Groupe. Cofidis. Participations. Rapport d activité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Groupe. Cofidis. Participations. Rapport d activité"

Transcription

1 Groupe Cofidis Participations Rapport d activité

2

3 Activité p. 2/3 Le mot de la Présidente 2009, une année de transition p. 4/5 La gouvernance Le conseil de surveillance l Équipe dirigeante p. 6/7 LE groupe cofidis participations 5 enseignes spécialistes cofidis creatis monabanq. crefidis c2c Chiffres p. 18 rapport financier Structure juridique Chiffres clés Bilan consolidé Compte de résultat consolidé Résultat net et gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres Variation des capitaux propres Tableau des flux de trésorerie NOTES ANNEXES p. 29 NOTES ANNEXES Préambule Cadre général Principes et méthodes comptables Notes sur le bilan consolidé Notes sur le hors-bilan consolidé Notes sur le compte de résultat consolidé Information sectorielle Avantages au personnel Exposition aux risques et politique de couverture RAPPORT d activité GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 1

4 Le mot de la Présidente 2009 Une année de transition Une nouvelle donne capitalistique Depuis le 23 mars 2009, la Banque Fédérative du Crédit Mutuel est devenue l actionnaire majoritaire du Groupe COFIDIS Participations, aux côtés de notre actionnaire historique, le Groupe 3 SUISSES INTERNATIONAL. Ce rapprochement stratégique entre le spécialiste de la banque et de l assurance et l expert du e-commerce et de la vente à distance a donné naissance à un Groupe de dimension internationale spécialiste de la commercialisation à distance de services financiers. Par ailleurs, en octobre, le Groupe COFIDIS Participations a pris le contrôle majoritaire de la société monabanq., ce qui lui permet de poursuivre son développement harmonieux et de proposer à ses clients des services financiers complémentaires.

5 Des impacts de la crise économique dans nos métiers La crise économique mondiale a eu de lourdes répercussions sur nos métiers, ainsi l ASF annonçait le 22 janvier dernier, une chute historique de 13,3% de la production de crédit à la consommation sur 2009 en France. Cette baisse de l activité commerciale s est accompagnée d une forte augmentation de notre risque et plus particulièrement dans les pays où la conjoncture économique est la plus difficile comme l Espagne ou les pays d Europe Centrale. De nombreuses adaptations de nos savoir-faire historiques, visant à diminuer significativement ce coût du risque, ont été opérées dans toutes nos filiales : proximité relationnelle renforcée avec nos clients, modernisation de nos recouvrements ou mise en place de nouveaux scoring nous ont permis d enregistrer une amélioration sensible dès la fin de l année. Vers une année sera un cap important dans l histoire du Groupe COFIDIS Participations car nous devrons faire face en France comme à l international à de vrais challenges liés aux évolutions de marché suite à la crise économique et à la nouvelle réglementation. Cette année, plus fortement encore, nous pourrons compter sur nos actifs importants tels que nos marques connues et reconnues, notre relation de proximité visant à accompagner nos clients à chaque étape de leur vie, la confiance de nos actionnaires, notre expertise sur Internet, l énergie et l engagement de nos collaborateurs. annie GAIN, Présidente du Directoire groupe COFIDIS Participations RAPPORT d activité GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 2/3

6 La gouvernance le conseil de surveillance cofidis PARTICIPATIONS et cofidis SA sont organisées sous forme d un Directoire chargé de proposer et de conduire la stratégie et d un Conseil de Surveillance en mission de conseil et de contrôle. Cette nouvelle structure de gouvernance est un signe fort de la détermination des deux actionnaires à se comporter en partenaires pour développer les sociétés du Groupe et pour renforcer les synergies. Michel LUCAS Président François MIGRAINE Vice Président Les membres Alain FRADIN Pascal LAUGEL Stelli PREMAOR Eric PLATIAU Denis TERRIEN

7 L équipe dirigeante (*) Membres du Directoire Annie GAIN * Présidente du Directoire Gilles SAURET Direction COFIDIS France Christian DEBOUVRY * Direction COFIDIS International Alain COLIN Direction des Activités Diversifiées Daniel PRIGENT * Direction du Développement et du Risque Thierry VITTU * Direction des Ressources Humaines et de la Communication Vincent LAURIN Direction Financière et Juridique Jean-Claude FRANCOIS Direction des Systèmes d Informations et Immobilier RAPPORT d activité GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 4/5

8 Le Groupe COFIDIS Participations ENSEIGNES spécialistes de la vente de produits et services financiers Le Groupe COFIDIS Participations est un Groupe européen dont le métier est de concevoir, vendre et gérer des produits et services financiers tels que crédits à la consommation, solutions de paiement, comptes courants et comptes épargne. Les 5 enseignes du Groupe s engagent au quotidien dans l accompagnement de leurs clients tant dans la gestion de leur budget, l accomplissement de leurs projets de vie que de la sécurisation de leur avenir. Proximité relationnelle, innovation et accessibilité sont nos atouts pour construire avec nos clients une relation de partenariat durable Me Encours bruts Me Financements Effectif moyen

9 cofidis spécialiste européen du crédit en ligne Me Encours bruts Me Financements Effectif moyen creatis spécialisée dans le regroupement de créances monabanq banque en ligne nouvelle génération CRefidis au service des artisans et des commerçants c2c société financière au service d une consommation raisonnée et solidaire 928 Me Encours bruts 250 Me Financements 259 Effectif moyen 574 Me Encours bruts 143 Me Financements 390 Effectif moyen 78 Me Encours bruts 53 Me Financements 86 Effectif moyen 74 Me Encours bruts 41 Me Financements 61 Effectif moyen Chiffres au 31/12/2009. RAPPORT d activité GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 6/7

10 cofidis le spécialiste européen du crédit en ligne Le spécialiste du crédit en ligne Créée en 1982, l entreprise innove dès son origine avec un concept inédit : la vente de crédits par téléphone. Cette spécificité a permis à COFIDIS de développer un savoir-faire unique dans l octroi de crédits et la gestion personnalisée de la relation client à distance. C est donc tout naturellement que COFIDIS prend le tournant de l internet dès 1997 et se positionne comme organisme de crédit en ligne. Le développement des partenariats Savoir-faire historique de COFIDIS, le développement des partenariats est l un des piliers de sa stratégie de croissance. En effet, dès 1982, COFIDIS propose, aux clients de l enseigne 3 Suisses, la carte 4 Etoiles, une carte privative qui allie facilités de paiement et avantages fidélisants. La conception de produits et services sur-mesure, adaptés aux attentes, besoins et profils des clients de nos partenaires, a permis à COFIDIS d intensifier le réseau 4 Etoiles avec l intégration de 7 nouvelles enseignes en Le réseau 4 Etoiles compte à ce jour des enseignes présentes dans différents domaines, comme l habillement, l ameublement, le multimédia et l automobile Le sponsoring sportif Le développement de COFIDIS a été soutenu par la décision prise en 1997 de sponsoriser durablement une équipe cycliste professionnelle. Les grands rendez-vous cyclistes européens, comme le Tour de France, la Vuelta d Espagne ou encore le Tour d Algarve au Portugal, ont en effet contribué au développement de sa notoriété auprès du grand public dans l ensemble de ces pays et lui ont permis d accélérer sa croissance. En France, COFIDIS est ainsi passé de 32% de notoriété globale en 1997 à 88% en 2009 (1). En 2010, COFIDIS est la première et unique équipe cycliste professionnelle à créer, Barbara GROSSMAN en son sein, une section handisport. Composée d athlètes de haut niveau en para-cyclisme, l équipe handisport participera à toutes les grandes compétitions internationales. (1) Sources : IPSOS.

11 Une entreprise fortement engagée sur la voie d un développement responsable et durable COFIDIS intègre les 3 dimensions de la responsabilité sociale d entreprise (RSE) au sein de sa stratégie globale. Une dimension économique qui favorise l amélioration constante de sa relation avec ses clients, une dimension sociale qui vise à lutter contre toute forme d exclusion et une dimension environnementale qui concourt à limiter l impact de ses activités sur l environnement. En France, comme à l international, COFIDIS s engage également aux côtés de nombreuses associations et veille à l épanouissement de ses collaborateurs. COFIDIS Parc de la Haute Borne 61, avenue Halley Villeneuve d Ascq Cedex Me Encours bruts Me Financements Effectif moyen RAPPORT d activité GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 8/9

12 cofidis FRANCE La relation client au cœur de l entreprise COFIDIS se démarque par une relation client de proximité, adaptée à chaque demande et à chaque situation. Partant du principe que chaque client est unique, l entreprise veille à apporter un service personnalisé au plus près des attentes et besoins de chacun. UNE formation spécifique, que reçoivent tous les conseillers dans le cadre de leur parcours d intégration, leur permet de répondre à chaque demande, de manière adaptée et sans script. L accueil personnalisé garantit à chaque client ou futur client un échange sur sa situation et ses besoins, ainsi qu un diagnostic sur sa situation financière, et ce sans engagement et en toute confidentialité. L accompagnement pendant toute la durée de son crédit : COFIDIS s engage à informer ses clients avec précision et clarté sur les caractéristiques des produits pour éclairer chaque décision de souscription. COFIDIS veille également à accompagner ses clients devant faire face à un accident de la vie menant parfois à une situation de surendettement. Soucieuse d améliorer constamment la satisfaction de ses clients, COFIDIS a rédigé le premier référentiel de certification de services spécifique à son activité, en collaboration avec SGS-ICS. Cette certification garantit aux clients un haut niveau de qualité dans leur relation avec COFIDIS. Le développement constant de l Internet Cette année encore, COFIDIS s est différencié par une politique d innovation en ligne soutenue, des solutions de paiement aux services client.

13 - La carte virtuelle de paiement permet aux clients de l enseigne de procéder à des transactions sécurisées sur tous les sites de commerce en ligne acceptant le paiement par carte bancaire. - Le lelabcofidis.fr, une plateforme participative non-marchande qui a pour vocation d enrichir le dialogue entre les utilisateurs des nouvelles technologies et de solutions bancaires en ligne. La Responsabilité Sociale et la lutte contre le surendettement Dans le cadre de sa responsabilité sociale, COFIDIS est partenaire, depuis 2004, de l association Bartholomé Masurel, qui vient en aide aux personnes rencontrant des difficultés financières, comme un déséquilibre budgétaire, des difficultés bancaires ou une situation de surendettement. Des salariés de COFIDIS s engagent, individuellement et bénévolement, aux côtés de cette association, afin de l aider à mener à bien ses missions. En 2009, l association Bartholomé MASUREL a reçu 940 personnes et a octroyé 26 microcrédits sociaux via COFIDIS. - COFIDIS a également lancé un simulateur de crédit tactile pour l iphone. - Enfin, l enseigne a adopté l envoi de documents à ses clients par , ou encore le relevé de compte électronique, et poursuit sa réflexion en matière de dématérialisation des documents Me Encours bruts Me Financements COFIDIS Parc de la Haute Borne 61, avenue Halley Villeneuve d Ascq Cedex Effectif moyen RAPPORT d activité GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 10/11

14 cofidis en europe D hier à aujourd hui Dès 1985, COFIDIS se développe hors de France avec l ouverture de COFIDIS Belgique et poursuit sa politique d internationalisation en Europe Latine dans les années 90, puis en Europe Centrale dans les années Aujourd hui, COFIDIS est implanté dans 8 pays européens : La Belgique, l Espagne, l Italie, le Portugal, la République Tchèque, la Hongrie, la Roumanie et la Slovaquie. Des valeurs fortes partagées par tous La crise financière et économique a engendré des conséquences importantes sur l ensemble des implantations de COFIDIS en Europe se traduisant par une activité commerciale en repli et une concentration des efforts sur la maîtrise du risque dans tous les pays. Au total, ces filiales et succursales emploient 1942 collaborateurs, gèrent plus de 2,9 milliards d euros d encours, soit près de 40 % des encours totaux de COFIDIS. Une vision client, en France comme à l international Si COFIDIS a réussi à exporter, avec quelques ajustements, son concept de vente de crédits à la consommation à distance, les valeurs fondatrices qui ont fait la réussite de la marque en France ont également franchi les frontières. Ainsi, la qualité de la relation client, le professionnalisme et l esprit d équipe sont les atouts d une réussite à l échelle européenne. Ce sont l entraide et l esprit d équipe, valeurs développées et partagées par nos équipes, qui ont fait la différence dans la gestion de cette crise. Ainsi, toutes les directions opérationnelles se sont mobilisées sur la gestion de la relation des clients en difficulté en renforçant la disponibilité, l écoute et en démultipliant les solutions qui pouvaient leur être proposées.

15 Cette mobilisation sur le risque a été opérée en veillant à accompagner l ensemble de nos partenaires commerciaux afin de continuer d imaginer avec eux des solutions capables de satisfaire au mieux leurs clients. Ces efforts collectifs, initiés grâce à la réactivité et à la flexibilité des collaborateurs, ont contribué à endiguer la hausse du risque. Certes, de nombreux challenges restent à relever sur les prochaines années mais l implication constante de nos équipes dans tous les domaines (relation client, innovation, expertise du risque, ) nous permettent d envisager l avenir de manière sereine. Des évolutions législatives Comme pour la France, toutes nos implantations basées en Europe mènent actuellement une réflexion sur leur stratégie de croissance à venir, incluant tant les conséquences de la crise économique et financière que celles des prochaines évolutions réglementaires liées à la transposition de la Directive Européenne en matière de crédit à la consommation (DCC) Me Encours bruts 926 Me Financements Effectif moyen RAPPORT d activité GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 12/13

16 creatis Accompagnement, transparence et écoute Creatis, banque spécialiste du regroupement de crédits, offre les services d une banque de proximité et s engage auprès de ses clients en termes de disponibilité, d accessibilité et d accompagnement budgétaire dans la durée. Creatis bénéficie de l expertise d un établissement bancaire responsable et propose un service de qualité, des conseils personnalisés et un suivi sur-mesure, révélant ainsi ses exigences professionnelles. Aujourd hui, les valeurs de creatis sont partagées par les 259 collaborateurs qui accueillent leurs clients sans jugement et en toute confidentialité. Agence Creatis Republique (Lille) Un réseau d agences et de partenaires L enseigne diffuse ses produits et services financiers vers une clientèle de particuliers à travers : - Un réseau de 9 agences implantées dans les régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie. - Un réseau de 200 partenaires prescripteurs répartis sur l ensemble du territoire national. CrEatis 34, rue Nicolas Leblanc Lille Me Encours bruts 250 Me Financements 259 Effectif moyen

17 monabanq. De loin, la banque la plus proche Une banque proche de ses clients Depuis sa création, monabanq. a fait de la proximité client une philosophie d entreprise à part entière. C est ce qui lui permet aujourd hui de proposer le meilleur des banques traditionnelles - professionnalisme, écoute, conseil bancaire personnalisé - et le meilleur des banques en ligne - innovation, réactivité, services à la demande. Des services innovants monabanq. apporte à ses clients plus de simplicité et plus de facilité dans la gestion de leur argent grâce à son agence bancaire en ligne et à ses nombreux services gratuits : Visio conférence, bordereau numérique, signature électronique ou encore conseiller bancaire disponible par téléphone du lundi au samedi de 8h à 22h (20h le samedi). monabanq. a également investi l internet mobile en développant son pack d applications bancaires pour l Iphone. Une gamme complète de produits bancaires monabanq. est une banque nouvelle génération, qui propose à ses clients, une gamme complète de produits bancaires : le compte courant avec carte bancaire pour le quotidien, les livrets et l assurance-vie pour épargner en toute liberté ou dans la durée, le compte-titres ou PEA pour investir en Bourse et, les crédits ou prêts pour financer projets travaux, auto, moto ou tout autre besoin de trésorerie. Monabanq. 1, rue du Molinel Wasquehal Cedex Me Encours bruts 143 Me Financements 390 Effectif moyen RAPPORT d activité GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 14/15

18 crefidis Simplement efficace Créée en novembre 2003 et détenue depuis septembre 2009 à 100% par le Groupe COFIDIS Participations, Créfidis s appuie sur un savoir-faire et une expertise métier confirmés pour proposer des solutions de financement aux particuliers par le biais d un réseau de plus de partenaires de la distribution. L expert financier des points de vente Créfidis dispose d une solution complète : un paiement, baptisé Fraxio, qui permet aux commerçants de proposer à leurs clients de régler leurs achats en plusieurs fois, un extranet simple et sécurisé ou encore la construction et le déploiement des plans de formation pour les vendeurs. Un spécialiste reconnu Aujourd hui, les partenaires de Créfidis, indépendants, succursalistes ou franchisés, font confiance au pragmatisme et à la réactivité des solutions mises en œuvre par Créfidis. CREFIDIS BP 375 Parc de la Haute Borne 61, avenue Halley Villeneuve d Ascq Cedex Créfidis accompagne également ses partenaires dans toutes les phases de la relation client, depuis son acquisition jusqu à sa fidélisation dans l objectif de leur offrir un service de qualité et générateur de valeur. 78 Me Encours bruts 53 Me Financements 86 Effectif moyen

19 c2c Le choix d une consommation raisonnée C2C, dont l unique actionnaire est depuis le 30 juin 2009, le Groupe COFIDIS Participations, s est diversifié et a repositionné sa marque depuis la disparition de CAMIF Particuliers. En donnant la parole à ses clients pour imaginer les services et produits de demain ou en soutenant des projets solidaires, C2C œuvre chaque jour pour une consommation raisonnée et fait vivre ses 3 valeurs fortes que sont la solidarité, la communauté et la transparence. Construire, avec ses clients, une société financière différente Agir pour une société plus solidaire Le programme de solidarité de C2C s est poursuivi cette année avec l opération «Un cahier un crayon» à destination des enfants du Burkina Faso. C2C Trévins de Chauray Niort Cedex En proposant à tous ses clients de suggérer et d échanger sur les thèmes de la consommation et du financement raisonnés, C2C continue de développer sa communauté de clients, une dynamique engagée depuis Me Encours bruts 41 Me Financements 61 Effectif moyen RAPPORT d activité GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 16/17

20 Chiffres p. 20 structure de cofidis participations au 31/12/2009 p. 21 chiffres clés Encours bruts Financements Fonds propres Ratio de solvabilité p. 22 bilan consolidé Bilan Actif Bilan Passif p. 24 compte de résultat consolidé p. 25 résultat net et gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres p. 26 variation des capitaux propres p. 28 Tableau des flux de trésorerie

21 RAPPORT financier GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 18/19

22 Structure de COFIDIS Participations au 31/12/ Suisses International Banque Fédérative du Crédit Mutuel 100% Martinter Carmen Holding 33% 67% 51% 5% 44% COFIDIS Participations 66% 100% 100% COFIDIS SA 100% 100% 100% 100% 100% 100% 100%* 100%* COFIDIS Slovaquie COFIDIS République Tchèque COFIDIS Belgique COFIDIS Espagne COFIDIS Italie COFIDIS Roumanie COFIDIS Portugal COFIDIS Hongrie 100% 100% *succursales

23 Chiffres Clés Encours bruts (en millions d euros) Financements (en millions d euros) ,96 12,40 11,74 9,10 8, Fonds propres dont dettes subordonnées (en millions d euros) Ratio de solvabilité (en %) RAPPORT financier GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 20/21

24 Bilan consolidé BILAN ACTIF (en milliers d euros) Note 31/12/ /12/2008 Caisse, banques centrales IV Actifs financiers à la juste valeur par résultat IV Instruments dérivés de couverture IV Actifs financiers disponibles à la vente IV Prêts et créances sur les établissements de crédit IV Prêts et créances sur la clientèle IV Ecart de réévaluation des portefeuilles couverts en taux IV Actifs financiers détenus jusqu'à l'échéance - - Actifs d'impôts courants IV Actifs d'impôts différés IV Comptes de régularisation et actifs divers IV Actifs non courants destinés à être cédés - - Participations dans les entreprises mises en équivalence Immeubles de placement - - Immobilisations corporelles IV Immobilisations incorporelles IV Écarts d'acquisition IV TOTAL ACTIF

25 BILAN PASSIF (en milliers d euros) Note 31/12/ /12/2008 Banques centrales - - Passifs financiers à la juste valeur par résultat IV Instruments dérivés de couverture IV Dettes envers les établissements de crédit IV Dettes envers la clientèle IV Dettes représentées par un titre IV Écart de réévaluation des portefeuilles couverts en taux IV Passifs d'impôts courants IV Passifs d'impôts différés IV Comptes de régularisation et passifs divers IV Dettes liées aux actifs non courants destinés à être cédés Provisions techniques des contrats d'assurance - - Provisions IV Dettes subordonnées IV TOTAL DETTES Capitaux propres part du Groupe IV Capital et réserves liées Réserves consolidées Gains / pertes latents comptabilisés directement en capitaux propres (29 545) (43 798). Résultat de l'exercice Intérêts minoritaires TOTAL CAPITAUX PROPRES TOTAL PASSIF RAPPORT financier GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 22/23

26 Compte de résultat consolidé (en milliers d euros) Note 31/12/ /12/2008 Intérêts et produits assimilés Intérêts et charges assimilées ( ) ( ) Commissions (produits) Commissions (charges) (5 029) (4 814) Gains (pertes) nets sur instruments financiers à la juste valeur par résultat (1 034) Gains (pertes) nets sur actifs financiers disponibles à la vente - - Produits des autres activités Charges des autres activités (13 240) (13 022) PRODUIT NET BANCAIRE VI Charges générales d'exploitation VI.2 ( ) ( ) Dotations aux amortissements et aux provisions sur immobilisations incorporelles & corporelles VI.3 (11 214) (9 567) RéSULTAT BRUT D'EXPLOITATION Coût du risque VI.4 ( ) ( ) RéSULTAT D'EXPLOITATION Quote-part dans le résultat net des entreprises mises en équivalence - - Gains ou pertes nets sur autres actifs VI.5 (1 350) (254) Variations de valeur des écarts d'acquisition (4 930) - RéSULTAT AVANT IMPÔT Impôt sur les bénéfices VI.6 (65 031) (91 089) Résultat net d'impôt des activités arrêtées ou en cours de cession - - RéSULTAT NET Intérêts minoritaires (937) RéSULTAT NET - PART DU GROUPE Résultat par action (en euros) 0,36 1,03

27 Résultat net et gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres (en milliers d euros) 31/12/ /12/2008 Résultat net part du groupe Écarts de conversion Réévaluation des instruments dérivés de couverture (42 777) Réévaluation des actifs financiers disponibles à la vente - - Total des gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres part du groupe (42 365) Résultat net et gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres part du Groupe Résultat net et gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres part des minoritaires (953) Résultat net et gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres Les données sont présentées pour leur montant net d impôt (si applicable). RAPPORT financier GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 24/25

28 Variation des capitaux propres (en milliers d euros) Capital et Réserves liées Réserves consolidées Capitaux Propres au 1 er janvier Augmentation de capital - - Composante capitaux propres des instruments hybrides - - Affectation du résultat Rémunération des titres subordonnés à durée indéterminée - (3 618) Distribution 2008 au titre du résultat (54 952) Acompte sur dividendes Sous-total des mouvements liés aux relations avec les actionnaires Variation des gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres - - Résultat Sous-total - - Effet des acquisitions et des cessions sur les intérêts minoritaires Autres variations - (564) Capitaux propres au 31 décembre Incidence des corrections d'erreurs - (11 563) Capitaux Propres au 1 er janvier Augmentation de capital 29 - Composante capitaux propres des instruments hybrides - - Affectation du résultat Rémunération des titres subordonnés à durée indéterminée - (1 891) Distribution 2009 au titre de 2008 (25 513) Sous-total des mouvements liés aux relations avec les actionnaires Variation des gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres - - Résultat Sous-total - - Effet des acquisitions et des cessions sur les intérêts minoritaires - - Autres variations - (637) Capitaux propres au 31 décembre

29 Total des gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres Résultat net part du Groupe Capitaux propres part du Groupe Capitaux propres part des minoritaires Total capitaux propres ( ) (3 618) (639) (4 257) - - (54 952) (2 021) (56 973) - - (99 895) (9 812) ( ) - ( ) ( ) (12 472) ( ) (42 777) - (42 777) (4 451) (47 228) (42 777) (3 253) - - ( ) ( ) (152) (55) (207) (43 798) (11 563) (11 563) (43 798) ( ) (1 891) - (1 891) - - (25 513) - (25 513) - ( ) (27 375) - (27 375) (16) (937) (953) (637) (637) (29 545) RAPPORT financier GROUPE COFIDIS PARTICIPATIONS - 26/27

30 Tableau des flux de trésorerie (en milliers d euros) 31/12/ /12/2008 Résultat net avant impôts Dotations nettes aux amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles Dépréciations des écarts d'acquisition et des autres immobilisations Dotations nettes aux provisions Quote-part des résultats liés aux sociétés mises en équivalence - - +/- Perte nette/gain net des activités d'investissement Produits et charges des activités de financement (14) 13 Autres mouvements Total des éléments non monétaires inclus dans le résultat net avant impôts Flux liés aux opérations avec les établissements de crédit ( ) Flux liés aux opérations avec la clientèle ( ) ( ) Flux liés aux autres opérations affectant des actifs ou passifs financiers ( ) Flux liés aux autres opérations affectant des actifs ou passifs non financiers ( ) Impôts décaissés (72 615) ( ) FLUX DE TRéSORERIE GéNéRé PAR L'ACTIVITé OPéRATIONNELLE (A) Flux liés aux actifs financiers et aux participations (63 218) ( ) Flux liés aux immeubles de placement 0 - Flux liés aux immobilisations incorporelles et corporelles (17 159) (15 067) FLUX DE TRéSORERIE LIé AUX OPéRATIONS D'INVESTISSEMENT (B) (80 377) ( ) Flux de trésorerie provenant ou à destination des actionnaires (23 412) ( ) Autres flux nets de trésorerie provenant des activités de financement ( ) ( ) FLUX DE TRéSORERIE LIé AUX OPéRATIONS DE FINANCEMENT (C) ( ) ( ) EFFETS DE LA VARIATION DES TAUX DE CHANGE ET DES VARIATIONS DE PéRIMèTRE SUR LA TRéSORERIE ET équivalents DE TRéSORERIE (D) (1 425) FLUX NETS DE TRéSORERIE ET DES équivalents DE TRéSORERIE (A+B+C+D) (63 692) Total flux net de trésorerie généré par l'activité opérationnelle (A) Total flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement (B) (80 377) ( ) Total flux net de trésorerie lié aux opérations de financement (C) ( ) ( ) Effets de la variation des taux de change sur la trésorerie et équivalents de trésorerie (D) (1 425) Trésorerie et équivalents de trésorerie au 1 er janvier Caisse, banques centrales, CCP (Actif et Passif) Comptes et prêts/emprunts à vue auprès des établissements de crédit (24 319) Trésorerie et équivalents de trésorerie au 31 décembre Caisse, banques centrales, CCP (Actif et Passif) Comptes et prêts/emprunts à vue auprès des établissements de crédit

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice 2005 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE PREAMBULE 1 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2005

Plus en détail

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales Présentation des RÉSULTATS ANNUELS 2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales 26 février 2014 32 Hoche - Paris Table des matières GROUPE BOUYGUES...2 Bilan consolidé...2 Compte de résultat consolidé...3

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011-1 - SOMMAIRE ETATS DE SYNTHESE Etat de la situation financière au 1 er janvier

Plus en détail

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau de flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 * ex Legrand Holding

Plus en détail

10 ELEMENTS FINANCIERS

10 ELEMENTS FINANCIERS 10 ELEMENTS FINANCIERS Page Etats financiers consolidés 223 Notes annexes aux comptes consolidés 230 Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes consolidés 343 Comptes sociaux 345 Notes annexes

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS UNIBRA Société anonyme Siège social : avenue des Arts, 40 à 1040 Bruxelles n d entreprise : 0402833179 RÈGLES D ÉVALUATION IFRS Les principes comptables et les règles d évaluation appliqués aux comptes

Plus en détail

RECOMMANDATION. n 2013-04 du 7 novembre 2013. Cette recommandation annule et remplace la recommandation 2009-R.04 du 2 juillet 2009.

RECOMMANDATION. n 2013-04 du 7 novembre 2013. Cette recommandation annule et remplace la recommandation 2009-R.04 du 2 juillet 2009. RECOMMANDATION n 2013-04 du 7 novembre 2013 Relative au format des comptes consolidés des établissements du secteur bancaire établis selon les normes comptables internationales Cette recommandation annule

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES au 31 décembre 2009 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2009 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS COMPTABILISEES

Plus en détail

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101 États Financiers consolidés.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100.2 Bilan au 31 décembre 2008 101.3 Tableaux de passage des capitaux propres du 1 er janvier 2007 au 31 décembre 2008 102. Tableau

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE FRANCHE-COMTE 11 Avenue Elisée Cusenier 25 084 BESANCON CEDEX 9 COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2015

CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE FRANCHE-COMTE 11 Avenue Elisée Cusenier 25 084 BESANCON CEDEX 9 COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2015 CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE FRANCHE-COMTE 11 Avenue Elisée Cusenier 25 084 BESANCON CEDEX 9 COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2015 (Ayant fait l objet d un examen limité) Examinés par

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES BILAN CONSOLIDE AU 30 SEPTEMBRE 2008 ACTIF 09/2008 12/2007 09/2007 Net Net Net Immobilisations corporelles 5 948 5 564 5 271 Immobilisations incorporelles 1 166 1 073 1 013 Goodwill 5 164 5 123 5 086 Entités

Plus en détail

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 AU 31 DÉCEMBRE 2014 Bilan consolidé 86 État du compte de résultat consolidé 88 État du résultat global consolidé 89 Variation de la trésorerie consolidée 90 Variation des capitaux propres consolidés 91

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Premier semestre 2011 - 2 - Etats financiers consolidés au 30 juin 2011 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DU PREMIER SEMESTRE 2011 ETAT DU RESULTAT NET

Plus en détail

PASSAGE AUX NORMES IFRS

PASSAGE AUX NORMES IFRS PASSAGE AUX NORMES IFRS L Union Européenne a choisi d adopter le référentiel comptable IFRS (International Financial Reporting Standards) émis par l IASB (International Accounting Standards Board) : en

Plus en détail

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Comptabilité approfondie Chapitre 7 1 Pourquoi consolider? La société A a acheté la société B. La somme payée s élève à 9 500 par achat des titres du capital

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire Etats financiers consolidés Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

ETATS FINANCIERS 2014

ETATS FINANCIERS 2014 ETATS FINANCIERS 2014 IN ASPIRATION WE TRUST. IN TOMORROW. WE TRUST. IN EXPERTISE. WE TRUST. Member of Trust Group www.trustgroup.net TRUST BANK ALGERIA Etats Financiers 2014 Bilan au 31 12 2014 Annexe

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS. du Crédit Agricole des Savoie

COMPTES CONSOLIDÉS. du Crédit Agricole des Savoie crédit photos : Gilles PIEL COMPTES CONSOLIDÉS du Crédit Agricole des Savoie AU 31/12/2013 Arrêtés par le Conseil d Administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 24 janvier 2014 et soumis à l

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CREDIT SUISSE AG (Succursale) Dotation : 60 244 902 Adresse de la succursale en France : 25, avenue Kléber, 75784 Paris

Plus en détail

SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 5 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR L'INFORMATION 40 FINANCIERE SEMESTRIELLE 2012

SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 5 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR L'INFORMATION 40 FINANCIERE SEMESTRIELLE 2012 RAPPORT FINANCIER DU 1 ER SEMESTRE 2012 SOMMAIRE RAPPORT D'ACTIVITE DU 1 ER SEMESTRE 2012 3 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 5 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR L'INFORMATION 40 FINANCIERE

Plus en détail

ADOPTION DES NORMES IAS/IFRS : PRESENTATION DES EFFETS DE LA CONVERSION

ADOPTION DES NORMES IAS/IFRS : PRESENTATION DES EFFETS DE LA CONVERSION ADOPTION DES NORMES IAS/IFRS : PRESENTATION DES EFFETS DE LA CONVERSION 1 Conditions de constitution des éléments chiffrés Les chiffres présentés sont établis conformément au corps de normes IFRS adopté

Plus en détail

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232 GROUPE TRILOGIQ BILAN CONSOLIDE En KEuros ACTIF 30/09/2007 31/03/2007 PASSIF 30/09/2007 31/03/2007 Note Brut Amortis. Net Note Annexe et provisions Annexe ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

31.12.2013 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2013 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2013 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire Etats financiers consolidés Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES

PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES 1. INFORMATIONS GÉNÉRALES IMMOBEL (ci-après dénommée la «Société») est une société anonyme de droit belge dont le siège social est établi Rue de la Régence 58 à 1000 Bruxelles.

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats Informations financières historiques Compte de résultat consolidé Milliers d'euros Notes 31 mars 2014 31 mars

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 décembre 2013 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 4 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2013 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS COMPTABILISEES

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013

COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013 4 COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013 1 Compte de résultat consolidé 2 2 État de résultat global consolidé 3 3 Bilan consolidé 4 4 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 5 Tableau de variation des capitaux

Plus en détail

GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 30 JUIN 2012 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1

GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 30 JUIN 2012 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1 GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 3 JUIN 212 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1 ETAT DE RESULTAT GLOBAL SEMESTRIEL... 2 RESULTAT NET HORS ELEMENTS NON RECURRENTS...

Plus en détail

SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 4

SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 4 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 4 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2012 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS COMPTABILISEES DIRECTEMENT EN CAPITAUX PROPRES 5 BILAN AU 31

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 COMPTES INDIVIDUELS Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 SOMMAIRE Note 1 - Principes comptables... 6 a) Immobilisations corporelles... 6 b) Titres de participation... 6 c) Opérations en

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

6.7. Dettes envers les établissements de crédit et la clientèle Dettes envers les établissements de crédit

6.7. Dettes envers les établissements de crédit et la clientèle Dettes envers les établissements de crédit 6.7. Dettes envers les établissements de crédit et la clientèle Dettes envers les établissements de crédit RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2008 89 Dettes envers la clientèle 6.8. Actifs financiers détenus jusqu

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 OBJECTIF DE LA NORME 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire ETATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008

SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008 SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008 2. 1. PRESENTATION DE LA SITUATION CONSOLIDEE 30.09.2008 1.1. BILAN Le bilan consolidé au 30 septembre est le suivant : LIBELLES (EN K ) 30.09.2008 31.03.2008

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 GROUPE COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Bilan consolidé ACTIF 31/12/2012 31/12/2011 Ecarts d'acquisition I 3 833 125 4 477 527 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Au 31 décembre 2011 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2011 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS COMPTABILISEES

Plus en détail

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1 Principaux éléments des comptes 2004 IFRS 1 Avertissement Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document contient des «déclarations prospectives» (forward-looking

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

Comptes 2007 Rapport de Gestion du Conseil D administration Informations complémentaires pour le document de référence

Comptes 2007 Rapport de Gestion du Conseil D administration Informations complémentaires pour le document de référence Comptes 2007 Rapport de Gestion du Conseil D administration Informations complémentaires pour le document de référence Le Document de Référence de L Oréal est constitué de deux tomes : > une plaquette

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France Téléphone : +33 (0)4 37 64 78 00 Télécopie : +33 (0)4 37 64 78 78 Site internet : www.kpmg.fr

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice 2007 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2007 4 BILAN AU 31 DECEMBRE 2007 5 TABLEAU DE PASSAGE DES CAPITAUX PROPRES DU 1 ER JANVIER

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Premier semestre 2007 - 2 - SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DU PREMIER SEMESTRE 2007 4 BILAN AU 30 JUIN 2007 5 TABLEAU DE PASSAGE DES CAPITAUX PROPRES

Plus en détail

1. Introduction à la notion de consolidation 2. Procédure de consolidation 3. Opérations de Retraitements 4. Enjeux de la consolidation 5.

1. Introduction à la notion de consolidation 2. Procédure de consolidation 3. Opérations de Retraitements 4. Enjeux de la consolidation 5. 28/05/14 1 1. Introduction à la notion de consolidation 2. Procédure de consolidation 3. Opérations de Retraitements 4. Enjeux de la consolidation 5. Périmètre de consolidation 6. Méthode de consolidation

Plus en détail

Équivalents terminologiques : IASB et ICCA

Équivalents terminologiques : IASB et ICCA Équivalents terminologiques : IASB et ICCA Préparé par : Jocelyne Gosselin Sylvain Durocher Diane Bigras Danièle Pérusse Déni de responsabilité Tous les équivalents terminologiques contenus dans le présent

Plus en détail

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2014 Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière Résultats au 31 décembre 2013 Produit net bancaire 4

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 Sommaire 01 Bilan consolidé 5 02 Compte de résultat consolidé 6 03 Tableau de variation des capitaux propres consolidés 7 04 Tableau

Plus en détail

Assemblée Générale. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Nobody s Unpredictable

Assemblée Générale. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Nobody s Unpredictable Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Que va-t-elle dire? Que va-t-il entendre? Quelles sont ses intentions? Assemblée Générale Nobody s Unpredictable Sommaire Le marché et Ipsos La

Plus en détail

Relatif aux documents de synthèse consolidés des entreprises relevant du Comité de la réglementation bancaire et financière

Relatif aux documents de synthèse consolidés des entreprises relevant du Comité de la réglementation bancaire et financière Règlement n 2000-04 du 4 juillet 2000 Relatif aux documents de synthèse consolidés des entreprises relevant du Comité de la réglementation bancaire et financière Le Comité de la réglementation comptable,

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2012

RAPPORT FINANCIER 2012 RAPPORT FINANCIER 2012 BILAN CONSOLIDÉ IFRS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Actif (en milliers d euros) Notes Montant brut Exercice 2012 Amort. Prov. Montant net Exercice 2011 Montant net Actifs non courants Immobilisations

Plus en détail

Transgene : comptes semestriels 2012

Transgene : comptes semestriels 2012 Transgene : comptes semestriels 2012 Consommation de trésorerie en ligne avec les attentes et trésorerie globale de 121,4 millions d euros à fin juin 2012 Important news-flow à venir Strasbourg, France,

Plus en détail

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES ETATS FINANCIERS 2010 ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES 2010 EDENRED COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES Compte de résultat pro forma p.2

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

CNP Assurances Comptes consolidés du groupe CNP Assurances 30/06/2014 COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE CNP ASSURANCES AU 30 JUIN 2014

CNP Assurances Comptes consolidés du groupe CNP Assurances 30/06/2014 COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE CNP ASSURANCES AU 30 JUIN 2014 COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE CNP ASSURANCES AU 30 JUIN 2014 1 2 SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES... 4 Bilan consolidé.... 4 Compte de résultat... 6 Tableau de variation des capitaux propres... 9 Tableau des

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (ARTICLES L 225-115, 1 et R 225-83, 6 DU CODE DE COMMERCE)

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (ARTICLES L 225-115, 1 et R 225-83, 6 DU CODE DE COMMERCE) ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (ARTICLES L 225-115, 1 et R 225-83, 6 DU CODE DE COMMERCE) Les comptes consolidés du groupe SCOR pour l exercice clos le 31 décembre 2012 sont présentés ciaprès. 1.1 BILAN CONSOLIDÉ

Plus en détail

Comptes Consolidés 2014

Comptes Consolidés 2014 Comptes Consolidés 2014 Page 1 4.2 Comptes consolidés 4.2.1 Compte de résultat consolidé... 3 4.2.2 Résultat global consolidé... 4 4.2.3 Situation financière consolidée... 5 4.2.4 Variation des capitaux

Plus en détail

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere AVIS DES SOCIETES Etats Financiers CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere La CITIBANK N.A TUNIS publie ci-dessous, ses états financiers arrêtés au 31 décembre

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2014

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2014 BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2014 Le Conseil d Administration du 24 février 2015 a arrêté et autorisé la publication des comptes consolidés de Safran et celle du compte de résultat ajusté

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES Comptes annuels au 31/12/2014 Sommaire Documents liminaires Attestation Documents de synthèse Bilan Compte de résultat Annexe DESIGNATION Principes, règles et méthodes

Plus en détail

Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle

Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle I -Notion de consolidation et de groupe A - Définition B - Motivation de la consolidation C - Comment la notion de contrôle doit-elle se comprendre? Exemple simplifié

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire Etats financiers de la période intermédiaire Comptes semestriels non audités au 30 juin 2014 ETATS FINANCIERS DE LA PERIODE INTERMEDIAIRE AU 30 JUIN 2014 TABLE DES MATIERES Page Bilan actif... 2 Bilan

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS. 31 décembre 2013

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS. 31 décembre 2013 31 décembre 2013 SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDÉS COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ 3 ÉTAT DU RÉSULTAT GLOBAL CONSOLIDÉ 4 BILAN CONSOLIDÉ 5 VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDÉS 7 TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

Plus en détail

Etats financiers consolidés du Groupe BPCE. au 31 décembre 2013. Version non auditée

Etats financiers consolidés du Groupe BPCE. au 31 décembre 2013. Version non auditée Etats financiers consolidés du Groupe BPCE au 31 décembre 2013 Version non auditée GROUPE BPCE - version non auditée - 1 - 5 RAPPORT FINANCIER 5.1 Comptes consolidés IFRS du Groupe BPCE au 31 décembre

Plus en détail

GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA

GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA RAPPORT SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2005 A nos actionnaires et partenaires financiers (chiffres clés en milliers de CHF) INTRODUCTION Malgré les difficultés conjoncturelles principalement

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE CHARENTE PERIGORD

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE CHARENTE PERIGORD CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE CHARENTE PERIGORD COMPTES CONSOLIDES AU 31/12/2008 Arrêté par le Conseil d administration de la CAISSE REGIONALE du CREDIT AGRICOLE CHARENTE PERIGORD En date du 29 janvier

Plus en détail

Présentation de la consolidation

Présentation de la consolidation Chapitre I Présentation de la consolidation Établir les comptes consolidés d un groupe consiste à présenter son patrimoine, sa situation financière et les résultats de l ensemble des entités qui le constituent

Plus en détail

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 La Banque de France Sommaire 1- Les activités de la Banque de France p. 3 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 3- Les activités de la Banque et son organisation territoriale p. 5 4-

Plus en détail

ADOPTION DU REFERENTIEL COMPTABLE INTERNATIONAL IFRS ( International Financial Reporting Standards) PRINCIPALES DIVERGENCES ET CHIFFRAGE DES IMPACTS

ADOPTION DU REFERENTIEL COMPTABLE INTERNATIONAL IFRS ( International Financial Reporting Standards) PRINCIPALES DIVERGENCES ET CHIFFRAGE DES IMPACTS ADOPTION DU REFERENTIEL COMPTABLE INTERNATIONAL IFRS ( International Financial Reporting Standards) PRINCIPALES DIVERGENCES ET CHIFFRAGE DES IMPACTS Les comptes consolidés du groupe SILIC sont établis,

Plus en détail

Valeur globale des actifs gérés par l OPCI

Valeur globale des actifs gérés par l OPCI Valeur globale des actifs gérés par l OPCI I. Préambule La présente méthode de calcul de la valeur globale des actifs gérés et de la valeur globale des actifs immobiliers gérés de l OPCI permet d exprimer

Plus en détail

Des résultats annuels conformes aux objectifs Une force de frappe renforcée avec une trésorerie nette de 9,5 M

Des résultats annuels conformes aux objectifs Une force de frappe renforcée avec une trésorerie nette de 9,5 M Communiqué de presse Paris, le 31 mai 2011, 18h00 Résultats annuels 2010/11 : 11,7% de marge opérationnelle courante «Solucom 2015», une nouvelle ambition pour Solucom Lors de sa réunion du 30 mai 2011,

Plus en détail

4. Immobilisations incorporelles

4. Immobilisations incorporelles NORMES ET PRINCIPES COMPTABLES APPLIQUES PAR LE GROUPE En application des dispositions de la circulaire 56/G/2007 de Bank Al-Maghrib, les établissements de crédit doivent établir et publier leurs états

Plus en détail

RAPPORT RELATIF AUX TRAVAUX DE COMMISSARIAT AUX COMPTES DE L EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2011

RAPPORT RELATIF AUX TRAVAUX DE COMMISSARIAT AUX COMPTES DE L EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2011 RAPPORT RELATIF AUX TRAVAUX DE COMMISSARIAT AUX COMPTES DE L EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2011 CABINET MAZARS FIVOARANA Mars 2012 8 21. BILAN ACTIF Situation arrêtée au : 31 décembre 2011 ACTIF REF. NOTE

Plus en détail

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête:

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête: INSTRUCTION N 01/2005 DE LA BANQUE NATIONALE DU RWANDA RELATIVE A LA DIVULGATION PUBLIQUE DE L INFORMATION FINANCIERE APPLICABLE AUX BANQUES ET AUTRES ETABLISSEMENTS FINANCIERS. ===============================

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

Synthèse des principales caractéristiques de l opération Programme de rachat d actions

Synthèse des principales caractéristiques de l opération Programme de rachat d actions 1 CONSTRUCTIONS INDUSTRIELLES DE LA MEDITERRANEE (CNIM) Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 6 056 220 Euros Siège social : PARIS (75008) 35, rue de Bassano RCS PARIS 662

Plus en détail

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards)

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) CONTEXTE En application du règlement européen n 1606/2002 adopté le 19 juillet 2002, les sociétés faisant appel public à l épargne

Plus en détail