LA SECURITE DU TRAVAIL EN HAUTEUR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA SECURITE DU TRAVAIL EN HAUTEUR"

Transcription

1 LA SECURITE DU TRAVAIL EN HAUTEUR 450, avenue de l Europe - ZIRST Montbonnot-Saint-Martin/Grenoble Téléphone (33) Téléfax (33) GAMESTREAM: SARL AU CAPITAL DE GROUPE SECURITE EXPANSION R.C. GRENOBLE B SIRET I S O AFAQ N 1995/4549

2 LES CHUTES DE HAUTEUR OCCUPENT La 3ème place en terme de fréquence La 1ère place en terme de gravité (*) (*) hors trajet En moyenne, l arrêt de travail dû à une chute de hauteur dure deux fois plus longtemps que pour les autres types d accidents

3 ORIGINES DES CHUTES MORTELLES (Bâtiment) % 32% 13% 11% 11% 0 Echafaudages Toitures Trémies Echelles Autres Source : OPPBTP 98

4 LA DEMARCHE DE PREVENTION D ABORD EMPÊCHER LA CHUTE RECUEILLIR APRES LA CHUTE PROTECTION INDIVIDUELLE

5 Moyens permanents d accès aux machines Norme NF EN ISO Partie 3 Remplace les normes NF-E et Escaliers, échelles à marches et garde-corps Dimension d un garde-corps : Distance entre lisse et sous-lisse 50 cm maxi Sous-lisse intermédiaire comprise entre 45 et 50 cm au-dessus de la plinthe Plinthe : 15 cm (jour possible de 1 cm sous la plinthe) 150 cm (conseillé) La norme NF EN ISO spécifie que la plinthe doit être de 10 cm, mais dans son annexe NA-2-6, elle nous rappelle qu en raison du décret du 8 janvier 1965, la plinthe doit avoir une hauteur de 15 cm (valable uniquement en France). Un entraxe de 150 cm entre les potelets est conseillé mais pas imposé. Si cette distance est supérieure, un intérêt tout particulier devra être accordé à la résistance de l ancrage des montants et des dispositifs de fixation.

6 Arrêté du 4/11/93 Relatif à la signalisation de sécurité et de santé au travail Art 2 : La mise en œuvre d une signalisation de sécurité s impose toutes les fois que, sur un lieu de travail un risque ne peut pas être évité ou prévenu par l existence d une protection collective ou par l organisation du travail. Art 5 : Les travailleurs sont informés de manière appropriée sur les indications relatives à la sécurité ou la santé fournies par la signalisation et la conduite à tenir qui en résulte Le Chef d Etablissement doit faire bénéficier les travailleurs d une formation adéquate. Art 12 : A l intérieur des zones bâties de l entreprise auxquelles le travailleur a accès dans le cadre de son travail, les obstacles susceptibles de provoquer des chocs ou des chutes de personnes et les endroits dangereux (...) doivent être signalés par des bandes jaunes et noires ou rouges et blanches.

7 OBLIGATION DU MAITRE D OUVRAGE DOSSIER DE MAINTENANCE DES LIEUX DE TRAVAIL Décret n du 2 mai 1994 relatif aux dispositions concernant la sécurité et la santé que doivent observer les maître d ouvrage lors de la construction des lieux de travail et modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d Etat). Décret n du 31 mars 1992 modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d Etat) et relatif aux dispositions concernant la sécurité et la santé que doivent observer les maîtres d ouvrage lors de la construction de lieux de travail ou lors de leurs modifications, extensions ou transformations.

8 Les maîtres d ouvrage doivent élaborer et transmettre aux utilisateurs, au moment de la prise de possession des locaux et au plus tard dans le mois qui suit, un dossier d entretien des lieux de travail. Doivent notamment figurer dans ce dossier, outre les documents, notices et dossiers techniques prévus aux articles R , R , R , les dispositions prises : a) Pour le nettoyage des surfaces vitrées en élévation et en toiture en application de l article R b) Pour l accès en couverture et notamment : - les moyens d arrimage pour les interventions de courte durée ; - les possibilités de mise en place rapide de garde-corps ou de filets de protection pour les interventions importantes ; - les chemins de circulation permanents pour les interventions fréquentes ; c) Pour faciliter l entretien des façades et notamment, les moyens d arrimage et de stabilité d échafaudage ou de nacelle ; d) Pour faciliter les travaux d entretien intérieur et notamment pour : - le ravalement des halls de grande hauteur ; - les accès aux machineries d ascenseurs ; - les accès aux canalisations en galerie technique, ou en vide sanitaire ( ). Ce dossier est tenu à la disposition de l inspecteur du travail et des agents des services de prévention des organismes de sécurité sociale. * nota : Décret du 31 mars 1991 art. 5 : les dispositions de cet article ne sont pas applicables : 1 Aux opérations de construction ou d aménagement de bâtiments pour lesquelles la demande de permis de construire est antérieur au 1er janvier 1993 ; 2 Aux opérateurs ne nécessitant pas de permis de construire, lorsque le début des travaux est antérieur au 1er janvier 1993.

9 LA PROTECTION INDIVIDUELLE

10 Décret du 8/1/65 Modifié par décret du 6/5/95 Article. 5 modifié : part 2 Lorsque la durée prévue d exécution des travaux n excède pas une journée, l observation des dispositions des alinéas 1 & 2 du présent article (protection collective) n est pas obligatoire, sous réserve que des systèmes d arrêt de chute soient mis à la disposition des travailleurs ou soient utilisés par les travailleurs indépendants et que des points d accrochage sûrs et adaptés à la nature des travaux existent

11 Décret du 8/1/65 Modifié par décret du 6/5/95 Article 18 modifié: Lorsque la protection d un travailleur ne peut être assurée que par un système d arrêt de chute, ce travailleur ne doit jamais demeurer seul sur le chantier.

12 LE SYSTEME D ARRET DES CHUTES NF EN 363 Équipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur comprenant : Un harnais d antichute AVEC Une liaison antichute Un système d arrêt des chutes ne peut être utilisé qu avec des points d ancrage accessibles et conformes à la norme EN 795.

13 LES 3 TYPES DE LIAISON ANTICHUTE NF EN 353 EN : Antichute mobile incluant un support d assurage rigide. EN : Antichute mobile incluant un support d assurage flexible. NF EN 355 Absorbeur d énergie NF EN 360 Antichute à rappel automatique

14 LES DISPOSITIFS D ANCRAGES NF EN 795 OBJECTIFS DE CETTE NORME - Elle fixe une terminologie commune : Ex : ancre structurelle, structure d accueil, point d ancrage... - Elle donne des valeurs de résistance : Ex : 1000 dan dans le sens de la chute - Elle fixe les protocoles d essai - en laboratoire - in situ - Elle détermine une classification : A, B, C, D, E selon le lieu et la nature du travail à effectuer

15 LES DISPOSITIFS D ANCRAGES Les 5 classes d ancrages: NF EN 795 Classe A : Ancres structurelles conçues pour être fixées sur des surfaces horizontales, verticales et inclinées Classe B : Dispositifs d ancrages provisoires transportables Classe C : Dispositif d ancrages équipés de supports d assurages flexibles horizontaux (15 de pente maximum) Classe D : Dispositif d ancrages équipés de rails d assurages rigides horizontaux Classe E : Ancres à corps mort à utiliser sur des surfaces horizontales. NB : Les classes B et E sont couvertes par la directive 89/686 et considérées comme des EPI. Ces classes doivent donc posséder un marquage CE.

16 LES DISPOSITIFS D ANCRAGES Classe A : NF EN 795 Ancres structurelles conçues pour être fixées sur des surfaces horizontales, verticales ou inclinées.

17 LES DISPOSITIFS D ANCRAGES Classe C : NF EN 795 Dispositifs d ancrages équipés de supports d assurage flexibles horizontaux

18 Décret du 11/01/93 (loi du 31/12/91) Art.233 Conditions de mise en œuvre et d utilisation applicables aux équipements de travail et moyens de protection. Le chef d établissement doit informer de manière appropriée les travailleurs qui doivent utiliser des EPI : a : Des risques contre lesquels l EPI les protège. b : Des conditions d utilisation du dit équipement, notamment les usages auxquels il est réservé, des instructions ou consignes concernant les EPI, et de leurs conditions de mise à disposition. Une consigne d utilisation, reprenant de manière compréhensible les informations mentionnées aux a) et b), doit être élaboré par le chef d établissement. Celui-ci doit faire bénéficier les travailleurs qui doivent utiliser un EPI, d une formation adéquate comportant autant que de besoin un entraînement au port de cet EPI. Cette formation doit être renouvelée aussi souvent qu il est nécessaire pour que l équipement soit utilisé conformément à la consigne d utilisation.

19 Arrêté du 19/3/93 article R. 238-du code du travail Concerne la vérification périodique des EPI : Art.1 : Sans préjudice de la vérification à chaque utilisation du maintien en état de conformité des équipements de protection individuelle faite en application de l article R du code du travail, les équipements de protection individuelle suivants, en service ou en stock, doivent faire l objet, depuis moins de 12 mois au moment de leur utilisation, de la vérification générale périodique prévue à l article R du code du travail. Figurent parmi ces EPI, notamment : Les systèmes de protection individuelle contre les chutes de hauteur. Art.3 Le présent arrêté est applicable à compter du 1/12/93. Les équipements de protection individuelle doivent être utilisés conformément à leur destination. Le chef d établissement doit procéder à des vérifications générales périodiques. Les vérifications sont effectuées par des personnes qualifiées, appartenant ou non à l établissement, dont la liste est tenue à la disposition de l inspecteur du travail ou du contrôleur du travail. Ces personnes doivent avoir la compétence nécessaires pour exercer leur mission en ce qui concerne les équipements de protection individuelle. Le résultat des vérifications générales périodiques est consigné sur le registre de sécurité ouvert par le chef d établissement, conformément à l article L.620-6

20 REFLEXIONS SUR DES ACCIDENTS

21 ACCIDENT : CHUTE D UNE TERRASSE

22 ANALYSE DU RISQUE AVEC LE CLIENT Protection collective? Oui Non Protection individuelle Si durée < ou = à 1 j Possibilité d ancrage? Oui Non (vérifier sa conformité) A réaliser Faisabilité? Compétence? Pose ancrage fixe si occasionnel Pose ancrage provisoire si exceptionnel

23 INTERVENTION AVEC SYSTÈME D ARRÊT DES CHUTES Présence d autres personnes sur le chantier? Non Pas d exécution du travail Oui Moyen d appeler les secours

24

25

26 ACTIONS PREVENTIVES : Analyse des risques (selon modèle proposé) Sensibilisation / Formation du personnel 2 personnes minimum sur chantier

Travail en Hauteur Point sur les risques et la règlementation

Travail en Hauteur Point sur les risques et la règlementation Travail en Hauteur Point sur les risques et la règlementation SOMMAIRE 1 LE CONTEXTE 2 1.1 CHUTES DE HAUTEUR, DEUXIEME CAUSE DE MORTALITE AU TRAVAIL 2 1.2 UNE REGLEMENTATION QUI EVOLUE 2 2 LES OBLIGATIONS

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR > Contact : prevention@cdg38.fr Ingénieurs en prévention des risques professionnels 04.56.38.87.04 > Pôle : Prévention des risques professionnels > Date : juillet 2016 LE TRAVAIL

Plus en détail

Utilisation d un système EPI antichute. Réglementation. Extrait du décret du 1er septembre 2004. Réglementation. Réglementation

Utilisation d un système EPI antichute. Réglementation. Extrait du décret du 1er septembre 2004. Réglementation. Réglementation Utilisation d un système EPI antichute Réglementation Extrait du décret du 1er septembre 2004 Dans l impossibilité technique d installation de protection collective,la protection des travailleurs doit

Plus en détail

Garde-corps périphériques temporaires Caractéristiques générales

Garde-corps périphériques temporaires Caractéristiques générales Fiche Prévention - B1 F 08 17 Garde-corps Caractéristiques générales La réalisation des travaux en hauteur expose le personnel à des risques de chute dont les conséquences sont souvent graves ou mortelles.

Plus en détail

LE PRÉVENTION HARNAIS DE DES SÉCURITÉ RISQUES ET LES SYSTÈMES D ARRÊT DE CHUTES

LE PRÉVENTION HARNAIS DE DES SÉCURITÉ RISQUES ET LES SYSTÈMES D ARRÊT DE CHUTES FR LE PRÉVENTION HARNAIS DE DES SÉCURITÉ RISQUES ET LES SYSTÈMES D ARRÊT DE CHUTES LE HARNAIS DE SÉCURITÉ ET LES SYSTÈMES D ARRÊT DE CHUTES 2011 Conseil pour le Développement Economique de la Construction

Plus en détail

UNE SOLUTION A LA HAUTEUR

UNE SOLUTION A LA HAUTEUR UNE SOLUTION A LA HAUTEUR Services Travaux Acrobatiques Sàrl Ch. de Bois-Riant 1-1661 Le Pâquier - 026 / 921 39 94 info@travauxacrobatiques.ch - www.travauxacrobatiques.ch Ligne de vie MPS, câble 8 mm.

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. Les chutes de hauteur demeurent une des premières causes d accidents du Travail, graves et

RÉGLEMENTATION. Les chutes de hauteur demeurent une des premières causes d accidents du Travail, graves et RÉGLEMENTATION RAPPEL IMPORTANT Les chutes de hauteur demeurent une des premières causes d accidents du Travail, graves et mortels, dans l ensemble de l Union européenne. Pour exemple en France, pour l'année

Plus en détail

Code du bien-être au travail. Livre IV.- Equipements de travail. Titre 5.- Equipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur

Code du bien-être au travail. Livre IV.- Equipements de travail. Titre 5.- Equipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur Code du bien-être au travail Livre IV.- Equipements de travail Titre 5.- Equipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur Transposition en droit belge de la Directive 2009/104/CE du Parlement

Plus en détail

Catalogue Vente et Location Prestation. de Service Entretient. et Réparation

Catalogue Vente et Location Prestation. de Service Entretient. et Réparation sav@servibat.net Catalogue 2013 Vente et Location Prestation de Service Entretient et Réparation Nous mettons à votre service notre expérience, notre passion du métier Equipement de Protection Individuelle

Plus en détail

Le travail en hauteur

Le travail en hauteur 1 di 7 08/09/2005 15.22 Le travail en hauteur Pour que le travail en hauteur soit exécuté en sécurité, l'employeur doit privilégier la protection collective sur la protection individuelle. Le Code du travail

Plus en détail

Filets de sécurité. Caractéristiques. Principes de prévention contre les chutes de hauteur. Empêcher la chute de hauteur

Filets de sécurité. Caractéristiques. Principes de prévention contre les chutes de hauteur. Empêcher la chute de hauteur Fiche Prévention - B1 F 06 16 Filets de sécurité Caractéristiques La réalisation des travaux en hauteur expose le personnel à des risques de chute dont les conséquences sont souvent graves ou mortelles.

Plus en détail

Les échafaudages de service

Les échafaudages de service Les échafaudages de service Recommandations particulières pour la construction des échafaudages roulants dont le plancher le plus élevé est situé à plus de 2,50 m du sol. V. Les échafaudages roulants Les

Plus en détail

12 Chute de hauteur. Pour prévenir ce risque on peut : Fiche 12 Chute de hauteur Synergie Ecole-Entreprise-Prévention 1/6

12 Chute de hauteur. Pour prévenir ce risque on peut : Fiche 12 Chute de hauteur Synergie Ecole-Entreprise-Prévention 1/6 Élève Nom Prénom Période de formation en entreprise Du au Diplôme et spécialité Etablissement scolaire Entreprise d accueil 12 Chute de hauteur L échelle ne doit servir qu à passer d un niveau à un autre

Plus en détail

SECUR 300T Instruction d emploi et d entretien

SECUR 300T Instruction d emploi et d entretien SECUR 300T Instruction d emploi et d entretien Référence du document : SL-SECUR 300 T 2015 V1-1 Mise à jour le 4 juin 2015 Ce document traite des modalités de pose, d utilisation et d entretien des interfaces

Plus en détail

ECHELLES et ESCABEAUX

ECHELLES et ESCABEAUX SERVICE INTERENTREPRISES DE SANTE AU TRAVAIL DU BATIMENT ET INTERPROFESSIONNEL 17, rue Roland Horeau - B. P. : 80052 97822 LE PORT - CEDEX TEL : 02.62.90.18.10 - FAX : 02.62.30.12.66 ECHELLES et ESCABEAUX

Plus en détail

Le travail en hauteur : Réglementation

Le travail en hauteur : Réglementation Le travail en hauteur : Réglementation Extrait dossier INRS (mis à jour 4-01-2007) Pour que le travail en hauteur soit exécuté en sécurité, l'employeur doit privilégier la protection collective sur la

Plus en détail

NOTICE 1 TOUR ESCALIER HIWAY. MONTAGE et UTILISATION ECHAFAUDAGE ALUMINIUM ROULANT

NOTICE 1 TOUR ESCALIER HIWAY. MONTAGE et UTILISATION ECHAFAUDAGE ALUMINIUM ROULANT TOUR ESCALIER HIWAY MONTAGE et UTILISATION ECHAFAUDAGE ALUMINIUM ROULANT LA SECURITE ECHAFAUDAGES ALUMINIUM ROULANTS AVANT PROPOS La présente notice de montage de cet échafaudage HI-WAY est destinée à

Plus en détail

Garde-corps périphériques temporaires du gros œuvre sur fourreaux

Garde-corps périphériques temporaires du gros œuvre sur fourreaux Fiche Prévention - B1 F 09 17 Garde-corps périphériques temporaires du gros œuvre sur fourreaux La réalisation des travaux en hauteur expose le personnel à des risques de chute dont les conséquences sont

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref ECHAFAUDAGE ROULANT R200 NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION Ref. 111116 révision du 12/07/2007 P 1/10 Construction: Structure acier, galvanisé Charges admissibles: Charge maxi admissible par plateau:

Plus en détail

Équipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur

Équipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur Fiche Prévention B7 F 10 13 Équipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur Systèmes d arrêt des chutes - Démarche de prévention et description des équipements Les chutes de hauteur

Plus en détail

Service EIPRP - Ergonomie et Ingénierie de la Prévention des Risques Professionnels. Rencontre de la prévention 2016.

Service EIPRP - Ergonomie et Ingénierie de la Prévention des Risques Professionnels. Rencontre de la prévention 2016. Rencontre de la prévention 2016 Atelier CORRIGE 1 1) Analyse des documents Document Points positifs Point négatifs Fiche de poste Identification de la dotation vestimentaire Absence des formations obligatoires

Plus en détail

Principes de la protection lors de travaux temporaires en hauteur

Principes de la protection lors de travaux temporaires en hauteur Fiche Prévention - B1 F 01 17 Principes de la protection lors de travaux temporaires en hauteur La réalisation des travaux en hauteur expose le personnel à des risques de chute dont les conséquences sont

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR 1. DEFINITIONS Le travail en hauteur désigne soit un emplacement de travail (toitures, charpentes, passerelles ), soit l utilisation de certains équipements (échelles, échafaudages,

Plus en détail

Enjeux Techniques. Jacques BALZER Ingénieur Conseil

Enjeux Techniques. Jacques BALZER Ingénieur Conseil Enjeux Techniques Jacques BALZER Ingénieur Conseil Agir en direction des donneurs d ordre : 1. Intégrer dès la conception des projets des dispositions de prévention des risques de chute : Identifier le

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE ANCRAGE À CORPS MORT VECTASAFE NORME EN 795 CLASSE E PROTECTION INDIVIDUELLE > POINTS D ANCRAGE > CORPS MORT

NOTICE TECHNIQUE ANCRAGE À CORPS MORT VECTASAFE NORME EN 795 CLASSE E PROTECTION INDIVIDUELLE > POINTS D ANCRAGE > CORPS MORT NORME EN 795 CLASSE E DÉFINITION L ancrage à corps mort VECTASAFE est un système de protection individuel contre les chutes de hauteur. Il est exclusivement réservé à la mise en sécurité de personnes et

Plus en détail

Sécurité des Machines. Acquisition d une machine neuve. Acquisition d une machine neuve. ED 103: Démarche d acquisition d une machine neuve.

Sécurité des Machines. Acquisition d une machine neuve. Acquisition d une machine neuve. ED 103: Démarche d acquisition d une machine neuve. Sécurité des Machines ED 103: Démarche d acquisition d une machine neuve. Frédéric FAYARD Ingénieur Conseil (CARSAT NORD PICARDIE) Page 1 - Conférence CCI VALENCIENNES - 29 NOVEMBRE 2011 Comment éviter

Plus en détail

La Prévention des Risques de Chute (T9)

La Prévention des Risques de Chute (T9) الاتحاد التونسي للصناعة و التجارة و الصناعات التقلیدیة FEDERATION NATIONALE DES ENTREPRENEURS DE BTP Programme de formation 2011 : LE CHARGE DE SECURITE DANS LES CHANTIERS DE BTP Thème : La Prévention

Plus en détail

Décret n du 30 août relatif aux obligations de l employeur pour l utilisation des installations électriques des lieux de travail

Décret n du 30 août relatif aux obligations de l employeur pour l utilisation des installations électriques des lieux de travail Texte officiel Novembre 2010 Décret n 2010-1016 du 30 août 2010 relatif aux obligations de l employeur pour l utilisation des installations électriques des lieux de travail Journal Officiel du 1 septembre

Plus en détail

Conditions d utilisation : Echafaudages

Conditions d utilisation : Echafaudages Conditions d utilisation : Echafaudages Décret n 2004-924 du 1er septembre 2004 Les six articles qui suivent concernent les échafaudages (R.233 R.233-13 13-31 31 à R.233-13-36 36). Il s agit d assurer

Plus en détail

Décret n du 11 janvier 1993

Décret n du 11 janvier 1993 Décret n 93-40 du 11 janvier 1993 Décret relatif aux prescriptions techniques applicables à l utilisation des équipements de travail soumis à l article L. 233-5-1 du code du travail, aux règles techniques

Plus en détail

1 Description. 1.1 Généralités

1 Description. 1.1 Généralités 1 Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction principale est d éviter la chute de personnes et/ou d objets depuis un niveau supérieur

Plus en détail

:: Site pédagogique dédié au travail en hauteur :: Nov «Les chutes demeurent l une des causes d arrêt de travail les plus fréquentes» Page 2

:: Site pédagogique dédié au travail en hauteur :: Nov «Les chutes demeurent l une des causes d arrêt de travail les plus fréquentes» Page 2 :: Site pédagogique dédié au travail en hauteur :: Nov. 2009 «Les chutes demeurent l une des causes d arrêt de travail les plus fréquentes» Page 2 :: Site pédagogique dédié au travail en hauteur :: Nov.

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation

Instructions de montage et d utilisation TOUR UP6 REF : 10608-NT1/D LE 02/12/2015 Instructions de montage et d utilisation TOUR UP6 Désignation EN 1004-3-6/6-XBXX Echafaudage Roulant de service Aluminium en éléments préfabriqués suivant norme

Plus en détail

FICHE 1 Droits et obligations

FICHE 1 Droits et obligations FICHE 1 Droits et obligations 06/10/2010 I. Généralités Les vêtements de travail et chaussures de sécurité sont personnels et destinés à une utilisation professionnelle. L agent est responsable de la dotation

Plus en détail

Systèmes d ancrage pour la protection contre les chutes

Systèmes d ancrage pour la protection contre les chutes GUIDE D INFORMATION Photo : Ancrage Mobile Services Systèmes d ancrage pour la protection contre les chutes Le présent guide se veut un outil d information pour les employeurs de la construction qui auront

Plus en détail

Travaux en hauteur, pas le droit à l erreur! Colloque Prévention. 9 décembre 2014 La Chapelle St Aubin.

Travaux en hauteur, pas le droit à l erreur! Colloque Prévention. 9 décembre 2014 La Chapelle St Aubin. Travaux en hauteur, pas le droit à l erreur! Colloque Prévention 9 décembre 2014 La Chapelle St Aubin. Source Diaporama commun OPPBTP / CNAMTS Travaux en hauteur - 2014 1 Sommaire Présentation de la Carsat

Plus en détail

PROTECTION ANTICHUTE ANCRAGES INDIVIDUELS Ancrages de toit pour E.P.I. Crochets de sécurité Crochets de gouttière de sécurité A chaque chantier, sa protection Une gamme complète d ancrages spécialement

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES EN CONSTRUCTION DE MAISONS INDIVIDUELLES

LES BONNES PRATIQUES EN CONSTRUCTION DE MAISONS INDIVIDUELLES LES BONNES PRATIQUES EN CONSTRUCTION DE MAISONS INDIVIDUELLES Réunion CMI de Lorraine (54 55 57 88) 27 juin 2017 Déroulé 1. Notre constat 2. Intervention DIRECCTE : La coordination SPS / Nouvelles prérogatives

Plus en détail

Travaux en hauteur. Utilisation du harnais. Être acteur de la prévention. Mémento, édition version 2

Travaux en hauteur. Utilisation du harnais. Être acteur de la prévention. Mémento, édition version 2 Travaux en hauteur Utilisation du harnais Être acteur de la prévention Mémento, édition 2016 - version 2 Avertissement Avant de penser au harnais 1) Empêcher la chute Prévoir le maximum d opérations au

Plus en détail

protection antichute sélection étancheurs

protection antichute sélection étancheurs protection antichute sélection étancheurs www.protection-antichute.fr Une gamme complète d équipements et de consommables spécialement conçus pour les étancheurs Garde-corps Echelle à crinoline Grilles

Plus en détail

L aménagement des lieux de travail 10 points clés pour un projet réussi. Jacques Balzer Ingénieur Conseil

L aménagement des lieux de travail 10 points clés pour un projet réussi. Jacques Balzer Ingénieur Conseil L aménagement des lieux de travail 10 points clés pour un projet réussi Jacques Balzer Ingénieur Conseil Des enjeux Un projet unique Un projet réussi Financiers Image de marque Qualité de vie au travail

Plus en détail

Animation du réseau départemental des agents de prévention

Animation du réseau départemental des agents de prévention Animation du réseau départemental des agents de prévention Réseau agents de prévention TRAVAIL EN HAUTEUR Réseau agents de prévention Réglementation Définition Toute élévation au-dessus du niveau du sol,

Plus en détail

Document d'information Certificat de Qualification Professionnelle CQP Cordiste Niveau 2

Document d'information Certificat de Qualification Professionnelle CQP Cordiste Niveau 2 Document d'information Certificat de Qualification Professionnelle CQP Cordiste Niveau 2 IMSAT / Document d'information v1_cqp Cordiste niveau 2_2016 1 Ce document précise et définit : Le CQP de Cordiste

Plus en détail

SERRURERIE ET SÉCURITÉ

SERRURERIE ET SÉCURITÉ IL S AGIT LE PLUS SOUVENT DE TRAVAUX DE GRANDE HAUTEUR. L OUVRAGE DATANT DE PLUS DE 10 ANS EN GÉNÉRAL, LES DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ DES ACCÈS ET PLATEFORMES NE SONT PLUS ADAPTÉS, VOIRE PARFOIS MANQUANTS.

Plus en détail

ÉQUIPEMENTS DE TRAVAIL CONCERNÉS PAR LA RÉGLEMENTATION

ÉQUIPEMENTS DE TRAVAIL CONCERNÉS PAR LA RÉGLEMENTATION Les vérifications des équipements ou catégories d équipements de travail utilisés pour le levage de charges, l élévation des postes de travail ou le transport en élévation de personnes sont prescrites

Plus en détail

INRS - Gaël Kerbaol. CRAM Nord-Est

INRS - Gaël Kerbaol. CRAM Nord-Est Prévention des Risques Professionnels Dispositions générales n 10/2008 de la CRAM NORD-EST INTERDICTION DES ÉCHAFAUDAGES SUR TAQUETS D ÉCHELLES INRS - Gaël Kerbaol CRAM Nord-Est Caisse Régionale d Assurance

Plus en détail

La réglementation incendie. dans les bâtiments d habitation

La réglementation incendie. dans les bâtiments d habitation La réglementation incendie dans les bâtiments d habitation LA REGLEMENTATION -Ordonnonce 76/04 du 20/02/1976: relative aux règles applicables en matière de sécurité contre les risques d incendie et de

Plus en détail

INTERDICTION DES ÉCHAFAUDAGES SUR TAQUETS D ÉCHELLES

INTERDICTION DES ÉCHAFAUDAGES SUR TAQUETS D ÉCHELLES INTERDICTION DES ÉCHAFAUDAGES SUR TAQUETS D ÉCHELLES DISPOSITIONS GÉNÉRALES N 10/2008 DE LA CARSAT NORD-EST INRS - Gaël Kerbaol Adoptées par le Conseil d Administration de la Caisse Régionale d Assurance

Plus en détail

Prévention des chutes : travaux de toiture

Prévention des chutes : travaux de toiture Prévention des chutes : travaux de toiture Colloque CNESST Estrie mai 2016 Prévention des chutes Travaux de toiture Au Québec, depuis 5 ans, 51 travailleurs sont décédés après avoir fait une chute à un

Plus en détail

Conforme au décret du 1 er septembre 2004 et aux normes européennes (1-2) et ( )

Conforme au décret du 1 er septembre 2004 et aux normes européennes (1-2) et ( ) Conforme au décret du 1 er septembre 2004 et aux normes européennes 12 810 (1-2) et 12 811 (1-2 - 3) SÉCURITÉ TOTALE Le SECURIFRAN procure, de par sa conception, une sécurité totale pendant le montage,

Plus en détail

Principes généraux de travail en hauteur. La retenue. L antichute. Le maintien au travail VERTICALITÉ - TECHNIQUES DE TRAVAIL

Principes généraux de travail en hauteur. La retenue. L antichute. Le maintien au travail VERTICALITÉ - TECHNIQUES DE TRAVAIL Principes généraux de travail en hauteur La retenue Technique visant à empêcher un travailleur d évoluer dans une zone présentant un risque de chute (principe de la laisse) : longe + harnais de maintien

Plus en détail

Kit couvreur. Caractéristiques coulisseau : _ acier galvanisé _ ouverture : 18 mm _ résistance à la rupture : > 2200 dan

Kit couvreur. Caractéristiques coulisseau : _ acier galvanisé _ ouverture : 18 mm _ résistance à la rupture : > 2200 dan LA SECURITE INDIVIDUELLE Kit couvreur Selon la législation, il est recommandé qu un système d arrêt des chutes soit utilisé lorsque la hauteur de travail représente un réel danger de chute. Ce système

Plus en détail

ATELIER 7. Le port du harnais de sécurité: sécurité ou danger?

ATELIER 7. Le port du harnais de sécurité: sécurité ou danger? ATELIER 7 Le port du harnais de sécurité: sécurité ou danger??? Journée mondiale de la sécurité et de la santé 28 avril 2009 Le port du harnais de sécurité: sécurité ou danger?? EXPOSÉ THÉORIQUE DEMONSTRATIONS

Plus en détail

Prév.319 Octobre Exemple de plan de prévention - Liste des travaux dangereux - Exemple d annexe sécurité (à joindre lors de l appel d offre)

Prév.319 Octobre Exemple de plan de prévention - Liste des travaux dangereux - Exemple d annexe sécurité (à joindre lors de l appel d offre) Prév.319 Octobre 2016 Guide pour les interventions des entreprises extérieures 2 - Exemple de plan de prévention - Liste des travaux dangereux - Exemple d annexe sécurité (à joindre lors de l appel d offre)

Plus en détail

Document réalisé conjointement avec

Document réalisé conjointement avec SYNDICAT FRANÇAIS DE L ECHAFAUDAGE DU COFFRAGE ET DE L ETAIEMENT Document réalisé conjointement avec RISQUES PROFESSIONNELS ET AVEC LA COLLABORATION DE LA CRAMIF ET DE L'INRS MONTAGE ET DÉMONTAGE DES ÉCHAFAUDAGES

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE LIGNE DE VIE HORIZONTALE EN RAIL ANTEC

DOSSIER TECHNIQUE LIGNE DE VIE HORIZONTALE EN RAIL ANTEC LIGNE DE VIE HORIZONTALE EN RAIL ANTEC MATÉRIEL ERGONOMIQUE DE PRÉVENTION DES CHUTES Harnais, ceintures, cordages, longes, mousquetons, antichutes, évacuateurs, lignes de vie. 35-37 Rue de la Bidauderie

Plus en détail

Fiche Toolbox U014-07/2015

Fiche Toolbox U014-07/2015 Fiche Toolbox U014-07/2015 Protection individuelle antichute Dans certains cas, les risques de chute ne peuvent pas être éliminés avec des équipements de protection collective et il faut donc opter pour

Plus en détail

Guide de la Santé et de la Sécurité au travail dans le Bâtiment & Travaux Publics -Les travaux en hauteur-

Guide de la Santé et de la Sécurité au travail dans le Bâtiment & Travaux Publics -Les travaux en hauteur- Royaume du Maroc Ministère de l Emploi et des Affaires Sociales المملكة المغربية وزارة التشغيل والشؤون االجتماعية ⵜⴰⴳⵍⴷⵉⵜ ⵏ ⵍⵎⴰⵖⵔⵉⴱ ⵜⴰⵎⴰⵡⴰⵙⵜ ⵏ ⵓⵙⵡⵓ ⵔⵉⴷⵜⵖⴰ ⵡⵙⵉⵡⵉⵏⵜⵉⵏ ⴰ ⵎⵓⵏⵉⵏ ا Guide de la Santé et de la

Plus en détail

CHUTES DE HAUTEUR. Il ne peut être ni exploité ni diffusé. Principal.odt. Page 1/7

CHUTES DE HAUTEUR. Il ne peut être ni exploité ni diffusé. Principal.odt. Page 1/7 CHUTES DE HAUTEUR Ce document a été Chapitre téléchargé : 06_01_Chutes sur de www.aerisc.com hauteur 4.6 - Texte Page 1/7 Table des matières Table des matières...2 I. Introduction...3 II. Statistiques...4

Plus en détail

Norme garde-corps. Principales normes réglementant le dimensionnement des garde-corps

Norme garde-corps. Principales normes réglementant le dimensionnement des garde-corps Norme garde-corps I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public Principales normes réglementant le dimensionnement des garde-corps NF P01-012 Dimensionnement des garde-corps

Plus en détail

A3 Formation-Sécurité est un centre de formation spécialisé dans la prévention des risques et la sécurité au travail.

A3 Formation-Sécurité est un centre de formation spécialisé dans la prévention des risques et la sécurité au travail. A3 Formation-Sécurité est un centre de formation spécialisé dans la prévention des risques et la sécurité au travail. Nous mettons nos années d expérience à votre service pour vous offrir des formations

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE, DE DÉMONTAGE ET D UTILISATION

NOTICE DE MONTAGE, DE DÉMONTAGE ET D UTILISATION C0400227B SIEGE SOCIAL Route de la Limouzinière - BP 41 44310 St PHILBERT DE GRAND LIEU Tél.: 02 40 78 97 22 Fax : 02 40 78 78 71 www.duarib.fr E-mail : welcome@duarib.fr NOTICE DE MONTAGE, DE DÉMONTAGE

Plus en détail

Prévention des chutes de hauteur. Expérience Carmeusienne

Prévention des chutes de hauteur. Expérience Carmeusienne Prévention des chutes de hauteur Expérience Carmeusienne William de Changy GBEE - 3 février 2012 Plan de présentation Chute du haut d un front: Mythe ou réalité? Les chutes: risques Réglementation Analyse

Plus en détail

LES FORMATIONS A LA SECURITE

LES FORMATIONS A LA SECURITE Service Hygiène et sécurité LES FORMATIONS A LA SECURITE Réglementation Fiche 10 Janvier 2009 L élu employeur a obligation de veiller à la sécurité et à la protection de la santé des agents placés sous

Plus en détail

BASES RÉGLEMENTAIRES DE LA PRÉVENTION DANS LE BÂTIMENT ET LES TRAVAUX PUBLICS

BASES RÉGLEMENTAIRES DE LA PRÉVENTION DANS LE BÂTIMENT ET LES TRAVAUX PUBLICS BASES RÉGLEMENTAIRES DE LA PRÉVENTION DANS LE BÂTIMENT ET LES TRAVAUX PUBLICS Édition 2012 RÉFÉRENCES PRÉVENTION L OPPBTP est l Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics.

Plus en détail

Les EPI, les systèmes d arrêt de chute TERMINOLOGIE

Les EPI, les systèmes d arrêt de chute TERMINOLOGIE TERMINOLOGIE Les exigences générales relatives aux systèmes d arrêt de chute sont mentionnées dans la norme NF EN 363 omité Régional Rhône-Alpes LES GRANDES FAMILLES D UTILISATION à coulisseau omité Régional

Plus en détail

Directive Technique DT N f

Directive Technique DT N f Fédération suisse des sapeurs-pompiers Directive Technique DT N Vêtements de protection pour la lutte contre l incendie avec ceinture de sapeurs-pompiers intégrée, y compris connecteur et longe de maintien

Plus en détail

Arrêté du 24 juillet 2006

Arrêté du 24 juillet 2006 MISE A JOUR du REGLEMENT DE SECURITE INCENDIE contre l incendie relatif aux ERP Mise à jour Août 2006 Dispositions applicables aux ERP de 5 e catégorie 8 e édition (Ref. E081) Cette mise à jour contient

Plus en détail

VERIFICATIONS PERIODIQUES REGLEMENTAIRES : AIRES DE JEUX COLLECTIVES EQUIPEMENTS SPORTIFS. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

VERIFICATIONS PERIODIQUES REGLEMENTAIRES : AIRES DE JEUX COLLECTIVES EQUIPEMENTS SPORTIFS. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) VERIFICATIONS PERIODIQUES REGLEMENTAIRES : AIRES DE JEUX COLLECTIVES EQUIPEMENTS SPORTIFS Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Septembre 2015 1 SOMMAIRE ARTICLE 1 Objet du marché... 3 ARTICLE

Plus en détail

Définitions normatives

Définitions normatives V.60 OUVERTURES INTÉRIEURES DÉGAGEMENTS ESCALIERS V.621.1 V.621 RÈGLES DE SÉCURITÉ ET DE DIMENSIONNEMENT DES GARDE-CORPS ET RAMPES D ESCALIER V.621.1 Définitions normatives NF P 01-012 (juillet 1988 indice

Plus en détail

FICHE D ÉVALUATION DE RISQUE : CHUTE DE HAUTEUR

FICHE D ÉVALUATION DE RISQUE : CHUTE DE HAUTEUR FICHE D ÉVALUATION DE RISQUE : CHE DE HAEUR Définition du risque et troubles associés : Version imprimable pour observation terrain 1. Comprendre le risque Il s agit du risque d accident lié à la perte

Plus en détail

Maison Individuelle :

Maison Individuelle : FICHE DE VALIDATION DE MOTORISATION Portail battant automatique ou par impulsion hors vue en habitation (collective ou individuelle) en zone publique (motorisation d un portail manuel) Tampon de l entreprise

Plus en détail

LE HARNAIS ET SES ACCESSOIRES ECHAFAUDAGES

LE HARNAIS ET SES ACCESSOIRES ECHAFAUDAGES ET SES ACCESSOIRES ECHAFAUDAGES MISE EN PLACE D UN HARNAIS GILET MISE EN PLACE D UN HARNAIS GILET DESCRIPTIF D UN HARNAIS 1: Bretelle (sangle principale) 2: Bavaroise (sangle secondaire) 3: Sangle sous-fessière

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE GARDE-CORPS AUTOPORTANTS RABATTABLE VECTACO DROIT, INCLINÉS, COURBÉS NORME EN ISO

NOTICE TECHNIQUE GARDE-CORPS AUTOPORTANTS RABATTABLE VECTACO DROIT, INCLINÉS, COURBÉS NORME EN ISO 1 GARDE-CORPS AUTOPORTANTS RABATTABLE VECTACO DROIT, INCLINÉS, COURBÉS NORME EN ISO 14122-3 2 GARDE-CORPS AUTOPORTANTS RABATTABLE VECTACO DROIT, INCLINÉS, COURBÉS DÉFINITION Le garde-corps autoportant

Plus en détail

NBN B Garde-corps de bâtiments (11/2010) CT Vitrerie / TC Glaswerken 30/09/ Page 1

NBN B Garde-corps de bâtiments (11/2010) CT Vitrerie / TC Glaswerken 30/09/ Page 1 NBN B 03-004 Garde-corps de bâtiments (11/2010) CT Vitrerie / TC Glaswerken 30/09/2014 - Page 1 Introduction Commission plénière belge NBN E250 Eurocodes Norme publiée par le NBN: 11/2010 STS 54: Garde-corps

Plus en détail

Pour prévenir les risques liés aux équipements de travail, il est nécessaire d agir : Les règles générales P-02. La réception P-03

Pour prévenir les risques liés aux équipements de travail, il est nécessaire d agir : Les règles générales P-02. La réception P-03 Préambule La collectivité, en tant qu employeur, doit respecter des prescriptions règlementaires de sécurité et de santé pour l'utilisation d équipements de travail (machines, appareils, outils, engins,

Plus en détail

SUBVENTION Travaux en hauteur

SUBVENTION Travaux en hauteur SUBVENTION Travaux en hauteur Exemples de matériels recevables ou non recevables Mise à jour du 13/07/2016 Préambule La liste ci-jointe donne des exemples de matériel ou types de matériel recevables ou

Plus en détail

DOSSIER : Travaux en Hauteur, vers une sécurité renforcée 04-11-2006 Dernière mise à jour : 04-11-2006

DOSSIER : Travaux en Hauteur, vers une sécurité renforcée 04-11-2006 Dernière mise à jour : 04-11-2006 DOSSIER : Travaux en Hauteur, vers une sécurité renforcée 04-11-2006 Dernière mise à jour : 04-11-2006 TRAVAUX EN HAUTEUR : VERS UNE SECURITE RENFORCEE Le décret n 2004-924 du 1er septembre 2004 est venu

Plus en détail

GARDE CORPS COMPOSITE POLYESTER GC90-AS1 NEXCO-AS. Conforme aux normes : AUTO STABLE DROIT H 1100 mm. Main courante ᴓ40. Montant 60 x 60 x 4

GARDE CORPS COMPOSITE POLYESTER GC90-AS1 NEXCO-AS. Conforme aux normes : AUTO STABLE DROIT H 1100 mm. Main courante ᴓ40. Montant 60 x 60 x 4 Fiche technique : GC DROIT H1100 AUTO STABLE NEXCO-AS GC90-AS1 AUTO STABLE DROIT H 1100 mm Conforme aux normes : Européenne EN 14 122-3 et Française NF E 85-015. Main courante ᴓ40 Montant 60 x 60 x 4 Lisse

Plus en détail

Spécialiste des solutions d accès en hauteur sécurisées

Spécialiste des solutions d accès en hauteur sécurisées E c h e l l e Spécialiste des solutions d accès en hauteur sécurisées ECHELLES ESCABEAUX ECHAFAUDAGES EPI GARDE-CORPS ESCALIERS ECHELLES Echelle et chemin de toit Sécurisez vos travaux sur toiture. Echelle

Plus en détail

REFERENTIEL PEDAGOGIQUE

REFERENTIEL PEDAGOGIQUE Public 15 stagiaires maximum Durée totale indicative 35 heures Pré requis Titulaire des diplômes S.S.I.A.P. 3, d une équivalence ou des diplômes «ERP» et «IGH» niveau 3 Qualification de secourismee en

Plus en détail

Les bases de la réglementation de l accès en hauteur

Les bases de la réglementation de l accès en hauteur Les bases de la réglementation de l accès en hauteur SOMMAIRE Un constat alarmant Définition: Normes Décret Label? Comment orienter notre utilisateur professionnel? Les grandes exigences de la réglementation

Plus en détail

Code du bien-être au travail Livre IX.- Protection collective et équipement individuel Titre 1 er.- Equipements de protection collective

Code du bien-être au travail Livre IX.- Protection collective et équipement individuel Titre 1 er.- Equipements de protection collective Code du bien-être au travail Livre IX.- Protection collective et équipement individuel Titre 1 er.- Equipements de protection collective Chapitre I er.- Dispositions générales relatives aux équipements

Plus en détail

Rapport de vérification générale périodique d'appareil(s) de levage

Rapport de vérification générale périodique d'appareil(s) de levage BUREAU VERITAS SA BV - Niort 290 avenue de Paris Espace NEWTON 79000 NIORT France Téléphone : 05 49 76 43 70 Mail : nicolas.ferrand@fr.bureauveritas.com A l'attention de M. BARILLOT SAMY GESTE SCENIQUE

Plus en détail

MÉTIERS DU PLÂTRE ET DE L ISOLATION LES FICHES PRATIQUES

MÉTIERS DU PLÂTRE ET DE L ISOLATION LES FICHES PRATIQUES Publication : Avril 2016 MÉTIERS DU PLÂTRE ET DE L ISOLATION LES FICHES PRATIQUES RECOMMANDATION PROFESSIONNELLE PARASISMIQUE : OUVRAGES EN PLAQUES DE PLÂTRE N 25 Cette fiche revient de manière synthétique

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE - SYFFORHA -

CHARTE DE QUALITE - SYFFORHA - CHARTE DE QUALITE - SYFFORHA - L organisme de formation adhérent au SYFFORHA, s engage à : Article 1 : Respecter les principes généraux de prévention, textes réglementaires et recommandations relatifs

Plus en détail

Mod. PMT. Potence murale triangulée Rotation 180. Page 1 sur 13

Mod. PMT. Potence murale triangulée Rotation 180. Page 1 sur 13 Mod. PMT Potence murale triangulée Rotation 180 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. DECLARATION DE CONFORMITE CE 3. DESCRIPTION ET CARACTERISTIQUES ET TECHNIQUES 3.1 Plan des potences PMT 3.2 Caractéristiques

Plus en détail

TRAVAIL EN HAUTEUR UTILISATION DES ESCABEAUX ET DES ECHAFFAUDAGES 1. GENERALITES. Le travail en hauteur. Le travail temporaire en hauteur

TRAVAIL EN HAUTEUR UTILISATION DES ESCABEAUX ET DES ECHAFFAUDAGES 1. GENERALITES. Le travail en hauteur. Le travail temporaire en hauteur BUREAU DES CONDITIONS DE TRAVAIL ET DES RELATIONS SOCIALES AOUT 2016* TRAVAIL EN HAUTEUR UTILISATION DES ESCABEAUX ET DES ECHAFFAUDAGES 1. GENERALITES Le travail en hauteur Le décret n 2004-924 du 1er

Plus en détail

01/03/08 Avril 2009 Formateurs EYNARD Pascal POIGNET Stéphane MULATTIERI Yvan SEGURA Jean-Guy

01/03/08 Avril 2009 Formateurs EYNARD Pascal POIGNET Stéphane MULATTIERI Yvan SEGURA Jean-Guy 01/03/08 Avril 2009 Formateurs EYNARD Pascal POIGNET Stéphane MULATTIERI Yvan SEGURA Jean-Guy SOMMAIRE Le cadre réglementaire de l utilisation du harnais Les connaissances techniques minimales - Prévention

Plus en détail

18 Février 2011 à 12 Heures

18 Février 2011 à 12 Heures MARCHES PUBLICS DE SERVICES Ville d Auterive Place du 11 novembre 1918 31190 AUTERIVE 05 34 28 19 30 Cahier des Clauses Administratives Particulières Réhabilitation et extension du gymnase MISSION DE CONTROLE

Plus en détail

ie Industr CONDAMNATIONS D ACCÈS

ie Industr CONDAMNATIONS D ACCÈS Industrie CONDAMNATIONS D ACCÈS Les normes de sécurité Pour les échelles fixes Norme française NF E 85-016 / 1 er trimestre 2008 Eléments d installations industrielles Echelles métalliques fixes avec ou

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE MAITRISE D OEUVRE EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE ET DE LA CANTINE

MARCHÉ PUBLIC DE MAITRISE D OEUVRE EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE ET DE LA CANTINE COMMUNE DE RESTINCLIERES PROGRAMME DE L OPERATION MARCHÉ PUBLIC DE MAITRISE D OEUVRE EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE ET DE LA CANTINE Marché de Maîtrise d Œuvre (Bâtiment) à procédure adaptée passé en application

Plus en détail

CMSI (Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie) fonctionnants à Emission 24 Vcc ou 48 Vcc

CMSI (Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie) fonctionnants à Emission 24 Vcc ou 48 Vcc Notice d installation S.O.S VELONE 4.5 / 7.2 /10.5 Cette notice doit rester à disposition de l exploitant. S.O.S VELONE est conçu pour fonctionner uniquement avec les tourelles VELONE ALDES 4.5 ou 7.2

Plus en détail

G.M. Ligne de vie à chariot DISTRIBUTION NOTICE TECHNIQUE. (Dispositif conforme aux exigences de la norme EN795 classe C de septembre 1996)

G.M. Ligne de vie à chariot DISTRIBUTION NOTICE TECHNIQUE. (Dispositif conforme aux exigences de la norme EN795 classe C de septembre 1996) Lire et suivre impérativement les instructions du mode d'emploi Ligne de vie à chariot (Dispositif conforme aux exigences de la norme EN795 classe C de septembre 1996) NOTICE TECHNIQUE SOMMAIRE 1) DESCRIPTION

Plus en détail

Ce document présente les principes généraux de prévention permettant de réaliser cette activité dans de bonnes conditions de sécurité.

Ce document présente les principes généraux de prévention permettant de réaliser cette activité dans de bonnes conditions de sécurité. Les périodes de fêtes sont souvent l occasion pour les structures publiques territoriales d agrémenter leur territoire d illuminations temporaires. Ainsi, de nombreux agents des services techniques sont

Plus en détail

Intégrer la SST à la productivité, aux achats et à la conception

Intégrer la SST à la productivité, aux achats et à la conception Intégrer la SST à la productivité, aux achats et à la conception Présenté par Élaine Guénette 27 mai 2015, Terrebonne 2 www.apsam.com Accident mortel dans un réservoir d eau potable Socles compatibles

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité Fiche VRE.32

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité Fiche VRE.32 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité Fiche VRE.32 Équipements de travail et de protection individuelle Code du Travail Articles R4323-1 à R4323-28 Code du Travail R4323-91 à R4323-106 Arrêté du 22 octobre 2009

Plus en détail

Les E.P.I. OBLIGATIONS DE L AUTORITE TERRITORIALE

Les E.P.I. OBLIGATIONS DE L AUTORITE TERRITORIALE Les E.P.I. I. DÉFINITION Un équipement de protection individuelle (EPI) est un dispositif ou moyen destiné à être porté ou tenu par une personne en vue de la protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles

Plus en détail

Schéma type d une installation électrique de chantier

Schéma type d une installation électrique de chantier Fiche de sécurité G1 F 01 02 Tour Amboise 204, rond-point du Pont-de-Sèvres 92516 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : 01 46 09 26 91 Tél. : 08 25 03 50 50 Fax : 01 46 09 27 40 Schéma type d une installation

Plus en détail

Fiche technique VECTACO. Réf. : VAP-D2. Garde-corps. Utilisation (cf. Notice de montage & d utilisation NT004) :

Fiche technique VECTACO. Réf. : VAP-D2. Garde-corps. Utilisation (cf. Notice de montage & d utilisation NT004) : VECTaco droit autoportant EN ISO 14122-3 & Réf. : VAP-D2 Utilisation (cf. Notice de montage & d utilisation NT004) : Le garde-corps droit autoportant est un système de protection collective antichute destiné

Plus en détail