Cel le Gaucher, un dessinateur témoin et acteur de la Grande Guerre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cel le Gaucher, un dessinateur témoin et acteur de la Grande Guerre"

Transcription

1 Cel le Gaucher, un dessinateur témoin et acteur de la Grande Guerre

2 Biographie Cel le Gaucher ( )

3 Pierre-Louis Marcel Canguilhem, dit Cel le Gaucher, est né à Mont de Marsan, rue Martinon, le 11 décembre 1895 et est mort le 15 juillet Il a donc vécu à la même époque que les sculpteurs Despiau et Wlérick. Très jeune, Marcel aime manier le crayon et ses parents l inscrivent au cours municipal de dessin. Il dessine ses premières œuvres au crayon dès neuf ans. Cel et son frère Jules âgés de 2 et 5 ans

4 Sa famille n est pas très riche : il doit terminer ses études à 14 ans et passe un concours pour entrer dans l administration de la Société Générale. Mais il consacre tout son temps libre au dessin. Sa première exposition de caricatures aura lieu le 1 er novembre 1914 à Mont de Marsan. En 1914, son frère part à la guerre dès les premiers jours. Il se fait tuer quelque temps après. Cel désire le venger; il est incorporé dans le 34 ème Régiment d Infanterie et se retrouve à son tour sur le front, à Verdun. Il y découvre les horreurs de la tranchée. Il a emporté avec lui son fusil mais aussi sa feuille et son crayon. Cel à l âge de 13 ans

5 Entre deux batailles, dans les tranchées, il dessine, croque ses camarades de combat pour soutenir leur moral. Ses dessins témoignent de la vie qu il mène avec eux sur le front. Il montera même sur les planches pour les divertir. Il expédie généralement ses dessins chez lui. Le 22 mai, alors qu il participait à l assaut de Douaumont, il est blessé à l épaule droite par un obus. Relevé par l abbé Bordes, Cel est aussitôt évacué sur l arrière et soigné à l hôpital de Brives, ce qui lui permettra de faire éditer ses Traits Poilus, premier album de guerre exposé au Salon de la 3éme armée à Compiègne. Cet ouvrage sera sélectionné par le jury et figurera au Salon des Armées de la République. Quelque temps après, il édite un nouvel album où figurent les croquis des officiers et de ses camarades de régiment qui suivaient comme lui les cours du Centre d Education physique. Il y affirme son talent pour la caricature. Le premier album de Cel, 1916

6 En 1917, il est envoyé en Orient avec le 148 ème Régiment d Infanterie. Il doit gagner Salonique en bateau et croque différentes scènes de ses escales ou de la vie sur le bateau. Parvenu dans les tranchées sur le front de Macédoine, il entame la série de ses Poilus d Orient et envoie plusieurs albums dont Traits poilus, Le Chemineau de Sarrail, Macédoine de légumes. Il collabore également au journal du régiment. Dessiner est devenu pour lui un besoin et un moyen d oublier l horreur de la guerre. Il se trouve donc en Yougoslavie, sur le front serbe, où Serbes et Français se battent pour refouler sur l autre rive du Danube Bulgares, Turcs, Autrichiens et l armée de Mackensen, sous les ordres du Maréchal Franchet d Esperey. L attaque des monts Dobropol je en Serbie fut particulièrement meurtrière L aube de la victoire, gravure

7 Le 15 septembre 1918, à 8h30, au moment de l affrontement final, la 122 ème division d infanterie doit attaquer le Sokol (colline dont il faut déloger les Bulgares). Cel en fait partie. Il est tout d abord blessé par des éclats de grenade à la tête et à la main, ce qui l immobilise devant les barbelés ennemis. Il remet à un autre soldat les plans d attaque et le pistolet lance-fusée dont il était chargé car il était caporal fourrier. Le feu de barrage s intensifie. Une torpille explose, tue son lieutenant et lui arrache en partie son bras droit. Son casque l a protégé des éclats qui auraient pu le tuer. Les Bulgares à cette époque achevaient les blessés. Cel y échappe de justesse grâce à l abbé Charton et à ses brancardiers basques qui récupéraient les rescapés. L abbé trouve Cel et lui demande d où il vient. Celui-ci lui répond en patois qu il est des Landes puis s évanouit. Il est emporté au poste de secours. A l hôpital de Salonique, 24 heures plus tard, on l ampute du bras droit. Dès son réveil, il déclare à ses amis : «Cela ne fait rien, il me reste la gauche et je ne veux pas décevoir ma fiancée.» Le jour de son mariage, à Marseille, le 7 février 1919

8 Quinze jours après son arrivée à Salonique, il demande du papier et un crayon et commence à s exercer à dessiner de la main gauche. C est de là que vient son surnom de Cel le Gaucher. Il reçoit la médaille militaire. Rapatrié sur Toulon, il est déjà capable de faire la caricature de son médecin. Carte d étudiant des Beaux Arts, 1919 En 1919, il intègre à Bordeaux l Ecole des Beaux Arts où il poursuivra ainsi la rééducation de sa main gauche pendant un an. En 1920 il remporte le concours d affiches du Bal des Etudiants de Bordeaux. Il dessine également l affiche du Congrès des Etudiants. De caricaturiste et dessinateur, il est devenu affichiste. Affiche lauréate du Concours, 1920

9 Ses camarades des Beaux Arts partent poursuivre leurs études aux Beaux Arts de Paris. Cel ne peut les suivre : il doit subvenir à ses besoins et entre à la Société Générale comme comptable. Il poursuit cependant son activité de dessinateur et collabore à La Course landaise le soir. Il travaille, souvent de nuit, aux affiches de course landaise qu il ne se contente pas de dessiner : il les grave sur linoléum et les tire à l imprimerie de Monsieur Pindat. L affiche de course landaise est née Une feinte d Henri Meunier

