Section des établissements. Rapport d'évaluation de l'institut supérieur de mécanique de Paris SUPMECA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Section des établissements. Rapport d'évaluation de l'institut supérieur de mécanique de Paris SUPMECA"

Transcription

1 Section des établissements Rapport d'évaluation de l'institut supérieur de mécanique de Paris SUPMECA février 2009

2 Rapport d'évaluation de l'institut supérieur de mécanique de Paris SUPMECA Le Président de l AERES Section des établissements Le Directeur Jean-François Dhainaut Michel Cormier février 2009

3 2

4 Sommaire Présentation 5 La stratégie en matière de formation 7 I Le diplôme d ingénieur SUPMECA en formation initiale 7 II La formation par apprentissage 8 III La formation tout au long de la vie 8 IV Les masters 8 V La gouvernance du dispositif pédagogique 8 La stratégie en matière de recherche 11 I - Un laboratoire : Le LISMMA 11 II - Un pilotage de la recherche centralisé sans budget clairement identifié 11 III - Une activité de valorisation soutenue 12 La stratégie en matière de vie étudiante 15 I Les transports, l hébergement, la restauration 15 II Le sport et la culture 15 III La médecine préventive 16 IV Les élections étudiantes 16 La stratégie en matière de politique de site 17 I Le contexte SUPMECA-Paris 17 II Le contexte SUPMECA-Toulon 17 La stratégie en matière de relations internationales 19 La gouvernance 21 I Les conseils et comités et leurs pratiques 21 II La gouvernance et le projet de l établissement 21 III La gestion des ressources humaines 22 IV La gestion budgétaire et financière 23 V Les Technologies de l information et de la communication pour l éducation (TICE) 23 1 Des développements récents et des projets 23 2 Projet UNIT 23 février

5 VI Le service de documentation 24 VII La politique immobilière 24 Conclusion, recommandations 25 I Les points forts 25 II Les points faibles 25 III Les recommandations 26 Liste des sigles 27 Observations du directeur 31 Organisation de l évaluation 37 4

6 Présentation L Institut supérieur de mécanique de Paris (SUPMECA) fut créé par décret du 10 novembre 2003 en tant qu Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPCSCP). Il est l héritier de l Institut supérieur de matériaux et de la construction mécanique (ISMCM) créé en 1948 et du Centre d études supérieures des techniques industrielles (CESTI) fondé en 1956 qui affichait un système de formation original pour l époque alternant les cours scientifiques de haut niveau avec les stages industriels en entreprise. L école a son siège à Saint-Ouen (SUPMECA-Paris), et dispose depuis 1994 d une antenne à Toulon (SUPMECA- Toulon). La superficie du site de SUPMECA-Paris est de m 2, celle de Toulon de 1 200m 2. SUPMECA forme pour l essentiel des ingénieurs de conception et de production répondant aux besoins du secteur des industries mécaniques et des transports. Après une formation initiale de 3 ans dont 52 semaines de stage, l école délivre le diplôme d ingénieur de l Institut supérieur de mécanique de Paris. L école est membre du réseau POLYMECA qui regroupe 4 écoles d ingénieurs dont le profil de formation comprend une base commune en Ingénierie et Mécanique. SUPMECA recrute ses étudiants au niveau bac+2, principalement par les Concours communs polytechniques (CCP) à 85% mais aussi sur titre (BTS, DUT, licence, master) et ceci quel que soit le site. Le nombre total d étudiants avoisine les 600. Le nombre d enseignants est de 56, dont 40 enseignants-chercheurs, les IATOS sont au nombre de 52 (source Annubis ). SUPMECA-Toulon accueille actuellement 50 élèves-ingénieurs par an (stock=145), l enseignement s appuie sur 8 enseignants-chercheurs et sur une équipe administrative et technique comportant 8 personnes (5 permanents et 3 contractuels). La recherche à SUPMECA est réalisée au sein du Laboratoire d ingénierie des systèmes mécaniques et des matériaux (LISMMA) (EA 2336) dont les activités s articulent autour de 6 thématiques : - modélisation et simulation de la géométrie des ensembles mécaniques ; - tribologie et physique des matériaux ; - dynamique des structures et vibro-acoustique ; - PLM et logistique ; - modélisation et simulation des ensembles mécatroniques ; - méthodologies de conception et éco-conception. Un mode de référencement orienté SUPMECA, à l instar de certaines écoles d ingénieurs en France est, de facto, piloté essentiellement par l observation fine et continue de deux jeux d indicateurs. Le premier concerne le recrutement et plus précisément la qualité de ce dernier. Le second concerne le placement des jeunes diplômés en sortie d école. Quelle que soit leur qualité intrinsèque, les indicateurs d insertion utilisés par l école sont la durée de recherche d emploi, le salaire initial et le secteur d activité. Les indicateurs de qualité de recrutement sont beaucoup plus relatifs puisqu ils sont essentiellement renseignés à partir des bases de données concours qui permettent des analyses comparatives entre établissements de même nature, c est-à-dire entre écoles recrutant sur le même concours. Notoriété et attractivité actuelles comme futures se mesurent donc à partir de données dont certaines sont spécifiques au monde des écoles d ingénieurs françaises et c est dans ce contexte que l école affirme une volonté et conduit son analyse stratégique. 5

7 Au-delà des conclusions que cette approche génère en termes d analyse prospective, il est clair qu elle oriente également le mode de présentation de cette dernière en en réduisant parfois le champ. L analyse stratégique de l école est ainsi centrée en grande partie sur la formation et sur l identification dans son environnement de menaces et d opportunités. On trouve ainsi un premier groupe de menaces concernant globalement la problématique de la taille de l établissement en tant qu école d ingénieurs et découlant : - des regroupements d écoles du concours CCP comme par exemple Ensimag/Telecom ; - des rattachements d écoles (IFMA/ENSAM) ; - des rapprochements d écoles comme par exemple le groupe des UT et celui des INSA ; - du développement du réseau POLYTECH. Un second groupe de menaces lié à la problématique plus générale du développement du contexte de l enseignement supérieur en France et intègrant : - l avenir du diplôme d ingénieur par rapport à la mise en place du master ; - le développement et le déploiement des PRES ; - les politiques de regroupements territoriaux. Les opportunités identifiées tiennent pour l essentiel à : - la mise en place de partenariats structurels avec l Ecole centrale Paris (ECP) et l Ecole nationale supérieure de l électronique et de ses applications (ENSEA) ; - la mise en place d un pôle structurant de formation continue et de formation par alternance intégrant la convention avec MECAVENIR ; - la mise en place d une chaire d entreprise avec le groupe Peugeot Citroën ; - le travail avec l Ecole supérieure de fonderie et de forge (ESFF). Enfin, au moment où un grand nombre d écoles d ingénieurs optent pour des stratégies de formation de généralistes, SUPMECA affirme sa volonté de maintenir une spécialisation forte en mécanique et de la développer afin de devenir une référence en matière de formation d ingénieurs en mécanique. Cette option découle d une analyse des besoins du marché du travail, du constat que l identification actuelle de l école ne nuit pas à la qualité de son recrutement et qu il existe une opportunité dans le paysage des écoles d ingénieurs françaises. Le conseil d administration de l école appuie sans réserve cette orientation. 6

8 La stratégie en matière de formation L offre de formation de SUPMECA s articule autour de 4 champs d action : - la formation initiale ; - la formation par apprentissage ; - la formation tout au long de la vie ; - les masters. I Le diplôme d ingénieur SUPMECA en formation initiale L établissement délivre le diplôme d ingénieur SUPMECA qui est le diplôme phare de l école - Le MESR, après avis favorable de la CTI, vient de réhabiliter ce diplôme pour une durée de 6 ans. Les données relatives à ce diplôme (qualité du recrutement, placement des diplômés) montrent indéniablement, qu il s agit d un produit d excellence. A l exception de la diversification du recrutement, les objectifs du contrat ont, pour la plupart, été atteints avec notamment le développement des enseignements connexes à la mécanique et le renforcement du poids de la formation générale dans le tronc commun (augmentation de la partie sciences des entreprises ). Les ECTS sont mis en place de façon cohérente et un supplément au diplôme est désormais délivré aux jeunes diplômés. Un processus d évaluation des enseignements en première année a été conçu. L analyse in situ montre que le processus d application n est pas systématique. Une évaluation concernant la troisième année jusqu à la sortie de l école a également été évoquée. D une manière générale, dans ces processus d évaluation, ce sont les équipes pédagogiques qui analysent les résultats sous la tutelle de la Direction des études. Il s ensuit des préconisations qui sont transmises au CEVU. Aujourd hui, les objectifs principaux de l école sont de passer d un flux de diplômés actuellement de 180 ingénieurs/an (130 à Paris et 50 à Toulon) à 225 ingénieurs/an en L espace nécessaire à cette augmentation substantielle a été évalué et trouve en partie sa solution dans le nouveau bâtiment d enseignement de m 2 de surface SHON opérationnel depuis février 2008 sur le site de Saint-Ouen, par contre, rien n est dit d une part sur la charge d enseignement supplémentaire et d autre part sur les besoins en postes d assistance à l enseignement. Enfin si l hétérogénéité du recrutement a été affirmée, à juste titre, comme une richesse, l objectif d accroître cette diversité apparaît comme quantitativement timide. Le projet d établissement prévoit à l horizon 2012 de recruter 20 élèves par an dans le cadre des Cycles préparatoires intégrés et d accorder seulement 10 places supplémentaires par an aux étudiants recrutés au niveau L, ceci pour un flux d élèves diplômés de 225 par an. Parallèlement à ces objectifs de développement quantitatifs, l école entend conduire des réformes qualitatives. Trois points sont annoncés et font déjà l objet de développements plus ou moins avancés. L école souhaite ainsi faire évoluer le contenu du programme vers une formation des ingénieurs en ingénierie mécanique pouvant évoluer vers des fonctions de management. Cette évolution, devant cependant être compatible avec l objectif réaffirmé de rester une école formant des spécialistes en mécanique, ne transformera pas beaucoup l architecture de la formation sur trois ans. Plus fondamental est le passage d un schéma pédagogique basé sur un tronc commun et des options à une logique de parcours professionalisants. L analyse préalable et la nouvelle architecture sont achevées. La mise en application débutera à la rentrée avec les étudiants passant en seconde année. Enfin, l école souhaite également mettre en place à terme une obligation d expérience internationale longue au cours du cursus. Une réflexion sur ce sujet a été menée avec les étudiants et leurs représentants. En conclusion, il est apparu à l école que cette obligation devait s installer dans un objectif à moyen terme, le temps pour SUPMECA de trouver ou de dégager des supports financiers en nombre suffisant au profit de ses étudiants aux revenus les plus faibles. 7

9 II La formation par apprentissage L école engage une action volontariste dans ce domaine. Le MESR, après avis favorable de la CTI, vient d habiliter l école à délivrer le diplôme d ingénieur de SUPMECA en Génie Industriel (durée de l habilitation : 5 ans) en partenariat avec l IT2I-Ile de France et le CFA MECAVENIR. Les ingénieurs seront formés sous statut d apprenti. Ce diplôme répond à un réel besoin. Cette filière débute en Septembre 2008 avec pour objectif un flux d entrée de 50 apprentis. Une évaluation de la charge d enseignement et de la montée en charge progressive n a cependant pas été présentée. SUPMECA est partenaire de l Ecole supérieure de fonderie et de forge (ESFF) qui délivre le diplôme d ingénieur spécialité Fonderie et forge et qui est CFA de la fonderie. Dans ce partenariat, concernant la formation de 20 ingénieurs par an, les rôles sont clairement établis par convention mais cependant un problème se pose du fait des incertitudes qui pèsent sur l avenir de l ESFF. Cette question a été abordée lors du Conseil d administration (CA) du 14 juin 2007, SUPMECA doit préciser ses intentions sur ce partenariat qui concerne 20 apprentis sur les 70 que contribuera à former SUPMECA à terme. Il apparaît que ce dossier devrait être traité dans une vision exhaustive et large, dans une optique profitable aux deux partenaires et au site d enseignement supérieur du nord de Paris. III La formation tout au long de la vie Plusieurs actions ou opérations en cours à SUPMECA relèvent de la logique de formation tout au long de la vie. Un service commun de Validation des acquis de l expérience (VAE), créé en 2006 et labellisé par la CTI, fait l objet d un partenariat de 4 écoles : SUPMECA, EISTI, ENSEA et ESFF. La volonté commune de mettre en place une approche professionnelle de la VAE, codifiée et claire est indéniable, cependant, à la mi-2008, seuls 7 dossiers ont été ou étaient en voie de traitement, ce qui semble indiquer que le périmètre de 4 écoles est insuffisant. En partenariat avec l IUT de Ville d Avray (Paris 10) et avec l IT2I-Ile de France, SUPMECA est partie prenante dans une filière de formation en alternance d ingénieurs FIPMECA à Ville d Avray. On peut noter également le projet de création d une chaire d entreprise par le groupe PSA dont l une des finalités serait d organiser des séminaires de formation pour les ingénieurs et cadres du groupe dans une logique de formation qualifiante, logique dont l école est coutumière dans les domaines de la tribologie et des matériaux. En ce qui concerne l apprentissage et la FTLV, le contrat quadriennal stipulait la nécessité de mettre en place un service commun multi-établissements chargé des relations avec les entreprises pour rendre pérennes ces formations. Ce service n a pas été mis en place. L école justifie ceci essentiellement au regard des différences de typologie des entreprises qui recrutent soit des diplômés de la formation continue soit des diplômés de l apprentissage. Au regard des ambitions de SUPMECA de former 50 ingénieurs par an en génie industriel par voie d apprentissage à horizon 2011, il conviendra d observer sur le prochain quadriennal le fonctionnement du partenariat SUPMECA/IT2I-Ile-de-France notamment en ce qui concerne le recrutement des élèves apprentis afin de vérifier si cette stratégie est complètement pertinente. IV Les masters SUPMECA ne porte pas de master en propre et n envisage pas de développement de son offre de formation à ce niveau. L analyse in situ ne fait apparaitre qu un projet de création de master (mastère) au Maroc qui n est pas présenté dans le projet et qui ne semble pas porté par la direction de l école. SUPMECA montre néanmoins une réelle activité dans le domaine des masters recherche. Cette activité est à corréler au dynamisme et aux thématiques de son laboratoire. Ainsi, sur la période du quadriennal précédent 75 élèves de 3 e année ont effectué un master recherche en double cursus dont 10 pour SUPMECA-Toulon. Ceci, soit dans le cadre de partenariats avec l UPMC, l université du Sud Toulon Var ou l Ecole centrale Paris (ECP), soit dans le cadre d un master recherche cohabilité avec l ECP. V La gouvernance du dispositif pédagogique En matière de gouvernance la prise de décision suit un processus, classique dans une école d ingénieurs : proposition du Comité de direction, consultation du CEVU et du CS, décision finale par le CA. Au-delà du travail du Conseil d administration et du Comité de direction, la gouvernance du dispositif de formation des ingénieurs SUPMECA s appuie également sur différentes instances et commissions spécifiques. La Direction des études pilotant entre autres les équipes pédagogiques et les commissions thématiques, au nombre 8

10 de 10, assurant une amélioration continue de l enseignement et par des référents - parcours prodiguant conseils aux élèves et animant les équipes pédagogiques. Le Conseil des études et de la vie universitaire (CEVU), dans lequel les étudiants sont bien représentés et globalement assidus, a une fréquence de réunion trop faible (1/an sur les trois dernières années) pour jouer un rôle suffisant en tant que lieu de débats rassemblant élèves et enseignants au sein de SUPMECA. En conclusion, le diplôme phare de SUPMECA reste le centre de toutes les attentions et mobilise ainsi beaucoup d énergies internes. Les instances de SUPMECA pourraient cependant se pencher d avantage sur la question des diversités des recrutements, de l adossement de cette formation à la recherche encore imparfaitement conceptualisé et sur la généralisation du dispositif d évaluation des enseignements. Enfin, l accroissement prévisible des charges d enseignement, si le plan de développement de SUPMECA est suivi, doit faire l objet d un examen approfondi, cette augmentation entrant à l encontre de la stratégie en matière de recherche. 9

11 10

12 La stratégie en matière de recherche I - Un laboratoire : Le LISMMA Les recherches menées dans ce laboratoire concernent l ingénierie des ensembles et des systèmes mécaniques. Elles ont un caractère pluridisciplinaire, recouvrant le Génie mécanique, la Mécanique, la Mécatronique et le Génie industriel. Ses activités vont de la physique des matériaux à la conception mécanique (partenariat avec Dassault systèmes pour le développement de CATIA) et aux systèmes logistiques en passant par la tribologie et la vibroacoustique. Pour conduire ses travaux le LISMMA s appuie sur deux types de plates-formes : des plates-formes expérimentales et des plates-formes de modélisation et de simulation numérique. Le LISMMA est une composante de l Institut fédératif de recherche Paris Nord Plaine de France. Le LISMMA est associé au CETIM. Il participe actuellement à trois pôles de compétitivités (MOV EO, ASTECH, SYSTEMATIC). Ses enseignants-chercheurs et personnels techniques travaillent en forte imbrication avec le monde industriel au travers de collaborations et partenariats (DASSAULT SYSTEMES, ALSTOM, ASTRIUM, BOSCH, CNES, EADS, SAFRAN, RENAULT, PSA, VALEO, etc.). Au cours du dernier contrat quadriennal le LISMMA était structuré en 7 équipes, six sur le site de Saint-Ouen et une sur le site de Toulon. Le laboratoire en rattachement principal à la DS 8 avait été classé A. Les doctorants étant issus de plusieurs master recherche de la région parisienne et pour 15% de l école. Le laboratoire noté B par l AERES en 2008 rassemble les enseignants-chercheurs de l école ainsi que quelques enseignants-chercheurs de Paris 8 et Paris 13. Les sections du CNU représentées sont essentiellement les sections 60 et 61 ainsi que la 28 ème section pour quelques membres. En 2008, le LISSMA est composé de 9 professeurs, 3 professeurs émérites, 27 maîtres de conférences, 10 agrégés, 1 MDC de l Université de Paris 13 et 33 IATOS (dont 2 IGR et 9 IGE). Il a assuré entre 2004 et 2008 une production scientifique de : articles publiés ; Conférences avec actes ; - 16 thèses soutenues, 31 thèses en cours ; - 5 HDR soutenues. II - Un pilotage de la recherche centralisé sans budget clairement identifié A SUPMECA, en matière de recherche, les propositions émanent du comité de direction, puis sont discutées en Conseil scientifique et transmises au Conseil d administration pour décision finale. Lors du précédent projet d établissement, le Conseil d administration avait donné deux objectifs au laboratoire : Enrichir et tirer l enseignement vers le futur Le développement des axes de recherche suivant se situe dans ce contexte : modélisation et simulation (modélisation géométrique pour la CAO, conception, simulation, et optimisation des systèmes), connaissance des propriétés mécaniques des matériaux (matériaux volumiques et de surface : revêtements multifonctionnels ; lubrifiants etc), calcul des structures thermomécaniques, les vibrations : réponse mécanique et durabilité, outils d identification, contrôle actif etc. Rendre des services scientifiques à l industrie française Ces directives du Conseil d administration ont une influence forte sur la production scientifique. Un grand nombre des publications sont ainsi centrées sur les revues à fort impact industriel, plutôt que sur celles qui sont à objectifs plus fondamentaux. Ces propos sont à nuancer, certains chercheurs ont maintenu dans les thématiques historiques du laboratoire (Tribologie, Modélisation géométrique, Vibro-acoustique) un niveau de publication abondant et bien équilibré entre les aspects fondamentaux et applicatifs. 11

13 Sur le plan bugétaire, l examen des deux derniers budgets primitifs, (2007 et 2008) section recette, fait apparaître pour la recherche deux origines de financement. L une est liée au contrat quadriennal et l autre aux contrats de recherche. En section dépenses, et en l absence d un budget spécifique recherche (hors ressources propres, le directeur du laboratoire dispose d un budget recherche de euros), l identification des postes recherche est impossible, et il faut regarder la destination 108 du budget de gestion pour avoir une idée du coût recherche annuel au sein de l école. Cet outil est notoirement insuffisant pour se faire une idée claire de la maîtrise par l école de son budget recherche et donc de l utilisation du budget comme outil politique du pilotage de sa recherche. Ainsi, dans le budget primitif en 2008, la destination 108 fait apparaître des dépenses décaissables de euros et un cumul de recettes recherche de La différence de euros correspond à 10, 7% des contrats de recherche. Il serait bon de savoir si ce chiffre correspond à un prélèvement par l école pour frais de gestion des contrats et si c est le cas, s il résulte d une décision du CA et d une discussion en CS. On peut noter que le même calcul appliqué à 2007 donne 13,4% de taux de prélèvement. Les trois derniers exercices financiers (2005, 2006 et 2007) montrent également une surestimation importante des recettes de contrats industriels prévisibles soit respectivement -37%, -32% et -18% dans les budgets primitifs. Outre le manque à gagner important, l absence d un budget recherche identifié ne permet pas d apprécier les conséquences de ces ressources manquantes sur l activité de recherche elle-même, d analyser finement les causes et d évaluer les dispositions qui ont pu être prises pour remédier aux problèmes. Ces quelques remarques amènent à se demander si l école connaît ou estime correctement le coût de ses activités de recherche, si elle facture ses prestations recherche à leur juste valeur et si elle tire un réel bénéfice de son bon niveau d implication en matière de valorisation. III - Une activité de valorisation soutenue Compte tenu des objectifs de SUPMECA, la valorisation est particulièrement développée quantitativement dans l école sous la forme de collaborations très rapprochées avec les industriels plutôt que sous la forme de vente de licences (quasiment inexistante dans le bilan général recherche). La valorisation est orientée vers les grands groupes par une démarche qui va de la prestation de services au contrat de recherche et qui peut se traduire ensuite par un partenariat à long terme. Cette démarche a été bien illustrée avec plusieurs sociétés comme la société Dassault Systèmes ou encore avec PSA avec la création d une chaire d entreprise. La participation aux pôles de compétitivité (MOV EO, ASTECH) s est traduite par le financement de six projets. SUPMECA-Toulon développe de nombreuses activités partenariales : Polemer, pôle de compétitivité en Mécatronique, Pégase (aéronautique), Saphir Actuellement il est fait état de trois participations à des projets ANR, quatre participations à des projets labellisés par les pôles de compétitivité et financés par le FUI et une participation à un contrat européen. Outre les grands groupes un effort important est également fait en direction des PME/PMI par des structures de transfert de technologies fonctionnant en partenariat avec Paris 13 ou en partenariat multiple avec Paris 13, Paris 8, le CNAM et des lycées de la région. En conclusion, des points remarquables se dégagent de la stratégie en matière de recherche et de valorisation : - la recherche développée au LISMMA est très bien intégrée dans le milieu industriel sur les aspects mécanique et ingénierie numérique. Ceci sur des axes de recherche qui ont fait la réputation de l école (tribologie, modeleur géométrique, vibro-acoustique) ; - la valorisation de la recherche est structurellement très active avec notamment des objectifs de partenariat à long terme (Dassault Systèmes, chaire Peugeot, Alstom, etc.) et des relations très suivies avec le tissu des PME/PMI ; - le renforcement de la thématique Mécatronique est en cours par l intégration d une équipe de Paris 8 (8 chercheurs de la 61 ème section) et par des projets de rapprochement avec l ENSEA et L EISTI. 12

14 Des facteurs d amélioration apparaissent en effet : - la stratégie de recherche définie par le Conseil d administration basée sur le principe que chaque enseignement doit s appuyer sur une pratique de recherche est tout à fait louable. Cependant, si elle est appliquée à la lettre et restreinte à SUPMECA, une dispersion des forces de recherche préjudiciable pour un établissement de cette taille en découlera ; - la nécessité pour les chercheurs de répondre aux différentes attentes de l école génère un nombre insuffisant de publications dans les revues internationales. Les chercheurs sont ainsi en situation assez inconfortable si on se réfère aux standards de l évaluation de l activité de recherche individuelle ; - l école n a pas de budget spécifique recherche, reflet et outil de sa politique scientifique ; - la valorisation qui résulte en partie des objectifs assignés à la recherche est une pratique importante mais l école ne dispose pas d une stratégie de valorisation avec identification des coûts de recherche et calcul des marges, politique sur la propriété industrielle, ciblage des activités - l école n a pas fait l analyse des avantages et défauts comparés des différentes solutions qui s offrent à elle pour résoudre son problème de taille, cette analyse devant concerner tant les structures que la nature et la qualité des partenaires. Il est donc souhaitable que SUPMECA s engage tant sur le plan stratégique qu organisationnel pour optimiser son dispositif de recherche. 13

15 14

16 La stratégie en matière de vie étudiante Le Bureau des élèves (BDE) est clairement le comité de pilotage de la vie étudiante sous tous ses aspects. L administration de l école se décharge sur cette structure, qu elle subventionne pour l animation, dans tous les sens du terme, de la vie étudiante. Le financement des associations et clubs est inscrit au budget primitif mais ne fait pas l objet de votes de subventions par le CA. Les associations disposent donc d une ligne dans le budget mais pas de l autonomie financière de son utilisation, alors même qu elles en ont la responsabilité. Les élèves-ingénieurs élus au CEVU ou au CA n y ont pas de responsabilités particulières et ne sont pas associés à des commissions à l exception de la présence de l un d entre eux dans la Commission hygiène et sécurité. Il n existe pas de dispositif pédagogique particulier pour les élus étudiants ou les représentants associatifs et entre autres pas de valorisation potentielle en termes de crédit ECTS. L établissement accueille de nombreuses associations et clubs dans ses locaux. Les clubs et associations travaillent aussi avec différentes associations extérieures telles que l AFEV, Ingénieur sans frontières, le forum Polyméca, l éco-marathon Shell et la Technoparade. Le relais des informations entre les BDE de Paris et de Toulon se fait dans de bonnes conditions. Il n existe pas de label particulier mais les associations signent une convention avec l établissement. Le foyer est en autogestion par le BDE et le BaAar. Si le dynamisme des associations est à souligner, il n en demeure pas moins que SUPMECA doit être attentif au respect d un certain nombre de règles en particulier sur la mise à disposition de locaux et sur la distribution de boissons alcoolisées. I Les transports, l hébergement, la restauration En termes de transport, l école est bien desservie par les lignes Bus RATP. Bien que la situation du logement étudiant ne soit pas optimale, elle est correcte avec deux résidences réservées SUPMECA d une capacité de 140 lits. Ces deux résidences sont gérées par l association ALECI (association loi 1901) qui regroupe paritairement l OPHLM de Saint-Ouen et l association des anciens élèves. Les étudiants sont parties prenantes de la gestion de l association. La signature prochaine de deux conventions nouvelles apportera 60 lits supplémentaires et la construction d une troisième résidence est à l étude. Dans le domaine de la logistique de la vie étudiante, le principal problème qui se pose à SUPMECA est le manque d infrastructures de restauration en propre, situation aggravée par l absence de restaurants universitaires à proximité. La solution de restauration mise en place avec l école maternelle adjacente est rigide, peu adaptée aux horaires lourds des étudiants SUPMECA et dans tous les cas insuffisante en termes de capacité d accueil. Le foyer, géré par les étudiants et les commerces de proximité sont donc la solution la plus communément adoptée par les étudiants. L école dispose d une réserve foncière qui lui permettrait à terme de se doter d infrastructures de restauration et de sports. Cependant, pour le moment, de tels développements ne font l objet d aucune programmation. Il est à noter que cette difficulté concernant la restauration ne fait pas l objet d une information claire dans la communication de l école. II Le sport et la culture La gestion des activités sportives et culturelles est le fait des étudiants et est assurée respectivement par le Bureau des sports (BDS) et le Bureau des arts (BDA). Le BDS propose une dizaine d activités, encadrées par ses propres soins (sports collectifs) ou par des professionnels (escalade, natation ). Les cotisants BDE sont aussi cotisants BDS. L école compte actuellement 72 licenciés FNSU, c est-à-dire les étudiants inscrits en compétition (essentiellement pour les sports en équipe). Les activités sportives ne font pas l objet d une articulation particulière avec l offre de formation (sport non obligatoire et non évalué) mais font l objet d un aménagement horaire (banalisation du jeudi après-midi pour les activités sportives, associatives et culturelles et dispositions particulières au cas par cas pour les sportifs de haut niveau). Le budget du BDS s élève à par an alloué sur le budget de l établissement. Les étudiants licenciés payent eux-mêmes leur licence. 15

17 Le BDA est géré par deux étudiants. Il ne possède que peu ou pas de budget (budget BDA alloué par le BDE en prévisionnel). Le relais de l information est organisé mais il y a peu d appétence des étudiants pour les manifestations qui leur sont indiquées. Les étudiants responsables mettent beaucoup d espoir dans la création de la Cité du cinéma à Saint-Ouen et travaillent à un projet de festival du cinéma à l école (SESTIVAL). III La médecine préventive L école organise une visite médicale tous les ans pour les néo-entrants. En cas d urgence, l établissement appelle les services de secours. Il n y a pas d infirmerie ou de salle réservée pour les soins au sein de l école. La formation aux premiers secours est assurée et prise en charge par l école pour les personnels. Pour les étudiants qui le souhaitent, le BDE et le BDS organisent aussi ce type de formation en partenariat avec la SMEREP (mutuelle étudiante) qui finance la formation à hauteur de 50%. Le BDE est le relais de la prévention vis-à-vis des étudiants. Il participe à la journée annuelle de prévention sur les conduites addictives dans Paris organisée par SMEREP. Il a un partenariat avec la prévention routière et la LMDE. Il adhère également à la charte du BNEI (Bureau national des élèves-ingénieurs, cohésion des BDE de France) qui fixe des règles de conduite en matière de gestion des événements festifs. Pour chaque soirée étudiante, le BDE prend l attache du commissariat de Saint-Ouen. IV Les élections étudiantes Les étudiants SUPMECA sont concernés par trois types d élections, les élections au BDE, les élections au CA et au CEVU et les élections au Crous. D une manière générale, si les campagnes électorales semblent faire l objet d une animation politique correcte, les taux de participation nettement différents : 100% BDE, 50% CEVU, 25% CA, sont symptomatiques des centres d intérêt des élèves-ingénieurs. 16

18 La stratégie en matière de politique de site I Le contexte SUPMECA-Paris La politique de site est clairement orientée par l analyse des mutations contemporaines réalisée par l école. Dans le contexte francilien et en ce qui concerne la recherche de solutions au problème de la taille critique et de la lisibilité, SUPMECA exprime sa volonté de travailler à un regroupement d écoles sous forme d un Institut national polytechnique. Ce cadre de réflexion apparait insuffisant et il est dommage que le potentiel de solutions que pourrait offrir le PRES Nord-Francilien soit écarté aussi rapidement du cercle de réflexion alors même que l école en est un des membres fondateurs. Il serait probablement utile que cette piste fasse l objet d une analyse contradictoire par rapport à celle d un INP. Dans un environnement universitaire très identifié Sciences humaines et sociales, SUPMECA, cofondatrice du PRES, doit se poser la question du rôle moteur voire de leadership qu elle pourrait jouer en tant que dépositaire de formations technologiques et managériales de haut niveau et de l apport qu elle pourrait offrir en la matière à ses partenaires du PRES. De plus, si l éventualité de la création d un INP comme réponse à un problème potentiel de taille critique peut effectivement être étudiée, il importe d en mesurer toutes les dimensions. Entre autres, l hétérogénéité des établissements pressentis, tant en termes de notoriété que d adossement recherche ou encore de statut appelle à se poser la question de la plus-value pour chacun d entre eux et plus particulièrement ici de la plus-value pour SUPMECA. II Le contexte SUPMECA-Toulon En 2001, SUPMECA a conduit pour son antenne de Toulon un projet de regroupement au sein d un INP de 3 Ecoles d ingénieurs du site avec l ISITV (Ecole d ingénieurs interne à l université du SUD Toulon Var) et l ISEM (Ecole de statut privé). Ce projet a été abandonné en 2005 suite aux recommandations de la DGES. Ceci a conduit ces partenaires à travailler sur un projet d EPA réunissant 2 écoles (ISITV et SUPMECA). Cependant, les partenaires ne semblent pas clairement positionnés : d une part, au sein de SUPMECA, le devenir de l antenne de Toulon conduit à une divergence de point de vue entre la direction et le président du Conseil d administration de l école. Alors que la direction exprime la volonté de se séparer de l antenne de Toulon, le président de CA défend la position exactement inverse ; Extrait du PV du conseil d administration du 20 Septembre 2007 : M. GOUGE rappelle sa ferme volonté que SUPMECA Toulon ne soit pas détaché de SUPMECA Paris. d autre part, on peut noter dans les extraits du même CA que la position de l Université du Sud Toulon Var est décrite, plutôt en faveur d une liaison plus forte avec l université, soit par la création d une école polytechnique, soit par la création d une école rattachée. En conclusion, il est urgent pour SUPMECA de clarifier sa position en interne au travers d une décision du Conseil d administration, et en intégrant que l objectif de devenir une référence dans son domaine n est pas incompatible avec une politique d implantations multisites dans la mesure où des collaborations effectives se développent avec les acteurs de chaque site. Dans tous les cas, la situation de l antenne, de ses membres et de ses étudiants mérite qu un porteur de projet soit très rapidement désigné. 17

19 18

20 La stratégie en matière de relations internationales En matière de relations internationales, SUPMECA développe une politique axée sur trois objectifs : renforcer l attractivité de l école, développer l acquisition par les élèves d une expérience technique à l étranger, faciliter le développement de partenariats internationaux tant dans le domaine industriel qu universitaire. Elle dispose pour cela d un Service des relations internationales (SRI) animé par un directeur assisté de deux cadres. Le premier objectif est assez classique pour une école d ingénieurs qui, profitant de la bonne image dont elle dispose à l étranger, s applique plutôt à expliquer sa place dans l enseignement supérieur français et à apaiser les craintes quant à l utilisation du français pendant la scolarité. A ce jour le nombre d étudiants étrangers accueillis par SUPMECA n est pas négligeable mais pourrait être augmenté significativement. On trouve ainsi une quinzaine d étudiants d origine du Maghreb qui intègrent par le concours CCP et dont le nombre est en croissance, environ 5 élèves recrutés sur dossier venant surtout d Italie ou d Espagne via le programme Erasmus et quelques autres (surtout chinois ou est européens) recrutés par le système n+i et que l école s applique à sélectionner soigneusement. Le second objectif correspond à un vrai défi d ouverture internationale que s est fixé l école. Elle souhaite atteindre, dans quatre ans, un taux d élèves ayant passé au moins six mois de scolarité ou stage à l étranger de 80%. Ce taux est actuellement de 55 %. Pour atteindre cet objectif, la question de l obligation du stage à l étranger et/ou l aide financière aux élèves dont les stages ne seraient pas suffisamment rémunérés se pose. Il est important de noter, qu en cohérence avec cette volonté politique, l étude de deux langues étrangères dont l anglais est obligatoire avec la nécessité pour chaque élève d obtenir pour l anglais un niveau de 750 au TOIEC en fin de troisième année. Atteindre le troisième objectif ne peut résulter que d une politique assidue de recherche d opportunités et d entretien de réseaux. Il s agit là d une part de mettre à profit la bonne réputation que SUPMECA a pu se faire grâce aux bonnes performances des stagiaires à l étranger et profiter d autre part du tissu de relations que le LIMSSA s est constitué au cours des années. Les résultats acquis dans ce domaine sont cependant modestes si on examine le nombre de chercheurs étrangers reçus et notamment de professeurs étrangers en année sabbatique. Ce bilan parait décevant eu égard au pouvoir attractif qu exerce toujours Paris dans ce type d opération. Il est moins surprenant si on prend en compte la très faible mobilité des enseignants-chercheurs de SUPMECA. Globalement l examen de la situation des relations internationales de SUPMECA donne une impression contrastée : indiscutablement la direction, qui dispose d un SRI dynamique, s est fortement impliquée pour ouvrir le cursus des élèves vers l étranger avec des résultats encourageants mais encore largement améliorables. Elle souhaite poursuivre cet effort, cette orientation est positive même si cela doit conduire à être un peu plus interventionniste dans le choix des stages. En ce qui concerne l accueil d étudiants étrangers, l évolution en cours est satisfaisante mais là également, SUPMECA pourrait probablement faire beaucoup mieux surtout si on tient compte du pouvoir attractif de Paris. La situation est nettement moins satisfaisante quant à l ouverture internationale de la recherche de SUPMECA. En conclusion, au regard de ses ambitions, de sa taille et des forces vives dont elle dispose, SUPMECA a atteint ou atteindra rapidement ses limites en matière de relations internationales. Les ambitions étant légitimes et raisonnables, il reste à SUPMECA à trouver un cadre nouveau pour développer cet aspect de sa politique. 19

Licence professionnelle Logistique globale

Licence professionnelle Logistique globale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Logistique globale Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des systèmes d information Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Licence professionnelle Management, logistique, transport

Licence professionnelle Management, logistique, transport Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management, logistique, transport Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Licence Economie et gestion

Licence Economie et gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et gestion Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Licence professionnelle Conception assistée par ordinateur

Licence professionnelle Conception assistée par ordinateur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Conception assistée par ordinateur Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration et gestion des entreprises de l Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Scénarisation multimédia de contenus de formation en ligne de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Audit, contrôle, finance de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences du management de l Université Lille 1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Génie électrique et informatique industrielle de l Université d Artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS) de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire, patrimoine et technologies numériques de l Ecole Nationale des Chartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ingénierie et management de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

École doctorale n 478 Sciences de Gestion

École doctorale n 478 Sciences de Gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation École doctorale n 478 Sciences de Gestion Université Toulouse 1 Capitole Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion industrielle et logistique de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ocean indien : géographie et histoire de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Management de l évènementiel

Licence professionnelle Management de l évènementiel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management de l évènementiel Université de Pau et des Pays de l Adour (UPPA) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Généralités. L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges.

Généralités. L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges. Généralités L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges. Requiert une certaine créativité et des facultés d adaptation. Il est possible de changer de nombreuses fois de postes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Matériaux de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Cinéma, documentaire, médias de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques-Informatique de l Université de Perpignan Via Domitia Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des organisations de l économie sociale et solidaire de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier

Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des achats et des ventes à l'international de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire - métiers de la culture, des archives et du document (MECADOC) de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Contribution aux Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche

Contribution aux Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche L Union Nationale des Etudiants en Gestion, créée en 2003 est une organisation étudiante ayant vocation à représenter les étudiants de la filière Gestion, en fédérant les BDE des IAE, IUT, UFR et Instituts

Plus en détail

Licence Professionnelle Presse et édition d entreprise

Licence Professionnelle Presse et édition d entreprise Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Presse et édition d entreprise Université Bordeaux Montaigne Vague A 2016-2020 Campagne d évaluation 2014-2015 Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Droit de l immobilier de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie, gestion, administration de l Université d Artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management de l Université de Cergy-Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Languedoc-Roussillon Pour des jeunes compétents et des entreprises compétitives Octobre 2012 Préambule : La Contribution des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conduite du processus d'optimisation des entreprises (Lean Management) de l Université de Cergy- Pontoise - UCP

Plus en détail

Master Management stratégique

Master Management stratégique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management stratégique Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Ingénierie et conception assistée par ordinateur de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Master Economie, banque et finance internationales

Master Economie, banque et finance internationales Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Economie, banque et finance internationales Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Licence Administration publique

Licence Administration publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Administration publique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des PME et développement durable

Licence professionnelle Gestion des PME et développement durable Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion des PME et développement durable Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Qualité, hygiène, sécurité, environnement (QHSE) de l Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis - UVHC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Management des systèmes d information Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education, travail et formation de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Métier du livre jeunesse

Master Métier du livre jeunesse Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Métier du livre jeunesse Institut catholique de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Image et son numériques de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université Lille 3 - Sciences humaines et sociales - Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des écoles doctorales de l Université Montpellier 1

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des écoles doctorales de l Université Montpellier 1 Section des Formations et des diplômes Evaluation des écoles doctorales de l Université Montpellier 1 Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes Evaluation des écoles doctorales de l Université

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Electronique, informatique et communication embarquées appliquées aux transports de l Université de Valenciennes

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des licences professionnelles de l Université de la Polynésie Française

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des licences professionnelles de l Université de la Polynésie Française Section des Formations et des diplômes Evaluation des licences professionnelles de l Université de la Polynésie Française 2011 Section des Formations et des diplômes Evaluation des licences professionnelles

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis :

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis : Avis n 2013/11-02 relatif à l habilitation de l Université du Havre - Institut Supérieur d Etudes Logistiques (ISEL), à délivrer des titres d ingénieur diplômé. Objet : Dossier A : Renouvellement des habilitations

Plus en détail

Licence professionnelle Développement international PME- PMI

Licence professionnelle Développement international PME- PMI Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Développement international PME- PMI Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences des matériaux de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Chimie de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management des connaissances et innovation de l Université Paris 6 Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit privé de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences de gestion de l Université Panthéon-Assas Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

La Commission des titres d ingénieur a adopté le présent avis :

La Commission des titres d ingénieur a adopté le présent avis : Avis n 2015/10-03 relatif à l accréditation de l Ecole nationale supérieure des mines de Paris (Mines ParisTech) à délivrer un titre d ingénieur diplômé Objet Dossier B : renouvellement, à compter du 1er

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences et techniques des activités physiques et sportives de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit public de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Langues étrangères appliquées de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Conduite et gestion de projets industriels en PME/PMI

Licence professionnelle Conduite et gestion de projets industriels en PME/PMI Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Conduite et gestion de projets industriels en PME/PMI Centre universitaire Jean-François Champollion CUFR, Université Toulouse III -

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Administration publique de l Université de la Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Froid, climatisation et contrôle de service, services énergétiques

Licence professionnelle Froid, climatisation et contrôle de service, services énergétiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Froid, climatisation et contrôle de service, services énergétiques Université de Pau et des Pays de l Adour UPPA Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Les métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation de l Université d'evry-val-d'essonne Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Lettres de l Université Lille 3 - Sciences humaines et sociales - Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Biogéosciences de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Licence professionnelle Contrôle, métrologie, assurance qualité

Licence professionnelle Contrôle, métrologie, assurance qualité Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Contrôle, métrologie, assurance qualité Université Joseph Fourier - Grenoble - UJF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

LIVRE DES REFERENCES

LIVRE DES REFERENCES LIVRE DES REFERENCES LES REFERENCES DE L'ASSURANCE DE LA QUALITE DANS LES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR 17 novembre 2003 CNE - novembre 2003-2/28 AVERTISSEMENT Ce document a été préparé par un

Plus en détail

Licence professionnelle Ingénierie de la communication imprimée industrielle européenne

Licence professionnelle Ingénierie de la communication imprimée industrielle européenne Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Ingénierie de la communication imprimée industrielle européenne Institut polytechnique de Grenoble Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité Document n 4 Statuts de la Communauté d universités et établissements Université Sorbonne Paris Cité Version 1-4 de travail du 10/03/2014 Post-CCOU du 06/03/2014 1 L Université Sorbonne Paris Cité regroupe

Plus en détail

Licence Professionnelle Aménagement et gestion de la ressource en eau

Licence Professionnelle Aménagement et gestion de la ressource en eau Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Aménagement et gestion de la ressource en eau Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Eco-conception des produits innovants de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des entreprises de l'hôtellerie et de la restauration de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague

Plus en détail

Licence professionnelle Management de la qualité du service

Licence professionnelle Management de la qualité du service Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management de la qualité du service Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Laboratoire d économie et de management Nantes atlantique (Lemna) - EA 4272 sous tutelle des établissements et organismes : Université de

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international général de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de la biotechnologie de l Université Paris 6 Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Métiers de l'international de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et société de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Biologie et bioingénierie crâniennes, faciales, et dentaires de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Histoire de l Art Centre François-Georges Pariset EA 538 sous tutelle des établissements et organismes : Université Michel de Montaigne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Coordinateur-trice du personnel de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Inauguration de l École Nationale Supérieure Publique d ingénieurs Supméca

Inauguration de l École Nationale Supérieure Publique d ingénieurs Supméca Pôle Universitaire Toulon Provence Méditerranée Inauguration de l École Nationale Supérieure Publique d ingénieurs Supméca Lundi 14 octobre 2013 à 15h Sur le campus de La Garde / La Valette-du du-var 2

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques et applications aux sciences et à la finance de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ingénierie économique et statistique de l Université Panthéon-Assas Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport sur l offre de formation «licence»

Rapport sur l offre de formation «licence» Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «licence» de l Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie Vague D - 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion du temps de travail et des rémunérations de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague

Plus en détail