ARCHIVES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE CENTRE DE CRISE SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL INTÉRIEUR DOSSIER D ÉTUDE ET DE PRÉPARATION DU TABLEAU DE TRI 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ARCHIVES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE CENTRE DE CRISE SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL INTÉRIEUR DOSSIER D ÉTUDE ET DE PRÉPARATION DU TABLEAU DE TRI 2009"

Transcription

1 ALGEMEEN RIJKSARCHIEF EN RIJKSARCHIEF IN DE PROVINCIËN ARCHIVES GÉNÉRALES DU ROYAUME ET ARCHIVES DE L ÉTAT DANS LES PROVINCES ARCHIEFBEHEERSPLANNEN EN SELECTIELIJSTEN TABLEAUX DE GESTION ET TABLEAUX DE TRI 39 ARCHIVES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE CENTRE DE CRISE SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL INTÉRIEUR DOSSIER D ÉTUDE ET DE PRÉPARATION DU TABLEAU DE TRI 2009 par Anne JACQUEMIN Bruxelles 2010

2

3 ARCHIVES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE CENTRE DE CRISE SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL INTÉRIEUR DOSSIER D ÉTUDE ET DE PRÉPARATION DU TABLEAU DE TRI 2009 par Anne JACQUEMIN Bruxelles 2010

4

5 REMERCIEMENTS Ces deux tableaux de tri doivent leur existence à l'aide, la collaboration et les conseils de beaucoup de personnes. Les agents de la DG Centre de Crise et de la CPND m'ont toujours bien accueillie, aidée, malgré leurs emplois du temps chargés, leurs lourdes responsabilités et le côté nébuleux que pouvait présenter la discipline archivistique à leurs yeux. Ils ont toujours répondu à mes questions, mes demandes d'éclaircissement que ce soit de vive voix, par téléphone ou par mails. Je veux particulièrement citer Gert Diependaele qui m'a aidée en gérant l'aspect pratique des visites et a facilité mes démarches pendant toute la durée de l'enquête. Mes supérieurs et collègues des Archives générales du Royaume et des Archives de l'état dans les Provinces également, ont toujours consacré le temps nécessaire pour répondre à mes questions et m'orienter. Rolande Depoortere, Chef de la Section Surveillance a toujours été disponible et une source d'innombrables recommandations, informations et suggestions en matière de tri. Alfred Minke, Chef de Section aux Archives de l'état à Liège et Claude de Moreau de Gerbehaye, Chef de Département m'ont toujours prêté une oreille attentive et non jamais été avares en conseils. D'autres archivistes plus aguerris, Sébastien Soyez, Sébastien Dubois et Laurence Druez, m'ont fait profiter de leurs expériences. Enfin, Marie-Louise Durigneux, re-lectrice "candide" et proche de l'auteur, dont les yeux, vierges de toute considération archivistique, décèlent les détails fâcheux et soulèvent des interrogations diablement sensées. Que toutes ces personnes lisent ici l'expression de mes remerciements et de ma reconnaissance. 5

6 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS...5 TABLE DES MATIÈRES...5 LISTE DES SOURCES ET TRAVAUX... 7 SOURCES IMPRIMÉES... 7 TRAVAUX... 7 LISTE DES ACRONYMES ET DES ABRÉVIATIONS... 9 INTRODUCTION QU EST-CE QU UN TABLEAU DE TRI? LE CONTEXTE DE LA PUBLICATION LA MISE EN APPLICATION D UN OUTIL DE MANAGEMENT LES ÉTAPES DE LA RÉALISATION L APPLICATION DU TABLEAU DE TRI I. CADRE HISTORIQUE ET ORGANISATIONNEL HISTOIRE DU PRODUCTEUR D ARCHIVES Le Centre gouvernemental de Coordination et de Crise Le Maintien de l'ordre La Planification d'urgence et l'institut supérieur de Planification d'urgence La Commission "Rallyes" Le Bureau de Projet Regetel...17 La Commission pour les Problèmes nationaux de Défense Les Unités opérationnelles de la Sécurité civile ORGANIGRAMMES ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU PRODUCTEUR Direction générale Secrétariat Service P&O Service Comptabilité et Budget Service informatique et logistique "ICT" Service juridique Service Communication...26 Service Traduction Direction Planification d Urgence Direction Permanence intégrée Le Bureau de Projet Regetel...34 II. PRODUCTION, GESTION ET SÉLECTION DES ARCHIVES PRINCIPES DE SÉLECTION DES ARCHIVES A. Quelques définitions B. La gestion des archives dans les différents services C. La problématique des archives électroniques D. La sélection III. TABLEAU DE TRI CHOIX DU MODÈLE DE PRÉSENTATION DONNÉES MENTIONNÉES DANS LE TABLEAU DE TRI La dénomination de la série d archives Le délai de conservation La destination finale de chaque série

7 Remarques

8 LISTE DES SOURCES ET TRAVAUX SOURCES IMPRIMÉES Annuaire administratif et judiciaire de Belgique et de la Capitale du Royaume, Bruxelles M.-A. BEERNAERT, F. TULKENS et D. VANDERMEERSCH, Code pénal. Textes au 1 er novembre 1999, Bruxelles-Anvers, Documents parlementaires de Belgique. Chambre des Représentants. Guide des Ministères, Bruxelles, Journal officiel de l'union européenne. Moniteur belge, Bruxelles, Reglement bestemd voor de gewone rekenplichtigen van de FOD Binnenlandse Zaken, avril Who's who. Direction générale Centre de Crise, version de TRAVAUX F. ANTOINE, Rapport de synthèse sur la mission de surveillance effectuée au SPF Intérieur de juin 2003 à mars 2007, Bruxelles, 2008 (Archives générales du Royaume. Miscellanea Archivistica Studia, 177). H. COPPENS, Archiefterminologie (AT2), Bruxelles, 2004 (Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les provinces. Miscellanea Archivistica Manuale, 49). G. COPPIETERS, Archief van de Federale Overheidsdienst. Kanselarij van de Eerste Minister. Archiefselectielijst. 2008, Bruxelles, 2008 (Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les provinces. Tableaux de gestion et tableaux de tri, 21). C. COUTURE, Les fonctions de l archivistique contemporaine, Presses de l'université de Québec, Québec, Folder Informer le Centre gouvernemental de Coordination et de Crise. Qui? Quand? Comment? Pourquoi? M. JACQUEMIN, Archives de la police fédérale. Tableau de Tri, Bruxelles, 2008 (Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les provinces. Tableaux de gestion et tableaux de tri, 8). M. JACQUEMIN, Archives des services horizontaux au SPF Santé publique, sécurité de la chaîne alimentaire et environnement et du Conseil supérieur de la Santé : Tableau de Tri [2008], Bruxelles, 2008 (Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les provinces. Tableaux de gestion et tableaux de tri, 12). G. MARÉCHAL, De Algemene Directie van de Algemene Rijkspolitie. Selectielijst met bijbehorend studiedossier, Bruxelles, 1999 (Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les provinces. Miscellanea Archivistica Manuale, 34). 7

9 R. PETIT, D. VAN OVERSTRAETEN, H. COPPENS et J. NAZET, Terminologie archivistique en usage aux Archives de l État en Belgique. I. Gestion des archives [TAB1], Bruxelles, 1994 (Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les provinces). Rapport d'activités. Direction générale Centre de Crise, Sécurité civile. Rapport d'activités Si le «M» était chaotique, le «W» en sera l inverse! Petit guide pratique, octobre S. SOYEZ, Service Public Fédéral Intérieur. Direction générale de la Sécurité civile. Tableau de tri des archives. 2007, Bruxelles, 2008 (Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les provinces. Tableaux de gestion et tableaux de tri, 11). S. SOYEZ, Service Public Fédéral Intérieur. Direction générale de la Sécurité et de la Prévention. Tableau de tri des archives. 2008, Bruxelles, 2008 (Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les provinces. Tableaux de gestion et tableaux de tri, 19). R. TERRIZZI, Le Ministère de l Intérieur ( ). I. Étude de l administration centrale et répertoires des commissions et services publics, Bruxelles, 1995 (Archives générales du Royaume. Miscellanea Archivistica Studia, 74). 8

10 LISTE DES ACRONYMES ET DES ABRÉVIATIONS AIEA AGR ANS ASTRID BCG BCP BICHAT CCC CGCCR CIC-ASTRID CPND CRIMSON CRIVISEN DG DGCC ECURIE FEB FRISK GIS HRM ICT IFA ISPS ISPU M.B. MFO MIC MIK MPM MRCC NBCR NCC/cRC OCAM OTAN PDA PDF P&O PGR PSI SHAPE SMS SPF SPIRAL SPP UPS VIP Agence Internationale pour l Énergie Atomique Archives générales du Royaume Autorité nationale de Sécurité All-round Semi-cellular Trunking Radio Communication network with Integrated Dispatching Budget et Contrôle de Gestion Business Continuity Planning Rapid Alert System Biological and Chemical Attacks and Threats Cellules communistes combattantes Centre gouvernemental de Coordination et de Crise Centres d Information et de Communication ASTRID Commission pour les Problèmes nationaux de Défense Crisis Management Software Network Banque de données reprenant les points critiques, vitaux et sensibles Direction générale Direction générale Centre de Crise European Community Urgent Radiological Information Exchange Fédération des Entreprises de Belgique Federal Risk Inventory, Survey and Knowledge Building Geographical Information System Human Resource Management Information and Communication Technologies Institut de Formation administrative International Ship and Port Facility Security Code Institut supérieur de Planification d'urgence Moniteur belge Missions fédérales Federale Opdrachten Monitoring & Information Centre Maritiem Informatie Kruispunt Modernisering Projecten Projets de Modernisation Maritiem Reddings- en Coördinatiecentrum nucléaire, bactériologique, chimique et radiologique Nationaal CrisisCentrum, cluster Risico- en Crisiscommunicatie Organe de Coordination pour l'analyse de la Menace Organisation du Traité de l'atlantique Nord Personal Digital Assistant Portable Document Format Personnel et Organisation Police générale du Royaume Proliferation Security Initiative Supreme Headquarters Allied Powers Europe Short Message Service Service public fédéral Scientific and Public Involvement in Risk Allocations Laboratory of Université de Liège in Belgium Service public de Programmation Uninterruptible Power Supply Very important Person 9

11

12 INTRODUCTION QU EST-CE QU UN TABLEAU DE TRI? Un tableau de tri est un instrument de gestion entièrement intégré au processus administratif en ce sens qu il fait partie des opérations de gestion de l organisme concerné. Il présente une nomenclature systématique des catégories d archives produites par une institution et mentionne leur délai de conservation et leur destination finale. Autrement dit, il indique quels documents seront conservés de façon permanente et lesquels pourront être éliminés lorsqu ils auront perdu toute utilité administrative. Il permet de diffuser les règles de conservation, de les appliquer, de les faire approuver et d en assurer le contrôle, le suivi, le maintien et la tenue à jour. En dernière analyse, le tableau de tri est le véhicule qui rassemble et fait connaître les règles de conservation 1. Le tableau de tri n ignore pas les documents les plus récents, encore actifs et conservés dans les bureaux des fonctionnaires. Comme il inclut les archives courantes, dès la création des documents, et même avant leur création, l institution sait lesquels pourront être éliminés lorsque leur délai de conservation sera écoulé, et lesquels devront être conservés à titre permanent en raison de leur intérêt historique ou de leur valeur probante. Cet outil porte d autres dénominations selon les pays et les époques. Le terme utilisé est généralement tableau de tri 2. LE CONTEXTE DE LA PUBLICATION La visite de la Direction générale Centre de Crise, le rapport d'audit et le tableau de tri qui en résultent, ont été réalisés à l'initiative des Archives de l'état et plus particulièrement de la section Surveillance, avis et coordination de la collecte et de la sélection, afin d'assurer la mission de surveillance des Archives de l'état. Cette section planifie et coordonne au niveau national les missions de contrôle, définit la politique de surveillance et de tri des archives publiques, en vue de conserver de façon pérenne les documents qui présentent un intérêt historique ou possèdent une valeur légale, interdisant leur destruction. Elle prépare des tableaux de tri qui doivent être approuvés par l Archiviste général du Royaume 3. Cet instrument est aussi l aboutissement d un processus de collaboration entamé depuis plusieurs années par les archivistes des Archives de l'état précédemment en charge du Ministère puis du SPF Intérieur, Griet Maréchal et François Antoine. Les derniers versements des archives de plusieurs directions générales et services du SPF Intérieur en témoignent d ailleurs de cette étroite coopération 4. 1 C. COUTURE, Les fonctions de l archivistique contemporaine, Presses de l'université du Québec, Québec, 1999, p En néerlandais, on utilise le terme archiefselectielijst; R. DEPOORTERE, La surveillance archivistique ou comment concilier inspection, diplomatie et persuasion. Syllabus du cours sur la surveillance donné les 4, 10, 17 et 24 septembre 2007, Bruxelles, Archives générales du Royaume, [2007], p Les articles 5 et 6 de la loi sur les archives du 24 juin 1955 et l'arrêté royal du 12 décembre 1957 confèrent à l'archiviste général du Royaume et à ses délégués un pouvoir de surveillance sur la conservation des archives de toutes les cours, de tous les tribunaux, de toutes les administrations et institutions publiques belges. En outre, aucun document d archive produit ou reçu par les pouvoirs publics ne peut être détruit sans l autorisation préalable expresse de l Archiviste général (M.B., 12 août 1955, p et M.B., 20 décembre 1957, p ). La loi du 24 juin 1955 a été modifiée par les articles 126 à 132 la loi du 6 mai 2009 (M.B., 19 mai 2009, p ). L'art. 131 confère au Roi le pouvoir de déterminer la manière dont cette surveillance doit être exercée. La destruction de documents d archives, sans autorisation de l Archiviste général du Royaume, peut être sanctionnée par les peines définies aux art. 241 à 244 du Code pénal; M.-A. BEERNAERT, F. TULKENS et D. VANDERMEERSCH, Code pénal. Textes au 1 er novembre 1999, Bruxelles-Anvers, 1999, p G. MARÉCHAL, De Algemene Directie van de Algemene Rijkspolitie. Selectielijst met bijbehorend studiedossier, Bruxelles, 1999 (Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les provinces. Miscellanea Archivistica Manuale, 34) et F. ANTOINE, Rapport de synthèse sur la mission de surveillance 11

