Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC"

Transcription

1 Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC L industrie française des biens de consommation prend-elle bien en compte les attentes du consommateur? C est pour répondre à cette question que le CRÉDOC a réalisé une étude prospective sur ce thème. Cet article reprend les résultats de cette enquête, effectuée en France et dans cinq autres pays industrialisés, et les recommandations qui en découlent, notamment pour l ameublement, à l horizon Un second article sera consacré aux tables rondes qui ont complété la présentation de cette étude : Nouveaux consommateurs : quelles conséquences? Quelles opportunités à l exportation? Pour contacter l auteur : Valérie Gourvès FCBA Pôle Ameublement 10 avenue de Saint-Mandé Paris Tél. : Copyright FCBA INFO, Mars

2 Au même titre que les autres secteurs d activité, l industrie française de l ameublement se doit de mieux prendre en compte les attentes des consommateurs. Cette question se pose d autant plus au regard de la désindustrialisation et de la crise économique qui expliquent en grande partie, mais en partie seulement, l érosion de la production nationale (0,5 % en moyenne/an) de biens de consommation que connaît la France depuis dix ans. Dans ce but, la DGCIS (Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services) 1 a demandé au CRÉDOC (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) de réaliser une étude prospective 2 sur les biens de consommation, dont les meubles 3. Les objectifs en étaient multiples : faciliter l adaptation des filières aux évolutions de la demande en France et dans cinq pays étrangers (Allemagne, Royaume-Uni, Italie, États- Unis, Japon), quantifier les marchés de biens de consommation dans ces six pays à l horizon 2020 et identifier les leviers de compétitivité des industriels français sur les marchés étrangers. 1 La Direction Générale de la Compétitivité, de l Industrie et des Services (DGCIS) a été créée par décret le 13 janvier Elle résulte de la fusion de la Direction Générale des Entreprises (DGE), de la Direction du Tourisme (DT) et de la Direction du Commerce, de l Artisanat, des Services et des Professions Libérales (DCASPL). Placée sous l autorité du ministre de l Économie, des finances et de l industrie, la DGCIS a pour mission de développer la compétitivité et la croissance des entreprises de l industrie et des services. 2 Lien vers la synthèse de l étude 3 Lien vers la fiche sectorielle Fabrication de meubles Copyright FCBA INFO, Mars

3 La présentation des résultats de cette étude publiée en février 2011 a fait l objet d un colloque le 12 décembre dernier, organisé à l initiative de la DGCIS. Cet article porte sur la présentation de l étude du CRÉDOC. Un second article sera consacré aux deux tables rondes qui ont complété cette présentation : Nouveaux consommateurs : quelles conséquences? Nouveaux consommateurs : quelles opportunités à l exportation? Adapter les produits aux attentes des consommateurs Les industries des biens de consommation constituent un atout majeur pour la France et contribuent au rayonnement de notre pays à l international. Même si ces industries souffrent indéniablement de la concurrence des pays à bas coût de main d œuvre, elles peuvent et doivent s inspirer des nouvelles attentes des consommateurs. Elles doivent concevoir des produits différenciés, ce qui est le point de départ indispensable à la réflexion. L étude du CRÉDOC permet de mieux cibler les facteurs-clé de l acte d achat pour les biens de consommation étudiés 4. Plusieurs axes de développement de produits et services ont été identifiés. Elle met en avant les tendances émergentes et a permis de croiser les attentes des consommateurs et la façon dont les entreprises françaises se positionnent par rapport à ces attentes. Mais il faut faire attention à ce qui ressort de l étude d une manière générale. En effet, comme le souligne Evelyne Chaballier, Directrice des études économiques et prospectives de l IFM (Institut français de la mode), les moyennes de l étude ne sont pas faciles à interpréter car les biens de consommation sont très différents et, de plus, les classements 4 Industrie de l habillement et des fourrures Industrie du cuir et de la chaussure Fabrication de savons, de parfums et de produits d entretien Fabrication de meubles Bijouterie et fabrication d instruments de musique Fabrication d articles de sport, de jeux et industries diverses Fabrication d appareils domestiques Fabrication d appareils de réception, d enregistrement et de reproduction (son, image) Fabrication de matériel optique et photographique, horlogerie Fabrication d étoffes et d articles en maille Copyright FCBA INFO, Mars

4 moyens européens ne correspondent pas forcément au classement des critères au niveau national. Parme les quatorze critères étudiés, les plus importants dans les six pays sont le service après-vente, les garanties d hygiène et de sécurité et la compétitivité prix. Pour les consommateurs français, ce sont les garanties d hygiène et de sécurité, le SAV et la fabrication en France qui arrivent en tête. C est uniquement en France que ce dernier critère prend autant d importance. Allemagne Italie Japon Royaume- États- Uni Unis France Moyenne SAV Garantie, hygiène, sécurité Compétitivité prix Facilité d utilisation Confiance dans la marque Fabriqué dans votre pays Esthétique attirance Signe de qualité indépendant Impact écologique Respect du droit des salariés Recommandation d un proche Innovation technologique Recommandation vendeur Fabriqué en France Classement des critères d achats pour 6 pays Source : Enquête DGCIS-CRÉDOC, Février 2011 Copyright FCBA INFO, Mars

5 Améliorer le SAV Le service après vente apparaît comme le critère le plus important pour la moyenne des consommateurs des six pays étudiés. En France, il arrive en deuxième position, et pourtant c est sur ce critère que, globalement, les entreprises françaises doivent combler leur retard, et en particulier dans l ameublement : financement, livraison, montage, entretien-réparation, prise en charge des retours, règlement des litiges A part le prix, le critère suivant au niveau de la moyenne des pays est la facilité d utilisation. Il est intéressant de constater que ce critère est le numéro un au Japon, une nation vieillissante où l utilisation et la préhension des objets par les seniors sont au cœur des stratégies d entreprise et des politiques publiques. Les industriels français sont plutôt bien positionnés sur ce critère, pour l équipement de la maison notamment. Le critère qui vient ensuite est la confiance dans la marque. La marque recouvre quatre fonctions pour le consommateur : la praticité car elle permet de repérer plus facilement un produit déjà rencontré lors d un expérience antérieure, la garantie car elle rassure, la spécificité et la personnalisation. Dans les pays anglo-saxons, ce critère d achat est bien plus présent qu en France, notamment sur la fonction de personnalisation. Le consommateur devient le styliste du produit ou concepteur de ses propres objets. En France ce phénomène se développe beaucoup via Internet pour le vêtement, la maroquinerie et les chaussures. Mais l ameublement n est pas en reste, à l exemple de cette boutique de création en ligne de mobilier personnalisable. Ensuite, arrive le souci de l impact environnemental des produits, dont la perception est très différente d un pays à l autre. Mais attention, cela peut supposer que le critère environnemental est déjà intégré pour le consommateur, et qu il ne conçoit pas qu un produit ne soit pas écologique. Copyright FCBA INFO, Mars

6 Par exemple, au Japon, ce critère n arrive qu en onzième position alors qu ils ont été les précurseurs sur cet aspect depuis 20 ans. Les industriels français des biens de consommation sont généralement compétitifs sur la préservation de l environnement. Dans le domaine du meuble, l accroissement des contraintes sanitaires représente un atout pour les fabricants français, dont les cahiers des charges sont plus stricts. Dans le prolongement de la consommation engagée, les Français marquent une appétence particulière pour la fabrication locale, notamment en période de crise. La préférence nationale est nettement plus élevée en France que dans les autres pays. Par contre, la Made in France n intéresse pas les pays étrangers. Consommer mieux Lorsque l on veut étudier les changements de comportement des consommateurs, il faut regarder les changements générationnels (20 ans en 1950, 20 ans en 2000 ). Le Japon qui a été touché par une forte crise a vu les comportements évoluer vers l économie des ressources, la réparation, le recyclage. Cette tendance privilégie des produits durables plus que des produits jetables, des produits utiles et partagés plutôt que possédés. En France, ces nouveaux modes de consommation commencent à apparaître également. Deuxième vie de l objet, développement de l achat d occasion, acheter moins cher et revendre des modes de consommation qui s accentuent avec la crise. La relation au produit change et favorise la culture du partage : faire bénéficier aux autres les objets dont on n a plus besoin. Copyright FCBA INFO, Mars

