CHOISIR ET S ENGAGER C EST AVANCER ET GRANDIR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHOISIR ET S ENGAGER C EST AVANCER ET GRANDIR"

Transcription

1 CHOISIR ET S ENGAGER C EST AVANCER ET GRANDIR Les occasions de choix sont multiples aujourd hui, des petits choix comme des grands choix. Du choix d acheter un CD, de sortir avec un copain au choix plus important comme une option de langue, une série en Lycée, voire une orientation professionnelle. Il y a aussi dans notre vie des vrais choix et des faux choix. Il m arrive parfois d entendre des parents dire veux-tu sortir encore ce soir et perdre ton année ou rester travailler à la maison et réussir ta vie. Face à cela, vous n avez plus qu à vous exclamer: mais si j ai bien compris, je n ai pas de choix. Sauf de crâner ou de se révolter, on ne peut que choisir la réussite de sa vie. Il n y a pas, dans ce cas, de vrai choix. Enfin, il y a une différence entre choisir un avenir à travers des choix d orientation et choisir une personne ou un groupe avec qui on partage ce que l on vit, avec qui on construit une amitié, un amour.. La question du choix pose ainsi trois questions: que choisir dans la multitude de possibles, quelle liberté dans le choix et enfin la différence entre le choix d un avenir et le choix d une personne. Au risque de vous décevoir, j ai choisi de traiter ici que du premier point : que choisir dans les innombrables possibilités qui nous sont offertes chaque jour. Qu est-ce qui rend difficile le choix? La multiplication exponentielle des possibilités des choix est le premier facteur qui rend le choix difficile. Les filières de formation après le Collège et le Lycée, tant professionnelles que générales, n arrêtent pas de se créer. Cela correspond certainement à des besoins industriels, d entreprises, de service de notre société qui n arrête pas d évoluer. Cela peut aussi provenir des organismes de formation qui sont à la recherche d élèves et donc de source de financement. Qu importe Le fait est qu il y en a tellement que parfois on a l impression de ne pas tous les connaître. Même muni d un moteur de recherche hyper performant, on n est pas sûr de trouver toutes les formations qui correspondent à ce que l on cherche. Pire encore, on ne sait pas comment l une vaut par rapport à l autre sans compter le fait qu au bout de la lecture d une vingtaine de propositions sur les 3500 on commence à se lasser de les lire. Une multiplicité qui ne simplifie pas le choix, c est la première difficulté. Mais il y a malheureusement d autres difficultés. Deuxième difficulté: la peur de se tromper. Qu est-ce qui me dit qu en choisissant tel portable j ai vraiment ce qui correspond à mes besoins, même si j ai fait le tour de la chose, si j ai posé toutes les questions possibles et imaginables? Qu est-ce qui me dit qu en prenant telle orientation scolaire selon mes capacités, je ne vais pas avoir du goût pour suivre d autres études?... Alors les commerciaux ont inventé un slogan qui nous évite, nous pauvres consommateurs, à nous perdre dans les hésitations infinies de nos choix: c est le concept «sans engagement». Prenez tel abonnement Internet, ce n est pas cher et en plus c est sans engagement de votre part, puisque vous pouvez changer à tout moment. Formidable, nous ne faisons que repousser le choix plus loin puisque nous pouvons faire l essayage. La peur de nous tromper nous fait repousser à l infini le choix. Essayons aujourd hui et nous choisirons plus tard. Malheureusement, souvent essayer c est adopter et nous avons perdu notre capacité de choix. Allons un peu plus loin. Nos hésitations prennent racine souvent dans la méconnaissance de soi. Bien que nous soyons sortis de la «BOF génération» (génération de l indifférence), nous ne savons pas vraiment ce que nous désirons, ce pour quoi nous avons du goût, ce pour qui nous sommes prêts à risquer notre vie en le choisissant. C est la 3eme difficulté. A part l illusion de goût que le monde des médias et de la pub peut créer en nous, nous ne connaissons pas notre goût personnel, celui qui révèle notre vraie identité. Certes, à votre âge, je ne savais

2 pas non plus si j aimais plus la chimie que les sciences de la vie et de la terre. Surtout je ne savais pas si j aimais les sciences de la vie et de la terre parce que j avais un père médecin ou parce que cela correspondait à une aspiration personnelle Pourtant je savais que je voulais faire une série scientifique, quitte à devoir trimer beaucoup, parce que je n étais pas particulièrement doué en Maths. Connaître ses goûts, ce qui nous rend heureux, ce pour quoi on excelle.., font partie des éléments qui facilitent le choix., Mais au plus profond de soi, il y a autre chose encore qui rend plus difficile le choix: 4eme difficulté: la peur de renoncer. Choisir une chose c est renoncer à toutes les autres choses. Et cela nous n aimons pas parce que nous voulons tout embrasser, tout prendre, tout choisir, tout avoir... Or nous sommes limités et c est à la fois notre malheur et notre grandeur aussi. Je me rappelle, quand j avais 30 ans, mon jeu favori c était de prendre la télécommande, quand il n y avait plus personne devant la télé pour regarder plusieurs films à la fois. C est vrai que j ai la capacité de combler les bouts manquants par mon imagination. Jusqu au jour où on m avait demandé si j avais vu tel passage d un film que j étais sensé avoir vu. C était le moment où deux amants.... sortaient d un superbe mensonge qu ils se faisaient 1 un à l autre. A ce moment là j étais sur l autre chaîne entrain de regarder l exécution d un patriote. Grande fut ma honte quand j ai répondu oui alors que je ne l ai pas vraiment vu, que j ai deviné de travers et que j étais démasqué dans mon mensonge. Depuis ce jour-là, je me suis juré de ne plus zapper mais de faire vraiment un choix et s il était mauvais, j irai lire un bon bouquin. 2. QU EST-CE QUE CHOISIR? a. Choisir c est progresser. J ai un neveu qui est militaire de métier. Avant hier, je lui ai posé la question: qu est ce que c est que choisir pour toi? Il m a répondu : c est se donner une chance de ne pas se faire tuer. Comprenez que si vous ne prenez pas la décision de tirer ou de vous planquer, vous risquez de vous faire dégommer. Mais mon neveu Jean-Pierre de rajouter: choisir c est ce qui fait avancer, progresser, aller de l avant, sortir de l indécision. En effet, quand on choisit un jeu, on va pouvoir faire le tour, découvrir toutes les possibilités du jeu. Quand on choisit une orientation, on va pouvoir avancer sur cette orientation, en ce concentrant sur celle-là et celle- là uniquement. Quand on a choisi un ami, on va pouvoir approfondir la relation, partager de plus en plus, parler et écouter sur des choses de plus en plus profondes. Choisir c est investir toute son énergie dans une chose pour aller plus loin plutôt que de s éparpiller dans multitudes de choses. b. Choisir c est renoncer Choisir c est sortir d une illusion que l on peut tout faire, que l on peut tout vivre, que l on peut tout avoir. Choisir c est renoncer. D abord renoncer à tout ce que l on n a pas choisi, aussi bon soit-il. Il nous arrive parfois de nous donner l impression de choisir quelque chose sans vraiment accepter de renoncer au reste. Alors, par tout un jeu d artifices, on va tout récupérer et en faire une sorte de panaché qui nous donne l impression de tout avoir. Ainsi choisir c est aussi renoncer à ne pas tout avoir, ne pas tout savoir, ne pas tout pouvoir. En général, on n aime pas cela, soit en se l avouant ou pire encore, en l ignorant complètement. Regardez bien les choix que vous avez faits et scrutez l évolution, vous verrez peut-être qu au fil du temps, vous récupérez subrepticement l un après l autre ce à quoi vous avez renoncé. Un exemple simple : vous décidez que ce soir vous allez passer la soirée à travailler, à ranger votre chambre si vous avez encore du temps, sous l effet d une bonne générosité. En faisant cela, vous renoncez à la télé où se déroule un match de foot très moyen ou encore à une séance de jeu au XBOX Pourtant au bout d une heure de travail, vous vous dites, je vais prendre une minute de détente, boire un coca, et si j allumais la télé pour siroter mon coca et je partirai quand la canette sera finie. Manque de pot, la canette ne finissait jamais parce que vous êtes tombé sur un super programme, hyper intéressant... Et voilà comment on récupère ce à quoi on a renoncé en toute bonne foi. (Je n ose pas donner un exemple sur les cadeaux, même si e est très tentant). Choisir c est renoncer.

3 c. Choisir fait exister Nous le savons tous que l histoire de l humanité telle qu elle est aujourd hui provient d une série de décisions et aussi parfois de non choix. Mais choisir c est une façon d inscrire concrètement dans l histoire son existence personnelle. Car le premier choix que vous avez fait un jour c est le choix d exister. Si vous ne l avez pas encore fait, je vous souhaite de prendre vraiment ce chemin. Cela peut paraître abstrait mais chaque fois que vous affirmez vos goûts et vos préférences, parfois envers et contre tout, c est déjà choisir d exister. Chaque fois que vous acceptez de faire tel devoir ou suivre telle activité, même à contre coeur, c est déjà choisir d exister. Oui vous avez bien entendu, même à contre coeur. Si l on a concédé à faire ou vivre quelque chose qui nous déplait à priori, on l a fait parce qu une raison plus forte, une autorité plus grande s impose quelque part en nous. On peut le faire parce que l on sait que c est une des voies pour réussir plus tard, on le fait parfois par amour des parents, ou à cause de leur autorité. d. Choisir c est faire confiance à un autre Il nous arrive souvent, quand on a des difficultés pour choisir d aller prendre conseil chez un ami, une personne en qui on a confiance. Le dialogue avec lui éclaire parfois nos motivations et nous donne de voir ce que nous cherchons. Ce dialogue nous sert souvent de recul, de prise de distance car quand on a un choix à faire, on est souvent acculé à le faire, on est pris dans l urgence de le faire. Alors, aller parler à un autre permet de relativiser les choses, de donner un juste place aux choses, de justes poids aux alternatives Mais il nous arrive aussi de ne pas voir clair après un tel dialogue, car nous-mêmes parfois nous ne sommes pas clairs avec nos désirs et nos motivations, parfois aussi parce que nous ne nous connaissons pas si bien que cela. C est à ce moment qu intervient une relation de confiance, une relation sur la durée où l autre peut me dire en toute confiance mes goûts et mes aspirations sans prendre le pas sur mon autonomie. C est le cas, de manière encore plus radicale, de notre relation à Dieu. Nous avons bien sûr un présupposé de départ: Dieu nous aime et nous veut du bien, notre bonheur. A partir de ce présupposé, nous pouvons dire que Dieu connaît nos désirs et nos attentes, parfois, même plus que nous même. De là, il peut nous les révéler et par ce fait pouvoir nous éclairer sur nos choix en nous engageant dans un processus de choix qui nous fait grandir et entrer dans le bonheur. 3. COMMENT CHOISIR? Quelques pistes pratiques et concrètes pour choisir. En 5 points. Quelques remarques préliminaires Il est opportun déjà de savoir d une part si c est un petit choix (savoir quelle option on prend, quel sport on pratique) ou un grand choix et d autre part si on commence à s intéresser à la question du choix ou si on connaît déjà les rudiments et que l on veut aller plus loin. o Pour les tout petits choix (acheter un CD, sortir le soir, prendre du temps pour étudier), il n est pas nécessaire de prendre tous les points qui suivent. Il faut simplement s arrêter un moment pour se poser la question : est-ce que cela est raisonnable, est-ce qu il va me faire grandir? et d y répondre de manière la plus honnête possible. Dans notre vie quotidienne, ce qui manque c est parfois tout juste un peu de recul. o Ce chapitre est conçu en deux niveaux: le niveau débutant et le niveau approfondissement. Si vous vous connaissez assez bien, que vous n avez pas trop de mal à choisir et que vous désirez aller plus loin en choisissant en fonction de votre foi, lisez aussi le niveau approfondissement. Sinon, arrêtez-vous avant, en allant plus loin vous risquez d être embrouillé. Pour les petits choix, le processus ne doit pas durer longtemps (une ou deux heures). Pour les choix plus importants (choix d orientation scolaire ou professionnelle, d amis, de groupe auquel

4 on appartient, d état de vie...) il y a lieu de prendre du temps : une journée avec/sans pause entre les étapes, voire plusieurs mois. a. Bien poser la question Pour pouvoir choisir comme il faut, il convient de bien poser la question. Si la question est floue, mal définie, trop large, le choix risque d échouer. Exemple: vous dites vais-je aller au cinéma? ou vais-je acheter un jeu vidéo... La question est trop vaste et c est parfois la meilleure manière pour ne pas choisir. La bonne question serait : vais-je aller au cinéma ou rester à la maison pour travailler? Ou vais-je acheter une game cube ou un vélo? Donc pour bien poser la question, il faut que les alternatives soient claires et concrètes. Plus elles sont clairement posées plus le choix sera facile. Niveau 2 : Poser la question c est préciser son désir, ne serait-ce que le désir de choisir. Avec le regard de foi, poser la question vient aussi avec le désir de prendre la décision avec Dieu, voire même de la prendre en fonction de Dieu, ou de faire sa volonté, car la sienne ne peut que vouloir le bonheur pour moi. Avec la foi, poser la question, c est aussi offrir à Dieu le processus, en lui demandant de l aide pour choisir ce qui fait grandir, ce qui profite à d autres, ce qui construit l Eglise et la société. b. Relire Relire est la deuxième étape. Pourquoi relire et quoi relire? Pourquoi? Relire permet de voir, avec du recul, comment on est, comment on se comporte face aux situations et aux êtres,... bref qui on est. Relire c est pour mieux se connaître, pour détecter les constantes du genre les mêmes causes produisent les mêmes effets. Mais cela n est pas mécanique, sinon, il suffirait de relire une fois pour toutes et on entrerait tout cela dans une fiche. L être humain évolue quel que soit l âge. Une chose que l on déteste un moment peut devenir une passion à un autre moment de notre vie. Exemple. dans mon enfance, je ne supportais pas les «patates». Aujourd hui j en raffole. Hier j avais peur des pauvres, aujourd hui je porte un regard amical sur eux parce qu eux aussi sont des trésors aux yeux de Dieu. Niveau 2,: Relire permet aussi de découvrir les traces de la présence de Dieu dans notre vie. C est écrire une histoire sainte, tel que les auteurs de la Bible l ont fait : histoire qui se tisse au fil du temps entre moi et Dieu, entre Dieu et son peuple: ceux qui sont autour de moi. Il arrive que l on perçoive la présence de Dieu à un moment de notre quotidien, à travers ce sentiment de grande communion ou de profonde paix. Mais ce mode de révélation de Dieu est souvent rare. Le mode habituel est que l on vit telle paix ou tel dynamisme sans nous rendre compte. C est seulement en le relisant que l on perçoit, car Dieu est l insaisissable sur le moment... on peut difficilement dire Dieu est ici ou là, mais plutôt Il était ici ou là.. D ailleurs, l histoire sainte décrite dans la Bible n est qu une grande histoire de relecture. Quoi relire? Il s agit d abord de repasser les événements, les moments importants de notre existence, soit sur un laps de temps donné (un jour, une semaine, un mois) soit dans un domaine donné (la vie familiale, sentimentale, amicale, d études, de travail...). On repèrera ensuite les réactions que l on a eues face à ces événements, ces moments, ces conversations... On prendra alors des notes en identifiant ce qui nous plait et ce qui nous déplait, ce que l on aime et ce que l on déteste. Au fil des notes, on constatera alors des constantes dans notre façon de réagir aux situations et aux choses. Niveau 2: Au-delà du repérage des réactions personnelles, on cherchera aussi à repérer ce qui nous habitait face à tels moments, événements, personnes : quels sentiments profonds (paix, joie, dynamisme ou tristesse, abattement, dégoût..). On portera alors un regard de foi en demandant à Dieu de nous éclairer et de nous montrer ce qui vient de Lui.., si cela nous a consolé, on peut déjà lui en remercier.

5 c. Discerner Relire pour discerner : telle est la 3eme étape. Discerner c est un mot de plus en plus utilisé et qui veut dire distinguer, séparer par le tri. Discerner entre le blanc et le noir c est facile puisque ce sont deux «couleurs» opposées. Mais discerner entre le rouge framboise, le rouge fushia ou le rouge bordeaux est déjà plus complexe. Et pourtant les yeux bien exercés le font sans hésitation. Dans le MEJ, ce que nous cherchons à discerner, à distinguer d une part nos goûts et nos désirs, et d autre part nos envies du moment, nos besoins plus ou moins artificiels, voire superflus. Ces envies, ces besoins.., souvent nous ont été inculqués par notre société, par la pub notamment. Nous courons après des images que la société nous fait miroiter comme images de jeunes, de branchés... Il serait intéressant de vous amuser à décliner les termes suivants, avec des mots, des expressions qui sortiraient spontanément de votre tête: Si je vous dis pour s habiller jeune, il faut avoir... pour être jeune dans le vent, il faut avoir tel jeu électronique.. pour être un crack en informatique il faut connaître... Amusez-vous après à repérer où avez-vous vu tel habillement, tel jeu... et pourquoi avez-vous trouvé cela bien, au top... Posez-vous après la question : est-ce que j ai besoin de tout cela pour être heureux ou autrement dit, vais-je mourir si je ne les ai pas? Est-ce que mon bonheur dépend du regard des autres, entièrement? Certes, nous sommes dépendants du regard des autres et nous avons l illusion que ce regard nous juge à travers nos apparences. Mais nous avons à chercher à exister par nousmêmes, à affirmer nos vrais goûts (sans référence complète aux autres, ni en suivant leurs goûts, ni en étant en opposition avec les leurs) et nos vrais désirs. Un exemple :. Parfois, après une engueulade avec les parents, on a l impression qu ils nous empêchent de vivre. La relecture permet de nous rendre compte si effectivement notre vie familiale n est faite que d engueulades avec les parents ou s il y a des moments où on vit de choses intenses avec eux qui sont de l ordre du bonheur. Le discernement nous donne de voir si au fond il y a vraiment une relation d amour entre les parents et nous ou pas. Discerner c est aussi faire la différence entre ce qui est superficiel en soi et ce qui est au plus profond, ce qui constitue notre personnalité. Niveau 2: Relire peut nous faire prendre conscience aussi qu un autre nous accompagne sur la route, qu il est là présent, dans nos moments de joie ou dans nos moments difficiles, dans nos moments de solitude ou dans des rassemblements. Vous avez compris, l autre c est Dieu. Je le perçois parce que quand il est présent je suis en paix, heureux, dynamisé... Les difficultés que je traverse deviennent moins lourdes, moins inextricables, moins fatales. Discerner c est exercer son regard de foi pour départager ce qui vient de Dieu et ce qui vient de l esprit mauvais dans tous les sentiments qui m habitent face à chaque situation, chaque être, chaque chose... Ce qui ne vient pas de Dieu, c est ce qui m attriste, m ennuie, me dégoûte, me freine... Il faut donc faire un tri dans mes sentiments profonds avec l aide de Dieu, notamment les sentiments face à l une et à l autre alternative de la question que je me pose. d. Choisir Face à la question posée, en fonction de ce qui me fait grandir, ce qui me rend heureux, je peux faire mon choix. Je peux aussi chercher à en parler avec quelqu un avant pour avoir un autre avis, mais éviter de le faire si je me sens influençable. Si un climat de paix, de joie (différente de l euphorie), de dynamisme est là, parfois le choix s impose naturellement à moi. Laisse-toi guider par ton coeur. Mais si je ne suis pas complètement tranquille, il y a lieu d y réfléchir car je ne suis peut-être pas encore prêt. Il faut alors reprendre les deux solutions et essayer de peser chacune d abord avec notre coeur. Si je penche d un côté ou de l autre, de manière évidente et paisible, alors

6 le choix m est donné. Sinon, je peux aussi peser avec ma raison pour choisir la solution la plus raisonnable. Si je suis toujours dans le trouble, si c est un choix important, il faut alors chercher quelqu un en qui j ai confiance pour lui en parler. Cela peut éclaircir la situation car je suis obligé de passer par la parole et ça précise pas mal. Il y a aussi des urgences qui nous empêchent de repousser le choix, alors on prend l alternative qui fait plus de bien à soi et aux autres, ou qui fait le moins de mal. Niveau 2 : On peut aussi, et c est souhaitable pour tout chrétien, recevoir le choix de Dieu avec cette conviction que la volonté de Dieu est la meilleure et qu elle ne veut que mon bonheur et celui des autres. Pour accueillir le choix de Dieu, il faut commencer par choisir Dieu. Prendre le temps de prier avec mes deux solutions en lui demandant la grâce de m en détacher, de ne pas vouloir plus celle-ci que celle-là et de choisir seulement celle qui Lui convient. Si je suis dans la paix et qu une des deux solutions s impose alors je l accueille. Sinon, si je ne suis pas dans la paix, je suis encore attaché plus à une solution qu à l autre. Dans ce cas, il faut prier en demandant la grâce de voir pourquoi j en suis attaché et celle de m en détacher. Quand je vois clair, quand je me suis écarté de l attachement, alors la paix sera le signe de ce détachement et la prière me donnera d accueillir le choix de Dieu. En tous les cas, ces indications ne sont pas une recette à appliquer mais un chemin à vivre, avec un autre, un accompagnateur, quand il s agit de choix importants. Mais choisir n est pas la dernière étape de la décision. Il faut aussi le mettre en oeuvre. e. Réaliser, s engager, confirmer le choix Réaliser un choix c est s engager dans l action, avec toute l énergie que l on a, avec ce désir de réussir, cette espérance que Dieu ne nous laisse pas tomber mais sera avec nous. C est dans l action que l on vérifie si la décision est bonne ou non, à la mesure même de notre paix, notre joie, notre foi aussi. Niveau 2: la réalisation du choix par l engagement s enracine dans le mystère de l Incarnation. S engager dans un choix, c est donner de la chair; de l existence à la collaboration entre l homme et Dieu ; c est rendre concret le choix de Dieu. Il arrive que nous ne soyons pas tranquille dans cette phase, beaucoup de contrariétés, d opposition de la part des autres, de difficultés qui surgissent. Il ne faut pas tomber dans le piège d en être perturbé intérieurement. Nous ne pouvons suivre le chemin de Dieu sans que son Ennemi ne nous perturbe. Prenons alors le temps de prier pour demander la grâce de la confirmation de notre choix. Si la paix intérieure est là, cela n enlèvera les difficultés, c est que Dieu nous confirme dans notre choix. Sinon, il y a lieu d en parler avec son accompagnateur. Conclusion Et après? Il ne faut pas oublier de relire les fruits de la décision et de l action. Existent-ils, sont-ils conformes à ce que j attends? Est-ce qu ils me rendent heureux, me font grandir et est-ce qu ils servent aux autres. Reconnaître les fruits nous invite à rendre grâce à Dieu pour le choix qu Il m a donné de faire, pour son compagnonnage sur ce chemin de réalisation. La reconnaissance des dons de Dieu fait aussi grandir ma relation à Lui. Niveau 2. Nos choix ne sont ni infaillibles, ni immuables, ni forcément bien ou justes. Il existe toujours une marge d erreur. Il est sage de reconnaître parfois que l on s est trompé au lieu de sacraliser notre choix. Il arrive que nous découvrions qu au moment des choix nous n avons pas été complètement libres. Alors cela dépendra si c est un choix d état de vie ou pas. Si c est le premier cas, il convient de voir avec Dieu comment je peux assumer ce manque de liberté et comment la nouvelle liberté acquise peut s engager et féconder mon choix avec sa Grâce. En tout état de cause, la parole (et la Parole aussi) doit être au centre quels que soient le choix à nouveaux frais et le chemin que l on prendra. François Xavier LE VAN s.j. Le 29 Janvier 2005

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52.

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. La météo ou le climat? «Comme ils parlaient ainsi, Jésus fut présent

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

Le pouvoir de l Amour

Le pouvoir de l Amour Le pouvoir de l Amour Bonjour, Je vais aborder avec vous aujourd hui le plus grand des pouvoirs, celui de l Amour! En effet l Amour peut tout transformer, aider, guérir, soulager, éveiller et pardonner

Plus en détail

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Pour un Québec Famille Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Semaine Québécoise des Familles Célébration du 9 mai

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

«Artisans, à l œuvre!»

«Artisans, à l œuvre!» «Artisans, à l œuvre!» 1er sept 15 nov. Chers responsables ES, Thème : Depuis ton atelier, sois l artisan qui cherche et façonne un présent pour le monde. Message d année : «Il le regarda et il l aima»

Plus en détail

Leçon 7. Aimer Dieu par l'adoration et le service

Leçon 7. Aimer Dieu par l'adoration et le service 1 Leçon 7 Aimer Dieu par l'adoration et le service Introduction Lecture : Apocalypse 4.2-11; 5.11-14 Lorsque nous disons que nous aimons quelqu un, que ce soit notre époux, un membre de la famille ou un

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13 Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA22S008 04/06/13 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

CULTE DOMINICAL 3 AVEC BAPTEME D ENFANT SANS CELEBRATION DE LA CENE

CULTE DOMINICAL 3 AVEC BAPTEME D ENFANT SANS CELEBRATION DE LA CENE CULTE DOMINICAL 3 AVEC BAPTEME D ENFANT SANS CELEBRATION DE LA CENE CE CULTE EST CONSTRUIT AUTOUR D UN BAPTEME D ENFANT. L ORDRE LITURGIQUE A ETE LEGEREMENT MODIFIE. ATTENTION A LA PLACE DES SPONTANES.

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Le Saint-Siège. VOYAGE APOSTOLIQUE À RIO DE JANEIRO À L'OCCASION DE LA XXVIIIe JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE VEILLÉE DE PRIÈRE AVEC LES JEUNES

Le Saint-Siège. VOYAGE APOSTOLIQUE À RIO DE JANEIRO À L'OCCASION DE LA XXVIIIe JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE VEILLÉE DE PRIÈRE AVEC LES JEUNES Le Saint-Siège VOYAGE APOSTOLIQUE À RIO DE JANEIRO À L'OCCASION DE LA XXVIIIe JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE VEILLÉE DE PRIÈRE AVEC LES JEUNES DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS Rio de Janeiro Copacabana Samedi

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Lauriane T., Belge, étudie à l Université de Strasbourg (La Psychologie). 2) L (les) école(s) européenne(s) que

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman.

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman. Catéchèse 6 Pages 48 à 56 À prévoir avant la catéchèse Coin de prière avec Bible et cierge (briquet pour allumer le cierge) Un manuel pour chaque enfant Signets avec les devoirs à faire à la maison Hosties

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte Compréhension de lecture Andrée Otte Amis ou ennemis? Chrystine Brouillet, Ed. La Courte Echelle, Montréal Si Jean-François Turmel croit m impressionner avec son walkman, il se trompe! Quand je pense à

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

En famille, comment choisir?

En famille, comment choisir? FICHE ANIMATEUR n P3 1 Avec des PARENTS En famille, comment choisir? Une proposition à vivre avec des parents (possibilité de pause-café, dessert ) Comment faire pour choisir? Les choix sont inévitables

Plus en détail

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard:

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: 1. Déroulement du stage Rapport de stage Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: Tableau 1. Périodes de stage lieu date bilan Edition l amiénois du

Plus en détail

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Trouver sa mission dans la vie sous l inspiration de l Esprit saint Catéchèse 1 1 Les talents et les dons de l Esprit se découvrent souvent dans ce qui passionne les jeunes Accueil et chant Tu seras lumière

Plus en détail

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER!

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Cette phrase est assassine parce qu elle tue le meilleur de nous-même

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2.

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. FICHE PEDAGOGIQUE Florence Foresti Objectifs Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. Culturel : L humour français Connaître une humoriste française : Florence

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27 Une méditation évangélique pour des personnes engagées dans une action au service d un dun monde plus juste et solidaire Marc 10, 17 27 Evangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 10, 17 22) Jésus se

Plus en détail

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok)

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok) La mort est comme une chandelle qui s éteint lorsque le soleil se lève CHSLD (villa Pabok) Nous attirons plus particulièrement votre attention sur les besoins du résidant à ses derniers moments de vie

Plus en détail

L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait?

L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait? L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait? Approchez, tendez l oreille, écoutez notre petit lapin et vous saurez comment l école maternelle transforme les bébés en écoliers. C est

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 1 ère rencontre En marche vers Noël : Restons éveillés Ecoute de la Parole de Dieu (Cf. Annexe 1) Mime les attitudes des

Plus en détail

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique.

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique. Avant l ENSGSI Pas motivant Grammaire Liste de vocabulaire Professeur Trop scolaire Cours de langue Ennuyant Long Tableau noir «Dégout» Examens Pas ludique Souvent inintéressant 2AP et 1AI à l ENSGSI Plaisirs

Plus en détail

МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС

МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС I. COMPREHENSION ORALE Texte 1 1. Les élèves de l école «Saint-

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées.

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées. Élève 1 Nombre total de points 2 (77%) Devoir 1: Entretien 5 points Devoir 2 : Jeu de rôle 5 points Devoir 3 : Commentaire 4 points Transcription du commentaire (Temps de production 1:32 min) Prestation

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui»

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Conférence-débat dans le cadre de la plate-forme «Ecole Lien». Aquascope-Virelles, le 23 mai 2013 Le point de départ : un constat. Aujourd

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37 es Les jeunes, leurs proches et leurs reproches page 37 1 Je sais communiquer! Écoutez le dialogue suivant, entre Christophe, un copain de Lucas et son père. Cochez les bonnes cases dans le tableau suivant.

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE

COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE Comment réagir si vous Comment réagir si vous Comment réagir si vous Comment réagir si vous ne savez pas quelque chose en stage éprouvez des

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

ACTIVITÉ DE COMPREHENSION ORALE. Niveau A1. Allô?

ACTIVITÉ DE COMPREHENSION ORALE. Niveau A1. Allô? ACTIVITÉ DE COMPREHENSION ORALE Niveau A1 Allô? Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - la transcription du document sonore - une fiche d auto-évaluation Auteurs-concepteurs

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC NATALYA

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC NATALYA INTERVIEW : RENCONTRE AVEC NATALYA Eskimon, Natalya 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 3 1 Introduction Figure 1.1 Natalya Bonjour Natalya et bienvenue à mon micro! C est pour moi un

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Module 1: Introduction au Blogging - Transcription vidéo

Module 1: Introduction au Blogging - Transcription vidéo Module 1: Introduction au Blogging - Transcription vidéo VIDEO, autres modules, ressources et questions à poser sur http://vivredesonblog.com/formation par Ling-en Hsia Dans cette toute première partie,

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

Le meilleur placement!

Le meilleur placement! 25 e DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE C Frère Antoine-Emmanuel Am 8, 4-7 ; Ps 112 ; 1 Tm 2, 1-8 ; Lc 16, 1-13 8 septembre 2013 Sanctuaire du Saint-Sacrement, Montréal Le meilleur placement! La première page

Plus en détail

Coaching : «Se fixer des objectifs et les atteindre!»

Coaching : «Se fixer des objectifs et les atteindre!» Coaching : «Se fixer des objectifs et les atteindre!» Source : Christine Hoor, coach certifiée, Nantes, www.christine-hoor.com Propos recueillis par : Happylogie, www.happylogie.com Ce guide t est offert

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Ô ma joie, Christ est ressuscité!

Ô ma joie, Christ est ressuscité! 1/5 Ô ma joie, Christ est ressuscité! I ère Partie : Introduction «Si le Christ n est pas ressuscité, notre foi est vaine!» (I Co. XV, 17) La foi en la résurrection est essentielle, centrale dans notre

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ

PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ Activités éducatives pour les 10 à 11 ans PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ HABILETÉS FINANCIÈRES ANALYSER LES PUBLICITÉS DIFFÉRENCIER LES BESOINS DES DÉSIRS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ La publicité est

Plus en détail

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS LIVRET DE BAPTEME REMERCIEMENTS Nous vous remercions tous chaleureusement, d avoir été présents pour partager notre joie en ce jour inoubliable et de fête : parrain, marraine, parents, grands-parents,

Plus en détail

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi?

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi? SÉMINAIRE DE PARIS Devenir prêtre Pourquoi pas moi? Être prêtre du diocèse de Paris 571 C est le nombre de prêtres du diocèse de Paris en activité. 2 Quel est le rôle d un prêtre à Paris? Après son ordination,

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka Moka Gabrielle Charron-Rainville Témoignage À l été 2005, j'ai suivi une formation en leadership / apprenti-moniteur dans un camp en Ontario. J y ai amélioré mon anglais et eu énormément de plaisir. L

Plus en détail

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE 1. On t a volé ton vélo. Tu vas au commissariat de police pour déclarer le vol: Tu dois donner à l agent - toutes les informations nécessaires sur le vol : - quoi (description de l objet volé) - quand

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

au s s i on t un e âm e

au s s i on t un e âm e Frère Marie-Angel Les canailles au s s i on t un e âm e Itinéraire spirituel d un enfant SDF éditions des Béatitudes Préface Je m appelle Angel. Mon second prénom chrétien est Gabriel et c est par ce dernier

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Dieu ne peut qu aimer Lettre 2003

Dieu ne peut qu aimer Lettre 2003 Dieu ne peut qu aimer Lettre 2003 Traduite en 58 langues (dont 23 d Asie), cette lettre, écrite par frère Roger, de Taizé, a été publiée lors de la rencontre européenne de jeunes à Paris. Elle sera reprise

Plus en détail

Formules Magiques pour Exaucer Vos Vœux

Formules Magiques pour Exaucer Vos Vœux l ne suffit pas toujours d'être entouré de personnes bien intentionnées à votre égard pour réussir, être heureux, prospère, épanoui et en bonne santé. Pour que le monde qui vous entoure change, c'est VOTRE

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Projet «Création littéraire»

Projet «Création littéraire» Projet «Création littéraire» Ce projet vise principalement à développer les compétences écrites des élèves et à stimuler chez eux la création littéraire. Il est destiné à un public adolescent francophone

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs,

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs, 6 ième dimanche de Pâques C Frères et Sœurs, Jésus venait de dire : «SI QUELQU UN M AIME, IL RESTERA FIDÈLE À MA PAROLE ; MON PÈRE L AIMERA, NOUS VIENDRONS CHEZ LUI; NOUS IRONS DEMEURER AUPRÈS DE LUI»

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux.

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux. 1 Prédication de mariage de Ginette DARBOUX et de Roland OUFFOUE Mission libanaise, à Dakar Samedi 26 avril 2008 Pasteur Vincent BRU De l Eglise Réformée Evangélique (France) Chers frères et sœurs en Christ,

Plus en détail

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL)

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL) il avait la solitude au cœur. il découvrait qu il a raté plein de bonheur. qu il avait perdu la lune en comptant les étoiles. Il avait écrit des livres. il découvrait ses petits. que la raison d écrire

Plus en détail