Auditions: les associations, experts et professionnels entendus

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Auditions: les associations, experts et professionnels entendus"

Transcription

1

2 Pourquoi une loi? Améliorer le quotidien des consommateurs Mettre fin à un vide juridique Dénoncer une aberration écologique Initier une prise de conscience médiatique Auditions: les associations, experts et professionnels entendus Cabinets ministériels : B. Hamon ; A. Montebourg ; D. Batho ; P. Moscovici Universitaires et institutions : Philippe Moati, Ademe Associations : Le CNIID, Les amis de la terre, UFC Que Choisir, FNE Fabricants et distributeurs : Simavelec, SFIB, SECIMAVI, FICIME, GIFAM, FIEEC, FCD, Panasonic, Darty

3 La définition du délit d obsolescence programmée pour permettre des actions en justice, notamment grâce aux «actions de groupes» (article 1). Rapport sur l'obsolescence programmée, sa définition juridique et ses enjeux économiques. Proposition de loi

4 L extension de la durée légale de garantie de 2 à 5 ans (de façon progressive). La prolongation du délai de 6 mois à 2 ans pour faire jouer la garantie sans besoin de prouver le défaut de conformité pour le consommateur). Proposition de loi Pendant deux ans, les défauts de conformité sont présumés exister au moment de la délivrance, sauf preuve contraire. Pour les biens vendus d'occasion, la durée est ramenée à six mois (art.15).

5 L acc accès aux pièces détach tachées pendant une période de 10 ans (dans un délai court d un mois) pour faciliter la réparation. Obligation les fabricants à fournir les pièces détach tachées aux vendeurs dans un délai de 2 mois maximum. Le vendeur sera désormais obligé d informer le consommateur de la disponibilité des pièces détach tachées (art. 6). Proposition de loi

6 Un bonus/malus de l é éco co-contribution contribution, dans le but de valoriser l allongement de la durée de vie du produit, notamment par l amélioration de sa réparabilité (art 5). Proposition de loi Rapport sur les possibilités d'une modulation de l'écoparticipation en fonction de la durée de la garantie commerciale des produits, de la disponibilité des pièces détachées et du prix raisonnable de ces dernières. (art.8).

7 L information du consommateur : il faut que soient mises à disposition des notices de réparation paration, ainsi que des information sur le recyclage, le réemploi et toutes formes de valorisation des déchets de produits électriques et électroniques (art 6). Le Gouvernement remet annuellement au Parlement un rapport sur la situation et les enjeux en matière de protection des consommateurs. Proposition de loi

8 La demande d un rapport sur les perspectives de l é économie de fonctionnalité en France, c est-à-dire la vente de l usage et non celle du bien, qui pourrait constituer une alternative économique pour un modèle de développement soutenable, complémentaire de l économie circulaire, Rapport sur l'état des lieux et les perspectives de l'économie circulaire en France. Une attention particulière est portée à l'économie de fonctionnalité et à l'écoconception. Ce rapport étudie notamment les potentiels d'économie pour les entreprises, les gains pour le consommateur et le potentiel de création de nouveaux métiers et nouvelles filières non délocalisables (art. 16). La proposition de loi

9 Un impact important sur les médias et la société civile

10 La définition de l'obsolescence programmée (art. 22 ter A) L'information des consommateurs (art. 19) «L'affichage de la durée de vie des produits est obligatoire ( )» Les sanctions (art.22 bis)

Annexes au rapport d'activité 2013

Annexes au rapport d'activité 2013 Annexes au rapport d'activité 2013 Liste et descriptif court des projets et actions menés Plaidoyer national Campagne Je veux mon bac bio Projet Mon commerçant m emballe durablement Evénement : Projection

Plus en détail

Octobre 2011. GUIDE de BONNES PRATIQUES RELATIF à la DISTRIBUTION. de PRODUITS ELECTRIQUES et ELECTRONIQUES sur INTERNET

Octobre 2011. GUIDE de BONNES PRATIQUES RELATIF à la DISTRIBUTION. de PRODUITS ELECTRIQUES et ELECTRONIQUES sur INTERNET Octobre 2011 GUIDE de BONNES PRATIQUES RELATIF à la DISTRIBUTION de PRODUITS ELECTRIQUES et ELECTRONIQUES sur INTERNET Préambule Le présent document a pour objet de définir un certain nombre de bonnes

Plus en détail

GRILLE DE PRESENTATION D ACTIONS 1 COMITE OPERATIONNEL N 34

GRILLE DE PRESENTATION D ACTIONS 1 COMITE OPERATIONNEL N 34 GRILLE DE PRESENTATION D ACTIONS 1 COMITE OPERATIONNEL N 34 Organisme / entreprise : CFEEDD I/ RAPPEL DE LA MISSION Comité opérationnel n 34 «Sensibilisation, information et formation du public aux questions

Plus en détail

Introduction à l économie circulaire

Introduction à l économie circulaire Introduction à l économie circulaire Rémy Le Moigne 25 juin 2015 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 2 Agenda Les limites

Plus en détail

Enjeux Qualité actuels des Produits MDD non alimentaires

Enjeux Qualité actuels des Produits MDD non alimentaires Mercredi 1 er avril 2015 Enjeux Qualité actuels des Produits MDD non alimentaires Christian Zolesi Directeur Associé czolesi@greenflex.com Sylvie Pugnet Avocat - droit des Produits sp@pugnet-avocats.com

Plus en détail

HOP// Halte à l obsolescence programmée Laetitia Vasseur Présidente 29 rue popincourt, 75011 Paris

HOP// Halte à l obsolescence programmée Laetitia Vasseur Présidente 29 rue popincourt, 75011 Paris HOP// Halte à l obsolescence programmée Laetitia Vasseur Présidente 29 rue popincourt, 75011 Paris Objet : Quelles sont vos mesures pour lutter contre l obsolescence programmée? Madame, Monsieur, HOP //

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ET EVOLUTION DE LA REPARATION EN FRANCE

ETAT DES LIEUX ET EVOLUTION DE LA REPARATION EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET EVOLUTION DE LA REPARATION EN FRANCE Décembre 2012 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par Antea Group Coordination technique : Marie HERVIER Service Filières REP et Recyclage Direction

Plus en détail

Définir et évaluer les critères environnementaux lors de d acquisition d équipements informatiques Formation «Informatique verte»

Définir et évaluer les critères environnementaux lors de d acquisition d équipements informatiques Formation «Informatique verte» Définir et évaluer les critères environnementaux lors de d acquisition d équipements informatiques Formation «Informatique verte» Satillieu 17 au 20 décembre 2010 Eric Drezet Plan Pourquoi définir des

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

APPEL A PROJETS R&D 2015

APPEL A PROJETS R&D 2015 APPEL A PROJETS R&D 2015 CONTEXTE ET PRESENTATION L agrément de l éco organisme Eco TLC a été renouvelé pour six ans par l arrêté ministériel des ministères de l écologie et du redressement productif du

Plus en détail

Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment

Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment Maj : 13 novembre 2012 Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment L artisanat du bâtiment enregistre pour le second trimestre consécutif une baisse de son activité. Les

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI CONSOMMATION

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI CONSOMMATION LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI CONSOMMATION consommation 1. Création d une action de groupe 2. Lutte contre les clauses abusives 3. Modernisation des moyens d action de la DGCCRF 4. Renforcement des

Plus en détail

PERCEPTIONS ET PRATIQUES DES FRANÇAIS EN MATIÈRE DE RÉPARATION DES PRODUITS

PERCEPTIONS ET PRATIQUES DES FRANÇAIS EN MATIÈRE DE RÉPARATION DES PRODUITS PERCEPTIONS ET PRATIQUES DES FRANÇAIS EN MATIÈRE DE RÉPARATION DES PRODUITS EDITION 2014 Juillet 2014 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par l Ifop Coordination technique : Marie HERVIER-COLLAS Service

Plus en détail

Objet : Quelles sont vos mesures pour lutter contre l obsolescence programmée?

Objet : Quelles sont vos mesures pour lutter contre l obsolescence programmée? Sophie BRINGUY Tête de liste Europe Ecologie Les Verts Pays de la Loire Elections régionales décembre 2015 HOP// Halte à l obsolescence programmée Laetitia Vasseur Présidente Objet : Quelles sont vos mesures

Plus en détail

3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES

3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES 3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES Association multi-acteurs Créée en 1992 Réflexion commune sur les meilleures pratiques environnementales à l échelle

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

COMMISSION DE L ARTICLE L. 311-5 DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 18 JUIN 2007 VALIDE

COMMISSION DE L ARTICLE L. 311-5 DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 18 JUIN 2007 VALIDE COMMISSION DE L ARTICLE L. 311-5 DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 18 JUIN 2007 VALIDE 1 Membres présents et quorum Le Président: Tristan d'albis Organisations professionnelles

Plus en détail

LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR

LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR Tous les produits achetés auprès d'apple, y compris les produits qui ne sont pas de la marque Apple, bénéficient de la garantie légale de conformité de 2 ans du vendeur, prévue

Plus en détail

Le dispositif des certificats d'économie d'énergie

Le dispositif des certificats d'économie d'énergie Journée technique sur les économies d'énergie Le dispositif des certificats d'économie d'énergie ( DREAL ) C. Auzou du 8 septembre 2009 Séminaire Document de stratégie régional du MEEDDM 1 Les certificats