7 Intensifier les sites marchands La dématérialisation sera la tendance qui se développera dans tous les pays étudiés. Le canal de diffusion du e-commerce et du m-commerce (via les téléphones portables et les tablettes) deviendra incontournable en La deuxième tendance qui prendra de l importance aux yeux des consommateurs d ici 2020 est l attente de coproduction qui permet à chacun de participer à la création des produits ou services. Son développement s explique par le bénéfice obtenu par le consommateur dans la production d expérience et la personnalisation de l offre. La dernière tendance de consommation à prendre en compte dans de nombreux produits est celle de l appréhension d'un produit au-delà de son aspect matériel. Le développement de la volonté de défendre une cause collective à travers l'achat ou la consommation d'un produit particulier est très fortement développé en Allemagne et au Japon où de nouveaux modes de consommation durables se développent. Cette tendance de consommation peut promouvoir la deuxième vie de l'objet à travers l'achatvente d'occasion. Deux axes d actions prioritaires pour l ameublement Les leviers de compétitivité propres aux industriels des biens de consommation sont confrontés aux attentes des consommateurs des pays enquêtés. Cette confrontation permet de définir cinq domaines d actions prioritaires pour renforcer la compétitivité des industriels français sur les marchés des pays étudiés : l innovation d usage, le marketing - gestion de la marque, la commercialisation et les services aux consommateurs. Au sein de l industrie française des équipements du foyer, l industrie du meuble devra renforcer ses points forts dans les domaines de l innovation technique et de l usage (création, design). Parallèlement, il lui faudra Copyright FCBA INFO, Mars

8 acquérir une culture marketing qui lui fait défaut et combler ses faiblesses dans trois autres domaines : la production, la distribution et les services aux consommateurs. Le tableau suivant reprend les recommandations pour les industriels de l ameublement. Renforcer les points forts Combler les faiblesses Innovation technique / R et D Fabriquer des produits de qualité plus élaborée Mettre en place ou conserver des processus de production écologiques (ISO ) Fabriquer des produits respectueux de l environnement (choix des matériaux, gestion de la ressource naturelle, recyclage) Sensibiliser/communiquer davantage sur les outils de pointe à adopter dans un contexte d'innovation et de compétitivité Création / Design Conserver une position de leader en termes d'esthétisme et de design Réfléchir au cycle de vie, au mode de transport et de distribution : e-commerce, m-commerce (commerce mobile via les téléphones et les tablettes), boutique traditionnelle, etc., dès la conception du produit Marketing / gestion des marques Acquérir une culture marketing de la filière : définition de la clientèle cible, repérage et qualification des attentes de consommateurs, etc. Développer une politique de marques avec une image forte (esthétisme, innovation, qualité) Développer le «fabriqué en France» Enrichir l'offre de produits fabriqués en France : meubles traditionnels, haut de gamme, bois d'origine française... S'appuyer sur les compétences locales spécifiques disponibles dans tes bassins industriels traditionnels Distribution Développer la distribution électronique : Internet, m-commerce, etc. Clarifier l'offre pour une meilleure lisibilité en point de vente (par niveau de gamme, par univers, par matériau...) Développer les partenariats avec les professionnels de la commercialisation et de la distribution Services Faciliter la relation client : règlement des litiges, prise en charge des retours... Miser sur le service à la clientèle : offre complète Copyright FCBA INFO, Mars

Les nouveaux consommateurs : conséquences pour les entreprises et opportunités à l exportation

Les nouveaux consommateurs : conséquences pour les entreprises et opportunités à l exportation Les nouveaux consommateurs : conséquences pour les entreprises et opportunités à l exportation L étude prospective du CRÉDOC sur les conséquences des changements de mode de vie sur la production et la

Plus en détail

Les attentes des consommateurs, changements de comportement et révolution digitale

Les attentes des consommateurs, changements de comportement et révolution digitale Les attentes des consommateurs, changements de comportement et révolution digitale Les attentes des consommateurs, changements de comportement et révolution digitale PLAN 1. La crise et les conséquences

Plus en détail

1/ Cadrage économique

1/ Cadrage économique 1/ Cadrage économique En dépit de l arrivée à maturité de certains segments de marché et de la montée en puissance de la Chine sur les produits bas de gamme, les industriels du secteur parviennent tout

Plus en détail

1/ Cadrage économique

1/ Cadrage économique 1/ Cadrage économique Malgré l arrivée à maturité de certains segments du, au cours de la décennie écoulée, l activité et les performances économiques des fabricants de savons, parfums et produits d entretien

Plus en détail

1/ Cadrage économique

1/ Cadrage économique 1/ Cadrage économique Alors que la demande intérieure s étiole depuis 2000, les entreprises de bijouterie et fabrication d instruments de musique ont su s adapter aux évolutions des modes de consommation

Plus en détail

Fiche sectorielle des industries des biens de consommation DGCIS CREDOC

Fiche sectorielle des industries des biens de consommation DGCIS CREDOC 1/ Cadrage économique Dans un contexte d intensification de la concurrence et d évolution des modes de consommation, les fabricants de meubles ont vu leurs performances financières se détériorer sur quinze

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN

LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN DÉFINITION l'ensemble des moyens dont dispose une entreprise pour vendre ses produits à ses clients d'une manière rentable LA CONCEPTION TRADITIONNELLE

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL MARQUE PARC NATUREL REGIONAL La présente fiche traite du cas concret du PNR du Morvan. C est un exemple méthodologique transférable à d autres territoires pour l éligibilité du processus de marquage «Parc

Plus en détail

Principaux partenaires de la CCI Paris Ile-de-France dans la filière des rencontres et événements d affaires

Principaux partenaires de la CCI Paris Ile-de-France dans la filière des rencontres et événements d affaires Principaux partenaires de la CCI Paris Ile-de-France dans la filière des rencontres et événements d affaires ATOUT France ATOUT FRANCE, né du rapprochement en 2009 d ODIT FRANCE et de Maison de la France

Plus en détail

Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation

Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation Document de Présentation Dakar, le 12 Novembre 2014 Présentation faite par Jean Louis PORTELLA Copyright VIZEUM M.C 1 L innovation

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

L innovation dans les entreprises : moteurs, moyens, enjeux

L innovation dans les entreprises : moteurs, moyens, enjeux Un premier Atelier de la compétitivité, organisé en mai dernier, a proposé un dialogue entre chercheurs, chefs d entreprises et hauts fonctionnaires sur les enjeux de l innovation. Il a été organisé à

Plus en détail

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Fiche sectorielle des industries des biens de consommation DGCIS CREDOC

Fiche sectorielle des industries des biens de consommation DGCIS CREDOC 1/ Cadrage économique L industrie française du cuir et de la chaussure possède une longue tradition de savoir faire artisanal qui fait sa renommée internationale. Pour s adapter aux évolutions de l économie

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE. www.nf-oec.fr DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011

NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE. www.nf-oec.fr DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011 NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011 www.nf-oec.fr CONTACT PRESSE : Laure Morandeau / Agence Gulfstream Communication lmorandeau@gs-com.fr Tel. :

Plus en détail

L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE. Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail

L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE. Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail COMMISSION SUPPLY CHAIN AGILE L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail Présentation Commission Supply Chain Agile = adaptation permanente de la Supply Chain

Plus en détail

Introduction. 1. 29,9 millions en décembre 2006 selon Médiamétrie.

Introduction. 1. 29,9 millions en décembre 2006 selon Médiamétrie. Introduction Une entreprise en quête de pérennité et de croissance ne peut plus aujourd hui s offrir le luxe de renoncer à une présence sur le Web. Guéri des fantasmes, désillusions et spéculations qui

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

M1707 - Stratégie commerciale

M1707 - Stratégie commerciale Appellations (Commerce / Economie - Gérance) Directeur commercial / Directrice commerciale Responsable commercial / commerciale Définition Définit et met en oeuvre la stratégie commerciale de l'entreprise

Plus en détail

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013 Offre IDALYS Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital Focus sur : 1. Équilibre entre CA et Fraude 2. Étude d opportunité e-wallets Mai 2013 IDALYS - Sommaire 1 Présentation d IDALYS

Plus en détail

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant Dossier de presse Sommaire «Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» : Un guide pratique à l issue du dispositif de soutien aux TPE/PME Conférence du 5 mars 2014 Communiqué de presse

Plus en détail

Orgatec 2010 : les nouvelles tendances du mobilier de bureau étaient bien au rendez-vous

Orgatec 2010 : les nouvelles tendances du mobilier de bureau étaient bien au rendez-vous Orgatec 2010 : les nouvelles tendances du mobilier de bureau étaient bien au rendez-vous Orgatec, salon international bisannuel réunit l ensemble les fabricants et distributeurs du mobilier de bureau du

Plus en détail

CONNAISSANCE DES TECHNIQUES DE COMMERCIALISATION

CONNAISSANCE DES TECHNIQUES DE COMMERCIALISATION CONNAISSANCE DES TECHNIQUES DE COMMERCIALISATION 50 CONNAISSANCE DES TECHNIQUES Découverte du cycle de production de la Bijouterie-Joaillerie Commerciaux, force de vente, responsables magasins, chefs de

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Depuis 2008, 3 années de baisse du pouvoir d achat

Plus en détail

CBI La garantie d un partenariat sur mesure

CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI, l expert pour la promotion des exportations en provenance des pays en développement L achat de produits ou l externalisation d activités dans des pays en

Plus en détail

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus.

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. L échantillon a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM.

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM. Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE CONFIEE A MM. COLLIN ET COLIN) Février 2013 2 FISCALITE DU NUMERIQUE

Plus en détail

Fiche Allemagne DGCIS CREDOC

Fiche Allemagne DGCIS CREDOC 1/Croissance, pouvoir d achat et inégalités Economie solide, hausse du pouvoir d achat, croissance de l épargne et tendance au désendettement : les Allemands présentent un fort potentiel de consommation

Plus en détail

Ameublement et agencement : quelle formation au développement durable?

Ameublement et agencement : quelle formation au développement durable? Ameublement et agencement : quelle formation au développement durable? Par stratégie marketing ou par conviction du chef d entreprise, les entreprises de l ameublement doivent intégrer les notions du développement

Plus en détail

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs 20 Juin 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que

Plus en détail

1/ Cadrage économique

1/ Cadrage économique 1/ Cadrage économique Les fabricants d appareils de réception, d enregistrement et de reproduction bénéficient de l engouement des ménages pour les produits technologiques. Depuis une dizaine d années,

Plus en détail

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web Dossier de presse 2012-2013 Réussite, Dynamisme, Prospérité COMETIK en 3 mots Réussite, proximité et dynamisme REUSSITE Cometik est une agence

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El Hassane BENMOUSSA, Secrétaire Général du Ministère de la Formation Professionnelle

Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El Hassane BENMOUSSA, Secrétaire Général du Ministère de la Formation Professionnelle Séminaire organisé par la Banque Européenne d Investissement les 18 et 19 Novembre 2008 sur le thème: Adaptation des compétences aux besoins du marché Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El

Plus en détail

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS»

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» Malgré des prix plus élevés, les ventes de produits «verts» en France devraient augmenter de 105%, de 10,6 milliards d euros en 2009 à 21,7

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

EXPLORER LE MONDE. Programmes maternelle 2015 SCIENCES EDD 27

EXPLORER LE MONDE. Programmes maternelle 2015 SCIENCES EDD 27 EXPLORER LE MONDE Programmes maternelle 2015 SCIENCES EDD 27 Programmes 2015 Explorer le monde du vivant, des objets, de la matière Explorer le monde Se repérer dans le temps et l espace l espace Découvrir

Plus en détail

7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC

7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC 7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC SOMMAIRE EDITO... 3 1. Visez à décrocher des ventes récurrentes... 5 2. Envoyez des newsletters ciblées... 6 3. Ciblez selon des critères géographiques... 8 4.

Plus en détail

«Le baccalauréat professionnel RPIP : réalisation des produits imprimés et plurimédia

«Le baccalauréat professionnel RPIP : réalisation des produits imprimés et plurimédia «Le baccalauréat professionnel RPIP : réalisation des produits imprimés et plurimédia Le contexte de la rénovation du diplôme Synthèse prospective emplois compétences Le contexte professionnel des industries

Plus en détail

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social LE DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES PETITES ENTREPRISES ET LES ARTISANS. La notion de Développement Durable est une thématique à la mode. Elle est largement reprise dans les médias et devient une donnée

Plus en détail

Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie

Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie Synthèse - Septembre 2012 Une étude pour anticiper les besoins en compétences à horizon 2015-2020 Contexte économique et opportunités

Plus en détail

PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES

PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES Les choix à effectuer Quelle stratégie au niveau du DAS: Stratégie de coût, de différenciation ou de focalisation? Stratégie de leader, de challenger, de suiveur ou

Plus en détail

Quelques informations sur l Ecole Supérieure de Design des Landes :

Quelques informations sur l Ecole Supérieure de Design des Landes : Quelques informations sur l Ecole Supérieure de Design des Landes : - Crée en septembre 2009 par la CCI des Landes avec 2 formations BTS - 8 étudiants en novembre 2009-65 étudiants en octobre 2012 avec

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

Salon Marketing Point de Vente 2012 : un bilan positif pour HL Display!

Salon Marketing Point de Vente 2012 : un bilan positif pour HL Display! Salon Marketing Point de Vente 2012 : un bilan positif pour HL Display! La dernière édition du salon, qui a eu lieu fin mars, s est clôturée sous le signe du succès pour HL Display. Souhaitant avoir une

Plus en détail

Fiche France DGCIS CREDOC

Fiche France DGCIS CREDOC Fiche DGCIS CREDOC 1/ Croissance, pouvoir d achat et inégalités Evoluant au sein d une économie centrée sur sa demande intérieure, la consommation des Français est structurellement soutenue par les politiques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE

DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE JEUDI 12 DECEMBRE 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE Introduction La signature de ce contrat de filière n est qu une étape Les six axes du contrat

Plus en détail

Démarches prospectives : du positionnement stratégique à l identification des métiers d avenir.

Démarches prospectives : du positionnement stratégique à l identification des métiers d avenir. 5èmes rencontres Céreq Dares Réseau Carif - Oref Démarches prospectives : du positionnement stratégique à l identification des métiers d avenir. Basilio Napoli Basilio NAPOLI Nantes, le 16 juin 2015 Nantes,

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES Le Conseil Régional, l Etat, les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés), les partenaires sociaux, avec le concours de l AGEFMA ont réalisé des CEP (Contrats

Plus en détail

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ----------------------------

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- REPUBLIQUE DU BENIN ------------ MINISTERE DU COMMERCE ---------------- Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- BILAN DES ACTIVITES DE L AGENCE BENINOISE

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée Exemples d observatoires économiques par Mickaël LE PRIOL 24 juin 2014 Projet EBESM 2 Le Crocis (Paris, Ile-de-France,

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

Plus De Cartouches 2013/2014

Plus De Cartouches 2013/2014 Plus De Cartouches 2013/2014 Page 1 SOMMAIRE INTRODUCTION ET PRESENTATION...3 MISSIONS...4 LE CONTEXTE DES MISSIONS...4 LES OBJECTIFS...4 LES CONTRAINTES...5 REALISATIONS...6 CHOIX EFFECTUÉS...6 RÉSULTATS...10

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

méthode Green Forward éco-conception et achats responsables accélérez le changement

méthode Green Forward éco-conception et achats responsables accélérez le changement méthode Green Forward éco-conception et achats responsables accélérez le changement au-delà de l analyse du cycle de vie... L offre responsable, un levier de compétitivité Vous en êtes convaincus : une

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Formations linguistiques pour professionnels

Formations linguistiques pour professionnels Formations linguistiques pour professionnels Sony Computer Entertainment Europe Filiale de Sony Corporation spécialisée dans l industrie du jeu vidéo et fondée en 1993 à Tokyo, au Japon, Sony Computer

Plus en détail

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 Le processus d investissement Organismes /Agences Analyse

Plus en détail

Micro conférence. Comment générer de nouvelles missions avec une stratégie marketing pertinente?

Micro conférence. Comment générer de nouvelles missions avec une stratégie marketing pertinente? Micro conférence Comment générer de nouvelles missions avec une stratégie marketing pertinente? Intervenants Georges Crampette Expert comptable Cabinet Crampette Sylvain Lherm Sonia Piasentin Direction

Plus en détail

Betty SANTONNAT Directrice du Développement

Betty SANTONNAT Directrice du Développement Betty SANTONNAT Directrice du Développement Chiffres clés du marché des cosmétiques naturels et Bio Résultats de l'étude de notoriété é du label BIO menée par IPSOS COSMEBIO: Qui sommes nous? Association

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

oobservatoire du numérique OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE CHIFFRES CLÉS MAI 2014

oobservatoire du numérique OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE CHIFFRES CLÉS MAI 2014 oobservatoire du numérique OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE CHIFFRES CLÉS MAI 2014 oobservatoire du numérique USAGES DES TIC - ENTREPRISES ÉQUIPEMENT NUMÉRIQUE Utilisation des TIC en 2013 des entreprises France

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les cabinets d avocats pour développer de nouvelles compétences professionnelles indispensables

Plus en détail

Big Data & objets connectés

Big Data & objets connectés Big Data & objets connectés IDEAS laboratory a accueilli le dernier Think Tank destiné à animer la filière de la robotique et des objets connectés. Celui- ci a abordé le sujet de l utilisation des données

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Comprendre Sur les marchés matures & émergents

Comprendre Sur les marchés matures & émergents Comprendre Sur les marchés matures & émergents Nobody s Unpredictable This proposal has been made in respect with the ISO 20252 norm Market, opinion and social research service requirements Un outil de

Plus en détail

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants Okavango energy 18 rue Gounod 92210 Saint-Cloud contact@okavango-energy.com tel : 09 81 02 95

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

D1402 - Relation commerciale grands comptes et entreprises

D1402 - Relation commerciale grands comptes et entreprises Appellations (IT (nouvelles technologies, TIC) - Gestion commerciale / Vente) Commercial / Commerciale en services auprès des entreprises Commercial vendeur / Commerciale vendeuse d'espaces publicitaires

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Paris, mars 2013 page 1 ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Analyse de Guillaume Weill, Directeur Général MetrixLab France 5 CLÉS DE SUCCÈS POUR L E-TOURISME EN 2013 Les enseignements présentés dans ce document

Plus en détail

LES CONSORTIUMS DE PME COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE

LES CONSORTIUMS DE PME COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE Ministère de l Industrie, de l Énergie et des Petites et Moyennes Entreprises LES CONSORTIUMS DE PME COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE Mélika KARRIT Bureau de Mise à Niveau de l Industrie

Plus en détail

CALENDRIER DES RDV CCIMP DES TIC 1 ER SEMESTRE 2011

CALENDRIER DES RDV CCIMP DES TIC 1 ER SEMESTRE 2011 DATE HORAIRE LIEU THEME 27 JANVIER 2011 9h 10h30 Show Room Exploitez les logiciels libres dans votre entreprise Découvrez les opportunités offertes par les logiciels libres pour gérer votre entreprise

Plus en détail

Groupement Romand de l Informatique

Groupement Romand de l Informatique Groupement Romand de l Informatique L association des entreprises romandes dans le domaine des technologies de l information Membre fondateur de ICTSwitzerland Le mot du Président 35'000 professionnels

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Etude réalisée sous la direction de Jean-Pierre Maulny Chercheurs : Sylvie Matelly & Fabio Liberti

Etude réalisée sous la direction de Jean-Pierre Maulny Chercheurs : Sylvie Matelly & Fabio Liberti Analyse comparée des planifications capacitaires par pays de l Union européenne et perspectives pour des orientations communes dans le cadre de la PESD et impact sur les programmations nationales Etude

Plus en détail

Questionnaire. Groupe de travail Biens de consommation UNIFA. Président : Jean-Claude RICOMARD. Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER

Questionnaire. Groupe de travail Biens de consommation UNIFA. Président : Jean-Claude RICOMARD. Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER Questionnaire Groupe de travail Biens de consommation UNIFA Président : Jean-Claude RICOMARD Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER 1 DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES

Plus en détail

ASSOCIATION BULGARE DE L INDUSTRIE METALLURGIQUE /АBIM/

ASSOCIATION BULGARE DE L INDUSTRIE METALLURGIQUE /АBIM/ ASSOCIATION BULGARE DE L INDUSTRIE METALLURGIQUE /АBIM/ Carte routière de restucturation dans le secteur métallurgique - gestion de la restructuration, inclusion active des partenaire sociaux, diffusion

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Baromètre de l innovation Un baromètre BVA Syntec numérique Ce sondage est réalisé par pour le Publié dans le 9 avril, dans le 11 avril et diffusé sur LEVEE D EMBARGO LE 9 AVRIL 8H Rappel méthodologique

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Principes de Base du Marketing. Robert TEP

Principes de Base du Marketing. Robert TEP Principes de Base du Marketing Robert TEP Plan I. Définition II. Principe III. Démarche IV. Les objectifs: 1. Clarifier la notion de Marketing 2. Distinguer les extensions de fonctions du Marketing 3.

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Présentation synthétique des résultats de l étude

Présentation synthétique des résultats de l étude R EALISATION D UN EXERCICE DE PROSPECTIVE SUR LES METIERS DES BRANCHES DES SUCCURSALISTES DE L HABILLEMENT ET DES GRANDS MAGASINS EN FRANCE Présentation synthétique des résultats de l étude 3 avril 2014

Plus en détail

Les rendez-vous Numérique 14

Les rendez-vous Numérique 14 Les rendez-vous Numérique 14 Ben Chams - Fotolia Programme d actions avec le soutien du FRED (Fonds pour les REstructurations de la Défense) dans le cadre du PLR (Plan Local de Redynamisation) d Angers

Plus en détail

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS?

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS? CONTEXTE Le secteur du tourisme mondial, après avoir connu un léger déclin en temps de crise connait ces quatre dernières années une reprise certaine. A titre indicatif, le secteur a connu une phase d

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015

DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015 DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Premier réseau social réservé aux entreprises Le Syndicat des Indépendants (SDI) conclut un partenariat avec «biztonet»

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail