Intermédiaire d assurance AFA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Intermédiaire d assurance AFA"

Transcription

1 Intermédiaire d assurance AFA

2 2

3 Avec la loi revisée sur la surveillance des entreprises d assurances (LSA) qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2006 avec l ordonnance (OS) y afférente, les intermédiaires d assurance ont été assujettis à la surveillance de la Confédération. On a tenu compte ce faisant de la protection des consommateurs tout en retenant une demande européenne. Le preneur d assurances doit être protégé contre des conseils déficients. En cas de conseils laissant à désirer, il doit pouvoir s en sortir financièrement sans dommages. Cette règlementation sert également à l harmonisation du champ règlementaire à l intérieur du cadre européen (Directive-UE sur l intermédiation en assurance). Les développements dans l industrie de l assurance (multiplicité des produits, complexité des produits, besoins en information de la clientèle, information améliorée du client) ont accru les exigences attendues des intermédiaires d assurance. Il en est résulté la demande de qualification professionnelle des intermédiaires, de protection en matière de responsabilité civile et d information plus complète. L activité des intermédiaires d assurance est régie par les articles 40 à 45 de la loi sur la surveillance des entreprises d assurances (LSA) ainsi que par les articles 182 à 190 de l ordonnance sur la surveillance (OS). Les intermédiaires d assurance indépendants doivent se faire inscrire dans un registre officiel. L inscription est subordonnée à la réussite d un examen, à la conclusion d une assurance responsabilité civile professionnelle ainsi qu à une réputation sans tache (art. 185, OS). L obligation de se faire enregistrer sert à la garantie de la qualité. Elle est de nature à améliorer sensiblement l image de l intermédiaire d assurance. 3 Remarque: cette brochure ne fait usage par souci de simplification que de la forme masculine. Il va de soi que la forme féminine est aussi toujours sous-entendue.

4 La qualification d intermédiaire en assurance La formation interne dans l entreprise des collaborateurs extérieurs se voit attribuer traditionnellement une haute importance dans l industrie suisse de l assurance. L Association pour la formation professionnelle en assurance AFA s engage depuis des dizaines d années en faveur de la formation et de la formation continue interentreprises, conformément à la loi sur la formation professionnelle. Sur la base de son expérience, l AFA a joué un rôle essentiel dans l organisation et la mise en application d une qualification interentreprise des intermédiaires. L intermédiaire d assurance s appuie en général sur une formation professionnelle de base (par ex. un certificat de capacité). L accès subséquent au brevet fédéral de Spécialiste en assurance est garanti. Formation professionnelle Accès direct Exigences supplémentaires Voie universitaire MAS / DAS / CAS (Master/Diploma/Certificate of Advanced Studies) PhD (Doctorat) (Executive) MBA EPG ES (Etudes postgrades) Haute école spécialisée Master Université Master Degré secondaire II Degré tertiaire Examen professionnel Brevet EII (eficert)* Formation abrégée Intermédiaire d assurance AFA Certificat fédéral de capacité / Autres Ecole supérieure assurance (ESA) Assistant/-e d assurance AFA Maturité professionnelle Certificat fédéral de capacité Employé/-e de commerce / Ou équivalent Haute école spécialisée Bachelor HES (e. a. Risk& Insurance) Maturité gymnasiale Université Bachelor Ecole obligatoire Le graphique démontre les passerelles d études les plus courantes * European Insurance Intermediary EII (eficert) 4

5 L intermédiaire d assurance Qu est ce qu un intermédiaire d assurance? Les intermédiaires d assurance sont des personnes qui «quelle que soit [leur] désignation...[agissent] pour des entreprises ou d autres personnes en vue de la conclusion de contrats d assurance ou [concluent] de tels contrats» (art. 40 LSA). Sont par conséquent des intermédiaires d assurance au sens de la loi tous les brokers / courtiers, la plupart des représentants locaux (à l exclusion des fournisseurs d adresses stricto sensu) ainsi que les services externes des compagnies et même les collaborateurs internes avec leur propre portefeuille de clients, parmi eux les agents agissant au nom d une compagnie d assurances ainsi que les courtiers (brokers) dont on peut supposer qu ils représentent les intérêts de (potentiels) preneurs d assurance. Intermédiaires liés et non liés L ordonnance sur la surveillance opère une distinction entre intermédiaires liés et non liés. On peut sommairement les distinguer comme suit: On entend par «intermédiaire lié» l agent qui, en tant que représentant d une à deux compagnies d assurance au maximum, propose ou conclut des contrats d assurance. On entend par «intermédiaire non lié» le courtier qui, en tant que mandataire du client / preneur d assurance propose ou conclut des contrats d assurance. L ordonnance sur la surveillance énumère des critères plus précis (art. 183 OS). L intermédiaire non lié agit en général en qualité de mandataire du client; il travaille avec de nombreux auteurs d offres du domaine de l assurance. 5

6 L intermédiaire d assurance La surveillance des intermédiaires FINMA (Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers) Registre Tous les intermédiaires «qui ne sont pas liés juridiquement, économiquement ou de quelque autre façon que ce soit à une entreprise d assurance» doivent se faire inscrire dans le registre (art. 43, al.1er LSA), les autres intermédiaires ont le droit de se faire inscrire dans le registre. La FINMA tient ce registre en tant qu autorité de surveillance. L enregistrement s effectue sur le portail intermédiaires / inscription. Les renseignements concernant l inscription sont fournis par la FINMA surveillance des intermédiaires. La surveillance des intermédiaires a également rassemblé sur ce site une abondante offre d informations sur ce thème. On peut consulter à la rubrique «Registre» tous les intermédiaires d assurance enregistrés. Sous la rubrique «Inscription», les intermédiaires peuvent s adresser à l autorité de surveillance pour enregistrement ou remaniement des inscriptions existantes. Conditions à remplir pour l inscription dans le registre L inscription au registre requiert que certaines conditions soient remplies (art. 44 LSA, art OS): Apporter la preuve d une qualification professionnelle suffisante (réussite d un examen ou attestation équivalente, art. 44, al.1er, lettre a LSA). La preuve de la qualification professionnelle est apportée par la réussite d un «examen ou...la présentation d un titre équivalent» (art. 184, al.1er OS). Le règlement d examen édicté par la FINMA sert de base pour la reconnaissance de la qualification d intermédiaire. Se fondant sur ce qui précède, la FINMA a chargé l AFA de la mise en oeuvre et de l application de la qualification des intermédiaires. L AFA a créé pour ce faire la qualification professionnelle d «Intermédiaire d assurance AFA», laquelle donne droit à l inscription dans le registre. S agissant des conditions personnelles, outre la capacité d exercer les droits civils, les intermédiaires d assurance doivent attester d un casier judiciaire vierge de condamnations incompatibles avec leur l activité ainsi que de l absence de reconnaissance de dette. Les intermédiaires d assurance doivent également attester qu ils disposent, en couverture de leur responsabilité civile découlant de la violation de leur obligation professionnelle de diligence, d une assurance responsabilité civile professionnelle d un montant d assurance de 2 millions de francs au moins ou de garanties financières équivalentes. 6

7 7

8 Vue d ensemble sur la formation Etudes en vue de devenir intermédiaire L étude en vue de devenir intermédiaire est conçue de façon modulaire. Chaque participant peut accomplir le module dont il a besoin. La formation est constituée de modules qui sont construits selon la méthode d enseignement «Blended Learning» et qui couvrent les domaines spécialisés suivants: Industrie de l assurance Connaissances juridiques Assurances de choses Assurances de patrimoine Assurances sociales Assurances de personnes Conseil à la clientèle Préparation du cours 3 semaines environ avant le premier jour du cours, les participants reçoivent des tâches à lire et/ou des tâches préparatoires ainsi que des tests d entrée. La préparation comprend en plus l étude avec les didacticiels (WBT). Cela rend le cours de présence plus efficient. L acquisition de la matière s effectue par étude individuelle. Durée des cours de présence La formation comporte 19.5 journées de cours de présence durant trois mois et auront lieu du lundi au vendredi. Suivi du travail /Approfondissement Les candidates font des tâches écrites afin d approfondir la matière apprise. Blended Learning Blended Learning signifie multiplicité des médias, mélange de médias d enseignement et de méthodes d enseignement et d apprentissage: transmission des connaissances par l étude individuelle, approfondissement en cours présentiels, rattrapage de l enseignement présentiel, recours à de nouveaux médias, accompagnement tutoriel. Public-cible Les études en vue de devenir intermédiaires s adressent aux collaborateurs des services externes et aux courtiers se préparant à l examen d «Intermédiaire d assurance AFA» ainsi qu aux personnes désireuses d acquérir des connaissances de base en matière d assurance. 8

9 Coûts des études La formation comprenant l ensemble des modules coûte CHF Sont compris dans le prix du cours: 19,5 journées de cours présentiels matériel de cours, feuilles d exercices et de solutions didactitiels (WBT) les tests d entrée le tutorat (accompagnement en ligne) utilisation de la plate-forme d apprentissage Les quatre volumes du matériel d étude ne sont pas compris dans les coûts. 9

10 Vue d ensemble sur la formation Etudes en vue de devenir intermédiaire Vue d ensemble sur la formation Matériel d étude Inscription aux cours Pour la réservation des cours de module il est indispensable de s enregistrer au préalable sur la plate-forme de formation AFA (voir le lien sur le site L enregistrement n entraîne pas de coûts, mais l utilisateur s engage à faire un usage responsable de la plate-forme d enseignement. Les données sont assujetties à la loi suisse sur la protection des données et ne sont pas transmises. Le nom enregistré ainsi que le mot de passe sont envoyés directement par le système à l adresse de courriel indiquée par l utilisateur. Avec ces informations-login, l utilisateur peut s annoncer sur la plate-forme et faire usage de l offre de cours (voir Catalogue des cours AFA). A côté des cours, l AFA offre les possibilités d étude suivantes: Matériel d étude (4 volumes) Assurances de personnes et assurances sociales Assurances de choses et de patrimoine Industrie de l assurance et droit relatif aux intermédiaires Connaissances juridiques XXX Ces livres d étude peuvent être commandés auprès du Verlag SKV (www.verlagskv.ch) XXX NEU! Série-zéro (Simulation d examen de l examen écrit ainsi que cas pratiques de l examen oral) La série-zéro peut être commandée comme chaque cours sur la plate-forme de formation (voir Catalogue des cours AFA). L enregistrement préalable gratuit est la seule condition. Assurances de personnes et assurances sociales Industrie de l assurance et droit relatif aux intermédiaires Connaissances juridiques Assurances de choses et de patrimoine 10

11 Vue d ensemble sur la formation L examen d intermédiaire L examen d «intermédiaire d assurance AFA» comporte une partie écrite et une partie orale. L épreuve orale a lieu dans le mois suivant l examen écrit. Les dates d examen sont publiées sur le site de l AFA (www.vbv.ch, rubrique Intermédiaires, Examen). La taxe d examen est de CHF 600. pour l ensemble de l examen et de CHF 300. pour les examens partiels (p. ex. répétants). Les examens d intermédiaires ont lieu trois fois l an, en mars, juin et octobre. En cas de demande insuffisante, la session de juin tombe. Inscription L inscription à l examen s effectue en ligne sur la plate-forme d examen qui est gérée par l AFA. Les candidats doivent s inscrire au préalable sur la plateforme. L inscription est gratuite mais elle oblige à un usage responsable de la plate-forme d examen. Les données sont assujetties à la loi suisse sur la protection des données et ne sont pas transmises. Le nom enregistré et le mot de passe sont envoyés directement par le système à l adresse de courriel indiquée par l utilisateur. Avec ces données d accès, l utilisateur peut s annoncer sur la plate-forme d examen. 11

12 Vue d ensemble sur la formation L examen d intermédiaire Examen écrit L examen écrit a lieu simultanément dans toute la Suisse et de façon décentralisée dans les centres d examen agréés. On le passe en ligne sur la plate-forme d examen au moyen du logiciel Cybertest. Les contenus d enseignement pour l examen écrit se subdivisent en: Connaissances générales de l industrie de l assurance Assurances de personnes et assurances sociales pour ménages privés et entreprises Assurances de choses, responsabilité civile et autres assurances de patrimoine pour ménages privés et entreprises Connaissances juridiques Les descriptions détaillées des contenus d enseignement pour chacun des domaines se trouvent sur le site de l AFA (www.vbv.ch) sous le menu Intermédiaires / Downloads. Pour montrer les exigences et le niveau de l examen écrit, l AFA met à disposition sur sa plate-forme de formation une série-zéro ainsi qu une simulation d examen. Examen oral L épreuve orale pratique avec simulation d une situation de conseil au client a également lieu de façon décentralisée dans les centres d examen. Le candidat peut choisir une des deux options suivantes: Ménages privés: particuliers, familles, indépendants Petites entreprises Les descriptions détaillées des contenus d enseignement pour chacun des domaines se trouvent sur le site de l AFA (www.vbv.ch) sous le menu Intermédiaires / Downloads. Lors de l examen oral, le candidat traite un cas pratique emprunté à son environnement professionnel, soit par une interrogation autour de la prévoyance d un ménage privé (particuliers, familles, indépendants) ou sur la couverture du risque d une petite entreprise. Le candidat indique l option choisie au moment de son inscription. Le candidat se voit tout d abord impartir un temps de 30 minutes pour préparer une analyse de situation, élaborer un concept sommaire de solution / ou des esquisses de solution et l entretien subséquent avec son client (experts, examinateurs). Au cours de l entretien de 30 minutes avec le client, il propose sa solution, la motive brièvement et répond aux questions complémentaires sur le cas. Pour montrer les exigences et le niveau de l examen oral, l AFA met à disposition des cas-modèles sur sa plate-forme de formation 12

13 Réussite Les épreuves écrite et orale forment une unité. Les deux parties doivent être réussies. Celui qui passe les deux parties de l examen avec la note minimale de 4 obtient le certificat d «Intermédiaire d assurance AFA». Résultat de l examen Le résultat de l examen n est attesté qu après la réussite des deux parties et est communiqué par écrit aux candidats par l AFA. Titre «Intermédiaire d assurance AFA». Ce titre est protégé en vertu du droit des marques. Répétition des examens L examen peut être répété deux fois. Si seule une partie de l examen est réussie, le candidat doit réussir l autre partie dans le délai d une année, sinon l examen complet doit être passé encore une fois. Centres d examen L AFA délègue l application organisationnelle des examens à des centres d examen décentralisés. Les centres d examens organisent les examens écrits et oraux selon le règlement des examens. Les centres d examen sont soumis aux prescriptions de la FINMA, en tant qu autorité de surveillance des intermédiaires, et de l AFA. Ils travaillent en étroite collaboration avec l AFA. Ils sont responsables pour un déroulement des examens conforme au règlement ainsi que pour une évaluation correcte des examens oraux. Les centres d examen sont soumis à la surveillance de la commission d examen et du comité d experts. Les centres d examen sont autorisés par la commission des examens. Cette dernière choisit aussi le directeur des examens sur proposition du centre d examen. Les centres d examen mettent à disposition l infrastructure des examens selon les prescriptions de l AFA, recrutent les experts surveillants, désignent les experts spécialisés habilités à procéder aux examens oraux, annoncent les résultats à l AFA et rédigent un rapport à son attention. Experts aux examens Les experts aux examens doivent avoir suivi une formation d expert, à moins qu ils en aient déjà accomplie une dans le cadre des examens de fin d apprentissage, des examens professionnels ou supérieurs. L AFA met sur pied une formation adéquate. 13

14 Vue d ensemble sur la formation Equivalences Il existe dans l industrie de l assurance une série de qualifications équivalentes ou supérieures, suisses ou internationales. La personne justifiant d une telle qualification équivalente ou supérieure est dispensée de l examen. Actuellement, les qualifications suivantes sont reconnues comme étant d égale valeur («équivalent»): Spécialiste en assurance avec brevet fédéral (CH) Expert diplômé en assurance (CH) Conseiller financier avec brevet fédéral (CH) Expert diplômé en conseil financier (CH) Conseiller financier diplômé IAF (Règl avec module assurance) (CH) Chartered Insurance Broker CIB (CH) Versicherungsbetriebswirt DVA (DE) Versicherungsfachwirt IHK (DE) Fachwirt für Finanzberatung IHK (DE) Examineret assurandør (Dänische Versicherungsakademie) (DK) Advanced diploma in insurance / ACII (GB) Chartered Insurer (GB) Chartered Insurance Practitioner (GB) Chartered Insurance Broker (GB) Chartered Financial Planner (GB) Diplôme de l École nationale d Assurances / Cadre supérieur de l assurance (FR) Master II Droit privé Spécialité professionnelle: Droit et pratique de l assurance (FR) Master of Advanced Studies ZFH in Financial Consulting (CH) (auparavant: NDS FH Financial Consultant) Equivalences partielles pour l «Intermédiaire d assurance AFA» Il existe des examens allégés pour intermédiaires disposant d équivalences dites partielles. Une équivalence partielle dispense de passer une des deux parties de l examen. La dispense simultanée des deux parties de l examen avec des équivalences partielles n est pas possible. 1. Cinq ans de pratique: celui qui a travaillé comme intermédiaire d assurance dans les 5 ans précédant immédiatement l examen doit être dispensé de l épreuve orale pour devenir «Intermédiaire d assurance AFA» (le calcul s opère rétroactivement à partir du moment de l inscription à l examen). 2. Apprentissage terminé au sein de l industrie de l assurance: celui ou celle qui a terminé avec succès son apprentissage d employé de commerce dans l industrie de l assurance les 5 dernières années ou à terminé avec succès la Qualification Assistant /-e d assurance AFA à temps complet est dispensé de l examen écrit d «intermédiaire d assurance AFA». La FINMA en sa qualité d autorité de surveillance sur les intermédiaires décide de la reconnaissance d équivalences sur proposition de la commission des examens. Les demandes portant sur les équivalences doivent être adressées au siège de l AFA. 14

15 Association pour la formation professionnelle en assurance (AFA) L AFA est l Association pour la formation professionnelle en assurance de l industrie suisse de l assurance. Ses racines remontent jusqu à l année L AFA s assigne pour but de promouvoir et de coordonner la formation professionnelle, la formation et la formation continue interentreprise à l intérieur de l industrie de l assurance privée, ainsi que les activités professionnelles proches de la branche. Des spécialistes de la pratique s engagent, dans un système de milice, pour le travail relevant de l association. Le rapport indispensable avec la pratique est ainsi garanti. Le Siège, à Berne, coordonne les multiples activités et met à disposition du matériel d enseignement et d étude en français, allemand et italien. Vous trouvez d autres informations concernant l Association pour la formation professionnelle en assurance (AFA) sur le site internet et la plateforme pour la formation de l AFA Association pour la formation professionnelle en assurance (AFA)

16 Berufsbildungsverband der Versicherungswirtschaft Association pour la formation professionnelle en assurance Associazione per la formazione professionale nell assicurazione Bubenbergplatz 10 Postfach Bern Telefon Telefax

Assistant/-e d assurance AFA Formation pour titulaires d une maturité. L assurance d une carrière prometteuse!

Assistant/-e d assurance AFA Formation pour titulaires d une maturité. L assurance d une carrière prometteuse! Assistant/-e d assurance AFA Formation pour titulaires d une maturité L assurance d une carrière prometteuse! 2 De tout temps, l assurance privée s engage fortement à la formation de sa propre relève.

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business HFVESA Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance Une coopération entre l AFA et AKAD Business Ecole supérieure assurance (ESA) 2 Selon l Office fédéral de la formation professionnelle et

Plus en détail

Conseiller financier diplômé IAF

Conseiller financier diplômé IAF ACADEMY FOR FINANCE & INSURANCE SERVICES Préparation aux examens de Conseiller financier diplômé IAF Votre partenaire pour votre formation professionnelle Quel sont les objectifs de IAF dans le domaine

Plus en détail

A toute personne active dans le domaine des assurances, qu elle soit du service interne ou externe.

A toute personne active dans le domaine des assurances, qu elle soit du service interne ou externe. A qui s adresse cette formation? A toute personne qui, quelle que soit sa désignation, agit en vue de la conclusion de contrats d assurance ou conclut de tels contrats. A toute personne désireuse de parfaire

Plus en détail

Informations sur la réglementation relative aux intermédiaires

Informations sur la réglementation relative aux intermédiaires Informations sur la réglementation relative aux intermédiaires d assurance 2 Contacts Office fédéral des assurances privées (OFAP) Albert Gemperle, Chef de la Division Intermédiaires Schwanengasse 2, CH-3003

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

de manager du commerce de détail

de manager du commerce de détail Diplôme fédéral de manager du commerce de détail Le diplôme dans le commerce de détail le plus hautement reconnu en Suisse. La formation du commerce de détail pour le commerce de détail: Préparation à

Plus en détail

ASA SVV Schweizerischer Versicherungsverband Association Suisse d Assurances Associazione Svizzera d Assicurazioni

ASA SVV Schweizerischer Versicherungsverband Association Suisse d Assurances Associazione Svizzera d Assicurazioni Schweizerischer Versicherungsverband Association Suisse d Assurances Associazione Svizzera d Assicurazioni Etat: 0 janvier 009 Bases légales destinées à assurer la sécurité des assurances sur la vie et

Plus en détail

FORMATION CONTINUE CASÉNERGIE ÉLECTRIQUE GESTION DU RÉSEAU. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Energie Electrique Gestion du réseau»

FORMATION CONTINUE CASÉNERGIE ÉLECTRIQUE GESTION DU RÉSEAU. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Energie Electrique Gestion du réseau» FORMATION CONTINUE CASÉNERGIE ÉLECTRIQUE GESTION DU RÉSEAU Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Energie Electrique Gestion du réseau» 2 Formation continue en relation avec l exploitation des réseaux

Plus en détail

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Secteur Techn que MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Brevet fédéral Préparation aux examens Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation

Plus en détail

Ordonnance du Conseil des EPF sur les taxes perçues dans le domaine des Ecoles polytechniques fédérales

Ordonnance du Conseil des EPF sur les taxes perçues dans le domaine des Ecoles polytechniques fédérales Ordonnance du Conseil des EPF sur les taxes perçues dans le domaine des Ecoles polytechniques fédérales (Ordonnance sur les taxes du domaine des EPF) Modification du 3 mars 2011 Le Conseil des Ecoles polytechniques

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. un diplôme d une haute école (titre de bachelor ou équivalent).

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. un diplôme d une haute école (titre de bachelor ou équivalent). Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du mai 011, arrête : Champ d application Article

Plus en détail

Directives de la CHS PP D 01/2014

Directives de la CHS PP D 01/2014 Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives de la CHS PP D 01/2014 français Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle Edition

Plus en détail

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S Direction des ressources humaines Centre de formation Formations spécialisées en soins R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S P O U

Plus en détail

Nouveau concept de formation

Nouveau concept de formation Nouveau concept de formation Cet article présente le nouveau modèle de formation dans le secteur fiduciaire qui doit prendre en compte la réforme de Bologne et les autres modifications intervenues dans

Plus en détail

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Ordonnance sur la formation continue à l EPF de Zurich) 414.134.1 du 26 mars 2013 (Etat le 1 er octobre

Plus en détail

Aperçu des 37 principes directeurs

Aperçu des 37 principes directeurs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Gouvernement d entreprise de la Confédération Aperçu des 37 principes directeurs Principe n o 1 En principe, il convient d

Plus en détail

Certification Conseiller Clientèle bancaire

Certification Conseiller Clientèle bancaire SAQ Swiss Association for Quality Autorité de certification de personnes Accréditée selon la norme SN/EN ISO IEC 17024:2012 Service d Accréditation Suisse SAS (SCESe 016) Certification Conseiller Clientèle

Plus en détail

Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate

Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate Check-list pour la bonne formation continue Voies de formation

Plus en détail

La formation continue dans les hautes écoles spécialisées

La formation continue dans les hautes écoles spécialisées Best Practice KFH La formation continue dans les hautes écoles spécialisées à usage interne des HES La KFH en a pris connaissance le 27 janvier 2006. Best Practice KFH: La formation continue dans les hautes

Plus en détail

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce La partie informative du présent concept comprend une vue d ensemble des exigences de qualité

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 6 décembre 2006 95004 Agente/Agent d exploitation CFC Fachfrau/Fachmann Betriebsunterhalt EFZ

Plus en détail

Réseau développement durable aux Hautes Ecoles Spécialisées Suisses. Gerhard Schneider

Réseau développement durable aux Hautes Ecoles Spécialisées Suisses. Gerhard Schneider Réseau développement durable aux Hautes Ecoles Spécialisées Suisses Gerhard Schneider Ma personne Dr Gerhard Schneider Etudes de chimie, doctorat en biologie Depuis 2008 Co-responsable de l Unité Management

Plus en détail

Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures

Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures Brevet fédéral de spécialiste de la conduite d un groupe Certificats en Leadership & Management Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures Version 2011-2012 1. PRÉSENTATION DE LA FORMATION

Plus en détail

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration»

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Le champ d activité des employés 1 de commerce de la branche «Services et administration» va du contact avec la clientèle au back office. La

Plus en détail

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Stratégie et management du système d information (CAS SMSI)

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Stratégie et management du système d information (CAS SMSI) Règlement CAS SMSI, volée 014 GES-FOR3-REF614 PDA Mise à jour : 9.10.013 Règlement du Certificate of Advanced Studies en Stratégie et management du système d information (CAS SMSI) Volée 014 Validé par

Plus en détail

Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce

Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce Formation continue de secrétaire médicale H+ *Cette formation continue s adresse également aux candidats masculins. Groupe cible

Plus en détail

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES Dans les articles 1 à 24 du présent règlement général, il faut entendre «section ou département directement rattaché à la Faculté» partout où il est

Plus en détail

ICT-Manager. avec diplôme fédéral

ICT-Manager. avec diplôme fédéral ICT-Manager avec diplôme fédéral Introduction L examen du diplôme fédéral d ICT-Manager fait partie de la formation professionnelle supérieure et permet d acquérir des qualifications en vue d exercer des

Plus en détail

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques (Ordonnance sur les langues, OLang) 441.11 du 4 juin 2010 (Etat le 1 er octobre 2014) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

Profil B ou profil E? Aide à la décision

Profil B ou profil E? Aide à la décision Employée/Employé de commerce CFC Profil B ou profil E? Aide à la décision Introduction Le présent document sert d aide pour les acteurs qui participent au choix de la voie de formation la plus appropriée

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration 78704 Spécialiste en restauration Restaurationsfachfrau / Restaurationsfachmann Impiegata di ristorazione / Impiegato di ristorazione Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste

Plus en détail

Directives-cadres relatives à la formation continue en HES-SO. Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Directives-cadres relatives à la formation continue en HES-SO. Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, Directives-cadres relatives à la formation continue en HES-SO Version du 9 mai 008 Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la loi fédérale sur les hautes écoles spécialisées

Plus en détail

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 I-CH Formation professionnelle informatique Suisse SA REGLEMENT concernant l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 du 10 février 2009 (modulaire, avec examen final) Vu l art.

Plus en détail

Expert-e en finance et controlling Diplôme fédéral

Expert-e en finance et controlling Diplôme fédéral Expert-e en finance et controlling Diplôme fédéral Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures page 1 1. Introduction Pourquoi choisir cette formation? Afin d être concurrentiel sur le marché

Plus en détail

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE LES HAUTES ÉCOLES SPÉCIALISÉES Les Hautes écoles spécialisées (HES), dénommées aussi University of Applied Sciences, constituent un élément majeur du système

Plus en détail

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques (Ordonnance sur les langues, OLang) 441.11 du 4 juin 2010 (Etat le 1 er juillet 2010) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion

Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion Inscription pour la rentrée de septembre 20.. Photo Je m inscris pour la formation ordinaire, à plein temps, en 3 ans Je suis intéressé-e par une

Plus en détail

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA).

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA). Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie avec siège

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE commerciale (MPC) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

MANAGEMENT SPÉCIALISTE DE LA CONDUITE D'UN GROUPE ET CERTIFICATS EN LEADERSHIP & MANAGEMENT

MANAGEMENT SPÉCIALISTE DE LA CONDUITE D'UN GROUPE ET CERTIFICATS EN LEADERSHIP & MANAGEMENT Secteur Tertiaire MANAGEMENT SPÉCIALISTE DE LA CONDUITE D'UN GROUPE ET CERTIFICATS EN LEADERSHIP & MANAGEMENT Brevet fédéral Préparation aux examens 1 Situation de la formation Domaines Bilans de compétences

Plus en détail

SAWI - garantie d excellence. Facteurs déterminants permettant de chois ir une formation auprès du SAWI

SAWI - garantie d excellence. Facteurs déterminants permettant de chois ir une formation auprès du SAWI SALES DIRECTOR Formation professionnelle supérieure en management de la vente préparant au Diplôme SAWI de Sales Director et au Diplôme fédéral de Chef de vente 1 SAWI - garantie d excellence Facteurs

Plus en détail

Programme de formation continue en Chirurgie Orthopédique et Traumatologie de l Appareil Moteur

Programme de formation continue en Chirurgie Orthopédique et Traumatologie de l Appareil Moteur Programme de formation continue en Chirurgie Orthopédique et Traumatologie de l Appareil Moteur - 1. Bases légales et réglementaires Le présent règlement a pour base la loi fédérale sur les professions

Plus en détail

Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'ordonnance fédérale du 30 novembre 1998 sur la maturité professionnelle 1),

Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'ordonnance fédérale du 30 novembre 1998 sur la maturité professionnelle 1), Ordonnance concernant les de maturité et de maturité professionnelle dans les écoles supérieures de commerce de la République et Canton du Jura (Version en vigueur jusqu'au 31 juillet 2011) du 8 mars 2005

Plus en détail

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013)

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Ordonnance sur l examen suisse de maturité 413.12 du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 39, al. 2, de la loi fédérale du 4 octobre 1991 sur les écoles polytechniques

Plus en détail

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT 1. MAS QSM Le MAS QSM est une formation

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Technique, architecture et sciences de la vie (MP TASV) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle

Plus en détail

BUT. Sauf indications contraires sous remarques, l admission concerne le premier semestre d études

BUT. Sauf indications contraires sous remarques, l admission concerne le premier semestre d études DISPOSITIONS D APPLICATION DU REGLEMENT D ADMISSION EN FORMATION BACHELOR DES FILIERES ECONOMIE D ENTREPRISE, TOURISME, INFORMATIQUE DE GESTION, INFORMATION DOCUMENTAIRE, DROIT ECONOMIQUE ET INTERNATIONAL

Plus en détail

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision )

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) Oberaufsichtskommission Berufliche Vorsorge OAK BV Annexe 2 Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) 1 Objectif La Commission de haute

Plus en détail

Directive 05_04 Prise en compte des études déjà effectuées

Directive 05_04 Prise en compte des études déjà effectuées Haute école pédagogique Comité de Direction Avenue de Cour CH 04 Lausanne www.hepl.ch Directives du Comité de direction Chapitre 05 : Filières de formation Directive 05_04 Prise en compte des études déjà

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Recommandations de la CSHEP et de la CRUS pour la mise en œuvre coordonnée de la déclaration de Bologne

Plus en détail

Ecole de commerce EC. La voie scolaire vers une formation commerciale. Direction de l instruction publique du canton de Berne

Ecole de commerce EC. La voie scolaire vers une formation commerciale. Direction de l instruction publique du canton de Berne Ecole de commerce EC La voie scolaire vers une formation commerciale Direction de l instruction publique du canton de Berne Office de l enseignement secondaire du 2 e degré et de la formation professionnelle

Plus en détail

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Patronage: veb.ch, Société suisse des employés de commerce Règlement d examen Applicable

Plus en détail

École de culture générale et École de commerce

École de culture générale et École de commerce Direction de l instruction publique de la culture et du sport Service de l enseignement secondaire du deuxième degré Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction de l enseignement

Plus en détail

la désignation du titre de «technicien diplômé ES»

la désignation du titre de «technicien diplômé ES» Etat des lieux de la désignation du titre de «technicien diplômé ES» Résumé (Management Summary) Avril 2006 Impressum Herausgeber: Bundesamt für Berufsbildung und Technologie BBT Sprachen: Deutsch, Management

Plus en détail

Ordonnance sur les services de certification électronique

Ordonnance sur les services de certification électronique Ordonnance sur les services de certification électronique (OSCert) 784.103 du 12 avril 2000 (Etat le 23 mai 2000) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 28, 62 et 64 de la loi du 30 avril 1997 sur les

Plus en détail

Titres des hautes écoles spécialisées notice explicative

Titres des hautes écoles spécialisées notice explicative Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Hautes écoles Questions de fond et politique HES Titres

Plus en détail

Spécialiste en finance et comptabilité Brevet fédéral. Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures. page 1

Spécialiste en finance et comptabilité Brevet fédéral. Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures. page 1 Spécialiste en finance et comptabilité Brevet fédéral Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures page 1 1. Introduction A qui est destinée cette formation? Proposée en emploi, la formation

Plus en détail

J E P 2013. Partenaires de la FPI

J E P 2013. Partenaires de la FPI J E P 2013 Partenaires de la FPI 23 & 24 janvier 2013 2 LA RÉFORME DU STATUT DES IOBSP Document strictement réservé aux Partenaires Professionnels 23 et 24 janvier 2012 SOMMAIRE Le contenu de la réforme

Plus en détail

concernant la demande d enregistrement dans le registre des intermédiaires d assurance

concernant la demande d enregistrement dans le registre des intermédiaires d assurance GUIDE PRATIQUE concernant la demande d enregistrement dans le registre des intermédiaires d assurance Edition du 21 février 2014 But Le présent guide pratique est un simple instrument de travail et a pour

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du mai 011, arrête : I. Dispositions générales

Plus en détail

Le profil HES Dossier destiné aux HES. Contenu Sommaire I. Introduction II. Revendications III. Mesures à prendre par les HES IV. Prochaines Démarches

Le profil HES Dossier destiné aux HES. Contenu Sommaire I. Introduction II. Revendications III. Mesures à prendre par les HES IV. Prochaines Démarches Le profil HES Dossier destiné aux HES Contenu Sommaire I. Introduction II. Revendications III. Mesures à prendre par les HES IV. Prochaines Démarches Plus de lecture - www.fhprofil.ch - INLINE, Page 8,

Plus en détail

ASSURANCES. Votre partenaire formation continue. MODULES Salaires et Assurances dans la pratique : débutant, avancé, confirmé

ASSURANCES. Votre partenaire formation continue. MODULES Salaires et Assurances dans la pratique : débutant, avancé, confirmé ASSURANCES MODULES Salaires et Assurances dans la pratique : débutant, avancé, confirmé CERTIFICAT Généraliste en assurances sociales Votre partenaire formation continue www.virgile.ch tél. 021 921 19

Plus en détail

Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs

Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs (Loi sur la surveillance de la révision, LSR) 221.302 du 16 décembre 2005 (Etat le 1 er septembre 2007) L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INTERMEDIAIRES D ASSURANCES ET DE REASSURANCES

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INTERMEDIAIRES D ASSURANCES ET DE REASSURANCES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3013 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 188 2 décembre 2005 S o m m a i r e INTERMEDIAIRES D ASSURANCES ET

Plus en détail

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip)

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Mars 2014 Règlementt Le présent règlement se fonde sur l art. 2 des statuts de J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (désignée ci-après

Plus en détail

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Art. E1 Objet 1. La Faculté des sciences de l Université de Genève décerne le diplôme de Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Plus en détail

Programme de formation continue FPH dans le domaine de la pharmacie hospitalière

Programme de formation continue FPH dans le domaine de la pharmacie hospitalière Programme de formation continue FPH dans le domaine de la pharmacie hospitalière Programme de formation continue FPH dans le domaine de la pharmacie hospitalière du 7 novembre 2001 Révisions 2008 / 2015

Plus en détail

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif Commentaires explicatifs concernant les documents de base Examen professionnel d Assistant/e spécialisé/e en soins de longue durée et accompagnement (Projet du 27.9.2012) 1 Objectif des commentaires explicatifs

Plus en détail

REGLEMENT D ETUDES CADRE DU MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION (MBA) FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT

REGLEMENT D ETUDES CADRE DU MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION (MBA) FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT REGLEMENT D ETUDES CADRE DU MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION (MBA) FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT Le masculin est utilisé au sens générique ; il désigne autant les femmes que les hommes. Article

Plus en détail

Réforme «Spécialiste du commerce de détail»

Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Directives relatives au déroulement des examens de validation des modules pour les futurs spécialistes du commerce de détail (Les dénominations de personnes

Plus en détail

OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE

OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE Allemagne France Luxembourg LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE DÉFINITION La kinésithérapie est une profession de santé

Plus en détail

régie par l Autorité des marchés financiers

régie par l Autorité des marchés financiers Exercer une profession régie par l Autorité des marchés financiers Sommaire n Attributions et conditions pour exercer 1 une profession régie par l AMF n Obtention du certificat de représentant 2 n Assurance

Plus en détail

Le Diplôme d Instructeur Fédéral

Le Diplôme d Instructeur Fédéral Le Diplôme d Instructeur Fédéral La F.F.S.T agréée par le Ministère des Sports assure une mission de service public. Pour mener à bien cette mission elle assure notamment des formations d enseignants,

Plus en détail

S T A T U T S (Version française) Association pour la gestion d un centre de renseignements sur le crédit à la consommation (IKO)

S T A T U T S (Version française) Association pour la gestion d un centre de renseignements sur le crédit à la consommation (IKO) S T A T U T S (Version française) Association pour la gestion d un centre de renseignements sur le crédit à la consommation (IKO) V2.2014-04-04 1 Nom, siège et but Art. 1 Sous le nom de Verein zur Führung

Plus en détail

Titres de spécialiste pour tous?

Titres de spécialiste pour tous? Titres de spécialiste pour tous? Octroi de titres postgrades fédéraux à des médecins sans titre en vertu des dispositions transitoires Ch. Hänggeli, responsable du secrétariat pour la formation prégraduée,

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, Règlement de filière du Bachelor of Science HES-SO en International Business Management Version du 14 juillet 2015 Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la convention intercantonale

Plus en détail

proposent à Delémont et Neuchâtel Formations préparatoires pour les certifications en marketing :

proposent à Delémont et Neuchâtel Formations préparatoires pour les certifications en marketing : proposent à Delémont et Neuchâtel Formations préparatoires pour les certifications en marketing : Certificat MarKom Certificat de Spécialiste en marketing industriel et innovation Brevet fédéral de Spécialiste

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e PROFESSIONELS DU SECTEUR DES ASSURANCES

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e PROFESSIONELS DU SECTEUR DES ASSURANCES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2697 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 129 110 22 22 juillet mai 2009 2013 S o m m a i r e PROFESSIONELS

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES ASSISTANT/E EN GESTION DU PERSONNEL

RESSOURCES HUMAINES ASSISTANT/E EN GESTION DU PERSONNEL Secteur Tertiaire RESSOURCES HUMAINES ASSISTANT/E EN GESTION DU PERSONNEL Certificat Préparation aux examens Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale

Plus en détail

Maîtrise universitaire ès Sciences en finance Mas ter of Science (MSc) in Finance Règlement d'études

Maîtrise universitaire ès Sciences en finance Mas ter of Science (MSc) in Finance Règlement d'études Maîtrise universitaire ès Sciences en finance Mas ter of Science (MSc) in Finance Règlement d'études CHAPITRE Dispositions générales Article : Objet L'Université de Lausanne, par la Faculté des hautes

Plus en détail

Spécialiste de la conduite d un groupe. Management et administration. Brevet fédéral

Spécialiste de la conduite d un groupe. Management et administration. Brevet fédéral «La Société des employés de commerce se positionne pour une économie intelligente, orientée vers l avenir et centrée sur l individu.» Gérard, 43 ans, a trouvé son partenaire de confiance. Management et

Plus en détail

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 80101 Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment Gebäudereiniger/Gebäudereinigerin Pulitore di edifici/pulitrice di edifici A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme

Plus en détail

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires SIWF ISFM Annexe 2 1. Généralités La formation approfondie selon le présent programme doit permettre au spécialiste en radiologie d approfondir ses connaissances en radiologie diagnostique du système nerveux

Plus en détail

Formulaire d inscription

Formulaire d inscription Modules complémentaires en vue d une admission dans une filière d une Haute Ecole Spécialisée dans le domaine Santé. Formulaire d inscription Je m inscris aux modules complémentaires en vue d une formation

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, du 26 mai 2011, vu le règlement relatif à la formation

Plus en détail

Formation continue CAS. en expertise technique dans l immobilier. en «Expertise technique dans l immobilier»

Formation continue CAS. en expertise technique dans l immobilier. en «Expertise technique dans l immobilier» Formation continue CAS en expertise technique dans l immobilier Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Expertise technique dans l immobilier» 2 3 Situation et contexte Chaque bâtiment subit des dégâts

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: (Droit du registre du commerce) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: I 1. Le titre trentième du code des obligations

Plus en détail

Formulaire de demande

Formulaire de demande Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Annexe au ch. 3.1 des directives de la CHS PP «D 01/2014 Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle»

Plus en détail

FAITS ET DONNÉES CHIFFRÉES LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN SUISSE

FAITS ET DONNÉES CHIFFRÉES LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN SUISSE FAITS ET DONNÉES CHIFFRÉES LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN SUISSE 2013 Une initiative conjointe de la Confédération, des cantons et des organisations du monde du travail TABLE DES MATIÈRES Survol de la

Plus en détail

manifestation d intérêt master of advanced studies mas epfl en expertise dans l immobilier 2012 2015

manifestation d intérêt master of advanced studies mas epfl en expertise dans l immobilier 2012 2015 manifestation d intérêt master of advanced studies mas epfl en expertise dans l immobilier 2012 2015 Nom... Prénom... Adresse privée Rue... NPA... Localité... Pays... Tél... Fax... Email... Date... Signature...

Plus en détail

Certificat d assistant en gestion du personnel & Brevet fédéral de spécialiste en ressources humaines

Certificat d assistant en gestion du personnel & Brevet fédéral de spécialiste en ressources humaines Certificat d assistant en gestion du personnel & Brevet fédéral de spécialiste en ressources humaines «La raison d'être d'une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.»

Plus en détail

SPECIALISTE EN COMMUNICATION

SPECIALISTE EN COMMUNICATION Spécial: «Meilleures pratiques digitales» SPECIALISTE EN COMMUNICATION Formation professionnelle de Spécialiste en communication, préparant au Brevet fédéral de Planificateur/trice en communication. 1

Plus en détail

GENERALISTE EN MARKETING ET COMMUNICATION

GENERALISTE EN MARKETING ET COMMUNICATION GENERALISTE EN MARKETING ET COMMUNICATION Formation pratique certifiante préparant au Certificat SAWI de Généraliste en marketing et communication LAUSANNE 1 SAWI - garantie d excellence Facteurs déterminants

Plus en détail

L art de diriger. Leadership conduire une équipe Management organiser une équipe

L art de diriger. Leadership conduire une équipe Management organiser une équipe L art de diriger Leadership conduire une équipe Management organiser une équipe hotelleriesuisse Formation continue Chemin de Boston 25 1004 Lausanne Téléphone +41 (0)21 320 03 32 Fax +41 (0)21 320 02

Plus en détail

Certificate of Advanced Studies en investigation numérique [CAS IN] 6 formations de haut niveau pour les spécialistes de l investigation numérique

Certificate of Advanced Studies en investigation numérique [CAS IN] 6 formations de haut niveau pour les spécialistes de l investigation numérique Certificate of Advanced Studies en investigation numérique [CAS IN] 6 formations de haut niveau pour les spécialistes de l investigation numérique Les Hautes écoles spécialisées Les Hautes écoles spécialisées

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES

CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES L Université de Fribourg ; L Université de Genève ; L Université de Lausanne ; L Université de Neuchâtel ; L Institut de hautes

Plus en détail