13 La présente mission a été confiée à Anne Jacquemin, assistant aux Archives de l'état à Liège. Elle a évalué la gestion des archives de la Direction générale Centre de Crise, c'est-à-dire : son historique (visites, rapports, versements, éliminations antérieurs), la production et la typologie des archives papier, numériques et audiovisuelles, les méthodes de classement, les moyens de conservation, et proposé des améliorations réalisables à court et long termes. LA MISE EN APPLICATION D UN OUTIL DE MANAGEMENT Le tableau de tri réalisé pour une Direction générale telle que le Centre de Crise ne doit pas seulement être un outil de gestion utile au transfert futur des archives destinées à être conservées. Il doit également et surtout être un outil de bonne gestion documentaire au sein d une administration fédérale et, dans ce cadre, devenir un outil essentiel de la gestion de toute l information pertinente (records management), donc de gestion des connaissances (knowledge management). Nous espérons que cet outil de management de l information que représente ce tableau de tri pourra contribuer au développement d une gestion efficace et globale des documents d archives de la DG Centre de Crise. Il peut en effet fournir autant d arguments pertinents pour les décideurs, les responsables de tout niveau dans l attribution de moyens humains et matériels adaptés en vue d assurer un meilleur contrôle du cycle de vie des documents d archives, de la production à la conservation. LES ÉTAPES DE LA RÉALISATION Une première réunion s est tenue le 16 septembre 2008, entre la Présidente du Comité de Direction SPF Intérieur Monique De Knop, les Directeurs généraux et Rolande Depoortere, responsable de la section Surveillance, avis et coordination de la collecte et de la sélection aux Archives de l État. Un premier contact a été pris le 21 octobre 2008 par Anne Jacquemin en visitant l'ensemble de la DG, puis des visites ont été effectuées les 6, 13, 19, 27 novembre 2008, 29 janvier, 12 et 17 février En mars et avril 2009, le rapport d'audit et le tableau de tri ont été rédigés. Durant cette période, de nouveaux contacts téléphoniques et électroniques avec les agents de la DG, ont permis d'obtenir les indispensables vérifications et précisions. Des visites de contrôle ont eu lieu les 31 mars et 22 avril Durant toute cette période, nous avons essayé de prendre rendez-vous avec le Directeur général. Il a annulé toutes les dates prévues. En accord avec le Directeur de la Permanence intégrée, nous avons établi un tableau de tri "type" des archives produites par un Directeur général que lui-même ou les secrétaires devaient corriger et compléter. Les demandes de vérifications ont été introduites les 28 et 30 avril, 6 et 7 mai 2009 auprès de chaque service ou Direction. Il était demandé à chacun d apporter un certain nombre d éclaircissements notamment en ce qui concernait les délais de conservation ainsi que des précisions pour un certain nombre de séries d archives. Trois semaines ont été données aux récipiendaires pour répondre. Trois réponses nous ont été transmises au 15 mai A cette date, un nouveau rappel a été envoyé auprès des services restés muets en fixant le 12 juin comme nouvelle date limite. Nous avons reçu à nouveau 3 réponses. Le dernier rappel spécifiait que sans réponse de la part des services avant le 17 effectuée au SPF Intérieur de juin 2003 à mars 2007, Bruxelles, 2008 (Archives générales du Royaume. Miscellanea Archivistica Studia, 177), p

14 juillet, les tableaux de tri seraient considérés comme approuvés. Quatre réponses nous sont alors parvenues. Six tableaux de tri n'ont donc pas été relus par les services concernés. Partiellement revu et adapté par certains services de la DG Centre de Crise, le tableau de tri final présentera l ensemble des données relatives aux séries d archives dans une version entièrement validée par les deux parties, à savoir la DG Centre de Crise et les Archives générales du Royaume. L APPLICATION DU TABLEAU DE TRI Si le tableau de tri des archives est appliqué, il devrait permettre d'éliminer, entièrement légalement, plus rapidement ou dans un délai raisonnable, des documents qui n ont plus aucun intérêt et donc réduire la masse des archives et contribuer de manière plus générale à l amélioration de la gestion des archives de la DG Centre de Crise 5. 5 On peut constater les effets positifs de la réalisation d'un tableau de tri à la Direction générale Sécurité civile; Sécurité civile. Rapport d'activités 2007, p

15

16 I. CADRE HISTORIQUE ET ORGANISATIONNEL HISTOIRE DU PRODUCTEUR D ARCHIVES La Direction générale Centre de Crise existe en tant que telle depuis janvier 2003, au sein du SPF Intérieur. Elle a regroupé plusieurs services et compétences qui étaient jusqu'alors dispersés dans le Ministère de l'intérieur, principalement le Centre gouvernemental de Coordination et de Crise, le Maintien de l'ordre, la Planification d'urgence, la Commission "Rallyes" et le Bureau de Projet Regetel. Le Centre gouvernemental de Coordination et de Crise Suite à d importants événements survenus dans les années '80 (comme les attentats perpétrés par les CCC, la tragédie du Heysel, l'accident nucléaire de Tchernobyl, le naufrage du Herald of Free Enterprise), le Gouvernement constate qu il ne dispose ni d un service civil de permanence, ni d une infrastructure permanente permettant de gérer les crises. Pour pallier cette carence, le Centre gouvernemental de Coordination et de Crise (CGCCR) est créé en 1986, au sein du Ministère de l'intérieur et de la Fonction publique. Son existence est confirmée par l arrêté royal du 18 avril Dès le départ, il doit : - assurer une permanence 24 heures sur 24 et collecter, analyser et transmettre les informations de toute nature, aux autorités compétentes; - coopérer avec les autorités responsables pour gérer l'infrastructure et les moyens logistiques nécessaires et élaborer des plans de sécurité lors d'évènements de grande ampleur (situations de crise); - intervenir en cas d'urgence nationale concernant la sécurité civile ou policière; être le point de contact national et international chargé de déclencher l'alarme pour des incidents de type nucléaire ou chimique; - informer les autorités et la population 7. Une Commission d'accompagnement du CGCCR est prévue par l'article 4 de l'arrêté royal du 18 avril 1988, mais elle ne semble pas avoir jamais fonctionné. Le Maintien de l'ordre 8 Depuis 1934, la Police générale du Royaume (PGR) assiste et conseille le ministre de l'intérieur dans le cadre de ses missions de police administrative 9. Elle centralise l information collectée par les services de police et fournit des orientations au Gouvernement afin de définir sa politique en matière de prévention de la criminalité et du maintien de l ordre. Vers la fin des années septante, une nouvelle Direction d administration de la Police générale du Royaume est responsable de l information gouvernementale, du maintien de l ordre et de matières liées à la police générale comme la sécurité en temps de paix et de guerre et la prévention criminelle Arrêté royal du 18 avril 1988 portant création du Centre gouvernemental de Coordination et de Crise (M.B., 4 mai 1988, p ), modifié par l'arrêté royal du 11 mai 1990 (M.B., 1 er juin 1990, p ). 7 Arrêté royal du 18 avril 1988; folder Informer le Centre gouvernemental de Coordination et de Crise. Qui? Quand? Comment? Pourquoi? 8 Ce paragraphe est tiré de S. SOYEZ, Service Public Fédéral Intérieur. Direction générale de la Sécurité et de la Prévention. Tableau de tri des archives (Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les provinces. Tableaux de gestion et tableaux de tri, 19), p Ce service administratif est établi le 25 juin 1934; G. MARÉCHAL, De Algemene Directie van de Algemene Rijkspolitie..., p Créée par arrêté royal du 1 er mars 1977 (M.B., 2 avril 1977, p ). 15

17 Le début des années nonante est marqué pour cette Direction (qui deviendra par arrêté royal du 22 avril 1991, la Direction générale de la Police générale du Royaume) à la fois par une plus grande coordination de la gestion policière au niveau national et par une stimulation des autorités compétentes au niveau local 11. Quelques années après sa naissance, le Centre gouvernemental de Coordination et de Crise, quitte le Secrétariat général du Ministère de l'intérieur. Il se trouve regroupé avec la section Maintien de l'ordre en 1994, sous la Direction générale de la Police générale du Royaume au sein de la Direction de la Police administrative. En 2001, celle-ci devient la Direction Police administrative et Gestion de Crise. En janvier 2002, en vertu de la réforme de l'autorité fédérale "Copernic", les services du Ministère de l Intérieur sont repris par le Service public fédéral Intérieur 12. Le Centre de Crise et le Maintien de l'ordre restent en place quelques mois avant de constituer le cœur de la nouvelle Direction générale Centre de Crise qui voit le jour en 2003, se séparant de la Police générale du Royaume devenue Direction générale Politique de Sécurité et Prévention 13. La Cellule Football, créée à l'occasion du championnat Euro 2000, faisait également partie du Centre de Crise. Elle n'a pas intégré la Direction générale Centre de Crise, mais est "restée" au sein de la Direction générale Politique de Sécurité et de Prévention 14. La Planification d'urgence et l'institut supérieur de Planification d'urgence Le concept de planification d'urgence a d'abord été encadré par la loi sur la protection civile de La mission de planification d'urgence se concrétise au sein de la DG Protection civile après 1986 et la catastrophe à la centrale nucléaire de Tchernobyl, sans qu'un réel service soit créé 16. Une circulaire ministérielle de 1990 portant exécution de la loi dite "Seveso" organise les disciplines et les phases de la planification d'urgence 17. Un "Plan d'urgence nucléaire et radiologique pour le territoire belge" est fixé l'année suivante 18. En 2003, la compétence et l'activité de planification d'urgence sont transférées en partie vers la nouvelle DG Centre de Crise, au sein de laquelle est créée une Direction de la Planification d'urgence. Les quelques agents travaillant à la DG Sécurité civile rejoignent le Centre de Crise en juillet Dès le début de cette même année 2003, l'organisation de la planification nationale d'urgence est 11 Arrêté royal du 22 avril 1991 (M.B., 8 mai 1991, p ) et G. MARÉCHAL, De Algemene Directie van de Algemene Rijkspolitie, p Arrêté royal du 14 janvier 2002 portant création du Service public fédéral Intérieur (M.B., 18 janvier 2002, p ) et Guide des Ministères, 2001, p R. TERRIZZI, Le Ministère de l Intérieur ( ). I. Etude de l administration centrale et répertoires des commissions et services publics, Bruxelles, 1995 (Archives générales du Royaume. Miscellanea Archivistica Studia, 74) et S. SOYEZ, Direction générale de la Sécurité et de la Prévention, p. 18 et p S. SOYEZ, Direction générale de la Sécurité et de la Prévention, p. 31 et p Loi du 31 mars 1963 sur la protection civile (M.B., 16 janvier 1964, p ). 16 Pour les compétences actuelles de la DG Protection civile, devenue DG de la Sécurité civile, voir S. SOYEZ, Service Public Fédéral Intérieur. Direction générale de la Sécurité civile. Tableau de tri des archives. 2007, Bruxelles, 2008 (Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les provinces. Tableaux de gestion et tableaux de tri, 11), p Circulaire du 11 juillet 1990 relative aux plans d'urgence et d'intervention - Exécution de la loi du 21 janvier 1987 concernant les risques d'accidents majeurs de certaines activités industrielles [dite loi Seveso] (M.B., 5 septembre 1990, p ). Les modalités relatives à la planification d'urgence générale restent d'application pour les accidents majeurs dans des entreprises dites Seveso; arrêté royal du 19 juin 1990 fixant le mode d'établissement de plans d'urgence et d'intervention (M.B., 11 juillet 1990, p ), abrogé par l'arrêté royal du 16 février 2006 relatif aux plans d urgence et d intervention (M.B., 15 mars 2006, p ). 18 Arrêté royal du 27 septembre 1991 portant fixation du plan d'urgence pour des risques nucléaires pour le territoire belge (M.B., 21 janvier 1992, p ), modifié par l'arrêté royal du 17 octobre 2003 portant fixation du plan d urgence nucléaire et radiologique pour le territoire belge (M.B., 20 novembre 2003, p ). 16

18 officialisée par un arrêté royal 19. Cet arrêté intensifie la mission de sensibilisation des différentes autorités nationales au développement de la planification d'urgence et de la gestion de crise. Chaque département doit mettre au point une cellule pour la gestion de crise. Les activités de planification d'urgence se diversifient à toutes les activités dont l'impact est considéré comme important en Belgique : santé, approvisionnements vitaux, activités industrielles dangereuses, transports, inondations, pollution... En 2006, un nouvel arrêté royal portant sur la planification d'urgence au niveau local, amène la DG Centre de Crise à aider les communes et les provinces dans l'élaboration de leur plan d'urgence 20. Depuis le 15 janvier 2009, suite à la restructuration de la DG Sécurité civile, de nouvelles matières, alertes et risques Seveso, ont été transférées à la DGCC et complètent la Direction Planification d'urgence 21. L Institut Supérieur de Planification d Urgence (ISPU) Cet Institut créé en 1991, contribue à faire de la DG Centre de Crise, un centre de compétence en matière de planification d'urgence pour tous les gestionnaires de crise 22. Son siège se trouve au château de Florival, où se donnent les formations et les conférences, mais le personnel (en fait, une partie des agents de la Direction Planification d'urgence) et les archives se trouvent au 53, rue Ducale à Bruxelles. La Commission "Rallyes" En 1997, une Commission pour la sécurité des épreuves ou compétitions sportives de véhicules automobiles est créée auprès du Ministère de l Intérieur. La présidence et le secrétariat incombent à la Direction générale de la Police générale du Royaume. En 2003, la Commission, appelée communément Commission "Rallyes", est transférée à la DG Centre de Crise 23. Le Bureau de Projet Regetel Après une inondation majeure survenue à Ruisbroek en 1976, le Roi Baudouin insiste pour qu'un réseau de télécommunications d'urgence soit établi. Ce réseau distinct et indépendant serait un des éléments essentiels pour mener correctement une gestion de crise. Le Comité ministériel de la Défense du 21 mai 1976 décide de créer un réseau gouvernemental de télécommunications administré par un organe de direction chargé de la réalisation, de l'exploitation et de la gestion du réseau. Une solution 19 Arrêté royal du 31 janvier 2003 portant fixation du plan d'urgence pour les événements et situations de crise nécessitant une coordination ou une gestion à l'échelon national (M.B., 21 février 2003, p ). 20 Arrêté royal du 16 février 2006 relatif au plan d'urgence et d'intervention (M.B., 15 mars 2006, p ), complété par les circulaires ministérielles NPU-1 du 26 octobre 2006 relative aux plans d urgence et d intervention (M.B., 10 janvier 2007, p ); NPU-2 du 30 mars 2009 relative au plan général d urgence et d intervention du gouverneur de province (M.B., 9 septembre 2009, p ) et NPU-4 du 30 mars 2009 relative aux disciplines (M.B., 9 septembre 2009, p ). 21 Note de la Présidente du Comité de Direction du SPF Intérieur du 14 janvier Arrêté royal du 29 juillet 1991 portant création d'un Institut supérieur de Planification d'urgence (M.B., 14 septembre 1991, p ). 23 Arrêté royal du 28 novembre 1997 portant réglementation de l organisation d épreuves ou de compétitions sportives pour véhicules automobiles disputées en totalité ou en partie sur la voie publique (M.B., 5 décembre 1997, p ); arrêté royal du 28 mars 2003 modifiant l arrêté royal du 28 novembre 1997 portant réglementation de l organisation d épreuves ou de compétitions sportives pour véhicules automobiles disputées en totalité ou en partie sur la voie publique (M.B., 15 mai 2003, p ). Art. 10 : La présidence et le secrétariat de la commission incombent à la Direction générale Centre de Crise. 17

19 budgétaire est trouvée 6 ans plus tard et le Comité ministériel de Coordination économique et sociale décide le 2 décembre 1982, de la création des réseaux Regetel (REGeringsTELecommunicatienetwerk - Réseau gouvernemental de Télécommunication) et Bemilcom. Le 27 juin 1985, le Conseil des Ministres fixe l'organisation de la conduite du Projet Regetel 24. L'organe de direction comprend le Comité directeur et le Bureau de Projet. Ce dernier se retrouve dès 1988 dans les organigrammes du Ministère de l'intérieur, rattaché au début au Secrétariat, puis à la Direction générale de la Protection civile en Le 22 janvier 2003, la Présidente du Comité de Direction du SPF Intérieur, prend la décision d'intégrer le Bureau de Projet Regetel à la nouvelle Direction générale Centre de Crise 25. Cette intégration est confirmée par une convention entre les réseaux Bemilcom et Regetel de 2005 qui mentionne également l'intégration du Bureau de Projet Regetel dans la DGCC et stipule plus loin que ce Bureau behoort tot de Algemene Crisiscentrum van de FOD Binnenlandse zaken 26. La Commission pour les Problèmes nationaux de Défense Cette Commission a été regroupée avec le Centre gouvernemental de Coordination et de Crise en 1999, mais comme elle reste néanmoins un organisme interdépartemental et autonome, un tableau de tri particulier lui est consacré 27. Les Unités opérationnelles de la Sécurité civile Depuis la restructuration de la DG Sécurité civile en janvier 2009, la Direction des Unités opérationnelles de la Sécurité civile a été confiée temporairement au Directeur général de la DGCC 28. Ces Unités ont pour mission d'assurer les secours à la population en cas de catastrophes, de sinistres ou de calamités. Elles sont aussi sollicitées pour des interventions plus spécialisées, parfois dans le cadre d'opérations internationales de secours liées à une catastrophe naturelle, par exemple. L'historique, les compétences et la gestion des archives de ces Unités opérationnelles ont déjà été traitées en 2008 par Sébastien Soyez dans son tableau de tri Bemilcom est un réseau numérique de transmission et de commutation. Il assure le rôle de porteur pour Regetel; Chancellerie du Premier Ministre, Note du Ministre de l'intérieur et de la Fonction publique pour le Conseil des Ministres du 24 juin 1985 et Notification du Conseil des Ministres en sa séance du 27 juin 1985; Archives Regetel, Convention entre le Ministre de l'intérieur et de la Fonction publique et le Ministre de la Défense nationale relative aux réseaux intégrés Regetel et Bemilcom du 17 mars Les procès-verbaux du Comité ministériel de Coordination économique et sociale semblent avoir disparu. 25 Direction générale Centre de Crise. Rapport d'activités, 2003, p Archives Regetel, FOD Binnenlandse Zaken Ministerie van de Landsverdediging. Samenwerkingsakkoord tussen de netwerken Regetel & Bemilcom, version définitive du 5 octobre 2005, signée en octobre, novembre et décembre 2005, p Voir page Erreur! Signet non défini. et suivantes du présent volume; Archives CPND, Note et communiqué de presse du Conseil des Ministres du 8 janvier Note de la Présidente du Comité de Direction du SPF Intérieur du 14 janvier S. SOYEZ, Direction générale Sécurité civile, p et p

20 ORGANIGRAMMES Ministère de l'intérieur 30 Direction d'administration de la Police générale du Royaume Direction de la Police générale du Royaume Ministère de l'intérieur 31 Direction d'administration de la Police générale du Royaume Ministère de l'intérieur et de la Fonction publique 32 Direction d'administration de la Police générale du Royaume Section Maintien de l'ordre Ministère de l'intérieur et de la Fonction publique 33 Secrétariat général Direction Direction générale de la Protection civile d'administration (puis Direction générale) de la Police générale du Royaume Centre de Crise Bureau de Projet Regetel Section Maintien de l'ordre Institut supérieur de Planification d'urgence 30 R. TERRIZZI, Le Ministère de l Intérieur, p R. TERRIZZI, Le Ministère de l Intérieur, p R. TERRIZZI, Le Ministère de l Intérieur, p R. TERRIZZI, Le Ministère de l Intérieur, p ; Sénat et Chambre des Représentants de Belgique. Session ordinaire Préfiguration des résultats de l'exécution du budget de l'état pour 1993, document n 1423/1, p

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur.

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur. Référentiels métier des personnels d encadrement des établissements publics d'enseignement supérieur et de recherche Agent comptable Sous-direction de la gestion prévisionnelle et des missions de l encadrement

Plus en détail

RECUEIL DES DURÉES DE CONSERVATION DES DOCUMENTS DE GESTION (CALENDRIER DE CONSERVATION)

RECUEIL DES DURÉES DE CONSERVATION DES DOCUMENTS DE GESTION (CALENDRIER DE CONSERVATION) RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE RECUEIL DES DURÉES DE CONSERVATION DES DOCUMENTS DE GESTION (CALENDRIER DE CONSERVATION) Janvier 2009 Table des matières 1) Introduction a) Présentation 2 b) Utilisation

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Version août 2015 1. UNE GESTION DE CRISE COLLECTIVE ET COORDONNEE

Plus en détail

NOR : ESRH0901428A RLR : 716-0a arrêté du 6-3-2009 - J.O. du 25-3-2009 ESR - DGRHC1-2 / BCF

NOR : ESRH0901428A RLR : 716-0a arrêté du 6-3-2009 - J.O. du 25-3-2009 ESR - DGRHC1-2 / BCF Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation du ministère de l'éducation nationale NOR : ESRH0901428A RLR : 716-0a

Plus en détail

- Conclusion. 1. Introduction. 1.1. Base légale. 1.2. Rappel de la structure actuelle de la planification d'urgence pour les risques non nucléaires -

- Conclusion. 1. Introduction. 1.1. Base légale. 1.2. Rappel de la structure actuelle de la planification d'urgence pour les risques non nucléaires - 31 JANVIER 2003. - Arrêté royal portant fixation du plan d'urgence pour les événements et situations de crise nécessitant une coordination ou une gestion à l'échelon national ALBERT II, Roi des Belges,

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479)

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) Politique de gestion des archives Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE... 3 2.

Plus en détail

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques.

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques. Nations Unies ST/SGB/2008/13 Secrétariat 1 er août 2008 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau des affaires juridiques En application de la circulaire ST/SGB/1997/5, intitulée «Organisation

Plus en détail

SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DE DOCUMENTS

SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DE DOCUMENTS SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DE DOCUMENTS Numéro du document : 0601-08 Adoptée par la résolution : _484 0601 En date du : 5 juin 2001 Signature du directeur général Signature

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/128 DÉLIBÉRATION N 09/067 DU 3 NOVEMBRE 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DES REGISTRES

Plus en détail

4 ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET 4 ADJOINTS DE DIRECTION POSTES PERMANENTS À TEMPS PLEIN TORONTO (ONTARIO)

4 ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET 4 ADJOINTS DE DIRECTION POSTES PERMANENTS À TEMPS PLEIN TORONTO (ONTARIO) L Ordre des métiers de l Ontario est une organisation gérée par l industrie, qui a pour mission de protéger l intérêt public en réglementant et en promouvant les métiers spécialisés. Premier organisme

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

RÈGLES SUR L'ADMINISTRATION DES DOCUMENTS DU PARLEMENT EUROPÉEN DÉCISION DU BUREAU DU 2 JUILLET 2012

RÈGLES SUR L'ADMINISTRATION DES DOCUMENTS DU PARLEMENT EUROPÉEN DÉCISION DU BUREAU DU 2 JUILLET 2012 7.3.2 RÈGLES SUR L'ADMINISTRATION DES DOCUMENTS DU PARLEMENT EUROPÉEN DÉCISION DU BUREAU DU 2 JUILLET 2012 LE BUREAU, - vu le règlement (CE, Euratom) n 354/83 du Conseil du 1 er février 1983 concernant

Plus en détail

MODELES DE CAHIERS DES CHARGES

MODELES DE CAHIERS DES CHARGES Département de la formation et de la sécurité Service de la sécurité civile et militaire Office cantonal de la protection de la population Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für zivile

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Désignation/mise en place des points focaux nationaux RSI

Désignation/mise en place des points focaux nationaux RSI 1 GUIDE DES POINTS FOCAUX NATIONAUX RSI Désignation/mise en place des points focaux nationaux RSI 1. Introduction Le Règlement sanitaire international (2005) (RSI(2005)) définit un point focal national

Plus en détail

TABLEAU DE TRI POUR LES ARCHIVES

TABLEAU DE TRI POUR LES ARCHIVES TABLEAU DE TRI POUR LES ARCHIVES Le tableau de tri pour les archives donne un aperçu systématique de toutes les séries d'archives, ainsi que de leur délai de et de leur destination. L'institution sait

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC Table des matières PRÉAMBULE ----------------------------------------------------------------------------------------------- 3 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIREErreur! Signet. DECRET N 94-618 du 14 Novembre 1994

REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIREErreur! Signet. DECRET N 94-618 du 14 Novembre 1994 MINISTERE DELEGUE non défini. AUPRES DU PREMIER MINISTRE CHARGE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIREErreur! Signet Union-Discipline-Travail DECRET N 94-618 du 14 Novembre

Plus en détail

11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements.

11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements. 11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements. TITRE Ier DE LA CRÉATION ET DE LA MISSION Art. 1er. Il est créé un service public doté de

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/183 DÉLIBÉRATION N 14/101 DU 4 NOVEMBRE 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À LA DIRECTION

Plus en détail

Sur le rapport conjoint du ministre de l'habitat et de l'urbanisme, du ministre des travaux publics et du ministre de l'hydraulique,

Sur le rapport conjoint du ministre de l'habitat et de l'urbanisme, du ministre des travaux publics et du ministre de l'hydraulique, Décret n 83-135 du 19 février 1983 portant obligation pour toutes les entreprises publiques privées nationales intervenant dans le cadre du bâtiment, des travaux publics et de l'hydraulique, de détenir

Plus en détail

(1) Le Secrétariat Général des services du Premier Ministre assiste le Premier Ministre dans l accomplissement de sa mission.

(1) Le Secrétariat Général des services du Premier Ministre assiste le Premier Ministre dans l accomplissement de sa mission. Décret n 92/088 du 4 mai 1992 portant organisation des Services du Premier Ministre Le Président de la République, Vu la constitution ; Vu le décret n 92/069 du 09 avril 1992 portant organi sation du Gouvernement

Plus en détail

Les marchés publics de la commune

Les marchés publics de la commune Les marchés publics de la commune La place du mandataire communal dans le processus décisionnel Yves CABUY Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale Administration des Pouvoirs locaux 1 Les marchés

Plus en détail

Décrète : Chapitre I Dénomination - Objet - Siège

Décrète : Chapitre I Dénomination - Objet - Siège Décret exécutif n 10-227 du 21 Chaoual 1431 correspondant au 30 septembre 2010 portant création, organisation et fonctionnement du centre algérien de développement du cinéma. Le Premier ministre, Sur le

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation J1 RECRUTEMENTS DES ASSISTANTS INGENIEURS...2 J1.1 Assistant en gestion administrative...2 J1.2 Assistant en gestion des ressources humaines...3 J1.3 Assistant en ingénierie de formation continue...4 J1.4

Plus en détail

ci-après, chacune séparément, "l'autorité" et ensemble, "les Autorités",

ci-après, chacune séparément, l'autorité et ensemble, les Autorités, 1 Protocole d'accord entre la Banque nationale de Belgique et l'autorité des services et marchés financiers concernant les entreprises d'investissement étrangères La Banque nationale de Belgique (ci-après,

Plus en détail

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales.

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. DÉCRET n 1394/PR-MI du 28 décembre 1977 Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. TITRE Ier DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article premier. L'Administration de la Republier

Plus en détail

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires FICHE-MESURE Plan pandémie grippale 3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires Validation : 13/10/2011 Ministère-pilote et rédacteur : Ministère chargé de l intérieur Ministères

Plus en détail

SECRETARIAT BELAC : MISSIONS ET RESPONSABILITES, ORGANISATION ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT

SECRETARIAT BELAC : MISSIONS ET RESPONSABILITES, ORGANISATION ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT BELAC 3-02 Rev 4 2015 SECRETARIAT BELAC : MISSIONS ET RESPONSABILITES, ORGANISATION ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur

Plus en détail

Direction Générale de la Cohésion Sociale

Direction Générale de la Cohésion Sociale Fiche technique : Présentation du décret n 2013-994 du 7 novembre 2013 organisant la transmission d informations entre départements en application de l article L. 221-3 du code de l action sociale et des

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

Le Ministre délégué aux Collectivités Territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets

Le Ministre délégué aux Collectivités Territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets Paris, le 03 avril 2007 Le Ministre délégué aux Collectivités Territoriales à Mesdames et Messieurs les Préfets NOR/INT/B/07/00024/C Objet : Pôle d appui au contrôle de légalité de LYON. Extension au 1

Plus en détail

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère.

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ------------- DECRET N 2014-288 fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. LE PREMIER MINISTRE, CHEF

Plus en détail

Loi n 0005/2008 du 11 juillet 2008 portant création, organisation et fonctionnement de l Agence Nationale de l Aviation civile

Loi n 0005/2008 du 11 juillet 2008 portant création, organisation et fonctionnement de l Agence Nationale de l Aviation civile - 1 - Loi n 0005/2008 du 11 juillet 2008 portant création, organisation et fonctionnement de l Agence Nationale de l Aviation civile L Assemblée nationale et le Sénat ont délibéré et adopté Le Président

Plus en détail

Communication. Information. Normes juridiques. Litiges. Santé humaine / Soins aux animaux. Technologie de l information et de la communication

Communication. Information. Normes juridiques. Litiges. Santé humaine / Soins aux animaux. Technologie de l information et de la communication Matières budgétaires Communication et Information Gestion générale Logistique, économat et appui technique Normes juridiques et Litiges Personnel et Organisation Police Santé humaine / Soins aux animaux

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI Loi n 15/AN/98/4 ème L portant organisation du Ministère de l'économie, des Finances et de la Planification, Chargé de la Privatisation. L'ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

votre courrier du vos références nos références votre courrier du

votre courrier du vos références nos références votre courrier du Service Public Fédéral FINANCES Bruxelles, le 3 juin 2015 Administration générale de la TRESORERIE Exp. : Avenue des Arts 30 1040 BRUXELLES Paiements Traitements Note aux Ordonnateurs votre courrier du

Plus en détail

NATO SANS CLASSIFICATION Communicable à l ALBANIE et à la CROATIE

NATO SANS CLASSIFICATION Communicable à l ALBANIE et à la CROATIE 6 février 2009 DOCUMENT Procédure d accord tacite : 2 mars 2009 18:00 POLITIQUE RELATIVE À LA CONSERVATION ET À LA DESTINATION FINALE DE L INFORMATION OTAN Note du secrétaire général 1. Au sommet de Riga,

Plus en détail

7 juin 2010 Journal Officiel de la République Démocratique du Congo Première partie - n spécial

7 juin 2010 Journal Officiel de la République Démocratique du Congo Première partie - n spécial Première partie 51 ème année Numéro spécial JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Cabinet du Président de la République Kinshasa - 7 juin 2010 PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Loi organique

Plus en détail

POSTE CADRE SUPERIEUR

POSTE CADRE SUPERIEUR DIRECTION GENERALE DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES APPEL A CANDIDATURES POSTE CADRE SUPERIEUR N 11-2014 SKTM-CS/I Shariket Kahrab wa Taket Moutadjadida SKTM Le présent appel à candidatures vise à sélectionner

Plus en détail

sur la gestion de l informatique et des télécommunications dans l administration cantonale

sur la gestion de l informatique et des télécommunications dans l administration cantonale Ordonnance du 3 novembre 2015 Entrée en vigueur : immédiate sur la gestion de l informatique et des télécommunications dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Sur la proposition

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 2015-0153 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 17 mars 2015 modifiant la décision n 02-1179 du 19 décembre 2002 établissant la liste des numéros

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 Définitions

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 Définitions Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre le Royaume de Belgique et la République Fédérative du Brésil (Entrée en vigueur le 01-12-2014, publié au

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE

Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE Adoptée le 24-avril 2013 CA-13-184-1536 L usage du genre masculin inclut le genre féminin;

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Appel aux candidats. 65 sapeurs-pompiers volontaires (h/f).

Appel aux candidats. 65 sapeurs-pompiers volontaires (h/f). ANNEXE 1 : Appel à candidats Extrait des délibérations des Conseils de zone des 26 octobre et 14 décembre 2015 ayant pour objet : PROCEDURE DE RECRUTEMENT DU PERSONNEL DU CADRE DE BASE. ZONE DE SECOURS

Plus en détail

La procédure de demande de travaux immobiliers

La procédure de demande de travaux immobiliers La procédure de demande de travaux immobiliers Introduction L'Administration du Patrimoine Immobilier et des Infrastructures (en abrégé ADPI) assure la gestion, au sens large, du patrimoine immobilier

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/07/183 DÉLIBÉRATION N 07/070 DU 4 DÉCEMBRE 2007 CONCERNANT LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LES

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

TABLE DES MATIERES A. DISPOSITIONS LEGALES. 1. A.R. n 38 du 27 juillet 1967 organisant le statut social des travailleurs indépendants

TABLE DES MATIERES A. DISPOSITIONS LEGALES. 1. A.R. n 38 du 27 juillet 1967 organisant le statut social des travailleurs indépendants TABLE DES MATIERES A. DISPOSITIONS LEGALES 1. A.R. n 38 du 27 juillet 1967 organisant le statut social des travailleurs 2. Loi du 9 juin 1970 portant programmation sociale en faveur des travailleurs 3.

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ------------------------- DECRET N 2012-958 portant création et organisation du «Centre National Antiacridien» ou (CNA)

MINISTERE DE L AGRICULTURE ------------------------- DECRET N 2012-958 portant création et organisation du «Centre National Antiacridien» ou (CNA) MINISTERE DE L AGRICULTURE ------------------------- DECRET N 2012-958 portant création et organisation du «Centre National Antiacridien» ou (CNA) LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT Vu la Constitution,

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence La sécurité s'exprime par plusieurs aspects : maintien de la tranquillité et de l'ordre public, sauvegarde de la sécurité

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION SCECR-DIR-07-01 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Conseillère-cadre à l évaluation, aux communications et à la recherche

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique PARTIE PERMANENTE Administration Centrale CIRCULAIRE relative à la gestion des archives dans les services et établissements publics de l'etat. Du 2 novembre

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

Arrêté concernant l organisation de gestion de crise et de catastrophe du canton de Neuchâtel (ORCCAN)

Arrêté concernant l organisation de gestion de crise et de catastrophe du canton de Neuchâtel (ORCCAN) 17 février 2014 Arrêté concernant l organisation de gestion de crise et de catastrophe du canton de Neuchâtel (ORCCAN) Etat au 1 er septembre 2015 Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015 Groupement des Métiers de l Imprimerie -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- DÉCEMBRE 2014 NOTE N 24 LA

Plus en détail

Directeur de Cabinet M. KALOU Emmanuel Tél : (225)20 32 94 17. Directeur de Cabinet Adjoint S.E.M GNANGO Roger Tél :

Directeur de Cabinet M. KALOU Emmanuel Tél : (225)20 32 94 17. Directeur de Cabinet Adjoint S.E.M GNANGO Roger Tél : Le Cabinet comprend un Directeur de Cabinet, un Directeur de Cabinet Adjoint, un Chef de Cabinet, neuf Conseillers Techniques, quatre Chargés d'etudes, deux Chargés de Missions et un Chef du Secrétariat

Plus en détail

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur d'assistant de Manager est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire exerce

Plus en détail

DECRET. Relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique

DECRET. Relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : [ ] DECRET Relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique Le Premier ministre,

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure Novembre 2008 SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure I MISSION Le Service des bibliothèques

Plus en détail

Règlement intérieur. Sommaire

Règlement intérieur. Sommaire Règlement intérieur Sommaire Règlement intérieur... 1 TITRE I : DISPOSITIONS GÉNÉRALES... 2 1. Objet du règlement intérieur... 2 2. Procédure de modification du règlement intérieur de l association...

Plus en détail

et de conduire la recherche;

et de conduire la recherche; WHA18.44 Création d'un Centre international de Recherche sur le Cancer La Dix -Huitième Assemblée mondiale de la Santé, Attendu que l'article 18 de la Constitution prévoit, notamment, que l'une des attributions

Plus en détail

Avis aux commettants et entrepreneurs Secteur du gardiennage

Avis aux commettants et entrepreneurs Secteur du gardiennage Avis aux commettants et entrepreneurs Secteur du gardiennage Introduction Les dispositions des articles 402 et 403 du Code des impôts sur les revenus 1992 (ci-après : CIR 92) ont été modifiées par la loi-programme

Plus en détail

I. Accord obtenu sur un certain nombre de principes de base = note de synthèse.

I. Accord obtenu sur un certain nombre de principes de base = note de synthèse. I. Accord obtenu sur un certain nombre de principes de base = note de synthèse. 1) Le citoyen a droit à l aide adéquate la plus rapide (tant en ce qui conceme le service d incendie qu en ce qui conceme

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Projet de décret d application de la loi n 24-09 relative à la sécurité des produits et des services et complétant le dahir du 9 ramadan 1331 (12 aout 1913) formant code des

Plus en détail

Texte de l'arrêté "Site e-business"

Texte de l'arrêté Site e-business Texte de l'arrêté "Site e-business" Arrêté relatif à l'octroi d'une prime aux entreprises qui créent un site e-business tel que modifié par l'arrêté du 15 juin 2006 (MB 12.07.2006) Le Gouvernement wallon,

Plus en détail

l eworkspace de la sécurité sociale

l eworkspace de la sécurité sociale l eworkspace de la sécurité sociale Qu est-ce que l eworkspace? L eworkspace est un espace de travail électronique destiné à la collaboration entre les institutions de sécurité sociale. Il permet de partager

Plus en détail

- 55 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi

- 55 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi - 55 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi tendant à interdire ou à réglementer le cumul des fonctions et des rémunérations de dirigeant d'une entreprise du secteur public et d'une entreprise du secteur

Plus en détail

PROPOSITION COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ

PROPOSITION COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ Commission de Régulation de l Électricité et du Gaz rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. 02/289.76.11 Fax 02/289.76.09 COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ PROPOSITION (C)080515-CDC-767

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de la réforme de l État, de la décentralisation et de la fonction publique

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de la réforme de l État, de la décentralisation et de la fonction publique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la réforme de l État, de la décentralisation et de la fonction publique Décret n [xxx] du [xxx] modifiant le décret n 82-453 du 28 mai 1982 relatif à l'hygiène et à la

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 24 mai 2015 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 18 sur 63 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Arrêté du 22 mai 2015

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les clubs scolaires sont des entités à part entière regroupant principalement des titulaires d une licence scolaire.

REGLEMENT INTERIEUR. Les clubs scolaires sont des entités à part entière regroupant principalement des titulaires d une licence scolaire. REGLEMENT INTERIEUR Article 1 : Le Comité Le Comité Régional du Val de Seine fait partie d une Ligue, organisme décentralisé de la Fédération Française de Bridge, dont il est la seule composante. A ce

Plus en détail

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012 Appel à projets régional Télémédecine Edition 2012 RÈGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : 14 septembre 2012 EXPOSÉ DES MOTIFS Dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat de projets Etat Région

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES COMMUNAUTE FRANÇAISE DE BELGIQUE Haute Ecole Paul-Henri SPAAK INSTITUT SUPERIEUR INDUSTRIEL DE BRUXELLES Enseignement supérieur de type long et de niveau universitaire CONSEIL DE CATEGORIE ISIB-CC-DR-04,

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

10 AOUT 1998. - Arrêté royal instituant les Commissions d'aide médicale urgente

10 AOUT 1998. - Arrêté royal instituant les Commissions d'aide médicale urgente 10 AOUT 1998. - Arrêté royal instituant les Commissions d'aide médicale urgente ALBERT II, Roi des Belges, A tous, présents et à venir, Salut. Vu la loi du 8 juillet 1964 relative à l'aide médicale urgente,

Plus en détail

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE Ces consignes sont adaptées de l instruction générale type du 21 mai 1999. Elles seront annexées

Plus en détail

Dossier de presse L'archivage électronique

Dossier de presse L'archivage électronique Dossier de presse L'archivage électronique Préambule Le développement massif des nouvelles technologies de l information et de la communication (TIC) a introduit une dimension nouvelle dans la gestion

Plus en détail

RÈGLEMENT D'ORDRE INTÉRIEUR. Arrêté par le Conseil de régence le 20 février 2008. Dernières modifications : 29 avril 2015

RÈGLEMENT D'ORDRE INTÉRIEUR. Arrêté par le Conseil de régence le 20 février 2008. Dernières modifications : 29 avril 2015 RÈGLEMENT D'ORDRE INTÉRIEUR Arrêté par le Conseil de régence le 20 février 2008 Dernières modifications : 29 avril 2015 Chapitre I FONCTIONNEMENT DES ORGANES Article 1 er. - Les organes de la Banque sont

Plus en détail

La réforme de la Sécurité civile les futures zones de secours.

La réforme de la Sécurité civile les futures zones de secours. La réforme de la Sécurité civile les futures zones de secours. Plan I. Introduction générale. II. III. IV. Réglementation et organisation actuelles Structures de travail mises en place. Rapport de la Commission

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Rapport d inspection intégré SPP IS

Rapport d inspection intégré SPP IS A Madame Caps Présidente du CPAS de Oupeye Rapport d inspection intégré SPP IS Inspection SPP IS 2-5-6 RI/L65C-FMAZ-FPSC/FMTH Objet: Rapport d inspection intégré Madame la Présidente J ai l honneur de

Plus en détail

LES FONDS LIES AU SECTEUR DES ASSURANCES. Création d'un Fonds de Garantie des Assurés

LES FONDS LIES AU SECTEUR DES ASSURANCES. Création d'un Fonds de Garantie des Assurés LES FONDS LIES AU SECTEUR DES ASSURANCES Création d'un Fonds de Garantie des Assurés Loi n 2000-98 du 31 décembre 2000 portant loi de finances pour l année 2001 (1). Article 35 Est crée un fonds intitulé

Plus en détail

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar DECRET N 99-821 fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Vu la Constitution, Vu la Convention relative à l Aviation Civile Internationale signée

Plus en détail

CHAPITRE 2 OBLIGATIONS DES GROUPEMENTS SPORTIFS PARTICIPANT AUX CHAMPIONNATS DE PRO A ET PRO B

CHAPITRE 2 OBLIGATIONS DES GROUPEMENTS SPORTIFS PARTICIPANT AUX CHAMPIONNATS DE PRO A ET PRO B CHAPITRE 2 OBLIGATIONS DES GROUPEMENTS SPORTIFS PARTICIPANT AUX CHAMPIONNATS DE PRO A ET PRO B 92 CHAPITRE 2 : OBLIGATIONS DES GROUPEMENTS SPORTIFS PARTICIPANT AUX CHAMPIONNATS DE PRO A ET DE PRO B SECTION

Plus en détail

Vous disposez d un diplôme universitaire Si vous réussissez la sélection, à la date d'entrée en service, vous devrez:

Vous disposez d un diplôme universitaire Si vous réussissez la sélection, à la date d'entrée en service, vous devrez: Attaché - Gestionnaire de dossiers 22/07/2009 Direction Générale de l'office des étrangers - Commissariat Général aux Réfugiés et Apatrides SPF Intérieur Niveau de formation Conditions Vous disposez d

Plus en détail

REGLEMENT PORTANT MODALITES DE RECRUTEMENT ET STATUT DE L'AUDITEUR DES SESSIONS NATIONALES DE L'INSTITUT NATIONAL

REGLEMENT PORTANT MODALITES DE RECRUTEMENT ET STATUT DE L'AUDITEUR DES SESSIONS NATIONALES DE L'INSTITUT NATIONAL REGLEMENT PORTANT MODALITES DE RECRUTEMENT ET STATUT DE L'AUDITEUR DES SESSIONS NATIONALES DE L'INSTITUT NATIONAL DES HAUTES ETUDES DE LA SECURITE ET DE LA JUSTICE Le présent règlement pris pour l'application

Plus en détail

N 40 SÉNAT PROJET DE LOI. portant réorganisation. du Conseil de gouvernement. de la Nouvelle-Calédonie. ( Urgence déclarée.) (Texte définitif.

N 40 SÉNAT PROJET DE LOI. portant réorganisation. du Conseil de gouvernement. de la Nouvelle-Calédonie. ( Urgence déclarée.) (Texte définitif. PROJET DE LOI adopté i 13 décembre 1963. N 40 SÉNAT 1 " SESSION ORDINAIRE DE 1963-1964 PROJET DE LOI portant réorganisation du Conseil de gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. ( Urgence déclarée.) (Texte

Plus en détail