10 Ses activités artistiques se multiplient : il grave ses propres plaques avec un trait fin et un grand souci du détail. Il participe aux Salons annuels des Humoristes bordelais et aux expositions d Anciens Combattants de Nancy et de Caen. Il participe à différentes revues : L almanach du Combattant, Tourny Noël, Sport banque, Les Landes sportives, La jeunesse landaise, Le Filon, Les Landes mutilées. Il est fait chevalier de la légion d honneur le 14 juillet Cel faisait partie des «Gueules cassées» car il avait encore trente petits éclats d obus dans la figure et la tête. Il sculpte à la demande des Anciens Combattants le Poilu d Orient qui est transporté à Dobropol je, en Yougoslavie, à l endroit même où il perdit son bras. Cette œuvre doit commémorer la victoire française sur les Allemands et leurs alliés. Le monument est inauguré le 15 septembre 1938 en présence du roi Alexandre de Serbie et de Cel. Il est alors fait Grand Croix de l Aigle blanc de Serbie. Cérémonie de remise de la Légion d honneur, 14 juillet 1932

11 Cel le Gaucher a donc été à la fois caricaturiste, dessinateur, affichiste, modeleur et sculpteur. Ses thèmes favoris ont été, outre la guerre et la course landaise, les Landes, la tauromachie et le sport ( notamment le onze du Stade montois de 1925 à1926). Il a aussi dessiné des figures historiques gasconnes telles que le corsaire lou Pelot, Saint Amand, La Hire ( valet de cœur, compagnon de Jeanne d Arc et né à Préchacq), Hector de Galard ( valet de carreau, né à Saint Sever), Charles de Batz dit d Artagnan (né près de Lectoure), Saint Vincent de Paul. Il a illustré la rubrique de la Course landaise dans Sud-Ouest. Puis il a sculpté les bustes de Despiau, Wlérick, Jeanne d Arc, Bernadette, les médaillons du Général Lasserre, de Saint Vincent de Paul, de l abbé Bordes, des écarteurs Daverat à Laurède et d Henri Meunier, de lui-même.

12 Il a aussi réalisé différents monuments aux morts commémoratifs de cette guerre de comme à Estibeaux. A Bascons, Cel le Gaucher crée un monument aux morts sur lequel il sculpte une émouvante Méninotte qui pleure ses fils perdus pendant la guerre. Pour sculpter ce bas-relief, et notamment le visage de cette femme désespérée, l artiste s est inspiré de celui de sa tante. Le monument aux morts de Bascons Le 10 octobre 1942, en quittant Bascons où il travaille au monument aux morts, il est victime d un accident de bicyclette : il est fauché par une voiture. Atteint à la tête, il reste 30 jours dans le coma. Il en souffrira longtemps et ne s en remettra jamais tout à fait. Malheureusement, le 15 juillet 1949, il s éteint à l âge de 54 ans sans finir sa dernière œuvre : une vierge sculptées. Détail : La Méninotte

13 Le dernier dessin de Cel le Gaucher

14 Cel le Gaucher, témoin de la Grande Guerre

15 LA VIE DANS LES TRANCHEES Cette œuvre est un croquis, datant de 1918, divisé en 5 parties, Cel le Gaucher l a réalisé sur le vif dans les tranchées. Il a voulu ainsi représenter les 5 principales activités de la vie d un poilu : -La première représente la correspondance entre les poilus et leurs proches. Le soldat est assis sur une caisse en bois et écrit une lettre en s appuyant sur ses genoux. - La deuxième est la toilette journalière obligatoire pour se débarrasser des poux (l épouillage), de la vermine, dans des conditions inconfortables ( boue, froid, cadavres, rats). C est une toilette succincte. - La troisième montre que les poilus peuvent avoir des moments de répit et fumer la pipe; cela leur permet de se détendre et de se réchauffer tout en restant sur leurs gardes pour se préparer à une alerte aux gaz, à une attaque ennemie -La quatrième montre leurs loisirs : ici, ils jouent aux cartes, font une partie de manoche. C est une parenthèse entre deux assauts. - La dernière montre des poilus munis de masques à gaz. Ce sont les premiers modèles. Dessin à la plume et encre de Chine, album Traits poilus, 1915 Par la suite, les gaz devenant plus toxiques, ils se perfectionneront. En réalisant cette œuvre, Cel le Gaucher a voulu amuser les civils ainsi que les poilus en faisant côtoyer humour et réalité. Il a donc utilisé la caricature et dessiné des masques à gaz en forme de bec de canard

16 GARDER SON HUMOUR MALGRE L HORREUR DE LA GUERRE Ce dessin a été réalisé à la plume. Il représente un soldat dessiné de dos en train d esquiver un obus. Le soldat porte sa baïonnette à la ceinture ainsi que la sacoche dans laquelle sont rangées les munitions. Il porte aussi son fusil dans le dos. Ce dessin est humoristique car il montre le soldat dans la même position que celle des écarteurs landais, la vachette est ici l obus : il fonce droit sur le soldat qui doit absolument l éviter, faire un écart. On peut voir qu il a sa gamelle fixée au ceinturon et porte son masque à gaz. L impression de mouvement est donnée par la médaille et la gamelle qui semblent voler à cause du souffle de l obus. La position de la jambe et les traits de crayon suggèrent qu il amorce un mouvement de rotation. Le dessin est dédié à Henri Carrance, poète landais qui comprendra l allusion évidente à la course landaise. Il est légendé ainsi : «Fidèle à mon passé de Landais, l obus, moi, je l écarte». Plume et encre de Chine, 1915

17 L équipement du poilu a évolué : le pantalon à l origine rouge garance était trop voyant et le pigment était fabriqué par les Allemands. La France, ne pouvant plus être approvisionnée en rouge, décide de changer la couleur de l uniforme qui devient bleu. Le képi en feutre se transforme en un casque en acier, le casque Adrian, qui protège mieux. Le fantassin porte une capote ainsi que des bandes molletières qui évitent au pantalon de remonter. Il est chaussé de brodequins cloutés pour pouvoir marcher dans la boue. Ses armes sont le fusil Lebel muni d une baïonnette et une cartouchière complète l armement. Le sac à dos est indispensable au poilu : il lui sert de bureau, de traversin, de chaise, de placard. Il contient généralement du matériel de campement dont une toile de tente, une couverture, une pelle, une pioche, mais aussi du linge,une paire de brodequins de rechange et des effets de toilette. Dans la musette le soldat range ses rations alimentaires et ses vivres. Dans ses poches, il conserve ses objets personnels (ses papiers d identité, de quoi écrire, un petit couteau ). L ensemble du paquetage, le «barda», pèse dans les 30 kilos. Sur ce dessin, on voit un poilu prendre de l eau non potable à une fontaine, ce qui souligne le manque de ravitaillement et les conditions difficiles de vie et d hygiène sur le front. Il a l air mal en point, n est pas rasé et des rides de fatigue se voient sur son visage. On y lit le malheur et le désespoir. La légende est en patois landais : «Potable ou nou, qué men fouti! Qu es toustém m ey clare qué déns lous traoucs d obus!». («Potable ou non, je m enfous! Elle est toujours plus claire que dans les trous d obus!»). Le dessin semble dire que le poilu n a pas le choix; résigné, il doit faire la guerre pour sauver son pays, sa famille. Eau non potable. Cliché gravé à la main sur du linoléum à partir de croquis réalisés à Verdun en 1915

18 L ARRIERE Ce dessin représente la vie à Paris au début de la guerre. Il est daté de Sur ce dessin, on voit trois personnages qui vont se croiser au coin d une rue : -A gauche, un truand en embuscade, armé d un couteau à la ceinture, porte une veste en drap fin et un pantalon ajusté; il est vêtu à la dernière mode et a une attitude provocante caricaturale. Il a l intention de tuer le Maréchal Gallieni. - A droite, le Maréchal Gallieni porte un képi, une vareuse noire ornée de médailles militaires, une sacoche, un pantalon et des éperons. Il marche d un pas décidé et montre son envie de combattre pour la France. - Derrière lui se tient une femme qui symbolise Paris. Elle porte une couronne, une épée à sa ceinture, un parapluie et une jupe aux couleurs du drapeau français; Elle tient dans ses bras la devise d invincibilité de Paris : «Fluctuat nec mergitur.» (Elle flotte et ne coule pas.) Elle semble admirer le Général. La parodie de la fable de La Fontaine, Le Loup et le Chien, donne tout son sens au dessin: «Pourquoi Guillaume II n a pas attaqué Paris». Dessin à la plume, encre de Chine et lavis, 1915 «L attaquer, le mettre en quartiers, Guillaume II l eût fait volontiers; Mais il fallait livrer bataille, Et Gallieni était de taille A se défendre hardiment.»

19 LES COMBATS Cette guerre a fait 20 millions de blessés plus ou moins graves. Jamais auparavant les corps humains n avaient été déchiquetés à ce point. Pour une blessure légère, le soldat utilise le pansement qu il porte sur lui et rejoint l infirmerie de la tranchée par ses propres moyens. S il est sérieusement touché, il doit attendre les brancardiers qui le transportent alors au poste de secours où les médecins évaluent la gravité des blessures. Les blessés intransportables et les mourants ne vont pas plus loin, les autres sont évacués vers un hôpital militaire ou un établissement faisant office d hôpital. Ces deux dessins de Cel le Gaucher illustrent la souffrance des poilus sur le champ de bataille. Le soldat blessé Ce soldat a été blessé à la tête par des éclats d obus. Son pansement est ensanglanté. Il regarde le ciel pour surveiller le prochain tir ennemi qui pourrait lui être fatal. Il devra regagner la tranchée par ses propres moyens. Ce dessin au crayon montre l enfer de Verdun : les hachures présentes sur la terre comme dans le ciel témoignent de l intensité des bombardements pendant les combats. Le soldat blessé, crayon, 1931

20 L aube de la Victoire Ce dessin a été réalisé en 1918 vers la fin de la première guerre mondiale. Le lieutenant de Cel le Gaucher monte à l assaut vers la tranchée ennemie, juste devant l artiste qui est caporalfourrier. Le paysage alentour est dévasté, ce qui montre la violence des combats. L aube se lève comme un renouveau, un nouveau jour, celui de la fin de la guerre et de la victoire. Il est 5h30 à Dobropol je. Un obus va causer la mort du lieutenant. Cel sera également blessé par un obus qui lui arrachera le bras droit. Ce même jour, l armistice sera signé, d où le titre de ce dessin. L aube de la Victoire, gravure

21 LES PERMISSIONS En haut à gauche, un poilu part en permission. Il rentre chez lui, heureux, de bonne humeur: il va pouvoir enfin retrouver sa famille et ses amis. Il siffle et fait tourner sa canne. Il marche à grandes enjambées et de petites ailes sont fixées à ses chaussures pour qu il arrive plus vite. Ses amis, dont le facteur, le regardent partir en riant : ils sont contents pour lui. En bas, le poilu rentre de permission, malheureux, accablé. On peut voir de grosses larmes qui tombent sur le sol. Il sait qu il va retrouver l omniprésence de la mort, les mauvaises nouvelles Pour montrer qu il est déprimé, Cel a dessiné un cafard qui semble le tirer vers l arrière. Le soldat traîne les pieds, appuyé sur un bâton qui ploie sous le poids de sa tristesse. Arrivera-t-il à surmonter son cafard? On voit à l arrière-plan des murs détruits et des arbres arrachés, un paysage de dévastation. Cel le Gaucher a aussi réécrit les paroles de la célèbre chanson d époque «Viens Poupoule» sur ce thème. Par ce dessin, Cel rappelle que la «perme» était un moment très attendu : en effet, seuls les colis reliaient les poilus à leur famille mais, après juillet 1915, le moral des troupes étant au plus bas, on décide de leur donner six jours de repos. Quelquefois les permes étaient prolongées, retardées ou supprimées. Le soldat français pouvait profiter d environ 60 jours de permission sur les 1500 jours qu a duré la guerre! Mais la perme n était pas forcément du repos complet : dans les campagnes, le poilu retournait travailler aux champs car la main d œuvre masculine manquait. Ce dessin est destiné au Club athlétique de la Société Générale de Mont de Marsan, où Cel était employé avant son départ pour l armée Dessin à la plume et à l encre de Chine illustrant un pastiche de «Viens Poupoule»,,montrant le départ en permission et le difficile retour. Dédié à ses amis du Club athlétique de la Société Générale,1915

22 LA VIE DANS LES TRANCHEES Ces deux dessins nous montrent la vie quotidienne d un poilu sur le front : on le voit dans deux activités différentes. Le premier dessin montre un soldat assis sur une caisse : il et en train de manger. Sa gamelle est coincée entre ses genoux. Il tient un couteau et une fourchette. Il mange la tête légèrement baissée, montrant ainsi sa lassitude et peut-être même son désespoir. On remarque sur son uniforme des traces de boue : cela montre que les conditions de vie des soldats sont difficiles et médiocres. Ils mangent dans les tranchées avec les rats, la boue et au milieu des cadavres. On voit aussi qu à côté de lui, le poilu a posé son fusil pour être prêt en cas d attaque. Pour éviter que le fusil ne se déclenche, il a mis une protection sur la détente. Il garde aussi sur lui les cartouchières. Dessin à la plume et lavis, 1932 «Toustém minja s ou pouce, qu en souy banleou hart!» (A toujours manger sur le pouce, je suis

23 Le deuxième dessin nous montre un poilu en train de marcher sur des caillebotis qui facilitaient les déplacements dans les tranchées remplies de boue. Il est chargé de la corvée de ravitaillement. Il porte notamment les rations d eau et de nourriture qui sont placées dans des gourdes et des gamelles. La scène semble se passer en hiver : le poilu porte une veste en peau de mouton, ce qui nous montre que ce poilu est un Landais. Les conditions sont très difficiles : il souffre du froid et affronte les intempéries. De plus, il doit toujours porter ses armes malgré son chargement. On remarque qu il marche le dos courbé sous le poids de son chargement, mais aussi sous le poids de la fatigue et du désespoir. Le porteur d eau. Gravure sur linoleum, rehaussé de couleur bleue, gravé en 1937 pour des menus de banquets d anciens combattants.

24 UNE GUERRE MEURTRIERE Ce dessin nous montre un poilu en uniforme appartenant au 34 ème régiment d infanterie de Mont de Marsan. Sur lui, il porte son «barda» au grand complet : le sac à dos, les cartouchières, le fusil Cel l a dessiné debout devant un fil barbelé qui symbolise le champ de bataille. Son visage reflète la résignation : il semble regarder l horizon, comme s il espérait un avenir meilleur. Il porte deux médailles sur son torse montrant son courage : il a dû réaliser des actions héroïques. A sa gauche, le fil barbelé retient une affiche sur laquelle figure une longue liste des régions et des villes dans lesquelles se sont déroulées des batailles très meurtrières : par exemple, on peut distinguer celles de la Somme, de Champagne, de Douaumont, d Alsace, d Hurtebise, et enfin celle du plateau de Craonne en Craonne est aussi le titre d une chanson qui décrit toutes les horreurs de la guerre. Et la liste des batailles n est pas terminée : une des plus terribles débutera le 21 février 1916 autour de Verdun. Ce soldat symbolise tous les poilus morts pour leur pays pendant ces batailles. C est un hommage qui leur est rendu. Ce dessin insiste également sur la violence de ces batailles qui doivent leur célébrité à leur nombre de morts. Plume, encre de Chine et lavis

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard pour le devoir de mémoire Pour moi un monument aux morts c est se souvenir des personnes qui se sont sacrifiées pour notre vie, et cela dans des conditions

Plus en détail

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire Tués au combat dans la Somme Liste des 118 soldats tués au combat avec le 38 e bataillon, unité levée à Ottawa, pendant l attaque contre la tranchée Desire et Grandcourt, dans la Somme, le 18 novembre

Plus en détail

ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT NATIONAL» (1917)

ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT NATIONAL» (1917) EXPOSITION : LES ENFANTS DE LA PATRIE - VOLET 2 : «La Patrie en danger» (1914-1918) NIVEAU COLLÈGE ET LYCÉE (histoire instruction civique / lecture d image) ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT

Plus en détail

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux!

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! Avec la participation de la ville de Vernouillet (2 ème Ville Amie des enfants du département) Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! 19/20 Novembre

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

La Presse des Tranchées.

La Presse des Tranchées. La Presse des Tranchées. Importance du phénomène Il dut y avoir au moins 500 journaux des tranchées et très certainement plus, car les journaux de «14» étaient de si mauvaise qualité et de si faible tirage

Plus en détail

26 février 1918. Marie,

26 février 1918. Marie, Commémoration du Centenaire de la Grande Guerre Lettres écrites par Julie, élève de 1L 26 février 1918 Je suis tellement heureux, ce temps maussade ne se finira jamais il me semble, maintenant. Mais je

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

L artisanat de tranchée.

L artisanat de tranchée. L artisanat de tranchée. L artisanat de tranchée est une forme d art théoriquement spécifique aux tranchées, mais qui rapidement s industrialisera : ce seront des «souvenirs de guerre»,qu il était de bon

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Les documents du service éducatif des Archives du Calvados - second degré

Les documents du service éducatif des Archives du Calvados - second degré Étudier et valoriser le patrimoine Les documents du service éducatif des Archives du Calvados - second degré «ENQUÊTE D ARCHIVES» L image du soldat Un calendrier de 1915 Le niveau concerné Troisièmes pour

Plus en détail

CARNET MUSEO MÔMES A BIENTÔT AU MUSEE PIERRE NOEL. Conception / Jennifer Fangille avec l aide de Karine Laine et Didier Mathieu

CARNET MUSEO MÔMES A BIENTÔT AU MUSEE PIERRE NOEL. Conception / Jennifer Fangille avec l aide de Karine Laine et Didier Mathieu CARNET MUSEO MÔMES A BIENTÔT AU MUSEE PIERRE NOEL +7 Conception / Jennifer Fangille avec l aide de Karine Laine et Didier Mathieu LE CENTENAIRE DE LA 1ère GUERRE MONDIALE Képi Le soldat français Il y a

Plus en détail

LE BLEUET DE FRANCE LE BLEUET DE FRANCE

LE BLEUET DE FRANCE LE BLEUET DE FRANCE 1 LE BLEUET DE FRANCE LE BLEUET DE FRANCE La «Grande Guerre» laisse plus de 20 millions de blessés et d invalides dont certains, gravement mutilés, ne peuvent plus travailler. La Nation reconnaissante

Plus en détail

La première guerre mondiale (1914-1918)

La première guerre mondiale (1914-1918) La première guerre mondiale (1914-1918) PBQ : En quoi peut-on dire que la première guerre mondiale est une guerre totale? Introduction : Les grandes phases de la guerre Carte p. 30 : 28 juin 1914 Assassinat

Plus en détail

Alphonse Lalauze (Paris, 6 e arr. 1872- Milly-la-Forêt 1936) est un peintre militaire et historique français. Dans les tranchées 1915

Alphonse Lalauze (Paris, 6 e arr. 1872- Milly-la-Forêt 1936) est un peintre militaire et historique français. Dans les tranchées 1915 Les peintres 14-18 Cours 2 Les observateurs La mobilisation fait d'hommes du commun des soldats soudain précipités dans un autre monde, régi par d'autres lois, le monde de l'ordre militaire et de la mort

Plus en détail

La liberté guidant le peuple sur les barricades

La liberté guidant le peuple sur les barricades La liberté guidant le peuple sur les barricades Eugène DELACROIX 1830 Une étrange lumière Le soleil brille à travers la fumée de la poudre. Les écrits nous disent que nous sommes en début de matinée et

Plus en détail

Quelle est situation durant sa vie?

Quelle est situation durant sa vie? Benjamin CHOPARD CM1 Avril 2008 Ecole de saint Blaise Briançon Vincent Van Gogh (1853 1890) Qui est Van Gogh? Vincent Van Gogh est né en Hollande ( au Pays-Bas) en 1853 à Groot- Zundert. C est le fils

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS

CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS PREMIERE PARTIE : HISTOIRE 1. Alesia : 52 avant JC 2. Mur de Berlin : 1961-1989 3. Lors de la 1 ère Guerre Mondiale (1914-1918),

Plus en détail

L album photo des CM2 Année scolaire 2014-2015

L album photo des CM2 Année scolaire 2014-2015 L album photo des CM2 Année scolaire 2014-2015 Septembre 2014 : Opération «Nettoyons la nature» Novembre 2014 : Rencontre avec Marie-Josée Ambard Auteur de littérature jeunesse, dans le cadre du concours

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

expliqué aux enfants (et à leurs parents)

expliqué aux enfants (et à leurs parents) expliqué aux enfants (et à leurs parents) www.samboclubcampsas.info Dis-moi, qu est-ce que c est le sambo? Comme le judo ou le karaté, le sambo est un art martial. Le mot «martial» vient de Mars, qui était

Plus en détail

2. Elle porte les vêtements du coureur des bois. 3. Simon la surprend dans l arbre.

2. Elle porte les vêtements du coureur des bois. 3. Simon la surprend dans l arbre. Chapitre 30: 1. Le trappeur Charron arrive avec des mauvaises nouvelles. 2. Frontenac a issue une loi que tous les trappeurs reçoivent un permis afin de faire la chasse et échanger les fourrures. Simon

Plus en détail

Ensemble pour des jeunes et des familles en santé!

Ensemble pour des jeunes et des familles en santé! Ensemble pour des jeunes et des familles en santé! Du plaisir au parc municipal, un jeu d enfant! Les parcs municipaux sont de merveilleux endroits pour s amuser en famille en profitant du beau temps;

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 19 juin 2014 à 14h30. Contact presse Isabelle POUGEADE

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 19 juin 2014 à 14h30. Contact presse Isabelle POUGEADE Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 19 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE «Les petits artistes de la mémoire» La grande guerre vue par les enfants Concours du centenaire

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant Cour d honneur des Invalides, le 1 er octobre 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Pertes : Blessé : 1. Pertes : Blessés : 2

Pertes : Blessé : 1. Pertes : Blessés : 2 A 22 h, une vive fusillade allemande éclate en face de notre gauche et en face de la droite anglaise. Le tir de notre artillerie arrête immédiatement cette fusillade. La nuit est calme ; mêmes tirs systématiques

Plus en détail

Bernard Maître, 20 ans, Résistant. Concours départemental de la Résistance et de la Déportation 2014 classe de CM1 de Navenne

Bernard Maître, 20 ans, Résistant. Concours départemental de la Résistance et de la Déportation 2014 classe de CM1 de Navenne Bernard Maître, 20 ans, Résistant Concours départemental de la Résistance et de la Déportation 2014 classe de CM1 de Navenne Les élèves de CM1 de Mme Mailley ont réalisé ce livre racontant l histoire de

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES NIVEAU COLLèGE-LYCéE LES GRANDES ACCélératiOns pendant la seconde guerre mondiale Ce livret d accompagnement a été réalisé en 0 dans le cadre d un projet

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Les combats du 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse. La mort d Augustin Trébuchon!

Les combats du 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse. La mort d Augustin Trébuchon! Les combats du 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse. La mort d Augustin Trébuchon! «Vrigne-Meuse» fut la dernière bataille de la guerre de 14. Une tuerie, une boucherie comme les autres, mais la dernière enfin

Plus en détail

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? -

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Editions Val d'arve juin 2012 - CHAPITRE 1 - À Nairobi, en ce beau matin, Sébastien se lève, regarde par la fenêtre et dit: - Il fait beau! Il voit le soleil qui sort

Plus en détail

Le travail a été réalisé avec des tablettes par les élèves des classes de 4ème 1 et 4ème 2.

Le travail a été réalisé avec des tablettes par les élèves des classes de 4ème 1 et 4ème 2. Classe de Quatrième, Histoire La révolution française en images Comprendre le déroulement de la révolution française à travers des images Consigne : décrire avec des mots, le plus précisément possible,

Plus en détail

Les Poilus. Première Guerre mondiale. centenaire essonne.fr. Service éducatif

Les Poilus. Première Guerre mondiale. centenaire essonne.fr. Service éducatif Service éducatif Les Poilus Première Guerre mondiale Réalisé par Pauline Claude, Isabelle Lambert, Catherine Sironi et Lisbeth Porcher centenaire1914-1918.essonne.fr D ans chaque village de France, les

Plus en détail

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet.

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. La liberté guidant le peuple Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. L'insurrection populaire du 27, 28 et 29 juillet 1830, à Paris, renverse Charles X, dernier roi bourbon de France

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Le président de l Association des Plus Grands Invalides de Guerre, Monsieur Cazals et nos élèves aux Invalides.

Le président de l Association des Plus Grands Invalides de Guerre, Monsieur Cazals et nos élèves aux Invalides. Les 3 èmes à Paris pour les cérémonies du 14 juillet Cette année riche en émotions et en rencontres s est achevée avec une invitation à participer aux cérémonies du 14 juillet à Paris. C est à l invitation

Plus en détail

Chinon - jeanne d arc - rappel historique

Chinon - jeanne d arc - rappel historique Chinon - jeanne d arc - rappel historique La prophétie de merlin «Une vierge viendra dont le cheval foulera le dos des archers» Cette prophétie est rappelée par Christine de pisan. c est une femme, La

Plus en détail

Grammaire : le verbe et son sujet FGVS

Grammaire : le verbe et son sujet FGVS Grammaire : le verbe et son sujet FGVS progression 1. trouver le verbe qui convient ds liste 2. remplacer un v par un autre ds liste 3. repérer v d action dans ph simples, même sujet : que fait Paul? 4.

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Luc Baptiste. Le village et enfin. Bleu autour

Luc Baptiste. Le village et enfin. Bleu autour Luc Baptiste Le village et enfin Bleu autour À Édith et Jean Baptiste, mes parents À mon fils Enki image C est une femme dure et triste qui marche dans la cour d un domaine, comme on dit en Allier. Une

Plus en détail

LA DÉSERTION À L ENNEMI D UN MILITANT SOCIALISTE DES PYRÉNÉESORIENTALES EN 1914-1918.

LA DÉSERTION À L ENNEMI D UN MILITANT SOCIALISTE DES PYRÉNÉESORIENTALES EN 1914-1918. LA DÉSERTION À L ENNEMI D UN MILITANT SOCIALISTE DES PYRÉNÉESORIENTALES EN 1914-1918. LE MIDI ROUGE, BULLETIN DE L ASSOCIATION MAITRON LANGUEDOCROUSSILLON, PERPINYÀ, N 8, DÉCEMBRE 2006, pp. 22-24. Le Code

Plus en détail

Nantas. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5

Nantas. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5 Nantas Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges La chambre que Nantas habitait depuis son arrivée de Marseille se trouvait

Plus en détail

Dans le passage ci-dessous, retrouve et entoure au crayon de couleur rouge, tous les verbes (conjugués et non conjugués) :

Dans le passage ci-dessous, retrouve et entoure au crayon de couleur rouge, tous les verbes (conjugués et non conjugués) : La sorcière du placard aux balais partie 1 (p 1-2) La sorcière du placard aux balais partie 1 (p 1-2) Dans le passage ci-dessous, retrouve et entoure au crayon de couleur rouge, tous les verbes (conjugués

Plus en détail

Napoléon. Grâce à ces différentes victoires, il devient général.

Napoléon. Grâce à ces différentes victoires, il devient général. Napoléon Lorsque la Révolution éclate en 1789, le lieutenant Napoléon Bonaparte a 19 ans. Il est déjà soldat dans l armée et participe aux batailles entre les français qui sont pour la révolution et ceux

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1 ÉPREUVE 3 : compréhension de l'oral NOVEMBRE 2010 Κρατικό Πιστοποιητικό

Plus en détail

Indications pédagogiques

Indications pédagogiques 900 entraînements à la communication professionnelle Indications pédagogiques D2 / 31 Objectif général D : REALISER UN MESSAGE A L'ECRIT Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 3 Rédiger un message

Plus en détail

Edition Jeunesse. Texte et dessins Lafontaine

Edition Jeunesse. Texte et dessins Lafontaine Texte et dessins Lafontaine Raymond Lafontaine est un illustrateur de grand talent. Originaire de Québec, il s installe à Montréal en 1987. Il compte à son actif plusieurs albums jeunesse comme illustrateur,

Plus en détail

Jeu de l oie maligne. Les cartes «devinettes» sont à fabriquer soi-même. On les disposera au centre du plan de jeu.

Jeu de l oie maligne. Les cartes «devinettes» sont à fabriquer soi-même. On les disposera au centre du plan de jeu. Compétence sollicitée Jeu de l oie maligne Compétence verbo-prédictive : savoir compléter ou terminer un énoncé verbal à «trou» ; savoir anticiper, savoir compléter correctement une phrase. Compétence

Plus en détail

CONSTRUIRE UN PROJET PEDAGOGIQUE POUR LES JEUX D OPPOSITION

CONSTRUIRE UN PROJET PEDAGOGIQUE POUR LES JEUX D OPPOSITION CONSTRUIRE UN PROJET PEDAGOGIQUE POUR LES JEUX D OPPOSITION Eléments à prendre en compte : 1. Le projet pédagogique doit être construit à partir des programmes de l école primaire et des compétences à

Plus en détail

Histoires de choses...

Histoires de choses... Temps d Activites Periscolaires Année Scolaire 2013-2014 / 2ème trimestre École du Sacré Cœur Classe de CE 2, CM1,CM2 Les Ateliers Autour Du Livre avec Marie-Ange Nénot Après la lecture du conte «La paire

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 3 ème Période historique : XXème siècle Moment choisi : Guerre de Corée Thématique : Arts, Etats, pouvoir Sujet : Guerre froide Domaine artistique : Art du visuel Œuvre : Massacre

Plus en détail

Un skieur à l école. Compréhension de lecture Andrée Otte

Un skieur à l école. Compréhension de lecture Andrée Otte Compréhension de lecture Andrée Otte Un skieur à l école D après «Je me perfectionne en lecture» de Christian Lamblin, Ed. Retz Le maître vient de faire l appel. Tout le monde est présent sauf César. -Personne

Plus en détail

Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917)

Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917) 1 Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917) Affiche et carte postale : Arch. dép. d Eure-et-Loir, 26 Fi NC 18 et 9 Fi NC Jouy. Carte postale 102 e Régiment d

Plus en détail

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE CORRECTION DST 17 OCT. 2013 ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE L épreuve sera notée sur 40 points. La maîtrise de la langue est notée sur 2 points. Hist-géo : E.C. : ML :

Plus en détail

Caractéristiques des coordonnants

Caractéristiques des coordonnants DES MATÉRIEL COORDONNANTS POUR ALLOPHONES 1 Conjonctions coordonnants Caractéristiques des coordonnants On appelle coordonnant tout mot ou groupe de mots dont la fonction syntaxique 1 est de coordonner

Plus en détail

1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE. Archives Municipales de Menton

1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE. Archives Municipales de Menton 1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE Archives Municipales de Menton 1 Le service des Archives Municipales de Menton vous propose une sélection de documents en relation avec la Première Guerre Mondiale.

Plus en détail

Que recommanderiez-vous pour aider Sarah et sa famille? Qui devrait intervenir?

Que recommanderiez-vous pour aider Sarah et sa famille? Qui devrait intervenir? ÉTUDES DE CAS 1. Sarah, 7 ans, 2 e année (comportement explosif) Sarah a commencé à afficher un comportement explosif en deuxième année. Son enseignante a remarqué que ses dessins étaient souvent «sombres»

Plus en détail

Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14

Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14 Enseigner «La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918)» en classe de troisième, dans le cadre de la partie «Guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945)» Préparation de l

Plus en détail

Le dossier est à rendre à votre enseignant avant les vacances de Toussaint. Il fera l'objet d'une évaluation notée. Exemple de tranchée de Verdun

Le dossier est à rendre à votre enseignant avant les vacances de Toussaint. Il fera l'objet d'une évaluation notée. Exemple de tranchée de Verdun Nom, Prénom : Classe : Exemple de tranchée de Verdun Le dossier est à rendre à votre enseignant avant les vacances de Toussaint. Il fera l'objet d'une évaluation notée. Dossier réalisé par Mmes Ballestero,

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

Journal de Noémie Dondel du Faouëdic

Journal de Noémie Dondel du Faouëdic Journal de Noémie Dondel du Faouëdic [Buard, 11 septembre 1914] [ ] Hier soir, nouvelle surprise! Arrivée de Marthe avec sa petite Hermine. St-Nazaire est encombré de troupes anglaises de tous les pays,

Plus en détail

Portraits. Trouvez l objet

Portraits. Trouvez l objet unité Portraits 5 Trouvez l objet grammaire 1 Répondez comme dans l exemple. Qu est-ce que c est? Exemple : Ce sont des vases. 1 3 4 1 3 3 vocabulaire Barrez l intrus. 1 un vase des fleurs une chaise une

Plus en détail

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu.

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu. Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8 Jeu Réaction Matériel 4 pages pour fabriquer le jeu cartes réactions cartes réaction A B C D dés 1 jeton différent par joueur Fabrication du jeu 1. Coller

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

NOTRE MÈRE LA GUERRE. Les sources écrites

NOTRE MÈRE LA GUERRE. Les sources écrites NOTRE MÈRE LA GUERRE Les sources écrites Une nouvelle vision historique de la Grande Guerre Depuis 40 ans, de nombreux historiens ont donné une nouvelle vision de la Première Guerre mondiale se focalisant

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Des clowns en structures de soin pour adultes et personnes âgées dépendantes

Des clowns en structures de soin pour adultes et personnes âgées dépendantes Des clowns en structures de soin pour adultes et personnes âgées dépendantes > une équipe de musiciens-clowns professionnels > un travail en collaboration avec les soignants > une charte de qualité Des

Plus en détail

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ Objectif général Dégager la notion de propagande à travers l étude de cartes postales. Objectifs spécifiques Lire des cartes postales, les

Plus en détail

Enfant soldat. Mon plus grand rêve, c est de devenir soldat. Je les trouve tellement courageux, et tellement élégants dans leur uniforme!

Enfant soldat. Mon plus grand rêve, c est de devenir soldat. Je les trouve tellement courageux, et tellement élégants dans leur uniforme! Enfant soldat Mon plus grand rêve, c est de devenir soldat. Je les trouve tellement courageux, et tellement élégants dans leur uniforme! Un jour que je marche dans la rue, je tombe en arrêt : devant moi,

Plus en détail

a / à a / à A, c est le présent du verbe avoir, à la 3 ème personne du singulier. On peut le remplacer par le verbe au passé : avait.

a / à a / à A, c est le présent du verbe avoir, à la 3 ème personne du singulier. On peut le remplacer par le verbe au passé : avait. a un arbre [a] un ami mardi du chocolat une amie samedi papa avec quatre il va il y a un chat un canard â il a la classe alors un garçon avec un jardin un âne assez je m appelle un arbre maman à des arbres

Plus en détail

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière.

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière. Page 2 : Sommaire Page 3 : Présentation du petit guide Page 4 et 5: Le petit guide des piétons Page 6 et 7 : Le petit guide du cyclisme Page 8 : Le petit guide des planches à rou lettes, patins et trottinettes

Plus en détail

Fiche pédagogique 2 : Les soldats à Paris

Fiche pédagogique 2 : Les soldats à Paris Fiche pédagogique 2 : Les soldats à Paris Les soldats à Paris Quand la guerre éclate, à Paris comme ailleurs en France, les hommes sont appelés à aller se battre pour défendre le pays : c est la mobilisation

Plus en détail

I/ Compréhension orale Feuille de l élève Note : /10 points

I/ Compréhension orale Feuille de l élève Note : /10 points I/ Compréhension orale Feuille de l élève Répondez en choisissant la réponse correcte : 1. L histoire se passe en hiver au printemps en été 2. Les trois petits amis veulent faire leurs devoirs sortir dans

Plus en détail

Deuxième Guerre mondiale

Deuxième Guerre mondiale Musée de la Défense aérienne de Bagotville Premier cycle du primaire Nom : Deuxième Guerre mondiale FICHES D HISTOIRE Cher élève, Je m appelle Charles. Je vis au Canada avec ma soeur Charlotte et nos parents.

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Rapport de stage Echange IFMSA

Rapport de stage Echange IFMSA Rapport de stage Echange IFMSA La Pologne La Pologne est un pays chargé d histoire, c est principalement pour cette raison que j ai postulé pour y partir. Je voulais connaître l histoire de l Europe de

Plus en détail

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Nom : Prénom : Date : Mode d emploi Des situations en contexte professionnel ont été élaborées sous forme de questions à choix multiples.

Plus en détail

Les jeux de l école de basket

Les jeux de l école de basket Soirée départementale d information technique du 25.11.2002 : (par Delphine MONGIN, chargée auprès du comité départemental, de la promotion et du développement des écoles de basket) Les jeux de l école

Plus en détail

HERVIEU Valentin ODDON Agathe LU Jigang. SI28 - Projet intéractif. Initiation à la langue chinoise

HERVIEU Valentin ODDON Agathe LU Jigang. SI28 - Projet intéractif. Initiation à la langue chinoise HERVIEU Valentin ODDON Agathe LU Jigang SI28 - Projet intéractif Initiation à la langue chinoise 1 Introduction En tant que groupe franco-chinois et étudiants en génie informatique, nous avons décidé d

Plus en détail

Les Femmes Créoles de Joseph Savart

Les Femmes Créoles de Joseph Savart 1 Les Femmes Créoles de Joseph Savart Un tableau du musée Victor Schœlcher 2 Analyse de l œuvre : 1. Que représente le tableau? 2. Les différentes lignes du tableau 3. Les plans : le cadre d architecture

Plus en détail

«La mémoire de la Grande Guerre à travers les monuments aux morts»

«La mémoire de la Grande Guerre à travers les monuments aux morts» Aurélien Quénéa 3 ème C «La mémoire de la Grande Guerre à travers les monuments aux morts» Plouégat-Guerrand le : 11 /11/2012 Toutes les communes de France, de la plus peuplée à la plus petite du monde

Plus en détail

GODEFROY RYCKEWAERT 26 ans Lille Du Campus... à une grande tournée internationale

GODEFROY RYCKEWAERT 26 ans Lille Du Campus... à une grande tournée internationale GODEFROY RYCKEWAERT 26 ans Lille Du Campus... à une grande tournée internationale Portrait de : GODEFROY RYCKEWAERT - 26 ANS - LILLE. Godefroy a entamé sa formation au Campus Univers Cascades en Novembre

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

1943 L AFFAIRE JEAN MOULIN

1943 L AFFAIRE JEAN MOULIN Le 21 juin 1943, Jean Moulin, allias Max, se rend à Caluire, près de Lyon, dans la maison du docteur Dugoujon où il retrouve Raymond Aubrac, le colonel Lacaze et André Lassagne, trois dirigeants de l Armée

Plus en détail

Chacun peut avoir son opinion et y voir son intérêt, mais ce qui c est passé lors de cette dernière course est très clair et sans aucune ambigüité.

Chacun peut avoir son opinion et y voir son intérêt, mais ce qui c est passé lors de cette dernière course est très clair et sans aucune ambigüité. Finale à Super Besse. Je suis arrivé à Super-Besse très peu confiant quant à ma possibilité de remporter le Trophée. La piste étant encore une fois pratiquement entièrement goudronnée, je savais qu encore

Plus en détail

26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée.

26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée. 26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée. L Océane est immobilisée 5, car le commandant ne veut pas risquer de heurter 6 les récifs 7. Nous ne savons plus quoi faire. Lucas et Maxime

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

J ai aidé à préparer et à servir et les gens ont été très sympathiques avec moi. C est fatigant, mais avec des horaires normaux.

J ai aidé à préparer et à servir et les gens ont été très sympathiques avec moi. C est fatigant, mais avec des horaires normaux. Témoignage 1 Voici le témoignage de Kevin : J ai passé une semaine d observation au restaurant d entreprise d une grosse société qui travaille pour l espace et fabrique des satellites. Tous les midis,

Plus en détail

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu JEUX : Jeu des paires Quelles différences? E.P.S. : - jeu Jacques a dit - Chasse au trésor - Mise en place d un parcours ÉCOUTER, MEMORISER

Plus en détail

Dossier de Presse PERGAUD

Dossier de Presse PERGAUD Dossier de Presse PROJET RHIZOME MASTER 1 PSM 2014 / 2015 UFR STGI MONTBÉLIARD Valentin Besson, Aymeric Bouchereau Romain Dax, Raphaël Guix Daria Gushchina, Arthur Yilmaz 00 / AVANT PROPOS Le dossier de

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

AIDE MEMOIRE DE L HOMME D ATTAQUE OFFICIEL

AIDE MEMOIRE DE L HOMME D ATTAQUE OFFICIEL AIDE MEMOIRE DE L HOMME D ATTAQUE OFFICIEL Pour les amateurs de dressage qui ont choisi de devenir Homme d Attaque, rien ne doit être plus important que l Amour du chien et du Travail bien fait Le programme

Plus en détail