NOUVeLLes. La Roumanie, à l'image de la Pologne et de la République tchèque, va-t-elle. Ce passé qui ne passe pas SOMMAIRE. ROUMANIe.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOUVeLLes. La Roumanie, à l'image de la Pologne et de la République tchèque, va-t-elle. Ce passé qui ne passe pas SOMMAIRE. ROUMANIe."

Transcription

1 Numéro 44 - novembre - décembre 2007 Les NOUVeLLes de ROUMANIe SOMMAIRE A la Une Election patriarche Embouteillages Bucarest Corruption, Déconspiration Europe Moldavie Economie Social, Politique Photos Actualité Société Evénements Météorologie Santé Enseignement Minorités Environnement, Sports Insolite Connaissance et découverte Livres Echanges Musique, Francophonie Médias Tourisme, Infos pratiques Abonnement Coup de coeur 2 à à et à à à à à et et et à et Lettre d information bimestrielle Ce passé qui ne passe pas La Roumanie, à l'image de la Pologne et de la République tchèque, va-t-elle enfin se doter d'une loi de "lustration", dite aussi de "déconspiration", visant à mettre sur la touche ceux qui sont fortement compromis avec le régime passé? Le Parlement roumain en parle régulièrement. Dix huit ans après la chute de Ceausescu, une loi était même annoncée mais il oublie invariablement. Les résistances sont fortes dans un pays qui comptait quatre millions de membre du Parti communiste, plus que dans n'importe quel autre pays frère, hormis la Russie, d'autant que la plupart des parlementaires et dirigeants, justement parce qu'ils n'ont eu aucun compte à rendre, sont souvent issus de l'ancienne nomenklatura. L'élection du nouveau Primat de l'eglise orthodoxe roumaine en est la vivante illustration. Tous les candidats, dont le métropolite de Moldavie, Daniel, qui l'a emporté, étaient des dignes successeurs du Patriarche Teoctist, montré du doigt pour sa collaboration avec la Securitate et sa complaisance vis-à-vis des autorités d'hier et d'aujourd'hui. Ces prélats se rebiffent même, quand on veut les soumettre à enquête sur leur passé, comme les autres Roumains, et parlent de campagne d'humiliation. Mais à vouloir absoudre tous les péchés à quel repère moral la population peutelle se référer? Il ne se passe pas de semaine sans qu'elle apprenne par les médias les fortes compromissions de personnalités de premier plan, dans lesquelles elle avait confiance et qui commentaient régulièrement à la télévision la nécessité pour la Roumanie d'avoir des leaders à la conduite irréprochable avant de reconnaître avoir été elles-mêmes des informateurs de la police politique du "Conducator". "C'est trop tard, il fallait déconspirer dès la Révolution" soutiennent, avec regret, des voix aussi insoupçonnables que celle de Bogdan Hossu. Mais taire son mal, n'estce pas se laisser ronger par lui? Trop de Roumains ont pris l'habitude de se demander: "Que faisait cet homme, cette femme avant 1989?". Une question lancinante qui touche tous les milieux, politiques, économiques, sociaux, universitaires, la presse. Une société qui refuse de regarder son passé a-t-elle un avenir? Puisque ceux qui, hier, ont asservi le pays, l'ont ruiné, mené à la tragédie, n'ont, non seulement pas eu la décence de se retirer, mais se sont emparés de ses commandes pour s'accaparer ses richesses et conduire à nouveau une grande partie de la population vers le désespoir ou l'exil, une loi ne doit-elle pas les mettre hors d'état de récidiver? Loin d'une chasse aux sorcières, seule une décision aussi profondément morale serait susceptible de restaurer la confiance de la société roumaine en elle-même, quelque soit le moment. On ne peut pas se passer du passé. Henri Gillet

2 2 ARAD ORADEA TIMISOARA DOBRESTI CLUJ BAIA MARE TARGU MURES SIBIU PITESTI BACAU SUCEAVA IASI CRAIOVA BUCAREST BRASOV GALATI BRAILA TULCEA CONSTANTA A Dobresti, 40 habitants: "Au moins, on ne va pas nous rayer de la carte" Les cloches de l'église du village de Dobresti - construite en 1852 et classée monument historique - se sont mises à sonner à toute volée quand la télévision a annoncé l'élection de l'enfant du pays, Dan Ciobotea, comme Patriarche de Roumanie. Les trente cinq habitants se sont réunis pour un Te deum officié par les cinq moines installés au village depuis quatre ans et qui lui ont un peu redonné vie. Des cousins du Patriarche devant l église de son village natal. Tout à sa joie, Ioan Lazarescu, le maire de Bara, la commune de Dobresti, a fait rallumer l'éclairage public, coupé depuis avril à cause des dettes accumulées auprès du fournisseur d'électricité. Les journalistes ont eu beaucoup de mal à accéder au village, situé à 35 km au nord de Lugoj, dans les vallées des Apuseni finissantes, seul un mauvais chemin de terre y conduisant, demandant une attention constante au chauffeur. Ils y ont découvert un hameau déserté au fil des ans par sa population, qui comptait autrefois 560 habitants et n'abrite aujourd'hui que des vieux. "Au moins" se sont exclamés les villageois, "on ne va pas nous rayer de la carte". Religion A la Une Daniel nouveau patriarche de l'église orthodoxe roumaine Le métropolite Daniel de Moldavie, dont le siège est à Iasi, s'est imposé largement mercredi 12 septembre, lors de l'élection du nouveau patriarche de Roumanie. Lors du vote du collège électoral ecclésiastique, il a obtenu 95 voix contre 66 au métropolite Anania, 86 ans, représentant de l'aile conservatrice et antieuropéenne de l'eglise. Daniel succède au patriarche Teoctist, mort le 30 juillet, à l'âge de 92 ans. Il a été intronisé le dimanche 30 septembre. A 56 ans, le nouveau chef de l'eglise orthodoxe est un habitué du dialogue oecuménique, d'autant qu'il a été formé en Europe occidentale et connaît aussi bien le monde catholique que le monde protestant. Il apparaît comme moderniste, réformateur, oecuméniste et proeuropéen. Après avoir obtenu son doctorat à l'institut de théologie de Strasbourg, il a enseigné à l'institut oecuménique de Bossey, en Suisse et représente la Roumanie au Conseil oecuménique des Eglises de Genève (COE). Daniel devrait renforcer ce caractère européen de l'église orthodoxe roumaine. Avant d'adhérer à l'ue cette année, la Roumanie a été le premier pays orthodoxe à ouvrir un dialogue avec les catholiques. En 1999, Jean Paul II fut le premier pape à se rendre dans un pays orthodoxe en venant à Bucarest quelque mille ans après le grand schisme de 1054 qui a conduit à la séparation entre les mondes orthodoxe et catholique, entre Eglise d'occident et Eglise d'orient. Par ailleurs, du 4 au 9 septembre dernier, la Roumanie a accueilli la troisième Assemblée oecuménique européenne à Sibiu, capitale culturelle de l'europe en Depuis la chute du communisme, l'eglise a retrouvé une grande influence en Roumanie. Trop déplorent certains observateurs qui voient pousser les églises comme des champignons alors que les privations sont grandes au sein de la population. Dans les sondages c'est l'institution en laquelle les Roumains ont le plus confiance. Les églises sont pleines, y compris de jeunes. Dans la période de transition à l'économie de marché qu'a connue le pays depuis 1990, où il y a eu beaucoup de laissés -pourcompte, elle est apparue comme un refuge, au moins spirituel. Dans le monde orthodoxe, c'est la société qui suit l'eglise Les membres du Synode viennent de délibérer et d élire Daniel Patriarche. Si elle a apporté son soutien au processus d'adhésion de la Roumanie à l'ue, l'eglise orthodoxe est restée plus ou moins à l'écart des joutes politiques, gardant son travers habituel de pencher toujours du bon côté du manche, soutenant longtemps en sous-main les héritiers du régime communiste, dont Ion Iliescu et Adrian Nastase. Elle a aussi toujours défendu des valeurs très conservatrices. Elle s'est farouchement opposée à la dépénalisation de l'homosexualité et aux Gay Pride organisées à Bucarest, qui ont donné lieu, à chaque fois, à des affrontements avec l'extrême droite. On a coutume de considérer que si l'église catholique suit l'évolution de la société, avec du retard certes, c'est la société qui suit l'église dans les pays orthodoxes, ayant pour but la conservation et la transmission non altérée de l'enseignement de Jésus et de ses apôtres.

3 A la Une Religion En vingt ans, Dan Ilie Ciobotea, qui a revêtu les habits de simple moine en 1987 au cours d'une cérémonie au monastère de Sihastria, a grimpé tous les échelons de la hiérarchie de l'eglise orthodoxe roumaine pour devenir, le 12 septembre, le Patriarche Daniel, son Primat. Jamais on avait vu une ascension aussi vertigineuse. La vocation monacale du futur Daniel avait pourtant un peu tardé puisqu'il n'avait reçu la tonsure qu'à l'âge de 37 ans. Mais celui-ci rattrapa vite son handicap. Un an plus tard, il était promu directeur du département de théologie contemporaine et d'œcuménisme de l'eglise roumaine. Puis, en janvier 1990, le moine présida le Groupe de réflexion pour le renouveau de l'eglise orthodoxe, un poste très sensible en pleine "Révolution" puisque cette structure devait procéder à "l'aggiornamento" d'une église fortement compromise avec le régime déchu. Dan Ilian Ciobotea fut alors en pointe parmi ceux qui réclamèrent la mise à la retraite d'office du Patriarche Teoctist, auquel il vient de succéder. Pacte avec Teoctist L'affaire n'aboutit point cependant mais il fut nommé vicaire épiscopal de Timisoara en mars suivant. Quatre mois après, il devint archevêque de Iasi et métropolite de Suceava et de Bucovine, la deuxième fonction dans la hiérarchie de l'eglise qui, selon la tradition, fait de son titulaire le successeur désigné du Patriarche. Ciobotea avait tout juste quarante ans et devait sa promotion fulgurante à celui-là même qu'il avait tenté de déboulonner, le Patriarche Teoctist dont la protection lui fut assurée jusqu'à sa mort. Cet étrange retournement d'alliances a, bien sûr, fait beaucoup parler. On a évoqué un pacte de non-agression entre deux hommes dont ni l'un ni l'autre n'avait intérêt à remuer leur passé collaborationniste avec les autorités communistes, et qui ce serait conclu en ces termes " Tu es jeune encore, laisse-moi terminer tranquillement mon chemin et je te garde la place ". Un sens des affaires hors du commun Jusqu'à son élection comme patriarche en septembre dernier, le métropolite Daniel fut le hiérarque le plus en vue de l'eglise orthodoxe. Des dizaines d'églises, de monastères, des écoles de théologie dans les grandes villes ont vu le jour pendant ses dix sept années à la tête de sa zone de compétence. Son sens des affaires et de l'organisation lui a permis, en outre, de remplir les coffres de sa métropolie. Des propriétés, 5600 hectares de terrain, forêts, lui appartenant autrefois, lui ont été restitués. Des dizaines d'autres dossiers de restitution sont en cours de jugement. Des complexes touristiques, des L'ascension vertigineuse du Primat de l'eglise orthodoxe roumaine hôtels, cliniques, dispensaires, cabinets dentaires - plusieurs donnent des consultations gratuites -, boulangeries, ont poussé sous son égide. Un important groupe de presse comprenant radios et publications a a été constitué, un site Internet de shopping d'articles religieuxcréé. Des imprimeries, fabrique de bougies, chandeliers, encens ont ouvert leurs portes. L'activité débordante du métropolite lui a aussi fait prendre des libertés avec la loi et la réglementation, ce qui vaut actuellement à son administration un procès avec le fisc pour ne pas avoir acquitter la TVA dans certaines activités. En froid avec les journalistes mais non avec les puissants Si Daniel est en froid avec les journalistes, n'accordant jamais d'interview, ne répondant pas aux questions, rendant les activités de sa métropolie opaques, il n'en est pas de même avec les hommes politiques, les personnalités en vue et les hommes d'affaires dont il cultive les relations. Ainsi Ion Iliescu et Adrian Nastase, dans un échange de sténogrammes rendu malencontreusement public, se sont-ils vantés de ses très bonnes dispositions vis-à-vis de leur parti, le PSD (ex-communistes). Daniel a défrayé aussi la chronique en juillet dernier en allant bénir en Italie le mariage de Iulian Dascalu, multimilliardaire de la région de Iasi, qui avait envoyé un avion charter pour aller le chercher. Un épisode un peu malencontreux, trois semaines avant le décès de Teoctist, mais qui ne lui a finalement pas porté préjudice pendant les cinquante jours qui ont précédé son élection, son réseau relationnel l'aidant grandement à s'imposer. Les habitants de Dobresti, village au nord de Lugoj, entourent le nouveau patriarche. L'habit fait-il le moine? Un frère accusateur Par ailleurs, le frère de Daniel, Gheorghe Ciobotea, de quatre ans son aîné, ne s'embarrasse pas de précautions verbales à son égard et le traite sans ambages " d'officier de la Securitate déguisé ". Il est vrai qu'il est fâché avec lui depuis de nombreuses années, l'accusant dans une interview à "Evenimentul Zilei" "de lui avoir volé et mis à la porte de sa propre maison, puis spolié de sa part qui lui revenait de l'héritage familial, en produisant un faux". Aujourd'hui, Gheorghe Ciobotea, qui n'a pas quitté son village natal de Dobresti, vit avec sa femme et un de ses enfants dans une misère noire, habitant un réduit sans électricité, la famille dormant sur des lits de camp récupérés dans une ancienne coopérative agricole. Il a intenté un procès à son frère "pour avoir trafiqué la carte foncière qui en a fait l'unique héritier du bien familial". 3

4 4 BAIA MARE SUCEAVA ORADEA CHISINAU CLUJ TARGU MURES IASI ARAD BACAU BRASOV GALATI TIMISOARA SIBIU TÂRGOVISTE PITESTI TULCEA CRAIOVA BUCAREST Spéculations sur les déplacements de Daniel à l'étranger Le Patriarche Daniel - Dan Ilie Ciobotea - est né le 20 juin 1951 dans le village de Dobresti, commune de Bara, dans le judet de Timisoara au sein d'une famille de trois enfants, comprenant deux garçons et une fille. Après le lycée, il est devenu licencié de l'institut Universitaire de Théologie de Sibiu, en 1974, puis a passé son doctorat. Le jeune homme a alors eu la possibilité d'aller étudier en France, à Strasbourg, puis à Fribourg en Allemagne, fréquentant plus tard l'institut œcuménique de Bossey en Suisse, dont il sera lecteur puis directeur adjoint entre 1986 et Il aura également l'occasion de participer à de nombreuses rencontres à l'étranger, en Europe occidentale et aux USA. Ces déplacements ont intrigué à une époque où il était très difficile pour les Roumains d'obtenir un passeport, d'effectuer un déplacement et de revenir au pays, d'où les spéculations qui se sont fait jour sur les liens de Daniel avec une Securitate désireuse d'infiltrer l'eglise roumaine orthodoxe, aussi bien en Roumanie qu'à l'étranger, et à tous les niveaux, des élèves des séminaires aux hiérarques. Spéculations entretenues par le fait que son dossier à la Securitate a été brûlé par le Service d'informations Extérieures, le SRI, qui lui a succédé. D'ailleurs, d'une manière générale, l'eglise orthodoxe roumaine s'oppose à ce que les autorités enquêtent sur le passé de ses membres, demandant un traitement spécial, assurant qu'elle peut faire le ménage elle-même dans ses rangs. A la Une Des dignitaires qui ne veulent pas confesser leur passé Religion Les hauts prélats de l'eglise orthodoxe ont du souci à se faire note Laurent Couderc dans lepetitjournal.com. "Depuis la mi-septembre, le Conseil national d'étude des archives de la Securitate (CNSAS) s'applique à révéler les noms de ceux qui ont collaboré avec elle, pas toujours facilement. Visarion Rasinareanu (notre photo), évêque de Sibiu, est le dernier haut prélat orthodoxe à avoir été dénoncé par le CNSAS. Nom de code en tant que collaborateur: "Bobi". Le verdict est tombé jeudi dernier, mais Rasineanu assure qu'il n'a "jamais collaboré avec la police politique" de Ceausescu. Deux jours auparavant, un autre haut prélat, Calinic Argatu, évêque d'arges, a lui aussi été accusé de collaboration. Selon le CNSAS, Argatu aurait fourni de nombreuses notes informatives à la Securitate, accusations qu'il dément. Depuis la chute du régime de Ceausescu en décembre 1989, jamais l'eglise orthodoxe n'avait été vraiment inquiétée, même si au début des années 1990 elle avait reconnu avoir fait certaines "concessions" au régime communiste. C'est le décès du patriarche Teoctist fin juillet qui a été le point de départ d'une nouvelle attitude, moins indulgente, au moment où l'etat semble enfin décidé à faire la lumière sur la période la plus sombre de l'histoire du pays. Des dossiers brûlés Mais un problème récurrent subsiste: la main mise des services de renseignement sur les dossiers de la Securitate. Ce sont eux qui gèrent les dossiers de l'ancienne police politique et le CNSAS reçoit ce qu'ils veulent bien lui remettre. Par ailleurs, comme l'a déclaré la semaine dernière Mircea Dinescu, l'un des onze membres du Collège du CNSAS, plusieurs dossiers de hauts prélats ont été brûlés par le Service d'information extérieur (SIE) en décembre L'un d'eux concernait l'actuel patriarche récemment intronisé, Daniel. A la mi-septembre, Mgr Daniel avait été soupçonné de collaboration notamment dans les années 1980, quand il étudiait la théologie à Strasbourg. A l'époque, pour sortir du pays, l'aval de la Securitate était nécessaire, et souvent la police politique en profitait pour donner quelque mission. Mais qui dit dossier brûlé, ne dit pas de preuve. Ce qui ne veut pas dire que ceux qui figurent dans ces dossiers étaient nécessairement des informateurs. "Il y a deux hypothèses : soit c'étaient des informateurs, soit des victimes du régime", rappelle l'historien Cristian Vasile. Depuis la rentrée, une dizaine de hauts prélats sont soupçonnés d'avoir été des informateurs, quatre ont déjà reçu un verdict clair de collaboration par le CNSAS. Et les révélations ne sont pas terminées. Un seul véritable aveu Pour l'eglise orthodoxe, cette chasse au prêtre collaborateur est une "campagne d'humiliation". Et la plupart des prélats convoqués au CNSAS ne s'y rendent pas. Seul le Métropolite de Timisoara, Nicolae Corneanu, a ouvertement reconnu qu'il avait été un informateur. Un autre l'a laissé entendre: Bartolomeu Anania, métropolite de Cluj, proche des Légionnaires avant de l'être des communistes, mais qui peut expliquer sa collaboration avec ces derniers par les vingt années qu'il a passées dans leurs geôles. En plus de la main mise des services de renseignement sur les dossiers, le Conseil a connu de nombreuses tensions en son sein depuis sa création en Ce qui n'a pas facilité son travail. Par ailleurs, ce n'est qu'après le vote des onze membres du Collège du CNSAS que les verdicts de collaboration tombent. Parfois, par manque de majorité claire, ces verdicts sont reportés. Laurent Couderc (lepetitjournal.com)

5 Religion A la Une Traditionnellement, le métropolite de Iasi devient patriarche de l Elise orthodoxe roumaine L'Eglise orthodoxe se répartit en une quinzaine de patriarchies à travers le monde, toutes indépendantes (on dit autocéphales), et dirigées par un patriarche. Les plus importantes sont les églises de Russie (patriarche: Alexis), de Roumanie (patriarche: Daniel, dont le titre exact est Preafericitul Daniel, Daniel le Bienheureux), de Serbie, d'antioche, d'alexandrie, de Jérusalem - elle a autorité sur l'église grecque - de Constantinople, berceau de l'eglise chrétienne d'orient, dont le patriarche, Bartholomé II, est le plus respecté sans avoir de grands pouvoirs. Ces hiérarques se réunissent de temps en temps en synodes. Dirigée par son patriarche, l'eglise Orthodoxe Roumaine (BOR) est divisée en 5 métropolies, placés sous l'autorité de métropolites, équivalents de cardinaux, qui sont également archevêques de leur ville de résidence. Dans l'ordre d'importance, il s'agit de la Valachie, le patriarche devenant automatiquement métropolite de cette province et archevêque de Bucarest. Elle est suivie de l'autre province historique de la Roumanie, la Moldavie. Traditionnellement, c'est au titulaire de cette charge que revient la succession du patriarche, après son décès. Mais sa désignation doit passer par un synode au cours duquel sont appelés à se prononcer la quarantaine d'évêques du pays. L'élection de Daniel, métropolite de Moldavie (Iasi) n'a pas dérogé à cette règle non écrite qui remonte à la naissance de la Roumanie moderne, avec l'union des deux provinces en 1859, la Valachie et la Moldavie. La Valachie héritant alors du siège du pouvoir temporel, Bucarest devenant la capitale du pays, la Moldavie a obtenu que le pouvoir spirituel lui revienne. Viennent ensuite les métropolites de Transylvanie-Ardeal, basée à Sibiu (métropolite Antonie, plus de 80 ans), du Banat (Timisoara, métropolite Nicolae, plus de 80 ans), d'olténie (Craiova, métropolite Teofan, 45 ans, qui ambitionnait lui aussi de succéder à Teoctist). Les métropolites sont nommés à vie par le Synode, mais parfois se retirent, prenant leur retraite. Ils sont entourés par des archevêques (archiepiscop), installés également par le synode, et dont la juridiction s'étend sur un judet (s'il est important), voire deux ou trois. Les plus influents sont Pimen (Bucovine), Teodosie (Constantsa) et Bartolomeu (Cluj). Pratiquement chaque judet a son évêque (episcop), mais il arrive que certains aient autorité sur un deuxième. L'évêque est souvent aidé par un vicaire qui a aussi rang d'episcop. Les évêchés sont divisés en "protopopiat" - trois ou quatre par judet - dirigés par un "protopop", sorte de chef des prêtres (preot), ces derniers ayant en charge une paroisse, cellule de base de la BOR. (Les Nouvelles de Roumanie, n 27) Moscou n'est plus La Mecque 5 Juvénal et Cyril, les deux métropolites envoyés par l'église orthodoxe russe pour la représenter aux funérailles du Patriarche Daniel, ont eu un haut le corps quand ils ont aperçu l'évêque Petru, métropolite de Bessarabie, figurant au milieu des dignitaires. L'incident diplomatique n'était pas loin et nombre d'observateurs se sont demandé si les deux prélats n'allaient pas quitter les lieux. L'Eglise russe ne reconnaît pas en effet la subordination de l'église de Moldavie à celle de Roumanie, effective depuis l'indépendance de cette ancienne république soviétique, en 1991, et qui comble les vœux de sa population aux deux tiers roumaine. La population russophone est restée assujettie au Patriarche Alexis de Moscou. Moscou qui ne digère toujours pas de ne plus être "La Mecque" de l'idéologie de ses anciens satellites. Les deux dignitaires russes ont dû cependant avaler en silence la même couleuvre, trois semaines plus tard, lors de la cérémonie d'intronisation du Patriarche Daniel. Certains interprètent leur présence comme un désir de l'église orthodoxe russe d'en savoir plus sur les intentions de sa consoeur roumaine, mais aussi comme un long cheminement vers d avantage d'œcuménisme. Les orthodoxes roumains à travers le monde L'église orthodoxe roumaine, conduite par le Patriarche Teoctist, est représentée dans plusieurs autres pays. Ainsi la Métropolie de Bessarabie a autorité sur la Moldova, et l'evêché de Hongrie et Varset sur les pays voisins. Conduite par l'ips Iosif, la Métropolie de Paris a sous sa juridiction la France, l'espagne, le Portugal, l'italie, l'angleterre, les Pays Bas, la Belgique, l'irlande et l'islande. A la tête de la Métropolie de Nuremberg, l'ips Serafim s'occupe de l'allemagne, l'autriche, le Luxembourg, la Suède, la Norvège, la Finlande et le Danemark. L'archevêque Nicolae est le représentant de l'église roumaine pour les USA et le Canada et l'ips Nathaniel pour l'autre partie du continent américain. Le reste de la diaspora roumaine dans le monde se joint souvent aux autres orthodoxes pour former des communautés locales. Il existe plusieurs instituts théologiques à l'étranger: l'institut Saint Serge de Paris, l'ecole de théologie orthodoxe de Genève, la Faculté de théologie de l'université de Munich. Quelques séminaires et instituts d'enseignement supérieur de théologie existent aussi en Amérique du Nord.

6 A la Une 6 BAIA MARE SUCEAVA ORADEA TARGU IASI MURES ARAD PIATRA BACAU A. IULIA NEAMT BRASOV TIMISOARA SIBIU BRAILA PLOIESTI CRAIOVA BUCAREST BOTOSANI CONSTANTA Les Roumains croient beaucoup mais pratiquent peu Une enquête internationale menée dans 21 pays montre qu'il existe une grande différence entre l'identité religieuse et sa pratique effective, les Roumains en étant l'illustration. Ainsi 97 % d'entre eux se déclarent croyants (88 % seulement à Bucarest), ce qui est la plus forte proportion européenne, devant les Turcs (95 %), les autres pays d'europe Centrale (en moyenne 80 %), les USA (70 %), les pays européens occidentaux (environ 68 %), les Russes fermant la marche (65 %). Mais au niveau de la pratique, la Roumanie se situe de très loin en queue de classement: seulement 18 % des Roumains assistent une fois par semaine à la messe, 11 % des croyants n'y allant même jamais, sauf pour des circonstances précises (baptême, mariage, obsèques). C'est le plus grand décalage enregistré dans le monde entre la foi et sa mise en application. 70 % des Turcs, 60 % des Polonais, 40 % des Italiens et des Américains observent une pratique hebdomadaire. La Roumanie se distingue également par le caractère quasi-universel d'une seule religion dans le pays, 88 % de ses habitants se déclarant orthodoxes, 6 % catholiques, 2 % protestants. Toutefois elle n'est pas la seule, plus de 90 % des Turcs se déclarant musulmans, autant de Russes et de Grecs, orthodoxes. Ce pourcentage est voisin pour les catholiques en Italie, Espagne, Slovénie, Pologne et Belgique, et pour les protestants en Finlande et au Danemark. Religion Dans son village de Dumeni (Botosani), Marian rêvait d'un destin de pope pour son fils, Ovidiu, déjà beau garçon à quatorze ans, doué pour les études. Lui-même, professeur, il envisageait sur le tard cette conversion professionnelle et suivait des cours de théologie à Iasi, avant de renoncer. C'était au début des années 90. Certes profondément croyant, le père imaginait aussi un avenir prometteur pour son garçon, dans cette région pauvre de Moldavie où les comportements religieux sont très ancrés provoquant les vives réactions de ses nouveaux amis occidentaux qui l'incitaient à pousser l'adolescent vers des professions leur paraissant autrement plus modernes et porteuses d'horizons. Au centre de la vie du village Mais Marian avait mûrement réfléchi son choix. Depuis toujours, et encore aujourd'hui, le prêtre orthodoxe - pope est un terme dévalorisant - est, avec le maire et le directeur d'école, le principal personnage du village. Invité à toutes les cérémonies, que ce soit la rentrée scolaire, les fêtes patriotiques, les inaugurations, il figure au premier rang, occupant la place d'honneur, et est l'objet de toutes les marques d'estime et de respect de la population, lesquelles prennent des proportions considérables lors de la bénédiction des nouvelles églises, de plus en plus fréquentes. Envié, il est au centre des regards des jeunes filles et se mariera souvent avec des institutrices, médecins, en général des intellectuelles. Bien sûr, son rôle prestigieux lui assure une fonction incomparable auprès des paroissiens: confident, guide, assurant messes, cérémonies, cours de religion, et aujourd'hui de plus en plus de missions à vocation sociales et caritatives Surtout, bénéficiant d'un statut social hors norme, grâce aux dons effectués par les fidèles, le pope du village avait aux yeux de Marian le privilège de rouler dans une de ses deux Mercedes d'importation - et pas les modèles les plus anciens - alors que lui-même devait de se contenter de sa Dacia brinquebalante, vieille de près de vingt ans et toujours en panne. Facultés de théologie et séminaires ont poussé comme des champignons Une fonction prestigieuse devenue un Popes : autrefois privilégiés, Choeur du Seminaire théologique du monastère Radu Voda de Bucarest. Son baccalauréat brillamment obtenu, Ovidiu a donc été admis, après un difficile concours, à la faculté de Théologie de Bucarest, pour quatre ans d'études. Sous le régime communiste, seul cet établissement et son équivalent de Sibiu, étaient admis à former des prêtres. Soit, globalement, une promotion de 150 prêtres par an pour les paroisses que compte le pays, insuffisante pour assurer le renouvellement. Depuis la "Révolution" de décembre 1989, les choses ont bien changé. Près d'une dizaine d'autres facultés ont fait leur apparition, accueillant au total 1200 à 1500 élèves: à Iasi, Cluj, Oradea, Alba Iulia, Pitesti, Constantsa. Parallèlement, on a assisté à la naissance d'une trentaine de séminaires, pratiquement un dans chacun des 42 judets (départements), formant 1500 prêtres chaque année.

7 véritable baromètre de l'évolution sociale ils ne sont plus autant enviés Ces derniers établissements reçoivent les élèves, par classes de 30, pour une scolarité de 5 ans, dès l'âge de 15 ans, après l'examen de "capacitate" (le brevet). Beaucoup n'iront pas jusqu'au terme de leurs études. Ceux qui aboutissent pourront devenir prêtres, dès qu'ils auront atteint 20 ans, pourvu qu'ils se marient, condition obligatoire destinée à assurer la paix dans les ménages des paroisses. Ils auront aussi la possibilité de se perfectionner, en rejoignant les facultés de théologie ou en suivant des cours par correspondance, s'ils ne veulent pas végéter dans leur carrière et au même endroit. Une enveloppe de 5000 pour obtenir une paroisse Mais que l'on soit issu des facultés ou des séminaires, le même obstacle se dresse devant le jeune prêtre : trouver une paroisse disponible à la suite d'une mutation ou d'un départ à la retraite, fixé à l'âge de 62 ans, chacun étant libre de poursuivre plus en avant. La chose n'est pas aisée, car l'offre est aujourd'hui bien inférieure à la demande. Alors l'affaire se négocie, comme l'achat d'un cabinet de dentiste. Suivant son importance, une paroisse peut être rétrocédée contre une enveloppe allant jusqu'à 5000 (33000 F), beaucoup plus si elle se situe en ville ou dans des régions profondément religieuses. Officiellement, il s'agit de contribuer aux "œuvres charitables" de l'eglise. Ce n'est pas avec le salaire versé par l'etat, 45 (300 F), soit 30 % du revenu mensuel d'un enseignant, sur lequel il doit retirer en outre ses cotisations, que le jeune prêtre fera vivre sa famille. Il comptera sur les dons lors des messe et cérémonies, baptêmes, enterrements et surtout mariages, ces derniers rapportant au bas mot lei (15, 100 F), pour augmenter ses gains, lesquels atteignaient autrefois le triple de ceux d'un professeur ou d'un médecin. S'y ajoutent aussi la contribution annuelle des fidèles lei ( 1,5, 10 F) par famille - et le logement gratuit dans le presbytère qui permet d'économiser en vue de faire construire une maison pour la retraite. Un prestige sérieusement entamé A la Une Paradoxalement, alors qu'aujourd'hui l'eglise a retrouvé droit de cité et est associée au plus haut niveau de l'etat, que les manifestations de foi se traduisent par l'édification de nouvelles cathédrales, à Bucarest, Arad, etc, que de nombreuses paroisses mettent un point d'honneur à construire un nouveau lieu de culte le prestige du pope a été sérieusement entamé. Trop de candidats et pas assez de postes. Une crise sociale entraînant la chute des revenus et la baisse d'un quart des contributions versées aux paroisses. Une image dégradée de la fonction, du fait du discrédit moral de certains prêtres. "Fais ce que dit le pope, ne fais pas ce qu'il fait" raconte la sagesse populaire Ovidiu, lui, a décidé de vivre avec son temps. Ses études de théologie terminées, il a renoncé à trouver une paroisse, ce qui l'aurait obligé à se marier toute de suite, ce dont il n'avait pas envie d'autant plus qu'il avait rencontré une jeune américaine d'origine roumaine n'ayant pas la même conception de l'avenir. Aujourd'hui, à 24 ans, le jeune homme a repris ses études dans un établissement d'informatique de Iasi et donne des cours de religion dans un lycée de la ville pour 2 millions de lei par mois (60, 400 F), un poste obtenu difficilement par relations. Son regard se tourne bien au-delà des Carpates, de l'autre côté de l'atlantique. Depuis, l'ancien séminariste est devenu chauffeur de taxi à Chicago. "Le XXIème siècle sera religieux ou ne sera pas" avait prédit André Malraux. En Moldavie, les jeunes ont déjà apporté leur réponse. "Les Nouvelles de Roumanie" n 15 (janvier-février 2003) 7 Une église orthodoxe construite tous les trois jours, depuis la "Révolution"! La cathédrale d Arad est en construction depuis plus de dix ans. La BOR (Eglise Orthodoxe Roumaine) a reconnu que, depuis la "Révolution", 120 églises voyaient le jour chaque année, soit une tous les trois jours. Ainsi, en quinze ans, leur nombre est passé de 1000 à 3000 mille autres étant encore en construction. La hiérarchie orthodoxe justifie cette explosion du nombre de ses lieux de culte par le fait que 87 % des Roumains, soit 18 millions de personnes, sont orthodoxes, et qu'il existe un déficit d'églises, notamment dans les villes. Ainsi affirme-t-elle qu'à Bucarest, les 280 églises existantes - 18 avaient été démolies par les communistes - ne peuvent accueillir que 5 % de la population, lors de la messe du dimanche matin, alors que 10 % souhaite s'y rendre. Les liens étroits entretenus par le pouvoir avec la BOR ont favorisé cette expansion. Depuis 2000, le Secrétariat d'etat aux cultes a consacré 20 M à la construction ou à la réparation d'églises. L'édification de ces lieux de culte est également favorisée par les autorités locales qui accordent gratuitement des terrains publics. La BOR a déjà reçu 8 hectares à Bucarest, depuis Elle rappelle que pour la construction proprement dite, 85 % des fonds proviennent des dons faits par les fidèles. (lire page suivante)

8 8 BAIA MARE SATU MARE ORADEA ARAD TIMISOARA DEVA SIBIU TARGU MURES PITESTI BRASOV PLOIESTI CRAIOVA BUCAREST IASI SF. GHEORGHE SUCEAVA BRAILA (suite de la page 7) CHISINAU TULCEA CONSTANTA La future cathédrale de Bucarest en bourse! Des footballeurs, des politiciens, ont ainsi contribué de leurs poches, remerciés en étant représentés dans des scènes bibliques sur les murs ou sur les vitraux. Gigi Becali, affairiste douteux, président du Steaua Bucarest, a financé plusieurs églises dans le pays, dépensant des dizaines de milliers de dollars. Le summum paraît cependant atteint avec le projet de construction de la grande cathédrale de Bucarest (catedralei Neamului), qui date de dix ans. Après avoir changé de lieux plusieurs fois, elle devrait finalement être édifiée derrière le palais de Ceausescu, lui faisant face. Les députés ont attribué gratuitement onze hectares de terrain à la BOR qui va pouvoir ainsi construire un édifice beaucoup plus grandiose que celui défini en 2001 lequel était déjà chiffré à 200 M. Cette décision a provoqué des remous, les terrains publics donnés, en plein cœur de la capitale, étant également estimés à 200 M. Pour financer la construction, la BOR envisage d'émettre des obligations cotées en bourse. Le BOR n'est pas le seul à être pris de vertige. Peu après 1989, les gréco-catholiques de Cluj ont voulu construire une cathédrale gigantesque, avant-gardiste, avec des tours s'élevant à 75 mètres ce qui provoqua des tensions avec l'aéroport. Finalement, seulement neuf mètres ont été édifiés et, après 13 ans passés en recherche vaine de fonds, le projet a été abandonné. "Les Nouvelles de Roumanie", n 32, novembre-décembre 2005 Religion A la Une Après la chute de la dictature communiste en 1989, les icônes de Jésus et de la Vierge Marie ont remplacé, dans les écoles roumaines, les portraits de l'omniprésent "Conducator", ainsi que le fait remarquer Luca Niculescu dans un récent article paru dans "Libération". "L'enseignement de la religion est devenu obligatoire dans les écoles publiques, les popes aux longues barbes noires sont présents à peu près partout dans la vie collective, alors que les hommes politiques exhibent leur croyance retrouvée, en participant en grand nombre aux messes pascales et autres cérémonies religieuses. Pour couronner le tout, l'etat paye en partie le salaire des quelque prêtres orthodoxes, soit 42 millions d'euros par an. "Le phénomène n'est pas singulier", explique le professeur Daniel Barbu, de la faculté de sciences politiques de Bucarest. "Dans d'autres pays de l'est, comme la Pologne ou la Slovaquie, on est également passé du matérialisme dialectique à la ferveur religieuse". L'Eglise et l'etat sont intimement liés Dans les écoles, les icônes de Jésus et Le combat pour la laïcité "Il y a ambiguïté, dénonce pour sa part Remus Cernea, président de l'ong Solidarité pour la liberté de conscience. Officiellement, il y a la séparation de l'eglise et de l'etat, mais en réalité les deux institutions sont intimement liées." Les hommes politiques ont d'ailleurs tout intérêt à se montrer aimables envers l'eglise orthodoxe. Près de 90 % des 21 millions de Roumains sont orthodoxes et la crédibilité de l'eglise est impressionnante: plus de trois Roumains sur quatre affirment avoir confiance dans l'eglise. Dans les villages - la Roumanie est à 40 % rurale -, le prêtre est un personnage incontournable. "Ce qui nous dérange le plus, c'est l'enseignement religieux dans les écoles", affirme Smaranda Enache, présidente de l'association Pro Europa. "C'est un enseignement confessionnel, où d'autres cultes sont parfois stigmatisés". En théorie, les inspecteurs du ministère de l'education devraient veiller à ce que la religion soit enseignée de façon correcte. "En pratique", estime le professeur Daniel Barbu, "ces inspecteurs sont souvent eux aussi des prêtres. Ce n'est pas un vrai contrôle". Résultat: "C'est le chaos ", estime Mircea Vasilescu, rédacteur en chef de l'hebdomadaire respecté "Dilema Veche". "Dans certaines écoles, les élèves peuvent apprendre que les catholiques ou les protestants sont de mauvais chrétiens. Dans d'autres, on ne fait que prier. Enfin, on peut trouver ici ou là des professeurs corrects qui essaient de faire davantage un cours d'histoire des religions et non du catéchisme primaire". "On est revenu à la tradition du XIXème siècle" En 2006, l'association de Remus Cernea a essayé de faire sortir les icônes des écoles publiques (voir Les Nouvelles de Roumanie n 42). Une tentative qui a provoqué un énorme débat en Roumanie. Le Conseil de lutte contre la discrimination a donné raison à cette demande, en réclamant l'enlèvement des icônes. Réponse du ministre de l'education : ce n'est pas le ministère qui a mis les icônes dans les classes, ce n'est pas à lui de les enlever. Un procès est en cours. Le théologien Mihail Neamtu remet les choses dans leur perspective historique. "La Roumanie n'a jamais connu de séparation réelle entre l'eglise et l'etat, sauf durant la parenthèse communiste.

9 A la Une de la Vierge Marie ont remplacé les portraits de Ceausescu n'en est encore qu'à ses balbutiements Après celle-ci, on est revenu à la tradition du XIXe siècle, c'est-à-dire l'enseignement de la religion dans les écoles publiques", affirme-t-il. "De plus, il ne faut pas oublier que pour les Roumains, l'eglise orthodoxe a contribué à la formation de l'identité nationale. C'est une église qui peut exiger un statut à part". Le jeune chercheur milite cependant pour une séparation progressive. "Les hiérarques doivent comprendre le caractère implacable du sécularisme et faire en conséquence". "Une séparation de l'eglise et de l'etat serait de bon augure, tout d'abord pour l'eglise elle-même", estime Daniel Barbu. "Elle pourrait préserver sa crédibilité sur le long terme et devenir une voix critique de la société". Car même si l'eglise jouit encore d'une énorme popularité, ses fondements sont menacés. Ces derniers temps, le Conseil national d'études des archives de la Securitate (l'ancienne police politique de la dictature communiste) s'est penché sur les dossiers des prêtres. Nombre de hauts représentants du clergé orthodoxe ont déjà avoué y avoir collaboré. "L'église orthodoxe doit aussi apprendre à vivre au XXIe siècle", estime Mihail Neamtu, "ne plus attendre l'aide de l'etat, mais aller davantage vers les gens, en essayant de trouver des partenaires économiques ayant les mêmes valeurs pour ses œuvres sociales". La radio publique commence ses émissions par le "Notre Père" Car, en dépit des apparences, l'eglise orthodoxe roumaine n'est pas riche. Dans ces conditions, certains hiérarques font des compromis, comme de cautionner les œuvres sociales de milliardaires controversés. L'exemple le plus connu est celui de Gigi Becali, un berger reconverti en homme politique, héraut du christianisme et, selon les sondages, deuxième personnalité la plus populaire, après le président Basescu Après les écoles, Remus Cernea veut faire sortir la religion des médias d'etat. Il menace ainsi d'un procès la radio publique qui, chaque matin, commence ses émissions en récitant le "Notre Père". En Roumanie, le combat pour la laïcité n'en est encore qu'à ses balbutiements". Luca Niculescu Vie quotidienne La circulation devient infernale dans la capitale Les systèmes GPS appelés au secours 9 Ces dernières années, la circulation est devenue l'un des principaux problèmes de la capitale roumaine. Bucarest est tout simplement paralysée par les voitures. La mairie a mis beaucoup de temps à réagir et veut rattraper ce retard. Une petite révolution se prépare dans le domaine des transports en commun, comme l'indique Jonas Mercier dans lepetitjournal.com. "Bucarest étouffe. Les voitures sont partout. Elles encombrent les trottoirs et font la queue aux feux rouges. Pourtant, les Bucarestois ont peu d'alternatives. Les transports en commun, toujours bondés et sans horaires fixes, offrent peu d'arguments pour laisser la voiture au garage. C'est pourtant sur ce créneau que les autorités veulent réagir. La mairie de Bucarest est en train de travailler sur un Master Plan qui vise à améliorer la vie dans la capitale. La RATB (Régie autonome des transports de Bucarest) est comprise dans ce plan dont les principaux projets ont pour but de réduire le nombre de voitures. Dès le printemps 2008, des systèmes GPS vont être montés sur chaque autobus pour une gestion globale du réseau. Des bandes réservées vont être aménagées sur les grandes artères et les transports en commun auront la priorité aux intersections" a récemment expliqué un représentant de la RATB lors d'un entretien sur la télévision publique (TVR). La compagnie devrait également connaître un coup de jeunesse puisque "500 nouveaux autobus devraient arriver cette automne, ainsi que 100 trolleybus et 100 tramways", a-t-il ajouté. Davantage de lignes de métro Des nouveautés se préparent également sous terre. Le réseau des lignes de métro devrait connaître plusieurs extensions. Le tronçon qui rallie la station Nicolae Grigorescu à la ceinture de Bucarest (est) devrait être mis en fonction au début du deuxième semestre 2008 selon Stefan Rotaru, directeur technique des investissements à la Metrorex, la société qui gère le métro de Bucarest. Celui qui ira de la station 1 mai jusqu'à Laromet (nord ouest) devrait être inauguré en Les travaux sur ces 2 tronçons ont débuté en 1989, mais ont été stoppés en 1994 car les financements manquaient, pour reprendre depuis. Une nouvelle ligne va également voir le jour entre le quartier Drumul Taberei (est) et Pantelimon (ouest). Le premier tronçon, qui comptera 13 stations et s'étendra entre Drumul Taberei et la station Universitate, devrait être terminé en 2013 et coûter plus de 400 millions d'euros. Les travaux n'ont toutefois pas encore commencé. Le ministère des Transports attend la réponse de la Banque européenne d'investissement (BEI) pour l'obtention d'un crédit. Enfin un autre projet d'une ligne reliant les aéroports Henri Coanda et Baneasa à la Gare du Nord devrait voir le jour dans une dizaine d'années même si le tracé n'a pas encore été établi. Autant de facilités de déplacement qui devraient permettre au Bucarest de demain de pouvoir respirer un peu mieux. Mis à part les transports en commun, la mairie a annoncé en 2006 la construction de 22 parkings sous-terrains qui devraient être terminés en Ils offriront 9202 places dans les zones centrales de Bucarest (Amzei, Obor, Gare du Nord...) Jonas Mercier (www.lepetitjournal.com.)

10 10 ARAD ORADEA TIMISOARA DEVA BAIA MARE CLUJ BRASOV SIBIU PITESTI CRAIOVA TARGU MURES BUCAREST OLTENITA SUCEAVA IASI GALATI BRAILA CHISINAU CONSTANTA Bakchich à la tsuica et au boudin pour le ministre de l'agriculture Le Premier ministre à son ministre de l Agriculture: Remes, je crois que tu n es pas coupable, mais tu as un défaut: tu manges et tu bois trop! (Gazdaru) Il ne se passe pas de semaines, sans que les Roumains ne découvrent de nouvelles affaires de corruption au plus haut niveau. Ils sont blasés, mais la dernière révélation concernant le ministre de l'agriculture Decebal Traian Remes les a stupéfaite quant ils ont appris le contenu du bakchich qu il a reçu. Un de ses prédécesseurs, Ioan Muresan a joué les intermédiaires, lui remettant euros de la part d un homme d affaires, Gheorghe Ciorban, pour l aider à remporter un appel d offres auprès de son ministère. Ce dernier avait également promis au ministre Remes une voiture de luxe d'une valeur de euros, 100 litres de tsuica, 100 kg de saucisses et 50 kg de boudins! Malheureusement pour eux la scène avait été filmée par la Direction nationale anti-corruption (DNA) et même diffusée à la télévision. Remes a été obligé de démissionner, les deux ministres étant interpellés par la DNA. Politique A la Une L'avenir dépend du règlement du passé". Cristian Privulescu, professeur de sciences politiques à Bucarest, lance cette phrase comme une évidence. Mais dix-huit ans après la "révolution ", comment punir ceux et celles qui s'étaient compromis avec les services de sécurité pendant la période communiste? Dans la plupart des anciennes démocraties populaires, la question s'est posée. La Pologne a voté une loi de lustration, les Tchèques aussi. Les Roumains veulent la leur. Sauf que dans ce pays, il y avait quatre millions de membres du Parti communiste. Plus que dans les autres pays! Où placer le curseur de la lustration? "Que faisait cet homme, cette femme avant 1989?" Pour Bogdan Hossu du syndicat Cartel-Alpha, comme d'ailleurs pour son homologue de Fratia : "C'est trop tard. Il fallait le faire en 1990". L'idée avait été évoquée dès le début du changement de régime mais, à cette époque, ils étaient peu nombreux à s'engager dans cette voie. Même les libéraux ne voulaient pas lever le couvercle d'une marmite qui pouvait les ébouillanter. En décembre 2005 a été créé l'institut de recherche et d'investigation des crimes du communisme (IICCR) qui enquête sur ce "passé qui ne passe pas". Son président, Marius Oprea (notre photo), se compare à Simon Wiesenthal, le chasseur de criminels nazis. Pour lui, il ne doit pas y avoir prescription. Une loi doit être votée et s'appliquer sans faiblesse. Il déclare dans la revue Regard: "Une décision aussi profondément morale, susceptible de restaurer la société roumaine, est nécessaire quelque soit le moment". Trop de Roumains ont pris l'habitude de se poser la question : "Que faisait cet homme, cette femme avant 1989?". Cette attitude est présente dans tous les milieux politiques, dans la vie sociale, économique, universitaire et dans la presse. Les accusations d'avoir été un informateur de la Securitate fusent au détour d'une phrase, d'un article, parfois sans l'ombre d'une preuve. Radu Campeanu, le président du Parti national libéral, qui n'était pas très partisan d'une loi de lustration en 1990, la juge aujourd'hui utile "si on ne descend pas trop bas". Pour lui, "la loi doit être votée sans exagération stupide. On ne peut pas maintenir à leur poste des gens qui ont eu des responsabilités importantes dans le régime communiste". Mais Campeanu ajoute que l'article 2 qui définit les postes doit être révisé pour ne pas atteindre un secrétaire de mairie dans un village ou même un professeur d'université qui n'aurait pas collaboré. Apurer et épurer Guerre de générations autour de la loi sur la lustration L'avenir dépend du passé Cristian Privulescu se fait plus tranchant. Pour lui, il s'agit "d'une guerre de génération". Il faut aller vite et loin, mais il ne croit pas que la loi, qui devait être présentée devant le Parlement fin octobre, puisse aboutir. "Elle passera peut-être au Sénat, mais à la Chambre des députés, il y a fort à parier qu'elle sera truffée de dispositions que la Cour constitutionnelle rejettera. Sinon, c'est tout le Parti social-démocrate (Ndlr: les héritiers directs de la nomenklatura communiste) qui serait lustrable." Si certains adultes pensent que l'heure est venue de tourner la page, des étudiants affirment leur volonté d'apurer le passé et d'épurer les anciens. Pour Florin Pogoranu, président d'une association d'employeurs, "la lustration participe à la détérioration du climat moral du pays." Henri Israël (Le Magazine de la CFDT)

11 A la Une Politique Un dossier a révélé que le vénérable vieillard avait collaboré avec la Securitate L'honneur perdu de Constantin Balaceanu-Stolnici Les Roumains lui donnaient le Bon Dieu sans confession. D'ailleurs, membre de l'assemblée nationale de l'eglise orthodoxe, Constantin Balaceanu-Stolnici a eu le droit de participer à la récente élection du nouveau patriarche. Le noble vieillard de 84 ans, aux manières raffinées et à la barbichette blanche, symbole de sagesse dans une transition qui n'en finit pas, impressionnait ses compatriotes lorsqu'il apparaissait - souvent - à la télévision pour commenter l'actualité, toujours avec hauteur et un arrière plan de moralité. Quant on le croisait dans la rue, on saluait bien bas cet homme qui répondait courtoisement, et apparaissait comme la conscience du Parti National Libéral (PNL) de l'actuel premier ministre Calin Popescu Tariceanu qui en est aussi son président. Et puis, patatras En avril dernier, le journal "Ziua" (Le Jour) a révélé que le CNSAS (Conseil National d'etude des Archives de la Securitate) possédait un dossier sur ce vénérable et distingué descendant d'une famille de boyards, dont les origines remontaient à plusieurs siècles, montrant qu'il avait été un collaborateur éminent de la Securitate depuis qu'elle l'avait recruté en Le choc a été d'autant plus profond pour les Roumains qu'ils venaient juste d'apprendre la déchéance d'une autre figure morale éminemment respectée, l'ancienne ministre de la culture, Mona Musca, également membre du Parti National Libéral, dont le dossier à la CNSAS révélait les mêmes agissements. Comme les autres formations politiques, le PNL abrite dans ses rangs de nombreux anciens informateurs de la Securitate, occupant des fonctions de premier plan et dont on peut imaginer qu'ils sont tenus par les héritiers de cette police politique et par la menace que leur passé soit révélé. Un seul de ses dirigeants ou membres importants, Alexandru Paleologu, descendant également d'une illustre famille, a eu le courage de confesser dès le lendemain de la "Révolution" qu'il avait été un de ses collaborateurs. Le CNSAS avait indiqué voici quelques années qu'il possédait un dossier mettant en cause Mircea Ionescu Quintus alors président du PNL. Ce dernier lui avait fait un procès en diffamation, gagné pour une question de procédure. Décédé en 2002, Dan Amedeo Lazarescu, autre dignitaire du PNL et beau-père de Calin Popescu Tariceanu, avait été également cité par la CNSAS comme collaborateur de la Securitate. Sous le nom de code de "Laurentiu" A cause de ses origines nobles, Constantin Balaceanu- Stolnici, docteur en médecine et chirurgie en 1948, avait été exlu de ses fonctions universitaires en Sa "traversée du désert" durera jusqu'en 1965, époque où il aurait été racolé par la Securitate, devenant par la suite coordinateur au niveau national du réseau médical de neurologie et neurochirurgie. En 1974, il sera nommé chef de section au célèbre institut de gériatrie Ana Aslan, soignant des patients de réputation mondiale, comme le psychanaliste français Jacques Lacan ou Yasser Arafat, que la Securitate le charge de surveiller. Son nom de code est "Laurentiu". Il fait des fiches également sur des compatriotes en exil comme le roi Michel ou Ion Ratiu, président du parti Libéral, qu'il rencontre lors de déplacements à l'étranger. Car, au fil des ans, les honneurs s'accumulent pour le professeur devenu agrégé et professeur associé d'universités étrangères (espagnole, brésilienne, anglaise, française - collège de médecine de Paris)et membre d'honneur ou correspondant de sociétés savantes mondiales, américaine, française, docteur honoris causa de plusieurs universités roumaines. Après la "Révolution", alors que certains initiés connaissent son passé trouble, Constantin Balaceanu-Stolnici est plus que jamais une personnalité en vue: président d'honneur de l'université écologique de Bucarest, président de la prestigieruse société de l'athénée roumain, membre d'honneur de l'académie roumaine, directeur honorifique de son centre de recherche anthropologique, président du Centre International de lutte contre la Drogue et des Droits de l'homme, officier de l'ordre de Malte et président de sa section roumaine, chevalier de l'ordre Steaua Romaniei, la plus importante distinction roumaine... Après la révélation de son passé, le vénérable vieillard a démissionné de toutes ses fonctions politiques pour "raison de santé". En 1992, le PNL l'avait élu à la tête de son groupe de réflexion et de réforme morale. Basescu chahuté place de l Université 11 Le président Traian Basescu s'est rendu place de l'université à Bucarest pour parler de vive voix devant environ un millier de sympathisants. C'est depuis le référendum du 19 mai dernier, qui lui avait permis de reprendre ses fonctions après avoir été destitué par le Parlement, qu il s'impose ce rituel, tous les trois mois. Mais cette fois-ci il n'a pas fait long feu sur l'estrade, les contre-manifestants du Parti paysan (PNTCD), réunis par l'ancien président Emil Constantinescu, ont fait savoir haut et fort que cette place de l'université ne lui appartenait pas. "A cause des contre-manifestants je n'ai pas pu présenter mon compterendu", a-t-il confié plus tard à la presse. Lors de son discours, sans réel message politique, le Président a notamment déclaré qu'il était dommage qu'"aujoud'hui certains (les manifestants) soient derrière des barrières (...) Enlevez-les, tousles Roumains doivent être ensemble".

12 12 ARAD ORADEA TIMISOARA CLUJ BAIA MARE CRAIOVA TARGU MURES SUCEAVA BUCAREST IASI BACAU GALATI SIBIU BRASOV PLOIESTI PITESTI TULCEA CONSTANTA Référendum sur le vote uninominal Le président Traian Basescu a signé mardi 23 octobre le décret pour l'organisation d'un référendum sur le vote uninominal, suite à l'ultimatum qu'il avait adressé au Parlement la semaine précédente, lui demandant de faire passer cette réforme et qui continuait cependant à tergiverser. Ce référendum sera organisé le 25 novembre prochain, en même temps que le vote pour les élections parlementaires européennes. A la suite à cette déclaration, les dirigeants du Parti National Libéral (PNL, parti du Premier ministre Tariceanu) ont déclaré que le gouvernement va promulguer la loi sur le vote uninominal qui est en préparation et devrait entrer en vigueur dès le début du mois de novembre. Mais le référendum sera maintenu quoi qu'il en soit. Qualifications des Roumains: Bruxelles tance 22 pays de l UE à la traîne Bruxelles a décidé d'entamer une procédure contraignante à l'égard de 22 états membres de l'ue, dont la France et la Belgique, qui n'ont pas encore pris les mesures exigées par la réglementation européenne en ce qui concerne la reconnaissance des qualifications professionnelles des Roumains et Bulgares dont les pays sont entrés dans la Communauté le 1er janvier dernier. Pour l'instant seuls la Bulgarie, la Finlande, la Lituanie, les Pays Bas et la Slovénie ont mis en application cette directive visant à faciliter l'insertion des travailleurs des états membres. Politique A la Une Personnage estimé pour sa droiture par l ancienne police Toi aussi, Mona? " Le titre du quotidien Evenimentul Zilei du 17 août 2006 exprimait la stupeur et le désarroi comme le rapportait à l'époque Luca Niculescu, correspondant de Libération en Roumanie. Mona Musca, ancienne ministre de la Culture, l'une des rares personnalités politiques roumaines à avoir bâti leur carrière sur la défense des valeurs morales, venait d'avouer avoir collaboré avec la Securitate. "En 1977, alors qu'elle enseignait à l'université de Timisoara, Mona Musca avait signé un pacte avec la police politique de Ceausescu, s'engageant à lui livrer des informations sur les étudiants étrangers de son campus. Pour sa défense, elle a avancé qu'à l'époque la Roumanie accueillait beaucoup d'étudiants en provenance du Proche-Orient. "Certains peuvent être des espions", lui aurait confié l'officier recruteur. Malgré ces arguments, la députée libérale a été crucifiée par les médias et la société civile roumaine. Dans une tribune publiée par le journal Cotidianul, le philosophe et éditeur Gabriel Liiceanu s'est montré impitoyable: "Madame Musca, pendant des années vous vous êtes drapée dans la pureté en politique. Aujourd'hui, vous n'avez réussi qu'à détruire à la fois la pureté et la politique". L'esquive de Basescu, accusé par un de ses prédécesseurs Toi aussi Mona Musca n'a pas été la seule visée par la succession fulgurante de "révélations" sur le passé de personnalités de renom. Un autre député, Alin Teodorescu, membre du Parti social-démocrate (opposition post-communiste), a avoué avoir signé un accord avec la police politique. Un vice-premier ministre a été contraint de démissionner après que le Conseil d'étude des archives de la Securitate (CNSAS) eut constaté sa participation aux services secrets avant Un journaliste vedette de la télévision publique a dû, lui aussi, céder son poste. Nul n'a été épargné, pas même l'actuel chef de l'etat, Traian Basescu, accusé par l'un de ses prédécesseurs, Emil Constantinescu, d'avoir rédigé des documents pour l'ancienne police politique. A la fin des années 80, Traian Basescu, ancien capitaine de la marine marchande, dirigeait l'agence de la navigation roumaine à Anvers, en Belgique. "Il est impossible que Basescu ait pu obtenir ce poste sans l'aval de la Securitate", explique Constantinescu. Le président roumain a contre-attaqué, assurant n'avoir jamais été un informateur: "Depuis le début de mon mandat [fin 2004], j'ai demandé à voir mon dossier, en vain. Donnez-moi ce dossier, et je le rendrai aussitôt public" (ce qui d ailleurs n'a toujours pas été fait, NDLR). Seize ans après la chute de la dictature communiste, la Roumanie est donc en proie à une véritable hystérie dénonciatrice. Pourquoi aujourd'hui? Le CNSAS fonctionne depuis déjà six ans et son rôle était justement de dire si telle ou telle personnalité publique a travaillé pour les services secrets. Jusqu'à présent, cependant, l'activité du conseil n'avait pas donné lieu à de grandes révélations. La législation était assez contraignante et, de plus, une bonne partie des archives se trouvaient toujours dans les dépôts des services secrets, donc difficiles d'accès. Depuis quelques mois, la situation a changé: après l'arrivée au pouvoir d'une coalition de centre droit, la loi a été amendée et plus de 12 kilomètres d'archives sont passés entre les mains du CNSAS. Le travail devrait en principe être facilité. En principe seulement, car, en pratique, les milliers de demandes d'ouverture de dossiers, de la part de politiques, journalistes,

13 A la Une la ministre de la culture avait également été recrutée politique de Ceausescu Mona? professeurs ou syndicalistes, risquent de bloquer l'activité de l'équipe du CNSAS, une centaine de personnes à peine. Selon l'une des responsables, les employés du conseil sont débordés. "Bombarder les officiers de la Securitate en modèles de sincérité" Pour Oividu Nahoi, éditorialiste à Evenimentul Zilei, l'opération n'en est qu'à ses débuts et d'autres "surprises" risquent de survenir. "N'oublions pas que, selon certaines sources, la police politique de Ceausescu regroupait informateurs. Certains d'entre eux occupent toujours de hautes fonctions". "Attention à la chasse aux sorcières", avertit pour sa part, dans une interview à RFI, le Pr Daniel Barbu, de l'ecole des sciences politiques. "Il est difficile de croire que nous sommes en train d'apprendre la vérité ces jours-ci. Cela reviendrait à bombarder les officiers de la Securitate en modèles de sincérité et à faire passer ces archives pour de l'or pur et véritable, accumulé par ces braves agents. Or il ne peut y avoir de rapport entre la vérité et la Securitate, car beaucoup de dossiers ont pu être contrefaits". "On n'arrive plus à trancher entre les victimes et les tortionnaires" Autre péril, alors que la société roumaine se focalise sur les collaborateurs (qui ont signé un accord avec la police politique dans des conditions plus ou moins forcées): les noms des véritables bourreaux de la Securitate sont toujours méconnus. "On n'arrive plus à trancher entre les victimes et les tortionnaires, entre le collaborateur occasionnel et le délateur rémunéré", déplore l'ancien ministre des Affaires étrangères Andrei Plesu, persuadé que la confusion est sciemment entretenue par ceux qui tirent encore les ficelles en coulisse. Dans un entretien à paraître dans le mensuel francophone Regard, Nicolae Manolescu, ancien chef de file libéral et futur ambassadeur de la Roumanie auprès de l'unesco, regrette que les procédures en cours ne remettent pas en cause la Securitate en tant que système, mais seulement ceux qui y ont collaboré. "Pendant que Mona Musca est montrée du doigt ", conclut-il, "une taupe comme Ilie Merce, ancien gradé de la Securitate qui contrôlait tout le domaine culturel, exerce en pleine lumière ses fonctions de député! Il aurait fallu clarifier tout cela juste après 1989, pas seize ans après...". Luca Niculescu (17 août 2006) 13 Le président bulgare sur la liste des collaborateurs des services communistes Comme la Roumanie, la Bulgarie est confrontée au passé douteux de ses dirigeants. Le président de la République bulgare, Gueorgui Parvanov, le président du parti de la minorité turque (membre de la coalition au pouvoir), Ahmed Dogan, et l'ex-premier ministre socialiste Jan Videnov étaient tous des collaborateurs de la police sous la dictature communiste. C'est ce que vient d'officialiser la commission indépendante chargée de contrôler les liens des responsables politiques et de la fonction publique avec la police politique. L'eurodéputé Evgueni Kirilov figure également sur cette liste publiée mardi 4 septembre, ainsi que 139 députés élus depuis la chute du communisme - dont 16 siègent dans l'actuel Parlement. Entrée dans l'union européenne en janvier 2007, la Bulgarie n'aborde que depuis peu l'assainissement moral de la vie politique. La question de l'ouverture des archives de la Darjavna Sigournost, équivalent bulgare de la Securitate, est longtemps restée problématique. Les dossiers couvrant la période étaient jusqu'alors aux seules mains de l'etat. Une loi de lustration (mise en lumière du passé communiste) avait bien été adoptée en 1992 mais abrogée dès Les Bulgares auront attendu la veille de leur entrée dans l'union, en décembre 2006, pour se doter d'une commission qui se penche, depuis avril dernier, sur le passé des responsables publics. Ses révélations n'ont aucune conséquence légale. "L'ouverture des dossiers a une valeur historique", a réagi le premier ministre socialiste, Serguei Stanichev, "car cela retire des cartes à ceux qui utilisent les dossiers pour nuire." A l'unisson, Tchetin Kazak, du Mouvement des droits et des libertés (MDL), a déclaré: "C'est une bonne chose que toute la lumière soit faite. On va enfin pouvoir travailler en paix. Je suis sûr qu'ahmed Dogan a servi sa patrie" Le chef du parti turc aurait collaboré de 1974 à Les personnes concernées n'expriment aucun regret et déplorent qu'on publie sans distinction les noms des officiers des services, des agents et des collaborateurs. Tous les grands partis sont concernés: 6 députés du Parti socialiste au pouvoir, 6 du MDL, 4 du parti extrémiste Ataka y figurent. Les responsables politiques sont plutôt sereins. "Cette publication officialise des faits connus de longue date", explique M. Kazak. Le dossier du chef de l'etat avait été publié sur Internet fin juillet.

14 14 BAIA MARE SUCEAVA ORADEA TARGU CLUJ MURES IASI ARAD BRASOV BÂRLAD GALATI TIMISOARA ROVINARI SIBIU BUZAU TURCENI PLOIESTI TULCEA CRAIOVA BUCAREST CONSTANTA Sommet de l'otan à Bucarest en avril prochain La Roumanie accueillera pour la seconde fois le sommet de l'otan en avril prochain membres des délégations officielles et journalistes sont attendus à Bucarest où d'importantes mesures de sécurité seront mises en place, mobilisant plusieurs milliers d'agents des forces de l'ordre. L'ensemble des hôtels du centre de la capitale seront réquisitionnés à cette occasion. Parmi les personnalités attendues: George W. Bush, Vladimir Putin (pour le dernier jour des travaux). Les autorités roumaines et bucarestoises tablent sur l'expérience acquise lors du sommet de la Francophonie de septembre 2006, qui avait vu la venue d'une soixantaine de chefs d'etat et de gouvernements, pour gérer au mieux cet évènement qui se déroulera aussi à la Maison du Peuple (Palais de Ceausescu). Harcèlement sexuel enfin puni Pour la première fois en Roumanie un patron coupable de harcèlement sexuel a été puni d'une amende. Marian Mutuliga, responsable d'une maison de retraite à Giurgiu, a été condamné à payer euros après avoir "terrorisé" par ses avances l'ensemble du personnel. Il aura fallu les plaintes signées de 15 employées pour qu'il quitte ses fonctions et paie une amende. Certaines d'entre elles ont préféré même démissionner et partir travailler à l'étranger. Jusqu'à présent, et malgré les centaines de plaintes déposées à l'inspection du travail, toutes les affaires de ce type avaient été classées sans suite faute de preuves. Europe Actualité Bruxelles pourrait ne pas rembourser les fonds promis au secteur agricole La Roumanie menacée par la clause de sauvegarde Les conclusions d'un rapport de Bruxelles sur l'agriculture roumaine pourraient décider l'ue à déclencher la clause de sauvegarde tout prochainement, ce qui serait une première. En cause, l'enregistrement erroné des surfaces agricoles réellement cultivées. Plus de 100 millions d'euros sont en jeu. Le 10 octobre dernier, la Commission européenne a décidé de laisser un dernier délai de grâce, c'est-à-dire encore un mois, aux autorités roumaines afin qu'elles résolvent ce problème qui concerne le montant des demandes de subventions des agriculteurs. Bucarest pourrait même bénéficier d'un second mois de sursis si des progrès significatifs étaient réalisés. Dans le cas contraire, la clause de sauvegarde serait déclenchée et la Roumanie perdrait environ 110 millions d'euros d'aide, soit 25% du total des fonds réservés à l'agriculture (440 millions d'euros) que Bruxelles s'apprête à lui rembourser. Cette sommation résulte d'un audit de l'ue effectué durant le mois de septembre sur l'activité de contrôle de l'agence de paiement pour l'agriculture (APIA), l'organisme roumain responsable de la gestion des fonds européens attribués aux agriculteurs. Les experts européens ont vérifié si les terres cultivées par les agriculteurs correspondaient bien aux données enregistrées par l'apia, en comparant les photographies aériennes des terrains agricoles avec les déclarations de l'agence. Il s'est avéré que les inexactitudes étaient particulièrement importantes. Selon l'apia, la même chose s'est produite dans la plupart des pays européens, "les surfaces agricoles étant souvent déclarées selon l'acte de propriété et non pas par rapport à la surface réelle cultivée". (NDLR: une façon élégante de caractériser les tricheries.) Dernière chance et surveillance par GPS Pour espérer échapper à la clause de sauvegarde, le directeur général de l'apia, Dan Gherghelas, a fait savoir qu'un "programme ambitieux de récupération des retards du système" allait être mis en place. "Conformément aux règlements européens", les cas dans lesquels des erreurs ont été observées seront réétudiés et le nombre de contrôles sera augmenté de 6% à 10% sur le total des surfaces agricoles enregistrées par l'apia. Ce programme a pour "objectif principal de finaliser le processus d'autorisation des paiements avant le 30 novembre et, par conséquent, de débuter le paiement aux agriculteurs dès le mois de décembre", ce qui reviendrait à rentrer dans les délais initialement prévus. "Le rythme des contrôles des terrains agricoles va s'accélérer grâce à 300 nouveaux équipements GPS", assure Dan Gherghelas. Mais ce dernier a un autre souci: le bon fonctionnement du système informatique de son agence, un problème récurrent qui a souvent été pointé du doigt par Bruxelles. Selon lui, "il ne faut pas oublier que notre pays dispose du plus grand nombre de fermes, après la Pologne, c'est pourquoi notre système informatique a encore des défaillances pour enregistrer tout ceux qui sollicitent des subventions". Pour plusieurs députés et sénateurs roumains, il apparaît très difficile de résoudre tous ces problèmes en un mois. Le déclenchement de la clause de sauvegarde correspondrait au non-remboursement de 25% des 440 millions d'euros déjà dépensés par la Roumanie pour l'année 2007, soit 110 millions d'euros. La totalité de ces fonds 2007 devrait être répartie de façon équitable à tous les agriculteurs roumains qui en ont fait la demande. La somme négociée par la Roumanie avec l'ue représente une aide directe située entre 50 et 80 euros par hectare. Jonas MERCIER. (www.lepetitjournal.com - Bucarest)

15 Actualité Trente milliards d'euros, c'est le montant des investissements nécessaires à la Roumanie d'ici à 2020 pour réduire drastiquement sa dépendance vis-à-vis du gaz russe. Après le conflit entre Gazprom et l'ukraine qui avait fait grelotter l'europe en janvier 2006, Bucarest compte développer ses propres ressources énergétiques. Un défi de taille, comme l'analyse Mihaela Rodina dans l'article ci-dessous, paru dans le mensuel francophone de Bucarest "Regard" (www.regard.ro). "Fin 2015, la Roumanie sera énergétiquement indépendante à plus de 90 %. Environ 32 % des besoins seront couverts par la centrale nucléaire de Cernavoda, 30 % par les centrales hydro-électriques, tandis que 20 % proviendront des sources renouvelables et du charbon": ces propos ont été tenus par le ministre de l'economie Varujan Vosganian lors de la présentation de la stratégie énergétique du pays pour la période , validée par le Premier ministre, le 6 septembre. Vosganian a ajouté: "Le reste sera assuré par le gaz naturel, dont un tiers sera importé de Russie". Le salut dans le gazoduc Nabucco qui contourne la Russie La Roumanie, qui importe actuellement auprès du géant russe Gaz-prom environ 5 milliards de mètres cube de gaz par an, avait été touchée en janvier 2006 par le conflit gazier entre Moscou et Kiev, lorsque les livraisons vers l'europe avaient sensiblement diminué. Pour se mettre à l'abri d'une crise semblable, le gouvernement roumain veut notamment injecter 1,2 milliard d'euros dans l'exploration de nouveaux périmètres, ainsi que dans la modernisation des sondes en exploitation, des sites de stockage et du système de transport du gaz national, dont les réserves connues s'élèvent à 185 milliards de mètres cube. Un autre projet important concerne le gazoduc Nabucco, qui prévoit l'acheminement du gaz de la Caspienne vers l'europe de l'ouest, un trajet de 3282 km qui coûterait 4,4 milliards d'euros, pour lequel la contribution roumaine s'élèverait à 800 millions. Nabucco pourrait être mis en service dès 2012, pour une capacité annuelle de 30 milliards de mètres cube, dont la Roumanie consommerait environ un dixième. Bucarest compte en outre sur la construction de deux nouveaux réacteurs de la centrale nucléaire de Cernavoda (sudest), un projet estimé à 2,2 milliards d'euros qui devrait être finalisé à l'horizon Avec la mise en service début août de Bucarest prépare son indépendance énergétique pour l'horizon 2015 Europe Se mettre à l'abri des caprices et du chantage de Moscou son deuxième réacteur, Cernavoda fournit déjà environ un cinquième des besoins en électricité du pays. Deux milliards pour les mines de la vallée de Jiu et les centrales thermo-électriques La Roumanie a également fait siens les objectifs de Bruxelles concernant les énergies renouvelables, qui devront représenter 20% de la consommation globale de l'ue en Pour ce faire, des investissements de 1,8 milliard d'euros sont nécessaires. Il s'agira notamment de mettre sur pied un vaste projet de production d'énergie éolienne dans la région de Dobrogea (sud-est). Plusieurs éoliennes ont d'ailleurs déjà été installées dans le département de Tulcea, ce qui a eu pour effet de soulever les protestations des écologistes, soucieux de protéger les oiseaux sauvages nichant dans le delta du Danube. Plus de deux milliards d'euros seront en outre alloués au secteur minier, ce qui permettra de sauver plusieurs sites de la vallée du Jiu actuellement menacés de fermeture. Le maintien en activité de ces puits assurera également la survie des centrales thermoélectriques de Rovinari, Turceni et Craiova, que le gouvernement souhaite privatiser, persuadé du vif intérêt des investisseurs étrangers. Comme la plupart des centrales thermiques roumaines, les trois sites sont vieillissants et auraient besoin d'une cure de jouvence estimée à 2,4 milliards d'euros, notamment pour se mettre aux normes européennes en matière de protection de l'environnement. Varujan Vosganian, ministre de l économie, veut réduire la dépendance de la Roumanie. Le gazoduc Nabucco traversera la mer Noire, évitant soigneusement la Russie. Vers la fin du pétrole roumain Alors qu'est prévue une baisse de la production de pétrole - les gisements actuellement en exploitation s'élevant à 73,7 millions de tonnes, pour une production annuelle de 5 millions de tonnes en , Bucarest table sur la compagnie Petrom (groupe OMV) pour développer ce secteur. Les capitaux privés représentent d'ailleurs l'une des principales sources de financement de la stratégie énergétique du gouvernement roumain. Sur les 30 milliards d'euros nécessaires, seulement un quart environ devrait provenir des caisses de l'etat. Des prêts de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et de la Banque européenne pour les investissements (BEI), ainsi que des émissions d'obligations, sont appelés à couvrir la différence". Mihaela Rodina 15

16 16 ORADEA ARAD TIMISOARA BAIA MARE SUCEAVA BISTRITA IASI CHISINAU TARGU MURES BACAU BRASOV GALATI SIBIU PITESTI BRAILA CRAIOVA BUCAREST TULCEA CONSTANTA Voronine s'en prend à nouveau aux symboles roumains Un article de "Nezavisimaia Moldova", journal russophone de Chisinau, a ravivé les graves différents qui opposent les autorités procommunistes et pro-soviétiques moldaves, au pouvoir depuis six ans, aux deux tiers de la population d'origine roumaine. Paru le 31 août, jour de la fête de la "limba noastra" ("Notre langue", c'est-à-dire la langue roumaine), boycottée par le gouvernement et ses représentants, le journal a réintroduit la question du changement de l'hymne national composé à partir de cinq strophes d'une vieille poésie "Limba noastra" d'alexei Mateevici sur une musique d'alexandru Cristea, soutenant qu'il s'agit du seul hymne au monde qui ne fait aucune référence au nom du pays et qu'il ne peut ainsi développer le patriotisme de la population. Grigore Vieru, poète national de Moldavie. L'article envisageait que la prochaine fête nationale, le 24 août 2008, soit placée sous le signe d'un nouvel hymne. Le président Vladimir Voronine, ancien secrétaire général du Parti communiste moldave, s'impliquerait personnellement dans cette démarche et aurait contacté le compositeur connu Eugen Doga, qui réside à Moscou, pour la musique, et le poète national Grigore Vieru, pourtant pro-roumain, pour les paroles. Doga aurait refusé la proposition. On ne connaît pas la réponse de Vieru. Moldavie Actualité Le vin moldave, encore peu connu à l'ouest, est renommé dans toute l'europe centrale et orientale. En Russie en particulier, il représentait deux tiers des ventes de vin jusqu'en 2005, quand Moscou a décrété un embargo, officiellement pour des raisons sanitaires. En réalité il s'agit de mettre une pression politique sur la petite république, comme le rapporte Iulia Postica dans un article d' Osservatorio Sui Balcani, repris dans "Le courrier de Moldavie". Officiellement, trop de pesticides "Dans quelques semaines (NDLR: mi-octobre) aura lieu la foire annuelle "Journée nationale du vin" en Moldavie. Une initiative qui s'est tenue pour la première fois en 2002, et qui a pour but de faire connaître une des activités principales du pays, l'activité viticole, et de faire venir aussi des invités étrangers. Mais, pour la seconde fois consécutive, l'embargo inflexible imposé par la Fédération de Russie sur les vins moldaves monopolisera l'agenda. Jusqu'à il y a un an et demi, les 4/5 de la production de vin de Moldavie étaient exportés en Russie, représentant ainsi 2/3 des ventes de vin. Depuis lors cependant, les bouteilles ne sont plus en vente dans les boutiques de Russie. L'exportation de vin représentait pourtant une part significative de la balance commerciale du pays, qui est cette année dans le rouge à hauteur d'environ deux milliards de dollars. D'après les analystes, l'embargo en question est la cause première de cette donnée négative: du fait de la baisse du commerce de vin, les exportations ont reculé de 10,6 %. Malgré la conclusion en mars 2006 d'un accord entre les présidents des deux pays, qui devait conduire à la réouverture du marché russe, le service sanitaire russe Rospotrebnadzor n'a pas encore mis fin à l'embargo. C'est officiellement pour une "raison sanitaire" que le vin moldave et géorgien était bloqué à la frontière. Le responsable de la Rospotrebnadzor avait en effet déclaré que les viticulteurs utilisaient une quantité trop importante de pesticides. Un vin pourtant quasiment "bio" La Russie use de pressions économiques Chantage au Les caves souterraines de Cricova, près de Chisinau, sont les plus grandes d Europe. De leur côté, les représentants du ministère de l'agriculture et de l'industrie agroalimentaire moldave avaient réaffirmé le caractère infondé de ces accusations en précisant que le raisin utilisé pour la production de vin était quasiment "bio", puisque les engrais et les pesticides étaient en Moldavie de véritables "produits de luxe" que seule une minorité pouvait utiliser. L'embargo, selon les institutions moldaves, a en fait des raisons politiques depuis le début. Il s'agit d'une manœuvre destinée à intimider la Moldavie, et motivée par la question de la Transnistrie [1], pomme de discorde entre Moscou et Chisinau, ancien satellite de l'ex-urss et demeuré son fidèle allié jusqu'à voici peu. Par ce chantage la Russie veut aussi amener à résipiscence les velléités d'indépendance et de rapprochement avec l'ue manifestées par sa petite voisine ces derniers temps. Les autorités et les viticulteurs moldaves n'ont néanmoins jamais perdu l'espoir de revenir sur le marché russe et de ne pas y perdre toutes leurs parts de marché. Valeriu Mironescu, directeur de l'agence agroalimentaire Moldova Vin, a déclaré avoir fait son possible ces derniers temps pour relancer la commercialisation de vin en Russie.

17 pour garder la main sur son ancien empire vin moldave Il est en effet allé jusqu'à permettre, à titre exceptionnel, une série de contrôles par les services sanitaires russes sur la filière viticole moldave. À cet effet, entre le 8 et le 13 août derniers, des représentants de la Rospotreb-nadzor ont procédé à des contrôles chez 24 des 173 vignerons de Moldavie. Le résultat de ces contrôles n'a pas encore été rendu public. Le Président moldave Vladimir Voronine a récemment déclaré à la télévision que la Rospotrebnadzor n'aurait désormais plus accès au territoire de la république. "La Moldavie n'est pas une colonie et ne permettra pas d'inspection sur ses entreprises", a-t-il affirmé. "Il y a des règles internationales pour le commerce avec les pays étrangers. Notre pays est membre de l'omc, et la Russie veut y entrer". Voronin a ensuite ajouté de façon polémique que la Rospotrebnadzor ne s'aventure ni en France ni en Italie pour y contrôler la qualité des vins. Il a conclu en disant que c'était tout ou rien, soit tous les vins moldaves pourraient être vendus en Russie, soit aucun. Valeriu Mironescu a fait à la suite du Président des déclarations dans le même sens. Au cours d'une conférence de presse, il a déclaré que "d'un point de vue technique", la Rospotrebnadzor n'avait pas rempli sa tâche, celle de débloquer l'embargo. "Nous avons des relations commerciales avec environ 54 pays a-t-il rappelé et nous n'avons reçu aucune remarque négative sur la qualité de nos vins". Deux tiers des parts de marché perdues Les vins moldaves sont également commercialisés dans Actualité les pays de l'union Européenne et un établissement moldave a récemment reçu des prix à la foire internationale Vinitaly À ce jour, sept viticulteurs moldaves ont reçu le feu vert de la part des services sanitaires russes ; ils n'ont cependant pas encore recommencé à exporter. Les experts russes ont déclaré planifier de nouvelles inspections, malgré les déclarations du Président Voronin. Même si la Moldavie réussit à reprendre ses exportations vers la Russie, il lui sera très difficile de regagner les 65% de parts de marché perdus en affrontements, négociations et retards de toutes sortes. Il lui faut désormais affronter la concurrence des vins d'amérique du Sud, qui ont fait leur entrée sur le marché pour combler le vide. À l'heure actuelle, l'exportation de vins moldaves vers les anciennes républiques soviétiques est cinq fois supérieure aux exportations vers l'union Européenne. Les plus grands consommateurs de vins moldaves sont l'ukraine et la Pologne. "80 % des citoyens européens ne savent rien de la Moldavie et de ses vins", rappelle Reiner Wittkowski, vice-président de l'international Wine Organisation, "et peut-être l'embargo russe aura-t-il le mérite de porter l'attention vers le marché des pays de l'ue." Iulia Postica ("Osservatorio Sui Balcani") Article traduit par Vincent Doumayrou pour le "Courrier de Moldavie" [1] Région moldave à la frontière de l'ukraine, la République de Transnistrie n'est reconnue par aucun pays de la communauté internationale. La Transnistrie demande son rattachement à la Russie depuis Nous déplorons que le parti au pouvoir en Moldavie ait récemment rejeté la possibilité d'apporter des améliorations concrètes à la situation de la liberté de la presse dans le pays. A l'occasion de la fête nationale (24 août), nous rappelons que l'année 2007 a été émaillée de nombreuses atteintes au droit des journalistes et que le projet de loi sur la liberté de la presse proposé par l'opposition le mois dernier a malheureusement été rejeté. Les autorités moldaves doivent respecter les Fête nationale : liberté de la presse en berne engagements pris envers l'union Européenne dans ce domaine", a déclaré Reporters sans frontières. En juillet dernier, un groupe de quinze députés de l'opposition a présenté une proposition de loi sur la liberté de la presse. Ils ont appelé le Premier ministre, Vasile Tarlev (à gauche sur notre photo, avec le Premier ministre roumain C. P. Tariceanu), à veiller à la mise en place de la loi sur l'accès à l'information (adoptée en 2000) et au respect des engagements concernant la liberté de la presse énoncés dans le Plan d'action Union Européenne/République de Moldavie. L'opposition exhortait également le ministre de l'intérieur, Gheorghe Papuc, à prendre les mesures nécessaires pour élucider les différentes agressions de journalistes et prévenir les atteintes à l'intégrité physique et morale des professionnels de l'information. Le texte a été rejeté le 6 juillet L'un des auteurs du projet de loi, Oleg Serebrian, a déclaré lors des débats que de 2001 à période pendant laquelle le Parti communiste était et est toujours au pouvoir - la liberté de la presse avait été entravée par le harcèlement, les menaces et les attaques à l'encontre des journalistes. Menaces intimidations, entraves Selon lui, les poursuites intentées contre les médias critiques du gouvernement constituent la plus grave menace pesant sur la liberté d'expression dans le pays. Il a ajouté que les lois encadrant l'activité des médias ne sont pas respectées, notamment par les autorités qui exercent fréquemment des pressions économiques. (Lire page suivante)

18 18 ARAD HUNEDOARA SATU MARE BAIA MARE ORADEA TARGU MURES CLUJ PITESTI BRASOV BUCAREST CRAIOVA SUCEAVA GALATI IASI BACAU PLOIESTI TULCEA CONSTANTA (suite de la page 17) CHISINAU Faire peur à la presse pour mieux la museler Les taxes appliquées par la Poste sur la distribution des journaux affectent directement les coûts d'abonnements et pénalisent le développement de la presse privée. Tout comme les soutiens financiers accordés par le gouvernement à des rédactions dans le but de promouvoir sa politique. Le chef d'une Commission parlementaire, Victor Stepianuc, proche du pouvoir, a néanmoins déclaré que le texte de l'opposition ne reflétait pas la situation de la liberté de la presse dans le pays. Il a ajouté que certains médias privés étaient partiaux et qu'ils ne méritaient pas d'avoir accès aux sessions du Parlement et du gouvernement. Mais, pendant les élections locales de juin dernier, l'activité du Conseil de coordination de l'audiovisuel (CCA, organisme de régulation) a été entravée par l'interpellation de quatre de ses membres, dont deux ont été poursuivis et détenus. Ceux-ci ont déclaré que leur arrestation était probablement liée aux mises en garde du CCA sur la couverture biaisée de certains mé-dias. La chaîne Euro TV-Chisinau a, pour sa part, reçu un avertissement de la police après avoir mentionné des cas de fraudes électorales. Enfin, le président de l'association de la presse indépendante, Petru Macovei a affirmé que du 4 au 11 juin, pas moins de 26 publications pro-gouvernementales avaient continué de couvrir la campagne électorale dans leurs colonnes, en violation de la loi. Moldavie Actualité Délégations roumaines repoussées à la frontière moldave Mi-octobre, les autorités moldaves ont refusé de laisser entrer sur leur territoire trois délégations roumaines invitées par le maire de Chisinau pour la fête de la ville et des vendanges. Cet incident a été jugé "inadmissible" par le président Traian Basescu, d'autant plus que tout citoyen dont le pays est membre de l'union Européenne a le droit de se rendre en Moldavie sans visa. Du côté de la capitale moldave, aucune explication n'a été donnée. C'est un coup de froid supplémentaire dans les relations entre les deux pays. Déjà, en début d'année, les autorités moldaves avaient refusé l'ouverture de deux nouveaux consulats roumains en Moldavie afin de délivrer des visas aux Moldaves désireux de se rendre en Roumanie, jugeant que ce n'était pas utile. Quelques mois plus tard, Chisinau annonçait qu'un fonctionnaire du consulat roumain de Chisinau était impliqué dans un réseau illégal de trafic de visas, une accusation aussitôt démentie par Traian Basescu qui l'avait définie comme un "acte d'agression" envers la Roumanie. Economie Voici le calendrier prévu aujourd'hui pour le passage à l'euro (sans aucune certitude, ni engagement officiel après 2008). 2007: Slovénie, 13e membre de la zone euro depuis le 1er janvier. 2008: Chypre et Malte, 14e et 15e membres de la zone euro le 1er janvier. 2009: Slovaquie (la Commission européenne ne devrait pas valider son examen de passage qui se fera en mai Passage à l'euro 2008). 2010: Lituanie (voire 2012), Estonie (voire 2012). La Bulgarie, qui visait 2010, a été incitée à ne pas fixer de nouvelles dates. 2012: République tchèque (mais la banque centrale nationale est réticente à l'entrée de la monnaie dans le MCE II), Hongrie (voire 2013; après 2014 selon les économistes), Pologne (voire 2013) 2014: Roumanie Prévisions La Commission Nationale des Prévisions a rendu publique la version préliminaire de son rapport d'automne à moyen terme ( ): - PIB: 6,1% en 2007 (contre 6,5%, selon les prévisions de printemps). La croissance du PIB est estimée à 6,5% (2008), 6,1% (2009), 5,8% (2010 et 2011) et 5,7% (2012 et 2013) - Inflation: 4,5% en 2007 (contre 4,3%, prévisions de printemps). Pour les années suivantes, la CNP table sur taux d'inflation de : 3,8% (2008), 3% (2009), 2,8% (2010), 2,6% (2011), 2,4% (2012) et 2,3% (2013). - Déficit du compte courant: 13,4% du PIB, en 2007(contre 11,5%), atteignant 15,80 Mds. L'indicateur connaîtrait une baisse constante dans les 6 prochaines années : 13,3% (2008), 13,2% (2009), 13% (2010), 12,8% (2011), 12,3% (2012) et 11,8% (2013). - Salaires: En 2007, le salaire moyen brut pourrait s'élever à RON / mois (414 ) et, le net, à RON / mois (308 ). En 2013, le brut atteindrait RON / mois (711 ) et, le net, RON / mois (530 ). - Taux de change /moyenne annuelle EUR/RON: 2007 : 3,30 RON pour un euro; 2008 : 3,18 ; 2013 : 2,84. Drame en Espagne L'immigré roumain qui s'était immolé début septembre à Castellon, dans l'est de l'espagne, faute d'avoir assez d'argent pour rentrer avec sa famille en Roumanie, est mort des suites de ses brûlures.

19 Economie Certains chiffres font penser que l'économie roumaine n'est pas à l'abri d'un retournement de situation brutal, même si ses fondamentaux ont été jusqu'à présent très positifs et que la croissance se maintient. Heureusement que l'attractivité de la Roumanie pour les investisseurs étrangers reste au beau fixe Un rapport de l'agence de notation Standard and Poor's, publié début septembre, classe la Roumanie parmi les pays européens les plus vulnérables à une éventuelle crise de liquidités sur le plan international. La crise des crédits hypothécaires américains, en août, a d'ailleurs eu un effet très ressenti sur les marchés financiers locaux. Le leu, qui a connu une appréciation importante ces derniers temps, a enregistré une baisse d'environ 5% face à l'euro en l'espace d'un mois alors que la bourse des valeurs de Bucarest a connu des séances particulièrement agitées. Sorin Pislaru, rédacteur en chef du quotidien financier Ziarul Financiar, explique que "même si l'annonce de Standard and Poor's est assez surprenante vu le bon climat dans lequel se trouvait l'économie roumaine jusqu'à maintenant, c'est un premier avertissement qui intervient suite à une période particulièrement euphorique. La croissance économique du second trimestre (5,6%, source: Institut national des statistiques) n'est d'ailleurs pas aussi importante que les prévisions". Autres chiffres plus inquiétants, le déficit du commerce Actualité L'économie roumaine n'est pas à l'abri d'un retournement de situation brutal extérieur de la Roumanie a doublé en cette première moitié d'année par rapport à la même période en 2006, passant de 3,7 milliards à 7,8 milliards d'euros. Et malgré une amélioration en juillet, le déficit budgétaire atteint près de 2,8% du produit intérieur brut, soit très proche de la limite de 3% tolérée par Bruxelles. D'importantes réserves en devises étrangères Ceci dit, l'annonce de Standard and Poor's n'a pas de quoi vraiment alarmer. L'indice de vulnérabilité octroyé à la Roumanie en cas de crise financière n'a en effet pas influencé l'évaluation globale de l'économie nationale. "Il est évident qu'une crise mondiale déséquilibrerait le marché roumain et ferait fuir les capitaux étrangers qui sont nombreux. Mais face à ce type de situation, la Banque Nationale de Roumanie possède une réserve suffisante en devises étrangères pour pouvoir stabiliser l'économie", affirme Constantin Rudnitchi, rédacteur en chef de la revue économique Bilant. Et selon Sorin Pislaru, "cet indice de vulnérabilité n'ébranle pas fondamentalement l'économie roumaine. Même si la croissance a connu une baisse durant la première partie de l'année, de gros investisseurs comme l'américain Ford sont venus s'installer récemment et d'autres se montrent très intéressés, ce qui prouve l'attractivité de notre économie". 19 Cette année, la Roumanie se place en 48ème position dans le classement des 178 pays au monde affichant les conditions les plus favorables au développement des affaires, selon l'édition la plus récente du rapport "Doing Business" de la Banque Mondiale. Néanmoins, le pays arrive après l'estonie (17ème place), la Lituanie (26ème), la Slovaquie (32ème), la Hongrie (45ème) ou la Bulgarie (46ème). Réformes en panne après l embellie de 2006 En 2006, dans le même classement du bailleur de fonds internationaux, la Roumanie a occupé la 2ème place parmi les pays enregistrant les meilleures performances en matière de réformes économiques (après la Georgie) et la 1ère place dans le classement régional. Cette année, elle ne se retrouve plus dans le classement des 10 premiers pays réformateurs. Dans le rapport 2007, la Roumanie a été incluse dans la catégorie des pays ayant mis en place des réformes positives dans des domaines tel l'obtention de crédits (13ème place) ou le paiement des taxes (parmi les 5 premiers). En revanche, le pays est déficitaires en matière de réformes touchant, par exemple, au démarrage d'une nouvelle affaires ou au marché du travail (66 points sur 100, ce qui place la Roumanie parmi les états ayant les réglementations les plus rigides). Le gaz toujours plus cher Le prix du gaz a une nouvelle fois augmenter, cette fois-ci d'environ 3,7%. L'Autorité nationale de réglementation pour l'énergie (ANRE) a dû prendre cette décision suite à la majoration du coût du gaz naturel, importé à 80% du mastodonte russe Gazprom. Sur le quatrième trimestre 2007, m3 auront coûté 315 dollars, soit 40 dollars de plus par rapport au troisième trimestre. Alors que le prix moyen du gaz en Europe de l'ouest est d'environ 250 dollars pour m3. C'est la raison pour laquelle Bucarest s'intéresse depuis quelques années à des routes alternatives d'approvisionnement. L'un des projets phares est celui de Nabucco, un gazoduc qui transportera du gaz naturel de la Mer Caspienne jusqu'à l'autriche, et transitera par la Turquie, la Bulgarie, la Roumanie et la Hongrie. Le nombre de faillites a augmenté de près de moitié Au cours du 1er semestre 2007, le nombre de faillites d'entreprises a augmenté de 50 % par rapport au niveau des années précédentes. Elles seraient au nombre de , en L'année dernière, elles avaient concerné entreprises (dont 37% relevant du secteur du commerce).

20 20 ARAD TIMISOARA ORADEA SATU MARE TARGU MURES HUNEDOARA PITESTI CRAIOVA BRASOV SUCEAVA BACAU IASI BRAILA TULCEA TARGOVISTE BUCAREST CALARASI VASLUI CONSTANTA Dacia-Renault de Roumanie performant Séjour à Bucarest, les 8 et 9 octobre derniers, de Carlos Ghosn, président du groupe Renault-Nissan. Hormis les visites de l'usine Dacia à Pitesti et du Centre d'ingénierie "Renault Technologie Roumanie" (RTR) à Pipera-Bucarest, le programme a également inclus des entretiens avec le Président de la Roumanie et avec le Premier ministre. Selon les déclarations de Carlos Ghosn, l'usine Dacia figure parmi les 5 plus performantes usines du groupe au monde ("Si l'on prend en considération tous les éléments - qualité, productivité et coût -, l'usine basée à Pitesti arrive dans le top 10. Et, au total, le groupe Renault-Nissan détient usines au monde", a précisé Ghosn). L'objectif de production a été fixé à unités/an en En 2006, la compagnie a réalisé un bénéfice supérieur à 100 M et, cette année, plus de 50% de la production ont été destinés à l'exportation. La Sandero fabriquée à Pitesti Le groupe Renault pourrait démarrer à Pitesti, la production du modèle Sandero, lancé officiellement au Salon International Automobile de Francfort, le 10 septembre dernier. "Le modèle a été initialement destiné au marché sud-américain, mais il sera commercialisé également en Europe, sous la marque Dacia. Il est normal qu'un modèle destiné à être vendu en Europe soit fabriqué en Europe. La Roumanie est le seul pays ' low-cost ' de la région et, de plus, on y fabrique déjà le modèle Logan " a déclaré Carlos Ghosn, PDG du groupe Renault-Nissan. Economie Actualité Une nouvelle ceinture pour Bucarest Le ministre des Transports, Ludovic Orban a indiqu éque les travaux des deux tronçons de la nouvelle ceinture de Bucarest vont débuter début novembre. Il a précisé que celle-ci serait terminée dans deux ans. Ce périphérique de la capitale va relier l'autoroute Bucarest-Pitesti (ouest) à celle de Bucarest-Constanta (sud-est). Le ministre a reconnu que la décision de débuter plus rapidement que prévu les travaux avait été prise sous la pression du constructeur automobile américain Ford, nouveau propriétaire de l'usine Automobile Craiova, dont "125 à 175 camions partiront tous les jours de Craiova vers le port de Constanta", a- t-il déclaré. Par ailleurs, une voie express va être construite entre Craiova et Pitesti pour améliorer l'ensemble du réseau routier. Ford revient en Roumanie 60 ans après L'usine Automobile Craiova a été privatisée, Ford acquérant 72,4 % de son capital, la transaction s'élevant à 57 millions d'euros. Le constructeur automobile américain s'est engagé à investir 675 millions d'euros dans l'usine de Craiova et à utiliser des produits et composants fabriqués en Roumanie pour une somme de 1 milliard d'euros jusqu'en % de la production de l'usine sera destinée à l'export véhicules par an devraient être produits à partir de la mi-2008, conduisant à la création de 7 à 9000 emplois directs et indirects. Ford s'était installé en Roumanie en 1931, construisant en 1935 une usine automobile calea Floreasca, à Bucarest, laquelle était tombée entre les mains de l'armée roumaine en 1944, le constructeur américain en étant ensuite dépossédé. Tarom dans le viseur d'air France Austrian Airlines et Lufthansa Tarom devrait être privatisé l'an prochain. Plusieurs grandes compagnies aériennes internationales sont sur les rangs. Parmi celles qui tiennent la corde: Air-France, Austrian Airlines et Lufthansa. La compagnie roumaine, qui a acquis 2 Airbus A 318 de 100 places, cette année, à la suite d'un contrat signé en 2004, dispose d'une flotte comprenant 20 avions dont 2 airbus , 2 Airbus A 318, 5 Boeing , 4 Boeing et 7 ATR (franco-italiens). Elle prévoit d'acheter de nouveaux appareils, mais privilégie Boeing, dont elle estime que ses sont deux fois moins gourmands en carburant que leur rival, l'a 310. Des noix qui s'exportent En 2006, les exportations roumaines de fruits et légumes ont avoisiné 75 M, dont plus de 25% ont concerné des produits écologique (principalement, des noix). La Roumanie se situe ainsi parmi les 20 premiers exportateurs mondiaux sur ce segment. Le président du Real Madrid investit dans les porcs roumains Le président du Real Madrid investira 69 M dans la réalisation de 10 fermes d'élevage de porcins et d'une usine de fourrage dans les départements de Calarasi et Ialomita. SIF, division financière de la Banque Mondiale, pourrait s'associer à ce projet, avec une participation avoisinant 29 M. Une décision sera prise par le Conseil de Direction de la SIF prochainement.

-=-=-=-=-=-=-=-=- Legs Donations Assurances-vie -=-=-=-=-=-=-=-=-

-=-=-=-=-=-=-=-=- Legs Donations Assurances-vie -=-=-=-=-=-=-=-=- Eglise catholique -=-=-=-=-=-=-=-=- Legs Donations Assurances-vie -=-=-=-=-=-=-=-=- - Mission de l Eglise catholique en France - Organisation en diocèses - Les finances de l Eglise - Organisation et finances

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

Le mariage en 27 questions

Le mariage en 27 questions Le mariage en 27 questions 1. Combien de temps faut-il pour préparer un mariage? L Église catholique demande aux fiancés de se présenter dans leur paroisse au moins un an avant la date souhaitée. Ceci

Plus en détail

À propos de l euro. - Le Danemark - Le Royaume-Uni - La Suède

À propos de l euro. - Le Danemark - Le Royaume-Uni - La Suède À propos de l euro Le 1er janvier de l'an 2002, les billets et les pièces en euros remplaceront les francs. Le taux de l'euro est fixé à : 1 euro pour 6,55957 francs Chaque pays candidat à la monnaie unique

Plus en détail

Et si on se mariait?

Et si on se mariait? Et si on se mariait? Mais quel mariage choisir? 1) Le mariage catholique? 2) Le mariage musulman? 3) Le mariage juif? 4)Le mariage orthodoxe? 5)Le mariage civil? I. Le mariage Catholique La signification

Plus en détail

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion La liberté de religion des enfants et des adolescents Thomas, ses parents et leur religion Mise en situation Tu es un avocat qui travaille en droit familial depuis bientôt 15 ans. Tu participes également

Plus en détail

Frais et systèmes nationaux d'aides financières aux étudiants dans l'enseignement supérieur en Europe

Frais et systèmes nationaux d'aides financières aux étudiants dans l'enseignement supérieur en Europe Frais et systèmes nationaux d'aides financières aux étudiants dans l'enseignement supérieur en Europe 2014/2015 Eurydice Faits et chiffres Education et formation Problématiques clés Introduction La question

Plus en détail

Eurêka l'europe! Kit didactique pour les élèves des 5ème et 6ème années de l'enseignement primaire

Eurêka l'europe! Kit didactique pour les élèves des 5ème et 6ème années de l'enseignement primaire Eurêka l'europe! Kit didactique pour les élèves des 5ème et 6ème années de l'enseignement primaire 1.1 Un siècle européen Chapitre 1: Un peu d'histoire Grâce à nos deux amis, Marie et Alexandre, nous savons

Plus en détail

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Académie Ibn Sina Au fil du temps Date : 12/12/2013 Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Table des matières De 1905 à 1960... 1 Le changement... 1 Les causes de ce changement... 1 Les conséquences de ce

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

STATUT ASSOCIATION TUNISIENNE DES ETUDES EURO-MEDITERRANEENNES

STATUT ASSOCIATION TUNISIENNE DES ETUDES EURO-MEDITERRANEENNES STATUT ASSOCIATION TUNISIENNE DES ETUDES EURO-MEDITERRANEENNES (JORT «Annonces Légales, Réglementaires et Judiciaires» du 23 juillet 2003, n 136, p.3181) Article Premier : TITRE I : CONSTITUTION Il est

Plus en détail

Interview: Nikola Hajdin, président de l Académie serbe des sciences et des arts

Interview: Nikola Hajdin, président de l Académie serbe des sciences et des arts Interview: Nikola Hajdin, président de l Académie serbe des sciences et des arts Investir dans la science représente l avenir de la société Le fait qui témoigne de la réputation de nos académiciens, c

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Célébrer le deuil. À l attention des familles et des proches. Une initiative de l'église catholique de Bruxelles

Célébrer le deuil. À l attention des familles et des proches. Une initiative de l'église catholique de Bruxelles Célébrer le deuil À l attention des familles et des proches Une initiative de l'église catholique de Bruxelles Quel est le sens des funérailles chrétiennes? à Lors de ses funérailles, le défunt est entouré

Plus en détail

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE Compétence Comprendre l importance de l Église dans la vie des hommes au Moyen Âge. Quelle impression te donne l église dans cette photographie, par rapport aux autres constructions?

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

L'accueil des divorcés, mariés à l'eglise qui, à l'occasion de leur mariage civil, demandent un temps de prière.

L'accueil des divorcés, mariés à l'eglise qui, à l'occasion de leur mariage civil, demandent un temps de prière. 1 L'accueil des divorcés, mariés à l'eglise qui, à l'occasion de leur mariage civil, demandent un temps de prière. A l'adresse des prêtres et des diacres Préambule : C'est bien souvent qu'il nous est donné

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

vu le projet de loi présenté par le Conseil d'etat

vu le projet de loi présenté par le Conseil d'etat 446. LOI sur les activités culturelles (LAC) du 9 septembre 978 (état: 0.0.006) LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD vu le projet de loi présenté par le Conseil d'etat décrète Chapitre I But, généralités

Plus en détail

Au sein de l'union Européenne, le congé de maternité est variable d'un État à l'autre.

Au sein de l'union Européenne, le congé de maternité est variable d'un État à l'autre. Analyse n 3/2012 du RIEPP 1 Lorsque l'enfant paraît... à propos du repos d'accouchement, du congé de maternité, de paternité et autres congés parentaux et de l'égalité des genres en Europe Joëlle Mottint,

Plus en détail

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ARTICLE 1 Il est formé entre ceux qui adhérent aux présents statuts, une association déclarée conformément à la loi du

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

DISPOSITIONS GÉNÉRALES STATUTS DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 Sous la raison sociale «Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie - Association des industries vaudoises» (ci-après CVCI), il est constitué une association

Plus en détail

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi?

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi? SÉMINAIRE DE PARIS Devenir prêtre Pourquoi pas moi? Être prêtre du diocèse de Paris 571 C est le nombre de prêtres du diocèse de Paris en activité. 2 Quel est le rôle d un prêtre à Paris? Après son ordination,

Plus en détail

Les modifications institutionnelles de l UE à la suite de la ratification du Traité de Lisbonne

Les modifications institutionnelles de l UE à la suite de la ratification du Traité de Lisbonne Les modifications institutionnelles de l UE à la suite de la ratification du Traité de Lisbonne présentation à l École nationale d'administration publique du Québec 28 octobre 2009 Christian Gsodam Les

Plus en détail

Principales autorisations d absence. Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives

Principales autorisations d absence. Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives Principales autorisations d absence Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives Les autorisations d'absence de droit Travaux d'une assemblée

Plus en détail

ROTARY CLUB DE SAINT VINCENT DE TYROSSE MAREMNE, LANDES OCEANES RÈGLEMENT INTÉRIEUR

ROTARY CLUB DE SAINT VINCENT DE TYROSSE MAREMNE, LANDES OCEANES RÈGLEMENT INTÉRIEUR ROTARY CLUB DE SAINT VINCENT DE TYROSSE MAREMNE, LANDES OCEANES RÈGLEMENT INTÉRIEUR Article 1 : COMITE DU CLUB Il comprend : Le Président en exercice Le Vice-Président (président sortant Past président)

Plus en détail

La présentation de ce texte n est délibérément pas doctrinale. Elle répond de manière illustrée aux premières questions qu il faut se poser.

La présentation de ce texte n est délibérément pas doctrinale. Elle répond de manière illustrée aux premières questions qu il faut se poser. DROIT INTERNATIONAL PRIVE 64/2012 ROME III : LE NOUVEAU DIVORCE EUROPÉEN Le Règlement (UE) n 1259/2010 du Conseil du 20 décembre 2010 mettant en œuvre une coopération renforcée dans le domaine de la loi

Plus en détail

DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE

DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE 209 DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE Pierre Caspard Service d Histoire de l Éducation, France. En février 2013, Antoine Prost a reçu des mains du ministre de l Éducation nationale français,

Plus en détail

Brochure distribuée par http://espritbible.com. La Pentecôte. Shutterstock.com/Hluboki Dzianis. Ne pas jeter sur la voie publique

Brochure distribuée par http://espritbible.com. La Pentecôte. Shutterstock.com/Hluboki Dzianis. Ne pas jeter sur la voie publique La Pentecôte La Pentecôte Shutterstock.com/Hluboki Dzianis Ne pas jeter sur la voie publique 2 Une fête ancestrale Vous aimez faire la fête, vous n êtes pas le(la) seul(e) et cela ne date pas d hier. Dès

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Affaire DSK : vos questions, nos réponses!

Affaire DSK : vos questions, nos réponses! Affaire DSK : vos questions, nos réponses! Les rendez-vous du mercredi : les questions de la classe de CM2 de l école Robin Vous êtes très nombreux à vous poser des questions sur l arrestation de l homme

Plus en détail

L ESPAGNOL à PARIS 2

L ESPAGNOL à PARIS 2 L ESPAGNOL à PARIS 2 Le Pôle Langues de l Université de Paris 2 propose des TD de langue et de civilisation espagnole aux étudiants de toutes les années (du L1 au M2) et de toutes les filières. Cette formation

Plus en détail

PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES

PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES LES HAUTES PARTIES CONTRACTANTES, CONSIDÉRANT que, afin d'organiser la transition entre les dispositions institutionnelles des traités applicables avant

Plus en détail

Auschwitz : visite d'un lieu de mémoire

Auschwitz : visite d'un lieu de mémoire Auschwitz : visite d'un lieu de mémoire En ce Mercredi 12 février2014, nous, élèves de 2ndes de l'enseignement défense du lycée de Barral de Castres, avons vécu une expérience mémorable. Avec nos professeurs,

Plus en détail

Table des matières. Annexe La bénédiction 11. Le baptême: un sacrement 4. Le baptême des enfants: à l origine, plus qu un rituel 6

Table des matières. Annexe La bénédiction 11. Le baptême: un sacrement 4. Le baptême des enfants: à l origine, plus qu un rituel 6 Le baptême Table des matières Le baptême: un sacrement 4 Le baptême des enfants: à l origine, plus qu un rituel 6 L acte du baptême: plus que des mots 7 Le baptême de votre enfant: plus qu une vieille

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. DROIT et ÉCONOMIE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. DROIT et ÉCONOMIE SESSION 2015 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 DROIT et ÉCONOMIE Le sujet comporte 7 pages numérotées de 1/7

Plus en détail

Fiche pédagogique Le rêve de Dieu

Fiche pédagogique Le rêve de Dieu AUTEUR L archevêque Desmond Tutu a reçu le prix Nobel de la Paix en 1984. Considéré comme la conscience morale de l Afrique du sud, il a contribué à défaire l apartheid avant de se mettre au service de

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

S T A T U T S D E L'UNION NATIONALE DES EGLISES RÉFORMÉES EVANGÉLIQUES INDÉPENDANTES DE FRANCE.

S T A T U T S D E L'UNION NATIONALE DES EGLISES RÉFORMÉES EVANGÉLIQUES INDÉPENDANTES DE FRANCE. 1 S T A T U T S D E L'UNION NATIONALE DES EGLISES RÉFORMÉES EVANGÉLIQUES INDÉPENDANTES DE FRANCE. (Adoptés au Synode national et général de Bagard les 15,16 et 17 mars 1985) Déposés à la Préfecture du

Plus en détail

Fédération suisse des aveugles et malvoyants (FSA) Section vaudoise

Fédération suisse des aveugles et malvoyants (FSA) Section vaudoise Fédération suisse des aveugles et malvoyants (FSA) Section vaudoise Chapitre 1: Dispositions générales Art. 1. Forme juridique et siège 1. La section vaudoise, membre de la Fédération suisse des aveugles

Plus en détail

Versement en espèces d avoirs de la prévoyance professionnelle en cas de départ définitif de la Suisse à partir du 1 er juin 2007

Versement en espèces d avoirs de la prévoyance professionnelle en cas de départ définitif de la Suisse à partir du 1 er juin 2007 Sicherheitsfonds BVG Geschäftsstelle Postfach 1023 3000 Bern 14 Tel. +41 31 380 79 71 Fax +41 31 380 79 76 Fonds de garantie LPP Organe de direction Case postale 1023 3000 Berne 14 Tél. +41 31 380 79 71

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

COMMENT LA PENSION DE RETRAITE EST-ELLE CALCULÉE ACTUELLEMENT?

COMMENT LA PENSION DE RETRAITE EST-ELLE CALCULÉE ACTUELLEMENT? Introduction : Le 17 décembre 2002, la Commission européenne a adopté un «rapport d'évaluation des stratégies nationales en matière de pensions adéquates et viables» (1). Ce rapport indique que «Le rythme

Plus en détail

Voyage à. de Compostelle (26 au 28 mai 2010) classes de 5ème. Le programme :

Voyage à. de Compostelle (26 au 28 mai 2010) classes de 5ème. Le programme : Voyage à de Compostelle (26 au 28 mai 200) classes de 5ème Le programme : Le premier jour : Nous sommes arrivés à 2h30 (heure espagnole) à Saint-Jacques et nous avons piqueniqué au parc Alameda. On a commencé

Plus en détail

Intervention Régionale Europe Assemblée Parlementaire de la Francophonie 19 Novembre 2013

Intervention Régionale Europe Assemblée Parlementaire de la Francophonie 19 Novembre 2013 Intervention Régionale Europe Assemblée Parlementaire de la Francophonie 19 Novembre 2013 Madame la Présidente de l Assemblée parlementaire de la Francophonie, Monsieur le Député, Chargé de Mission de

Plus en détail

Publication au JORF du 17 janvier 1992 Décret n 92-45 du 15 janvier 1992

Publication au JORF du 17 janvier 1992 Décret n 92-45 du 15 janvier 1992 Publication au JORF du 17 janvier 1992 Décret n 92-45 du 15 janvier 1992 Décret portant organisation de la bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg et relatif aux services de la documentation

Plus en détail

Statut pour le Conseil des étrangers/conseil de l immigration de la ville d'heidelberg (Nom du Statut: «AMR-Satzung-AMRS»)

Statut pour le Conseil des étrangers/conseil de l immigration de la ville d'heidelberg (Nom du Statut: «AMR-Satzung-AMRS») Statut pour le Conseil des étrangers/conseil de l immigration de la ville d'heidelberg (Nom du Statut: «AMR-Satzung-AMRS») Préambule A travers la constitution du Conseil des étrangers/ Conseil des migrants,

Plus en détail

Règlement épiscopal no 2 révisé concernant la location et la vente des édifices religieux dans le diocèse de Nicolet

Règlement épiscopal no 2 révisé concernant la location et la vente des édifices religieux dans le diocèse de Nicolet Règlement épiscopal no 2 révisé concernant la location et la vente des édifices religieux dans le diocèse de Nicolet 1 - Problématique Depuis 2005, les réaménagements pastoraux se sont multipliés dans

Plus en détail

Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement

Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement Adoptée par la Conférence générale de l'organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture,

Plus en détail

Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie

Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie Monsieur l Ambassadeur, Mesdames les élues, Chers compatriotes,

Plus en détail

Liste des pièces nécessaires pour une demande d admission à l Aide sociale à l hébergement

Liste des pièces nécessaires pour une demande d admission à l Aide sociale à l hébergement Liste des pièces nécessaires pour une demande d admission à l Aide sociale à l hébergement dgdfjj h 1 Certains justificatifs sont à fournir uniquement pour la première demande d aide sociale, et ne sont

Plus en détail

LES INSTITUTIONS POLITIQUES. La Commission européenne. *** La nomination du prochain Président de la Commission européenne doit tenir compte

LES INSTITUTIONS POLITIQUES. La Commission européenne. *** La nomination du prochain Président de la Commission européenne doit tenir compte LES INSTITUTIONS POLITIQUES Du 22 au 25 mai 2014, celles et ceux en en âge de voter éliront leurs représentants au Parlement européen, seul organe politique dont les membres sont élus démocratiquement

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Etre disposé à accepter un emploi en Suisse Paiement de l indemnité de chômage Se munir du formulaire E303 Rechercher un emploi à l étranger

Etre disposé à accepter un emploi en Suisse Paiement de l indemnité de chômage Se munir du formulaire E303 Rechercher un emploi à l étranger REMARQUES Le présent Info-Service est un complément à l Info-Service «Etre au chômage» (N 716.200). Il donne aux Suisses, Islandais, Liechtensteinois, Norvégiens, et ressortissants des Etats membres de

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

N 40 SÉNAT PROJET DE LOI. portant réorganisation. du Conseil de gouvernement. de la Nouvelle-Calédonie. ( Urgence déclarée.) (Texte définitif.

N 40 SÉNAT PROJET DE LOI. portant réorganisation. du Conseil de gouvernement. de la Nouvelle-Calédonie. ( Urgence déclarée.) (Texte définitif. PROJET DE LOI adopté i 13 décembre 1963. N 40 SÉNAT 1 " SESSION ORDINAIRE DE 1963-1964 PROJET DE LOI portant réorganisation du Conseil de gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. ( Urgence déclarée.) (Texte

Plus en détail

TEXTES ALLEMANDS OFFICIELLEMENT TRADUITS EN FRANÇAIS DONC APPLICABLES SELON LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL.

TEXTES ALLEMANDS OFFICIELLEMENT TRADUITS EN FRANÇAIS DONC APPLICABLES SELON LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL. la maison des associations 1A, place des orphelins 67000 Strasbourg laicite.daccord@laposte.net TEXTES ALLEMANDS OFFICIELLEMENT TRADUITS EN FRANÇAIS DONC APPLICABLES SELON LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL. II

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

STATUTS JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006

STATUTS JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006 STATUTS DU JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006 - 1 - STATUTS DU JUDO CLUB BALLENS DÉNOMINATION Article 1 1.1 Nom: le Judo Club Ballens (ci-après le JCB) est régi par les présents statuts et les articles 60

Plus en détail

Notes de travail - Agenda Octobre 2014

Notes de travail - Agenda Octobre 2014 Notes de travail - Agenda Octobre 2014 Voici l'agenda des activités intéressantes, organisées par l'aci ou par d'autres associations. Cet agenda paraît tous les deux mois, en alternance avec des Notes

Plus en détail

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Sondage auprès de la population résidente du Luxembourg du 21 au 27 novembre conférence de presse du 5 décembre 2013 Enquête auprès de

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815. I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire

C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815. I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815 I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire A) Le poids de l Europe dans le Monde - 1815 : L Europe

Plus en détail

Statuts de la SSP. Nom, siège et but de la société. À propos des membres de la SSP* Art. 1 Nom et siège. Art. 2 Buts. Art.

Statuts de la SSP. Nom, siège et but de la société. À propos des membres de la SSP* Art. 1 Nom et siège. Art. 2 Buts. Art. Statuts de la SSP A Nom, siège et but de la société Art. 1 Nom et siège Sous le nom de «Société Suisse de Parodontologie, Schweizerische Gesellschaft für Parodontologie, Società svizzera di Parodontologia

Plus en détail

Militants Droits Devant!

Militants Droits Devant! DOSSIER DE PRESSE Militants Droits Devant! Du 18 janvier au 19 janvier 2014 Au lycée La Joliverie à Saint Sébastien/Loire SOMMAIRE «DroitS Devant!» avec la JOC... p 3 Une nouvelle campagne d année... p

Plus en détail

CHAPITRE 3 : L AIDE A L EXERCICE DU MANDAT. Section 1 : Les moyens financiers et matériels. Paragraphe 1 : L indemnité parlementaire

CHAPITRE 3 : L AIDE A L EXERCICE DU MANDAT. Section 1 : Les moyens financiers et matériels. Paragraphe 1 : L indemnité parlementaire CHAPITRE 3 : L AIDE A L EXERCICE DU MANDAT Section 1 : Les moyens financiers et matériels Paragraphe 1 : L indemnité parlementaire L indemnité parlementaire prévue à l article 37 de la Constitution a pour

Plus en détail

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE LICENCE GÉOGRAPHIE Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE Présentation Etablissement Objectifs Offrir aux étudiants des

Plus en détail

Les prestations complémentaires AVS/AI pour les ressortissants étrangers domiciliés à Genève. SPC - Edition décembre 2013

Les prestations complémentaires AVS/AI pour les ressortissants étrangers domiciliés à Genève. SPC - Edition décembre 2013 Les prestations complémentaires AVS/AI pour les ressortissants étrangers domiciliés à Genève SPC - Edition décembre 2013 Page 2/9 Service des prestations complémentaires (SPC) Route de Chêne 54 1211 Genève

Plus en détail

Questionnaire pour les non recotisants

Questionnaire pour les non recotisants Questionnaire pour les non recotisants Nom Groupement Les modalités de réponses doivent être lues uniquement lorsqu'il est indiqué la mention "lire" présentation "Nous aimerions connaître les raisons pour

Plus en détail

Le parquet français malade de son statut.

Le parquet français malade de son statut. Le parquet français malade de son statut. A la fin du mandat de Nicolas Sarkozy, le parquet était en état de "coma dépassé" 1. Au-delà, c'est toute l'institution judiciaire qui était diminuée. 63% des

Plus en détail

DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE

DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE Manuel p. 32-33 ÉTAPE 1 : A FAIRE SUR UNE COPIE DOUBLE a/ Relevez et recopiez le vocabulaire spécifique de cette leçon, proposé en bas de la page 33.

Plus en détail

Qui sont les enseignants?

Qui sont les enseignants? Extrait de : Regards sur l'éducation 2008 : Panorama Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264040649-fr Qui sont les enseignants? Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (2009),

Plus en détail

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 Table des matières Préface de Victor Karady... 7 Introduction... 17 Chapitre i La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 La «seconde patrie du monde instruit»... 34 Un marché universitaire

Plus en détail

FOYER CATHOLIQUE EUROPEEN

FOYER CATHOLIQUE EUROPEEN FOYER CATHOLIQUE EUROPEEN Centre de rencontres, de formation et de célébrations chrétiennes au service des milieux internationaux de Bruxelles rue du Cornet 51 1040 Bruxelles 02 / 233 53 10 Fax : 02 /

Plus en détail

ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA

ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA Association marocaine régie par le dahir du 15 novembre 1958 Siège : Casablanca,

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2

CORRECTION BREVET BLANC 2 CORRECTION BREVET BLANC 2 PARTIE 1: Histoire Question 1: Expliquer les repères qui correspondent aux dates suivantes: 622 / 1598. 622: l'hégire, Mahomet et ses compagnons quittent La Mecque pour Médine,

Plus en détail

Les conditions de recrutement des agents publics

Les conditions de recrutement des agents publics Fiches statut Les conditions de recrutement des agents publics 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Quel que soit le statut de l'agent recruté, fonctionnaire

Plus en détail

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980)

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980) *Changement de mentalité au Québec (1930-1980) 1932 Secours directs Pour aider les chômeurs à faire face à la crise, le gouvernement du Québec intervient pour contrer la misère et verse des montants d

Plus en détail

STATUTS DU CLUB D'INVESTISSEMENT «HEC-ULG INVESTING GROUP»

STATUTS DU CLUB D'INVESTISSEMENT «HEC-ULG INVESTING GROUP» STATUTS DU CLUB D'INVESTISSEMENT «HEC-ULG INVESTING GROUP» Les soussignés ont décidé de constituer ce jour, en indivision, un club d'investissement sous la dénomination de " HEC-ULg Investing Group " qui

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA PAUVRETÉ EN MILIEU RURAL AU MOZAMBIQUE

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA PAUVRETÉ EN MILIEU RURAL AU MOZAMBIQUE GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la 1 FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA PAUVRETÉ EN MILIEU RURAL AU MOZAMBIQUE Avec Domaine général de formation Compétences disciplinaires Compétences transversales Scénario

Plus en détail

Formation des enseignants ELCO Avril 2013

Formation des enseignants ELCO Avril 2013 Formation des enseignants ELCO Avril 2013 Catherine ADUAYOM Muriel DECHANT Inspectrices de l Education Nationale Académie de Lyon Département du Rhône. ELCO Enseignement de Langue et Culture d Origine

Plus en détail

Ritterhude 1. Photo : Léa

Ritterhude 1. Photo : Léa Ritterhude 1 Durant le voyage en Allemagne qui s est passé du 04 au 11 décembre 2014, nous avons entre autre, visité 4 villes, Ritterhude, ville, où nous avons été hébergés chez nos correspondants, Brême,

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Mr Abdeljalil ZERHOUNI SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS DU MAROC SUR LA COMMUNICATION DES ASSEMBLÉES PARLEMENTAIRES

Plus en détail

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun.

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. 14 ème SOMMET DE LA FRANCOPHONIE Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. (Kinshasa, 12-14 octobre 2012) Point 7 à l ordre du jour sur le thème : «L Afrique dans la francophonie

Plus en détail

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?»

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» «Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» Michael Jabara Carley Professeur au département d histoire de l Université de Montréal, auteur de 1939: l'alliance de la dernière

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

N ADELI : enfin sûr de l'identité professionnelle des psychologues. Chaque Psychologue, comme les professions médicales et les auxiliaires médicaux

N ADELI : enfin sûr de l'identité professionnelle des psychologues. Chaque Psychologue, comme les professions médicales et les auxiliaires médicaux N ADELI : enfin sûr de l'identité professionnelle des psychologues. Chaque Psychologue, comme les professions médicales et les auxiliaires médicaux doit faire enregistrer ses diplômes auprès de la Direction

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

Me passer de ma voiture? Impossible!

Me passer de ma voiture? Impossible! Me passer de ma voiture? Impossible! Avec le Pack Ma Mobilité, partez l esprit tranquille en France comme à l étranger et allez au bout de vos projets quoi qu il arrive. Aller au bout de mes projets en

Plus en détail

Note de service. Prêtres Conseils des affaires temporelles. Mgr Kevin Beach, vicaire général DESTINATAIRES EXPÉDITEUR :

Note de service. Prêtres Conseils des affaires temporelles. Mgr Kevin Beach, vicaire général DESTINATAIRES EXPÉDITEUR : Note de service DESTINATAIRES Prêtres Conseils des affaires temporelles EXPÉDITEUR : Mgr Kevin Beach, vicaire général OBJET : Rémunération du clergé 2014 DATE : Le 24 janvier 2014 Après plusieurs mois

Plus en détail

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin N. 0311 Lunedì 27.04.2015 Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin Il Santo Padre Francesco ha ricevuto questa mattina in Udienza i Vescovi della Conferenza Episcopale

Plus en détail

La Constitution européenne

La Constitution européenne La Constitution européenne "Le Parlement européen approuve la Constitution et appuie sans réserve sa ratification"(*): elle éclaire la nature et les objectifs de l'union, renforce son efficacité et son

Plus en détail

ASSOCIATION LOI DU 1er JUILLET 1901 COMITE DE COOPERATION AVEC LE LAOS ( C.C.L. )

ASSOCIATION LOI DU 1er JUILLET 1901 COMITE DE COOPERATION AVEC LE LAOS ( C.C.L. ) ASSOCIATION LOI DU 1er JUILLET 1901 COMITE DE COOPERATION AVEC LE LAOS ( C.C.L. ) ARTICLE 1 : FORMATION Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er Juillet

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail