Comment fonctionne un chauffe-eau solaire?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment fonctionne un chauffe-eau solaire?"

Transcription

1 Thème 1 : Confort dans l habitat Activité Le chauffage dans l habitat Comment fonctionne un chauffe-eau solaire? Quels sont tous les transferts thermiques qui permettent de produire de l eau chaude (ou chauffer une maison) à partir de l énergie solaire? DOC1 : Les transferts thermiques L existence d une différence de température entre deux systèmes, ou au sein d un système, induit un transfert spontané d énergie de la partie chaude vers la partie froide. On parle de transfert thermique. Lorsque les deux systèmes sont à la même température, le transfert thermique cesse : on est alors à l équilibre thermique. Remarque : Les transferts thermiques sont la plupart du temps irréversibles : le système ne peut pas spontanément revenir à son état initial. Par exemple, le mélange d un verre d eau chaude avec un verre d eau froide donne de l eau tiède. Une fois le mélange effectué, il est impossible d obtenir l eau chaude et l eau froide à partir de ce verre d eau tiède. Les transferts thermiques peuvent s effectuer sous trois formes : le transfert par conduction, le transfert par convection, et le transfert par rayonnement

2 Activité 11 DOC2 : Le transfert thermique par conduction Le transfert thermique par conduction se produit essentiellement dans les solides. Les entités chimiques constituant un solide (molécules ou atomes) s agitent en permanence autour d une position d équilibre. Plus la température est élevée, plus les entités s agitent et vibrent autour de leur position. Leurs vibrations entraînent la vibration des entités voisines. La chaleur se transmet ainsi de proche en proche, sans transport de matière. DOC3 : Le transfert thermique par convection La convection résulte d un transfert thermique par mise en mouvement de la matière. Cela concerne les fluides (liquides et gaz). La convection s observe quand on fait bouillir de l eau dans une casserole. L eau, chauffée par le fond de l ustensile, se dilate : les molécules ayant une agitation plus élevée, sont alors plus éloignées les unes des autres et l eau a un volume qui augmente. L eau chaude devenant plus légère que l eau froide, remonte en surface où elle va progressivement céder sa chaleur. En parallèle, l eau plus froide en surface va descendre en longeant les parois latérales. Une fois au fond, elle est chauffée, et remonte. Il en résulte un déplacement collectif des molécules d eau, effectuant ces mouvements de convection. De même, dans une pièce, l air chauffé au contact d un radiateur s élève (on sait qu il fait plus chaud en haut d une pièce qu au niveau du sol!), et est remplacé par de l air froid Au contraire de la conduction, il y a un déplacement macroscopique de la matière lors de la convection. DOC4 : Le transfert thermique par rayonnement Tous les corps chauds émettent des rayonnements électromagnétiques : lumière visible ou invisible (IR). Cette lumière transporte de l énergie qui peut permettre de chauffer. Le soleil comme une table à induction cède de la chaleur par rayonnement. Lors d un transfert thermique par rayonnement, l absorption ou l émission d onde électromagnétique modifie l agitation thermique. Ce mode de transfert s effectue même dans le vide.

3 DOC5 : Le chauffe-eau solaire Activité 11 Un chauffe-eau solaire se compose d un capteur solaire thermique (1) Le rayonnement solaire traverse la vitre. Dans le caisson du panneau solaire, une surface absorbante capte l'infrarouge du rayonnement. Elle est traitée pour en réémettre le moins possible. Le rayonnement infrarouge est piégé par la vitre. Entre la plaque absorbante et l'isolation arrière du panneau, un circuit d'eau collecte la chaleur. Cette chaleur est ensuite acheminée du capteur au chauffe-eau par un circuit d'eau glycolée (pour éviter le gel en cas de grand froid sans soleil). Dans le circuit primaire (2) circule un liquide caloporteur (généralement de l eau avec un antigel). Ce liquide s échauffe lorsqu il passe dans les tubes du capteur solaire et se dirige vers le ballon de stockage (5) de l eau sanitaire. Le liquide caloporteur cède sa chaleur à l eau sanitaire par l intermédiaire d un échangeur thermique (3). Une fois refroidi, le liquide caloporteur repart vers le capteur solaire où il sera à nouveau chauffé. Une pompe électrique (7) met en mouvement le liquide caloporteur lorsque la température de celui-ci est supérieure à celle de l eau sanitaire du ballon. L énergie solaire ne peut assurer la production d eau chaude quelle que soit la saison. C est pourquoi le ballon de stockage est également équipé d un dispositif de chauffage d appoint (ensemble 11 et 12) DOC6 : Calorimétrie ou mesure des quantités de chaleur La quantité Q de chaleur transférée (en J), lorsque la température d un solide ou liquide varie d une valeur initiale θi à une valeur θf, est donnée par la relation : Q = m C ( θ f θ ) i m : masse en kg (ou en g) C : capacité calorifique massique en J.kg -1. C -1 (ou en J.g -1. C -1 ) θ : température en C

4 Activité 11 Expériences sur les transferts thermiques Le transfert thermique - Verser dans un gros bécher de l eau chauffée par une bouilloire. Placer un thermomètre dans le bécher. - Placer un bécher sur une balance ; tarer la balance - Verser environ 200 g d eau froide dans le bécher (noter m 1 la masse d eau froide introduite). - Relever la température initiale de l eau froide: θ i,1 - Placer le bécher dans le calorimètre. - Relever la température initiale de l eau chaude: θ i,2 - Placer un second bécher sur la balance ; tarer la balance - Verser environ 100 g de l eau chaude dans le bécher (noter m 2 la masse d eau chaude introduite). - Verser rapidement l eau chaude dans le bécher contenu dans le calorimètre. Fermer le calorimètre, agiter l eau dans le bécher et relever la température finale de l eau :θ f C eau = 4,18 J.g -1. C -1 Reproduire, et compléter le tableau suivant, récapitulant les différentes mesures effectuées m 1 θ i,1 m 2 θ i,2 θ f Calculer Q Th1, la chaleur gagnée par l eau froide Calculer Q Th2, la chaleur perdue par l eau chaude Comparer Q Th1 et Q Th2 ; comment peut-on expliquer cette différence ; calculer le rapport QTh1 Q Th2 La conduction On dispose d une étoile à 4 branches métalliques reliées entre-elles - Placer des petits morceaux de cire de bougie aux extrémités des branches et chauffer le centre de l étoile. Qu observe-ton?

5 Activité 11 La convection - Dans un tube cylindrique contenant de l eau, verser quelques grains de permanganate de potassium qui colorent partiellement l eau en violet. - Chauffer le tube à un endroit ponctuel. Qu observe-ton? Le rayonnement On dispose d une maquette constituée de 2 petits disques paraboliques (l un recouvert d une substance réfléchissante, et l autre peint en noir) de part et d autre d une lampe. Un thermomètre permet de relever la température de chacun des disques. - Allumer la lampe et observer les variations de température de chacun des disques Qu observe-ton? Le chauffe-eau solaire Quel mode de transfert thermique intervient : - au niveau du capteur (1) - au niveau de l échangeur thermique (3) - à l intérieur du ballon de stockage (5) Application (1) Dans un capteur solaire, le fluide caloporteur du circuit primaire avec un débit constant de 20 L/h. Une sonde de température mesure la température du fluide à l entrée du capteur (15 C), et à la sortie (40 C). 1) Calculer la quantité de chaleur absorbée par l eau circulant dans le capteur pendant une heure. Exprimer le résultat en kj puis en kw.h Données : Capacité calorifique massique du fluide caloporteur C = 4100 J.kg -1. C -1 1 L de fluide caloporteur a une masse de 1,02 kg 2) En déduire la puissance thermique reçue par le liquide caloporteur et reçue par l eau du réservoir de stockage 3) Le capteur solaire de surface 2 m 2, reçoit une puissance solaire estimée à 800 W.m -2. Calculer le rendement du capteur solaire.

6 Application (2) Activité 11 Le capteur d un chauffe-eau solaire reçoit par jour une énergie rayonnée de 16,8 MJ/m 2. Son rendement est de 50%. On désire déterminer la surface du capteur permettant de chauffer quotidiennement l eau d un chauffe-eau de 200 L. 1) Calculer la quantité de chaleur qu il faut fournir à 200 L d eau pour la faire passer de 20 C à 60 C (C eau = 4,18 kj.kg -1. C -1 ) 2) Calculer l énergie que doit recevoir le capteur solaire de rendement 50%. 3) Calculer la surface que doit avoir le capteur solaire Application (3) Par ciel bleu et clair, le rayonnement solaire disponible peut atteindre 1000 W/m 2 1) Déterminer la puissance que reçoit un chauffe-eau solaire rectangulaire de dimensions 1,50 m x 1,60 m 2) Le rendement du chauffe-eau est de 30%. Montrer que la puissance thermique du chauffe-eau est de 720 W. 3) Quelle énergie est disponible au bout de 2 heures de fonctionnement? Exprimer cette énergie en joule. 4) le débit du fluide caloporteur dans le capteur est de 20L/h. On considère que le fluide caloporteur est de l eau. - Quel volume de fluide circule dans le panneau durant 2 heures? - en déduire la masse de fluide correspondante. - Déterminer l élévation de température du fluide au bout de ces 2 heures. Application (4) On chauffe une cuve de chauffe-eau de 100 litres. On souhaite que l eau chaude sorte à une température de 55 C du chauffe-eau, alors qu elle y entre à 5 C. C eau = 4,18 kj.kg -1. C -1 On dispose de 5 m 2 de panneaux solaires. On estime le rendement à 40% et on estime un rayonnement de 1000 W/m 2 1) Quelle quantité de chaleur doit-on apporter pour chauffer cette eau? 2) Quelle durée d éclairement faut-il pour chauffer cette eau?

C.M.E 41 Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois?

C.M.E 41 Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? C.M.E 41 Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? I) Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? 1) Objet chaud, objet froid : nos sensations sont-elles fiables? A température ambiante,

Plus en détail

S o m m a i r e. Habitat

S o m m a i r e. Habitat S o m m a i r e Habitat 1 Comment utiliser l énergie solaire dans l habitat?... 5 2 Quels sont les comportements des fluides utilisés dans l habitat?... 21 3 Comment utiliser un fluide pour chauffer ou

Plus en détail

L énergie interne U d un système macroscopique résulte de contributions microscopiques.

L énergie interne U d un système macroscopique résulte de contributions microscopiques. LES TRANSFERTS THERMIQUES Energie interne L énergie interne U d un système macroscopique résulte de contributions microscopiques. Les particules qui constituent le système sont en mouvement perpétuel :

Plus en détail

Comment fonctionne une pompe à chaleur (1)?

Comment fonctionne une pompe à chaleur (1)? Thème 1 : Confort dans l habitat Activité 12 1.4. Le chauffage dans l habitat Comment fonctionne une pompe à chaleur (1)? Une pompe à chaleur PAC) est un appareil qui puise la chaleur à l'extérieur de

Plus en détail

Energie thermique - Transfert thermique Situation déclenchante

Energie thermique - Transfert thermique Situation déclenchante Energie thermique - Transfert thermique Situation déclenchante Bilan I- Transfert thermique 1- Définition Un transfert thermique est un échange d'énergie thermique irréversible qui a lieu d'une source

Plus en détail

On mesure la quantité de cette chaleur (noté Q) en Joules (J). Multiple : le kilojoule (kj) ; 1 kj = J

On mesure la quantité de cette chaleur (noté Q) en Joules (J). Multiple : le kilojoule (kj) ; 1 kj = J Nom :.. Prénom :.. Classe :. Activité ① OBJECTIFS Connaitre les différentes modes de propagation de la chaleur Connaître la différence entre la chaleur et température 1- La chaleur et température 1-1 La

Plus en détail

Le chauffe-eau. Le chauffe-eau électrique

Le chauffe-eau. Le chauffe-eau électrique Mise en situation 4 : «Chauffage et Climatisation» Fiche 4 Le chauffe-eau Le chauffe-eau électrique DOC1 : Le chauffe-eau électrique à accumulation Le chauffe-eau électrique à accumulation est probablement

Plus en détail

L Energie. Energie : aptitude d un objet matériel, ou de plusieurs objets pris dans leur globalité, à effectuer un travail ou à fournir de la chaleur.

L Energie. Energie : aptitude d un objet matériel, ou de plusieurs objets pris dans leur globalité, à effectuer un travail ou à fournir de la chaleur. L Energie I- Le concept d énergie Energie : aptitude d un objet matériel, ou de plusieurs objets pris dans leur globalité, à effectuer un travail ou à fournir de la chaleur. Utilisation courante de l «énergie»

Plus en détail

Chapitre décembre 2015

Chapitre décembre 2015 Chapitre 4 Groupe scolaire La Sagesse Lycée qualifiante 21 décembre 2015 1 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016)

Plus en détail

Licence Science de la Mer et de l Environnement. Physique Générale

Licence Science de la Mer et de l Environnement. Physique Générale Licence Science de la Mer et de l Environnement Physique Générale Chapitre 10 :Calorimétrie 1 Notion de quantité de chaleur Si on place des corps ayant des températures différentes dans une enceinte isolée

Plus en détail

L énergie s exprime en joules (J)

L énergie s exprime en joules (J) I Les différents types d énergie L énergie peut prendre plusieurs formes : Ici on trouve l énergie cinétique, l énergie calorifique et l énergie lumineuse. Ici on trouve l énergie de changement d état,

Plus en détail

1. PREMIER PRINCIPE - ENTHALPIE H

1. PREMIER PRINCIPE - ENTHALPIE H 1. PREMIER PRINCIPE - ENTHALPIE H 121. Chaleur Q Données pour tous les exercices : Chaleur massique de l eau : ceau = 4185 J.kg -1. -1 Chaleur massique de la glace : cglace = 2100 J.kg -1. -1 Chaleur latente

Plus en détail

L ENERGIE THERMIQUE. Chapitre. Quelles Sont les Idées Clés?

L ENERGIE THERMIQUE. Chapitre. Quelles Sont les Idées Clés? L ENERGIE THERMIQUE Quelles Sont les Idées Clés? L Energie thermique d un fluide est la somme des énergies cinétiques des atomes qui le constituent. La chaleur est un transfert d énergie thermique d une

Plus en détail

Transferts thermiques

Transferts thermiques Denis Bouyer Faculté des Sciences de l UM IEMM (Institut Européen des Membranes) UMR 5635 (CNRS-ENSCM-UM2) denis.bouyer@umontpellier.fr Transferts thermiques EQUIPE PÉDAGOGIQUE & OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

Plus en détail

SPECTROSCOPIE. I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie.

SPECTROSCOPIE. I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie. SPECTROSCOPIE I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie. I Analyser la lumière. Que signifie analyser la lumière? Analyser la lumière

Plus en détail

L c on o d n u d c u tio i n o C m o men e t n? les s ol o ide d s

L c on o d n u d c u tio i n o C m o men e t n? les s ol o ide d s Le transfert de la chaleur Les processus de transfert de la chaleur La chaleur est transmise d un objet chaud à un objet froid. Chapitre 6 Les processus de transfert de la chaleur Il y a trois processus

Plus en détail

Energie Energie solaire

Energie Energie solaire Energie Energie solaire Réf : Français p 1 Ballon-échangeur et capteur solaire Version : 1109 1 Chauffe-eau solaire 1.1 Principe de fonctionnement - généralités Un chauffe-eau solaire consiste à coupler

Plus en détail

TD3-Thermique Analyse fonctionnelle d un CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL (CESI)

TD3-Thermique Analyse fonctionnelle d un CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL (CESI) D3-hermique Analyse fonctionnelle d un CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL (CESI) COMPEENCES AENDUES : L élève doit être capable de : - Identifier les principaux constituants d un système Chauffe Eau Solaire

Plus en détail

6.2 Capacité calorifique / thermique 6 DIFFUSION THERMIQUE

6.2 Capacité calorifique / thermique 6 DIFFUSION THERMIQUE 6 DIFFUSION THERMIQUE 6.1 Différence entre température et chaleur Nous sommes quotidiennement confrontés à la notion de température : celle-ci est généralement associée aux sensations de chaud ou de froid.

Plus en détail

I.3. Modes de transfert de la chaleur I.3.1. La conduction Expérience : L'eau contenue dans une casserole est chauffée par une flamme. Observation : L

I.3. Modes de transfert de la chaleur I.3.1. La conduction Expérience : L'eau contenue dans une casserole est chauffée par une flamme. Observation : L L'ENERGIE THERMIQUE I. ENERGIE THERMIQUE - CHALEUR I.1. Energie thermique Expérience : Un ballon en verre rempli d'air fermé par un bouchon de liège est chauffé. Observation : Le bouchon de liège saute.

Plus en détail

Transferts d énergie thermique

Transferts d énergie thermique Transferts d énergie thermique Notions et contenus Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Notions de système et d énergie interne. Interprétation microscopique. Capacité thermique. Transferts

Plus en détail

SECTION ENERGETIQUE Thème : solaire

SECTION ENERGETIQUE Thème : solaire Introduction : près d un tiers du total de l énergie consommée dans notre pays est employé pour le chauffage des bâtiments. Une architecture conçue pour économiser l énergie, mais surtout des installations

Plus en détail

TP calorimétrie. Les quantités de chaleur sont exprimées en Joule (J) ou en calorie (cal). On

TP calorimétrie. Les quantités de chaleur sont exprimées en Joule (J) ou en calorie (cal). On TP calorimétrie Objectifs : Mesures de chaleurs et de capacités calorifiques. 1 Théorie 1.1 Généralités La calorimétrie repose sur un principe fondamental : principe de l égalité des échanges thermiques

Plus en détail

Chapitre 7. Transferts thermiques

Chapitre 7. Transferts thermiques Chapitre 7. Transferts thermiques 7.1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE Les deux descrip,ons possibles de la ma,ère L approche microscopique L approche macroscopique L approche microscopique: décrit le

Plus en détail

I. Barre métallique isolée thermiquement

I. Barre métallique isolée thermiquement TP N 8 DE THERMO-MECA TRANSFERTS THERMIQUES Les buts du TP sont de : mesurer la conductivité thermique de l aluminium λ mesurer et voir l influence de paramètres sur le coefficient moyen global d échange

Plus en détail

Chap 4 : Energie Solaire HABITAT

Chap 4 : Energie Solaire HABITAT .La lumière.1. Onde électromagnétique Ultraviolet nfrarouge - La lumière visible et invisible transporte de l énergie sous la forme d ondes électromagnétiques qui se propagent à la vitesse c = 3.10 8 m.s

Plus en détail

2. LA CHALEUR II. Thermodynamique

2. LA CHALEUR II. Thermodynamique 2 La chaleur 2.1 Définition, symbole et unité Dans le chapitre précédent, on a vu que pour augmenter l énergie mécanique d un corps, il faut qu on exerce sur lui un travail. Demême,uncorpsquieffectueuntravailvoitsonénergie

Plus en détail

Energie, matière et rayonnement. Chapitre 10 : VERS L INTERPRETATION MICROSCOPIQUE

Energie, matière et rayonnement. Chapitre 10 : VERS L INTERPRETATION MICROSCOPIQUE THEME Sous -thème COMPRENDRE Energie, matière et rayonnement Chapitre 10 : VERS L INTERPRETATION MICROSCOPIQUE NOTIONS ET CONTENUS Du macroscopique au microscopique Photon et onde lumineuse. Transfert

Plus en détail

Activités. Transversal DOCUMENTATIONS CHAUFFE-EAU

Activités. Transversal DOCUMENTATIONS CHAUFFE-EAU DOCUMENTATIONS CHAUFFE-EAU Chauffe eau électrique à résistance blindée La résistance blindée : Standard - thermoplongeur Plongée directement au cœur de l'eau, elle est réalisée généralement en acier inoxydable,

Plus en détail

Convection thermique

Convection thermique Convection thermique I. Introduction Le transfert thermique s effectue spontanément dès qu il existe une différence de température entre deux points d un système ou de deux systèmes différents en absence

Plus en détail

Chauffe-eau solaire. Analyse fonctionnelle SysML. Chauffe-eau solaire. TD Page 1 / 9

Chauffe-eau solaire. Analyse fonctionnelle SysML. Chauffe-eau solaire. TD Page 1 / 9 Chauffe-eau solaire Analyse fonctionnelle SysML Page 1 / 9 Présentation Marche Arrêt du circulateur : Si Tc < Tb + DA Arrêt Démarrage du circulateur : Si Tc > Tb + DD Le chauffe-eau solaire individuel

Plus en détail

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température Sources de lumière colorée Accompagnement 1 ère S Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence Tout corps chaud émet des rayonnements. Au début, ces derniers appartiennent

Plus en détail

REFRIGERATEUR, CLIMATISEUR ET POMPE A CHALEUR.

REFRIGERATEUR, CLIMATISEUR ET POMPE A CHALEUR. Systèmes et procédés REFRIGERATEUR, CLIMATISEUR ET POMPE A CHALEUR. Capacités exigibles : Pour une pompe à chaleur, un climatiseur ou un réfrigérateur : décrire le principe de fonctionnement ; identifier

Plus en détail

2) A l aide d un réseau :

2) A l aide d un réseau : T.P.15 OBJECTIFS : LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE - Découvrir et comparer différents systèmes dispersifs. - Observer, comparer et classer. les spectres produits par de la lumière émise par différentes

Plus en détail

Thème : HABITAT Sous-thème : Gestion de l énergie dans l habitat Chapitre H1 : Exploitation de l énergie solaire dans l habitat

Thème : HABITAT Sous-thème : Gestion de l énergie dans l habitat Chapitre H1 : Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Thème : HABITAT Sous-thème : Gestion de l énergie dans l habitat Chapitre H1 : Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Thème 1 : HABITAT. Sous-thème : GESTION DE L'ENERGIE DANS L'HABITAT Notions

Plus en détail

STI 2D CI 5 : AMÉLIORATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Stockage de l énergie EXERCICE 1. Indication : Surface sphère 4 R 2

STI 2D CI 5 : AMÉLIORATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Stockage de l énergie EXERCICE 1. Indication : Surface sphère 4 R 2 EXERCICE 1 "Chauffe-eau solaire" On se propose de déterminer le temps que met un chauffe- eau solaire de 4m 2 pour chauffer l'eau du réservoir (200 litres) de 20 C à 70 C. Les données sont : Puissance

Plus en détail

CORRECTION CUISSON DES ALIMENTS ET DES LIQUIDES CAP PROELEC (CJ)

CORRECTION CUISSON DES ALIMENTS ET DES LIQUIDES CAP PROELEC (CJ) Les procédés de chauffage des aliments utilisent aussi bien le chauffage par résistance, que le chauffage par micro-ondes, en passant par l infrarouge, et l induction. Le chauffage de l eau reste plus

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée Sources de lumière colorée " Que la lumière soif Et la lumière but. " André Beucler, poète, romancier et scénariste français du XX e siècle Prérequis : Le Soleil, les étoiles et les lampes sont des sources

Plus en détail

E, P, t. 1B L homme et l énergie L homme ne peut ni créer, ni perdre de l énergie, celle-ci doit exister au préalable.

E, P, t. 1B L homme et l énergie L homme ne peut ni créer, ni perdre de l énergie, celle-ci doit exister au préalable. 1 / 8 E, P, t 1. ENERGIE 1A Mot d usage très répandu Energies nucléaire, solaire, thermique, hydraulique, d un aliment... Il a de l énergie crise de l énergie économie d énergie... 1B L homme et l énergie

Plus en détail

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45)

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) PARTIE 1 - OBSERVER : COULEURS ET IMAGES Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) Compétences attendues : Distinguer une source polychromatique d une source monochromatique caractérisée par

Plus en détail

BTS TC Lycée ARAGO - Perpignan.

BTS TC Lycée ARAGO - Perpignan. BTS TC Lycée ARAGO - Perpignan Le Solaire Thermique Introduction Les perspectives du marché du Solaire thermique Augmentation des prix de l énergie Conclusions du grenelle de l environnement En 2020 tous

Plus en détail

Devoir 1 S Physique Avril 2016

Devoir 1 S Physique Avril 2016 Devoir 1 S Physique Avril 2016 Problème 1 : Cellules photovoltaïques : (5pt) - Globalement la terre absorbe en permanence une puissance venant du rayonnement solaire de 122 millions de gigawatt. L'énergie

Plus en détail

CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT

CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT 1. Conversion thermique de l énergie solaire L énergie solaire reçue par rayonnement peut être convertie en énergie thermique. Cette conversion est mise en œuvre,

Plus en détail

S8-Transfert thermique. La convection

S8-Transfert thermique. La convection S8-Transfert thermique La convection 1- Protocole expérimental Dans un bécher, on place quelques gouttes d'encre bleue issue d'une cartouche. On laisse reposer le liquide : l'eau située au fond du bécher

Plus en détail

Corrigé TD Comportement thermique des matériaux. 1 Brique mono mur. Prof

Corrigé TD Comportement thermique des matériaux. 1 Brique mono mur. Prof 1 Brique mono mur Pour une maison à énergie positive, on prévoit d équiper les murs de l extension en brique «mono mur» R = 3,25 m 2 K / W masse : 19 kg 1. Déterminez l épaisseur et la conductivité équivalente

Plus en détail

Chapitre S5 Confort dans la maison et l'entreprise 4 POURQUOI LE METAL SEMBLE-T-IL PLUS FROID

Chapitre S5 Confort dans la maison et l'entreprise 4 POURQUOI LE METAL SEMBLE-T-IL PLUS FROID TBP Chapitre S5( CME4) Page 1/7 Chapitre S5 Confort dans la maison et l'entreprise 4 POURQUOI LE METAL SEMBLE-T-IL PLUS FROID QUE LE BOIS? COMMENT UTILISER L ELECTRICITE POUR CHAUFFER OU SE CHAUFFER? COMMENT

Plus en détail

Atelier des talents n 5: transfert de chaleur

Atelier des talents n 5: transfert de chaleur Objectifs Atelier des talents n 5: transfert de chaleur Attention de ne pas vous brûler! L objectif général des ateliers des talents scientifiques est de vous permettre d aborder les sciences par l expérimentation.

Plus en détail

Avec quoi chauffer de l'eau en haute Montagne? Marie Pierrot Lycée général et technologique du Rempart

Avec quoi chauffer de l'eau en haute Montagne? Marie Pierrot Lycée général et technologique du Rempart Avec quoi chauffer de l'eau en haute Montagne? Marie Pierrot Lycée général et technologique du Rempart Comment positionner la bougie? Pourquoi une boite de Conserve? Comment positionner la bougie? Il

Plus en détail

Épreuve de PHYSIQUE-CHIMIE

Épreuve de PHYSIQUE-CHIMIE 1 BACCALAURÉAT BLANC TECHNOLOGIQUE - Session 2017 - Sciences et Technologies de l'industrie et du Développement Durable et Sciences et Technologies de Laboratoire spécialité Sciences Physiques et Chimiques

Plus en détail

Les Besoins calorifiques d un local

Les Besoins calorifiques d un local Les Besoins calorifiques d un local Deux cas sont à considérer : Période d hiver Période d été 1. Période HIVER La quantité de chaleur (positive) à apporter au local est égale à la quantité de chaleur

Plus en détail

Activité expérimentale AE 13 : La lumière, messagère des étoiles

Activité expérimentale AE 13 : La lumière, messagère des étoiles Activité expérimentale AE 13 : La lumière, messagère des étoiles I. Spectre continu et température Starlord est un explorateur de l espace. Il a pris plusieurs photographies d arc-en-ciel sur différentes

Plus en détail

EXEMPLE D ÉVALUATION EXPÉRIMENTALE EN BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL TRAVAUX PRATIQUES.

EXEMPLE D ÉVALUATION EXPÉRIMENTALE EN BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL TRAVAUX PRATIQUES. Page 1/5 EXEMPLE D ÉVALUATION EXPÉRIMENTALE EN BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL TRAVAUX PRATIQUES. Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée au professeur : Page 2/5 - une fiche descriptive

Plus en détail

01 Chaleur et température

01 Chaleur et température 01 Chaleur et température Physique passerelle hiver 2016 1. Température Définition de la température : La température d'un corps indique le niveau d'agitation moyen de ses particules. Examen d été 2013

Plus en détail

Sciences7M2Ch6. Totale: /20. Sciences 7 Devoir en classe: Chapitre 6

Sciences7M2Ch6. Totale: /20. Sciences 7 Devoir en classe: Chapitre 6 Sciences 7 Devoir en classe: Chapitre 6 Totale: /20 % 1. Explique comment la conduction diffère de la convection. (2 points) Dans la conduction, les particules d un solide vibrent et absorbent beaucoup

Plus en détail

CH I L énergie : On appelle source d énergie toute réserve naturelle d une forme d énergie. On distingue deux groupes de sources d énergie.

CH I L énergie : On appelle source d énergie toute réserve naturelle d une forme d énergie. On distingue deux groupes de sources d énergie. CH I L énergie : L énergie est une des préoccupations majeures du monde actuel. Les besoins en énergie ne faisant que croître, le monde est à la recherche de sources d énergie nouvelles, surtout renouvelables.

Plus en détail

DOSSIER INSTALLATION SOLAIRE

DOSSIER INSTALLATION SOLAIRE DOSSIER INSTALLATION SOLAIRE TECHNOLOGIES DES CAPTEURS SOLAIRE THERMIQUE EFFICACITE DU CAPTEUR SOLAIRE EN FONCTION DU SOLEIL LE CAPTEUR PLAN VITRE LE CAPTEUR A TUBES SOUS VIDE LE CAPTEUR «MOQUETTE SOLAIRE»

Plus en détail

Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? ( CME4)

Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? ( CME4) Équilibre thermique des matériaux Conduction thermique Capacité thermique massique d un matériau Quantité de chaleur La résistance thermique d un matériau Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le

Plus en détail

Le Choix de l énergie et des différents générateurs

Le Choix de l énergie et des différents générateurs Le Choix de l énergie et des différents générateurs Nom : Prenon Folio : 1 / 8 Contexte : Un particulier a pris contact avec votre entreprise afin de réaliser son installation de chauffage pour alimenter

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

I. APPROCHE SUCCINCTE DES 3 MODES DE TRANSFERTS THERMIQUES.

I. APPROCHE SUCCINCTE DES 3 MODES DE TRANSFERTS THERMIQUES. Fiches professeur Transferts thermiques : conduction, convection, rayonnement. Flux thermique, résistance thermique. Caractéristiques thermiques des matériaux. I. APPROCHE SUCCINCTE DES 3 MODES DE TRANSFERTS

Plus en détail

Les signaux lumineux

Les signaux lumineux Les signaux lumineux I) Les sources lumineuses : a) Définition : Une source lumineuse est un corps qui émet de la lumière. Exemples : Une étoile ( le soleil par exemple ), une lampe,. b) Sources lumineuses

Plus en détail

L énergie solaire thermique Résumé:

L énergie solaire thermique Résumé: L énergie solaire thermique Résumé: Introduction: - 1 m² perpendiculaire à la direction du rayonnement solaire apporte maximum environ 1350W en dehors de l atmosphère, et par temps ensoleillé, sur terre,

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE 1- Introduction : isolation d une maison Après avoir regardé la vidéo «bien isoler sa maison», répondre aux questions suivantes : Depuis 2011, qu impose la réglementation

Plus en détail

Exercices de THERMODYNAMIQUE

Exercices de THERMODYNAMIQUE Université Paul Sabatier L2 SPI - EEA Exercices de THERMODYNAMIQUE 1. 1 kg d air, considéré comme un gaz parfait, se trouve dans l état A de coordonnées thermodynamiques p A = 10 5 Pa, T A = 300K. A partir

Plus en détail

- Déterminer la capacité thermique massique d un métal par la méthode des mélanges.

- Déterminer la capacité thermique massique d un métal par la méthode des mélanges. E.T.S.L Classe Prépa-BTS Objectif : - Déterminer la capacité thermique massique d un métal par la méthode des mélanges. Principe de la calorimétrie : 1) Équation calorimétrique : Qu est ce que la calorimétrie?

Plus en détail

EXPERIENCES. thermodynamique. Expériences. Capacité thermique Etude du point critique du gaz Conduction thermique...

EXPERIENCES. thermodynamique. Expériences. Capacité thermique Etude du point critique du gaz Conduction thermique... Thermodynamique Expériences Capacité thermique... 104 Etude du point critique du gaz... 106 Conduction thermique... 108 Produits...110-114 103 Capacité thermique Capacité thermique Une quantité d eau,

Plus en détail

Spectres lumineux. L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique.

Spectres lumineux. L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique. TP Physique N 6 Spectres lumineux L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique. Poste N 1 : Matériel: source lumineuse, fente,

Plus en détail

Plan de la séance. L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 04 > Bases physiques (II)

Plan de la séance. L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 04 > Bases physiques (II) L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique Cours n 04 > Bases physiques (II) Brises soleils coulissants (Architecte Bruno Burlat) Nicolas.Tixier@grenoble.archi.fr! Les illustrations de ces cours

Plus en détail

Le chauffage solaire thermique. Profitez d une énergie gratuite et du crédit d impôt

Le chauffage solaire thermique. Profitez d une énergie gratuite et du crédit d impôt Le chauffage solaire thermique Profitez d une énergie gratuite et du crédit d impôt Nos installations solaires se caractérisent par leur capacité d adaptation aux besoins de chaque client en fonction de

Plus en détail

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 12 : Lumière d étoile p1/6 CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse

Plus en détail

NOTIONS DE PHYSIQUE ET THERMOPHYSIQUE

NOTIONS DE PHYSIQUE ET THERMOPHYSIQUE NOTIONS DE PHYSIQUE ET THERMOPHYSIQUE Introduction: La thermophysique est une branche de la physique classique qui traite des phénomènes physiques en relation avec les manifestations de chaleur. La thermophysique

Plus en détail

STL Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire Classe de Terminale Enseignement spécifique Module «Systèmes et procédés»

STL Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire Classe de Terminale Enseignement spécifique Module «Systèmes et procédés» STL Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire Classe de Terminale Enseignement spécifique Module «Systèmes et procédés» Le programme du module «Systèmes et procédés» doit être abordé à l aide de 5

Plus en détail

Transferts de chaleur. Marie Pierrot Lycée du Rempart

Transferts de chaleur. Marie Pierrot Lycée du Rempart Transferts de chaleur 1 Température et chaleur La température : C'est une grandeur physique qui caractérise le degrés d'agitation thermique des particules constituant la matière. Elle se mesure à l'aide

Plus en détail

Pompe à chaleur Page 1/6 POMPE A CHALEUR

Pompe à chaleur Page 1/6 POMPE A CHALEUR Pompe à chaleur Page 1/6 POMPE A CHALEUR Nous commençons par une description matérielle d une pompe à chaleur et de son fonctionnement puis la description devient celle de la Physique et se conclut par

Plus en détail

THERMOCHIMIE Objectifs :

THERMOCHIMIE Objectifs : THERMOCHIMIE Objectifs : Évaluer la variation de température ou la chaleur échangée lors d un chauffage ou d un refroidissement à pression constante (atmosphérique) avec ou sans changement de phase; attribuer

Plus en détail

Q1) Q2) Q3) Compétences travaillées : Q4) Q5) Q6)

Q1) Q2) Q3) Compétences travaillées :  Q4) Q5) Q6) Q1) En quelle unité exprime-t-on la consommation d énergie dans le DPE? Comment la convertir dans l unité d énergie du système international (usi)? En kilowattheure : 1 kwh = 10 3 Wh et 1 Wh = 3600 J Q2)

Plus en détail

Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques

Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques Situation: Tu es à la plage, installé sur une serviette de bain et tu décides d aller te baigner. Résultat? En marchant sur le sable, celui-ci brûle

Plus en détail

Comportement thermique des matériaux Prof source : Technologie tome 2 Hachette+internet. 1 Conception thermique d un bâtiment

Comportement thermique des matériaux Prof source : Technologie tome 2 Hachette+internet. 1 Conception thermique d un bâtiment 1 Conception thermique d un bâtiment Concevoir un habitat de manière à le rendre efficace d un point de vue énergétique revient à choisir les matériaux et les formes de manière à assurer un certain nombre

Plus en détail

TP 2 : ateliers de thermodynamique

TP 2 : ateliers de thermodynamique Objectif : Réaliser différentes expériences de thermodynamique physique. Gérer les 2 h 30 de TP sachant que les ateliers sont installés en un seul exemplaire : alternance avec l autre binôme. 1 Hydrostatique

Plus en détail

S 5 F I) Notion de température et de chaleur : 1) Agitation thermique et température absolue : a) Agitation thermique :

S 5 F I) Notion de température et de chaleur : 1) Agitation thermique et température absolue : a) Agitation thermique : Chapitre 2 : CHALEUR ET ENERGIE S 5 F I) Notion de température et de chaleur : 1) Agitation thermique et température absolue : a) Agitation thermique : Les molécules d un gaz (parfait) sont animées de

Plus en détail

MARCHÉ DE LA RÉNOVATION

MARCHÉ DE LA RÉNOVATION MARCHÉ DE LA RÉNOVATION RÉNOVATION D HABITAT Vos clients sont de plus en plus nombreux à souhaiter changer d énergie. La solution Daikin Altherma Haute Température a été créée pour répondre à cette demande.

Plus en détail

a. Déterminer la résistance électrique et thermique du dispositif. de la tige à 15 cm de son extrémité froide. EXERCICE 2

a. Déterminer la résistance électrique et thermique du dispositif. de la tige à 15 cm de son extrémité froide. EXERCICE 2 1 EXERCICE 1 1. On considère une tige en aluminium de longueur = 50 cm, de section S = 2 cm 2 possédant une conductivité thermique λ = 239 W m -1 K -1 et une résistivité électrique de 2,65µ Ω. cm. Cette

Plus en détail

Université de Tlemcen Faculté des Sciences Département de Chimie

Université de Tlemcen Faculté des Sciences Département de Chimie Université de Tlemcen Faculté des Sciences Département de Chimie Travaux Pratiques LMD ST/SM Thermodynamique Calorimétrie Préparé : Dr. BENABDALLAH Mohammed, sous la direction de groupe de TP Année universitaire

Plus en détail

Activité expérimentale n 3 : Chauffage d une habitation à la bougie.

Activité expérimentale n 3 : Chauffage d une habitation à la bougie. Noms : Prénoms : Classe : Sujet à rendre obligatoirement avec le compte- rendu de TP Activité expérimentale n 3 : Chauffage d une habitation à la bougie. Barème S approprier /4 /2 Valider /5 Analyser /2

Plus en détail

Planche : Sources d Énergie Domestique 09751

Planche : Sources d Énergie Domestique 09751 Planche : Sources d Énergie Domestique 09751 NOTICE Retrouvez l ensemble de nos gammes sur : www.pierron.fr PIERRON - ASCO & CELDA CS 80609 57206 SARREGUEMINES Cedex France Tél. : 03 87 95 14 77 Fax :

Plus en détail

L énergie dans l habitat

L énergie dans l habitat L énergie est partout dans la maison. Elle sert à nous chauffer, à nous éclairer, à produire de l eau chaude mais aussi à produire du froid (conservation des aliments et climatisation) et à alimenter des

Plus en détail

AE: Transfert thermique avec ou sans changement d état

AE: Transfert thermique avec ou sans changement d état AE: Transfert thermique avec ou sans changement d état Partie A: Transfert thermique sans changement d état Problématique : Pourquoi la personne ne se brûle-t-elle pas les mains? Comment évolue la température

Plus en détail

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique. Le chauffage électrique présente de nombreux avantage :

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique. Le chauffage électrique présente de nombreux avantage : PAGE 1 DE 10 SOUS / Objectif Énoncer les différents procédés de chauffage (direct et indirect). Énoncer les principes de fonctionnement. Identifier les éléments constitutifs. Savoir technologique visé

Plus en détail

Chaleur et température : approche expérimentale de deux concepts délicats

Chaleur et température : approche expérimentale de deux concepts délicats CONGRES PLURALISTE DES SCIENCES 2009 (Université de Mons) Chaleur et température : approche expérimentale de deux concepts délicats M. Dontaine 1, J. Plumat 2, Y. Verbist-Scieur 3, L. Zanotto 4 1 Université

Plus en détail

Chap.2 Diffusion thermique

Chap.2 Diffusion thermique Chap.2 Diffusion thermique 1. Description de la diffusion thermique 1.1. Les trois types de transferts thermiques 1.2. Flux thermique (ou Puissance thermique) Vecteur densité de courant 1.3. Analogies

Plus en détail

Ondes et particules Thème : Observer

Ondes et particules Thème : Observer Les rayonnements dans l univers Les ondes dans la matière Ondes et particules Thème : Observer Pierre-Henry Suet Les Francs-Bourgeois Année scolaire 2015-2016 Les rayonnements dans l univers Les ondes

Plus en détail

VIESMANN VITOSOL 200-T Capteur à tubes sous vide à passage direct pour l'exploitation de l'énergie solaire

VIESMANN VITOSOL 200-T Capteur à tubes sous vide à passage direct pour l'exploitation de l'énergie solaire VIESMANN VITOSOL 200-T Capteur à tubes sous vide à passage direct pour l'exploitation de l'énergie solaire Feuille technique Réf. et prix : voir tarif VITOSOL 200-T type SD2A Capteur à tubes sous vide

Plus en détail

Calorimétrie : échanges thermiques

Calorimétrie : échanges thermiques Calorimétrie : échanges thermiques Exercice 61 Lors d un orage, un grêlon de masse m = 2 g tombe sur le sol. Sa vitesse juste avant son arrivée au sol est v = 18 m/s. sa vitesse juste après est nulle.

Plus en détail

Phénomènes de transfert de chaleur et de masse. Prof. H.Hofmann LTP, IMX, EPFL. Matériaux 4 ième semestre

Phénomènes de transfert de chaleur et de masse. Prof. H.Hofmann LTP, IMX, EPFL. Matériaux 4 ième semestre Phénomènes de transfert de chaleur et de masse Prof. H.Hofmann LTP, IMX, EPFL Matériaux 4 ième semestre Prof. H. HOFMANN Laboratoire de Technologie des Poudres EPFL / IMX 2 PHENOMENES DE TRANSFERT I. TRANSFERT

Plus en détail

LES EMETTEURS J-M R. D-BTP

LES EMETTEURS J-M R. D-BTP LES EMETTEURS J-M R. D-BTP 2006 1 Rôle Radiateurs fonte Radiateurs acier Radiateurs aluminium Échange thermique Emplacement des radiateurs Accessoires de pose des radiateurs Règles de pose Choix des radiateurs

Plus en détail

TD P16 : premier principe

TD P16 : premier principe exercice 1 : travail reçu par un gaz TD P16 : premier principe Un piston de section S peut coulisser sans frottement dans le cylindre. On considère une mole de gaz (CO 2 ) enfermé dans le cylindre. Le

Plus en détail

K ISOL Revêtement céramique de DJP Energy. DJP Energy SAS Capital de rue des Carmes CAEN

K ISOL Revêtement céramique de DJP Energy. DJP Energy SAS Capital de rue des Carmes CAEN K ISOL Revêtement céramique de DJP Energy Capital de 2 015 300 6 rue des Carmes 14000 CAEN www.djpenergy.com Les céramiques : un isolant remarquable Les céramiques sont utilisées comme réfractaire dans

Plus en détail

Extrait du CCTP du bassin de nage

Extrait du CCTP du bassin de nage Extrait du CCTP du bassin de nage Le bassin de nage couvre une surface de 510 m². Sa profondeur (2 m) est constante sur toute sa surface. La température de l eau du bassin est maintenue entre 28 et 30

Plus en détail

COURS SUR L ÉNERGIE POUR LE CRPE PREMIÈRE PARTIE. Approche du concept scientifique

COURS SUR L ÉNERGIE POUR LE CRPE PREMIÈRE PARTIE. Approche du concept scientifique COURS SUR L ÉNERGIE POUR LE CRPE PREMIÈRE PARTIE Jean-Michel ROLANDO (Site de Bonneville) Les éléments essentiels sont rédigées en police standard (12 points). Certaines parties, plus difficiles, peuvent

Plus en détail

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS 1. COMMENT DECOMPOSER LA LUMIERE? Newton, dès 1766, réussit à décomposer la lumière solaire avec un prisme : Placer la légende sur le schéma : lumière blanche, écran,

Plus en détail