WEISS FRANCE CHAUDIERES BOIS ET BIOMASSE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "WEISS FRANCE CHAUDIERES BOIS ET BIOMASSE"

Transcription

1 1 WEISS FRANCE CHAUDIERES BOIS ET

2 PRESENTATION WEISS FRANCE PEB INNOVATION BOIS ENERGIE FORESTIERS "Principes de la combustion, technologies, focus sur l'analyse des fumées pour optimiser la performance et panorama des systèmes de filtration" 2

3 COMBUSTION Principe de la combustion Combustible BOIS C 4 H 6 O 3 Fumées, rejets H 2 O + CO 2 + Nox+ Energie d activation Comburant Oxygène O 2 C 4 H 6 O 3 + 2O 2 => 4CO 2 + 3H 2 O Résidus solides Chaleur 3

4 COMBUSTION 4 phases distinctes Séchage : Évaporation et élimination de l eau contenue dans le bois. A l allumage : il faut que le combustible soit suffisamment alimenté en chaleur, ce qui est possible en utilisant tout d'abord du bois brûlant rapidement En fonctionnement : Chauffage du combustible par rayonnement de la flamme, chaleur dégagée du lit de braises et des parois du foyer Pyrolyse du bois : le bois est d'abord séparé en hydrocarbures solides et gazeux, sous l'action de la chaleur et de l air comburant primaire libération des composés gazeux (vapeur d eau, gaz combustibles); formation de charbon de bois (composé principalement de carbone C) Gazéification du bois : 85% de la masse du bois est libérée sous forme gazeuse avec production de monoxyde de carbone et d hydrogène Combustion des gaz : début de l oxydation des gaz combustibles par l'air comburant secondaire. Transformation des gaz combustibles en dioxyde de carbone (CO 2 ), vapeur d eau (H 2 O) et oxydes d azote (NOx) (flammes). Combustion du carbone lorsque les gaz se sont dégagés, le résidu carboné brûle (incandescence des braises)(oxydation) 1000 Restent les cendres 4

5 COMBUSTION Conditions de la combustion Combustion des gaz dans la chambre de combustion Extraction fumées Echangeur Air secondaire Air primaire Foyer (pyrolyse) Introduction du combustible OBJECTIF : RAPPORT COMBUSTIBLE / AIR OPTIMAL 5.

6 TECHNOLOGIES Types de chaudières Source : Ademe 6

7 TECHNOLOGIES Principaux types de chaudières Foyer de dimension réduite de type volcan ou vis de poussée «PETITES» PUISSANCES Foyer avec grille à chambre de combustion importante «MOYENNES ET GRANDES» PUISSANCES (> 400 KW ET SURTOUT > 1 MW) 7

8 TECHNOLOGIES 8

9 TECHNOLOGIES 9

10 TECHNOLOGIES 10

11 FUMEES Performance des chaudières Pour assurer la bonne performance des chaudières, il y a nécessité d instrumenter les équipements par : Mesure de température en sortie d échangeur Mesure du taux d oxygène (%O2) Mesure des polluants (CO, Nox, etc ) 11

12 FUMEES Rendement thermique Les fumées doivent avoir cédées la majorité de leur énergie avant d être évacuées par la cheminée : leur température doit donc être la plus basse possible Action : Bon design de la chaudière et adéquation aux conditions d utilisation et de fonctionnement La proportion d air doit être correctement réglé pour limiter la proportion de CO notamment Action : Bon réglage de l air comburant et adaptation au combustible La combustion doit être complète (pas de carbone imbrulé dans les cendres) Action : Bon réglage des paramètres de grilles et d injection d air La chaudière doit être bien isolé pour limiter son rayonnement Action : Bonne mise en œuvre des équipements 12

13 FILTRATION Filtre multicyclone Récupération des plus «grosses particules de poussières» Performance de 150 mg/ Nm3 (11 % d O2) 13

14 FILTRATION Filtre à manches Récupération des «fines particules de poussières» Performance de 10 à 20 mg/ Nm3 (11 % d O2) 14

15 Electrofiltre Récupération des «fines particules de poussières» Performance de 20 mg/ Nm3 (11 % d O2) 15

Principes de la combustion du bois

Principes de la combustion du bois Colloque 12 juin 2008 (Caen) Le bois-énergie dans les agglomérations Principes de la combustion du bois Christophe HUON Préambule... La combustion est un phénomène complexe qui implique la transformation

Plus en détail

ENVITHERM. 3.3 Chaudières à plaquettes. Fiche n 3 : chaudiere bois. Générateur de chaleur. Les foyers. 4 technologies des chaufferies bois

ENVITHERM. 3.3 Chaudières à plaquettes. Fiche n 3 : chaudiere bois. Générateur de chaleur. Les foyers. 4 technologies des chaufferies bois ENVITHERM Société d études et d ingénierie de l énergie Industrie Collectivités - Tertiaire Fiche n 3 : chaudiere bois ZAE Les Avants - 5, avenue du Grand Chêne 34270 St Mathieu de Treviers Tel : 04.67.60.98.98

Plus en détail

QUELS COMBUSTIBLES pour QUELLES INSTALLATIONS?

QUELS COMBUSTIBLES pour QUELLES INSTALLATIONS? QUELS COMBUSTIBLES pour QUELLES INSTALLATIONS? 9 ème colloque national du CIBE Reims, 1 er octobre 2014 CIBE J-P TACHET Conseiller technique Jp.tachet@cibe.fr Les combustibles bois NATURE, ORIGINE Forêt

Plus en détail

Quelles conséquences techniques d une modification du mix énergétique d une installation? CIBE J-P TACHET Conseiller technique

Quelles conséquences techniques d une modification du mix énergétique d une installation? CIBE J-P TACHET Conseiller technique Quelles conséquences techniques d une modification du mix énergétique d une installation? CIBE J-P TACHET Conseiller technique Jp.tachet@cibe.fr Les combustibles bois NATURE, ORIGINE Forêt UTILISATION,

Plus en détail

SOMMAIRE REMERCIEMENTS... 3 PRÉAMBULE CHAUFFERIES ET VECTEURS ÉNERGÉTIQUES... 11

SOMMAIRE REMERCIEMENTS... 3 PRÉAMBULE CHAUFFERIES ET VECTEURS ÉNERGÉTIQUES... 11 SOMMAIRE REMERCIEMENTS... 3 PRÉAMBULE... 4 1. CHAUFFERIES ET VECTEURS ÉNERGÉTIQUES... 11 2. LES COMBUSTIBLES ET LEUR STOCKAGE... 13 2.1. Liste et caractéristiques des principaux combustibles... 13 2.2.

Plus en détail

Journée technique le mercredi 6 avril 2016 à BOURG-EN-BRESSE (01)

Journée technique le mercredi 6 avril 2016 à BOURG-EN-BRESSE (01) Journée technique le mercredi à BOURG-EN-BRESSE (01) Chaudières bois à condensation : haute performance énergétique Intérêts et exigences d une technologie émergente Conférences (matin) & visite (après-midi)

Plus en détail

Description chaudière biomasse

Description chaudière biomasse Description chaudière biomasse Généralités : Le processus exothermique de combustion est réalisé grâce à un mélange de combustible et de comburant (l oxygène contenu dans l air). Introduction du combustible

Plus en détail

Transformation de l énergie chimique

Transformation de l énergie chimique Applications mettant en œuvre la transformation Systèmes techniques permettant de transformer un combustible (énergie chimique) en chaleur (énergie thermique) et/ou en électricité. Les chaudières Ce sont

Plus en détail

Intervention Bruno CHIEZE Sté Compte-R. CIBE Combustion du bois et émissions d oxydes d azote Le 3 mai 2017

Intervention Bruno CHIEZE Sté Compte-R. CIBE Combustion du bois et émissions d oxydes d azote Le 3 mai 2017 Intervention Bruno CHIEZE Sté Compte-R CIBE Combustion du bois et émissions d oxydes d azote Le 3 mai 2017 Présentation Compte-R Nos fluides Nos combustibles Nos puissances Nos secteurs Eau chaude Bois

Plus en détail

Le chauffage au bois et la qualité de l air

Le chauffage au bois et la qualité de l air Le chauffage au bois et la qualité de l air par Brigitte GUIBAUD Lors de la préparation de notre colloque, de nombreuses questions sont restées en suspens, notamment celles concernant les pollutions et

Plus en détail

Peut-on chauffer au bois sans polluer?

Peut-on chauffer au bois sans polluer? Peut-on chauffer au bois sans polluer? Conférence de presse 31 mars 2009 jeudi 9 juillet 2009 Foyers Feu vert 1 of 29 Les émissions de polluants Type d appareil Émissions g/kg Foyer ouvert 17,3 Poêle conventionnel

Plus en détail

BOIS ÉNERGIE LA COMPETITIVITE PAR LA QUALITE CHARLY LE 29 JUIN 2016 FRANCE SUISSE BELGIQUE SBTHERMIQUE.COM

BOIS ÉNERGIE LA COMPETITIVITE PAR LA QUALITE CHARLY LE 29 JUIN 2016 FRANCE SUISSE BELGIQUE SBTHERMIQUE.COM BOIS ÉNERGIE LA COMPETITIVITE PAR LA QUALITE CHARLY LE 29 JUIN 2016 FRANCE SUISSE BELGIQUE SBTHERMIQUE.COM LA GROUPE HERZ DANS LE MONDE 120 années d existance Présent dans 85 pays Environ 2400 collaborateur

Plus en détail

Christophe Pascual COFELY

Christophe Pascual COFELY Performances des chaufferies biomasse et potentiel de progrès Christophe Pascual COFELY Qu entend-on par «performance»? La performance des chaudières se décline en 2 volets Performance énergétique : comment

Plus en détail

Le chauffage au bois Un générateur de polluants de l atmosphère?

Le chauffage au bois Un générateur de polluants de l atmosphère? Le chauffage au bois Un générateur de polluants de l atmosphère? Christian Schwab, ing. en génie chimique, SEVEN Un saut de génération dans les années 90 Polluants Lorsqu'on brûle du bois, une centaine

Plus en détail

Combustion de la Biomasse : place, procédés et enjeux

Combustion de la Biomasse : place, procédés et enjeux 1/35 Combustion de la Biomasse : place, procédés et enjeux Yann ROGAUME Yann.Rogaume@univ-lorraine.fr Biomasse dans les ENR 2/35 1 source d énergie renouvelable en EUROPE Baromètre EUR OBSERVER 2011 Biomasse

Plus en détail

L alimentation en combustibles

L alimentation en combustibles L alimentation en combustibles I- Les généralités sur les combustibles. 1- Définition Une combustion est la réaction entre un combustible et un comburant (en général le dioxygène de l air) qui aboutit

Plus en détail

COMBUSTION. La combustion est une réaction chimique d oxydation exothermique.

COMBUSTION. La combustion est une réaction chimique d oxydation exothermique. CMBUSTIN 1. GENERALITES 11. Définition La combustion est une réaction chimique d oxydation exothermique. Combustible + Comburant Produits de Combustion +Chaleur Gaz,FD Air C2, H2, N2, 12. Nature et composition

Plus en détail

Jean ROLAND. Contexte Les impacts de la combustion de la biomasse

Jean ROLAND. Contexte Les impacts de la combustion de la biomasse Centrales biomasse et contraintes environnementales Jean ROLAND Contexte Les impacts de la combustion de la biomasse Avantages Bois Energie par rapport aux Energies fossiles Bilan 2 Energie locale et pérenne

Plus en détail

Présentation du Réseau de Givors

Présentation du Réseau de Givors Présentation du Réseau de Givors SOMMAIRE 1 Présentation du réseau de chaleur 2 Une production de chaleur innovante 3 Incitation à la baisse des températures 4 Un réseau ambitieux 5 Conclusion LE RÉSEAU

Plus en détail

Brûleur biomasse à gazéification GASCLEAN

Brûleur biomasse à gazéification GASCLEAN CHALEUR ET ELECTRICITE BIOMASSE Brûleur biomasse à gazéification GASCLEAN Mars 2014 Présentation de la société Création : Janvier 2009 Siège : Lyon Effectifs : 10 Activité : Conception, fabrication et

Plus en détail

Chaudières bois. Colloque bois énergie du 15 février 2007 Le bois énergie : une filière en plein développement aujourd hui

Chaudières bois. Colloque bois énergie du 15 février 2007 Le bois énergie : une filière en plein développement aujourd hui Chaudières bois du Le bois énergie : une filière en plein développement aujourd hui Performances des chaudières fonctionnant au bois, proposées sur le marché français Différentes technologies selon Type

Plus en détail

Dossier: Traitement des déchets et chauffage

Dossier: Traitement des déchets et chauffage Dossier: Traitement des déchets et chauffage Dans une entreprise du secteur à bois, on est toujours confronté aux déchets. Heureusement, des systèmes d optimisation et de l efficacité les réduisent au

Plus en détail

Contrôle de l efficacité énergétique des chaudières au titre de l article R du code de l environnement. Bâtiment CG U0084 Rapport

Contrôle de l efficacité énergétique des chaudières au titre de l article R du code de l environnement. Bâtiment CG U0084 Rapport SOCOTEC HSE Mérignac 6, impasse Henry le châtelier CS 40044 33692 Mérignac Tel : 05 57 53 50 00 Fax : 05 57 53 50 05 Courriel : emmanuel.rogel@socotec.com USID DE MONT DE MARSAN A l'attention du référent

Plus en détail

CEDRA TURBO 2 INSTALLATION FABRICATION ÉQUIPEMENT DE SÉRIE. Bois - 29 à 48 kw

CEDRA TURBO 2 INSTALLATION FABRICATION ÉQUIPEMENT DE SÉRIE. Bois - 29 à 48 kw Chaudière bois / acier CEDRA TURBO 2 Bois - 29 à 48 kw Combustion inversée et gazéification Modulation de puissance permanente Rendements > 84 % Relève de chaudière automatique Livrée entièrement montée

Plus en détail

Chauffage au bois Foyers ouverts ou fermés Poêles bois bûches et granulés

Chauffage au bois Foyers ouverts ou fermés Poêles bois bûches et granulés Chauffage au bois Foyers ouverts ou fermés Poêles bois bûches et granulés www.prioriterre.org Mise à jour le 17/03/2011 Les appareils de chauffage au bois reviennent peu à peu dans nos logements pour leur

Plus en détail

Le bois en chiffre. La France dispose aujourd hui du troisième massif forestier européen. Source : Institut Forestier National PAGE 1

Le bois en chiffre. La France dispose aujourd hui du troisième massif forestier européen. Source : Institut Forestier National PAGE 1 Le bois en chiffre La France dispose aujourd hui du troisième massif forestier européen. Source : Institut Forestier National PAGE 1 Le bois, le carburant des appareils La forêt en France, c est : 15 millions

Plus en détail

Catalogue produit Chaudières à bûches de bois

Catalogue produit Chaudières à bûches de bois Catalogue produit Chaudières à bûches de bois Innovation Neutre en CO Qualité Efficacité 2 Compètence Savoir-faire 940000191120 / DE / 12s / V1.0 Sommaire CHAUDIÈRES À BÛCHES DE BOIS 6 10 Série HVZ 25,0

Plus en détail

Annexe 3 : Compléments sur Thermoptim : combustion

Annexe 3 : Compléments sur Thermoptim : combustion 221 Annexe 3 : Compléments sur Thermoptim : combustion La plupart des combustibles sans cendres sont des hydrocarbures. En négligeant les traces d azote et de soufre, leur molécule comporte essentiellement

Plus en détail

Cogénération biomasse par turbine à air chaud

Cogénération biomasse par turbine à air chaud Cogénération biomasse par turbine à air chaud Etienne Lebas Historique Fusion des sociétés ECOREN et LRCB Développement en mai 2011 Bureau d étude bois-énergie Essaimage d IFP Energies Nouvelles Créé en

Plus en détail

Technologies des bioénergies à base de la biomasse forestière et leurs impacts sur la qualité de l air

Technologies des bioénergies à base de la biomasse forestière et leurs impacts sur la qualité de l air Technologies des bioénergies à base de la biomasse forestière et leurs impacts sur la qualité de l air Conférence organisée par l APCAS «Contrôle des émissions et assainissement de l atmosphère» Présenté

Plus en détail

Les chaudières à condensation

Les chaudières à condensation Les chaudières à condensation Définition: Principe de la condensation la condensation définie le passage d un fluide de l état gazeux à l état liquide. Ce changement d état s effectue avec échange de chaleur

Plus en détail

COMBUSTION. Le comburant est l air atmosphérique dont la composition est la suivante :

COMBUSTION. Le comburant est l air atmosphérique dont la composition est la suivante : Page 1 1. Définition La combustion peut être définie comme la qui a lieu lors de la combinaison entre et une matière... Cette réaction est globalement, c'est-à-dire qu'elle se produit avec un dégagement

Plus en détail

Modalités d'utilisation des appareils de chauffage au bois

Modalités d'utilisation des appareils de chauffage au bois Modalités d'utilisation des appareils de chauffage au bois Intervention 23 mars 2012 La démarche négawatt Choisir son habitat en fonction de ses besoins Privilégier du matériel performant Produire de l'énergie

Plus en détail

JOURNEE TECHNIQUE CSR

JOURNEE TECHNIQUE CSR MAITRÉA CONSTRUIRE ENSEMBLE VOTRE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE JOURNEE TECHNIQUE CSR Mercredi 3 Mai 2017 DOCUMENT CONFIDENTIEL 1 LES TECHNIQUES DE VALORISATION Données caractéristiques du CSR de Kerval Centre

Plus en détail

GREENPELLETS. La combustion de la biomasse herbacée en chaudière petite puissance (10 à 500 kw) Résultats des tests et conseils d utilisation

GREENPELLETS. La combustion de la biomasse herbacée en chaudière petite puissance (10 à 500 kw) Résultats des tests et conseils d utilisation GREENPELLETS filières biocombustibles La combustion de la biomasse herbacée en chaudière petite puissance (1 à 5 kw) Résultats des tests et conseils d utilisation PROGRAMME LIFE ENVIRONNEMENT 29-211 PROJET

Plus en détail

Conception des ouvrages - Indicateurs procédés

Conception des ouvrages - Indicateurs procédés Conception des ouvrages - Indicateurs procédés 1 Définition d indicateurs Indicateur? Instrument de mesure Pourquoi développer d des indicateurs? Quantifier de façon objective et mesurer des évolutions

Plus en détail

L essentiel pour maîtriser et optimiser sa combustion en industrie

L essentiel pour maîtriser et optimiser sa combustion en industrie #bluewebinar Bienvenue L essentiel pour maîtriser et optimiser sa combustion en industrie 30 minutes avec Thierry Beaussé Ingénieur Energéticien et Expert métier blu.e sénior 1 AU PROGRAMME Introduction

Plus en détail

COMBUSTION INC TC. GmFOR. GmFOR Mise à jour le 25 Mai 2013 (version 4) Page 1 sur 13

COMBUSTION INC TC. GmFOR. GmFOR Mise à jour le 25 Mai 2013 (version 4) Page 1 sur 13 COMBUSTION INC TC GmFOR GmFOR Mise à jour le 25 Mai 2013 (version 4) Page 1 sur 13 Définition de la combustion : C est une réaction chimique exothermique entre un corps combustible et un corps comburant

Plus en détail

1 Les centrales à Gazéification Intégrée du charbon dans des Cycles Combinés (IGCC)

1 Les centrales à Gazéification Intégrée du charbon dans des Cycles Combinés (IGCC) 1 Les centrales à Gazéification Intégrée du charbon dans des Cycles Combinés (IGCC) Ces centrales, qui ont pour vocation principale la production d'électricité, fonctionnent avec un combustible gazeux

Plus en détail

Notions de combustion

Notions de combustion Objectifs: 3-3: contrôle des paramètres de combustion, 3-4: détection des anomalies, S4-3 : phénomènes chimiques Le raisonnement utilisé ci-après peut être exploité pour toutes les énergies contenant massivement

Plus en détail

foyer 700 Sélénic AD FICHE TECHNIQUE

foyer 700 Sélénic AD FICHE TECHNIQUE 60 porte 415 foyer 700 Sélénic AD670 Référence 6769 00 - Taux d émission de monoxyde de carbone : 0,238% - Rendement à la puissance calorifique nominale : 73,% - Température moyenne des fumées : 293 C

Plus en détail

I. D où vient le bois? Pourquoi le bois est-il considéré comme une énergie renouvelable?

I. D où vient le bois? Pourquoi le bois est-il considéré comme une énergie renouvelable? Vous travaillez chez un client dont l installation de chauffage central fonctionne au fioul domestique. Sensibilisé au phénomène de réchauffement climatique, ce client souhaite équiper son installation

Plus en détail

Comment améliorer la performance des appareils de chauffage? BlueBat 2011

Comment améliorer la performance des appareils de chauffage? BlueBat 2011 Comment améliorer la performance des appareils de chauffage? BlueBat 2011 PRESENCE DES HYDROCARBURES dans le MIX ENERGETIQUE Accroissement de la demande de gaz (entre autres chauffage logements neufs)

Plus en détail

CHAPITRE I Origine des fiouls lourds Le pétrole Le raffinage

CHAPITRE I Origine des fiouls lourds Le pétrole Le raffinage Sommaire CHAPITRE I Origine des fiouls lourds Le pétrole Le raffinage I-1 Origine des fiouls lourds... 13 1-1.1 Le pétrole brut... 13 1-1.2 Le raffinage... 14 1-1.3 Évolution de la structure de la consommation...

Plus en détail

Journée technique le mardi 23 janvier 2018 à CHAMBERY (73)

Journée technique le mardi 23 janvier 2018 à CHAMBERY (73) Journée technique le mardi 23 janvier 2018 à CHAMBERY (73) Combustion du bois et émission d oxydes d azote Conférences (matin et début d après-midi) & visite (après-midi) de la chaufferie biomasse de Bissy

Plus en détail

ACQUISITION DU SAVOIR

ACQUISITION DU SAVOIR FI SPV - Module INC TC ACQUISITION DU SAVOIR «Combustion» Objectif : Amener tous les apprenants au minimum de performances demandées. Connaître les 3 éléments composant une combustion (triangle du feu),

Plus en détail

COMBUSTION. Le comburant est l air atmosphérique dont la composition est la suivante :

COMBUSTION. Le comburant est l air atmosphérique dont la composition est la suivante : Page 1 1. Définition La combustion peut être définie comme la réaction chimique qui a lieu lors de la combinaison entre l'oxygène et une matière combustible. Cette réaction est globalement exothermique,

Plus en détail

Les chaudières à condensation au fioul domestique

Les chaudières à condensation au fioul domestique Fiche technique Edition novembre 2009 sommaire La combustion p.2 d un hydrocarbure La récupération de la chaleur latente de la vapeur d eau p.2-3 Un rendement de plus de 100%, p.3 comment est-ce possible?

Plus en détail

Condensation biomasse «directe»: mise en œuvre et retour d expérience. Raphaël Lauré, Responsable Développement commercial BEIRENS Groupe Poujoulat

Condensation biomasse «directe»: mise en œuvre et retour d expérience. Raphaël Lauré, Responsable Développement commercial BEIRENS Groupe Poujoulat Condensation biomasse «directe»: mise en œuvre et retour d expérience Raphaël Lauré, Responsable Développement commercial BEIRENS Groupe Poujoulat CONDENSATION BIOMASSE PAR ECHANGE DIRECT QUI SOMMES NOUS?

Plus en détail

ENR810 Énergies renouvelables La biomasse

ENR810 Énergies renouvelables La biomasse ENR810 Énergies renouvelables La biomasse Pierre-Luc Paradis Chargé de cours pierre-luc@t3e.info Stéphane Hallé, M.Sc.A., Ph.D. Plan de la présentation Introduction Utilisation de la biomasse Combustion

Plus en détail

1. Situation du bois énergie en Suisse 2. Combustion du bois et protection de l air

1. Situation du bois énergie en Suisse 2. Combustion du bois et protection de l air 1. Situation du bois énergie en Suisse 2. Combustion du bois et protection de l air 13 mars 2014, Lausanne Séance d information Hoval Habitat & Jardin 2014 Richard Golay Energie-bois Suisse golay@energie-bois.ch

Plus en détail

LES NOTIONS DE LA COMBUSTION

LES NOTIONS DE LA COMBUSTION Page 1 / 8 La combustion est une réaction chimique qui a lieu lors de la combinaison entre l oxygène (comburant) et une matière combustible (carburant). Cette réaction produit essentiellement un grand

Plus en détail

COLLOQUE INNOVATION ET BOIS ENERGIE FORESTIER / PEB

COLLOQUE INNOVATION ET BOIS ENERGIE FORESTIER / PEB COLLOQUE INNOVATION ET BOIS ENERGIE FORESTIER / PEB Evolution Marché Bois Energie Plans de Protections de l Atmosphère (PPA) Zone Géographique : Objectif : Région Rhône Alpes, Dépt : 74 41 communes de

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA COMBUSTION : UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE

CHAPITRE 3 LA COMBUSTION : UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE CHAPITRE 3 LA COMBUSTION : UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE I) Rappel : le test du dioxyde de carbone ou «test à l eau de chaux» Ce test utilise une solution incolore transparente que l on appelle l eau de

Plus en détail

LEADER FRANÇAIS DE LA CHAUDIÈRE BIOMASSE. POLLUTEC - 28 novembre 2018

LEADER FRANÇAIS DE LA CHAUDIÈRE BIOMASSE. POLLUTEC - 28 novembre 2018 LEADER FRANÇAIS DE LA CHAUDIÈRE BIOMASSE POLLUTEC - 28 novembre 2018 5 8 CHIFFRES CLÉS Sites de production 350 Filiales de business développement et bureaux de ventes dans le monde 34% Collaborateurs à

Plus en détail

le Risque Incendie L ennemi n 1, c est... Le FEU C est moi!

le Risque Incendie L ennemi n 1, c est... Le FEU C est moi! L ennemi n 1, c est... C est moi! Le FEU Au coeur de l incendie Grand Labo Reste de Centrifugeuse de paillasse Au coeur de l incendie Grand Labo Au coeur de l incendie Grand Labo Couloir: Stocks des produits/drogues

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DES FEUX DE VOLUMES. Elizabeth BLANCHARD Ingénieur Docteur SPV -Expert incendie

DÉVELOPPEMENT DES FEUX DE VOLUMES. Elizabeth BLANCHARD Ingénieur Docteur SPV -Expert incendie DÉVELOPPEMENT DES FEUX DE VOLUMES Elizabeth BLANCHARD Ingénieur Docteur SPV -Expert incendie local bâtiment Sommaire Au droit du foyer local bâtiment local bâtiment Au droit du foyer Carburant : contenu

Plus en détail

CONDITIONNEMENT DES GAZ REDUCTION DES EMISSIONS

CONDITIONNEMENT DES GAZ REDUCTION DES EMISSIONS CONDITIONNEMENT DES GAZ REDUCTION DES EMISSIONS REDUCTION DES EMISSIONS Pour se conformer à la législation stricte sur les émissions de dioxyde de soufre, les centrales thermiques ont été contraintes d

Plus en détail

Combustion des Granulés de Bois

Combustion des Granulés de Bois 1/15 Combustion des Granulés de Bois Yann ROGAUME Professeur Université de Nancy ENSTIB/LERMAB Yann.Rogaume@enstib.uhp-nancy.fr Présentation Structure /15 Approche filière de la valorisation énergétique

Plus en détail

Journée technique le mardi 23 janvier 2018 à CHAMBERY (73)

Journée technique le mardi 23 janvier 2018 à CHAMBERY (73) Journée technique le mardi 23 janvier 2018 à CHAMBERY (73) Combustion du bois et émission d oxydes d azote Conférences (matin et début d après-midi) & visite (après-midi) de la chaufferie biomasse de Bissy

Plus en détail

Réglementations sur les émissions gazeuses et particulaires pour les installations < 2 MW Rencontres des animateurs bois-énergie 8 & 9 décembre 2016

Réglementations sur les émissions gazeuses et particulaires pour les installations < 2 MW Rencontres des animateurs bois-énergie 8 & 9 décembre 2016 Réglementations sur les émissions gazeuses et particulaires pour les installations < 2 MW Rencontres des animateurs bois-énergie 8 & 9 décembre 2016 Elodie PAYEN (CIBE) Plan de la présentation Mise en

Plus en détail

POLLUTION. Historique

POLLUTION. Historique Historique La réglementation sur la pollution des véhicules industriels n est arrivée que tardivement. La première directive applicable (88/77 CEE) n a été mise en application qu en 1990. Avant cette date,

Plus en détail

Principe de fonctionnement d une centrale thermique à flamme «classique»

Principe de fonctionnement d une centrale thermique à flamme «classique» Principe de fonctionnement d une centrale thermique à flamme «classique» Le principe Quel que soit le combustible (1), celui-ci brûle (2) dans une chaudière (3) pouvant atteindre 90 mètres de hauteur et

Plus en détail

CHAPITRE 4 LA COMBUSTION : UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE

CHAPITRE 4 LA COMBUSTION : UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE CHAPITRE 4 LA COMBUSTION : UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE I) Rappel : le test du dioxyde de carbone ou «test à l eau de chaux» Ce test utilise une solution incolore et transparente que l on appelle l eau

Plus en détail

SEMAINE 7 : LA BIOMASSE. Mécanismes fondamentaux en thermochimie de la biomasse

SEMAINE 7 : LA BIOMASSE. Mécanismes fondamentaux en thermochimie de la biomasse MOOC Énergies Renouvelables SEMAINE 7 : LA BIOMASSE Ce document contient les transcriptions textuelles des vidéos proposées dans la partie «La voie thermochimique» de la semaine 7 du MOOC «Énergies renouvelables».

Plus en détail

Centrale de gazéification biomasse: Potentiel de la technologie pour le

Centrale de gazéification biomasse: Potentiel de la technologie pour le Your future energy, now! 9 juin 2010 Congrès Européen Eco-technologies pour le futur Centrale de gazéification biomasse: Potentiel de la technologie pour le traitement de bois contaminés Jean-Philippe

Plus en détail

Le foyer 3 pierres

Le foyer 3 pierres D.Louppe 4.3.1 - Le foyer 3 pierres Le feu est utilisé pour cuire les aliments depuis 100.000 ans environ. Le foyer «trois pierres» est apparu avec les premières poteries, vers 12.000 ans. L Indoor Air

Plus en détail

Les procédés de traitement thermique des déchets

Les procédés de traitement thermique des déchets Les procédés de traitement thermique des déchets Gérard ANTONINI Université de Technologie de Compiègne (U.T.C) Tel. 03.44.23.44.28 Fax : 03.44.23.19.80 SYVADEC 04/12/06, Ajaccio 1 Pyrolyse-Gazéification-Combustion

Plus en détail

Chaudière bois bûches

Chaudière bois bûches Diapo 1 Chaudière bois bûches Diapo 2 Le contexte Constats et solutions Réchauffement climatique Réduction des réserves d énergies fossiles Lutte contre les rejets en gaz à effet de serre Diapo 3 Une énergie

Plus en détail

Valorisation des déchets par thermolyse, pyrolyse ou gazéification: état des lieux. C.Gisèle JUNG, Dr.Sc. Chercheur qualifié de l Université

Valorisation des déchets par thermolyse, pyrolyse ou gazéification: état des lieux. C.Gisèle JUNG, Dr.Sc. Chercheur qualifié de l Université Valorisation des déchets par thermolyse, pyrolyse ou gazéification: état des lieux C.Gisèle JUNG, Dr.Sc. Chercheur qualifié de l Université Innovation et Technologie de la transformation des déchets en

Plus en détail

Interactions entre la biomasse et le rayonnement solaire concentré

Interactions entre la biomasse et le rayonnement solaire concentré Journées Futuring Cities 7 octobre 2014 Ville et énergie durable Interactions entre la biomasse et le rayonnement solaire concentré Victor POZZOBON Mouna EL HAFI, Jean Jacques BEZIAN, Sylvain SALVADOR,

Plus en détail

Ordonnance sur la protection de l air

Ordonnance sur la protection de l air Ordonnance sur la protection de l air (OPair) Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 16 décembre 1985 sur la protection de l air 1 est modifiée comme suit: Art. 20, al. 1,

Plus en détail

RAPPORT D ESSAIS N CAPE-AT concernant un appareil de chauffage domestique à combustible solide à libération lente de chaleur

RAPPORT D ESSAIS N CAPE-AT concernant un appareil de chauffage domestique à combustible solide à libération lente de chaleur DÉPARTEMENT CAPE CLIMATOLOGIE - AÉRODYNAMIQUE - POLLUTION - ÉPURATION RAPPORT D ESSAIS N CAPE-AT 11-002 concernant un appareil de chauffage domestique à combustible solide à libération lente de chaleur

Plus en détail

Thème 3 : L énergie et ses transferts / CHAP3

Thème 3 : L énergie et ses transferts / CHAP3 Thème 3 : L énergie et ses transferts / CHAP3 Les transferts thermiques Lorsque 2 corps à des températures différentes sont mis en contact, ils échangent de l énergie : on parle de transfert thermique,

Plus en détail

ALGLASS TM. La gamme de brûleurs oxygène pour l industrie du verre.

ALGLASS TM. La gamme de brûleurs oxygène pour l industrie du verre. ALGLASS TM La gamme de brûleurs oxygène pour l industrie du verre www.airliquide.fr ALGLASS TM, la gamme de brûleurs aux multiples avantages. Pour optimiser vos procédés d oxy-combustion, Air Liquide vous

Plus en détail

Lignum IB CHAUDIÈRE BOIS À GAZÉIFICATION. L innovation qui a du sens

Lignum IB CHAUDIÈRE BOIS À GAZÉIFICATION. L innovation qui a du sens Lignum IB CHAUDIÈRE BOIS À GAZÉIFITION CLA Selon EN 303/5 HAUT RENDEMENT 92% MODULATION ÉLECTRONIQUE GRANDE AUTONOMIE DE CHARGE 3 UISSANCES : 20, 30 et 40 kw L innovation qui a du sens 2 Lignum IB CHAUDIÈRE

Plus en détail

Bois énergie : évolution du cadre règlementaire

Bois énergie : évolution du cadre règlementaire Réunion plénière du CIBE Bois énergie : évolution du cadre règlementaire Jean-Pierre TACHET, Conseiller technique du CIBE, animateur de la commission «REX» Comité Interprofessionnel du Bois-Energie E-mail

Plus en détail

Selon la vitesse de réaction, une combustion peut-être :

Selon la vitesse de réaction, une combustion peut-être : «Document Stagiaire de fin de journée» LA COMBUSTION Une combustion est une réaction chimique au cours de laquelle des espèces combustibles se combinent à un comburant en général l oxygène de l air, pour

Plus en détail

Instructions d installation, liste de composants et données techniques. Cheminée NYBORG 3S

Instructions d installation, liste de composants et données techniques. Cheminée NYBORG 3S Attachement: Instructions d installation, liste de composants et données techniques Cheminée NYBORG 3S Numéro d article: 104156 UNI 1146 GTS 26.05.2015 1 Liste de composants à la livraison: 1. cheminée

Plus en détail

TRAITEMENT DES BOUES DE LA STATION D EPURATION DE GRAULHET

TRAITEMENT DES BOUES DE LA STATION D EPURATION DE GRAULHET TRAITEMENT DES BOUES DE LA STATION D EPURATION DE GRAULHET Jacques DELAGNES - Ingénieur d Études Stereau Siège David SORET - Commercial Stereau Sud 29 janvier 2003 Capacité de l installation L installation

Plus en détail

Référence à rappeler : D RP/JS/FD Paris le 2 octobre 2007 Dossier suivi par Jacques Salé

Référence à rappeler : D RP/JS/FD Paris le 2 octobre 2007 Dossier suivi par Jacques Salé Monsieur Laurent MICHEL Ministère de l Ecologie Du Développement et de L Aménagement Durables DPPR/SEI 20 avenue de Ségur 75302 PARIS 07 SP Référence à rappeler : D 16-365 - RP/JS/FD Paris le 2 octobre

Plus en détail

Chauffage au bois. Hoval AgroLyt.

Chauffage au bois. Hoval AgroLyt. Chauffage au bois. Hoval AgroLyt. Nos arrière-grands-parents avaient déjà appris à estimer la précieuse énergie du bois de chauffage. Aujourd hui, contrairement à ce que l on pourrait penser, le chauffage

Plus en détail

II Composition chimique des éléments de combustions

II Composition chimique des éléments de combustions 1/6 I Généralités L objectif de toute installation est de produire de la chaleur et de transférer cette énergie au milieu à chauffer. Le rôle du brûleur est de produire cette chaleur. Cette production

Plus en détail

LES CENTRALES THERMIQUES À FLAMME D EDF

LES CENTRALES THERMIQUES À FLAMME D EDF LES CENTRALES THERMIQUES À FLAMME D EDF La production d électricité à partir des centrales thermiques à flamme est la plus répandue dans le monde (plus de 64%), car le gaz, le charbon ou le fioul qu elles

Plus en détail

VIESMANN VITOLIGNO 100-S Chaudière bois à gazéification 20 kw

VIESMANN VITOLIGNO 100-S Chaudière bois à gazéification 20 kw VIESMANN VITOLIGNO 100-S Chaudière bois à gazéification 20 kw Feuille technique Référence et prix : voir tarif VITOLIGNO 100-S type VL1B Chaudière bois à gazéification pour des bûches de bois de 45 à 50

Plus en détail

Gamme de produits 2015

Gamme de produits 2015 Gamme de produits R 2015 LES AVANTAGES DU CHAUFFAGE AU BOIS La chaudière DEFRO DS est une chaudière à combustible solide à tirage naturel. Grâce à l utilisation d échangeurs de chaleur verticaux et horizontaux

Plus en détail

Le Choix de l énergie et des différents générateurs

Le Choix de l énergie et des différents générateurs Le Choix de l énergie et des différents générateurs Nom : Prenon Folio : 1 / 8 Contexte : Un particulier a pris contact avec votre entreprise afin de réaliser son installation de chauffage pour alimenter

Plus en détail

Solution biomasse intégrée

Solution biomasse intégrée La vertu du bois La souplesse du gaz GASCLEAN Solution biomasse intégrée Contexte O COGEBI L énergie bois : une énergie qui a du sens pour l environnement Renouvelable Neutre pour l effet de serre Incontournable

Plus en détail

Quelle est la température d entrée maximale des gaz de combustion au niveau du séparateur de particules,

Quelle est la température d entrée maximale des gaz de combustion au niveau du séparateur de particules, : Comment intégrer un combustion? Première publication: 30 septembre 2009 Dernière modification: 21 février 2012 La documentation et les téléchargements auxquels il est fait référence sont consultables

Plus en détail

Comment utiliser les combustibles sans danger (2)?

Comment utiliser les combustibles sans danger (2)? Thème 2 : Hygiène et Santé en toute Sécurité 2.1. Le chauffage en toute sécurité Comment utiliser les combustibles sans danger (2)? DOC1 : Le triangle de feu Pour produire l énergie nécessaire au chauffage

Plus en détail

Chapitre 12 : Comment produire de l énergie par combustion?

Chapitre 12 : Comment produire de l énergie par combustion? Chapitre 12 : Comment produire de l énergie par combustion? G. GREDAT Cours de 1STL 19 avril 2017 G. GREDAT (Cours de 1STL) Combustion 19 avril 2017 1 / 49 La combustion dans l habitat G. GREDAT (Cours

Plus en détail

Nos poêles sont éligibles au crédit d'impôt

Nos poêles sont éligibles au crédit d'impôt Nos poêles sont éligibles au crédit d'impôt Présentation Un poêle à accumulation ( aussi appelé poêle de masse ou kachelhofen) est un système de chauffage au bois composé de chamotte. Le principe de fonctionnement

Plus en détail

LA SOLUTION BOIS Chaudière à bûches CHAUDIÈRE SX EASY

LA SOLUTION BOIS Chaudière à bûches CHAUDIÈRE SX EASY LA SOLUTION BOIS Chaudière à bûches CHAUDIÈRE SX EASY UNE LONGUEUR D AVANCE AVEC MORVAN Le produit du marché qui intègre tout : combustion propre et performante avec sonde LAMBDA et ventilateur d extraction,

Plus en détail

Validation d un four basé sur la technologie CLIP pour la filière de sucre de palme au Cambodge

Validation d un four basé sur la technologie CLIP pour la filière de sucre de palme au Cambodge Validation d un four basé sur la technologie CLIP pour la filière de sucre de palme au Cambodge Rédacteurs : Sylvain Min Kim, sylvainminkim@yahoo.fr Chargé du programme de diffusion des fours CLIP au Cambodge

Plus en détail

Jean-Pierre TACHET, Conseiller technique du CIBE Comité Interprofessionnel du Bois-Energie - site Internet :

Jean-Pierre TACHET, Conseiller technique du CIBE Comité Interprofessionnel du Bois-Energie   - site Internet : La biomasse -Énergies nouvelles et renouvelables, un élément clé au service d'une croissance durable COMBUSTION du BOIS Aspects règlementaires Impacts environnementaux Jean-Pierre TACHET, Conseiller technique

Plus en détail

ALGLASS TM, la gamme de brûleurs aux multiples avantages.

ALGLASS TM, la gamme de brûleurs aux multiples avantages. ALGLASS TM, la gamme de brûleurs aux multiples avantages. Pour optimiser vos procédés d oxy-combustion, Air Liquide vous propose une gamme complète de brûleurs pour la mise en œuvre de l'oxycombustion

Plus en détail