Plus en détail

N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais

N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais Latitude 5 n 105 50 ans d'europe et d'espace by Centre Spatial Guyanais 50 ans d'europe et d'espace N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais LATITUDE

Plus en détail

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02 JECO ATELIER AT02 L éco-conception expliquée journée des éco-entreprises Présentation de l événement PRESENTATION Définition et principes de l écoconception (Stéphanie CAPDEVILLE - EcoConcevoir) Définition

Plus en détail

INITIATION ET ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES A L ECO-CONCEPTION SUR CERGY-PONTOISE. 28 NOVEMBRE 2006 - Angélique Salvetti

INITIATION ET ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES A L ECO-CONCEPTION SUR CERGY-PONTOISE. 28 NOVEMBRE 2006 - Angélique Salvetti INITIATION ET ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES A L ECO-CONCEPTION SUR CERGY-PONTOISE 28 NOVEMBRE 2006 - Angélique Salvetti PRESENTATION DE CERGY-PONTOISE Une structure intercommunale constituée en Communauté

Plus en détail

Promouvoir l électroménager performant Le positionnement des grandes marques d électroménager

Promouvoir l électroménager performant Le positionnement des grandes marques d électroménager Promouvoir l électroménager performant Le positionnement des grandes marques d électroménager Ateliers techniques de l ALE 14 décembre 2009 Sommaire Introduction : Rôle et missions du GIFAM L étiquette

Plus en détail

Communiqué de presse. INAUGURATION R EMPLOI Vendredi 5 décembre 2014

Communiqué de presse. INAUGURATION R EMPLOI Vendredi 5 décembre 2014 Communiqué de presse D après l ADEME, 62,6 millions d équipements électriques et électroniques professionnels ont été mis sur le marché en 2012 (+11 % par rapport à 2011) Quelques jours après la semaine

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Industrie. Meike Fink Réseau Action Climat France meike@rac-f.org Mai 2014

Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Industrie. Meike Fink Réseau Action Climat France meike@rac-f.org Mai 2014 Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Industrie Meike Fink Réseau Action Climat France meike@rac-f.org Mai 2014 Partie I Les enjeux du secteur de l industrie Partie II FFREE : Financement

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

L'économie circulaire

L'économie circulaire L'économie circulaire Les notions de l'economie Circulaire L'économie circulaire est un système économique qui vise à optimiser l'utilisation des ressources naturelles et à réduire les impacts environnementaux

Plus en détail

LOI CONSOMMATION. Suppression des frais de restitution de dossier en cas de changement d autoécole

LOI CONSOMMATION. Suppression des frais de restitution de dossier en cas de changement d autoécole LOI CONSOMMATION La loi consommation du 17 mars 2014 redonne du pouvoir au consommateur. Nous vous proposons de découvrir cette série de mesures en faveur des français selon différentes thématiques : VOITURE

Plus en détail

PROJET DE LOI RELATIF A LA CONSOMMATION PRESENTATION DU TEXTE ET COMMENTAIRES

PROJET DE LOI RELATIF A LA CONSOMMATION PRESENTATION DU TEXTE ET COMMENTAIRES 1 10 mai 2013 PROJET DE LOI RELATIF A LA CONSOMMATION PRESENTATION DU TEXTE ET COMMENTAIRES Le Ministre de l Economie et des finances, Pierre MOSCOVICI et le Ministre délégué à l EconomiesocialeetsolidaireetàlaConsommation,BenoîtHAMON,ontprésentéjeudi2

Plus en détail

Auriane Lemesle, RSSI TéléSanté Centre PRÉSENTATION DU GUIDE DE LA DGOS À L ATTENTION DES DIRECTIONS

Auriane Lemesle, RSSI TéléSanté Centre PRÉSENTATION DU GUIDE DE LA DGOS À L ATTENTION DES DIRECTIONS Auriane Lemesle, RSSI TéléSanté Centre PRÉSENTATION DU GUIDE DE LA DGOS À L ATTENTION DES DIRECTIONS Introduction à la Sécurité des Systèmes d Information en établissements de santé Fiche N 1 : Les enjeux

Plus en détail

Approches territoriales AAPs et Aides

Approches territoriales AAPs et Aides Approches territoriales AAPs et Aides Stéphane LECOINTE ADEME - Direction Régionale Bretagne Chargé de missions déchets / économie circulaire stephane.lecointe@ademe.fr 02 99 85 87 10 L ADEME en quelques

Plus en détail

DURÉE DE VIE DES ÉQUIPEMENTS AUDIOVISUELS

DURÉE DE VIE DES ÉQUIPEMENTS AUDIOVISUELS DURÉE DE VIE DES ÉQUIPEMENTS AUDIOVISUELS Étude réalisée pour le compte de l ADEME et du SIMAVELEC par le CREDOC Franck LEHUEDE - Justine COLIN Contrat n 1302C0050 Coordination technique : Erwann FANGEAT

Plus en détail

Catégorie d initiative 8 : Mener des actions éco-exemplaires dans le domaine de la réparation et du réemploi Synthèse de 3 initiatives

Catégorie d initiative 8 : Mener des actions éco-exemplaires dans le domaine de la réparation et du réemploi Synthèse de 3 initiatives Catégorie d initiative 8 : Mener des actions éco-exemplaires dans le domaine de la réparation et du réemploi Synthèse de 3 initiatives Descriptif : Cette catégorie porte sur des initiatives émanant de

Plus en détail

1/ L obligation générale de conformité

1/ L obligation générale de conformité LES GARANTIES DU VENDEUR A la suite de l achat de divers biens de consommation courante (canapé, véhicule, frigidaire, machine à laver, téléviseur ), il peut arriver que le consommateur ait besoin d invoquer

Plus en détail

Le café. >>> Le café en quelques chiffres. Poids des circuits de distribution pour les cafetières filtres (GfK en valeur)

Le café. >>> Le café en quelques chiffres. Poids des circuits de distribution pour les cafetières filtres (GfK en valeur) Le café DES APPAREILS QUI S ADAPTENT À VOS BESOINS : - cafetières filtres ; - cafetières expresso : ces appareils utilisent la pression pour dégager la saveur optimale du café. >>> Le café en quelques

Plus en détail

PANORAMA DES INITIATIVES DE PROMOTION ET DE SOUTIEN AUX ACTIVITÉS DE RÉPARATION EN FRANCE

PANORAMA DES INITIATIVES DE PROMOTION ET DE SOUTIEN AUX ACTIVITÉS DE RÉPARATION EN FRANCE PANORAMA DES INITIATIVES DE PROMOTION ET DE SOUTIEN AUX ACTIVITÉS DE RÉPARATION EN FRANCE Janvier 2014 Etude réalisée pour le compte de l ADEME par Espace Environnement ASBL Contrat n 12202C0032 Coordination

Plus en détail

Programme national de prévention des déchets 2014-2020

Programme national de prévention des déchets 2014-2020 Programme national de prévention des déchets 2014-2020 Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l'énergie www.developpement-durable.gouv.fr Programme national de prévention des déchets

Plus en détail

ACTUALISATION DU PANORAMA DE L OFFRE DE REPARATION EN FRANCE

ACTUALISATION DU PANORAMA DE L OFFRE DE REPARATION EN FRANCE ACTUALISATION DU PANORAMA DE L OFFRE DE REPARATION EN FRANCE Synthèse Septembre 2010 Etude réalisée pour le compte de l ADEME par ERNST & YOUNG (Contrat n 0902C0072) Coordination technique : Claire Boujard

Plus en détail

circulaire Feuille de route pour une économie en BASSE-NORMANDIE

circulaire Feuille de route pour une économie en BASSE-NORMANDIE Feuille de route pour une économie circulaire en BASSE-NORMANDIE Trouver ensemble des solutions intermédiaires entre le mirage de l abondance et la pénurie des ressources L économie circulaire en Basse-Normandie

Plus en détail

Dossier thématique : Les ressources sur le sujet

Dossier thématique : Les ressources sur le sujet Dossier thématique : Les ressources sur le sujet Achetons Responsables Midi-Pyrénées, la plateforme web régionale Référencement des structures de l économie sociale et solidaire et de l insertion par l

Plus en détail

Dossier de presse. Lancement de l expertise

Dossier de presse. Lancement de l expertise Dossier de presse Lancement de l expertise SOMMAIRE Fiche n 1 Présentation de l expertise éco...m Fiche n 2 Pourquoi créer une expertise? Fichier n 3 La formation éco m Fiche n 4 Sensibilisation et implication

Plus en détail

ECONOMIE CIRCULAIRE : ENJEUX. Urgence du recyclage et de l optimisation des ressources

ECONOMIE CIRCULAIRE : ENJEUX. Urgence du recyclage et de l optimisation des ressources ECONOMIE CIRCULAIRE : ENJEUX Urgence du recyclage et de l optimisation des ressources ECONOMIE CIRCULAIRE : ENJEUX LA CHINE CONCENTRE 95% DE LA PRODUCTION DE METAUX RARES 20% de la population consomme

Plus en détail

L Economie de la Fonctionnalité & de la Coopération. L innovation durable au niveau des business modèles

L Economie de la Fonctionnalité & de la Coopération. L innovation durable au niveau des business modèles L Economie de la Fonctionnalité & de la Coopération L innovation durable au niveau des business modèles UCM & BEP 17 juin 2014 Damien Dallemagne Introduction: qui est Innergic? Innergic en bref n Bureau

Plus en détail

GARANTIE LEGALE CONTRE LES VICES CACHES

GARANTIE LEGALE CONTRE LES VICES CACHES GARANTIE LEGALE CONTRE LES VICES CACHES 24/11/2014 Le vendeur doit à l acheteur la garantie que le bien vendu est exempt de vices le rendant impropre à l usage auquel il est destiné ou diminuant tellement

Plus en détail

Concurrence Distribution Consommation Le 8 avril 2014

Concurrence Distribution Consommation Le 8 avril 2014 Concurrence Distribution Consommation Le 8 avril 2014 ACTUALITES DU DROIT DE LA CONSOMMATION ET DES CONTRATS COMMERCIAUX LA LOI (HAMON) RELATIVE A LA CONSOMMATION La loi relative à la consommation (dite

Plus en détail

DOSSIER REVENDEUR SPECIAL D.E.E.E.

DOSSIER REVENDEUR SPECIAL D.E.E.E. DOSSIER REVENDEUR SPECIAL D.E.E.E. INTRODUCTION Depuis le 15/11/06 tous les distributeurs qui vendent des produits électroniques et électriques (calculatrice, PC, frigo, radiateurs...) doivent : assurer

Plus en détail

DURÉE DE VIE DES ÉQUIPEMENTS AUDIOVISUELS

DURÉE DE VIE DES ÉQUIPEMENTS AUDIOVISUELS DURÉE DE VIE DES ÉQUIPEMENTS AUDIOVISUELS Décembre 2014 Étude réalisée pour le compte de l ADEME et du SIMAVELEC par le CREDOC Franck LEHUEDE Justine COLIN Contrat n 1302C0050 Coordination technique :

Plus en détail

Aline ARCHIMBAUD, Sénatrice de Seine-Saint-Denis

Aline ARCHIMBAUD, Sénatrice de Seine-Saint-Denis , BIOGRAPHIE 30 ans d'enseignement en lettres classiques en Seine-Saint-Denis Fondatrice des premiers réseaux d'économie alternative et solidaire 1999 à 2002 : Trésorière nationale des Verts 1992 à 1994

Plus en détail

MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages. 9 décembre 2010 - ISSEANE

MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages. 9 décembre 2010 - ISSEANE MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages 9 décembre 2010 - ISSEANE Accueil - Introduction Hervé PERNIN ADEME IdF Anne-Sophie de KERANGAL

Plus en détail

Les actions concrètes. plus responsables. pour des entreprises du spectacle & de l événement

Les actions concrètes. plus responsables. pour des entreprises du spectacle & de l événement L E L A B E L Les actions concrètes pour des entreprises du spectacle & de l événement plus responsables Les questions de développement durable prennent une part croissante dans nos sociétés, et ce dans

Plus en détail

JE M EMBALLE POUR LE VRAC!

JE M EMBALLE POUR LE VRAC! JE M EMBALLE POUR LE VRAC! DOSSIER DE PRESSE Professionels et citoyens agissent pour la vente en vrac (sans emballage jetable) VENDREDI 24 AVRIL 2015 MAISON DES ACTEURS DU PARIS DURABLE Crédits photo :

Plus en détail

Nouvelle directive DEEE : clarification et fixation d objectifs plus ambitieux

Nouvelle directive DEEE : clarification et fixation d objectifs plus ambitieux Nouvelle directive DEEE : clarification et fixation d objectifs plus ambitieux La nouvelle directive 2012/19 «Déchets d équipements électriques et électroniques» (DEEE) a été publiée au Journal officiel

Plus en détail

LE FOUR À MICRO-ONDES. Fiche synthèse produit

LE FOUR À MICRO-ONDES. Fiche synthèse produit LE FOUR À MICRO-ONDES Fiche synthèse produit LES DIFFÉRENTS TYPES DE FOURS À MICRO-ONDES 2 Le four à micro-ondes mono fonction : il est équipé d un générateur, appelé magnétron, diffuseur des micro-ondes.

Plus en détail

Les adhérents du SFIB, Acteurs de l économie circulaire Retour d expérience

Les adhérents du SFIB, Acteurs de l économie circulaire Retour d expérience Les adhérents du SFIB, Acteurs de l économie circulaire Retour d expérience 1 ère partie : LES GRANDS PRINCIPES DU SFIB Le SFIB, syndicat des Technologies de l Information, regroupe les acteurs du secteur

Plus en détail

LE SECHE-LINGE. Fiche synthèse produit

LE SECHE-LINGE. Fiche synthèse produit LE SECHE-LINGE Fiche synthèse produit Le sèche linge 2 LES DIFFERENTS TYPES DE SECHE-LINGE : Sèche-linge à condensation (classique) : la vapeur refroidie est transformée en eau via un condenseur. L eau

Plus en détail

QUELLE VISION ONT LES TPE-PME DE L ECONOMIE CIRCULAIRE?

QUELLE VISION ONT LES TPE-PME DE L ECONOMIE CIRCULAIRE? QUELLE VISION ONT LES TPE-PME DE L ECONOMIE CIRCULAIRE? Découvrez les résultats de l enquête de l observatoire FUSION! L Observatoire FUSION, au service de l économie circulaire Le projet FUSION regroupe

Plus en détail

QHSE HARMONISe energie

QHSE HARMONISe energie QHSE HARMONISe energie ormation accréditée PAr la conférence FDES grandes ÉCOLES. contexte et Objectifs du mastère spécialisé Fort de plus de vingt ans d existence et d expérience, le Mastère Spécialisé

Plus en détail

AVIS. sur le schéma pluriannuel de stratégie immobilière de l école nationale de la magistrature (ENM).

AVIS. sur le schéma pluriannuel de stratégie immobilière de l école nationale de la magistrature (ENM). 2013-09 Séance du 24 avril 2013 AVIS sur le schéma pluriannuel de stratégie immobilière de l école nationale de la magistrature (ENM). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifi ant le décret n

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 309 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 16 février 2011 PROPOSITION DE LOI MODIFIÉE PAR L ASSEMBLÉE NATIONALE, relative au prix du livre numérique, TRANSMISE PAR

Plus en détail

Rapport du groupe de travail du Conseil national de la consommation relatif au double affichage des prix de vente et d usage des biens de consommation

Rapport du groupe de travail du Conseil national de la consommation relatif au double affichage des prix de vente et d usage des biens de consommation Conseil National de la Consommation 12 mai 2015 Rapport du groupe de travail du Conseil national de la consommation relatif au double affichage des prix de vente et d usage des biens de consommation NOR

Plus en détail

Comment sortir de l obsolescence programmée?

Comment sortir de l obsolescence programmée? Comment sortir de l obsolescence programmée? www.amisdelaterre.org Trop de déchets, assez de l obsolescence programmée. Partageons, réparons, réinventons nos modes de vie! Pourquoi le guide Comment sortir

Plus en détail

Le Baromètre du CtoC en ligne

Le Baromètre du CtoC en ligne Le Baromètre du CtoC en ligne Conférence de presse du 15 octobre 2014 9 ème vague OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Philippe Le Magueresse, Thomas Stokic BJ 10599 MÉTHODOLOGIE page 2 Méthodologie

Plus en détail

Offre en gestion des matières résiduelles

Offre en gestion des matières résiduelles Offre en gestion des matières résiduelles Équipements informatiques: - Ordinateurs portables et de table Tout donateur peut faire ramasser ses ordinateurs (15 unités minimum) et ce, Il n'est jamais question

Plus en détail

Une brève proposition de classification des différentes significations selon trois approches principales qui émergent en France et en Europe.

Une brève proposition de classification des différentes significations selon trois approches principales qui émergent en France et en Europe. L Economie Circulaire Une brève proposition de classification des différentes significations selon trois approches principales qui émergent en France et en Europe. Jan Jonker et Anne-Claire Savy-Angeli

Plus en détail

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Comment anticiper les attentes des consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Conseil développement durable et marketing éthique Notre mission Initier et accompagner

Plus en détail

Procédure Véhicules Hors d Usage

Procédure Véhicules Hors d Usage Procédure Véhicules Hors d Usage 2007 SOURCE D INFORMATION Textes utilisés : Article «Véhicules Hors d Usage» du Ministère de l Ecologie, du Développement et de l Aménagement Durables Note d information

Plus en détail

Appel d Offres : Communication Interne et Externe. Contact : Arnaud Humbert-Droz : arnaud.humbert-droz@valdelia.org

Appel d Offres : Communication Interne et Externe. Contact : Arnaud Humbert-Droz : arnaud.humbert-droz@valdelia.org Appel d Offres : Communication Interne et Externe Contact : Arnaud Humbert-Droz : arnaud.humbert-droz@valdelia.org SOMMAIRE 1. Présentation Valdelia... 4 1.1. À propos de Valdelia 4 1.2. Organisation interne

Plus en détail

Vers un monde qui nous «emballe»

Vers un monde qui nous «emballe» 3 èmes Rencontres des Lumières Les journées scientifiques du Campus Lyon Ouest - Ecully Mardi 20 et mercredi 21 mars 2012 en partenariat avec Vers un monde qui nous «emballe» en partenariat avec les moments

Plus en détail

Bilan de la loi consommation

Bilan de la loi consommation Bilan de la loi consommation Le 15 mars 2014 A la sortie du projet de loi initial au printemps 2013, l UFC-Que Choisir a salué un texte qui renforçait l effectivité du droit, sans se perdre dans un mille-feuille

Plus en détail

STATUT LE CONGE PARENTAL

STATUT LE CONGE PARENTAL STATUT LE CONGE PARENTAL Circulaire mise à jour 1 er octobre 2012 Références: - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires, - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984

Plus en détail

Rasage/ Epilation : LES DIFFÉRENTS ÉPILATEURS :

Rasage/ Epilation : LES DIFFÉRENTS ÉPILATEURS : Rasage/ Epilation : LES DIFFÉRENTS RASOIRS: - Le rasoir électrique pour les hommes : petit, discret, maniable, il coupe à ras tous les poils à la surface de la peau sans retirer leurs bulbes. - La tondeuse

Plus en détail

Le BTP s ouvre à l économie circulaire : comment faire de vos déchets des ressources?

Le BTP s ouvre à l économie circulaire : comment faire de vos déchets des ressources? Jeudi 22 octobre 2015 9H 12H30 Cabinet Enckell Avocats 250, rue Saint Jacques 75005 Paris 10 ème édition Le BTP s ouvre à l économie circulaire : comment faire de vos déchets des ressources? CONTACTS Enckell

Plus en détail

Charte d Engagement Ethique et de Sélection de Projets d ELTYS scrl

Charte d Engagement Ethique et de Sélection de Projets d ELTYS scrl Charte d Engagement Ethique et de Sélection de Projets d ELTYS scrl LES OBJECTIFS D ELTYS La dimension d éthique sociétale, économique et écologique est intégrée dans la coopérative d investissement ELTYS.

Plus en détail

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8 Charte d Engagement des industries des produits entrant dans la construction pour le développement des formations aux économies d énergie dans le bâtiment et la promotion de la mention RGE «Reconnu Garant

Plus en détail

Publicité dans les boîtes aux lettres. La grande distribution en fait plus que jamais des tonnes. UFC-Que Choisir - Service des études

Publicité dans les boîtes aux lettres. La grande distribution en fait plus que jamais des tonnes. UFC-Que Choisir - Service des études Publicité dans les boîtes aux lettres La grande distribution en fait plus que jamais des tonnes UFC-Que Choisir - Service des études 1 Résumé Dix ans après le lancement du plan national sur la prévention

Plus en détail

Gestion des déchets de chantiers du BTP :

Gestion des déchets de chantiers du BTP : Jeudi 14 novembre 2013 9H 12H30 Cabinet Enckell Avocats 250, rue Saint Jacques 75005 Paris Gestion des déchets de chantiers du BTP : Comment maîtriser l évolution des filières et de la réglementation?

Plus en détail

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 Les outils et ressources Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 1 Les guides pratiques et méthodologiques L économie circulaire,

Plus en détail

Réparation et réutilisation des appareils électroménagers : de prévention des déchets, outil de développement durable

Réparation et réutilisation des appareils électroménagers : de prévention des déchets, outil de développement durable Réparation et réutilisation des appareils électroménagers : outil de prévention des déchets, outil de développement durable Une des priorités de la nouvelle directive européenne qui va être transposée

Plus en détail

GARANTIE LEGALE DU VENDEUR

GARANTIE LEGALE DU VENDEUR GARANTIE LEGALE DU VENDEUR L ensemble des biens achetés auprès d Apple, y compris les biens qui ne sont pas de la marque Apple, sont couverts par la garantie légale de deux ans du vendeur contre les défauts

Plus en détail

LES LOGICIELS DE GESTION DE STOCK

LES LOGICIELS DE GESTION DE STOCK LES LOGICIELS DE GESTION DE STOCK Un stock est utile à de nombreux acteurs économiques : Pour le commerçant : il est une sécurité pour garantir la disponibilité des produits et satisfaire plus rapidement

Plus en détail

2015 Cahier des charges

2015 Cahier des charges APPEL A PROJETS ECONOMIE CIRCULAIRE EDITION 2015 Cahier des charges Contexte Concilier un développement économique et social des territoires avec une gestion efficace des ressources (eau, énergie, matières

Plus en détail

COREPILE CONFORTE SES BONS RESULTATS ET PREPARE DE NOUVEAUX CHALLENGES

COREPILE CONFORTE SES BONS RESULTATS ET PREPARE DE NOUVEAUX CHALLENGES COREPILE CONFORTE SES BONS RESULTATS ET PREPARE DE NOUVEAUX CHALLENGES Si 2013 a été, pour Corepile, l année de la décennie réussie, 2014 sera celle des nouveaux défis. La position confirmée de leader

Plus en détail

Construire un projet de développement durable dans les secteurs de la santé et du médico-social : Accompagnements et outils financiers disponibles

Construire un projet de développement durable dans les secteurs de la santé et du médico-social : Accompagnements et outils financiers disponibles Construire un projet de développement durable dans les secteurs de la santé et du médico-social : Accompagnements et outils financiers disponibles Agences Régions Limousin Maîtrise de Limousin l Environnement

Plus en détail

NTIC et Green Business. quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd. Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour

NTIC et Green Business. quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd. Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour NTIC et Green Business quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour Plan de la présentation Contexte Green It, un nouvel exemple de Soft Law? - Analyse

Plus en détail

Guide de conduite de petits projets. Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes

Guide de conduite de petits projets. Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes Guide de conduite de petits projets Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes Christian Coudre Janvier 2007 Étape 0 : Préparation du projet Étape 1 : Collecte des informations Étape

Plus en détail

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises - Panorama des mesures et dispositifs -

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises - Panorama des mesures et dispositifs - Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises - Panorama des mesures et dispositifs - Brigitte LOUBET Adjointe au Chef du Service Energie, Climat, Véhicules Direction Régionale

Plus en détail

TABLEAU DE SYNTHÈSE ENGAGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX

TABLEAU DE SYNTHÈSE ENGAGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX SOMMAIRE 2. 3. 4. 5. 6. Tableau de synthèse des nouveautés de la gamme 1. Nouvelle gamme d imprimantes multifonctions jet d encre couleur, la connexion sans-fil pour tous Trois nouvelles imprimantes multifonctions

Plus en détail

ROGER GUENAT SA/ALTIMUM SA c/ COMCO/WEKO. Contrats de distribution D. Dreyer, Fribourg

ROGER GUENAT SA/ALTIMUM SA c/ COMCO/WEKO. Contrats de distribution D. Dreyer, Fribourg ROGER GUENAT SA/ALTIMUM SA c/ COMCO/WEKO Contrats de distribution D. Dreyer, Fribourg 1 La procédure 18.9.2009, un revendeur s adresse à la Comco. Il se plaint d un refus de livraison à la suite, dit-il,

Plus en détail

Certificats d économies d énergie --- Présentation du dispositif & Objectifs et évolutions de la 2 ème période

Certificats d économies d énergie --- Présentation du dispositif & Objectifs et évolutions de la 2 ème période Certificats d économies d énergie --- Présentation du dispositif & Objectifs et évolutions de la 2 ème période CCIs de la Drôme et de l'ardèche Valence TGV - 7 décembe 2011 Benoit CAILLEAU DREAL Rhône-Alpes

Plus en détail

Conditions générales de vente Starterre (Applicables à compter du 17/03/2015)

Conditions générales de vente Starterre (Applicables à compter du 17/03/2015) Conditions générales de vente Starterre (Applicables à compter du 17/03/2015) Les présentes conditions générales de vente s appliquent, sans restrictions ni réserves, à l ensemble des ventes de véhicules

Plus en détail

Appareils de coiffure

Appareils de coiffure Appareils de coiffure DES APPAREILS QUI REPONDENT À VOS BESOINS : Le sèche-cheveux : cet appareil permet de sécher les cheveux au moyen d air chaud ou froid. Il comporte un système de soufflerie et une

Plus en détail

Baromètre de confiance dans l exécutif. Vague 21 Février 2014

Baromètre de confiance dans l exécutif. Vague 21 Février 2014 Baromètre de confiance dans l exécutif Vague 21 Février 2014 Sommaire Méthodologie de l enquête P.3 1. La confiance envers le couple exécutif P.4 2. Les raisons de la confiance ou du manque de confiance

Plus en détail

Objectifs premiers du projet

Objectifs premiers du projet Le bois local dans les projets publics de construction et de rénovation Rénover en circuit court : Réhabilitation éco-citoyenne de la mairie et salle multi-fonctions à CHAMPNEUVILLE - 55100 3 décembre

Plus en détail

Les ressources naturelles s épuisent les réparateurs aussi?

Les ressources naturelles s épuisent les réparateurs aussi? Les ressources naturelles s épuisent les réparateurs aussi? Etude sur la promotion du secteur de la réparation des biens en France Septembre 2012 Contact : Camille Lecomte Chargée de campagne Modes de

Plus en détail

L apport de l Insertion par l Activité Economique pour les territoires

L apport de l Insertion par l Activité Economique pour les territoires L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE UN LEVIER POUR LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX L apport de l Insertion par l Activité Economique pour les territoires Exemples avec 3 structures de l IAE du Centre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 31 décembre 2013 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 41 sur 148 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Arrêté du 27 décembre 2013

Plus en détail

Certaines entreprises cherchent des opportunités pour combiner : - la responsabilité environnementale - la valeur ajoutée jusqu alors inexploitées.

Certaines entreprises cherchent des opportunités pour combiner : - la responsabilité environnementale - la valeur ajoutée jusqu alors inexploitées. Domaine de recherche récent : - incompris - mal maîtrisé Certaines entreprises cherchent des opportunités pour combiner : - la responsabilité environnementale - la valeur ajoutée jusqu alors inexploitées.

Plus en détail