Rapport détaillé de vérification périodique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport détaillé de vérification périodique"

Transcription

1 Rapport détaillé de vérification périodique AAAAAAAAAAAA N R 007 AAAAAAAAAAAA Référence client VERIF. DES INST. ELECTRIQUES AVEC POSTE H.T.A.-D Entreprise INRA CENTRE DE RECHERCHES D'AVIGNON DOMAINE ST PAUL SITE AGROPARC AVIGNON CEDEX 9 INSTALLATIONS ELECTRIQUES Adresse de facturation INRA CENTRE DE RECHERCHES D'AVIGNON DOMAINE ST PAUL SITE AGROPARC AVIGNON CEDEX 9 Lieu de vérification ATELIERS SERVICES GENERAUX Périodicité Annuelle Dates de vérification 29/11/2007 Représentant de l entreprise Monsieur CALMETTES Intervenant(s) NORISKO EQUIPEMENTS SEBASTIEN JAPIOT Pièces jointes Observation(s) Observation(s) constatée(s) Nombres d exemplaires Ce rapport a été édité en 1 exemplaire(s) et expédié le 27/12/2007. UNITE AVIGNON Ancienne Tannerie 264 avenue Sainte Catherine MONTFAVET Tél. : Fax : Page 1/26 SIRET : NORISKO EQUIPEMENTS - Siège social : 19, rue Stuart Mill, PA Limoges Sud-Orange, B.P. 308, LIMOGES CEDEX 1 Tél Fax NORISKO EQUIPEMENTS SAS au capital de SIREN RCS Limoges APE 743 B N TVA FR

2 Préambule Nous avons le plaisir de vous adresser le rapport rédigé au terme de la mission d'inspection que vous nous avez confiée dans le cadre de la prévention des risques d'accident. Elaboré selon un processus défini dans le système de management Qualité Norisko Equipements, conforme aux exigences réglementaires et normatives applicables à chaque type de prestation fournie, notre rapport a pour objectif de contribuer à cette prévention. Il présente notamment, les observations relevées sur vos installations ou équipements. Nos observations décrivent l'écart constaté par rapport au référentiel indiqué dans le rapport. Des recommandations sur les suites à donner peuvent y être associées, cependant, le choix de la solution définitive vous appartient. Si une vérification n'a pas pu être effectuée, cette information est mentionnée et justifiée. Les observations et résultats figurant dans ce rapport sont exprimés en fonction des informations recueillies, des conditions de vérifications et des constats réalisés à la date de notre intervention. De plus selon nos accords, ce rapport comprend également les "Caractéristiques des installations" ainsi que l exhaustivité des "Mesurages et essais" que nous avons exécutés au cours de notre vérification. Pour obtenir des renseignements complémentaires ou fournir des informations susceptibles de modifier nos observations ou avis, vous voudrez bien adresser un courrier au responsable de l'agence dont l'adresse figure au bas de la première page en rappelant le numéro de ce rapport. En cas de réponse non satisfaisante, vous pouvez vous adresser à notre direction qualité par courrier ou courriel : " ". Propriété, conservation.- Ce rapport, est la propriété du client qui doit en assurer l archivage et la conservation. En particulier, lorsque le rapport est établi dans le cadre de vérifications réalisées pour répondre à une prescription réglementaire définie par le code du travail, Il doit être conservé dans les conditions prescrites par l article L : "Sauf dispositions particulières fixées par voie réglementaire, doivent être conservés les documents concernant les vérifications et contrôles des cinq dernières années et, en tout état de cause, ceux des deux derniers contrôles ou vérifications." Confidentialité.- Sauf demande particulière des ministères en charge de nos agréments, NORISKO EQUIPEMENTS ne transmettra le rapport à un tiers, ou ne fournira un quelconque renseignement relatif à son établissement, qu avec l accord préalable du client. Identification des équipements. Dans ce rapport, les équipements et installations sont identifiés en fonction de votre propre système d identification. Toutefois, certains petits matériels peuvent être traités en lot : seul le nombre d appareils vérifiés est alors mentionné. En cas d anomalie, l appareil est identifié sans ambiguïté dans le libellé de l observation. Page 2/26 NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007

3 Sommaire DECRET N DU ET SES ARRETES D'APPLICATION... 5 RENSEIGNEMENTS GENERAUX...5 Cadre de la vérification...5 Limites de la vérification...5 Renseignements sur l installation...5 RECAPITULATIF DES OBSERVATIONS...7 CARACTERISTIQUES DES INSTALLATIONS...11 Descriptif général de l établissement...11 Principes de protection contre les contacts indirects...11 Installations de sécurité...11 Classement des locaux en fonction des influences externes...11 RESULTATS DES EXAMENS, ESSAIS ET MESURAGES...13 Conditions de réalisation des mesurages...13 Installation ATELIERS...13 Ensemble d appareillage BT TGBT POSTE ST PAUL (POSTE HT ST PAUL)...13 Matériels BT ATELIERS SERVICES GENERAUX...14 CONFORMITE DES INSTALLATIONS AU DECRET N ET ARRETES D APPLICATION...17 ANNEXES Annexe A : Symboles et abréviations...25 Annexe B : Etendue, méthodologie des mesurages et critères d appréciation des résultats...26 NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007 Page 3/26

4 Page 4/1 NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007

5 DECRET N DU ET SES ARRETES D'APPLICATION RENSEIGNEMENTS GENERAUX DECRET N DU ET SES ARRETES D'APPLICATION Cadre de la vérification RENSEIGNEMENTS GENERAUX Etablissement Société / Etablissement : ATELIERS SERVICES GENERAUX Caractérisation de la vérification Réalisation Mission NORISKO EQUIPEMENTS (réf) : ELEM012 Réglementation appliquée : Décret n du et ses arrêtés d'application Installations concernées: Ensemble des installations électriques de l'établissement Date de vérification : du 29/11/2007 au 29/11/2007 Durée de la vérification : 0,75 jours Nom du vérificateur : SEBASTIEN JAPIOT Nom et qualité de l'accompagnateur : Monseiur LUSTENBERGER Manœuvres de coupure : Réalisées sur les installations BT lors des essais des DDR et mesurages d'isolement nécessaires Observations communiquées à : Monsieur CALMETTES Transmissions des observations : Oralement Registre de contrôle : Présenté et visé à l'issue de la vérification Limites de la vérification Partie(s) de la mission non réalisée(s) : Vérification de la continuité de la mise à la terre des appareils d'éclairage installés en hauteur, faute de mise à disposition de moyens d'accès en sécurité Adéquation des matériels électriques aux différentes zones à risques d'explosion, en l'absence de détermination de ces zones, telle que demandée par l'article R du Code du travail. La vérification n'a ainsi porté que sur l'état des matériels électriques installés, qu'ils soient ou non adaptés aux risques d'explosion Adéquation aux zones à risques d'explosion des matériels électriques non conformes à la directive 94/9/CE, cette adéquation devant être validée par le chef d'établissement et figurer dans le "Document relatif à la protection contre les explosions" ; la vérification n'a ainsi porté que sur l'état de ces matériels électriques Renseignements sur l installation Modification de structure de l'installation électrique depuis la vérification précédente :, s'agissant d'une première vérification Extension de l installation électrique depuis la vérification précédente :, s'agissant d'une première vérification Présence d'installation temporaire : Absence d'installation temporaire pendant la période de vérification Incidents signalés au vérificateur : Aucun incident notable ne nous a été signalé lors de la vérification Eléments d information communiqués Plan des locaux avec indication des locaux à risques particuliers d influences externes : Schémas unifilaires des installations électriques : Non présenté lors de la vérification Classement des locaux proposé par le vérificateur selon le guide UTE C Non présenté lors de la vérification Établis par le vérificateur NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007 Page 5/1

