Du cabaret berlinois à Cabaret Etudes de la mise en scène d Harold Prince et de l adaptation cinématographique de Bob Fosse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Du cabaret berlinois à Cabaret Etudes de la mise en scène d Harold Prince et de l adaptation cinématographique de Bob Fosse"

Transcription

1 Centre d études théâtrales Université catholique de Louvain Du cabaret berlinois à Cabaret Etudes de la mise en scène d Harold Prince et de l adaptation cinématographique de Bob Fosse Nathalie Wilmots Promoteur : Professeur Serge Goriely Mémoire présenté en vue de l obtention du grade de licencié en Arts du spectacle Louvain-la-Neuve Août 2009

2 Je tiens à exprimer mes remerciements les plus sincères à Monsieur le Professeur Serge Goriely pour m avoir autorisée à choisir ce sujet, pour ses précieux conseils et pour le temps qu il m a consacré tout au long de cette année. J adresse également toute ma gratitude à Madame la Directrice Anne Wibo ainsi qu à tous les membres du personnel du Centre d Etudes Théâtrales pour leur gentillesse et leur serviabilité. Je tiens aussi à exprimer ma vive reconnaissance à Marie-Christine Meunier qui m a si gentiment aidée pour la compréhension des textes anglais ; à Madame Marie-Thérèse Lips et Monsieur Eric Legrand pour leurs conseils avisés en orthographe ainsi qu à Monsieur Benoît Bureau pour ses subtiles réflexions sur le sujet. Je n oublierai évidemment pas Monsieur Thomas Ladrière qui m a considérablement soutenue tout au long de ce travail. Je terminerai en remerciant tous ceux qui m ont aidée de près ou de loin à concrétiser l élaboration de ce travail.

3 Table des matières Introduction 4 I. La légende des cabarets berlinois 5 I.1. Origine 5 A. Le Chat Noir 6 B. Les Variétés 7 C. Les Brettl 8 D. Les Überbrettl et le Buntes Theater 9 I.2. Le cabaret sous la République de Weimar 10 I.2.1. Quelques personnalités et cabarets essentiels marquant les années vingt et contribuant à l évolution des cabarets berlinois. 11 A. Max Reinhardt 11 B. Friedrich Höllander 12 C. Rudolf Nelson 12 D. Walter Mehring 13 E. Erwin Piscator 13 I.2.2. L'influence du jazz 14 I.2.3. Les années trente 15 I.3. Analyse 16 II. Le roman Adieu à Berlin de Christopher Isherwood : la source d inspiration 17 II.1. Origines de l œuvre 18 II.1.1. Origines biographiques 18 II.1.2. Origines romanesques 20 II.2. Analyse 30 III. La comédie musicale Cabaret d'harold Prince 33 III.1. Genèse 33 1

4 III.2. Canevas 35 III.3. Etude de la représentation du cabaret berlinois dans la comédie musicale Cabaret d Harold Prince 39 III.3.1. Le cabaret berlinois : lieu de dénonciation 39 A. Intentions du metteur en scène 39 B. Parcours de la représentation 42 III.3.2. Le cabaret berlinois : lieu de divertissement 50 A. Intentions du metteur en scène 50 B. Parcours de la représentation 51 III.3.3. Le cabaret berlinois : lieu de dépravation et de perdition 55 A. Intentions du metteur en scène 55 B. Parcours de la représentation 55 III.4. Analyse 60 IV. Adaptation cinématographique de Bob Fosse 61 IV.1.Genèse 61 IV.2. Iconographie de films influençant Bob Fosse dans la création de la comédie musicale Cabaret 63 A. Der Blaue Engel (L Ange bleu) 63 B. Die Dreigroschenoper (L Opéra de Quat Sous) 65 C. I am a camera 66 IV.3. Canevas 68 IV.4. Etude de la représentation du cabaret berlinois dans la comédie musicale Cabaret de Bob Fosse 70 IV.4.1. Le cabaret berlinois : lieu de dénonciation 70 IV.4.2. Le cabaret berlinois : lieu de divertissement 76 2

5 IV.4.3. Le cabaret berlinois : lieu de dépravation et de perdition 81 IV. 5. Les spécificités du cinéma 91 IV.6. Analyse 92 V. Conclusion 94 Références 96 Annexes 3

6 Introduction Espace de rêve ou de cauchemar, imagerie de la décadence ou exutoire, lieu de contestation ou de divertissement, le cabaret berlinois restera à jamais ancré dans la mémoire weimarienne. La comédie musicale Cabaret a tenté de s approprier ce lieu pittoresque et de nous en faire part tant sur scène qu à l écran. Les versions de Cabaret sont multiples, nous ne pouvons toutes les aborder. C est pourquoi nous nous pencherons essentiellement sur deux versions : d une part celle d Harold Prince qui est le créateur du concept et d autre part, celle de Bob Fosse qui l a portée sur les écrans. Dans un premier temps, notre étude portera sur une approche historique des cabarets berlinois, ce qui nous permettra de définir plus précisément leur singularité. Nous pourrons en dégager les agents essentiels, leur importance et la place qu ils occupaient dans la société berlinoise sous la République de Weimar. Dans un second temps, nous parcourrons les passages du roman Adieu à Berlin de Christopher Isherwood qui ont intéressé les auteurs dans la rédaction des diverses trames narratives. Ce roman est le matériau de base, la source d inspiration. S y attarder nous permettra de mieux cerner les thèmes abordés et l impact qu ils ont eu dans la création. Le troisième chapitre sera consacré à la version scénique de la comédie musicale Cabaret réalisée par Harold Prince. Nous nous interrogerons sur la façon dont y est représenté le cabaret berlinois, sur les raisons de ce choix de mise en scène ainsi que sur la manière dont les différentes disciplines artistiques participent à sa concrétisation. Dans le quatrième et dernier chapitre, le même processus de travail sera effectué avec la version cinématographique de Cabaret réalisée par Bob Fosse. Une double réflexion s impose quant aux apports de l outil cinématographique et quant à l impact de cette comédie musicale sur l histoire du cinéma. 4

7 I. La légende des cabarets berlinois Le cheminement des cabarets berlinois est l'objet de maintes créations artistiques protéiformes. Tant le roman Adieu à Berlin que la comédie musicale Cabaret ont été imbibés de cet héritage culturel et artistique tributaire du contexte historique dans lequel il s'inscrit. Afin de bien percevoir et ressentir l'essence de l'œuvre, je propose un tracé succinct des cabarets berlinois depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à la fin de la République de Weimar, époque au cours de laquelle les cabarets berlinois atteignent leur apogée. Durant cette période pré-hitlérienne, la culture est progressivement mise à mal, la censure et le durcissement politique étant responsables de cette société tombant en lambeaux. Ainsi, dans ce climat d'effondrement social et politique, le cabaret des années 1930 est synonyme de décadence et devient, progressivement, le symbole cathartique d'une souffrance humaine grandissante. I.1. Origine L'origine du mot cabaret reste obscure : «pour les uns, elle remonte à l'ancien picard camberete, ''la petite chambre'', et pour d'autres, plus douteusement de l'arabe khamârat. Il désigne, en tout cas, dès la fin du moyen-âge, un ''débit de boissons'' de basse catégorie où l'on sert également à manger» 1. Cependant, le cabaret n'a pris son sens actuel qu'au XIXe siècle. Appelé aussi café-concert en France, le cabaret était un lieu de distraction populaire et d'évasion proposant diverses attractions aux consommateurs. Certaines caractéristiques étaient récurrentes telles que petit public, petites scènes, atmosphère enfumée, conversations entre les artistes et public venant briser le quatrième mur. L'objectif n'était pas de faire réfléchir le consommateur, mais de le séduire, le sortir de ses préoccupations 1 Lionel RICHARD, Cabaret, cabarets. Origines et décadence, Paris, Plon, 1991, p. 8. 5

8 quotidiennes, le fasciner. Les productions artistiques ont recours à la présence de femmes pour attirer l œil du client. Ce sont les débuts timides de l érotisme. Dès lors apparaissent les premiers imprésarios et les dérives de la prostitution, le recours aux vedettes, à l organisation de tournées internationales du café-concert. A partir de 1850, les débuts de la Bohème font leur apparition. Ils se caractérisent par une vie de misère désordonnée, anticonformiste et protestataire, les protestations visant les bourgeois. L importance de l argent et du pouvoir est contestée, l uniformisation culturelle est rejetée. La référence politique devient l anarchisme, mais nous voyons aussi émerger le dandysme, le symbolisme, la décadence. A. Le Chat Noir Le Chat Noir résulte de la rencontre entre Rodolphe Salis, attaché à Montmartre, et Emile Goudeau, poète attaché au Quartier latin dont la fréquentation est beaucoup plus populaire. En 1878, au Quartier Latin, Goudeau crée avec des amis la Société des Hydropathes (personnes qui souffrent de l eau, ce qui signifie, dans ce contexte, personnes qui rejettent l eau au profit de l alcool) étant à la base un lieu de réunion où des écrivains se rassemblaient une fois par semaine pour lire des poèmes. Abusant des boissons alcoolisées, le tumulte faisait partie intégrante du style de la maison. Cette caractéristique s appliquera également aux futurs cabarets berlinois. Les séances commençaient par des chansons interprétées en chœur, puis les poètes déclamaient leurs textes. Le programme était conçu de façon à alterner la musique et la poésie, le comique et le lyrique. En 1881, le Chat Noir sera délocalisé, de l autre côté de la Seine, à Montmartre, dans une petite pièce ressemblant volontairement à un bric-à-brac et pouvant contenir une trentaine de personnes attablées. Salis expose le programme en bonimentant et en improvisant. Le bonimenteur constituera ainsi un point commun entre le cabaret et les arts forains, mais l intégration de ce personnage dans le cabaret deviendra une tradition inhérente au 6

9 genre. Il commentera l action et servira de ciment entre toutes ces petites formes présentées au cours de la soirée. Les chanteurs, compositeurs, pianistes, monolinguistes sont mélangés de plain-pied avec les clients. L établissement se veut être un lieu d expression, d émulation et de créations artistiques. Des rendez-vous et des matinées littéraires y sont organisés. Le public et les participants jouissent d une grande liberté et les interventions de Salis en tant que meneur de revue apporteront une touche singulière au Chat Noir qui deviendra la référence en Europe. Ensuite, devenu trop petit, le Chat Noir déménagea rue de Laval, dans un petit hôtel particulier de deux étages. Là, étaient jouées, avec des marionnettes, de courtes pièces satiriques sur des morceaux de musique à la mode, ce qui amena le Théâtre d Ombres du Chat Noir. B. Les Variétés Les cabarets parisiens ont suscité, en Allemagne, chez quelques écrivains, l'envie de renouveler les spectacles de variétés. Les Variétés ne sont pas définies par une activité précise. Par Variétés, nous entendons diverses formes de spectacles semblables à des divertissements populaires, sorte de cafés-concerts 2. Le public pouvait y trouver des chansons, des sketches, des saynètes humoristiques, des danseuses en petite tenue évoluant sur une musique trépidante. Décors fastueux, costumes étincelants, cette hybridité était une source de fascination. Ce style d'endroit s'avérait être davantage un lieu où les gens pouvaient s'évader et se distraire plutôt qu un véritable lieu de création artistique. Les variétés se développèrent, car, bien que présent, ce genre était à cette époque moins soumis à la censure que les répertoires des théâtres officiels. Les spectacles étaient également constitués de performances physiques, d'arts visuels tels que le cirque. Ils remporteront un vif succès en Allemagne. Les textes des chansons, quant à eux, étaient limités dans leur contenu et ne laissaient pas de place à la réflexion ni au sens critique, la censure étant responsable 2 Louis BRUNET, Le cabaret des Elf Scharfrichter, Que Vlo-Ve?, Dresat, Série 3 n 16, octobredécembre 1994, p

10 de cette restriction qui, néanmoins, était plus facile à contourner à Berlin qu'à Munich. C'est vers 1880 qu'apparurent les premières formes de cabarets à Berlin avec l'apparition des Tingel-Tangel, sorte de cafés-concerts s'appuyant sur le modèle des cabarets parisiens où la musique l'emporte sur la satire sociale 3. Les Variétés, établissements situés dans le nord de Berlin, étaient, dans un premier temps, composés de spectateurs provenant de classe sociale de bas étage se déplaçant pour y voir des comiques ainsi que des Chansonetten, chanteuses un peu triviales, aguicheuses et fantasmatiques 4, une chope de bière à la main à l'instar de Lola-Lola dans l'ange bleu, quarante ans plus tard. Au sein des Tingel-Tangel, la parodie sera de mise, et ce jusqu'à la fin du XIXe siècle. Dans un second temps, le style de public se métamorphose et devient plus bourgeois. A cette époque, la célèbre chanteuse, Yvette Guilbert, se rend à Berlin et y transmettra le répertoire fétiche des chansons montmartroises de Xanrof et Aristide Bruant via leur traduction en langue allemande 5. C. Les Brettl Ensuite, apparaîtront, à Berlin, les premiers Brettl : ce terme d origine bavaroise désigne un podium ou des planches 6. Il s agit de petites scènes relevant de la satire sociale et politique. On commence à se moquer de l'autorité mise en place 7. De nouveaux motifs émergent tels que la prostituée, die Dirne et la jeune fille faussement innocente faisant abstraction de sa vertu, das süsse Mädchen 8. Ces figures suscitent l'intérêt du public pour leur aspect tant croustillant que pimenté et non pas pour une quelconque préoccupation sociale. Néanmoins, c'est une belle avancée, car même si les textes et les représentations sont 3 Ibid. 4 Ibid. 5 Ibid., p Ibid., p Ibid., p Littéralement la jeune fille sucrée. 8

11 pauvres, c'est la première fois que sont exposés au grand public des thèmes concernant la politique et la sexualité. Nous pouvons constater que ces deux thèmes persisteront et seront exploités dans la comédie musicale Cabaret dont nous parlerons ultérieurement. En 1897, le poète Julius Bierbaum sortit son roman Willibad Stilpe, racontant comment un héros crée un cabaret littéraire 9, ce qui donna des idées aux futurs créateurs de cabarets. Le héros, ayant connu successivement de nombreux échecs, rêve de créer une nouvelle forme de spectacle révolutionnaire et fantasme sur un Berlin artistique. Ainsi, Bierbaum donna la première image de cabaret allemand. D. Les Überbrettl et le Buntes Theater En 1900, Bierbaum publie un recueil de chansons intitulé les ''Deutsche Chansons' 10 afin d apporter l art aux petites gens. Il voulait élever les variétés populaires au niveau d un art sérieux et démontrer que des thèmes culturels sérieux pouvaient mener à des formes populaires. Inspirées du Chat Noir, celles-ci engendreront le cabaret berlinois. Dix poètes, précurseurs de l'expressionnisme y figurent dont Finck, Ersnt von Wolzogen, et Frank Wedekind. Leurs poèmes constitueront une grande partie du répertoire des Überbrettl, c'est-à-dire le répertoire succédant aux Brettl, le premier étant créé le 18 janvier 1901 par le dramaturge et directeur de théâtre Ernst von Wolzogen animé par la volonté de transformer le genre des ''Variétés'' en plaçant '' l'art au service de la scène''. Ce premier Überbrettl connut un succès retentissant. La censure limitait très fortement la satire politique et la rébellion sociale n'avait pour but que d'épater ''les bourgeois''. Ernst von Wolzogen, avec l'aide financière de riches commerçants amateurs d'art, crée le Buntes Theater 11. Afin de couvrir les frais, Ernst von Wolzogen doit proposer des spectacles attrayants pour le public tels que des farces ou des pièces burlesques et des chansons interprétées par des professionnels. En effet, il est impossible de se limiter à quelques poètes lisant leurs œuvres ou de se contenter d'improvisations vu le type de 9 Ibid. 10 Ibid. 11 Ibid. 9

12 public : public aristocratique et bourgeois désirant profiter de spectacles délassants et non enclin à recevoir un enseignement littéraire. Comme à Paris, l'argent finit par imposer sa loi. C'est pourquoi, en aucun cas, il n était question de théâtre, mais plutôt de soirées vêtues d'amusements, de chansons bouffonnes et de divertissements hétéroclites. Cette approche manquait d intimité. La satire était, à présent, convenue. En effet, la censure imposait un examen préalable des textes. Ainsi, la liberté d'opinion était de plus en plus diluée au sein de ce magma aux allures dictatoriales. A présent, il ne s'agissait plus de créer quoi que ce soit de politiquement engagé. Le Buntes Theater périclite, ses meilleurs artistes dont Otto Strauss, partent : refuser la satire, c'est tuer le cabaret dans son originalité 12. Ce métissage de spectacles situés entre music-hall, influença le Chat Noir de Salis, variétés commerciales et lucratives et théâtre littéraire s'avère être la cause de cet échec. Le théâtre de Wolzogen n'a plus rien à voir avec l'espace intime d'un cabaret : il ne permet plus les mêmes relations avec le public. Ce public devient un véritable enjeu pour l'existence et la pérennité du cabaret, d'où limitation des programmes du music-hall intégrant le cabaret et les cafés-concerts. Un autre facteur qu'il ne faut pas négliger est le cinéma. Celui-ci commence à faire concurrence au cabaret et ce, essentiellement dans les milieux populaires. I.2. Le cabaret berlinois sous la République de Weimar Ce ne sont pas ''les lieux de plaisir'' qui manquent à Berlin : environ une centaine de cabarets, sous la République de Weimar, est recensée. En effet, après 1919, les cabarets s'ouvrent en grand nombre à Berlin suite à «l'effondrement de l'empire et la libéralisation de la censure après l'époque de l'insurrection spartakiste.» Ibid. 13 Michel CORVIN, dictionnaire encyclopédique, Paris, Bordas, p

13 Berlin devint une ville haute en couleur et décalée : «Les portes tournantes des cafés laissent échapper des bouffées de musique. Les tramways filent en tout sens. Les gens courent. Les femmes sourient. Mille divertissements s'offrent au passage. De hautes affiches annoncent des combats de boxe, tous les théâtres jouent des opérettes, des bals nouveaux sont ouverts tous les jours... La nuit venue, c'est une invasion de femmes de toutes tournures qui bourdonnent le long des rues principales comme des guêpes sur un fumier. Et il n'y a pas qu'elles! Berlin renonce à l'hypocrisie. Tous les vices s'y étalent à l'aise. C'est Babylone et c'est Sodome.» 14. Ainsi, de multiples formes de cabaret émergent dans ce Berlin en pleine ébullition et plus particulièrement dans l'ouest de Berlin surnommé le Berliner Broadway : cabarets artistiques, politiques, érotiques, travestis, tous revendiquent leur place et cherchent à se produire sur scène. Espace de contestation ou espace de rêve, ces cabarets sont, avant tout, fréquentés par une population cherchant à oublier le tragique d'une situation économique s'aggravant au fil du temps. I.2.1. Quelques personnalités marquant les années vingt et contribuant à l'évolution du cabaret berlinois A. Max Reinhardt En 1919, il redonne vie à son vieux cabaret satirique ouvert en 1901 et l'installe dans les sous-sols du Grosses Schauspielhaus, avec l'intention initiale d'y jouer des parodies des pièces qu'il met en scène, les drames naturalistes du Deutsches Theater. Il s'entoure d'acteurs concernés par le cabaret ainsi que d'artistes tels que l'écrivain berlinois Tucholsky qui se révèle être l'un des écrivains les plus redoutés de l'après- 14 Lionel RICHARD, op.cit., p

14 guerre, son esprit satirique étant particulièrement aiguisé. Mais le cabaret de Reinhardt est loin de se limiter à la parodie : il se veut être le miroir de la politique et de la société de l'époque grâce à un nouveau style : la critique sociale. Au Schall und Rauch sont présentées des danses, des conférences, des spectacles de marionnettes à teneur politique, des caricatures 15. Les étrangers admiraient la capitale, mais en 1922, le Schall und Rauch fermera ses portes peu après le Grosses Schauspielhaus. Malgré l'effet de nouveauté, le coup de force de Reinhardt n'a pas tenu. Pour des raisons économiques, miné par la concurrence, il abandonne l'entreprise 16. B. Friedrich Höllander Le cabaret de l'après-guerre est devenu une forme privilégiée de protestation où tente de s'exorciser le malaise. L'un des artistes les plus représentatifs de cette période est sans doute le compositeur de musique légère et de revues apolitiques, Friedrich Höllander, cité précédemment. A travers ses compositions, il exprimera toutes les ambiguïtés du Berlin de l'après-guerre. Le cabaret est, selon lui, un mélange de théâtre, de variétés et de politique 17. C. Rudolf Nelson Rudolf Nelson, accompagnant ses propres chansons au piano, s'affirma dans ce style. Déjà quelques années avant la République de Weimar, «Nelson fait partie, avec Walter Kollo, des pionniers du cabaret berlinois. Il fonda, en 1904, le Roland de Berlin : cabaret composé de chansons au rythme entraînant, faciles à retenir, et aux paroles grivoises. En 1907, il est directeur de son propre Chat Noir : un chat Noir dépourvu de la condescendance de Paris au profit d'amusements recherchés par la haute société berlinoise. En 1910, il est directeur du Cabaret Metropol, cabaret près duquel logera Christopher Isherwood. 15 Pascal HUYNH, La musique sous la République de Weimar, Fayard, Paris, 1998, p Ibid., p Ibid.., pp

15 Nelson crée ensuite le Nelson-Theater où se produisait, entre autres, Joséphine Baker. Il composait également des revues au Berliner Metropoltheater et fut à l'origine de spectacles de nus et de ''danses d'expression''. Ces danses se définissent par une intense expression du corps. En guise d'exemple : la strip-teaseuse Anita Berber ainsi que la danseuse et actrice de cabaret Valeska Gert, dotées d'une grande maîtrise des mouvements de leur corps, n'hésiteront pas à l'utiliser pour leur art ainsi que pour créer leur personnage. Elles intégreront ces lieux dans lesquels elles interpréteront des rôles audacieux et provocants comme celui de la prostituée. Le rythme musical trépidant des années vingt est bien présent et l'argent est également devenu un thème récurrent intégrant les textes de cette période. «Bittle zahlen (L'addition, s'il vous plaît) fournit le titre de la revue à succès de Rudolf Nelson (1921) qui transcrit au mieux les fantasmes de l'inflation» 18. D. Walter Mehring Le poète dadaïste Mehring, autre figure fondamentale des cabarets berlinois, s'avère être le fondateur du cabaret politique et littéraire où il trouve l'inspiration pour créer des couplets politiques et des chansons berlinoises. Connu de tout Berlin dont il est devenu le symbole vivant, Mehring fut amené à écrire pour le Schall und Rauch. C'est la satire qui restait son objectif majeur. En mai 1919, lors d'une soirée dada, il s'était produit sur scène avec des couplets satiriques auxquels il avait attribué des rythmes jazzy. Il anima également les cabarets de Trude Hesterberg (Die Wilde Bühne- La Scène sauvage) et de Rosa Valetti (Grössenwahn-La Folie des grandeurs), et atteint son apogée vers «Bête noire des nazis, il réussit à s'enfuir en février Il faisait partie de ces intellectuels que Goebbels souhaitait interroger en personne» 19. E. Erwin Piscator L'une des premières revues prolétariennes s'intitule Revue Roter Rummel, mélange de 18 Ibid., p Ibid., p

16 revue informative et de pièce de théâtre. Le but de ce metteur en scène communiste est, en réalité, de favoriser les élections du 7 décembre «Raillé pour ses Piscator's Girls, Piscator fait de la scène du cabaret, un moyen d'agitation» 20. Les chansons, les sketches montrent la justice bourgeoise, les conditions de travail à l'usine et la lutte des classes dont le prolétaire sort toujours vainqueur, le prolétariat étant le héros collectif de la lutte contre la bourgeoisie commune à tous les cabarets. «Ainsi le cabaret s'érige en théâtre de la révolte et est comme une loupe qui grossit la violence des événements sociaux» 21. Partout apparaissent les mêmes figures : le capitalisme, le junker, le fonctionnaire, le prêtre et le gros général opposé aux prolétaires, et ce dans des textes schématiques dupant la police qui surveille les cabarets et met à nu les contradictions de la société allemande. En 1928, presque tous les cabarets développent la satire politique. En 1929, la crise économique débute. I.2.2. L'influence du jazz Rythme trépidant et syncopé, le jazz fit son apparition en Allemagne dans les années vingt. La civilisation américaine se définissait, entre autres, par le jazz et affichait une autre manière de vivre. Les Etats-Unis représentaient la liberté et étaient à la mode. Les Allemands avaient trouvé en ce pays un moyen de s'évader de leur grisaille quotidienne, du moins de façon imaginaire. Grâce aux tournées des musiciens de jazz Sam Wooding et Duke Ellington, des petits orchestres de jazz allemands firent irruption à Berlin. La musique jazzy de ces derniers avait, cependant, des couleurs de charleston, en vogue à l'époque, et suscitait un grand enthousiasme auprès du public. Le jazz eut un impact capital : de nombreux musiciens intégrèrent les particularités 20 Michel CORVIN, op.cit., p Pascal HUYNH, op. cit., p

17 rythmiques et harmoniques du jazz dans leurs compositions. Kurt Weill est, sans doute, dans les années vingt, l'une des figures allemandes les plus marquantes, mais déjà précédemment, en France, ce phénomène fit son apparition chez les renommés compositeurs du «Groupe des six» ainsi que chez le compositeur avant-gardiste Igor Stravinski avec son célèbre Ragtime. Cet engouement prit fin en Les illusions de liberté des Etats-Unis s'estompèrent, supplantées par le sentiment d'insécurité. Les Allemands ressortirent leur répertoire précédent. I.2.3. Les années trente Dans les années trente se produisent des cabarets politiques représentatifs de l'atmosphère régnant à Berlin à cette époque. Certains artistes prônent l'internationalisme, défendent les communistes, évoquent la misère des ouvriers et l'absurdité de la guerre dans la crainte de l'éclatement d un nouveau conflit. Cependant, la misère est grandissante. En effet, la crise économique ne cesse de s'aggraver et les gouvernements qui se succèdent n'arrivent pas à résorber la crise. C'est alors que le parti nazi commence sa fulgurante ascension : le slogan '' Allemagne réveille-toi!'' est lourd de signification. La violence se trouve partout dans les rues, les nazis mènent des campagnes d'agitation et multiplient les provocations autant qu'hitler, les meetings et les rencontres avec la foule. A l'intérieur des cabarets, les nazis font alors irruption. Tout cela ne ralentit pas l'activité artistique, mais la société en décomposition et ces éléments inquiétants se retrouvent dans certains spectacles de cabaret. Cependant «ce mélange d'humour, d'ironie et de sévère critique sociale dérange les nazis qui chassent la plupart des chansonniers, qualifiés de ''littérateurs juifs de rue'', de la scène et du pays». «La nomination de Goebbels comme Gauleiter de Berlin sonne le glas du cabaret. Les SA saccagent les spectacles, s'en prennent aux auteurs les plus politisés : Tucholsky, Claire Waldoff. Après 1933, ce dernier espace de liberté est interdit. Beaucoup d'artistes sont assassinés, envoyés en camp de concentration ou condamnés à l'exil. Le Tingel-Tangel de Holländer et la Katakombe de Werner Finck continuent leurs critiques jusqu'en 1935, ces deux derniers cabarets berlinois seront rasés au bulldozer. 15

18 I.3. Analyse Selon les époques, les plaisirs et les perspectives du cabaret varient. Le cabaret devient un lieu accueillant sous toutes sortes de formes : des formes populaires et des extraits de pièces censurées qui n'auraient pas pu être dévoilés dans les théâtres officiels. La variété, ingrédient propre à ce type de cabaret, séduit le spectateur. Le cabaret, îlot de provocation et de liberté dans une société qui n en offre pas, a permis aux artistes de toutes disciplines de s'unir. On pourrait dire qu'il est une forme de théâtre total où le comique, le lyrique et le tragique se confrontent. 16

19 II. Le roman Adieu à Berlin de Christopher Isherwood : la source d inspiration A présent, je propose d aborder les parties du roman Adieu à Berlin qui ont intéressé les auteurs Harold Prince et Bob Fosse dans la constitution de l histoire de la comédie musicale Cabaret. Les éléments de ces parties nous permettront d analyser, globalement, les thématiques principales ainsi que de faire connaissance avec les personnages et les différentes situations qui ont inspiré ces auteurs. En ce qui concerne l univers même du cabaret berlinois du roman, il est difficile d en parler longuement, car Christopher Isherwood est très laconique en ce qui concerne ce sujet. Dans les deux prochains chapitres, nous observerons que le canevas de l histoire chez Harold Prince et chez Bob Fosse comporte des divergences. En effet, ils se sont inspirés d ingrédients différents du roman pour l élaboration de la trame de l histoire, les ont agencés, métamorphosés, rattachés à d autres éléments et conceptions scéniques. Une des questions qui se présente est la manière dont ils ont conservé ces divers constituants tout en s y détachant, et comment, au sein de leur canevas, ils ont intégré le concept du cabaret berlinois, le tout aboutissant à l univers singulier et pittoresque de Cabaret. C est la raison pour laquelle, dans un premier temps, je m attarderai à analyser certains aspects des chroniques et certains traits de caractère des personnages qui ont interpellé Prince et Fosse. Cela nous permettra de comprendre, dans un second temps, les particularités de la création de la comédie musicale Cabaret de Prince et de Fosse ainsi que leurs objectifs. 17

20 II.1. Origines de l œuvre II.1.1. Origines biographiques «Durant des années en Allemagne, Christopher tenait un journal. A mesure qu il prenait conscience qu il écrivait un jour des histoires sur les gens qu il rencontrait, ses notes de journal s allongeaient. Par la suite, elles devaient lui fournir la plupart des matériaux qui servent à créer l atmosphère d époque de Mr. Norris et Adieu à Berlin, le roman qui servit de tremplin à cabaret» 22. La comédie musicale Cabaret s inspire du roman Goodbye to Berlin de Christopher Isherwood et puise ses origines au cœur du vécu de l auteur. Effectivement, l écrivain anglais Christopher William Bradshaw Isherwood rédigea des nouvelles sur base de sa vie passée à Berlin entre 1930 et Elles sont regroupées dans le livre Goodbye to Berlin (Adieu à Berlin dans la traduction de Ludmila Savitsky). Dès lors, nous pouvons nous demander ce qui a motivé Christopher Isherwood à se rendre dans cette ville, ville d où son roman fut inspiré. A l origine, en 1929, Christopher Isherwood quitta l Angleterre pour s installer à Berlin. Son motif principal était de découvrir une ville où il pourrait vivre librement son homosexualité. La société britannique, comme bien des sociétés à cette époque, n acceptait pas l homosexualité, ce qui explique que les gays se trouvent toujours en porte-à-faux avec le monde qui les entoure. Cela a amené Isherwood à se poser maintes questions sur sa vie sexuelle et surtout comment la vivre et où la vivre. Etant donné que Berlin était une ville très libertine et très large d esprit, Isherwood partit en Allemagne espérant trouver un endroit où il pourrait enfin être lui-même sans subir le regard dédaigneux des gens. Paradoxalement, ''la ville des garçons'' se transformera en ville de l'homophobie. Isherwood, dans son roman, reste discret sur cet aspect de lui-même. Le thème de l homosexualité est vaguement suggéré dans son roman, mais il ne sera jamais explicité 22 Christopher ISHERWOOD, Christopher et son monde , traduit de l anglais par Léo Dilé, Paris, Hachette, 1981 (La bibliothèque anglaise), p

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

01 - BRIGITTE, Battez-vous

01 - BRIGITTE, Battez-vous Paroles et musique : Aurélie Maggiori, Sylvie Hoarau 3eme Bureau Copyright Control PAROLES Faites-vous la guerre pour me faire la cour* Soyez gangsters, soyez voyous 1 Toi mon tout, mon loubard 2 Tu serais

Plus en détail

La Chronique des matières premières

La Chronique des matières premières La Chronique des matières premières Céréales, minerais ou pétrole, les ressources naturelles sont au cœur de l économie. Chaque jour de la semaine, Dominique Baillard informe du cours des matières premières

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique

Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique D UN SYNTAXE MOT OU D UN GROUPE SYNTAXIQUE 1 Problèmes fréquents Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique Les erreurs d ordre syntaxique contenues dans cet exercice sont multiples

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Elisabeth Vroege. Ariane et sa vie. Roman. Editions Persée

Elisabeth Vroege. Ariane et sa vie. Roman. Editions Persée ARIANE ET SA VIE Elisabeth Vroege Ariane et sa vie Roman Editions Persée Ce livre est une œuvre de fiction. Les noms, les personnages et les événements sont le fruit de l imagination de l auteur et toute

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman Les genres littéraires d un texte (1) Rappels Les genres littéraires sont une classifi cation qui permet de distinguer les textes en fonction de certaines caractéristiques d écriture. Voici les principaux

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy

COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy XTRA LARGE Junior! COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy 27 ancienne Route de Malmedy - 4700

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Stromae Alors on danse

Stromae Alors on danse Chanson Stromae Alors on danse Alors on danse (x 3) Qui dit études dit travail, Qui dit taf 1 te dit les thunes 2, Qui dit argent dit dépenses, Qui dit crédit dit créance 3, Qui dit dette te dit huissier

Plus en détail

Abd Al Malik: Ça c est du lourd!

Abd Al Malik: Ça c est du lourd! Abd Al Malik: Ça c est du lourd! Paroles et musique : Fayette-Mikano, Jouannest Polydor, Universal music Thèmes L immigration, la banlieue, la réussite sociale, le respect. Objectifs Objectifs communicatifs

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

HOMMES EN STOCK. De Hanicka ANDRES. Présente une exposition photographique/performance. LA COMPAGNIE Théâtre avec Entractes

HOMMES EN STOCK. De Hanicka ANDRES. Présente une exposition photographique/performance. LA COMPAGNIE Théâtre avec Entractes LA COMPAGNIE Théâtre avec Entractes Présente une exposition photographique/performance HOMMES EN STOCK De En partenariat avec le C2 à Torcy (71) Théâtre avec Entractes est une compagnie créée, sous l impulsion

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

Thématique : Arts, ruptures et continuités

Thématique : Arts, ruptures et continuités Thématique : Arts, ruptures et continuités Sujet : En t appuyant sur l analyse et la mise en relation des œuvres ci-dessous, tu devras, dans ton exposé oral, répondre à la problématique suivante : Pourquoi

Plus en détail

Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES

Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES AUTEUR : CHRISTIAN OSTER Christian Oster est né en 1949. Il publie des romans aux éditions de Minuit (dont Mon grand appartement,

Plus en détail

Programme automne 2012

Programme automne 2012 Commission Culturelle et des Loisirs d Orbe Programme automne 2012 Théâtre l Conte l Mime l Musique l Humour Samedi 24 août Soirée haïtienne: dîner - concert Casino d Orbe, dès 19h Avec le groupe Sa-Kai

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Fiche pédagogique Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Le public : Adultes Niveaux intermédiaires avancés (B1 et +)

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi NOUVEAUTÉ Entretien Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi Younil, L œil du chacal. Alger : Éditions Barzakh, 2000. Nous avons rencontré à Alger, où elle est née en 1965, où elle est allée à l

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix!

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! Thème 3 - Participer, protéger, partager : des choix de société? Séquence 9 Nos actions sur les réseaux sociaux 9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! à partir de la 5 e comprendre créer

Plus en détail

Test - Quel type de voisin êtes-vous?

Test - Quel type de voisin êtes-vous? Test - Quel type de voisin êtes-vous? Être un voisin solidaire, c est d abord et avant tout un état d esprit. Chacun fait à sa façon, selon sa disponibilité et sa personnalité. Répondez au questionnaire

Plus en détail

La Princesse et le Plombier

La Princesse et le Plombier La Compagnie Antre-Nous présente La Princesse et le Plombier (un spectacle pour enfants à partir de 3 ans) Une comédie sur la tolérance, l amour et les contes de fée... Dans un pays de la taille d un petit

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

G Projet d écoute FLA 20-2. Pièce de théâtre en un acte : Les gagnants. Cahier de l élève. Nom :

G Projet d écoute FLA 20-2. Pièce de théâtre en un acte : Les gagnants. Cahier de l élève. Nom : G Projet d écoute Pièce de théâtre en un acte : Les gagnants FLA 20-2 Cahier de l élève Nom : Les gagnants DESCRIPTION DU PROJET Tu écouteras une pièce de théâtre en un acte, Les gagnants de Marjolaine

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Les moments parfaits méritent le cadre

Les moments parfaits méritent le cadre Les moments parfaits méritent le cadre Riviera Maya, Mexique Karisma Hotels and Resorts propose une expérience Gourmet Inclusive cinq étoiles. Vous serez choyés grâce à d extraordinaires aménagements et

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

HiDA Fiche 1. Je crois que ça va pas être possible ZEBDA. Leçon EC1 - Les valeurs, principes et symboles de la république

HiDA Fiche 1. Je crois que ça va pas être possible ZEBDA. Leçon EC1 - Les valeurs, principes et symboles de la république HiDA Fiche 1 Education Civique Partie 1 La République et la citoyenneté Leçon EC1 - Les valeurs, principes et symboles de la république Je crois que ça va pas être possible ZEBDA Je crois que ça va pas

Plus en détail

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom :

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom : 1. Projet de lecture Médias : La pub Français 20-2 Cahier de l élève Nom : La pub DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire des annonces publicitaires pour être en mesure de discuter des moyens utilisés par les

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle CONTRE-VALEURS 7 octobre 2014 Les contre-valeurs représentent ce que l on cherche à fuir. Elles nous motivent négativement en ce sens où elles incarnent des situations que nous évitons ou que nous cherchons

Plus en détail

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée»

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Richard Abibon «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Cette formule, on la trouve presque telle quelle dans l «Ouverture de ce recueil» qui introduit les «Ecrits» de Lacan.

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 1. La fête de la musique Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Murielle Bidault, CAVILAM

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Données chiffrées Afdas / Pôle emploi 2011-2012

Données chiffrées Afdas / Pôle emploi 2011-2012 COMMISSION REGIONALE DES PROFESSIONS DU SPECTACLE VIVANT ET ENREGISTRE Données chiffrées Afdas / Pôle emploi 2011-2012 STATISTIQUES POLE EMPLOI SPECTACLE POUR LA BASSE-NORMANDIE Actualisation mai 2012

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Rencontre avec un singe remarquable

Rencontre avec un singe remarquable Rencontre avec un singe remarquable Ce spectacle, inspiré du Kathakali, est une invitation au voyage, à la découverte d une culture aux multiples couleurs pour un récit plein de rêve et de magie Spectacle

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

Ariane Moffatt : Je veux tout

Ariane Moffatt : Je veux tout Ariane Moffatt : Je veux tout Paroles et musique : Ariane Moffatt Sony Music France Thèmes La relation amoureuse, les enfants gâtés. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer un sentiment. Exprimer

Plus en détail

Dix valeurs pour les soins infirmiers

Dix valeurs pour les soins infirmiers Dix valeurs pour les soins infirmiers La valeur n attendant pas le nombre des années, deux étudiantes en soins infirmiers se sont interrogées sur les valeurs dont l infirmière a besoin pour mieux adapter

Plus en détail

«la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation au travers des affiches.

«la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation au travers des affiches. Oui, mais c'est l œuvre de quelqu'un d'autre 1 «On parle souvent des cinéastes qui, à Hollywood, déforment l œuvre originale. Mon intention est de ne jamais faire cela»¹ «la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Cette semaine, Fannie Dagenais, la directrice générale d ÉquiLibre, et Louise Dugas, la rédactrice en chef reportage, culture et style

Plus en détail

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5 Festival Study guide Dossier pédagogique destiné aux adolescents 2014 (Homeland) présente Alliance Française FRENCH FILM FESTIVAL Table des matières Pour travailler avec le film en classe Niveau A2...4

Plus en détail

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef Il n'y a rien de plus beau qu'une clef (tant qu'on ne sait pas ce qu'elle ouvre) Spectacle de contes, à partir de 12 ans. Durée 1h Synopsis Deux conteuses Une panne de voiture Un petit village vendéen

Plus en détail

La sécurité sur Internet

La sécurité sur Internet La sécurité sur Internet si on en parlait en famille? Petit guide à l usage des parents Internet pour tous Internet de demain Réalisé avec l aide du ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Ouvrages de références et objectifs

Ouvrages de références et objectifs Valise pédagogique Ouvrages de références et objectifs MESSAGE IMPORTANT: Prendre le temps de bien lire les histoires et d explorer la valise, ses activités et ce guide. Ouvrages de références Activités

Plus en détail

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 DOSSIER DE PRESSE Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 What is that word known to all men, Huile sur toile, 150 x 90 cm, 2013 17, rue des Filles-du-Calvaire

Plus en détail

S organiser autrement

S organiser autrement S organiser autrement Dominique Tibéri enseignant en cycle 3 et formateur à l IUFM Nancy (54) propose ici une alternative à la préparation de classe telle qu elle est demandée par l Institution. Préparer

Plus en détail

Tombez en amour avec Charlie Brown et les

Tombez en amour avec Charlie Brown et les Tombez en amour avec Charlie Brown et les! Chère enseignante/cher enseignant, Vous connaissez et aimez fort probablement déjà les personnages intemporels de la bande de Peanuts. La bande dessinée la plus

Plus en détail

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations.

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. LA LETTRE AUX PARENTS N o 2 Cher-s Parent-s, «Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. L adolescence est une période de changement de contexte scolaire ou de formation

Plus en détail

fiches pédagogiques 9. Grand Corps Malade Funambule PAROLES BIOGRAPHIE

fiches pédagogiques 9. Grand Corps Malade Funambule PAROLES BIOGRAPHIE BIOGRAPHIE Grand Corps Malade est le nom de scène de Fabien Marsaud, «l homme à la béquille qui a fait entrer le slam en France par la grande porte» grâce à sa voix et son écriture exceptionnelles. Né

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

QUI ES-TU MON AMOUR?

QUI ES-TU MON AMOUR? QUI ES-TU MON AMOUR? 200 questions à se poser pour mieux se connaître. Un livre jeu créé par Mon Couple Heureux 1 Sommaire 1. Informations importantes à propos de ce livre... 3 2. Présentation... 4 3.

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail