ACCOMPAGNER DES ADOS EN DÉMARCHE CATÉCHUMÉNALE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACCOMPAGNER DES ADOS EN DÉMARCHE CATÉCHUMÉNALE"

Transcription

1 Campus Notre-Dame-de-Foy, octobre 2011 Diocèse de Saint-Jean-Longueuil ACCOMPAGNER DES ADOS EN DÉMARCHE CATÉCHUMÉNALE Les jeunes sont sensibles à leur identité de sujets, libres et responsables de leurs choix. Dans une société constituée de réseaux, l expérience d un accompagnement de groupe dans une démarche catéchuménale, offre une chance supplémentaire d enracinement dans la foi et dans la communauté qui la porte. De plus, pour vivre un itinéraire stimulant, le groupe permet une animation plus dynamique et présente un visage d Église plus motivant. Comment la dynamique de gang peut-elle être lieu à la fois d identité du jeune et révélation de son identité croyante? QUI SONT LES ADOS? À QUOI RESSEMBLE UN ADO 1? Le terme adolescence renvoie aux jeunes de la fin du premier cycle et du deuxième cycle du secondaire jusqu au début de cégep, âges qui recouvrent les grands seuils que représentent l entrée et la sortie du secondaire, le choix de poursuivre les études ou d entrer dans la vie professionnelle, les changements dans leur corps, dans leur environnement, etc. Tous ces seuils marquent en profondeur la vie des jeunes, les font grandir et mûrir. L adolescence est l âge de tous les paradoxes et de toutes les ambivalences, tiraillée qu elle est entre poussée de croissance vers la pleine possession des capacités physiques et intellectuelles de l âge adulte et le difficile deuil de l enfance. Parler de l adolescence comme d un temps de crise, d âge critique, comme d un temps entre deux eaux (entre l enfance et l adulte), c est oublier que l adolescence est un univers en soi, un mode de vie propre qui a son langage et ses parures. Être adolescent n est pas une parenthèse de la vie; c est un vécu de chaque jour, un merveilleux temps de la vie, comme tout temps de notre vie peut l être quand il est vécu pleinement avec ses joies et ses peines. 1 Tout en étant agente de pastorale, l auteure a poursuivi sa formation théologique pendant 12 ans jusqu à obtenir une maîtrise en études bibliques, plus précisément en intervention biblique auprès des jeunes de ans. Pendant sa formation, on lui a souvent demandé : pourquoi l intervention biblique auprès des jeunes, pourquoi à l adolescence et à la fin de l adolescence? Quelques réponses : Ses filles avaient, à l époque, 15 et 17 ans. Des jeunes venaient régulièrement à la maison familiale et avaient mille questions de foi, de sens, de recherche identitaire, d avenir. Les ados sont créatifs, spontanés, surprenants, instables, rebelles. Ils sont nos leaders de demain.

2 Tout cela n exclut pas de dire que ce temps de la vie est marqué par la réalité d un passage, ce beau mot évoquant la traversée d une rive à l autre qui définit la foi pascale. Tout âge de la vie humaine est chemin de vie. Mais l âge de l adolescence est temps d une nouvelle naissance : mourir à l enfance pour naître à la vie adulte, pour faire des choix qui engagent un avenir. Avant d être âge de fragilités et d inquiétudes ce que l on retient le plus souvent l adolescence est avant tout un formidable élan de vie, un appétit de grandir, une envie d accéder au statut convoité de «grand», un appel à l autonomie et à la liberté de choix. Mais pour y accéder, les adolescents ont un besoin vital de s appuyer sur la confiance : celle dont on fera preuve envers eux leur permettra de développer la confiance en eux-mêmes. Et cette dernière seulement leur donnera la capacité de croire et de faire confiance en retour. Le propre de l adolescent est qu il n est pas encore autonome mais en devenir. Les adolescents doivent sûrement faire leurs expériences par eux même; cependant, il faut les guider, leur montrer le chemin. Autant dans les actes que dans les paroles : les adolescents sont particulièrement sensibles à ce qu ils estiment être la vérité. Pour eux, cela passe souvent par l exemple. Le propre de l adolescent est de considérer ce qu il dit ou ressent comme unique. Un tel changement du corps est difficile à transcrire avec des mots, à exprimer. À ce moment, on a envie de se rapprocher des autres ados parce qu on sent qu on a quelque chose en commun. L adolescent est en quête de lui-même : il adhère à une bande, une «gang», un groupe auquel il s identifie; il cherche une relation fusionnelle, fortifiant son moi par idéalisation, c est une relation miroir; il est épris d élans humanistes, spirituels ou philosophiques et, en même temps, personne ne le comprend, tout est injuste; la curiosité l incite à s orienter vers l autre sexe, la vie amoureuse, la création d un couple. PARCOURS CATÉCHUMÉNAL POUR ADOS Depuis 2006, dans le but d harmoniser les démarches catéchuménales pour tous les âges de la vie, le diocèse de Saint-Jean-Longueuil a opté pour une démarche de deux années minimum pour les ans. La durée du catéchuménat dépend à la fois de la grâce de Dieu, de la participation personnelle de chaque catéchumène et du soutien apporté par la communauté locale, ainsi que d autres facteurs comme l organisation du catéchuménat, le nombre de catéchistes, des diacres et des prêtres, et les possibilités d accès et de séjour au lieu du catéchuménat (pour les pays de mission). Rien ne peut être déterminé a priori : c est à l évêque qu il appartient de fixer la durée et de veiller au déroulement du catéchuménat 2. 2 Notes pastorales du temps du catéchuménat et ses rites, n o 104/RR 20/98, Rituel de l initiation chrétienne des adultes, nouvelle édition, Paris, Desclée/Mame, 1997, p

3 Dans le Guide pastoral du Rituel de l initiation chrétienne des adultes, on précise : «À titre indicatif, et à partir de l expérience de beaucoup, il semble que deux ans et demi à partir du moment où le cheminement est réellement commencé est une bonne mesure. 3» Qu est-ce qui incite un ado à s inscrire en démarche catéchuménale? Les parents : une jeune m a dit un jour en entrevue : «Ma mère me dit que le parcours dure deux ans Moi qui ne sais même pas ce que je ferai demain» Elle n a pas poursuivi. Ils veulent se marier plus tard ou être parrain (en soi, cette demande est une preuve de confiance, ce dont ils ont besoin). Par cheminement personnel : les plus jeunes sont confirmés et ça éveille chez eux le désir de boucler la boucle de l initiation chrétienne. Un ami, un cousin, s est inscrit Pourquoi n avaient-ils pas déjà fait leur initiation chrétienne? Concrètement, une grande majorité d adolescents ont été baptisés enfants. Ils leur restent à boucler le temps de l initiation chrétienne. Certains jeunes qui demandent le baptême viennent d ailleurs, d un autre pays, ou le demandent parce que les parents ont désiré que leur enfant fasse lui-même le choix d être baptisé. En Amérique du Sud, par exemple, la confirmation se vit à la fin du secondaire. Des événements de la vie contraintes familiales, séparation, maladie, déménagement ont reporté leur cheminement à plus tard. Comme l école ne fait plus le relais, les parents prennent conscience tardivement que leur jeune n est pas confirmé. Ils n étaient tout simplement pas rendus là. La répartition des groupes Les jeunes sont répartis dans l ensemble du diocèse. Nous avons de 30 à 50 inscriptions par année, entre une et cinq par paroisse. Nous avons donc choisi de regrouper les jeunes selon une logique régionale. Par exemple, le groupe de Brossard accueille aussi les jeunes de Saint- Lambert, Greenfield Park et St-Hubert. Cette année, il y a sept groupes en deuxième année de cheminement pour un total de 32 jeunes et quatre groupes en première année de cheminement (35 jeunes). 3 CNPL / Service national du catéchuménat, Guide pastoral du Rituel de l initiation chrétienne des adultes, Paris, Cerf / Centre national de Pastorale Liturgique, coll. «Guide Célébrer», n o 8, 2000, p

4 La démarche Chaque jeune est d abord rencontré en entrevue individuelle par le responsable du groupe, ce qui est primordial avant qu il ne soit intégré dans un groupe. Cela l invite à réfléchir sur le sens de la démarche, l importance de chacune des rencontres, dans la durée et le temps. Cela permet de mieux connaître le jeune, ses goûts, ses motivations, ses passions, ses inquiétudes, ses limites : qui est l ado que je reçois? Chacun des groupes se rencontrent deux fois par mois pour vivre une catéchèse ou une activité-terrain, pour une relecture d un fait de vie ou d actualité à la lumière de l Évangile. La première année est davantage centrée sur des dialogues d évangélisation, un apprivoisement de la Bible, de la liturgie, des activités pour resserrer les liens du groupe, une initiation à la prière. C est un peu comme un précatéchuménat : «La période précédente, le précatéchuménat, a une grande importance et ne doit pas être omise. Elle est le temps de la première évangélisation, où est annoncé avec assurance et persévérance le Dieu vivant, et celui qu il a envoyé pour le salut de tous, Jésus Christ. 4». Présenter l Évangile, c est d abord montrer, par toutes sortes de moyens, que la vie de Jésus est Bonne Nouvelle pour celui qui la reçoit et la met en œuvre dans sa propre existence. Mais c est aussi une mise en contact avec la Bible, dans sa matérialité, en permettant de la toucher, de la manipuler, de se familiariser avec le livre : regarder sa structure; repérer des dates et des événements; connaître quelques personnages; mais aussi feuilleter un Ancien Testament en hébreu, un Nouveau Testament en grec, une Bible enluminée ou illustrée, ou d autres encore. Tous ils expriment, de manière diversifiée, la foi des hommes 5. La deuxième année est directement centrée sur le Credo : Dieu, Jésus, l Esprit, l Église, la communion des saints. Nous n avons pas d instruments prédéterminés. Cependant, plusieurs utilisent en partie Témoins de l Alliance 6, instrument proposé aux ans. Quelques animateurs portent les deux volets ans et ans. Avec les ans, ils poussent plus loin la réflexion. Notre outil principal est la Bible : les animateurs de groupe se rencontrent régulièrement pour travailler des catéchèses. Nous prenons notre inspiration dans certains instruments (Audace 7, Quand les ados demandent à plonger 8 et la revue Initiales 9 ) et nous adaptons les catéchèses. 4 Notes pastorales du temps de la première évangélisation, 65/RR 9, dans Ibid., p Guide pastoral, p Témoins de l Alliance est un outil catéchétique pour les ans conçu par deux agentes de pastorales du Diocèse de Saint-Jean-Longueuil, Johanne Charron et Danielle Provost. 7 L instrument Audace est publié en deux parties : un livre pour l animateur, Audace, Saint-Bathélémy d Anjou, Éditions CRER, 2000, 132 p., et un livre pour le jeune, Audace pour un chemin de foi, Saint-Bathélémy d Anjou, Éditions CRER, 2000, 200 p. 4

5 Vers la fin de la première année, les jeunes vivent, en paroisse, leur entrée en catéchuménat ou leur présentation à la communauté. En deuxième année, ils vivent aussi en paroisse la remise des traditions. Les catéchumènes ont aussi à vivre le rite de l appel décisif et les scrutins. Le rite des traditions est vécu lors d une messe dominicale dans la communauté chrétienne. Pour ma part, je l ai intégré à l intérieur du calendrier des rencontres, un soir de semaine, et j invite une quinzaine de membres de la communauté, de tous les âges, à participer. Nous vivons une liturgie de la parole et un partage autour de la parole, un témoignage, le chant du Notre Père en araméen et le rite catéchuménal. À chaque année, les jeunes de tout le diocèse se retrouvent pour vivre ensemble un rassemblement diocésain. En première année, la journée a pour thème «As-tu vu passer le bonheur?» Cette journée se vit le samedi précédent les Rameaux. On regarde le bonheur que la société nous présente, le bonheur comme chacun le comprend, le bonheur selon Jésus. Après avoir revisité le chemin de la croix avec l apôtre Pierre, les jeunes sont invités, lors d une liturgie de la parole présidée par l évêque, à s engager dans un choix libre à suivre la route du bonheur proposée par Jésus. En deuxième année, le rassemblement diocésain est vécu deux semaines avant le jour de la confirmation et a pour thème «l appel». À la fin de la journée, les jeunes vivront le «rite de l appel décisif à la pleine incorporation dans l Église par le don de l Esprit Saint et du corps du Christ», présidé par l évêque. À la fin du cheminement, les jeunes sont confirmés tous ensemble par l évêque. AFFIRMATIONS ET CONVICTIONS Notre Dieu est un Dieu de relations. La relation des membres du groupe entre eux est aussi importante que la catéchèse donnée. Elle permet de cheminer dans le temps. Tant que nous n avons pas formé un groupe, cela demeure un enseignement. Les ados parlent à l animateur ou l animatrice, mais pas entre eux. Quand ils commencent à parler au nom du groupe, à s interpeller, à se motiver les uns les autres, à s inquiéter les uns des autres, à s appeler en dehors des rencontres, c est gagné! Dans une société constituée de réseaux, l expérience d un accompagnement de groupe dans une démarche catéchuménale offre une chance supplémentaire d enracinement dans 8 Dialogues d évangélisation et catéchèses pour l accompagnement d ados qui demandent un sacrement de l initiation chrétienne; document produit par le Comité interdiocésain pour l initiation chrétienne des adolescents et adolescentes (CICA, 1999) et diffusé par l Office de catéchèse du Québec. 9 Revue des Aumôneries de l enseignement public de France. 5

6 la foi et dans la communauté qui la porte. De plus, pour vivre un itinéraire stimulant, le groupe permet une animation plus dynamique et présente un visage d Église plus motivant. TÉMOIGNAGES Félix et Tommy font partie du même groupe. Nous sommes à cinq ou six semaines de la confirmation. Félix est dissipé et tourne tout à la blague. Ce soir-là, nous travaillons le discernement : est-ce que tous se sentent prêts à vivre le sacrement de la confirmation de leur baptême? Je dis à Félix que je ne le sens pas prêt. Selon moi, il n est pas assez sérieux. Tommy prend sa défense : «Pourquoi ne serait-il pas confirmé? Il a fait tout le cheminement avec nous. Il n a pas manqué une seule fois!» Je me tourne vers Félix : «Pourquoi serais-tu confirmé dans un mois?» Et Félix ne trouve aucun argument, aucune parole ne sort de sa bouche. Je dis à Tommy : «Voilà! Il ne sera pas confirmé. Il ne sait même pas dire pourquoi!» La semaine suivante, Tommy revient à la charge : «Madame, est-ce que Félix va être confirmé?» Je me tourne vers Félix : «Pourquoi serais-tu confirmé?» Et lui de répondre : «Qu est-ce qui empêche que je sois confirmé?» (Félix répondait à ma question de la même façon que l eunuque éthiopien répondait à Philippe, en Ac 8, ) Je lui réponds : «Crois-tu de tout ton cœur?» Et Félix de répondre : «Oui je crois. Je crois que Jésus est le Fils de Dieu.» Je lui dit alors : «Alors il n y a rien qui empêche que tu sois confirmé!» À la fin d une première année de cheminement, je demande aux jeunes : «Qu est-ce que vous souhaiteriez pour l an prochain.» (Ils sont 7, venant de milieux différents; deux seulement vont à la même école mais n ont pas de cours ensemble.) Alain dit : «Je souhaite que tout le groupe persévère jusqu à la fin, qu on se rende tous ensemble à la confirmation de notre foi.» Comme je changeais de milieu d insertion cette année-là, j ai décidé de poursuivre avec le groupe comme collaboratrice. C était important pour Alain, et sûrement pour d autres, que nous poursuivions le cheminement ensemble. Dans un même ordre d idée, Vincent, de St-Bruno, confiait ceci dans la lettre adressée à l évêque en fin de parcours : «Lors de la première année de notre parcours, nous avons changé de professeur de catéchèse. Notre parcours par la suite a été très difficile. Je me suis beaucoup impliqué l année suivante, et ce ne fut pas si pire.» Myriam, 15 ans, écrit à l évêque : «Ce que j ai retenu et le plus apprécié, c est lors de mon entrée en catéchuménat, j ai vu les gens de ma paroisse m accueillir à bras ouverts et me dire qu ils allaient me soutenir durant tout mon parcours. J ai été très émue» Et plus 6

7 loin : «Un des passages de la Bible qui m a le plus interpellée est celui du livre de l Exode : «Je suis qui je suis. Je suis m a envoyé vers vous. Il est le Dieu de vos ancêtres.» Le fait de savoir que de génération en génération on fait appel à lui, on croit en lui, m inspire beaucoup. Deux électrons libres se sont joints au groupe de Boucherville, parce qu ils étaient amis avec les confirmands et voulaient continuer d être avec eux, même dans leur démarche catéchuménale. Je me souviens d un groupe dont les jeunes étaient tous inscrits à l école privé, sauf un qui était un peu lent intellectuellement, un garçon né à l île Maurice et prénommé Stanley. J ai pu dire que le groupe ne faisait qu un quand quelqu un a pris partie pour lui quand on s est inquiété de l une de ses absences, lui qui était toujours le premier arrivé. On ne prenait pas de décision sans avoir entendu ce qu avait à dire Stanley. Il était comme le protégé du groupe. On a vécu de beaux moments de vie ensemble. Après quelques mois, la naissance d un groupe tardait. Ils étaient tous polis, écoutaient attentivement, étaient présents, mais il n y avait pas de liens entre eux. J ai fait une catéchèse sur les tentations de Jésus au désert en me disant : «S ils ne se parlent pas, peutêtre qu ils peuvent s écrire!» Sur trois grandes feuilles, j ai écrit les versets bibliques des trois tentations et la réponse de Jésus à chacune d elle. J ai invité les jeunes à écrire leur réaction sur la feuille et à réagir à la parole de l autre. Ça devait durer quinze minutes, nous avons prolongé jusqu à quarante-cinq minutes. Ce fut le début d un long partage. Qu est-ce qu un catéchumène : celui aux oreilles de qui ont résonné certaines paroles, celui qui est enseigné, instruit. Il est une personne dont les oreilles entendent la parole de Dieu, la femme, l homme instruit de Dieu et du mystère de Dieu. Lors d une entrée en catéchuménat, le groupe de confirmands a été présenté à la communauté chrétienne et a reçu sa croix. On cogne avec fracas à la porte. Quelques paroissiens se sont levés et se sont dirigés vers la porte. Ils ont demandé au jeune qui avait frappé : «Pourquoi fais-tu cela? Ne vois-tu pas que nous sommes en célébration?» Et lui de répondre : «Je veux être baptisé.» Le groupe de jeunes est venu à sa rencontre, l a pris par la main et l a conduit au président de la célébration. L émotion était palpable le sens aussi! Élisabeth habite Saint-Lambert. Elle s est jointe au groupe de Brossard. Elle est différente. Cultivée, intéressée, elle fait toujours ce qu il faut faire, mais elle reste solitaire. Il y a comme un mystère autour d Élisabeth. Le mystère de la personne humaine : on ne sait pas avec clarté ce qui anime ses pensées ou ce qui la rend heureuse. Annie va à la même école mais n a aucun cours avec elle. Elles se voient dans le corridor, au dîner. Annie est une personne très vivante, enjouée, extravertie. Elle est un grand livre 7

8 ouvert. Elle partage facilement ses bêtises comme ses bons coups. Tout au long des deux années, le jour des rencontres, Annie interpelle toujours Élisabeth en lui disant : «N oublie pas, on se revoit ce soir à la rencontre.» Quand vient le temps de choisir sa marraine de confirmation, Élisabeth a choisi Annie. Elle nous dit : «Annie a toujours été là pour moi. Si j ai été si assidue, c est à cause d Annie. Elle n a jamais lâchée. Elle a une foi heureuse. Elle semble en vivre. C est elle la meilleure des marraines à mes yeux. Elle saura continuer de me guider.» Annie a été confirmée, puis ce fut au tour d Élisabeth. Annie a témoigné tout de suite, concrètement, de sa foi. Lettre de Andréa McDougall, confirmée en juin 2011 : «Je n ai pas l impression que mon parcours religieux se termine par ma confirmation, mais je crois plutôt que ce n est que le début d une autre étape de ma vie. En me remémorant les nombreuses rencontres avec Ani (mon animatrice), je ressens une certaine nostalgie, car je me rends compte que ces beaux moments achèvent. ( ) Je demande à être confirmée, car je désire poursuivre mon parcours chrétien pour le restant de ma vie. Je dois promouvoir les valeurs de l Église, dans mon quotidien.» QUESTIONS POUR L ÉCHANGE EN ÉQUIPE Il y a des milieux qui ne démarrent des groupes qu aux deux ans, faute de ressources humaines. C est un choix. Comment entretenir le désir dans l attente d une nouvelle cohorte? Dans leur recherche d identité, les jeunes veulent se démarquer de leurs parents, tout en ayant encore une grande admiration pour eux. C est le paradoxe des ados. Comment harmoniser cela? La démarche catéchuménale est d un minimum de deux ans. Comment garder l intérêt et la motivation de chaque individu? Comment entretenir la relation et l unité du groupe? Comment faire naître le groupe à lui-même? Proposer Jésus Christ comme chemin, vérité et vie. Ouvrir le temps de la vie adolescente à la présence de Dieu qui est bonté, justice, vérité, parole, qui nous invite à grandir, à nous dépasser, à nous élever. Croire en chaque jeune, le prendre au sérieux dans sa fragilité. Être capable de lui donner du souffle, de donner une âme, d accueillir, de servir, de susciter la vie 8

SYNTHÈSE DES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE SUR LA

SYNTHÈSE DES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE SUR LA SYNTHÈSE DES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE SUR LA FORMATION DES CATÉCHÈTES Sur 48 diocèses présents à la session, nous avons reçu les réponses de 35 diocèses. (73%) 1. Dans votre diocèse, qui propose des formations

Plus en détail

En famille, comment choisir?

En famille, comment choisir? FICHE ANIMATEUR n P3 1 Avec des PARENTS En famille, comment choisir? Une proposition à vivre avec des parents (possibilité de pause-café, dessert ) Comment faire pour choisir? Les choix sont inévitables

Plus en détail

INTERNET, UN OUTIL POUR L EVANGELISATION. Par le Père Luc DAVID - Diocèse d Angers - France

INTERNET, UN OUTIL POUR L EVANGELISATION. Par le Père Luc DAVID - Diocèse d Angers - France INTERNET, UN OUTIL POUR L EVANGELISATION Par le Père Luc DAVID - Diocèse d Angers - France Création d un site pour aider des catéchumènes à découvrir la foi chrétienne Introduction : Mon intervention est

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Le Baptême des petits enfants en 25 questions

Le Baptême des petits enfants en 25 questions Le Baptême des petits enfants en 25 questions 1. Les parents doivent-ils être baptisés pour demander le baptême de leur Non, puisque c est la personne qui va recevoir le baptême qui est concernée. Tous

Plus en détail

L année Samuel PARTAGE DE PRATIQUES

L année Samuel PARTAGE DE PRATIQUES PARTAGE DE PRATIQUES L année Samuel Guillaume Villatte service diocésain des vocations de Pontoise Aperçu général L année Samuel accueille des jeunes de 18 à 25 ans sur une période de six mois, de novembre

Plus en détail

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Trouver sa mission dans la vie sous l inspiration de l Esprit saint Catéchèse 1 1 Les talents et les dons de l Esprit se découvrent souvent dans ce qui passionne les jeunes Accueil et chant Tu seras lumière

Plus en détail

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman.

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman. Catéchèse 6 Pages 48 à 56 À prévoir avant la catéchèse Coin de prière avec Bible et cierge (briquet pour allumer le cierge) Un manuel pour chaque enfant Signets avec les devoirs à faire à la maison Hosties

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi?

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi? SÉMINAIRE DE PARIS Devenir prêtre Pourquoi pas moi? Être prêtre du diocèse de Paris 571 C est le nombre de prêtres du diocèse de Paris en activité. 2 Quel est le rôle d un prêtre à Paris? Après son ordination,

Plus en détail

«La chance de croire, recherche des hommes et don de Dieu»

«La chance de croire, recherche des hommes et don de Dieu» Journée diocésaine de Formation du 22 novembre 2012 «La chance de croire, recherche des hommes et don de Dieu» Intervention de Robert SCHLOTUS : «Croire est un acte anthropologique» Introduction C est

Plus en détail

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES APPENDICE COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES Les difficultés créées par celui ou celle que l on souhaiterait conduire à Christ se révèlent sous forme de questions, d excuses, d objections et d arguments

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Une école de vie pour discerner :

Une école de vie pour discerner : Une école de vie pour discerner : Seigneur, enseigne-moi tes chemins Sœur Raphaëlle Fraternités monastiques de Jérusalem Nées au cœur de Paris, le jour de la Toussaint 1975, nos jeunes Fraternités monastiques

Plus en détail

La confirmation et les dons de l Esprit

La confirmation et les dons de l Esprit La confirmation et les dons de l Esprit Paroisses La Sainte- Famille d Orléans et La Sainte- Trinité d Orléans -1- Table des matières LA CONFIRMATION... 1 QU'EST- CE QUE LE SACREMENT DE LA CONFIRMATION?...

Plus en détail

RESSOURCEMENT SUR MESURE

RESSOURCEMENT SUR MESURE RESSOURCEMENT SUR MESURE Le Centre Assomption de Lourdes propose d avril à octobre la formule innovante du RESSOURCEMENT SUR MESURE La nouvelle équipe d animation, composée de sœurs et de laïcs, répond

Plus en détail

Feuille de route 2013-2016

Feuille de route 2013-2016 Archidiocèse de sherbrooke Vers un nouveau réseau de collaborations Feuille de route 2013-2016 Malgré les changements apportés, la diminution des ressources humaines et matérielles en milieu ecclésial

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin N. 0311 Lunedì 27.04.2015 Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin Il Santo Padre Francesco ha ricevuto questa mattina in Udienza i Vescovi della Conferenza Episcopale

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

MISSIONNAIRE MONDIALE

MISSIONNAIRE MONDIALE JOURNÉE MISSIONNAIRE MONDIALE DIMANCHE 18 OCTOBRE 2015 S informer Prier Partager Alessia GIULIANI/CPP/CIRIC Va, Je t envoie! QUÊTE MONDIALE POUR LA MISSION DOSSIER 12, rue Sala 69287 Lyon cedex 02 Tél.

Plus en détail

Des dons spirituels pour évangéliser et témoigner

Des dons spirituels pour évangéliser et témoigner LEÇON 3 14 20 avril Des dons spirituels pour évangéliser et témoigner SABBAT APRÈS-MIDI Étude de la semaine: 1 P 4.10; Jn 16.8, 13; 1 Co 12.28-31 ; Ac 2.40-47; 13.4, 5. Verset à mémoriser: «C est lui qui

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

La collection Sel de Vie. Livret de présentation

La collection Sel de Vie. Livret de présentation La collection Sel de Vie Livret de présentation La collection Sel de Vie Sommaire La collection Sel de Vie........................5 La proposition pour les enfants de 7-9 ans.........14 La proposition

Plus en détail

Poursuivre et élargir la route viatorienne Province du Canada : 2010-2014

Poursuivre et élargir la route viatorienne Province du Canada : 2010-2014 Poursuivre et élargir la route viatorienne Province du Canada : 2010-2014 Sommaire o Des défis o Une animation o Des responsabilités partagées o Un calendrier des principaux événements communautaires Chers

Plus en détail

2013-2014. Une formation initiale (fondements de la foi) (une année, un jour par semaine)

2013-2014. Une formation initiale (fondements de la foi) (une année, un jour par semaine) Une formation qualifiante La fin de l étape 2 est sanctionnée par un Certificat d études pastorales. La fin de l étape 3 conduit à l Habilitation aux fonctions d animateur laïc en pastorale. Moyens pédagogiques

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière pour l année 2015 Universelle La promotion de la paix JANVIER Pour que ceux qui appartiennent aux différentes traditions religieuses

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

MARIAGE. Adresse du futur foyer: En l église paroissiale: Date du mariage, A (numéro postal, localité, commune) Diocèse de: ENTRE

MARIAGE. Adresse du futur foyer: En l église paroissiale: Date du mariage, A (numéro postal, localité, commune) Diocèse de: ENTRE DOC. VI. MARIAGE Date du mariage, En l église paroissiale: A (numéro postal, localité, commune) Diocèse de: ENTRE (Nom et prénoms du fiancé) (Nom et prénoms de la fiancée) Adresse actuelle: (localité et

Plus en détail

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Service d animation spirituelle et d engagement communautaire au primaire «Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Séquence de 5 rencontres en classe Estime de soi au préscolaire 1

Plus en détail

-=-=-=-=-=-=-=-=- Legs Donations Assurances-vie -=-=-=-=-=-=-=-=-

-=-=-=-=-=-=-=-=- Legs Donations Assurances-vie -=-=-=-=-=-=-=-=- Eglise catholique -=-=-=-=-=-=-=-=- Legs Donations Assurances-vie -=-=-=-=-=-=-=-=- - Mission de l Eglise catholique en France - Organisation en diocèses - Les finances de l Eglise - Organisation et finances

Plus en détail

SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT. Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14

SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT. Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14 SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14 Peuple du Seigneur, L Esprit de Dieu est présent partout, il est en action partout dans la création, mais il agit de manière

Plus en détail

1. SCRUTINS. Du premier au dernier scrutin, les futurs baptisés approfondissent leur désir de salut et la découverte de tout ce qui s y oppose.

1. SCRUTINS. Du premier au dernier scrutin, les futurs baptisés approfondissent leur désir de salut et la découverte de tout ce qui s y oppose. 1. SCRUTINS NOTES PASTORALES 148 Les scrutins, que l on célèbre solennellement le dimanche, sont accomplis au moyen des exorcismes. Ils ont ce double but : faire apparaître dans le cœur de ceux qui sont

Plus en détail

SCRUTINS NOTES PASTORALES

SCRUTINS NOTES PASTORALES SCRUTINS NOTES PASTORALES 148 Les scrutins, que l on célèbre solennellement le dimanche, sont accomplis au moyen des exorcismes. Ils ont ce double but : faire apparaître dans le cœur de ceux qui sont appelés

Plus en détail

Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone

Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone St Thomas d Aquin Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone 1 er janvier 2014 Entrée Peuple louez Marie Ref/ Peuple louez Marie (Ave Marie) la mère au

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Campagne DENIER 2015. Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1

Campagne DENIER 2015. Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1 Campagne DENIER 2015 Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1 Edition janvier 2015 Sommaire Page 3 - Denier de l Eglise Bilan 2014/Campagne 2015 Page 4 - Evolutions de la collecte du Denier

Plus en détail

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família Visites éducatives de la Sagrada Família Préparation de la visite. Visite et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e () 1 0. À la découverte de l église La Sagrada Família ouvre ses portes au regard

Plus en détail

Enseignement religieux pour les écoles catholiques de langue française

Enseignement religieux pour les écoles catholiques de langue française Office provincial de l éducation de la foi catholique de l Ontario Le curriculum de l Ontario de la maternelle à la 8 e année Conférence des évêques catholiques de l Ontario RÉVISÉ Enseignement religieux

Plus en détail

Communauté de travail des Églises chrétiennes en Suisse CTEC: Signature de la déclaration relative à la reconnaissance mutuelle du baptême

Communauté de travail des Églises chrétiennes en Suisse CTEC: Signature de la déclaration relative à la reconnaissance mutuelle du baptême 8 Assemblée des délégués du 16 au 18 juin 2013 à Filzbach Communauté de travail des Églises chrétiennes en Suisse CTEC: Signature de la déclaration relative à la reconnaissance mutuelle du baptême Proposition

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

TRAIT D UNION. Temps de Pâques, temps de Renouveau ÉDITORIAL. Paroisse Ste Marie de Batbielle. Sommaire

TRAIT D UNION. Temps de Pâques, temps de Renouveau ÉDITORIAL. Paroisse Ste Marie de Batbielle. Sommaire N 41 GRATUIT Pâques 2007 TRAIT D UNION Édito : Sommaire Temps de Pâques, temps de Renouveau Dessin : J. Véron-Durand Le Mot du Conseil Pastoral Horaires et Communications Paroisse Ste Marie de Batbielle

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe.

Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe. BOUVET Rachel ANIMATION PASTORALE mars 2004 DENAIS Mélisa GOUGER Anne-Sophie Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe. Introduction : Nous avons choisi ce thème car

Plus en détail

Catéchèse symbolique. pour tous les âges. Oecuménisme. Initiation. Contemplation. Création. Mystagogie

Catéchèse symbolique. pour tous les âges. Oecuménisme. Initiation. Contemplation. Création. Mystagogie Catéchèse symbolique Initiation Contemplation Oecuménisme Mystagogie Création pour tous les âges Sommaire Introduction... 5 Découverte de la création par les 5 sens... 6 La création nous «parle» de notre

Plus en détail

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations.

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. LA LETTRE AUX PARENTS N o 2 Cher-s Parent-s, «Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. L adolescence est une période de changement de contexte scolaire ou de formation

Plus en détail

NEWSLETTER. Point agenda. L Edito. LEON SEXTIUS Chef d Etablissement coordinateur. Du 18 au 20 juin 2014 : Epreuves anticipées de 1 ère

NEWSLETTER. Point agenda. L Edito. LEON SEXTIUS Chef d Etablissement coordinateur. Du 18 au 20 juin 2014 : Epreuves anticipées de 1 ère NEWSLETTER Point agenda Du 18 au 20 juin 2014 : Epreuves anticipées de 1 ère Du 17 au 23 juin 2014 : Epreuves écrites du baccalauréat Du 24 au 30 juin 2014 : Oraux de Français pour les 1 ères sur le site

Plus en détail

Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire?

Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire? Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire? Mariage entre catholiques et musulmans 1ère partie pour une pastorale du discernement aide pastorale 2 Groupe de travail «Islam» de la CES 2

Plus en détail

Introduction POUR ALLER PLUS LOIN

Introduction POUR ALLER PLUS LOIN POUR ALLER PLUS LOIN COMITÉ DU LAÏCAT Assemblée des évêques catholiques du Québec L es questions suggérées précédemment s adressent soit aux mouvements, soit aux communautés chrétiennes. Il serait intéressant

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1

ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1 ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1 1. INTRODUCTION L OFS, en vertu de sa propre vocation, doit veiller à partager sa propre expérience de vie évangélique avec les jeunes qui se sentent attirés

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

Mylène a besoin d aide!

Mylène a besoin d aide! ER ER Cahier de l élève Mylène a besoin d aide! Enseignement religieux 5 e année Nom de l élève 5 e année 1 Mylène a besoin d aide Description de tâche Dans cette tâche, tu examineras la situation de Mylène

Plus en détail

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations...

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Au fait, la prière c est quoi, quand, comment, pourquoi? Utilisez cette courte vidéo de 2 pour faire réfléchir les jeunes sur le thème de

Plus en détail

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Joannie Gagné Printemps 2006. Il y a de cela environ un an, j étais assise chez moi à réfléchir à ma vie. J ai étudié pendant trois ans à Québec en Techniques d éducation

Plus en détail

Notes de travail - Agenda Octobre 2014

Notes de travail - Agenda Octobre 2014 Notes de travail - Agenda Octobre 2014 Voici l'agenda des activités intéressantes, organisées par l'aci ou par d'autres associations. Cet agenda paraît tous les deux mois, en alternance avec des Notes

Plus en détail

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption Religieuses de l Assomption 17 rue de l Assomption 75016 Paris France Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption U n c h e m i n d E s p é r a n c e a v e c M a r i e www.assumpta.fr

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Manuel d Animation Missionnaire et Vocationnelle

Manuel d Animation Missionnaire et Vocationnelle Sœurs Missionnaires de Notre Dame des Apôtres Manuel d Animation Missionnaire et Vocationnelle «Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l annonçons, afin que vous aussi vous soyez en communion avec

Plus en détail

Célébration de la Cène du Seigneur. Pour Jésus, se donner c est servir

Célébration de la Cène du Seigneur. Pour Jésus, se donner c est servir Célébration de la Cène du Seigneur Pour Jésus, se donner c est servir Service de pastorale sacramentelle et liturgique Diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière Février 2008 Célébration de la Cène du Seigneur

Plus en détail

Avec la préparation à la Première Communion

Avec la préparation à la Première Communion AGENDA DES RENCONTRES DE 4 E ANNÉE DE CATÉ 2009 2010 Avec la préparation à la Première Communion ]x áâ á Äx Ñt Ç ä ätçà wxávxçwâ wâ v xä ÑÉâÜ äéâáa VxÄâ Öâ ÅtÇzx vx Ñt Ç ä äüt àxüçxääxåxçàa Ó Paroisses

Plus en détail

«AVANCER EN AGE» Pour chacun, ce temps donné peut être un temps reçu de Dieu qui édifie son Eglise.

«AVANCER EN AGE» Pour chacun, ce temps donné peut être un temps reçu de Dieu qui édifie son Eglise. «AVANCER EN AGE» «C est pourquoi nous ne perdons pas courage, et même si en nous l homme extérieur va vers sa ruine, l homme intérieur se renouvelle de jour en jour.» (2 Corinthiens 4, 16) 1. Prêtres en

Plus en détail

Code de conduite pastorale

Code de conduite pastorale Code de conduite pastorale à l intention des prêtres, diacres, séminaristes, employés et bénévoles engagés dans le ministère et les autres services de l archidiocèse d Ottawa Contenu 1 Préambule Code de

Plus en détail

Horaire des célébrations

Horaire des célébrations Samedi 2 mars 17h SAINT-LOUIS Rosa Mathieu Mme et M. Gaëtan Lavallée Dimanche 3 mars 9h30 SAINT-SÉBASTIEN 10h30 SAINT-LOUIS 11h15 SAINTE-FAMILLE Lundi 4 mars 8h30 SAINT-LOUIS Mardi 5 mars 8h30 SAINT-SÉBASTIEN

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Comme tout le monde, l Église

Comme tout le monde, l Église ÉGLISE UNIE 101 Que croyons-nous dans l Église Unie? Angelika Piché, pasteure, responsable de la formation en français au Séminaire Uni L Union 8 Comme tout le monde, l Église Unie est profondément marquée

Plus en détail

Création d un groupe de réflexion, de formation, de prière et de service missionnaire pour les jeunes professionnels

Création d un groupe de réflexion, de formation, de prière et de service missionnaire pour les jeunes professionnels Création d un groupe de réflexion, de formation, de prière et de service missionnaire pour les jeunes professionnels Paroisse Saint-François-Xavier des missions étrangères Ce dossier présente les motivations

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF CHAPITRE 1 : INFORMATIONS D ORDRE JURIDIQUE CHAPITRE 2 : GESTION CHAPITRE 3 : LA LEGISLATION SOCIALE CHAPITRE 4 : FISCALITE

GUIDE ADMINISTRATIF CHAPITRE 1 : INFORMATIONS D ORDRE JURIDIQUE CHAPITRE 2 : GESTION CHAPITRE 3 : LA LEGISLATION SOCIALE CHAPITRE 4 : FISCALITE GUIDE ADMINISTRATIF Mis à jour le 10/01/2012 Version 1.2 CHAPITRE 1 : INFORMATIONS D ORDRE JURIDIQUE 1.1 Organisation et fonctionnement des conseils de fabrique 1.2 Gestion des annexes 1.3 Statuts des

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

La cathédrale d EVRY CORBEIL-ESSONNES

La cathédrale d EVRY CORBEIL-ESSONNES La cathédrale d EVRY CORBEIL-ESSONNES Sais-tu ce qu est une cathédrale? 1. L église la plus grande de la ville 2. La plus belle église du diocèse 3. L église où se trouve "la cathèdre", le siège de l évêque

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

COLOC' JP (25-35 ANS)

COLOC' JP (25-35 ANS) COLOC' JP (25-35 ANS) CHARTE 228 rue Nicolas Parent 73000 CHAMBERY JUILLET 2015 1 Sommaire I. Présentation de la colocation... 3 Naissance d'un projet... 3 Pourquoi? Comment? Avec Qui?... 3 II. CHARTE...

Plus en détail

Eglise Saint Adrien de Courbevoie. Création du mobilier liturgique pour la nouvelle église. Fleur Nabert Sculpteur

Eglise Saint Adrien de Courbevoie. Création du mobilier liturgique pour la nouvelle église. Fleur Nabert Sculpteur Eglise Saint Adrien de Courbevoie Création du mobilier liturgique pour la nouvelle église Fleur Nabert Sculpteur Consécration par Mgr Daucourt 20 juin 2010 10h30 Une renaissance Consécration de l église

Plus en détail

13 Quelle est l église du Nouveau Testament?

13 Quelle est l église du Nouveau Testament? DU NOUVEAU TESTAMENT? 169 13 Quelle est l église du Nouveau Testament? Ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ et nous sommes tous membres les uns des autres (Rm 12.5). Par

Plus en détail

Le Parrainage à la Croisée des Chemins Lundi 30 janvier 2012

Le Parrainage à la Croisée des Chemins Lundi 30 janvier 2012 Le Parrainage à la Croisée des Chemins Lundi 30 janvier 2012 Unapp - Apei de Lens et environs (www.apei-lens.org) L Apei de Lens et environs «Le Parrainage est une aventure humaine et une expérience unique»

Plus en détail

PLAN DE FORMATION DES AUMÔNIERS

PLAN DE FORMATION DES AUMÔNIERS PLAN DE FORMATION DES AUMÔNIERS 2012 1 2012 FORMATION SPÉCIALISÉE DES AUMÔNIERS EN ETABLISSEMENTS DE SANTE (90 HEURES) 1 ère semaine de formation : 1 er JOUR 23 janvier 201 9h00 Temps d accueil INTRODUCTION

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

RASSEMBLEMENT DE FÊTE-ÉGLISE 2014

RASSEMBLEMENT DE FÊTE-ÉGLISE 2014 BAPTÊME DU SEIGNEU 1 er JUIN 2014 7 ème DIMANCHE DE PÂQUES RASSEMBLEMENT DE FÊTE-ÉGLISE 2014 Rassemblés autour de notre évêque, Fête-Église nous donne l occasion de : vivre un moment de rencontre entre

Plus en détail

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT L école Sainte-Anne a été fondée dans le souci de transmettre à nos enfants un enseignement complet intégrant l intelligence

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

CHARTE DU SITE INTERNET DU DIOCESE DE NÎMES http://catholique-nimes.cef.fr

CHARTE DU SITE INTERNET DU DIOCESE DE NÎMES http://catholique-nimes.cef.fr CHARTE DU SITE INTERNET DU DIOCESE DE NÎMES http://catholique-nimes.cef.fr Préambule http://catholique-nimes.cef.fr est le site officiel du diocèse de Nîmes, Uzès et Alès, en France, qui correspond au

Plus en détail

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne?

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Le bain flottant est un espace libre de toute stimulation et contrainte au corps et à l esprit. À l intérieur, il n y a que vous sans les distractions

Plus en détail

Carte de Visite de Tibhirine pour l année 1996

Carte de Visite de Tibhirine pour l année 1996 Témoins Carte de Visite de Tibhirine pour l année 1996 Communauté de Notre-Dame de l Atlas (Fès, 20-28 novembre 1995 Tibhirine, 12-19 janvier 1996) Chers Frères, L élément essentiel d une Visite Régulière

Plus en détail

SainteMarieInformations

SainteMarieInformations SainteMarieInformations Numéro 1 15 SEPTEMBRE 2011 EDITORIAL L année scolaire 2011-2012 est lancée dans la dynamique du rassemblement des établissements mari anistes à Lourdes en avril dernier. Les enseignants,

Plus en détail

N 24 Strasbourg. des ateliers. «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Janvier 2012. Jacqueline-Marie Ganter

N 24 Strasbourg. des ateliers. «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Janvier 2012. Jacqueline-Marie Ganter N 24 Strasbourg Janvier 2012 let Tre des ateliers «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Jacqueline-Marie Ganter Chers amis lecteurs Les fêtes de fin d année passées, nous

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

Le pèlerinage au tombeau de Pierre des séminaristes, novices, et de ceux qui sont en recherche de vocation 4-7 Juillet. Résumé

Le pèlerinage au tombeau de Pierre des séminaristes, novices, et de ceux qui sont en recherche de vocation 4-7 Juillet. Résumé Le pèlerinage au tombeau de Pierre des séminaristes, novices, et de ceux qui sont en recherche de vocation 4-7 Juillet Résumé A l occasion de l année de la foi promulguée par le pape Benoit XVI, le saint

Plus en détail