Introduction à l économie circulaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction à l économie circulaire"

Transcription

1 Introduction à l économie circulaire Rémy Le Moigne 25 juin 2015

2 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 2

3 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 3

4 Dans une économie linéaire les ressources sont transformées en déchets L économie linéaire Ressources naturelles Fabriquer pièces Assembler composants Assembler produits Distribuer Utiliser Déchets Déchets industriels 4

5 L économie linéaire consomme de plus en plus de ressources non renouvelables Evolution de la production de quelques grands métaux en millions de tonnes 50 Aluminium Cuivre Titane Chrome

6 L économie linéaire consomme de plus en plus de ressources non renouvelables Evolution de la production de quelques grands métaux depuis la chute de l empire romain en millions de tonnes 50 Aluminium Titane Chrome

7 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 7

8 L économie circulaire utilise en boucle des composants suivant 2 cycles Cycles des composants techniques et biologiques Composants technique Composants biologique Cycle technique Cycle biologique Technosphère Biosphère 8

9 Le cycle technique gère en boucle les composants techniques Cycles des composants techniques Ressources naturelles Fabriquer pièces Assembler composants Assembler produits Distribuer Utiliser Recycler Remanufacturer Remettre en état Réutiliser Réparer Cycle des produits techniques Logistique inverse 9

10 Le cycle biologique gère en boucle les composants biologiques Cycles des composants biologiques Composter ou Méthaniser Extraire composés chimiques Réutiliser Ressources naturelles Fabriquer pièces Assembler composants Assembler produits Distribuer Utiliser Cycle des produits organiques Logistique inverse 10

11 L économie circulaire utilise en boucle les composants techniques et biologiques Cycles des composants techniques et biologiques Composter ou méthaniser Extraire composés chimiques Réutiliser Ressources naturelles Fabriquer pièces Assembler composants Assembler produits Distribuer Utiliser Recycler Remanufacturer Remettre en état Réutiliser Réparer Cycle des produits organiques Cycle des produits techniques Logistique inverse 11

12 L économie circulaire présente des enjeux majeurs pour les entreprises et les territoires Enjeux de l économie circulaire Réduire les coûts Enjeux économiques Sécuriser les approvisionnements Développer de nouveaux marchés Enjeux de l économie circulaire Enjeux sociaux Créer des emplois locaux Réduire la consommation de ressources Enjeux environnementaux Réduire la production de déchets Réduire les émissions de CO2 12

13 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 13

14 La transition d une entreprise vers l économie circulaire est souvent réalisée en 5 étapes Principales étapes d une démarche de mise en œuvre d un modèle d économie circulaire Développer de nouveaux business models Mettre en place des partenariats Concevoir des «produits circulaires» Mettre en place une reverse supply chain Piloter la performance 14

15 La transition d une entreprise vers l économie circulaire est souvent réalisée en 5 étapes Développer de nouveaux business models Mettre en place des partenariats Concevoir des «produits circulaires» Mettre en place une reverse supply chain Piloter la performance 15

16 L économie circulaire nécessite l adoption de nouveaux business models Recyclage des matières en boucle longue Recyclage des matières en boucle courte Production et utilisation Tri Production et utilisation Ressource Déchet Ressource Déchet Recyclage Collecte Recyclage Prolongement de la durée de vie des produits Mise en place de symbioses industrielles (écologie industrielle) Production Ressource Remise en état Remise en état Recyclage Déchet Ressource Entreprise A Ressource Déchet Entreprise B Production Déchet Vente de l usage d un produit (économie de la fonctionnalité) Production et multiples utilisations Partage de l utilisation d un produit (économie collaborative) Production et multiples utilisations Une entreprise vend l usage d un Plusieurs utilisateurs partagent Ressource Déchet Ressource Déchet produit à plusieurs utilisateurs l usage d un même produit Remise en état ou recyclage 16

17 La transition d une entreprise vers l économie circulaire est souvent réalisée en 5 étapes Développer de nouveaux business models Mettre en place des partenariats Concevoir des «produits circulaires» Mettre en place une reverse supply chain Piloter la performance 17

18 Des partenariats sont nécessaires pour mutualiser des compétences ou des moyens Exemples de partenariats Industriels d un même territoire Mettre en place des symbioses industrielles Distributeur Pouvoir utiliser un réseau de distribution pour la collecte des produits usagés Fabriquer pièces Assembler composants Assembler produits Distribuer Utiliser Recycler Remanufacturer Remettre en état Réutiliser Réparer Gestionnaire de déchets Bénéficier d une expertise et d une infrastructure pour la collecte et le traitement des déchets Industriels d un même secteur Mutualiser les moyens et les volumes pour la collecte ou le traitement des déchets Prestataire logistique Bénéficier d une expertise et d une infrastructure pour la logistique inverse 18

19 La transition d une entreprise vers l économie circulaire est souvent réalisée en 5 étapes Développer de nouveaux business models Mettre en place des partenariats Concevoir des «produits circulaires» Mettre en place une reverse supply chain Piloter la performance 19

20 Quelques démarches et outils aident à concevoir des produits «circulaires» Exemples de démarches et outils de conception de produits «circulaires» DfX guidelines Recommandations de conception en vue du réemploi, de la réparation, de la remise à neuf, du remanufacturing ou du recyclage. Démarche Cradle to Cradle Approche visant à développer des produits qui ont un cycle de vie circulaire (du berceau au berceau) afin de pouvoir être récupérés et réutilisés continuellement. Biomimétisme Méthode d innovation qui consiste à imiter les inventions de la nature pour les adapter au service de l homme. 20

21 La transition d une entreprise vers l économie circulaire est souvent réalisée en 5 étapes Développer de nouveaux business models Mettre en place des partenariats Concevoir des «produits circulaires» Mettre en place une reverse supply chain Piloter la performance 21

22 Le reverse supply chain management permet de gérer «en boucle» les matières et les produits Reverse supply chain management Acheter des matières premières Fabriquer les produits Vendre les produits Revendre les produits Retraiter les produits Gérer les retours de produits Supply chain management Reverse supply chain management Closed-loop supply chain management 22

23 Une reverse supply chain regroupe des unités de collecte, de tri et de valorisation Un exemple de réseau de logistique inverse Gestion des retours Transformation Revente Centre de collecte Centre de réparation Centre de collecte Centre de collecte Centre de tri Centre de remise à neuf Centre de distribution Centre de tri Centre de collecte Centre de recyclage Centre de distribution 23

24 La transition d une entreprise vers l économie circulaire est souvent réalisée en 5 étapes Développer de nouveaux business models Mettre en place des partenariats Concevoir des «produits circulaires» Mettre en place une reverse supply chain Piloter la performance 24

25 Quelques indicateurs mesurent la circularité des produits et des processus Exemple d indicateur proposé par la Fondation Ellen Macarthur 25

26 26

Economie circulaire et économie de fonctionnalité : vers de nouveaux modèles économiques

Economie circulaire et économie de fonctionnalité : vers de nouveaux modèles économiques Billet d étonnement Economie circulaire et économie de fonctionnalité : vers de nouveaux modèles économiques Réalisé par Carine Duwat Le 01/04/2014 SOMMAIRE Introduction 3 Programme 3 Note d observation

Plus en détail

ECONOMIE CIRCULAIRE : NOTIONS. Octobre 2013 Version modifiée Octobre 2014

ECONOMIE CIRCULAIRE : NOTIONS. Octobre 2013 Version modifiée Octobre 2014 Octobre 2013 Version modifiée Octobre 2014 Référent : Alain GELDRON Direction Economie circulaire et déchets ADEME Angers Ce qu il faut retenir Il n existe pas actuellement de définition «normalisée» ni

Plus en détail

Applications Multiples. > Pavilion Germany EXPO Shanghai 2010 Shanghai, China Architect: Schmidhuber + Kaindl (Munich)

Applications Multiples. > Pavilion Germany EXPO Shanghai 2010 Shanghai, China Architect: Schmidhuber + Kaindl (Munich) Applications Multiples > Pavilion Germany EXPO Shanghai 2010 Shanghai, China Architect: Schmidhuber + Kaindl (Munich) Activité B to B Nos fournisseurs Client final «C» Nos clients «B» 2 Recycler Recycler

Plus en détail

Une brève proposition de classification des différentes significations selon trois approches principales qui émergent en France et en Europe.

