et applications pratiques dans les immeubles de logements Martial Götz Présentation du : 19.11.2015

Plus en détail

Faits : Informations sur la smart fortwo electric drive

Faits : Informations sur la smart fortwo electric drive Informations sur la smart fortwo electric drive Faits : La smart fortwo electric drive utilise-t-elle le freinage par récupération pour recharger la batterie? Quand le conducteur touche pour la première

Plus en détail

Bâtiments et industrie

Bâtiments et industrie Accueil Accueil Panier Électroménagers Bâtiments Produits Éconergétiques Statistiques sur la consommation d'énergie Chauffage et climatisation Construction résidentielle Rénovation résidentielle Industrie

Plus en détail

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN La dernière invention DUOSUN est un capteur solaire thermique qui fonctionne bien mieux. Il est moins cher et est plus propre que les autres produits actuellement disponibles. Ce capteur est destiné à

Plus en détail

Energy Logic : Emerson Network Power. Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données

Energy Logic : Emerson Network Power. Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données Energy Logic : Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données Emerson Network Power 2007 Emerson Network Power Agenda Efficacité énergétique : Où en sommes-nous

Plus en détail

La pompe à chaleur : une technique de chauffage d'actualité

La pompe à chaleur : une technique de chauffage d'actualité La pompe à chaleur : une technique de chauffage d'actualité La récente augmentation de prix du fuel domestique et les primes octroyées par les compagnies d'électricité et, dans certains cas, par les régions,

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

PUITS CANADIEN ET VMC DOUBLE FLUX.

PUITS CANADIEN ET VMC DOUBLE FLUX. PUITS CANADIEN ET VMC DOUBLE FLUX. source Helios Le puits canadien ou provençal, comme la ventilation mécanique double flux, s inscrivent dans la nouvelle politique de construction. Le premier est très

Plus en détail

Refroidisseurs air/huile

Refroidisseurs air/huile REFROIDISSEURS AIR/HUILE NOUVEAU DESIGN COMPACT AVEC VENTILATEURS ELECTRIQUES AC ET PERFORMANCES DE REFROIDISSEMENT ELEVEES Applications Ces refroidisseurs ont été conçus spécialement pour des applications

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Systèmes d émission de chaleur : principes et enjeux Raphaël Capart ICEDD asbl

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Investissez dans les économies d énergie.

Investissez dans les économies d énergie. FICHE OUTIL MOTORISATION PERFORMANTE VENTILATEURS Investissez dans les économies d énergie. La variation électronique de vitesse sur ventilateurs. Vos installations comportent des ventilateurs entraînés

Plus en détail

Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel

Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel La préservation de l'environnement accessible à tous Constructeur Français Indépendant Les chaudières PERGE MC et MC CI Depuis plus de 40

Plus en détail

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE CONFERENCE DERBI 1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE 1er SYSTEME SOLAIRE COMBINE La climatisation Le chauffage L eau chaude sanitaire HISTORIQUE Fin 2003 : Lancement du projet Début 2005 : 1er prototype opérationnel

Plus en détail

Fiche de Lecture Génie Climatique et Énergétique. Étude d un data center en phase d exécution

Fiche de Lecture Génie Climatique et Énergétique. Étude d un data center en phase d exécution Fiche de Lecture Génie Climatique et Énergétique Étude d un data center en phase d exécution Tuteur institutionnel : Tuteur d entreprise : François BOUCHEIX Armel JEGOU Charles CHRISTIN du 7 février au

Plus en détail

Évaluations de l'infrastructure critique

Évaluations de l'infrastructure critique Évaluations de l'infrastructure critique Évaluations de l'infrastructure critique La vision professionnelle offerte par les experts Emerson Network Power garantira que votre infrastructure est la plus

Plus en détail

Plus de 15% d'économie d'énergie. 10 à 15% d'économie d'énergie

Plus de 15% d'économie d'énergie. 10 à 15% d'économie d'énergie MAZOUTMASSUIR.BE Utilisation rationnelle de l'énergie Légende: Chacun devrait considérer qu'il est de son devoir d'utiliser l'énergie de la façon la plus rationnelle possible. Ceci favorise non seulement

Plus en détail

Aide à l'application EN-5 Refroidissement, humidification et déshumidification Edition janvier 2010

Aide à l'application EN-5 Refroidissement, humidification et déshumidification Edition janvier 2010 Aide à l'application EN-5 Refroidissement, humidification et déshumidification Contenu et but Cette aide à l application traite de la procédure à suivre et des exigences à respecter pour la conception,

Plus en détail

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003 CONFERENCE DES SERVICES CANTONAUX DE L'ENERGIE KONFERENZ KANTONALER ENERGIEFACHSTELLEN Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air 1. Contexte Une série d'aides

Plus en détail

MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE

MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE Les Canadiens cherchent à réduire la consommation de carburant de leur véhicule pour protéger l environnement et réaliser des économies. Plusieurs

Plus en détail

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne.

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Formation à la promotion des énergies renouvelables à CEFIDEC Vatra Dornei Dănuţ

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

1. Le système. 2. Éléments du système de ventilation. Texte de cahier des charges Zehnder ComfoAir XL 800

1. Le système. 2. Éléments du système de ventilation. Texte de cahier des charges Zehnder ComfoAir XL 800 Texte de cahier des charges Zehnder ComfoAir XL 800 1. Le système L'unité de ventilation est conçue pour l'application d'une ventilation équilibrée avec récupération de chaleur dans les grandes habitations

Plus en détail

Conseils pour le choix d'un chauffage central au granulé de bois

Conseils pour le choix d'un chauffage central au granulé de bois Le chauffage central (ou pellet) est un système éprouvé, écologique et économique. Il existe de nombreux distributeurs de granulés de bois livrant dans notre région. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Ces chaudières

Plus en détail

NOTRE ENERGIE À VOTRE SERVICE!

NOTRE ENERGIE À VOTRE SERVICE! NOTRE ENERGIE À VOTRE SERVICE! Location dron maroc C est faire le choi de l eigence, la qualité et la fiabilité DRON Maroc, ce sont des années de savoir-faire et d epérience, renforcées par une connaissance

Plus en détail

Des gaz d'échappement purs pour un environnement plus propre

Des gaz d'échappement purs pour un environnement plus propre Des gaz d'échappement purs pour un environnement plus propre Vannes et systèmes de dosage destinés au traitement des gaz d échappement Des gaz d'échappement La contribution de Bürkert purs à pour une utilisation

Plus en détail

Détection de fuite d air comprimé. À l écoute de vos économies d énergie » VOTRE SOLUTION PNEUMATIQUE

Détection de fuite d air comprimé. À l écoute de vos économies d énergie » VOTRE SOLUTION PNEUMATIQUE À l écoute de vos économies d énergie Détection de fuite d air comprimé La recherche de fuites d air comprimé par des professionnels utilisant la méthode de détection par ultrasons est la garantie d un

Plus en détail

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés Mécanique Générale Les activités de la Mécanique Générale utilisent une quantité d'énergie non négligeable qui représente en moyenne 1,2 % du chiffre d'affaires. C'est aussi 22 000 kwh ou 1 200 HT par

Plus en détail

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable 1 boilers pompe à chaleur Midea est au niveau mondial un des plus important producteur de pompe à chaleur et de climatiseur

Plus en détail

Systèmes de chauffage thermodynamique

Systèmes de chauffage thermodynamique Systèmes de chauffage thermodynamique Un chauffage confortable respectueux de l environnement Le principe Un principe simple, bien pensé et performant Comparable au principe d'un réfrigérateur, le fonctionnement

Plus en détail

Hoval TopGas Appareils de chauffage à gaz muraux avec technologie de condensation des plus moderne

Hoval TopGas Appareils de chauffage à gaz muraux avec technologie de condensation des plus moderne Hoval TopGas Appareils de chauffage à gaz muraux avec technologie de condensation des plus moderne Le bien-être chez soi Hoval TopGas Un chauffage, c est aussi simple que cela Rentrer chez soi, bien au

Plus en détail

Un duo performant. Pompe à chaleur hybride à gaz ROTEX

Un duo performant. Pompe à chaleur hybride à gaz ROTEX Pompe à chaleur hybride à gaz ROTEX a member o f D A IK IN group Un duo performant La nouvelle pompe à chaleur hybride à gaz HPU hybrid ROTEX sélectionne toujours automatiquement le mode de chauffage le

Plus en détail

Faux plancher Uniflair pour Data Centers. Une solution, de nombreux avantages

Faux plancher Uniflair pour Data Centers. Une solution, de nombreux avantages Faux plancher Uniflair pour Data Centers Une solution, de nombreux avantages Une solution, de nombreux avantages Salle serveurs Haute résistance aux contraintes et charges verticales, accessoires de distribution

Plus en détail

Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique

Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique engineering Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique APIS Engineering est un Bureau d Etudes spécialisé dans les infrastructures techniques des Centres Informatiques de nouvelle génération.

Plus en détail

SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES. IsolAir

SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES. IsolAir SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES IsolAir IsolAir séparateur climatique pour chambres froides Séparation climatique ambiante Une séparation climatique optimale Le séparateur climatique Biddle

Plus en détail

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération ou d'humidification de l'air Edition décembre 2007

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération ou d'humidification de l'air Edition décembre 2007 Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération ou d'humidification de l'air 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales

Plus en détail

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB La réglementation climatisation PEB en Région Bruxelles-Capitale Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB SOMMAIRE EVOLUTION DES REGLEMENTATIONS QUELQUES DEFINITIONS

Plus en détail

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Philosophie Constat : Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie. La source de chaleur se trouve à proximité

Plus en détail

INSTALLATION SOLAIRE THERMIQUE. Complexe sportif de la piscine de Guillamo RAPPORT FINAL

INSTALLATION SOLAIRE THERMIQUE. Complexe sportif de la piscine de Guillamo RAPPORT FINAL Projet P&D N 100503 INSTALLATION SOLAIRE THERMIQUE Complexe sportif de la piscine de Guillamo RAPPORT FINAL Construit en 1978, rénové en 2005, propriété de la commune de Sierre, le complexe sportif de

Plus en détail

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE PAC absorption gaz Le site de la Résidence Dinetard à Toulouse SOMMAIRE Le site instrumenté Etudes de dimensionnement : 1, 2 ou 3 PAC??

Plus en détail

CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS DOCUMENTATION

CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS DOCUMENTATION CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS DOCUMENTATION DJS France Centre Paris Pleyel - 153 bd Anatole France - 93521 Saint-Denis Cedex 01 Tél : 01 83 64 66 59 / 06 77 55 85 38 - Fax : 01 83 64

Plus en détail

N 1. solution. climate BUILDINGS. for sustainable - 1

N 1. solution. climate BUILDINGS. for sustainable - 1 N 1 climate solution for sustainable BUILDINGS F1-1 Du point de vue écologique comme architectural, un plafond SAPP ceiling est le système de climatisation qui s impose pour les projets les plus divers.

Plus en détail