PREMIÈRE CAMPAGNE NATIONALE DES LIBRAIRIES INDÉPENDANTES LES LIBRAIRES PRENNENT LA PAROLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREMIÈRE CAMPAGNE NATIONALE DES LIBRAIRIES INDÉPENDANTES LES LIBRAIRES PRENNENT LA PAROLE"

Transcription

1 PREMIÈRE CAMPAGNE NATIONALE DES LIBRAIRIES INDÉPENDANTES LES LIBRAIRES PRENNENT LA PAROLE EN LIBRAIRIE DÈS LE 26 NOVEMBRE 2014

2 Les chiffres-clés de la librairie indépendante Part de marché Nombre de librairies Entre et points de vente exerçant la vente de livres à titre principal Profil type euros de CA et 6.5 actifs* Les librairies indépendantes représentent plus de 40 % de l ensemble des ventes de livres au détail (43,7 % selon GFK). Evolution du chiffre d affaires - Malgré une baisse depuis plusieurs années (- 8% entre 2003 et 2012**), les librairies indépendantes sont le circuit physique qui résiste le mieux aujourd hui (prévision 2014 : +0,2% pour un total marché à -0,6%( - source Livres hebdo/i+c) - Le CA du livre numérique a représenté, en 2013, entre 1,1 % (source GFK panel consommateurs) et 2,7 % du marché total du livre (source SNE- chiffres éditeurs incluant des ventes autres que les ventes au détail). Nombre de références : références vendues au moins une fois en 2013 sur le marché français: soit + 2% en un an (source : GFK) Nombre d exemplaires vendus en millions sur l ensemble du marché* Emplois : emplois dans les librairies indépendantes*, soit, à proportions égales: -deux fois plus d emplois que dans les grandes surfaces culturelles ; - trois fois plus que dans la grande distribution et quinze fois plus que la vente en ligne Prix moyen de livre 11,50 Source : TNS Sofres - Plus de et jusqu à références dans les plus grandes librairies - Autour de pour les librairies moyennes à pour les librairies spécialisées Vente en ligne 37 % des librairies font de la vente en ligne de livres «papier» et plus d une centaine de librairies indépendantes vendent des livres numériques sur leur site (source SLF). Durée de vie des livres 83% des titres vendus en librairie ont été publiés depuis plus d un an et 40 % ont été publiés depuis plus de cinq ans. *Source : rapport de la branche de la librairie 2013 **Source : étude Xerfi 2011 : la situation économique et financière des librairies indépendantes Sources : GFK et SLF *** Source : SNE, enquête de branche, échantillon 2011 Source : Datalib-Adelc

3 Libraires indépendants, pourquoi communiquer ensemble? Au-delà de leur indépendance économique, les libraires partagent un engagement au service du livre et de leurs clients et une façon d exercer leur métier : Autonomie de gestion ; Choix d une offre diversifiée tant en matière de nouveautés que de livres de fonds ; Volonté de donner leur chance aux livres de faible diffusion qui ont besoin d être défendus dans le temps pour trouver leur public ; Connaissance des catalogues et capacité à conseiller les clients ; Au-delà de son rôle commercial, le libraire est également impliqué dans la vie culturelle de sa ville, de son quartier par des festivals, des invitations, d auteurs, des débats, des actions vis-à-vis des jeunes publics, des coopérations avec les écoles, les bibliothèques, les associations, les universités Engagement citoyen : par ses emplois et sa contribution à l économie locale, le libraire défend la vitalité d un territoire qu il partage avec ses clients. En décidant de communiquer ensemble, les libraires souhaitent faire encore mieux reconnaître par le public leurs spécificités, leur métier ainsi que leur réseau et inciter les lecteurs à choisir plus systématiquement leurs librairies de proximité pour réaliser leurs achats. Choisir une librairie indépendante pour ses achats, plus fréquemment qu un achat auprès des multinationales du web, c est en effet soutenir un commerce incarné par des femmes et des hommes passionnés, qui défendent et font découvrir les livres et qui s engagent pour l emploi et la vie locale. En librairie, sur Internet ou dans la grande distribution, le livre est vendu au même prix (loi de 1981 sur le prix unique du livre) : au même prix, autant mêler l utile à l agréable en choisissant un libraire indépendant.

4 Ce logo est la nouvelle identité du réseau des librairies indépendantes en France. Quelle a été la démarche qui a conduit à ce choix? Un travail basé sur une grande étude nationale sur les attentes des clients à l égard des librairies indépendantes réalisée par l ObSoCo (http://www.syndicatlibrairie.fr/fr/etudes) Une consultation d une cinquantaine de libraires à travers la France afin de choisir l axe de l identité collective (logo) qui a pour objectif de faciliter la reconnaissance du réseau d indépendants et d en renforcer l attractivité et d un message de campagne qui invite clients et grand public à vivre, dans des lieux uniques, une expérience hors des sentiers battus. ; Trois agences de graphisme indépendantes mises en concurrence ; Neuf pistes de créations et neuf pistes de campagnes présentées aux libraires de France par une chargée de communication indépendante pendant 6 mois ; Une vraie volonté d identité commune : Les librairies indépendantes s unissent pour aider le client à mieux identifier, dans leur ville, dans leur quartier, ces lieux de passion dans lesquels des femmes et des hommes s engagent pour les livres et pour ceux qui les aiment et les lisent ;

