Pratique dans le canton de Zurich, valable depuis le

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pratique dans le canton de Zurich, valable depuis le 1.7.2011"

Transcription

1 Notice d'information relative à l'employeur de fait Pratique dans le canton de Zurich, valable depuis le Situation initiale Il arrive régulièrement et dans des circonstances très diverses que des collaborateurs soient détachés dans d'autres entreprises à l'intérieur d'un même groupe. Ils y sont envoyés principalement pour réaliser des tâches particulières pour une société liée à leur employeur. Suivant le projet, l'étendue des détachements varie et les prestations de travail dues dans le cadre du détachement sont parfois même fournies au siège étranger de l'entreprise qui procède au détachement. Dans la majorité des cas, les frais supportés par la société étrangère pour le versement des salaires sont imputés à l'entreprise qui accueille les collaborateurs et dont le siège est Suisse. Les frais salariaux sont alors très souvent facturés non pas sur la base des relations de travail effectives mais sous la forme d'un forfait, qui peut encore comprendre d'autres indemnités (p. ex. les «management fees»). 2. Appréciation selon le droit fiscal 2.1. Conditions pour établir qu'il y a un employeur de fait Lors de détachements de travailleurs entre sociétés réciproquement liées, il est nécessaire de vérifier si l'entreprise sur le lieu du détachement peut être considérée comme un employeur de fait, même si l'entreprise qui procède au détachement des collaborateurs continue de payer les salaires. Elle peut être considérée comme l'employeur de fait lorsque les prestations de travail du collaborateur ne sont temporairement pas dues à l'entreprise avec laquelle le collaborateur a conclu son contrat de travail, mais à cette autre entreprise au sein du groupe. Les critères suivants peuvent s'avérer utiles pour évaluer cet état de fait : - Est-ce que le type de prestation fournie constitue une part intégrale de l'activité de l'entreprise suisse? - Est-ce que l'entreprise suisse endosse la responsabilité et le risque que constitue la prestation fournie par le collaborateur détaché (au sens d'une l'obligation de garantie sur le résultat de la prestation)? - Est-ce que l'entreprise suisse exerce la souveraineté de direction? pdf_03_ksta_003_ InformationsblaFaktische Arbeitgeb-Praxishinw-KStA-ZH_Juli doc Seite 1 / 5

2 - Dans quelle mesure l'intégration dans l'organisation de l'entreprise suisse se fait-elle (p. ex. conduite de l'installation d'affaires, mise à disposition de locaux et d'outils de travail, décisions sur la nature et l'étendue du travail quotidien du collaborateur détaché)? - Est-ce que l'entreprise suisse supporte effectivement les frais salariaux (transfert 1:1, transfert avec majoration de 5 %, prix de tiers avec ristourne ou prix de tiers normal)? Pour déterminer si le collaborateur détaché doit fournir ses prestations à son employeur formel ou à une autre entreprise du groupe, une appréciation doit être effectuée sur la base des indices existants. Pour cela, ce ne sont pas les désignations dans les contrats qui sont déterminantes mais le contenu effectif du contrat. Une entreprise est considérée comme un employeur de fait lorsque les indices montrent que l'employeur formel renonce temporairement en faveur d'une autre entreprise au sein du même groupe à l'obligation du collaborateur détaché de lui fournir une prestation. Partant de là, selon la durée des détachements, certains droits des employeurs n'ont pas la même importance pour évaluer si on est en présence d'un employeur de fait. Ainsi par exemple, lors de détachements de quelques mois seulement, les droits de résiliation et les mesures disciplinaires ne sont généralement pas cédés à l'entreprise qui accueille le collaborateur détaché. De même, selon le modèle de convention de l'ocde, est considéré comme employeur la personne physique ou morale qui, d'une part, a droit aux résultats de l'activité ou aux prestations de travail et, d'autre part, endosse les responsabilités et les risques qui y sont liés. Le droit aux résultats de l'activité ou aux prestations de travail ainsi que le droit de donner des directives sont ainsi les caractéristiques les plus importantes de l'employeur (cf exemple 1 en annexe). Lorsqu'un employeur étranger détache un collaborateur en Suisse, l'assujettissement à l'impôt à la source en Suisse a lieu, si l'entreprise qui le reçoit peut être considérée comme l'employeur de fait, et ce même si la société étrangère continue de s'acquitter du salaire (art. 91 LIFD, loi fédérale sur l'impôt fédéral direct du , RS ; 94 de la loi fiscale du canton de Zurich du , RFM 631.1). Dans la pratique, il est habituel d'appliquer la règle selon laquelle on ne vérifie si l'entreprise où est détaché le collaborateur est bien l'employeur de fait que lorsque la durée du détachement en Suisse est supérieure à 90 jours. S'il est évident dès le départ que le détachement durera plus de 90 jours et que l'entreprise est bien l'employeur de fait, l'assujettissement à l'impôt à la source en Suisse débute le 1 er jour de travail. Si la durée conclue du détachement est inférieure à 90 jours et qu'il s'avère nécessaire par la suite de la prolonger au-delà de 90 jours, l'impôt à la source en Suisse est également dû à partir du 1 er jour de travail. La base déterminante pour l'imposition à la source dans ces cas est le salaire brut que le collaborateur perçoit de l'entreprise étrangère qui l'a détaché. En tous les cas, seuls les jours de travail effectifs en Suisse peuvent être pris en compte pour l'imposition. Sont considérés comme jours de travail en Suisse : - tous les jours de travail durant lesquels l'employé travaille physiquement en Suisse (même pour une durée très courte) ; - tous les jours de présence en Suisse durant lesquels l'exercice de l'activité professionnelle n'est exceptionnellement pas possible (p. ex. en raison d'une grève ou d'un lockout) ; - en principe aussi les jours de maladie, sauf si la maladie contraindrait l'employé à rester en Suisse ; - les jours de travail entamés en Suisse (même de très courte durée), donc en particulier aussi les jours d'arrivée et de départ. Seite 2 / 5

3 Les jours de travail déterminants doivent être établis à l'aide d'un calendrier prévu à cet effet, sur lequel sont indiqués les jours de travail effectifs en Suisse. Ce calendrier doit être signé par le collaborateur détaché et par l'employeur de fait (l'entreprise suisse) et joint au décompte de l'impôt à la source. Pour les détachements dont la durée est inférieure à 90 jours, on part du principe, néanmoins réfutable, que l'entreprise d'accueil ne doit pas être considérée comme un employeur de fait étant donné qu'elle n'intègre pas le collaborateur en question en son sein. Dans la pratique, le canton de Zurich ne se fonde pas sur les jours de travail effectifs en Suisse pour déterminer la durée de 90 jours mais sur la durée convenue du détachement, et ce indépendamment du fait que le temps de travail durant le détachement est de 100 % ou moins. Si, pendant la durée du détachement, le collaborateur détaché doit fournir des prestations tant à l'employeur formel qu'à l'entreprise qui l'accueille, il y a alors deux relations de travail durant les détachements dépassant 90 jours. Si l'employé exerce certes une activité durant moins de 3 mois dans l'entreprise qui l'accueille mais que cela se répète plusieurs fois, cette dernière devient généralement aussi son employeur de fait. En pareil cas de figure, la durée du détachement est déterminée sur la base des relations de travail sur une période de 12 mois. On applique en l'occurrence la règle des 12 mois telle qu'elle apparaît dans plusieurs accords sur la double imposition concernant la clause applicable aux monteurs (cf. par exemple art. 15 al. 2 let. a du modèle de convention de l'ocde visant à éviter la double imposition en matière d'impôts sur le revenu et sur la fortune du 22 juillet 2010, abréviation MC-OCDE) Cas dans lesquels il n'y a pas d'employeur de fait Il n'y a pas d'employeur de fait dans les cas de figure suivants : - Si une personne exerce son activité dans l'entreprise d'un tiers seulement en tant qu'auxiliaire pour le compte de son employeur ou en indépendant, pour y fournir des prestations dans le cadre d'un contrat dit de montage, cela n'engendre aucune relation de travail au sens du droit du travail entre la personne en question et l'entreprise du tiers. Ainsi, cette dernière n'a pas fonction d'employeur pour la personne détachée et il n'y a donc pas d'employeur de fait (cf.exemple 2 en annexe). - Si l'entreprise suisse remplit par analogie la fonction d'une entreprise générale et qu'en conséquence les collaborateurs d'une entreprise étrangère fournissent des prestations chez un client suisse sur la base d'un contrat de sous-traitance, il n'y a donc pas non plus d'employeur de fait. Sont déterminants pour pouvoir fournir des prestations dans le cadre d'un contrat de soustraitance d'une part le consentement du client suisse à la conclusion de ce type de contrats et, d'autre part, le montant de la rétribution versé à l'entreprise étrangère, qui doit contenir une part de bénéfice respectant le principe du prix de pleine concurrence (cf.exemple 3 en annexe). - Il n'y a pas non plus d'employeur de fait lorsque le contrat de travail du collaborateur détaché est considéré comme un contrat de prestations global au sein d'un groupe. Dans les grands groupes d'entreprise, font partie de cette catégorie les activités telles que la communication, la stratégie, les finances, les impôts, la gestion des informations et le conseil juridique. Ce genre d'activités est souvent centralisé à la maison mère avec laquelle le collaborateur a conclu un contrat de travail correspondant. Avec un tel contrat, les jours travaillés en dehors du pays dans lequel siège la maison mère sont accomplis sur la base d'un contrat de travail correspondant, c'est Seite 3 / 5

4 pourquoi les résultats de l'activité ou les prestations de travail sont également dus ou à imputer à la maison mère (cf. exemple 4 en annexe). Dans les cas susmentionnés, l'impôt pour les jours de travail effectués en Suisse est prélevé suivant la procédure de taxation ordinaire. Dans les relations avec un pays avec lequel la Suisse a conclu un accord sur la double imposition, les limites suivantes doivent être prises en considération, compte tenu d'un assujettissement à l'impôt limité en Suisse : - lorsque l'activité lucrative est indépendante, le collaborateur doit disposer d'une entreprise ou d'un établissement stable en Suisse (art. 4 al. 1 let. a et b LIFD ; 4 al. 1 let. a de la loi fiscale du canton de ZH) ; - lors de détachements de travailleurs (contrat de montage), les dispositions de la clause applicable aux monteurs doivent être respectées. 3. Résumé Lorsque l'entreprise qui accueille un collaborateur détaché remplit les critères de la définition de l'employeur (notamment le droit aux résultats de l'activité du collaborateur en question) et que la durée convenue du détachement dépasse 90 jours, cette entreprise est considérée comme l'employeur de fait, même si l'entreprise qui a envoyé le collaborateur continue de verser son salaire. Pour déterminer la durée de 90 jours, on se réfère à la durée convenue du détachement, et ce sur la base d'une période de référence de 12 mois. Peu importe en l'occurence le nombre de jours effectivement travaillés en Suisse et si le temps de travail durant le détachement est de 100 % ou moins. En tous les cas, lorsqu'il est établi que l'entreprise d'accueil est l'employeur de fait, seuls les jours de travail effectifs en Suisse peuvent être pris en compte pour l'imposition à la source. Ces jours de travail effectifs en Suisse doivent être indiqués à l'aide d'un calendrier prévu à cet effet. 4. Renseignements Pour toute demande, veuillez vous adresser à : Administration fiscale cantonale Zurich, service Impôt à la source, Bändliweg 21, 8090 Zurich Annexe relative à la notion d'employeur de fait: - Exemple 1 (il y a employeur de fait) - Exemples 2 à 4 (cas dans lesquels il n'y a pas d'employeur de fait) Seite 4 / 5

5 Annexe relative à la notion d'employeur de fait A. Exemple où la présence d'un employeur de fait est établie Exemple 1 : L'entreprise Müller AG à Zurich a conclu avec la banque Y de Zurich un contrat pour l'implémentation d'un nouveau logiciel. Comme Müller AG n'a pas assez de personnel qualifié pour remplir cette mission, elle prend contact avec la société mère, basée à Munich. Celle-ci accepte de mettre à la disposition de sa filiale 2 collaborateurs pour une durée de 5 mois. B. Exemples pour lesquels on ne peut pas considérer qu'il y a un employeur de fait Exemple 2 : L'entreprise Meier GmbH à Vienne, est chargée de rénover les locaux de la banque Y à Zurich. Pour ce faire, la société Meier GmbH à Vienne, envoie 8 employés à Zurich. Les travaux durent 3 mois. Exemple 3 : L'entreprise Wieser GmbH à Kloten est chargée d'installer de nouveaux ascenseurs dans la banque Y à Zurich. Pour réaliser ce mandat, elle peut engager des tiers, dans la mesure où la banque Y à Zurich y consent préalablement par écrit. L'entreprise Wieser GmbH de Kloten conclut un contrat de soustraitance avec sa filiale de Berlin, l'entreprise Wieser AG, lequel stipule que la filiale doit installer les câbles pour les ascenseurs. L'entreprise Wieser GmbH de Kloten a reçu l'autorisation écrite de la banque Y de Zurich pour ce faire. L'entreprise Wieser AG de Berlin envoie donc 7 employés à Zurich pendant 100 jours, lesquels installent les câbles durant cette période. Exemple 4: La maison mère Holzner AG à Stuttgart engage Hans Meier de Stuttgart comme responsable du marketing. Le contrat de travail stipule que M. Meier est chargé d'organiser et d'uniformiser le marketing pour l'ensemble du groupe. Pour fournir cette prestation, M. Meier doit se rendre plusieurs jours par an sur site, dans les différentes entreprises étrangères du groupe. Seite 5 / 5

Conseils pratiques concernant l employeur de fait

Conseils pratiques concernant l employeur de fait CONFERENCE SUISSE DES IMPÔTS Union des autorités fiscales suisses SCHWEIZERISCHE STEUERKONFERENZ Vereinigung der schweiz. Steuerbehörden Arbeitsgruppe Quellensteuer Groupe de travail impôts à la source

Plus en détail

Barème C. Ainsi, sont soumis au barème C les contribuables imposés à la source, domiciliés en Suisse ou non et dont le conjoint perçoit des :

Barème C. Ainsi, sont soumis au barème C les contribuables imposés à la source, domiciliés en Suisse ou non et dont le conjoint perçoit des : Barème C Quand le barème C entre-t-il en vigueur? Dès le 1er janvier 2014. Qui est concerné par le barème C? Les couples mariés ou en partenariat enregistré, dont les deux conjoints vivent en ménage commun

Plus en détail

Directive de la Direction des finances sur l'imposition complémentaire au titre de l'impôt à la source

Directive de la Direction des finances sur l'imposition complémentaire au titre de l'impôt à la source Directive de la Direction des finances sur l'imposition complémentaire au titre de l'impôt à la source (du 23 novembre 1998) A. Conditions pour l'imposition complémentaire 1 Sont soumis à l'imposition

Plus en détail

Mémento concernant la livraison des données selon le système Salaire standard CH et impôt à la source

Mémento concernant la livraison des données selon le système Salaire standard CH et impôt à la source Information du 2 juillet 2014 Mémento concernant la livraison des données selon le système Salaire standard CH et impôt à la source Madame, Monsieur, Avec l introduction du Salaire standard CH et impôt

Plus en détail

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Circulaire du Comité du 23 juin 1999 1. Remarque préliminaire La présente circulaire remplace les circulaires 2.33 (du 14 août 1973),

Plus en détail

en savoir plus sur les nouveaux barèmes C, H et A1 à A5

en savoir plus sur les nouveaux barèmes C, H et A1 à A5 en savoir plus sur les nouveaux barèmes C, H et A1 à A5 Exemples Vous trouverez, dans l'aide au remplissage du formulaire "Déclaration pour le prélèvement de l'impôt à la source", plusieurs exemples avec

Plus en détail

DÉTACHEMENT DE SALARIÉS DE SUISSE VERS FRANCE

DÉTACHEMENT DE SALARIÉS DE SUISSE VERS FRANCE DÉTACHEMENT DE SALARIÉS DE SUISSE VERS FRANCE 1 Les règles suivantes ont été simplifiées pour l exposé: elles ne se substituent pas à la documentation officielle La fiscalité ne relève pas des accords

Plus en détail

IKT(T9)28 20 juin 1979 ICITO/GATT. A : De : Y. Ogaard, Chef du Personnel Objet : Imposition à Genève

IKT(T9)28 20 juin 1979 ICITO/GATT. A : De : Y. Ogaard, Chef du Personnel Objet : Imposition à Genève IKT(T9)28 20 juin 1979 ICITO/GATT A : De : Y. Ogaard, Chef du Personnel Objet : Imposition à Genève Par mémorandum du 9 avril 1979 (référence INT(79)2, il avait été porté à votre connaissance que l'administration

Plus en détail

Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève

Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève Administration fiscale cantonale Direction de la taxation des personnes physiques Cédric Marti 10.02.2015 - Page 1 Thèmes de la présentation Système fiscal

Plus en détail

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur.

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur. Administration générale de la FISCALITE Services centraux Direction I/5B Circulaire n Ci.RH.241/608.543 (AGFisc N 27/2011) dd. 23.05.2011 Impôt des personnes physiques Revenu professionnel Prime d'ancienneté

Plus en détail

Notice d information à l attention des personnes assujetties à l impôt à la source dans le canton de Zurich Valable à partir du 1 er janvier 2014

Notice d information à l attention des personnes assujetties à l impôt à la source dans le canton de Zurich Valable à partir du 1 er janvier 2014 Notice d information à l attention des personnes assujetties à l impôt à la source dans le canton de Zurich Valable à partir du 1 er janvier 2014 1. Qu'entend-on par impôt à la source? L imposition à la

Plus en détail

Le portage salarial a enfin un cadre légal 9 avril 2015

Le portage salarial a enfin un cadre légal 9 avril 2015 Le portage salarial a enfin un cadre légal 9 avril 2015 Une ordonnance vient de fixer les conditions de recours au portage salarial en précisant les principes applicables au salarié porté, à l'entreprise

Plus en détail

L'IMPOSITION DES PERSONNES MORALES

L'IMPOSITION DES PERSONNES MORALES D Impôts divers Imposition personnes morales APERCU DE L'IMPOSITION DES PERSONNES MORALES GÉNÉRALITES Les personnes morales sont des sociétés, corporations ou établissements auxquels le droit civil ou

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

Harmonisation requise au niveau des impôts fédéraux en cas d'adhésion à la CE

Harmonisation requise au niveau des impôts fédéraux en cas d'adhésion à la CE B Actualités et Adhésion à la CE Harmonisation requise au niveau des impôts fédéraux en cas d'adhésion à la CE (Exposé de Roland Montangéro, chef du Bureau d'information fiscale, présenté lors du Séminaire

Plus en détail

Nature des revenus Impôt autrichien Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Procédure voir chiffres. Kapitalertragsteuer 25

Nature des revenus Impôt autrichien Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Procédure voir chiffres. Kapitalertragsteuer 25 A U T R I C H E (État au 1.1.2013) Index Aperçu des effets de la convention 1 Imputation forfaitaire d'impôt (cf. remarque sous Ch. IV) 2 Formule ZS RD 1 (Traduction officielle) 3 " ZS RD 1 A (Traduction

Plus en détail

Ordonnance sur la rémunération et le remboursement des frais en matière de gestion de mesures de protection de l'enfant et de l'adulte

Ordonnance sur la rémunération et le remboursement des frais en matière de gestion de mesures de protection de l'enfant et de l'adulte 1.1 Ordonnance sur la et le remboursement des frais en matière de gestion de mesures de protection de l'enfant et de l'adulte du septembre 014 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'article

Plus en détail

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail.

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail. LES CONGES PAYES DES ASSISTANTS MATERNELS Il s'agit d'une période de repos rémunérée accordée obligatoirement chaque année au salarié par son employeur. Pendant cette période, l'employeur ne peut pas faire

Plus en détail

Loi sur les mesures cantonales en faveur des demandeurs d'emploi (LMDE)

Loi sur les mesures cantonales en faveur des demandeurs d'emploi (LMDE) 87.04 Loi sur les mesures cantonales en faveur des demandeurs d'emploi (LMDE) du 6 décembre 000 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 8, 9, et 4 de la Constitution cantonale

Plus en détail

Congés payés. Date de création du document : 10/08/2011

Congés payés. Date de création du document : 10/08/2011 Congés payés Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa CEDEX Tél. Nouméa : 27.55.72 Tél. Koné

Plus en détail

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES Sommaire I. Régime des congés payés dans les professions du bâtiment et des travaux publics a. Règles d'affiliation b. Organisation et fonctionnement des caisses

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié (Ordonnance du DFF sur les prêts hypothécaires) du 10 décembre 2001 Le Département fédéral des finances, vu l art. 116, al. 1, de l ordonnance

Plus en détail

Dans les cas de force majeure, le présent règlement est aussi applicable pour les collaborateurs/trices tombant dans l'art. 3 litt. a à e.

Dans les cas de force majeure, le présent règlement est aussi applicable pour les collaborateurs/trices tombant dans l'art. 3 litt. a à e. du 1 er janvier 2013 relatif à la formation Le Conseil de direction de l hôpital fribourgeois Décide : CHAPITRE I : préambule et application Préambule Art. 1. Vu les dispositions de l'article 20 al. 2

Plus en détail

Guide du nouveau certificat de salaire Sage Start Adaptations au 01.01.2016

Guide du nouveau certificat de salaire Sage Start Adaptations au 01.01.2016 Guide du nouveau certificat de salaire Adaptations au 01.01.2016 Cm 17 Les indemnités de trajet: si l employeur paye la totalité de ses frais de trajets à l employé la somme correspondante ne doit pas

Plus en détail

Double imposition intercantonale élimination des pertes de répartition en droit intercantonal

Double imposition intercantonale élimination des pertes de répartition en droit intercantonal Double imposition intercantonale élimination des pertes de répartition en droit intercantonal Circulaire 27 - du 15 mars 2007 1. Pratique antérieure Selon les principes tendant à éliminer la double imposition

Plus en détail

BARÈME DE L'IMPÔT ANNUEL SUR LES SALAIRES

BARÈME DE L'IMPÔT ANNUEL SUR LES SALAIRES BARÈMES DE L IMPÔT 33 IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES BARÈME DE L'IMPÔT ANNUEL SUR LES SALAIRES salaires applicable aux décomptes annuels relatifs aux années d'imposition postérieures à 2012

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL DE REPRESENTANT DE COMMERCE A DUREE INDETERMINEE

CONTRAT DE TRAVAIL DE REPRESENTANT DE COMMERCE A DUREE INDETERMINEE CONTRAT DE TRAVAIL DE REPRESENTANT DE COMMERCE A DUREE INDETERMINEE Entre 1) M.... dûment mandaté(e) par... rue... n... localité code postal... nommé(e) ci-après l'employeur, et 2) M.... rue... n... localité

Plus en détail

CCT électricité GE ARRÊTÉ CANTONAL: 1. MISE EN VIGUEUR (LECCT): DERNIÈRE RÉVISION: MISE EN VIGUEUR (LECCT): VALIDITÉ:

CCT électricité GE ARRÊTÉ CANTONAL: 1. MISE EN VIGUEUR (LECCT): DERNIÈRE RÉVISION: MISE EN VIGUEUR (LECCT): VALIDITÉ: ARRÊTÉ CANTONAL: 1. MISE EN VIGUEUR (LECCT): DERNIÈRE RÉVISION: MISE EN VIGUEUR (LECCT): VALIDITÉ: 10.03.1999 01.05.1999 17.12.2014 01.03.2015 01.03.2015 31.12.2015 Application obligatoire et générale

Plus en détail

CONVENTION USA - SUISSE

CONVENTION USA - SUISSE CONVENTION USA - SUISSE CONVENTION ENTRE LA CONFÉDÉRATION SUISSE ET LES ETATS-UNIS D'AMÉRIQUE EN VUE D'ÉVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS EN MATIÈRE D'IMPÔTS SUR LE REVENU, SIGNÉE À WASHINGTON, LE 2 OCTOBRE

Plus en détail

SYMIC. ASILE Etablissement des livrets. Manuel de cours. Contact. Service support : 0041 (0)31 324 55 40 @:ZEMIS-support@bfm.admin.

SYMIC. ASILE Etablissement des livrets. Manuel de cours. Contact. Service support : 0041 (0)31 324 55 40 @:ZEMIS-support@bfm.admin. Département fédéral de justice et police DFJP Office fédéral des migrations ODM Domaine de direction Planification et ressources Section Informatique N de référence: G311-0269 SYMIC asile SYMIC Manuel

Plus en détail

Conférence suisse des impôts Cl 16

Conférence suisse des impôts Cl 16 Conférence suisse des impôts Cl 16 L Ordonnance du Conseil fédéral du 9 mars 2001 sur l application de la loi fédérale sur l harmonisation des impôts directs dans les rapports intercantonaux Circulaire

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

Loi fédérale sur le changement du système d imposition de la propriété du logement

Loi fédérale sur le changement du système d imposition de la propriété du logement B Loi fédérale sur le changement du système d imposition de la propriété du logement Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 28 février 2001 1, arrête:

Plus en détail

L'employeur peut octroyer aux membres de son personnel, lors de certains événements, un cadeau ou un chèque-cadeau d'un montant déterminé.

L'employeur peut octroyer aux membres de son personnel, lors de certains événements, un cadeau ou un chèque-cadeau d'un montant déterminé. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Les cadeaux, chèques-cadeaux et primes L'employeur peut octroyer

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE PLACEMENT DE FIXE

CONDITIONS GENERALES DE PLACEMENT DE FIXE CONDITIONS GENERALES DE PLACEMENT DE FIXE Sur la base d une description du (des) poste(s) à pourvoir au sein de l entreprise, JobProfile Sàrl (dénommée ci-après JobProfile) propose à sa clientèle le(s)

Plus en détail

Ordonnance concernant le fonds pour la désaffectation d'installations nucléaires

Ordonnance concernant le fonds pour la désaffectation d'installations nucléaires Ordonnance concernant le fonds pour la désaffectation d'installations nucléaires du 5 décembre 1983 INIS-mf 9664 Le Conseil fédéral suisse, vu l'article 11, 3 e alinéa, de l'arrêté fédéral du 6 octobre

Plus en détail

Titre LETTRE AUX INSTITUTIONS DE L'ASSURANCE CHOMAGE N

Titre LETTRE AUX INSTITUTIONS DE L'ASSURANCE CHOMAGE N Titre LETTRE AUX INSTITUTIONS DE L'ASSURANCE CHOMAGE N Objet Origine Direction des Affaires Juridiques INSG0111 RESUME : La présente instruction a pour objet de concentrer sur un même document l'ensemble

Plus en détail

N 120 SENAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. sur le travail temporaire.

N 120 SENAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. sur le travail temporaire. PROJET DE LOI adopté le 10 juin 1971. N 120 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1970-1971 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT sur le travail temporaire. Le Sénat a adopté, en première lecture, le projet de

Plus en détail

Imposition à la source des artistes

Imposition à la source des artistes 1 Imposition à la source des artistes Notice explicative Table des matières 2 Introduction... 3 Personnes assujetties... 3 Prestations imposables... 4 Calcul de l impôt... 5 Détermination du revenu brut...

Plus en détail

Directives sur l'application des principes de l'impôt à la source pour les travailleurs étrangers

Directives sur l'application des principes de l'impôt à la source pour les travailleurs étrangers Directives sur l'application des principes de l'impôt à la source pour les travailleurs étrangers Directives sur l'application des principes de l'impôt à la source pour les travailleurs étrangers... 1

Plus en détail

FICHE PAYS UK (Législation applicable en janvier 2010)

FICHE PAYS UK (Législation applicable en janvier 2010) FICHE PAYS UK (Législation applicable en janvier 2010) IMMIGRATION // Visa business Les citoyens de l Espace économique Européenne (EEE) et la Suisse (avec certaines exceptions mentionnées ci-dessous)

Plus en détail

EMPLOYER, C'EST INTÉGRER!

EMPLOYER, C'EST INTÉGRER! EMPLOYER, C'EST INTÉGRER! Information sur l accès au marché de l emploi pour les personnes admises à titre provisoire (livret F) L intégration des étrangers et la prévention du racisme représentent des

Plus en détail

Cotisations de retraite des avocats salariés : paiement à la CNBF au titre des salaires versés au cours des périodes ci-dessus.

Cotisations de retraite des avocats salariés : paiement à la CNBF au titre des salaires versés au cours des périodes ci-dessus. Agenda Agenda fiscal-social Les dates indiquées ci-après sont les dates limites d'accomplissement des formalités. Les obligations annuelles ou exceptionnelles sont spécialement signalées par une flèche.

Plus en détail

Modèle de contrat de travail à temps partiel et à durée indéterminée

Modèle de contrat de travail à temps partiel et à durée indéterminée Modèle de contrat de travail à temps partiel et à durée indéterminée Le contrat doit être transmis au salarié, au plus tard dans les deux jours suivant l'embauche (article L122-3-1 du code du travail).

Plus en détail

http://www.apce.com/pid1627/comparaison-rapide.html?espace=1

http://www.apce.com/pid1627/comparaison-rapide.html?espace=1 Page 1 of 9 Comparaison rapide EIRL : entrepreneur individuel à responsabilité limitée : entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ( unipersonnelle) : société à responsabilité limitée SA : société

Plus en détail

israéliens Les intérêts Principes : retenue à la source limitée à 10 % Mais exonérés d imposition en France depuis le 1 er mars 2010

israéliens Les intérêts Principes : retenue à la source limitée à 10 % Mais exonérés d imposition en France depuis le 1 er mars 2010 des revenus catégoriels dans la convention fiscale France-Isra Charles SCHEER, Avocat à la Cour, Spécialiste en Droit fiscal, Cabinet SCHEER Hervé OLIEL, Avocat à la Cour, Spécialiste en Droit fiscal,

Plus en détail

Objet : Encadrement fiscal des dépenses et charges en relation avec l embauchage sur le marché international de salariés

Objet : Encadrement fiscal des dépenses et charges en relation avec l embauchage sur le marché international de salariés Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 95/2 du 21 mai 2013 1 L.I.R. n 95/2 Objet : Encadrement fiscal des dépenses et charges en relation avec l embauchage sur le marché international de salariés

Plus en détail

Imposition d après la dépense (imposition forfaitaire) dans les cantons / recommandations de la CDF

Imposition d après la dépense (imposition forfaitaire) dans les cantons / recommandations de la CDF Décision de l'assemblée plénière de la CDF du 28 septembre 2007 Imposition d après la dépense (imposition forfaitaire) dans les cantons / recommandations de la CDF 1. Bases légales La possibilité d'être

Plus en détail

Barèmes 2015 impôt à la source

Barèmes 2015 impôt à la source Barèmes 2015 impôt à la source applicables dès le 1er janvier 2015 Pour déterminer le barème à utiliser par l'employeur, le salarié doit remplir le formulaire «Déclaration pour le prélèvement de l'impôt

Plus en détail

Barèmes 2014 impôt à la source

Barèmes 2014 impôt à la source Barèmes 2014 impôt à la source applicables dès le 1er janvier 2014 Pour déterminer le barème à utiliser par l'employeur, le salarié doit remplir le formulaire «Déclaration pour le prélèvement de l'impôt

Plus en détail

Contrat de télétravailleur pendulaire (embauche directe en télétravail pendulaire)

Contrat de télétravailleur pendulaire (embauche directe en télétravail pendulaire) Contrat de télétravailleur pendulaire (embauche directe en télétravail pendulaire) Entre les soussignés La Société, Adresse : N o URSSAF : URSSAF Code NAF : Représentée par Monsieur agissant en qualité

Plus en détail

Loi fédérale sur l assurance-maternité

Loi fédérale sur l assurance-maternité Délai référendaire: 9 avril 1999 Loi fédérale sur l assurance-maternité (LAMat) du 18 décembre 1998 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l article 34 quinquies, 4 e alinéa, de la constitution;

Plus en détail

Formes juridiques fév. 2013

Formes juridiques fév. 2013 Formes juridiques fév. 2013 Source APCE Quel est le nombre d'associés requis? Elle se compose uniquement de l'entrepreneur individuel (Celui-ci peut embaucher des salariés). 1 seul associé (personne physique

Plus en détail

L article 60 (Mise au travail par le C.P.A.S.) EMPLOYEUR. JEUNE (ou TOUTE PERSONNE EMARGEANT AU CPAS)

L article 60 (Mise au travail par le C.P.A.S.) EMPLOYEUR. JEUNE (ou TOUTE PERSONNE EMARGEANT AU CPAS) Article 60, 7 1 L article 60 (Mise au travail par le C.P.A.S.) JEUNE (ou TOUTE PERSONNE EMARGEANT AU CPAS) Conditions tout ayant droit à l intégration sociale ; tout ayant droit à l aide sociale financière

Plus en détail

11.043 é L'imposition d'après la dépense. Loi

11.043 é L'imposition d'après la dépense. Loi Session de printemps 01 e-parl 06.03.01 1:9-1 - 11.043 é L'imposition d'après la dépense. Loi Projet du du 9 juin 011 Décision du du 6 mars 01 Adhésion au projet, sauf observation Loi fédérale sur l imposition

Plus en détail

PARTICIPATIONS DE COLLABORATEUR

PARTICIPATIONS DE COLLABORATEUR PARTICIPATIONS DE COLLABORATEUR ACI - NOVEMBRE 2013 Département des finances et des relations extérieures Administration cantonale des impôts Nouvelles dispositions fédérales entrées en vigueur au 1 er

Plus en détail

Les Matinales du créateur d'entreprise

Les Matinales du créateur d'entreprise Les Matinales du créateur d'entreprise Créer son entreprise : les pièges à éviter. Patrick Schefer Délégué à la promotion économique www.ge.ch/entreprises www.whygeneva.ch Programme 1. Présentation du

Plus en détail

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail.

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Début d un nouvel emploi

Plus en détail

IMPOSITION DE LA FAMILLE

IMPOSITION DE LA FAMILLE IMPOSITION DE LA FAMILLE Quelques arrêts importants et questions d'actualité Hugo Casanova Président de la Cour fiscale du Tribunal cantonal Fribourg 1 Plan I. Introduction II. La taxation commune A. Généralités

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE. Un contrat de travail pertinent

MOBILITE INTERNATIONALE. Un contrat de travail pertinent présente MOBILITE INTERNATIONALE Un contrat de travail pertinent Maître Marc BOURGUIGNON -VAE SOLI- 8 rue Brémontier 75017 PARIS mb@vae-soli.com 01 47 66 34 68 1 École des Mines 20 Mars 2007 Plan Distinction

Plus en détail

ELUS LOCAUX REGIME D'IMPOSITION DES INDEMNITES DE FONCTION

ELUS LOCAUX REGIME D'IMPOSITION DES INDEMNITES DE FONCTION ELUS LOCAUX INDEMNITES DE FONCTION Note d'information N 2013-16 du 11 avril 2013 ELUS LOCAUX REGIME D'IMPOSITION DES INDEMNITES DE FONCTION MAJ : Janvier 2015 REFERENCES Article 204-0 bis modifié du code

Plus en détail

TRAVAILLER EN FRANCE

TRAVAILLER EN FRANCE TRAVAILLER EN FRANCE Pour travailler en France, il convient de respecter certaines règles et obligations. Dans certains cas, il est nécessaire d'enregistrer son activité auprès d'un organisme. Parfois,

Plus en détail

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise Caisse cantonale genevoise de compensation Assurance-maternité cantonale genevoise Etat au 1 er juillet 2001 Introduction L'assurance-maternité est une assurance perte de gain obligatoire dans le Canton

Plus en détail

Mémento concernant la livraison des données selon le système Salaire standard CH et impôt à la source

Mémento concernant la livraison des données selon le système Salaire standard CH et impôt à la source Information du 4 mars 2015 Mémento concernant la livraison des données selon le système Salaire standard CH et impôt à la source Madame, Monsieur, Avec l introduction du Salaire standard CH et impôt source

Plus en détail

1992 RELATIVE A L'OUTPLACEMENT --------------------------------------

1992 RELATIVE A L'OUTPLACEMENT -------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 51 DU 10 FEVRIER 1992 RELATIVE A L'OUTPLACEMENT -------------------------------------- Vu la loi du 5 décembre 1968 sur les conventions collectives de travail et les

Plus en détail

Les différents types de statuts

Les différents types de statuts Les différents types de statuts Structure Juridique Avantages Inconvénients En Nom propre Travailleur Indépendant Travailleur non Salarié Le plus simple Pas de Capital Vous êtes indéfiniment responsable

Plus en détail

Comment remplir le formulaire demande de rectification

Comment remplir le formulaire demande de rectification Comment remplir le formulaire demande de rectification N AVS 13 Indiquer votre N AVS13. Pour la Suisse, le N AVS13 comporte 13 chiffres et se présente sous la forme 756.9999.9999.99 En effet, depuis le

Plus en détail

ACTUALISATION SOCIALE. REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007)

ACTUALISATION SOCIALE. REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007) FORMATION 2007.50 ACTUALISATION SOCIALE REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007) JEUDI 6 DECEMBRE 2007 SOMMAIRE Réforme sur les heures supplémentaires (loi du 21 août 2007)

Plus en détail

CCT: Technique/l'enveloppe du batiment VS

CCT: Technique/l'enveloppe du batiment VS ARRÊTÉ CANTONALE: 1. MISE EN VIGUEUR (LECCT): DERNIÈRE RÉVISION: MISE EN VIGUEUR (LECCT): VALIDITÉ: 06.05.2009 03.07.2009 31.07.2013 01.11.2013 01.11.2013-31.05.2016 La CCT est valable sur tout le territoire

Plus en détail

LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE

LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE SERVICE JURIDIQUE JURISINFO FRANCO-ALLEMAND Octobre 2014 Avertissement : Cette note a pour but de donner une information générale et ne peut remplacer une étude juridique

Plus en détail

Informations aux consommateurs et droit de rétractation

Informations aux consommateurs et droit de rétractation Informations aux consommateurs et droit de rétractation Présentation générale I. Remarques particulières II. Droit de rétractation pour les consommateurs III. Modèle de formulaire de rétractation I. Remarques

Plus en détail

Notice de l administration fiscale cantonale sur l imposition à la source des revenus acquis en compensation pour les travailleurs étrangers.

Notice de l administration fiscale cantonale sur l imposition à la source des revenus acquis en compensation pour les travailleurs étrangers. IMPÔTS CANTONAUX IMPÔT FÉDÉRAL DIRECT Valable dès le 1 er janvier 2006 Les nouveautés par rapport à l état au 1.7.2005 sont signalées en marge. AFC 1.1.2006 Canton Valais Notice de l administration fiscale

Plus en détail

Conditions générales (CGA)

Conditions générales (CGA) Conditions générales (CGA) Assurance-accidents selon la Loi fédérale du 20.3.1981 (LAA) Edition 08.2006 8000611 10.09 WGR 067 F Table des matières Votre assurance-accidents selon la LAA en bref... 3 1

Plus en détail

Convention collective nationale des aides familiales rurales et personnel de l'aide à domicile en milieu rural (ADMR).

Convention collective nationale des aides familiales rurales et personnel de l'aide à domicile en milieu rural (ADMR). Convention collective nationale des aides familiales rurales et personnel de l'aide à domicile en milieu rural (ADMR). Durée et conditions de travail. Article 5 5.1. Durée du travail (Voir accord de branche

Plus en détail

CCNT & Droit du travail. Réglementations et possibilités d optimisation

CCNT & Droit du travail. Réglementations et possibilités d optimisation CCNT & Droit du travail Réglementations et possibilités d optimisation Sommaire Exploiter le potentiel d économies qu offre la CCNT! 3 Contrat de travail avec temps d essai 5 Durée du travail 6 Durée du

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. concernant

GUIDE PRATIQUE. But. concernant GUIDE PRATIQUE concernant les confirmations des sociétés d audit à l intention de la FINMA,les demandes d autorisation en qualité de banque, négociant en valeurs mobilières, succursale d une banque étrangère

Plus en détail

COMMENT REMPLIR VOTRE DECLARATION DE REVENU?

COMMENT REMPLIR VOTRE DECLARATION DE REVENU? COMMENT REMPLIR VOTRE DECLARATION DE REVENU? Que vous soyez imposable ou non, vous êtes dans l obligation de faire une déclaration de ressources aux Impôts. Cette profession vous donne la possibilité de

Plus en détail

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V BULLETIN DE PAIE 29/01/2015 L'employeur doit délivrer à chaque salarié un bulletin de paie lors du versement de la rémunération sans que l intéressé ait à le lui demander. Cette obligation s étend à toute

Plus en détail

Guide pratique. www.ge.ch / impots - 2012 - F 934

Guide pratique. www.ge.ch / impots - 2012 - F 934 Guide pratique Conséquences fiscales liées à un décès www.ge.ch / impots - 2012 - F 934 Guide lié au décès d'un-e contribuable Le présent guide n'a pour ambition que d'apporter quelques explications simples

Plus en détail

Points d audit pour la fortune liée

Points d audit pour la fortune liée Points d audit pour la fortune liée Entreprise d assurance : Fortune liée : Société d audit : Auditeur responsable : Année d'exercice : 2015 Les champs d audit suivants sont applicables à la fortune liée

Plus en détail

Règlement sur la formation continue du personnel de la HES-SO Valais/Wallis du 8 mai 2015

Règlement sur la formation continue du personnel de la HES-SO Valais/Wallis du 8 mai 2015 Règlement sur la formation continue du personnel de la HES-SO Valais/Wallis du 8 mai 05 La Direction générale de la HES-SO Valais-Wallis Vu la loi sur la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale Valais/Wallis

Plus en détail

Réduction d'impôt sur les rendements de participations à des sociétés de capitaux et sociétés coopératives

Réduction d'impôt sur les rendements de participations à des sociétés de capitaux et sociétés coopératives 5 Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l impôt fédéral direct, de l impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Berne,

Plus en détail

La libre circulation des personnes

La libre circulation des personnes La libre circulation des personnes La libre circulation des personnes concerne les travailleurs salariés, les indépendants, les prestataires de services, les destinataires de services et les personnes

Plus en détail

LA JOURNEE DE SOLIDARITE

LA JOURNEE DE SOLIDARITE N 76 - SOCIAL n 36 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 6 mai 2009 ISSN 1769-4000 LA JOURNEE DE SOLIDARITE L essentiel La journée de solidarité a été mise en place par la loi du 30 juin 2004

Plus en détail

Imposition partielle des rendements provenant de participations détenues dans la fortune privée et limitation de la déduction des intérêts passifs

Imposition partielle des rendements provenant de participations détenues dans la fortune privée et limitation de la déduction des intérêts passifs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l'impôt fédéral direct, de l'impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Berne, 16

Plus en détail

Modèle de contrat de formation professionnelle (*)

Modèle de contrat de formation professionnelle (*) Modèle de contrat de formation professionnelle (*) Entre les soussignés : 1/ (Organisme de Formation) Indiquer le nom du déclarant (personne physique et/ou morale suivant le cas) Enregistré sous le numéro

Plus en détail

Les congés payés. Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail (JO du 21)

Les congés payés. Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail (JO du 21) Les congés payés TEXTES DE RÉFÉRENCE Articles L. 3141-1 à L. 3141-31, D. 3141-1 à D. 3141-37 du Code du travail Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du

Plus en détail

CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL

CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL Introduction Abordée sous la forme de questions-réponses, cette synthèse a pour objet d éclairer les salariés des hôtels, cafés, restaurants sur les principales dispositions prévues par leur convention

Plus en détail

Informations relatives aux contrats-cadres

Informations relatives aux contrats-cadres innova Versicherungen case postale 3073 Gümligen Informations relatives aux contrats-cadres Contrat-cadre innova pour les micro-entreprises et petites entreprises (n 1142) Contrat-cadre innova pour les

Plus en détail

COMMENT REMPLIR VOTRE DECLARATION DE REVENU?

COMMENT REMPLIR VOTRE DECLARATION DE REVENU? COMMENT REMPLIR VOTRE DECLARATION DE REVENU? Que vous soyez imposable ou non, vous êtes dans l obligation de faire une déclaration de ressources aux Impôts. Votre profession vous donne la possibilité de

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Circulaire d'information à toutes les institutions de prévoyance

Circulaire d'information à toutes les institutions de prévoyance AUTORITÉ CANTONALE DE SURVEILLANCE DES FONDATIONS ET DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE Rue du Stand 26 CP 3937 1211 Genève 3 Tél. 022 / 546.05.00 Fax 022 / 546.05.13 Circulaire d'information à toutes les

Plus en détail

Retraite et conséquences fiscales Office

Retraite et conséquences fiscales Office Département Retraite et conséquences fiscales Office Administration fiscale cantonale Direction de la taxation des personnes physiques Bertrand BANDOLLIER Directeur adjoint Novembre 2009 Page 1 système

Plus en détail

TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL

TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL 8 TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL Article III.1. - Préparation des élections Les organisations syndicales représentatives dans l'établissement sont invitées

Plus en détail

Numéro 1. Initialement conçue comme mesure temporaire, la préretraite a été définitivement ancrée dans la législation du travail.

Numéro 1. Initialement conçue comme mesure temporaire, la préretraite a été définitivement ancrée dans la législation du travail. le gouvernement du grand-duché de luxembourg Inspection générale de la Sécurité sociale Aperçus Septembre 212 Numéro 1 Roland Moes LA PRÉRETRAITE 1 DISPOSITIONS LÉGALES Initialement conçue comme mesure

Plus en détail

AVENANTS A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES ET A L ACCORD NATIONAL SUR LA MENSUALISATION (non-cadres) UIMM 26-07

AVENANTS A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES ET A L ACCORD NATIONAL SUR LA MENSUALISATION (non-cadres) UIMM 26-07 21 septembre 2010 Période d essai, indemnité de licenciement, indemnité départ à la retraite, GPEC, dialogue social, DIF et chômage partiel, harcèlement moral AVENANTS A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

Plus en détail

Le compte épargne-temps (CET)

Le compte épargne-temps (CET) Le compte épargne-temps (CET) Comment mettre en place le compte épargne-temps? Le compte épargne temps est mis en place par convention ou accord collectif de branche, de groupe, d'entreprise ou d'établissement

Plus en détail

10.03.1999 01.05.1999 01.03.2015 01.06.2016 31.12.2018

10.03.1999 01.05.1999 01.03.2015 01.06.2016 31.12.2018 N'EST PAS ENCORE ETENDU ARRÊTÉ CANTONAL: 1. MISE EN VIGUEUR (LECCT): DERNIÈRE RÉVISION: MISE EN VIGUEUR (LECCT): VALIDITÉ: 10.03.1999 01.05.1999 01.03.2015 01.06.2016 31.12.2018 Application obligatoire

Plus en détail

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat?

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quelles employeurs peuvent bénéficier de ce dispositif? Forme et contenu du contrat Rémunération minimale du salarié Formation Avantages pour l'employeur Comment

Plus en détail