6 RENSEIGNEMENTS GENERAUX DECRET N DU ET SES ARRETES D'APPLICATION Rapport de vérification initiale ou rapport quadriennal : Non présenté lors de la vérification Déclaration CE de conformité et notices d instruction des matériels installés dans les locaux ou emplacements à risques d explosion : Liste avec effectif maximal des différents locaux ou bâtiments : Non présenté lors de la vérification Les déclarations manquantes sont indiquées pour chacun des matériels en observation dans la suite du rapport Absence de validation par le "Document relatif à la protection contre les explosions" de l'adéquation aux zones à risques d'explosion où ils sont installés des matériels électriques non conformes à la directive 94/9/CE Présenté lors de la vérification Page 6/1 NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007

7 DECRET N DU ET SES ARRETES D'APPLICATION RECAPITULATIF DES OBSERVATIONS RECAPITULATIF DES OBSERVATIONS N Point de contrôle - Mesurage - Essai Observation - Préconisation (solution de principe) Article Page Un * placé devant le N signale une observation antérieure. DECRET N DU ET SES ARRETES D'APPLICATION RESULTATS DES EXAMENS, ESSAIS ET MESURAGES Installation ATELIERS BASSE TENSION * 1 Canalisations enterrées Sans tracé au sol ni plan des canalisations enterrées. A mettre en place selon le décret Degré d'urgence : U Ensemble d appareillage BT TGBT POSTE ST PAUL (POSTE HT ST PAUL) _ BASSE TENSION 2 Réalisation des installations Section du conducteur principal de mise à la terre du TGBT insuffisante. La relever à 120mm² minimum en cuivre Réalisation des installations Disjoncteur zoologie section du neutre sous dimensionnée. La relever à 95² minimum ou diminuer le réglage du disjoncteur. 41-V 13 4 Réalisation des installations Disjoncteur Q1 : conducteur en aluminium. Utiliser des cosses de type bi métal pour les connexions. Degré d'urgence : U3 5-II 13 5 Identification des circuits, appareils, conducteurs Disjoncteur Q3 : section 10mm². A relever à 16mm² à régler le disjoncteur à 60A max. 41-V 13 6 Protection contre les surintensités Neutre non protégé contre les surintensités. Le protéger car section de neutre réduite. 41-V 13 Matériels BT ATELIERS SERVICES GENERAUX BASSE TENSION Atelier plomberie 7 Coffret électrique de circuits terminaux Protection contre les contacts directs défaillante, (remettre les plastrons) l'assurer 16-I et II 14 8 Prise de courant 2P + T Présence de dégradations mécaniques, (PC vers porte) à remettre en état 5-III 14 9 Prise de courant 2P + T Conducteurs de protection (PE) raccordés sur la même borne, raccorder un seul PE par borne 12 c) Prise de courant 2P + T : Protection surintensité PC 16A : à protéger à 16A maxi. 41-V 14 NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007 Page 7/1

8 RECAPITULATIF DES OBSERVATIONS N Point de contrôle - Mesurage - Essai Observation Préconisation Article Page 11 Coffret électrique de circuits terminaux 12 Coffret électrique de circuits terminaux 13 Coffret électrique de circuits terminaux Conducteurs de protection (PE) raccordés sur la même borne, raccorder un seul PE par borne Disjoncteur type déclic inadapté. Le remplacer par un disjoncteur DPN C10 MERLIN GERIN par exemple. Non identifié, (plusieurs DRT et fusibles à côté du tableau) identification à réaliser Degré d'urgence : U3 12 c) I 14 6-I ventilateur : Mise à la terre ; Rc (mohms) = M Absence d'indication de classe II, information à recueillir auprès du fournisseur 36 et Art.2 A.08/01/ ventilateur : Mise à la terre ; Rc (mohms) = M Absence de continuité à la terre à relier au circuit de protection 31-I Chauffe-eau Absence de liaison équipotentielle principale (LEP), la réaliser en reliant au conducteur principal de protection les divers éléments conducteurs étrangers à l'installation électrique 31-IV Tour : Mise à la terre ; Rc Absence de continuité à la terre à relier au circuit de (mohms) = M ; Isol (MOhm) = NE protection 31-I Perceuse Dispositif de raccordement défectueux, (côté canalis perceuse MADA) le réparer 19-II Point lumineux bureaux : Mise à la terre ; Rc (mohms) = M Absence de continuité à la terre à relier au circuit de protection 31-I 14 Atelier électrique 20 Point lumineux bureaux : Mise à la terre ; Rc (mohms) = M Absence de continuité à la terre à relier au circuit de protection 21 Climatiseur Absence de liaison équipotentielle principale (LEP), la réaliser en reliant au conducteur principal de protection les divers éléments conducteurs étrangers à l'installation électrique 31-I IV Transformateur 12V Prise 12V à détraper par rapport aux prises 220V. 6-I Transformateur 12V : Protection surintensité Protection contre les surcharges non assurée, protection à régler à 1A 41-V 15 Atelier menuiserie 24 Matériels BT Atelier menuiserie Degré de protection de l'enveloppe insuffisant (le tableau n'est plus l'indice de protection requis lorsque des rallonges sont branchées dessus) y remédier 5-II 15 Page 8/1 NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007

9 RECAPITULATIF DES OBSERVATIONS N Point de contrôle - Mesurage - Essai Observation Préconisation Article Page 25 Matériels BT Atelier menuiserie Disjoncteur type déclic. A remplacer car inadapté. 42-I Matériels BT Atelier menuiserie Degré de protection de l'enveloppe insuffisant y remédier (nous fournir les indices de protection des matériels ambiance BE2) 5-II Prise de courant 2P + T Plusieurs PC 16A protégées par des disjoncteurs 20A. Les remplacer. 41-V Coffret électrique de circuits terminaux 29 Dispositif D.R. en circuits terminaux Non identifié, (disjoncteur dans les tableaux) identification à réaliser Degré d'urgence : U3 Protection contre les surcharges non assurée, protection à régler à 40A 6-I V Tronçonneuse junior Dispositif de raccordement défectueux, (DRT) le réparer Degré d'urgence : U 19-II Ponceuse inutilisée Table Dispositif de raccordement défectueux, le réparer 19-II Conducteur général Protection contre les contacts directs défaillante, l'assurer 16-I et II Conducteur général : Mise à la terre ; Rc (mohms) = M 34 Point lumineux bureau : Mise à la terre ; Rc (mohms) = M ; Isol (MOhm) = NE Absence de continuité à la terre (coffret) à relier au circuit de protection Absence de continuité à la terre à relier au circuit de protection 31-I I Matériels informatiques : Mise à la terre ; Rc (mohms) = M ; Isol (MOhm) = NE Absence de continuité à la terre à relier au circuit de protection 31-I Prise de courant 2P + T bureau : Mise à la terre ; Rc (mohms) = M Protection contre les contacts directs défaillante, l'assurer 16-I et II 15 NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007 Page 9/1

