NanoMatériaux / NanoTechnologies Pour un Développement Responsable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NanoMatériaux / NanoTechnologies Pour un Développement Responsable"

Transcription

1 NanoMatériaux / NanoTechnologies Pour un Développement Responsable E. Gaffet NanoMaterials Research Group (Belfort) Membre de l European Academy of Sciences Président des Groupes d Experts / AFSSET «NanoMatériaux : Effets sur la santé de l homme & sur l environnement» «NanoMatériaux et Sécurité au Travail» Membre du Comité d Experts Spécialisés CES / AFSSET «Evaluation des risques liés aux Agents Physiques» Membre des GT1 et GT2 de l OCDE / Nanotechnologies «Base de données - Stratégies de recherche Sureté Sanitaire & Environnementale» J3N - Paris 26 Septembre 2007

2 Directeur de Recherche CNRS (Dpt Chimie S15) «Nano» et Transitions de Phases Hors Equilibre depuis : nominé an International Scientist of the Year (International Biographical Centre, Cambridge, Angleterre) 2007 : nominé Oustanding Scientists of the 21st Century (International Biographical Centre, Cambridge, Angleterre) 2003 : Elu à l'european Academy of Sciences 2000 : Nominé dans le Who s Who in Materials Science and Engineering 1988 : Médaille de Bronze - Dpt Sciences Chimiques / CNRS (Ingénieur ENSCP (1982), Doctorat Paris VI (1988), HDR Paris VI (1995)) Membre du Conseil de la Fédération Française des Matériaux Pdt co-fondateur : Réseau Français de Mécanosynthèse (180 labos 34 pays) Membre CA / Société Française de Métallurgie et des Matériaux (SF2M) Vice-Pdt : Commission Poudres et Matériaux Frittés (SF2M / GFC) Coordinateur Scientifique : Coll. «Nano» Matériaux 2002 & Matériaux 2006 Programmes Européens «Nano» NAMAMET(STREP), MECHANOCOLOR (EUREKA), CMA(REx), NANOSAFEII(PI) Programmes Nationaux «Nano» ECRIN (Nano H et S Responsable GT3 «Production Sécurisée»), NACOMAT Expert Européen DG XII (3 ème, 4 ème, 5 ème et 6 ème PCRD) & CEN WG 166 (Normalisation Nano) Expert National OCDE ( ), A2I (2007), ANR ( ), AFSSET ( ), ANRT ( ) Pub. (214) / Comm. (314) - 54 Conf. Invitées - 1 brevet - 1 licence de transfert

3 A Review of the Potential Occupational Health and Safety Implications of Nanotechnology Australie July 2007

4 Nombre de particules = fonction de la dimension 1gramme d oxyde de Titane Bulk Scale Dimension millimétrique Ø = 1mm 54 particules 1 gramme de nanoparticules d oxyde de Titane 100 m 2 Micrometer Scale Dimension micronique Ø = 1 micromètre particules (10 milliards) Nanometer Scale Dimension nanométrique Ø = 10 nanomètre particules (10 Quadrillions ou 10 Millions de Milliards) If only 2 grams of 100 nm diameter NPs were to be evenly distributed there would be enough to provide every human worldwide with 300,000 particles each (Hardman 2006). Source : K. Ausman Center for Biological and Environmental Nanotechnology

5 V. Colvin ICON Conf. Janvier 2007

6 n-bulk Materials : Super-Plasticity Mise en forme d'une coque parabolique en zircone par formage superplastique à 1450 C Lu L.,Sui M. L., Lu K. - Science, 287(5457) (2000) F. Wakai Ceramics Today Tomorrow s Ceramics Eds. Elsevier (1991)

7 Développement Durable!! Eco Efficience des NanoMatériaux En terme de production industrielle Energie - Matière Traitement de Pollutions

8 Energy There is potential for nanotechnology to contribute to reductions in energy demand through lighter materials for vehicles, materials and geometries that contribute to more effective temperature control, technologies that improve manufacturing process efficiency, materials that increase the efficiency of electrical components and transmission lines, and materials that could contribute to a new generation of fuel cells and a potential hydrogen economy. However, because the manufacture of nanomaterials can be energy-intensive, it is important to consider the entire product lifecycle in developing and analyzing these technologies Table 3 illustrates some potential future nanotechnology contributions to energy efficiency (adapted from Brown, 2005). Brown (2005a,b) estimates that the eight technologies could result in national energy savings of about 14.5 quadrillion BTU s (British thermal units, a standard unit of energy) per year, which is about 14.5% of total U.S. energy consumption per year. EPA Nanotechnology White Report 2007

9 Contexte International «Lobbying «2002»!!» From Procter & Gamble Juin 2004

10 The Ten Commandments of Nano-Communication or how to deal with public perception Dr. Christoph Meili, CEO, The Innovation Society Ltd, St.Gallen (Switzerland) - 7th Dec. 2005, San Francisco T.H.O.N.G (Topless Humans Organized for natural Genetics) had good media coverage with the action. Since the ETC-Group called for a moratorium on synthetic nanoparticles in the year 2003; a risk debate among experts was launched while in most countries the public debate had not started yet. 16 May Groups Want Nanotech Sunscreens Pulled (e-call)

11 A : Standards, Norms (7%) B : Environmental & Health Regulation (6%) C : Public Social Acceptance (3%) A B C Barriers for the applications of Nanomaterials «Public social acceptance (3%), «standards, norms», environmental&healt regulations (7%) are not considered as important barriers for the applications of nanomaterials by SMEs. This shows that there is a lack of conscience / awareness on the potential risks of such aspects for thé nanomaterials branche among SMEs. NanoRoad SME (Juillet 2005)

12 Réglementation (non stabilisée - en évolution) i) EPA (USA) to Regulate NanoProducts sold as Germ Killing Source : R. Weiss - Washington Post 23 November 2006 ii) Berkeley is proposing what a city official says would be the world's first local regulation of nanomaterials on discussion 5 Dec. 2006!

