Neopost. Rapport annuel. de développement durable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Neopost. Rapport annuel. de développement durable"

Transcription

1 Neopost Rapport annuel & de développement durable 2004

2 SOMMAIRE Fluidifier la gestion du courrier pages I à XII Activité 2004 pages 1 à 44

3 Neopost Fluidifier la gestion du courrier Les flux de courrier en un coup d œil pages II et III Le numéro 2 mondial du traitement du courrier pages IV et V Un groupe d envergure internationale pages VI et VII Des produits et services plus compétitifs pages VIII et IX Des principes et des valeurs partagés pages X et XI

4 Les flux de courrier en un coup d œil Arrivée du courrier S a l l e d e c o u r r i e r Trier Ouvrir / Extraire Distribuer Enregistrer Produire Imprimer S e r v i c e s i n t e r n e s d e l e n t r e p r i s e Mettre sous pli II

5 S a l l e d e c o u r r i e r Affranchir Adresser Départ du courrier Expédier Gérer Suivre Mettre sous pli III

6 Le numéro 2 mondial du traitement du courrier Le courrier, un enjeu de taille Le traitement du courrier d un côté, réception, tri et distribution du courrier entrant ; de l autre, préparation, affranchissement et expédition du courrier sortant est une fonction vitale pour la bonne marche d une entreprise. Pourtant, dans beaucoup de sociétés, cette fonction est encore loin d être autant modernisée, rationalisée, optimisée que la plupart des autres services internes. Le courrier, une affaire de spécialistes Le traitement du courrier, c est, depuis 75 ans, le métier de Neopost. Un métier qui consiste à conseiller, équiper les salles de courrier, financer et entretenir le matériel, proposer des solutions toujours plus innovantes pour automatiser et faciliter la gestion des flux de courrier. Un marché estimé à 5 milliards de dollars de chiffre d affaires annuel. Une industrie dont Neopost est, avec 26 % de part de marché 1, le numéro 2 mondial. 1- En pourcentage de la base installée de machines à affranchir. Sources : statistiques postales et Neopost. IV

7 Et si le traitement du courrier devenait plus léger? V

8 Un groupe d envergure internationale personnes 3 centres de Recherche et Développement Bagneux (France) Machines à affranchir Drachten (Pays-Bas) Machines de mise sous pli Shelton (États-Unis) Infrastructures et réseaux 4 sites de production Le Lude (France) Machines à affranchir milieu et haut de gamme Drachten (Pays-Bas) Machines de mise sous pli milieu et haut de gamme Shenzhen et Guanzhou (Chine) Sous-traitance des machines à affranchir et de mise sous pli d entrée de gamme VI

9 Des filiales dans 13 pays ALLEMAGNE AUTRICHE BELGIQUE CANADA ESPAGNE ÉTATS-UNIS FRANCE IRLANDE ITALIE JAPON NORVÈGE PAYS-BAS ROYAUME-UNI Des produits vendus dans plus de 90 pays 70 % du chiffre d affaires réalisé à l international Et si la bonne couverture mondiale c était avant tout d être un partenaire local? VII

10 Des produits et services plus compétitifs Des produits à la pointe de l innovation Neopost a considérablement renouvelé ses gammes de machines à affranchir et de systèmes de mise sous pli. En 2004, 8 nouvelles machines ont été lancées un record dans l industrie. Elles intègrent les dernières avancées technologiques du Groupe et offrent aux utilisateurs de nouvelles fonctionnalités particulièrement performantes. Des solutions complètes Afin d optimiser les flux de courrier dans l entreprise, l offre de Neopost est complétée par des logiciels qui permettent une véritable automatisation de la fonction courrier : solutions d aide au tri du courrier, pilotage des machines par ordinateur, connexion à distance, etc. Une R&D performante Si la réussite de Neopost doit beaucoup à la qualité de ses produits, ce n est pas tout à fait un hasard : Neopost consacre chaque année entre 4 et 5 % de son chiffre d affaires à la R&D. Un investissement qui a été multiplié par 2 en 5 ans. VIII

11 D autres solutions pour traiter le courrier? IX

12 Des principes et des valeurs partagés Au service des clients Bien au-delà des machines équipant les salles de courrier, Neopost propose à ses clients une large panoplie de services : conseil, formation, téléassistance, installation du matériel, maintenance et solutions de financement. Des équipes engagées dans l innovation L innovation est l une des clés du succès de Neopost. Le Groupe emploie près de 300 ingénieurs dont la motivation est de donner à Neopost les moyens de ses ambitions en développant des solutions technologiques efficaces, faciles à utiliser, adaptées aux besoins des clients. Une culture de défi Le Groupe valorise l esprit de compétition de ses collaborateurs. La volonté partagée de faire gagner Neopost sert de véritable moteur à la stratégie de challenger du Groupe. Si les succès individuels sont reconnus et récompensés, le défi est collectif, et chacun est associé aux performances du Groupe. X

13 Pour nos clients, qu est-ce qu on ne ferait pas? XI

14 Crédit photos : Getty Images : Abrams/Lacagnina - Windsor & Wiehahn (The Image Bank) - Richard Ross (Stone) - Nick Dolding (Photographer s Choice) ; illustrations : Stéphane Jungers.

15 Interview du Président 2-5 Gouvernement d entreprise 8-9 ÊTRE UN GROUPE performant 6-7 Une stratégie gagnante Chiffres clés Affranchir efficacement, en toute sécurité ÊTRE UN FACILITEUR de courrier Mettre sous pli en toute simplicité Gérer et suivre les colis en toute efficacité Conseiller et accompagner en toute occasion ÊTRE UN GROUPE responsable Une activité aux impacts environnementaux limités Être organisé face aux enjeux de développement durable Favoriser l épanouissement de ses collaborateurs Respecter l environnement Être transparent et créer de la valeur Comptes de résultats consolidés 42 ÊTRE UN GROUPE rentable Bilans consolidés résumés 43 Données historiques 44

16 INTERVIEW du Président Neopost a enregistré de très bonnes performances en 2004 tout en continuant de préparer l avenir. Grâce à son efficacité commerciale, à la qualité de ses gammes de produits et aux échéances de décertifications qui se rapprochent, Neopost offre un fort potentiel de croissance tout en conservant ses vertus de solidité. Quel jugement portez-vous sur l année 2004? L année 2004 a été de très bonne facture. Nous savions qu après deux années consacrées à l intégration d Ascom Hasler et de Stielow, Neopost était en ordre de marche pour retrouver des niveaux de croissance plus soutenus et pour récolter le fruit de tous les efforts accomplis pour réorganiser le Groupe. Quel a été le principal facteur de ce succès? Incontestablement, tout le mérite en revient à nos équipes auxquelles je tiens à rendre un hommage appuyé. En un temps record, elles ont su faire changer Neopost de dimension et réaliser l intégration des diversités culturelles. Neopost est aujourd hui un groupe à la fois Jean-Paul Villot Président-directeur général 2

17 cohérent et conquérant, tout entier tourné vers la réussite de son projet : être le challenger mondial sur un marché fortement consolidé. Quel a été votre niveau de croissance? Notre chiffre d affaires a crû de 6,3 % à périmètre et taux de change constants, ce qui constitue une grande source de satisfaction car nous estimons avoir ainsi progressé environ 2 fois plus vite que le marché. Les raisons d une telle croissance sont multiples, mais j en retiendrais 3 principales : la qualité de nos produits, que ce soit nos machines à affranchir ou nos machines de mise sous pli ; le dynamisme de nos forces de vente, directes et indirectes ; et enfin la mise en œuvre de notre nouvelle stratégie commerciale qui nous a permis de mieux hiérarchiser nos priorités. Neopost a réussi l intégration de ses 2 acquisitions majeures. Gérard Keraval Directeur général Europe Neopost est à la fois une valeur de croissance et de rendement. Denis Thiery Directeur financier N êtes-vous pas en avance sur vos objectifs de rentabilité? Au moment de l acquisition d Ascom Hasler, nous nous étions engagés à porter la marge d exploitation de l ensemble du Groupe à un niveau de 20 à 22 % du chiffre d affaires en Depuis lors, notre programme d intégration s est parfaitement bien déroulé et nous avons su, en plus, réaliser des gains de productivité supplémentaires. En atteignant 23,4 % en 2004, nous avons donc largement dépassé notre objectif initial de rentabilité et réalisé une très bonne performance. Comment la situation financière de Neopost a-t-elle évolué? En 2004, nous avons avancé dans plusieurs directions. D une part, nous avons profité d une nouvelle amélioration de notre structure de bilan pour renégocier nos conditions de financement. 3

18 INTERVIEW du Président D autre part, anticipant la conversion de notre obligation convertible (OCEANE), nous avons effectué des rachats d actions et d obligations. Ceci nous a permis de limiter la dilution du capital à seulement 4,6 % du capital émis, soit environ la moitié de ce qu elle aurait pu être. La conversion des OCEANEs s est traduite par une augmentation de nos fonds propres et une diminution de notre endettement. Cette conversion, complétée par une forte génération de cash-flow, a permis à notre ratio de dettes sur fonds propres de se situer fin janvier 2005 à 36 % un niveau particulièrement bas pour notre industrie. Neopost nous permet tout d abord de soumettre à l approbation de l Assemblée générale un dividende ordinaire de 1,50 euro par action, en hausse de 20 % par rapport à l an dernier. Celuici représente 44 % du résultat net, un niveau conforme aux taux de distribution pratiqués par Neopost depuis qu une telle politique a été initiée. Par ailleurs, nous profitons de l augmentation de nos fonds propres liée à la conversion des OCEANEs et du confort que nous procure notre niveau d endettement actuel pour proposer à l Assemblée le versement supplémentaire d un dividende exceptionnel de 2,00 euros par action. Vos actionnaires profitent-ils de cette bonne santé? Au titre de 2004, la situation financière particulièrement saine de 8 nouveaux produits lancés en 2004, c est exceptionnel! Bernard Duret Directeur industriel et R&D Comment se présente 2005? Nous sommes confiants dans l avenir. Cette confiance, nous la tirons essentiellement de nos 4

19 investissements passés, notamment en Recherche et Développement, car nous savons que l innovation est un moteur essentiel de notre croissance. Ces investissements avaient pour but de soutenir notre nouvelle stratégie commerciale et de nous mettre en position optimale face à l enjeu que représentent les échéances de décertifications qui vont dynamiser certains de nos marchés. Pour cela, il faut avoir des produits compétitifs et nous les avons a été une année record en termes de lancements de produits, et ces 8 nouveaux produits 6 machines à affranchir et 2 plieuses/inséreuses vont nous permettre de concrétiser nos ambitions. Pour 2005, nous nous sommes fixés pour objectifs une croissance organique de plus de 5 % hors effets de change et une marge d exploitation d environ 24 %. Les décertifications vont accélérer notre croissance. Patrick Nangle Directeur général Amérique du Nord Et les années suivantes? Notre ambition est de croître de façon profitable plus vite que notre marché. Pour la période , notre objectif est d augmenter notre chiffre d affaires en moyenne de 5 % par an, à périmètre et taux de change constants, et de continuer de faire progresser notre marge d exploitation de 0,3 à 0,5 point par an au-delà du niveau atteint en Un mot pour conclure? Il me semble que Neopost n a jamais été si bien armé pour apporter à ses clients des solutions efficaces et innovantes qui s inscrivent dans une logique de développement durable, pour proposer à ses collaborateurs un projet porteur et ambitieux et pour continuer de créer de la valeur pour ses actionnaires. 5

20 ÊTRE UN GROUPE performant La performance du groupe Neopost se traduit clairement dans les chiffres : en 8 ans, le chiffre d affaires a été multiplié par 2,3 et le résultat d exploitation par 3,2. 6

21 Neopost a pour ambition de croître de façon profitable plus vite que son marché. Jean-Paul Villot 7

22 GOUVERNEMENT d entreprise u Le gouvernement d entreprise est un thème cher à Neopost qui, très tôt, a souhaité que son Conseil d administration puisse jouer pleinement son rôle en toute indépendance. a Dès 1999, Neopost a veillé à recruter ses administrateurs selon des critères d indépendance, de compétence et d expérience internationale. Le Conseil d administration de Neopost compte 8 administrateurs dont 6 sont indépendants au sens des rapports Viénot et Bouton. Sa composition fait une large place à des managers de nationalité non française ou ayant une très forte expérience internationale. Ces managers ont exercé ou exercent leurs compétences dans des grands groupes internationaux dont l activité présente des points communs avec celle du groupe Neopost. L âge moyen des administrateurs est de 57 ans. Le Conseil d administration approuve les grands axes stratégiques du Groupe et les grands projets, qu ils interne. Pour faciliter la prise de décision, il s appuie sur les travaux de 3 comités spécialisés : comités de nominations, des rémunérations et d audit. Le Conseil a adopté en mars 2004 un règlement intérieur qui a pour objectif de fixer la mission et les modalités de fonctionnement du Conseil d administration, ainsi que les droits, engagements et pratiques de recrutement de ses membres. En 2004, le Conseil s est réuni 5 fois avec un taux d assiduité de 93 %. Les comités de nominations, des rémunérations et d audit se sont réunis chacun 2 fois en soient de croissance externe ou de développement 8

23 Debout de gauche à droite : R. Svider, B. Bourigeaud, H. Bodt et E. Licoys. Assis de gauche à droite : C. Geber, M. Guillet, J.-P. Villot et J. Clay. Jean-Paul Villot, Président-directeur général, a rejoint Neopost en septembre 1995 après avoir occupé des fonctions de direction successivement chez Bull, Schlumberger et Océ en France et à l étranger. Il fait partie du comité de nominations. Henk Bodt* a rejoint Neopost en tant qu administrateur en juin 1999 après avoir été vice-président du groupe Philips et président d Océ. Il fait partie du comité d audit. Bernard Bourigeaud*, président du directoire de la société de services informatiques Atos Origin, a rejoint Neopost en tant qu administrateur en juillet Jacques Clay* est administrateur de Neopost et membre du comité d audit depuis janvier Il a passé la plus grande partie de sa carrière chez Hewlett Packard, en Europe et aux États-Unis, en charge de la division PC. Cornelius Geber*, administrateur de Neopost depuis juillet 2002, a auparavant effectué des missions de conseil auprès de la direction générale de la Poste allemande et été président du conseil de la société de transport allemande Kühne & Nagel. Il est membre des comités de nominations et des rémunérations. Michel Guillet est administrateur de Neopost depuis septembre Il fait partie des comités de nominations et des rémunérations. Il a été auparavant associé-gérant et l un des fondateurs, en 1987, de la société de capital-investissement BC Partners. Éric Licoys* a rejoint Neopost en tant qu administrateur en juillet 2003 après avoir été président de Fonds Partenaire Gestion et directeur général de Vivendi Universal. Il est membre du comité de nominations. Raymond Svider*, administrateur de Neopost depuis septembre 1997, est directeur associé de la société de capital-investissement BC Partners. Il fait partie du comité d audit. * Administrateurs indépendants. 9

24 u Poursuivant la mise en œuvre d une stratégie inscrite dans la durée et déjà couronnée de succès, Neopost UNE STRATÉGIE gagnante conforte sans cesse sa place de challenger sur le marché mondial des solutions de traitement du courrier. a En 2004, Neopost a ajouté une nouvelle dimension commerciale aux 3 axes stratégiques : innovation, couverture de marché et productivité. 10

25 L innovation technologique au cœur du succès Pour gagner, Neopost doit anticiper les futures générations de machines, les logiciels, les infrastructures et les réseaux capables de gérer les flux d informations liés au traitement du courrier ou à l expédition de colis. Neopost emploie près de 300 ingénieurs et consacre chaque année 4 à 5 % de son chiffre d affaires à la Recherche et au Développement. L objectif est constant : proposer des produits et des solutions qui améliorent le confort d utilisation, la performance et la fiabilité. de Stielow, Neopost continue de réaliser des gains de productivité. La croissance Une meilleure couverture de marché Neopost travaille activement à l optimisation des ressources allouées à la commercialisation de ses produits, que ce soit en réorganisant ses forces commerciales ou en poursuivant le rachat de distributeurs. Présent il y a 8 ans dans 4 pays, Neopost possède aujourd hui des filiales dans 13 pays qui couvrent 93 % du marché mondial. Le Groupe entend se développer prioritairement dans les pays où son potentiel de gains de parts de marché est le plus important : les États-Unis, le Canada et l Allemagne. La productivité sans cesse améliorée Au-delà des synergies de coûts dégagées grâce à l intégration d Ascom Hasler et Premiers succès de la nouvelle politique commerciale Mise en œuvre début 2004, la nouvelle politique commerciale a été l un des facteurs principaux de l accélération de la croissance organique (hors effets de change) de Neopost : + 2,6 % au 1 er trimestre, + 4,9 % au 2 e trimestre, + 6,8 % au 3 e trimestre et + 10,7 % au 4 e trimestre. de ses ventes, la sous-traitance d une partie de sa production en Chine, les nouvelles générations de machines digitales moins chères à produire, l évolution du mix produits vers des machines plus haut de gamme sont autant de facteurs qui jouent favorablement sur la rentabilité. Une nouvelle stratégie commerciale efficace Baptisée Sustained Profitable Growth (croissance soutenue et profitable), la nouvelle politique commerciale de Neopost définit comme priorités les machines à affranchir milieu et haut de gamme, l intensification des efforts de cross selling (ventes croisées) pour équiper un plus grand nombre de clients en systèmes de mise sous pli, et l augmentation du taux de rétention des clients existants. 11

26 CHIFFRES CLÉS Neopost a réalisé en 2004 un chiffre d affaires de 755,7 millions d euros reflétant une forte croissance organique (+ 6,3 % à périmètre 1 et taux de change constants). Le Groupe a également enregistré, à nouveau, une très nette progression de sa rentabilité. Par rapport à 2003, la marge d exploitation passe de 20,7 à 23,4 % du chiffre d affaires, et la marge nette de 11,1 à 13,4 % (hors effet OCEANE 2 ). 15 % 7% 8% 30 % 40 % Chiffre d affaires +6,3 % à périmètre 1 et taux de change constants. Amérique du Nord France Royaume-Uni Allemagne Reste du monde Marge d exploitation 23,4 % du chiffre d affaires. Chiffre d affaires par pays Sur le plan géographique, Neopost bénéficie d une répartition équilibrée de son chiffre d affaires. En 2004, Neopost a affiché une croissance organique soutenue sur chacun de ses trois principaux marchés : Amérique du Nord, France et Royaume-Uni. Marge nette 13,4 % du chiffre d affaires, hors effet OCEANE À périmètre constant = hors activités non stratégiques de Stielow cédées en septembre 2003 (activité impression d étiquettes ) et en mars 2004 (activité façonnage de documents ). 2- La conversion de l OCEANE a eu un impact net positif de 11,8 millions d euros sur le résultat avant impôts et de 7,7 millions d euros sur le résultat net. Résultat d exploitation (en millions d euros) En 2004, le résultat d exploitation a crû de 13,7 %. La forte progression de la marge d exploitation s explique principalement par le plein effet des synergies d acquisition, la sous-traitance en Chine et l évolution technologique des produits. 12

27 En 2004 L OCEANE convertie dans des conditions optimales. Émise en février 2000, l OCEANE Neopost est arrivée à échéance fin janvier Grâce aux rachats d actions et d OCEANEs effectués par Neopost, la dilution du capital liée à la conversion a été limitée à 4,6 %, soit la moitié de ce qu elle aurait pu être. L incidence limitée de l application des normes IFRS. L effet de l application des normes IFRS sur les comptes 2004 de Neopost se traduirait par une hausse du résultat d exploitation de 1 million d euros et une baisse du résultat net de 5 millions d euros. Par ailleurs, l impact sur la situation nette au bilan du 1 er février 2004 serait de - 17 millions d euros. 36 % 27 % 64 % 35 % 38 % Systèmes d affranchissement Systèmes de gestion de documents et logistiques Ventes d équipements Location et leasing Services et consommables Chiffre d affaires par métier Les systèmes d affranchissement comprennent principalement les machines à affranchir. Les systèmes de gestion de documents et logistiques se composent essentiellement des machines de mise sous pli et des stations d expédition de colis. Chiffre d affaires par nature de revenus L importance de la part des revenus récurrents est un atout pour Neopost. En 2004, ces revenus constitués des activités de location, de leasing, de maintenance et de la vente de consommables ont représenté 62 % du chiffre d affaires % % 36 % Résultat net (en millions d euros) Le résultat net augmente de 30,3 % (+ 21,1 % hors effet OCEANE 2 ) grâce à un meilleur résultat d exploitation et à une diminution sensible des frais financiers qui passent de 27 à 19 millions d euros entre 2003 et Ratio d endettement Grâce à la conversion de l OCEANE fin janvier 2005 et à la génération d un bon niveau de flux de trésorerie d exploitation, la structure financière s est encore nettement améliorée, avec un ratio d endettement très bas pour l industrie. 13

28 ÊTRE UN FACILITEUR de courrier L ambition de Neopost est d apporter à ses clients des solutions innovantes pour leur permettre de gérer plus efficacement leurs flux de lettres et de colis. 14

29 2004 est une année record en termes de lancements de produits. Jean-Paul Villot 15

30 u Les systèmes d affranchissement développés par Neopost ont pour but d augmenter l efficacité des salles AFFRANCHIR efficacement, en toute sécurité de courrier et de gérer de façon plus simple, plus rapide l envoi de lettres et de colis. a Ces systèmes permettent d éviter la manipulation de timbres et d optimiser les dépenses d affranchissement tout en les acquittant de façon sécurisée. 16

31 Accroître la productivité de la gestion du courrier Les systèmes d affranchissement permettent à leurs utilisateurs de gagner du temps en leur évitant d avoir à acheter et manipuler des timbres et en leur donnant la possibilité de traiter rapidement et de façon fiable des volumes de courrier très importants. Ces machines participent à une gestion plus rationnelle de la fonction courrier. À ces gains de productivité s ajoute l automatisation de la gestion des dépenses d affranchissement, les machines à affranchir permettant d optimiser ces dépenses et parfois de bénéficier de tarifs préférentiels. Un outil de relation clients pour les Postes Pour les services postaux, ces systèmes permettent de collecter, de façon sécurisée et sans frais, une part importante de leurs revenus d affranchissement entre 30 et L enjeu des décertifications Accompagnant l évolution technologique des produits, les autorités postales imposent régulièrement le renouvellement du parc de machines à affranchir. D ici à 2008, de nombreux pays, y compris les États-Unis et le Canada, vont connaître des échéances de décertifications qui devraient soutenir la croissance de Neopost. 50 % selon les pays. Ils fournissent également aux Postes des statistiques détaillées sur les besoins de leurs clients, constituant de véritables outils marketing leur permettant de personnaliser leur offre. Les Postes deviennent ainsi plus compétitives pour se préparer notamment à la disparition des monopoles nationaux prévue en Europe en On comprend dès lors que les Postes encouragent l adoption de nouvelles normes technologiques. L affranchissement, une activité réglementée Utiliser une machine à affranchir, c est imprimer de l argent. Neopost doit donc garantir la sécurité des systèmes, et les contraintes imposées par les autorités postales sont nombreuses : certification des produits et des processus de fabrication, obligation d assurer la commercialisation et la maintenance sur l ensemble des territoires nationaux, engagement de rester 17

32 AFFRANCHIR efficacement, en toute sécurité propriétaire de tout ou partie des machines dans certains pays et donc de développer une base locative. Entretenant de longue date des relations de confiance avec les Postes, Neopost maîtrise l ensemble des spécifications techniques et réglementations postales propres à chaque pays. Neopost, le challenger mondial Le marché mondial des machines à affranchir est très concentré puisque 5 pays les États-Unis, la France, l Allemagne, le Royaume-Uni et le Canada représentent environ 81 %* du marché. Au total, Neopost est présent directement dans 13 pays, distribue ses produits dans plus de 90 pays et occupe la place de numéro 1 ou numéro 2 sur tous les marchés sur lesquels il opère. Avec une base installée de près de * machines, soit environ 26 %* du parc mondial de machines à affranchir, Neopost est Exemple d optimisation des dépenses d affranchissement Le Groupe a gagné en 2004 le contrat d équipement en matériel d affranchissement de l État du Nouveau-Mexique. Ce contrat devrait permettre à ce client d économiser plus d un million et demi de dollars sur les 3 prochaines années. * En pourcentage de la base installée de machines à affranchir. Sources : statistiques postales et estimations de Neopost. le deuxième opérateur mondial et le premier européen. Neopost a acquis depuis plus de 75 ans une connaissance approfondie du monde postal qui lui permet d anticiper les évolutions du marché. Les machines digitales, un saut technologique Neopost propose une gamme complète de systèmes d affranchissement numériques à impression jet d encre capables de traiter de à lettres par heure. En 2004, afin de pouvoir répondre aux objectifs de sa nouvelle stratégie commerciale et profiter de l opportunité des prochaines échéances de décertifications qui rendront obsolètes les générations de machines électromécaniques, Neopost a opéré un renouvellement quasi complet de sa gamme de machines à affranchir en lançant pas moins de 6 nouveaux modèles particulièrement compétitifs. 18

33 Un positionnement milieu et haut de gamme renforcé Neopost a considérablement enrichi et repositionné son offre milieu de gamme avec ses modèles IJ40, IJ50 et IJ60. Il s agit de la deuxième génération de machines digitales à impression jet d encre dont les performances et les fonctionnalités ont été nettement améliorées : vitesse d affranchissement accrue (65 à 110 lettres par minute selon le modèle) ; alimenteur électronique optimisé ; pesée différentielle ; amélioration du suivi des dépenses postales ; connexion PC. Par ailleurs, Neopost, qui n était présent dans le segment haut de gamme que depuis fin 2002 avec 1 seul modèle, a effectué un renforcement majeur de son offre sur ce segment avec 3 nouvelles machines, l IJ80, l IJ90 et l IJ110. Les fonctionnalités de ces modèles sont particulièrement innovantes : très grande vitesse de traitement (250 lettres par minute) ; interface Neopost choisi par Hewlett Packard En 2004, HP a choisi Neopost pour équiper l ensemble de ses salles de courrier aux États-Unis et au Canada. HP a trouvé en Neopost un interlocuteur très à l écoute de ses besoins et proposant les meilleures solutions en matière de rapport performance/prix. utilisateur améliorée (écrans tactiles, menus déroulants, icônes ) ; nouvel alimenteur polyvalent ; cartouches jet d encre de grande capacité ; pesée différentielle. Le développement des connexions à distance Les machines à affranchir deviennent de véritables terminaux postaux, connectés à des serveurs, qui permettent la collecte de données, l échange d informations, le rechargement automatique en crédit d affranchissement, la mise à jour automatique des tarifs L offre de Neopost en matière d affranchissement est complétée par des logiciels qui permettent le pilotage des machines à affranchir par ordinateur, la gestion et le suivi des courriers sensibles (notamment les recommandés) et la maîtrise des budgets d affranchissement grâce à la consolidation de l ensemble des données courrier d une entreprise. 19

34 u Pour améliorer l efficacité des entreprises, pour faciliter leur quotidien, Neopost propose METTRE SOUS PLI en toute simplicité des systèmes de gestion de documents qui permettent, pour le courrier entrant, d ouvrir les enveloppes et d en extraire les plis. a Pour le courrier sortant, d autres systèmes permettent de plier les lettres, de les insérer dans des enveloppes et de cacheter ces dernières. 20

35 Améliorer l efficacité des services courrier Les salles de courrier se modernisent pour gagner en efficacité, optimiser leurs coûts et améliorer la qualité de leurs services. L automatisation s étend à de plus en plus de fonctions, du traitement du courrier entrant à la gestion du courrier sortant : ouverture des lettres, extraction des plis, scannérisation, pliage et insertion des documents Avec des solutions de gestion de documents à la pointe de l innovation, Neopost répond aux besoins de ses clients, les anticipe et couvre, au-delà des systèmes d affranchissement, l ensemble de la chaîne de traitement du courrier. Automatiser le traitement du courrier entrant Neopost produit plusieurs modèles d ouvreurs/extracteurs de lettres, capables de traiter des formats de lettres et des types de papier très variés. Le Groupe distribue aussi des accessoires pour salles de courrier, du mobilier et des fournitures. Neopost propose, enfin, des logiciels qui facilitent la gestion du courrier entrant, comme des solutions d aide au tri du courrier à base de reconnaissance vocale ou des progiciels de gestion globale des courriers, courriels et télécopies. Neopost choisi par Schauinslandreisen Pour ses applications de mise sous pli particulièrement complexes, cette agence de voyages, très connue en Allemagne, a choisi la SI92 et les logiciels de lecture optique associés. Neopost est le premier fournisseur d équipement à trouver pour Schauinslandreisen une solution d automatisation complète. * Sources : étude réalisée par la commission de la concurrence britannique en 2002 et estimation de Neopost. Neopost, le leader mondial des plieuses/inséreuses Neopost est le premier fabricant mondial de plieuses/inséreuses de bureaux et salles de courrier avec 60 %* du marché mondial. Ses machines de mise sous pli modulaires et ergonomiques permettent d automatiser l assemblage, le pliage et l insertion de documents dans des enveloppes. En 2004, la gamme a été renforcée par le lancement de deux modèles particulièrement compétitifs sur leurs segments de marché respectifs : la SI62, fer de lance de l offre pour le segment de bureaux, et la SI82, destinée à faire évoluer les ventes vers le haut de gamme. Neopost propose aussi des logiciels qui s interfacent avec des bases de données et permettent l édition, la préparation de la mise sous pli, le regroupement et le routage de documents. 21

Document de référence

Document de référence Document de référence 2008 Sommaire 1 2 3 4 5 Activité du groupe Neopost 3 Chiffres clés 4 Activité 6 Stratégie 7 Organisation 9 Historique 10 Rapport de gestion du Groupe 11 Commentaires sur les résultats

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2012 1

Résultats du premier trimestre 2012 1 Résultats du premier trimestre 1 Luxembourg, 9 mai Faits marquants Taux de fréquence 2 en matière de santé et sécurité de 1,0 au 1 er trimestre contre 0,3 au 4 ème trimestre Expéditions de 433 milliers

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 Intervenants Jean Louis Bouchard Président Bruno Lemaistre Directeur Général Jean Philippe Roesch Directeur Général P. 1 Sommaire 1 2 3 4 5 6 Le

Plus en détail

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21%

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 mai 2015 Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Leader sur le marché de

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

Résultats annuels 2004 Stratégie et Perspectives

Résultats annuels 2004 Stratégie et Perspectives Résultats annuels 2004 Stratégie et Perspectives Emmanuel Olivier Directeur Général Paris, le 22 mars 2005 1 Sommaire Esker en bref Stratégie et Perspectives Bilan de l activité et résultats 2004 2 Esker

Plus en détail

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution.

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution. LA LETTRE AUX ACTIONNAIRES ÉTÉ 2009 N 2 MESSAGE DU PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE Madame, Monsieur, Cher actionnaire, J ai le plaisir de vous présenter le deuxième numéro de notre lettre aux actionnaires. Dans

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 25 Juin 2014 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2013 RESULTATS ANNUELS 2013 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Assemblée générale mixte

Assemblée générale mixte Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 24 Juin 2015 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2014 RESULTATS ANNUELS 2014 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014 Contacts Relations Investisseurs : Patrick Gouffran +33 (0)1 40 67 29 26 pgouffran@axway.com Relations Presse : Sylvie Podetti +33 (0)1 47 17 22 40 spodetti@axway.com Communiqué de Presse Axway : croissance

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange RESULTATS ANNUELS 2010 Paris, le 9 mars 2011 Chiffre d affaires à plus de 2 milliards d euros Marge d EBITDA Groupe à plus de 39% Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros Signature d

Plus en détail

RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET RÉSULTATS 2010

RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET RÉSULTATS 2010 Communiqué de presse RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET RÉSULTATS Luxembourg, le 8 février 2011 - Aperam (dénommé «Aperam» ou la «Société») (Amsterdam, Luxembourg, Paris : (APAM) et NYRS : (APEMY)) annonce

Plus en détail

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 STRATÉGIE & PERSPECTIVES 21 CONCLUSION 28 1 RAPPEL DU POSITIONNEMENT

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques COMMUNIQUE DE PRESSE RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques Points clés Paris-Nanterre, le 18 février 2014 Chiffre d affaires net record

Plus en détail

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A.

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A. CONTACTS Martin Detry SYSTEMAT Tél.: +32 2 352 85 04 martin.detry@systemat.com SOUS EMBARGO JUSQU AU JEUDI 26 AOUT 2010, 17H40 Frédérique Jacobs Tél.: +32 479 42 96 36 frederique.jacobs@systemat.com Lasne,

Plus en détail

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos annonce le projet d acquisition de l activité d externalisation informatique de Xerox Atos et Xerox vont établir une coopération

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires : 286,6 millions d euros, croissance organique de +4,0% Flux de trésorerie disponible : 31,9 millions d euros, en progression de +10,4% Croissance

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 Paris le 31 Octobre 2013 - LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé dans le data marketing - annonce aujourd hui ses résultats consolidés

Plus en détail

Bruxelles le 31 août 2010 -

Bruxelles le 31 août 2010 - RENTABILIWEB Progression record du chiffre d affaires et des résultats au 1 er semestre 2010 Croissance organique très dynamique : CA +39% Excellente progression des performances opérationnelles : EBITDA

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 25 février 215 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS EN LIGNE AVEC LES ATTENTES BONNES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 888 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT

Plus en détail

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007 Résultats Semestriels 2007 Réunion d information du 3 octobre 2007 1 S o m m a i r e efront, expert en solutions logicielles pour la finance Stratégie de développement Activité du 1 er semestre 2007 Perspectives

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Chiffre d affaires ajusté en hausse de +5,1 % à 2 813,3 millions d euros, croissance organique du chiffre d affaires ajusté de +3,8 % Marge opérationnelle ajustée de 630,0 millions

Plus en détail

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre Comptes consolidés semestriels 30 juin 2009 COMMUNIQUE DE PRESSE 28 SEPTEMBRE 2009 Progression du chiffre d affaires (pro forma) en croissance de 5,6 % à 151 M Solide rentabilité : EBITDA de 25 M soit

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique*

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique* SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 31 décembre 2013 IFRS - Information Réglementée

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012.

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012. Communiqué de presse Lille, le 29 juin 2012 Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014 Pour le semestre clos au 31 mars 2012. L Entreprise organise une conférence téléphonique

Plus en détail

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action Paris, le 29 février 2012 En millions d euros (1) 31.12.2011 31.12.2010 variation Chiffre

Plus en détail

Résultats annuels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data»

Résultats annuels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data» Résultats annuels 2014 & perspectives «Du mobile au Big Data» Sommaire 1. Profil du Groupe Du mobile au Big Data 2. Résultats annuels 2014 Excellente année : croissance et rentabilité 3. Stratégie & perspectives

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

Rappel des raisons de l introduction en bourse de Worldline

Rappel des raisons de l introduction en bourse de Worldline Agenda 1.Introduction 2.Bilan de l année 2014 3.Stratégie et ambition 2017 4.Performance financière 2014 5.Rapports des Commissaires aux comptes 6.Objectifs pour 2015 2 Rappel des raisons de l introduction

Plus en détail

Mobile : 15% de part de marché, 3 ans seulement après le lancement

Mobile : 15% de part de marché, 3 ans seulement après le lancement RESULTATS ANNUELS 2014 Paris, le 12 mars 2015 16 millions d abonnés (fixes et mobiles) Mobile : 15% de part de marché, 3 ans seulement après le lancement Chiffre d affaires dépassant pour la première fois

Plus en détail

5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels. 5.5.5. Autres rémunérations

5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels. 5.5.5. Autres rémunérations 5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels Sous la direction de son Président, le Conseil d administration évalue régulièrement sa taille, sa composition

Plus en détail

Dépenses d affranchissement

Dépenses d affranchissement Dépenses d affranchissement Bien les connaître, mieux les maîtriser Livre Blanc Machine à affranchir Livre blanc machine à affranchir : pourquoi et pour qui? Ce livre blanc a pour premier but d analyser,

Plus en détail

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 Forte croissance du chiffre d affaires semestriel qui reflète les prises de commandes

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance Sage 100 pour les PME Faites de votre gestion un levier de performance À propos de Sage Leader des éditeurs de logiciels de gestion sur le marché des PME dans le monde* Plus de 6 millions d entreprises

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

COMMUNIQUE ALPHA M.O.S RESULTATS ANNUELS 2013/2014 AMELIORATION IMPORTANTE DE LA RENTABILITE SUR LE DEUXIEME SEMESTRE

COMMUNIQUE ALPHA M.O.S RESULTATS ANNUELS 2013/2014 AMELIORATION IMPORTANTE DE LA RENTABILITE SUR LE DEUXIEME SEMESTRE COMMUNIQUE Toulouse, le 30 janvier 2015 DIFFUSION IMMEDIATE ALPHA M.O.S RESULTATS ANNUELS AMELIORATION IMPORTANTE DE LA RENTABILITE SUR LE DEUXIEME SEMESTRE Le Conseil d Administration d Alpha M.O.S (EuroNext

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2010

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2010 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2010 Sommaire Présentation du Groupe 3 1 4 Chiffres clés 4 2 3 Activité 6 Stratégie 8 Organisation 8 Historique 10 Gouvernement d entreprise 11 Le Conseil d administration 12 Les

Plus en détail

Amplitude Surgical resserre sa fourchette indicative de prix initiale dans le cadre de son introduction en bourse entre 5 euros et 6 euros par action

Amplitude Surgical resserre sa fourchette indicative de prix initiale dans le cadre de son introduction en bourse entre 5 euros et 6 euros par action Amplitude Surgical resserre sa fourchette indicative de prix initiale dans le cadre de son introduction en bourse entre 5 euros et 6 euros par action Valence, le 19 juin 2015 Dans le cadre de son introduction

Plus en détail

Résultats semestriels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data»

Résultats semestriels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data» Résultats semestriels 2014 & perspectives «Du mobile au Big Data» Sommaire 1. Profil du Groupe Du mobile au Big Data 2. Résultats semestriels 2014 Croissance et rentabilité 3. Environnement & perspectives

Plus en détail

Automatisation pour un traitement rationalisé du courrier

Automatisation pour un traitement rationalisé du courrier 300 rue de l Étier - ZI Prairie de Mauves - 44315 NANTES CEDEX 3 Tél. 02 51 860 860 - Fax 02 40 29 19 38 e-mail : infos@verigneaux.com -www.verigneaux.com Automatisation pour un traitement rationalisé

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009 RÉSULTATS ANNUELS 2008 Avril 2009 2. Un marché immense et porteur La formation continue en Europe Une priorité collective La formation sur le lieu et pendant le temps de travail constitue une dimension

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013-2014

RESULTATS ANNUELS 2013-2014 The image cannot be displayed. Your computer may not have enough memory to open the image, or the image may have been corrupted. Restart your computer, and then open the file again. If the red x still

Plus en détail

LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015. g.moenne-loccoz@neopost.com

LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015. g.moenne-loccoz@neopost.com LE REMANUFACTURING Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015 g.moenne-loccoz@neopost.com Neopost en quelques mots 2 ème fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier Acteur majeur dans

Plus en détail

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S.

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S. Page 1 sur 8 SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S. Nanterre Note d information émise par SOCIÉTÉ BIC en

Plus en détail

Solution mobile de traçabilité en temps réel des collectes et livraisons

Solution mobile de traçabilité en temps réel des collectes et livraisons Traçabilité des biens et marchandises Solution mobile de traçabilité en temps réel des collectes et livraisons Suivez-nous sur Traçabilité et preuve de livraison en temps réel Alertez vos clients en «temps

Plus en détail

Distribution interdite aux États-Unis, au Canada, en Australie et au Japon

Distribution interdite aux États-Unis, au Canada, en Australie et au Japon Communiqué de presse Rabat, le 10 décembre 2004 MAROC TELECOM ANNONCE LE SUCCES DE SON INTRODUCTION EN BOURSE SUR LES PLACES DE CASABLANCA ET DE PARIS L introduction en bourse de Maroc Telecom a rencontré

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Sèvres, le 28 avril 2015 Progression de la croissance Internet à +4,1%, chiffre d affaires consolidé en légère baisse et renforcement des partenariats avec les grands acteurs du web

Plus en détail

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Nanterre, le 24 juillet 2015 Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Chiffre d affaires total en hausse de 12,6% à 10,51 milliards d euros

Plus en détail

Résultats annuels 2014 Réunion SFAF, le 18 mars 2015

Résultats annuels 2014 Réunion SFAF, le 18 mars 2015 Résultats annuels 2014 Réunion SFAF, le 18 mars 2015 VM MATÉRIAUX Faits marquants 2014 Résultats 2014 Perspectives et orientations Un maillage régional de proximité, une présence à l international Groupe

Plus en détail

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10%

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Points clés Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Des résultats solides Produit net bancaire : 200 MEur (+1% à périmètre et change

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

Norme comptable internationale 33 Résultat par action

Norme comptable internationale 33 Résultat par action Norme comptable internationale 33 Résultat par action Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire les principes de détermination et de présentation du résultat par action de manière à améliorer

Plus en détail

Succès de l introduction en bourse de Bureau Veritas Le prix de l offre est fixé à 37,75 euros par action

Succès de l introduction en bourse de Bureau Veritas Le prix de l offre est fixé à 37,75 euros par action Succès de l introduction en bourse de Bureau Veritas Le prix de l offre est fixé à 37,75 euros par action Prix de l Offre : 37,75 euros par action, en haut de la fourchette indicative de l offre Exercice

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise.

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. LES DISPOSITIFS DE GESTION DES RISQUES ET DE CONTRÔLE INTERNE L objet de ce rapport est de rendre compte aux

Plus en détail

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS LE 31 MARS, 2009 PETRO-CANADA - 2 - RÉSULTATS CONSOLIDÉS (non vérifié) Pour les périodes terminées le 31 mars (en millions de dollars canadiens, sauf les montants

Plus en détail

Une nouvelle dimension pour le Groupe

Une nouvelle dimension pour le Groupe + Une nouvelle dimension pour le Groupe Plan Les atouts du rapprochement - Un changement de dimension - Des synergies importantes - De fortes complémentarités Les modalités de l opération Plan d action

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE 26 février 2015 Résultats de l exercice 2014 Groupe SEB : Des performances opérationnelles solides Des devises pénalisantes 1 Ventes de 4 253 M en croissance organique* de + 4,6 % Croissance organique*

Plus en détail

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Paris, le 20 février 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Un renforcement substantiel des gains de productivité et une nette progression des résultats en 2014 par rapport

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 COMMUNIQUÉ PREMIER TRIMESTRE 2014 La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

Atos Origin et Siemens créent un acteur majeur des services informatiques

Atos Origin et Siemens créent un acteur majeur des services informatiques Paris, France / Munich, 14 décembre 2010 Atos Origin et Siemens créent un acteur majeur des services informatiques Acquisition par Atos Origin de Siemens IT Solutions and Services Les deux groupes forment

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Louvain-la-Neuve, le 18 mars 2010, 18h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET INVESTISSEMENTS Nous clôturons 2009 de manière contrastée. Tout d abord, les

Plus en détail

Cegedim : Un semestre prometteur pour l avenir

Cegedim : Un semestre prometteur pour l avenir SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 30 juin 2015 IFRS - Information Réglementée - Auditée

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 30 juin 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 31 mars 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

Orolia : Résultats 2013 en forte progression

Orolia : Résultats 2013 en forte progression Orolia : Résultats 2013 en forte progression Croissance organique : + 9,7% Résultat d exploitation : + 32,2% Relution des actionnaires de 8,7% par annulation de 8% du capital Paris, le 28 avril 2014 -

Plus en détail

Groupe Monceau Fleurs

Groupe Monceau Fleurs Groupe Monceau Fleurs Ce communiqué de presse ne peut pas être publié, distribué ou transmis directement ou indirectement aux Etats-Unis d'amérique, au Canada, en Australie ou au Japon. Succès des augmentations

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

Transferts. Nombre de titres 33.599 Echéance maximale moyenne Cours moyen de la 86,38 transaction Prix d exercice moyen Montants 2.902.

Transferts. Nombre de titres 33.599 Echéance maximale moyenne Cours moyen de la 86,38 transaction Prix d exercice moyen Montants 2.902. VICAT Société Anonyme au capital de 62.361.600 euros Siège social : Tour MANHATTAN 6 place de l Iris 92095 PARIS LA DEFENSE CEDEX 057 505 539 RCS Nanterre NOTE D INFORMATION RELATIVE A L AUTORISATION DEMANDEE

Plus en détail