La recherche d informations sur le Web par les lycéens : Pourquoi et comment faciliter le travail collaboratif?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La recherche d informations sur le Web par les lycéens : Pourquoi et comment faciliter le travail collaboratif?"

Transcription

1 La recherche d informations sur le Web par les lycéens : Pourquoi et comment faciliter le travail collaboratif? Jérôme Dinet* & Michèle Archambault** *Université Paul Verlaine Metz Equipe Transdisciplinaire sur l Interaction et la Cognition (ETIC) Ile du Saulcy BP Metz Cedex **Lycée polyvalent Marguerite Yourcenar Rue Victor Schoelcher Erstein Mots clés. Recherche d information, Travail collaboratif, Environnement numérique. 1. Introduction Sous l impulsion des volontés institutionnelles qui demandent à développer les activités documentaires collaboratives et sous l effet conjugué de contraintes spatiales, temporelles et matérielles (e.g., manque d ordinateur, insuffisance des créneaux horaires, classes nombreuses), les recherches d information collaboratives sur le Web sont en plein essor. Les activités de recherche d informations informatisée menées par des groupes d élèves ne sont pas apparues avec l informatique et les nouvelles technologies (pour une revue de synthèse : Hansen & Järvelin, 2005 ; pour une typologie des situations collaboratives de recherche d informations : Twidale & Nichols, 1998). Mais, ces nouvelles technologies ont accéléré le développement de telles activités. 1

2 Parallèlement aux outils informatiques «conventionnels» qui peuvent faciliter la recherche collaborative d informations sur le Web (courrier électronique, listes de diffusion, newsgroups, etc.), des outils spécifiques ont été développés afin de faciliter d une part, la construction d une représentation partagée de la tâche («workspace awareness») et d autre part, l élaboration d une représentation quant aux comportements des autres membres du groupe («situation awareness»). En effet, connaître les autres et leurs comportements sont deux conditions nécessaires pour qu une situation collaborative soit efficace (Adams, Tenney, & Pew, 1995 ; Gilson, 1995 ; Gutwin & Greenberg, 1997 ; You & Pekkola, 2001). Globalement, ces dispositifs informatiques spécifiques engendrent plusieurs avantages (e.g., Kehoe et al., 2004 ; Lipponen et al., in press) : (a) diminution du temps total nécessaire à la recherche d informations ; (b) augmentation du volume des informations traitées et lues ; (c) meilleure organisation des informations ; (d) diminution du nombre de pages Web re-visitées, d où un gain de temps 1. L un de ces dispositifs informatiques a été créé par Diamadis & Polyzos (2004). Une première version française a déjà été pré-testée avec un petit groupe d étudiants en France (Dinet, 2005). Le lecteur pourra se reporter à ces articles pour avoir le descriptif complet de l architecture logicielle. Cet outil est censé aider des utilisateurs appartenant à un même groupe de «chercheurs d informations» à localiser et sélectionner efficacement et rapidement des pages Web pertinentes par rapport à des thèmes prédéfinis. Cet outil, qui prend la forme d une fenêtre supplémentaire située au-dessus du navigateur, offre simplement un certain nombre d informations relatives à la consultation antérieure (si consultation il y a eu) de la page Web affichée dans le navigateur située au-dessous. La Figure 1 présente une copie d écran de la première version créée par Diamadis et Polyzos (2004), la nouvelle version française étant en phase de dépôt de brevet. Très concrètement, cette fenêtre supplémentaire indique à chaque utilisateur d un même groupe recherchant, simultanément ou non, des pages Web : le nom du groupe auquel il appartient ; les noms des autres membres du groupe ; le nom du membre de son groupe qui a déjà visité cette page Web, si première visite il y a eu ; la date de cette précédente visite ; l évaluation qu a faite le dernier visiteur de cette page, cette évaluation ayant été opérée en déplaçant un curseur de 0 («pas du tout pertinente») à 10 («très pertinente»). C est la première fois qu un échantillon important de jeunes utilisateurs (lycéens) teste cet outil. 1 Certaines études montrent que ce taux de re-visites peut atteindre 92%! 2

3 Figure 1. Copie d écran de la version créée par Diamadis & Polyzos (2004) 2. Méthode 2.1. Participants 84 lycéens scolarisés en Première scientifique (âge moyen = 16.5 ans) issus de deux lycées d enseignements généraux situés en zone rurale ont participé à cette expérience. 21 groupes de 4 élèves ont été constitués sur la base des choix personnels des élèves Tâche et procédure Chacun de ces 21 groupes de 4 lycéens devaient rechercher des pages Web pertinentes par rapport à deux thèmes prédéfinis : les piles à combustibles et la relativité restreinte. Onze des 21 groupes devaient réaliser ces 2 recherches avec les matériels et dispositifs habituels (condition «sans indication») tandis que les dix autres groupes devaient réaliser la même tâche en utilisant le dispositif informatique décrit ci-dessus (condition «avec indication»). Ces 10 groupes avaient reçu une formation durant une heure concernant l utilisation de cet outil. 3

4 2.3. Indicateurs comportementaux 12 ème JETCSIC, Paris, 30 juin 2006 Quatre variables dépendantes ont été mesurées : (a) le nombre de pages Web visitées par chaque lycéen et chaque groupe 2 ; (b) le nombre de pages Web retenues (donc jugées pertinentes) par chaque groupe ; (c) le temps mis par chaque lycéen et chaque groupe pour effectuer les deux recherches (en minutes) ; (d) le pourcentage de pages Web re-visitées par chaque élève et chaque groupe. 3. Résultats et implications Les résultats montrent que les indications sur les pages Web précédemment visitées par les autres membres du groupe (i.e., avec l utilisation du dispositif) n ont eu aucun impact sur le nombre de pages Web visitées (Figure 2 : F (1-82) =.337, p=.563), le nombre de pages Web retenues (Figure 3 : F (1-82) =.94, p=.335) et le temps mis par les lycéens pour réaliser la tâche (Figure 4 : F (1-82) =.146, p=.703). Ces résultats sont contraires à ceux obtenus avec des usagers plus âgés, étudiants et adultes (Diamadis & Polyzos, 2004 ; Dinet, 2005 ; Kehoe et al., 2004). 18,5 18,0 17,5 17,0 16,5 Nombre de pages Web consultées 16,0 15,5 15,0 14,5 14,0 13,5 13,0 Avec Sans Les piles à combustibles La relativité restreinte Figure 2. Nombre de pages Web visitées, avec et sans l utilisation du dispositif 2 Ont été considérées comme visitées et donc comme consultées toutes les pages Web ayant été affichées au moins pendant 5 secondes à l écran. 4

5 10,0 9,5 9,0 Nombre de pages Web retenues 8,5 8,0 7,5 7,0 6,5 6,0 5,5 5,0 Av ec Sans Les piles à combustibles La relativité restreinte Figure 3. Nombre de pages Web retenues, avec et sans l utilisation du dispositif 5

6 Temps Avec Sans Les piles à combustibles La relativ ité restreinte Figure 4. Temps mis pour réaliser la tâche, avec et sans l utilisation du dispositif En revanche, et conformément à des résultats d études antérieures (Diamadis & Polyzos, 2004 ; Dinet, 2005), ces indications sur les pages Web déjà visitées ont eu un impact significatif sur le pourcentage des re-visites (Figure 5) : ce pourcentage diminue significativement lorsque les utilisateurs utilisent le dispositif fournissant les indications quant aux jugements émis par les autres membres du groupe (condition «sans indication» = 52,29% ; condition «avec indication» = 21,23% ; F (1-82) =5.07, p=.027), quel que soit le thème. En connaissant les pages Web déjà visitées par un membre de son groupe et en connaissant l avis qu il a émis par rapport à cette page (de «pas du tout pertinente» à «très pertinente»), un lycéen peut ainsi consacrer plus de temps à l examen d autres pages Web, réduisant ainsi le nombre de re-visites «inutiles». Notre étude montre donc que la sélection de pages Web lors d un travail collaboratif réalisé par des lycéens peut être aidée grâce à un dispositif technique relativement simple, ce dispositif fournissant seulement quelques indications relatives aux jugements de pertinence émis par les autres membres du groupe. 6

7 Pourcentage de pages re-visitées Avec Sans Les piles à combustibles La relativ ité restreinte Figure 5. Nombre de sites Web revisités, avec et sans l utilisation du dispositif Références bibliographiques Adams, M., Tenney, Y., Pew, R. (1995). Situation awareness and the cognitive management of complex systems. Human Factors, 37(1), Diamadis, E.T., Polyzos, G.C. (2004). Efficient cooperative searching on the Web : system design and evaluation. International Journal of Human-Computer Studies, 61, Dinet, J. (2005). La sélection collaborative de pages Web pertinentes. In P. Tchounikine, M. Joab & L. Trouche (Eds.), Actes de la conférence EIAH 2005 (p ). Montpellier, 25, 26 et 27 mai INRP, ATIEF. [http://archiveseiah.univ-lemans.fr]. Gilson, R.D. (1995). Introduction to the special issues of situation awareness. Human Factors, 37(1), 3-4. Gutwin, C., Greenberg, S. (1997). Workspace awareness. Position paper for the ACM CHI 97 Workshop on Awareness in Collaborative Systems. Atlanta, Georgia. Hansen, P., Järvelin K. (2005). Collaborative Information Retrieval in an information intensive domain. Information Processing & Management, 45, Kehoe, C., Pitkow, J., Sutton, K., Aggarwal, G., Rogers, J.D. (2004). GVU s tenth WWW user survey. référence en-ligne, consultée le 16 décembre 2004, [http://www.gvu.gatech.edu/user_surveys/survey /]. Lipponen, L., Rahikainen, M., Hakkarainen, K., Palonen, T. (in press.). Effective participation and discourse through a computer network : investigating elementary students computer-supported interaction. Journal of Educational Computing Research. 7

8 Twidale, M., Nichols, D. (1998). Designing interfaces to support collaboration in information retrieval. Interacting with Computers, 10, You, Y., Pekkola, S. (2001). Meeting others supporting situation awareness on the WWW. Decision Support Systems, 32,

La sélection collaborative de pages Web pertinentes

La sélection collaborative de pages Web pertinentes Environnements Informatiques pour l Apprentissage Humain, Montpellier 347 La sélection collaborative de pages Web pertinentes Jérôme Dinet Université de Metz Equipe Transdisciplinaire sur l Interaction

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» L édition de CD/DVD Rapport rédigé par Peter Stockinger

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» GAAV (version 1.0) un logiciel de gestion d archives

Plus en détail

Plan de cours COM2580. Informations générales. Description du cours dans le syllabus. Objectifs du cours. Description du cours

Plan de cours COM2580. Informations générales. Description du cours dans le syllabus. Objectifs du cours. Description du cours Plan de cours COM2580 Informations générales Applications Internet (Automne 2012) Département de communication Université de Montréal Horaire de cours : Mercredi de 8h30h à 11h30 Salles de cours : Pavillon

Plus en détail

Interaction Personne-Machine

Interaction Personne-Machine Interaction Personne-Machine Techniques d Interaction 1 Techniques d Interaction La mise en place d interactions peut se faire dans une démarche organisée, dans laquelle on s appuie sur trois niveaux bien

Plus en détail

1 http://www.catherine-cyrot.net

1 http://www.catherine-cyrot.net REDICA Relancer le réseau documentaire congolais Janvier 2006 catherine.cyrot@free.fr 1 http://www.catherine-cyrot.net Réhabiliter la documentation du Ministère de l agriculture Pour une interaction entre

Plus en détail

Documentation. de l extension Joomla! UMR Management EXTENSION JOOMLA! UMR MANAGEMENT VERSION 2.0 UMR G-EAU

Documentation. de l extension Joomla! UMR Management EXTENSION JOOMLA! UMR MANAGEMENT VERSION 2.0 UMR G-EAU UMR G-EAU Documentation de l extension Joomla! UMR Management EXTENSION JOOMLA! UMR MANAGEMENT VERSION 2.0 30 JUILLET 2014 DAVID DORCHIES UMR-G-EAU 361 rue Jean-François Breton BP5095 34196 MONTPELLIER

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Côte-d Or Tourisme. Agence de développement touristique 19, rue Ferdinand de Lesseps BP 1601 21035 DIJON cedex

CAHIER DES CHARGES. Côte-d Or Tourisme. Agence de développement touristique 19, rue Ferdinand de Lesseps BP 1601 21035 DIJON cedex Côte-d Or Tourisme Agence de développement touristique 19, rue Ferdinand de Lesseps BP 1601 21035 DIJON cedex CAHIER DES CHARGES Objet de la consultation : Amélioration graphique et ergonomique d une l

Plus en détail

SERVICE RÉFÉRENCE et FORMATION DES PUBLICS

SERVICE RÉFÉRENCE et FORMATION DES PUBLICS SERVICE RÉFÉRENCE et FORMATION DES PUBLICS CATALOGUE DES FORMATIONS DOCUMENTAIRES Les formations intégrées au cursus étudiant Les séances sont organisées dans le cadre du cursus étudiant à la demande des

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

La grille d analyse des UI en ligne

La grille d analyse des UI en ligne module «GRILLEWEB» La grille d analyse des UI en ligne Daniel PERAYA David OTT avril 2001 Description du contexte de production du document : Ce rapport a été écrit dans le cadre du projet de recherche

Plus en détail

POLITIQUE PROFESSEURS, CHERCHEURS OU ÉTUDIANTS INVITÉS À CONCORDIA

POLITIQUE PROFESSEURS, CHERCHEURS OU ÉTUDIANTS INVITÉS À CONCORDIA Date d entrée en vigueur : 19 avril 2011 Remplace/amende : S. O. Origine : Vice-rectorat à la recherche et aux études supérieures Numéro de référence : VPRGS-10 Remarque : Le masculin est utilisé pour

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE COMPTABILITE CREANCIERS. Version 1.0 du 27 septembre 2013

GUIDE PRATIQUE COMPTABILITE CREANCIERS. Version 1.0 du 27 septembre 2013 GUIDE PRATIQUE COMPTABILITE CREANCIERS Version 1.0 du 27 septembre 2013 Table des matières 1. Introduction... 3 1.1. Les comptabilités auxiliaires... 3 2. Paramètres de bases... 3 2.1. Les conditions de

Plus en détail

NOTE D APPLICATION REUTILISATION DES COMPOSANTS D'ASSURANCE ALC. Paris, 05 mai 2015 N 1817/ANSSI/SDE/PSS/CCN Référence : ANSSI-CC-NOTE-17/1.

NOTE D APPLICATION REUTILISATION DES COMPOSANTS D'ASSURANCE ALC. Paris, 05 mai 2015 N 1817/ANSSI/SDE/PSS/CCN Référence : ANSSI-CC-NOTE-17/1. P R E M I E R M I N I S T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, 05 mai 2015 N 1817/ANSSI/SDE/PSS/CCN Référence

Plus en détail

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Qwam Content Intelligence Denis Guedez Consultant Qwam Content Intelligence

Plus en détail

La mobilité des étudiants, gage d une ouverture à l international :

La mobilité des étudiants, gage d une ouverture à l international : Objectif de la formation : L INPT offre une formation de haut niveau qui a pour objectif le développement des compétences en télécommunications et technologies de l information et des capacités d adaptation,

Plus en détail

Bibliothèque numérique de l enssib

Bibliothèque numérique de l enssib Bibliothèque numérique de l enssib 9es Rencontres FORMIST, La bibliothèque, lieu de formation? enssib, 18 juin 2009 L aménagement des salles de formation : du projet à la réalité à travers l expérience

Plus en détail

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010 Livre Blanc Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique Mai 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com

Plus en détail

Couplage d une base de données documentaire à une visualisation interactive 3D sur l Internet

Couplage d une base de données documentaire à une visualisation interactive 3D sur l Internet Couplage d une base de données documentaire à une visualisation interactive 3D sur l Internet Romain Raffin, Jean-luc REY Aix-Marseille Université Plate-forme technologique PRISM Iut d Aix-Marseille romain.raffin[at]univ-amu.fr

Plus en détail

Collaboration interactive totale. La plate-forme de collaboration interactive de Barco pour les salles de réunion et de formation

Collaboration interactive totale. La plate-forme de collaboration interactive de Barco pour les salles de réunion et de formation Collaboration interactive totale La plate-forme de collaboration interactive de Barco pour les salles de réunion et de formation Le terrain est à vous...sans limites! Le sujet de la réunion est ouvert

Plus en détail

PROGRAMMATION D UN ENREGISTREUR NUMÉRIQUE PERSONNEL (ENP) À PARTIR D ILLICO WEB. Guide d utilisation v 1.0

PROGRAMMATION D UN ENREGISTREUR NUMÉRIQUE PERSONNEL (ENP) À PARTIR D ILLICO WEB. Guide d utilisation v 1.0 PROGRAMMATION D UN ENREGISTREUR NUMÉRIQUE PERSONNEL (ENP) À PARTIR D ILLICO WEB Guide d utilisation v 1.0 1 Table des matières I PRÉSENTATION... 3 II IDENTIFICATION ET OUVERTURE DE SESSION... 4 1) Identification

Plus en détail

DU CYBERCRIMINALITÉ : DROIT, SÉCURITÉ DE L'INFORMATION & INFORMATIQUE LÉGALE

DU CYBERCRIMINALITÉ : DROIT, SÉCURITÉ DE L'INFORMATION & INFORMATIQUE LÉGALE DU CYBERCRIMINALITÉ : DROIT, SÉCURITÉ DE L'INFORMATION & INFORMATIQUE LÉGALE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Diplôme universite niv. form. bac + 3 Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion

Plus en détail

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités Synthèse des résultats de l enquête menée par le Groupe accueil des bibliothèques

Plus en détail

Le numérique s'installe dans l'université française

Le numérique s'installe dans l'université française QUELQUES EXEMPLES D INITIATIVES INNOVANTES FICHE 1. Universités d Alsace : lancement d une application Facebook dédiée à la vie étudiante Cible de l application : les 50.000 étudiants et personnels des

Plus en détail

EP 1 764 748 A1 (19) (11) EP 1 764 748 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 21.03.2007 Bulletin 2007/12

EP 1 764 748 A1 (19) (11) EP 1 764 748 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 21.03.2007 Bulletin 2007/12 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 764 748 A1 (43) Date de publication: 21.03.2007 Bulletin 2007/12 (51) Int Cl.: G07B 17/00 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 06119629.1 (22) Date de dépôt: 28.08.2006

Plus en détail

Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie

Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie Jan Bujnak Université de Zilina Slovaquie La parole dite et le texte écrit sur papier étaient la base ainsi que le seul moyen de transférer les informations

Plus en détail

Clients XProtect Accédez à votre vidéosurveillance

Clients XProtect Accédez à votre vidéosurveillance Clients XProtect Accédez à votre vidéosurveillance Trois façons de voir la vidéosurveillance Pour un accès simplifié à la vidéosurveillance, Milestone propose trois interfaces utilisateurs polyvalentes

Plus en détail

L intelligence économique

L intelligence économique C O L L E C T I O N D o s s i e r d E x p e r t s L intelligence économique au service du développement territorial Farida Benadid Doctorante CIFRE Laurence Colombel Directrice de la société.doc Céline

Plus en détail

ACCEDER AUX EBOOKS DU CENTRE DE DOCUMENTATION. Guide d utilisation de DAWSONERA

ACCEDER AUX EBOOKS DU CENTRE DE DOCUMENTATION. Guide d utilisation de DAWSONERA ACCEDER AUX EBOOKS DU CENTRE DE DOCUMENTATION Guide d utilisation de DAWSONERA Benoît Dubost / Centre de documentation ECM / Novembre 2013 Introduction Accueil du site Recherche et résultats Affichage

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE

ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE LE CONTEXTE L Agence du patrimoine immatériel de l État (APIE) promeut depuis sa création en 2007 une meilleure prise en compte du patrimoine

Plus en détail

Partie 1 :! Conception centrée utilisateur apports de la psychologie!

Partie 1 :! Conception centrée utilisateur apports de la psychologie! Partie 1 :! Conception centrée utilisateur apports de la psychologie! Laurence Nigay! laurence.nigay@imag.fr! Equipe Ingénierie de l Interaction Homme-Machine Page 1 Il était une fois l IHM...! Douglas

Plus en détail

Présentation de la Séance 1. Un peu de méthode! 2. Les ressources de la BU

Présentation de la Séance 1. Un peu de méthode! 2. Les ressources de la BU Présentation de la Séance 1. Un peu de méthode! 2. Les ressources de la BU Objectifs des séances à la BU Pourquoi je suis là. -Maîtriser l information dans un contexte de recherche scientifique -Connaître

Plus en détail

Retour d expérience Inria sur sa GED

Retour d expérience Inria sur sa GED Retour d expérience Inria sur sa GED DSI SESI 13 octobre 2015 SOMMAIRE 1. Solution Alfresco 2. Implémentation Alfresco chez Inria 3. Cas d usage 13 octobre 2015-2 1 Solution Alfresco 13 octobre 2015-3

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Baccalauréat professionnel «Services aux personnes et aux territoires» Module : MP4 : Communication

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Quelques exemples de services web en IST au Cemagref : portail, RSS, outils collaboratifs

Quelques exemples de services web en IST au Cemagref : portail, RSS, outils collaboratifs Quelques exemples de services web en IST au Cemagref : portail, RSS, outils collaboratifs Colette Cadiou (Clermont-Ferrand) 24èmes rencontres OMER, Lyon, 29-30 mars 2007 Plan de la présentation Le web

Plus en détail

L IMPLÉMENTATION D UN DISPOSITIF DE FORMATION ACCESSIBLE EN PERMANENCE EN FORMATION INITIALE, PREMIERS EFFETS OBSERVÉS

L IMPLÉMENTATION D UN DISPOSITIF DE FORMATION ACCESSIBLE EN PERMANENCE EN FORMATION INITIALE, PREMIERS EFFETS OBSERVÉS N 227 - JAVAUX Hubert 1 L IMPLÉMENTATION D UN DISPOSITIF DE FORMATION ACCESSIBLE EN PERMANENCE EN FORMATION INITIALE, PREMIERS EFFETS OBSERVÉS Introduction. Le dispositif analysé a pour cadre la formation

Plus en détail

Veille Opérationnelle Chapitre 5 Mesure de l efficacité des moyens de communication

Veille Opérationnelle Chapitre 5 Mesure de l efficacité des moyens de communication Annonce presse, spot télé, affichage Évalue ensemble de la campagne I) Définitions Pré-tests : ce sont des études qualitatives portant sur des projets et soumises à un public limité représentatif de la

Plus en détail

Qu est-ce qu un catalogue?

Qu est-ce qu un catalogue? Qu est-ce qu un catalogue? Nathalie Piérache Novembre 2008 1 Qu est-ce qu un catalogue? Plan du cours Les catalogues Définition Bref historique des catalogues de bibliothèque Le rôle du catalogue Le catalogue

Plus en détail

La gestion des ressources en ligne dans le logiciel BCDI : principes

La gestion des ressources en ligne dans le logiciel BCDI : principes La gestion des ressources en ligne dans le logiciel BCDI : principes 1 Généralités sur le catalogage des ressources en ligne... 1 2 Le catalogage des ressources en lignes dans BCDI... 1 2.1- Avant la version

Plus en détail

WebRéunion gestion des réservations de salles de réunion

WebRéunion gestion des réservations de salles de réunion WebRéunion gestion des réservations de salles de réunion 15, rue d Estrées - 75007 Paris - 01 40 56 36 31 L application WebRéunion est destinée à la gestion des réservations de salles de réunion. Une fois

Plus en détail

Le Guide rapide de Début pour IDS VCM

Le Guide rapide de Début pour IDS VCM Contenus CONTENUS---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 1 LANCEMENT RAPIDE IDS VCM -----------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Evaluer des logiciels éducatifs

Evaluer des logiciels éducatifs DES-TEF 2001-2002 Evaluer des logiciels éducatifs Bernadette Charlier Cellule d Ingénierie Pédagogique Département Education et Technologie FUNDP 1 Evaluer des logiciels éducatifs hyper et multimédias

Plus en détail

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

Journée «Vie de filière» organisée par la Filière «Communication et Formation Interculturelles» (CFI)

Journée «Vie de filière» organisée par la Filière «Communication et Formation Interculturelles» (CFI) Intitulé de la journée : «Mise en place de produits internet : vie de la filière CFI» Dates : 18 et 25 janvier 2012 Lieu : Salle 7.02 Coordinateur(s) : (Elisabeth Collard/Elisabeth de Pablo) EC Code :

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT DIAGNOSTIC DE L INNOVATION ET DE L ETAT DE LA VALORISATION DES RESULTAS DE LA RECHERCHE AU SENEGAL 1/8 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Levier essentiel

Plus en détail

Évaluation des réseaux: réflexion sur certains enjeux et certaines pratiques

Évaluation des réseaux: réflexion sur certains enjeux et certaines pratiques Évaluation des réseaux: réflexion sur certains enjeux et certaines pratiques Mathieu Ouimet Département de science politique Université Laval & Centre de recherche du CHUQ & Application des connaissances

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU VOTE

OBSERVATOIRE DU VOTE OBSERVATOIRE DU VOTE Conférence de presse du 23 mars 212, Paris. Extraits du rapport sur l' «Incidence du vote électronique en France lors des élections cantonales de 211» et synthèse des études de l'observatoire

Plus en détail

Inédit! DUNOD présente :

Inédit! DUNOD présente : Inédit! DUNOD présente : Quiz e-learning Dunod du DCG : testez vos connaissances! Accès individuel (mode Apprenant) Contact pour toute info : Astrid de Roquemaurel Responsable e-learning Dunod, aderoquemaurel@dunod.com

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

Editeur de logiciel et agence de communication digitale spécialisée en événementiel

Editeur de logiciel et agence de communication digitale spécialisée en événementiel Editeur de logiciel et agence de communication digitale spécialisée en événementiel Présentation des produits et services - www.azursystems.com - Présentation d Azur Systems Azur Systems Quelques Références

Plus en détail

Ce guide fournit les instructions étape par étape permettant de :

Ce guide fournit les instructions étape par étape permettant de : Quick Reference Guide_DMS_CAf_AW06735401A_QRG 10/22/10 4:17 PM Page 1 Guide pratique Ce guide fournit les instructions étape par étape permettant de : >> >> >> >> Transférer les résultats de votre lecteur

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL DU LYCEE LYAUTEY LCS SE3 LINUX COMMUNICATION SERVEUR-SAMBA EDU (VERSION 3)

ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL DU LYCEE LYAUTEY LCS SE3 LINUX COMMUNICATION SERVEUR-SAMBA EDU (VERSION 3) ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL DU LYCEE LYAUTEY LCS SE3 LINUX COMMUNICATION SERVEUR-SAMBA EDU (VERSION 3) Chers collègues, Le Lycée Lyautey met à disposition des élèves et enseignants un espace numérique

Plus en détail

Appréhender les interfaces utilisateur (UI)

Appréhender les interfaces utilisateur (UI) Aides humaines, techniques animalières et mobilité Utiliser l outil informatique Appréhender les interfaces utilisateur (UI) Qu est-ce que le Hardware et le Software? Hardware (matière dure, le matériel)

Plus en détail

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Table des matières Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9 1. Chiffres-clés et tendances

Plus en détail

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9 Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk AMI Enterprise Discovery version 3.9 Février 2005 Sommaire 1 Objectifs d AMI Help Desk...3 2 Principes de fonctionnement...3 2.1 Mode de travail

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

Démarrage de l application Page d accueil Pictogrammes et lexique du logiciel Menu principal Inscription des parents et des enfants Entente de

Démarrage de l application Page d accueil Pictogrammes et lexique du logiciel Menu principal Inscription des parents et des enfants Entente de Démarrage de l application Page d accueil Pictogrammes et lexique du logiciel Menu principal Inscription des parents et des enfants Entente de services Rapport ratios et fiches de présences Rapport de

Plus en détail

AAA/SWITCH e-infrastructure for e-science

AAA/SWITCH e-infrastructure for e-science AAA/SWITCH e-infrastructure for e-science 1. Situation de départ: SWITCH a réalisé avec ses partenaires l infrastructure d authentification et d autorisation (SWITCHaai), qui permet aux étudiants et collaborateurs

Plus en détail

La recherche d information sur Internet par les jeunes usagers : acquisition et développement des stratégies

La recherche d information sur Internet par les jeunes usagers : acquisition et développement des stratégies La recherche d information sur Internet par les jeunes usagers : acquisition et développement des stratégies Bruno De Cara, Pierre Thérouanne, Lucile Chanquoy, Laurent Dumercy, & Chloé Lacoste Université

Plus en détail

Installation. Installation de MonitorMagic. Configuration requise. Introduction. Package logiciel MonitorMagic

Installation. Installation de MonitorMagic. Configuration requise. Introduction. Package logiciel MonitorMagic Installation de MonitorMagic Introduction Installer MonitorMagic est une procédure simple et directe. Quand vous disposez du logiciel,cela va vous prendre seulement 15 minutes pour complètement installer

Plus en détail

DREW : Un outil Internet pour créer des situations d apprentissage coopérant

DREW : Un outil Internet pour créer des situations d apprentissage coopérant 109 DREW : Un outil Internet pour créer des situations d apprentissage coopérant Annie Corbel*, Philippe Jaillon*, Xavier Serpaggi*, Michael Baker**, Mathieu Quignard**, Kristine Lund**, Arnaud Séjourné**

Plus en détail

Modélisation d un réseau sociotechnique Application à la gestion de crise. Guillaume Philippe (UBS / CAMKA System) Christine Chauvin (UBS)

Modélisation d un réseau sociotechnique Application à la gestion de crise. Guillaume Philippe (UBS / CAMKA System) Christine Chauvin (UBS) Modélisation d un réseau sociotechnique Application à la gestion de crise Guillaume Philippe (UBS / CAMKA System) Christine Chauvin (UBS) 1 Sommaire I. La gestion de crise: quelles problématiques? II.

Plus en détail

GESTION DES TRANSPORTS via le WEB

GESTION DES TRANSPORTS via le WEB GESTION DES TRANSPORTS via le WEB SOLUTIONS INFORMATIQUES POUR UN MONDE EN MOUVEMENT MK2i 80 Rue des Alliés BP2523 38035 GRENOBLE CEDEX Tél. 04 76 33 35 07 Fax 04 76 40 15 17 www.mk2i.fr SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

Table des matières...2 Introduction...4 Terminologie...4

Table des matières...2 Introduction...4 Terminologie...4 Table des matières Table des matières...2 Introduction...4 Terminologie...4 Programme EasyTour...5 Premiers pas...5 Installation...6 Installation du logiciel EasyTour...6 Branchement du téléchargeur...6

Plus en détail

Contexte général de l étude

Contexte général de l étude 1 2 Contexte général de l étude Les entrepôts de données associés à des outils d analyse On Line Analytical Processing (OLAP), représentent une solution effective pour l informatique décisionnelle (Immon,

Plus en détail

Quelles ressources sur l internetl.? Méthodologie de recherche et validation de l informationl. Jean-Philippe Accart

Quelles ressources sur l internetl.? Méthodologie de recherche et validation de l informationl. Jean-Philippe Accart Quelles ressources sur l internetl? Méthodologie de recherche et validation de l informationl Jean-Philippe Accart Bibliothèque nationale suisse Service de recherches jean-philippe.accart@slb.admin.ch

Plus en détail

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL Direction des Ressources humaines SECRETAIRE MEDICO-SOCIALE H SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction des

Plus en détail

MRK -6081 A : Méthodes d Analyse de Données en Marketing Automne 2010

MRK -6081 A : Méthodes d Analyse de Données en Marketing Automne 2010 E MRK -6081 A : Méthodes d Analyse de Données en Marketing Automne 2010 Professeure :Elissar Toufaily Plage horaire du cours : Cours en salle Jeudi 15h 30-18h30 Local 4221 PAP Du 2 septembre. 2010 au 9

Plus en détail

Collège Essor 2700, Rachel Est, Montréal (QC) H2H-1S7 Tél. 514 525-5551 Téléc. 514-525-3777 www.collegeessor.com

Collège Essor 2700, Rachel Est, Montréal (QC) H2H-1S7 Tél. 514 525-5551 Téléc. 514-525-3777 www.collegeessor.com Collège Essor 2700, Rachel Est, Montréal (QC) H2H-1S7 Tél. 51 525-5551 Téléc. 51-525-3777 www.collegeessor.com Madame, Monsieur, Le Collège Essor offre une gamme riche et diversifiée de formations courtes

Plus en détail

UNIVERSITE DE LORRAINE Référence GALAXIE : 465

UNIVERSITE DE LORRAINE Référence GALAXIE : 465 UNIVERSITE DE LORRAINE Référence GALAXIE : 465 Numéro dans le SI local : 06MCF0567 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 06-Sciences de gestion Section

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Comité des normes de l OMPI (CWS)

Comité des normes de l OMPI (CWS) F CWS/1/8 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 13 OCTOBRE 2010 Comité des normes de l OMPI (CWS) Première session Genève, 25 29 octobre 2010 RAPPORTS TECHNIQUES ANNUELS (ATR) SUR LES ACTIVITÉS D INFORMATION EN MATIÈRE

Plus en détail

DE L IGN. Le directeur général. Le 31 juillet 2013. Pascal Berteaud

DE L IGN. Le directeur général. Le 31 juillet 2013. Pascal Berteaud LA CHARTE QUALITÉ DE L IGN L Institut national de l information géographique et forestière a pour mission de décrire, d un point de vue géométrique et physique, la surface du territoire national et l occupation

Plus en détail

Évaluation et amélioration des sites web. Le Système de veille électronique des sites des destinations

Évaluation et amélioration des sites web. Le Système de veille électronique des sites des destinations Évaluation et amélioration des sites web Le Système de veille électronique des sites des destinations Table des matières Glossaire... V Introduction... 1 Organisation du projet commun OMT/IFITT d'élaboration

Plus en détail

Compétences transversales & E-learning coopératifs Pour les enseignants et doctorants Séminaire Settat (17-18 May 2012)

Compétences transversales & E-learning coopératifs Pour les enseignants et doctorants Séminaire Settat (17-18 May 2012) Compétences transversales & E-learning coopératifs Pour les enseignants et doctorants Séminaire Settat (17-18 May 2012) Afin de mener à bien leurs activités de recherche, les enseignants chargés de cours

Plus en détail

Ecole Préparatoire SNV Université d Oran Semestre 02 2014/2015 Matière : Travaux d Initiative Personnelle Encadrés (TIPE) Prof. M. Z.

Ecole Préparatoire SNV Université d Oran Semestre 02 2014/2015 Matière : Travaux d Initiative Personnelle Encadrés (TIPE) Prof. M. Z. Ecole Préparatoire SNV Université d Oran Semestre 02 2014/2015 Matière : Travaux d Initiative Personnelle Encadrés (TIPE) Prof. M. Z. TALEB Avec quel outil? Comment? Trouvez-vous facilement l information?

Plus en détail

LAGIER Cyrielle. Stage de Master 2. En partenariat avec. Economie et Gestion de l Environnement. Soutenance orale

LAGIER Cyrielle. Stage de Master 2. En partenariat avec. Economie et Gestion de l Environnement. Soutenance orale LAGIER Cyrielle En partenariat avec Stage de Master 2 Economie et Gestion de l Environnement Soutenance orale Université Bordeaux IV Année universitaire 2011/2012 Sommaire 2 Introduction 1. Rappel du contexte

Plus en détail

Service de la bibliothèque

Service de la bibliothèque Sondage LibQUAL+ 2013 Document de diffusion Service de la bibliothèque Université du Québec en Outaouais Septembre 2013 Introduction En février 2013, la bibliothèque a effectué un sondage auprès de la

Plus en détail

Conférence de presse Mercredi 8 septembre 2010 Ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Conférence de presse Mercredi 8 septembre 2010 Ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche Le numérique s'installe dans l'université française aise Conférence de presse Mercredi 8 septembre 2010 1 UN GRAND PAS EN AVANT POUR LES UNIVERSITES GRÂCE AU PLAN DE RELANCE Le plan de relance a permis

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

Brand IBM Collaboration Solutions. Positionnement & Perspectives CAMSS

Brand IBM Collaboration Solutions. Positionnement & Perspectives CAMSS Brand IBM Collaboration Solutions Positionnement & Perspectives CAMSS Agenda Le Social Business Les perspectives La concurrence 2014 IBM Corporation 2 Il y a une dizaine d années, l e-commerce a changé

Plus en détail

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA BOURSE DE RECHERCHE DE L HÉRITAGE DE LA RECHERCHE ORTHOPÉDIQUE AU CANADA (HROC) Les candidatures doivent être soumises par voie électronique, en format PDF,

Plus en détail

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE EC 1 : Documentation scientifique et technique COURS N : 1 PAR : Sahbi SIDHOM MCF. Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI CONTENU PÉDAGOGIQUE DE L UE EC

Plus en détail

EMAIL MOBILE GUIDE PRATIQUE

EMAIL MOBILE GUIDE PRATIQUE EMAIL MOBILE GUIDE PRATIQUE 1UN CONSTAT Le mobile est partout, y compris dans l email marketing. La révolution du mobile est en marche. Mais en tant que marketer, quelle importance accordez-vous à l engagement

Plus en détail

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Lium Université du Maine Pierre.Tchounikine@lium.univ-lemans.fr EIAH : définition EIAH = Environnement Informatique pour l Apprentissage Humain

Plus en détail

ENQUETE "PREFERENCES DECLAREES" SUR LE CHOIX DE LOCALISATION RESIDENTIELLE ET LE CHOIX MODAL A BRUXELLES. Sylvie Gayda STRATEC s.a.

ENQUETE PREFERENCES DECLAREES SUR LE CHOIX DE LOCALISATION RESIDENTIELLE ET LE CHOIX MODAL A BRUXELLES. Sylvie Gayda STRATEC s.a. ENQUETE "PREFERENCES DECLAREES" SUR LE CHOIX DE LOCALISATION RESIDENTIELLE ET LE CHOIX MODAL A BRUXELLES Sylvie Gayda STRATEC s.a., Belgique Présenté à Paris lors du Congrès International Francophone de

Plus en détail

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : sous tutelle des établissements et organismes : Institut des Sciences du Cerveau de Toulouse - ISCT

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : sous tutelle des établissements et organismes : Institut des Sciences du Cerveau de Toulouse - ISCT Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Institut des Sciences du Cerveau de Toulouse - ISCT sous tutelle des établissements et organismes : Université Paul Sabatier

Plus en détail

Mode d emploi swiss-archives.ch

Mode d emploi swiss-archives.ch Département fédéral de l intérieur DFI Archives fédérales suisses AFS Mode d emploi swiss-archives.ch Base de données des fonds des Archives fédérales suisses Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Fonctions...

Plus en détail

Il y a de l'ia dans les programmes de l'agence Nationale de la Recherche Bertrand Braunschweig Responsable de programmes Paris, 3 Novembre 2006

Il y a de l'ia dans les programmes de l'agence Nationale de la Recherche Bertrand Braunschweig Responsable de programmes Paris, 3 Novembre 2006 Il y a de l'ia dans les programmes de l'agence Nationale de la Recherche Bertrand Braunschweig Responsable de programmes Paris, 3 Novembre 2006 www.agence-nationale-recherche.fr Bref historique Un objectif

Plus en détail

(51) Int Cl.: H04L 12/28 (2006.01) H04Q 7/32 (2006.01)

(51) Int Cl.: H04L 12/28 (2006.01) H04Q 7/32 (2006.01) (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 971 081 A1 (43) Date de publication: 17.09.2008 Bulletin 2008/38 (51) Int Cl.: H04L 12/28 (2006.01) H04Q 7/32 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 08102245.1 (22)

Plus en détail

Intranet et les salariés : les clefs pour un outil efficace

Intranet et les salariés : les clefs pour un outil efficace 99 rue de l Abbé Groult 75015 Paris 01 53 68 28 28 420 rue St Honoré - 75008 Paris - 01 47 03 68 00 Intranet et les salariés : les clefs pour un outil efficace Comportements d utilisation, satisfaction

Plus en détail

Inédit! DUNOD présente :

Inédit! DUNOD présente : Inédit! DUNOD présente : Quiz e-learning Dunod du DCG : testez vos connaissances! Mode apprenant / Mode formateur Contact pour toute info : Astrid de Roquemaurel Responsable e-learning Dunod, aderoquemaurel@dunod.com,

Plus en détail

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France en 12 diapos 1 La Bibliothèque nationale de France Missions Collecte du dépôt légal (livres, revues et Internet français) Valorisation

Plus en détail

VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS

VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS Rectorat de Versailles 3, boulevard de Lesseps 78017 Versailles cedex Première académie de France,

Plus en détail

L évaluation ça compte!

L évaluation ça compte! L évaluation ça compte! 9 Immigrantes et immigrants au Canada : le milieu socioéconomique a-t-il de l importance? En éducation, la «réussite» peut être définie comme l atteinte d un haut niveau de rendement

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions PLAN DE LA PRÉSENTATION Congrès des milieux documentaires 25 novembre 2013 1. Introduction 2. Le SDIH de la Société d habitation du Québec

Plus en détail

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Participer à l activité en ligne d un groupe Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Coopération et collaboration Travail coopératif : la tâche est divisée

Plus en détail