Auditions: les associations, experts et professionnels entendus

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Auditions: les associations, experts et professionnels entendus"

Transcription

1

2 Pourquoi une loi? Améliorer le quotidien des consommateurs Mettre fin à un vide juridique Dénoncer une aberration écologique Initier une prise de conscience médiatique Auditions: les associations, experts et professionnels entendus Cabinets ministériels : B. Hamon ; A. Montebourg ; D. Batho ; P. Moscovici Universitaires et institutions : Philippe Moati, Ademe Associations : Le CNIID, Les amis de la terre, UFC Que Choisir, FNE Fabricants et distributeurs : Simavelec, SFIB, SECIMAVI, FICIME, GIFAM, FIEEC, FCD, Panasonic, Darty

3 La définition du délit d obsolescence programmée pour permettre des actions en justice, notamment grâce aux «actions de groupes» (article 1). Rapport sur l'obsolescence programmée, sa définition juridique et ses enjeux économiques. Proposition de loi

4 L extension de la durée légale de garantie de 2 à 5 ans (de façon progressive). La prolongation du délai de 6 mois à 2 ans pour faire jouer la garantie sans besoin de prouver le défaut de conformité pour le consommateur). Proposition de loi Pendant deux ans, les défauts de conformité sont présumés exister au moment de la délivrance, sauf preuve contraire. Pour les biens vendus d'occasion, la durée est ramenée à six mois (art.15).

5 L acc accès aux pièces détach tachées pendant une période de 10 ans (dans un délai court d un mois) pour faciliter la réparation. Obligation les fabricants à fournir les pièces détach tachées aux vendeurs dans un délai de 2 mois maximum. Le vendeur sera désormais obligé d informer le consommateur de la disponibilité des pièces détach tachées (art. 6). Proposition de loi

6 Un bonus/malus de l é éco co-contribution contribution, dans le but de valoriser l allongement de la durée de vie du produit, notamment par l amélioration de sa réparabilité (art 5). Proposition de loi Rapport sur les possibilités d'une modulation de l'écoparticipation en fonction de la durée de la garantie commerciale des produits, de la disponibilité des pièces détachées et du prix raisonnable de ces dernières. (art.8).

7 L information du consommateur : il faut que soient mises à disposition des notices de réparation paration, ainsi que des information sur le recyclage, le réemploi et toutes formes de valorisation des déchets de produits électriques et électroniques (art 6). Le Gouvernement remet annuellement au Parlement un rapport sur la situation et les enjeux en matière de protection des consommateurs. Proposition de loi

8 La demande d un rapport sur les perspectives de l é économie de fonctionnalité en France, c est-à-dire la vente de l usage et non celle du bien, qui pourrait constituer une alternative économique pour un modèle de développement soutenable, complémentaire de l économie circulaire, Rapport sur l'état des lieux et les perspectives de l'économie circulaire en France. Une attention particulière est portée à l'économie de fonctionnalité et à l'écoconception. Ce rapport étudie notamment les potentiels d'économie pour les entreprises, les gains pour le consommateur et le potentiel de création de nouveaux métiers et nouvelles filières non délocalisables (art. 16). La proposition de loi

9 Un impact important sur les médias et la société civile

10 La définition de l'obsolescence programmée (art. 22 ter A) L'information des consommateurs (art. 19) «L'affichage de la durée de vie des produits est obligatoire ( )» Les sanctions (art.22 bis)

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI CONSOMMATION

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI CONSOMMATION LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI CONSOMMATION consommation 1. Création d une action de groupe 2. Lutte contre les clauses abusives 3. Modernisation des moyens d action de la DGCCRF 4. Renforcement des

Plus en détail

GRILLE DE PRESENTATION D ACTIONS 1 COMITE OPERATIONNEL N 34

GRILLE DE PRESENTATION D ACTIONS 1 COMITE OPERATIONNEL N 34 GRILLE DE PRESENTATION D ACTIONS 1 COMITE OPERATIONNEL N 34 Organisme / entreprise : CFEEDD I/ RAPPEL DE LA MISSION Comité opérationnel n 34 «Sensibilisation, information et formation du public aux questions

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : DEVP1408003A Intitulé du texte : arrêté relatif aux conditions de mise en œuvre des obligations de reprise par les distributeurs des équipements électriques

Plus en détail

Annexes au rapport d'activité 2013

Annexes au rapport d'activité 2013 Annexes au rapport d'activité 2013 Liste et descriptif court des projets et actions menés Plaidoyer national Campagne Je veux mon bac bio Projet Mon commerçant m emballe durablement Evénement : Projection

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

PROJET DE LOI RELATIF A LA CONSOMMATION PRESENTATION DU TEXTE ET COMMENTAIRES

PROJET DE LOI RELATIF A LA CONSOMMATION PRESENTATION DU TEXTE ET COMMENTAIRES 1 10 mai 2013 PROJET DE LOI RELATIF A LA CONSOMMATION PRESENTATION DU TEXTE ET COMMENTAIRES Le Ministre de l Economie et des finances, Pierre MOSCOVICI et le Ministre délégué à l EconomiesocialeetsolidaireetàlaConsommation,BenoîtHAMON,ontprésentéjeudi2

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 309 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 16 février 2011 PROPOSITION DE LOI MODIFIÉE PAR L ASSEMBLÉE NATIONALE, relative au prix du livre numérique, TRANSMISE PAR

Plus en détail

Octobre 2011. GUIDE de BONNES PRATIQUES RELATIF à la DISTRIBUTION. de PRODUITS ELECTRIQUES et ELECTRONIQUES sur INTERNET

Octobre 2011. GUIDE de BONNES PRATIQUES RELATIF à la DISTRIBUTION. de PRODUITS ELECTRIQUES et ELECTRONIQUES sur INTERNET Octobre 2011 GUIDE de BONNES PRATIQUES RELATIF à la DISTRIBUTION de PRODUITS ELECTRIQUES et ELECTRONIQUES sur INTERNET Préambule Le présent document a pour objet de définir un certain nombre de bonnes

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : DEVP1408005A Intitulé du texte : Arrêté relatif aux conditions que doit remplir un mandataire au sens de la section 10 du chapitre III du titre IV du

Plus en détail

1/ L obligation générale de conformité

1/ L obligation générale de conformité LES GARANTIES DU VENDEUR A la suite de l achat de divers biens de consommation courante (canapé, véhicule, frigidaire, machine à laver, téléviseur ), il peut arriver que le consommateur ait besoin d invoquer

Plus en détail

MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages. 9 décembre 2010 - ISSEANE

MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages. 9 décembre 2010 - ISSEANE MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages 9 décembre 2010 - ISSEANE Accueil - Introduction Hervé PERNIN ADEME IdF Anne-Sophie de KERANGAL

Plus en détail

LOI CONSOMMATION. Suppression des frais de restitution de dossier en cas de changement d autoécole

LOI CONSOMMATION. Suppression des frais de restitution de dossier en cas de changement d autoécole LOI CONSOMMATION La loi consommation du 17 mars 2014 redonne du pouvoir au consommateur. Nous vous proposons de découvrir cette série de mesures en faveur des français selon différentes thématiques : VOITURE

Plus en détail

Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Industrie. Meike Fink Réseau Action Climat France meike@rac-f.org Mai 2014

Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Industrie. Meike Fink Réseau Action Climat France meike@rac-f.org Mai 2014 Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Industrie Meike Fink Réseau Action Climat France meike@rac-f.org Mai 2014 Partie I Les enjeux du secteur de l industrie Partie II FFREE : Financement

Plus en détail

Objet : Quelles sont vos mesures pour lutter contre l obsolescence programmée?

Objet : Quelles sont vos mesures pour lutter contre l obsolescence programmée? Sophie BRINGUY Tête de liste Europe Ecologie Les Verts Pays de la Loire Elections régionales décembre 2015 HOP// Halte à l obsolescence programmée Laetitia Vasseur Présidente Objet : Quelles sont vos mesures

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

Le dispositif des certificats d'économie d'énergie

Le dispositif des certificats d'économie d'énergie Journée technique sur les économies d'énergie Le dispositif des certificats d'économie d'énergie ( DREAL ) C. Auzou du 8 septembre 2009 Séminaire Document de stratégie régional du MEEDDM 1 Les certificats

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

Introduction à l économie circulaire

Introduction à l économie circulaire Introduction à l économie circulaire Rémy Le Moigne 25 juin 2015 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 2 Agenda Les limites

Plus en détail

Promouvoir l électroménager performant Le positionnement des grandes marques d électroménager

Promouvoir l électroménager performant Le positionnement des grandes marques d électroménager Promouvoir l électroménager performant Le positionnement des grandes marques d électroménager Ateliers techniques de l ALE 14 décembre 2009 Sommaire Introduction : Rôle et missions du GIFAM L étiquette

Plus en détail

N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais

N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais Latitude 5 n 105 50 ans d'europe et d'espace by Centre Spatial Guyanais 50 ans d'europe et d'espace N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais LATITUDE

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe. Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE,

Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe. Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE, Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe Mardi 18 novembre 2014 espace régional du Raizet Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE, Président de la Commission de l Environnement

Plus en détail

La loi consommation. Jour mois année - jj/mm/aaaa. Présentation simplifiée. Avril 2014 06/06/2014 1

La loi consommation. Jour mois année - jj/mm/aaaa. Présentation simplifiée. Avril 2014 06/06/2014 1 La loi consommation Loi n 2014-344 du 17 mars 2014, parue au JORF du 18 mars 2014 Présentation simplifiée Jour mois année - jj/mm/aaaa Avril 2014 06/06/2014 1 Une loi destinée à renforcer l information

Plus en détail

Nouvelle directive DEEE : clarification et fixation d objectifs plus ambitieux

Nouvelle directive DEEE : clarification et fixation d objectifs plus ambitieux Nouvelle directive DEEE : clarification et fixation d objectifs plus ambitieux La nouvelle directive 2012/19 «Déchets d équipements électriques et électroniques» (DEEE) a été publiée au Journal officiel

Plus en détail

Les Énergies renouvelables - ENR Energie photovoltaïque (système photovoltaïque) 3 ème partie Oléron : le 21 avril 2010, Marc Delalande Site : www.enr-photovoltaique-17.fr, marc.delalande@online.fr Exemple

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution?

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? Responsabilité élargie du producteur de meubles fabricants de meubles Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? 2015 Depuis le décret du 6 janvier 2012, les metteurs sur le marché d

Plus en détail

Capsule «Les déchets encombrants»

Capsule «Les déchets encombrants» Capsule «Les déchets encombrants» Vous sentez-vous encombrés par vos vieux objets périmés ou brisés? Les jeter aux ordures n est pas la solution. Appareils électriques, électroniques et mobilier de maison

Plus en détail

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 Les outils et ressources Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 1 Les guides pratiques et méthodologiques L économie circulaire,

Plus en détail

Un geste pour un monde meilleur. Recycler4Green. www.recycler4green.com

Un geste pour un monde meilleur. Recycler4Green. www.recycler4green.com Un geste pour un monde meilleur Recycler4Green www.recycler4green.com La tranquillité du recyclage informatique dans un environnement de plus en plus complexe. Notre activité Recycler4Green propose aux

Plus en détail

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02 JECO ATELIER AT02 L éco-conception expliquée journée des éco-entreprises Présentation de l événement PRESENTATION Définition et principes de l écoconception (Stéphanie CAPDEVILLE - EcoConcevoir) Définition

Plus en détail

Concurrence Distribution Consommation Le 8 avril 2014

Concurrence Distribution Consommation Le 8 avril 2014 Concurrence Distribution Consommation Le 8 avril 2014 ACTUALITES DU DROIT DE LA CONSOMMATION ET DES CONTRATS COMMERCIAUX LA LOI (HAMON) RELATIVE A LA CONSOMMATION La loi relative à la consommation (dite

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Le conseil en développement durable Un boom en voie de maturation?

Le conseil en développement durable Un boom en voie de maturation? Le conseil en Un boom en voie de maturation? Auteurs : Rodolphe Deborre Directeur Construction Positive Le 12 juin 2007 Je suis ou j étais un consultant en 2003-2006: SymbioseS Conseil opérationnel en

Plus en détail

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Présentation ONU 15 juin 2015 Entreprise Solidaire à but non lucratif L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Ecologiques Sociales - Economiques LE CONCEPT D AfB Spécialisé dans le reconditionnement

Plus en détail

Guide de conduite de petits projets. Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes

Guide de conduite de petits projets. Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes Guide de conduite de petits projets Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes Christian Coudre Janvier 2007 Étape 0 : Préparation du projet Étape 1 : Collecte des informations Étape

Plus en détail

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010)

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Réforme de la loi sur les crédits à la consommation (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Introduction Le crédit est utile et nécessaire à la vie des ménages. Ce

Plus en détail

Pourquoi choisir : Copy Partner, c est plus qu une impression. En quelques chiffres. 1979 Date de création de l entreprise

Pourquoi choisir : Copy Partner, c est plus qu une impression. En quelques chiffres. 1979 Date de création de l entreprise Pourquoi choisir : En quelques chiffres 1979 Date de création de l entreprise 4 Le nombre d heures entre le declenchement d une intervention et le passage du technicien en vos locaux Moyenne 2013 90 Le

Plus en détail

L association, ses membres, ses financeurs

L association, ses membres, ses financeurs Le pôle Synéo, ÉCONOMIE CIRCULAIRE, ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE & PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE L association, ses membres, ses financeurs Association de SERVICES et d ACCOMPAGNEMENT des Entreprises Création fin 2007

Plus en détail

La garantie légale des vices cachés

La garantie légale des vices cachés La garantie légale des vices cachés Article juridique publié le 11/05/2015, vu 682 fois, Auteur : Yaya MENDY La garantie des vices cachés est une protection contre les défauts d un produit acheté et qui

Plus en détail

LA SOLUTION TOUT EN UN QUI VOUS DONNE DES AILES

LA SOLUTION TOUT EN UN QUI VOUS DONNE DES AILES LA SOLUTION TOUT EN UN QUI VOUS DONNE DES AILES DÉCOUVREZ NOS OFFRES SPÉCIALES FRONTALIERS Découvrez un accompagnement et une offre adaptés à votre statut Frontalier. LES AVANTAGES DU STATUT FRONTALIERS

Plus en détail

La valorisation des terres excavées

La valorisation des terres excavées La valorisation des terres excavées Matinée "Matières premières et matériaux du BTP " Céline Blanc c.blanc@brgm.fr BRGM / Direction Eau, Environnement et Ecotechnologies Lundi 2 décembre, 2013 Contexte

Plus en détail

Vous supervisez le travail de vos sous-traitants, contrôlez les délais de fabrication, anticipez les aléas de production.

Vous supervisez le travail de vos sous-traitants, contrôlez les délais de fabrication, anticipez les aléas de production. FASTMAG PRODUCTION FASTMAG PRODUCTION est un logiciel performant et ergonomique conçu pour les fabricants et créateurs de biens de consommation, notamment dans le secteur de la mode. Il gère de façon précise

Plus en détail

LES LOGICIELS DE GESTION DE STOCK

LES LOGICIELS DE GESTION DE STOCK LES LOGICIELS DE GESTION DE STOCK Un stock est utile à de nombreux acteurs économiques : Pour le commerçant : il est une sécurité pour garantir la disponibilité des produits et satisfaire plus rapidement

Plus en détail

Les solutions PAC : bilan et perspectives

Les solutions PAC : bilan et perspectives Mercredi 6 novembre 2013 Les solutions PAC : bilan et perspectives Intervenants: Valérie Laplagne, Responsable ENR, Uniclima Thierry Nille, Président AFPAC Les solutions PAC, bilan et perspectives 1 RASSEMBLONS

Plus en détail

PRODUITS - Téléphone portable

PRODUITS - Téléphone portable PRODUITS - Téléphone portable Saturday, December 13, 2014 http://eco3e.eu/produits/telephone-portable/ Table des matières 1. Définition du produit 1.1 Composition d un téléphone portable seconde génération

Plus en détail

Écoconception d une PLV Fiche pratique

Écoconception d une PLV Fiche pratique Lorsqu une Mise en place PLV d un outil est de veille conçue, basé sur des les mots différents clés à sélectionner acteurs Eco-conception du : circuit doivent prendre en compte Rédaction plusieurs de recommandations

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : DEVP1421939A Intitulé du texte : 1- Arrêté portant abrogation de l arrêté du 18 novembre 2009 fixant les cas et conditions dans lesquels les obligations

Plus en détail

PERCEPTIONS ET PRATIQUES DES FRANÇAIS EN MATIÈRE DE RÉPARATION DES PRODUITS

PERCEPTIONS ET PRATIQUES DES FRANÇAIS EN MATIÈRE DE RÉPARATION DES PRODUITS PERCEPTIONS ET PRATIQUES DES FRANÇAIS EN MATIÈRE DE RÉPARATION DES PRODUITS EDITION 2014 Juillet 2014 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par l Ifop Coordination technique : Marie HERVIER-COLLAS Service

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau : en savoir plus ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau 30 HT TOUT COMPRIS(*) ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques BOITE CARTON

Plus en détail

Gestion des déchets de chantiers du BTP :

Gestion des déchets de chantiers du BTP : Jeudi 14 novembre 2013 9H 12H30 Cabinet Enckell Avocats 250, rue Saint Jacques 75005 Paris Gestion des déchets de chantiers du BTP : Comment maîtriser l évolution des filières et de la réglementation?

Plus en détail

Dossier thématique : Les ressources sur le sujet

Dossier thématique : Les ressources sur le sujet Dossier thématique : Les ressources sur le sujet Achetons Responsables Midi-Pyrénées, la plateforme web régionale Référencement des structures de l économie sociale et solidaire et de l insertion par l

Plus en détail

Développer un crédit plus responsable

Développer un crédit plus responsable Les principales mesures de la loi Lagarde: une synthèse Objectifs Objet Les mesures Développer un crédit plus responsable Les Cartes de crédit Encadrement de la publicité Mieux encadrer le crédit renouvelable

Plus en détail

Enjeux Qualité actuels des Produits MDD non alimentaires

Enjeux Qualité actuels des Produits MDD non alimentaires Mercredi 1 er avril 2015 Enjeux Qualité actuels des Produits MDD non alimentaires Christian Zolesi Directeur Associé czolesi@greenflex.com Sylvie Pugnet Avocat - droit des Produits sp@pugnet-avocats.com

Plus en détail

www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances?

www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances? www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances? 1 Contexte L effet de serre un phénomène naturel Contexte Le changement climatique en chiffres 2 Contexte Contexte Le climat en 2100

Plus en détail

L ATELIER DYNAMO. à Nancy

L ATELIER DYNAMO. à Nancy Écologie, économie et social L ATELIER DYNAMO à Nancy 6 années d existence 1200 adhérents à l année 1000 vélos récupérés et 600 remis en circulation 4 salariés, 2 volontaires en Service Civique et 15 bénévoles

Plus en détail

Le Ministre délégué aux Collectivités Territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets

Le Ministre délégué aux Collectivités Territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets Paris, le 03 avril 2007 Le Ministre délégué aux Collectivités Territoriales à Mesdames et Messieurs les Préfets NOR/INT/B/07/00024/C Objet : Pôle d appui au contrôle de légalité de LYON. Extension au 1

Plus en détail

MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT

MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT SERVICE ENVIRONNEMENT - NOTE DE VEILLE REGLEMENTAIRE N 1 2013 MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT Rédacteur : A.CHEVILLARD Date : 02/05/2013 Introduction

Plus en détail

Avis de la Chambre des Métiers

Avis de la Chambre des Métiers CdM/18/04/2012-133-11 Proposition de Directive relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation. Proposition de Règlement relatif au règlement en ligne des litiges de consommation. Avis

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS Coût fatal ou Poste «Achats Stratégiques»

LA GESTION DES DECHETS Coût fatal ou Poste «Achats Stratégiques» LA GESTION DES DECHETS Coût fatal ou Poste «Achats Stratégiques» Etat des lieux du secteur Rôle des éco entreprises dans un modèle d économie circulaire ETAT DES LIEUX DU SECTEUR : PANORAMA ET MUTATIONS

Plus en détail

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler : en savoir plus ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

REFLEXIONS DE LA CGPME

REFLEXIONS DE LA CGPME DROIT DE LA CONSOMMATION REFLEXIONS DE LA CGPME Réponse à la consultation publique sur le Livre Vert relatif à la révision de l acquis communautaire en matière de protection des consommateurs Le 8 février

Plus en détail

TI et développement durable : les défis écologiques des TIC

TI et développement durable : les défis écologiques des TIC TI et développement durable : les défis écologiques des TIC SOLUTIONS DE GESTION PRÉPARÉE ET ANIMÉE PAR Cyrille Maltot CONSEILLER ET ASSOCIÉ PRINCIPAL CHEZ SYNAIRGIS CONFÉRENCE POUR : CACPUQ DATE : 9 mai

Plus en détail

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8 Charte d Engagement des industries des produits entrant dans la construction pour le développement des formations aux économies d énergie dans le bâtiment et la promotion de la mention RGE «Reconnu Garant

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels»

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» SOURCES D INFORMATION Présentation de Valdélia (éco-organisme de la

Plus en détail

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES À PROPOS D INSERTECH UNE ENTREPRISE D INSERTION Entreprise d insertion à but non lucratif, en informatique Forme des jeunes adultes

Plus en détail

RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Transformer nos convictions en actions...

RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Transformer nos convictions en actions... Transformer nos convictions en actions... Notre mbition Nouvelles technologies vertes, rationalisation des data centers Le métier de Capgemini est aujourd hui de plus en plus orienté vers l optimisation

Plus en détail

JE M EMBALLE POUR LE VRAC!

JE M EMBALLE POUR LE VRAC! JE M EMBALLE POUR LE VRAC! DOSSIER DE PRESSE Professionels et citoyens agissent pour la vente en vrac (sans emballage jetable) VENDREDI 24 AVRIL 2015 MAISON DES ACTEURS DU PARIS DURABLE Crédits photo :

Plus en détail

Exploitation et Maintenance Retour d expérience et perspectives. SMA Service Sunny Central

Exploitation et Maintenance Retour d expérience et perspectives. SMA Service Sunny Central Exploitation et Maintenance Retour d expérience et perspectives SMA Service Sunny Central LUXEL Repères (1) Spécialiste des projets photovoltaïques de grande taille Consulting Réalisation d'études de faisabilité

Plus en détail

Développement durable - Etudes récentes GREF Bretagne

Développement durable - Etudes récentes GREF Bretagne Emploi formation métiers Développement durable - Etudes récentes GREF Bretagne Les filières industrielles stratégiques de l économie verte : enjeux et perspectives Commissariat général au développement

Plus en détail

HOP// Halte à l obsolescence programmée Laetitia Vasseur Présidente 29 rue popincourt, 75011 Paris

HOP// Halte à l obsolescence programmée Laetitia Vasseur Présidente 29 rue popincourt, 75011 Paris HOP// Halte à l obsolescence programmée Laetitia Vasseur Présidente 29 rue popincourt, 75011 Paris Objet : Quelles sont vos mesures pour lutter contre l obsolescence programmée? Madame, Monsieur, HOP //

Plus en détail

leasecom, Qui sommes-nous?

leasecom, Qui sommes-nous? leasecom, Qui sommes-nous? Notre objectif : développer et apporter à nos clients des solutions de location financière évolutive et de location longue durée adaptées à leurs besoins. 1 leasecom Filiale

Plus en détail

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM.

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM. Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE CONFIEE A MM. COLLIN ET COLIN) Février 2013 2 FISCALITE DU NUMERIQUE

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

L'économie circulaire

L'économie circulaire L'économie circulaire Les notions de l'economie Circulaire L'économie circulaire est un système économique qui vise à optimiser l'utilisation des ressources naturelles et à réduire les impacts environnementaux

Plus en détail

Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment

Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment Maj : 13 novembre 2012 Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment L artisanat du bâtiment enregistre pour le second trimestre consécutif une baisse de son activité. Les

Plus en détail

Nous faisons plus que gérer vos commandes!

Nous faisons plus que gérer vos commandes! Dans le secteur de la vente de meubles par Internet, la croissance nationale et internationale est forte et offre des perspectives de progression des chiffres de vente. Vous aussi, allez chercher la croissance

Plus en détail

- 6 - Equipements. performants

- 6 - Equipements. performants - 6 - Equipements performants MDE Conseil & Concept Energie / Nov. 2004 86 Fiche n 601 : Lampe à Economie d Energie (LEE) APPAREIL D ECLAIRAGE PERFORMANT La mise en œuvre de ce produit fait partie des

Plus en détail

PROGILEX. Solution logicielle modulaire Votre portail juridique tout en un

PROGILEX. Solution logicielle modulaire Votre portail juridique tout en un PROGILEX Solution logicielle modulaire Votre portail juridique tout en un SOMMAIRE 1. Problématique 2. La solution Progilex 3. Présentation 4. L offre 5. Résultat et valeur 6. Accompagnement de Legitech

Plus en détail

Usages partagés de la voiture dans les PDE. Club MobilitéCapitale :: ICADE :: 28 avril 2009

Usages partagés de la voiture dans les PDE. Club MobilitéCapitale :: ICADE :: 28 avril 2009 Usages partagés de la voiture dans les PDE Club MobilitéCapitale :: ICADE :: 28 avril 2009 Depuis 100 ans Le pétrole Des caractéristiques très élevées (densitéénergétique en volume) Très haute technologie

Plus en détail

Master en Travail social. Nouveau programme avec deux options!

Master en Travail social. Nouveau programme avec deux options! Master en Travail social 2015 Nouveau programme avec deux options! HES-SO Fabrice Nobs HES-SO Thierry Parel 2 Le travail social vise à prévenir et à combattre les problèmes sociaux tels que l exclusion,

Plus en détail

Energivie 2008. 22 Mai 2008. Un montage financier innovant pour la MDE. Le Contrat de Partenariat Energétique

Energivie 2008. 22 Mai 2008. Un montage financier innovant pour la MDE. Le Contrat de Partenariat Energétique Energivie 2008 Un montage financier innovant pour la MDE Le Contrat de Partenariat Energétique 22 Mai 2008 SOMMAIRE 1. La MDE : un sujet complexe 2. Une réponse appropriée : Le CPE 3. Savoir Faire et Retour

Plus en détail

Présentation du. Le CFA en quelques mots. formasup. CFA FORMASUP Paris. Cfa. Paris

Présentation du. Le CFA en quelques mots. formasup. CFA FORMASUP Paris. Cfa. Paris Présentation du CFA FORMASUP Le CFA en quelques mots Depuis sa création en 1998, le CFA FORMASUP développe sa vocation d ensemblier entre le monde universitaire, le monde de l entreprise et la sphère publique.

Plus en détail

Contribution du Cniid à la consultation publique Plan national de prévention des déchets

Contribution du Cniid à la consultation publique Plan national de prévention des déchets Contribution du Cniid à la consultation publique Plan national de prévention des déchets Commentaires Sur les objectifs et flux prioritaires Les objectifs ne sont pas à la hauteur d un plan de prévention

Plus en détail

Nouveaux horizons pour l industrie énergétique. La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux

Nouveaux horizons pour l industrie énergétique. La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux Nouveaux horizons pour l industrie énergétique La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux Industrie énergétique Les solutions logicielles SIG de Geocom : flexibles,

Plus en détail

COPENHAGUE, AVANT ET APRÈS ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LES ENTREPRISES. Novembre 2009

COPENHAGUE, AVANT ET APRÈS ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LES ENTREPRISES. Novembre 2009 COPENHAGUE, AVANT ET APRÈS ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LES ENTREPRISES Novembre 2009 Copenhague, avant et après enjeux et perspectives pour les entreprises 2 Copenhague, avant et après enjeux et perspectives

Plus en détail

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi?

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi? Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie Les chiffres clés Et moi? Bilan Green IT mars 2011 Bilan Green IT mars 2011 Pourquoi un bilan Green IT? > CONTEXTE En France, la loi sur la Responsabilité

Plus en détail

Consommation collaborative et distribution commerciale : enjeux et perspectives

Consommation collaborative et distribution commerciale : enjeux et perspectives Consommation collaborative et distribution commerciale : enjeux et perspectives La prise en compte des logiques de consommation collaborative par les industriels et les distributeurs de biens et de services

Plus en détail

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ;

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ; Convention entre l Etat et l établissement d enseignement relative aux prêts ne portant pas intérêt destinés aux formations à la conduite de véhicules de catégorie B et à la sécurité routière Vu le code

Plus en détail

Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole

Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole Vue rapide des éléments d une installation de méthanisation Biomasse : Effluents d élevage Déchets agro-alimentaires

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR

LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR Tous les produits achetés auprès d'apple, y compris les produits qui ne sont pas de la marque Apple, bénéficient de la garantie légale de conformité de 2 ans du vendeur, prévue

Plus en détail

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 La fin de vie des équipements TIC et leur traitement Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 Les principales réglementations Déchets Directive RoHS : RoHS signifie Restriction of the use of

Plus en détail

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités?

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Relations avec des Ingénieries pour mise en œuvre d une partie du plan de développement

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) Intitulé (cadre 1) Licence droit, économie, gestion, mention Licence d Administration Publique Autorité responsable de la certification

Plus en détail

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES Philippe Bourdalé AFAQ AFNOR Certification A2C dans le Groupe AFNOR Les métiers du groupe AFNOR Besoins Clients Normalisation Information

Plus en détail