LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015. g.moenne-loccoz@neopost.com"

Transcription

1

2 LE REMANUFACTURING Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015

3 Neopost en quelques mots 2 ème fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier Acteur majeur dans le domaine de la communication digitale et des solutions logistiques Plus de clients et 6000 employés Présence directe dans 31 pays Chiffre d affaire de 1,1 milliard d euros en 2014

4 Quelques définitions Le remanufacturing: un produit équivalent au produit neuf en terme de fonctionnalités, de qualité, de certification et d esthétique

5 Le contexte CONCEPTION PRODUIT REGLEMENTATION POSTALE MODELE ECONOMIQUE STRATEGIE INDUSTRIELLE Machines mécaniques : le timbre est un rouleau encreur Puis Machine Electroniques : impression jet d encre Durée de vie technique : 10 ans Obligation de récupérer la machine à affranchir en fin de vie afin d assurer la destruction du timbre mécanique Obligation de louer l équipement Ces 2 obligations restent encore vraies aujourd hui Location en France Leasing* ou Vente dans les autres pays Propriété Neopost Durée des contrats : 5 ans *sans option d achat Flux de retour de machines fonctionnelles : en fin de contrat retours prématurés (cessation d activité, rupture de contrats, ) Produits ayants une valeur résiduelle Stratégie de remise à neuf L existence d une filière individuelle avant la réglementation DEEE du fait d obligations postales et l optimisation économique ont conduits à la mise en place du processus industriel de remise à neuf des produits.

6 Les différentes étapes (1/2) Etape 1 : Collecte : Retrait Client / Regroupement en agences Etape 2: Réception Centre Logistique Les machines sont collectée soit par un technicien, soit par un prestataire de service. Les machines sont regroupées localement. Les machines sont envoyées au centre logistique / de refabrication par des caisses navettes. Etape 3: Diagnostic Technique Etape 4 : Mise en stock Chaque machine est testée afin d identifier si celle-si sera remise à neuf, cannibalisée (récupération de pièces) ou détruite par un prestataire de traitement de DEEE La machine est mise en stock suivant son état technique d origine

7 Les différentes étapes (2/2) Etape 5 : Désassemblage de la machine Etape 6 : Inspection et nettoyage La machine est désassemblée complètement, pour commencer le processus de remanufacturing Les pièces/modules désassemblés sont inspectés, nettoyés ou changés. Le reste de la machine non fonctionnelle suit le process de recyclage Etape 7 : Ré assemblage de la machine Etape 7 : Test fonctionnel et emballage La machine est remontée avec des nouvelles pièces/modules (toutes les pièces d usure et d aspect sont neuves) et des pièces remanufacturés ou réparées (cartes électroniques) Une fois la machine réassemblée, des tests fonctionnels d impression sont effectués pour s assurer de son bon fonctionnement. Si l ensemble des tests sont passés avec succès, la machine est emballée puis stockée, avant livraison client.

8 Les différentes stratégies marketing Cas 1 Cas 2 Cas 3 Prix Prix Prix Produit B Produit A Produit A Produit AR* Produit A AR* Produit AR* Performances / Features Quality / Aesthetic Performances / Features Quality / Aesthetic Performances / Features Quality / Aesthetic La stratégie de remanufacturing dépend : Du pays De la concurrence Du besoin client Du modèle d affaire (Leasing, Location ou Vente)

9 Son intégration Etude des contraintes réglementaires et postales Définition des différents états techniques des machines du terrain Définition des nomenclatures produit Evaluation des quantités de flux de retour Mise en place d un processus de rachat des carcasses des machines avec nos filiales commerciales : > Inciter les flux de retour produits > Transfert de propriété de la filiale commerciale à l entité industrielle Mise en place de ligne de production : passage d un état semi industriel à industriel Communication vers nos clients : > le remanufacturing fait parti de notre stratégie d éco-conception > Mise à jour des contrats, brochures produits, site internet

10 Pour quelles performances? Réduction de 37% des impacts environnementaux Diminution des coûts de production entre 20 et 30% par produit Répartition des émissions de GES sur le cycle de vie 5% Maintien de l activité sur le site du Lude 20 emplois directs 6 emplois indirects 75% 3% 40% - impacts sur les emplois en Asie (non quantifié) En 2013, 15% des placements dans le monde sont des produits remanufacturés 5% 5% 15% 15% Produit Neuf Produit Remanufacturé Fin de vie des matières premières Production des matières premières Transport Utilisation

11 BILAN FACTEURS CLES DE SUCCES LES FREINS IDENTIFIES Modèle de location/leasing Maitrise de la fin de vie Existance d une filière individuelle Accès direct aux clients, facilitant l accès aux carcasses Struture industrielle de proximité Connaissance des produits et les differents états techniques associés Produits conçus pour faciliter la maintenance et le remanufacturing A fonctionnalité équivalente, pourquoi un produit remanufacturé devrait être moins cher qu un produit neuf, alors que le service rendu est identique? Prévision fiable des flux de retour Evolution de la conception du produit pendant sa durée de vie Evolution de la réglementation (ex : Energy Star)

12 Communication Livre blanc 2012 Video Eco-conception

13 Conclusion L approche éco-conception et la mise en place du remanufacturing ont permis : d améliorer la conception de nos produits de faire un état des lieux de nos organisations et d en améliorer les processus, de diminuer les impacts environnementaux de nos produits et de nos opérations de développer des partenariats avec le monde de la Recherche d améliorer nos compétences et notre performance économique

14 MERCI!

DEEE : une seconde vie. Stanley Security, PACA (France)

DEEE : une seconde vie. Stanley Security, PACA (France) DEEE : une seconde vie. Stanley Security, PACA (France) Congrès Développement Durable Arles 6 et 7 octobre 2014 Laurent Sommerard 1 Sommaire 1/ Le groupe Stanley Black & Decker 2/ Stanley Security en France

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Les différentes stratégies de pérennisation : étude menée par Edf avec ISO Ingénierie MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Par Matthieu Bresciani 10/06/2010 Journée Club Automation MCO des systèmes

Plus en détail

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet 3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet Table des matières 07 3CB : une centrale nouvelle génération développée et exploitée par Alpiq 09 Historique du projet 11 Le cycle combiné : une technologie moderne,

Plus en détail

AMIENS METROPOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE DE SERVICES

AMIENS METROPOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE DE SERVICES AMIENS METROPOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE DE SERVICES TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE COURRIERS, COLIS ET PRESTATIONS ASSOCIEES. LOCATION/ENTRETIEN DE MACHINES A AFFRANCHIR AVEC

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie date Améliorer du jour votre Libellé performance énergétique : les dispositifs d accompagnement 4 novembre 2014 Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie Aline PIERRE

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

14-18 La grande e-guerre. L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère?

14-18 La grande e-guerre. L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère? 14-18 La grande e-guerre L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère? 14-18: la grande e-guerre Les webshops belges souffrent d un lourd handicap concurrentiel par rapport aux acteurs étrangers

Plus en détail

Réduire les coûts de communication. Votre guide SMS

Réduire les coûts de communication. Votre guide SMS Réduire les coûts de communication Votre guide SMS Le SMS face à l e-mail Rentabiliser la communication est un enjeu important pour les entreprises, qu il s agisse de multinationales ou de PME. Le défi

Plus en détail

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service OPTIMISATION DES STOCKS, DES PRÉVISIONS ET DE LA QUALITÉ DE SERVICE Objectifs : Augmenter les performances

Plus en détail

Solution de gestion du processus de fabrication de PTC

Solution de gestion du processus de fabrication de PTC Solution de gestion du processus de fabrication de PTC Solution de gestion du processus de fabrication de PTC Planification de produit : du virtuel au physique La solution de gestion du processus de fabrication

Plus en détail

Atelier 2 Les déchets des activités économiques Prévention et éco-conception

Atelier 2 Les déchets des activités économiques Prévention et éco-conception Atelier 2 Les déchets des activités économiques Prévention et éco-conception Rencontre Régionale "Prévention et gestion des déchets" Poitiers - Jeudi 1er décembre 2011 Le Pôle des Eco-Industries 2 objectifs

Plus en détail

Dossier de presse. Consommables d impression : Quelle place pour une alternative?

Dossier de presse. Consommables d impression : Quelle place pour une alternative? Consommables d impression : Quelle place pour une alternative? Quelle place pour une alternative? Les consommables d impression alternatifs ont l avantage d être plus économiques et plus écologiques (dans

Plus en détail

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02 JECO ATELIER AT02 L éco-conception expliquée journée des éco-entreprises Présentation de l événement PRESENTATION Définition et principes de l écoconception (Stéphanie CAPDEVILLE - EcoConcevoir) Définition

Plus en détail

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services t Puteaux, le 28 juin 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE La naissance de BNP Paribas Rental Solutions renforce l offre de location longue durée avec services de BNP Paribas La location avec service d équipements

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

Axalone France vous présente. Ses solutions. Société Axalone France 10, avenue d Anjou 91.940 LES ULIS

Axalone France vous présente. Ses solutions. Société Axalone France 10, avenue d Anjou 91.940 LES ULIS Axalone France vous présente Ses solutions Société Axalone France 10, avenue d Anjou 91.940 LES ULIS Resp. technique : Monsieur BOVE Téléphone : 01.69.31.39.61 Email : cbove@axalone.com Introduction Axalone

Plus en détail

Consommation et alimentation responsable. 17 novembre 2010 à l Agora

Consommation et alimentation responsable. 17 novembre 2010 à l Agora 5 e RDV Citoyen Consommation et alimentation responsable 17 novembre 2010 à l Agora Les marchés publics de la ville de Nanterre Mme Ghislaine JUBLIN Responsable du service achats - approvisionnements Sommaire

Plus en détail

Technical Service Experts. Externaliser les services techniques? Avec une solution sur mesure, pourquoi pas?

Technical Service Experts. Externaliser les services techniques? Avec une solution sur mesure, pourquoi pas? Technical Service Experts Externaliser les services techniques? Avec une solution sur mesure, pourquoi pas? Vous êtes cadre dans le domaine de la technique médicale ou du diagnostic de laboratoire. Vous

Plus en détail

LRQA vous prépare à réaliser votre transition avec ses solutions personnalisées à votre système de management

LRQA vous prépare à réaliser votre transition avec ses solutions personnalisées à votre système de management LRQA vous prépare à réaliser votre transition avec ses solutions personnalisées à votre système de management ANTICIPEZ! Les nouvelles normes ISO 9001:2015 et 14001:2015 sont désormais publiées et disponibles

Plus en détail

Comment optimiser vos budgets. de télécommunications et. d affranchissement?

Comment optimiser vos budgets. de télécommunications et. d affranchissement? Comment optimiser vos budgets de télécommunications et d affranchissement Partie 1 : Affranchissement Pourquoi Coriolis et Neopost 2 fournisseurs de services B2B Des interlocuteurs identiques (Achats Services

Plus en détail

IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco responsable

IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco responsable IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco-responsable Présentation IT2D 1 IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco-responsable IT2D : Information Technologie

Plus en détail

Bil i a l n Carbone 2011

Bil i a l n Carbone 2011 Bilan Carbone 2011 Le Groupe Chèque Déjeuner a décidé dès 2010 de se doter d un nouvel outil de pilotage de sa performance environnementale : Le Bilan Carbone, méthode gérée désormais par l Association

Plus en détail

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international.

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international. Diagnostic Export L entreprise doit faire le point sur sa capacité à atteindre les marchés qu elle s est fixé afin de pouvoir déterminer la meilleure façon pour elle de les exploiter. 1) phase de diagnostic

Plus en détail

Appareils de mesure Réseaux & Télécoms

Appareils de mesure Réseaux & Télécoms MÉTROLOGIE ET RÉPARATION Appareils de mesure Réseaux & Télécoms ASSISTANCE VÉRIFICATION MAINTENANCE ÉTALONNAGE Développons aujourd hui les réseaux de demain EXPERTISE RÉSEAUX & TÉLÉCOMS A travers une veille

Plus en détail

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Présentation ONU 15 juin 2015 Entreprise Solidaire à but non lucratif L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Ecologiques Sociales - Economiques LE CONCEPT D AfB Spécialisé dans le reconditionnement

Plus en détail

La Gestion de Production au sein de l'entreprise

La Gestion de Production au sein de l'entreprise La Gestion de Production au sein de l'entreprise Cet article permet de situer le rôle de la Gestion de Production au sein de l'entreprise, de comprendre son impact et d'identifier les points clés permettant

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

Politique Achats. Fournisseurs Clients Internes Conditions Achats Prix Acteurs du processus Achats. p. 1/8

Politique Achats. Fournisseurs Clients Internes Conditions Achats Prix Acteurs du processus Achats. p. 1/8 Politique Achats Fournisseurs Clients Internes Conditions Achats Prix Acteurs du processus Achats p. 1/8 Fournisseurs Objectifs Principes / Moyens Indicateurs / Preuves Améliorer le niveau de qualité fourni.

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique 28/4/2015 Level IT Introduction Level IT est un Centre de Recherche

Plus en détail

ÉDITORIAL E-LETTER N 7 / JUIN 2005

ÉDITORIAL E-LETTER N 7 / JUIN 2005 ÉDITORIAL E-LETTER N 7 / JUIN 2005 SOMMAIRE LE «ONE ROOF CONCEPT» LOGISTIQUE : UN NOUVEAU SERVICE CALL CENTER INTERFACE CLIENT SYNERGIE Le «One Roof Concept» Depuis plus de 20 ans, NSE Services a développé

Plus en détail

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement»

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» JOURNEE 1 : LA DEMARCHE MARKETING JOURNEE 2 : SITE WEB ET OPTIMISATION DE SA VISIBILITE WEB

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

FIABILITÉ PERFORMANCE

FIABILITÉ PERFORMANCE FIABILITÉ PERFORMANCE www. magotteaux. com STRATEGIEDESIGN 09/2006 En 1950, MAGOTTEAUX développe et commercialise les premiers boulets coulés au chrome dans sa fonderie de Vaux (Belgique). Aujourd hui,

Plus en détail

«moteur» de la chaîne logistique

«moteur» de la chaîne logistique Le transport, «moteur» de la chaîne logistique Pascal Devernay Chef de Service Logistique Industrielle, RENAULT S il est vrai que la logistique doit être globale et intégrée, il est non moins vrai que

Plus en détail

Les réseaux sociaux. ViGlob Informatique Inc. 400 boulevard Saint-Marin Ouest, bureau 206 Laval (Québec) H7M 3Y8

Les réseaux sociaux. ViGlob Informatique Inc. 400 boulevard Saint-Marin Ouest, bureau 206 Laval (Québec) H7M 3Y8 Les réseaux sociaux TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 2 LES RÉSEAUX SOCIAUX... 3 Gestion des contacts... 4 Comment fonctionnent les forums dans les réseaux sociaux?... 5 Pourquoi exploiter les réseaux

Plus en détail

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis.

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. Publication EMSE00-BR371A-FR-E Avril 2006 Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. EXPERTISE EN GESTION DE PROJET VOUS POUVEZ COMPTER SUR DES SERVICES DE GESTION

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques»

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Avant-propos Mode d emploi du guide TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Chapitre 1 Les PME : Spécificités et problématiques liées au développement 1.1 Le monde méconnu des

Plus en détail

Ici, le titre de la. conférence. La mobilité, facteur. la performance des équipes commerciales

Ici, le titre de la. conférence. La mobilité, facteur. la performance des équipes commerciales Ici, le titre de la La mobilité, facteur conférence clé de succès pour la performance des équipes commerciales Intervenants Jean-Marc Burgstahler, co-fondateur Jean-Jacques Frey, PDG Agenda Qu est-ce que

Plus en détail

Corrigé du cas pratique : MEDI-LIVRE

Corrigé du cas pratique : MEDI-LIVRE Corrigé du cas pratique : MEDI-LIVRE Contexte MEDI-LIVRE est une librairie spécialisée dans le domaine médical. La boutique est à Paris dans le quartier latin. Le patron de MEDI-LIVRE veut développer la

Plus en détail

Le diagnostic de vulnérabilité : un outil mobilisable (séquence 5) Méthode de diagnostic utilisée dans le cadre de la démarche «industrielle»

Le diagnostic de vulnérabilité : un outil mobilisable (séquence 5) Méthode de diagnostic utilisée dans le cadre de la démarche «industrielle» (séquence 5) utilisée dans le cadre de la démarche «industrielle» 1 Plan de l'intervention 1) Un diagnostic pour quel type d entreprise? 2) Méthodologie développée par le groupement Bureau VERITAS-SOGREAH

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Proposition de guide d entretien

Proposition de guide d entretien Schéma de Développement Économique 2014 AXE 1 : Soutenir l économie productive, le tissu endogène Action 1 : Mettre en place d un programme prioritaire de visites d entreprises ANNEXE N 2 : Proposition

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment AUDIT ENERGETIQUE Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment Introduction L audit énergétique a pour but d identifier des opportunités

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ SOMMAIRE Chapitre - Introduction 4. A qui s adresse cet ouvrage? 4.2 Dans quelle situation utiliser cet ouvrage? 4.3 Comment utiliser cet ouvrage? 4 Chapitre 2 - Kaizen et Démarche qualité 5 2. Dans quel

Plus en détail

L Emballage: Sourcing Stratégique. Badreddine NAOUAR Consultant Indépendant en Achat

L Emballage: Sourcing Stratégique. Badreddine NAOUAR Consultant Indépendant en Achat L Emballage: Sourcing Stratégique Badreddine NAOUAR Consultant Indépendant en Achat Sommaire L emballage Définition Fonction de l emballage L utilisation de l emballage Sourcing Stratégique Les Productivités

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION DE L ELEVE EN MILIEU PROFESSIONNEL

LIVRET DE FORMATION DE L ELEVE EN MILIEU PROFESSIONNEL LIVRET DE FORMATION DE L ELEVE EN MILIEU PROFESSIONNEL Examen : BACCALAUREAT PROFESSIONNEL Spécialité : GESTION ADMINISTRATION Session : 201. Lieux de formation Période 1 du / / 20 au / / 20 à Période

Plus en détail

GROUPE LA POSTE PERFORMANCE ET CONFIANCE DEVELOPPEMENT RESPONSABLE 2008-2012

GROUPE LA POSTE PERFORMANCE ET CONFIANCE DEVELOPPEMENT RESPONSABLE 2008-2012 GROUPE LA POSTE PERFORMANCE ET CONFIANCE DEVELOPPEMENT RESPONSABLE 2008-2012 Isabelle Loulmet, Déléguée au Développement Durable 5èmes Rencontres des Eco-Industries 25 novembre 2009 1 Présentation du Groupe

Plus en détail

Table des matières. Résumé... 2 Introduction... 2 Objectif... 2 Méthodologie... 3 Résultats... 5 Conclusion... 7

Table des matières. Résumé... 2 Introduction... 2 Objectif... 2 Méthodologie... 3 Résultats... 5 Conclusion... 7 Xerox ColorQube 9201/9202/9203 Livre blanc Evaluation du cycle de vie d un système multifonction par rapport à un système multifonction laser couleur Investissement énergétique sur toute la durée de vie

Plus en détail

Explicatif acheteurs professionnels

Explicatif acheteurs professionnels Explicatif acheteurs professionnels DEFINITIONS Les cartouches compatibles et recyclées sont une alternative aux produits d origine. Elles ne sont pas développées par les fabricants d'imprimantes. Le

Plus en détail

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès?

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Cycle Innovation & Connaissance 81 petit déjeuner Stéphanie CHASSERIO, Professeure SKEMA

Plus en détail

Comptabilité / Finance / Contrôle de Gestion. Optimiser La performance financière du Groupe

Comptabilité / Finance / Contrôle de Gestion. Optimiser La performance financière du Groupe Optimiser La performance financière du Groupe 1 - Comptable 2 - Contrôleur de gestion commercial ou opérationnel 3 - Contrôleur de gestion reporting 1 Comptable La fiabilité des chiffres comme priorité

Plus en détail

BTS Négociation et Relation Client

BTS Négociation et Relation Client BTS Négociation et Relation Client Contenu de la formation Présentation générale Au centre de formation des Monts du Lyonnais, le BTS Négociation et Relation Client est un BTS en alternance, préparé en

Plus en détail

Comment mieux évaluer les risques industriels par la mesure du capital immatériel???

Comment mieux évaluer les risques industriels par la mesure du capital immatériel??? Comment mieux évaluer les risques industriels par la mesure du capital immatériel??? GENERALI : Un acteur engagé et responsable FFSA 26/01/2010 " Le secteur de l assurance est concerné par tous les sujets

Plus en détail

Migration d un logiciel de gestion

Migration d un logiciel de gestion Auteur : David PERRET Publication : 01/11/2015 Toute société utilisatrice de logiciel de gestion est inéluctablement confrontée à des migrations de données. Ces migrations représentent des risques et un

Plus en détail

Consommables d impression haute qualité

Consommables d impression haute qualité Consommables d impression haute qualité L alternative UPrint Une alternative aux cartouches d origine Un minimum de 30% de marge Un positionnement haut de gamme Une gamme couvrant un large parc d imprimantes

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

L immobilier au sein du groupe La Poste

L immobilier au sein du groupe La Poste L immobilier au sein du groupe La Poste rôles et missions de Poste Immo CETE OUEST vendredi 16 novembre DÉVELOPPEMENT DURABLE : PARTAGEONS L ESSENTIEL! Les 4 engagements Le groupe La Poste 21 milliards

Plus en détail

Le Groupe 3SI lance Dispeo

Le Groupe 3SI lance Dispeo Le Groupe 3SI lance Dispeo Une nouvelle filiale de service dotée du plus grand centre français de préparation de commandes ouvert aux enseignes de e-commerce 5 avril 2013 Dossier de presse Sommaire Le

Plus en détail

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte?

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? GÉNÉRALITÉS Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? NOTA : le système ci-dessus est un système dit à «quatre coins», c est-à-dire, qu il s agit d un système où l émetteur et l acquéreur

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Amélioration des performances de l entreprise : Piloter les systèmes de production (de biens et de services), Optimiser les flux (stock, délai, matière

Plus en détail

Canon Business Services. Gestion des impressions

Canon Business Services. Gestion des impressions Canon Business Services Gestion des impressions 2 Gestion des impressions Aperçu du marché Le saviez-vous? Selon une étude IDC réalisée en 2012, la dépense globale en marketing et communication ne progressera

Plus en détail

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11 Liste des études de cas Liste des tableaux et des figures XI XII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

Savoir fidéliser ses clients

Savoir fidéliser ses clients Savoir fidéliser ses clients le programme partie 1 Les enjeux de fidélisation partie 2 La relation client : un levier de fidélisation Partie 3 Gérer sa base de données clients Partie 4 Les outils pour

Plus en détail

Une démarche d éco-conception d un point de vue industriel. Edouard Carteron ecartero@steelcase.com 27 Mars 2014

Une démarche d éco-conception d un point de vue industriel. Edouard Carteron ecartero@steelcase.com 27 Mars 2014 Une démarche d éco-conception d un point de vue industriel Edouard Carteron ecartero@steelcase.com 27 Mars 2014 Steelcase N 1mondial du mobilier de bureau et de l aménagement des espaces tertiaires, Steelcase

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

REFERENTIEL DE PERFORMANCE LOGISTIQUE E4/2005

REFERENTIEL DE PERFORMANCE LOGISTIQUE E4/2005 1 Membre fondateur de EDITION n 4.0 2005 2 Un peu d histoire Années 1990 : Volvo (voitures) édite un référentiel logistique, Volvo se fiance avec Renault, Le référentiel tombe dans la corbeille de fiançailles,

Plus en détail

CONCOURS A LA CREATION D ENTREPRISES 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE

CONCOURS A LA CREATION D ENTREPRISES 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS A LA CREATION D ENTREPRISES 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE Ce dossier peut servir de trame aux concurrents du concours ou être remplacé en totalité ou en partie par tous documents satisfaisant à

Plus en détail

Piloter l atelier l. Valeur ajoutée e du MES pour les PMI.

Piloter l atelier l. Valeur ajoutée e du MES pour les PMI. Pilotage d atelier Piloter l atelier l grâce au système d information d : Valeur ajoutée e du MES pour les PMI. Le MES? Un Manufacturing execution system (abrégé en MES) est un système informatique dont

Plus en détail

Management de l énergie en scierie : une approche accessible à tous

Management de l énergie en scierie : une approche accessible à tous Management de l énergie en scierie : une approche accessible à tous Tifenn GUENNEC (FCBA) : tifenn.guennec@fcba.fr SOMMAIRE 1 Le contexte global, normatif et réglementaire 2 Les différentes étapes d un

Plus en détail

SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008.

SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008. BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008 SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL Pourquoi agir Pour les acheteurs publics et privés, les attentes en matière d hygiène

Plus en détail

Customer Relationship Management ou Gestion de la Relation Client = Placer le client au coeur de l entreprise

Customer Relationship Management ou Gestion de la Relation Client = Placer le client au coeur de l entreprise EL MAWASSIR : Une Culture d Orientation Client Customer Relationship Management ou Gestion de la Relation Client = Placer le client au coeur de l entreprise «Augmenter les performances en plaçant les clients

Plus en détail

Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise. Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance?

Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise. Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance? Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance? Jouy-le-Moutier, Campus de formation de Veolia Environnement,

Plus en détail

INTÉGRATION DE CRITÈRES DE DURABILITÉ DANS LES ACHATS D UNE ENTREPRISE

INTÉGRATION DE CRITÈRES DE DURABILITÉ DANS LES ACHATS D UNE ENTREPRISE INTÉGRATION DE CRITÈRES DE DURABILITÉ DANS LES ACHATS D UNE ENTREPRISE Christian GUILLAUME Responsable Sécurité, Qualité & Environnement christian.guillaume@groupe-e.ch Distributeur d électricité numéro

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

Implémentation de GMAO le cas d une usine de production d eau potable

Implémentation de GMAO le cas d une usine de production d eau potable Retour d expérience Implémentation de GMAO le cas d une usine de production d eau potable Implémenter un logiciel de GMAO n est pas une mince affaire, et ce quelque soit le type d activité qu exerce une

Plus en détail

Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France?

Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France? Du mardi 27 novembre au vendredi 30 novembre 2012 Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France? B E R N A R D R O T H É P R É S I

Plus en détail

Atelier A26. Sécurisation de la Supply Chain : Audit de l entreposage

Atelier A26. Sécurisation de la Supply Chain : Audit de l entreposage Atelier A26 Sécurisation de la Supply Chain : Audit de l entreposage Intervenants Grégoire MALLET Adjoint au directeur du département Audit et Conseils gregoire.mallet@cnpp.com Alain PETIT Directeur

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

VOS INFORMATIONS ONT UNE VIE. Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape

VOS INFORMATIONS ONT UNE VIE. Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape VOS INFORMATIONS ONT UNE VIE 444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444 Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape GESTION INTÉGRÉE DE L INFORMATION

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Raison sociale : MAAF ASSURANCES SA Code NAF

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

Audit des potentiels 2014

Audit des potentiels 2014 Audit des potentiels 2014 Analyse du positionnement de l évolution de l entreprise (état d avancement) dans chacune de ses quatre grandes fonctions vitales, ainsi que de la qualité de son environnement

Plus en détail

ET SI VOUS FAISIEZ CONFIANCE À LA POSTE POUR DEVELOPPER VOTRE BUSINESS À L INTERNATIONAL? Stéphane DIDRY Responsable Supports Ventes Export

ET SI VOUS FAISIEZ CONFIANCE À LA POSTE POUR DEVELOPPER VOTRE BUSINESS À L INTERNATIONAL? Stéphane DIDRY Responsable Supports Ventes Export ET SI VOUS FAISIEZ CONFIANCE À LA POSTE POUR DEVELOPPER VOTRE BUSINESS À L INTERNATIONAL? Stéphane DIDRY Responsable Supports Ventes Export La Poste La Poste réalise 16% de chiffre d affaires à l International

Plus en détail

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES Améliorer les coûts de revient de votre outil industriel CODE P2 Chef d entreprise Responsable administratif et financier Personnel chargé de calcul de revient Comprendre les fondements de la comptabilité

Plus en détail

Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de Xavier BRIAULT, Directeur des Opérations Emballage

Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de Xavier BRIAULT, Directeur des Opérations Emballage Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de, Directeur des Opérations Emballage groupe SOFLOG GROUPE SOFLOG Cliquez pour modifier le style du titre

Plus en détail

Le nouveau. compteur communicant gaz

Le nouveau. compteur communicant gaz Le nouveau compteur communicant gaz Le compteur communicant gaz, c est quoi? Gazpar, c est le nouveau compteur communicant gaz de GRDF, au service de la collectivité et des 11 millions de clients de GRDF,

Plus en détail

La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal

La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal Présentation à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain Daniel Lussier Chef de division Intégration et soutien Société de transport

Plus en détail

Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie?

Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie? Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie? Sommaire 1. Etat des lieux 2. Leviers pour aller vers la sobriété et l efficacité énergétique 3. Zoom sur quelques propositions

Plus en détail

Retour d expèrience. Dématérialisation et automatisation du traitement des factures fournisseurs

Retour d expèrience. Dématérialisation et automatisation du traitement des factures fournisseurs Retour d expèrience Dématérialisation et automatisation du traitement des factures fournisseurs Agenda Introduction : Présentation de la société JACQUET Contexte et enjeux du projet de dématérialisation

Plus en détail

LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB...

LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB... LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB... SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ... 5 ANS D EXPÉ- RIENCE, DE SER- VICES, 5 ANS D ÉCHANGES Le site du Social Club a 5 ans. Ces cinq années de partenariat

Plus en détail