10 Page 10/1 NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007

11 DECRET N DU ET SES ARRETES D'APPLICATION CARACTERISTIQUES DES INSTALLATIONS CARACTERISTIQUES DES INSTALLATIONS Descriptif général de l établissement Composition de l établissement Bâtiments services généraux (4 ateliers) Alimentation(s) extérieure(s) à l établissement DESIGNATION TENSION NATURE Freq DOMAINE NEUTRE (V) Système (Hz) Schéma TGBT ST PAUL 400 Tri AC 50 B.T.A. TN-S Principe d alimentation, de distribution et de protection De l installation normale / remplacement : Alimentation BT depuis le poste ST PAUL départ ateliers Principes de protection contre les contacts indirects Installation BT ATELIERS Origine : poste ST PAUL Schéma distribution : TN-S Nature : AC Installations de sécurité Installations de sécurité autres que l éclairage Liste des installations de sécurité nécessaires en cas de sinistres : Liste des installations de sécurité dont l arrêt entraînerait des risques pour le personnel : Eclairage de sécurité Non présenté lors de la vérification Aucune installation de ce type ne nous a été indiquée par le chef d'établissement Non présenté lors de la vérification Aucune installation de ce type ne nous a été indiquée par le chef d'établissement Effectif Réglementation Installation réalisée Bâtiment ou Local maximal de référence Fonction Ensemble du bâtiment 10 A. du Lampes portatives Classement des locaux en fonction des influences externes Nota. Pour l ensemble des bâtiments, locaux et emplacements, seuls sont en principe détaillés ceux qui présentent des influences externes particulières, différentes des influences externes normales définies par la NF C (AE1, AD1, AG1, soit IP min 20 et IK min 02) Ce classement des locaux en fonction des influences externes sera considéré comme validé par le chef d établissement en l absence d autre proposition formulée par ce dernier dans un délai de 2 mois. Influences externes, codes IP et IK ATELIERS SERVICES GENERAUX Local, emplacement, volume ou zone BE AE AD AG IP min IK min Particularités Atelier électrique Atelier menuiserie Local compresseur NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007 Page 11/1

12 Page 12/1 NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007

13 DECRET N DU ET SES ARRETES D'APPLICATION RESULTATS DES EXAMENS, ESSAIS ET MESURAGES RESULTATS DES EXAMENS, ESSAIS ET MESURAGES Conditions de réalisation des mesurages Appareils de mesure utilisés Mégohmmètre, multimètre, mesureur de continuité : ISO plus LEM Essais des DDR et CPI : Pontamesure III Tellurohmmètre : Handy Géo LEM Méthodologies et critères d appréciation : confer Annexe B en fin de rapport Installation ATELIERS Canalisations enterrées 1 Ensemble d appareillage BT TGBT POSTE ST PAUL (POSTE HT ST PAUL) Origine : Alimentation par la distribution générale BT U = 400 V (TN-S) I k Max = 17,5 ka Exécution des coupures : Coupures partiellement réalisées avec l'accord de l'exploitant Essai des dispositifs D.R. : Essai par création d'un défaut réel entre phase et terre en aval Résistance d isolement : Pour les circuits dont les dispositifs différentiels n'ont pas fonctionné aux essais Schémas unifilaires des circuits de puissance : Schéma présenté, mis à jour par le vérificateur Notes d étude et de calcul : Non présentée lors de la vérification Réalisation des installations Identification des circuits, appareils, conducteurs 5 Protection contre les surintensités 6 Continuité du conducteur de protection amont Mode opératoire : Mesurage de la résistance de continuité entre le point de référence et la borne principale de terre de l'ensemble d'appareillage Point de référence du mesurage Qté Caractéristiques de la protection amont Barrette de terre du bâtiment Type Référence In (A) Im (A) Idn (A) Résultat Rc B /Valeur (mω) B Essais des DDR NOTA : Les caractéristiques détaillées des circuits et des appareils de protection figurent sur le schéma ; elles ne sont donc pas reprises dans le tableau d essai des dispositifs DR. Circuits Zoologie Caractéristiques D.D.R. Essai Mesurage Qté - Désignation Type / Référence / In Idn tempo DDR Isolement (ma) (s) (ma) (MΩ) 1 Dd B Circuits Forêt Caractéristiques D.D.R. Essai Mesurage Qté - Désignation Type / Référence / In Idn tempo DDR Isolement (ma) (s) (ma) (MΩ) 1 Dd B NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007 Page 13/1

14 DECRET N DU ET SES ARRETES D'APPLICATION RESULTATS DES EXAMENS, ESSAIS ET MESURAGES Matériels BT ATELIERS SERVICES GENERAUX Atelier plomberie Caractéristiques principales Essai DDR Mesures Qté Type : Désignation Repère In (A) Coupure Protection - DDR Id Isol Rc (B/M) Type, In ou Ir (A) Id (ma) (ma) (MΩ) (ou mω) 2 - Point lumineux étanche Cf. tableau d'alimentation 16 - Prise de courant 2P + T B 2 - Coffret électrique de circuits terminaux Dispositif D.R. en circuits terminaux ID2/25 30 B SO 1 - Onduleur /PC B 1 - Réfrigérateur /PC B 1 - Appareils de chauffage Cl II 2 - Matériels informatiques /PC B 14 - Point lumineux Inac 8 - Prise de courant 2P + T 8 9 D21 10 B 2 - Prise de courant 3P + T Cf. tableau d'alimentation 1 - Coupure d'urgence Cl II 1 - Coffret électrique de circuits terminaux Dispositif D.R. en circuits terminaux général Inac SO B Cl II Dd44/63A 30 B SO 1 - canalis /PC B 1 - Matériels informatiques /PC B 1 - ventilateur /PC 2 - Poste à souder /PC B 1 - Extraction B 1 - Chauffe-eau Point lumineux fosse inutilisée 1 - Tour DRT/canalis NE M Perceuse 18 DRT/canalis B 1 - Touret électromeule DRT/canalis B 1 - Scie DRT/canalis B 1 - Touret meule B 1 - Pont élévateur FOG FU16A gg B 1 - Climatiseur B 1 - Point lumineux bureaux M 19 M Atelier électrique Caractéristiques principales Essai DDR Mesures Qté Type : Désignation Repère In (A) Coupure Protection - DDR Id Isol Rc (B/M) Type, In ou Ir (A) Id (ma) (ma) (MΩ) (ou mω) 4 - Point lumineux fluo étanche 2 - Point lumineux bureaux Cf. tableau d'alimentation Cf. tableau d'alimentation Inac NE M Prise de courant 3P + T B 1 - Coffret électrique de circuits terminaux SO 1 - Dispositif D.R. en circuits terminaux ID4/30 30 NE SO 1 - Chauffe-eau 1 - Appareils de chauffage /PC Cl II 1 - Réfrigérateur /PC B 2 - Matériels informatiques /PC B 14 - Prise de courant 2P + T 1 - Chauffe eau Cf. tableau d'alimentation 1 - Climatiseur 21 B B Page 14/1 NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007

15 DECRET N DU ET SES ARRETES D'APPLICATION RESULTATS DES EXAMENS, ESSAIS ET MESURAGES Caractéristiques principales Essai DDR Mesures Qté Type : Désignation Repère In (A) Coupure Protection - DDR Id Isol Rc (B/M) Type, In ou Ir (A) Id (ma) (ma) (MΩ) (ou mω) 1 - Dispositif D.R. en circuits terminaux Dd21/C20 30 B SO 1 - Transformateur 12V 22 D21/C Onduleurs /PC B Atelier menuiserie Caractéristiques principales Essai DDR Mesures Qté Type : Désignation Repère In (A) Coupure Protection - DDR Id Isol Rc (B/M) Type, In ou Ir (A) Id (ma) (ma) (MΩ) (ou mω) 9 - Point lumineux étanche Inac 4 - Dispositif D.R. en circuits terminaux PC ID2/25A 30 B SO 1 - Dispositif D.R. en circuits terminaux général 10 - Prise de courant 2P + T 27 Dd44/60A 300 B SO Cf. tableau d'alimentation 1 - Climatiseur B 1 - Ventilateur B 1 - Prise de courant 3P + T B 1 - Meule RT B 1 - Scie à ruban RT B 4 - Coffret électrique de circuits terminaux Dispositif D.R. en circuits terminaux Touret 1 - Tronçonneuse junior 30 Cf. tableau d'alimentation IDR/40 Cf. tableau d'alimentation Rt Cf. tableau d'alimentation Rt B Cl II 300 B SO 1 - Extraction B 1 - Ponceuse à bande D44/C10 B 2 - Tapis D33/6.3A B 1 - Scie à panneaux D33/16A B 1 - Ponceuse inutilisée 31 Table /PC NE 2 - Scie circulaire portique /PC Cl II 1 - Conducteur général 32 B M Point lumineux bureau NE M Matériels informatiques /PC NE M Prise de courant 2P + T bureau B 6 - Prise de courant 2P + T bureau M 36 B B Local compresseur Caractéristiques principales Essai DDR Mesures Qté Type : Désignation Repère In (A) Coupure Protection - DDR Id Isol Rc (B/M) Type, In ou Ir (A) Id (ma) (ma) (MΩ) (ou mω) 1 - Point lumineux Inac 1 - Compresseur /PC B 1 - Dispositif D.R. en circuits terminaux 30 B SO 1 - Démonte pneu /PC B 2 - Prise de courant 2P + T B NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007 Page 15/1

16 Page 16/1 NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007

17 CONFORMITE DES INSTALLATIONS AU DECRET N ET ARRETES D APPLICATION Article Dispositions réglementaires Installations B.T. Section II - Dispositions générales 4 Normes de sécurité obligatoires 5 Dispositions générales Non Ob : 1 5-I Réalisation des installations en fonction de la tension 5-II Réalisation des installations avec du matériel approprié conformément aux règles de l art 5-III Niveau d isolement, constitution, solidité mécanique appropriés, absence d échauffement en service normal Non Ob : 4, 24, 26 Non Ob : 8 5-IV Voisinage avec des installations de domaine de tension supérieur 5-V Protection contre la foudre de lignes aériennes non isolées 5-VI Supports communs pour lignes d énergie non isolées de tension supérieure à 500V et lignes de télécommunication 6 Identification des circuits, des appareils et des conducteurs 6-I Identification des circuits et des matériels électriques 6-II et Art. 1 A.15/12/1988 Conducteurs de protection PE différenciés des autres conducteurs : application de l arrêté du 15/12/88 Identification en vert/jaune des conducteurs PE. Coloration V/J exclusivement réservée à cet usage 7 Installations à Très Basse Tension 7-I Installations à T.B.T.S Non Ob : 13, 22, 28 7-I 1 a) Source d alimentation de sécurité 7-I 1 b) Absence de conducteurs assemblés avec d autres, sauf pour les conducteurs d un câble sans revêtement métallique ou posés en conduit isolant, s ils sont isolés pour la tension la plus élevée 7-I 1 c) Parties actives TBTS des matériels séparées des parties actives d autres installations par une isolation équivalente à celle existant entre le primaire et le secondaire d un transformateur de sécurité 7-I 2 Parties actives non reliées à la terre ou à des «PE» 7-II 7-III Installations à T.B.T.P. Parties actives TBTP séparées de celles des autres installations par isolation double ou renforcée (source de sécurité, conducteurs des canalisations TBTP, matériels de classe III) Installations à T.B.T.F. Les installations du domaine TBT dont les parties actives ne sont séparées de celles des autres installations que par une simple isolation principale sont soumises aux prescriptions des sections III et IV du décret détaillées ci-après Pour Mémoire 7-IV Réduction des tensions limites sur emplacements mouillés Pour Mémoire 8 Limitation des domaines de tension et dispositions particulières 8-I Appareils portatifs à main : alimentation sous tension BTA Appareils mobiles ou semi-fixes BTB : enveloppe IP XXC 8-II Emplacements particulièrement exposés : matériels appropriés 8-III et A.07/12/88 Engins portatifs à main utilisés en enceintes conductrices exiguës : application de l arrêté du III et Art.1-II A.07/12/88 Alimentation du matériel portatif à main, sauf baladeuse 8-III et Art.1-III A.07/12/88 Alimentation des lampes baladeuses en TBTS ou TBTP 8-III et Art.1-IV A.07/12/88 9 Séparation des sources d énergie Transformateur d alimentation à l extérieur de l enceinte, ou fixe et partie intégrante de l installation de l enceinte 9-I Séparation des sources d énergie à l origine de toute installation et de chaque circuit 9-II a) 9-II b) Installations du domaine BTA. Sectionnement pouvant être assuré par dispositif de protection, de commande ou de coupure d urgence Installations du domaine BTA. Regroupement et identification des dispositifs de sectionnement unipolaires assurant le sectionnement d un même circuit NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007 Page 17/8

18 CONFORMITE DES INSTALLATIONS AU DECRET N ET ARRETES D APPLICATION Article Dispositions réglementaires Installations B.T. 9-III a) 9-III b) 9-IV a) 9-IV b) Installations du domaine BTB. Dispositif de sectionnement pleinement apparent et pouvant être maintenu en position ouverte Installations du domaine BTB. Regroupement et identification des dispositifs de sectionnement unipolaires assurant le sectionnement d un même circuit Installations du domaine HT. Dispositif de sectionnement pleinement apparent et pouvant être maintenu en position ouverte Installations du domaine HT. Dispositif de sectionnement omnipolaire simultané 9-IV c) Installations du domaine HT. Dispositifs de sectionnement unipolaires autorisés (n l >7500) 10 Coupure d urgence des circuits terminaux Interdiction d utiliser la terre ou les masses comme partie d un circuit 11 actif 11-I Non emploi de la terre comme partie d un circuit actif 11-II Rails de roulement des installations de traction électrique utilisés comme conducteurs de retour 11-III Enveloppe utilisée comme conducteur actif 12 Prises de terre et conducteur de protection (PE) 12 Règles générales (constitution, absence d interruption) 12 b) 12 c) 12 d) Connexions des PE entre eux et avec les prises de terre assurées de manière efficace et durable. Connexions individuelles des PE sur le conducteur principal de protection. Interdiction du montage en série des masses. A l exception de la barrette de mesure (démontable seulement au moyen d un outil), aucun appareillage électrique ne doit être intercalé dans les conducteurs de terre et de protection. 13 Section des conducteurs de terre et de liaison équipotentielle 14 Résistances de terre, conducteurs de terre Non Ob : 9, 11 Non Ob : 2 14-I Valeur des résistances de terre 14-II Isolation des conducteurs de terre connectés à une prise de terre autre que celle des masses 14-III Interdiction d électrode simplement plongée dans l eau 14-IV Prises de terre électriquement distinctes : isolement des conducteurs PE approprié aux tensions de défaut 15 Installation de sécurité 15 a) et Art.3 de Eclairage de sécurité l arrêté 15 et Art.4 de Installations autres que l éclairage nécessaires à la sécurité en cas l arrêté de sinistre : 15 et Art.5 de Installations dont l arrêt inopiné, ou le maintient à l arrêt, entraînerait l arrêté des risques 15 et Art.6 de Alimentation des seules installations de sécurité par les sources de l arrêté sécurité, sauf cas particuliers 15 et Art.6.3 de Cas particuliers où les sources de sécurité peuvent être utilisées l arrêté et de comme source de remplacement l annexe 15 et Art.7 de Nécessité d une source de remplacement pour poursuivre l arrêté l exploitation sur défaillance de la source normale 15 et Art.8 de Locaux situés dans un IGH, ou dans un ERP : établissement soumis l arrêté au règlement de sécurité Application des dispositions de l Annexe I de l arrêté relatif à l éclairage de sécurité 15 et Art.3 et 5 Annexe de l arrêté 15 et Art.3 et 5 Annexe de l arrêté 15 et Art.4 Annexe de l arrêté 15 et Art.5.1 Annexe de l arrêté 15 et Art.6 Annexe de l arrêté Eclairage d évacuation (circulation, reconnaissance des obstacles, signalisation des issues) Eclairage d ambiance (ou anti-panique) Eclairage des locaux qui seraient soumis au règlement des ERP s ils étaient fréquentés par du public : conformité à la réglementation ERP lorsqu elle est plus contraignante Autonomie de la source d éclairage de sécurité et délai d alimentation < 15s Eclairage de sécurité alimenté par source centralisée Pour Mémoire Pour Mémoire Page 18/8 NORISKO EQUIPEMENTS - Rapport n R007 - Vérification réalisée le 29/11/2007

Les régimes du neutre

Les régimes du neutre Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement,

Plus en détail

*********************************

********************************* NOM :... PRENOM :... Qualité :... ********************************* Présentation du contrôle des acquis pour la formation à l habilitation électrique de niveau ELECTRICIEN EXECUTANT B1V BASSE TENSION TEST

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Installations photovoltaïques raccordées au réseau public de distribution

GUIDE PRATIQUE. Installations photovoltaïques raccordées au réseau public de distribution UTE C 15-712-1 Juillet 2010 UNION TECHNIQUE DE L'ELECTRICITE INSTALLATIONS ELECTRIQUES A BASSE TENSION GUIDE PRATIQUE Installations photovoltaïques raccordées au réseau public de distribution Photovoltaic

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE En application de l arrêté du 4 avril 2011 et de la norme XP C16-600 Réf dossier n 100512.4204 A Désignation du ou des immeubles bâti(s) LOCALISATION DU

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

Quel est le document principal qui vous précise les instructions de sécurité

Quel est le document principal qui vous précise les instructions de sécurité TEST HABILITATION Quizz 1 Textes et Normes Quel est le document principal qui vous précise les instructions de sécurité La norme NFC 15-100 Les prescriptions UTE C18 510 Le règlement interne de l'entreprise

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 02249-AGRASC-10-13 AFNOR XP C 16-600

Plus en détail

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation NOTICE D'UTILISATION DU du type Ma - / MaME - pages 1 introduction 2 2 encombrement 3 fixation 3 installation 3 à 5 raccordement 4 fonctionnement 5 à 6 contrôle, essai 5 caractéristiques 7 techniques 6

Plus en détail

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC Rapport réalisé avec le soutien du fonds social européen (FSE) DAFCO Formation continue Académie de Reims 2010 ORGANISATION MATÉRIELLE Mesureurs : - voltmètre, - pince

Plus en détail

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE 250 834 RCS Limoges31/12/2013XFR 0050627LI et XFR0048625FI09A BATIMENT C 1 AVENUE NEIL ARMSTRONG 33700 MERIGNAC Tel : Fax : A ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

Norme NFC 18-510. Règlementation 22 avril 2012

Norme NFC 18-510. Règlementation 22 avril 2012 Norme NFC 18-510 Norme NFC 18-510 PRINCIPALES NOUVEAUTES DE LA NORME NFC 18-510 EN APPLICATION DU DECRET 2010 118 DU 22 SEPTEMBRE 2010 NOTA : Cette présentation de la Norme succincte, tronquée, et non

Plus en détail

TRABTECH Power & Signal Quality

TRABTECH Power & Signal Quality Guide d installation TRABTECH Power & Signal Quality Choix et mise en œuvre Parafoudres Basse Tension Nouvelle Gamme 2015 Certifiée conforme EN61643-11 1 Sommaire Parafoudres Type 1, Type 2 et Type 3 Généralité

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE SARL CLAUDE MOREAU 401 rue de Bordeaux 16000 ANGOULEME Tél. : 05 45 94 10 94 - Fax : 05 45 94 66 57 http://www.claude-moreau-diagnostic.com ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE Date de la mission

Plus en détail

Protection des matériels et des personnes dans les installations électriques

Protection des matériels et des personnes dans les installations électriques Protection des matériels et des personnes dans les installations électriques Pour protéger une installation électrique ou les personnes qui l'utilisent, il va falloir détecter les défauts (surcharge, courts-circuits,

Plus en détail

L électricité d une habitation

L électricité d une habitation Maison : http://www.ttechno.fr/capet/appeda VUE 3D de la maison http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 1 Sommaire automatique http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 2 Le tableau électrique : Les règles s appliquant

Plus en détail

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION La liaison entre le coffret d extérieur (en limite de propriété, accessible depuis le domaine public) et le panneau de contrôle situé dans la gaine technique de logement

Plus en détail

CIRCULAIRE DGT 2012/ 12 du 09 octobre 2012 relative à la prévention des risques électriques. Date d application : immédiate

CIRCULAIRE DGT 2012/ 12 du 09 octobre 2012 relative à la prévention des risques électriques. Date d application : immédiate Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Le ministre du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social à Direction générale

Plus en détail

Sécurité électrique - Habilitation

Sécurité électrique - Habilitation Sécurité électrique - Habilitation Le courant électrique est dangereux à partir de 10 ma. Ceci vient du fait que la fréquence utilisée (50Hz) provoque des excitations musculaires violentes pouvant entraîner

Plus en détail

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510 Entrée Vous effectuez des tâches d ordre non électrique (ex : Peinture, menuiserie, maçonnerie,

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 HYGIENE ET SÉCURITÉ DÉCEMBRE 2002 Robin EMERIT Technicien en équipements électrique et énergie Tel : 02 38 79 46 74 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène

Plus en détail

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Ce document présente les principales évolutions normatives dans les locaux d habitation. Vous y trouverez également trois schémas de principe conformes

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 15/0205/MOR AFNOR XP C 16-600 (février

Plus en détail

Transport et distribution de l énergie électrique

Transport et distribution de l énergie électrique Transport et distribution de l énergie électrique Distribution Basse-tension 29/09/2011, Liège NGUYEN Huu-Minh Transport et Distribution de l Énergie Électrique, Institut Montefiore, Université de Liège,

Plus en détail

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011 BUREAU VERITAS 5 bd Marcel POURTOUT 92563 RUEIL MALMAISON CEDEX Urbania Val d Ouest 38 rue Albert Sarraut 78000 VERSAILLES Téléphone :01 47 52 49 70 Télécopie : 01 47 77 03 22 A l attention de Mme ALILI

Plus en détail

Interrupteurs Différentiels 2P jusqu à 40 A

Interrupteurs Différentiels 2P jusqu à 40 A 87045 LIMOGES Cedex Téléphone 05 55 0 87 87 Télécopie 05 55 0 88 88 Interrupteurs Différentiels DX³-ID 411 10,, 11 11,, 13, 14, 1, 17, 23, 31 411 32 32,, 34 34,, 35 35,, 37 37,, 38 38,, 44 SOMMAIRE PAGES

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION Conformément au Code de la Construction et de l Habitation : articlel134, la LOI n 2006-872 du 13 juillet

Plus en détail

L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel

L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel Prévention et Gestion des Risques Professionnels Sécurité Sociale Caisse régionale d assurance maladie Alsace-Moselle L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel Note Technique

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

Distribution Basse Tension

Distribution Basse Tension Distribution Basse Tension Structure d une installation de distribution de l énergie électrique. Choix des protections électriques d une installation. Choix de canalisations électriques. Objectifs : justifier

Plus en détail

PARTIE D LISTE DES TESTS À CARACTÈRE THÉORIQUE

PARTIE D LISTE DES TESTS À CARACTÈRE THÉORIQUE Formation à la prévention des risques électriques PARTIE D LISTE DES TESTS À CARACTÈRE THÉORIQUE Partie D : Liste des tests à caractère théorique édition : 30/06/00 TEST DE CONNAISSANCES POUR HABILITATION

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES TP LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES TET Durée : 3 heures Fichier: SLT_TN_10-11 S.T.I. Salle des systèmes Pré-requis : Notion de contact direct et indirect Tension de contact et tension

Plus en détail

Sécurité électrique et réglementation

Sécurité électrique et réglementation Diapo 1 Sécurité électrique et réglementation Frédéric ELIE, septembre 2004 Les dangers de l électricité et la sécurité électrique requise lors des interventions sur des installations électriques sont

Plus en détail

PRÉVENTION DU RISQUE ÉLECTRIQUE

PRÉVENTION DU RISQUE ÉLECTRIQUE Page 1 PRÉVENTION DU RISQUE ÉLECTRIQUE I/ LES DANGERS DU COURANT ÉLECTRIQUE Bien que le courant électrique soit présent dans notre société depuis la fin du XIX siècle, il provoque chaque année encore de

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

LA SECURITÉ ÉLECTRIQUE

LA SECURITÉ ÉLECTRIQUE Roger Cadiergues LA SECURITÉ ÉLECTRIQUE * (Guide RefCad : nr22.a) La loi du 11 mars 1957 n autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l article 41, d une part que les «copies ou reproductions strictement

Plus en détail

de Liaison à la Terre

de Liaison à la Terre Les Schémas de Liaison à la Terre p.2 Régimes de neutre et SLT. p.3 Défauts d isolement et risque. p.4 Protection des personnes et des biens, continuité de service. Schémas de Liaison à la Terre. p.8 Perturbations

Plus en détail

Conditions Particulières

Conditions Particulières Le 18 février 2015 Modèle de Convention d exploitation pour un Site de consommation raccordé au Réseau Public de Distribution HTA ou HTB Conditions Particulières Résumé La Convention de Conduite et d Exploitation

Plus en détail

Les schémas électriques normalisés

Les schémas électriques normalisés On distingue 4 types de schémas I)- Schéma développé : Les schémas électriques normalisés C'est le schéma qui permet de comprendre facilement le fonctionnement d'une installation électrique. Il ne tient

Plus en détail

Chapitre H L appareillage BT : fonctions et choix

Chapitre H L appareillage BT : fonctions et choix Chapitre H L appareillage BT : fonctions et choix 1 2 3 4 Sommaire Les fonctions de base de l appareillage électrique BT 1.1 Protection électrique H2 1.2 Sectionnement H3 1.3 La commande H4 L'appareillage

Plus en détail

Bloc d'extension de contacts

Bloc d'extension de contacts Gertebild ][Bildunterschrift Kontakterweiterungen Bloc d'extension de contact pour une augmentation et un renforcement du nombre de contacts de sécurité Homologations Zulassungen Caractéristiques de l'appareil

Plus en détail

Tableaux d alarme sonores

Tableaux d alarme sonores Tableaux d alarme sonores Type T4 CT 1 boucle NiMh Réf. : 320 020 Type T4 CT 2 boucles Réf. : 320 019 FEU BOUCLE 1 FEU TEST BOUCLE 2 DEFAUT BATTERIE SOUS TENSION SECTEUR ABSENT Contenu de l emballage -

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE Nom.. Prénom.. Monte charge de cuisine Réalisation /0 Mise en service /0 Dépannage /0 PRESENTATION DU MONTE CHARGE M ~ S0 (Atu) S (appel pour monter) S (descente) H (descendez les déchets S.V.P.!) Sh Salle

Plus en détail

Les résistances de point neutre

Les résistances de point neutre Les résistances de point neutre Lorsque l on souhaite limiter fortement le courant dans le neutre du réseau, on utilise une résistance de point neutre. Les risques de résonance parallèle ou série sont

Plus en détail

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles Gertebild ][Bildunterschrift Bloc logique de sécurité pour la surveillance de boutons-poussoirs de arrêt d'urgence et de protecteurs mobiles Homologations Caractéristiques des appareils Gertemerkmale Sorties

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

Installation électrique du logement

Installation électrique du logement FICHE TECHNIQUE Installation électrique du logement 2 CONNAÎTRE > Courant électrique > Fourniture du courant, abonnement > Eléments constitutifs d une installation électrique d habitation > Compteur de

Plus en détail

SURVEILLANCE EN CONTINU ET LIMITATION DES COURANTS RÉSIDUELS DANS LES CENTRES INFORMATIQUES À L AIDE DE SYSTÈMES RCM Livre blanc Révision n 3

SURVEILLANCE EN CONTINU ET LIMITATION DES COURANTS RÉSIDUELS DANS LES CENTRES INFORMATIQUES À L AIDE DE SYSTÈMES RCM Livre blanc Révision n 3 IT Power Solutions SURVEILLANCE EN CONTINU ET LIMITATION DES COURANTS RÉSIDUELS DANS LES CENTRES INFORMATIQUES À L AIDE DE SYSTÈMES RCM Livre blanc Révision n 3 Thomas B. Jones 1 Introduction Présentation

Plus en détail

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS 2012 AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS VOUS VENDEZ VOTRE BIEN IMMOBILIER? INFO CONSEIL Diagnostic vous donne les Informations nécessaires et indispensables

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

Neu. Technique d installation / de surveillance. VARIMETER RCM Contrôleur différentiel type B IP 5883

Neu. Technique d installation / de surveillance. VARIMETER RCM Contrôleur différentiel type B IP 5883 Technique d installation / de surveillance VARIMETER RCM Contrôleur différentiel type IP 5883 0249636 X1 A1 X1 i2 11 Alarm 12 Neu IP 5583 N 5018/035 N 5018/030 escription du produit Le contrôleur différentiel

Plus en détail

Habilitation électrique : Nouvelle version (septembre 2012)

Habilitation électrique : Nouvelle version (septembre 2012) Habilitation électrique : Nouvelle version (septembre 2012) 7 avenue de l étang 84000 AVIGNON 04 90 13 46 00 http://crta.fr jp.graff@crta.fr 1 Contexte L habilitation électrique est une disposition règlementaire

Plus en détail

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique Présentation de votre chauffe-eau Poignées de préhension (haut et bas) Isolation thermique Protection intérieure par émaillage Canne de prise d eau chaude Doigt de gant du thermostat Anode magnésium Résistance

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles PNOZ Relais jusqu'en d'arrêt 11 catégorie d'urgence, 4, EN 954-1 protecteurs mobiles Bloc logique de sécurité pour la surveillance de poussoirs d'arrêt d'urgence et de protecteurs mobiles Homologations

Plus en détail

Dangers liés à l électricité

Dangers liés à l électricité CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande Version 2009 Dangers liés à l électricité Vers 2009 0 Introduction Personnes habilitées à effectuer des travaux d installations

Plus en détail

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009)

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 2086 Décembre 2012 Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 1 Introduction Photo 1 : Installation PV

Plus en détail

Habilitation Electrique BR

Habilitation Electrique BR Habilitation Electrique BR Nom et prénom : Les dangers de l électricité 1 - Y-a-t-il une différence apparente entre un jeu de barres hors tension et un jeu de barres sous tension? 3 - En alternatif, le

Plus en détail

P E T R O L I E R S. MASTER PARK - LOT N 60-116, Boulevard de la Pomme 13011 MARSEILLE. Tél. 04 91 60 36 18 Fax 04 91 60 31 61 CARACTÉRISTIQUES

P E T R O L I E R S. MASTER PARK - LOT N 60-116, Boulevard de la Pomme 13011 MARSEILLE. Tél. 04 91 60 36 18 Fax 04 91 60 31 61 CARACTÉRISTIQUES F2R EQUIPEMENTS P E T R O L I E R S MASTER PARK - LOT N 60-116, Boulevard de la Pomme 13011 MARSEILLE Tél. 04 91 60 36 18 Fax 04 91 60 31 61 FICHE TECHNIQUE N : F2R FT0066 Rev : 2 Date : 25/03/2014 Alarme

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

Style 7T. Afficheur température

Style 7T. Afficheur température Style 7T Afficheur température INSTRUCTIONS D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE B.P. 1 49340 TRÉMENTINES FRANCE Tél. : 02 41 71 72 00 Fax : 02 41 71 72 01 www.bodet.fr Réf.: 606274 D S assurer à réception

Plus en détail

Cahier technique n 129

Cahier technique n 129 Collection Technique... Cahier technique n 129 Protection des personnes et alimentations statiques Cas des alimentations statiques sans interruption -ASIet des systèmes de transferts statiques de sources

Plus en détail

Gestion et entretien des Installations Electriques BT

Gestion et entretien des Installations Electriques BT Durée : 5 jours Gestion et entretien des Installations Electriques BT Réf : (TECH.01) ² Connaître les paramètres d une installation basse tension, apprendre les bonnes méthodes de gestion et entretien

Plus en détail

NOTICE D'UTILISATION DU TABLEAU D ALARMES TECHNIQUES SAT

NOTICE D'UTILISATION DU TABLEAU D ALARMES TECHNIQUES SAT NOTICE D'UTILISATION DU TABLEAU D ALARMES TECHNIQUES SAT pages 1 introduction 1 encombrement fixation 3 installation 3 à 5 raccordement 4 descriptif des 6 touches et des voyants 5 fonctionnement 7 contrôle,

Plus en détail

SYSTEMES DE TRANSFERT STATIQUE: CEI 62310, UNE NOUVELLE NORME POUR GARANTIR LES PERFORMANCES ET LA SÉCURITÉ

SYSTEMES DE TRANSFERT STATIQUE: CEI 62310, UNE NOUVELLE NORME POUR GARANTIR LES PERFORMANCES ET LA SÉCURITÉ White Paper 10 2010 SYSTEMES DE TRANSFERT STATIQUE: CEI 62310, UNE NOUVELLE NORME POUR GARANTIR LES PERFORMANCES ET LA SÉCURITÉ MATTEO GRANZIERO, Responsabile comunicazione tecnica, SOCOMEC UPS Avant l

Plus en détail

Centrale de surveillance ALS 04

Centrale de surveillance ALS 04 Centrale de surveillance ALS 04 Notice d'installation et d'utilisation Version 1.0 - B 6 rue Alory 35740 Pacé France Tel : +33 (0) 2 99 60 16 55 Fax : +33 (0) 2 99 60 22 29 www.sodalec.fr - 1 - Notice

Plus en détail

CHARTE QUALITE pour l installation de générateurs photovoltaïques sur les bâtiments agricoles

CHARTE QUALITE pour l installation de générateurs photovoltaïques sur les bâtiments agricoles CHARTE QUALITE pour l installation de générateurs photovoltaïques sur les bâtiments agricoles Lors de la réalisation d une installation de production d électricité par la pose de générateur photovoltaïques

Plus en détail

Accessoires pour réseau r électrique basse tension souterrain Erdf

Accessoires pour réseau r électrique basse tension souterrain Erdf Accessoires pour réseau r électrique basse tension souterrain Erdf Cabos 09 - Maceió, 2-3 de outubro 2009. 1 1 - INTRODUCTION 2 DOMAINE DE TENSION DES CÂBLES DESTINÉS AU TRANSPORT D ÉD ÉNERGIE Valeur de

Plus en détail

Habilitation électrique et ses nouvelles obligations

Habilitation électrique et ses nouvelles obligations Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l électronique 43-45 rue de Naples 75008 PARIS www.ficime.fr Service technique : Joël URBAN Tél. : 01.44.69.40.71 Fax : 01.44.69.40.61 Portable

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION NOTICE D UTILISATION TESTEUR ANALOGIQUE D'ISOLEMENT ET DE CONTINUITE KYORITSU MODELE 3132A REMARQUE Ce mesureur a été développé conformément à la norme de qualité de Kyoritsu et a passé le contrôle dans

Plus en détail

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur;

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur; Arrêté royal du 4 décembre 2012 concernant les prescriptions minimales de sécurité des installations électriques sur les lieux de travail (M.B. 21.12.2012) Section I er. - Champ d'application et définitions

Plus en détail

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur ma solution TRANQUILLITÉ LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Votre habitation en toute sécurité Pour vivre en toute sérénité et vous protéger contre tous risques électriques, votre installation doit respecter quelques

Plus en détail

K38 Etude d une installation Détermination des sections de câbles Les tableaux ci-contre permettent de déterminer la section des conducteurs de phase d un circuit. Ils ne sont utilisables que pour des

Plus en détail

HA863RK CENTRALE ALARME 3 ZONES + INTERRUPTEUR À CLÉ

HA863RK CENTRALE ALARME 3 ZONES + INTERRUPTEUR À CLÉ HA863RK CENTRALE ALARME 3 ZONES + INTERRUPTEUR À CLÉ Merci d'avoir choisi ce produit EUROPSONIC. Avant toute utilisation, veuillez lire attentivement la notice. Ce produit a été testé et emballé correctement

Plus en détail

ALPES TECHNOLOGIES Notice d installation des batteries de condensateurs ALPISTATIC équipées du régulateur ALPTEC 11ST

ALPES TECHNOLOGIES Notice d installation des batteries de condensateurs ALPISTATIC équipées du régulateur ALPTEC 11ST Notice d installation des batteries de condensateurs ALPISTATIC équipées du régulateur ALPTEC 11ST Protection - raccordements Mise en service Maintenance Réf : 2007-ST-01 Page 1 SOMMAIRE I - PROTECTION

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530 HABILITATION ELECTRIQUE Norme UTE C 18-510 et C 18-530 REGLEMENTATION En application au décret N 88-1056 du 14 Novembre 1988 concernant la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent

Plus en détail

Alarme pour séparateur hydrocarbure /graisse Type : WGA 02

Alarme pour séparateur hydrocarbure /graisse Type : WGA 02 Notice technique Alarme pour séparateur hydrocarbure /graisse Type : WGA 02 WGA 02 (avec sonde WGA-ES4) Code Article : 265 0021 Sonde WGA-R6 (sonde seule) Code Article : 265 0027 Sonde WGA-ES4 (sonde seule)

Plus en détail

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique ZD313357 Ve B MAJ le 21.03.13 Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique Notice d installation Verrouillage motorisé 1 / 2 point (s). Système à sécurité positive (rupture de courant) Conforme à la norme

Plus en détail

Varset Direct. Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires. Notice d utilisation. Armoire A2

Varset Direct. Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires. Notice d utilisation. Armoire A2 Varset Direct Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires Notice d utilisation Coffret C1 Coffret C2 Armoire A2 Réception DB110591 Présentation Varset Direct est une batterie fixe

Plus en détail

1. Domaine d'utilisation

1. Domaine d'utilisation Habilitation 2 Les niveaux d habilitation S 5.1 L habilitation c'est la reconnaissance, par son employeur, de la capacité d'une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées. L'habilitation n'est

Plus en détail

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE La norme NF C 15-100 - (Extraction) Depuis le 31 mai 2003, date de dépôt des permis de construire faisant foi, les ouvrages doivent respecter les articles de

Plus en détail

les contrôles techniques quinquennaux

les contrôles techniques quinquennaux QUESTIONS-RÉPONSES concernant les contrôles techniques quinquennaux à réaliser dans les installations d ascenseurs 31 Janvier 2014 Page 1/30 Objectif du fascicule Ce fascicule a pour but de présenter une

Plus en détail

Thermostate, Type KP. Fiche technique MAKING MODERN LIVING POSSIBLE

Thermostate, Type KP. Fiche technique MAKING MODERN LIVING POSSIBLE MAKING MODERN LIVING POSSIBLE Fiche technique Thermostate, Type KP Les thermostats de type KP sont des commutateurs électriques unipolaires dont le fonctionnement est lié à la température (SPDT). Un thermostat

Plus en détail

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens Automate d'éclairage de cage d'escaliers rail DIN N de commande : 0821 00 Module à impulsion N de commande : 0336 00 Manuel d utilisation 1 Consignes de sécurité L'intégration et le montage d'appareillages

Plus en détail

RECOMMANDATIONS concernant la formation à opérer en sécurité sur un ouvrage électrique. Danger électrique

RECOMMANDATIONS concernant la formation à opérer en sécurité sur un ouvrage électrique. Danger électrique RECOMMANDATIONS concernant la formation à opérer en sécurité sur un ouvrage électrique Danger électrique ISBN : 2.909066-39-8 OFFERT GRACIEUSEMENT par la CRAM DU CENTRE RECOMMANDATIONS concernant la formation

Plus en détail

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Groupement prévention du SDIS 85 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

Système télémétrique des équipements de protection cathodique des conduites métalliques enterrées

Système télémétrique des équipements de protection cathodique des conduites métalliques enterrées RECOMMANDATION PCRA 009 Juin 2010 Rév. 0 Commission Protection Cathodique et Revêtements Associés Système télémétrique des équipements de protection cathodique des conduites métalliques enterrées AVERTISSEMENT

Plus en détail

PREPARATION AUX HABILITATIONS ELECTRIQUES B1, B2, BR, BC

PREPARATION AUX HABILITATIONS ELECTRIQUES B1, B2, BR, BC PREPARATION AUX HABILITATIONS ELECTRIQUES B1, B2, BR, BC Objectifs Préparer à l habilitation du personnel ayant une formation électrique, exécutant et/ou supervisant : des interventions électriques des

Plus en détail

EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES

EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES Evaluation du niveau de compétences de l agent en électricité Qualification Inscriptions possibles Non électricien

Plus en détail

Références pour la commande

Références pour la commande avec fonction de détection de défaillance G3PC Détecte les dysfonctionnements des relais statiques utilisés pour la régulation de température des éléments chauffants et émet simultanément des signaux d'alarme.

Plus en détail

Sécurité des machines CE neuves è Grille de détection d anomalies

Sécurité des machines CE neuves è Grille de détection d anomalies Sécurité des machines CE neuves Grille de détection d anomalies ED 4450 Document uniquement téléchargeable sur www.inrs.fr Afin de ne pas exposer les opérateurs à des risques d accident ou de maladie professionnelle,

Plus en détail

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE CAHIER DES CHARGES AFG CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR RSDG 5 15 décembre 2002 SOMMAIRE 1. - REGLES GENERALES 2 1.1. - Objet du cahier des charges 2 1.2.

Plus en détail

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système Description du système En cas de combinaison de systèmes de chauffage par le sol et par radiateurs, les températures nécessaires pour le chauffage par le sol sont généralement plus faibles que celles nécessaires

Plus en détail

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Références commerciales: TA31300 / TA31301 TA31300 (sans flash) TA31301 (avec flash) Table des matières Présentation... 2 Caractéristiques

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif CODE DU TRAVAIL Art. R. 232-12.- Les dispositions de la présente section s'appliquent à tous les établissements mentionnés à l'article L. 231-1 à l'exception de ceux qui constituent des immeubles de grande

Plus en détail