13 L'auto japonaise dédommage des victimes de la pollution Article publié le 17 Août 2007 Par Philippe Mesmer Source : LE MONDE Taille de l'article : 634 mots Sept constructeurs, dont Nissan, indemnisent 520 habitants de Tokyo. C'est une première mondiale. Sept constructeurs automobiles japonais ont accepté, dans un accord conclu le 8 août, d'indemniser des victimes de la pollution atmosphérique. Un demi-millier d'habitants de Tokyo avaient demandé à la justice de reconnaître que les maladies respiratoires dont ils souffraient étaient causées par les émanations des moteurs diesel. Lancée en 1996 par 99 malades, rejoints ensuite par plusieurs centaines d'autres, la procédure visait diverses catégories de responsables : le gouvernement japonais, la préfecture de Tokyo, une compagnie d'autoroutes et les fabricants d'automobiles et de camions. Sept constructeurs ont accepté de verser des indemnités à 520 habitants de Tokyo souffrant de problèmes respiratoires. Les premières plaintes remontaient à Des constructeurs automobiles et de poids lourds vont dédommager des citoyens s'estimant victimes de la pollution de l'air des villes. Il s'agit sans doute d'une première mondiale. Les marques concernées, toutes japonaises, sont Toyota, Nissan, Nissan Diesel, Hino, Mitsubishi, Isuzu et Mazda. Ils ont accepté de régler à 520 plaignants la somme de 1,2 milliard de yens (7,4 millions d'euros). Ces sociétés consacreront également 3,3 milliards de yens (20,4 millions d'euros) à un programme d'aide médicale pour les asthmatiques de Tokyo.

14 De la Particule Primaire à l Environnement National Institute for Resources and Environment, Japan

15 Caractérisation des particules ultrafines émises par les activités domestiques Rappel : 1 g de ntio particules Limite NIOSH 0.1 mg/m 3 soit particules/m 3 O. RAMALHO, É. BONNEAU, S. KIRCHNER, É. GEHIN POLL. ATMOSPHÉRIQUE AVRIL-JUIN 2006 pp

16 Exposition Professionnelle France : 2nde Saisine AFSSET «Nano & Santé au Travail» (29 Juin 2006) UK : University sector and in emerging nanoparticle companies : 2, ,000 individuals potentially be exposed to fine powders through various powder handling processes. More than 1,000,000 workers in the UK may be exposed to nanoparticles via welding and refining USA : 2 million people work (estimation) with nm diameter particles on a regular basis in the development, production, and use of nanomaterials or products, this being based on national industry-specific occupational employment. EUROPEAN COMMISSION - HEALTH & CONSUMER PROTECTION - DIRECTORATE- GENERAL SCIENTIFIC COMMITTEE ON EMERGING AND NEWLY IDENTIFIED HEALTH RISKS (SCENIHR) September 2005 Möhlmann

17 De la Particule Primaire à l Environnement Cycle de vie Complet (!) Usage / Usure Des scientifiques du Massachusetts Institute of Technology ont détecté pour la première fois la présence dans l'atmosphère de métaux toxiques provenant des pots catalytiques des automobiles. L étude menée par des chercheurs suédois en collaboration avec le MIT et la Woods Hole Oceanographic Institution a mis en évidence des concentrations élevées de platine, palladium, rhodium, etosmium dans l'air ambiant de Boston. Bien que les concentrations de polluants ne soient pas aujourd'hui considérées comme dangereuses pour la santé, le problème se pose pour le futur. Some possible exposure routes for nanoparticles and nanotubes based on current and potential future applications. Very little is known about exposure routes for nanoparticles and nanotubes and this figure should be considered with this in mind (Adapted from National Institute for Resources and Environment, Japan Déc millions de véhicules neufs équipes de pots catalytiques seront mis en vente en Selon Sebastien Rauch de la Chalmers University of Technology à Goteborg, la priorité est maintenant de trouver des moyens pour stabiliser ces particules dans les pots catalytiques. Les résultats de cette étude seront publiés le 15 décembre 2005 dans Environmental Science and Technology.

18 Traffic-generated emissions of ultrafine particles from pavement tire interface The mean particle number diameters were between nm, similar to those found in LDV tail-pipe exhaust. Particle number size distributions of the aerosol generated at 30, 50 and 70km/h with non-studded tires on quartzite pavement, at 50 and 70km/h with the studded tires on quartzite pavement and at 70km/h with studded tires on granite pavement. The distributions are shown at steadystate concentrations particles / km (et par véhicule) Andreas Dahl, Arash Gharibi, Erik Swietlicki, Anders Gudmundsson, Mats Bohgard, Anders Ljungman, Goran Blomqvist, Mats Gustafsson Atmospheric Environment 40 (2006)

19 Evaluation of nanoparticle emission for TiO 2 nanopowder coating mater Li-Yeh Hsu and Hung-Min Chein J. Nanoparticle Research (2007) 9: Among the three selected substrates (wood plate, polymer film, and tile plate), tile coated with TiO2 nanopowder was found to have the highest particle emission (22 #/cm3 at 55 nm) due to nanopowder separation during the simulation process. The UV light was shown to increase the release of particle below 200 nm from TiO2 nanopowder coating materials. The results show that, under the conditions of UV lamps, a fan and scraping motion, particle number concentration or average emission rate decreases significantly after 60 and 90 min for TiO2/polymer and TiO2/wood, respectively. However, the emission rate continued to increase after 2 h of testing for TiO2/tile. It is suggested that nanoparticle emission evaluation is necessary for products with nanopowder coating.

20 ITG, 06/08/2007

21 NanoSciences NanoMaterials - NanoTechnology Road Maps Market Perspectives Fundings

22

23 Roadmaps for Science : nanoscience + nanotechno- Nouvelle Zélande - Décembre 2006

24 Public and Private Fundings Σ > Millions US$ X Estimate of Public Funding for R&D in Nanoscience and Nanotechnology Worldwide ( / US$ million) Others include: Australia, China, Eastern Europe, FSU, South Korea, Singapore, Taiwan and other countries with nanotechnology R&D. Private & Public Expenditures in 2004 Source: Lux Research & NSF (public includes national, regional and state funding) By the end of 2005 governments had sunk eighteen billion dollars (US$18 billion) of taxpayers money into nanotechnology R&D. With an additional six billion dollars (US$6 billion) forecast for 2006, nanotechnologies will then have received the same level of funding in absolute dollar terms as the entire Apollo program

25 Growth from 2005 to 2006 By Source By Region Lux Research 2006 & 2007

26

27

28 En 2005 : Lux Research (2006) -- Four countries rank as "Dominant," scoring high on both nanotechnology activity and technology development strength : The U.S., Japan, South Korea, & Germany. -- Three countries - all technology powerhouses with relatively small populations - rank as "Niche Players." They score low on nanotechnology activity in an absolute basis, but high on the technology development strength needed to convert that activity into jobs and GDP. These countries are Taiwan, Israel, and Singapore. -- Two countries come out as "Ivory Tower" nations, high on nanotechnology activity but low on technology development strength in relative terms : The U.K. and France. -- Five nations are in nanotechnology's "Minor League" today, scoring low on both axes: China, Canada, Australia, Russia, and India.

29 NanoMatériaux Manufacturés Déjà un marché!

30 TiO 2 TiO 2 ZnO 1400 NanoParticules commercialisées nanowerk.com 700 NanoProduits (Small Times 2005) ntc nclay nclay Ag nclay nclay nclay TiO 2 TiO 2 ntc Ag ntc

31 Ciments Calcia : Béton auto-nettoyant (TiO 2 ) pour la Cité de la Musique et des Beaux-Arts de Chambéry LTX Millennium gris développé par Ciments Calcia. (5% Pds TiO 2 ) En 1999, Italcementi Group a mis au point le ciment «Bianco TX Millennium» pour les besoins de la construction des voiles courbes de l Eglise du Jubilé à Rome. Sa formule novatrice assure au béton une blancheur incomparable et, surtout, inaltérable. Aujourd hui, Ciments Calcia propose le ciment TX Millennium gris. Blanc ou gris, ce ciment permet, sous l effet de la lumière et de l air, d oxyder les substances polluantes d origine organique qui se déposent sur le bâtiment. (Décembre 2000) 400 tonnes de TX Millennium gris auront été employées dans les poteaux, les allèges et les linteaux en béton préfabriqué. 600 Tonnes 400 Tonnes Marunouchi -Tokyo U.S. architect Richard Meier's Jubilee Church L. Cassar, C. Pepe, G. Tognon, G. L. Guerrini, R. Amadelli - 11th Int. Congr. on the Chemistry of Cement (Durban, 2003)

32 Le béton qui lave plus blanc Des façades qui restent blanches, des chaussées qui détruisent les gaz des voitures, des vitres qui se lavent seules : le dioxyde de titane fait irruption en Ile-de-France. (Nouvel Observateur Semaine du 21 Juin 2007) Et si les villes devenaient autonettoyantes! Certains ingénieurs commencent à y croire avec l'arrivée sur le marché d'un nouveau matériau : le béton qui dépollue. Quelques doses de dioxyde de titane mélangées à du ciment et le tour est joué. Sous l'effet du soleil et de la pluie, cette substance absorberait les gaz toxiques, comme les oxydes d'azote et les composés organiques volatiles. La perspective est tellement réjouissante que Vanves ( 92 ) s'est portée candidate pour le premier test national, grandeur nature, sur chaussée. A l'initiative du Laboratoire régional de l'ouest parisien des ponts et chaussées, 300 mètres de la rue Jean-Bleuzen ( D 130 ) sont en train d'être tapissés par ce nouveau matériau. Ce n'est pas tout : selon Jean-Philippe Vacher, responsable du service innovation des Ciments Calcia, les murs antibruit du nouveau périphérique couvert porte des Lilas ( 19 e -20 e ) ont eux aussi bénéficié du fameux revêtement. Ceux de l'école Gerty-Archimède du nouveau quartier de Bercy ( 12 e ) également. «L'architecte nous l'a proposé et on a sauté sur l'occasion», se félicite Jacques Monthioux, ingénieur général à la Direction du patrimoine et de l'architecture de la mairie de Paris. On recense déjà en Ile-de-France quatre autres bâtiments traités au dioxyde de titane, parmi lesquels l'îlot Mermoz à Maisons-Laffitte ( 78 ), un bâtiment de la Zac Alésia- Montsouris dans le 14 e : «L'immeuble était accolé à des arbres susceptibles de le salir. Du coup, on s'est proposé», lance Jean- Philippe Vacher. Même chose à l'hôpital de Beaumont-sur-Oise ( 95 ) et au siège du personnel navigant d'air France à Roissy ( 95 ). «Nous voulions lutter contre le vieillissement du béton blanc, car le blanc est l'image de marque de notre compagnie», s'enorgueillit Olivier Herbemont, architectemaître d'ouvrage à Air France. L'affaire est tentante. Mais pas gagnée. «Ça ne peut pas marcher partout», tempère Claude Guihard, adjoint au directeur de la voirie au sein du conseil général des Hauts-de-Seine. Pour vérifier si la magie du béton opère à Vanves, une condition s'impose : l'absence de vent. Car en balayant naturellement la pollution, Eole pourrait biaiser les résultats du test. Le béton qui nettoie est également fort capricieux. Sans soleil, il ne répond de rien. Et s'il faut, partout, installer des néons à UVA comme on l'envisage sur les murs antibruit du périf couvert, cela risque d'être problématique. Autre souci : l'eau. Le dioxyde de titane a la fâcheuse manie de dissoudre les gouttes d'eau de pluie, au point de les rendre archifluides. Et cela pourrait faire déborder les avaloirs des chaussées. Il est aussi 20 % plus cher qu'un enrobé classique. Enfin on ignore «son comportement sur les vieilles pierres des monuments», ajoute Monthioux. Autant de «si» et de «mais» qui expliquent la prudence des édiles. «Tous les revêtements de ce type sont bienvenus», confie Renaud Martin, directeur de cabinet de Denis Baupin, chargé des transports et de la voirie à la mairie de Paris. Mais pour les Verts, la priorité est ailleurs : «La réduction du trafic reste notre premier objectif.» Source :

33 Millions $ / an Nanomatériaux Manufacturées Etat de la Production Mondiale Production Tonnes / an 10 millions Source : W. Luther Oct. 2005

34 Noir de Carbone 1995 : Production mondiale 6 millions de tonnes / an, dont T pour la France (1995) : Production mondiale 10 Millions de Tonnes Silice (SiO 2 ) : Tonnes / an (dont T Rhodia avec 2/3 Usine de Collonges) Oxyde de Titane (TiO 2 ) : 3.5 Millions de Tonnes Particules & Tonnes de nanoparticules (2000) (Dupont, Millenium) Aluminium : 100 Tonnes / an Nanotubes de Carbone : Tonnes par an (Arkema 10 Tonnes / an)

35 Elaboration Stockage Manipulation Recyclage Fin de cycle????? Pour un Développement Responsable (Principe de Prévention Précaution) Recommandations / Injonctions / Lois & Normes

36 Connaissances non stabilisées!! Source O. Witschger INRS 2006 Source : Future Technologies Divison VDI Technologiezentrum GmbH U.S. Environmental Protection Agency - EXTERNAL REVIEW DRAFT - Nanotechnology White Paper 2 Déc. 2005

37

38

39 Poudres & NanoPoudres Manufacturées (!!!) Etat des Connaissances Mécanismes d interaction (Aucune Etude!)

40 Source: Günter Oberdörster et al., Environmental Health Perspectives, 2005

41 Exposition Professionnelle Etats des connaissances

42 Exposition Professionnelle France : 2nde Saisine AFSSET «Nano & Santé au Travail» (29 Juin 2006) UK : University sector and in emerging nanoparticle companies : 2, ,000 individuals potentially be exposed to fine powders through various powder handling processes. More than 1,000,000 workers in the UK may be exposed to nanoparticles via welding and refining USA : 2 million people work (estimation) with nm diameter particles on a regular basis in the development, production, and use of nanomaterials or products, this being based on national industry-specific occupational employment. EUROPEAN COMMISSION - HEALTH & CONSUMER PROTECTION - DIRECTORATE- GENERAL SCIENTIFIC COMMITTEE ON EMERGING AND NEWLY IDENTIFIED HEALTH RISKS (SCENIHR) September 2005 Möhlmann particules / cm 3 = 10 Milliards Particules / m microgramme de n-tio 2 (NIOSH : limite d exposition pour n-tio 2 : 0.1 mg/cm 3 )

43 NanoMatériaux & Bonne Pratique (la meilleure possible en l état de la connaissance) Notion de «Normalisation de Précaution» Réflexions autour de la «nano-éthique» et de la «nanonormalisation» J.C. André (INRS) Environnement, Risques & Santé vol.4, n 6 Nov. Déc. 2005, pp 411

44 From Michael Riediker Etude Suisse

45 NanoMatériaux Pour un développement Responsable Merci de votre Attention (pour les rapports AFSSET / nano EHS) (pour le rapport CPP / Nano) (pour les GT nano EHS) Today s science fiction is often tomorrow s science fact. Stephen Hawking

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

l'idée, c'était de créer grâce à la bibliothèque, un nouveau quartier.

l'idée, c'était de créer grâce à la bibliothèque, un nouveau quartier. 1 Time Description Translation 09.13 start 09.17 Perrault 09.36 Perrault Aujourd'hui l'architecture ne peut pas se définir a priori. L'architecture est trop complexe. Elle manipule de l'argent, de la politique,

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

GAZA AFFAMÉE?! GAZA HUNGRY?!

GAZA AFFAMÉE?! GAZA HUNGRY?! Parce qu une image vaut mille mots, voici une série de photos de Gaza prises postérieurement au conflit de 2009, le «camp de concentration à ciel ouvert» comme l évoquent les médias. Attention, ces images

Plus en détail

Sujet de TPE PROPOSITION

Sujet de TPE PROPOSITION Single photon source made of single nanodiamonds This project will consist in studying nanodiamonds as single photon sources. The student will study the emission properties of such systems and will show

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil.

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil. A usage officiel/for Official Use C(2006)34 C(2006)34 A usage officiel/for Official Use Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

companies FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE May 30th, 2013 Département de la solidarité et de l'emploi

companies FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE May 30th, 2013 Département de la solidarité et de l'emploi FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE A new offer adapted to English speaking companies May 30th, 2013 19.06.2013 - Page 1 SWISS PILOT PROJECT DEVELOPED IN GENEVE Project from the Swiss Confederation

Plus en détail

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS)

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) Jon Birger Skjærseth Montreal 27.10.08 reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier) Introduction What

Plus en détail

Pourquoi? Dire quoi, à qui? Comment? Quelques exemples Un Cartoon!

Pourquoi? Dire quoi, à qui? Comment? Quelques exemples Un Cartoon! 28 Mai 2010 midis Training personnels Education étudiants Dialogue public www.nanosmile.org Yves SICARD Conseiller scientifique CEA LITEN DTNM Laboratoire de Chimie et Sécurité des Nanotechnologies Maitre

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

SG/STEEL(2001)2 STATISTIQUES DU MARCHÉ DE L'ACIER STEEL MARKETS STATISTICS

SG/STEEL(2001)2 STATISTIQUES DU MARCHÉ DE L'ACIER STEEL MARKETS STATISTICS STATISTIQUES DU MARCHÉ DE L'ACIER STEEL MARKETS STATISTICS 1 TABLE OF CONTENTS Table 1 Crude steel production (million tonnes)...4 Graph 1 World Crude Steel in 2...5 Graph 2 World Crude Steel by Area...5

Plus en détail

SOIL MOISTURE AND RADON GAS. Bliss L. Tracy Radiation Protection Bureau Health Canada

SOIL MOISTURE AND RADON GAS. Bliss L. Tracy Radiation Protection Bureau Health Canada SOIL MOISTURE AND RADON GAS Bliss L. Tracy Radiation Protection Bureau Health Canada CGEO Workshop on Soil Moisture Saskatoon SK 19-20 June 2007 Outline What is radon? Where does it come from? Why is it

Plus en détail

Les nanomatériaux: applications industrielles et incertitudes. Dr Daniel BERNARD Scientific Senior Advisor.

Les nanomatériaux: applications industrielles et incertitudes. Dr Daniel BERNARD Scientific Senior Advisor. Les nanomatériaux: applications industrielles et incertitudes Dr Daniel BERNARD Scientific Senior Advisor daniel.bernard@cea.fr CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 Les Nanomatériaux: De quoi parle-t-on? Colloque

Plus en détail

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments Article (Accepted version) (Refereed) Original citation: Marsden, David

Plus en détail

APPROACHES TO SOCIAL LIFE CYCLE ASSESSMENT

APPROACHES TO SOCIAL LIFE CYCLE ASSESSMENT APPROACHES TO SOCIAL LIFE CYCLE ASSESSMENT Impossible d'afficher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de Keynote lecture, 3 rd International Seminar on Social LCA 6 th May 2013 Professor Roland Clift

Plus en détail

Consumer Products Containing Lead (Contact with Mouth) Regulations

Consumer Products Containing Lead (Contact with Mouth) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Consumer Products Containing Lead (Contact with Mouth) Regulations Règlement sur les produits de consommation contenant du plomb (contact avec la bouche) SOR/2010-273

Plus en détail

MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles

MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles 2009-1-TR1-LEO05-08709 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2009 Type de Projet: Statut:

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Number of manufacturing firms that implemented product-only innovation (in each size class)

Number of manufacturing firms that implemented product-only innovation (in each size class) Innovation indicators [Pour la version française, s.v.p. voir pages 8-14] Montreal, July 2014 Montréal, juillet 2014 The first UIS global data collection of innovation statistics was carried out between

Plus en détail

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP A joint institute between LIRMM and NXP Un laboratoire commun LIRMM-NXP ISyTest, Institute for System Testing In the fast-moving world of integrated systems, test solutions are faced with two major issues:

Plus en détail

SGR Services de gestion des risques

SGR Services de gestion des risques Title: Safety Achievement Financial Incentive System (SAFIS) Titre : Système d incitation financière à la sécurité DIRECTIVE Effective / En vigueur: 01/05/2008 Release / Diffusion No. 003 Page 1 of / de

Plus en détail

Guideline for the Index of the Quality of the Air

Guideline for the Index of the Quality of the Air Guideline for the Index of the Quality of the Air Report EPS 1/AP/3 April 1996 iii Readers Comments Comments regarding the content of this report should be addressed to: Tom Furmanczyk Pollution Data

Plus en détail

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051 Chambre immobiliere du grand Montreal CIGGM Greater Montreal Real estate Board GMREB. REVUE DE PRESSE CIGM Les résultats publiés par la Société Canadienne D hypothèque et de logement dans son cadre d analyse

Plus en détail

Innover dans un contexte global: Quelles stratégies possibles, quelles conséquences pour les Ressources Humaines?

Innover dans un contexte global: Quelles stratégies possibles, quelles conséquences pour les Ressources Humaines? Innover dans un contexte global: Quelles stratégies possibles, quelles conséquences pour les Ressources Humaines? Dominique Jolly, Professeur à SKEMA Business School, Professeur Visitant à CEIBS (Shanghai)

Plus en détail

AWICO instrument pour le bilan de compétences élargie

AWICO instrument pour le bilan de compétences élargie AWICO instrument pour le bilan de compétences élargie No. 2009 LLP-LdV-TOI-2009-164.603 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2009 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Résumé: Description:

Plus en détail

1. Subject 1. Objet. 2. Issue 2. Enjeu. 905-1-IPG-070 October 2014 octobre 2014

1. Subject 1. Objet. 2. Issue 2. Enjeu. 905-1-IPG-070 October 2014 octobre 2014 905-1-IPG-070 October 2014 octobre 2014 (New) Danger as a Normal Condition of Employment 905-1-IPG-070 (Nouveau) Danger constituant une Condition normale de l emploi 905-1-IPG-070 1. Subject 1. Objet Clarification

Plus en détail

les murs antipollution sont polluants c'est la

les murs antipollution sont polluants c'est la Alerte à l'ozone! L'été, la pollution automobile est un véritable fléau, et les alertes aux pics de pollution sont devenus monnaie courante. Parmi les principaux polluants, on trouve les oxydes d'azote,

Plus en détail

SEcurité et Internet Des Objets : le laboratoire SEIDO

SEcurité et Internet Des Objets : le laboratoire SEIDO SEcurité et Internet Des Objets : le laboratoire SEIDO Gérard Memmi, Chef du Département Informatique et Réseaux Télécom ParisTech Philippe Forestier, Chef de projet EDF R&D AGENDA 1. INTERNET OF THINGS

Plus en détail

NANOPARTICULES. Groupe ASMT Toxicologie CISME 2009

NANOPARTICULES. Groupe ASMT Toxicologie CISME 2009 NANOPARTICULES Groupe ASMT Toxicologie CISME 2009 1 NANOPARTICULES: DEFINITIONS Ensemble des particules solides de dimension inférieure à 100 nm ( = 0,1 µ) (US National Nanotechnology Initiative) Nanoparticules

Plus en détail

Alternative Fuels Regulations. Règlement sur les carburants de remplacement CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to May 11, 2015 À jour au 11 mai 2015

Alternative Fuels Regulations. Règlement sur les carburants de remplacement CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to May 11, 2015 À jour au 11 mai 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Alternative Fuels Regulations Règlement sur les carburants de remplacement SOR/96-453 DORS/96-453 Current to May 11, 2015 À jour au 11 mai 2015 Published by the Minister

Plus en détail

ALGERIAN EXPERIENCE FOR MAINSTREAMING DRR INTO SCHOOL CURRICULA. Djillali Benouar Professor & Consultant Faculty of Civil Engineering USTHB Algeria

ALGERIAN EXPERIENCE FOR MAINSTREAMING DRR INTO SCHOOL CURRICULA. Djillali Benouar Professor & Consultant Faculty of Civil Engineering USTHB Algeria ALGERIAN EXPERIENCE FOR MAINSTREAMING DRR INTO SCHOOL CURRICULA Djillali Benouar Professor & Consultant Faculty of Civil Engineering USTHB Algeria CONTENTS 1. WHY SCHOOLS 2. WHAT WE ARE DOING FOR DRR EDUCATION

Plus en détail

Chauffage et Climatisation Heating and Air conditioning

Chauffage et Climatisation Heating and Air conditioning Chauffage et Climatisation Heating and Air conditioning Le partenaire de vos exigences The partner of your requirements Spécialiste reconnu de la robinetterie industrielle, SLIMRED est devenu un partenaire

Plus en détail

The Skill of Reading French

The Skill of Reading French The Skill of Reading French By the end of this session... ALL of you will be able to recognise words A LOT of you will be able to recognise simple phrases SOME of you will be able to translate a longer

Plus en détail

Hydro-Québec Distribution

Hydro-Québec Distribution Hydro-Québec Distribution 2004 Distribution Tariff Application Demande R-3541-2004 Request No. 1 Reference: HQD-5, Document 3, Page 6 Information Requests HQD says that it will be required to buy energy

Plus en détail

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency)

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency) Appel à Présentations de PMEs «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014 En présence de la GSA (European GNSS Agency) 1. TOULOUSE SPACE SHOW Le Toulouse Space Show 2014 se tiendra du 30 Juin

Plus en détail

MONACO ECONOMIE. Clean Equity. 12 000 ex. Trimestrielle

MONACO ECONOMIE. Clean Equity. 12 000 ex. Trimestrielle MONACO ECONOMIE Clean Equity 12 000 ex Trimestrielle De mars à juin 2011 MONACO ECONOMIE Clean Equity 12 000 ex Trimestrielle De mars à juin 2011 Monaco: Despite a tough 18 months the passion is there

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

Prostate Cancer. Signs of Prostate Cancer

Prostate Cancer. Signs of Prostate Cancer Prostate Cancer The prostate is a gland in men that makes a liquid that forms part of semen. Its size is about 2 centimeters by 2 centimeters and is located in the pelvic area. The prostate uses a male

Plus en détail

LONDON NOTICE No. 3565

LONDON NOTICE No. 3565 EURONEXT DERIVATIVES MARKETS LONDON NOTICE No. 3565 ISSUE DATE: 15 February 2012 EFFECTIVE DATE: 12 March 2012 FTSE 100 INDEX FUTURES CONTRACT THREE MONTH EURO (EURIBOR) INTEREST RATE FUTURES CONTRACT

Plus en détail

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787

Plus en détail

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon,

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon, Mesure Measurement Français p 1 English p 4 Version : 8006 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Lune pour dynamomètre 10 N Earth, Jupiter, Mars, Moon, labels for 10 N dynamometer Mesure Etiquettes Terre, Jupiter,

Plus en détail

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain.

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain. 1. Notre planète est menacée! 2. Il faut faire quelque chose! 3. On devrait faire quelque chose. 4. Il y a trop de circulation en ville. 5. L air est pollué. 6. Les désastres environnementaux sont plus

Plus en détail

DNA Data Bank Advisory Committee Regulations. Règlement sur le Comité consultatif de la banque nationale de données génétiques CONSOLIDATION

DNA Data Bank Advisory Committee Regulations. Règlement sur le Comité consultatif de la banque nationale de données génétiques CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION DNA Data Bank Advisory Committee Regulations Règlement sur le Comité consultatif de la banque nationale de données génétiques SOR/2000-181 DORS/2000-181 Current to October

Plus en détail

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City LIVE TWEET Innovative City 1. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin In Smart Cities, we should create a collaborative model #smartcity #icc2013 2. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin Cities like

Plus en détail

EURO ZONE: economic impact of the financial crisis

EURO ZONE: economic impact of the financial crisis 1 EURO ZONE: economic impact of the financial crisis Michel Aglietta Univ Paris West, Cepii and Groupama-am Euro zone and European Union: a generalized slump with a recovery starting in Q3 2009 2 Euro

Plus en détail

* * * * * * * * * * * * * * * * * ***

* * * * * * * * * * * * * * * * * *** RÉPONSE DE GAZ MÉTRO À UNE DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS Origine : Demande de renseignements n o 1 en date du 19 août 2010 Demandeur : Association pétrolière et gazière du Québec Référence : (i) Gaz Métro-1,Document

Plus en détail

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' RESUME

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE' RESUME RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' ERTUGRULALP BOVAR-CONCORD Etwiromnental, 2 Tippet Rd. Downsviel+) ON M3H 2V2 ABSTRACT We are faced with various types

Plus en détail

RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE

RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE FRANÇAIS / ANGLAIS VALEUR DE NORMATION POUR LES INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX juillet 2002 E. LABOUZE - BIO Intelligence Service www.record-net.org OBJECTIF

Plus en détail

European Aviation Safety Agency

European Aviation Safety Agency Page 1 of 6 European Aviation Safety Agency EASA SPECIFIC AIRWORTHINESS SPECIFICATION for as specified in Section I This Specific Airworthiness Specification is issued in accordance with Regulation (EC)

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

French Three Unit Four Review

French Three Unit Four Review Name Class Period French Three Unit Four Review 1. I can discuss with other people about what to do, where to go, and when to meet (Accept or reject invitations, discuss where to go, invite someone to

Plus en détail

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français Resolution proposed by the website working group Available in: English - Français EN Proposers: 31 st International Conference of Data Protection and Privacy Commissioners Madrid, Spain 4 6 November 2009

Plus en détail

Des villes, des pays et des continents.

Des villes, des pays et des continents. > Des villes, des pays et des continents. Towns, countries and continents. les pays et les provinces les villes la provenance vocabulaire Vous habitez où? En Europe. Où ça, en Europe? Au Portugal. Où ça

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Commercial Loan (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les prêts commerciaux (sociétés de fiducie et de prêt)

Commercial Loan (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les prêts commerciaux (sociétés de fiducie et de prêt) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Commercial Loan (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur les prêts commerciaux (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/92-349 DORS/92-349 Current to January 25,

Plus en détail

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Le projet est Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Mars 2015 Programme inter-organisations pour la gestion rationnelle des produits

Plus en détail

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables. Presentation and snapshot of achieved work

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables. Presentation and snapshot of achieved work GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables Presentation and snapshot of achieved work FLEXIPAC meeting Bertrand Cornélusse, University of Liège December 2014 1 P L

Plus en détail

2013-01 NOTE TECHNIQUES DES INCENDIE. From: Technical Inspection Services Origine : Services d inspection technique Date: March 2013 Date : Mars 2013

2013-01 NOTE TECHNIQUES DES INCENDIE. From: Technical Inspection Services Origine : Services d inspection technique Date: March 2013 Date : Mars 2013 TECHNICAL INSPECTION SERVICES Department of Public Safety 460 Two Nations Crossing, Suite 100 Fredericton, NB E3A 0X9 Phone: (506) 444-4493 2013-01 FIRE TECHNOTE Fax: (506) 457-7394 NOTE TECHNIQUES DES

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Lean approach on production lines Oct 9, 2014

Lean approach on production lines Oct 9, 2014 Oct 9, 2014 Dassault Mérignac 1 Emmanuel Théret Since sept. 2013 : Falcon 5X FAL production engineer 2011-2013 : chief project of 1st lean integration in Merignac plant 2010 : Falcon 7X FAL production

Plus en détail

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Secretariat-General L'examen annuel de la croissance 2015: Le programme de la Commission pour la croissance et l'emploi est fondé sur trois piliers

Plus en détail

Miroirs avec des luminaires Illuminated Mirrors

Miroirs avec des luminaires Illuminated Mirrors Miroirs avec des luminaires Illuminated Mirrors TRIGA partners est une société tchèque importante agissant dans le domaine de traitement du verre plat. Elle s occupe du design, de l étude et du développement

Plus en détail

François Louesse Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Bien choisir son programme

François Louesse Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Bien choisir son programme François Louesse Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Bien choisir son programme Bien choisir son programme européen de R,D&I Principes généraux des programmes européens Les différentes opportunités

Plus en détail

Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès

Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Main Point of Contact with the Government of Canada in case of Death Act Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès S.C. 2015, c.

Plus en détail

Corded Window Covering Products Regulations. Règlement sur les couvrefenêtres. Current to February 3, 2016. À jour au 3 février 2016

Corded Window Covering Products Regulations. Règlement sur les couvrefenêtres. Current to February 3, 2016. À jour au 3 février 2016 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Corded Window Covering Products Regulations Règlement sur les couvrefenêtres à cordon SOR/2009-112 DORS/2009-112 À jour au 3 février 2016 Published by the Minister of

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

Design and creativity in French national and regional policies

Design and creativity in French national and regional policies Design and creativity in French national and regional policies p.01 15-06-09 French Innovation policy Distinction between technological innovation and non-technological innovation (including design) French

Plus en détail

IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques

IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques TR/06/B/P/PP/178009 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2006

Plus en détail

Paper Reference. Paper Reference(s) 4365/01 London Examinations IGCSE French Paper 1: Listening

Paper Reference. Paper Reference(s) 4365/01 London Examinations IGCSE French Paper 1: Listening Centre No. Candidate No. Surname Signature Paper Reference(s) 4365/01 London Examinations IGCSE French Paper 1: Listening Monday 8 November 2010 Afternoon Time: 30 minutes (+5 minutes reading time) Materials

Plus en détail

PrestoSpace. Richard Wright - BBC Archive

PrestoSpace. Richard Wright - BBC Archive PrestoSpace Richard Wright BBC Archive PrestoSpace Preservation towards storage and access. Standardised Practices for Audiovisual Contents in Europe Un Projet pour fédérer la Recherche sur la Sauvegarde

Plus en détail

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Relating to local (provincial and Congress) elections Article 2.2.1 of the Noumea Accord: le corps électoral aux assemblées

Plus en détail

Origin Regulations (Safeguard Measures in Respect of the People s Republic of China)

Origin Regulations (Safeguard Measures in Respect of the People s Republic of China) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Origin Regulations (Safeguard Measures in Respect of the People s Republic of China) Règlement sur l origine (mesures de sauvegarde visant la République populaire de Chine)

Plus en détail

Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference

Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference 13-14 novembre 2008-13th -14th Novembre 2008 Centre des Congrès, Lyon Le rôle des accords d entreprise transnationaux

Plus en détail

RENCONTRE DES EXPERTS DES COMITÉS TECHNIQUES DE L AIPCR

RENCONTRE DES EXPERTS DES COMITÉS TECHNIQUES DE L AIPCR RENCONTRE DES EXPERTS DES COMITÉS TECHNIQUES DE L AIPCR C4 3 CHAUSSÉES ROUTIÈRES JP. CHRISTORY LROP Paris 20 mars 2008 LES AXES DE TRAVAIL ET PRODUITS DU C 4-3 «Chaussées routières» Les séminaires chaussées

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

SE/05/C/F/TH-82601. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=3295

SE/05/C/F/TH-82601. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=3295 (EuroguideVAL) SE/05/C/F/TH-82601 1 Information sur le projet Implementing the Common European Principles through Improved Guidance and Titre: Implementing the Common European Principles through Improved

Plus en détail

SENEGAL DIAGNOSTICS DE LA GOUVERNANCE TRANSPORTS ET TRAVAUX PUBLICS

SENEGAL DIAGNOSTICS DE LA GOUVERNANCE TRANSPORTS ET TRAVAUX PUBLICS SENEGAL DIAGNOSTICS DE LA GOUVERNANCE TRANSPORTS ET TRAVAUX PUBLICS FOCUS GROUPE: Sociétés Privées qui Utilisent Services de Transport Terrestre et/ou PAD Groupe A Routes et Port Les questions de Sections

Plus en détail

Amélioration de la qualité de l'air urbaine par des procédés photocatalytiques Demonstration of Photocatalytic Remediation Processes on Air Quality

Amélioration de la qualité de l'air urbaine par des procédés photocatalytiques Demonstration of Photocatalytic Remediation Processes on Air Quality Amélioration de la qualité de l'air urbaine par des procédés photocatalytiques Demonstration of Photocatalytic Remediation Processes on Air Quality Christian George Directeur de recherche CNRS, Coordinateur

Plus en détail

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables Can operational planning decrease distribution costs? - La gestion prévisionnelle pour diminuer les coûts de distribution?

Plus en détail

Revue de presse 2014-2015. Partenariat bilingue Alliance française de Moncton et McKenzie Language Learning Center

Revue de presse 2014-2015. Partenariat bilingue Alliance française de Moncton et McKenzie Language Learning Center Revue de presse 2014-2015 Partenariat bilingue Alliance française de Moncton et McKenzie Language Learning Center Acadie Nouvelle 30 juillet 2015 Presse quotidienne francophone CBC 31 août 2015 Emission

Plus en détail

THE BOARD OF HEATLH REFERRED THE FOLLOWING REPORT RECOMMENDATIONS TO CITY COUNCIL:

THE BOARD OF HEATLH REFERRED THE FOLLOWING REPORT RECOMMENDATIONS TO CITY COUNCIL: 1 2. APPOINTMENT OF ASSOCIATE MEDICAL OFFICERS OF HEALTH IN CAMERA - PERSONAL MATTERS ABOUT IDENTIFIABLE THE BOARD OF HEATLH REFERRED THE FOLLOWING REPORT RECOMMENDATIONS TO CITY COUNCIL: 1. That Council

Plus en détail

SE DÉVELOPPER EN CHINE POUR UNE PME SUISSE

SE DÉVELOPPER EN CHINE POUR UNE PME SUISSE Event GREM 23 mai 2013 SE DÉVELOPPER EN CHINE POUR UNE PME SUISSE Sylvain Jaccard, Head Suisse romande Switzerland Global Entreprise LES PLUS IMPORTANTS EXPORTATEURS / IMPORTATEURS Les plus gros exportateurs

Plus en détail

Recherche et développement technologique au niveau européen Construction, transports, environnement, énergie

Recherche et développement technologique au niveau européen Construction, transports, environnement, énergie Recherche et développement technologique au niveau européen Construction, transports, environnement, énergie Action de veille au niveau européen Plan de relance de l Union Européenne (2009) Journée d information

Plus en détail

Automatisation, Robotisation pour une nouvelle Reindustrialisated Europe Reindustrialisated

Automatisation, Robotisation pour une nouvelle Reindustrialisated Europe Reindustrialisated Reindustrialisated 2013-1-PL1-LEO05-37568 1 Information sur le projet Automatisation, Robotisation pour une nouvelle Reindustrialisated Europe Titre: Automatisation, Robotisation pour une nouvelle Reindustrialisated

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION : 2011 Feuille 1 / 6 SUJET DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES Epreuve de Langue Vivante Etrangère : ANGLAIS SESSION 2011 Durée : 1 h 30 Coefficient : 1 Ce sujet

Plus en détail

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership:

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: Supporting policy dialogue on national health policies, strategies and plans and universal coverage Year 2 Report Jan. 2013 - - Dec. 2013 [Version

Plus en détail

OFFICIAL STATUS OF CONSOLIDATIONS CARACTÈRE OFFICIEL DES CODIFICATIONS

OFFICIAL STATUS OF CONSOLIDATIONS CARACTÈRE OFFICIEL DES CODIFICATIONS CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Telecommunications Fees Regulations, 2010 Règlement de 2010 sur les droits de télécommunication SOR/2010-65 DORS/2010-65 À jour au 3 février 2016 Published by the Minister

Plus en détail

TOMENF - Iatrogenic risks associated with CT scans received in

TOMENF - Iatrogenic risks associated with CT scans received in TOMENF - Iatrogenic risks associated with CT scans received in childhood Responsable(s) : De Vathaire Florent, Equipe-3 d'epidémiologie des radiations- CESP- UMR 1018 INSERM Date de modification : 14/08/2013

Plus en détail

Votre entrée dans le monde des plombiers. Entering a plumber world

Votre entrée dans le monde des plombiers. Entering a plumber world Votre entrée dans le monde des plombiers Entering a plumber world Jean-Denis Roy 9 janvier 2010 Quelle est la principale différence entre l université et le marché du travail? What is the main difference

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided.

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided. FOR OFFICIAL USE C 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 008 TUESDAY, 3 MAY.0 AM.0 PM Total FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre

Plus en détail

Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie. Provence-Alpes-Côte d Azur (France)

Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie. Provence-Alpes-Côte d Azur (France) Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie Provence-Alpes-Côte d Azur (France) Provence-Alpes-Côte d Azur Une Région à fortes disparités / A lot of disparities Population: 5 000 000 80% sur le littoral

Plus en détail

Loi sur le Bureau de la traduction. Translation Bureau Act CODIFICATION CONSOLIDATION. R.S.C., 1985, c. T-16 L.R.C. (1985), ch.

Loi sur le Bureau de la traduction. Translation Bureau Act CODIFICATION CONSOLIDATION. R.S.C., 1985, c. T-16 L.R.C. (1985), ch. CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Translation Bureau Act Loi sur le Bureau de la traduction R.S.C., 1985, c. T-16 L.R.C. (1985), ch. T-16 Current to September 30, 2015 À jour au 30 septembre 2015 Published

Plus en détail

Rational Team Concert

Rational Team Concert Une gestion de projet agile avec Rational Team Concert Samira Bataouche Consultante, IBM Rational France 1 SCRUM en Bref Events Artifacts Development Team Source: Scrum Handbook 06 Décembre 2012 Agilité?

Plus en détail

Quebec-Canada Relations 2017: Optimism Characterizes Prospects for Reasonably Accomodating Each Other

Quebec-Canada Relations 2017: Optimism Characterizes Prospects for Reasonably Accomodating Each Other Quebec-Canada Relations 2017: Optimism Characterizes Prospects for Reasonably Accomodating Each Other Les relations Québec-Canada en 2017 : l optimisme est de mise pour «s accommoder raisonnablement» entre

Plus en détail

Règlement sur l indemnisation des employés de l État. Government Employees Compensation Regulations

Règlement sur l indemnisation des employés de l État. Government Employees Compensation Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Government Employees Compensation Regulations Règlement sur l indemnisation des employés de l État C.R.C., c. 880 C.R.C., ch. 880 Current to February 3, 2016 À jour au

Plus en détail

Home Page : CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE EN PLACE DU NOUVEAU CMS ET LA MISE À NEUF DU SITE WEB.

Home Page : CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE EN PLACE DU NOUVEAU CMS ET LA MISE À NEUF DU SITE WEB. CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE EN PLACE DU NOUVEAU CMS ET LA MISE À NEUF DU SITE WEB. Home Page : Comme discuter il y aurait un intérêt à tirer un parti plus important du slider d image. En effet, le

Plus en détail

CHAPTER2. Le Problème Economique

CHAPTER2. Le Problème Economique CHAPTER2 Le Problème Economique Les Possibilités de Production et Coût d Opportunité La courbe des possibilités de production représente (CPP) représente la limite entre les différentes combinaisons en

Plus en détail

La collaboration germano-luxembourgeoise dans le domaine de la recherche fondamentale est intensifiée

La collaboration germano-luxembourgeoise dans le domaine de la recherche fondamentale est intensifiée 09.09.2009 INFORMATION A LA PRESSE La collaboration germano-luxembourgeoise dans le domaine de la recherche fondamentale est intensifiée DFG et FNR signent un accord visant à simplifier les procédures

Plus en détail