Retenues sur les salaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Retenues sur les salaires"

Transcription

1 Retenues sur les salaires Les employeurs sont tenus de payer les employés régulièrement pour toutes les heures travaillées. Mais il se peut quune ou lautre des parties préfère que des montants soient retenus sur le salaire dun employé. Des restrictions touchent toutefois les retenues sur les salaires des employés que les employeurs sont autorisés à faire. Que peut on déduire du salaire des employés? En règle générale, l'employeur ne peut effectuer des retenues salariales que lorsque celles ci : sont exigées par la loi (retenues obligatoires), ont été acceptées par l'employé, pour quelque chose dont celui ci profite directement, ou permettent de récupérer des avances de salaire ou de corriger des erreurs de paie. Voici des exemples de retenues autorisées sur les salaires des employés : Avance de salaire L'employé et l'employeur doivent se mettre d'accord sur la façon dont l'avance sera remboursée et sur le calendrier de remboursement lorsque l'avance est consentie (remboursement en versements réguliers ou en une seule fois). On ne peut cependant pas déduire d'intérêt, de frais de service ni aucuns autres frais sur les avances. Si l'employeur et l'employé ne peuvent pas s'entendre sur la méthode et la date de remboursement, l'employeur peut déduire des montants égaux à ce qu'il serait autorisé à déduire s'il y avait une saisie arrêt de salaire en vertu de la Loi sur la saisie arrêt. Corrections d'erreurs de paie L'employeur peut corriger les erreurs de paie dès qu'il s'en aperçoit ou que l'employé s'en aperçoit. L'employé et l'employeur doivent se mettre d'accord sur la façon dont l'erreur sera corrigée et sur la date à laquelle la correction doit être faite (remboursement en versements réguliers ou en une seule fois). Si l'employeur et l'employé ne peuvent pas s'entendre sur la méthode et la date de correction de l'erreur, l'employeur peut déduire des montants correspondant à ce qu'il serait autorisé à déduire si le salaire faisait l'objet d'une saisie arrêt en vertu de la Loi sur la saisie arrêt. Outils L'employeur peut seulement déduire le montant autorisé par l'employé et ce uniquement si : a) l'employé reste propriétaire des outils, b) les outils ne sont pas propres à cet employeur particulier, c) les outils peuvent être achetés chez différents fournisseurs, d) on peut raisonnablement s'attendre à ce que les outils puissent être utilisés chez d'autres employeurs pour le même métier, e) l'employé a décidé de lui même d'acheter les outils à l'employeur plutôt que chez un autre fournisseur. Si l'employeur et l'employé ne peuvent pas s'entendre sur la méthode et la date de remboursement du prix des outils, l'employeur peut déduire des montants égaux à ce qu'il serait autorisé à déduire s'il y avait une saisie arrêt de salaire en vertu de la Loi sur la saisie arrêt. L'employeur ne peut pas déduire le coût des outils exigés par les dispositions législatives. Amende imposée à la suite d'une photo prise par un radar photographique ou une caméra installée à un feu rouge 1/5

2 L'employeur peut déduire le montant minimum à payer, si l'employé lui donne par écrit l'autorisation de le faire. Cours et formation Retenues parfois autorisées. L'employeur ne peut pas demander à l'employé d'assumer les frais d'un cours qui n'a pas de valeur pour l' employé en dehors de son lieu de travail. Ceci s'applique à la plupart des cours obligatoires spécifiques pour le lieu de travail en question. L'employeur peut déduire, en tout ou en partie, les frais engagés pour payer un cours ou une formation qui profite directement à l'employé, si l'employé décide de lui même d'y participer et accepte de payer. Logement et repas Avec le consentement de l'employé, l'employeur peut lui demander de payer le logement et les repas, si l'employé n'a pas d'autre solution pratique pour se loger et se nourrir. Le montant que l'employeur a le droit de déduire ne doit pas réduire la rémunération de l'employé pour une période de paie à une somme qui est inférieure au salaire minimum de plus de 7 $ par semaine pour le logement et de 1 $ pour chaque repas. Quelles sont les retenues sur le salaire non autorisées? L'employeur ne peut pas imposer des intérêts ou des droits pour encaisser des chèques ou accorder des avances sur salaire. L'employeur ne peut pas récupérer ses dépenses d'entreprise sur le salaire de ses employés. Les retenues non autorisées sont notamment les suivantes : Frais d'encaissement de chèques Frais découlant de dommages subis par les biens ou les véhicules de la compagnie (franchise, contravention de stationnement ou autre amende, à l'exception des amendes imposées à la suite d'une photo prise par un radar photographique ou une caméra installée à un feu rouge) Coût des outils, équipement ou produits perdus, brisés ou volés, ou d'un mauvais entretien Coût des déficits de caisse ou des articles manquants, des repas, produits ou services impayés par les consommateurs Coût de l'équipement de protection individuelle L'employeur est responsable de l'équipement de protection. Il y a toutefois des exceptions pour les casques de sécurité et certaines chaussures de protection. Pour plus de renseignements, communiquez avec la Direction de la sécurité et de l'hygiène du travail, en composant le , ou consultez son site Web à safemanitoba.com. Coût des uniformes Que se passe t il si l'emploi se termine avant que l'on puisse effectuer les retenues nécessaires sur le salaire d'un employé? L'employeur ne peut déduire que les montants acceptés par l'employé ou autorisés par la loi. Par exemple, si un employé a accepté que l'employeur déduise 50 $ de son salaire par paie et que son emploi se termine avant que la somme totale n'ait été recouvrée, l'employeur ne peut déduire que 50 $ de la dernière paie de l'employé. Toute somme restant due à l'employeur ne peut être déduite de la dernière paie de l'employé que si celui ci donne son consentement. Un employeur n'a le droit de déduire des montants additionnels que si l'employé y consent. Cela ne change pas le fait que l'employé doit de l'argent à l'employeur, mais l'employeur est limité quant aux 2/5

3 montants qu'il peut déduire du salaire de l'employé. Prenons l'exemple dun employé travaillant dans un magasin de matériel électronique qui achète un téléviseur dune valeur de 1000 $ chez son employeur. L'employeur et l'employé s'entendent pour qu'une retenue de 100 $ soit effectuée sur le salaire de l'employé au cours des dix prochaines périodes de paie. Puis, après quatre périodes de paie, l'employé démissionne. Il doit encore 600 $ à son employeur. Ce dernier peut déduire 100 $ de la dernière paie de l'employé, car c'est cela qui avait été convenu. L'employeur ne peut déduire la somme totale de 600 $ (ou les 500 $ qui restent) que si l'employé donne son consentement. Quelles sont les retenues salariales non autorisées? Lemployeur ne peut pas imposer des intérêts ou des droits pour encaisser des chèques ou accorder des avances sur salaire. Lemployeur ne peut pas récupérer ses dépenses dentreprise sur le salaire de ses employés. Les retenues non autorisées sont notamment les suivantes : Frais dencaissement de chèques Frais découlant de dommages subis par les biens ou les véhicules de la compagnie (franchise, contravention de stationnement ou autre amende, à lexception des amendes imposées à la suite dune photo prise par un radar photographique ou une caméra installée à un feu rouge) Coût des outils, équipement ou produits perdus, brisés ou volés, ou dun mauvais entretien Coût des déficits de caisse ou des articles manquants, des repas, produits ou services impayés par les consommateurs Coût de léquipement de protection individuelle léquipement de protection relève de lemployeur, à lexception des casques de sécurité et de certaines chaussures de sécurité. Pour plus de renseignements, communiquez avec la Direction de la sécurité et de lhygiène du travail, en composant le , ou consultez son site Web : safemanitoba.com. Coût des uniformes Quelles sont les retenues qui profitent directement à l'employé? Voici des exemples de retenues qui profitent directement à un employé : Régime d'assurance ou d'assurance maladie Fonds sociaux Achats volontaires de biens ou de services à l'employeur Certains types de dépenses liées à l'éducation Repas et loyer Le coût du logement et des repas peut faire l'objet d'une retenue si l'employé n'a pas d'autre solution pratique pour se loger et se nourrir. Ces retenues ne doivent pas réduire la rémunération de l'employé pour une période de paie à une somme qui est inférieure au salaire minimum de plus de 1 $ pour chaque repas et de 7 $ par semaine pour le logement. L'employé doit accepter la déduction. Cela se produit souvent au début d'un emploi. L'employeur offrira par exemple un régime d'assurance maladie obligatoire à l'employé. Si l'employé avait connaissance de ce régime 3/5

4 d'assurance maladie avant de commencer à travailler pour l'employeur et qu'il a accepté l'emploi qui lui était offert, la Direction des normes d'emploi déterminera que l'employé a accepté la déduction. Et si l'employé a autorisé la retenue? Un employé ne peut autoriser une retenue que sil en tire un avantage direct. Si un employé accepte de payer quelque chose que le Code des normes demploi ne permet pas, lemployeur peut être obligé de rembourser la somme à lemployé. Que considère t on comme un uniforme? Un employeur peut demander à ses employés de porter un uniforme, mais il ne peut pas leur demander de le payer. Les uniformes sont en général conçus pour un employeur particulier et portent le logo, le symbole, le nom ou la couleur propres à cet employeur, ce qui signifie qu'on ne peut pas les porter en dehors du lieu de travail en question. Souvent, les employés ne peuvent pas choisir le style, la couleur ou l'endroit où acheter l'uniforme. Un employeur peut il imposer un code vestimentaire? Oui, un employeur peut imposer un code vestimentaire et des normes concernant l'apparence des employés au travail. Il peut demander aux employés d'enlever leurs bijoux lorsqu'ils sont au travail, ou, dans le cas de serveurs, de porter une chemise blanche repassée et des pantalons noirs. Si le code vestimentaire prévoit des vêtements que l'employé ne peut pas porter en dehors de son travail, on considère qu'il s'agit d'un uniforme et non d'un code vestimentaire. Un code vestimentaire permet aux employés de porter leurs propres vêtements au travail. Les vêtements amples portés par les infirmières et infirmiers au travail sont un exemple de code vestimentaire. Un employeur peut exiger que ses employés portent ce genre de tenue, mais il n'est pas obligé de fournir ces vêtements, ni de payer pour leur achat, à moins qu'il n'exige que les vêtements en question portent le logo ou l'emblème de l'établissement. Pour communiquer avec Normes d'emploi: Téléphone : ou sans frais au Canada le Télécopieur : Courriel : Site Web : Ce qui précède est donné à titre de référence seulement et peut changer sans préavis. Pour obtenir des renseignements plus complets, veuillez consulter la législation actuelle, y compris le Code des normes d'emploi et 4/5

5 la Loi sur le recrutement et la protection des travailleurs, ou communiquez avec nous pour demander des conseils. le septembre 23, /5

Retenues sur les salaires

Retenues sur les salaires Retenues sur les salaires Les employeurs doivent payer les employés convenablement pour toutes les heures travaillées. Parfois, les employeurs et les employés ne savent pas exactement ce que lemployeur

Plus en détail

Heures supplémentaires et rémunération au rendement

Heures supplémentaires et rémunération au rendement Heures supplémentaires et rémunération au rendement La rémunération des heures supplémentaires est calculée en multipliant par 1,5 le taux horaire de lemployé pour toutes les heures supplémentaires travaillées.

Plus en détail

LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE

LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE BULLETIN n O HE 002 Publié en juin 2000 Révisé en août 2014 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE RÉMUNÉRATION Le présent bulletin aidera les employeurs à déterminer

Plus en détail

Par total de la rémunération imposable versée en Ontario, il faut entendre la rémunération, déduction faite de l'exonération accordée à l'employeur.

Par total de la rémunération imposable versée en Ontario, il faut entendre la rémunération, déduction faite de l'exonération accordée à l'employeur. Impôt-santé des employeurs Ministère des Finances Avril 2013 Rémunération La présente publication est fournie à titre de référence seulement. Elle ne remplace aucunement la Loi sur l impôt-santé des employeurs

Plus en détail

Renseignements sur le permis de travail à titre de jeune artiste de spectacle

Renseignements sur le permis de travail à titre de jeune artiste de spectacle Renseignements sur le permis de travail à titre de jeune artiste de spectacle Tous les enfants représentés par une agence artistique ou une agence de mannequins doivent être titulaires dun permis de travail

Plus en détail

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer?

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec (RRCCUQ)

Plus en détail

TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL

TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL 8 TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL Article III.1. - Préparation des élections Les organisations syndicales représentatives dans l'établissement sont invitées

Plus en détail

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers

Plus en détail

Congés payés. Date de création du document : 10/08/2011

Congés payés. Date de création du document : 10/08/2011 Congés payés Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa CEDEX Tél. Nouméa : 27.55.72 Tél. Koné

Plus en détail

1. Conditions qui s appliquent à tous les congés de maternité d enseignante :

1. Conditions qui s appliquent à tous les congés de maternité d enseignante : Référence : G-7035 PA Page 1 de 7 Référence(s) juridique(s) : Article(s) 45 à 53 du Alberta Employment Standards Code 301, 8627, 91 e Rue Edmonton (Alberta) T6C 3N1 téléphone : (780) 468-6440 télécopieur

Plus en détail

Options pour le paiement tenant lieu d indemnité de départ Estimation seulement Date :

Options pour le paiement tenant lieu d indemnité de départ Estimation seulement Date : Options pour le paiement tenant lieu d indemnité de départ Estimation seulement Date : Renseignements de l employé Nom : Statut : Indéterminé Terme CIDP : BP/ministère/liste de paie : Salaire annuel (poste

Plus en détail

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations Juin 2003 Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations IMPORTANT : Le présent document est un guide sommaire portant sur les règles et les règlements actuels

Plus en détail

Les deux exemples ci-après peuvent vous aider à comprendre ce qu'est une vente liée coercitive et quelles pratiques sont interdites.

Les deux exemples ci-après peuvent vous aider à comprendre ce qu'est une vente liée coercitive et quelles pratiques sont interdites. POLITIQUE SUR LES VENTES LIÉES La Loi sur les banques exige que les banques informent leurs clients, dans un langage simple, de l illégalité des ventes liées coercitives. Pour nous conformer à la loi,

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR

ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR GUIDE DE L ENSEIGNANT LES NORMES DU TRAVAIL Mieux les comprendre pour mieux s'entendre PRÉSENTATION DE L ACTIVITÉ Public cible Élèves du 2 e cycle du secondaire Durée estimée

Plus en détail

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec Édition 2015-2016 Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés

Plus en détail

LETTRE D'INFORMATION AU CE - Février 2008 -

LETTRE D'INFORMATION AU CE - Février 2008 - LETTRE D'INFORMATION AU CE - Février 2008 - Que peut demander le ce en février? Au mois de février le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : - communication du bilan du travail à temps

Plus en détail

Le portage salarial a enfin un cadre légal 9 avril 2015

Le portage salarial a enfin un cadre légal 9 avril 2015 Le portage salarial a enfin un cadre légal 9 avril 2015 Une ordonnance vient de fixer les conditions de recours au portage salarial en précisant les principes applicables au salarié porté, à l'entreprise

Plus en détail

Base de données des fournisseurs de services (BDFS) Auto-inscription des travailleurs sociaux Guide pratique

Base de données des fournisseurs de services (BDFS) Auto-inscription des travailleurs sociaux Guide pratique Base de données des fournisseurs de services Base de données des fournisseurs de services (BDFS) Auto-inscription des travailleurs sociaux Guide pratique Table des matières 1 Introduction... 3 2 Ouvrir

Plus en détail

De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance

De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance Le 2 décembre 2009, l Assemblée nationale du Québec a adopté le projet de loi 60, intitulé Loi modifiant la

Plus en détail

Congés payés. Ouverture du droit à congés

Congés payés. Ouverture du droit à congés Congés payés Ouverture du droit à congés Désormais, l'ouverture des droits est effectif lorsque le salarié justifie avoir travaillé au minimum 10 jours chez le même employeur (Loi 2008-789 du 20 août 2008,

Plus en détail

MARC ST-ROCH, CA, M. FISC. Service de Comptabilité et de Fiscalité de l UPA. Colloque AGRIcarrières 15 mars 2012

MARC ST-ROCH, CA, M. FISC. Service de Comptabilité et de Fiscalité de l UPA. Colloque AGRIcarrières 15 mars 2012 MARC ST-ROCH, CA, M. FISC. Service de Comptabilité et de Fiscalité de l UPA Colloque AGRIcarrières 15 mars 2012 Plan de la présentation A. Avantages imposables et non imposables B. Employé ou travailleur

Plus en détail

Ces modalités s'appliquent à tout renouvellement automatique (que ce soit pour un même type de CPG ou non).

Ces modalités s'appliquent à tout renouvellement automatique (que ce soit pour un même type de CPG ou non). Autorisation Veuillez examiner la Convention d'achat d'un CPG ci-après ainsi que les modalités de votre CPG. Sélectionnez «J'accepte» au bas de la page pour finaliser votre achat. Veuillez indiquer si

Plus en détail

Convention régissant l utilisation de la carte VISA prépayée PRIZM de CanaCash Financial Services

Convention régissant l utilisation de la carte VISA prépayée PRIZM de CanaCash Financial Services Convention régissant l utilisation de la carte VISA prépayée PRIZM de CanaCash Financial Services 1. La présente convention régissant l utilisation de la carte prépayée VISA constitue une convention ayant

Plus en détail

Sommaire des dispositions

Sommaire des dispositions Sommaire des dispositions INFORMATION GÉNÉRALE Mise en place du régime Le 1 er février 1989 Texte refondu Entrée en vigueur le 1 er avril 2007 Législations applicables Loi sur les régimes complémentaires

Plus en détail

LETTRE D INFORMATIONS AU CE. Au mois de mars le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points :

LETTRE D INFORMATIONS AU CE. Au mois de mars le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : LETTRE D INFORMATIONS AU CE QUE PEUT DEMANDER LE CE EN MARS? Au mois de mars le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : la période retenue pour la prise des congés payés. Cette réunion

Plus en détail

franchises Tout sur les Foire aux questions Sinistres Pourquoi les franchises

franchises Tout sur les Foire aux questions Sinistres Pourquoi les franchises Sinistres Tout sur les franchises Foire aux questions Pourquoi les franchises Incidences de la responsabilité sur la franchise Quand il faut payer la franchise Franchises Qu est-ce qu une franchise? Au

Plus en détail

BARÈME DE L'IMPÔT ANNUEL SUR LES SALAIRES

BARÈME DE L'IMPÔT ANNUEL SUR LES SALAIRES BARÈMES DE L IMPÔT 33 IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES BARÈME DE L'IMPÔT ANNUEL SUR LES SALAIRES salaires applicable aux décomptes annuels relatifs aux années d'imposition postérieures à 2012

Plus en détail

Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées : directives pour le soutien de l'emploi

Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées : directives pour le soutien de l'emploi Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées : directives pour le soutien de l'emploi 6.5 - Régime d'assurance contre les accidents du travail Autorisation Législative Sans objet

Plus en détail

Marche à suivre pour demander des prestations d assurance-emploi

Marche à suivre pour demander des prestations d assurance-emploi ASSURANCE-EMPLOI Marche à suivre pour demander des prestations d assurance-emploi Cette publication est également offerte en médias substituts sur demande (braille, gros caractères, cassette audio, disque

Plus en détail

NCECF en un coup d œil Chapitre 3870 : Rémunérations et autres paiements à base d actions

NCECF en un coup d œil Chapitre 3870 : Rémunérations et autres paiements à base d actions NCECF en un coup d œil Chapitre 3870 : Rémunérations et autres paiements à base d actions Février 2013 Chapitre 3870 : Rémunérations et autres paiements à base d actions CHAMP D'APPLICATION Entrée en vigueur

Plus en détail

Guide administratif du traitement des absences pour maladie ou accident Chargé de cours 1, 2

Guide administratif du traitement des absences pour maladie ou accident Chargé de cours 1, 2 1 Guide administratif du traitement des absences pour maladie ou accident Chargé de cours 1, 2 Le chargé de cours à forfait bénéficie d une protection salariale en cas de maladie ou d accident, entièrement

Plus en détail

1.3. Les principes de base en assurance invalidité

1.3. Les principes de base en assurance invalidité Chapitre 1 Mise en contexte de l assurance invalidité 17 1.3. Les principes de base en assurance invalidité Afin d'être en mesure de bien comprendre les notions relatives à l'assurance invalidité, il convient

Plus en détail

ESCOMPTES, COUPONS ET REMISES EN ESPÈCES

ESCOMPTES, COUPONS ET REMISES EN ESPÈCES BULLETIN N o 028 Publié en mai 2000 Révisé en juillet 2013 LOI DE LA TAXE SUR LES VENTES AU DÉTAIL ESCOMPTES, COUPONS ET REMISES EN ESPÈCES Le présent bulletin décrit l application de la taxe sur les ventes

Plus en détail

SERVICES D EMPLOI EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016

SERVICES D EMPLOI EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 SERVICES D EMPLOI EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 Veuillez soumettre : l'état des revenus et des dépenses 2015-2016 des

Plus en détail

Méthode de présentation des demandes de règlement en vertu de l assurance-crédit

Méthode de présentation des demandes de règlement en vertu de l assurance-crédit Méthode de présentation des demandes de règlement en vertu de l assurance-crédit Notre objectif est de veiller à ce que vous receviez le meilleur service et toute l attention désirée durant le processus

Plus en détail

Le salaire et les indemnités des assistants maternels

Le salaire et les indemnités des assistants maternels Le salaire et les indemnités des assistants maternels Les assistants maternels sont des salariés à part entière, ils perçoivent donc un salaire mensuel et des indemnités dont les modalités de calcul sont

Plus en détail

CCNT & Droit du travail. Réglementations et possibilités d optimisation

CCNT & Droit du travail. Réglementations et possibilités d optimisation CCNT & Droit du travail Réglementations et possibilités d optimisation Sommaire Exploiter le potentiel d économies qu offre la CCNT! 3 Contrat de travail avec temps d essai 5 Durée du travail 6 Durée du

Plus en détail

Dossier PME. Positionnement salarial

Dossier PME. Positionnement salarial Dossier PME Positionnement salarial Imaginons la situation suivante: l'entreprise X, active dans le secteur des services, compte 40 collaborateurs et est située en région bruxelloise. La société se développe

Plus en détail

www.accent2016.ca facebook.com/accent2016 twitter.com/accent2016 instagram.com/accent2016 #accent2016 OPPORTUNITÉS DE COMMANDITAIRE

www.accent2016.ca facebook.com/accent2016 twitter.com/accent2016 instagram.com/accent2016 #accent2016 OPPORTUNITÉS DE COMMANDITAIRE www.accent2016.ca facebook.com/accent2016 twitter.com/accent2016 instagram.com/accent2016 #accent2016 OPPORTUNITÉS DE COMMANDITAIRE Nous avons le plaisir d inviter votre organisation à participer au congrès

Plus en détail

Au cours des prochaines années, plusieurs PME instaureront un régime d épargneretraite pour leurs employés.

Au cours des prochaines années, plusieurs PME instaureront un régime d épargneretraite pour leurs employés. Au cours des prochaines années, plusieurs PME instaureront un régime d épargneretraite pour leurs employés. Simple, économique et flexible, le RRS fait partie des régimes adaptés à la réalité des PME.

Plus en détail

Les charges de personnel

Les charges de personnel constituent généralement un élément important et significatif des charges de l'entreprise. Elles sont constituées : - de l'ensemble des rémunérations, - et des charges sociales et fiscales liées à ces

Plus en détail

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail.

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail. LES CONGES PAYES DES ASSISTANTS MATERNELS Il s'agit d'une période de repos rémunérée accordée obligatoirement chaque année au salarié par son employeur. Pendant cette période, l'employeur ne peut pas faire

Plus en détail

Cotisations Volontaires

Cotisations Volontaires Cotisations Volontaires Document d information à l intention des participants Direction du Régime de retraite des chargés de cours printemps 2011 Introduction Le Régime de retraite des chargés de cours

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Retraite progressive: un pas en avant, mais est-ce qu'on est plus avancés? Présentation au Séminaire annuel 2009 de la FTQ par Michel Lizée, SCFP, section locale 1294 (FTQ) Service aux collectivités (UQAM

Plus en détail

Conditions générales pour Polaris Office version 2015

Conditions générales pour Polaris Office version 2015 Conditions générales pour Polaris Office version 2015 Vous devez lire attentivement les Conditions générales d'utilisation avant d'installer le produit. Polaris Office 2015 (ci-après dénommé «Logiciel»)

Plus en détail

Numéro : 295. Orientation sur la correction des intérêts suite à l ajustement d une cotisation arbitraire

Numéro : 295. Orientation sur la correction des intérêts suite à l ajustement d une cotisation arbitraire Numéro : 295 Orientation sur la correction des intérêts suite à l ajustement d une cotisation arbitraire 3 juillet 2007 1 Objectif de cette note d orientation :... 4 Références légales :... 4 Contexte...

Plus en détail

Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS

Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS Juin 2010 Remarque : Les renseignements fournis dans ce guide étaient à jour au moment de

Plus en détail

Référence : Règlement modifiant le Règlement sur les prestations de pension 205/2011, article 4.18.1

Référence : Règlement modifiant le Règlement sur les prestations de pension 205/2011, article 4.18.1 Bulletin de politique n o 10 Date de publication : 12 décembre 2011 Lettres de crédit Référence : Règlement modifiant le Règlement sur les prestations de pension 205/2011, article 4.18.1 Le Règlement sur

Plus en détail

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ)

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ APPLICABLES POUR LA PÉRIODE DU 1ER AVRIL 2015 AU 30 SEPTEMBRE 2015 Avril 2015 FONDS D AIDE À L EMPLOI

Plus en détail

SALARIES EMBAUCHES OU DEBAUCHES EN COURS DE TRIMESTRE

SALARIES EMBAUCHES OU DEBAUCHES EN COURS DE TRIMESTRE Branche Recouvrement 4 RUE DU GENERAL MANGIN BP L5 98849 NOUMEA CEDEX NOUVELLE-CALEDONIE RIDET N 112615-001 TEL./ FAX. : (687) 25.58.09 NOTICE EXPLICATIVE des règles de détermination des assiettes proratisées

Plus en détail

POLITIQUE. Immatriculation temporaire OBJECTIFS PRÉALABLES MODALITÉS D APPLICATION. 1. Immatriculation et droit de circuler temporaires de dix jours

POLITIQUE. Immatriculation temporaire OBJECTIFS PRÉALABLES MODALITÉS D APPLICATION. 1. Immatriculation et droit de circuler temporaires de dix jours POLITIQUE 2009-11-20 PO-IM 08 Immatriculation temporaire OBJECTIFS Cette politique a pour objectifs de : préciser dans quels cas les certificats d'immatriculation temporaire sont délivrés; préciser les

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise Paul a 38 ans et il touche une rémunération nette de 60 000 $ par année. Il est sur le point de tomber et de subir une blessure grave au cou ainsi que de devoir se retirer des affaires cette blessure lui

Plus en détail

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Commission des pensions Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Source: Loi sur les prestations de pension,

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels Stéphane a 40 ans et il touche une rémunération nette de 125 000 $ par année. Il est sur le point de devenir allergique au latex......ce qui lui coûtera plus de 4,5 millions de dollars. Police Protection

Plus en détail

Bulletin vie privée. Limites de la protection des renseignements personnels des personnes à charge dans un contexte de contrat d'assurance collective

Bulletin vie privée. Limites de la protection des renseignements personnels des personnes à charge dans un contexte de contrat d'assurance collective Août 2014 Bulletin vie privée Limites de la protection des renseignements personnels des personnes à charge dans un contexte de contrat d'assurance collective Le contrat d'assurance collective implique

Plus en détail

Bulletin d'information

Bulletin d'information Bulletin d'information 101 Gouvernement du Québec D liini8~re des Finances 96-1 Le 26 janvier 1996 Sujet: MAINTIEN DU REMBOURSEMENT DE LA TAXE DE VENTE DU QUÉBEC (TVQ) PAYÉE PAR LES ENTREPRISES SUR LE

Plus en détail

Chapitre 1 : la comptabilité de caisse

Chapitre 1 : la comptabilité de caisse La comptabilité de caisse www.comptanat.fr Chapitre 1 : la comptabilité de caisse À l'origine de la comptabilité de caisse se trouve l'idée que, pour limiter les risques de détournement, seule une personne

Plus en détail

L'impôt-santé des employeurs (ISE) : De quoi s'agit-il?

L'impôt-santé des employeurs (ISE) : De quoi s'agit-il? Impôt-santé des employeurs Ministère de l'ontario Octobre 2009 Établissement stable La présente publication est fournie à titre de référence seulement. Elle ne remplace aucunement la Loi sur l impôt-santé

Plus en détail

RÉGIME D'ASSURANCE COLLECTIVE

RÉGIME D'ASSURANCE COLLECTIVE RÉGIME D'ASSURANCE COLLECTIVE ASSURANCE VIE DE BASE OBLIGATOIRE ET ASSURANCE VIE SUPPLÉMENTAIRE pour le personnel professionnel, cadre et directeur de service de UNIVERSITÉ LAVAL N de police : 92 072 -

Plus en détail

A8 Remplir le RE 101. Représentants de Service Canada

A8 Remplir le RE 101. Représentants de Service Canada A8 Remplir le RE 101 Représentants de Service Canada Remplir un RE 101 Présenté par Service Canada Présentation sur le RE Web Sujets Questions et réponses concernant les RE 1 Sujets RE Web RE Web en bref,

Plus en détail

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Ottawa, le 7 janvier 2014 MÉMORANDUM D13-3-13 EN RÉSUMÉ Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Les modifications supplémentaires liées à la

Plus en détail

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux Examen périodique des avantages sociaux 2014 MANAGEMENT RETIREE BENEFITS PAR DAN BOULET» Gérant d affaires, Fraternité PAR RICHARD J. DIXON» Vice-président, Ressources humaines Coprésident, Conseil mixte

Plus en détail

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO DESTINATAIRE(S) : COPIE (S) À : OBJET : Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière Coordonnatrices à l'administration DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO EXPÉDITEUR

Plus en détail

D9 Mise à jour de l ARC : avantages imposables et trop-payés

D9 Mise à jour de l ARC : avantages imposables et trop-payés D9 Mise à jour de l ARC : avantages imposables et trop-payés Représentants de l Agence du revenue du Canada Agence du revenu du Canada Séance de formation juin 2014 Présentatrices Lise Boudreau Manon Sinclair

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Lors du dernier communiqué, nous vous avons mentionné que le formulaire LE-630 était en voie de disparition.or, dernièrement, Revenu Québec a confirmé cette

Plus en détail

GUIDE pour les parents des écoles de la Commission scolaire des Patriotes dans la prise de décision au sein du conseil d établissement en faveur d un

GUIDE pour les parents des écoles de la Commission scolaire des Patriotes dans la prise de décision au sein du conseil d établissement en faveur d un 2012-2013 GUIDE pour les parents des écoles de la Commission scolaire des Patriotes dans la prise de décision au sein du conseil d établissement en faveur d un code vestimentaire ou d un uniforme scolaire.

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Lignes directrices du OBJECTIF Inciter les infirmières et infirmiers des régions rurales et éloignées à pratiquer dans des collectivités admissibles de

Plus en détail

Travail. Renseignements sur. Les normes du travail JOURS FÉRIÉS TRAVAIL ININTERROMPU

Travail. Renseignements sur. Les normes du travail JOURS FÉRIÉS TRAVAIL ININTERROMPU Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Renseignements sur Les normes du travail 4A JOURS FÉRIÉS TRAVAIL ININTERROMPU (Il est recommandé de consulter la présente brochure

Plus en détail

Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir

Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir Acheter une demeure n est pas une décision frivole. Il importe de bien faire sa recherche et de prendre son temps avant de décider du type de

Plus en détail

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI?

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? Depuis deux décennies, la question des retraites occupe régulièrement le devant de la scène publique. Or, aujourd hui, face à l ampleur des

Plus en détail

SERVICES DE COMPTABILITÉ

SERVICES DE COMPTABILITÉ BULLETIN N O 057 Publié en avril 2004 Révisé en juillet 2013 LOI DE LA TAXE SUR LES VENTES AU DÉTAIL SERVICES DE COMPTABILITÉ Ce bulletin et les questions et réponses annexées explique l application de

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2012-124

BULLETIN FISCAL 2012-124 BULLETIN FISCAL 2012-124 Mai 2012 FIDUCIE ET CHOIX DES FIDUCIAIRES PROBLÈMES POTENTIELS Le Code civil du Québec requiert pour toutes les fiducies la présence d au moins un fiduciaire (fiduciaire indépendant)

Plus en détail

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE FIN DE L ASSURANCE MALADIE PRIVEE POUR LES FRONTALIERS : Quelques explications Ce document, édité par le Groupement transfrontalier européen, a pour but de réunir toutes les informations que nous possédons

Plus en détail

. Tout l équipement de la maison est mis à disposition : chaises, tables, lit, machine à laver, gazinière, vaisselle, meubles de rangements...

. Tout l équipement de la maison est mis à disposition : chaises, tables, lit, machine à laver, gazinière, vaisselle, meubles de rangements... Les avantages de la location meublée :. Tout l équipement de la maison est mis à disposition : chaises, tables, lit, machine à laver, gazinière, vaisselle, meubles de rangements.... vous n avez presque

Plus en détail

18/10/2015 CE DOCUMENT EST UN APERCU DU PACK AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS 2015 TÉLÉCHARGEABLE SUR HTTP://WWW.LEGISOCIAL.

18/10/2015 CE DOCUMENT EST UN APERCU DU PACK AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS 2015 TÉLÉCHARGEABLE SUR HTTP://WWW.LEGISOCIAL. 18/10/2015 5.4 CE DOCUMENT EST UN APERCU DU PACK AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS 2015 TÉLÉCHARGEABLE SUR HTTP://WWW.LEGISOCIAL.FR/ Pack Avantages en nature et frais professionnels 2015 Vous

Plus en détail

Au Canada, il existe dans toutes les

Au Canada, il existe dans toutes les Guide des normes de travail minimales, des retenues salariales et de l assurance-emploi au Canada Au Canada, il existe dans toutes les administrations, c est-à-dire fédérale, provinciales et territoriales,

Plus en détail

Addendum Programme de réinstallation pour les nouveaux employés de la fonction publique. Foire aux questions

Addendum Programme de réinstallation pour les nouveaux employés de la fonction publique. Foire aux questions Addendum Programme de réinstallation pour les nouveaux employés de la fonction publique Foire aux questions Approuvé par le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada - Mars 2010 Ce document vise à aider

Plus en détail

Si votre véhicule est déclaré perte totale

Si votre véhicule est déclaré perte totale Si votre véhicule est déclaré perte totale Juste valeur marchande Règles particulières pour les pertes totales Qu est-ce qu une perte totale? Une perte totale signifie qu un véhicule a fait l objet d un

Plus en détail

c) qui est organisée par une organisation autre que le cadre familial ou privé de celui qui exerce l'activité ;

c) qui est organisée par une organisation autre que le cadre familial ou privé de celui qui exerce l'activité ; LA CONVENTION DE VOLONTARIAT RES. HUM. Le volontaire (nouveau nom du bénévole depuis 2005) exerce une activité sans rétribution ni obligation au profit d autres personnes ou de la collectivité. Quelles

Plus en détail

Demande de participation au régime de retraite simplifié (Québec) et police y afférente

Demande de participation au régime de retraite simplifié (Québec) et police y afférente Demande de participation au régime de retraite simplifié (Québec) et police y afférente Langue d expression Anglais Français Nouvelle police Changement d émetteur Enregistrement N o Police/Régime numéro

Plus en détail

LE CADRE JURIDIQUE EN VIGUEUR CONCERNANT LE TRANSPORT AERIEN

LE CADRE JURIDIQUE EN VIGUEUR CONCERNANT LE TRANSPORT AERIEN Fiche Pratique TRANSPORTS AERIENS : DROIT DES PASSAGERS En matière de transports aériens, les sources d ennuis sont nombreuses : retard, annulation de vol, refus d embarquement, bagage égaré, perdu ou

Plus en détail

Les modalités de service des services de télécommunications non réglementés fournis par Bell Canada

Les modalités de service des services de télécommunications non réglementés fournis par Bell Canada Les modalités de service des services de télécommunications non réglementés fournis par Bell Canada Table des matières Paragraphe 1 - Généralités... 1 Paragraphe 2 - Obligation de fournir le service...

Plus en détail

Faites le plein et allez de l avant avec les cartes Esso pour parcs automobiles.

Faites le plein et allez de l avant avec les cartes Esso pour parcs automobiles. Faites le plein et allez de l avant avec les cartes Esso pour parcs automobiles. Les cartes Esso pour parcs automobiles permettent à votre entreprise d aller de l avant. Inscrivez-vous dès maintenant.

Plus en détail

Cessation d emploi et protection d assurance collective

Cessation d emploi et protection d assurance collective SOINS MÉDICAUX ET SOINS DENTAIRES / INVALIDITÉ, VIE ET MMA 14-11 Cessation d emploi et protection d assurance collective Le présent bulletin est une mise à jour du numéro 07-02 de l Info- Collective. Parmi

Plus en détail

Version 1.1. Mars 2012

Version 1.1. Mars 2012 Manuel d instructions Transmission électronique du rapport mensuel en ligne Version 1.1 Mars 2012 Comité paritaire de l industrie de l'automobile de la Mauricie 990, rue Père Daniel, C.P. 1584, Trois-Rivières,

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD)

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Un contrat à durée déterminée peut être conclu : en vue du remplacement d'un salarié : o absent temporairement (pour maladie, congés), o passé provisoirement à temps partiel,

Plus en détail

Août 2015. Bonjour. Bienvenue à l'édition du mois d'août de mon bulletin mensuel!

Août 2015. Bonjour. Bienvenue à l'édition du mois d'août de mon bulletin mensuel! Août 2015 Nicole Drummond Mortgage Broker/Courtier Hypothécaire Dominion Lending Centres The Mortgage Source License # M08000524 FSCO # 10145 Independently Owned & Operated. Téléphone: 613-232-0023 x 225

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique QUESTIONS-REPONSES : LES CONGES PAYES LES DROITS AU CONGES PAYES Qui a droit aux congés payés? Tout salarié, quelque soit son statut, a droit à des congés payés, dès lors qu il a travaillé

Plus en détail

GUIDE DE COVOITURAGE DESTINÉ À L EMPLOYEUR

GUIDE DE COVOITURAGE DESTINÉ À L EMPLOYEUR GUIDE DE COVOITURAGE DESTINÉ À L EMPLOYEUR Le covoiturage est une façon différente, économique et peu compliquée de se rendre au travail surtout dans les secteurs peu desservis par le transport en commun.

Plus en détail

Acceptation de Visa Débit par les marchands du commerce électronique. Foire aux questions et schéma de procédé

Acceptation de Visa Débit par les marchands du commerce électronique. Foire aux questions et schéma de procédé Acceptation de Visa Débit par les marchands du commerce électronique Foire aux questions et schéma de procédé Table des matières Visa Débit. La commodité du débit. La sécurité de Visa. 3 La valeur de Visa

Plus en détail

POLICE DU RÉGIME VOLONTAIRE D'ÉPARGNE-RETRAITE DE LA FINANCIÈRE SUN LIFE

POLICE DU RÉGIME VOLONTAIRE D'ÉPARGNE-RETRAITE DE LA FINANCIÈRE SUN LIFE POLICE DU RÉGIME VOLONTAIRE D'ÉPARGNE-RETRAITE DE LA FINANCIÈRE SUN LIFE La SUN LIFE DU CANADA, COMPAGNIE D'ASSURANCE-VIE (la «Financière Sun Life») a établi la police n o G-96026 (le «contrat») au nom

Plus en détail

CONVENTION DE REPRÉSENTATION sur la protection des adultes et la prise de décisions les concernant, Partie 2

CONVENTION DE REPRÉSENTATION sur la protection des adultes et la prise de décisions les concernant, Partie 2 Pour des renseignements supplémentaires concernant des conventions de représentation, veuillez consulter la brochure intitulée Conventions de représentation. Une convention de représentation est une convention

Plus en détail

CORPORATIONS ASSOCIÉES

CORPORATIONS ASSOCIÉES BULLETIN N o HE 003 Publié en avril 2001 Révisé en janvier 2008 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE CORPORATIONS ASSOCIÉES Le but de ce bulletin est d aider

Plus en détail

La loi reconnaît le droit à congés à tous les salariés ;mais se sont les conventions ou accords qui fixent sa mise en oeuvre.

La loi reconnaît le droit à congés à tous les salariés ;mais se sont les conventions ou accords qui fixent sa mise en oeuvre. congés payés La loi reconnaît le droit à congés à tous les salariés ;mais se sont les conventions ou accords qui fixent sa mise en oeuvre. ouverture du droit à congés Un siècle de congés payés 1906 Le

Plus en détail

UNIVERSITÉ D OTTAWA Ressources financières

UNIVERSITÉ D OTTAWA Ressources financières UNIVERSITÉ D OTTAWA Ressources financières Guide sur l application des TAXES À LA CONSOMMATION (incluant la TVH pour la province de l Ontario en vigueur le 1 er juillet 2010) Mai 2010 Guide sur l application

Plus en détail

SERVICE DES FINANCES PROCÉDURE RELATIVE AUX FRAIS DE VOYAGE ET AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT

SERVICE DES FINANCES PROCÉDURE RELATIVE AUX FRAIS DE VOYAGE ET AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT SERVICE DES FINANCES PROCÉDURE RELATIVE AUX FRAIS DE VOYAGE ET AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT Entrée en vigueur : 1 er mai 2014 Table des matières 1. OBJET... 1 2. AVANCE DE VOYAGE... 1 Requérant... 1 Responsable

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COLLECTE DE FONDS PAR DES ORGANISMES DE CHARITÉ ET SANS BUT LUCRATIF

ACTIVITÉS DE COLLECTE DE FONDS PAR DES ORGANISMES DE CHARITÉ ET SANS BUT LUCRATIF BULLETIN N O 024 Publié en juin 2000 Révisé en juillet 2013 LOI DE LA TAXE SUR LES VENTES AU DÉTAIL ACTIVITÉS DE COLLECTE DE FONDS PAR DES ORGANISMES DE CHARITÉ ET SANS BUT LUCRATIF Le présent bulletin

Plus en détail

COTISATION ANNUELLE. Formalités et frais relatifs à l inscription au tableau des membres de l OOAQ

COTISATION ANNUELLE. Formalités et frais relatifs à l inscription au tableau des membres de l OOAQ COTISATION ANNUELLE Formalités et frais relatifs à l inscription au tableau des membres de l OOAQ VOIR LA POLITIQUE À L ÉGARD DE LA COTISATION SUR MAIA CONDITIONS DE REMBOURSEMENT DE COTISATION Tel que

Plus en détail

Consentement à la transmission électronique de documents (comptes bancaires)

Consentement à la transmission électronique de documents (comptes bancaires) Consentement à la transmission électronique de documents (comptes bancaires) Dernière mise à jour : novembre 2011 Les présentes modalités s'appliquent à la transmission électronique des documents concernant

Plus en détail

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE La Ville de Montréal et le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP) LE 9 FÉVRIER 2011 Dans le cadre du deuxième affichage faisant

Plus en détail