Conférence de presse BearingPoint SP2C

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence de presse BearingPoint SP2C"

Transcription

1 Conférence de presse BearingPoint SP2C «Face aux enjeux de restructuration du secteur, quelles sont les perspectives d évolution pour les Centres de Contacts?» Présenté par Laurent Uberti (SP2C) et Eric Falque (BearingPoint) 10 septembre 2014

2 BearingPoint Qui sommes-nous? BearingPoint est un cabinet de conseil indépendant dont le cœur de métier est le Business Consulting. Nous aidons nos clients à se transformer grâce à des solutions personnalisées, élaborées pour eux et avec eux Collaborateurs en Europe et 60 nationalités (2013) 2/3 de l Eurostoxx 50 et les plus grandes administrations nous font confiance 750 Collaborateurs en France Nous accompagnons nos clients dans plus de 70 pays, avec notre réseau international de partenaires Louis Vuitton 2

3 Le Syndicat Professionnel des Centres de Contacts La seule fédération professionnelle du secteur, regroupe la quasi-totalité des prestataires de service «Outsourceurs» (90% du CA du secteur) Les objectifs du SP2C sont : De défendre les intérêts des professionnels et de les soutenir individuellement ou collectivement et de promouvoir le secteur et de valoriser son image auprès des professionnels et du grand public De contribuer activement à la construction de l avenir d un secteur à fort potentiel et de faire de lui un secteur moteur de l économie de service avec une image plus équilibrée, reflet de la réalité des entreprises Deux axes se dégagent : Au niveau social o Signature d un accord cadre national o Participation active aux réunions mensuelles de la Convention Collective des prestataires de service o Ouverture de négociations spécifiques au secteur avec les partenaires sociaux o Implication forte dans la construction et la pérennisation du Label de Responsabilité Sociale o Dialogue permanent et constructif avec les partenaires sociaux Au niveau économique o Mise en place d un Baromètre annuel depuis 2006 sur le secteur o Réalisation d une Charte en faveur d un équilibre dans les relations entre Outsourceurs et Annonceurs Louis Vuitton 3

4 Le Syndicat Professionnel des Centres de Contacts Louis Vuitton 4

5 Sommaire Synthèse des résultats de l étude Evolution de l activité Localisation et emploi Salaire et contrats de travail Évolution des typologies de contacts Louis Vuitton 5

6 Synthèse de l étude Rappel de la démarche L étude BearingPoint - SP2C fait le point sur l évolution du secteur des Centres de Contacts externalisés en France et effectue une comparaison entre certaines données du marché français et des marchés allemand et du Royaume-Uni pour l Europe, et du marché chinois. L étude est construite à partir des informations fournies par les membres du SP2C, sur la base de questionnaires élaborés par BearingPoint et le SP2C Période de réalisation de l étude : avril à juillet 2014 Base de l étude : données des années 2013, 2012 et 2011 disponibles Périmètre France : 15 membres du SP2C Périmètre international : European Contact Center Benchmark 2013 pour l Europe et données BearingPoint pour la Chine Sources internationales : Pays Sources UK Allemagne Chine Cactus Search Salary Survey (2013), Contact Centre Operations Labour Market Report (2012), European Contact Center Whitebook 2013 Altitude Software, Deloitte and callcenter UK : Outsourcing survey (2012) AS Survey Global Version - Shaping Tomorrows Contact Center (2013), Großer CallCenter Gehalts und Karrierevergleich (2013), European Contact Center Whitebook 2013 Altitude Software China Call Center Industry Development Report (2012), China Call Center Industry Development Report (2013), (the website of Call Center Forum), (the website of Call Center Association), (The website of Ministry of Social Insurance) Louis Vuitton 6

7 Synthèse de l étude Messages clés Pour la première fois, l activité est globalement en décroissance en 2013 Le chiffre d affaires global (France et Offshore) a baissé entre 2012 et 2013 Le chiffre d affaires global 2013 du secteur (France et Offshore) est en diminution de 1,7 % par rapport à l année précédente Le déclin de l activité de la France s accélère et montre une baisse de 3,4% de son chiffre d affaires La croissance de l Offshore ralentit et montre une augmentation de 3,5% de son chiffre d affaires (vs 13,5% l an dernier), ne compensant plus le déclin de l activité en France L'emploi en France a été impacté par cette baisse de l'activité L emploi se rétracte de 0,9% (moyenne France et Offshore), et chute de 6% en France Un effectif plus qualifié et plus sénior La part des salariés de niveau Bac+2 et plus a gagné 3 points depuis 2012 Les salariés sont en moyenne âgés de 32 ans en 2013, soit 1 an de plus qu en 2012 La dépendance au secteur de la téléphonie diminue mais reste importante Le secteur de la téléphonie reste le secteur principal en termes de chiffre d affaires, même si sa part évolue à la baisse en France (46% du chiffre d affaires en France des outsourceurs est réalisé dans le domaine de la téléphonie, vs. 48% en 2012) La part du secteur de la téléphonie à l Offshore se maintient à un niveau élevé (71% du chiffre d affaires à l Offshore des outsourceurs est réalisé dans le domaine de la téléphonie, même part que l an dernier) 35,7% du chiffre d affaires du secteur de la téléphonie est réalisé à l Offshore Le téléphone reste le média principal utilisé par les consommateurs tandis que la part des médias digitaux progresse lentement et représente aujourd hui environ 6% du chiffre d affaires en 2013, avec un début de spécialisation par activité (ex : le Web Call Back pour la Vente). Les outsourceurs anticipent un développement des médias digitaux et notamment du Tchat d ici à 2016 (+ 6 points) L activité est en croissance chez nos voisins européens (Allemagne et Royaume-Uni) ainsi qu en Chine au niveau du chiffre d affaires mais également de l emploi Louis Vuitton 7

8 Sommaire Synthèse des résultats de l étude Evolution de l activité Localisation et emploi Salaire et contrats de travail Évolution des typologies de contacts Louis Vuitton 8

9 Evolution de l activité Répartition France / Offshore : l Offshore continue à progresser France Répartition du CA en % Offshore 23% 25% 27% 77% 75% 73% L Offshore continue à progresser et gagne 2 points de plus que l année précédente. La France représente toujours l essentiel de l activité, avec 73% du chiffre d affaires du secteur en France, contre 27% pour l Offshore. Louis Vuitton 9

10 Evolution de l activité La contraction de l activité en France n est plus compensée par l Offshore 2,24 2,26 2,22 +1% CA total du secteur (en milliards d euros) -1,7% 0,51 0,58 0,60 1,73 1,68 1,62 France Offshore Le chiffre d affaires global 2013 du secteur s établit à 2,22 milliards d euros, en diminution de 1,7 % par rapport à l année précédente (vs. 1% de croissance de 2011 à 2012), malgré une croissance de 3,5% de l activité Offshore sur cette période. Louis Vuitton 10

11 Evolution de l activité La baisse de l activité en France s accélère CA total du secteur (en milliards d euros) 0,51 0,58 0,60-2,8% -3,4% 1,73 1,68 1,62 France Offshore Le chiffre d affaires global 2013 du secteur en France s établit à 1,62 milliards d euros, en diminution de 3,4 % par rapport à l année précédente (vs. -2,8% de 2011 à 2012). Louis Vuitton 11

12 Evolution de l activité Une croissance de l activité Offshore insuffisante pour assurer l essor du secteur CA total du secteur (en milliards d euros) +13,5% +3,5% 0,51 0,58 0,60 1,73 1,68 1,62 France Offshore Le chiffre d affaires global 2013 du secteur à l Offshore s établit à 600 millions d euros, en augmentation de 3,5% par rapport à l année précédente. Cette augmentation était de 13,5% entre 2011 et Louis Vuitton 12

13 Evolution de l activité à l international La France, un pays mature Chiffres d affaires comparés (en milliards d euros) 2,22 2,12 2,25 1,48 France Allemagne UK Chine Nombre d habitants (en millions) 64, , ,7 La France (activité nationale + Offshore) se positionne à un niveau de chiffre d affaires proche de ceux de l Allemagne ou du Royaume-Uni. Louis Vuitton 13

14 Evolution de l activité à l international La France : une exception dans un marché en croissance? Croissance du CA (en milliards d euros) ,7% +2,3% 2,26 2,22 2,07 2,12 +12,1% 1,32 1,48 France Allemagne Chine Le chiffre d affaires des autres pays a tendance à croître, avec une augmentation modérée pour l Allemagne (2,3%) voire significative pour la Chine (+12,1%) Louis Vuitton 14

15 Sommaire Synthèse des résultats de l étude Evolution de l activité Localisation et emploi Salaire et contrats de travail Évolution des typologies de contacts Louis Vuitton 15

16 Localisation et emploi Une réduction des effectifs, spécialement en France Répartition de l emploi par zone géographique en % Evolution du nombre d emplois au global (France et Offshore) ,1% -0,9% 42% 43% 46% Offshore Province IDF % 53% 51% % 3% 3% L Offshore gagne du terrain sur l emploi depuis 2011 mais reste minoritaire par rapport à la France L emploi au niveau France et Offshore se rétracte de 0,9 % entre 2012 et Au niveau France uniquement (Province et Ile de France), l emploi diminue de 6% entre 2012 et Au niveau de l offshore, l emploi progresse de 5,7%. Louis Vuitton 16

17 Localisation et emploi Diminution du nombre de positions par site en France, probablement dûe à un ralentissement des recrutements Nombre de positions par site IDF Province Offshore Répartition géographique des sites IDF Province Offshore % 35% 35% % 58% 58% % 7% 7% La répartition géographique des sites reste stable entre 2012 et 2013, avec 35% des sites basés à l Offshore et 65% en France. Le nombre de positions par site augmente légèrement à l Offshore (+ 1% de 2012 à 2013) et diminue en France (- 3%). Louis Vuitton 17

18 Localisation et emploi En dehors du marché français, une croissance des emplois Croissance de l emploi (en milliers) ,8% ,9% +1,3% +6,7% France (Offshore inclus) Allemagne UK Chine L emploi augmente légèrement dans les pays déjà matures au niveau de l outsourcing (Allemagne et Royaume-Uni, sauf en France), et de manière significative en Chine. La croissance de l emploi en Allemagne est inférieure à la croissance de l activité (effet productivité). La croissance de l emploi en Chine est significativement supérieure à la croissance de l activité. Louis Vuitton 18

19 Localisation et emploi Une formation supérieure ou égale à Bac +2 pour plus de la moitié des effectifs et des efforts considérables sur la formation Inférieur Bac Bac ou équivalent Bac + 2 Niveau de diplôme Nombre moyen d heures de formation (par an et par salarié) Bac +4 et supérieur 9% 9% 10% % 42% 44% 35% 30% 30% 15% 21% 16% Le niveau d étude moyen des conseillers Client reste élevé : plus de la moitié des conseillers ont un niveau de formation supérieur à Bac+2 Les conseillers ont en moyenne suivi 45h de formation en 2013, en hausse significative par rapport à 2012 Louis Vuitton 19

20 Localisation et emploi Moins de turnover et une légère progression de l âge moyen des téléconseillers Nombre moyen d années d ancienneté (pondéré) Age moyen (pondéré) ,7 30, L ancienneté et l âge moyens des employés ont légèrement augmenté en 2013 (respectivement 4 et 31,7 en 2013 vs. 3 et 31 en 2012). Louis Vuitton 20

21 Localisation et emploi Une répartition hommes / femmes stable depuis 2011 Pyramide des âges Répartition Hommes / Femmes Hommes Femmes 8% 65% 28% Pyramide des âges < 26 ans >=26 et <45 ans >=45 ans 63% 62% 63% 37% 38% 37% La pyramide des âges confirme la tendance d un salariat plus «senior» avec 28% de moins de 26 ans en 2013 (vs. 32% en 2012*) et 65% de ans (vs. 61% en 2012*). La répartition homme/femme reste globalement stable à 37% pour les hommes et 63% pour les femmes. Louis Vuitton *Données de l Etude SP2C

22 Sommaire Synthèse des résultats de l étude Evolution de l activité Localisation et emploi Salaire et contrats de travail Évolution des typologies de contacts Louis Vuitton 22

23 Salaire et contrats de travail Des salaires en hausse malgré un contexte économique difficile Répartition des salariés Rémunération brute mensuelle des employés en 2012 et % 4% % 86% Employés Techniciens/Agents de maîtrise Cadres La rémunération mensuelle progresse malgré le contexte économique : elle s élève à 1572 bruts en 2013 Louis Vuitton 23

24 Salaire et contrats de travail Une majorité de CDI et de temps plein Typologie des contrats (1/2) Typologie des contrats (2/2) 8% 84% 81% 81% 13% 3% 15% 4% 16% 3% Interim CDD CDI Temps plein 92% Temps partiel La part des CDD a légèrement augmenté en 2013 : ils représentent 16% de l emploi (baisse correspondante de l intérim) Les CDI représentent encore la grande majorité des contrats de travail : 81% des employés sont en CDI Les emplois à temps plein représentent encore plus de 90% de l emploi en France Louis Vuitton 24

25 Salaire et contrats de travail Une proportion de temps plein largement supérieure en France Type de contrat Temps plein Temps partiel 9% 69% 21% 44% 91% 31% 79% 56% France Allemagne UK Chine La France est le pays qui compte le plus d emplois à temps plein chez les outsourceurs (91%), en comparaison avec le Royaume-Uni (79%), la Chine (56%) et l Allemagne (31%). Louis Vuitton 25

26 Sommaire Synthèse des résultats de l étude Evolution de l activité Localisation et emploi Salaire et contrats de travail Évolution des typologies de contacts Louis Vuitton 26

27 Évolution des typologies de contacts Maintien de l activité Service Client à un niveau élevé Répartition du CA par activité (1/2) Répartition du CA par activité (2/2) 11% 5% 11% 5% 11% 5% 17% 17% 17% 19% 18% 18% 66% 66% 66% 81% 82% 82% Hotline Technique Relation Client (Appel fidélisation, Welcome call, etc.) Vente Service Client / Consommateur Appels entrants Appels sortants La répartition de l activité en France se maintient entre 2012 et 2013, le Service Client demeure l activité majoritaire. La part des appels entrants est très importante chez les outsourceurs français : ils représentent 82% de l activité. Louis Vuitton 27

28 Évolution des typologies de contacts Le secteur continue d être très dépendant de la téléphonie CA total réalisé par secteur et par zone géographique en % 17% 5% 5% 8% 8% 7% 1% 3% 7% 7% 6% 4% 3% 1% Autre Santé Tourisme, Transport Distribution Services Publics Banque, Assurance 71% Entreprises de services 46% Industrie, Automobile Téléphonie, Internet France Offshore L activité du secteur de la téléphonie est la source de revenu principale des outsourceurs : il évolue à la baisse en France (46% vs. 48% en 2012) et il se maintient à un niveau élevé à l Offshore (même part que l an dernier). L Offshore représente 35,7% de l activité du secteur de la téléphonie. En dehors du secteur de la téléphonie, seuls les secteurs de la Distribution et du Tourisme représentent une part plus importante du CA à l Offshore qu en France. Louis Vuitton 28

29 Évolution des typologies de contacts Le téléphone : média incontournable des consommateurs Répartition du CA par activité média et par secteur en % 3% 1% 1% 4% 7% 5% 5% 1% 1% 5% 5% 2% 1% 6% 7% 4% 6% 15% 9% 15% 11% 20% 22% 12% 9% Tchat Modération de communauté, blogs, forums Web Call Back SMS 89% 91% 73% 89% 80% 75% 87% 84% 74% 82% s Courriers Téléphone Banque, Assurance Distribution Services Publics Entreprises de services Téléphonie, Internet Tourisme, Transport Industrie, Automobile Santé Autre TOTAL Le téléphone reste le média principal (entre 73% du CA dans le secteur des Services Publics et 91% du CA dans la Distribution). Le courrier reste également une activité importante, notamment dans le Service Public (20% du CA). L ing est surtout utilisé dans le secteur du tourisme et des transports (15% du CA). Les médias digitaux ( ing, Web Call Back, Modération de communautés, blogs, forums et Tchat) représentent encore une part minime du CA (environ 6%). Louis Vuitton 29

30 Évolution des typologies de contacts Quel canal de contact pour quelle activité? Répartition des activités par média 8% 12% 3% 22% 2% 3% 9% 85% 1% 5% 1% 1% 2% 1% 9% 6% 8% 5% 2% 33% 46% 29% 41% 11% 7% 1% 19% 88% Autres Hotline Technique Relation Client (Appel fidélisation, Welcome call, etc.) 56% 57% 49% 49% 32% Vente Service Client / Consommateur Téléphone Courriers s SMS Web Call Back Modération de communauté, blogs, forums Tchat Le SMS est significativement plus utilisé dans le domaine de la Relation Client que dans d autres domaines (11% du CA). Le Web Call Back est très utilisé dans le domaine de la Vente (41% du CA). Les médias sociaux (modération de communauté, ) sont utilisés significativement dans le domaine de la Hotline technique (46% du CA). Louis Vuitton 30

31 Évolution des typologies de contacts Une répartition plus équilibrée des médias anticipée par les outsourceurs Répartition du temps des conseillers Client par média Téléphone 7% 10% 2% 1% 8% 5% 10% 6% 3% 3% Courriers s SMS 79% 65% Web Call Back Modération de communautés, blogs, forums Tchat Les outsourceurs anticipent une baisse du temps consacré au Téléphone (79% en 2013 vs. 65% en 2016) ainsi qu au Courrier (10% en 2013 vs. 6% en 2016). Les outsourceurs anticipent le développement des s (7% en 2013 vs. 10% en 2016), des nouveaux medias digitaux (Web Call Back, modération de communautés, blogs forums), et surtout du Tchat (2% en 2013 vs. 8% en 2016). Louis Vuitton 31

32

33 Vos contacts Eric Falque Président Laurent Uberti Président BearingPoint Immeuble Galilée 51, esplanade du Général de Gaulle Paris la Défense Cedex France T C SP2C 33 rue de Galilée Paris France T C Louis Vuitton 33

Conférence de presse BearingPoint SP2C

Conférence de presse BearingPoint SP2C Conférence de presse BearingPoint SP2C «Quel avenir pour les centres de relation client en France?» 26 Septembre 2013 BearingPoint Qui sommes-nous? BearingPoint est un cabinet de conseil indépendant dont

Plus en détail

Conférence de presse BearingPoint SP2C

Conférence de presse BearingPoint SP2C Conférence de presse BearingPoint SP2C «Les centres de contact externalisés : un secteur en croissance» 15 septembre 2011 Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS BearingPoint To get there. Together.

Plus en détail

La relation clients à distance

La relation clients à distance La relation clients à distance Évolution du nombre de centres de contacts en France 3500 3400 3300 3200 3100 3000 2900 2800 2700 3500 3300 3100 3000 2002 2003 2004 2005 (source Cesmo) Évolution du nombre

Plus en détail

SP2C Étude sectorielle Panorama du secteur des outsourcers 2006

SP2C Étude sectorielle Panorama du secteur des outsourcers 2006 SP2C Étude sectorielle Panorama du secteur des outsourcers 2006 2006 KPMG S.A. cabinet français membre de KPMG International, une coopérative de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France. 1

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

Présentation de la 4 ème vague du. Novembre 2012

Présentation de la 4 ème vague du. Novembre 2012 Présentation de la 4 ème vague du 1 Fiche technique 1 Données de cadrage : la filière de la Relation Client aujourd hui 3 Question : Les domaines d activité des clients des centres externes Parmi les domaines

Plus en détail

LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE

LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE Etude ANAé-Bedouk 2012 8 février 2012 Gérard Denis, Nicolas Dudkowski SOMMAIRE Périmètre de l étude 2010 : analyse des bilans" 2011 : le

Plus en détail

Etude 2014 sur le devenir des Actuaires de l Université de Strasbourg

Etude 2014 sur le devenir des Actuaires de l Université de Strasbourg l Université de Strasbourg Novembre 2014 L Union Strasbourgeoise des Actuaires a proposé à ses membres de remplir un court questionnaire sur leur situation professionnelle actuelle. Ce document s attache

Plus en détail

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce Etude réalisée pour le compte de la Fédération des Entreprises de Vente A Distance (FEVAD) Synthèse des résultats L emploi dans la VAD et

Plus en détail

ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL EN 2009. Quelles évolutions par rapport à 2000-2008?

ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL EN 2009. Quelles évolutions par rapport à 2000-2008? ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL EN 2009 Quelles évolutions par rapport à 2000-2008? Observatoire des métiers CCIJP 2 Rappel des populations étudiées - Présentation des principales

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

Un volume d emploi en croissance Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Un volume d emploi en croissance Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit Un volume d emploi en croissance fectifs ariés NAF 6920Z Eff Évolution du nombre de ariés du secteur (NAF 6920Z) au total de 1993 à 2008 135 000 130 000 125 000 120 000 115 000 110 000 105 000 100 000

Plus en détail

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée 2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée DIGITAS FRANCE : Synergie des métiers Research / UBE Website test Pré-test de campagne Post-test de campagne Profiling / Typologie Scoring Ateliers utilisateurs

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Le Marché des Agences de Communication Événementielle en France

Le Marché des Agences de Communication Événementielle en France Le Marché des Agences de Communication Événementielle en France Le périmètre de l étude Exercer une activité entrant dans le champ de définition d une agence de communication événementielle Conseil - Création

Plus en détail

LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE

LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE Etude ANAé-Bedouk 2011 2 février 2011 Gérard Denis, Nicolas Dudkowski La méthodologie Étude réalisée en collaboration avec Véronique CHARPENETBOUCHARD,

Plus en détail

Etude statistique des données fournies par la CCIJP

Etude statistique des données fournies par la CCIJP Etude statistique des données fournies par la CCIJP Sommaire Introduction : Stagnation du nombre de cartes accordées en 2012... 4 1. Dans quels secteurs d activité les journalistes encartés travaillent-ils?

Plus en détail

Master Marketing et développement commercial

Master Marketing et développement commercial Faculté des Sciences Economiques et de Gestion 27/28 Master Marketing et développement commercial Lieu de formation : Clermont Ferrand Références de l'enquête : 22 diplômés issus de la promotion 28 de

Plus en détail

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine Conjoncture économique et emploi 2012 Principaux résultats Résultats de l enquête auprès des de l enquête réalisée par Médiamétrie chefs d entreprise de l Aire urbaine du 29 mai au 4 juin 2012 1 Présentation

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Le métier de Credit Manager

Le métier de Credit Manager Le métier de Credit Manager 2012 2 Enquête 2012 SUR LE METIER DE CREDIT MANAGER Cette note de synthèse est le résultat de l enquête menée conjointement par Robert Half, spécialiste du recrutement temporaire

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

CROISSANCE ET SANTÉ DES ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES EN CAPITAL-TRANSMISSION EN 2012

CROISSANCE ET SANTÉ DES ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES EN CAPITAL-TRANSMISSION EN 2012 CROISSANCE ET SANTÉ DES ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES EN CAPITAL-TRANSMISSION EN 2012 Le AFIC Etudes 2014 www.afic.asso.fr MÉTHODOLOGIE Étude d impact économique et social (2013) Les statistiques sont établies

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

Association de la Performance et du Lead sur Internet

Association de la Performance et du Lead sur Internet TECHNOLOGIES, MEDIAS & TELECOMMUNICATIONS Association de la Performance et du Lead sur Internet Baromètre 2015 de la génération de Leads sur Internet 5 novembre 2015 I. Présentation du Baromètre Il s agit

Plus en détail

Étude de rémunération auprès des Tour Opérateurs

Étude de rémunération auprès des Tour Opérateurs Étude de rémunération auprès des Tour Opérateurs Forum SETO 2013 11 décembre 2013 Synthèse des résultats Plan Les enjeux de l étude L activité Benchmark Rémunération d Aon Hewitt Caractéristiques de l

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles ÉLECTRICITÉ, ÉLECTRONIQUE Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles définies selon le niveau de qualification des emplois. Ces trois familles ont connu

Plus en détail

Évolution des effectifs et caractéristiques du domaine en 1999

Évolution des effectifs et caractéristiques du domaine en 1999 TOURISME ET TRANSPORTS A vec 62 emplois et 8,3 % des actifs, les métiers du tourisme et du transport constituent le 4 e domaine professionnel dans la région. Les effectifs ont progressé de 34 % entre 1982

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

Association des Producteurs de Leads sur Internet

Association des Producteurs de Leads sur Internet TECHNOLOGIES, MEDIAS & TELECOMMUNICATIONS Association des Producteurs de Leads sur Internet Baromètre 2014 de la génération de Leads sur Internet 10 septembre 2014 I. Présentation du baromètre Il s agit

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

Les grands enjeux du marketing mobile pour les entreprises. Etude Azetone et Harris Interactive Juin 2014

Les grands enjeux du marketing mobile pour les entreprises. Etude Azetone et Harris Interactive Juin 2014 Les grands enjeux du marketing mobile pour les entreprises Etude Azetone et Harris Interactive Juin 2014 1. Objectifs et dispositif 2. Principaux enseignements 2013 Harris Interactive Inc. All rights reserved.

Plus en détail

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi Paris, le 20 décembre 2012 Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au sein

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH VERS UNE GESTION PREVISIONNELLE TERRITORIALE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES Evolution de l emploi et pratiques RH Cellule de veille Aire Urbaine ORDRE DU JOUR Ordre du jour Ouverture par Gérard BAILLY

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

Salaires 2014. L étude Uptoo - Janvier 2015 YOYO SUR LES SALAIRES DES COMMERCIAUX

Salaires 2014. L étude Uptoo - Janvier 2015 YOYO SUR LES SALAIRES DES COMMERCIAUX Salaires 2014 L étude Uptoo - Janvier 2015 YOYO SUR LES SALAIRES DES COMMERCIAUX Après une baisse en 2012, une hausse en 2013 Les salaires repartent à la baisse avec un salaire moyen qui passe en dessous

Plus en détail

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

CONFERENCE l SYNTEC NUMERIQUE UPS Toulouse 17 juin 2011 Michel Corbarieu

CONFERENCE l SYNTEC NUMERIQUE UPS Toulouse 17 juin 2011 Michel Corbarieu CONFERENCE l SYNTEC NUMERIQUE UPS Toulouse 17 juin 2011 Michel Corbarieu 01/04/2011 LE NUMÉRIQUE, UNE INDUSTRIE D INNOVATION ET CRÉATRICE D EMPLOI Des entreprises aux modèles économiques riches et innovants

Plus en détail

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 1 ère Partie Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Formation, statut, mobilité, rémunération, motivation Introduction.

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION 2014

L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION 2014 L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION 2014 Jeudi 2 octobre 2014 1 SOMMAIRE PRÉAMBULE : TENDANCE MACRO-ÉCONOMIQUE L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION AUGMENTATIONS : PRATIQUES 2014 & TENDANCES 2015 NAO ET BUDGETS

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 48 ème édition Juin 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

ETUDE 2009. Les tendances du marché de la Communication événementielle

ETUDE 2009. Les tendances du marché de la Communication événementielle ETUDE 2009 Les tendances du marché de la Communication événementielle 1 Les sources de l étude : Questionnaire auprès des 67 agences ANAé en août 2009 Analyse des bilans 2008 publiés avant le 30 juin 2009

Plus en détail

Résultats de l'enquête de suivi des diplômés des 4 premières promotions du Master ParisTech Fondation Renault Transport et développement durable

Résultats de l'enquête de suivi des diplômés des 4 premières promotions du Master ParisTech Fondation Renault Transport et développement durable Résultats de l'enquête de suivi des diplômés des 4 premières promotions du Master ParisTech Fondation Renault Transport et développement durable Enquête menée d'octobre 2009 à février 2010 auprès des quatre

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

Sondage sur l emploi et les salaires du design interactif en France. Édition 2013

Sondage sur l emploi et les salaires du design interactif en France. Édition 2013 Sondage sur l emploi et les salaires du design interactif en France Édition 2013 1 Méthodologie *designers interactifs* a mené un sondage sur la période étendue de septembre à décembre 2012. Il a recueilli

Plus en détail

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges Université de Limoges Licences Lettres / Langues et Sciences Humaines LA SITUATION des diplômés NON RÉINSCRITS à l'université de Limoges Résultats par mention (promotion 2005-2006) Retrouvez les publications

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Master Chef de projet en développement de produits pour la pharmacie

Master Chef de projet en développement de produits pour la pharmacie Faculté de pharmacie Master Chef de projet en développement de produits pour la pharmacie Lieu de formation : Clermont Ferrand 7/8 Références de l'enquête : diplômés issus de la promotion 8 de ce (9 femmes

Plus en détail

Le dossier. Les salaires en France

Le dossier. Les salaires en France Le dossier Les salaires en France Sommaire : I- Salaires un regard sur 2009 II- Les salaires du secteur privé et semi-public III- Les salaires des agents de l Etat en 2009 IV- Salaires dans l économie

Plus en détail

Bilan de la mise en œuvre de l obligation de négocier sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

Bilan de la mise en œuvre de l obligation de négocier sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Bilan de la mise en œuvre de l obligation de négocier sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Bilan de l année 2008 -- Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle

Plus en détail

PRÉFÈTE DE LA MAYENNE. Les emplois d avenir DOSSIER

PRÉFÈTE DE LA MAYENNE. Les emplois d avenir DOSSIER PRÉFÈTE DE LA MAYENNE Les emplois d avenir DOSSIER DOSSIER DE PRESSE 6 février 2013 Les objectifs du dispositif s objectifs du dispositif Les emplois d Avenir ont pour ambition : - de fournir aux jeunes

Plus en détail

Master Marketing et commercialisation

Master Marketing et commercialisation aculté des Sciences Economiques et de Gestion IAE 9/ Master Marketing et commercialisation Lieu de formation : Clermont errand Le Master spécialité marketing et commercialisation comporte parcours : -

Plus en détail

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME 2015 Oxatis KPMG CONTEXTE ET METHODOLOGIE Contexte et méthodologie Oxatis Leader européen des sites marchands pour Commerçants, TPE et PME en mode SaaS Créé

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

Master Management PME - PMI

Master Management PME - PMI IUP Management et Gestion des Entreprises Master Management PME - PMI Lieu de formation : Clermont-Ferrand La situation générale des diplômés de la promotion 2007/2008 au er juillet 2009 (0 mois après

Plus en détail

L ASSOCIATION DES PROFESSIONNELS DE LA RELATION CLIENT

L ASSOCIATION DES PROFESSIONNELS DE LA RELATION CLIENT L ASSOCIATION DES PROFESSIONNELS DE LA RELATION CLIENT Avantages adhérents 2014 Qui sommes-nous? Créée en 1998, l Association Française de la Relation Client a pour vocation de faire connaître, reconnaître

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche

Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche Communiqué de presse 28 août 2014 Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche Solide dynamique commerciale : croissance à deux chiffres des indicateurs des revenus futurs des activités

Plus en détail

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MARKETING MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS

Plus en détail

Résultats du 40 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI

Résultats du 40 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI Résultats du 40 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI Les niveaux de confiance se stabilisent à un bas niveau L apprentissage est plébiscité par les dirigeants de PME-ETI Des PME-ETI qui n investissent

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 Observatoire Régional des Parcours Etudiants Aquitains (ORPEA) Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 En Bref : Le taux de réponse global atteint

Plus en détail

Licences OBSER VATOIRE. Droit / Économie / Gestion OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges

Licences OBSER VATOIRE. Droit / Économie / Gestion OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges Université de Limoges Licences Droit / Économie / Gestion LA SITUATION des diplômés NON RÉINSCRITS à l'université de Limoges Résultats par mention (promotion 2005-2006) Retrouvez les publications de l

Plus en détail

Etude sur la réalité de lʼégalité professionnelle entre les hommes et les femmes en Guadeloupe"

Etude sur la réalité de lʼégalité professionnelle entre les hommes et les femmes en Guadeloupe Fonds social Européen Etude sur la réalité de lʼégalité entre les hommes et les femmes en Guadeloupe" - Synthèse des premiers résultats Phase 1 COPIL du 17 juillet 2012! 1! CONTEXTE Au regard de la méconnaissance

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

ECOLE DES MINES DE NANCY

ECOLE DES MINES DE NANCY Emploi ECOLE DES MINES DE NANCY FORMATION INGÉNIEUR CIVIL DES MINES ENQUÊTE D INSERTION de la PROMOTION 2005 DIPLÔMÉE en 2008. Cette analyse est issue des résultats collectés par l Ecole des Mines de Nancy

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Le marché de l Outsourcing en France

Le marché de l Outsourcing en France Copyright 2008 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved. Le marché de l Outsourcing en France Février 2008 www.idc.com Franck Nassah Program Manager 2 La taille du marché 3

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Ressources humaines et communication Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

Forte croissance des crédits à la rénovation

Forte croissance des crédits à la rénovation Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Forte croissance des crédits à la rénovation Crédit hypothécaire au deuxième trimestre de 2011 Bruxelles, 27 juillet 2011 Au cours du deuxième trimestre

Plus en détail

Croissance organique : 2,4 %

Croissance organique : 2,4 % Communiqué de Presse Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2015 : 872,0 M Croissance organique : 2,4 % Paris, 28 avril 2015 Sopra Steria Group annonce un chiffre d affaires de 872,0 M au 1 er trimestre

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Propriété de la CNET - Reproduction interdite. Année de référence 2009

Propriété de la CNET - Reproduction interdite. Année de référence 2009 Année de référence 2009 L Observatoire L Observatoire est un outil de la CNET qui permet aux chefs d entreprise de : Avoir une vision claire et précise du marché; Comparer quelques éléments clé de leur

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise Cette enquête du réseau FormaClub95 est destinée à engager notre action sur les besoins en recrutement et formation

Plus en détail

Assurance Transports - Données clés 2013 -

Assurance Transports - Données clés 2013 - Assurances de biens et de responsabilité Novembre 2014 Assurance Transports - Données clés 2013 - Ce document est la propriété exclusive de la FFSA et du GEMA et est protégé par le droit d'auteur. La reproduction,

Plus en détail

Le marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2011

Le marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2011 Le marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2011 L activité des organismes de formation de La Réunion Service Régional de Contrôle de la Direction des Entreprises, de la Concurrence,

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés

Plus en détail

Synthèse des grandes tendances 2013

Synthèse des grandes tendances 2013 Synthèse des grandes tendances 2013 Le diplôme de Sciences Po préserve les jeunes de la dégradation du marché du travail Les résultats de l enquête annuelle d insertion professionnelle Jeunes Diplômés,

Plus en détail