Une brève proposition de classification des différentes significations selon trois approches principales qui émergent en France et en Europe. L Economie Circulaire Une brève proposition de classification des différentes significations selon trois approches principales qui émergent en France et en Europe. Jan Jonker et Anne-Claire Savy-Angeli

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015. g.moenne-loccoz@neopost.com

LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015. g.moenne-loccoz@neopost.com LE REMANUFACTURING Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015 g.moenne-loccoz@neopost.com Neopost en quelques mots 2 ème fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier Acteur majeur dans

Plus en détail

Certaines entreprises cherchent des opportunités pour combiner : - la responsabilité environnementale - la valeur ajoutée jusqu alors inexploitées.

Certaines entreprises cherchent des opportunités pour combiner : - la responsabilité environnementale - la valeur ajoutée jusqu alors inexploitées. Domaine de recherche récent : - incompris - mal maîtrisé Certaines entreprises cherchent des opportunités pour combiner : - la responsabilité environnementale - la valeur ajoutée jusqu alors inexploitées.

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur Yves DALLERY Professeur de Supply Chain à l Ecole Centrale Paris Associé

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC 3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC Principe des 3RV Privilégier dans l ordre : La réduction à la source Le réemploi Le recyclage La valorisation (biologique

Plus en détail

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique AG2I / R2D2 : En Marin route de Pessan 32000 Auch (Gers en Gascogne) ZI du

Plus en détail

O. PREAMBULE TECHNOLOGIES ET ECONOMIE VERTES

O. PREAMBULE TECHNOLOGIES ET ECONOMIE VERTES O. PREAMBULE TECHNOLOGIES ET ECONOMIE VERTES 1. Energies renouvelables et accès à l énergie : les modes de consommation et de production d aujourd hui et de demain. Innovations: éolien, hydroélectricité,

Plus en détail

L économie circulaire : la vision des professionnels du recyclage

L économie circulaire : la vision des professionnels du recyclage L économie circulaire : la vision des professionnels du recyclage LA VOIX DES PROFESSIONNELS DU RECYCLAGE 3 SOMMAIRE Introduction P.5 Chapitre 1 P.13 Notre métier : transformer les déchets en MATIÈREs

Plus en détail

L ATELIER DYNAMO. à Nancy

L ATELIER DYNAMO. à Nancy Écologie, économie et social L ATELIER DYNAMO à Nancy 6 années d existence 1200 adhérents à l année 1000 vélos récupérés et 600 remis en circulation 4 salariés, 2 volontaires en Service Civique et 15 bénévoles

Plus en détail

Dossier de presse. Consommables d impression : Quelle place pour une alternative?

Dossier de presse. Consommables d impression : Quelle place pour une alternative? Consommables d impression : Quelle place pour une alternative? Quelle place pour une alternative? Les consommables d impression alternatifs ont l avantage d être plus économiques et plus écologiques (dans

Plus en détail

Explicatif acheteurs professionnels

Explicatif acheteurs professionnels Explicatif acheteurs professionnels DEFINITIONS Les cartouches compatibles et recyclées sont une alternative aux produits d origine. Elles ne sont pas développées par les fabricants d'imprimantes. Le

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable I PRESENTATION DES THEORIES 1 La chaîne logistique traditionnelle 2 Supply chain 3 Supply chain in reverse logistics La gestion globale de la chaîne logistique dans la logistique inversée (verte) II L

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

www.sita.fr INNOVANTES POUR LA VALORISATION DE VOS DÉCHETS 20 000 collaborateurs à votre service

www.sita.fr INNOVANTES POUR LA VALORISATION DE VOS DÉCHETS 20 000 collaborateurs à votre service www.sita.fr DES SOLUTIONS INNOVANTES POUR LA VALORISATION DE VOS DÉCHETS 20 000 collaborateurs à votre service SITA : PARTENAIRE DE LA VALORISATION DE VOS DÉCHETS SITA, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, est

Plus en détail

Réduction des déchets par le Réemploi et la Réutilisation. Cohésion sociale et locale. Création : Septembre 2013 Statut juridique : SAS

Réduction des déchets par le Réemploi et la Réutilisation. Cohésion sociale et locale. Création : Septembre 2013 Statut juridique : SAS Réduction des déchets par le Réemploi et la Réutilisation Cohésion sociale et locale Création : Septembre 2013 Statut juridique : SAS 1 L ENTREPRISE Co-Recyclage propose des solutions innovantes pour préserver

Plus en détail

FICHE DE LECTURE. Cradle to Cradle de William McDonough et Michael Braungart. Editions Alternatives Collection Manifestô. Marie-Catherine BOURGA

FICHE DE LECTURE. Cradle to Cradle de William McDonough et Michael Braungart. Editions Alternatives Collection Manifestô. Marie-Catherine BOURGA FICHE DE LECTURE Cradle to Cradle de William McDonough et Michael Braungart Editions Alternatives Collection Manifestô Marie-Catherine BOURGA 1. Les auteurs et le concept William McDonough (à gauche),

Plus en détail

Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement

Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement LE VIEUX PAPIER RESTE ICI Innovateurs par tradition www.perlen.ch Aussi écologique que possible La société Perlen Papier a été fondée

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma LA VISION SUPPLY CHAIN GLOBALE COMME ENJEU DE LA COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

VAL ESTUAIRE UNE PLATE-FORME UNIQUE POUR LA VALORISATION DES DÉCHETS EN NORMANDIE

VAL ESTUAIRE UNE PLATE-FORME UNIQUE POUR LA VALORISATION DES DÉCHETS EN NORMANDIE VAL ESTUAIRE UNE PLATE-FORME UNIQUE POUR LA VALORISATION DES DÉCHETS EN NORMANDIE SITA, LEADER DE LA VALORISATION DES DÉCHETS SEPTEMBRE 2014 DOSSIERDEPRESSE contact PRESSE Caroline QUILLERÉ Directrice

Plus en détail

Association Française de Management FAPICS des Opérations de la Chaîne Logistique. 19èmes journées des CPIM de France

Association Française de Management FAPICS des Opérations de la Chaîne Logistique. 19èmes journées des CPIM de France n MILLET, SFIG/SDS Thierry JOUENNE, CNAM Paris Plan Un rendez-vous attendu L intérêt d un langage commun de la performance Visite guidée au cœur de la performance Comment utiliser les indicateurs Supply

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie. Photo : UNIDO. Appel à candidatures

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie. Photo : UNIDO. Appel à candidatures SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie Photo : UNIDO Appel à candidatures Tu es un éco-entrepreneur? Tu as une idée de création d entreprise verte en tête? d Entrepreneurs Verts

Plus en détail

Charte Développement Durable. Les 15 engagements du réseau C10

Charte Développement Durable. Les 15 engagements du réseau C10 Charte Développement Durable Les 15 engagements du réseau C10 2014 Charte Développement Durable Les 15 engagements du réseau C10 Né en 1996 de la volonté d entrepreneurs indépendants, le réseau C10 est

Plus en détail

Les enjeux de la deuxième vie des objets

Les enjeux de la deuxième vie des objets Les enjeux de la deuxième vie des objets En 2011, un Côte-d Orien a produit 46 kg de déchets non recyclables, apportés en déchèteries. Ce sont principalement des meubles, du mobilier de jardin, des jouets

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE *

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * 2011 Adoptée par le conseil d administration le 11 juin 2007, dernières modifications en 2011. PRÉAMBULE Le Cégep de

Plus en détail

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE DU DÉVELOPPEMENT DES STRATÉGIES RÉGIONALES D ÉCONOMIE CIRCULAIRE EN FRANCE

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE DU DÉVELOPPEMENT DES STRATÉGIES RÉGIONALES D ÉCONOMIE CIRCULAIRE EN FRANCE GUIDE MÉTHODOLOGIQUE DU DÉVELOPPEMENT DES STRATÉGIES RÉGIONALES D ÉCONOMIE Octobre 2014 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par AUXILIA Contrat n 1480C0049 Coordination technique : Jacques Deschamps,

Plus en détail

2 exemples de Reverse Logistics chez Nespresso France SITL 2011 30 MARS 2011

2 exemples de Reverse Logistics chez Nespresso France SITL 2011 30 MARS 2011 2 exemples de Reverse Logistics chez Nespresso France SITL 2011 30 MARS 2011 Nespresso en quelques mots Un succès qui repose sur une trilogie: La Meilleure qualité de café en tasse Des Machines ingénieuses

Plus en détail

L IT au cœur de la Responsabilité Sociale d Entreprise

L IT au cœur de la Responsabilité Sociale d Entreprise L IT au cœur de la Responsabilité Sociale d Entreprise Retour d expérience du Groupe RHODIA Xavier RAMBAUD Directeur des Systèmes d information Rôle, positionnement et gouvernance des infrastructures IT

Plus en détail

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma LA VISION SUPPLY CHAIN GLOBALE COMME ENJEU DE LA COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Mettre l écologie au cœur des consciences Fondée en juillet 2005 par Yann Arthus-Bertrand

Plus en détail

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club.

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club. Le «baromètre CPV DEMETER» est une enquête annuelle réalisée par CPV Associés auprès des entreprises membres du Club Déméter, Environnement et Logistique. Les questions posées permettent de faire un état

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

APPEL A PROJETS R&D 2015

APPEL A PROJETS R&D 2015 APPEL A PROJETS R&D 2015 CONTEXTE ET PRESENTATION L agrément de l éco organisme Eco TLC a été renouvelé pour six ans par l arrêté ministériel des ministères de l écologie et du redressement productif du

Plus en détail

Junior. Le r ecyc lage. des D3E. Actualités. Zoom sur Le réemploi des objets. Jeux. travaux appliqués

Junior. Le r ecyc lage. des D3E. Actualités. Zoom sur Le réemploi des objets. Jeux. travaux appliqués n 8 avril 2014 ValDem Junior Le r ecyc lage des Actualités Zoom sur Le réemploi des objets Dossier : Déchets d Équipements Électriques et Électroniques Jeux BD Les aventures travaux appliqués de Bobo la

Plus en détail

22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 CHAISES ARTOPEX

22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 CHAISES ARTOPEX 22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 CHAISES ARTOPEX Matériaux et ressources Crédit 2.1 : Gestion des déchets de construction, Détourner 50% des déchets des sites d enfouissement

Plus en détail

Animation 6 Le cycle de vie d un téléphone portable

Animation 6 Le cycle de vie d un téléphone portable Animation 6 Le cycle de vie d un téléphone portable Aujourd hui, il est presque impossible de se passer d un téléphone portable. En 2011, près de 100% de la population française est équipée d un téléphone

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

Auditions: les associations, experts et professionnels entendus

Auditions: les associations, experts et professionnels entendus Pourquoi une loi? Améliorer le quotidien des consommateurs Mettre fin à un vide juridique Dénoncer une aberration écologique Initier une prise de conscience médiatique Auditions: les associations, experts

Plus en détail

Waste concern. Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory. Initiative

Waste concern. Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory. Initiative Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Initiative Waste concern Laura Loffler Novembre 2012 Majeure Alternative Management HEC Paris 2012-2013 Loffler Laura Fiche Initiative

Plus en détail

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON Performant thermiquement, léger et travaillé en atelier avant d être rapidement monté sur chantier, le bois est le matériau idéal pour les Extensions/Surélévations.

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

Ruche d entreprises. 20 postes de travail 1 salle de réunion (12 personnes) 1 lieu de détente commun 1 cuisine & salle à manger commune

Ruche d entreprises. 20 postes de travail 1 salle de réunion (12 personnes) 1 lieu de détente commun 1 cuisine & salle à manger commune Ruche d entreprises Description du projet de rénovation de la Rue de la Paix n 3 à 1420 Braine l Alleud Création d un Business Centre et d une pépinière d entreprises acctives dans l économie positive

Plus en détail

Ecologie industrielle, circuits courts : enjeux de la proximité Cas de l agglomération Dunkerquoise. Présentation de Fedoua KASMI

Ecologie industrielle, circuits courts : enjeux de la proximité Cas de l agglomération Dunkerquoise. Présentation de Fedoua KASMI Ecologie industrielle, circuits courts : enjeux de la proximité Cas de l agglomération Dunkerquoise. Présentation de Fedoua KASMI Séminaire «Stratégies territoriales d innovation et dynamiques entrepreneuriales

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE 52 000 lycéens 65 lycées publics (1,2 millions de m² de locaux) 39 lycées privés 1 Les priorités comtoises en matière d éducation par de nouvelles politiques L accès pour tous à l éducation Gratuité des

Plus en détail

Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication

Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication LES BONS USAGES Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC, quels impacts?

Plus en détail

Le langage commun de la Performance. Inauguration le 11 février 2010 Goethe Institut - Paris

Le langage commun de la Performance. Inauguration le 11 février 2010 Goethe Institut - Paris Le langage commun de la Performance Inauguration le 11 février 2010 Goethe Institut - Paris Christian MILLET, SFIG/SDS Thierry JOUENNE, CNAM Paris Merci aux sponsors du colloque! 2 Plan Un rendez-vous

Plus en détail

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable La stratégie développement durable de Nov@log Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable Sommaire Un mot sur le partenariat Nov@log-Lucie Introduction : contexte Conséquence

Plus en détail

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Nos engagements pour un développement durable

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Nos engagements pour un développement durable Responsabilité Sociétale de l Entreprise Parce que le développement durable de la planète est un impératif, parce que le développement durable des territoires sur lesquels nous opérons est notre raison

Plus en détail

Liste des projets. P 02 : Une centrale de diagnostic, conception et réalisation d ouvrage de génie civile, bâtiments et infrastructures

Liste des projets. P 02 : Une centrale de diagnostic, conception et réalisation d ouvrage de génie civile, bâtiments et infrastructures Liste des projets P 01 : Centre d appel et relation client P 02 : Une centrale de diagnostic, conception et réalisation d ouvrage de génie civile, bâtiments et infrastructures P 03 : Agence de conseil

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

Internet, courriel : réduire les impacts

Internet, courriel : réduire les impacts Au bureau AGIR! Internet, courriel : réduire les impacts Limiter nos consommations d énergie et de matières premières Édition : avril 2012 sommaire glossaire introduction En savoir plus sur les TIC....

Plus en détail

Internet, courriels : réduire les impacts

Internet, courriels : réduire les impacts Au bureau AGIR! Internet, courriels : réduire les impacts Limiter nos consommations d énergie et de matières premières Édition : février 2014 sommaire glossaire introduction En savoir plus sur les TIC....3

Plus en détail

La sélection des bibliothécaires Journée de l économie circulaire

La sélection des bibliothécaires Journée de l économie circulaire La sélection des bibliothécaires Journée de l économie circulaire 18 février 2014 La bibliothèque Michel Serres de l École Centrale de Lyon et la bibliothèque EMLYON Business School ont le plaisir de s

Plus en détail

notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition?

notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition? 2 Saviez-vous que notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition? L avenir de la consigne au Québec est présentement incertain. Au printemps 2015, le Ministère du Développement

Plus en détail

Crédit : June et Sylvain Hitau

Crédit : June et Sylvain Hitau Crédit : June et Sylvain Hitau Géraldine Poivert Crédit : Zabou Carrière Jean-Charles Caudron Filières Responsabilité élargie du producteur Crédit : Antoine Doyen Édito Comme de nombreux produits, les

Plus en détail

Activité : Location longue durée de revêtements de sols en dalles, textiles ou PVC, avec maintenance et recyclage des produits en fin de vie.

Activité : Location longue durée de revêtements de sols en dalles, textiles ou PVC, avec maintenance et recyclage des produits en fin de vie. Raison sociale : TEXTIFLOOR Statut : S.A.R.L. Activité : Location longue durée de revêtements de sols en dalles, textiles ou PVC, avec maintenance et recyclage des produits en fin de vie. Effectifs : 3

Plus en détail

Valoriser les déchets organiques en énergie et engrais dans les pays en développement

Valoriser les déchets organiques en énergie et engrais dans les pays en développement Association loi 1901 Valoriser les déchets organiques en énergie et engrais dans les pays en développement Sensibilisation des élèves du 93 Développement durable Aide au développement économique Conseil,

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES?

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? 1. CONSOMMATION DE PAPIER Les écoles primaires et secondaires bruxelloises consomment chaque année 250 millions de feuilles A4, soit environ

Plus en détail

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi Version 4.7 Simulation d Entreprise «Artemis» Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi p. 1 1. Objectifs et Contexte Général L objectif de la simulation d entreprise «Artemis» est

Plus en détail

Prospective, scénarios et mutations. Daniel Brissaud - Yannick FREIN

Prospective, scénarios et mutations. Daniel Brissaud - Yannick FREIN 1 Prospective, scénarios et mutations des systèmes de production à l horizon 2030 FUTURPROD Daniel Brissaud - Yannick FREIN Grenoble Ge obe INP,,GSCO G-SCOP 2 L ARP «Systèmes de production du futur» Identifier

Plus en détail

Enjeux Qualité actuels des Produits MDD non alimentaires

Enjeux Qualité actuels des Produits MDD non alimentaires Mercredi 1 er avril 2015 Enjeux Qualité actuels des Produits MDD non alimentaires Christian Zolesi Directeur Associé czolesi@greenflex.com Sylvie Pugnet Avocat - droit des Produits sp@pugnet-avocats.com

Plus en détail

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE COOPERATIVE CREDIT COOPERATIF Crédit Coopératif NPdC 2 Bis, rue de Tenremonde BP 565 59023 LILLE Cedex Tél : 03 20 12 36 30 Fax : 03 20 30 77 66 Site : www.credit-cooperatif.fr Email : lille@coopanet.com

Plus en détail

QHSE HARMONISe energie

QHSE HARMONISe energie QHSE HARMONISe energie ormation accréditée PAr la conférence FDES grandes ÉCOLES. contexte et Objectifs du mastère spécialisé Fort de plus de vingt ans d existence et d expérience, le Mastère Spécialisé

Plus en détail

Intervention de Mme Ségolène Royal. 2èmes rencontres parlementaires pour l économie circulaire 12 novembre Maison de la Chimie

Intervention de Mme Ségolène Royal. 2èmes rencontres parlementaires pour l économie circulaire 12 novembre Maison de la Chimie Intervention de Mme Ségolène Royal Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Paris, le 12 novembre 2014 2èmes rencontres parlementaires pour l économie circulaire 12 novembre Maison

Plus en détail

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN SOMMAIRE 01. NATURE et découvertes en quelques chiffres 02. Construire un plan green 03. Mesurer l empreinte écologique 04. Conclusion - 2 01. NATURE

Plus en détail

Annexe. Questionnaire aux fournisseurs. 1. Général

Annexe. Questionnaire aux fournisseurs. 1. Général Annexe Questionnaire aux fournisseurs 1. Général 1.1 Type d organisation Coopérative Organisme à but non lucratif Mutuelle Organisation publique Entreprise privée non cotée en bourse Entreprise privée

Plus en détail

Etendre le champ du PHYSIQUE. PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT pour les Directions Fonctionnelles. Diapositives. En 1 ou 5

Etendre le champ du PHYSIQUE. PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT pour les Directions Fonctionnelles. Diapositives. En 1 ou 5 Gérer le cycle de vie des produits industriels de bout en bout : concevoir, tester, fabriquer, maintenir, recycler. VIRTUEL PHYSIQUE PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT pour les En 1 ou Diapositives 1 Gérer le

Plus en détail

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN Les ports et les pôles de compétitivité Mission des pôles de compétitivité Faire émerger des

Plus en détail

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES PRESENTATION Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES Organisé avec France Volontaires 24/05/2014 1 ORGANISATION DE LA JOURNEE 10H30 // 11H00 // 11H30 // Accueil et arrivée des participants

Plus en détail

N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais

N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais Latitude 5 n 105 50 ans d'europe et d'espace by Centre Spatial Guyanais 50 ans d'europe et d'espace N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais LATITUDE

Plus en détail

L A N E W S L E T T E R

L A N E W S L E T T E R L U N D I, L E 2 7 M A I 2 0 1 3 La Supply Chain collaborative, quels risques et quelles opportunités? Editorial Après une année 2012 qui nous a permis d'innover dans des champs divers comme la logistique

Plus en détail

EPSON FRANCE MANUEL QUALITÉ & ENVIRONNEMENT. La passion de la Qualité, un engagement durable dans l Environnement

EPSON FRANCE MANUEL QUALITÉ & ENVIRONNEMENT. La passion de la Qualité, un engagement durable dans l Environnement MANUEL QUALITÉ & ENVIRONNEMENT EPSON FRANCE La passion de la Qualité, un engagement durable dans l Environnement S.A. au capital de 4 000 000 d euros - R.C. Nanterre B 692 026 958 - APE 4651Z FR 71692026958

Plus en détail

Plan d action de développement durable Baie de Beauport. Saisons 2014-15

Plan d action de développement durable Baie de Beauport. Saisons 2014-15 Plan d action de développement durable Baie de Beauport Saisons 2014-15 Table des matières Les étapes de la démarche... 3 1 Le jardin du chef et le maintien du compost... 4 1.1 Contexte... 4 1.2 Projets

Plus en détail

Pourquoi l'écologie industrielle?

Pourquoi l'écologie industrielle? Pourquoi l'écologie industrielle? La société actuelle est basée sur une économie de type linéaire, c est-à-dire que nous consommons à outrance des ressources, que nous considérons comme illimitées, mais

Plus en détail

Une histoire sans fin. Rockpanel certifié BRE Global A+ / A

Une histoire sans fin. Rockpanel certifié BRE Global A+ / A Une histoire sans fin Rockpanel certifié BRE Global A+ / A Rockpanel : la durabilité dans les gènes Le Groupe Rockpanel fait partie de Rockwool International, de par nature, attache une importance primordiale

Plus en détail

Le traitement mécano-biologique des déchets Important pour le Maroc? Casablanca, 23 Mars 2011

Le traitement mécano-biologique des déchets Important pour le Maroc? Casablanca, 23 Mars 2011 Le traitement mécano-biologique des déchets Important pour le Maroc? Casablanca, 23 Mars 2011 Plan de la présentation Partie I Pourquoi le TMB? Partie II Variantes techniques Partie III Conclusions pour

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Mémoire du Regroupement national des conseils régionaux de l environnement du Québec 23 février 2010 Présentation

Plus en détail

Bonjour, NSE Services a bâti sa croissance autour de trois règles simples :

Bonjour, NSE Services a bâti sa croissance autour de trois règles simples : E-LETTER N 16 / OCTOBRE 2008 SOMMAIRE ÉDITORIAL PARTENARIAT HP NSE SERVICES : UNE ENTREPRISE CITOYENNE Notre site www.nse-groupe.com a fait l objet d une refonte. N hésitez pas à le consulter sous sa nouvelle

Plus en détail

Pionnier de l éco-efficience

Pionnier de l éco-efficience SOLUTIONS KONE ECO-EFFICIENT Pionnier de l éco-efficience Pionnier de l éco-efficience Face à l expansion des zones urbaines, à l accroissement des préoccupations environnementales et à la hausse des coûts

Plus en détail

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi DOSSIER DE PRESSE 25 septembre 2014 Lancement de l annuaire régional pour le réemploi Contacts presse: Magali Memponte : 01 40 13 40 72 / memponte@syctom-paris.fr Olivier Guillemain : 07 60 20 05 39 /

Plus en détail

OPTIMISATION PACKAGING

OPTIMISATION PACKAGING OPTIMISATION PACKAGING Rencontre Environnement du Commerce - 04 Mai 2010 Loïc LAMMERTYN : Responsable Packaging CRÉER L ENVIE ET RENDRE ACCESSIBLE LE SPORT AU PLUS GRAND NOMBRE Deviennent MDD, marques

Plus en détail

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Carbone de la Communauté d agglomération Loire Forez Patrimoine et Services 2009 Contexte de l étude Afin de lutter contre

Plus en détail

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES Juin 2011 Étude réalisée pour le compte de l'ademe par Schwartz and Co et AJI Europe Coordination technique : Patrick

Plus en détail