5 Un souhait de renforcer l attractivité du réseau des librairies indépendantes : Avec 3000 librairies indépendantes, la France dispose du réseau le plus dense au monde. Ce réseau permet à des milliers d auteurs et d éditeurs de faire vivre la création littéraire dans toute sa richesse et aux lecteurs d accéder plus facilement aux livres et aux auteurs de rencontrer leur lecteur via le libraire, vendeur spécialisé. Une identité commune pour des librairies qui défendent leur indépendance : Chaque librairie est unique mais toutes ont en commun cet engagement propre aux indépendants : des choix et des conseils en toute liberté, la volonté de partager avec leur client autour des livres et des auteurs dans des lieux vivants, ouverts et conviviaux, des commerces de proximité investis pour faire vivre notre territoire commun. Un choix de campagne pour 2014/2015 commençant pour les fêtes de fin d année 2014 avec le client au cœur de la campagne: Un réseau de librairies indépendantes. Le livre reste l achat n 1 des Français pour les cadeaux de fin d année. LE CLIENT AU CŒUR DE LA CAMPAGNE. (Source Etude Deloitte) Une identité commune aux libraires pour que le client reconnaisse une librairie indépendante Petites, moyennes et grandes librairies participent à cette campagne.

6 Présentation de la campagne 2014/2015 : Chaque librairie est unique mais toutes partagent un engagement au service des livres et des lecteurs. C est ce qui les a conduites à vouloir lancer, ensemble, via leur syndicat, le Syndicat de la librairie française, LA PREMIERE CAMPAGNE DE COMMUNICATION NATIONALE DES LIBRAIRIES INDEPENDANTES A DESTINATION DE LEURS CLIENTS ET DU GRAND PUBLIC. Le logo Cette identité collective est un symbole graphique à fort pouvoir d évocation : - une imbrication de plusieurs L pour symboliser le regroupement des libraires indépendants, - un chemin, un tracé, vu d en haut comme un itinéraire à l intérieur d une librairie, - le coin d un livre avec des images superposées, enfin une référence à des guillemets pour suggérer le dialogue et l échange. C est une marque de communication qui viendra signer tous les messages de campagne, mais c est aussi un signe identificateur qui se déclinera durant les années à venir et qui pourra figurer sur la vitrine ou la porte des librairies, sur les emballages et sur différentes déclinaisons qui seront proposés au fil du temps. CETTE MARQUE SERA L AMBASSADRICE DE NOTRE PROFESSION ET DE NOTRE RESEAU EN ASSOCIANT DES CENTAINES DE LIBRAIRIES PARTOUT SUR LE TERRITOIRE.

7 Le message de la première campagne ENTREZ AILLEURS notre premier message de campagne invite nos publics à partager une expérience unique en entrant dans nos librairies. L univers graphique est poétique, léger, voire onirique, l accroche est «décalée». Entrez ailleurs, c est vivre autre chose, se laisser porter par sa curiosité, passer de livre en livre, profiter d une pause dans un lieu où l on flâne et où l on recherche un autre rapport au temps C est aussi entrer dans un autre type de commerce, porté par des libraires passionnés par les livres au service du partage et de l échange avec ses clients. «Entrez ailleurs» est présent en librairie à partir du 26 novembre, sous la forme d abord de 2 affiches et de 4 marques-pages, d un site Internet (www.librairiesindependantes.com) présentant le réseau et sa communication ainsi que la géolocalisation des librairies, et de bannières destinés aux sites web. La campagne vivra durant toute l année 2015 sous différentes formes, sur le web, dans la presse, sur des supports présents en librairie.

8 Marque-pages recto/verso Affiches

9 Le Syndicat de la Librairie Française Le Syndicat de la Librairie Française regroupe plus de 600 librairies de toutes tailles, généralistes ou spécialisées, dont la vente de livres au détail constitue l activité principale. Il est le syndicat représentatif des libraires. Le SLF représente et défend la spécificité du métier de libraire auprès de tous les acteurs de la chaîne du livre, des partenaires sociaux et des pouvoirs publics. Le SLF défend au quotidien les intérêts des libraires et l avenir de leur métier face aux nombreux défis auxquels la profession doit faire face aujourd hui. Il assure la représentation collective de la librairie auprès des éditeurs-diffuseurs-distributeurs, des pouvoirs publics (Ministères de la culture, du travail, de l économie, des PME, Assemblée nationale, Sénat, collectivités locales ), ainsi que des instances paritaires (convention collective, formation, salaires ). Son action s'appuie sur les valeurs d'indépendance et de promotion de la diversité culturelle ainsi que sur la valorisation du travail des libraires, conjuguant le service personnalisé au client, l offre d un assortiment varié de qualité et une animation sociale et culturelle liée à l ancrage dans un territoire. Le travail du syndicat est organisé autour de plusieurs commissions qui couvrent l ensemble des enjeux qui concernent aujourd hui les librairies : social, juridique, commercial, transport, formation, communication et numérique. Le SLF fait connaître l actualité de ses missions, les métiers en librairie et sa vision de la chaîne du livre à travers son site syndicat-librairie.fr et ses publications. Il organise tous les deux ans les Rencontres nationales de la librairie (Lyon en 2011, Bordeaux en 2013, Lille les 21 et 22 juin 2015). En 2014, le SLF lance la première campagne nationale des libraires indépendants et crée une identité commune à la profession sous la forme d un logo qui sera décliné sur les supports de communication puis en librairie afin d identifier le réseau auprès du public. En 2015, il lancera l observatoire économique de la librairie, outil collectif destiné à doter les libraires d indicateurs propres à leur libraire et comparables au reste de la profession. Ces indicateurs permettront aux libraires d analyser et d optimiser leur activité.

10 Partenaires

11 CNL Établissement public du Ministère de la Culture et de la Communication, le Centre national du livre a pour mission de soutenir, grâce à différents dispositifs et commissions, tous les acteurs de la chaîne du livre : auteurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires, organisateurs de manifestations littéraires. Il participe ainsi activement au rayonnement et à la création francophone. Créé en 1946 en tant que Caisse nationale des lettres, véritable force vive au service du monde du livre à partir des années 80 sous l impulsion de Jean Gattégno, le CNL prit en 2010 un nouveau statut d autonomie en se voyant doté d un président dorénavant distinct du Directeur du livre et de la lecture du ministère de la Culture et de la Communication. Pour fonctionner, le CNL bénéficie de taxes fiscales qui lui sont affectées : une redevance sur la vente de matériel de reproduction et d impression et une redevance sur le chiffre d affaires des entreprises d édition. Le montant global de ses interventions représente 42 millions d euros. Le CNL emploie 70 personnes. Présents au sein du conseil d administration, les professionnels de la chaîne du livre participent à la définition des grandes options de la politique du CNL. Ils sont également plus de 200 à figurer au sein des 19 commissions qui se réunissent plusieurs fois par an afin d étudier les demandes de soutien. L activité de ces commissions s appuie également sur un vaste réseau de collaborateurs extérieurs lecteurs et rapporteurs qui compose le troisième cercle d experts et contribue par son expérience et sa compétence à la qualité des travaux du CNL. Installé dans l hôtel d Avejan dans le VIIe arrondissement de Paris, le CNL est également un lieu de rencontres, d échanges et d actions interprofessionnelles. Cette caractéristique lui confère une place particulière et originale dans le paysage culturel et administratif français. Le CNL par sa politique de soutien, l'éventail de ses dispositifs et les moyens budgétaires qu'il engage est l'un des principaux partenaires de la libraire.

12 Sofia La Sofia, Société Française des Intérêts des Auteurs de l écrit, est une société civile de perception et de répartition de droits, administrée à parité par les auteurs et les éditeurs dans le domaine exclusif du Livre. Seule société agréée par le ministre chargé de la Culture pour la gestion du droit de prêt en bibliothèque, la Sofia perçoit et répartit le droit de prêt en bibliothèque. Elle perçoit et répartit également, à titre principal, la part du livre de la rémunération pour copie privée numérique et gère, depuis le 21 mars 2013, les droits numériques des livres indisponibles du XXe siècle. Créée en 1999 à l initiative de la Société des Gens de Lettres (SGDL), rejointe en 2000 par le Syndicat National de l Édition (SNE), la Sofia rassemble plus de 7000 auteurs et 300 éditeurs qui représentent 85 % du chiffre d affaires de l édition française. Elle est présidée par deux co-gérants : un auteur, Alain Absire, président; un éditeur, Agnès Fruman, vice-présidente. La Culture avec la Copie Privée Le 28 mars 2007, au Théâtre de l Athénée Louis Jouvet, une cinquantaine d organisations lançaient une opération commune afin de mieux faire connaître le dispositif de la copie privée. Le label La Culture avec la Copie Privée naissait. En 2008, pour aller plus loin dans cette démarche, elles créaient l association La Culture avec La Copie Privée. L objectif est de mieux faire connaître la rémunération pour copie privée, son intérêt pour le public et les consommateurs, et de souligner son rôle majeur pour la diversité culturelle et la vitalité artistique de notre pays, mais aussi des pays européens qui l ont adopté. Présidée par Christophe Barratier, auteur, réalisateur et producteur de cinéma, l association La Culture avec la Copie Privée regroupe des sociétés de perception et de répartition de droits, des associations représentant le grand public, des syndicats et des associations professionnelles. Au 1er juillet 2013, les membres du conseil d administration sont : ADAMI, ADAGP, ARP, PROCIREP, SACD, SACEM, SAIF, SCAM, SOFIA, SPEDIDAM, SPPF. Union Distribution Un distributeur au cœur de la chaîne du livre UD assure la distribution dans les points de vente en France et/ou à l étranger des ouvrages publiés par 146 éditeurs (Flammarion, J ai lu, Autrement, Casterman, Fluide Glacial, Léo Scheer, Musée du quai Branly, Petit Futé, Actes Sud, les PUF, Le Dilettante, Rue de Sèvres, L Ecole des Loisirs, Payot & Rivages, etc.). UD est une filiale de Flammarion (Groupe Madrigall).

13 Le Cercle de la librairie Un syndicat interprofessionnel au service du livre et de ses acteurs Créé en 1847, le Cercle de la Librairie est un syndicat, régi par la loi du 21 mars 1884, qui regroupe les différentes professions du livre (principalement l'édition et la librairie). Il est constitué de personnes physiques, chefs de maison d'édition et dirigeants d'entreprises, et est administré par un conseil d'administration de 9 membres. Son président est Denis Mollat. Son activité s'ordonne sur deux axes : des actions interprofessionnelles de soutien au secteur du livre, sous forme d'études, de prestations ou de soutien financier ; à ce titre, le Cercle s'est notamment vu confier l'attribution des numéros ISBN pour la France, est agence régionale de l ISTC, participe à de nombreux travaux de normalisation internationale et met librement à disposition des professionnels, sur son site la traduction de diverses normes. des activités commerciales entièrement assumées par sa filiale, la SA Electre, qui exerce trois métiers à destination des professionnels du livre : la production et la diffusion de la base de données bibliographique electre.com, l'édition de presse magazine professionnelle avec Livres Hebdo et l'édition d'ouvrages professionnels, au travers des Éditions du Cercle de la Librairie. L ORCIP L OCIRP, union d organismes de prévoyance régie par le Code de la Sécurité sociale, œuvre pour la protection des salariés et des familles. Ses garanties pour faire face au décès, au handicap et à la dépendance, diffusées par ses membres, s expriment sous la forme de rentes et d une action sociale auxquelles souscrivent les entreprises par des contrats collectifs ou par accords de branche. OCIRP VIE, Filiale de l OCIRP, propose des garanties qui élargissent la protection collective de l OCIRP à toutes les situations personnelles. Humanis Humanis Prévoyance est l institution de Prévoyance interprofessionnelle du groupe Humanis qui garantit, avec son partenaire OCIRP, le régime conventionnel de prévoyance de l ensemble des salariés de la profession des libraires. Elle propose une offre complète en prévoyance collective aux entreprises de la TPE aux très grands comptes. Humanis est un acteur majeur de la protection sociale en France, qui accompagne entreprises au quotidien et protège près de 10 millions de personnes (retraite, prévoyance et dépendance, santé, épargne et retraite entreprises, action sociale).

Société française des intérêts des auteurs de l écrit

Société française des intérêts des auteurs de l écrit Société française des intérêts des auteurs de l écrit Le droit de prêt La rémunération pour copie privée numérique La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs L action culturelle Les livres

Plus en détail

Société française des intérêts des auteurs de l écrit

Société française des intérêts des auteurs de l écrit Découvrez la Sofia Le droit de prêt La rémunération pour copie privée numérique La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs L action culturelle Société française des intérêts des auteurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

Livre C H I F F R E S C L É S 2 0 1 2 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E

Livre C H I F F R E S C L É S 2 0 1 2 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Livre C H I F F R E S C L É S 2 0 1 2 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Ministère de la Culture et de la Communication Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles

Plus en détail

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Préambule Les pratiques culturelles des Français connaissent depuis plusieurs années déjà de profondes mutations 1.

Plus en détail

Fonds de soutien territorial à l'économie du livre en Alsace page 1/6

Fonds de soutien territorial à l'économie du livre en Alsace page 1/6 Fonds de soutien territorial à l'économie du livre en Alsace Protocole d'accord État-Région sur le soutien et le développement de la chaîne du livre en Alsace Entre l État, représenté par Monsieur Stéphane

Plus en détail

DE L'AUTEUR AU LECTEUR

DE L'AUTEUR AU LECTEUR Arpel Aquitaine Agence régionale pour l'écrit et le livre 137, rue Achard - 33300 Bordeaux Tél. 05 57 22 40 40 / Fax : 05 57 22 40 49 arpel@arpel.aquitaine.fr / www.arpel.aquitaine.fr Connaître les métiers

Plus en détail

Quelques usages originaux des produits bibliographiques de la BnF

Quelques usages originaux des produits bibliographiques de la BnF Journée des utilisateurs des produits et services bibliographiques BnF Mercredi 22 septembre 2010 Quelques usages originaux des produits bibliographiques de la BnF Libfly, filiale du groupe Archimed Libfly

Plus en détail

Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires)

Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires) Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires) Seule une attitude commune et responsable des compositeurs permettra une défense de nos

Plus en détail

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis,

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis, Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l occasion du lancement du comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour

Plus en détail

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture».

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture». Eléments pour une politique en faveur du livre et de la lecture Par Aurélie Filippetti, députée de Moselle, responsable du pôle Culture, audiovisuel, médias dans l équipe de campagne de François Hollande.

Plus en détail

Application m-commerce qui rassemble les Commerces de proximité!

Application m-commerce qui rassemble les Commerces de proximité! Application m-commerce qui rassemble les Commerces de proximité! Tipizz, qu est ce que c est? Solution clef en main Tipizz est un site web et une application mobile géolocalisée qui permettent aux Commerçants

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

aides à la création spectacle vivant CIRQUE CHORÉGRAPHIE MUSIQUE DE SCÈNE

aides à la création spectacle vivant CIRQUE CHORÉGRAPHIE MUSIQUE DE SCÈNE aides à la création spectacle vivant MIMES MARIONNETTES LYRIQUE ARTS DE LA RUE THÉÂTRE CIRQUE CHORÉGRAPHIE MUSIQUE DE SCÈNE 2009 1 Votre contact : Elisa fourniret Tél : 01 40 23 46 22 elisa.fourniret@sacd.fr

Plus en détail

Lancement d un comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins

Lancement d un comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins Lancement d un comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins Jeudi 10 septembre 2015 Contacts presse Cabinet de Michel

Plus en détail

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire Musique éthique Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire 1. Contexte Aujourd hui, la filière musicale est dominée par une poignée de «majors». La suprématie de la logique économique

Plus en détail

LE PREMIER MAGAZINE GRATUIT INTERCULTUREL

LE PREMIER MAGAZINE GRATUIT INTERCULTUREL LE PREMIER MAGAZINE GRATUIT INTERCULTUREL l actualité prend des couleurs Afriscope, un média citoyen pour communiquer Afriscope n 17 - septembre / octobre 2010 L SPkCIA E QUE FAIR E ANTENAIR S DU CINQU

Plus en détail

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 58 Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec Présentation Présenté

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Focus : Des bibliothèques dans l'économie du livre (droit de prêt, copie privée, acquisitions papier et numérique) au prêt de livres numériques

Focus : Des bibliothèques dans l'économie du livre (droit de prêt, copie privée, acquisitions papier et numérique) au prêt de livres numériques Focus : Des bibliothèques dans l'économie du livre (droit de prêt, copie privée, acquisitions papier et numérique) au prêt de livres numériques Limoges, 1 décembre 2014 Les bibliothèques dans l économie

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Avec une masse salariale s élevant à 4,3 milliards d euros en 2003, le secteur de l assurance est une «industrie de main-d œuvre» qui offre un produit en grande partie immatériel : la couverture d un risque.

Plus en détail

Dans cette nouvelle version, Librisoft intègre des fonctions qui vous permettront de vendre des produits numériques.

Dans cette nouvelle version, Librisoft intègre des fonctions qui vous permettront de vendre des produits numériques. Dans cette nouvelle version, Librisoft intègre des fonctions qui vous permettront de vendre des produits numériques. L activation de ces nouvelles fonctions, qui s appuient sur les services proposés par

Plus en détail

UNE MUTUELLE Profondément humaine

UNE MUTUELLE Profondément humaine Shutterstock / Goodluz UNE MUTUELLE Profondément humaine Avril 2015 1 Notre histoire Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes

Plus en détail

Signature de la nouvelle Convention nationale de partenariat pour la lutte contre le travail illégal dans le secteur de la sécurité privée

Signature de la nouvelle Convention nationale de partenariat pour la lutte contre le travail illégal dans le secteur de la sécurité privée Signature de la nouvelle Convention nationale de partenariat pour la lutte contre le travail illégal dans le secteur de la sécurité privée DOSSIER DE PRESSE Mercredi 12 décembre 2012 1- Communiqué de presse

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LA CULTURE AUTREMENT. Pour diffusion immédiate

COMMUNIQUÉ LA CULTURE AUTREMENT. Pour diffusion immédiate COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Télé-Québec lance une plateforme culturelle sur le Web La Fabrique culturelle : le seul espace public collectif dédié à la culture au Québec 11 mars 2014 Montréal La

Plus en détail

Retraite Prévoyance Santé. Créateurs / Repreneurs d entreprises. Gérez l essentiel, nous nous. chargeons du reste

Retraite Prévoyance Santé. Créateurs / Repreneurs d entreprises. Gérez l essentiel, nous nous. chargeons du reste Retraite Prévoyance Santé Créateurs / Repreneurs d entreprises Gérez l essentiel, nous nous chargeons du reste Vous venez de créer votre entreprise? Vauban Humanis vous guide dans vos démarches POUR TOUS

Plus en détail

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance L enfance au cœur de nos actions. La Fondation 29 Haussmann a retenu pour thème la lutte contre la rupture du lien

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION Présents : CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, GIM, UIMM 77 D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014 Ordre du jour 1. Adoption du compte-rendu de la séance du

Plus en détail

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente.

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente. LES PANELS DE DISTRIBUTEURS. Le fonctionnement et l utilisation des données. Définition Un panel est une étude permanente de recueil d informations (achat, vente, lecture, TV, radio etc.) auprès d un échantillon

Plus en détail

Mag. Solution marketing sur application mobile. Communiquez directement dans la poche de vos clients!

Mag. Solution marketing sur application mobile. Communiquez directement dans la poche de vos clients! http5000 Mag Communiquez directement dans la poche de vos clients! Solution marketing sur application mobile Retrouvez ce magazine et tous les autres numéros sur notre application mobile Tapez http5000

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PRÉAMBULE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PRÉAMBULE PRÉAMBULE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser les modalités de fonctionnement du conseil des sages et de déterminer les obligations de ses membres. Il fait référence

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique 21 octobre 2010 - Institut océanographique de Paris La commercialisation du livre dans l univers numérique IV. Webmarketing et outils sociaux

Plus en détail

Pacte de responsabilité : le point sur les négociations Les accords signés, les négociations en cours, les échecs

Pacte de responsabilité : le point sur les négociations Les accords signés, les négociations en cours, les échecs ------------------------------------------ Page 1 Source : Liaisons Sociales Quotidien 12 février 2015 Pacte de responsabilité : le point sur les négociations Les accords signés, les négociations en cours,

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Présentation Rassemblant les syndicats et associations

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Matinées de formations 6, 13,20 Février 2013 Thierry Charton Médiathèque de St Hilaire de Riez

Matinées de formations 6, 13,20 Février 2013 Thierry Charton Médiathèque de St Hilaire de Riez Les Albums dans l édition jeunesse Compléter et enrichir les listes de références du Ministère de l Education Nationale publiées en 2004. Matinées de formations 6, 13,20 Février 2013 Thierry Charton Médiathèque

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES IDCC : 438. ÉCHELONS INTERMÉDIAIRES DES SERVICES EXTÉRIEURS DE PRODUCTION DES SOCIÉTÉS D

Plus en détail

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI:

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: METTRE EN EVIDENCE LES CONDITIONS DE REUSSITE DE LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE A L ENSEMBLE DES SALARIES,

Plus en détail

Association SYNADEC. Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC

Association SYNADEC. Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC Association SYNADEC Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, le décret du 16

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

AVENANT N 7 DU 26 FÉVRIER 2010

AVENANT N 7 DU 26 FÉVRIER 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3103 Convention collective nationale IDCC : 2121. ÉDITION AVENANT N 7 DU 26 FÉVRIER 2010 RELATIF AUX

Plus en détail

I. Nouveaux outils de travail...17 II. Nouvelles compétences... 22. I. Dérégulation... 24 II. Nouveaux réseaux de diffusion... 25

I. Nouveaux outils de travail...17 II. Nouvelles compétences... 22. I. Dérégulation... 24 II. Nouveaux réseaux de diffusion... 25 Sommaire Partie 1. Un métier en pleine révolution...15 Chapitre 1. Révolution technologique...17 I. Nouveaux outils de travail...17 II. Nouvelles compétences... 22 Chapitre 2. Révolution économique...

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 er CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «L Union pour un Mouvement Populaire» (UMP),

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire Le 6 mai 2011, le groupe MGEN, le groupe MNH, la MNT, la MGET et la MAEE se sont réunis en assemblée

Plus en détail

Consultant indépendant en portage salarial

Consultant indépendant en portage salarial Consultant indépendant en portage salarial AD Missions met à votre disposition un éventail de services efficaces destinés à simplifier la gestion de votre activité et stimuler son développement. Un accompagnement

Plus en détail

Aperçu des 37 principes directeurs

Aperçu des 37 principes directeurs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Gouvernement d entreprise de la Confédération Aperçu des 37 principes directeurs Principe n o 1 En principe, il convient d

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Le SPPMM œuvre dans le secteur

Le SPPMM œuvre dans le secteur LE SYNDICAT DES PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS MUNICIPAUX DE MONTRÉAL LE CHOIX des professionnels Le SPPMM œuvre dans le secteur municipal depuis près de 40 ans. Fondé en 1965 par quelques préposés

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Bonnes Pratiques ont été approuvées

Plus en détail

mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Outils de veille et de mesure de l attractivité du marché

mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Outils de veille et de mesure de l attractivité du marché 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! III ème partie : Outils de veille et de mesure de l attractivité du marché

Plus en détail

Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur. Décembre 2010

Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur. Décembre 2010 Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur Décembre 2010 1 Une démarche personnelle Quelles sont les assurances adaptées à mon entreprise? Comment choisir mon partenaire assureur pour répondre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

Synthèse. du rapport annuel 2012. Mai 2013. Avertissement DES SOCIÉTÉS DE PERCEPTION ET DE RÉPARTITION DES DROITS

Synthèse. du rapport annuel 2012. Mai 2013. Avertissement DES SOCIÉTÉS DE PERCEPTION ET DE RÉPARTITION DES DROITS COMMISSION PERMANENTE DE CONTRÔLE DES SOCIÉTÉS DE PERCEPTION ET DE RÉPARTITION DES DROITS Synthèse du rapport annuel 2012 Mai 2013 Avertissement Cette synthèse est destinée à faciliter la lecture du rapport

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contacts Presse Pierre de LA CROIX delacroix@abcportage.fr 01 43 80 50 05 Caroline PORTIER cportier@abcportage.

DOSSIER DE PRESSE. Contacts Presse Pierre de LA CROIX delacroix@abcportage.fr 01 43 80 50 05 Caroline PORTIER cportier@abcportage. DOSSIER DE PRESSE Contacts Presse Pierre de LA CROIX delacroix@abcportage.fr 01 43 80 50 05 Caroline PORTIER cportier@abcportage.fr 01 43 80 93 62 SOMMAIRE PORTAGE SALARIAL.... 3 Rappel des principes du

Plus en détail

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE Introduction Depuis plus de 30 ans, Syntec Numérique, première chambre syndicale des métiers du numérique, représente les entreprises de son secteur pour défendre

Plus en détail

ONIX : une norme pour communiquer entre familles professionnelles?

ONIX : une norme pour communiquer entre familles professionnelles? ONIX : une norme pour communiquer entre familles professionnelles? Journée d étude AFNOR / BnF Métadonnées et confiance : quelles normes pour les échanges entre communautés? Etat des lieux des outils normatifs

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

Cette année, Edmonton, la capital de l Alberta, sera l hôte du Chant Ouest et du Contact Ouest dans le cadre du Grand marché des arts.

Cette année, Edmonton, la capital de l Alberta, sera l hôte du Chant Ouest et du Contact Ouest dans le cadre du Grand marché des arts. Le Réseau des grands espaces et le Regroupement artistique francophone de l Alberta vous présentent le Chant Ouest et le Contact Ouest, deux événements culturels importants au développement et à la diffusion

Plus en détail

Règlement d usage de la Marque

Règlement d usage de la Marque Règlement d usage de la Marque Internet déclaré d utilité tout public Micro-Portable Étudiant I - PRÉAMBULE Conformément aux orientations du plan RESO 2007 préconisant le rapprochement et la coopération

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

le statut de l artiste et les cumuls d activités

le statut de l artiste et les cumuls d activités Association départementale pour le développement des arts vivants dans le Morbihan Fiche 19 Le statut de l artiste le statut de l artiste et les cumuls d activités Le statut de l artiste du spectacle 1)

Plus en détail

Communiqué de presse. Lecture : de nouveaux outils numériques en Fédération Wallonie-Bruxelles

Communiqué de presse. Lecture : de nouveaux outils numériques en Fédération Wallonie-Bruxelles Joëlle MILQUET - Vice-Présidente de la Fédération Wallonie-Bruxelles Education Culture Enfance Communiqué de presse Lecture : de nouveaux outils numériques en Fédération Wallonie-Bruxelles Le 25 février

Plus en détail

L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite

L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite www.irp-auto.com IRP AUTO Qui sommes-nous? Nos métiers IRP AUTO, est le groupe de protection sociale des professionnels de l automobile. Il regroupe des

Plus en détail

Paris, ville mondiale

Paris, ville mondiale Première S, géographie LMA, 2011-2012 Thème 4 La France et l Europe dans le monde Question 2 La France dans la mondialisation Paris, ville mondiale Cours 3 I Un rayonnement planétaire 1. Une mégapole de

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 438. ÉCHELONS INTERMÉDIAIRES DES SERVICES EXTÉRIEURS

Plus en détail

L aide au maintien et au développement des manifestations festives françaises

L aide au maintien et au développement des manifestations festives françaises e s s e e Pr d r e i oss D L aide au maintien et au développement des manifestations festives françaises CONTEXTE I./ L organisation des manifestations festives et culturelles en France Des manifestations

Plus en détail

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur E D I T O Sommaire P1 L édito P2 Révision des classifications et rémunérations minimales : Accord à l unanimité P3 Suite révision des classifications P4 Accord sur la sécurisation de l emploi et le temps

Plus en détail

Intérêt des membres de la GMMQ, l APASQ, l ARRQ et la SPACQ à adhérer aux projets de régime de retraite et d assurance collective

Intérêt des membres de la GMMQ, l APASQ, l ARRQ et la SPACQ à adhérer aux projets de régime de retraite et d assurance collective Intérêt des membres de la GMMQ, l, l et la à adhérer aux projets de régime de retraite et d assurance collective Dossier 77122-013 Février 2007 580, Grande-Allée Est, bureau 580, Québec, Québec G1R 2K2

Plus en détail

Santé durable et responsable

Santé durable et responsable Santé durable et responsable Je suis verteux! Qui le dit et comment je le mesure? Dossier de presse, 11 juin 2015 Présentation du guide d'évaluation RSE santé selon le modèle AFAQ 26000 à l usage des établissements

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

BOOK Presse Gratuite d'information - Mise en Distribution 2010

BOOK Presse Gratuite d'information - Mise en Distribution 2010 L OJD EST L'ORGANISME DE RÉFÉRENCE DANS L'EXPERTISE DU DÉNOMBREMENT DES MÉDIAS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES BOOK Presse Gratuite d'information - Mise en Distribution 2010 Actualisé le 17/04/14 BOOKS OJD Ces

Plus en détail

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES

Plus en détail

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE GROS RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE des salariés non cadres MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR LE RÉGIME DE PRÉVOYANCE DE VOS SALARIÉS NON CADRES*

Plus en détail

Dossier de presse. «Choisissez l offre qui va avec votre vie»

Dossier de presse. «Choisissez l offre qui va avec votre vie» Dossier de presse «Choisissez l offre qui va avec votre vie» SOMMAIRE Renouveler l offre, un enjeu stratégique pour le groupe p.03, mutuelle professionnelle p.03 Un environnement économique, réglementaire

Plus en détail

Dossier de presse. Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social

Dossier de presse. Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social Dossier de presse Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social c o n f é r e n c e d e p r e s s e d u m a r d i 7 j u i l l e t 2015 pershing hall 49 rue pierre

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Crédit photo : Reza Estakhrian/Stone Déterminer la couverture d un risque, cerner les besoins des assurés et y répondre sont des opérations complexes et en grande partie immatérielles qui font de l assurance

Plus en détail

ATELIER DE LA PROFESSION. Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité?

ATELIER DE LA PROFESSION. Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité? ATELIER DE LA PROFESSION Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité? Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa

Plus en détail

Nature en ville, Une nouvelle vieille idée? La dimension paysagère/écologique des plans d'urbanisme

Nature en ville, Une nouvelle vieille idée? La dimension paysagère/écologique des plans d'urbanisme Nature en ville, Une nouvelle vieille idée? ou La dimension paysagère/écologique des plans d'urbanisme Baština - proketač razvoja Laurence Feveile 28 juin 2013 architecture, urbanisme, paysage, 3 disciplines,

Plus en détail

MISSION SUR LES PHOTOGRAPHIES DE PRESSE. Propositions de l'union des Photographes Professionnels

MISSION SUR LES PHOTOGRAPHIES DE PRESSE. Propositions de l'union des Photographes Professionnels MISSION SUR LES PHOTOGRAPHIES DE PRESSE Propositions de l'union des Photographes Professionnels Dans l'ordre des sujets énoncés dans la lettre de mission adressé par la Ministre de la culture et de la

Plus en détail

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 IRCEC - Caisse nationale de retraite complémentaire des artistes auteurs GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 L IRCEC Votre cotisation RAAP Votre

Plus en détail

Salon des Seniors des 3, 4, 5 et 6 avril 2014 Stand D3

Salon des Seniors des 3, 4, 5 et 6 avril 2014 Stand D3 n w Click to edit Master text styles Second level l Third level Ø Fourth level w Stand D3 VIRAGE- VIAGER 2014 Le viager comme soludon de complément de retraite Une nouvelle forme : Le viager mutualisé

Plus en détail

Le Groupe D&O IPRIAC et l'aft décident d'unir leurs forces pour la prévention des addictions dans le transport-logistique

Le Groupe D&O IPRIAC et l'aft décident d'unir leurs forces pour la prévention des addictions dans le transport-logistique INFORMATION PRESSE LE 24 NOVEMBRE 2011 Le Groupe D&O IPRIAC et l'aft décident d'unir leurs forces pour la prévention des addictions dans le transport-logistique Carcept prev, au travers de l'ipriac, représentée

Plus en détail

Le Flash Infos de la FNHPA

Le Flash Infos de la FNHPA Le Flash Infos de la FNHPA 31 décembre 2013 numéro 19 En bref 1/ Bonnes Fêtes - Les prochaines Journées Nationales TOU- RISME et HANDICAP auront lieu les samedi 5 et dimanche 6 avril 2014 - Camping, un

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Mr Abdeljalil ZERHOUNI SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS DU MAROC SUR LA COMMUNICATION DES ASSEMBLÉES PARLEMENTAIRES

Plus en détail

les Très Grandes Boutiques d Orange : au coeur du service

les Très Grandes Boutiques d Orange : au coeur du service les Très Grandes Boutiques d Orange : au coeur du service la preuve à Brest, le 9 juillet 2010 dossier de presse sommaire l édito de Delphine Ernotte 3 Fiche 1 4 la Très Grande Boutique de Brest Fiche

Plus en détail

Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média

Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média En préambule Des résultats qui s'inscrivent dans le cadre d'une réflexion entamée depuis 1997 > La dernière étude remonte à 2002 Un double objectif

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

Agencement vitrines / merchandising

Agencement vitrines / merchandising Agencement vitrines / merchandising On ne passera plus devant votre magasin, on s y arrêtera. Préparez vous à vous faire remarquer! Connaissance théorique et mise en application des techniques de gestes

Plus en détail

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution!

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution! L ANI du 11 janvier : une petite révolution! Que prévoit l accord? L article 1 er de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier, prévoit, dans le cadre de la sécurisation de l emploi, la généralisation

Plus en détail

Une vraie boutique et plus encore. www.lafausseboutique.com

Une vraie boutique et plus encore. www.lafausseboutique.com Une vraie boutique et plus encore www.lafausseboutique.com 2014 DOSSIER DE PRESSE La Fausse Boutique est plus qu un simple espace de vente. Son originalité réside dans le rassemblement d ateliers de création,

Plus en détail

Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition. «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» ANACT QVT

Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition. «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» ANACT QVT Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» Julie.coquille@tns-sofres.com / 01 40 92 66 03 Mathilde.tommy-martin@tns-sofres.com 01

Plus en détail