Conférence de presse BearingPoint SP2C

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence de presse BearingPoint SP2C"

Transcription

1 Conférence de presse BearingPoint SP2C «Face aux enjeux de restructuration du secteur, quelles sont les perspectives d évolution pour les Centres de Contacts?» Présenté par Laurent Uberti (SP2C) et Eric Falque (BearingPoint) 10 septembre 2014

2 BearingPoint Qui sommes-nous? BearingPoint est un cabinet de conseil indépendant dont le cœur de métier est le Business Consulting. Nous aidons nos clients à se transformer grâce à des solutions personnalisées, élaborées pour eux et avec eux Collaborateurs en Europe et 60 nationalités (2013) 2/3 de l Eurostoxx 50 et les plus grandes administrations nous font confiance 750 Collaborateurs en France Nous accompagnons nos clients dans plus de 70 pays, avec notre réseau international de partenaires Louis Vuitton 2

3 Le Syndicat Professionnel des Centres de Contacts La seule fédération professionnelle du secteur, regroupe la quasi-totalité des prestataires de service «Outsourceurs» (90% du CA du secteur) Les objectifs du SP2C sont : De défendre les intérêts des professionnels et de les soutenir individuellement ou collectivement et de promouvoir le secteur et de valoriser son image auprès des professionnels et du grand public De contribuer activement à la construction de l avenir d un secteur à fort potentiel et de faire de lui un secteur moteur de l économie de service avec une image plus équilibrée, reflet de la réalité des entreprises Deux axes se dégagent : Au niveau social o Signature d un accord cadre national o Participation active aux réunions mensuelles de la Convention Collective des prestataires de service o Ouverture de négociations spécifiques au secteur avec les partenaires sociaux o Implication forte dans la construction et la pérennisation du Label de Responsabilité Sociale o Dialogue permanent et constructif avec les partenaires sociaux Au niveau économique o Mise en place d un Baromètre annuel depuis 2006 sur le secteur o Réalisation d une Charte en faveur d un équilibre dans les relations entre Outsourceurs et Annonceurs Louis Vuitton 3

4 Le Syndicat Professionnel des Centres de Contacts Louis Vuitton 4

5 Sommaire Synthèse des résultats de l étude Evolution de l activité Localisation et emploi Salaire et contrats de travail Évolution des typologies de contacts Louis Vuitton 5

6 Synthèse de l étude Rappel de la démarche L étude BearingPoint - SP2C fait le point sur l évolution du secteur des Centres de Contacts externalisés en France et effectue une comparaison entre certaines données du marché français et des marchés allemand et du Royaume-Uni pour l Europe, et du marché chinois. L étude est construite à partir des informations fournies par les membres du SP2C, sur la base de questionnaires élaborés par BearingPoint et le SP2C Période de réalisation de l étude : avril à juillet 2014 Base de l étude : données des années 2013, 2012 et 2011 disponibles Périmètre France : 15 membres du SP2C Périmètre international : European Contact Center Benchmark 2013 pour l Europe et données BearingPoint pour la Chine Sources internationales : Pays Sources UK Allemagne Chine Cactus Search Salary Survey (2013), Contact Centre Operations Labour Market Report (2012), European Contact Center Whitebook 2013 Altitude Software, Deloitte and callcenter UK : Outsourcing survey (2012) AS Survey Global Version - Shaping Tomorrows Contact Center (2013), Großer CallCenter Gehalts und Karrierevergleich (2013), European Contact Center Whitebook 2013 Altitude Software China Call Center Industry Development Report (2012), China Call Center Industry Development Report (2013), (the website of Call Center Forum), (the website of Call Center Association), (The website of Ministry of Social Insurance) Louis Vuitton 6

7 Synthèse de l étude Messages clés Pour la première fois, l activité est globalement en décroissance en 2013 Le chiffre d affaires global (France et Offshore) a baissé entre 2012 et 2013 Le chiffre d affaires global 2013 du secteur (France et Offshore) est en diminution de 1,7 % par rapport à l année précédente Le déclin de l activité de la France s accélère et montre une baisse de 3,4% de son chiffre d affaires La croissance de l Offshore ralentit et montre une augmentation de 3,5% de son chiffre d affaires (vs 13,5% l an dernier), ne compensant plus le déclin de l activité en France L'emploi en France a été impacté par cette baisse de l'activité L emploi se rétracte de 0,9% (moyenne France et Offshore), et chute de 6% en France Un effectif plus qualifié et plus sénior La part des salariés de niveau Bac+2 et plus a gagné 3 points depuis 2012 Les salariés sont en moyenne âgés de 32 ans en 2013, soit 1 an de plus qu en 2012 La dépendance au secteur de la téléphonie diminue mais reste importante Le secteur de la téléphonie reste le secteur principal en termes de chiffre d affaires, même si sa part évolue à la baisse en France (46% du chiffre d affaires en France des outsourceurs est réalisé dans le domaine de la téléphonie, vs. 48% en 2012) La part du secteur de la téléphonie à l Offshore se maintient à un niveau élevé (71% du chiffre d affaires à l Offshore des outsourceurs est réalisé dans le domaine de la téléphonie, même part que l an dernier) 35,7% du chiffre d affaires du secteur de la téléphonie est réalisé à l Offshore Le téléphone reste le média principal utilisé par les consommateurs tandis que la part des médias digitaux progresse lentement et représente aujourd hui environ 6% du chiffre d affaires en 2013, avec un début de spécialisation par activité (ex : le Web Call Back pour la Vente). Les outsourceurs anticipent un développement des médias digitaux et notamment du Tchat d ici à 2016 (+ 6 points) L activité est en croissance chez nos voisins européens (Allemagne et Royaume-Uni) ainsi qu en Chine au niveau du chiffre d affaires mais également de l emploi Louis Vuitton 7

8 Sommaire Synthèse des résultats de l étude Evolution de l activité Localisation et emploi Salaire et contrats de travail Évolution des typologies de contacts Louis Vuitton 8

9 Evolution de l activité Répartition France / Offshore : l Offshore continue à progresser France Répartition du CA en % Offshore 23% 25% 27% 77% 75% 73% L Offshore continue à progresser et gagne 2 points de plus que l année précédente. La France représente toujours l essentiel de l activité, avec 73% du chiffre d affaires du secteur en France, contre 27% pour l Offshore. Louis Vuitton 9

10 Evolution de l activité La contraction de l activité en France n est plus compensée par l Offshore 2,24 2,26 2,22 +1% CA total du secteur (en milliards d euros) -1,7% 0,51 0,58 0,60 1,73 1,68 1,62 France Offshore Le chiffre d affaires global 2013 du secteur s établit à 2,22 milliards d euros, en diminution de 1,7 % par rapport à l année précédente (vs. 1% de croissance de 2011 à 2012), malgré une croissance de 3,5% de l activité Offshore sur cette période. Louis Vuitton 10

11 Evolution de l activité La baisse de l activité en France s accélère CA total du secteur (en milliards d euros) 0,51 0,58 0,60-2,8% -3,4% 1,73 1,68 1,62 France Offshore Le chiffre d affaires global 2013 du secteur en France s établit à 1,62 milliards d euros, en diminution de 3,4 % par rapport à l année précédente (vs. -2,8% de 2011 à 2012). Louis Vuitton 11

12 Evolution de l activité Une croissance de l activité Offshore insuffisante pour assurer l essor du secteur CA total du secteur (en milliards d euros) +13,5% +3,5% 0,51 0,58 0,60 1,73 1,68 1,62 France Offshore Le chiffre d affaires global 2013 du secteur à l Offshore s établit à 600 millions d euros, en augmentation de 3,5% par rapport à l année précédente. Cette augmentation était de 13,5% entre 2011 et Louis Vuitton 12

13 Evolution de l activité à l international La France, un pays mature Chiffres d affaires comparés (en milliards d euros) 2,22 2,12 2,25 1,48 France Allemagne UK Chine Nombre d habitants (en millions) 64, , ,7 La France (activité nationale + Offshore) se positionne à un niveau de chiffre d affaires proche de ceux de l Allemagne ou du Royaume-Uni. Louis Vuitton 13

14 Evolution de l activité à l international La France : une exception dans un marché en croissance? Croissance du CA (en milliards d euros) ,7% +2,3% 2,26 2,22 2,07 2,12 +12,1% 1,32 1,48 France Allemagne Chine Le chiffre d affaires des autres pays a tendance à croître, avec une augmentation modérée pour l Allemagne (2,3%) voire significative pour la Chine (+12,1%) Louis Vuitton 14

15 Sommaire Synthèse des résultats de l étude Evolution de l activité Localisation et emploi Salaire et contrats de travail Évolution des typologies de contacts Louis Vuitton 15

16 Localisation et emploi Une réduction des effectifs, spécialement en France Répartition de l emploi par zone géographique en % Evolution du nombre d emplois au global (France et Offshore) ,1% -0,9% 42% 43% 46% Offshore Province IDF % 53% 51% % 3% 3% L Offshore gagne du terrain sur l emploi depuis 2011 mais reste minoritaire par rapport à la France L emploi au niveau France et Offshore se rétracte de 0,9 % entre 2012 et Au niveau France uniquement (Province et Ile de France), l emploi diminue de 6% entre 2012 et Au niveau de l offshore, l emploi progresse de 5,7%. Louis Vuitton 16

17 Localisation et emploi Diminution du nombre de positions par site en France, probablement dûe à un ralentissement des recrutements Nombre de positions par site IDF Province Offshore Répartition géographique des sites IDF Province Offshore % 35% 35% % 58% 58% % 7% 7% La répartition géographique des sites reste stable entre 2012 et 2013, avec 35% des sites basés à l Offshore et 65% en France. Le nombre de positions par site augmente légèrement à l Offshore (+ 1% de 2012 à 2013) et diminue en France (- 3%). Louis Vuitton 17

18 Localisation et emploi En dehors du marché français, une croissance des emplois Croissance de l emploi (en milliers) ,8% ,9% +1,3% +6,7% France (Offshore inclus) Allemagne UK Chine L emploi augmente légèrement dans les pays déjà matures au niveau de l outsourcing (Allemagne et Royaume-Uni, sauf en France), et de manière significative en Chine. La croissance de l emploi en Allemagne est inférieure à la croissance de l activité (effet productivité). La croissance de l emploi en Chine est significativement supérieure à la croissance de l activité. Louis Vuitton 18

19 Localisation et emploi Une formation supérieure ou égale à Bac +2 pour plus de la moitié des effectifs et des efforts considérables sur la formation Inférieur Bac Bac ou équivalent Bac + 2 Niveau de diplôme Nombre moyen d heures de formation (par an et par salarié) Bac +4 et supérieur 9% 9% 10% % 42% 44% 35% 30% 30% 15% 21% 16% Le niveau d étude moyen des conseillers Client reste élevé : plus de la moitié des conseillers ont un niveau de formation supérieur à Bac+2 Les conseillers ont en moyenne suivi 45h de formation en 2013, en hausse significative par rapport à 2012 Louis Vuitton 19

20 Localisation et emploi Moins de turnover et une légère progression de l âge moyen des téléconseillers Nombre moyen d années d ancienneté (pondéré) Age moyen (pondéré) ,7 30, L ancienneté et l âge moyens des employés ont légèrement augmenté en 2013 (respectivement 4 et 31,7 en 2013 vs. 3 et 31 en 2012). Louis Vuitton 20

21 Localisation et emploi Une répartition hommes / femmes stable depuis 2011 Pyramide des âges Répartition Hommes / Femmes Hommes Femmes 8% 65% 28% Pyramide des âges < 26 ans >=26 et <45 ans >=45 ans 63% 62% 63% 37% 38% 37% La pyramide des âges confirme la tendance d un salariat plus «senior» avec 28% de moins de 26 ans en 2013 (vs. 32% en 2012*) et 65% de ans (vs. 61% en 2012*). La répartition homme/femme reste globalement stable à 37% pour les hommes et 63% pour les femmes. Louis Vuitton *Données de l Etude SP2C

22 Sommaire Synthèse des résultats de l étude Evolution de l activité Localisation et emploi Salaire et contrats de travail Évolution des typologies de contacts Louis Vuitton 22

23 Salaire et contrats de travail Des salaires en hausse malgré un contexte économique difficile Répartition des salariés Rémunération brute mensuelle des employés en 2012 et % 4% % 86% Employés Techniciens/Agents de maîtrise Cadres La rémunération mensuelle progresse malgré le contexte économique : elle s élève à 1572 bruts en 2013 Louis Vuitton 23

24 Salaire et contrats de travail Une majorité de CDI et de temps plein Typologie des contrats (1/2) Typologie des contrats (2/2) 8% 84% 81% 81% 13% 3% 15% 4% 16% 3% Interim CDD CDI Temps plein 92% Temps partiel La part des CDD a légèrement augmenté en 2013 : ils représentent 16% de l emploi (baisse correspondante de l intérim) Les CDI représentent encore la grande majorité des contrats de travail : 81% des employés sont en CDI Les emplois à temps plein représentent encore plus de 90% de l emploi en France Louis Vuitton 24

25 Salaire et contrats de travail Une proportion de temps plein largement supérieure en France Type de contrat Temps plein Temps partiel 9% 69% 21% 44% 91% 31% 79% 56% France Allemagne UK Chine La France est le pays qui compte le plus d emplois à temps plein chez les outsourceurs (91%), en comparaison avec le Royaume-Uni (79%), la Chine (56%) et l Allemagne (31%). Louis Vuitton 25

26 Sommaire Synthèse des résultats de l étude Evolution de l activité Localisation et emploi Salaire et contrats de travail Évolution des typologies de contacts Louis Vuitton 26

27 Évolution des typologies de contacts Maintien de l activité Service Client à un niveau élevé Répartition du CA par activité (1/2) Répartition du CA par activité (2/2) 11% 5% 11% 5% 11% 5% 17% 17% 17% 19% 18% 18% 66% 66% 66% 81% 82% 82% Hotline Technique Relation Client (Appel fidélisation, Welcome call, etc.) Vente Service Client / Consommateur Appels entrants Appels sortants La répartition de l activité en France se maintient entre 2012 et 2013, le Service Client demeure l activité majoritaire. La part des appels entrants est très importante chez les outsourceurs français : ils représentent 82% de l activité. Louis Vuitton 27

28 Évolution des typologies de contacts Le secteur continue d être très dépendant de la téléphonie CA total réalisé par secteur et par zone géographique en % 17% 5% 5% 8% 8% 7% 1% 3% 7% 7% 6% 4% 3% 1% Autre Santé Tourisme, Transport Distribution Services Publics Banque, Assurance 71% Entreprises de services 46% Industrie, Automobile Téléphonie, Internet France Offshore L activité du secteur de la téléphonie est la source de revenu principale des outsourceurs : il évolue à la baisse en France (46% vs. 48% en 2012) et il se maintient à un niveau élevé à l Offshore (même part que l an dernier). L Offshore représente 35,7% de l activité du secteur de la téléphonie. En dehors du secteur de la téléphonie, seuls les secteurs de la Distribution et du Tourisme représentent une part plus importante du CA à l Offshore qu en France. Louis Vuitton 28

29 Évolution des typologies de contacts Le téléphone : média incontournable des consommateurs Répartition du CA par activité média et par secteur en % 3% 1% 1% 4% 7% 5% 5% 1% 1% 5% 5% 2% 1% 6% 7% 4% 6% 15% 9% 15% 11% 20% 22% 12% 9% Tchat Modération de communauté, blogs, forums Web Call Back SMS 89% 91% 73% 89% 80% 75% 87% 84% 74% 82% s Courriers Téléphone Banque, Assurance Distribution Services Publics Entreprises de services Téléphonie, Internet Tourisme, Transport Industrie, Automobile Santé Autre TOTAL Le téléphone reste le média principal (entre 73% du CA dans le secteur des Services Publics et 91% du CA dans la Distribution). Le courrier reste également une activité importante, notamment dans le Service Public (20% du CA). L ing est surtout utilisé dans le secteur du tourisme et des transports (15% du CA). Les médias digitaux ( ing, Web Call Back, Modération de communautés, blogs, forums et Tchat) représentent encore une part minime du CA (environ 6%). Louis Vuitton 29

30 Évolution des typologies de contacts Quel canal de contact pour quelle activité? Répartition des activités par média 8% 12% 3% 22% 2% 3% 9% 85% 1% 5% 1% 1% 2% 1% 9% 6% 8% 5% 2% 33% 46% 29% 41% 11% 7% 1% 19% 88% Autres Hotline Technique Relation Client (Appel fidélisation, Welcome call, etc.) 56% 57% 49% 49% 32% Vente Service Client / Consommateur Téléphone Courriers s SMS Web Call Back Modération de communauté, blogs, forums Tchat Le SMS est significativement plus utilisé dans le domaine de la Relation Client que dans d autres domaines (11% du CA). Le Web Call Back est très utilisé dans le domaine de la Vente (41% du CA). Les médias sociaux (modération de communauté, ) sont utilisés significativement dans le domaine de la Hotline technique (46% du CA). Louis Vuitton 30

31 Évolution des typologies de contacts Une répartition plus équilibrée des médias anticipée par les outsourceurs Répartition du temps des conseillers Client par média Téléphone 7% 10% 2% 1% 8% 5% 10% 6% 3% 3% Courriers s SMS 79% 65% Web Call Back Modération de communautés, blogs, forums Tchat Les outsourceurs anticipent une baisse du temps consacré au Téléphone (79% en 2013 vs. 65% en 2016) ainsi qu au Courrier (10% en 2013 vs. 6% en 2016). Les outsourceurs anticipent le développement des s (7% en 2013 vs. 10% en 2016), des nouveaux medias digitaux (Web Call Back, modération de communautés, blogs forums), et surtout du Tchat (2% en 2013 vs. 8% en 2016). Louis Vuitton 31

32

33 Vos contacts Eric Falque Président Laurent Uberti Président BearingPoint Immeuble Galilée 51, esplanade du Général de Gaulle Paris la Défense Cedex France T C SP2C 33 rue de Galilée Paris France T C Louis Vuitton 33

Conférence de presse BearingPoint SP2C

Conférence de presse BearingPoint SP2C Conférence de presse BearingPoint SP2C «Les centres de contact externalisés : un secteur en croissance» 15 septembre 2011 Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS BearingPoint To get there. Together.

Plus en détail

La relation clients à distance

La relation clients à distance La relation clients à distance Évolution du nombre de centres de contacts en France 3500 3400 3300 3200 3100 3000 2900 2800 2700 3500 3300 3100 3000 2002 2003 2004 2005 (source Cesmo) Évolution du nombre

Plus en détail

Étude de rémunération auprès des Tour Opérateurs

Étude de rémunération auprès des Tour Opérateurs Étude de rémunération auprès des Tour Opérateurs Forum SETO 2013 11 décembre 2013 Synthèse des résultats Plan Les enjeux de l étude L activité Benchmark Rémunération d Aon Hewitt Caractéristiques de l

Plus en détail

Du Centre d appels au Centre de relation client ou Centre de contact

Du Centre d appels au Centre de relation client ou Centre de contact Du Centre d appels au Centre de relation client ou Centre de contact Cette évolution lexicale suit les évolutions fonctionnelles et qualitatives de la filière. INTRODUCTION : Le Nord-Pas de Calais offre

Plus en détail

BAROMETRE 2014 DU MANAGEMENT ET DES MANAGERS DE TRANSITION. 2 ème édition 29 avril 2013

BAROMETRE 2014 DU MANAGEMENT ET DES MANAGERS DE TRANSITION. 2 ème édition 29 avril 2013 BAROMETRE 2014 DU MANAGEMENT ET DES MANAGERS DE TRANSITION 2 ème édition 29 avril 2013 Introduction Bienvenue à toutes et à tous! Baromètre 2014 des managers et management de transition: résultats Laurent

Plus en détail

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges Université de Limoges Licences Lettres / Langues et Sciences Humaines LA SITUATION des diplômés NON RÉINSCRITS à l'université de Limoges Résultats par mention (promotion 2005-2006) Retrouvez les publications

Plus en détail

La Situation du Marché de l Emploi Informatique en Belgique

La Situation du Marché de l Emploi Informatique en Belgique La Situation du Marché de l Emploi Informatique en Belgique www.itjobboard.be T: + 32 (0)2 5035 364 Contexte L objectif de ce rapport est de résumer la situation actuelle du marché de l emploi informatique

Plus en détail

Le métier de Credit Manager

Le métier de Credit Manager Le métier de Credit Manager 2012 2 Enquête 2012 SUR LE METIER DE CREDIT MANAGER Cette note de synthèse est le résultat de l enquête menée conjointement par Robert Half, spécialiste du recrutement temporaire

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

Insertion des jeunes diplômés promotion 2013 Enquête CGE 2014

Insertion des jeunes diplômés promotion 2013 Enquête CGE 2014 Insertion des jeunes diplômés promotion 2013 Enquête CGE 2014 P a g e 1 INTRODUCTION Dans le cadre de l enquête sur l insertion des jeunes diplômés diligentée par la Conférence des Grandes Ecoles et réalisée

Plus en détail

Master Marketing et développement commercial

Master Marketing et développement commercial Faculté des Sciences Economiques et de Gestion 27/28 Master Marketing et développement commercial Lieu de formation : Clermont Ferrand Références de l'enquête : 22 diplômés issus de la promotion 28 de

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE

LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE Etude ANAé-Bedouk 2012 8 février 2012 Gérard Denis, Nicolas Dudkowski SOMMAIRE Périmètre de l étude 2010 : analyse des bilans" 2011 : le

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées Enquête sur le marché de la traduction Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS Méthodologie Les données de ce document sont issues

Plus en détail

PREPARATION AUX CONCOURS ENA/INET

PREPARATION AUX CONCOURS ENA/INET INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2012 PREPARATION AUX CONCOURS ENA/INET Les caractéristiques de la population ayant répondu à l enquête, un an après leur sortie de l IEP

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 Compte rendu Exposé sur les outils économiques de la région île de France Guillaume Balas (Président du groupe socialiste au Conseil régional

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Ressources humaines et communication Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ?

CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ? CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ? ABITARE KIDS Créé en 2005 Un des plus grands magasins pour enfants en Europe (puériculture, mobilier, décoration,

Plus en détail

Un début de contraction du marché de l emploi

Un début de contraction du marché de l emploi COMMUNIQUE DE PRESSE Baromètre RH AFDEL-Apollo Un début de contraction du marché de l emploi, le 28 novembre 2012 - L Association Française des Editeurs de Logiciels et Solutions Internet (AFDEL) et Apollo

Plus en détail

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Bilan de l enquête carrière 2015 Le Master TURP, ancien DESS créé en 1992, est l une des rares formations spécialisées dans le domaine

Plus en détail

A. Secteur des services aux entreprises

A. Secteur des services aux entreprises A. Secteur des services aux entreprises 1 Services Aux Entreprises I. Diagnostic sectoriel Services Aux Entreprises 1. Contexte des entreprises Démographie des entreprises 382 417 499 286 1845 1838 1271

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Les métiers de la banque et des assurances

Les métiers de la banque et des assurances 18 juin 2015 Les métiers de la banque et des assurances Auteure : Itto BEN HADDOU-MOUSSET 1. Un secteur en mutation depuis les années 1980 L Ile-de-France est la région qui abrite les effectifs bancaires

Plus en détail

Association des Producteurs de Leads sur Internet

Association des Producteurs de Leads sur Internet TECHNOLOGIES, MEDIAS & TELECOMMUNICATIONS Association des Producteurs de Leads sur Internet Baromètre 2014 de la génération de Leads sur Internet 10 septembre 2014 I. Présentation du baromètre Il s agit

Plus en détail

L insertion professionnelle des diplômés masters 2 voie professionnelle

L insertion professionnelle des diplômés masters 2 voie professionnelle L insertion professionnelle des diplômés masters 2 voie professionnelle Collegium, Economie, Gestion Université Orléans Jeunes diplômés 2012/2013 Enquête réalisée de septembre à novembre 2014 Ecole de

Plus en détail

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 1 ère Partie Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Formation, statut, mobilité, rémunération, motivation Introduction.

Plus en détail

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013 MAI 2013 NOTE CONJONCTURELLE Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél.

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org LABORATOIRE D'ECONOMIE ET DE SOCIOLOGIE DU TRAVAIL Unité Mixte de Recherche 6123 35 Avenue Jules Ferry - 13626 Aix-en-Provence Cedex http://www.univ-aix.fr/lest ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires : 286,6 millions d euros, croissance organique de +4,0% Flux de trésorerie disponible : 31,9 millions d euros, en progression de +10,4% Croissance

Plus en détail

/ Les centres de relation client. en Nord-Pas de Calais

/ Les centres de relation client. en Nord-Pas de Calais / Les centres de relation client en Nord-Pas de Calais Février JANVIER 2010 2010 / Avant Propos Les évolutions technologiques et sociétales conduisent à dématérialiser certains services et points de vente

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA PRODUCTION DANS LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES 1

MANAGEMENT DE LA PRODUCTION DANS LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES 1 Le devenir des diplômés de Licence professionnelle 200 en Management de la production dans les industries agroalimentaires LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 200 DE L ub, Situation le er

Plus en détail

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 oc SYNTHÈSE 1 ACTIVITÉ 4-7 8-17 2 3 4 5 6 7 EMPLOI SITUATION FINANCIÈRE CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE FINANCEMENTS

Plus en détail

ENQUETE. ANALYSE des RESULTATS

ENQUETE. ANALYSE des RESULTATS ENQUETE La Gestion de la Retraite dans le Cadre de la Mobilité Internationale Dans le cadre du 19 ème Salon de la Mobilité Internationale AVENIR EXPAT Etude réalisée par la Direction Internationale de

Plus en détail

Formation. Journée d information métiers du 17 novembre 2005

Formation. Journée d information métiers du 17 novembre 2005 Maison Commune Emploi du Sud Est Toulousain Formation Journée d information métiers du 17 novembre 2005 Les centres d appels A l initiative des partenaires de la Maison Commune Emploi Formation du Sud

Plus en détail

Chiffre d'affaires par ligne de services

Chiffre d'affaires par ligne de services Troisième trimestre 2010 des revenus: EUR 1.210 millions Réservez au projet de loi: 90%, même par rapport au troisième trimestre 2009, 2010 Cash Flow Opérationnel s'élève à EUR 83 millions dans les neuf

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Situation au 01/01/2009

Situation au 01/01/2009 Master 2 professionnel Technologies de l'internet Sciences Nombre de diplômés : 30 / Nombre de répondants : 28 Taux de réponse : 93% Origine des étudiants Répartition par sexe Taux de réponse : 10 Situation

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio EXPÉRIENCE CLIENT Baromètre Akio Saison 3 : le e-commerce Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en juillet 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1001 panélistes

Plus en détail

Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations

Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations 11ème Université Interprofessionnelle Mercredi 25 septembre 2013 Espace Tête d Or - Villeurbanne Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations Atelier n 1 Audit social et diagnostic

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

Master Management PME - PMI

Master Management PME - PMI IUP Management et Gestion des Entreprises Master Management PME - PMI Lieu de formation : Clermont-Ferrand La situation générale des diplômés de la promotion 2007/2008 au er juillet 2009 (0 mois après

Plus en détail

Carniel, centre de contacts basé en plein centre de Marseille, dispose de 100 positions et s organise suivant 3 entités :

Carniel, centre de contacts basé en plein centre de Marseille, dispose de 100 positions et s organise suivant 3 entités : Prestations Carniel Qui sommes-nous? Carniel, centre de contacts basé en plein centre de Marseille, dispose de 100 positions et s organise suivant 3 entités : Activateur de Relation Client Pour des actions

Plus en détail

Le doctorat, passeport pour l international

Le doctorat, passeport pour l international Le doctorat, passeport pour l international Catherine Gayda, ABG Hippo thèse 28 février 2014 catherine.gayda@abg.intelliagence.fr/ Tel : 01 42 74 27 51 Les missions d ABG Fondée en 1980, l ABG rapproche

Plus en détail

Baromètre 2013 des Rémunérations dans la

Baromètre 2013 des Rémunérations dans la Baromètre 2013 des Rémunérations dans la Sécurité Privée en partenariat avec et l assistance de Notre objectif: mieux comprendre notre environnement Troisième édition du baromètre français des rémunérations

Plus en détail

Certificat de Formation à la Gestion Associative RESSOURCES HUMAINES

Certificat de Formation à la Gestion Associative RESSOURCES HUMAINES Certificat de Formation à la Gestion Associative RESSOURCES HUMAINES SOMMAIRE 1- Les acteurs de l association Les bénévoles Les salariés 2- La gestion des acteurs Les remboursement de frais La valorisation

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

BAROMETRE DES MANAGERS ET DU MANAGEMENT DE TRANSITION. 1 ère édition Juin 2013

BAROMETRE DES MANAGERS ET DU MANAGEMENT DE TRANSITION. 1 ère édition Juin 2013 BAROMETRE DES MANAGERS ET DU MANAGEMENT DE TRANSITION 1 ère édition Juin 2013 «Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit

Plus en détail

FILIÈRE DU NUMÉRIQUE OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE : EMPLOI-FORMATION RSE

FILIÈRE DU NUMÉRIQUE OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE : EMPLOI-FORMATION RSE FILIÈRE DU NUMÉRIQUE OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE : EMPLOI-FORMATION RSE Conseil d orientation pour l emploi 2 avril 2013 Michel Senaux, chargé de mission fédéral de la CFDT-F3C Jacques Fauritte, secrétaire

Plus en détail

ECOLE DES MINES DE NANCY

ECOLE DES MINES DE NANCY Emploi ECOLE DES MINES DE NANCY FORMATION INGÉNIEUR CIVIL DES MINES ENQUÊTE D INSERTION de la PROMOTION 2005 DIPLÔMÉE en 2008. Cette analyse est issue des résultats collectés par l Ecole des Mines de Nancy

Plus en détail

CGI Business Consulting

CGI Business Consulting ctobre 2014 Pour vos appels d offre CABIETS DE CSEIL E SCM 9 e ÉDITI CGI Business Consulting SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. M DU CABIET CGI Business Consulting,

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

#CPA_Affiliation «GoVoyages, Meetic, Spartoo : 3 acteurs majeurs du e-commerce vous présentent leur stratégie d affiliation à un niveau européen»

#CPA_Affiliation «GoVoyages, Meetic, Spartoo : 3 acteurs majeurs du e-commerce vous présentent leur stratégie d affiliation à un niveau européen» #CPA_Affiliation «GoVoyages, Meetic, Spartoo : 3 acteurs majeurs du e-commerce vous présentent leur stratégie d affiliation à un niveau européen» Mme Camille RIVIERE - MEETIC M. Frédéric PILLOUD GO VOYAGES

Plus en détail

La gestion des contrats ou prestations

La gestion des contrats ou prestations La gestion des contrats ou prestations Du produit au client, de la technique au service, un changement de culture 1 Présentation de l étude Méthodologie Portrait de famille Des organisations orientées

Plus en détail

Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011

Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011 Présentation Presse Collectif des Plateformes d Affiliation #CPA_Affiliation Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011 Qui sommes-nous? Le CPA regroupe les 7 principaux acteurs du marché : Représentant

Plus en détail

Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE. Projet de loi n 1

Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE. Projet de loi n 1 Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE Projet de loi n 1 Loi sur la représentativité des sexes sur le marché du travail Présenté par Mme Jade Boivin Ministre du Travail

Plus en détail

Annex 10. Insurance Europe ISSDC «qualification and lifelong learning» Bruxelles, le 14/06/2012.

Annex 10. Insurance Europe ISSDC «qualification and lifelong learning» Bruxelles, le 14/06/2012. Insurance Europe ISSDC «qualification and lifelong learning» Bruxelles, le 14/06/2012. 1 1 Contexte Une politique de l emploi de long terme dans le dialogue social : 1. Fusion Axa-UAP 1996-1999, Nouvelles

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

Menu Julien & Mathieu Haym BTS NRC1

Menu Julien & Mathieu Haym BTS NRC1 Menu Julien & Mathieu Haym BTS NRC1 I- Introduction II-Les centres d appels III- Le métier de téléacteur IV- Les résultats du phoning V- Méthodes et utilisation de technologies au service de la productivité

Plus en détail

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014 Nord-Pas de Calais N 180 JUILLET 2014 Sommaire 02 Le recrutement 03 La gestion des ressources humaines 04 Le recours à la formation continue 07 L alternance La place des RESSOURCES HUMAINES et les pratiques

Plus en détail

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise Bilan 2008 & perspectives 2009 Surmonter la crise, préparer la reprise Dossier de presse 3 0 j u i n 2 0 0 9 Contacts presse - Agence Hopscotch Marion Paisant T : 01 58 65 00 45 mpaisant@hopscotch.fr Pauline

Plus en détail

Baptiste LEVASSEUR Mickael DROCOURT Master 2 MIAGE Parcours OSIE. Evolutions, législations, et tendances actuelles

Baptiste LEVASSEUR Mickael DROCOURT Master 2 MIAGE Parcours OSIE. Evolutions, législations, et tendances actuelles Baptiste LEVASSEUR Mickael DROCOURT Master 2 MIAGE Parcours OSIE Evolutions, législations, et tendances actuelles 1 Sommaire I. Historique II. III. Le portage salarial Tendances actuelles et évolutions

Plus en détail

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Juin 2012 Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél. : 01 40 26 47 38 www.sextant-expertise.fr Société inscrite à l ordre des

Plus en détail

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants IStock - FredFroese Source de croissance de d opportunités, le vieillissement de la population française constitue cependant un défi pour notre pays.

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

Baromètre de la Confiance - Vague 7

Baromètre de la Confiance - Vague 7 Rapport de résultats 1 er octobre 2014 1 Présentation de l étude Fiche technique Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Echantillon national de 1020 personnes, représentatif de la population française

Plus en détail

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR EN UN CLIN D ŒIL BEE Agency est une AGENCE DE COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, dans le DÉVELOPPEMENT DURABLE et la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Elle est organisée

Plus en détail

L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) -

L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) - Logica Business Consulting Benoît LEBOUCHER

Plus en détail

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs Carrières ENQUÊTE - Contrôleurs de gestion : une rémunération à géométrie variable Le baromètre des fonctions financières DFCG - Michael Page - Option Finance Combien d années d ancienneté avez-vous dans

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

BAROMETRE «Managers de Transition 2015»

BAROMETRE «Managers de Transition 2015» Management Stratégique - L. Bourgeon BAROMETRE «Managers de Transition 2015» 3 ème édition 14 avril 2015 INTRODUCTION BIENVENUE À TOUTES ET À TOUS! Baromètre «Managers de Transition» 2015 Nouvelle Donne

Plus en détail

communiqué de presse

communiqué de presse communiqué de presse Journée nationale des métiers de la relation clients Le 28 novembre 2012 les 24 heures de la relation client Le 28 novembre 2012, Sarthe Développement organise au Mans, en partenariat

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension Université ParisDauphine Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension L Observatoire des Métiers de la Publicité a confié à Luc Boyer et Aline Scouarnec, dans le cadre d une étude prospective,

Plus en détail

mode d emploi(s) , source de ressources twitter.com/dtalents

mode d emploi(s) , source de ressources twitter.com/dtalents mode d emploi(s) twitter.com/dtalents, source de ressources 2 MODES D EMPLOI(S) 1. Sans Dtalents 2. Avec Dtalents Les 4 atouts principaux de Dtalents : Un engagement social total : garantie et paiement

Plus en détail

4 CHIFFRES À RETENIR

4 CHIFFRES À RETENIR Une baisse continue mais atténuée 4 CHIFFRES À RETENIR Recettes publicitaires totales (médias historiques + Internet + mobile + courrier publicitaire et ISA) 1 ER SEMESTRE 2014-2,6% S1 2014 vs S1 2013

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Pourquoi la France est-elle le pays à privilégier pour s implanter en Europe? * La France est l une des grandes économies de la zone euro : Deuxième

Plus en détail

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France Intervenants : Régis BIZIEN, EC et CAC Cabinet MBV, Paris Christophe BERNARD, Consultant NSG Phase 2 Brice BLAZY, Directeur

Plus en détail

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-68 septembre 2015 Les composantes de la rémunération des cadres Les salaires des cadres en poste Les salaires proposés dans les offres d emploi Les fiches salaires par

Plus en détail

ASSEMBLEE GENRALE 2015

ASSEMBLEE GENRALE 2015 ASSEMBLEE GENRALE 2015 Réponse du conseil d Administration du 29 avril 2015 (articles L. 225-108 et R 225-84 du Code de commerce) QUESTIONS ECRITES D ACTIONNAIRE posée le 17 avril 2015 par EUROPEAN WOMEN

Plus en détail

Communiqué de presse FY 2014-2015

Communiqué de presse FY 2014-2015 Communiqué de presse du 29 mai 2015 Huizingen, Belgique Confidentiel jusqu au 29 mai 2015 Communiqué de presse FY 2014-2015 (Résultats pour l exercice clôturé le 31 mars 2015) 1,8 de croissance du chiffre

Plus en détail

Les compétences clés en 2015 La révolution du Big Data souffle sur les métiers du commerce et du marketing

Les compétences clés en 2015 La révolution du Big Data souffle sur les métiers du commerce et du marketing Communiqué de presse Les compétences clés en 2015 La révolution du Big Data souffle sur les métiers du commerce et du marketing Paris, le 7 avril 2015 A la recherche de leviers permettant de soutenir le

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Sèvres, le 28 avril 2015 Progression de la croissance Internet à +4,1%, chiffre d affaires consolidé en légère baisse et renforcement des partenariats avec les grands acteurs du web

Plus en détail

Evolution des risques sur les crédits à l habitat

Evolution des risques sur les crédits à l habitat Evolution des risques sur les crédits à l habitat n 5 février 2012 1/17 SOMMAIRE 1. PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE LA PRODUCTION... 4 2. ANALYSE DÉTAILLÉE DES INDICATEURS DE RISQUE... 8 2.1 Montant moyen

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail