Avant-propos. 1. Utilite d'un tableau de flux de tresorerie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avant-propos. 1. Utilite d'un tableau de flux de tresorerie"

Transcription

1 L'application de la norme comptable internationale relative au tableau de flux de tresorerie a la situation beige Catherine Dendauw, Responsable des Etudes et de la Formation de l'institut des Reviseurs d'entreprises, Charge de cours invite de l'universite catholique de Louvain, Charge d'enseignement vacataire de l'i.a.e. de l'universite de Valenciennes et du Hainaut -Cambresis Avant-propos Dans le cadre de mes activites a 1'Institut des Reviseurs d'entreprises, j' ai eu le plaisir de collaborer a de nombreux travaux avec M. Henri OLIVIER. Il en ressortait invariablement des discussions passionnees, qui ne sont pas sans influence sur ma personnalite actuelle. Des mon premier jour a 1'Institut, nos discussions ont depasse le cadre de nos travaux respectifs a 1'Institut. Je lui suis en particulier reconnaissante pour le temps qu' il ma cons acre dans la phase terminale de mon doctorat et ce malgre un horaire - deja a l' epoque - surcharge. Nos echanges de vue ont egalement porte sur nos carrieres academiques respectives, sur nos publications, etc. Je souhaiterais le remercier pour la confiance qu'il m'a temoignee en m'engageant a l'institut mais surtout pour nos multiples echanges d'idees durant nos six annees de collaboration. L' objet de cette contribution lui rappellera vraisemblablement un de nos sujets de discussion de 1998, lorsqu'il a ete charge du cours d'analyse des etats financiers a 1'Universite de Liege Utilite d'un tableau de flux de tresorerie Pour qu'un utilisateur puisse prendre des decisions economiques, il doit etre en mesure d'evaluer la capacite d'une entreprise a degager de la tresorerie au sens large (1), le delai necessaire pour ce faire ou encore avoir l' assurance de la concretisation de cette tresorerie. (1) La norme IAS 7 relative au tableau de flux de tresorerie parle de «tresorerie et d'equivalents de tresorerie» et en donne la definition suivante: «La tresorerie comprend les fonds en caisse et les depots a vue. Les equivalents de tresorerie sont les placements a court terme, tres liquides qui sont facilement convertibles en un montant connu de tresorerie et qui sont soumis a un risque negligeable de changement de valeur» (extrait IAS 7.06). 159

2 Les informations relatives aux flux de tresorerie d'une entreprise sont utiles aux utilisateurs des etats financiers car elles leur apportent cette base d' evaluation de la capacite de I' entreprise a generer de la tresorerie au sens large ainsi que des besoins d'utilisation de cette tresorerie par I'entreprise. Un tableau des flux de tresorerie, utilise conjointement avec le bilan et le compte de resultats, fournit des informations qui permettent aux utilisateurs des etats financiers d' evaluer les changements de l' actif net d'une entreprise, de sa structure financiere (y compris sa liquidite et sa solvabilite) et de sa capacite a modifier les montants et I' echeancier des flux de tresorerie pour s' adapter aux changements de circonstances et aux opportunites. Les informations relatives aux flux de tresorerie sont utiles pour apprecier la capacite de l' entreprise a degager de la tresorerie au sens large et permettent aux utilisateurs d' elaborer des modeles pour apprecier et comparer la valeur actuelle des flux de tresorerie futurs de differentes entreprises. Elles renforcent egalement la comparabilite des informations sur la performance operationnelle de differentes entreprises car elles eliminent les effets de l'utilisation de traitements comptables differents pour les memes operations et evenements. 2. Obligation d'etablir un tableau de flux de trerorerie au niveau international En application de la norme IAS 7 (IAS 7.01), toute entreprise doit etablir un tableau des flux de tresorerie. Ce document fait partie integrante de ses etats financiers pour chaque exercice donnant lieu a presentation d' etats financiers, au meme titre que le bilan, le compte de resultats, I' etat indiquant les mouvement de capitaux propres ou encore les methodes d'evaluation et notes explicatives (IAS 1.07). Les entreprises ont besoin de tresorerie pour conduire leurs activites, s' acquitter de leurs obligations et assurer une rentabilite a leurs investisseurs. La norme IAS 7 impose des lors la distinction entre trois categories de flux de tresorerie (IAS 7.10): les flux de tresorerie resultant des activites operationnelles. Par «activites operationnelles», il faut entendre les principales activites generatrices de produits de l' entreprise et toutes les autres activites qui ne sont pas des activites d'investissement ou de financement (2); les flux de tresorerie resultant des activites d'investissement. Par «activites d' investissement», il faut entendre l' acquisition et la sortie d' actifs a long (2) Pour des exemples de flux de tnssorerie resultant des activites operationnelles, voyez le 14 de la norme IAS

3 terme et les autres placements qui ne sont pas inclus dans la tresorerie au sens large (3); les flux de tresorerie resultant des activites de financement. Par «activites de financement», il faut entendre les activites qui resultent des changements dans 1'importance et la composition des capitaux propres et des emprunts de 1'entreprise (4). Ni la quatrieme directive, ni la septieme directive europeenne en matiere comptable n'imposent 1'etablissement d'un tableau de flux de tresorerie, ce document n'etant en effet pas considere comme faisant partie integrante des comptes annuels. Le legislateur beige, meme s' il en prenait I' engagement dans le Rapport au Roi precedant l'arrete royal du 8octobre 1976 n'a a ce jour ni impose l'etablissement d'un tableau de flux par certaines entreprises, ni donne une guidance quant a sa presentation (au travers d'un avis de la Commission des Normes Comptables). 11 va de soi que dans la mesure ou l' engagement pris par la Commission europeenne dans sa communication du 13 juin 2000 devait etre transpose dans la reglementation europeenne (5), toutes les societes europeennes cotees seraient amenees a publier un tableau de flux de tresorerie conforme a la norme IAS Presentation des flux de tresorerie lies aux activites operationnelles Le montant des flux de tresorerie provenant des activites operationnelles est un indicateur cle de la mesure dans laquelle les operations de I' entreprise ont genere suffisamment de flux de tresorerie pour rembourser ses emprunts, maintenir la capacite operationnelle de l' entreprise, verser des dividendes et faire de nouveaux investissements sans recourir a des sources externes de financement. Utilisees avec d' autres informations, les informations sur les differentes categories de flux historiques de tresorerie operationnels sont utiles a la prevision des flux futurs de tresorerie operationnels (IAS 7.13). La norme IAS 7 laisse le choix aux entreprises de presenter leurs flux de tresorerie lies aux activites operationnelles, en utilisant (IAS 7.18): (a) soit la methode directe, suivant laquelle les principales categories d' entrees et de sorties de tresorerie brutes sont presentees; (3) Pour des exemples de flux de tresorerie resultant des activites d'investissement, voyez le 16 de la norme IAS 7. (4) Pour des exemples de flux de tresorerie resultant des activites de financement, voyez le 17 de la norme IAS 7. (5) Voyez ci-apres la contribution de M. Karel V AN HULLE, The Difficult Road Towards Accounting Harmonisation. 161

4 LA NORME COMPTABLE INTERNATIONALE RELATIVE AV TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE (b) soit la methode indirecte, suivant laquelle le resultat net est ajuste des effets des transactions sans effet de tresorerie, de tout decalage ou regularisation d' entrees ou de sorties de tresorerie operationnelle pas sees ou futures liees a I' exploitation et des elements de produits ou de charges lies aux flux de tnssorerie concernant les investissements ou le financement. Meme si I'IASC ne parle pas de traitement preferentiel au sens strict, les entreprises sont cependant encouragees a presenter les informations des flux de tresorerie des activites operationnelles en utilisant la methode directe (IAS 7.19) vu que cette methode apporte des informations qui peuvent etre utiles pour I' estimation des flux futurs de tresorerie et qui ne sont pas disponibles a partir de la methode indirecte. Selon la methode directe, les informations sur les principales categories d' entrees et sorties de tresorerie brutes peuvent etre obtenues (IAS 7.19): (a) a partir des enregistrements comptables de I' entreprise; ou (b) en ajustant les ventes, le cout des ventes (interets et produits as similes et charges d' interets et charges assimilees pour une institution financiere) et les autres elements du compte de resultats, en fonction: (i) des variations durant l'exercice dans les stocks et dans les creances et dettes operationnelles; (ii) des autres elements sans effet de tresorerie; et (iii) des autres elements pour lesquels l'effet de tresorerie consiste en flux d'investissement ou de financement. Selon la methode indirecte, le flux de tresorerie net provenant des activites operationnelles se determine par contre en ajustant le resultat net pour tenir compte de l' effet (IAS 7.20): (a) des variations durant l' exercice dans les stocks et dans les creances et dettes operationnelles; (b) des elements sans effet de tresorerie, tels que les amortissements, les provisions, les imp6ts differes, les gains ou pertes de change latents, les benefices non distribues des entreprises associees et les interets minoritaires, et (c) des autres elements pour lesquels I' effet de la tresorerie consiste en flux de tresorerie d'investissement ou de financement. A contrario, le flux de tresorerie net provenant des activites operationnelles peut etre presente selon la methode indirecte en indiquant les produits et les charges figurant dans le compte de resultats et les variations de I' exercice dans les stocks et dans les creances et dettes operationnelles. 4. Application de la norme IAS 7 it des comptes annuels de societes beiges I1 nous a semble utile de transposer cette norme IAS 7 relative au tableau de flux de tresorerie dans le contexte beige. Pour partir d'une information la plus fine 162

5 LA NORME COMPTABLE INTERNA TIONALE RELATIVE AU TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE possible, tout en etant standardisee, nous nous refererons au plan comptable minimum normalise des entreprises, tel que defini par l' arrete royal du 12 septembre 1983 et modifie ulterieurement a differentes reprises. Nous sommes repartis de l' annexe 1 a la norme IAS qui illustre les dispositions contenues dans la norme IAS 7 au travers d'un schema type (repris en annexe a cet article) pour l' adapter a la situation beige et avons abouti au tableau sui v ant: Tableau de flux de tresorerie A Flux de tresorerie provenant des activites d'exploitation Resultat d' exploitation /648 Ajustement pour: Dotations aux amt, rdv, provisions 2 Amortissements Reductions de valeur Provisions pour risques & charges Subsides d' exploitation rec;us Moins-values sur real. d'immobilisations Plus-values sur real. d'immobilisations Creances a plus d'un an (1) Variation du fonds de roulement d'exploitation 9 Stocks et commandes en cours (2) 10 Creances a un an au plus (3) 11 Dettes a un an au plus (4) 12 Autres produits exceptionnels 764/9 13 Autres charges exceptionnelles 664/8 14 Imp6ts B Flux de tresorerie provenant des activites d'investissement Acquisitions d' immobilisations incorporelles Etat 2 (5) 2 Cessions d' immobilisations incorporelles Etat 2 (6) 3 Acquisitions d' immobilisations corporelles Etat 3 (7) 4 Cessions d' immobilisations corporelles Etat 3 (8) 5 Acquisitions d' immobilisations financieres Etat 4 (9) 6 Cessions d'immobilisations financieres Etat 4 (10) 7 Moins-values sur realisation d' actifs immobilises Plus-values sur realisation d' actifs immobilises Produits des immobilisations financieres

6 C Flux de tresorerie provenant des activites de financement Liberation de capital (dont decoule un flux) 2 Remboursement des actionnaires 3 Dettes LT contractees & remboursements 4 Subsides d' exploitation rec;us 5 Subsides en interets rec;us 6 Subsides en capital rec;us 7 Subsides rendus 8 Dividendes verses 9 Interets payes 10 ' Autres charges financieres 11 Autres produits financiers Ecart (11) Ecart (12) Ecart (13) 740 (14) (15) (16) 694 ex prec / / /9 D E Augmentation nette des liquidites au sens large Augmentation nette des liquidites au sens large A+B+C Placements de tresorerie 2 Valeurs disponibles 3 Dettes financieres a court terme 50/53 (x - x-i) 54/58 (x - x-i) 430/9 (x - x-i) (1) = 29 (x - x-i) (2) = 3017 (x - x-i) (3) = 4011 (x - x-i) (x - x-i) (4) = 44/48 (x - x-i) + 492/9 (x - x-i) Etat 2 (5) = Codes (si +) (si +) Etat 2 (6) = Codes (si -) (si-) Etat 3 (7) = Codes (si +) (si +) Etat 3 (8) = Codes (si -) (si-) Etat 4 (9) = Codes (si +) (si +) Etat 4 (10) = Codes (si -) (si -) Ecart (11) = 10& 11 (x - x-i ) (si +) Ecart (12) = 10&11 (x - x-i) (si-) Ecart (13) = 170/9 (x - x-i) + 420/9 (x - x-i) (14) = Etat XIII.A (code 9126) (15) = 15 (x - x-i) + code 9125 (Etat XIII.A) (16) = ne peut etre identifie a partir de la balance des comptes ou des comptes annuels 164

7 5. Quelques points particuliers abordes par la norme IAS 7 Le schema type presente ci-avant, meme s'il ne jette que des bases generales, peut etre affine au cas par cas par les societes au vu de I' information disponible au sein de I' entreprise. La nortne IAS 7 donne des orientations permettant d' ameliorer la qualite informative de l'information transmise au travers du tableau de flux. Nous releverons en particulier les sept points suivants: les flux de tresorerie en monnaie etrangere; les elements extraordinaires; les interets et dividendes; les impots sur le resultat; les participations dans des filiales des entreprises associees et des coentreprises; les acquisitions et les sorties de filiales et autres unites operationnelles; les transactions sans contrepartie en tresorerie Les flux de tresorerie en monnaie etrangere Les flux de tresorerie provenant de transactions en monnaie etrangere doivent etre enregistres dans la monnaie de I' entreprise qui presente les etats financiers, par application au montant en monnaie etrangere du cours de change entre la monnaie dans laquelle les etats financiers de I' entreprise sont presentes et la monnaie etrangere a la date du flux de tresorerie (IAS 7.25). Les flux de tresorerie d'une filiale etrangere doivent etre convertis au cours de change entre la monnaie dans laquelle les etats financiers de I' entreprise sont presentes et la monnaie etrangere a la date du flux de tresorerie (IAS 7.26). Les gains et pertes latents provenant des variations des cours de change ne sont pas des flux de tresorerie (IAS 7.28). Toutefois, l' effet des variations des cours de change sur la tresorerie au sens large detenus ou dus en monnaie etrangere est presente dans le tableau des flux de tresorerie de fa<;on a permettre le rapprochement de la tresorerie au sens large a l' ouverture et a la cloture de l' exercice. Ce montant est presente separement des flux de tresorerie lies aux activites operationnelles, d'investissement et de financement et tient compte le cas echeant des ecarts qui auraient ete constates si les flux de tresorerie avaient ete inscrits au cours de change de cloture Les elements extraordinaires Les flux de tresorerie lies a des elements extraordinaires doivent etre classes comme provenant des activites operationnelles, d'investissement ou de financement, selon le cas, et presentes separement (IAS 7.29). 165

8 LA NORME COMPT ABLE INTERNATIONALE RELATIVE AU TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE Les flux de tresorerie associes a des elements extraordinaires sont presentes separement dans le tableau des flux de tresorerie comme provenant d' activites operationnelles, d'investissement ou de financement afin de permettre aux utilisateurs de comprendre leur nature et leur effet sur les flux de tresorerie actuels et futurs de l'entreprise (IAS 7.30) Les interets et dividendes Les flux de tresorerie proven ant des interets et des dividendes pen;us ou verses doivent etre tous presentes separement. Chacun doit etre classe de fa<;on permanente d'un exercice a l'autre dans les activites operationnelles, d'investissement ou de financement (las 7.31). Le montant total des interets verses au cours d'un exercice est indique dans le tableau des flux de tresorerie, qu'ils aient ete comptabilises en charges au compte de resultats ou incorpore au cout d'un actif au titre «d'interets intercalaires» (en application des dispositions de la norme IAS 23) (IAS 7.32). Les interets verses et les interets et dividendes re<;us sont habituellement classes en flux de tresorerie operationnelle par une institution financiere. Toutefois, il n'y a aucun consensus pour le classement de ces flux de tresorerie pour les autres entreprises. Les interets payes et les interets et dividendes re<;us peuvent etre classes dans les flux de tresorerie operationnelle parce qu'ils entrent dans le calcui du resultat net. Alternativement, les interets verses et les interets et dividendes re<;us peuvent etre classes respectivement en flux de tresorerie financiers et flux de tresorerie d'investissement, car ils representent des ressources financieres ou des retours sur investissements (IAS 7.33). Les dividendes verses peuvent etre classes en flux financiers de tresorerie, car ils sont le cout d'obtention de res sources financieres. Simultanement, les dividendes verses peuvent etre classes parmi les flux de tresorerie des activites operationnelles dans le but d'aider les utilisateurs a determiner la capacite d'une entreprise a degager des dividendes a part des flux de tresorerie operationnels (IAS 7.34) Les impots sur le resultat Les flux de tresorerie provenant des impots sur le resultat doivent etre presentes separement et classes comme des flux operationels de tresorerie, a moins qu'ils ne puissent etre specifiquement rattaches aux activites de financement et d'investissement (IAS 7.35). Les impots sur le resultat resultent de transactions qui donnent lieu a des flux de tresorerie classes en activite operationnelle, d'investissement ou de financement 166

9 LA NORME COMPT ABLE INTERNATIONALE RELATIVE AU TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE dans le tableau des flux de tresorerie. Alors que la charge d'impot peut etre facilement identifiable pour les activites d'investissement et de financement, les flux de tresorerie relatifs a 1'impot sont souvent impossibles a identifier et peuvent survenir lors d'un exercice different de celui de la transaction generatrice de flux de tresorerie. Par consequent, les impots payes sont habituellement classes en flux de tresorerie d'activites operationnelles. Toutefois, lorsqu'il est possible de relier le flux de tresorerie d'impot avec une transaction individuelle qui procure des flux de tresorerie classes en activite d'investissement ou de financement, le flux de tresorerie d'impot est classe suivant le cas en activite d'investissement ou de financement. Lorsque les flux de tresorerie d'impot sont repartis sur plus d'une categorie d'activites, le montant total d'impots payes est une information a foumir CIAS 7.36) Les participations dans des filiales des entreprises associees et des co-entreprises Lors de la comptabilisation d'une participation dans une entreprise associee ou d'une filiale selon la methode de mise en equivalence ou au cout, un investisseur limite ses informations dans le tableau des flux de tresorerie aux flux de tresorerie intervenus entre lui-meme et l' entreprise detenue, par exemple aux dividendes et aux avances. Une entreprise qui presente sa participation dans une entite contr61ee conjointement selon la methode de l'integration proportionnelle (voir IAS 31, Information financiere des participations dans des co-entreprises), inscrit dans le tableau consolide des flux de tresorerie sa quote-part des flux de tresorerie de l' entite controlee conjointement. Une entreprise qui presente la meme participation selon la methode de mise en equivalence inscrit dans son tableau des flux de tresorerie les flux lies aux participations dans la co-entreprise, aux distributions et autres entrees ou sorties de tresorerie entre elle et l' entite controlee conjointement Les acquisitions et les sorties de jiliales et autres unites operationnelles L' ensemble des flux de tresorerie provenant des acquisitions et sorties de filiales et autres unites operationnelles doivent etre presentes separement et classees dans les activites d'investissement CIAS 7.39). Une entreprise doit indiquer, de fac;on globale pour les acquisitions et sorties de filiales ou d' autres unites operationnelles effectuees au cours de I' exercice, chacun des elements suivants (IAS 7.40): Ca) le prix total d'achat ou de cession; Cb) la portion du prix d'achat ou de cession payee en tresorerie au sens large; Cc) le montant de tresorerie au sens large dont dispose la filiale ou 1'unite d'exploitation acquise ou sortie; et 167

10 (d) le montant des actifs et passifs, autres que la tresorerie au sens large, de la filiale ou de 1'unite operationnelle acquise ou sortie, regroupes par grandes categories Les transactions sans contrepartie en tresorerie Les transactions d' investissement et de financement qui ne requierent pas de tresorerie au sens large doivent etre exclues du tableau des flux de tresorerie. De telles transactions doivent etre indiquees dans les etats financiers de fa90n a fournir toute information pertinente a propos de ces activites d'investissement et de financement (IAS 7.43). Exemples de transactions sans effet de tresorerie (7.44): (a) l' acquisition d' actifs par la prise en charge de passifs directement lies ou par un contrat de location-financement; (b) 1'acquisition d'une entreprise au moyen d'une emission d'actions; et (c) la conversion de dettes en capitaux propres. 6. Conclusions Le tableau de flux de tresorerie est un document ayant un objectif d'information complementaire a rencontrer. 11 releve des lors de la responsabilite de l' organe de gestion de la societe d' etablir et de diffuser un tableau de flux de tresorerie vehiculant une information complementaire a celle qui aurait pu etre tiree de 1'information contenue dans le bilan, le compte de resultats ou encore 1'annexe des comptes annuels. Le schema presente dans cette contribution doit des lors etre considere comme un point de depart et non comme un aboutissement. L'information contenue dans le tableau de flux d'une entreprise quelconque doit en effet etre affinee au vu de sa situation reelle en identifiant la meilleure classification d'un certain nombre d' operations. Ce n' est que dans ces conditions que le tableau de flux presentera un interet reel pour les utilisateurs des etats financiers et partant rencontrera l' objectif fondamental poursuivi par ce document, en tant que composante a part entiere des etats financiers. 168

11 Bihliographie DAVIES M., PATERS ON R. & WILSON A. (1994), UK GAAP, 4th Edition, Ernst & Young - MacMillan, 1610 p. (Voyez en particulier le chapitre 26 relatif au tableau de flux de tresorerie). DEKEYSER W. (1997), Aandachtspunten bi} het opstellen van een geconsolideerde cash flow statement, Accountancy, J aargang 17, nr. 6, juni 1997, p. 7 et s. Etat des flux de tresorerie (1996), Expose-sondage de l'icca, CA magazine, mai 1996, p. ES 1 & s. F ARBER A., GINSBURGH V. & MICHEL P. (1999), Le tableau de financement, Traite pratique des comptes annuels, Les comptes annuels dans leur contexte (XVII), decembre 1999, p. 1 et s. FEE Research on Cash Flow Statements, 1996,41 p. FINCH C. (1997), The Cash flow question, Accountancy - International Edition, February 1997, p. 62 et s. LANGOT J. (1995), Comptabilite anglo-saxonne - Normes, Mecanismes et Documents Financiers, 2eme Edition, Economica, 349 p. (Voyez en particulier p. 67 et s. relatives au tableau des variations de tresorerie). LEVASSEUR M. & QUINTART A. (1998), Finance, 3eme Edition, Economica, 1016 p. (Voyez en particulier les p. 125 & suivantes relatives a l'analyse dynamique financiere de l'entreprise par la methode es tableaux de flux) MARTIN R. (1996), FRS1 Cashflow Statements, Certified Accountant, December 1996, p. 24 et s. Normes comptables internationales 2000, International Accounting Standards Committee, ECM, Paris, 1067 p. Tableaux des flux de tresorerie, Document du Forum consultatif de la Comptabilite, DG XV de la Commission europeenne (XV 16008/94FR), 1994, 83 p. VERMEEREN J. (1996), Het kasstroomoverzicht: de opstellers aan het woord, De accountant, nr. 2, oktober 1996, p.l04 et s. W ATSON S. (1997), Cash for questions, Accountancy - International Edition, August 1997, p. 66 et s. 169

12 Annexe 1: extrait de la norme IAS 7 Annexe 1 de la norme IAS 7 Tableau des flux de tresorerie pour une entreprise autre qu'une institution financiere La presente Annexe n' est qu 'une illustration et ne fait pas partie des dispositions normatives. Eile vise Cl illustrer I' application de ces dispositions normatives afin d'en clarifier le sens. Tableau des flux de tresorerie selon la methode directe (paragraphe 18a) Flux de tresorerie provenant des activites operationnelles: Encaissements rec;us des clients Sommes versees aux foumisseurs et au personnel Flux de tresorerie provenant des activites operationnelles Interets payes Imp6ts sur le resultat payes Flux de tresorerie avant element extraordinaire Indemnites perc;ues a la suite d'un tremblement de terre Flux de tresorerie net provenant des activites operationnelles Flux de tresorerie provenant des activites d'investissement: Acquisition de la filiale X nette de la tresorerie acquise Acquisition d' immobilisations corporelles Produit resultant de la vente de materiel Interets encaisses Dividendes rec;us Flux de tresorerie net utilises dans les activites d'investissement Flux de tresorerie provenant des activites de financement: Produits de l' emission d' actions Produits d'emprunts a long terme Remboursement de dettes resultant des contrats de location-financement Dividendes verses (*) Flux de tresorerie net utilises dans les activites de financement Augmentation nette de tresorerie et equivalents de tresorerie Tresorerie et equivalents de tresorerie a l'ouverture de l'exercice (note C) Tresorerie et equivalents de tresorerie a la cloture de l'exercice (note C) (*) Ce flux pourrait egalement figurer dans les flux d'exploitation. 170

13 LA NORME COMPT ABLE INTERNATIONALE RELATIVE AU TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE Tableau des flux de tresorerie selon la methode indirecte (paragraphe 18b) Flux de tresorerie provenant des activites operationnelles: Benefice net avant impot et element extraordinaire Ajustements pour: Amortissements Perte de change Produits de placements Charges financieres Benefice operationnel avant variation du BFR Augmentation des clients et autres debiteurs Diminution des stocks Diminution des foumisseurs Flux de tresorerie provenant des activites operationnelles Interets payes Impots sur le resultat payes Flux de tresorerie avant element extraordinaire Indemnites pen;ues a la suite d'un tremblement de terre Flux de tresorerie net provenant des activites operationnelles Flux de tresorerie provenant des activites d'investissement: Acquisition de la filiale X, sous deduction de la tresorerie acquise Acquisition d' immobilisations Encaissements resultant de la cession de materiel Interets encaisses Dividendes rec;us Flux de tresorerie net utilises dans les activites d'investissement Flux de tresorerie provenant des activites de financement: Produits de l'emission d'actions Encaissements provenant d'emprunts a long terme Remboursement de dettes resultant des contrats de leasing Dividendes verses (*) Flux de tresorerie net utilises dans les activites de financement Augmentation nette de tresorerie et equivalents de tresorerie Tresorerie et equivalents de tresorerie it l'ouverture de l'exercice (note C) Tresorerie et equivalents de tresorerie it la cloture de l'exercice (note C) (*) Ce flux pourrait ega1ement figurer dans les flux d'exploitation. 171

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2013

COMPTES CONSOLIDES 2013 havas.com 1 Bilan consolidé ACTIF (en millions d'euros) 31.12.13 Net 31.12.12 31.12.11 Actifs non courants Ecarts d'acquisition 1 593 1 603 1 559 Immobilisations incorporelles 36 37 41 Immobilisations

Plus en détail

RÈGLEMENTS. du 3 novembre 2008

RÈGLEMENTS. du 3 novembre 2008 29.11.2008 FR Journal officiel de l'union européenne L 320/1 I (Actes pris en application des traités CE/Euratom dont la publication est obligatoire) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (CE) N o 1126/2008 DE LA COMMISSION

Plus en détail

Version Démonstration

Version Démonstration DESIGNATION DE L'ENTREPRISE SOCIETE DE DEMONSTRATION ACTIVITE DEMO QTE. BAYADA, LOCAL N 01 - OUENZA Tableau n 1 Exercice clos le BILAN ACTIF ACTIF Note N Brut N Amort-Prov N Net N - 1 Net ACTIF IMMMOBILISE

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES BILAN CONSOLIDE AU 30 SEPTEMBRE 2008 ACTIF 09/2008 12/2007 09/2007 Net Net Net Immobilisations corporelles 5 948 5 564 5 271 Immobilisations incorporelles 1 166 1 073 1 013 Goodwill 5 164 5 123 5 086 Entités

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

IPSAS 2 TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE

IPSAS 2 TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE IPSAS 2 TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE Remerciements La présente Norme comptable internationale du secteur public s inspire essentiellement de la Norme comptable internationale IAS 7 Tableaux des flux

Plus en détail

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Le bilan arrêté au 31/12/20n se présente synthétiquement de la façon suivante :

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Le bilan arrêté au 31/12/20n se présente synthétiquement de la façon suivante : PRÉSENTATION DU TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS 01 PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS

Plus en détail

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales Présentation des RÉSULTATS ANNUELS 2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales 26 février 2014 32 Hoche - Paris Table des matières GROUPE BOUYGUES...2 Bilan consolidé...2 Compte de résultat consolidé...3

Plus en détail

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 1 - BILAN CONSOLIDÉ 2 - COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDÉ 3 - TABLEAU DE FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉ 4 - TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES 5 IMMOBILISATIONS

Plus en détail

RAPPORT RELATIF AUX TRAVAUX DE COMMISSARIAT AUX COMPTES DE L EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2011

RAPPORT RELATIF AUX TRAVAUX DE COMMISSARIAT AUX COMPTES DE L EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2011 RAPPORT RELATIF AUX TRAVAUX DE COMMISSARIAT AUX COMPTES DE L EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2011 CABINET MAZARS FIVOARANA Mars 2012 8 21. BILAN ACTIF Situation arrêtée au : 31 décembre 2011 ACTIF REF. NOTE

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011-1 - SOMMAIRE ETATS DE SYNTHESE Etat de la situation financière au 1 er janvier

Plus en détail

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement - 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement Objectif(s) : o Capacité d'autofinancement et autofinancement. Pré-requis : o Connaissance de l'ebe et de la Valeur Ajoutée. Modalités : o Principes.

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

NCECF EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1

NCECF EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1 NCECF EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1 Decembre 2014 Présentation des états financiers 1 CONSIDÉRATIONS SUR L'ENSEMBLE Date d'entrée en vigueur : Exercices ouverts à compter du 1 er

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

Chiffre d affaires + 9,1 %; bénéfice (quote-part du Groupe) + 14 %; bénéfice par action + 15,7 %; dividende proposé +17,4%

Chiffre d affaires + 9,1 %; bénéfice (quote-part du Groupe) + 14 %; bénéfice par action + 15,7 %; dividende proposé +17,4% *************************************************** Exercice 2006/2007, clôturé au 31 mars 2007 Groupe COLRUYT: croissance exceptionnelle des résultats ********************************************** Chiffre

Plus en détail

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ 3 ème trimestre 2 ème trimestre 3 ème trimestre Chiffre d'affaires 40 580 44 715 60 363 Droits d'accises (5 683) (5 446) (6 141) Produits des ventes 34 897 39 269 54 222 Achats,

Plus en détail

GROUPE INGENICO Comptes consolidés

GROUPE INGENICO Comptes consolidés GROUPE INGENICO Comptes consolidés 31 décembre 2014 Ingenico - Comptes consolidés 31 décembre 2014 I. COMPTES DE RESULTAT CONSOLIDES Au titre des exercices clos les 31 décembre 2014 et 2013 (en milliers

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 GROUPE COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Bilan consolidé ACTIF 31/12/2012 31/12/2011 Ecarts d'acquisition I 3 833 125 4 477 527 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2010 1

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2010 1 GROUPE Comptes consolidés Au 31 décembre 2010 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire Etats financiers de la période intermédiaire Comptes semestriels non audités au 30 juin 2014 ETATS FINANCIERS DE LA PERIODE INTERMEDIAIRE AU 30 JUIN 2014 TABLE DES MATIERES Page Bilan actif... 2 Bilan

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2013

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2013 BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2013 Le Conseil d Administration du 19 février 2014 a arrêté et autorisé la publication des comptes consolidés de Safran et celle du compte de résultat ajusté

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L ETAT TOURISME & HOTELLERIE ENTREPRISE DE GESTION HOTELIERE CHAINE EL AURASSI SOCIETE PAR ACTIONS AU CAPITAL DE 1.500.000.000

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 5 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR L'INFORMATION 40 FINANCIERE SEMESTRIELLE 2012

SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 5 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR L'INFORMATION 40 FINANCIERE SEMESTRIELLE 2012 RAPPORT FINANCIER DU 1 ER SEMESTRE 2012 SOMMAIRE RAPPORT D'ACTIVITE DU 1 ER SEMESTRE 2012 3 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 5 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR L'INFORMATION 40 FINANCIERE

Plus en détail

ETATS FINANCIERS 2014

ETATS FINANCIERS 2014 ETATS FINANCIERS 2014 IN ASPIRATION WE TRUST. IN TOMORROW. WE TRUST. IN EXPERTISE. WE TRUST. Member of Trust Group www.trustgroup.net TRUST BANK ALGERIA Etats Financiers 2014 Bilan au 31 12 2014 Annexe

Plus en détail

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES Informations relatives au passage aux normes IFRS pour l'établissement des états financiers Introduction

Plus en détail

Bilan 10 Compte de résultat 12 Tableau de financement 14

Bilan 10 Compte de résultat 12 Tableau de financement 14 SOMMAIRE Groupe Bouygues Bilan consolidé 4 Compte de résultat consolidé 6 Tableau de financement consolidé 8 Société mère Bilan 10 Compte de résultat 12 Tableau de financement 14 Bouygues Construction

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice 2005 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE PREAMBULE 1 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2005

Plus en détail

BILAN. (Exprimé en dinars)

BILAN. (Exprimé en dinars) BILAN (Exprimé en dinars) ACTIFS 31/12/2012 ACTIFS NON COURANTS Actifs immobilisés Immobilisations incorporelles 28 872,800 28 872,800 28 872,800 Moins : amortissement -28 872,800-28 872,800-28 872,800

Plus en détail

SOFT COMPUTING TRANSITION AUX IFRS 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES

SOFT COMPUTING TRANSITION AUX IFRS 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES SOFT COMPUTING TRANSITION AUX 1- CONTEXTE DE LA PUBLICATION 2- ORGANISATION DU PROJET DE CONVERSION 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES 4- TABLEAU DE RAPPROCHEMENT DES CAPITAUX PROPRES

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES

PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES 1. INFORMATIONS GÉNÉRALES IMMOBEL (ci-après dénommée la «Société») est une société anonyme de droit belge dont le siège social est établi Rue de la Régence 58 à 1000 Bruxelles.

Plus en détail

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 1 EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 S O M M A I R E COMPTES CONSOLIDES Bilan consolidé...4 Compte de résultat consolidé...6 Tableau de flux de trésorerie consolidé...7 NOTES ANNEXES

Plus en détail

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros)

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) 1. Compte de résultats consolidé par segment au 30.06.2005 2. Bilan consolidé par segment au 30.06.2005 3. Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 30 juin 2010

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 30 juin 2010 1 EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 30 juin 2010 S O M M A I R E COMPTES CONSOLIDES Bilan consolidé...4 Compte de résultat consolidé...6 Tableau de flux de trésorerie consolidé...7 NOTES ANNEXES AUX

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1010006 DCG SESSION 2010 Document autorisé : Aucun document autorisé. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement

Plus en détail

Numericable Group. Informations financières consolidées sélectionnées au 31 mars 2014. (Non auditées)

Numericable Group. Informations financières consolidées sélectionnées au 31 mars 2014. (Non auditées) Informations financières consolidées sélectionnées au Tour Ariane 5, place de la Pyramide 92088 Puteaux La Défense Cedex Informations financières consolidées sélectionnées au COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

Plus en détail

BILAN (ACTIF ) AU: 31 /12/ 2004

BILAN (ACTIF ) AU: 31 /12/ 2004 ACTIF AU: 31 /12/ 2004 au 31/12/2003 Amortissements Brut et provisions Net Net IMMOBLISATIONS EN NON VALEUR (A) 0,00 0,00 0,00 0,00. Frais préliminaires. Charges à répartir sur plusieurs éxercices 0,00

Plus en détail

Compte de Résultat Consolidé

Compte de Résultat Consolidé Compte de Résultat Consolidé (en millions d'euros) 30.06.2004 31.12.2003 30.06.2003 Chiffre d'affaires 4 984,4 8 780,3 4 235,9 Coûts des ventes (2 854,5) (5 063,1) (2 460,3) Recherche et développement

Plus en détail

ETATS FINANCIERS 30 juin 2004 IFRS

ETATS FINANCIERS 30 juin 2004 IFRS ETATS FINANCIERS 30 juin 2004 Définition de la dette nette économique En millions Ouverture 2004 Clôture S1 2004 Dette Nette au bilan 674.5 651.2 IAS 39 : Impact sur la dette nette + 30.1 + 28.7 IAS 32

Plus en détail

COMPTES INTERMÉDIAIRES CONSOLIDÉS RÉSUMÉS AU 30 JUIN 2010

COMPTES INTERMÉDIAIRES CONSOLIDÉS RÉSUMÉS AU 30 JUIN 2010 Société anonyme au capital de 7 0407 543 Euros Siège social : 60, boulevard Thiers 42007 SAINT-ETIENNE 433 925 344 R.C.S. Saint Etienne APE 741 J Exercice social : du 1 er janvier au 31 décembre COMPTES

Plus en détail

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Ces résultats et le référentiel du premier semestre 2004 sont présentés en normes IFRS. Chiffre d affaires en hausse de 5,5 % à 833,7 millions d euros

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Objectif de la norme 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

10 ELEMENTS FINANCIERS

10 ELEMENTS FINANCIERS 10 ELEMENTS FINANCIERS Page Etats financiers consolidés 223 Notes annexes aux comptes consolidés 230 Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes consolidés 343 Comptes sociaux 345 Notes annexes

Plus en détail

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232 GROUPE TRILOGIQ BILAN CONSOLIDE En KEuros ACTIF 30/09/2007 31/03/2007 PASSIF 30/09/2007 31/03/2007 Note Brut Amortis. Net Note Annexe et provisions Annexe ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 8 septembre 2007 3 ième trimestre (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 24 mars 2007 (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie consolidés 4 Bilans

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ANNONCE DES RÉSULTATS 2014 INFORMATION RÉGLEMENTÉE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ANNONCE DES RÉSULTATS 2014 INFORMATION RÉGLEMENTÉE COMMUNIQUÉ DE PRESSE INFORMATION RÉGLEMENTÉE COMMUNIQUÉ DE PRESSE: SIOEN INDUSTRIES - 27/02/2015 AVANT OUVERTURE DE LA BOURSE CONTENU 1. Synthèse de l état consolidé du résultat total 4 2. Commentaire

Plus en détail

Modalités particulières d'évaluation et de comptabilisation. Titre III Règles de comptabilisation et d'évaluation

Modalités particulières d'évaluation et de comptabilisation. Titre III Règles de comptabilisation et d'évaluation Modalités particulières d'évaluation et de comptabilisation Titre III Règles de comptabilisation et d'évaluation Chapitre III - Modalités particulières d'évaluation et de comptabilisation Section 1 - Immobilisations

Plus en détail

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire Etats financiers consolidés Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires au 6 septembre 2014 et au 7 septembre 2013 (3ème trimestre) (non audités)

États financiers consolidés intermédiaires au 6 septembre 2014 et au 7 septembre 2013 (3ème trimestre) (non audités) États financiers consolidés intermédiaires au 6 septembre 2014 et au 7 septembre 2013 (3ème trimestre) (non audités) États financiers consolidés États consolidés du résultat 2 États consolidés du résultat

Plus en détail

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES ETATS FINANCIERS 2010 ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES 2010 EDENRED COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES Compte de résultat pro forma p.2

Plus en détail

GROUPE ALPHA MOS BILAN CONSOLIDE

GROUPE ALPHA MOS BILAN CONSOLIDE GROUPE ALPHA MOS BILAN CONSOLIDE (En milliers d euros) Actif 31/03/2005 30/09/2004 31/03/2004 Actif immobilisé Net Net Net K K K Immobilisations incorporelles (note III-1) 175 165 163 Immobilisations corporelles

Plus en détail

BILAN (Exprimé en dinars) Exercice clos au 31 décembre Notes n n-1

BILAN (Exprimé en dinars) Exercice clos au 31 décembre Notes n n-1 Modèle du Bilan (ntreprise)... BILAN (xprimé en dinars) xercice clos au 31 décembre Notes n n-1 Actifs Actifs non courants Actifs immobilisés Immobilisations incorporelles Moins : amortissements () ()

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

Le Conseil d Administration propose de nouveaux administrateurs

Le Conseil d Administration propose de nouveaux administrateurs Le Conseil d Administration propose de nouveaux administrateurs Comme annoncé précédemment, la société a publié aujourd'hui son Rapport Financier Annuel pour l'exercice 2013. Le Conseil d Administration

Plus en détail

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la préparation et à la présentation des états financiers consolidés d'un groupe

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

SCHEMA D'INFORMATIONS PERIODIQUES A COMMUNIQUER PAR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT CONCERNANT LEUR SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE

SCHEMA D'INFORMATIONS PERIODIQUES A COMMUNIQUER PAR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT CONCERNANT LEUR SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE SCHEMA D'INFORMATIONS PERIODIQUES A COMMUNIQUER PAR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT CONCERNANT LEUR SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE 1 2 SOMMAIRE Livre II CHAPITRE I: INSTRUCTIONS GENERALES Section 1 Application

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE A - Bilan consolidé... 3 B - Compte de résultat consolidé et état du résultat global consolidé... 4 C - Tableau de flux de trésorerie consolidés...

Plus en détail

ANNEXE DES COMPTES CONSOLIDES ARRETES AU 30/06/2010

ANNEXE DES COMPTES CONSOLIDES ARRETES AU 30/06/2010 OBER ANNEXE DES COMPTES CONSOLIDES ARRETES AU 30/06/2010 I FAITS MAJEURS DU SEMESTRE Le Groupe Ober et Stramica ont signé le 10 décembre 2009 un protocole d accord portant sur l acquisition par Ober de

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 AU 31 DÉCEMBRE 2014 Bilan consolidé 86 État du compte de résultat consolidé 88 État du résultat global consolidé 89 Variation de la trésorerie consolidée 90 Variation des capitaux propres consolidés 91

Plus en détail

GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 30 JUIN 2012 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1

GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 30 JUIN 2012 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1 GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 3 JUIN 212 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1 ETAT DE RESULTAT GLOBAL SEMESTRIEL... 2 RESULTAT NET HORS ELEMENTS NON RECURRENTS...

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

Références du document Date du document 09/03/01

Références du document Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 3 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES LIBELLÉS EN DEVISES DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2373] Références du document 4A2373 Date du document

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

RECOMMANDATION. n 2013-04 du 7 novembre 2013. Cette recommandation annule et remplace la recommandation 2009-R.04 du 2 juillet 2009.

RECOMMANDATION. n 2013-04 du 7 novembre 2013. Cette recommandation annule et remplace la recommandation 2009-R.04 du 2 juillet 2009. RECOMMANDATION n 2013-04 du 7 novembre 2013 Relative au format des comptes consolidés des établissements du secteur bancaire établis selon les normes comptables internationales Cette recommandation annule

Plus en détail

SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008

SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008 SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008 2. 1. PRESENTATION DE LA SITUATION CONSOLIDEE 30.09.2008 1.1. BILAN Le bilan consolidé au 30 septembre est le suivant : LIBELLES (EN K ) 30.09.2008 31.03.2008

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux 2012

Etats Comptables et Fiscaux 2012 Etats Comptables et Fiscaux 2012 Assemblée Générale 2013 BILAN 2012 Bilan Actif RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) 31/12/2012 Net (N-1) 31/12/2011 CAPITAL SOUSCRIT NON APPELE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER BILAN AU 31-12-2014. ETAT DE RESULTAT. ETAT DE FLUX DE TRESORERIE. NOTES AUX ETATS FINANCIERS.

RAPPORT FINANCIER BILAN AU 31-12-2014. ETAT DE RESULTAT. ETAT DE FLUX DE TRESORERIE. NOTES AUX ETATS FINANCIERS. Rapport Rapport morale financier et financier Exercice 2015 2014 RAPPORT FINANCIER BILAN AU 31-12-2014. ETAT DE RESULTAT. ETAT DE FLUX DE TRESORERIE. NOTES AUX ETATS FINANCIERS. TABLEAU DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2014

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2014 BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2014 Le Conseil d Administration du 24 février 2015 a arrêté et autorisé la publication des comptes consolidés de Safran et celle du compte de résultat ajusté

Plus en détail

Rapport financier 1 e semestre 2010

Rapport financier 1 e semestre 2010 Rapport financier 1 e semestre 2010 Weborama 5 Sommaire Rapport d examen limité du commissaire p. 3 Comptes intermédiaires consolidés au 30 juin 2009 p. 5 - Bilan consolidé p. 6 - Compte de résultat consolidé

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

1. Introduction à la notion de consolidation 2. Procédure de consolidation 3. Opérations de Retraitements 4. Enjeux de la consolidation 5.

1. Introduction à la notion de consolidation 2. Procédure de consolidation 3. Opérations de Retraitements 4. Enjeux de la consolidation 5. 28/05/14 1 1. Introduction à la notion de consolidation 2. Procédure de consolidation 3. Opérations de Retraitements 4. Enjeux de la consolidation 5. Périmètre de consolidation 6. Méthode de consolidation

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail

SOMMAIRE RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2013

SOMMAIRE RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2013 SOMMAIRE RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2013 Faits marquants du premier semestre 2013 2 Structure et gouvernance 3 Comptes consolidés VISION IT GROUP 4 Attestation du responsable du document 14 Contrôle

Plus en détail