Strasbourg, le 17 janvier 2011 CDDH-UE(2011)02

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Strasbourg, le 17 janvier 2011 CDDH-UE(2011)02"

Transcription

1 Strasbourg, le 17 janvier 2011 CDDH-UE(2011)02 5 ème RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL INFORMEL DU CDDH SUR L ADHÉSION DE L UNION EUROPÉENNE À LA CONVENTION EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME (CDDH-UE) AVEC LA COMMISSION EUROPÉENNE Projet d éléments additionnels préparés par le secrétariat sur les mesures procédurales garantissant l implication préalable de la Cour de Justice de l UE dans des affaires dans lesquelles elle n a pas eu l opportunité de se prononcer sur la compatibilité d un acte de l UE avec les droits fondamentaux (Point C.5 de la liste provisoire de questions) Strasbourg, mardi 25 janvier (9h30) vendredi 28 janvier 2011 (13h00) Bâtiment Agora, Salle G04 Conseil de l Europe

2 CDDH-UE(2011)02 C.5. Mesures procédurales garantissant l implication préalable de la Cour de Justice de l UE dans des affaires dans lesquelles elle n a pas eu l opportunité de se prononcer sur la compatibilité d un acte de l UE avec les droits fondamentaux La question générale qui se pose dans ce contexte est de savoir si le système de la Convention devrait, pour les affaires pendantes devant la Cour européenne des droits de l homme (ci après : CtEDH) dans lesquelles au moins une des violations alléguées est en relation avec le droit de l UE et la Cour de justice de l UE (ci après : la CJUE) n a pas eu l opportunité de se prononcer sur la compatibilité de l acte litigieux de l UE avec les droits fondamentaux, donner à la CJUE la possibilité de se prononcer alors que la procédure devant la CtEDH est en cours. Dans certaines affaires, la CJUE a la possibilité de se prononcer sur la compatibilité d un acte juridique de l UE avec les droits fondamentaux avant qu une requête ne soit introduite à la CtEDH. Tel est le cas lorsque : l acte attaqué devant la CtEDH est un acte des institutions de l UE contre lequel il existe une voie de recours direct devant la CJUE (l article 263, paragraphe 4 du TFUE), qui constitue une «voie de recours interne» conformément à l article 35, paragraphe 1 de la Convention ; toute requête en relation à laquelle cette voie de recours n a pas été épuisée serait irrecevable (article 35, paragraphe 4 de la Convention) ; ou un tribunal national, pendant une procédure nationale, procède à un renvoi préjudiciel à la CJUE (sur la base de l article 267 du TFUE) concernant la validité d un acte juridique de l UE, en donnant ainsi à la CJUE l opportunité de considérer si cet acte serait compatible avec les droits fondamentaux. Le renvoi préjudiciel ne constitue pas une voie de recours dans le sens attribué à ce terme par l article 35, paragraphe 1 de la Convention, puisque le requérant ne peut que suggérer (et ne peut pas imposer) à un tribunal national de procéder à un tel renvoi 1. Cependant, l implication préalable de la CJUE peut être beaucoup facilitée par l utilisation de cette procédure par les tribunaux nationaux chaque fois que les conditions prévues à l article 267 du TFUE sont remplies. Dans d autres affaires, la CJUE n aura pas eu la possibilité de se prononcer sur la compatibilité d un acte juridique de l UE avec les droits fondamentaux avant qu une requête ne soit introduite à la CtEDH. Une raison pourrait être que les tribunaux nationaux de l Etat membre de l UE concerné n ont pas procédé, pendant la procédure nationale, au renvoi préjudiciel à la CJUE prévu à l article 267 du TFUE. 1 Cette situation ne doit pas être confondue avec celle d une Cour nationale de dernière instance refusant de procéder à un renvoi préjudiciel à la CJUE même en présence d une obligation découlant de l article 267, paragraphe 3 du TFUE, qui pourrait constituer une violation du droit d accès à un tribunal conformément à l article 6 de la Convention, si un tel refus est arbitraire. Une jurisprudence de la CtEDH à cet égard existe déjà (voir par ex. la décision sur l admissibilité dans l affaire John c. Allemagne (no /03, 13 février 2007)), et est indépendante de la question de l adhésion de l UE au système de la Convention. 2

3 L éventuel besoin d implication préalable de la CJUE dans ces affaires peut surgir en relation au respect du principe de subsidiarité d une part, et au besoin d assurer le bon fonctionnement du système judiciaire de l UE d autre part. Indépendamment des moyens par lesquels la CJUE pourrait être impliquée, à un certain moment, dans une affaires devant la CtEDH, la compétence exclusive de la Cour de justice pour déclarer l invalidité des actes de l UE ne sera bien entendu pas affectée par l adhésion de l UE à la Convention, puisque la CtEDH peut uniquement déclarer l incompatibilité d un acte de l UE avec la Convention (et ne peut pas l invalider). Il est également entendu que la solution à trouver devrait préserver la position procédurale et les droits du requérant, mais aussi le principe de l égalité des parties dans les procédures, et en général le principe de l égalité entre les Hautes Parties Contractantes, et devrait respecter le rôle de la CtEDH d assurer la bonne administration de la justice dans les affaires qui lui sont soumises. En plus, elle ne devrait pas causer des délais déraisonnables dans la procédure devant la CtEDH. Plusieurs options garantissant l implication préalable de la CJUE sont concevables : 1. Consultations informelles entre les deux Cours européennes : une option concevable serait d établir des consultations informelles par le biais desquelles la CJUE informerait la CtEDH du droit applicable de l UE. Afin de pouvoir établir une telle procédure, il serait nécessaire de prévoir des dispositions dans les règles internes des deux Cours. Cette option pourrait toutefois poser des problèmes en relation avec les affaires dans lesquelles l UE est partie à la procédure (en tant que défendeur ou codéfendeur), car des consultations informelles entre la CtEDH et un organe d une des parties à la procédure seraient en contradiction avec le principe d égalité entre les parties. 2. Implication de la CJUE dans le cadre du mécanisme de codéfendeur par le biais d un avis: dans des affaires décidées par des tribunaux nationaux d un Etat membre de l UE sans avoir procédé à un renvoi préjudiciel devant la CJUE, l introduction du mécanisme de codéfendeur donnerait à l UE l opportunité de se joindre à la procédure en tant que partie et de transmettre ses observations à la CtEDH. En tant qu organe de l UE, la CJUE pourrait bien soumettre à la CtEDH un avis juridique le cas échéant sur demande de la Commission européenne qui serait équivalent à une observation régulièrement transmise par une Haute partie Contractante impliquée dans l affaire. Pour ce qui concerne les délais pour la transmission des observations, le système de la CtEDH semble suffisamment flexible pour admettre l avis juridique d une Cour internationale en tant qu observation de la part d une partie à l affaire, et que ce type d observations sera probablement plus complexe et long à produire que les observations «traditionnelles». Une procédure de ce type permettrait à la CtEDH de prendre en considération l avis de la CJUE sur la question avant de prendre sa décision, sans besoin de modifier le système de la Convention. Dans un tel scénario, la CJUE ne serait pas habilitée à se prononcer formellement sur l affaire. Cette procédure ne nécessiterait pas de dispositions spécifiques dans la Convention ni dans l accord d adhésion comme base juridique, mis à part une éventuelle référence à son existence. Par contre, des règles internes à l UE et des adaptations aux règles des deux Cours pourraient être nécessaires. 3

4 CDDH-UE(2011)02 3. Suspension de la procédure devant la CtEDH permettant à la CJUE de se prononcer préalablement sur la requête : une autre option serait de suspendre la procédure devant la CtEDH en attendant que la CJUE se prononce, sur demande de l UE ou de l Etat membre concerné. Pendant la suspension de l affaire devant la CtEDH, la CJUE aurait l opportunité de se prononcer sur la validité de l acte de l UE dont il est question. Ce mécanisme pourrait nécessiter un amendement de la Convention, et les Règles de la CtEDH pourraient fixer d autres conditions pour le fonctionnement de ce mécanisme, notamment l indication d un délai après lequel la procédure devant la CtEDH pourrait être reprise. Il pourrait aussi être nécessaire pour l UE d adopter des règles internes pour cette «nouvelle» procédure. Afin de s assurer que la suspension d une affaire ne prolonge pas de manière indue la durée des procédures devant la CtEDH, au détriment du requérant, les règles de l UE devraient prévoir des délais très courts (par exemple en utilisant une procédure accélérée). D autres aspects à clarifier concernent la nature et les effets de l arrêt de la CJUE. Par exemple, il conviendrait de réfléchir sur la question de savoir si une décision favorable de la CJUE du point de vue du requérant (par exemple reconnaissant qu un certain acte juridique de l UE n est pas en conformité avec les droits fondamentaux) pourrait priver le requérant de son statut de «victime» dans le sens donné à ce terme dans le contexte de l article 34 de la Convention, en rendant par conséquent sa requête devant la CtEDH irrecevable (conformément à l article 35, paragraphe 4 de la Convention). Si, pour cette raison, la requête n était pas examinée par la CtEDH, le mécanisme de l Union devrait assurer la bonne exécution de la décision sur les griefs du requérant. Sinon, il serait préférable que la décision de la CJUE n ait pas d effet immédiat sur les actes soumis au contrôle de la CtEDH. A cet égard, il serait aussi nécessaire de clarifier si un arrêt de la CJUE (alors que la procédure devant la CtEDH a été suspendue) pourrait constituer une exception légitime au principe de la res judicata propre aux décisions définitives des organes judiciaires des Etats membres de l UE. 4. Procédure interne à l UE permettant à la CJUE de se prononcer lorsque l affaire est pendante devant la CtEDH : une alternative à la demande systématique de suspension formelle des procédures devant la CtEDH (décrite au point 3) serait de lancer la procédure interne accélérée devant la CJUE «en parallèle» à la procédure en cours devant la CtEDH. La flexibilité du système de la Convention et la durée moyenne des procédures devant la CtEDH pourraient permettre à la CJUE de se prononcer formellement par le biais d un arrêt sur la compatibilité de l acte de l UE dont il est question avec les droits fondamentaux (comme dans l option décrite au point 3), au lieu de se limiter à transmettre à la CtEDH un avis juridique (comme dans l option décrite au point 2). Une telle solution limiterait les adaptations formelles nécessaires dans le système, puisque aucun amendement à la Convention ne serait nécessaire. Par contre, il pourrait être nécessaire d adapter les Règles de la CtEDH pour tenir compte du temps nécessaire pour compléter la procédure accélérée interne à l UE. En tout état de cause, il semblerait nécessaire d introduire une disposition spécifique dans l accord d adhésion reconnaissant l existence d une procédure interne à l UE et faisant référence aux adaptations éventuellement nécessaires aux règles de la Cour. Enfin, les mêmes questions soulevées au point 3 ci-dessus concernant la nature et les effets d une tel arrêt de la CJUE se poseraient aussi dans ce cas. 4

5 5

Présentation «L adhésion de l UE à la CEDH»

Présentation «L adhésion de l UE à la CEDH» Présentation «L adhésion de l UE à la CEDH» Séminaire de l Académie de droit européen de Trèves «Égalité et non-discrimination: Réflexions actuelles sur le droit européen» ao. Univ.Prof. Dr. Hannes Tretter

Plus en détail

fondements jurisprudentiels ont été posés il y a plus que quarante ans 2, est réaffirmée et renforcée.

fondements jurisprudentiels ont été posés il y a plus que quarante ans 2, est réaffirmée et renforcée. Document de réflexion de la Cour de justice de l Union européenne sur certains aspects de l adhésion de l Union européenne à la Convention européenne de sauvegarde des droits de l homme et des libertés

Plus en détail

Le rôle de la Cour de justice de l Union européenne en matière pénale: actions, procédure et jurisprudence

Le rôle de la Cour de justice de l Union européenne en matière pénale: actions, procédure et jurisprudence Le rôle de la Cour de justice de l Union européenne en matière pénale: actions, procédure et jurisprudence ERA, Trèves 12-13 octobre 2015 La nature juridique des actes adoptés par Eurojust et les voies

Plus en détail

ADDENDUM AU RÈGLEMENT DE LA COUR

ADDENDUM AU RÈGLEMENT DE LA COUR ADDENDUM AU RÈGLEMENT DE LA COUR RELATIF À L APPLICATION PROVISOIRE DE CERTAINES DISPOSITIONS DU PROTOCOLE N o 14 À LA CONVENTION EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME ET DES LIBERTÉS FONDAMENTALES (1 Juillet

Plus en détail

CONSÉQUENCES D UN BREXIT SUR L ACCORD CONCERNANT LA JURIDICTION UNIFIÉE DU BREVET ET SUR LE BREVET UNITAIRE

CONSÉQUENCES D UN BREXIT SUR L ACCORD CONCERNANT LA JURIDICTION UNIFIÉE DU BREVET ET SUR LE BREVET UNITAIRE Octobre 2016 CONSÉQUENCES D UN BREXIT SUR L ACCORD CONCERNANT LA JURIDICTION UNIFIÉE DU BREVET ET SUR LE BREVET UNITAIRE 1. La situation actuelle Le Référendum britannique au cours duquel une majorité

Plus en détail

MOTIFS DE LA DÉCISION RENDUE À L ÉGARD DE LA DEMANDE DU PÈRE CHARLES MACDONALD DE CLARIFIER LE FINANCEMENT

MOTIFS DE LA DÉCISION RENDUE À L ÉGARD DE LA DEMANDE DU PÈRE CHARLES MACDONALD DE CLARIFIER LE FINANCEMENT MOTIFS DE LA DÉCISION RENDUE À L ÉGARD DE LA DEMANDE DU PÈRE CHARLES MACDONALD DE CLARIFIER LE FINANCEMENT Le 1 er mai 2006, j ai rendu une décision confirmant la compétence de la Commission d appeler

Plus en détail

FR UNIDROIT 2017 C.D. (96) 7 Add. Original: anglais avril 2017

FR UNIDROIT 2017 C.D. (96) 7 Add. Original: anglais avril 2017 CONSEIL DE DIRECTION 96 ème session Rome, 10 12 mai 2017 FR UNIDROIT 2017 C.D. (96) 7 Add. Original: anglais avril 2017 Point n 8 de l ordre du jour: Procédure civile transnationale formulation de règles

Plus en détail

Règles du Comité des Ministres pour la surveillance de l exécution des arrêts et des termes des règlements amiables

Règles du Comité des Ministres pour la surveillance de l exécution des arrêts et des termes des règlements amiables Règles du Comité des Ministres pour la surveillance de l exécution des arrêts et des termes des règlements amiables (adoptées par le Comité des Ministres le 10 mai 2006, lors de la 964 ème réunion des

Plus en détail

Loi relative à l exercice de la responsabilité d intégration du Bundestag et du Bundesrat dans les affaires de l Union européenne

Loi relative à l exercice de la responsabilité d intégration du Bundestag et du Bundesrat dans les affaires de l Union européenne Loi relative à l exercice de la responsabilité d intégration du Bundestag et du Bundesrat dans les affaires de l Union européenne (Gesetz über die Wahrnehmung der Integrationsverantwortung des Bundestages

Plus en détail

Traduit de l Anglais. ROUMANIE 1 - procédures nationales d extradition

Traduit de l Anglais. ROUMANIE 1 - procédures nationales d extradition Traduit de l Anglais ROUMANIE 1 - procédures nationales d extradition Les États parties sont priés de remplir ce tableau avec les informations nécessaires et de le retourner au Secrétariat du PC-OC. Les

Plus en détail

Questions-réponses sur la création des collectivités territoriales de Guyane et de Martinique

Questions-réponses sur la création des collectivités territoriales de Guyane et de Martinique Questions-réponses sur la création des collectivités territoriales de Guyane et de Martinique Emmanuel JOS, professeur émérite de droit public. Question : Le Président de la République peut-il saisir le

Plus en détail

REGLES ET PROCEDURES DES MARCHES PUBLICS

REGLES ET PROCEDURES DES MARCHES PUBLICS REGLES ET PROCEDURES DES MARCHES PUBLICS THEME : NOUVELLES PROCEDURES DE RESILIATION DES MARCHES PUBLICS : UN MECANISME SIMPLIFIE En matière publique comme dans le droit des affaires, la résiliation peut

Plus en détail

Table des matières. Sommaire...5. Avant-propos...7 Louise Fromont et Arnaud Van Waeyenberge

Table des matières. Sommaire...5. Avant-propos...7 Louise Fromont et Arnaud Van Waeyenberge Table des matières Sommaire...5 Avant-propos...7 Louise Fromont et Arnaud Van Waeyenberge L invocation du droit de l Union européenne devant les cours et tribunaux de l ordre judiciaire belge : potentialités

Plus en détail

MEMOIRE AFIN DE QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITE

MEMOIRE AFIN DE QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITE CONSEIL D ETAT Recours 352-667 MEMOIRE AFIN DE QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITE POUR : L Association Cercle de Réflexion et de Proposition d Action sur la psychiatrie, (CRPA) Association régie

Plus en détail

Arbitrage, médiation ou procès : Comment faire les bons choix?

Arbitrage, médiation ou procès : Comment faire les bons choix? Arbitrage, médiation ou procès : Comment faire les bons choix? Frédéric Pérodeau, Chef du Service du contentieux (Montréal), Autorité des marchés financiers Jean-Louis Baudouin, Associé, Fasken Martineau

Plus en détail

QUATRIÈME SECTION. Requête n o 25560/13 Gabriela CEGOLEA contre la Roumanie introduite le 8 avril 2013 EXPOSÉ DES FAITS

QUATRIÈME SECTION. Requête n o 25560/13 Gabriela CEGOLEA contre la Roumanie introduite le 8 avril 2013 EXPOSÉ DES FAITS QUATRIÈME SECTION Requête n o 25560/13 Gabriela CEGOLEA contre la Roumanie introduite le 8 avril 2013 Communiquée le 8 février 2016 EXPOSÉ DES FAITS La requérante, M me Gabriela Cegolea, est une ressortissante

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION DÉCISION

PREMIÈRE SECTION DÉCISION PREMIÈRE SECTION DÉCISION Requête n o 40427/06 Aleksey Gennadyevich TALALAYEV contre la Russie et 2 autres requêtes (voir liste en annexe) La Cour européenne des droits de l homme (première section), siégeant

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 563

TABLE DES MATIÈRES 563 TABLE DES MATIÈRES 563 PAGES Remerciements...................................................... 7 Avant- propos........................................................ 11 Abréviations.........................................................

Plus en détail

N 715 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 715 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 24 mars 2003 N 715 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 19 mars 2003 PROPOSITION

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L OMPI

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L OMPI OMPI WO/GA/38/8 ORIGINAL : anglais DATE : 24 juillet 2009 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L OMPI Trente-huitième session (19 e session ordinaire) Genève,

Plus en détail

ROUX - LANG-CHEYMOL - CANIZARES

ROUX - LANG-CHEYMOL - CANIZARES Société Civile Professionnelle ROUX - LANG-CHEYMOL - CANIZARES - Le FRAPER du HELLEN - BRAS Avocats à la Cour d Appel de MONTPELLIER 5, rue André Michel - 34000 Montpellier Nouveau cadre réglementaire

Plus en détail

Les critères de recevabilité 1

Les critères de recevabilité 1 Les critères de recevabilité 1 1. Formulaire de requête et article 47 du règlement de la Cour...1 2. Épuisement des voies de recours internes et délai de six mois (Article 35 1 de la Convention)...2 3.

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l arrêt suivant : Le : 15/12/2012 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 21 novembre 2012 N de pourvoi: 10-21254 10-21255 10-21256 10-21257 Non publié au bulletin Rejet M. Bailly (conseiller doyen faisant

Plus en détail

DÉCISION 2005/876/JAI DU CONSEIL du 21 novembre 2005 relative à l échange d informations extraites du casier judiciaire

DÉCISION 2005/876/JAI DU CONSEIL du 21 novembre 2005 relative à l échange d informations extraites du casier judiciaire 9.12.2005 Journal officiel de l Union européenne L 322/33 (Actes adoptés en application du titre VI du traité sur l'union européenne) DÉCISION 2005/876/JAI DU CONSEIL du 21 novembre 2005 relative à l échange

Plus en détail

Les nouveautés en procédure civile suisse. François Bohnet

Les nouveautés en procédure civile suisse. François Bohnet Les nouveautés en procédure civile suisse 2014 François Bohnet Modifications législatives Modification des art. 299, 300 et 301 CPC par l annexe ch. 2 de la LF du 21 juin 2013 sur l autorité parentale

Plus en détail

Corrigé Examen Droit judiciaire privé 5 juin 2012

Corrigé Examen Droit judiciaire privé 5 juin 2012 1. Quelle est la sanction applicable lorsque le demandeur introduit une demande en justice sans respecter la clause de médiation insérée dans la convention qui le lie au défendeur? a. la nullité de la

Plus en détail

Adhésion de l Union européenne à la Convention européenne des droits de l'homme : analyse juridique du projet d accord d adhésion du 14 octobre 2011*

Adhésion de l Union européenne à la Convention européenne des droits de l'homme : analyse juridique du projet d accord d adhésion du 14 octobre 2011* POLICY PAPER Question d Europe n 218 7 novembre 2011 de Xavier Groussot, Tobias Lock et Laurent Pech Adhésion de l Union européenne à la Convention européenne des droits de l'homme : analyse juridique

Plus en détail

TEXTE DU PROJET DE LOI. Art. Ier. Le Nouveau Code de procédure civile est complété et modifié comme suit:

TEXTE DU PROJET DE LOI. Art. Ier. Le Nouveau Code de procédure civile est complété et modifié comme suit: Projet de loi relative à la mise en application du règlement (UE) 2015/2421 du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2015 modifiant le règlement (CE) N 861/2007 instituant une procédure européenne

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS COUR (CHAMBRE) AFFAIRE ISTITUTO DI VIGILANZA c. ITALIE (Requête n o 13567/88) ARRÊT STRASBOURG

Plus en détail

ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016

ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016 LES ARRETS DE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L HOMME CLEFS DE LECTURE ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016 http://hudoc.echr.coe.int/eng?i=001-164204 ARTICLE 6 1 Droit à un procès

Plus en détail

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 16 janvier 2004 Audience publique du 26 janvier 2004

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 16 janvier 2004 Audience publique du 26 janvier 2004 Tribunal administratif N 17475 du rôle du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 16 janvier 2004 Audience publique du 26 janvier 2004 Recours formé par Monsieur... contre une décision du Procureur d Etat

Plus en détail

COUR SUPÉRIEURE PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE QUÉBEC. N : Québec, le 9 octobre 1997

COUR SUPÉRIEURE PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE QUÉBEC. N : Québec, le 9 octobre 1997 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE QUÉBEC COUR SUPÉRIEURE N : 200-05-008102-977 Québec, le 9 octobre 1997 Sous la présidence de L Honorable J. Roger Banford, j.c.s. (JB2820) JEAN PETIT, avocat, exerçant

Plus en détail

LE RÔLE DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

LE RÔLE DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE LE RÔLE DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE EN HONGRIE Sous l angle de l examen de constitutionnalité a posteriori en termes des normes et décisions judiciaires à travers des plaintes constitutionnelles SEM László

Plus en détail

COMITÉ EUROPÉEN DE COOPÉRATION JURIDIQUE (CDCJ)

COMITÉ EUROPÉEN DE COOPÉRATION JURIDIQUE (CDCJ) Strasbourg, le 22 mars 2016 COMITÉ EUROPÉEN DE COOPÉRATION JURIDIQUE (CDCJ) Projet de recommandation du Comité des Ministres aux États membres relatif à la réglementation juridique des activités de lobbying

Plus en détail

4. L article 1 du règlement concerne la réception des réclamations par le Directeur général du BIT, qui en informe le gouvernement mis en cause.

4. L article 1 du règlement concerne la réception des réclamations par le Directeur général du BIT, qui en informe le gouvernement mis en cause. Règlement relatif à la procédure à suivre pour l examen des réclamations au titre des articles 24 et 25 de la Constitution de l OIT Adopté par le Conseil d administration à sa 57e session (8 avril 1932).

Plus en détail

Le nouveau droit de l entretien de l enfant : procédure et mise en œuvre. François Bohnet

Le nouveau droit de l entretien de l enfant : procédure et mise en œuvre. François Bohnet Le nouveau droit de l entretien de l enfant : procédure et mise en œuvre François Bohnet Plan I. Introduction II. Procédure applicable aux enfants dans les affaires de droit de la famille III. Autres dispositions

Plus en détail

Elle soutient que la décision attaquée est entachée d incompétence et de violation de la liberté de conscience et de culte.

Elle soutient que la décision attaquée est entachée d incompétence et de violation de la liberté de conscience et de culte. TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON N 1502100, 1502726 LIGUE DE DEFENSE JUDICIAIRE DES MUSULMANS et autres M. A Président-rapporteur RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) Faire valoir ses moyens, Instance purement administrative,

INDEX ANALYTIQUE. (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) Faire valoir ses moyens, Instance purement administrative, INDEX ANALYTIQUE (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) A Administré Voir Professionnel Ajournement, 28 Discrétion du décideur, 30 Jurisprudence, 94, 111, 114, 124 Nombre, 28 Appel Cour du Québec,

Plus en détail

APPEL - PROCÉDURE CONCERNANT LES APPELS À LA COUR D'APPEL DU QUÉBEC ET À LA COUR SUPRÊME DU CANADA COMITÉ DES APPELS

APPEL - PROCÉDURE CONCERNANT LES APPELS À LA COUR D'APPEL DU QUÉBEC ET À LA COUR SUPRÊME DU CANADA COMITÉ DES APPELS APP-1 APPEL - PROCÉDURE CONCERNANT LES APPELS À LA COUR D'APPEL DU QUÉBEC ET À LA COUR SUPRÊME DU CANADA En vigueur le : 1995-09-15 Révisée le : 1998-01-22 / 2008-07-28 / 2008-09-08 / 2009-03-31 / 2009-08-21

Plus en détail

Parlement européen Commission des affaires constitutionnelles

Parlement européen Commission des affaires constitutionnelles 18.03.2010 Parlement européen Commission des affaires constitutionnelles Audition sur les aspects institutionnels de l adhésion de l Union européenne à la Convention européenne des droits de l homme (CEDH)

Plus en détail

Le Conseil d'etat Le Conseil d Etat exerce aujourd hui deux missions principales, auxquelles correspondent autant de métiers différents.

Le Conseil d'etat Le Conseil d Etat exerce aujourd hui deux missions principales, auxquelles correspondent autant de métiers différents. Le Secrétaire général Direction des ressources humaines Bureau de la gestion des membres Aff. suivie par A. Casanova Tél. : 01 40 20 80 43 anais.casanova@conseil-etat.fr Réf. : S.G. n 2011- APPEL A CANDIDATURE

Plus en détail

FRANCE. - Quels obstacles ont été rencontrés lors de la mise en place des mécanismes ou dans leur mise en œuvre? Comment ont-ils été surmontés?

FRANCE. - Quels obstacles ont été rencontrés lors de la mise en place des mécanismes ou dans leur mise en œuvre? Comment ont-ils été surmontés? FRANCE 1. Lors de la 9 ème réunion du DH-GDR (17-20 novembre 2015), il a été décidé que le premier échange d informations du DH-SYSC concernant la mise en œuvre de la Convention et l exécution des arrêts

Plus en détail

Strasbourg, le 12 novembre 2015 DH-GDR(2015)007 COMITE DIRECTEUR POUR LES DROITS DE L HOMME (CDDH)

Strasbourg, le 12 novembre 2015 DH-GDR(2015)007 COMITE DIRECTEUR POUR LES DROITS DE L HOMME (CDDH) Strasbourg, le 12 novembre 2015 DH-GDR(2015)007 COMITE DIRECTEUR POUR LES DROITS DE L HOMME (CDDH) COMITE D EXPERTS SUR LA REFORME DE LA COUR (DH-GDR) Organisation et méthodes de travail éventuelles du

Plus en détail

La décision administrative

La décision administrative Oberamt des Saanebezirks Grand-Rue 51, case postale 96, 1702 Fribourg T +41 26 305 22 20, F +41 26 305 22 22 www.sarine.ch Formation pour les nouveaux élus communaux 7 septembre 2016 La décision administrative

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF

TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 1013 Affaire No 883 : XU TRIBUNAL ADMINISTRATIF Contre : le Secrétaire général de l Organisation des Nations Unies LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DES NATIONS UNIES, Composé comme suit : M. Julio

Plus en détail

ANNEXE MODIFICATIONS PROPOSÉES DE LA PARTIE I

ANNEXE MODIFICATIONS PROPOSÉES DE LA PARTIE I ANNEXE MODIFICATIONS PROPOSÉES DE LA PARTIE I Article I-3 : Le conseil des gouverneurs propose de modifier comme suit la première phrase de l article I-3, paragraphe 3 : 3. L Union œuvre pour une Europe

Plus en détail

DROIT JUDICIAIRE EUROPEEN ET INTERNATIONAL ( )

DROIT JUDICIAIRE EUROPEEN ET INTERNATIONAL ( ) DROIT JUDICIAIRE EUROPEEN ET INTERNATIONAL (2012-2013) 9 ÈME LEÇON : RECONNAISSANCE ET EXÉCUTION DES SENTENCES ARBITRALES ÉTRANGÈRES I.- INTRODUCTION Lorsqu une partie à une procédure d arbitrage n exécute

Plus en détail

1 ) d annuler le II de l article 7 du décret n du 23 décembre 2006 modifiant la partie réglementaire du code de justice administrative ;

1 ) d annuler le II de l article 7 du décret n du 23 décembre 2006 modifiant la partie réglementaire du code de justice administrative ; CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux rt Nos 302040,302137 UNION SYNDICALE DES MAGISTRATS ADMINISTRATIFS (USMA) LIGUE DES DROITS DE L HOMME et autres Mme Béatrice Bourgeois-Machureau Rapporteur REPUBLIQUE

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION AFFAIRE MAILLARD BOUS c. PORTUGAL (Requête n 41288/98) ARRÊT STRASBOURG 28 juin

Plus en détail

Conseil d administration 319 e session, Genève, octobre 2013 GB.319/WP/GBC/1(Add.)

Conseil d administration 319 e session, Genève, octobre 2013 GB.319/WP/GBC/1(Add.) BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/WP/GBC/1(Add.) Groupe de travail sur le fonctionnement du Conseil d administration et de la Conférence

Plus en détail

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 14 janvier e chambre Audience publique du 18 juillet 2012

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 14 janvier e chambre Audience publique du 18 juillet 2012 Tribunal administratif Numéro 27646a du rôle du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 14 janvier 2011 2 e chambre Audience publique du 18 juillet 2012 Recours formé par Monsieur..., contre une décision

Plus en détail

Comores. Attributions de la cour constitutionnelle

Comores. Attributions de la cour constitutionnelle Attributions de la cour constitutionnelle Loi organique du 3 octobre 2005 [NB - Loi organique du 3 octobre 2005 relative aux autres attributions de la cour constitutionnelle] Conformément aux articles

Plus en détail

Règlement intérieur du Conseil européen (1er décembre 2009)

Règlement intérieur du Conseil européen (1er décembre 2009) Règlement intérieur du Conseil européen (1er décembre 2009) Légende: Le Conseil européen, devenu une institution de l Union européenne avec l entrée en vigueur du traité de Lisbonne, adopte le 1er décembre

Plus en détail

3 - d enjoindre aux autorités compétentes du Conseil économique, social et environnemental de déclarer recevable ladite pétition ;

3 - d enjoindre aux autorités compétentes du Conseil économique, social et environnemental de déclarer recevable ladite pétition ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N o 1305796/6 M. Philippe BRILLAULT M. Rohmer Rapporteur Mme Baratin Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Paris,

Plus en détail

Liste des abréviations... 5 Sommaire... 7 INTRODUCTION. LÉGISLATION Siège de la matière... 9

Liste des abréviations... 5 Sommaire... 7 INTRODUCTION. LÉGISLATION Siège de la matière... 9 Table des matières Table des matières Liste des abréviations... 5 Sommaire... 7 INTRODUCTION. LÉGISLATION... 9 1 Siège de la matière... 9 CHAPITRE 1. NOTIONS GÉNÉRALES... 11 Section 1. Nature et fonction

Plus en détail

Conférence sur l avenir de la Cour européenne des droits de l'homme

Conférence sur l avenir de la Cour européenne des droits de l'homme Conférence sur l avenir de la Cour européenne des droits de l'homme Déclaration de Brighton La Conférence à haut niveau réunie à Brighton les 19 et 20 avril 2012 à l'initiative de la présidence britannique

Plus en détail

Marchés passés par les concessionnaires d autoroutes

Marchés passés par les concessionnaires d autoroutes L essentiel N 96 - MARCHES n 25 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 15 septembre 2015 ISSN 1769-4000 LOI MACRON Marchés passés par les concessionnaires d autoroutes Dans le cadre du plan de

Plus en détail

LE TRAITÉ DE NICE ET LA CONVENTION SUR L AVENIR DE L EUROPE

LE TRAITÉ DE NICE ET LA CONVENTION SUR L AVENIR DE L EUROPE LE TRAITÉ DE NICE ET LA CONVENTION SUR L AVENIR DE L EUROPE Le traité de Nice n a préparé l Union européenne que partiellement aux importants élargissements de 2004 et de 2007 vers l est et le sud. À la

Plus en détail

Loi sur l exécution des jugements étrangers

Loi sur l exécution des jugements étrangers 1 ch. E-9.121 Loi sur l exécution des jugements étrangers Chapitre E-9.121 des Lois de la Saskatchewan de 2005 (en vigueur à partir du 19 avril 2006) tel que modifié part les Lois de la Saskatchewan, 2012,

Plus en détail

Cette directive traite du paiement d intérêts par la Société de l assurance automobile du Québec.

Cette directive traite du paiement d intérêts par la Société de l assurance automobile du Québec. 1 CHAMP D APPLICATION Cette directive traite du paiement d intérêts par la Société de l assurance automobile du Québec. 2 CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE Cette directive découle de la Loi sur l assurance

Plus en détail

Reconnaissance et exécution internationales des sentences arbitrales

Reconnaissance et exécution internationales des sentences arbitrales JUSTITIA ET PACE INSTITUT DE DROIT INTERNATIONAL Session de Neuchâtel 1959 Reconnaissance et exécution internationales des sentences arbitrales (Quatorzième Commission, Rapporteur : M. Georges Sanser-Hall)

Plus en détail

Ombudsman du Commerce Règlement de procédure 27/03/2017

Ombudsman du Commerce Règlement de procédure 27/03/2017 Ombudsman du Commerce Règlement de procédure 27/03/2017 Règlement de procédure (Règlement) Ce Règlement de l Ombudsman du Commerce vise à offrir une solution aux conflits impliquant un commerçant et un

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/CN.9/WG.I/WP.73/Add.8

Assemblée générale. Nations Unies A/CN.9/WG.I/WP.73/Add.8 Nations Unies A/CN.9/WG.I/WP.73/Add.8 Assemblée générale Distr. limitée 22 février 2010 Français Original: anglais Commission des Nations Unies pour le droit commercial international Groupe de travail

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N /5-2 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme Pottier Magistrat désigné

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N /5-2 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme Pottier Magistrat désigné TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1507065/5-2 M. J A Mme Pottier Magistrat désigné M. Lebdiri Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Paris (5ème Section

Plus en détail

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.9.2015 COM(2015) 460 final 2015/0218 (COD) Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL concernant l instauration de mesures commerciales autonomes

Plus en détail

VILLE DE SAINT-JOSEPH-DE-BEAUCE

VILLE DE SAINT-JOSEPH-DE-BEAUCE VILLE DE SAINT-JOSEPH-DE-BEAUCE RÈGLEMENT SUR LES DÉROGATIONS MINEURES Règlement numéro 630-15 Cote de classement 105-131-0008-G-2 PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 630-15 VILLE DE SAINT-JOSEPH-DE-BEAUCE

Plus en détail

L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS

L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS NORMES DE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE ET DÉCLARATION DES DROITS ET DES DEVOIRS ESSENTIELS DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS, ADOPTÉES PAR L ASSOCIATION

Plus en détail

Marchés publics ORDONNANCE ET MOTIFS. Dossier n o PR StenoTran Services Inc. et Atchison & Denman Court Reporting Services Ltd.

Marchés publics ORDONNANCE ET MOTIFS. Dossier n o PR StenoTran Services Inc. et Atchison & Denman Court Reporting Services Ltd. Tribunal canadien du commerce extérieur Canadian International Trade Tribunal TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR Marchés publics ORDONNANCE ET MOTIFS Dossier n o PR-2013-046 StenoTran Services Inc.

Plus en détail

Marque communautaire, usage dans un pays et action en déchéance : alerte pour les gestionnaires de portefeuilles de marques

Marque communautaire, usage dans un pays et action en déchéance : alerte pour les gestionnaires de portefeuilles de marques Marque communautaire, usage dans un pays et action en déchéance : alerte pour les gestionnaires de portefeuilles de marques Categories : Marques, Usage Date : jeudi 18 avril 2013 Analyse de l arrêt OMEL

Plus en détail

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 7 septembre 2005 Audience publique du 26 janvier 2006 JUGEMENT

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 7 septembre 2005 Audience publique du 26 janvier 2006 JUGEMENT Tribunal administratif N 20363 du rôle du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 7 septembre 2005 Audience publique du 26 janvier 2006 Recours formé par Monsieur...,, contre une décision du directeur de

Plus en détail

FONCTIONNEMENT ET ACTIVITES DU SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT AU COURS DE L ANNEE 2002

FONCTIONNEMENT ET ACTIVITES DU SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT AU COURS DE L ANNEE 2002 FONCTIONNEMENT ET ACTIVITES DU SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT AU COURS DE L ANNEE 2002 Le Secrétaire Général du Gouvernement veille, dans le cadre de la coordination juridique des activités du Gouvernement,

Plus en détail

LE CONTROLE PAR L UNION EUROPÉENNE DES ACTES D UN ETAT MEMBRE

LE CONTROLE PAR L UNION EUROPÉENNE DES ACTES D UN ETAT MEMBRE LE CONTROLE PAR L UNION EUROPÉENNE DES ACTES D UN ETAT MEMBRE Traite de Lisbonne Le site de la cour de Luxembourg La plainte d un citoyen : le réseau SOLVIT GUIDE PRATIQUE AUX CONSEILS LA PLAINTE... 2

Plus en détail

I. Information du Bundestag allemand

I. Information du Bundestag allemand Accord entre le Bundestag allemand et le Gouvernement fédéral relatif à la coopération dans les affaires de l Union européenne et en application du 6 de la loi relative à la coopération entre le Gouvernement

Plus en détail

Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement des Etats-Unis d Amérique relatif à l exécution des obligations alimentaires

Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement des Etats-Unis d Amérique relatif à l exécution des obligations alimentaires Texte original Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement des Etats-Unis d Amérique relatif à l exécution des obligations alimentaires 0.211.213.133.6 Conclu le 31 août 2004 Entré en vigueur

Plus en détail

Entraide en matière fiscale: l affaire BERLIOZ. Alain Steichen Professeur associé à l Université de Luxembourg

Entraide en matière fiscale: l affaire BERLIOZ. Alain Steichen Professeur associé à l Université de Luxembourg Entraide en matière fiscale: l affaire BERLIOZ Alain Steichen Professeur associé à l Université de Luxembourg Le contexte Entraide judiciaire administrative pénale fiscale Une assistance internationale

Plus en détail

REGLEMENT FFF FENÊTRE ANTI-EFFRACTION RC2 REGLEMENT FENÊTRE ANTI-EFFRACTION FFF RC2

REGLEMENT FFF FENÊTRE ANTI-EFFRACTION RC2 REGLEMENT FENÊTRE ANTI-EFFRACTION FFF RC2 REGLEMENT FENÊTRE ANTI-EFFRACTION FFF RC2 Version 2016 REGLEMENT sur les compétences et l attribution de licence pour la fabrication et la pose de FFF FENÊTRE ANTI-EFFRACTION RC2 Edité par Association

Plus en détail

RESUME ANONYMISE DE LA DECISION

RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision du Défenseur des droits MLD-2013-124 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à un refus d aménagement de poste puis de reclassement d une enseignante reconnue travailleur handicapé opposé

Plus en détail

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 27.10.2015 COM(2015) 549 final 2015/0255 (NLE) Proposition de DÉCISION DU CONSEIL relative à la position à adopter, au nom de l Union européenne, au sein du comité européen

Plus en détail

En foi de quoi, les soussignés ont signé le présent Avenant. Fait en deux exemplaires, à Berne le 25 août 2009, en langue française.

En foi de quoi, les soussignés ont signé le présent Avenant. Fait en deux exemplaires, à Berne le 25 août 2009, en langue française. Avenant entre la Confédération suisse et le Grand-Duché de Luxembourg modifiant la Convention du 21 janvier 1993 entre la Confédération suisse et le Grand-Duché de Luxembourg en vue d'éviter les doubles

Plus en détail

Les recours judiciaires contre les mesures de détention des étrangers

Les recours judiciaires contre les mesures de détention des étrangers Les recours judiciaires contre les mesures de détention des étrangers Les recours devant les juridictions d instruction Charlotte Morjane 1 INTRODUCTION 2 Arrêts de la Cour Européenne des Droits de l Homme

Plus en détail

APPENDICE D ENTRE LE CANADA ET LE JAPON SUR LE COMMERCE DE VÉHICULES AUTOMOBILES. 1. Les définitions qui suivent s appliquent au présent appendice :

APPENDICE D ENTRE LE CANADA ET LE JAPON SUR LE COMMERCE DE VÉHICULES AUTOMOBILES. 1. Les définitions qui suivent s appliquent au présent appendice : APPENDICE D ENTRE LE CANADA ET LE JAPON SUR LE COMMERCE DE VÉHICULES AUTOMOBILES Article 1 1. Les définitions qui suivent s appliquent au présent appendice : Partie à l appendice désigne le Japon ou le

Plus en détail

Conseil d Etat de Grèce Contribution au séminaire organisé sur le thème «Comment réduire les délais de jugement»

Conseil d Etat de Grèce Contribution au séminaire organisé sur le thème «Comment réduire les délais de jugement» Conseil d Etat de Grèce Contribution au séminaire organisé sur le thème «Comment réduire les délais de jugement» I. L accélération du procès par les délais de procédure 1. 3. Le procès administratif est

Plus en détail

est institué en la forme d un médiateur ou d une médiatrice cantonal e.

est institué en la forme d un médiateur ou d une médiatrice cantonal e. Loi du 25 juin 2015 Entrée en vigueur :... sur la médiation administrative (LMéd) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu l article 119 de la Constitution du canton de Fribourg du 16 mai 2004 (Cst.);

Plus en détail

LA JUSTICE CONSTITUTIONNELLE: FONCTIONS ET RELATIONS AVEC LES AUTRES AUTORITÉS PUBLIQUES

LA JUSTICE CONSTITUTIONNELLE: FONCTIONS ET RELATIONS AVEC LES AUTRES AUTORITÉS PUBLIQUES Conférence des Cours constitutionnelles européennes Conference of European Constitutional Courts Konferenz der europäischen Verfassungsgerichte Конференция Eвропейских Kонституционных Cудов LA JUSTICE

Plus en détail

REFERES ET MARCHES PUBLICS DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE

REFERES ET MARCHES PUBLICS DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE REFERES ET MARCHES PUBLICS DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE La directive 2007/66/CE du Parlement européen et du Conseil du 11 décembre 2007, dite directive «recours», fixait comme objectif aux états

Plus en détail

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 14 décembre e chambre Audience publique du 22 juin 2011

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 14 décembre e chambre Audience publique du 22 juin 2011 Tribunal administratif N 27570 du rôle du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 14 décembre 2010 3 e chambre Audience publique du 22 juin 2011 Recours formé par Monsieur..., contre deux «décisions» du directeur

Plus en détail

EN CAS DE LITIGE : les recours possibles

EN CAS DE LITIGE : les recours possibles EN CAS DE LITIGE : les recours possibles En interne, les statuts fédéraux prévoient : Art 2.4.1. La commission de surveillance des opérations électorales est chargée de veiller, lors des opérations de

Plus en détail

TETRALERT - ENTREPRISE RÉFORME ENVISAGÉE DE LA DIRECTIVE SUR LES DROITS DES ACTIONNAIRES

TETRALERT - ENTREPRISE RÉFORME ENVISAGÉE DE LA DIRECTIVE SUR LES DROITS DES ACTIONNAIRES TETRALERT - ENTREPRISE RÉFORME ENVISAGÉE DE LA DIRECTIVE SUR LES DROITS DES ACTIONNAIRES 1. Introduction 2. La directive 2007/36/CE Le 9 avril 2014, la Commission européenne a transmis au Parlement européen

Plus en détail

Décision n 2010-621 DC 13 janvier 2011

Décision n 2010-621 DC 13 janvier 2011 Les Nouveaux Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 32 Décision n 2010-621 DC 13 janvier 2011 Résolution tendant à adapter le chapitre XI bis du règlement du Sénat aux stipulations du traité de Lisbonne

Plus en détail

ORDONNANCE N 72/6 DU 26 AOUT 1972 Fixant l organisation de la cour suprême ORDONNE: CHAPITRE PREMIER SIEGE, RESSORT, COMPOSITION

ORDONNANCE N 72/6 DU 26 AOUT 1972 Fixant l organisation de la cour suprême ORDONNE: CHAPITRE PREMIER SIEGE, RESSORT, COMPOSITION ORDONNANCE N 72/6 DU 26 AOUT 1972 Fixant l organisation de la cour suprême LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE UNIE DU CAMEROUN VU l article 42 de la Constitution du 2 Juin 1972, ORDONNE: CHAPITRE PREMIER SIEGE,

Plus en détail

Entraide internationale en matière fiscale et pénale & données volées

Entraide internationale en matière fiscale et pénale & données volées Entraide internationale en matière fiscale et pénale & données volées Union Internationale des Avocats (UIA), Commission du Droit Pénal Héloïse Rordorf Budapest, 31 octobre 2016 I. Assistance administrative

Plus en détail

COM (2016) 508 final

COM (2016) 508 final COM (2016) 508 final ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2015-2016 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 23 août 2016 Enregistré à la Présidence du Sénat

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision d appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision d appel Citation : L. S. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDA 5 Appel No. 2012-2078 ENTRE : L. S. et Appelant Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA

Plus en détail

DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 1954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ

DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 1954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ 9 COM CLT-14/9.COM/CONF.203/3 Paris, 1 décembre 2014 Original: français DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 1954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ COMITÉ

Plus en détail

(GRETA) adoptées le 17 juin 2009 et modifiées le 21 novembre 2014 (les Règles telles que modifiées entrent en vigueur le 1er janvier 2015)

(GRETA) adoptées le 17 juin 2009 et modifiées le 21 novembre 2014 (les Règles telles que modifiées entrent en vigueur le 1er janvier 2015) Strasbourg, le 21 novembre 2014 THB-GRETA(2014)52 GROUPE D EXPERTS SUR LA LUTTE CONTRE LA TRAITE DES ÊTRES HUMAINS (GRETA) Règles concernant la procédure d'évaluation de la mise en œuvre de la Convention

Plus en détail

Le filtrage des pourvois devant la Cour de cassation. Conclusion

Le filtrage des pourvois devant la Cour de cassation. Conclusion Conclusion La mise en œuvre d une sélection des pourvois afin de permettre à la Cour de cassation de se concentrer sur les affaires contribuant à améliorer les règles de droit Rappel de la recommandation

Plus en détail

Conseil sur les affaires générales et la politique de la Conférence (5-7 avril 2011)

Conseil sur les affaires générales et la politique de la Conférence (5-7 avril 2011) Conseil sur les affaires générales et la politique de la Conférence (5-7 avril 2011) Conclusions et Recommandations adoptées par le Conseil Nouveaux États membres 1. Le Conseil accueille les Philippines,

Plus en détail

Par une requête, enregistrée le 30 octobre 2015, la commune d Eguilles, représentée par MeB..., demande au juge des référés :

Par une requête, enregistrée le 30 octobre 2015, la commune d Eguilles, représentée par MeB..., demande au juge des référés : N 1508734 TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE COMMUNE D EGUILLES M. Reinhorn Vice-président délégué Ordonnance du 6 novembre 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le président de la 1 ère

Plus en détail

LOI HAMON : DECRET D APPLICATION RELATIF A L ORGANISATION DE LA PROCEDURE D ACTION DE GROUPE

LOI HAMON : DECRET D APPLICATION RELATIF A L ORGANISATION DE LA PROCEDURE D ACTION DE GROUPE LOI HAMON : DECRET D APPLICATION RELATIF A L ORGANISATION DE LA PROCEDURE D ACTION DE GROUPE Le Décret n 2014-1081 du 24 septembre 2014, pris en application des articles L423-1 et suivants du code de la

Plus en détail

PROPOSITION DE RÉSOLUTION EUROPÉENNE

PROPOSITION DE RÉSOLUTION EUROPÉENNE - 1 - PROPOSITION DE RÉSOLUTION EUROPÉENNE Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution, Vu les articles 14, 106, 107 et 108 ainsi que le protocole n 26 du traité sur le fonctionnement de l Union européenne

Plus en détail