Cycle 6 : Etude du comportement statique des systèmes mécaniques. Cinématique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cycle 6 : Etude du comportement statique des systèmes mécaniques. Cinématique"

Transcription

1 TP S.I.I. Cinématique Cycle 6 : Etude du comportement statique des systèmes mécaniques Lycée Ferdinand Buisson PTSI Cycle 6 : Etude du comportement statique des systèmes Résolution d un problème de statique graphique Compétences : B2, C Ilot: 02 DAE Activités Contenu Compétences 1 Modélisation cinématique B2 2 Etude du modèle de connaissance C 3 Etude du modèle de comportement C 4 Etude du modèle simulé C 5 Analyse des écarts et conclusion C Page 1/16

2 Etude statique des systèmes mécaniques Objectifs à atteindre Volume horaire du module en présentiel Résolution d un problème de statique avec frottement 2h30 Etre capable : de comprendre modéliser un système mécanique de mesurer sur le système des efforts et moments d étudier le modèle de connaissance (avec frottements) analyser les écarts Compétences professionnelles visées Bases théoriques Activités pédagogiques Systèmes mis en œuvre Logiciels utilisés Cours statique des systèmes mécaniques TP DAE Solidworks Le thème de ce module repose sur le système DAE Page 2/16

3 Page 3/16

4 MISE EN SITUATION Le mécanisme de direction assistée électrique de TWINGO est décrit par le schéma suivant. Celui-ci représente l implantation sur le véhicule des différents constituants Colonne de direction 7 Triangle de suspension 2 Moteur électrique 8 Biellette de direction 3 Réducteur 9 Fusée 4 Voyant D.A.E. 10 Amortisseur 5 Prise diagnostic 11 Calculateur D.A.E. 6 Capteur de vitesse La fonction de la DAE est d assister le conducteur pour orienter les roues du véhicule, à faible vitesse. Page 4/16

5 Les exigences principales sont : Id1 Id2 Id3 Assister le conducteur pour orienter les roues, à faible vitesse. S adapter à la voiture. S adapter à l énergie. On donne ci dessous le Bdd et l Ibd : Page 5/16

6 Page 6/16

7 Page 7/16

8 02 - DAE Activité Contenu 1 Modélisation cinématique du système Acteur Groupe ANALYSE DU COMPORTEMENT DES PIVOTS DE ROUE L objectif de cette partie est d analyser l action mécanique transmise par les pivots de roue, et de vérifier que les résultats sont en accord avec le comportement réel des roues sur le sol pour une voiture. L action de la route sur le pneu est simulée par un mécanisme de pivot de roue. Ce mécanisme est constitué d un levier de pivot et d un limiteur de pivot déformable. Mécanisme de pivot de roue permettant de simuler l action de la route sur le pneu. Biellette de direction Limiteur de pivot déformable Levier de pivot Schéma bloc de la transmission de puissance : Page 8/16

9 Les limiteurs de couple mis en place sur la DAE simulent le frottement roue/sol. Plus on les serre plus il sera difficile au conducteur de tourner son volant, simulant ainsi un frottement important roue/sol. Ces limiteurs sont décrits par le schéma technologique suivant. Il s agit d un empilage de rondelle belleville, créant, sous l action d un effort presseur issu du serrage de l écrou, une compression des rondelles et un freinage de la pivot de roue. Question 1 : - Analyser l architecture des pivots de roue en démontant le limiteur de couple GAUCHE avec la clé à ergot. Observer les pièces et leur montage. (Attention, les rondelles de frottement bellevilles noires sont très fragiles) - Préciser succintement le rôle et le fonctionnement du limiteur. - Serrer avec la clé le pivot de roue gauche. - Tourner lentement le volant dans tous les sens et observer le comportement des pivots de roues au niveau de la zone de frottement. Vérifier la présence de 2 phases durant cette rotation que vous expliquerez. Décrire le comportement des pivots de roues. Préciser notamment les pièces qui bougent, les pièces qui se déforment, les pièces qui frottent entre elles et les pièces fixes. Utiliser un croquis du mécanisme si besoin. Question 2 : Question 3 : Préciser ou se trouve le capteur qui mesure le couple au niveau des roues, son type et donner succinctement le principe physique correspondant. Situer sur la station le capteur permettant de mesurer l angle de rotation du pivot de roue, préciser son type et succinctement le principe physique correspondant. Page 9/16

10 Modélisation du système de direction Question 4 : Compléter le graphe des liaisons ci-après et analyser la modélisation du système de direction en vue d une étude qui permettra de relier le couple au volant aux actions résistantes exercées par les pivots de roue. Hypothèses préalables à une étude de statique : solides indéformables solides géométriquement parfaits liaisons sans jeux contacts maintenus problème statiquement plan Liaison rotule C, z Liaison rotule C z 5 6, Liaison rotule B ', z 4 Liaison pigon crémaillère F, x 1 Liaison pivot E, z Liaison pivot D, z Liaison rotule B z 7 Liaison glissière A, x ', Liaison pivot D ', z Page 10/16

11 5 71 y F D y1 z x 6 G D' D C 34 B E F A 20 x1 2 A 1 B' C 43 C' E 02 - DAE Activité Contenu 2 Etude du modèle comportemental statique des pivots de roues Acteur Expérimentateur Question 5 : L objectif du protocole de mesure est de vérifier le comportement annoncé d un pivot de roue en Q3. Serrer le limiteur que légèrement et à l aide du logiciel DAE, faire une acquisition dans la zone ou la direction force le plus (proche de la butée). Noter la valeur du couple à la roue gauche. Refaire une acquisition en serrant cette fois ci au maximum le limiteur de couple. Commenter l écart obtenu avec l essai quasi sans serrage. Pourquoi l écart est si faible? d où peut venir le problème? Ps : normalement avec un serrage moyen du limiteur comme vous l avez fait, le couple est de 25N.m (la plage de serrage du limiteur est comprise entre 15 et 75N.m) Manipulation : - Allumer l ordinateur - Mettre la station DAE (bouton vert à droite de la console) sous tension et lancer le logiciel DAE sur l ordinateur. - Tourner la clef de contact pour avoir l assistance. - Mettre à zéro le bouton d assistance sur la console de mesure. - Cliquer sur «Mesures» et «Initialiser». - Sur la station, tourner le volant tout doucement et régulièrement sur la gauche jusqu'en butée pour atteindre les 10s, et après relâcher le pour le laisser revenir tout seul à l équilibre. La mesure se lance après appui sur le bouton «Départ» de la console de mesure, et dure 10 s. - Une fois le message «importation des résultats terminée», fermer la fenêtre de mesure et cliquer sur «Courbes». - Tracer en abscisse la rotation de la roue gauche et en ordonnée celle le couple sur la roue gauche. Page 11/16

12 Comportement global de la station Données du constructeur La courbe du constructeur donnée en annexe 1, relative à la Twingo, représente le couple au volant en fonction de son angle de rotation pour un véhicule à l arrêt sur sol sec très adhérent. Question 6 : Etablir le protocole de mesure permettant de vérifier les données ci-dessus (couples roues : DAEV et Direction manuelle). Réaliser les mesures correspondantes. Observer la différence de couple ressentie au volant avec et sans assistance (dans la zone proche butée). On va démontrer qu il y a un rapport d environ 2. Situer sur la station les 2 capteurs permettant de mesurer les grandeurs utilisées, préciser leur type et succinctement le principe physique correspondant (cf annexe fin TP). Sur le logiciel de mesure DAE, mettre en ordonnée le couple au volant et en abscisse la rotation de la roue, Conclure. Retrouve-t-on une courbe similaire à celle du constructeur? En utilisant les lois du frottement de Coulomb et la déformation du limiteur de pivot, commenter et expliquer les courbes expérimentales obtenues (2 zones). Couple résistant Allure du couple résistant en fonction de l angle de rotation du pivot de roue Angle du pivot de roue Question 7 : Refaire un essai pour afficher (sur le même graphique) le couple au volant en fonction de la rotation des roues : Avec assistance (<70km/h) Sans assistance (>70 km/h) Commenter le tracé obtenu. Quel est le rapport des couples mesurés. Comparer le avec le rapport préconisé du constructeur (r=2.6) Page 12/16

13 02 - DAE Activité Contenu 3 Etude du modèle de connaissance frottement roue/sol Acteur Pilote de projet SIMULATION ANALYTIQUE DES PERFORMANCES STATIQUES Le travail sera effectué sur le document joint en annexe (modèle géométrique du mécanisme). Connaissant le couple résistant au niveau des pivots de roues (25N.m valeur constructeur prise en compte pour cette étude correspondant à un contact roue/sol à frottement moyen), le but de cette étude est de déterminer graphiquement l effort au volant pour la position donnée du mécanisme. La résistance au pivotement des roues simulée sur la station DAE par les deux pivots freinés sera modélisée par les couples : 0 C sol roue D 0 avec C C D = 25 Nm C sol roue 'D avec C D C D = 25 Nm 'D L'effort à appliquer sur le pignon 7 pour maintenir l'ensemble de la crémaillère en équilibre sera modélisé 0 par le couple inconnu :C vol avec C vol? Nm Cvol On suppose le mécanisme de direction en position centrée (angle de rotation du volant à 0 ), l axe du volant étant considéré comme normal au plan d étude. L ensemble pignon - crémaillère est alors considéré comme étant à denture droite (angle de pression de 20 ). Question 8 : A l aide d une étude de statique graphique, déterminer l intensité du couple exercé sur le volant. Pour cela vous ferez les isolements successifs suivants : {3}, {4}, {5}, {6}, {3}, {4}, {2}, {1} Page 13/16

14 02 - DAE Activité Contenu 4 Etude du modèle simulé solidworks Acteur Modélisateur Ouvrir le modèle «DAE étude géométrique» dans le fichier «DAE modele méca 3d» Question 9 : Vérifier dans méca 3D que les liaisons modélisées sont bien celles déterminées dans la partie modélisation cinématique. Vérifier que les 2 couples résistants (onglet «efforts») constants de 25N.m ont bien été paramétrés sur les 2 roues. Lancer la simulation et analyser donnant la courbe montrant l évolution de la valeur du couple au volant. Noter la valeur obtenue par simulation. Page 14/16

15 02 - DAE Activité Contenu 5 Analyse des écarts et conclusion Acteur Groupe SYNTHESE Question 10 : Comparer les valeurs mesurées du couple au volant (avec 25N.M de résistance sur les roues) : Par expérimentation, Théorique Simulé Expliquer l origine de leurs éventuelles différences. Page 15/16

16 ANNEXE Constituants de la DAE Fonctions Pourquoi? Comment? Solutions techniques ASSISTER LE CONDUCTEUR POUR ORIENTER LES ROUES DAEV Adapter l'énergie Transformer le mouvement Adapter l'effort Volant, Colonne + Pignon, Crémaillère, Biellettes, Pivots de roue Assister la manoeuvre Comparer consigne rotation volant avec rotation roues () Mesurer () ou couple associé C = k Mesurer vitesse véhicule V Barre de torsion Capteur de rotation ou de couple Capteur de vitesse Traiter et V Gérer énergie électrique Commander moteur Transformer énergie Adapter énergie Calculateur Moteur électrique Réducteur Assurer sécurité Désaccoupler moto-réducteur Limiter échauffement du moteur Embrayage Calculateur Page 16/16

17 Page 17/18

18 Modèle géométrique du mécanisme Couple de la route sur la roue gauche Couple de la route sur la roue droite F B 3 C 4 D A 2 E G Direction de F 12 y x Page 18/18

!! Les document 3 et 4 sont à rendre avec votre copie!!

!! Les document 3 et 4 sont à rendre avec votre copie!! EXAMEN GMP 120 Session de Mai 2015 Durée 2 heures Aucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Présentation du support d étude (p.1&2) Travail à réaliser (p.3&4) Nomenclature partielle

Plus en détail

ESSAIS & MESURES. sur voiture TAMIYA TT-01

ESSAIS & MESURES. sur voiture TAMIYA TT-01 TT-01 Motricité d un véhicule miniature télécommandé TAMIYA 1 Accélération maximale et motricité en 4X4 ou avec une traction ou une propulsion. Je vous propose aujourd hui de s intéresser aux paramètres

Plus en détail

PROJET «BUREAU D ETUDE»

PROJET «BUREAU D ETUDE» ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEUR DE BRETAGNE SUD Spécialité : INGENIEUR MECATRONIQUE PROJET «BUREAU D ETUDE» Etude d un lève-vitre Encadré par M. Stéphane BOCHARD & M. Christophe CELLARD Présenté

Plus en détail

D.A.E. DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE DE TWINGO

D.A.E. DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE DE TWINGO Lycée Chevalier d Eon - Tonnerre D.A.E. DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE DE TWINGO MODULE 1 Station de mesure Calculateur Régime Capteur de couple Capteur de Vitesse Prise diagnostique MODULE 4 Diagnostic

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur

Sciences de l Ingénieur Sciences de l Ingénieur PROJET PANNEAU SUIVEUR COMMENT CONCEVOIR UN SUPPORT MÉCANIQUE QUI PUISSE MODIFIER EN PERMANENCE L'ANGLE D'INCLINAISON PAR RAPPORT AU SOL, COUPLÉ AVEC UN SYSTÈME ÉLECTRIQUE QUI PERMET

Plus en détail

Document réponse CORRECTION. Analyse générale d'une éolienne Durée:1/2H doc. : CD GTI Éolienne et documents imprimés

Document réponse CORRECTION. Analyse générale d'une éolienne Durée:1/2H doc. : CD GTI Éolienne et documents imprimés Système EOLIENNE ESSAIS DE SYSTÈMES 1TS Electrotechnique CORRECTION Analyse générale d'une éolienne Durée:1/2H doc. : CD GTI Éolienne 1) Quelle est la conversion énergétique globale réalisée par une éolienne?

Plus en détail

La modélisation multi-physique : un nouveau levier pour l optimisation des systèmes mécatroniques ferroviaires

La modélisation multi-physique : un nouveau levier pour l optimisation des systèmes mécatroniques ferroviaires La modélisation multi-physique : un nouveau levier pour l optimisation des systèmes mécatroniques ferroviaires Rail Industry Meetings : Le 7 Mars 2012 Thomas Desbarats Ingénieur application LMS Thomas.desbarats@lmsintl.com

Plus en détail

Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique

Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique Exercice 1 : Chute d un arbre : On assimile un arbre à une tige longue et homogène de longueur L et de masse m. On le scie

Plus en détail

HYDROGENERATEUR H240 MANUEL D UTILISATION

HYDROGENERATEUR H240 MANUEL D UTILISATION Manuel d utilisation 1 / 9 HYDROGENERATEUR H240 MANUEL D UTILISATION Table des matières 1. Domaine d utilisation et d application de l hydrogénérateur Save Marine H240... 2 1.1 Production d énergie...

Plus en détail

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE SEQUENCE DE TRAVAUX PRATIQUES N 1 Fonctionnement et performances 1/18 2/18 SOMMAIRE 1. PROBLEME TECHNIQUE:... 5 2. DEROULEMENT DE LA SEANCE... 6 3. MISE EN SITUATION...

Plus en détail

Modélisation du système d'assistance d'une direction

Modélisation du système d'assistance d'une direction Problématique Modélisation du système d'assistance d'une direction Le système de Direction Assistée Électrique Variable (D.A.E.V.) a pour fonction d assister la commande de direction de la Renault Twingo.

Plus en détail

Leçon N 17 Création d un album de photo avec ALBELLI 3 ème partie

Leçon N 17 Création d un album de photo avec ALBELLI 3 ème partie Leçon N 17 Création d un album de photo avec ALBELLI 3 ème partie 4.2 La technique du «remplissage automatique» Il existe une technique quasi automatique très intéressante, c est le «Remplissage automatique»,

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de procédé de fabrication», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de procédé de fabrication», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de procédé de fabrication» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

TP2 : Dessins, diagrammes, transitions, animations

TP2 : Dessins, diagrammes, transitions, animations TP2 : Dessins, diagrammes, transitions, animations Nous allons voir comment utiliser les barres d outils de dessins et ajouter des transitions et animations à nos diapositives. L idée est de poursuivre

Plus en détail

Toit ouvrant de 206CC

Toit ouvrant de 206CC Toit ouvrant de 206CC PRESENTATION Le toit escamotable met en jeu trois éléments principaux : le pavillon, la lunette arrière et le coffre. C est un dispositif électro-hydraulique qui permet en moins de

Plus en détail

Guide de l utilisateur

Guide de l utilisateur Sommaire Page 0 Sommaire Guide de l utilisateur...2 1. Prise en main...2 2. Symbolique de l afficheur...2 3. Réglage de la température de conservation...3 4. Programmation d un cycle de surgélation...4

Plus en détail

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Les textes réglementaires Le décret relatif aux caractéristiques thermiques

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Atelier B : Maintivannes

Atelier B : Maintivannes Atelier B : Maintivannes BMA01 : Contrôle d étanchéité de vanne BMA01 : Contrôle d étanchéité de vanne Page 1 Buts de l exercice : - Elingage et manutention du matériel avec respect des consignes de sécurité

Plus en détail

Tridirectionnel électrique à conduite frontale EFX 410 / 413.

Tridirectionnel électrique à conduite frontale EFX 410 / 413. 6438.7.07.r.r. Sous réserve de modifications et d améliorations techniques. Tridirectionnel électrique à conduite frontale EFX 410 / 413. Capacité 1000 et 1250 kg. Jungheinrich AG Certifié Qualité ISO

Plus en détail

A1 DIMENSIONNEMENT DE L'EOLIENNE

A1 DIMENSIONNEMENT DE L'EOLIENNE A1 DIMENSIONNEMENT DE L'EOLIENNE Déterminer les caractéristiques d'entrée et de sortie de la chaîne de transmission de puissance. Exploiter une documentation technique pour dimensionner un composant. Tracer

Plus en détail

Initions-nous à la programmation

Initions-nous à la programmation Retour sur l initiation à la robotique : Nous avons appris : 12 Initions-nous à la programmation Noms des participants : Décrivez votre travail d équipe : Port PC (pour lancer le programme) Nous voulons

Plus en détail

InfoLogger User Manual FR. InfoLogger Manuel d Utilisation!LFBTSSNT122674!

InfoLogger User Manual FR. InfoLogger Manuel d Utilisation!LFBTSSNT122674! InfoLogger Manuel d Utilisation!LFBTSSNT122674! CONTENTS INTRODUCTION... 3 FONCTIONS... 3 COMPOSITION PRODUIT... 3 TELECHARGEMENT ET INSTALLATION... 4 TELECHARGEMENT LOGICIEL ET INSTALLATION... 4 UTILISATION

Plus en détail

Le Disque Exigences techniques et Apprentissage

Le Disque Exigences techniques et Apprentissage T E C H N I Q U E A T H (( )) L É T I Q U E Le Disque Exigences techniques et Apprentissage Jacques Pelgas - Responsable Disque Elite Les possibilités humaines pour l acquisition et le développement de

Plus en détail

Sommaire. 1 - Prise en main des outils logiciels 3. 2 - Premier programme 6. 3 - Pilotage manuel d un Robot Lego réel à partir du PC 9

Sommaire. 1 - Prise en main des outils logiciels 3. 2 - Premier programme 6. 3 - Pilotage manuel d un Robot Lego réel à partir du PC 9 Sommaire Exemples de programmes en VPL 1 - Prise en main des outils logiciels 3 2 - Premier programme 6 3 - Pilotage manuel d un Robot Lego réel à partir du PC 9 4 Utilisation des services Lego (évitement

Plus en détail

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE CAPTEU DE PESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE - Le capteur de pression Il s agit du capteur MPX 00 AP (Motorola) capteur piezorésistif qui mesure des pressions comprises entre 0 et.0 5 Pa. D après le constructeur

Plus en détail

Programmation (grafcet)

Programmation (grafcet) Programmation (grafcet) Supports : Ouvre-portail Distributeur GPL Ilot de soudage TP TD Evaluation Durée : 2h Compétences à acquérir A- Analyser B- Modéliser C- Expérimenter D- Communiquer A1 A2 A3 B1

Plus en détail

CIRCULAIRE N. Aux Présidents et aux secrétaires des ORCES

CIRCULAIRE N. Aux Présidents et aux secrétaires des ORCES Commission centrale de réaffectation Bruxelles, le 25 août 2003. pour les enseignements secondaire ordinaire et spécial, secondaire artistique à horaire réduit, artistique et de promotion sociale libres

Plus en détail

Manuel d'utilisation Lire attentivement et bien assimiler le manuel d utilisation avant d'utiliser la machine.

Manuel d'utilisation Lire attentivement et bien assimiler le manuel d utilisation avant d'utiliser la machine. GRINDLUX 4000 GRINDL UX 4000 GRINDLUX 40 00 GRINDLUX 4000 GR INDLUX 4000 GRINDLU X 4000 GRINDLUX 400 0 GRINDLUX 4000 GRIN D L U X 4 0 0 0 G R I N D L U X 4 0 0 0 G R I N D L U X 4 0 0 0 GRINDLUX 4000 GRIND

Plus en détail

TP Cours : Diagrammes de Bode du premier ordre

TP Cours : Diagrammes de Bode du premier ordre TP Cours : Diagrammes de Bode du premier ordre Dans ce polycopié, on passe en revue les méthodes et définitions à maîtriser pour l étude des filtres du premier ordre. Toutes ont été étudiées lors des séances

Plus en détail

EMBRAYAGE FREIN ET REDUCTEUR

EMBRAYAGE FREIN ET REDUCTEUR L.P.T.I. Saint Joseph La Joliverie Mise en situation EMBRAYAGE FREIN ET REDUCTEUR Description du mécanisme Le mécanisme étudié fait partie de la transmission du mouvement d avance d une machine outil conventionnelle.

Plus en détail

COM 5004 : Techniques et dynamique de la fonction «conseil» Présentation du cours. Objectifs

COM 5004 : Techniques et dynamique de la fonction «conseil» Présentation du cours. Objectifs COM 5004 : Techniques et dynamique de la fonction «conseil» Présentation du cours Le cours Techniques et dynamique de la fonction «conseil» s adresse à tous les étudiants et étudiantes intéressés par la

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION du variomètre FlyNet2 et de l application FlyNet pour smartphone et tablette Android

MANUEL D UTILISATION du variomètre FlyNet2 et de l application FlyNet pour smartphone et tablette Android ASI01/03/14 MANUEL D UTILISATION du variomètre FlyNet2 et de l application FlyNet pour smartphone et tablette Android version 1.30 www.asinstrument.ch www.flynet-vario.com CONTENU GÉNÉRALITÉS 3 VARIOMÈTRE

Plus en détail

2. Étude du DPE de la villa actuelle

2. Étude du DPE de la villa actuelle Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Simulation d un DPE 1 d une villa T le STI2D CI5 : Efficacité énergétique dans l habitat TP ET D après le TP de Thierry Marxer académie

Plus en détail

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action RÉPONSE DE LA DIRECTION ET DE PLAN D ACTION TITRE DU PROJET : Évaluation du services du droit fiscal CENTRE DE RESPONSABILITÉ : services du droit fiscal () Conclusions Recommandations Réponse de la direction

Plus en détail

Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS

Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS Ce TP est à réaliser en salle d informatique, seul ou en binôme. Il ne donnera pas lieu à une évaluation directe, et il n est pas demandé de compte-rendu.

Plus en détail

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage Brevet de Technicien Supérieur en Mise en Forme des Matériaux par Forgeage Session 2015 Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine

Plus en détail

Système Embarqué de transmission de données

Système Embarqué de transmission de données Système Embarqué de transmission de données 1 Présentation du système 1.1 Fonction remplie par le système Transmission unidirectionnelle de données physiques entre un mobile et une station fixe par voie

Plus en détail

Mode d'emploi DMFIT. Description de la barre d outils de dessin

Mode d'emploi DMFIT. Description de la barre d outils de dessin Mode d'emploi DMFIT ce travail a été réalisé par Delphine Métais Bertrand Leydier, microprojet CPE 2003 Comment faire une fenêtre de zoom Zoomer sur un endroit précis du graphique en cliquant droit sur

Plus en détail

LES PROGRAMMES DE PHYSIQUE-CHIMIE AU LYCEE D ENSEIGNEMENT GENERAL

LES PROGRAMMES DE PHYSIQUE-CHIMIE AU LYCEE D ENSEIGNEMENT GENERAL Fiche n 4 LES PROGRAMMES DE PHYSIQUE-CHIMIE AU LYCEE D ENSEIGNEMENT GENERAL La réforme du lycée est entrée en vigueur à la rentrée 2010 avec la nouvelle classe de Seconde. Des ressources pour faire la

Plus en détail

Tableaux de bord Pilotez vos informations pour optimiser la prise de décision

Tableaux de bord Pilotez vos informations pour optimiser la prise de décision Définir le tableau de bord A. Rôle du tableau de bord 11 1. Quelle est la place du tableau de bord dans la stratégie? 11 2. Le rôle du tableau de bord : définir et suivre des objectifs 12 B. Organisation

Plus en détail

DRONE S FICHE PRODUIT FLYING PARTNER M. Flying partner Solutions de drones

DRONE S FICHE PRODUIT FLYING PARTNER M. Flying partner Solutions de drones FICHE PRODUIT DRONE S FLYING PARTNER M FLYING PARTNER M Polyvalence et robustesse Le modèle M, très compact et facilement déployable, permet d embarquer plusieurs type de capteurs - photos, vidéo, thermique

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures PSI* 28/11/12 Lycée P.Corneille tp_modele_mecanique_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

CONDUITE D UN SYSTEME

CONDUITE D UN SYSTEME CONDUITE D UN SYSTEME Objectif : Appréhender un équipement industriel en vue d assurer sa surveillance en sécurité. Vous disposez de la demande d intervention ci-dessous : Demande d intervention Date et

Plus en détail

COFFRE MOTORISE DE 607 PEUGEOT CORRIGE

COFFRE MOTORISE DE 607 PEUGEOT CORRIGE COFFRE MOTORISE DE 607 PEUGEOT CORRIGE CORRIGE A-1) Réceptivité entre X0 et X1 : appui sur la télécommande ou sur le bouton «0» du sigle 607. Réceptivité entre X2 et X3 : appui sur le bouton de fermeture

Plus en détail

BANDEROLEUSE ROTOPLAT MODELE : 107 CONVOYEUR

BANDEROLEUSE ROTOPLAT MODELE : 107 CONVOYEUR 1 2 FONCTIONNEMENT DE LA MACHINE AVEC UN CYCLE CLASSIQUE : La charge est déplacée sur le convoyeur par l opérateur. Avec une levier l opérateur bloque les 6 rouleaux centrales. Une cellule de sécurité

Plus en détail

Dossier d aide au montage

Dossier d aide au montage Dossier d aide au montage Robot avancé à servomoteurs réf.rbsa Nomenclature Désignation Quantité Base usinée du robot 1 Servomoteurs avec pièces de fixation + visserie 2 Ensemble vis diam3x12mm + écrou

Plus en détail

installation et configuration de systèmes TR ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS MESURE DU SIGNAL DE NUMEROTATION DTMF

installation et configuration de systèmes TR ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS MESURE DU SIGNAL DE NUMEROTATION DTMF LP CHATEAU BLANC 45 CHALETTE/LOING BAC PRO SEN TR THÈME : MESURE DE FREQUENCES ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOM : CI 11 : INSTALLATION ET CONFIGURATION DE SYSTEMES TR OBJECTIFS : CABLAGE DU SYSTEME DE MESURE

Plus en détail

TP 21.1 Boîte de vitesses à commande manuelle de véhicule automobile

TP 21.1 Boîte de vitesses à commande manuelle de véhicule automobile TP 21.1 Boîte de vitesses à commande manuelle de véhicule automobile Page 1/5 TP 21.1 Boîte de vitesses à commande manuelle de véhicule automobile Pendant 30 minutes, lire le dossier technique. 1) Objectifs

Plus en détail

OÙ QUE VOUS ALLIEZ. Explorez plus, consommez moins

OÙ QUE VOUS ALLIEZ. Explorez plus, consommez moins 2014 Explorez plus, consommez moins OÙ QUE VOUS ALLIEZ La Subaru XV Crosstrek hybride vous permet d aller partout, en utilisant moins de ressources chemin faisant. Ce tout nouveau multisegment constitue

Plus en détail

FORD RANGER Depuis mai 2011.

FORD RANGER Depuis mai 2011. DOUBLE LAME DE RENFORT + LAME COMPENSATRICE - FORD RANGER Depuis mai 2011. La pose d une suspension ne modifie en aucun cas le PTAC ni les masses maxi par essieu. REFERENCE JSA : (+ kit -041133 COMP) ZA.

Plus en détail

Système : Ouvre porte de garage UFORAIL

Système : Ouvre porte de garage UFORAIL TERMINALE SCIENTIFIQUE Exercice Science de l ingénieur Fichier :Exercice 09-01-T.DOC GENIE MECANIQUE - Année : Ce sujet comporte 7 pages Nom : Système : Ouvre porte de garage UFORAIL Conditions de déroulement

Plus en détail

Torseur. Cours de Dessin Industriel interactif. Statique version 4.2. Cotation fonctionnelle et ajustements. Digimécanique 2007

Torseur. Cours de Dessin Industriel interactif. Statique version 4.2. Cotation fonctionnelle et ajustements. Digimécanique 2007 Torseur Statique version 4.2 Digimécanique 2007 Mecaplan pour solidworks Torseur calc Decade Altitech Cours de Dessin Industriel interactif Cotation fonctionnelle et ajustements Spécification de la géométrie

Plus en détail

RÉFERENTIEL DE CERTIFICATION

RÉFERENTIEL DE CERTIFICATION Annexe 1b RÉFERENTIEL DE CERTIFICATION 18 DÉFINITION DES COMPÉTENCES 19 TABLEAU RECAPITULATIF DES COMPÉTENCES C1 S APPROPRIER LES CARACTERISTIQUES D UN SYSTEME ELECTRONIQUE C1-1 Faire un bilan de l existant

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM CONCEPTEUR MODELISATEUR NUMERIQUE DE PRODUITS OU DE SYSTEMES MECANIQUES

REFERENTIEL DU CQPM CONCEPTEUR MODELISATEUR NUMERIQUE DE PRODUITS OU DE SYSTEMES MECANIQUES COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : MQ 89 12 92 0056 (Ce référentiel annule et remplace, à compter du 05/12/2013, la précédente fiche d identité) REFERENTIEL DU

Plus en détail

Technologie de maintenance industrielle.

Technologie de maintenance industrielle. Technologie de maintenance industrielle ELC.22 Objectifs du programme Les unités de production et les équipements industriels modernes sont des systèmes de plus en plus complexes et automatisés. Ces systèmes

Plus en détail

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements Résumé : Le logiciel DYNAMIC peut être utilisé à la fois pour la simulation de mouvements et pour l étude d enregistrements vidéo de mouvements. Outre

Plus en détail

Excel 2013 Maîtrisez les fonctions avancées du tableur de MicrosoftMicrosoft

Excel 2013 Maîtrisez les fonctions avancées du tableur de MicrosoftMicrosoft Affichage Afficher un classeur dans deux fenêtres différentes 9 Réorganiser l affichage des fenêtres 9 Masquer/afficher une fenêtre 10 Fractionner une fenêtre en plusieurs volets 10 Classeurs Créer un

Plus en détail

La mise en place d'une procédure informatisée en matière de GRH

La mise en place d'une procédure informatisée en matière de GRH La mise en place d'une procédure informatisée en matière de GRH L'informatisation sert a faire progresser les pratiques de gestion (dans tous les domaines), elle ne peut donc se limiter à une simple automatisation

Plus en détail

Le Froid : Mastercold

Le Froid : Mastercold 2015 2.11 1 Présentation 2010 1.7.1 La solution Froid Masternaut permet un suivi permanent de la chaine de froid quel que soit le type de marchandise transportée (denrées périssables, produits pharmaceutiques,

Plus en détail

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail.

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. 1 ère partie :! Evaluation de la charge! Mesure et maitrise du temps de travail! Espaces d autonomie!

Plus en détail

Programmateur série Evolution

Programmateur série Evolution Programmateur série Evolution 4 à 16 voies Logiciel de programmation Intérieur et extérieur Modulaire Pour en savoir plus www.toroevolution.com Voici la nouvelle génération de programmateurs! Avec une

Plus en détail

Relevé des déductions ------

Relevé des déductions ------ Cahier des charges du mode EDI du téléservice SIMPL-TVA Relevé des déductions ------ Version 1.1 10 Février 2016 SUIVI DES VERSIONS Date N Version Motif de Mise à Jour 24/07/2015 1.0 Création 10/02/2016

Plus en détail

Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3

Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3 Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3 Nous reprenons dans cet article un des thèmes présentés lors de la journée organisée par l ATTT (Association technique du traitement

Plus en détail

formation et simulation Médicale Objectifs public organisation de la formation matériel

formation et simulation Médicale Objectifs public organisation de la formation matériel Objectifs Disposer, dans tous les établissements ainsi que sur les chantiers, de personnels en nombre adapté capables d intervenir immédiatement après tout accident Promouvoir la prévention des risques

Plus en détail

TRAVAIL DU BOIS INSTRUCTIONS DE SECURITE ET DONNEES TECHNIQUES

TRAVAIL DU BOIS INSTRUCTIONS DE SECURITE ET DONNEES TECHNIQUES TRAVAIL DU BOIS INSTRUCTIONS DE SECURITE ET DONNEES TECHNIQUES SCIE A RUBAN TB 2 SOMMAIRE TB 2 Objectifs. 1 Description...... 2 Spécifications.. 3-4 Usinage 4 Façonnage 5 - Consignes générales. 5 - Utilisation..

Plus en détail

Exercice 1 : TRAIN CYLINDRIQUE.

Exercice 1 : TRAIN CYLINDRIQUE. TD 21 - Loi E-S pour les réducteurs et multiplicateurs de vitesse à train simple Page 1/8 EXERCICE 1 : TRAIN CYLINDRIQUE.... 1 Exemple 1.1 : Engrenages cylindriques simples.... 1 Exemple 1.2 : Motoréducteur

Plus en détail

ECE/RCTE/CONF/4/Add.1/Rev.1 ACCORD

ECE/RCTE/CONF/4/Add.1/Rev.1 ACCORD 6 mars 2007 ACCORD CONCERNANT L'ADOPTION DE CONDITIONS UNIFORMES APPLICABLES AU CONTROLE TECHNIQUE PERIODIQUE DES VEHICULES A ROUES ET LA RECONNAISSANCE RECIPROQUE DES CONTROLES en date, à Vienne, du 13

Plus en détail

APPLICATION AUX POUTRES

APPLICATION AUX POUTRES APPLICATION AU POUTRE 1 Cinématique 1.1 Géométrie Une poutre est un solide engendré par une aire plane qui est déplacée dans l espace de manière que durant son mouvement, le centre de gravité G de la section

Plus en détail

ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4

ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4 ANNEXE II c : DÉFINITION DES ÉPREUVES ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4 À partir du dossier de définition d une installation de production d énergie utilisant une énergie renouvelable,

Plus en détail

Rappelez vous la barre de tâches, nous allons vous révéler tous les secrets des onglets!

Rappelez vous la barre de tâches, nous allons vous révéler tous les secrets des onglets! Chapitre 3 : Personnaliser son template avec Artisteer Nous allons franchir une étape dans l utilisation d Artisteer, la personnalisation! Vous souhaitez que votre site soit unique, qu il ne ressemble

Plus en détail

CASSETTE SP Guide de mise en œuvre

CASSETTE SP Guide de mise en œuvre -1- CASSETTE SP Guide de mise en œuvre Edition du 21 Août 2007 PMA by Arval ZA du Pays de Podensac 33720 CERONS - France Tel. +33 (0)5.57.98.14.50 Fax. +33 (0)5.57.98.14.60 commercial@pma.fr www.pma.fr

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

L information cadastrale

L information cadastrale L information cadastrale Sommaire Version v4 : Juillet 2015 1 Connexion et interface... 2 1.1 Connexion... 2 1.2 Interface... 4 2 Navigation et affichage des couches... 5 2.1 Barre d outils de navigation...

Plus en détail

Chapitre1. Chaussées aéronautiques

Chapitre1. Chaussées aéronautiques - Caractéristiques de frottement : Notions physiques permettant d apprécier la qualité de contact entre la surface d une chaussée et un pneumatique. - Chaussée : Structure permettant la circulation en

Plus en détail

MODE D EMPLOI SIMPLIFIE DU PROGRAMME DIRIG SPORT DE GLACE (SAISIE DES LICENCES) REGLES DE BASE A RESPECTER pour un bon fonctionnement du logiciel

MODE D EMPLOI SIMPLIFIE DU PROGRAMME DIRIG SPORT DE GLACE (SAISIE DES LICENCES) REGLES DE BASE A RESPECTER pour un bon fonctionnement du logiciel MODE D EMPLOI SIMPLIFIE DU PROGRAMME DIRIG SPORT DE GLACE (SAISIE DES LICENCES) Après avoir suivi les instructions d installation du logiciel, la deuxième chose à faire est de télécharger les données en

Plus en détail

PLAN D ACTION. en faveur de l emploi des salariés âgés

PLAN D ACTION. en faveur de l emploi des salariés âgés PLAN D ACTION en faveur de l emploi des salariés âgés prévu par l article 87 de la loi 2008-1330 de financement de la sécurité sociale pour 2009 Pour la Direction de l AMAMB, Pour les salariés de l EHPAD

Plus en détail

GÉOMÉTRIE DES TRAINS

GÉOMÉTRIE DES TRAINS CARACTÉRISTIQUES Généralités - Avant de procéder au contrôle ou au réglage des angles des trains AV et AR, il est nécessaire d'examiner les points suivants : pneumatiques : pression de gonflage et état,

Plus en détail

Escaliers mécaniques et trottoirs roulants Informations et recommandations relatives aux améliorations en matière de sécurité et d accessibilité

Escaliers mécaniques et trottoirs roulants Informations et recommandations relatives aux améliorations en matière de sécurité et d accessibilité Escaliers mécaniques et trottoirs roulants Informations et recommandations relatives aux améliorations en matière de sécurité et d accessibilité 8200 escaliers mécaniques et trottoirs roulants (source

Plus en détail

GUIDE PowerPoint (version débutante) Version 2003

GUIDE PowerPoint (version débutante) Version 2003 Table des matières GUIDE PowerPoint (version débutante) Version 2003 Qu est-ce que PowerPoint?... 2 1. La fenêtre PowerPoint... 2 2. Création d une présentation... 3 Créer une présentation.... 3 Mise en

Plus en détail

POSITIONING AND CONTROL OF MOBILE ROBOTS

POSITIONING AND CONTROL OF MOBILE ROBOTS Laboratoire d Automatique POSITIONING AND CONTROL OF MOBILE ROBOTS Projet de Semestre / Eté Année académique 2004 / 2005 Jean Martial Miamo Nguekam Etudiant en 4 ième année Electricité Dr. Denis Gillet

Plus en détail

ETUDE DE L EQUIPEMENT. L extrait du cahier des charges ci-après nécessite d apporter des modifications à l installation

ETUDE DE L EQUIPEMENT. L extrait du cahier des charges ci-après nécessite d apporter des modifications à l installation Etude de l équipement ETUDE DE L EQUIPEMENT DEMARCHE INDUSTRIELLE : Actuellement, l irrigation du parc Monceau est assurée par un ensemble de deux surpresseurs (groupes moto-pompes) identiques à vitesse

Plus en détail

Performances du véhicule: Accélérations et reprises. Pierre Duysinx Université de Liège Année Académique 2015-2016

Performances du véhicule: Accélérations et reprises. Pierre Duysinx Université de Liège Année Académique 2015-2016 Performances du véhicule: Accélérations et reprises Pierre Duysinx Université de Liège Année Académique 2015-2016 1 Références bibliographiques T. Gillespie. «Fundamentals of vehicle Dynamics», 1992, Society

Plus en détail

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international L essai en vibration, quand il est réalisé correctement, est un outil précieux pour chaque laboratoire ou pour chaque ligne

Plus en détail

Note technique : Torsion de ligne d arbre

Note technique : Torsion de ligne d arbre Note technique : Torsion de ligne d arbre Les variations rapides de couple ou les phénomènes de résonance torsionnelle de ligne d arbre génèrent des vibrations en torsion et entrainent la dégradation ou

Plus en détail

TEMPORYS 2010. Guide des nouveautés. v2.21 12/08/2010

TEMPORYS 2010. Guide des nouveautés. v2.21 12/08/2010 TEMPORYS 2010 Guide des nouveautés v2.21 12/08/2010 1. Vue «Patients» 2. Vue «Rendez-vous» 3. Vue «Planning» 4. Vue «Requêtes» 5. Recherche de créneau horaire disponible 6. Fiche de rendez-vous 7. Rendez-vous

Plus en détail

LE TRAIN, UN «OBJET TECHNIQUE»

LE TRAIN, UN «OBJET TECHNIQUE» SÉCURITÉ FERROVIAIRE LE TRAIN, UN «OBJET TECHNIQUE» Pistes d animation pour l enseignant Niveaux : École élémentaire / cycle 3 Durée : 2 à 3 séances Domaines transversaux : Maîtrise de la langue, sciences

Plus en détail

Adapter ses déplacements à différents types d environnements

Adapter ses déplacements à différents types d environnements Un exemple d unité d apprentissage : ORIENTATION CP-CE1 Adapter ses déplacements à différents types d environnements activités d'orientation : retrouver quelques balises dans un milieu connu.bo juin 2008

Plus en détail

C.A.P. Installation en Equipements Electriques PARTIE 2. Mise en service. Partie A) : Le candidat remplit le document seul sous la suweillance du iurv

C.A.P. Installation en Equipements Electriques PARTIE 2. Mise en service. Partie A) : Le candidat remplit le document seul sous la suweillance du iurv PARTIE 2 Mise en service Partie A) : Le candidat remplit le document seul sous la suweillance du iurv Vérification Hors tension Ulesure de Appareil de Valeur Correct Note isolement mesure mesurée OUI /

Plus en détail

MODE D'EMPLOI LASER SHOW LASER DMX

MODE D'EMPLOI LASER SHOW LASER DMX MODE D'EMPLOI LASER SHOW LASER DMX LIRE ATTENTIVEMENT CE MODE D'EMPLOI AVANT UTILISATION Avertissements Lisez attentivement cette section avant utilisation de l appareil KOOL LIGHT vous remercie d avoir

Plus en détail

TABLEAU CORRESPONDANCE TENSION COURROIE/UNITÉS SEEM

TABLEAU CORRESPONDANCE TENSION COURROIE/UNITÉS SEEM TABLEAU CORRESPONDANCE TENSION COURROIE/UNITÉS SEEM 4099-T (C.TRONIC 105) Outillages 4122-T (C.TRONIC 105.5) B1EP135D 35 COURROIE D'ENTRAÎNEMENT DES ACCESSOIRES Moteurs : Essence Diesel Outillages Appareil

Plus en détail

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE Dans un premier temps, nous rappelons comment la performance d un réseau peut se dégrader en terme d

Plus en détail

FONCTION D USAGE. Le démarreur sert à lancer un moteur thermique en rotation pour le

FONCTION D USAGE. Le démarreur sert à lancer un moteur thermique en rotation pour le FONCTION DEMARRAGE FONCTION D USAGE Le démarreur sert à lancer un moteur thermique en rotation pour le faire démarrer. Il doit vaincre le couple résistant du à l inertie des pièces, aux frottements, à

Plus en détail

Thème support : Logiciel de simulation électrique (schémaplic)

Thème support : Logiciel de simulation électrique (schémaplic) Fiche de préparation de séquence TP CYCLE 3 Durée : 3H30 Classe : BAC PRO MEI Nom : Prénom : Thème support : Logiciel de simulation électrique (schémaplic) Objectif pédagogique : - Identifier les sous-ensembles,

Plus en détail

Montage avec Cubase 7LE de pistes MONO pour produire en STEREO et faire un CD. Fichier, Importer, Fichier Audio :

Montage avec Cubase 7LE de pistes MONO pour produire en STEREO et faire un CD. Fichier, Importer, Fichier Audio : Montage avec Cubase 7LE de pistes MONO pour produire en STEREO et faire un CD Fichier, Importer, Fichier Audio : Click droite dans le bureau (vide), sous la 1ere piste - Ajouter une piste audio - Piste

Plus en détail

Manipulation 1 : Détermination de la distance focale d une lentille convergente - Méthode d autocollimation :

Manipulation 1 : Détermination de la distance focale d une lentille convergente - Méthode d autocollimation : TP : FOCOMÉTRIE Le but de ce TP permet d étudier les principes fondamentaux de l optique géométrique : mesure de distance focale par différentes méthodes, loi de conjugaison, grandissement, autocollimation

Plus en détail

Ministère de l Éducation

Ministère de l Éducation Ministère de l Éducation EFIS 2.0 Guide de dépannage Version 1.1 le 29 octobre 2014 Table des matières 1 HISTORIQUE DU DOCUMENT... 3 2 PRÉSENTATION DU GUIDE... 4 2.1 BUT ET INTENTION... 4 2.2 COORDONNÉES

Plus en détail

Actions. sur toute la gamme. Arrêtez-vous et regardez ce que Bosch peut offrir à votre garage!

Actions. sur toute la gamme. Arrêtez-vous et regardez ce que Bosch peut offrir à votre garage! Actions sur toute la gamme Arrêtez-vous et regardez ce que Bosch peut offrir à votre garage! Outils de diagnostic KTS : l incontournable n 1 pour le diagnostic universel, l entretien et la réparation A

Plus en détail

Auto formation à Zelio logic

Auto formation à Zelio logic Auto formation à Zelio logic 1 Les Produits Félicitations, vous avez choisi l'un des produits Zelio 2 suivants : 2 Environnement Le Zelio Logic est programmable à l'aide du logiciel Zelio Soft ou en Saisie

Plus en détail

PARTIE 3 RÉSEAU TRIPHASÉ

PARTIE 3 RÉSEAU TRIPHASÉ PARTIE 3 RÉSEAU TRIPHASÉ Organisation de la Partie 3 16 Réseau triphasé TP 16 Mesurage des tensions d un réseau triphasé Synthèse 16 17 Récepteurs en triphasé Montages équilibrés TP 17 Récepteurs en triphasé

Plus en détail