Cel le Gaucher, un dessinateur témoin et acteur de la Grande Guerre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cel le Gaucher, un dessinateur témoin et acteur de la Grande Guerre"

Transcription

1 Cel le Gaucher, un dessinateur témoin et acteur de la Grande Guerre

2 Biographie Cel le Gaucher ( )

3 Pierre-Louis Marcel Canguilhem, dit Cel le Gaucher, est né à Mont de Marsan, rue Martinon, le 11 décembre 1895 et est mort le 15 juillet Il a donc vécu à la même époque que les sculpteurs Despiau et Wlérick. Très jeune, Marcel aime manier le crayon et ses parents l inscrivent au cours municipal de dessin. Il dessine ses premières œuvres au crayon dès neuf ans. Cel et son frère Jules âgés de 2 et 5 ans

4 Sa famille n est pas très riche : il doit terminer ses études à 14 ans et passe un concours pour entrer dans l administration de la Société Générale. Mais il consacre tout son temps libre au dessin. Sa première exposition de caricatures aura lieu le 1 er novembre 1914 à Mont de Marsan. En 1914, son frère part à la guerre dès les premiers jours. Il se fait tuer quelque temps après. Cel désire le venger; il est incorporé dans le 34 ème Régiment d Infanterie et se retrouve à son tour sur le front, à Verdun. Il y découvre les horreurs de la tranchée. Il a emporté avec lui son fusil mais aussi sa feuille et son crayon. Cel à l âge de 13 ans

5 Entre deux batailles, dans les tranchées, il dessine, croque ses camarades de combat pour soutenir leur moral. Ses dessins témoignent de la vie qu il mène avec eux sur le front. Il montera même sur les planches pour les divertir. Il expédie généralement ses dessins chez lui. Le 22 mai, alors qu il participait à l assaut de Douaumont, il est blessé à l épaule droite par un obus. Relevé par l abbé Bordes, Cel est aussitôt évacué sur l arrière et soigné à l hôpital de Brives, ce qui lui permettra de faire éditer ses Traits Poilus, premier album de guerre exposé au Salon de la 3éme armée à Compiègne. Cet ouvrage sera sélectionné par le jury et figurera au Salon des Armées de la République. Quelque temps après, il édite un nouvel album où figurent les croquis des officiers et de ses camarades de régiment qui suivaient comme lui les cours du Centre d Education physique. Il y affirme son talent pour la caricature. Le premier album de Cel, 1916

6 En 1917, il est envoyé en Orient avec le 148 ème Régiment d Infanterie. Il doit gagner Salonique en bateau et croque différentes scènes de ses escales ou de la vie sur le bateau. Parvenu dans les tranchées sur le front de Macédoine, il entame la série de ses Poilus d Orient et envoie plusieurs albums dont Traits poilus, Le Chemineau de Sarrail, Macédoine de légumes. Il collabore également au journal du régiment. Dessiner est devenu pour lui un besoin et un moyen d oublier l horreur de la guerre. Il se trouve donc en Yougoslavie, sur le front serbe, où Serbes et Français se battent pour refouler sur l autre rive du Danube Bulgares, Turcs, Autrichiens et l armée de Mackensen, sous les ordres du Maréchal Franchet d Esperey. L attaque des monts Dobropol je en Serbie fut particulièrement meurtrière L aube de la victoire, gravure

7 Le 15 septembre 1918, à 8h30, au moment de l affrontement final, la 122 ème division d infanterie doit attaquer le Sokol (colline dont il faut déloger les Bulgares). Cel en fait partie. Il est tout d abord blessé par des éclats de grenade à la tête et à la main, ce qui l immobilise devant les barbelés ennemis. Il remet à un autre soldat les plans d attaque et le pistolet lance-fusée dont il était chargé car il était caporal fourrier. Le feu de barrage s intensifie. Une torpille explose, tue son lieutenant et lui arrache en partie son bras droit. Son casque l a protégé des éclats qui auraient pu le tuer. Les Bulgares à cette époque achevaient les blessés. Cel y échappe de justesse grâce à l abbé Charton et à ses brancardiers basques qui récupéraient les rescapés. L abbé trouve Cel et lui demande d où il vient. Celui-ci lui répond en patois qu il est des Landes puis s évanouit. Il est emporté au poste de secours. A l hôpital de Salonique, 24 heures plus tard, on l ampute du bras droit. Dès son réveil, il déclare à ses amis : «Cela ne fait rien, il me reste la gauche et je ne veux pas décevoir ma fiancée.» Le jour de son mariage, à Marseille, le 7 février 1919

8 Quinze jours après son arrivée à Salonique, il demande du papier et un crayon et commence à s exercer à dessiner de la main gauche. C est de là que vient son surnom de Cel le Gaucher. Il reçoit la médaille militaire. Rapatrié sur Toulon, il est déjà capable de faire la caricature de son médecin. Carte d étudiant des Beaux Arts, 1919 En 1919, il intègre à Bordeaux l Ecole des Beaux Arts où il poursuivra ainsi la rééducation de sa main gauche pendant un an. En 1920 il remporte le concours d affiches du Bal des Etudiants de Bordeaux. Il dessine également l affiche du Congrès des Etudiants. De caricaturiste et dessinateur, il est devenu affichiste. Affiche lauréate du Concours, 1920

9 Ses camarades des Beaux Arts partent poursuivre leurs études aux Beaux Arts de Paris. Cel ne peut les suivre : il doit subvenir à ses besoins et entre à la Société Générale comme comptable. Il poursuit cependant son activité de dessinateur et collabore à La Course landaise le soir. Il travaille, souvent de nuit, aux affiches de course landaise qu il ne se contente pas de dessiner : il les grave sur linoléum et les tire à l imprimerie de Monsieur Pindat. L affiche de course landaise est née Une feinte d Henri Meunier

10 Ses activités artistiques se multiplient : il grave ses propres plaques avec un trait fin et un grand souci du détail. Il participe aux Salons annuels des Humoristes bordelais et aux expositions d Anciens Combattants de Nancy et de Caen. Il participe à différentes revues : L almanach du Combattant, Tourny Noël, Sport banque, Les Landes sportives, La jeunesse landaise, Le Filon, Les Landes mutilées. Il est fait chevalier de la légion d honneur le 14 juillet Cel faisait partie des «Gueules cassées» car il avait encore trente petits éclats d obus dans la figure et la tête. Il sculpte à la demande des Anciens Combattants le Poilu d Orient qui est transporté à Dobropol je, en Yougoslavie, à l endroit même où il perdit son bras. Cette œuvre doit commémorer la victoire française sur les Allemands et leurs alliés. Le monument est inauguré le 15 septembre 1938 en présence du roi Alexandre de Serbie et de Cel. Il est alors fait Grand Croix de l Aigle blanc de Serbie. Cérémonie de remise de la Légion d honneur, 14 juillet 1932

11 Cel le Gaucher a donc été à la fois caricaturiste, dessinateur, affichiste, modeleur et sculpteur. Ses thèmes favoris ont été, outre la guerre et la course landaise, les Landes, la tauromachie et le sport ( notamment le onze du Stade montois de 1925 à1926). Il a aussi dessiné des figures historiques gasconnes telles que le corsaire lou Pelot, Saint Amand, La Hire ( valet de cœur, compagnon de Jeanne d Arc et né à Préchacq), Hector de Galard ( valet de carreau, né à Saint Sever), Charles de Batz dit d Artagnan (né près de Lectoure), Saint Vincent de Paul. Il a illustré la rubrique de la Course landaise dans Sud-Ouest. Puis il a sculpté les bustes de Despiau, Wlérick, Jeanne d Arc, Bernadette, les médaillons du Général Lasserre, de Saint Vincent de Paul, de l abbé Bordes, des écarteurs Daverat à Laurède et d Henri Meunier, de lui-même.

12 Il a aussi réalisé différents monuments aux morts commémoratifs de cette guerre de comme à Estibeaux. A Bascons, Cel le Gaucher crée un monument aux morts sur lequel il sculpte une émouvante Méninotte qui pleure ses fils perdus pendant la guerre. Pour sculpter ce bas-relief, et notamment le visage de cette femme désespérée, l artiste s est inspiré de celui de sa tante. Le monument aux morts de Bascons Le 10 octobre 1942, en quittant Bascons où il travaille au monument aux morts, il est victime d un accident de bicyclette : il est fauché par une voiture. Atteint à la tête, il reste 30 jours dans le coma. Il en souffrira longtemps et ne s en remettra jamais tout à fait. Malheureusement, le 15 juillet 1949, il s éteint à l âge de 54 ans sans finir sa dernière œuvre : une vierge sculptées. Détail : La Méninotte

13 Le dernier dessin de Cel le Gaucher

14 Cel le Gaucher, témoin de la Grande Guerre

15 LA VIE DANS LES TRANCHEES Cette œuvre est un croquis, datant de 1918, divisé en 5 parties, Cel le Gaucher l a réalisé sur le vif dans les tranchées. Il a voulu ainsi représenter les 5 principales activités de la vie d un poilu : -La première représente la correspondance entre les poilus et leurs proches. Le soldat est assis sur une caisse en bois et écrit une lettre en s appuyant sur ses genoux. - La deuxième est la toilette journalière obligatoire pour se débarrasser des poux (l épouillage), de la vermine, dans des conditions inconfortables ( boue, froid, cadavres, rats). C est une toilette succincte. - La troisième montre que les poilus peuvent avoir des moments de répit et fumer la pipe; cela leur permet de se détendre et de se réchauffer tout en restant sur leurs gardes pour se préparer à une alerte aux gaz, à une attaque ennemie -La quatrième montre leurs loisirs : ici, ils jouent aux cartes, font une partie de manoche. C est une parenthèse entre deux assauts. - La dernière montre des poilus munis de masques à gaz. Ce sont les premiers modèles. Dessin à la plume et encre de Chine, album Traits poilus, 1915 Par la suite, les gaz devenant plus toxiques, ils se perfectionneront. En réalisant cette œuvre, Cel le Gaucher a voulu amuser les civils ainsi que les poilus en faisant côtoyer humour et réalité. Il a donc utilisé la caricature et dessiné des masques à gaz en forme de bec de canard

16 GARDER SON HUMOUR MALGRE L HORREUR DE LA GUERRE Ce dessin a été réalisé à la plume. Il représente un soldat dessiné de dos en train d esquiver un obus. Le soldat porte sa baïonnette à la ceinture ainsi que la sacoche dans laquelle sont rangées les munitions. Il porte aussi son fusil dans le dos. Ce dessin est humoristique car il montre le soldat dans la même position que celle des écarteurs landais, la vachette est ici l obus : il fonce droit sur le soldat qui doit absolument l éviter, faire un écart. On peut voir qu il a sa gamelle fixée au ceinturon et porte son masque à gaz. L impression de mouvement est donnée par la médaille et la gamelle qui semblent voler à cause du souffle de l obus. La position de la jambe et les traits de crayon suggèrent qu il amorce un mouvement de rotation. Le dessin est dédié à Henri Carrance, poète landais qui comprendra l allusion évidente à la course landaise. Il est légendé ainsi : «Fidèle à mon passé de Landais, l obus, moi, je l écarte». Plume et encre de Chine, 1915

17 L équipement du poilu a évolué : le pantalon à l origine rouge garance était trop voyant et le pigment était fabriqué par les Allemands. La France, ne pouvant plus être approvisionnée en rouge, décide de changer la couleur de l uniforme qui devient bleu. Le képi en feutre se transforme en un casque en acier, le casque Adrian, qui protège mieux. Le fantassin porte une capote ainsi que des bandes molletières qui évitent au pantalon de remonter. Il est chaussé de brodequins cloutés pour pouvoir marcher dans la boue. Ses armes sont le fusil Lebel muni d une baïonnette et une cartouchière complète l armement. Le sac à dos est indispensable au poilu : il lui sert de bureau, de traversin, de chaise, de placard. Il contient généralement du matériel de campement dont une toile de tente, une couverture, une pelle, une pioche, mais aussi du linge,une paire de brodequins de rechange et des effets de toilette. Dans la musette le soldat range ses rations alimentaires et ses vivres. Dans ses poches, il conserve ses objets personnels (ses papiers d identité, de quoi écrire, un petit couteau ). L ensemble du paquetage, le «barda», pèse dans les 30 kilos. Sur ce dessin, on voit un poilu prendre de l eau non potable à une fontaine, ce qui souligne le manque de ravitaillement et les conditions difficiles de vie et d hygiène sur le front. Il a l air mal en point, n est pas rasé et des rides de fatigue se voient sur son visage. On y lit le malheur et le désespoir. La légende est en patois landais : «Potable ou nou, qué men fouti! Qu es toustém m ey clare qué déns lous traoucs d obus!». («Potable ou non, je m enfous! Elle est toujours plus claire que dans les trous d obus!»). Le dessin semble dire que le poilu n a pas le choix; résigné, il doit faire la guerre pour sauver son pays, sa famille. Eau non potable. Cliché gravé à la main sur du linoléum à partir de croquis réalisés à Verdun en 1915

18 L ARRIERE Ce dessin représente la vie à Paris au début de la guerre. Il est daté de Sur ce dessin, on voit trois personnages qui vont se croiser au coin d une rue : -A gauche, un truand en embuscade, armé d un couteau à la ceinture, porte une veste en drap fin et un pantalon ajusté; il est vêtu à la dernière mode et a une attitude provocante caricaturale. Il a l intention de tuer le Maréchal Gallieni. - A droite, le Maréchal Gallieni porte un képi, une vareuse noire ornée de médailles militaires, une sacoche, un pantalon et des éperons. Il marche d un pas décidé et montre son envie de combattre pour la France. - Derrière lui se tient une femme qui symbolise Paris. Elle porte une couronne, une épée à sa ceinture, un parapluie et une jupe aux couleurs du drapeau français; Elle tient dans ses bras la devise d invincibilité de Paris : «Fluctuat nec mergitur.» (Elle flotte et ne coule pas.) Elle semble admirer le Général. La parodie de la fable de La Fontaine, Le Loup et le Chien, donne tout son sens au dessin: «Pourquoi Guillaume II n a pas attaqué Paris». Dessin à la plume, encre de Chine et lavis, 1915 «L attaquer, le mettre en quartiers, Guillaume II l eût fait volontiers; Mais il fallait livrer bataille, Et Gallieni était de taille A se défendre hardiment.»

19 LES COMBATS Cette guerre a fait 20 millions de blessés plus ou moins graves. Jamais auparavant les corps humains n avaient été déchiquetés à ce point. Pour une blessure légère, le soldat utilise le pansement qu il porte sur lui et rejoint l infirmerie de la tranchée par ses propres moyens. S il est sérieusement touché, il doit attendre les brancardiers qui le transportent alors au poste de secours où les médecins évaluent la gravité des blessures. Les blessés intransportables et les mourants ne vont pas plus loin, les autres sont évacués vers un hôpital militaire ou un établissement faisant office d hôpital. Ces deux dessins de Cel le Gaucher illustrent la souffrance des poilus sur le champ de bataille. Le soldat blessé Ce soldat a été blessé à la tête par des éclats d obus. Son pansement est ensanglanté. Il regarde le ciel pour surveiller le prochain tir ennemi qui pourrait lui être fatal. Il devra regagner la tranchée par ses propres moyens. Ce dessin au crayon montre l enfer de Verdun : les hachures présentes sur la terre comme dans le ciel témoignent de l intensité des bombardements pendant les combats. Le soldat blessé, crayon, 1931

20 L aube de la Victoire Ce dessin a été réalisé en 1918 vers la fin de la première guerre mondiale. Le lieutenant de Cel le Gaucher monte à l assaut vers la tranchée ennemie, juste devant l artiste qui est caporalfourrier. Le paysage alentour est dévasté, ce qui montre la violence des combats. L aube se lève comme un renouveau, un nouveau jour, celui de la fin de la guerre et de la victoire. Il est 5h30 à Dobropol je. Un obus va causer la mort du lieutenant. Cel sera également blessé par un obus qui lui arrachera le bras droit. Ce même jour, l armistice sera signé, d où le titre de ce dessin. L aube de la Victoire, gravure

21 LES PERMISSIONS En haut à gauche, un poilu part en permission. Il rentre chez lui, heureux, de bonne humeur: il va pouvoir enfin retrouver sa famille et ses amis. Il siffle et fait tourner sa canne. Il marche à grandes enjambées et de petites ailes sont fixées à ses chaussures pour qu il arrive plus vite. Ses amis, dont le facteur, le regardent partir en riant : ils sont contents pour lui. En bas, le poilu rentre de permission, malheureux, accablé. On peut voir de grosses larmes qui tombent sur le sol. Il sait qu il va retrouver l omniprésence de la mort, les mauvaises nouvelles Pour montrer qu il est déprimé, Cel a dessiné un cafard qui semble le tirer vers l arrière. Le soldat traîne les pieds, appuyé sur un bâton qui ploie sous le poids de sa tristesse. Arrivera-t-il à surmonter son cafard? On voit à l arrière-plan des murs détruits et des arbres arrachés, un paysage de dévastation. Cel le Gaucher a aussi réécrit les paroles de la célèbre chanson d époque «Viens Poupoule» sur ce thème. Par ce dessin, Cel rappelle que la «perme» était un moment très attendu : en effet, seuls les colis reliaient les poilus à leur famille mais, après juillet 1915, le moral des troupes étant au plus bas, on décide de leur donner six jours de repos. Quelquefois les permes étaient prolongées, retardées ou supprimées. Le soldat français pouvait profiter d environ 60 jours de permission sur les 1500 jours qu a duré la guerre! Mais la perme n était pas forcément du repos complet : dans les campagnes, le poilu retournait travailler aux champs car la main d œuvre masculine manquait. Ce dessin est destiné au Club athlétique de la Société Générale de Mont de Marsan, où Cel était employé avant son départ pour l armée Dessin à la plume et à l encre de Chine illustrant un pastiche de «Viens Poupoule»,,montrant le départ en permission et le difficile retour. Dédié à ses amis du Club athlétique de la Société Générale,1915

22 LA VIE DANS LES TRANCHEES Ces deux dessins nous montrent la vie quotidienne d un poilu sur le front : on le voit dans deux activités différentes. Le premier dessin montre un soldat assis sur une caisse : il et en train de manger. Sa gamelle est coincée entre ses genoux. Il tient un couteau et une fourchette. Il mange la tête légèrement baissée, montrant ainsi sa lassitude et peut-être même son désespoir. On remarque sur son uniforme des traces de boue : cela montre que les conditions de vie des soldats sont difficiles et médiocres. Ils mangent dans les tranchées avec les rats, la boue et au milieu des cadavres. On voit aussi qu à côté de lui, le poilu a posé son fusil pour être prêt en cas d attaque. Pour éviter que le fusil ne se déclenche, il a mis une protection sur la détente. Il garde aussi sur lui les cartouchières. Dessin à la plume et lavis, 1932 «Toustém minja s ou pouce, qu en souy banleou hart!» (A toujours manger sur le pouce, je suis

23 Le deuxième dessin nous montre un poilu en train de marcher sur des caillebotis qui facilitaient les déplacements dans les tranchées remplies de boue. Il est chargé de la corvée de ravitaillement. Il porte notamment les rations d eau et de nourriture qui sont placées dans des gourdes et des gamelles. La scène semble se passer en hiver : le poilu porte une veste en peau de mouton, ce qui nous montre que ce poilu est un Landais. Les conditions sont très difficiles : il souffre du froid et affronte les intempéries. De plus, il doit toujours porter ses armes malgré son chargement. On remarque qu il marche le dos courbé sous le poids de son chargement, mais aussi sous le poids de la fatigue et du désespoir. Le porteur d eau. Gravure sur linoleum, rehaussé de couleur bleue, gravé en 1937 pour des menus de banquets d anciens combattants.

24 UNE GUERRE MEURTRIERE Ce dessin nous montre un poilu en uniforme appartenant au 34 ème régiment d infanterie de Mont de Marsan. Sur lui, il porte son «barda» au grand complet : le sac à dos, les cartouchières, le fusil Cel l a dessiné debout devant un fil barbelé qui symbolise le champ de bataille. Son visage reflète la résignation : il semble regarder l horizon, comme s il espérait un avenir meilleur. Il porte deux médailles sur son torse montrant son courage : il a dû réaliser des actions héroïques. A sa gauche, le fil barbelé retient une affiche sur laquelle figure une longue liste des régions et des villes dans lesquelles se sont déroulées des batailles très meurtrières : par exemple, on peut distinguer celles de la Somme, de Champagne, de Douaumont, d Alsace, d Hurtebise, et enfin celle du plateau de Craonne en Craonne est aussi le titre d une chanson qui décrit toutes les horreurs de la guerre. Et la liste des batailles n est pas terminée : une des plus terribles débutera le 21 février 1916 autour de Verdun. Ce soldat symbolise tous les poilus morts pour leur pays pendant ces batailles. C est un hommage qui leur est rendu. Ce dessin insiste également sur la violence de ces batailles qui doivent leur célébrité à leur nombre de morts. Plume, encre de Chine et lavis

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire Tués au combat dans la Somme Liste des 118 soldats tués au combat avec le 38 e bataillon, unité levée à Ottawa, pendant l attaque contre la tranchée Desire et Grandcourt, dans la Somme, le 18 novembre

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet.

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. La liberté guidant le peuple Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. L'insurrection populaire du 27, 28 et 29 juillet 1830, à Paris, renverse Charles X, dernier roi bourbon de France

Plus en détail

- QUESTIONNAIRE HISTORIQUE

- QUESTIONNAIRE HISTORIQUE - QUESTIONNAIRE HISTORIQUE HISTOIRE DES GARDES POMPES ET DU BATAILLON 1) De quel pays, Du Périer a-t-il rapporté la pompe à incendie pour laquelle il a obtenu un privilège royal en 1699? Hollande 2) Quel

Plus en détail

La liberté guidant le peuple sur les barricades

La liberté guidant le peuple sur les barricades La liberté guidant le peuple sur les barricades Eugène DELACROIX 1830 Une étrange lumière Le soleil brille à travers la fumée de la poudre. Les écrits nous disent que nous sommes en début de matinée et

Plus en détail

L Histoire en photos Ressources: Photos officielles du Première Guerre mondiale

L Histoire en photos Ressources: Photos officielles du Première Guerre mondiale Drainage des tranchées Dans la France du Nord et la Belgique gorgées de pluie, les tranchées, pendant une bonne partie de l année, n étaient plus que des fossés boueux. La vie y devenait encore plus pénible

Plus en détail

Deux régiments de Poitiers dans la Guerre 1914-1918

Deux régiments de Poitiers dans la Guerre 1914-1918 Deux régiments de Poitiers dans la Guerre 1914-1918 Nom de l élève : Prénom : Classe : Niveau : lycée Dossier pédagogique Des documents et des questionnaires, un lexique et une notice biographique Pour

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Le Grand Troupeau de De Jean Giono.

Le Grand Troupeau de De Jean Giono. Cornus Louis 1èreS 3 Lycée Paul Cézanne Le Grand Troupeau de De Jean Giono. Le Grand Troupeau est roman écrit de l année 1929 jusqu à l année 1931 par l auteur pacifiste Jean Giono. Il a été publié en

Plus en détail

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu JEUX : Jeu des paires Quelles différences? E.P.S. : - jeu Jacques a dit - Chasse au trésor - Mise en place d un parcours ÉCOUTER, MEMORISER

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE. Depuis plus de 35 ans, notre famille recherche et étudie les objets de la 1ère guerre mondiale.

LIVRET PÉDAGOGIQUE. Depuis plus de 35 ans, notre famille recherche et étudie les objets de la 1ère guerre mondiale. LIVRET PÉDAGOGIQUE Situé à 10km au sud de Lille, le fort de Seclin est le dernier Fort intact de la ceinture de Lille. Oublié pendant de longues années, notre famille le restaure depuis plus de 18 ans

Plus en détail

Compréhension de lecture

Compréhension de lecture o Coche pour indiquer si les phrases sont es ou o Paul et Virginie sont assis sur des fauteuils très confortables. o Virginie a une robe à pois. o Paul boit un café fumant dans une tasse rouge. o Virginie

Plus en détail

L Essentiel des Règles de jeu du GN Version 2014-finale

L Essentiel des Règles de jeu du GN Version 2014-finale L Essentiel des Règles de jeu du GN Version 2014-finale Ceci est un résumé. Pour le détail des règles, reportez vous au document complet. NOTA : Nous avons souhaité une simplification radicale des règles

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918)

CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918) FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : GUERRES MONDIALES ET RÉGIMES TOTALITAIRES CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918) Pourquoi dit-on de la Première Guerre mondiale

Plus en détail

Luc Baptiste. Le village et enfin. Bleu autour

Luc Baptiste. Le village et enfin. Bleu autour Luc Baptiste Le village et enfin Bleu autour À Édith et Jean Baptiste, mes parents À mon fils Enki image C est une femme dure et triste qui marche dans la cour d un domaine, comme on dit en Allier. Une

Plus en détail

Programme Performance Spécifique. Kayak

Programme Performance Spécifique. Kayak Programme Performance Spécifique Kayak Introduction. La chiropratique augmente notre potentiel et améliore nos performances sportives en s assurant du fonctionnement optimal de la colonne vertébrale et

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

1 Le plus vieil ami du narrateur, dont les doigts sont atrophiés. 2 Regarde avec attention.

1 Le plus vieil ami du narrateur, dont les doigts sont atrophiés. 2 Regarde avec attention. Histoire des Arts La littérature, témoin du traumatisme des combattants La Chambre des Officiers de Marc Dugain, 1998 Ce roman évoque le quotidien d Adrien, «gueule cassée» de la Grande Guerre. Jeune ingénieur

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Le droit d espérer. Didier Chastagnier

Le droit d espérer. Didier Chastagnier Février 2013 MULHOUSE STRASBOURG COLMAR Notre mission, plus que jamais, grâce à vous: Donner à chaque enfant le droit d être un enfant Le droit d espérer Chers Amis d Action Quartiers C est une joie pour

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT Activité pédagogique autour du roman, de Danielle Malenfant ISBN 978-2-922976-38-0 ( 2013, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités autour du roman RÉSUMÉ DU

Plus en détail

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance L'autoportrait Un autoportrait est une représentation d'un artiste, dessinée, peinte, photographiée ou sculptée par l'artiste lui-même. Bien que l'exercice de l'autoportrait ait été pratiqué depuis les

Plus en détail

La liberté guidant le peuple,

La liberté guidant le peuple, La liberté guidant le peuple, (Huile sur toile, 1831, 2,60 x 3,25 m) d Eugène Delacroix XIXè Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet 1830, dite «les 3 glorieuses», à laquelle il

Plus en détail

épreuve possible pour tenter de soigner quelqu'un (max 1D6 ). sur un échec critique, le héros parvient à blesser encore plus son compagnon (-1D6 ).

épreuve possible pour tenter de soigner quelqu'un (max 1D6 ). sur un échec critique, le héros parvient à blesser encore plus son compagnon (-1D6 ). À l'aide de cette compétence, un personnage pourra tenter de réparer ou de fabriquer des objets rudimentaires, pour peu qu'il réussisse une épreuve d'adresse, et sans avoir besoin de connaître le sujet

Plus en détail

Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie

Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie 1 Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie et de colonnes de ravitaillement, puis de quelques

Plus en détail

Les jeux de l école de basket

Les jeux de l école de basket Soirée départementale d information technique du 25.11.2002 : (par Delphine MONGIN, chargée auprès du comité départemental, de la promotion et du développement des écoles de basket) Les jeux de l école

Plus en détail

Prévention des chutes. Un guide à l intention des patients et leur famille

Prévention des chutes. Un guide à l intention des patients et leur famille Prévention des chutes Un guide à l intention des patients et leur famille 1 Qu est-ce qu une chute? Une chute survient lorsque vous tombez soudainement sur le plancher ou par terre. Une blessure peut ou

Plus en détail

Recueil de techniques

Recueil de techniques Recueil de techniques Sorties de victimes et utilisation de la planche dorsale Document destiné aux sauveteurs et aux moniteurs Édition janvier 2009 Table des matières Recueil de techniques - Sorties

Plus en détail

Lire et comprendre 1

Lire et comprendre 1 Lire et comprendre 1 Faites place à Mini-Loup, indien des mers du Sud. Faites place à Mini-Loup, corsaire des mers du Sud. Faites place à Mini-Rat, corsaire des mers du Sud. L équipe tire et pousse la

Plus en détail

LE QUOTIDIEN DANS L ABRI

LE QUOTIDIEN DANS L ABRI LE QUOTIDIEN DANS L ABRI 7AUDIOGUIDE Avant l état de siège, plusieurs centaines de personnes descendent dans l abri le temps d une alerte aérienne. Pas de banc, l éclairage y est installé tardivement :

Plus en détail

Chapitre 8. Le bestiaire. «Où donc avons-nous fait fausse route?» Maelle, Complainte des Corbeaux, 823

Chapitre 8. Le bestiaire. «Où donc avons-nous fait fausse route?» Maelle, Complainte des Corbeaux, 823 Chapitre 8 Le bestiaire «Où donc avons-nous fait fausse route?» Maelle, Complainte des Corbeaux, 823 Table des matières Table des matières... 2 Le bestiaire... 3 Fiche de créature... 4 Styles de combat...

Plus en détail

Les monuments aux morts du canton de Montbrison

Les monuments aux morts du canton de Montbrison Les monuments aux morts du canton de Montbrison Copyrights Dossier IA42001303 réalisé en 2008 Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Conseil général de la Loire

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

Unité 6. Qu est ce que tu prends au petit au petit déjeuner?

Unité 6. Qu est ce que tu prends au petit au petit déjeuner? L'amitié Unité 6 Qu est ce que tu prends au petit au petit déjeuner? 1) Ecoute la maîtresse et coche 2) Complète avec : un jus d orange de la confiture un chocolat du beurre du thé un gâteau du café des

Plus en détail

Comment se déroule un tour de jeu?

Comment se déroule un tour de jeu? Mise à jour : novembre 2013 Le jeu de figurines : comment ça marche? Voici quelques explications de la règle de jeu «Argad!» (d autres règles de jeu sont différentes, mais les grands principes sont souvent

Plus en détail

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes La signalisation /20 > Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes A / Accès interdit aux cyclistes... B / Débouché de cyclistes venant de gauche ou de droite... C / Piste

Plus en détail

LE MUR CHINOIS durée : 12

LE MUR CHINOIS durée : 12 SITUATIONS DE RENCONTRES U.S.E.P. 44 Fédération des Amicales Laïques de Loire-Atlantique 9 rue des Olivettes BP 74107 44041 NANTES cedex 1 Tel : 02 51 86 33 10 Fax : 02 51 86 33 29 e-mail : usep44@fal44.org

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Seuls des jeux faciles à organiser sans animateur ont été retenus.

Seuls des jeux faciles à organiser sans animateur ont été retenus. Suite à une demande de collègues, j ai essayé de regrouper dans ce document des jeux simples ne nécessitant aucun ou très peu de matériel et autrefois pratiqués pendant les récréations ou dans la rue,

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

Votre contact : 1/13 Accueil Groupes Mineurs - Eté 2015

Votre contact : 1/13 Accueil Groupes Mineurs - Eté 2015 Votre contact : 1/13 Accueil Groupes Mineurs - Eté 2015 Vous êtes organisateur de séjour, un service jeunesse, un centre de loisirs et vous recherchez un site pour un mini camp ou un séjour plus long Un

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

CONFORT. à domicile. Votre

CONFORT. à domicile. Votre Cachet du pharmacien ACCOMPAGNEMENT Les anticoagulants oraux - Votre confort à domicile Le désir de grossesse - Le diabète - La pharmacie @ domicile Votre santé en tête-à-tête - Le suivi de votre traitement

Plus en détail

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture Le journal des CE1 et CE2 Vendredi 13 mars 2003 Une nouvelle maîtresse Après les vacances de février (c est à dire depuis le lundi 24 février 2003), nous avons eu une nouvelle maîtresse qui s appelle Aurélie.

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Jeux coopératifs. Cycle 1

Jeux coopératifs. Cycle 1 Jeux coopératifs Cycle 1 Introduction Approche coopérative comme principe: Le jeu coopératif ne valorise pas uniquement la victoire comme le font certains sports mais surtout l atteinte d objectifs communs

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

-Détails du programme- 3 ème DAN

-Détails du programme- 3 ème DAN -Détails du programme- 3 ème DAN (Utilisation obligatoire d arme en bois, en caoutchouc ou en mousse) * Le candidat devra apporter ses armes et protections Tronc commun 3 ème DAN 1. UV1 Kihon, techniques

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

EXPOSITION TARDI ET LA GRANDE GUERRE - 1914-2014

EXPOSITION TARDI ET LA GRANDE GUERRE - 1914-2014 EXPOSITION TARDI ET LA GRANDE GUERRE - 1914-2014 DOSSIER D ITINÉRANCE - MARS 2014 Une exposition produite par le Festival international de la bande dessinée d Angoulême «Je me suis perdu, je ne sais même

Plus en détail

-Détails du programme- 5 ème DAN

-Détails du programme- 5 ème DAN -Détails du programme- 5 ème DAN (Utilisation obligatoire d arme en bois, en caoutchouc ou en mousse) * Les armes et protections seront fournies par le candidat Tronc commun 5 ème DAN 1. UV1 Kihon, techniques

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer La petite poule qui voulait voir la mer Ecris les mots suivants au bon endroit : le titre l auteur - l illustration - l illustrateur - l éditeur Exercices couverture Décris la première de couverture. Que

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Robert Bergeyre, rugbyman du Lycée Michelet et du Sporting Club de Vaugirard

Robert Bergeyre, rugbyman du Lycée Michelet et du Sporting Club de Vaugirard Un siècle après, Robert Bergeyre, ancien élève du Lycée Michelet, et ancien rugbyman du Sporting Club de Vaugirard, donne son nom à une butte de Paris. Robert Bergeyre, rugbyman du Lycée Michelet et du

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

AGNÈS BIHL, Elle et lui (2 14)

AGNÈS BIHL, Elle et lui (2 14) (2 14) PAROLES {Refrain :} Elle et lui, c est le jour et la nuit C est le sucre et le sel, lui et elle Il est fromage elle est dessert 1 Il est sauvage elle est solaire Il est poker elle est tarot Il est

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS 1. Choisis et entoure l adjectif possessif qui convient. a Je ne trouve pas mon / ma / mes lunettes. b Tu veux venir à son / sa / ses fête d anniversaire? c Nous n

Plus en détail

Informations générales. Massif du Saint Gothard / Cristallina. Andermatt Airollo

Informations générales. Massif du Saint Gothard / Cristallina. Andermatt Airollo MASSIF DU SAINT GOTHARD / CRISTALLINA ANDERMATT AIROLLO Ou comment allier randonnée à ski, paysages de haute montagne et étapes quasi gastronomiques dans des refuges soignés. Allons au bout de la Suisse!

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Nombreuses sont les occasions où l on réunit. Connaître les techniques de présentation collective. Méthodes pédagogiques. Animation.

Nombreuses sont les occasions où l on réunit. Connaître les techniques de présentation collective. Méthodes pédagogiques. Animation. Connaître les techniques de présentation collective Grâce à une journée de formation interne, les ingénieurs de ont fait le point sur l animation de séquences de présentation. Moments opportuns pour utiliser

Plus en détail

RENAN LUCE, On n'est pas à une bêtise près (3 36)

RENAN LUCE, On n'est pas à une bêtise près (3 36) (3 36) PAROLES {Refrain :} On n est pas à une bêtise près Faisons-la et voyons après Tu verras qu un saut dans une flaque Ça vaut bien toutes les paires de claques On n est pas à une bêtise près Faisons-la

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Vivre avec une prothèse de hanche: mode d emploi. Information destinée aux patients

Vivre avec une prothèse de hanche: mode d emploi. Information destinée aux patients Information destinée aux patients Vivre avec une prothèse de hanche: mode d emploi Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Sommaire Introduction... 3 Préparation musculaire...

Plus en détail

Expositions conférences

Expositions conférences Du 2 septembre au 31 décembre, Patrimoine culinaire de l Anjou depuis le Moyen-Âge À travers les différentes périodes de l histoire de l Anjou, venez découvrir la richesse du patrimoine culinaire ligérien.

Plus en détail

Organisations présentes samedi 26 et dimanche 27

Organisations présentes samedi 26 et dimanche 27 Kit d accueil des organisations d Alternatiba Paris Le Village des Alternatives Organisations présentes samedi 26 et dimanche 27 Quartiers Climat, Culture et médias, Agriculture et alimentation, Habitat

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

Cette histoire raconte la conquête de l Angleterre par les Normands de Guillaume.

Cette histoire raconte la conquête de l Angleterre par les Normands de Guillaume. Après le repas, nous sommes allés visiter le musée de Bayeux. Quand nous sommes rentrés, les personnes du musée nous ont donné des audio guides. Pour pouvoir profiter de l histoire sans être entassés devant

Plus en détail

2 Quelles vacances! Pourquoi pas! 3. A. À deux, lisez ces textes et complétez le tableau.

2 Quelles vacances! Pourquoi pas! 3. A. À deux, lisez ces textes et complétez le tableau. fiche de travail FT 3.39-3A U1P10 2 Quelles vacances! A. À deux, lisez ces textes et complétez le tableau. 1 2 Salut, Un petit mot pour te dire que tout se passe super bien On passe d excellentes vacances.

Plus en détail

LE PETIT CHAPERON ROUGE SANG. Recherches Croquis Style vestimentaire Type de Couleurs Style de Tracés

LE PETIT CHAPERON ROUGE SANG. Recherches Croquis Style vestimentaire Type de Couleurs Style de Tracés LE PETIT CHAPERON ROUGE SANG Recherches Croquis Style vestimentaire Type de Couleurs Style de Tracés Le petit chaperon rouge Dans le prologue c est encore une jeune fille innocente. Elle a dix ans. Ses

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

Quelle est situation durant sa vie?

Quelle est situation durant sa vie? Benjamin CHOPARD CM1 Avril 2008 Ecole de saint Blaise Briançon Vincent Van Gogh (1853 1890) Qui est Van Gogh? Vincent Van Gogh est né en Hollande ( au Pays-Bas) en 1853 à Groot- Zundert. C est le fils

Plus en détail

PRE-REGLEMENT 2014 REGLEMENT DE LA MANIFESTATION. Rétrospective Raymond Sommer. Samedi 6 et Dimanche 7 septembre 2014

PRE-REGLEMENT 2014 REGLEMENT DE LA MANIFESTATION. Rétrospective Raymond Sommer. Samedi 6 et Dimanche 7 septembre 2014 ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DU CIRCUIT AUTOMOBILE DE CADOURS-LAREOLE. PRE-REGLEMENT 2014 Rétrospective Raymond Sommer Samedi 6 et Dimanche 7 septembre 2014 C.A.C.L. : ASSOCIATION LOI 1901 N 10847 BP

Plus en détail

Une journée du roi. Les secondes entrées : Il s agit des gens de qualité qui souhaitent voir le roi. Ils sont annoncés par l huissier.

Une journée du roi. Les secondes entrées : Il s agit des gens de qualité qui souhaitent voir le roi. Ils sont annoncés par l huissier. 1 Une journée du roi Vers 8 heures : Le premier valet de chambre réveille le roi en disant : «Sire, voilà l heure!» Les valets entrent et allument le feu, ils ouvrent les volets. Puis, le premier médecin

Plus en détail

Le loup et les 7 chevreaux

Le loup et les 7 chevreaux CE Découpe et colle les morceaux de puzzle pour reconstituer la couverture de l album. Recopie le titre du livre lisiblement et sans faire aucune faute. Réponds par Vrai (V) ou Faux (F) Le livre parle

Plus en détail

Questionnaires sur les étapes du développement

Questionnaires sur les étapes du développement Questionnaires sur les étapes du développement De 31 mois 16 jours à 34 mois 15 jours Questionnaire 33 mois S il vous plaît, veuillez répondre aux questions suivantes. Veuillez utiliser un stylo à encre

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail