Dosage sérique de la 25 OH vitamine D. Techniques Limites Interprétation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dosage sérique de la 25 OH vitamine D. Techniques Limites Interprétation"

Transcription

1 Dosage sérique de la 25 OH vitamine D Techniques Limites Interprétation

2 25 OH D: vitamine D dosée Principale forme circulante de vitamine D Les concentrations sériques de 1,25 (OH) 2 D sont 1000 fois moins importantes que celles de 25 OH D 2 formes à doser chimiquement proches : 25 OH D2 25 OH D3 Forme d origine végétale donc exclusivement thérapeutique Forme d origine animale donc endogène et /ou thérapeutique

3 Processus et sources d erreur Conservation Interférence avec le contenant Comparaison par rapport à une valeur antérieure mesurée par une autre méthode Seuils décisionnels Prélèvement Analyse Résultats Interprétation Robustesse de la méthode Biais Incertitude de mesure

4 Stabilité de la 25 OH D en tube Étude :Wielders JP, Wijnberg FA, Clinical Chemistry, 2009 Bonne conservation en sang total et en sérum réfrigéré Réserve sur les tubes avec gel séparateur: à éviter.

5 Techniques existantes Chimiques: HPLC LC/ / MS² RIA: Diasorin, IDS ELISA: IDS Immunochimiluminescence CLIA Diasorin IDS Roche Diagnostics Abbott

6 Techniques chimiques Chromatographie Avantage : très grande précision de mesure. Séparation des 25 OH D2 et 25 OH D3 Inconvénient : méthode complexe avec une étape d extraction de la vitamine D du sérum Spectrométrie de masse: Identification biochimique fiable et très précise Appareil installé dans les laboratoires de recherche ou de références. Pas de fournisseur fournissant une technique de dosage. La méthode doit être mise au point et validée. Technique absente des LABM

7 Techniques RIA RIA : Radio immunologic assay. Techniques dites «chaudes», utilisant un anticorps antivitamine D. Technique précise Les seuils de décision clinique ont été établis sur la méthode RIA de Diasorin: test de référence actuel Réglementation encadrant les techniques et les locaux de réalisation de la RIA sont strictes pour la protection des manipulateurs.

8 Techniques CLIA et ELISA Techniques immunologiques «froides» Techniques automatisées utilisées pour d autres paramètres dosables Grande diffusion dans les LABM Techniques très répandues mais différentes de la technique de référence. Quelle est la corrélation de ces méthodes par rapport à la RIA?

9 Corrélation entre les méthodes Étude; suédoise: Snellman et all., 2010 HPLC vs RIA (IDS) vs CLIA (Diasorin) 204 patients Conclusion : pas de taux comparables entre les 3 méthodes utilisées Impact clinique significatif

10 Corrélation entre les méthodes Impact de ces 3 méthodes par rapport à un seuil décisionnel de 50 nmol/l

11 Contrôle externe Une autre approche à mis en lumière ce problème: l EEQ DEQAS (vitamin D External Quality Assessment Scheme) Montre des CV importants (> 10%) Confirme des différences de résultats inter-méthodes

12 Résultat CQE inter-méthodes

13 Spécificité des tests immunologiques (RIA, CLIA, ELISA) D2 / D3 Test 25(OH)D2 25(OH)D3 RIA Diasorin 100% 100% CLIA Diasorin Liaison 104% 100% IDS RIA 75% 100% IDS EIA 75% 100% Roche CLIA (arrêté depuis 09/2010) < 10 % 100% Source afsspas : Recommandations à destination des biologistes concernant la spécificité des dosages de vitamine D Diasorin dispose de la meilleure spécificité

14 Vers une nouvelle méthode de référence Passer à une méthode de référence internationale chimique : LC/ MS² Mettre au point des étalons auxquels les fournisseurs pourront calibrer leur méthode et la rattacher à la méthode de référence. Travail similaire aux HbA1c Enfin, vérifier et/ou faire évoluer les valeurs de références une fois les techniques standardisées.

15 Requirements for 25(OH)D assays Choose an assay that measures both 25(OH)D2 and 25(OH)D3 If using an assay that separates 25(OH)D2 and 25(OH)D3 (i.e. HPLC or LC/MS-MS) indicate the sum of the 2 compounds (25(OH)D2+25(OH)D3) as the main results in your results sheet Participate to an external quality control scheme that provides materials with adocumented commutability with human sera (e.g. the UK based DEQAS) An internal quality control program has to be carried out in every laboratory by using different levels samples and valuable criteria for rejecting or accepting the analytical run Do not use population-based reference values (i.e. the concentrations of an apparently healthy population) in addition to a recommended range for 25(OH)D. This is highly confusing for the clinician We recommend serum as the sample of choice. Try to avoid gel tubes until more data are available Express results in ng/ml

16 Serum 25(OH)D range (ng/ml) according to the authors. Proposed 25(OH)D range Number of experts

17 Attention aux changements de méthodes de dosage Le changement de technique dans le dosage de 25 OH D entre 2 dosages pour un même patient rend difficile l interprétation des résultats Rester prudent sur l interprétation en tenant compte du CV > 10%. Test en voie de standardisation internationale Attention nouveaux tests Abbott et Roche, pas de données sur ces 2 tests qui risque d être très largement utilisés étant donné le nombre de LABM équipés d appareils adaptés à ces techniques

18 Conclusion Vitamine D : 25 OH D un paramètre en plein essor avec des implications cliniques de plus en plus nombreuses Des techniques hétérogènes Suivre un patient par une même technique spécifique des 2 formes de vitamine D

LE POINT SUR LA VITAMINE D

LE POINT SUR LA VITAMINE D LE POINT SUR LA VITAMINE D C ODDOZE MCU PH Hôpital de la Timone Biochimie Endocrinienne Marseille 40è Colloque National des Biologistes des Hôpitaux ANGERS 2011 Vitamine D 25(OH)D = ProHormone Transportée

Plus en détail

Place du dosage de la Vitamine D

Place du dosage de la Vitamine D Place du dosage de la Vitamine D Dr Etienne Cavalier Service de Chimie Médicale CHU de Liège Belgique 3 èmes Journées de Biologie Praticienne Association Marocaine de Biologie Médicale Tanger, 3 Avril

Plus en détail

COM BC 02/2007. Procédure POCT Glucose Objet de la procédure

COM BC 02/2007. Procédure POCT Glucose Objet de la procédure Procédure POCT Glucose Objet de la procédure COM BC 02/2007 Cette procédure a pour but de décrire l organisation et la maintenance des POCT, des glucomètres en particulier. Le laboratoire doit jouer un

Plus en détail

CERTIFICAT STRATEGIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE GENERALITES: Les EXAMENS BIOCHIMIQUES. Pr Jean ROUSSEAUX VERSION 1 NOVEMBRE 2003

CERTIFICAT STRATEGIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE GENERALITES: Les EXAMENS BIOCHIMIQUES. Pr Jean ROUSSEAUX VERSION 1 NOVEMBRE 2003 CERTIFICAT STRATEGIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE GENERALITES: Les EXAMENS BIOCHIMIQUES Pr Jean ROUSSEAUX VERSION 1 NOVEMBRE 2003 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Comment demander un examen biologique: les indications.

Plus en détail

SUIVI DU STATUT EN VITAMINE D

SUIVI DU STATUT EN VITAMINE D SUIVI DU STATUT EN VITAMINE D PHYSIOLOGIE DE LA VITAMINE D ET INTERÊTS CLINIQUES Leila LAMANUZZI, PhD Métabolisme de la Vitamine D http://www.jci.org Volume 116 Number 8 August 2006 2/60 Métabolisme de

Plus en détail

Anticorps anti-cytoplasme des neutrophiles (ANCA) : changement de. Isabelle Graf Pisler

Anticorps anti-cytoplasme des neutrophiles (ANCA) : changement de. Isabelle Graf Pisler Anticorps anti-cytoplasme des neutrophiles (ANCA) : changement de méthode ELISA->Chemiluminescence Isabelle Graf Pisler Introduction Description de l automate Bioflash Comparaison ELISA vs CLIA Conclusion

Plus en détail

PROTOCOLE DE CONTROLE PONCTUEL DU MARCHE : DEPISTAGE DES ANTICORPS DIRIGES CONTRE LE VHC

PROTOCOLE DE CONTROLE PONCTUEL DU MARCHE : DEPISTAGE DES ANTICORPS DIRIGES CONTRE LE VHC PROTOCOLE DE CONTROLE PONCTUEL DU MARCHE : DEPISTAGE DES ANTICORPS DIRIGES CONTRE LE VHC 1. Objectif : Le but de cette étude est de contrôler la sensibilité et la spécificité du test de dépistage rapide

Plus en détail

Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation

Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation J Arnaud DBI, CHU de Grenoble CQE et assurance qualité Méthodes analytiques

Plus en détail

Un nouvel outil BASF pour l évaluation de la qualité sanitaire des céréales : le test Quali DON

Un nouvel outil BASF pour l évaluation de la qualité sanitaire des céréales : le test Quali DON Un nouvel outil BASF pour l évaluation de la qualité sanitaire des céréales : le test Quali DON A new BASF Tool for the evaluation of the food security of cereals: the Quali' DON test Jonville, Dominique

Plus en détail

Evaluation du Capillarys 2 Flex Piercing (SEBIA) en tant que nouvel automate pour le dosage de l HbA 1c

Evaluation du Capillarys 2 Flex Piercing (SEBIA) en tant que nouvel automate pour le dosage de l HbA 1c 40 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux, Angers, 26 30 septembre 2011 Atelier «HbA 1c par électrophorèse capillaire : la technique de séparation adaptée aux enjeux du futur» Evaluation du

Plus en détail

De la validation de méthodes bioanalytiques à l analyse d échantillons réels. Annick Ménétrey Tacheron CCCTA 18 septembre 2008

De la validation de méthodes bioanalytiques à l analyse d échantillons réels. Annick Ménétrey Tacheron CCCTA 18 septembre 2008 De la validation de méthodes bioanalytiques à l analyse d échantillons réels Annick Ménétrey Tacheron CCCTA 18 septembre 2008 1 Debiopharm Group 2007 Bioanalyse Objectif: déterminer la concentration d

Plus en détail

Reference Description Lot Number Expiry date Etest COLISTIN CO 256 WW B30 See Table 1 in annex See Table 1 in annex

Reference Description Lot Number Expiry date Etest COLISTIN CO 256 WW B30 See Table 1 in annex See Table 1 in annex Please distribute the attached customer letter. To the Laboratory Manager To the attention of the Healthcare center Chairman To the attention of the Reactovigilance correspondent Address City, Date Our

Plus en détail

Vitamine D. (25-Hydroxy-) MÉMENTO DU BIOLOGISTE DEFINITION

Vitamine D. (25-Hydroxy-) MÉMENTO DU BIOLOGISTE DEFINITION MÉMENTO DEFINITION DU Vitamine D (25-Hydroxy-) BIOLOGISTE La vitamine D est un terme générique désignant tous les sécostérols présentant une activité anti-rachitique. Les deux vitamines D2 (ergocalciférol)

Plus en détail

Coordonnateur des programmes. Dr S. ALBAREDE Pharmacien Biologiste Documentation

Coordonnateur des programmes. Dr S. ALBAREDE Pharmacien Biologiste Documentation COMPTE RENDU : n 161 EEQ : SYPHILIS Centre Toulousain pour le Contrôle de qualité en Biologie clinique Association déclarée à la Préfecture de la Haute-Garonne le 30 Octobre 1973 et enregistrée sous le

Plus en détail

Regroupent plusieurs méthodes immunologiques qui nécessitent une étape préalable de séparation des formes liées et libres de l antigène.

Regroupent plusieurs méthodes immunologiques qui nécessitent une étape préalable de séparation des formes liées et libres de l antigène. L immunoanalyse est un ensemble de techniques de détection et/ou quantification basées sur l interaction anticorps/antigènes. Elle permet la mise en évidence de grandes familles de médicaments à intérêt

Plus en détail

Performances du glucomètre Accu-Chek Aviva en termes d exactitude et de précision. Introduction I. EXACTITUDE. Méthode

Performances du glucomètre Accu-Chek Aviva en termes d exactitude et de précision. Introduction I. EXACTITUDE. Méthode Performances du glucomètre Accu-Chek Aviva en termes d exactitude et de précision Introduction L exactitude du système a été évaluée selon la norme ISO 15197:2003. Du sang capillaire a été prélevé sur

Plus en détail

Nature et dosage de l HbA1c

Nature et dosage de l HbA1c Nature et dosage de l HbA1c Formation ICHV Juin 2015 Dr M.F. Rossier Service de Chimie clinique & Toxicologie Agenda - Les marqueurs du diabète - La glucotoxicité et la glycation des protéines - La définition

Plus en détail

Compte rendu 161 HTLV

Compte rendu 161 HTLV Compte rendu 161 HTLV Centre Toulousain pour le Contrôle de qualité en Biologie clinique Association déclarée à la Préfecture de la Haute-Garonne le 30 Octobre 1973 et enregistrée sous le n W313002633

Plus en détail

Vérification et validation de méthode: De la théorie à la pratique

Vérification et validation de méthode: De la théorie à la pratique Synapse Consulting sprl Vérification et validation de méthode: De la théorie à la pratique Journée des utilisateurs Immulite Siemens Jeudi 20 octobre 2016 Synapse Consulting sprl 1 Validation vs Vérification

Plus en détail

Annales du contrôle national de qualité des analyses de biologie médicale

Annales du contrôle national de qualité des analyses de biologie médicale Annales du contrôle national de qualité des analyses de biologie médicale Biochimie 12BIO1 Juin 2012 Cholestérol total Triglycérides Cholestérol-HDL Cholestérol-LDL HbA 1c Février 2014 ANSM -143/147, Bd

Plus en détail

VRANKEN Laura Pharmacien biologiste

VRANKEN Laura Pharmacien biologiste VRANKEN Laura Pharmacien biologiste α-globulines de la famille de l albumine group-specific component globulin (Gcglobulin) Synthétisée et sécrétée par le foie (58.000 daltons) Solubilisation et le transport

Plus en détail

une amélioration des pratiques pouvait améliorer la qualité des échantillons.

une amélioration des pratiques pouvait améliorer la qualité des échantillons. Qualité de plasma optimale L analyse de biologie médicale: un outil de diagnostic incontournable «Le test biologique est un moyen fiable et peu coûteux, utilisé dans plus de 70%des diagnostics posés par

Plus en détail

Nature et dosage de l HbA1c

Nature et dosage de l HbA1c Nature et dosage de l HbA1c Formation ICHV novembre 2014 Dr M.F. Rossier Service de Chimie clinique & Toxicologie Agenda - Les marqueurs du diabète - La glucotoxicité et la glycation des protéines - La

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 1 (for C/C+ grade) Question 4 Subject: Topic: French Speaking In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

Préparation des échantillons biologiques. Préparation des échantillons biologiques pour l'analyse

Préparation des échantillons biologiques. Préparation des échantillons biologiques pour l'analyse Une fois les échantillons reçus par le laboratoire de toxicologie, ils doivent être rapidement analysés, mais dans le cas échéant, tous les milieux biologiques doivent être conservés entre +2 et 8 C, jusqu

Plus en détail

En plus des échantillons réguliers, des échantillons additionnels de contrôle de la qualité ont été récoltés.

En plus des échantillons réguliers, des échantillons additionnels de contrôle de la qualité ont été récoltés. ANNEXE 8.7 PROGRAMME DE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ MIS EN PLACE DANS LE CADRE DU PROJET KONIAMBO POUR L ÉCHANTILLONNAGE ET L ANALYSE DES ÉCHANTILLONS D EAU ET DE SÉDIMENTS D EAU DOUCE CONTRÔLE DE QUALITÉ LORS

Plus en détail

Urgent NOTIFICATION DE SECURITE

Urgent NOTIFICATION DE SECURITE Urgent NOTIFICATION DE SECURITE Dispositif: CDI 100 et 101 Système de Monitorage hématocrite/saturation en Référence: FSN106 2010-12 [FR] Action: Information Produit A l attention de: L Ingénieur Biomédical

Plus en détail

LA BIOLOGIE DELOCALISEE A L AP-HM Expérience d Accréditation NF EN ISO (HbA1c en consultation de diabétologie)

LA BIOLOGIE DELOCALISEE A L AP-HM Expérience d Accréditation NF EN ISO (HbA1c en consultation de diabétologie) LA BIOLOGIE DELOCALISEE A L AP-HM Expérience d Accréditation NF EN ISO 22870 (HbA1c en consultation de diabétologie) 100 Véronique CHAPOY & Henri PORTUGAL 50 0 1er trim. LABORATOIRE CENTRAL Biochimie Hématologie

Plus en détail

LA PERSONNALITé NORMALE ET PATHOLOGIQUE: LES STRUCTURES MENTALES, LE CARACTèRE, LES SYMPTôMES BY BERGERET

LA PERSONNALITé NORMALE ET PATHOLOGIQUE: LES STRUCTURES MENTALES, LE CARACTèRE, LES SYMPTôMES BY BERGERET Read Online and Download Ebook LA PERSONNALITé NORMALE ET PATHOLOGIQUE: LES STRUCTURES MENTALES, LE CARACTèRE, LES SYMPTôMES BY BERGERET DOWNLOAD EBOOK : LA PERSONNALITé NORMALE ET PATHOLOGIQUE: LES SYMPTôMES

Plus en détail

TAB=test QUANTITATIF. Qualitative, Quantitative?

TAB=test QUANTITATIF. Qualitative, Quantitative? COFRAC LAB GTA 06 NF EN ISO 15189 Paris Janvier 2012 Qualitative, Quantitative? «Le guide SH GTA 06 indique que «sont également assimilés au type quantitatif les examens fournissant un résultat de type

Plus en détail

Intérêt du dosage de la copeptine comme facteur d élimination de l infarctus du myocarde. Le point de vue du biologiste

Intérêt du dosage de la copeptine comme facteur d élimination de l infarctus du myocarde. Le point de vue du biologiste Intérêt du dosage de la copeptine comme facteur d élimination de l infarctus du myocarde Le point de vue du biologiste Anne Marie Dupuy CHU Montpellier COPACAMU, 21 mars 2013 Vasopressine/copeptine et

Plus en détail

STANDARDISATION DE LA VITAMINE D : LA FIN DU PROBLÈME? DR PATRICIA PANAÏA-FERRARI, CHU DE NICE FORUM IMMUNOANALYSE SIEMENS PARIS, 30 MAI 2013

STANDARDISATION DE LA VITAMINE D : LA FIN DU PROBLÈME? DR PATRICIA PANAÏA-FERRARI, CHU DE NICE FORUM IMMUNOANALYSE SIEMENS PARIS, 30 MAI 2013 STANDARDISATION DE LA VITAMINE D : LA FIN DU PROBLÈME? DR PATRICIA PANAÏA-FERRARI, CHU DE NICE FORUM IMMUNOANALYSE SIEMENS PARIS, 30 MAI 2013 ETAT DES LIEUX Il est largement connu que la 25-OHD est un

Plus en détail

PT FAPAS Qualitative and /or quantitative test for Soya Protein in Wheat Flour

PT FAPAS Qualitative and /or quantitative test for Soya Protein in Wheat Flour PT FAPAS 27187 Qualitative and /or quantitative test for Soya Protein in Wheat Flour 1. Introduction: Le LNR allergène organise une fois par an un proficiency test (PT) pour la détection de trace d allergènes

Plus en détail

Dossier de validation de l analyse de l étain dans le liquide de migration après contact avec des silicones par ICP-MS. Table des matières

Dossier de validation de l analyse de l étain dans le liquide de migration après contact avec des silicones par ICP-MS. Table des matières P. : 1/6 Table des matières 1 Processus de validation...2 2 Validation...2 2.1 Exactitude et justesse...2 2.2 Fidélité...3 2.3 Limites de détection et de quantification...4 2.4 Linéarité, droite d étalonnage,

Plus en détail

Cours de biochimie clinique (Introduction)

Cours de biochimie clinique (Introduction) Faculté de médecine m de Sousse Cours de biochimie clinique (Introduction) 2 ème année médecine 2008 / 2009 Docteur LIMEM Khalifa Plan I Définition II sa place en médecine III les différentes étapes d

Plus en détail

RegTech for CNPD Collaboration LIST / CNPD. Novembre 2016

RegTech for CNPD Collaboration LIST / CNPD. Novembre 2016 Collaboration LIST / CNPD Novembre 2016 Objectifs Sensibiliser les entreprises aux règles de la Data Protection Faciliter la mise en conformité et la gestion des risques Faciliter la supervision par le

Plus en détail

Les solutions automatiques de protection. Radio France by Pierre Breillout and Luciano Nigro

Les solutions automatiques de protection. Radio France by Pierre Breillout and Luciano Nigro Les solutions automatiques de protection incendie par brouillard d eau Radio France by Pierre Breillout and Luciano Nigro Les choix de Maison de Radio France Ce document et ceux qui s y rattachent sont

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Dosage des médicaments - Digoxine - Lithium - Acide valproïque - Gentamicine - Teicoplanine Dosage des médicaments 08MED1 Mai 2008

Plus en détail

tableau VIII : Calcium total (mmol/l) résultats (sérum B7)

tableau VIII : Calcium total (mmol/l) résultats (sérum B7) tableau VIII : Calcium total (mmol/l) résultats (sérum B7) Annales Biochimie 2007 14 / 26 tableau IX : Calcium total (mmol/l) résultats (sérum B8) Annales Biochimie 2007 15 / 26 6 Sodium Le dosage du sodium

Plus en détail

Expertises des trousses sérologiques pour la mesure de l avidité des IgG

Expertises des trousses sérologiques pour la mesure de l avidité des IgG Expertises des trousses sérologiques pour la mesure de l avidité des IgG 2012 : Comparaison des trousses IgG avidité Vidas BioMérieux et Liaison Diasorin Cette comparaison a été faite à partir de 256 échantillons

Plus en détail

ISD Le menu de tests complet pour la surveillance des traitements immunosuppressifs. Simplicité. Exhaustivité. Qualité.

ISD Le menu de tests complet pour la surveillance des traitements immunosuppressifs. Simplicité. Exhaustivité. Qualité. ISD Le menu de tests complet pour la surveillance des traitements immunosuppressifs Simplicité. Exhaustivité. Qualité. Suivi thérapeutique pharmacologique (STP) des immunosuppresseurs Surveillance des

Plus en détail

Hepcidine aspects analytiques et intérêts cliniques

Hepcidine aspects analytiques et intérêts cliniques Hepcidine aspects analytiques et intérêts cliniques F. Wolff Chimie Médicale, Hôpital Erasme - ULB Corata Nancy, 25/09/2013 Plan 1. Découverte, structure 2. Rôle de l hepcidine 3. Synthèse et voie de régulation

Plus en détail

Étude sur l utilisation des électro densimètres pour déterminer la compacité des enrobés

Étude sur l utilisation des électro densimètres pour déterminer la compacité des enrobés laboratoire des chaussées Étude sur l utilisation des électro densimètres pour déterminer la compacité des enrobés Yves Robitaille Service des chaussées laboratoire des chaussées Mise en situation L appareil

Plus en détail

APPLICATION DU CEDIA CYCLOSPORINE PLUS (PLAGE INFÉRIEURE) Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800

APPLICATION DU CEDIA CYCLOSPORINE PLUS (PLAGE INFÉRIEURE) Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800 APPLICATION DU CEDIA CYCLOSPORINE PLUS (PLAGE INFÉRIEURE) Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800 Réactif Beckman Coulter REF A31849 Le dosage CEDIA Cyclosporine PLUS est destiné à la détermination in vitro

Plus en détail

Séparer Identifier Quantifier les constituants d un échantillon de matière = analytes.

Séparer Identifier Quantifier les constituants d un échantillon de matière = analytes. Les buts de la chimie analytique : Séparer Identifier Quantifier les constituants d un échantillon de matière = analytes. Sommaire 1 Analyse qualitative 2 Analyse quantitative 3 Méthodes de séparation

Plus en détail

Implications cliniques de la variabilité du comptage des lymphocytes CD4+

Implications cliniques de la variabilité du comptage des lymphocytes CD4+ Revue critique de l'actualité scientifique internationale sur le VIH et les virus des hépatites n 44 - avril 96 CD4 Implications cliniques de la variabilité du comptage des lymphocytes CD4+ Alain F. Goguel

Plus en détail

Leçon 1A Unité 1 A B U R E A U L P E T I T A M I

Leçon 1A Unité 1 A B U R E A U L P E T I T A M I INFO GAP ACTIVITIES Leçon 1A Élève 1 6 Mots mélangés (student text, p. 14) You and a partner each have half of the words of a wordsearch (des mots mélangés). Pick a number and a letter and say them in

Plus en détail

COMPTE RENDU : n 161 EEQ : Chlamydia PROGRAMME GÉRÉ PAR LE CTCB ET MUTUALISÉ AVEC L ASSOCIATION BIOLOGIE PROSPECTIVE.

COMPTE RENDU : n 161 EEQ : Chlamydia PROGRAMME GÉRÉ PAR LE CTCB ET MUTUALISÉ AVEC L ASSOCIATION BIOLOGIE PROSPECTIVE. Centre Toulousain pour le Contrôle de qualité en Biologie clinique COMPTE RENDU : n 161 EEQ : Chlamydia Association déclarée à la Préfecture de la Haute-Garonne le 30 Octobre 1973 et enregistrée sous le

Plus en détail

TECHNIQUE DE MICROTITRAGE DES ANTICORPS ANTI-D

TECHNIQUE DE MICROTITRAGE DES ANTICORPS ANTI-D TECHNIQUE DE MICROTITRAGE DES ANTICORPS ANTI-D ETUDE COMPARATIVE INTER-LABORATOIRES INTRODUCTION Technique de microtitrage en gels au CNRHP mise en place en 1999 FEUILLETS DE BIOLOGIE, 2002 Vol.XXXXIIII-N

Plus en détail

MYRTILLE. Ref Informations ATTENTION à! conserver : ATTENTION!

MYRTILLE. Ref Informations ATTENTION à! conserver : ATTENTION! MYRIE 4H Max. 150 Kg Ref. 8081 0274-0008 Fabriqué par : OOGarden France FR-01500 Ambérieu-en-Bugey Fabriqué en UE AENION! WARNING! Informations AENION à! conserver : AENION - Petit éléments,! danger de

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N rév. 5

ATTESTATION D ACCREDITATION. N rév. 5 Convention N 2880 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1848 rév. 5 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Dépistage néonatal : hypothyroïdie (TSH) hyperplasie des surrénales (17 OH-progestérone) phénylcétonurie (phénylalanine) mucoviscidose

Plus en détail

TECHNOLOGIE APPLIQUÉE. D-Dimères, évaluation analytique, analyse automatisée. Hémostase

TECHNOLOGIE APPLIQUÉE. D-Dimères, évaluation analytique, analyse automatisée. Hémostase A. FERRÉ 1, D. MORIN 1, C. LE BOTERFF 2, A. LEFRANÇOIS 3, A. DON 1, A. TRUCHAUD 1 Performances analytiques du réactif STA -Liatest D-DI sur STA compact et STA-R pour le dosage des D-Dimères RÉSUMÉ Le STA

Plus en détail

Performances du système Accu-Chek Compact et Accu-Chek Compact Plus en termes d exactitude et de précision. Introduction. Méthode

Performances du système Accu-Chek Compact et Accu-Chek Compact Plus en termes d exactitude et de précision. Introduction. Méthode Performances du système Accu-Chek Compact et Accu-Chek Compact Plus en termes d exactitude et de précision I. EXACTITUDE L exactitude du système a été évaluée selon la norme ISO 15197. Introduction Cette

Plus en détail

Technologie ECL Plus d efficacité plus de possibilités Roche

Technologie ECL Plus d efficacité plus de possibilités Roche Technologie ECL Plus d efficacité plus de possibilités Technologie ECL Plus d efficacité plus de possibilités Temps d analyse La technologie ECL est synonyme de: - temps d analyse réduits - larges intervalles

Plus en détail

ALGORITHMIQUE - 3èME édition - COURS AVEC 957 EXERCICES ET 158 PROBLèMES FROM DUNOD

ALGORITHMIQUE - 3èME édition - COURS AVEC 957 EXERCICES ET 158 PROBLèMES FROM DUNOD Read Online and Download Ebook ALGORITHMIQUE - 3èME édition - COURS AVEC 957 EXERCICES ET 158 PROBLèMES FROM DUNOD DOWNLOAD EBOOK : ALGORITHMIQUE - 3èME édition - COURS AVEC 957 Click link bellow and free

Plus en détail

2

2 1 2 Au total, 3 types de test moléculaires sont disponibles en virologie médicale. Ces tests incluent les tests de détection et de quantification de l ARN du VHC à l aide de méthode en temps réel (PCR

Plus en détail

Ch 3 practice test. Name: Class: Date: Matching

Ch 3 practice test. Name: Class: Date: Matching Name: Class: Date: Ch 3 practice test Matching Match each item with the correct statement below. a. absolute zero e. mass b. Kelvin temperature scale f. significant figure c. Celsius temperature scale

Plus en détail

ÉTUDE COMPARÉE DES TESTS DE STABILITÉ PROTÉIQUE

ÉTUDE COMPARÉE DES TESTS DE STABILITÉ PROTÉIQUE Connaissance Vigne Vin, 1988, 22, N 4, 261-273. ÉTUDE COMPARÉE DES TESTS DE STABILITÉ PROTÉIQUE D. DUBOURDIEU, M. SERRANO, Anne Claire VANNIER et P RIBÉREAU-GAYON Institut d'oenologie, Université de Bordeaux

Plus en détail

BÉRÉNICE. Ref ATTENTION! Fabriqué par : OOGarden France FR Ambérieu-en-Bugey Fabriqué en UE. - Nombre d enfant maxiumum : 3.

BÉRÉNICE. Ref ATTENTION! Fabriqué par : OOGarden France FR Ambérieu-en-Bugey Fabriqué en UE. - Nombre d enfant maxiumum : 3. BÉRÉNICE 5H Max. 150 Kg Ref. 8080 0274-0010 Fabriqué par : OOGarden France FR-01500 Ambérieu-en-Bugey Fabriqué en UE ATTENTION! WARNING! Informations ATTENTIONà! conserver : ATTENTION! - Petit éléments,

Plus en détail

Specialist session 3 : Bats as habitat quality indicators : Comparing tools for bat monitoring and community involvement in surveying.

Specialist session 3 : Bats as habitat quality indicators : Comparing tools for bat monitoring and community involvement in surveying. Atelier thématique 3 : Les chauves-souris en tant qu indicateur d habitat naturel : Comparaison des outils utilisés et de l implication des habitants dans la conservation de la Nature et du Paysage Specialist

Plus en détail

UN INDIEN DANS L'ENTREPRISE : DONNEZ UN NOUVEAU SOUFFLE à VOTRE équipe

UN INDIEN DANS L'ENTREPRISE : DONNEZ UN NOUVEAU SOUFFLE à VOTRE équipe Read Online and Download Ebook UN INDIEN DANS L'ENTREPRISE : DONNEZ UN NOUVEAU SOUFFLE à VOTRE équipe DOWNLOAD EBOOK : UN INDIEN DANS L'ENTREPRISE : DONNEZ UN NOUVEAU Click link bellow and free register

Plus en détail

Par pré-analytique on entend toutes les étapes qui précèdent l analyse proprement dite et qui peuvent influencer le résultat de celle-ci.

Par pré-analytique on entend toutes les étapes qui précèdent l analyse proprement dite et qui peuvent influencer le résultat de celle-ci. Généralités Par pré-analytique on entend toutes les étapes qui précèdent l analyse proprement dite et qui peuvent influencer le résultat de celle-ci. Nous énumérons ci-dessous ces facteurs, et fournissons

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Hormone de croissance (hgh), Parathormone (PTH), 25 OH Vitamine D. hgh PTH 25 OH Vitamine D 11GPV1 2011 Edition : janvier 2012

Plus en détail

FACULTES DE MEDECINE DE TOULOUSE EXAMEN DE LCA UE 12 DFASM1 15 Décembre Partie 1 10 QCM à choix multiples

FACULTES DE MEDECINE DE TOULOUSE EXAMEN DE LCA UE 12 DFASM1 15 Décembre Partie 1 10 QCM à choix multiples FACULTES DE MEDECINE DE TOULOUSE EXAMEN DE LCA UE 12 DFASM1 15 Décembre 2014 Partie 1 10 QCM à choix multiples QCM1 : Parmi les propositions suivantes concernant cet article, indiquez la (ou les) réponse(s)

Plus en détail

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec GUIDE D ESTIMATION DE L INCERTITUDE DES MESURES POUR LES ANALYSES CHIMIQUES

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec GUIDE D ESTIMATION DE L INCERTITUDE DES MESURES POUR LES ANALYSES CHIMIQUES Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des laboratoires d analyse GUIDE D ESTIMATION DE L INCERTITUDE DES MESURES POUR LES ANALYSES CHIMIQUES DR-1-INC Édition

Plus en détail

Présenté par M. AZZOUZ

Présenté par M. AZZOUZ Evaluation de l équilibre glycémique par l HbA1c d une population diabétique algéroise non sélectionnée Données préliminaires sur la pratique de l HbA1c en pratique courante Résultats d une étude pilote

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N rév. 8

ATTESTATION D ACCREDITATION. N rév. 8 Convention N 2963 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1982 rév. 8 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Activity limitation: definition

Activity limitation: definition 05/02/2015 1 Activity limitation: definition Difficulty or inability to perform activities people usually do Correlation with functional limitations Disease or risk factors Functional limitations Activity

Plus en détail

Product Specification

Product Specification Product Specification Function, quality and reliability are subjects of this specification. If the Vario Compact Anti-Lock System is operated under conditions that are not described in this specification,

Plus en détail

Activate your MG983G-30M camera with Bgtools

Activate your MG983G-30M camera with Bgtools Activate your MG983G-30M camera with Bgtools Go to App store (Iphone) or Play store (Android), download BGtools application. Before beginning the setup of your MG983G-30M camera. 1. Buy a standard Sim

Plus en détail

PRINCIPES G N RAUX ET RAISONN S DE LA GRAMMAIRE FRAN OISE AVEC DES OBSERVATIONS SUR LORTHOGRAPHE L

PRINCIPES G N RAUX ET RAISONN S DE LA GRAMMAIRE FRAN OISE AVEC DES OBSERVATIONS SUR LORTHOGRAPHE L PRINCIPES G N RAUX ET RAISONN S DE LA GRAMMAIRE FRAN OISE AVEC DES OBSERVATIONS SUR LORTHOGRAPHE L 8 Jan, 2002 PGNRERSDLGFOADOSLLAPRG-PDF33-0 File 4,455 KB 96 Page If you want to possess a one-stop search

Plus en détail

Nouveaux tests, dialogue biologistes-cliniciens Bienvenue dans l immunologie à haute valeur ajoutée!

Nouveaux tests, dialogue biologistes-cliniciens Bienvenue dans l immunologie à haute valeur ajoutée! 22 immuno-analyse Nouveaux tests, dialogue biologistes-cliniciens Bienvenue dans l immunologie à haute valeur ajoutée! Déjà riche, la gamme «Immuno-analyse» de Roche s enrichit cette année de six nouveaux

Plus en détail

L interprétation des valeurs P: Nouvelles recommandations. Bei Feng et Nadine Forget-Dubois. le 29 novembre Niveaux de signification

L interprétation des valeurs P: Nouvelles recommandations. Bei Feng et Nadine Forget-Dubois. le 29 novembre Niveaux de signification L interprétation des valeurs P: Nouvelles recommandations Bei Feng et Nadine Forget-Dubois le 29 novembre 2016 Niveaux de signification Un index informel pour évaluer la discordance entre les données et

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 2 (for A/A* grade) Question 2 Subject: Topic: French Speaking In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale hcg TSH T4 libre FSH LH Testostérone Cortisol Hormonologie 09HPA1 mars 2009 Edition décembre 2010 Afssaps -143/147, Bd Anatole

Plus en détail

Les TUBES de PRELEVEMENTS utilisés à L HNFC contiennent TOUS des ADDITIFS

Les TUBES de PRELEVEMENTS utilisés à L HNFC contiennent TOUS des ADDITIFS Page 1 sur 5 Les TUBES de PRELEVEMENTS utilisés à L contiennent TOUS des ADDITIFS Ces additifs ajoutés au sang dans le tube de permettent : - soit une accélération du processus de la, - soit un blocage

Plus en détail

Validation de méthode en virologie

Validation de méthode en virologie Atelier M10 Validation de méthode en virologie De la théorie à la pratique Dr Marcel Miédougé Institut Fédératif de Biologie de Purpan Laboratoire de Virologie - CHU de Toulouse Colloque National des Biologistes

Plus en détail

V 0V A 1 2

V 0V A 1 2 Paxton ins-20008 1 3 12V 0V 2 3.15A 1 2 +44 (0)1273 811011 100V AC - 240V AC 100mV +44 (0)1273 811011 +1(800) 672-7298 supportus@paxton-access.com usa - + 11.4V DC - 13.6V DC 1A +1(800) 672-7298 supportus@paxton-access.com

Plus en détail

Rapport d essai n 13/459

Rapport d essai n 13/459 Rapport d essai n 13/459 Evaluation du produit LDC50 selon le Décret Français n 2011-321 du 23 mars 2011 relatif à l étiquetage des produits de construction ou de revêtement de mur ou de sol et des peintures

Plus en détail

PROGRAMME GÉRÉ PAR LE CTCB ET MUTUALISÉ AVEC L ASSOCIATION BIOLOGIE PROSPECTIVE. Coordonnateur des programmes

PROGRAMME GÉRÉ PAR LE CTCB ET MUTUALISÉ AVEC L ASSOCIATION BIOLOGIE PROSPECTIVE. Coordonnateur des programmes COMPTE RENDU : n 161 EEQ : Protéine de Bence Jones Centre Toulousain pour le Contrôle de qualité en Biologie clinique Date d émission : 29/09/2016 Association déclarée à la Préfecture de la Haute-Garonne

Plus en détail

NATURE ET DUCATION DES CHEVAUX ACHET S PAR LES D P TS DE REMONTE UN MOT SUR CES DIFF RENTS TABLISS

NATURE ET DUCATION DES CHEVAUX ACHET S PAR LES D P TS DE REMONTE UN MOT SUR CES DIFF RENTS TABLISS NATURE ET DUCATION DES CHEVAUX ACHET S PAR LES D P TS DE REMONTE UN MOT SUR CES DIFF RENTS TABLISS 8 Feb, 2016 NEDDCASPLDPTDRUMSCDRTSTRG-PDF33-0 File 4,455 KB 96 Page If you want to possess a one-stop

Plus en détail

Choisir le bon tube de prélèvement

Choisir le bon tube de prélèvement Choisir le bon tube de prélèvement L étape pré-analytique L obtention d un résultat de biologie interprétable nécessite la fiabilité et la maitrise de la technique analytique, la technique de prélèvement,

Plus en détail

CERTIFICAT D ÉTALONNAGE CALIBRATION CERTIFICATE N 24444

CERTIFICAT D ÉTALONNAGE CALIBRATION CERTIFICATE N 24444 LABORATOIRE D'ÉTALONNAGE PRESSION PRESSURE CALIBRATION LABORATORY ACCRÉDITATION N 2-1033 ACCREDITATION N 2-1033 Commande n 100811 Order CERTIFICAT D ÉTALONNAGE CALIBRATION CERTIFICATE N 24444 DÉLIVRÉ A

Plus en détail

Test Statistique, Student, ANOVA et corrélation

Test Statistique, Student, ANOVA et corrélation Test Statistique, Student, ANOVA et corrélation Objectifs Tests statistiques : principe et utilisation avec le test de Student Interprétation Vérification de la pertinence du test (autre choix de test)

Plus en détail

Annales du contrôle national de qualité des analyses de biologie médicale

Annales du contrôle national de qualité des analyses de biologie médicale Annales du contrôle national de qualité des analyses de biologie médicale Hormonologie 10HPA1 Mai 2010 hcg TSH T4 libre FSH LH Estradiol Prolactine Cortisol Décembre 2012 Hormonologie 10HPA1 Michèle NOEL

Plus en détail

Gestion des allergènes en Industries Alimentaires : Tomber de Charybde en Scylla.

Gestion des allergènes en Industries Alimentaires : Tomber de Charybde en Scylla. Gestion des allergènes en Industries Alimentaires : Tomber de Charybde en Scylla. Patrice Arbault, PhD, BioAdvantage Consulting E-mail: patrice.arbault@bioadvantage.fr SteakExpert 2016 22 Juin 2016 Etude

Plus en détail

Institut d Immunologie Pôle de Biologie-Pathologie-Génétique Médicale du CHRU de Lille

Institut d Immunologie Pôle de Biologie-Pathologie-Génétique Médicale du CHRU de Lille sylvain.dubucquoi@chru-lille.fr Institut d Immunologie Pôle de Biologie-Pathologie-Génétique Médicale du CHRU de Lille Rhumatisme inflammatoire "débutant" (1 à 3 % de la population générale) (0,3 % de

Plus en détail

CORRÉLATION ENTRE LES TESTS DE STIMULATION DE GH ET LES TAUX D IGF1 DANS LE DÉFICIT EN HORMONE DE CROISSANCE DE L ENFANT.

CORRÉLATION ENTRE LES TESTS DE STIMULATION DE GH ET LES TAUX D IGF1 DANS LE DÉFICIT EN HORMONE DE CROISSANCE DE L ENFANT. CORRÉLATION ENTRE LES TESTS DE STIMULATION DE GH ET LES TAUX D IGF1 DANS LE DÉFICIT EN HORMONE DE CROISSANCE DE L ENFANT. M Mokhtari, S Azzoug, D A Boudiaf, F Chentli, Pr N S Fedala. Service d endocrinologie-chu

Plus en détail

DOSAGES RADIO-IMMUNOLOGIQUES. Dr Y.BOUKLIA HASSENE

DOSAGES RADIO-IMMUNOLOGIQUES. Dr Y.BOUKLIA HASSENE DOSAGES RADIO-IMMUNOLOGIQUES Dr Y.BOUKLIA HASSENE 2 Objectifs Citer les caractéristiques d un dosage RIA Décrire les caractéristiques et les contingents d une réaction Ag-Ac. Citer le principe d un compteur

Plus en détail

Approche pratique d un développement de Waters Corporation 1

Approche pratique d un développement de Waters Corporation 1 Approche pratique d un développement de méthode éh en LC-MS 2015 Waters Corporation 1 Développement de méthode Méthodes clef en main LC-MS Création de méthodes MRM : bibliothèque, infusion de standards

Plus en détail

Cambridge International Examinations Cambridge International General Certificate of Secondary Education

Cambridge International Examinations Cambridge International General Certificate of Secondary Education Cambridge International Examinations Cambridge International General Certificate of Secondary Education *9764827124* FRENCH 0520/42 Paper 4 Writing February/March 2017 1 hour Candidates answer on the Question

Plus en détail

Le dosage de la ferritine

Le dosage de la ferritine Le dosage de la ferritine Formation des Assistantes médicales mars 2014 Dr M.F. Rossier Service de Chimie clinique & Toxicologie La ferritine. Macromolécule (PM > 440 kd). Composée de 24 sous-unités: H

Plus en détail

EUROPEAN AGREEMENT. concerning THE WORK OF CREWS OF VEHICLES ENGAGED IN INTERNATIONAL ROAD TRANSPORT (AETR) done at Geneva on 1 July 1970

EUROPEAN AGREEMENT. concerning THE WORK OF CREWS OF VEHICLES ENGAGED IN INTERNATIONAL ROAD TRANSPORT (AETR) done at Geneva on 1 July 1970 E/ECE/811 } Amend.4 EUROPEAN AGREEMENT concerning THE WORK OF CREWS OF VEHICLES ENGAGED IN INTERNATIONAL ROAD TRANSPORT (AETR) done at Geneva on 1 July 1970 Amendment 4* * Entered into force on 27 February

Plus en détail

Rubéole congénitale en 2009 Le point de vue du virologue

Rubéole congénitale en 2009 Le point de vue du virologue Rubéole congénitale en 2009 Le point de vue du virologue 25 mars 2010 3 ème journée Jean-Gérard GUILLET de vaccinologie clinique Dr Marlène GUILLET Laboratoire de Microbiologie Immunologie biologique Hôpital

Plus en détail

Prednisolone dans l urine de porcs

Prednisolone dans l urine de porcs Prednisolone dans l urine de porcs Etat des choses Dr. X. Van Huffel DGPC Dir Risk (Comité consultatif: 24-10-12) Contenu 1. Question 2. Méthode d analyse et test interlaboratoire 3. Stabilité 4. Predpig

Plus en détail

FORMULAIRES UNITÉ DE BIOLOGIE MÉDICALE

FORMULAIRES UNITÉ DE BIOLOGIE MÉDICALE FOR-UBM-0261 Statut: Approuvé Destinataires : Ce document sert de guide à l intention de toute personne qui exerce des activités de laboratoire au CHU Sainte-Justine But : Ce document se veut un outil

Plus en détail

Créer des packages sous R. Adrien Remund Déjeuner R

Créer des packages sous R. Adrien Remund Déjeuner R Créer des packages sous R Adrien Remund Déjeuner R 07.03.2017 Glossaire Package: An extension of the R base system with code, data and documentation in standardized format. Library: A directory containing

Plus en détail

SEROLOGIE NON INFECTIEUSE FR anti-ccp

SEROLOGIE NON INFECTIEUSE FR anti-ccp SERVICE PUBLIC FEDERAL, SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE SERVICE DES LABORATOIRES DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL

Plus en détail