INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG"

Transcription

1 Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers traditionnels de la banque. Une banque universelle ajoute aux fonctions de la banque de détail un certain nombre de services en liaison avec les marchés financiers (gestion des comptes titres, création de produits d'épargne, diffusion des émissions d'actions nouvelles...). Q2 - Une banque manque de monnaie banque centrale, quels sont les deux moyens pour s'en procurer? Elle peut l'emprunter aux autres banques sur le marché interbancaire en payant un taux d'intérêt fixé à la rencontre de l'offre et de la demande sur ce marché. Elle peut l'emprunter à la Banque centrale en lui vendant une partie des créances qu'elle possède moyennant un taux d'intérêt fixé par la Banque centrale. Q3 - Un banque accorde un crédit à la consommation de pour 120 jours. le taux d'intérêt annuel est de 6%. Calculez les intérêts que doit verser le client de la banque : x 0,06 x 120/365 = 394,5 Q4 - Quels sont les deux caractéristiques d'un livret jeune Il est réservé aux jeunes de ans Les intérêts sont plus élevés que celui du livret A et ils ne sont pas imposables. Q5 - Cochez la ligne qui ne correspond pas à un moyen de paiement : Un carnet de chèque Un compte courant Une carte de crédit Une autorisation de prélèvement automatique Q1 - Quelle est la différence entre un taux d'intérêt fixe et un taux d'intérêt variable? Un taux d'intérêt fixe ne change pas pendant toute la période du prêt. Les sommes à rembourser mensuellement ne varie pas d'un mois à l'autre. Un taux d'intérêt variable évolue en fonction du taux d'intérêt du marché des capitaux. Les sommes à rembourser chaque mois peuvent augmenter ou diminuer en fonction des variations du taux d'intérêt. Q2 - Que représente le taux d'intérêt pour le prêteur? Pour l'emprunteur? C'est un revenu pour le prêteur qui accepte de se séparer de l'argent prêté pendant une certaine période et qui prend le risque de ne pas être remboursé. C'est une dépense (ou un coût) pour l'emprunteur qui va pouvoir dépenser de l'argent qu'il n'avait pas avant d'obtenir son crédit. Q3 - Un particulier dépose pour 3 ans. le taux d'intérêt annuel est de 4%. De quelle somme disposera-t-il au bout de ces trois ans? (1 + 0,04) 3 = ,28 Q4 - Quels sont les précautions que prend une banque avant d'accorder un prêt immobilier? Elle doit vérifier que le client est solvable c'est-à-dire qu'il dispose d'un emploi et de revenus qui lui permettront de rembourser. Elle doit demander une hypothèque sur le logement acheté afin de pouvoir en devenir propriétaire si le client ne rembourse pas. Q5 - Cochez la ligne qui ne correspond pas à un crédit pour les entreprises : La facilité de caisse Le crédit de campagne L'affacturage

2 Q1 - Quelle est la différence entre un plan d'épargne logement et un livret d'épargne logement? Un plan d'épargne logement est un produit d'épargne aux intérêts défiscalisés dans le but d'acquérir un logement. L'épargnant doit s'engager pour une somme minimum et des versements mensuels planifiés. Il peut récupérer son capital et les intérêts au bout de 4 ans et obtenir un prêt à un taux d'intérêt avantageux. S'il veut retirer son argent avant ces quatre ans, il devra payer une pénalités et les impôts sur les intérêts. Un livret d'épargne logement est un compte ouvert auprès d'une banque pour lequel tous les dépôts d'argent sont rémunérés selon un taux fixé soit par l'etat (livret réglementé, comme le Livret A, soit par la banque elle-même (livret non réglementé). Le taux réglementé est défiscalisé pour encourager les ménages à constituer une épargne pour l'achat d'un logement mais les épargnants n'ont pas l'obligation de verser tous les mois une somme décidée à l'avance et peuvent retirer ces sommes à tout moment sans pénalités. Q2 - Quelle est la différence entre un taux d'intérêt et une commission bancaire? Le taux d'intérêt rémunère un prêt d'argent. On peut considérer que c'est le prix de l'argent. Il n'intervient qu'à l'occasion des crédits que font les banques à leurs clients. Une commission bancaire est le prix que fait payer une banque pour un service rendu : la remise d'un carnet de chèque, d'une carte bancaire, d'un conseil financier... Q3 - Un banque accorde un découvert de pour 40 jours. le taux d'intérêt annuel est de 7%. Calculez les intérêts que doit verser le client de la banque : x 0,07 x 40/365 = 15,34 Q4 - Quels sont les deux risques que prend une banque lorsqu'elle accorde un crédit à un client? Un risque d'insolvabilité du client : il peut ne pas rembourser son emprunt. La banque doit donc prendre des précautions avant d'accorder un crédit (type d'emploi, montant des revenus, caution...). Un risque de sous-liquidité : lorsque la banque accorde un crédit à court terme, elle n'a pas forcément l'équivalent en monnaie centrale (billets...). Si le client réclame la conversion du prêt en billet, la banque peut se trouver dans l'incapacité de le satisfaire. Q5 - Cochez la ligne qui ne correspond pas à un crédit pour les ménages : Un découvert L'escompte Un crédit immobilier Q1 - Quelles sont les différentes activités d'une banque de détail? Tout d'abord, elle recueille les dépôts de ses clients afin de les protéger du vol en leur ouvrant un compte à vue (ou courant) ou des livrets et des plans d'épargne. Ensuite, elle offre à ses clients différents moyens de paiement : carnet de chèques, carte de crédit, distributeur automatique de billets, virements... De plus, la banque assure la circulation de la monnaie en assurant les débits et les crédits et en échangeant les chèques entre banques. Enfin, la banque accorde des crédits ou des prêts à ses clients en créant de la monnaie scripturale pour les crédits à court terme et en utilisant les dépôts à terme des clients pour les crédits à long terme. Q2 - Qu'est-ce qu'un crédit bancaire? Un crédit bancaire est une somme d argent accordée par une banque, qui devient le créancier, à un individu ou à une entreprise, qui devient un débiteur, moyennant un engagement de remboursement à une date donnée et le paiement d'un taux d'intérêt et des frais. Q3 - Un client dépose sur son livret A pendant 95 jours. le taux d'intérêt annuel est de 2%. Calculez les intérêts que doit recevoir le client de la banque : x 0,02 x 95/365 = 10,19 Q4 - Comment une banque crée-t-elle de la monnaie? Quelle est la contrepartie à cette création? La banque inscrit la somme prêtée sur le compte de son client. Il s'agit d'une monnaie scripturale. La contrepartie est la signature d'une reconnaissance de dettes qui engage le client à rembourser (une créance). Q5 - Cochez la ligne qui ne correspond pas à de la monnaie : Des billets de banque Des pièces Un chèque Un compte courant créditeur

3 Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Q2 - Une banque manque de monnaie banque centrale, quels sont les deux moyens pour s'en procurer? Q3 - Un banque accorde un crédit à la consommation de pour 120 jours. le taux d'intérêt annuel est de 6%. Calculez les intérêts que doit verser le client de la banque : Q4 - Quels sont les deux caractéristiques d'un livret jeune Q5 - Cochez la ligne qui ne correspond pas à un moyen de paiement : Un carnet de chèque Un compte courant Une carte de crédit Une autorisation de prélèvement automatique Q1 - Quelle est la différence entre un taux d'intérêt fixe et un taux d'intérêt variable? Q2 - Que représente le taux d'intérêt pour le prêteur? Pour l'emprunteur? Q3 - Un particulier dépose pour 3 ans. le taux d'intérêt annuel est de 4%. De quelle somme disposera-t-il au bout de ces trois ans? : Q4 - Quels sont les précautions que prend une banque avant d'accorder un prêt immobilier? Q5 - Cochez la ligne qui ne correspond pas à un crédit pour les entreprises : La facilité de caisse Le crédit de campagne L'affacturage

4 Q1 - Quelle est la différence entre un plan d'épargne logement et un livret d'épargne logement? Q2 - Quelle est la différence entre un taux d'intérêt et une commission bancaire? Q3 - Un banque accorde un découvert de pour 40 jours. le taux d'intérêt annuel est de 7%. Calculez les intérêts que doit verser le client de la banque : Q4 - Quels sont les deux risques que prend une banque lorsqu'elle accorde un crédit à un client? Q5 - Cochez la ligne qui ne correspond pas à un crédit pour les ménages : Un découvert L'escompte Un crédit immobilier Q1 - Quelles sont les différentes activités d'une banque de détail? Q2 - Qu'est-ce qu'un crédit bancaire? Q3 - Un client dépose sur son livret A pendant 95 jours. le taux d'intérêt annuel est de 2%. Calculez les intérêts que doit recevoir le client de la banque : Q4 - Comment une banque crée-t-elle de la monnaie? Quelle est la contrepartie à cette création? Q5 - Cochez la ligne qui ne correspond pas à de la monnaie : Des billets de banque Des pièces Un chèque Un compte courant créditeur

5

13 QUEL EST LE RÔLE ECONOMIQUE DES BANQUES? A Quelles sont les fonctions d'une banque?

13 QUEL EST LE RÔLE ECONOMIQUE DES BANQUES? A Quelles sont les fonctions d'une banque? 13 QUEL EST LE RÔLE ECONOMIQUE DES BANQUES? A Quelles sont les fonctions d'une banque? a) Les différents types de banques 1. On a l'habitude de distinguer plusieurs types de banques à partir de leurs fonctions

Plus en détail

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques :

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques : LES BANQUES I. Les différents services proposés par les banques : Les services bancaires représentent l ensemble des produits proposés par une banque. Les services bancaires les plus connus sont : Epargne

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 2 : Banque et Monnaie I)- Principes Généraux : 1)- Définition du Terme Monnaie

Plus en détail

Les Banques Cours N 2. B - Les titres financiers

Les Banques Cours N 2. B - Les titres financiers Les Banques Cours N 2 B - Les titres financiers Vocabulaire : action, obligation, Bons du Trésor. Titres financiers et de manière plus générale «les créances». Un titre financier c'est une créance non

Plus en détail

Chapitre IV : La création monétaire

Chapitre IV : La création monétaire Chapitre IV : La création monétaire I. La hausse tendencielle de la masse monétaire hausse tendencielle = augmentation en moyenne Historiquement, il y a eu des contextes où la masse monétaire a pu décroitre

Plus en détail

3e question : Qui crée la monnaie?

3e question : Qui crée la monnaie? 3e question : Qui crée la monnaie? INTRO : Sensibilisation Vidéo : Comprendre la dette publique en quelques minutes (1min à 2min 27) http://www.youtube.com/watch?v=jxhw_ru1ke0&feature=related Partons de

Plus en détail

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie I. Le financement de l'économie Financement = fait d'apporter des fonds à un individu, une entreprise, ou à soi-même. A) Les différents types de financement

Plus en détail

LE ROLE DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DE L'ECONOMIE

LE ROLE DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DE L'ECONOMIE LE ROLE DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DE L'ECONOMIE Une économie nationale est confrontée en permanence au problème du financement de l activité de tous les agents qui la composent. Son fonctionnement

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 7 : La Relation Banque - Particuliers I)- Les Comptes et Les Placements Bancaires

Plus en détail

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie II. 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail

Séance 2 : La gestion du budget, l épargne et les modes de paiement.

Séance 2 : La gestion du budget, l épargne et les modes de paiement. Séance 2 : La gestion du budget, l épargne et les modes de paiement. bjectif général de la séance :..... I. La gestion mensuelle du budget : Activité 1 : bjectif : être capable d adapter son budget à une

Plus en détail

Le financement de l'économie

Le financement de l'économie Le financement de l'économie I - La Banque de France La Banque de France est la Banque centrale, ou Banque des banques. Elle émet de billets : c'est une banque d'émission. Elle effectue toutes les opérations

Plus en détail

Chapitre 2 : la comptabilité en partie double

Chapitre 2 : la comptabilité en partie double Chapitre 2 : la comptabilité en partie double Les opérations à crédit Les comptes Caisse et Banque ne suffisent pas à décrire les opérations de l'entreprise car certaines génèrent des paiements différés

Plus en détail

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes 13 septembre 2005 GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes Ce glossaire a été élaboré sous l égide du CCSF. Il est conçu à des fins purement informatives, et destiné à vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 4. La monnaie et le financement Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 4.3 : Qui crée la monnaie? INDICATIONS

Plus en détail

Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie.

Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie. Cours Page 1 Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. mardi 14 septembre 2010 13:02 Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie. Chapitre 2 : La création monétaire. Chapitre 3 :

Plus en détail

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Mai 2009 Les compétences qu il faudrait avoir acquises A la fin du primaire A la fin de la scolarité obligatoire Les élèves doivent

Plus en détail

Les désavantages de la consolidation de dettes

Les désavantages de la consolidation de dettes Y a-t-il de bonnes dettes? S'endetter, c'est utiliser un moyen financier pour atteindre un objectif. Peu de gens se vantent d'avoir emprunté de l'argent. Pourtant, la dette n'est pas une maladie honteuse.

Plus en détail

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France I. Les acteurs du circuit monétaire A) Les détenteurs de monnaie : les ANFR AIF ANFR = agents non financiers résidents AIF = autres intermédiaires

Plus en détail

www.financeimmo.com 1ère phase L'épargne, de 18 mois minimum pour le compte épargne logement et 4 ans minimum pour le plan épargne logement.

www.financeimmo.com 1ère phase L'épargne, de 18 mois minimum pour le compte épargne logement et 4 ans minimum pour le plan épargne logement. Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin. Nous vous accompagnons

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi.

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi. Glossaire des prêts Acompte : Montant en espèces que l'acheteur doit verser au vendeur pour prouver sa bonne foi. Si l'offre est acceptée, l'acompte est affecté à la mise de fonds. Si l'offre est subséquemment

Plus en détail

Règles du jeu officielles du Monopoly

Règles du jeu officielles du Monopoly Règles du jeu officielles du Monopoly Garanties presque sans erreurs BUT DU JEU : Etre le dernier joueur à rester en jeu, c'est-à-dire le dernier joueur n'ayant pas fait faillite. PREPARATION 1. Prenez

Plus en détail

Antécédents de crédit Banque Bon d études canadien Calendrier des dépenses Carte de crédit Carte de débit CELI Chèque du Gouvernement du Canada

Antécédents de crédit Banque Bon d études canadien Calendrier des dépenses Carte de crédit Carte de débit CELI Chèque du Gouvernement du Canada Antécédents de crédit Les renseignements rassemblés qui montrent le temps que cela vous prend à payer l argent que vous avez emprunté. Banque Une institution financière qui dépose de l argent, prête de

Plus en détail

Glossaire de rédaction de plan de gestion Scotia

Glossaire de rédaction de plan de gestion Scotia Achat de marchandises ou de stock Montant payé pour l achat de matières premières, de produits semi-finis et de produits finis en vue de les vendre ultérieurement. Achats Prix versé à des fournisseurs

Plus en détail

Emprunt bancaire immobilier

Emprunt bancaire immobilier - 1 - Emprunt bancaire immobilier Résumé : Quels sont les éléments nécessaires pour contracter un emprunt immobilier auprès d'un organisme bancaire? Ce Chapitre insiste particulièrement sur les modes de

Plus en détail

La convention AERAS en 10 questions-réponses

La convention AERAS en 10 questions-réponses La convention AERAS en 10 questions-réponses Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l'assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

Unité C Finances personnelles Corrigé

Unité C Finances personnelles Corrigé Unité C Finances personnelles Corrigé Exercice 4 : Achat d'une maison - Corrigé 1. A B C D E F G H I 1 QUESTION 1 2 3 4 Cette formule t'aidera à déterminer le prix de la maison que tu peux acheter. 5 6

Plus en détail

MODULE EPARGNE, CREDIT ET TRANSFERTS: PARTIE A : EPARGNE

MODULE EPARGNE, CREDIT ET TRANSFERTS: PARTIE A : EPARGNE MODULE EPARGNE, CREDIT ET TRANSFERTS: PARTIE A : EPARGNE ENSEMBLE DES MEMBRES DU MENAGE DE 20 ANS ET PLUS 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Y a-t-il un membre du ménage qui possède un dépôt dans une banque, une

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 64

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 64 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section K Division 64 64 ACTIVITÉS DES SERVICES FINANCIERS, HORS ASSURANCE ET CAISSES DE RETRAITE Cette division comprend les activités de collecte et de redistribution

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES La convention de compte de dépôt en devise, ci-après dénommée la «Convention», se compose des présentes Conditions Générales, des Conditions Particulières et des Conditions tarifaires applicables à la

Plus en détail

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3 FICHE N 3 Dépenses Budget CONNAÎTRE mes produits bancaires Epargne Revenus Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien connaître les produits bancaires et assurantiels que nous détenons. Cartes

Plus en détail

CHAPITRE 4 - Monnaie, financement de l économie et politique monétaire MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE

CHAPITRE 4 - Monnaie, financement de l économie et politique monétaire MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE Chapitre 4 MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE SECTION 1 : Qu'est ce que la monnaie? I Definition Deux definitions sont communement admises : - La monnaie est définie comme l ensemble

Plus en détail

Loi d'adhésion au concordat intercantonal réprimant les abus en matière d'intérêt conventionnel

Loi d'adhésion au concordat intercantonal réprimant les abus en matière d'intérêt conventionnel - 1 - Loi d'adhésion au concordat intercantonal réprimant les abus en matière d'intérêt conventionnel du 12 mai 1960 Le Grand Conseil du canton du Valais vu le concordat intercantonal du 8 octobre 1957

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

Les principales caractéristiques des livrets d'épargne sont synthétisées dans le tableau suivant : Dépôt maxi. Taux de rémunération

Les principales caractéristiques des livrets d'épargne sont synthétisées dans le tableau suivant : Dépôt maxi. Taux de rémunération Epargne bancaire : Les livrets d'épargne Définition : Les livrets d'épargne permettent la gestion sans contrainte et en toute sécurité d'une épargne disponible à tout moment en contrepartie d'une rentabilité

Plus en détail

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE PAR LES AUTORITES MONETAIRES SECTION 1 : LA CREATION MONETAIRE A Acteurs et modalités de création monétaire : La création monétaire consiste à accroître la quantité de

Plus en détail

FORMATION INTEGRATION. Le prêt immobilier et son environnement.

FORMATION INTEGRATION. Le prêt immobilier et son environnement. FORMATION INTEGRATION Le prêt immobilier et son environnement. Un projet immobilier Projet Défini Projet Non Défini Besoin en financement Projet 1 2 3 Besoin 1 Valeur du bien Prix de vente Agence, PAP,

Plus en détail

L'ENREGISTREMENT COMPTABLE

L'ENREGISTREMENT COMPTABLE L'ENREGISTREMENT COMPTABLE L'enregistrement comptable consiste à enregistrer dans les comptes les flux réel et financiers. Ces enregistrements se font à partir des pièces justificatives (factures, chèques,

Plus en détail

www.financeimmo.com 1 - Introduction sur le crédit relais. 2 - Le prêt relais associé à un prêt amortissable classique.

www.financeimmo.com 1 - Introduction sur le crédit relais. 2 - Le prêt relais associé à un prêt amortissable classique. Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin. Nous vous accompagnons

Plus en détail

Financement Ijarah Muntahia Bittamleek (Location-Achat)

Financement Ijarah Muntahia Bittamleek (Location-Achat) Financement Ijarah Muntahia Bittamleek (Location-Achat) Introduction Ce document décrit les règles et procédures à suivre pour la gestion des demandes (des clients de la banque) de financement en contrat

Plus en détail

Faites-vous «pré-approuvé»

Faites-vous «pré-approuvé» Faites-vous «pré-approuvé» Être pré-approuvé veut dire que votre banque ou institution financière est déjà prête à vous endosser jusqu'à une limite déterminé par vos revenus et vos dépenses. Il y a de

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010 COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS Commentaires Note 1: CAISSE RUBRIQUES 2009 Caisse XOF 1,428,933,201 2,054,162,600 625,229,399 44% Caisse EUR 123,667,574 164,363,145 40,695,571 33% Caisse USD 118,203 446,683

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations 034 Souscrire ou acheter des obligations L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Juillet 2009 Sommaire 2 4 6 8 12 16 20 24 Souscrire ou acheter des obligations Qu est-ce qu une obligation cotée?

Plus en détail

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 19 - Le prêt et le financement des entreprises

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 19 - Le prêt et le financement des entreprises Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil Publications CCH ltée Corrigé du chapitre 19 - Le prêt et le financement des entreprises Réponses aux questions 19.1 Le prêt de biens qui se consomment

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 8 : La Gestion des Moyens de Paiement I)- Principe Généraux : 1)- Utilité des

Plus en détail

LE SYSTEME FINANCIER EN COMPTABILITE

LE SYSTEME FINANCIER EN COMPTABILITE LE SYSTEME FINANCIER EN COMPTABILITE SOMMAIRE LE RAPPROCHEMENT BANCAIRE... 2 LES PRETS... 5 LES EMPRUNTS... 5 LES CONCOURS BANCAIRES... 11 CONSTITUTION D UN CAPITAL... 11 LA TRESORERIE PREVISIONNELLE...

Plus en détail

STATISTIQUES MONETAIRES

STATISTIQUES MONETAIRES Sommaire Agrégats de monnaie (M1, M2, M3) Agrégats de placements liquides (PL1,PL2,PL3,PL4) Contreparties de M3 Tableaux des ressources et emplois de Bank Al-Maghrib et des Banques STATISTIQUES MONETAIRES

Plus en détail

THEME 2 : LA TRADUCTION COMPTABLE DES FLUX

THEME 2 : LA TRADUCTION COMPTABLE DES FLUX UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 2 : LA TRADUCTION COMPTABLE DES FLUX SENS ET PORTEE DE L ETUDE : Assimiler

Plus en détail

Pour éviter le surendettement

Pour éviter le surendettement Pour éviter le surendettement Lister et classer ses dépenses dépenses fixes ou préengagées Dépenses réalisées dans le cadre d un contrat difficilement renégociable à court terme. Ces dépenses doivent être

Plus en détail

Découvrir le regroupement de crédit Des pistes pour comprendre et agir

Découvrir le regroupement de crédit Des pistes pour comprendre et agir Découvrir le regroupement de crédit 1/10 AVERTISSEMENTS A LIRE ATTENTIVEMENT Les informations figurant dans le présent document sont fournies à titre gracieux et sans garantie de leur caractère complet,

Plus en détail

S.A. actions minimum S.A.

S.A. actions minimum S.A. Pr. SAMIRA BOUNID La société anonyme : La S.A. est commerciale à raison de sa forme, quelque soit son objet. Son capital est divisé en actions négociables représentatives d apports en numéraire (argent)

Plus en détail

Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION

Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION 1. Notion du Compte: Nous avons vu que le Bilan donne une vue d'ensemble de la situation de l'entreprise à une date

Plus en détail

OBJECTIFS : SAVOIR - Appréhender les principaux moyens à mettre en oeuvre pour : gérer le risque clients recouvrer les impayés. TEMPS PREVU : 3 h 00

OBJECTIFS : SAVOIR - Appréhender les principaux moyens à mettre en oeuvre pour : gérer le risque clients recouvrer les impayés. TEMPS PREVU : 3 h 00 ACTIVITE: ASSURER LES TRAVAUX COMPTABLES COURANTS Module 1 : Maîtriser les techniques de base de la comptabilité Séquence 2: Comptabiliser les documents bancaires et effectuer le suivi de la trésorerie

Plus en détail

MONOPOLY Règles de Tournoi:

MONOPOLY Règles de Tournoi: MONOPOLY Règles de Tournoi: OBJECTIF L'objectif du jeu est de devenir le joueur le plus riche en achetant, en louant et en vendant des propriétés. Essayez d acheter toutes les propriétés appartenant à

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE BANQUE

CONDITIONS GENERALES DE BANQUE Tarification applicable aux nouveaux contrats de crédit et aux comptes épargne Conditions applicables au 1 août 2015 Informations Produits Taux GE Money Bank Seuils de l'usure au 3ème trimestre 2015 REGROUPEMENT

Plus en détail

I. GESTION DE VOTRE COMPTE DEPOT

I. GESTION DE VOTRE COMPTE DEPOT LE COMPTE DEPOT I. GESTION DE VOTRE COMPTE DEPOT HSBC Ouverture de compte 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 Clôture de compte 0 0 0 0 0 0 0 0 0 Frais de tenue et de fonctionnement de compte 0.50 si >à 15 maxi 30 trimestre

Plus en détail

HORS SÉRIE. GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES. décembre 2005

HORS SÉRIE. GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES. décembre 2005 FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE HORS SÉRIE GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes décembre 2005 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Comme elles s y étaient engagées devant le Comité Consultatif du Secteur Financier,

Plus en détail

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Intérêts simples. Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Intérêts simples. Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences I - Définitions Licence mention Informatique parcours MIAGE - Semestre 5 Mathématiques Financières LES INTERETS SIMPLES Capital ou principal

Plus en détail

La Réunion. Surcoût package La Banque Postale Martinique Guadeloupe Réunion. Meilleur prix. Prix Package

La Réunion. Surcoût package La Banque Postale Martinique Guadeloupe Réunion. Meilleur prix. Prix Package La Réunion A l aide des brochures tarifaires en vigueur au 1 er février 2011, nous avons relevé, pour nos trois profils type les tarifs des produits à la carte et ceux du le plus avantageux pour chacun,

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, un outil de financement méconnu? (1/3)

L'appel public à l'épargne, un outil de financement méconnu? (1/3) L'appel public à l'épargne, un outil de financement méconnu? (1/3) Pour une entreprise issue de l'économie sociale, il n'est pas toujours facile de financer ses activités. Pourtant, un outil de financement

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA MONNAIE

CHAPITRE 2 LA MONNAIE CHAPITRE 2 LA MONNAIE L économie de troc est une économie dont l échange est simple, elle montre vite ses limites car elle a du mal à donner une valeur à un bien, elle oblige le déplacement de deux échangistes

Plus en détail

3- TABLEAU DES CASH FLOW

3- TABLEAU DES CASH FLOW 0 3- TABLEAU DES CASH FLOW 2002 Créances de l'actif circulant 212 564 112 536 168 337 Dettes du passif circulant (2 632) (1 634) (909) Provisions cumulées Besoin en fond de roulement 209 932 110 902 167

Plus en détail

MÉMO. Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur SOMMAIRE

MÉMO. Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur SOMMAIRE Édition : décembre 13 MÉMO Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur 1. Optimiser l utilisation des livrets défiscalisés 2. Épargner sans plafond 3. Placer une somme importante sur quelques mois

Plus en détail

L essentiel sur. Tenir ses comptes et faire son budget

L essentiel sur. Tenir ses comptes et faire son budget L essentiel sur Tenir ses comptes et faire son budget Les enjeux Suivre ses comptes Tenir ses comptes et faire son budget, c est avoir une meilleure vision de ses ressources et de ses dépenses. Vous savez

Plus en détail

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs LEXIQUE - A Actuaires / Actuariat Un actuaire est un professionnel spécialiste de l'application du calcul des probabilités et de la statistique aux questions d'assurances, de finance et de prévoyance sociale.

Plus en détail

GESTION DES DETTES À MANIER AVEC PRECAUTION

GESTION DES DETTES À MANIER AVEC PRECAUTION GESTION DES DETTES À MANIER AVEC PRECAUTION NOTE SUR LE CONTENU Quand vous empruntez de l'argent, vous entrez dans le monde des dettes. Il y a des règles, des joueurs et des stratégies. L'une des meilleures

Plus en détail

Avril 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Avril 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Avril 2015 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Octobre 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Octobre 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Octobre 2015 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme.

Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme. Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme. Actif réalisable Espèces ou autres avoirs que la société prévoit d'utiliser dans le cadre

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

BAREME DES CONDITIONS DE BANQUE

BAREME DES CONDITIONS DE BANQUE BAREME DES CONDITIONS DE BANQUE I TAUX D'INTERET CATHEGORIES TAUX A - TAUX D'INTERETS DEBITEURS (*) I - FINANCEMENT A COURT TERME T 1. - Escompte d'effets de transaction inférieur ou égal à 90 jours T

Plus en détail

Les caractéristiques de votre projet

Les caractéristiques de votre projet Les caractéristiques de votre projet Cette simulation tient compte des dispositions légales (loi de finances 2011) et contractuelles en vigueur. Votre situation initiale REVENU, compte tenu de votre situation

Plus en détail

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n Un seul compte pour votre retraite M a n u v i e u n Avant de prendre leur retraite, la plupart des Canadiens prennent les mesures qui s imposent pour se garantir un revenu mensuel stable. Ils peuvent

Plus en détail

Crédit à la consommation: Principes généraux

Crédit à la consommation: Principes généraux Crédit à la consommation: Principes généraux Protection du consommateur: Pour tout achat faisant appel à un crédit, vous bénéficiez de la protection prévue dans le droit de la consommation (obligation

Plus en détail

au 1 er décembre 2012

au 1 er décembre 2012 1 / 6 au 1 er décembre 2012 I - CONDITIONS D OUVERTURE DE COMPTES A Comptes de virement Sociétés et autres à caractère commercial Etablissements Associations, coopératives et autres groupements Particuliers

Plus en détail

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé.

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. 1 Plan du cours I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. II. Les échanges interbancaires. III. La création monétaire et les échanges interbancaires dans un système bancaire hiérarchisé.

Plus en détail

LA TRÉSORERIE ET SES MODALITÉS D ÉQUILIBRAGE

LA TRÉSORERIE ET SES MODALITÉS D ÉQUILIBRAGE UNIVERSITE MOHAMMED V FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES, JURIDIQUES ET SOCIALES -RABAT- LA TRÉSORERIE ET SES MODALITÉS D ÉQUILIBRAGE Réalisé par: [Tapez un texte] Page 1 Introduction SOMMAIRE : Première

Plus en détail

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 - 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 Objectif(s) : o Pré-requis : Relation de la variation de la Trésorerie d'exploitation avec l'excédent Brut d'exploitation (E.B.E.) et la variation

Plus en détail

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC I. Les éléments de la facturation Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC A. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) La TVA est un impôt sur la consommation finale à des taux variables suivant la nature

Plus en détail

GUIDE DE GESTION BANCAIRE

GUIDE DE GESTION BANCAIRE GUIDE DE GESTION BANCAIRE À DESTINATION DES JEUNES PRIS EN CHARGE PAR LES SERVICES DE L AIDE SOCIALE À L ENFANCE ET AUX FAMILLES Pour vos premiers pas dans la gestion de vos biens R1400020-2 4 novembre

Plus en détail

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale COURS 470 Série 09 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Danemark. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Danemark. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Danemark Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

Payer sans chéquier : c est possible!

Payer sans chéquier : c est possible! Payer sans chéquier : c est possible! C NUM é. 5.03. p e e a e e, a Wa e au Payer sans chéquier : c est possible! Suite à un rejet de chèque sans provision ou parce que votre compte bancaire est à découvert,

Plus en détail

LE MARCHE DES PARTICULIERS. Les produits d épargne bancaire

LE MARCHE DES PARTICULIERS. Les produits d épargne bancaire LE MARCHE DES PARTICULIERS Les produits d épargne bancaire Quelques chiffres Le total des dépôts sur les comptes et livrets d épargne (hors PEL, PEP Assurance et PEA) pour l ensemble des établissements

Plus en détail

L importance de la monnaie dans l économie

L importance de la monnaie dans l économie L importance de la monnaie dans l économie Classes préparatoires au Diplôme de Comptabilité et Gestion UE 13 Relations professionnelles Etude réalisée par : Marina Robert Simon Bocquet Rémi Mousseeff Etudiants

Plus en détail

Le revenu et le pouvoir d achat

Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu & le pouvoir d achat Le revenu d une personne est la somme d argent perçue en contrepartie du travail fourni, de ses placements, d un service rendu ou d une situation

Plus en détail

LEXIQUE MICROFINANCE

LEXIQUE MICROFINANCE Microfinance et Développement Mali - CIDR LEXIQUE MICROFINANCE Actif (membre) Dans une CVECA, un membre actif est un membre ayant effectué au moins une opération de dépôt ou de crédit pendant une période

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3)

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) Lors d'une précédente analyse, nous avions présenté deux outils d'appel public à l'épargne qui bénéficient d'un régime légal favorable

Plus en détail

Ahmed Ouazzani Adresse électronique: ouazzanifr@gmail.com Permanence: Tous les lundis après-midi (sur rendez-vous ), il faut, au préalable, envoyer

Ahmed Ouazzani Adresse électronique: ouazzanifr@gmail.com Permanence: Tous les lundis après-midi (sur rendez-vous ), il faut, au préalable, envoyer Ahmed Ouazzani Adresse électronique: ouazzanifr@gmail.com Permanence: Tous les lundis après-midi (sur rendez-vous ), il faut, au préalable, envoyer un courriel expliquant le motif ou les points que vous

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES A LA CLIENTELE DU CREDIT DU SENEGAL

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES A LA CLIENTELE DU CREDIT DU SENEGAL 1. OPERATIONS DE CAISSE 101. MISE A DISPOSITION Mise à disposition à nos caisses, ou sommes à disposition non domiciliées, retirées en espèces ou transférées chez un confrère sur instruction du bénéficiaire.

Plus en détail

La régularisation du contrat de crédit pour lequel des facilités de paiement ont été accordées est comprise sous le point b).

La régularisation du contrat de crédit pour lequel des facilités de paiement ont été accordées est comprise sous le point b). RAPPORT AU ROI Sire, La loi du 10 août 2001 relative à la Centrale des Crédits aux Particuliers réorganise la Centrale des Crédits aux Particuliers qui existe au sein de la Banque nationale de Belgique.

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail