I-PHASE-DIX SECONDAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I-PHASE-DIX SECONDAIRE"

Transcription

1 I-PHASE-DIX SECONDAIRE

2 SECTION SECONDAIRE Conception : Guillaume Labbé, rédaction (auteur et traducteur) Mélissa Brideau, dessins (étudiante au secondaire) Louise De Champlain, idée et conception du projet (personne ressource régionale en difficultés langagières pour la région 03-12) Sylvie Laferrière et France Thomassin, mise en page (agentes de bureau CSDD) Révision : Julie St-Hilaire-Samuelson, orthophoniste à la Commission scolaire de Portneuf Collaboration : Geneviève Marcil, orthophoniste à la Commission scolaire des Premières-Seigneuries Suzanne Poirier, orthophoniste à la Commission scolaire des Premières-Seigneuries Un remerciement spécial à nos enfants spéciaux, ceux qui nous inspirent et qui nous donnent le privilège d exprimer les choses qu ils voudraient nous dire Service régional en difficultés langagières, région

3 Définition de la dysphasie (OOAQ) : Trouble primaire du langage, dans les sphères expressive ou expressive et réceptive, qui s observe par des atteintes variables affectant le développement de plus d une composante du langage : phonologie, morphologie, syntaxe, sémantique, pragmatique. En plus d une hétérogénéité des manifestations de ce trouble d un individu à l autre, la dysphasie se caractérise, chez un même individu, par sa persistance, la variabilité du portrait clinique dans le temps, de même que par une forte probabilité qu il y ait peu d évolution sans intervention. La dysphasie a des répercussions qui peuvent entraver le développement et le fonctionnement de l individu sur les plans personnel, social, scolaire et professionnel. Par conséquent, la dysphasie engendre des situations de handicap et des préjudices variables pour l individu et son entourage selon les circonstances et à tous les âges de la vie. Compte tenu du profil de chacun des enfants, du degré de sévérité du handicap (la dysphasie), des forces et faiblesses propres à chacun, des capacités intellectuelles, de la stimulation reçue, l'évolution sera très différente d'un individu à l'autre. Service régional en difficultés langagières, région

4 Youssef a toujours été fort en maths. Il a donc un faible pour cette matière, malgré sa grande difficulté en résolution de problème, fréquente chez les élèves dysphasiques. Il a toujours eu du pif pour comprendre les opérations mathématiques et certains disent même qu il a la bosse des maths. Youssef est persuadé que c est la bosse qu il a sur son nez dont on parle et il la frotte souvent quand il réfléchit à un problème. Tous les élèves ont leurs préférences par rapport à leurs cours. Certains les aiment tous, d autres en aiment moins que d autres. Nous pourrions même dire que d autres encore préfèrent les cours de récréation! Cette année, il a la chance d avoir un prof avec un style d enseignement très dynamique qui prend le temps d expliquer les choses jusque dans les petits détails. Cela aide énormément Youssef, car même si les maths sont reconnues comme étant une question de chiffres, les problèmes sont présentés à l aide de phrases écrites en lettres, comme les résolutions de problèmes. Ce prof a également le sens de l humour très développé et cela a parfois causé des problèmes à Youssef. Au début de la semaine dernière, il a dit aux élèves que s ils ne terminaient pas leurs travaux avant le cours de vendredi, ils devraient revenir le samedi midi pour les terminer. De plus, ils pourraient même être privés d une heure de dîner la semaine suivante, si la journée de samedi n était pas suffisante. Service régional en difficultés langagières, région

5 (suite) Les élèves ont compris que leur prof faisait une blague, mais que cela signifiait cependant qu il tenait vraiment à ce que leurs travaux soient finis avant la fin de la semaine. Youssef a toutefois pris son prof de maths à la lettre. Comme il a besoin de plus de temps que les autres pour terminer son travail, il n a pas eu la chance de le finir à temps. Il s est donc présenté à l école le samedi, se butant le nez (et la bosse) contre la porte verrouillée. De plus, la mère de Youssef n était pas très contente, car elle avait un rendez-vous chez la coiffeuse ce jour-là et elle avait dû le remettre à la semaine suivante pour reconduire son fils à l école. Elle s était fiée à la parole de son fils, qui n avait pas compris la blague de son prof. Enfin, les camarades de Youssef se sont moqués de lui le lundi suivant, quand il a levé la main en classe de maths pour dire à son prof qu il s était présenté le samedi pour effectuer son travail. Nul besoin d être un génie des maths pour comprendre que 1+1=2. Mais une situation où Youssef avait mal compris une blague + les moqueries d autres élèves = un grand malaise pour Youssef qui s est senti ridiculisé par toute la classe. Service régional en difficultés langagières, région

6 Rudy, élève dysphasique, est dans son cours de français. Il aime bien cette matière, mais c est aussi là qu il éprouve le plus de difficulté. Il fait énormément de fautes d orthographe et ne peut lire que très lentement. Malgré cela, il a la volonté d apprendre et de s améliorer. Quand Rudy était petit, il aimait beaucoup se faire raconter des histoires. Maintenant, c'est lui qui en raconte à son petit frère. Un jour, il aimerait pouvoir écrire une de ses histoires inventées, pour que d autres puissent les lire à leur tour. Les mots : certains sont beaux, comme le mot «amour» ou le mot «amitié», tandis que d autres sont moins beaux, comme le mot «maladie» ou le mot «guerre». Ils deviennent alors «laids mots» ou même «des maux» quand on a des problèmes avec eux. C est ce qui est arrivé à Rudy dans le récit qui suit. Aujourd hui, Rudy doit donner son opinion sur le texte que l enseignante vient de lire au groupe. C est un poème et tous les élèves doivent expliquer à haute voix ce que le poème voulait dire pour eux. Rudy a bien essayé de comprendre le poème que lisait son enseignante, mais il a décroché rapidement quand les mots ont commencé à se mélanger dans sa tête. Il ne comprenait plus rien. Pour lui, une phrase normale a un sujet, un verbe, et un complément, c est ce qu on lui a expliqué de toute façon! Là, il n y avait que de grands mots compliqués qui avaient la même sonorité et presque pas de verbes. Service régional en difficultés langagières, région

7 (suite) Comme il a cessé de porter attention à la lecture du poème assez vite, Rudy tente maintenant de comprendre ce que les élèves racontent, mais là encore, il y a autant d interprétations qu il y a d élèves. Rudy commence à se sentir nerveux, car son tour approche et il n a aucune idée de ce qu il pourra dire. Il commence même à avoir des maux de ventre. Quand l enseignante nomme son nom, Rudy se lève et lui dit que son cours est poche et qu il a mieux à faire ailleurs. Il quitte ensuite le local en claquant la porte. Rudy devra maintenant subir les conséquences de ses gestes. Il se retrouvera dans le local de retrait, aura à rencontrer l éducateur, à préparer une lettre d excuses et à suivre trois périodes de récupération en français, sans parler du fait qu il a échoué au volet «donner son opinion» de son cours de français. Service régional en difficultés langagières, région

8 Parler pour parler Artan, un jeune homme de quatorze printemps, est maintenant en secondaire 2. Il a passé ses années de primaire à se tenir avec Émilie, qui est devenue avec le temps la plus belle fille de l école secondaire. Artan et Émilie se parlent encore sur la route de l école ainsi que la fin de semaine lorsqu ils se croisent, mais c est quand ils sont à l école qu Artan a de la difficulté à suivre Émilie. Elle adore jaser avec sa nouvelle gang du secondaire, mais les membres de cette gang ne semblent cependant pas trouver Artan aussi intéressant qu elle. On dit que la parole est un droit, qu on a le droit de parler quand on a quelque chose à dire. Qu on devrait pouvoir s exprimer en toute liberté. Or, le droit de parler ressemble justement à la liberté. Qui n a pas déjà entendu dire que la liberté des uns s arrête où commence celle des autres? Pour la parole, c est pareil. On a le droit de parler à notre tour, quand c est le bon moment. Mais pas n importe quand, pas n importe où et pas dans n importe quelle circonstance. Encore faut-il apprendre tout ça. Et même si on l a appris, ce n est pas toujours aussi facile à dire qu à faire pour certaines personnes. Service régional en difficultés langagières, région En fait, c est surtout le cas parce qu Artan se fait toujours considérer comme un extraterrestre par la gang quand il tente de s inclure dans la conversation. À cause de sa peau verte? Ou encore de ses antennes? Ah oui, à cause de ses trois pieds! Mais non. Rien de tout cela, bien sûr. C est seulement parce qu il a beaucoup de difficulté à passer un commentaire au bon moment, qu il y a toujours un délai entre le sujet discuté et le commentaire d Artan et enfin que les liens qu il fait avec ce qui est dit sont parfois très difficiles à comprendre pour les autres.

9 Parler pour parler (suite) Artan est conscient de tout cela. Depuis qu il est tout petit qu on lui explique qu il y a un moment pour toute chose et surtout pour parler. Il sait très bien qu il est dysphasique et que c est pour ça qu il a ces difficultés. Il est impatient et parle quand il a quelque chose à dire et non parce que c est le moment de le faire. Il a aussi besoin de plus de temps pour traiter les informations qu il reçoit. C est pourquoi il peut encore parler du dernier livre à la mode aux autres, ce qui était le dernier sujet de conversation, alors qu eux sont déjà rendus à parler du prochain film de vampires. Sans parler du fait que les ados parlent parfois assez vite, ce qui n aide pas sa cause. Et pour ce qui est des liens, c est encore sa dysphasie. Ceux qui l entendent parler pensent parfois qu il n a pas rapport, mais ce sont ses liens à lui et ils sont bien réels. Émilie, qui le connaît depuis la maternelle, sait comment le comprendre. Quand ces situations se produisent, elle tente à son tour d expliquer aux autres ce qu Artan veut dire, mais il reste malgré tout qu il est difficilement accepté par la gang. Artan est embêté par tout cela et disons que parfois ça ne l aide pas à garder le sourire. Service régional en difficultés langagières, région

10 «Être ou ne pas être, c est là la question.» Voilà ce que faisait dire Shakespeare à son personnage Hamlet dans le monologue le plus célèbre de la littérature anglaise. «Oser ou ne pas oser, c est là la vraie question.» Voilà ce que de nombreuses personnes ont pu se dire en voyant une personne intéressante à qui ils auraient aimé parler. On ne sait jamais ce qui va se passer si on n ose rien faire. C est la raison pour laquelle la sagesse populaire recommande d oser dans la vie pour ne pas manquer le bateau. Encore fautil avoir un minimum de confiance en soi pour ce faire, confiance qui risque d être moins présente si on a de la difficulté à s exprimer Service régional en difficultés langagières, région Henrika s est préparée toute la semaine pour la danse du vendredi soir organisée par le comité culturel de l école. Elle s est préparée physiquement, en choisissant avec soin les vêtements qu elle allait porter pour l occasion, tout comme elle s est préparée mentalement, car elle est de nature très gênée et il n est pas évident pour elle de se retrouver dans un tel contexte. En classe, elle est du genre à être invisible et sa grande difficulté se retrouve en écriture. Elle n a pas une grande estime d elle-même et elle est heureuse de se faire oublier par les professeurs qui pensent souvent qu elle comprend tout! La vérité est qu'elle préfère garder ses questions pour elle quand elle ne comprend pas, car elle sait que ça sortira tout de travers et que ce sera difficile à comprendre. Plus que quelques heures avant la danse et Henrika a déjà changé de vêtements trois fois. Et si un gars lui demandait de danser avec elle? Et si elle en trouvait un de son goût? Elle s était entendue avec ses amies pour qu elles partent ensemble de sa maison, située à distance de marche de l école. Elle se sent toujours plus en confiance avec son groupe d amies. L union fait la force, pense-t-elle. Ses amies viennent donc la rejoindre comme prévu. Quelques derniers préparatifs, maquillage, cheveux, brossage de dents Elles sont prêtes à partir.

11 (suite) Les filles entrent dans la salle publique de l école qui est aménagée en salle de danse. Il y a plein de gars près de la porte. C est terriblement gênant pour Henrika qui entre la dernière en regardant au sol. Henrika et ses amies attirent les regards et il ne faut pas beaucoup de temps pour que les gars viennent leur parler. Toutes ses amies ont vite quelqu un avec qui jaser, sauf elle. Il y a par contre tout près d elle un garçon gêné comme elle et beau comme un cœur, William. La soirée avance et Henrika aimerait vraiment lui parler, mais elle n ose pas. Elle pose souvent ses yeux sur lui et finalement William s en va, semblant être mal à l aise face à la situation. Henrika a une difficulté phonologique liée à sa dysphasie et elle en est très consciente. Ce genre de situation rend Henrika malheureuse et chaque fois ses amies doivent la consoler pendant des jours. Service régional en difficultés langagières, région

12 Est-ce que vous connaissez l expression «Clair comme de l eau de roche»? De l eau de roche, c est en fait de l eau de source réputée pour sa transparence. On dit d une parole ou d une action qu elle est «clair comme de l eau de roche» quand elle est «transparente», que sa signification est évidente et ne laisse pas de place à l interprétation. Ce n est pas toujours facile de s exprimer clairement, même si on boit de l eau de source (préférable aux fontaines pleines de germes des écoles!). Et ça l est encore moins quand on a une difficulté liée au langage Service régional en difficultés langagières, région Claire se fait ridiculiser depuis un certain temps par une élève de sa classe. Cette dernière prend plaisir à se moquer de sa façon de s exprimer. C est que Claire est dysphasique et elle cherche constamment ses mots, surtout lorsqu elle doit répondre à une question à voix haute en classe ou quand elle doit faire une présentation orale devant toute la classe. Il arrive souvent à Claire de penser avoir trouvé le bon mot, celui qu elle veut dire. C est alors qu elle le prononce et que toute la classe peut soudainement se mettre à rire, même si elle n est pas devant la classe pour présenter un numéro de «Juste pour rire». Ce qui se produit dans la tête de Claire, c est qu elle confond les mots qui se ressemblent. Par exemple, elle dira le mot «tapisserie» au lieu de dire «pâtisserie», ou encore le mot «chevreuil» en voulant dire le mot «cercueil». Parfois, elle ne dit rien, car elle ne trouve pas les mots pour exprimer son idée. Il lui arrive aussi d abandonner quand elle sent que les gens sont impatients de recevoir sa réponse.

13 (suite) Claire en a assez que cette élève se moque d elle. Elle a en effet poussé la chose jusqu à dire que lorsque la grand-mère de Claire mourra, après avoir mangé des «tapisseries» au chocolat, elle sera exposée dans un «chevreuil» au salon funéraire. Claire décide d aller voir sa titulaire pour lui expliquer la situation et lui demander d intervenir. Claire ne réussit cependant pas à résumer la situation de façon claire. Sa titulaire doit aller surveiller dans la salle commune, elle n est pas très attentive à ce que Claire raconte à propos des pâtisseries pour les chevreuils et des tapisseries dans les cercueils. La titulaire termine donc la conversation en lui demandant d arrêter d imaginer toute sorte de choses et de s occuper de ses affaires à elle. Service régional en difficultés langagières, région

14 Ah, les changements! Ce n est pas toujours évident, n est-ce pas? Certaines personnes vivent les changements sans aucun problème. L un des parents a un nouvel emploi et la famille doit déménager? Y a rien là! D autres encore aiment carrément faire changement et le font volontairement. Une fille aux cheveux bruns a soudainement envie de devenir rousse et prends un rendez-vous sur un coup de tête! Et il y en a d autres qui préfèrent que les choses ne changent pas. Parce que quand elles changent, elles apportent leur lot de changements, justement. Comme changer d école et d année scolaire en même temps, spécialement pour une personne qui n a pas ça facile d avance. Service régional en difficultés langagières, région Alexya, une élève de secondaire un, a réagi très fortement lors de la plus récente rentrée scolaire. Un matin, sa mère lui a demandé ce qui n allait pas et Alexya lui a répondu ceci : «C est parce que j ai hier oh et puis laisse faire». Ses parents devaient la forcer pour aller à l école, ce qui faisait qu elle s enfermait tous les soirs dans sa chambre pour pleurer. Un mois et demi plus tard, à la mi-octobre, Alexya se retrouve avec les yeux cernés. Elle se sent à part des autres, ne parle plus à ses quelques amies, mange une bouchée de son lunch et ne répond pas quand on l interpelle. Une intervenante appelle finalement à la maison un lundi alors qu Alexya est absente. Celle-ci aimerait également avoir de ses nouvelles, car elle s est rendu compte qu Alexya ne semblait pas bien aller. Sa mère lui raconte comment s est déroulé le début de l année scolaire et l informe également qu Alexya a une dysphasie modérée, mais que celle-ci ne lui a jamais vraiment causé de problèmes académiques ou autres. Il faut cependant savoir que la dysphasie prend parfois d autres couleurs à l adolescence, car l académique devient beaucoup plus difficile et les relations avec les pairs plus compliquées.

15 (suite) L intervenante lui dit ensuite qu il aurait été préférable de mieux préparer Alexya à la rentrée en lui faisant visiter l école avec ses parents, en effectuant une rentrée progressive ou en lui attribuant un mentor, mais le personnel de l école n avait aucune idée du diagnostic d Alexya. L intervenante s entend également avec sa mère sur la nécessité de planifier des rencontres avec Alexya afin de discuter avec elle et de l aider à s adapter à son nouvel environnement. Dès la première rencontre, l intervenante s aperçoit qu Alexya a des idées suicidaires et qu elle est en dépression majeure. Elle la réfère donc en psychologie. Au début, lors de ces rencontres, Alexya était incapable de parler Un petit bond dans le temps plus tard, nous voilà en février et Alexya va très bien. Elle est cependant encore en thérapie, car elle avait accumulé plusieurs choses au fil des années. Elle est maintenant en train de faire la paix avec sa différence. Service régional en difficultés langagières, région

16 Il y a des personnes qui disent toujours tout haut ce qu elles pensent. Tant qu elles ne font pas de mal à personne, il n y a pas de problème. Ce sont des personnes qui s expriment avec aise et qui parlent habituellement beaucoup, puisqu elles semblent toujours avoir quelque chose à dire. Certaines de ces personnes font même de nombreuses blagues et ont une réputation favorable. Par contre, d autres ont aussi une réputation nettement moins favorable. On sait que les réputations se bâtissent, donc qu elles ne sont pas nées du jour au lendemain. Mais qu arrive-t-il quand une réputation se base sur quelque chose qui ne se contrôle pas facilement? Zaki, un élève dysphasique de secondaire 3, a une réputation peu favorable auprès des enseignants. En effet, personne dans la salle des profs n ignore qu il est impoli et qu il dit toujours tout ce qui lui passe par la tête. La semaine dernière, par exemple, il a dit à son enseignante de géographie qu elle était ridée comme sa grand-mère de 81 ans, ce qui n a manifestement pas fait grand plaisir à cette enseignante. Il y a une réunion de parents à l horaire ce soir. Zaki a passé la journée à dire à tout le monde que son père a une hémorroïde ces temps-ci et que c est pour ça qu il ne peut pas venir à la rencontre de parents. Il a aussi dit à une autre élève qu elle avait les dents jaunes et à un autre que ses cheveux étaient graisseux. Zaki est souvent surpris de la réaction négative des autres et aura tendance à changer de sujet pour sauver la situation. N étant pas tout à fait conscient de la portée de ses paroles et du mal qu elles peuvent parfois engendrer, il ne s excusera pas davantage. Il est plutôt confus. Service régional en difficultés langagières, région

17 (suite) Pour quelqu un qui sait ce qu est la dysphasie, il est plus facile de voir à travers ces paroles que Zaki n a pas de mauvaises intentions et qu il ne dit pas ces choses avec méchanceté. Ça ne veut pas dire qu elles n ont pas de conséquences malgré tout, mais il est au moins possible de faire la part des choses et de comprendre que c est sa dysphasie qui en est la cause. Service régional en difficultés langagières, région

18 Service régional en difficultés langagières, région

19 Parler pour parler? (s immiscer dans une conversation) 1-Accepteriez-vous un élève comme ça dans votre gang? Rép.1- Il n y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. C est une question d opinion. 2-Pensez-vous qu Émilie devrait insister davantage auprès de la gang pour qu Artan soit mieux accepté? Rép.2- Les bons samaritains seront toujours un plus dans la vie des jeunes dysphasiques. La valse-hésitation (rencontrer une personne qui nous intéresse) 1-Qu auriez-vous fait à la place d Henrika? Rép.1- Réponse libre. 2-Connaissez-vous quelqu un de très gêné et sans ami? Si oui, comment croyez-vous que cette personne se sent dans des situations où elle doit faire face à une foule? Rép.2- L émotion ressentie dans une telle situation risque d être très intense. Insécurité, peur, honte, anxiété, transpiration seront possiblement au rendez-vous. Service régional en difficultés langagières, région

20 La rentrée ou la sortie? (les émotions à travers le discours - accès lexical) 1-Qu est-ce qui a causé la dépression d Alexya d après vous? Rép.1-Réponse libre. Exemples : La routine et l environnement de l élève dysphasique deviennent des repères très importants dans leur vie avec le temps. Lorsque ceuxci changent, l élève a besoin de temps pour s adapter. S il n y a pas d accompagnement dans ces étapes, l élève peut sombrer dans la déprime ou la dépression. 2-Comment peut-on aider une personne qui cherche ses mots ou qui hésite en s exprimant? Rép.2- Quand on connaît le mot que la personne veut dire, on peut en faire l ébauche en prononçant le premier son. On peut aussi lui demander de décrire le mot ou l objet qu elle tente de dire. Dessiner, pointer et mimer sont d autres alternatives. 3-Est-ce qu il est facile pour vous de prendre une décision quand vous êtes très émotif? Quels sont vos moyens pour vous en sortir? Hein? Politesse? (politesse et savoir-vivre) 1-Comment croyez-vous que Zaki pourrait contrôler le contenu de ses commentaires? Rép.1- Une bonne façon de faire comprendre à Zaki que certains de ses propos sont parfois inappropriés est de lui expliquer comment les gens se sentent en les entendant. Il faut être patient et compréhensif puisqu il est difficile pour lui d anticiper les réactions d autrui. Avec le temps, ces explications finiront par l aider à prendre conscience des conséquences de ses paroles. 2-Comment peut-on aider Zaki à mieux communiquer? Rép.2- Il faut être calme et patient, prendre ses commentaires avec un grain de sel en sachant qu il n a pas de mauvaise intention. Si on le reprend constamment avec grand sérieux, il pourrait perdre le goût de communiquer. Service régional en difficultés langagières, région

21 Lexique 1- Le mathématicien Un faible pour cette matière : avoir un faible veut dire avoir une attirance spéciale. On peut avoir un faible pour le chocolat, pour un groupe de musique, ou même pour une fille ou un gars. Et oui, on peut aussi en avoir pour une matière comme les mathématiques! Eu du pif : avoir du pif, c est quand on comprend les choses facilement, comme si tout était clair dès la première explication, ou même sans explication. On est juste bon dans quelque chose sans trop savoir pourquoi, voilà! La bosse des maths : on dit qu on a la bosse de quelque chose quand on est particulièrement bon dans ce domaine. On peut donc avoir la bosse des sports, ou encore des mathématiques. Il ne s agit pas d une vraie bosse comme celle d un chameau ou d une bosse sur le nez! Persuadé : on est persuadé quand on est convaincu ou encore certain de quelque chose. Youssef est donc certain que la bosse sur son nez est sa bosse des maths. Il en est persuadé. Très dynamique : qui a beaucoup d énergie, beaucoup d idées et surtout l envie de passer à l action (ou agir). Un prof très dynamique est un prof actif, qui bouge et qui fait progresser les élèves. Se buter le nez : c est lorsqu on arrive pour ouvrir une porte et que celle-ci est barrée. Comme si on se frappait le nez sur la porte, mais ce n est qu une image. Prendre les gens aux mots et à la lettre : croire tous les mots qu une personne dit. Exemple : j ai des fourmis dans les jambes, ça ne veut pas dire qu il y a des insectes sur les jambes, mais bien que les jambes de la personne sont engourdies. Pétrin : situation difficile pour laquelle il semble impossible de trouver une solution. Service régional en difficultés langagières, région

22 2- Quand rien ne va plus «Laids mots» : petit jeu de mots où les mots ont simplement changé de place. Habituellement on dit des mots laids (qui ne sont pas beaux), mais ici l auteur a inversé les deux mots pour en faire un jeu de mots qui sonne pareil comme «les mots» «Des maux» : autre petit jeu de mots qui utilise «maux» (mal au pluriel) pour signifier «mot» qui sonne exactement pareil. La même sonorité : deux sons qui sonnent pareil, mais qui ne veulent pas dire la même chose. Ex : maux et mot Interprétation : ici, on parle de ce que l on comprend du poème, c est différent pour chaque élève. On l interprète à notre façon. Particulière : quelque chose est particulier quand c est différent à nos yeux. De la poésie c est particulier parce qu on y retrouve des mots qui riment et que les phrases sont parfois difficiles à comprendre. 3- Parler pour parler? La liberté des uns s arrête où commence celle des autres : la liberté d une personne c est lorsque celle-ci est indépendante et libre. Si par exemple une personne décide d écouter de la musique forte, elle a le droit (liberté) de le faire, mais le voisin a aussi le droit (liberté) de ne pas l entendre. On dit alors que la liberté de cette personne (qui ne veut pas écouter de la musique forte) s arrête quand l autre personne décide d écouter sa musique forte Circonstance : une circonstance c est la description d un évènement. Par exemple, on peut parler avec ses amis en classe tant que le cours n est pas commencé. La description de l évènement est : c est le début du cours, on peut parler, les élèves sont de bonne humeur Ou on pourrait dire une situation au lieu de circonstance. Quatorze printemps : expression qui veut dire quatorze ans. Il y a un printemps par année, donc quatorze printemps égalent quatorze années. Embêté : être mêlé, confus. Ne pas bien comprendre et ne pas trop savoir quoi faire. Maintenir : conserver, garder, ne pas changer. Maintenir le sujet de conversation, c est continuer de parler de la même chose. Service régional en difficultés langagières, région

23 4- La valse-hésitation Être ou ne pas être, c est là la question : grande question populaire sur le sens de la vie. On pourrait aussi dire vivre ou ne pas vivre en parlant des humains. Monologue : un monologue c est un discours fait par un comédien qui s adresse à lui-même (en disant ce qu il pense tout haut) ou à la foule, mais celui-ci est seul. Dans la vraie vie, se parler à soi-même peut être inquiétant! (rires) Oser ou ne pas oser : oser c est faire quelque chose sans avoir peur de le faire, même en hésitant. Oser ou ne pas oser, c est se demander si on va le faire ou non. Sagesse populaire : l opinion des gens qui après de longues années, se transforme en expressions (petites phrases populaires). Ex. : le gros bon sens, avoir des fourmis dans les jambes, vendre la peau de l ours avant de l avoir tué (demande à ton enseignant(e) de t expliquer ces petites phrases). Manquer le bateau : expression qui veut dire perdre sa chance ou une bonne occasion. Invisible : c est qu on l oublie facilement, car elle est très silencieuse. Tout de travers : quand les mots sont mélangés lorsqu on parle et que ce n est pas ce qu on voulait dire finalement. S était entendue : se mettre d accord. Pose souvent ses yeux : regarder 5- Claire comme de l eau de roche Clair comme de l eau de roche : jeu de mots qui veut dire que c est facile à comprendre Transparente : dont le sens est très clair, facile à comprendre Signification est évidente : dont le sens est très clair, facile à comprendre Service régional en difficultés langagières, région

24 6- La rentrée ou la sortie? Le font volontairement : faire quelque chose en choisissant et en décidant de le faire, sans être obligé ou forcé. Un coup de tête : décision prise sans réfléchir, sans avoir pris le temps d y penser. Lot de changements : plusieurs changements. Académique : tout ce qui est travail et apprentissage en classe, c'est-à-dire les exercices de mathématiques, les textes en français Accumulé : ajouter à notre liste avec le temps. Ex : un problème à l école cette semaine, deux la semaine prochaine 7- Hein? Politesse? Réputation favorable : manière positive dont quelqu un est apprécié. Ce que l on pense de cette personne est bon. Manifestement : De toute évidence, visiblement, assurément. N étant pas tout à fait conscient : ne pas être certain, être dans le doute Pragmatique : partie du développement du langage (composante) qu on appelle aussi l utilisation. La pragmatique c est savoir comment dire quelque chose pour ne pas insulter la personne. Service régional en difficultés langagières, région

Comment discuter de la mort

Comment discuter de la mort Chapitre 3 Comment discuter de la mort 1. Le questionnement de l enfant 2. Jusqu où aller dans la discussion? 3. La transmission par les parents de leur savoir et de leur expérience 4. Les questions majeures

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Ces scénarios sociaux ont été préparés depuis l automne 2008 par Jézabel Parent du Cégep Saint-Hyacinthe, Lyne Picard, du CRDI Normand-Laramée,

Plus en détail

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le Chapitre 1 être Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le monde, de nombreux salariés français souffrent réellement au sein des entreprises qui les emploient. Ce n est pas juste une question de

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Qu est-ce que votre enfant peut entendre?

Qu est-ce que votre enfant peut entendre? 47 CHAPITRE 5 Qu est-ce que votre enfant peut entendre? Certains enfants sont totalement sourds et ne peuvent pas du tout entendre ou peuvent seulement entendre des sons forts. Quand les bébés sont très

Plus en détail

Construire un référentiel de communication avec les élèves

Construire un référentiel de communication avec les élèves Construire un référentiel de communication avec les élèves Oser entrer en communication : Ø Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre Ø S exprimer

Plus en détail

Conseils aux parents des victimes

Conseils aux parents des victimes Conseils aux parents des victimes Harcèlement : comment en parler à l école, au collège ou au lycée? Si votre enfant subit de façon répétée des violences verbales et/ou morales (surnoms méchants, insultes,

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Osez parler en public

Osez parler en public Préface «La parole n a pas été donnée à l homme; il l a prise», nous dit Louis Aragon. J ajouterais: encore faut-il savoir comment la prendre. L outil que vous avez entre les mains vous propose un mode

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13 Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA22S008 04/06/13 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Dans le célèbre conte populaire, il n y a pas de père. Ce n est pas un oubli. Il y a une petite fille, une mère, une grand-mère et le loup, bien sûr. Joël Pommerat laisse aux enfants la liberté

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Habiletés de communication

Habiletés de communication Habiletés de communication Les habiletés de communication ont été clairement identifiées comme l une des dimensions essentielles en termes d habiletés pour la pratique compétente de la médecine familiale.

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

Présentation. Principes de base

Présentation. Principes de base Présentation «Philou et la chasse aux mots» est un cahier d activités qui vise le développement des habiletés d accès lexical chez les enfants d âge scolaire, principalement pour ceux de maternelle et

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale.

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. Shooting Un jeu de Baptiste CAZES expérience electro-gn Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. C est un jeu pour deux joueurs. Le premier personnage

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

L ordinateur et votre enfant

L ordinateur et votre enfant L ordinateur et votre enfant Nous nous trouvons présentement dans une ère où les appareils électroniques font partie intégrante de la vie des enfants. Cela a mené beaucoup d effets positifs au plan des

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Elsa Pelestor répond à nos questions

Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor est professeur(e) des écoles à l école Jean Moulin de Cavaillon. Elle est l auteur(e) de l article Premiers pas, premières questions paru dans le n 466

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

Qu est-ce que le TCF?

Qu est-ce que le TCF? Qu est-ce que le TCF? Le Test de Connaissance du Français (TCF ) est un test de niveau linguistique en français, conçu à la demande du ministère de l Éducation nationale, de l Enseignement supérieur et

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés?

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? DOSSIER Echec scolaire Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? Nous avons posé la question à Véronique Grosjean, conseillère pédagogique pour les écoles du réseau

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Le harcèlement sexuel : des comportements à prendre au sérieux!

Le harcèlement sexuel : des comportements à prendre au sérieux! Capsule 9 Le harcèlement sexuel : des comportements à prendre au sérieux! QUE FAIRE? Joyce ne sait plus quoi faire. Son coordonnateur, Luc, a une drôle d attitude envers elle. Il vient la voir inutilement

Plus en détail

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 10 4% 4% 92% 1 élève déjà bilingue 3 Votre enfant comprend mieux l'anglais qu'avant 4% 4% Votre

Plus en détail

Bien vivre. son année scolaire. Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école

Bien vivre. son année scolaire. Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école Bien vivre son année scolaire Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école La rentrée scolaire peut être une source de stress pour bien des enfants, des adolescents et leurs parents.

Plus en détail

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM ECOLE : Penzé Niveau de classe : CE2 CM1 CM2 ENSEIGNANTE : Aline Doillon Janvier Février 2011 A- Choix des items travaillés (programmes 2008)

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

Titre : Bien identifiable, facile à repérer

Titre : Bien identifiable, facile à repérer TITRE : Pourquoi AUTEUR : Nikolaï Popov RESUME ET INTERET DE L ALBUM : GRILLE D ANALYSE D UN ALBUM EDITEUR : Nord Sud ILLUSTRATEUR : Nikolaï Popov Une gentille grenouille hume en paix une jolie fleur dans

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte

L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte Pourquoi interpeller une orthophoniste? Au service des personnes ayant une déficience physique Il est important de mentionner que le contenu de cette

Plus en détail

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français.

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Projet de recherche Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Réalisé lors du stage de formation au CIEP, Sèvres du 22 avril au 2 mai 2014 Par Roopa

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

Activités pour le début de l année scolaire

Activités pour le début de l année scolaire Activités pour le début de l année scolaire A. Dans une classe primaire. 1. Les photos : Le premier jour de la nouvelle classe, prenez une photo individuelle de chaque élève et plusieurs de la classe ensemble.

Plus en détail

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu.

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu. Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8 Jeu Réaction Matériel 4 pages pour fabriquer le jeu cartes réactions cartes réaction A B C D dés 1 jeton différent par joueur Fabrication du jeu 1. Coller

Plus en détail

L animation des petits groupes dans le parcours Alpha

L animation des petits groupes dans le parcours Alpha L animation des petits groupes dans le parcours Alpha Le but de cette intervention est d introduire les principes de fonctionnement des petits groupes dans le parcours Alpha Planche 1: Animer des petits

Plus en détail

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante.

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante. Suggestions pour créer sa mini-revue Kanata : je suis ici Auteure : Janine Tougas Illustrations : Alexis Flower SEPT ASTUCES POUR RÉUSSIR TON PHOTORÉCIT Le but de ton photorécit (page-couverture de la

Plus en détail

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège LASNIER, Monique. Plan institutionnel d'aide à la réussite et à la persistance.collège

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

COMMENT ENSEIGNER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE? EN PARTICULIER LE VOCABULAIRE

COMMENT ENSEIGNER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE? EN PARTICULIER LE VOCABULAIRE COMMENT ENSEIGNER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE? EN PARTICULIER LE VOCABULAIRE I. RETOUR SUR LA CONFÉRENCE DE VIVIANE BOUYSSE (le 11 février à Montfort) I.I LANGUE ET LANGAGE À L ÉCOLE 1) Distinguer

Plus en détail

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Papa, maman, Voici un petit survol de ce que j ai vécu cette année au centre de la petite

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS Adapter le 2 février, 2015 Préambule Dans l esprit de l article 10 de la Chartre des droits et libertés de la personne

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

PRIMAIRE. 1er cycle, 2e année. Les tâches familiales. Planification des activités

PRIMAIRE. 1er cycle, 2e année. Les tâches familiales. Planification des activités DES OUTILS DE PROMOTION ET DE PRÉVENTION EN MATIÈRE DE SEXUALITÉ JEUNESSE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN MATHÉMATIQUE Les tâches familiales Planification des activités PRIMAIRE 1er cycle,

Plus en détail

Inventer une histoire avec des enfants de 3, 4 ans

Inventer une histoire avec des enfants de 3, 4 ans Inventer une histoire avec des enfants de 3, 4 ans - Pour stimuler le langage - Pour favoriser la cohérence spatiale et temporelle - Pour développer leur imaginaire - Pour les encourager à écouter les

Plus en détail

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage Le langage à l école maternelle Scéren Les difficultés d apprentissage du langage Le rôle premier de l enseignant est de suivre les progrès de ses élèves et de créer les conditions pour les susciter. Ce

Plus en détail

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2 Agir avec Intelligence, assuranceetprudence 5-6 année Leçon 2 Leçon 2 Relations saines et relations malsaines Objectifs Comprendre qu une relation saine est une relation basée sur le respect de soi-même

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

28. Projet de lecture

28. Projet de lecture 28. Projet de lecture Extrait d une nouvelle : Jeunes en transit Français 10-2 Cahier de l élève Nom : Jeunes en transit DESCRIPTION DU PROJET Afin de te familiariser avec des jeunes vivant une situation

Plus en détail

: un coffre à outils bien garni (p.4-5-6 du journal de bord) 4 e activité. Préparation. Réalisation Écrire des textes variés* (Journal dialogué )

: un coffre à outils bien garni (p.4-5-6 du journal de bord) 4 e activité. Préparation. Réalisation Écrire des textes variés* (Journal dialogué ) 4 e activité : un coffre à outils bien garni (p.4-5-6 du journal de bord) Déroulement des activités et compétences reliées Enseignants Élèves Préparation Journal de bord, page 4 Dans le journal de bord,

Plus en détail

Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile

Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile Armande Perrier Enseignante spécialisée SMPEA 2 Peyre-Plantade- 2012 La structuration temporelle pour l enfant autiste : pourquoi?

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

LA SÉDUCTION CHEZ LES ADOLESCENTS : POUVOIR, AGIR SEXUEL ET PROVOCATION

LA SÉDUCTION CHEZ LES ADOLESCENTS : POUVOIR, AGIR SEXUEL ET PROVOCATION LA SÉDUCTION CHEZ LES ADOLESCENTS : POUVOIR, AGIR SEXUEL ET PROVOCATION Lorsque nous pensons à la séduction et aux premières rencontres amoureuses des adolescents, nous souhaitons pour eux qu ils apprennent

Plus en détail

Félicitations X pour ton sérieux et ton implication dans ton travail. Tes résultats sont excellents et ceci dans tous les domaines étudiés.

Félicitations X pour ton sérieux et ton implication dans ton travail. Tes résultats sont excellents et ceci dans tous les domaines étudiés. Trimestre 1 X a fait énormément de progrès tout au long du trimestre et je ne peux que la féliciter. Il/elle s investit beaucoup en classe en participant activement. Les résultats en français/maths ont

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

Les activités rythmiques (1-6)

Les activités rythmiques (1-6) PROGRAMME D ÉTUDES - ÉDUCATION PHYSIQUE - PRIMAIRE ET ÉLÉMENTAIRE 123 1 ère année 2e année 3e année 1. Exécuter des habiletés motrices au son de la musique. (RAG 1) 1. Exécuter des habiletés motrices au

Plus en détail

Accueillir un stagiaire : la coformation professionnelle

Accueillir un stagiaire : la coformation professionnelle Accueillir un stagiaire : la coformation professionnelle Patrick Parent Professeur invité Département de kinanthropologie UQAM parent.patrick@uqam.ca Parent, P. (2011). Accueillir un stagiaire : la coformation

Plus en détail

Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres en formation «recherche d emploi».

Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres en formation «recherche d emploi». Témoignages d Anne-Laure Mausner, Sophrologue Thème : Préparation pour un entretien d embauche (Les prénoms ont été modifiés pour respecter l anonymat) Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres

Plus en détail

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif?

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif? Le trouble de traitement auditif _TTA Entendre n est pas comprendre. Détecter les sons représente la première étape d une série de mécanismes auditifs qui sont essentiels pour la compréhension de la parole

Plus en détail

Séminaire «Répondre au téléphone et tenue du bureau»

Séminaire «Répondre au téléphone et tenue du bureau» LE TELEPHONE Répondre au téléphone réunit plusieurs paramètres: Un contexte Un message Une relation 1 Le contexte Pouvoir entendre son interlocuteur endroit calme, silencieux. Le téléphone sonne alors

Plus en détail

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS Conseils et strategies pour les devoirs Lorsque Hal Gill était jeune, le hockey n était pas son unique priorité. Les devoirs ont toujours été important aussi. Hal ne pouvait rien faire avant d avoir complété

Plus en détail

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés.

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec se poursuivent

Plus en détail

Moyens d intervention en fonction des objectifs

Moyens d intervention en fonction des objectifs Commission Scolaire des Samares DVE Plan d intervention Moyens d intervention en fonction des objectifs DOMAINE LANGAGIER L élève améliorera ses habiletés en conscience phonologique. L'élève développera

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

Les cercles de lecture Les rôles

Les cercles de lecture Les rôles Les cercles de lecture Les rôles Voici cinq rôles utilisés pour les cercles de lecture. Ces rôles peuvent être assignés par l enseignant ou choisis par l élève. Idéalement, chaque élève aura l occasion

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Etranges disparitions

Etranges disparitions Etranges disparitions Nina était une lycéenne de quinze ans qui vivait dans un appartement à Paris avec sa mère et son chien Médor. Sa mère était avocate et elle rentrait très tard le soir. Nina était

Plus en détail

II. MODELES D HEBERGEMENT ALTERNE

II. MODELES D HEBERGEMENT ALTERNE II. MODELES D HEBERGEMENT ALTERNE Les modèles ci-dessous couvrent une période de 2 semaines, et ont trois couleurs : une couleur pour le temps de résidence chez le parent A, une couleur pour le temps de

Plus en détail

N hésitez pas à me contacter pour toute question! Olivier

N hésitez pas à me contacter pour toute question! Olivier Dans le cadre de mon expériment à l ICAM je suis parti l été dernier au Pérou pour quatre mois. Mon séjour a consisté en trois mois comme volontaire avec JVI, puis d un mois de tourisme. Mon objectif principal

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Demande d admission - Niveau secondaire Ce document doit être complété par le titulaire de classe ou par l orthopédagogue Nom de l élève :

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

J adore le français! B. Racontez à votre tour l histoire d Élodie à un camarade.

J adore le français! B. Racontez à votre tour l histoire d Élodie à un camarade. J adore le français! 1 Piste 01 1. six mois à londres A. Une radio consacre une émission aux Français à l étranger. Écoutez le témoignage d Élodie et remettez dans l ordre les différentes étapes de son

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie Confiance en soi 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi MOUNET Sylvie www.osezvotrereussite.com Page 1 sur 9 Technique 1 Voici 10 attitudes qui diminuent la confiance en soi. La technique

Plus en détail