Les réponses environnementales Gérard Deroubaix - FCBA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les réponses environnementales Gérard Deroubaix - FCBA"

Transcription

1 Les réponses environnementales Gérard Deroubaix - FCBA Prescrire le bois dans les bâtiments de demain - Colloque FCBA/CSTB du 29 juin

2 Plan de l intervention Les atouts environnementaux du bois en construction Ressource renouvelable Stockage de CO2 Faible coût énergétique de production Recyclage et valorisation des déchets Filière sèche 2

3 Plan de l intervention suite Les questions environnementales posées au matériau bois Les adjuvants chimiques, la santé et l environnement La gestion de la forêt Le transport du bois et la localisation de la ressource Le chantier propre L information environnementale des acteurs du bâtiment 3

4 Les atouts environnementaux du bois en construction Ressource renouvelable La déforestation - concerne certaines forêts tropicales - est majoritairement liée au défrichement pour cultures - concerne peu la construction (90 % du bois utilisé provient de forêts cultivées européennes ; plus de 80 % des bois utilisés en construction sont des résineux européens) 4

5 Les atouts environnementaux du bois en construction (suite) Ressource renouvelable Europe de l Ouest et du Nord : les forêts sont en croissance et cultivées -> renouvelabilité de la ressource Europe des 25 : Forêt : 150 millions d hectares Croissance annuelle : millions de m3 de bois 64% de cette croissance est exploitée; - France : Croissance annuelle : millions de m3 Récolte de bois : 58 millions de m3 (65% accroissement) Stock forestier en augmentation forte et depuis plusieurs décennies. -> ressource renouvelée 5

6 Les atouts environnementaux du bois en construction (suite) Le bois et la lutte contre le changement climatique Le bois permet de lutter contre le changement climatique Emissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique, notamment CO2 de la production d énergie par combustibles fossiles. La forêt et le bois jouent un rôle pour lutter contre cette évolution Photosynthèse : permet aux arbres de capter le CO2 de l atmosphère pour fabriquer les composants du bois ; la forêt = puits de carbone, par la photosynthèse 1 m3 de bois = 1 tonne de CO2 France, 2007 : la forêt a capté 75 millions de tonnes de CO2 (source CITEPA). 6

7 Les atouts environnementaux du bois en construction (suite) Le bois et la lutte contre le changement climatique l arbre à maturité : Laissé en forêt : en fin de vie, il se décompose, le CO2 absorbé pendant la croissance retourne vers l atmosphère, Récolté : - de nouveaux arbres poussent : le CO2 continue d être absorbé. - le bois est utilisé : le carbone reste fixé dans ses fibres, au moins jusqu à la fin de vie du produit Le CO2 capté en forêt peut continuer à être stocké, sous forme de carbone, pendant des décennies dans les produits de construction bois. Les constructions : lieu de "stockage" durable et en quantité importante En 2005, le développement de la construction bois est à l origine d une augmentation de stock de plus de 4 millions de t CO2 (source étude FCBA 2008 MAP) 7

8 Les atouts environnementaux du bois en construction (suite) Autres «avantages climat» : peu d énergie fossile pour produire un produit de construction bois -> émissions réduites de CO2 fossile ex : charpente bois massif : énergie non renouvelable : 110 MJ/m2 de surface projetée (Source FDES charpente bois traditionnelle 100% résineux) Systèmes constructifs favorables à une isolation thermique performante => limitation de la consommation énergétique pendant la vie en œuvre donc des émissions de CO2 Immeuble passif en Autriche (Gauzin Muller) Valorisation des déchets de produits bois : possible en énergie = éviter d autres consommations de combustibles fossiles recyclage matière : ré-utilisation des produits bois massif ou broyage pour utilisation dans la fabrication de panneaux de particules = prolonge la durée de stockage du carbone capté en forêt. 8

9 Les atouts environnementaux du bois en construction (suite) Les avantages d une filière sèche Temps de chantier courts : 15 à 30 j en maison individuelle Etude FCBA-CSTB 2005 Impacts environnementaux et nuisances réduits dans la phase mise en œuvre Consommations d eau et rejets sur chantier très réduits 9

10 Les adjuvants chimiques, la santé et l environnement Colles, finitions et qualité de l air intérieur : les solutions actuelles Les colles utilisées pour les matériaux à base de bois sont des résines qui peuvent émettre des COV (Composés Organiques Volatils) La majeure partie des colles structurales sont à l origine d émanations de formaldéhyde (air intérieur) -> «Panneaux bas/très bas taux de formol» (E1, EPFS), colles sans formaldéhyde 10

11 Les adjuvants chimiques, la santé et l environnement -> Bois lamellé collé à l intérieur : pas de risque d impact significatif sur la qualité de l air intérieur (performances actuelles colles) : conformité au protocole AFSSET sur la qualité sanitaire des produits de construction (Etude FCBA 2008 pour SNBL) -> Parquets contrecollés français actuels conformes aux recommandations du protocole AFSSET (Etude FCBA 2009 pour UFFEP) 11

12 Les adjuvants chimiques, la santé et l environnement Finitions : lasures et peintures (sur structures et vêtures) Enjeux environnement : émissions de solvants Les COV participent à la pollution photochimique Evolution vers des produits contenant de moins en moins de solvants : base eau ou haut extrait sec 12

13 Les adjuvants chimiques, la santé et l environnement Durabilité et préservation : Bons principes de conception et bénéfices environnementaux Le risque insecte est présent en France dans toutes situations ; le risque termites ne concerne qu une partie du territoire Le risque champignons dépend du facteur humidité : la fréquence et la durée des contacts avec l eau influent sur le risque d attaque biologique essence de bois = facteur déterminant dans la durabilité du composant : la durabilité naturelle des différentes essences est très variable. 13

14 Durabilité et préservation : les bons principes de conception Approche logique de conception (EN et 2) : concevoir architecture du bâtiment et design des composants pour limiter l exposition à l eau choisir une essence répondant aux critères mécaniques, esthétiques, économiques et si possible à durabilité naturelle suffisante par rapport à l exposition ; gamme d essences possible d autant plus grande que l exposition est réduite si absence de choix répondant à l ensemble des critères, alors choisir une essence de bois dont on va augmenter la durabilité par un traitement de préservation 14

15 Durabilité et préservation : les bons principes de conception logique, aussi écologique qu économique, => utiliser le bois traité à bon escient et assurer la durabilité globale de la construction bois réduire l exposition par la conception : -> trouver plus facilement une essence naturellement durable ou permettre un traitement chimique moins lourd (classe 4 -> classe 3), et prolonger la durée de vie des composants 15

16 Durabilité et préservation : bois naturellement durables limites techniques termites: aucune essence métropolitaine naturellement durable en classe 3 & 4 n est résistante (sauf robinier, pas toujours adapté à la construction) possibilité de dégradations esthétiques : moisissures et champignons de discoloration en cas de fortes expositions limites économiques : essences naturellement durables non majoritaires dans la production forestière européenne (surtout résineux à durabilité moyenne) composants en bois de cœur d essences naturellement durables plus chers que ceux en bois traité. problèmes de disponibilités 16

17 Durabilité et préservation : bois naturellement durables limites environnementales Essences exotiques à durabilité naturelle importante : questions sur la gestion forestière car la gestion durable n est pas la règle => nécessité d éléments de preuve au cas par cas (ex : certification forestière) impact environnemental du transport de ces bois depuis leur région d origine jusqu en France 17

18 Durabilité et préservation : profil écologique du bois traité -> quels impacts environnement des produits, sur l ensemble du cycle de vie? Bois traité : la plupart des atouts du bois : caractère renouvelable de la ressource, faible coût énergétique de transformation, lutte contre le changement climatique par stockage de C Questions environnementales traitement = émissions possibles des substances biocides vers l environnement aux différents stade: fabrication du produit traitement du bois vie en œuvre, ou phase de service du bois traité fin de vie du bois traité 18

19 Durabilité et préservation : profil écologique du bois traité La fabrication du produit et le traitement du bois Phases industrielles très encadrées par les réglementations (ICPE) Émissions nulles ou extrêmement faibles, limitées et surveillées Procédés de traitement en circuit fermé 19

20 Durabilité et préservation : profil écologique du bois traité La vie en œuvre Émissions phase de service du bois traité : Délavage par la pluie? -> émissions très limitées avec les produits modernes Émissions dans l air? -> produits non volatils La fin de vie du bois traité Si mauvaise gestion des déchets de bois traité -> possibilité d émission des substances vers l environnement => nécessité d une gestion appropriée pour maîtriser ce risque 20

21 Durabilité et préservation : garanties sur les produits La certification pour évaluer et sélectionner les produits Depuis 1990, CTB P+, intègre une évaluation santé-environnement par des experts toxicologues et écotoxicologues indépendants, pour écarter les produits non acceptables 21

22 Durabilité et préservation : garanties sur les produits La réglementation pour n autoriser que les produits acceptables Directive 98/8/CE «directive biocides» : garantie pour l ensemble des produits : Autorisation de mise sur le marché, sous condition qu ils «ne présentent pas d effets inacceptables sur la santé et l environnement, depuis la phase de traitement du bois jusqu à la fin de vie du bois traité». => les émissions doivent être évaluées précisément et ne doivent pas conduire à un effet toxique santé et environnement 22

23 Durabilité et préservation : Les avantages techniques et environnementaux d une utilisation raisonnée du bois traité Garantie durabilité mécanique et durabilité d aspect, Evitement des opérations de maintenance ou de remplacement (coût économique et environnemental) : Un élément bois traité 30 ans > 3 éléments remplacés à 10 ans par défaut de durabilité Valorisation d essences locales, issues de forêts gérées de façon durable 23

24 Les garanties sur la ressource renouvelable Certifications de gestion forestière durable (PEFC, FSC) - Très largement développées en Europe et en France ; - un tiers de la forêt française certifiée (plus de 5 millions d hectares), - Garantit un renouvellement de la forêt + autres critères dont la préservation de la biodiversité. (Critères de Lisbonne 98 : capacité de renouvellement, maintien du bon état sanitaire, production de bois, respect de la biodiversité, protection du sol et des eaux, maintien des fonctions d agrément) Un haut niveau de protection de l environnement sur la production de matière première 24

25 Le transport du bois et la localisation de la ressource Faible énergie de transformation mécanique du bois : poids relatif du transport d autant plus important Fonction productive de la forêt et activités associées : élément du développement local Origine géographique de la majeure partie de la ressource : Résineux en provenance d Allemagne, Europe du Nord, Europe de l Est Europe du Nord : développement du transport par bateau Le développement de l offre nationale, l émergence d offres régionales : adaptation des productions de sapin-épicéa, de douglas, de pin sylvestre, de pin maritime,... aux exigences des produits de construction 25

26 Le chantier propre Le développement de la préfabrication : Intégration de modules de parois de plus en plus complets Finition des éléments en atelier Meilleure maîtrise de la qualité des éléments Meilleure maîtrise de toutes les émissions (COV, poussières) et des déchets de production Réduction des temps de chantier et donc des transports des personnels et des nuisances 26

27 Composants structurels éléments de parois préfabriqués : 27

28 L information environnementale des acteurs du bâtiment Information sur les caractéristiques environnementales et sanitaires des produits de construction bois : les FDES norme française NF P (2004) : format de déclaration Un volet environnemental basé sur des résultats d ACV (ISO ) Un volet sur les risques sanitaires et confort (hygrothermique, acoustique, visuel, olfactif) Une annexe avec le descriptif du système étudié et les sources de données utilisées Fiches répertoriées et disponibles sur la base publique INIES : 28

29 L information environnementale des acteurs du bâtiment Les FDES collectives bois, actuellement : Sur INIES : bois lamellé-collé, menuiseries bois du bâtiment, panneaux (particules, OSB, MDF), charpentes traditionnelles, Hors INIES : panneaux de contreplaqué En cours de production : Eléments en bois traité intérieur et extérieur Parquets feuillus et contre-collés Menuiseries industrielles Charpente industrielle Lancement programme d accélération de la production de FDES bois : partenariat CSTB-FCBA, avec soutien MEEDDM, FBF et CODIFAB : Création d une base de données amont «bois» Travaux méthodologiques sur l ACV appliquée aux produits bois Développement de fiches collectives murs ossature bois, planchers et bardages 29

30 Conclusion Le matériau bois dispose à priori de certains atouts environnementaux : caractère renouvelable de la ressource, éléments d aide à la lutte contre le changement climatique Comme dans tout autre secteur des questions environnementales se posent à la filière bois-construction, liées aux adjuvants chimiques, à la gestion des forêts ou au transport du bois Des réponses sont apportées sur chacune de ces grandes questions, permettant de mieux valoriser les atouts du matériau La filière bois-construction et ses partenaires se mobilisent pour apporter réponses et informations objectives aux acteurs du bâtiment, en accélérant et facilitant la production de FDES des produits bois 30

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire?

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Dr Jean-Bernard Gay Privat docent EPFL LESO Pour sa construction, son exploitation et son entretien toute construction nécessite une

Plus en détail

Parquet contrecollé 3 plis, épaisseur 11-12mm, fabriqué en France

Parquet contrecollé 3 plis, épaisseur 11-12mm, fabriqué en France Parquet contrecollé 3 plis, épaisseur 11 12mm, fabriqué en France DECLARATION ENVIRONNEMENTALE Selon les normes NF EN 15804:2012+A1:2014 et XP P01064/CN:2014 Crédits photo : UFFEP Version sept15 Date de

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS Comment sélectionner les candidatures à un appel d offre intégrant une exigence de gestion durable des forêts? Seule une entreprise certifiée selon un système international

Plus en détail

isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments

isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments Rien ne se perd... Tout se transforme... Le respect de l'environnement

Plus en détail

Aperçus de la réglementation et de la normalisation dans le domaine de l environnement. Journée Technique Pierre Naturelle 24 juin 2008

Aperçus de la réglementation et de la normalisation dans le domaine de l environnement. Journée Technique Pierre Naturelle 24 juin 2008 Aperçus de la réglementation et de la normalisation dans le domaine de l environnement Journée Technique Pierre Naturelle 24 juin 2008 Présentation La règlementation environnementale Exemple des boues

Plus en détail

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 10/03/2016 Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment Les politiques publiques de la performance énergétique et environnementale et l innovation José Caire Directeur Villes

Plus en détail

Electrification de. Dossier Projet. l école d Issaogo. La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école

Electrification de. Dossier Projet. l école d Issaogo. La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école Dossier Projet Electrification de l école d Issaogo La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école d Issaogo au Burkina Fasso, projet porté par les élèves et professeurs du

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S)

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S) APPEL A PROJETS PERMANENT Documents à produire Les candidats constitueront un dossier comprenant : _ une copie du dossier de demande de permis de construire (la qualité du volet paysager sera déterminante)

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE

PRESENTATION GENERALE Feurs, le 14 septembre 2010 Rémi PERNATON (Responsable Technique) INEED / ROVALTAIN / TGV ; 1 rue Marc Seguin BP 11168 Alixan ; 26958 Valence cedex 9 Tél : 04 75 58 59 50 contact@ceribois.com PRESENTATION

Plus en détail

Les engagements environnementaux de Legrand

Les engagements environnementaux de Legrand 128 Av. du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny 87045 Limoges Cedex - France Tél. : 05 55 06 87 87 - Fax : 05 55 06 88 88 i Votre Agence Commerciale habituelle Site www.legrand.fr > Profil Environnemental Produit

Plus en détail

recyclé OUATE DE CELLULOSE naturel N ouvelles r esponsabilités pour la terre www.nrgaia.eu durable économique confort isolant bien-être protecteur

recyclé OUATE DE CELLULOSE naturel N ouvelles r esponsabilités pour la terre www.nrgaia.eu durable économique confort isolant bien-être protecteur OUATE DE CELLULOSE bien-être sain recyclé économique confort protecteur naturel durable isolant N ouvelles r esponsabilités pour la terre www.nrgaia.eu Golbey FABRICATION FRANÇAISE La Monnerie Le Montel

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans une maison classique 1. Pertes par les murs et les

Plus en détail

Clôture en bois composite. Guide technique CLÔTURE MONTRÉAL

Clôture en bois composite. Guide technique CLÔTURE MONTRÉAL Clôture en bois composite Guide technique CLÔTURE MONTRÉAL Guide COMPOSEZ SELON VOS IDÉES 3 9 4 8 6 5 2 7 11 1 3 11 3 4 10 4 LAMES DE REMPLISSAGE Épaisseur 22 mm / Largeur Longueur 1,77 m 1 Brun exotique

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence Consultative Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 20 octobre 2010 Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM

Plus en détail

Fiche de développement durable

Fiche de développement durable Fiche de développement durable Continuons à mesurer notre performance. Chez Sappi Europe, nous avons choisi d être «ecoeffective» et d intégrer les principes du développement durable qui repose sur une

Plus en détail

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants L utilisation du bois répond parfaitement au respect de l environnement et aux attentes

Plus en détail

La signature d un bois de chauffage de qualité

La signature d un bois de chauffage de qualité La signature d un bois de chauffage de qualité Un gage de qualité pour le consommateur La charte Alsace Bois Bûche a été réalisée afin: de promouvoir un bois en bûche de qualité en termes de rendement

Plus en détail

Principaux domaines d utilisation de ces produits :

Principaux domaines d utilisation de ces produits : L engagement durable dans le secteur agro-alimentaire Le label Excell zone verte Le label Excell zone verte De nouvelles règlementations environnementales et sanitaires françaises et européennes ont vu

Plus en détail

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ Mardi technique De L Arc RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ Enjeux, perspectives et retours d'expérience 1 Copropriété Paris XII Place d'aligre 107 logements 800 K de travaux dont 500 K de menuiseries

Plus en détail

Le papier, un support responsable et recyclable

Le papier, un support responsable et recyclable Le papier, un support responsable et recyclable Sommaire : 1/ Le papier et la gestion des forêts 2/ Sur l industrie papetière 3/ L enjeu du recyclage 4/ Liens utiles Le support papier est l objet d un

Plus en détail

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Les textes réglementaires Le décret relatif aux caractéristiques thermiques

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

Présentation des terres collectives Définition Importance

Présentation des terres collectives Définition Importance Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Affaires Rurales Division des Systèmes d Information et de la Communication Service de l Information Géographique FIG 2011 Ahmed JKAOUA Présentation

Plus en détail

Le Baccalauréat STI2D

Le Baccalauréat STI2D Le Baccalauréat STI2D (Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable) Baccalauréat STI2D La structure L approche technologique Matériaux et structures L approche MEI caractérise la

Plus en détail

11 ES RENCONTRES FILIÈRE BOIS

11 ES RENCONTRES FILIÈRE BOIS 11 ES RENCONTRES FILIÈRE BOIS LA FILIÈRE EN RÉVOLUTION - VERS UNE ECONOMIE CIRCULAIRE - INNOVER DURABLEMENT DANS LA FILIÈRE BOIS GRÂCE À L ÉCONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ Vendredi 18 mars 2016 1 QUEL EST

Plus en détail

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu 2 BÂTISSEZ L ESPRIT TRANQUILLE Chers candidats bâtisseurs, Au travers de cette brochure, nous souhaitons parfaire votre

Plus en détail

La construction bois en 8 questions

La construction bois en 8 questions 13_17 les 8 questions_fr 6/07/11 18:40 Page 13 TOUT SAVOIR La construction bois en 8 questions Si l essor de la maison en bois se confirme, elle n en suscite pas moins des interrogations récurrentes, dont

Plus en détail

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Jean-Louis ANDRE Aubenas le 25/09/2014 Présentation de CERIBOIS Performances énergétique

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 1.Centrale hydraulique. Compléter le schéma. Voir livre p : 133 2. Quelle forme

Plus en détail

LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE

LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE SA DIMENSION ECOLOGIQUE Les bénéfices de la construction d une UCPA HQE pour la restauration Intervenant : Pierre LEFEBVRE Ingénieur

Plus en détail

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE Jeudi 21 mars, de 9h30 à 11h30 DÉBUT DE LA CONFÉRENCE PROGRAMME Publiée en juin 2011,

Plus en détail

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ;

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; Subventions pour l isolation performante - Communauté de Communes de Feurs-en en-forez - Communauté de Communes des Collines du Matin - MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; I.1. Descriptif

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001)

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, le 13.IX.2005 C (2005) 3543 Objet: Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) Monsieur

Plus en détail

EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE

EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE Agence locale de l energie et du climat 6 r u e H a r o u n T a z i e f f 78114 Magny les Hameaux Tél. 01 34 52 26 34 pedagogie@energie-sqy.com www.energie-sqy.com EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DURABLE : L EXPERIENCE DU CH St LÔ

DEVELOPPEMENT DURABLE : L EXPERIENCE DU CH St LÔ DEVELOPPEMENT DURABLE : L EXPERIENCE DU CH St LÔ Ronan Talec, Directeur des services économiques, logistiques et techniques, CH St Lô et Coutances Quelques chiffres-clés - CH Mémorial de Saint-Lô 527 lits

Plus en détail

ECO PRET 0% en toute confiance

ECO PRET 0% en toute confiance ECO PRET 0% L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet,grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie

Plus en détail

SYCOPLAN PLANCHERS MétALLiquES

SYCOPLAN PLANCHERS MétALLiquES SYCOPLAN PLANCHERS Métalliques Solutions constructives adaptées à vos besoins Créée en 2009 par trois industriels, SyCoMo développe, produit et commercialise une offre complète de systèmes constructifs

Plus en détail

Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment

Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment 1 Ce qui change autour de nous Le monde change La société change Le bâtiment change Ce qui va changer pour nous Les artisans à la croisée des chemins Quelle entreprise artisanale demain? 2 La vision des

Plus en détail

Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux

Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux Entreprise et site concernés : Imprimerie du Commerce Effectif moyen : 17 personnes Période concernée : Janvier Juin Afin

Plus en détail

Bioéthanol : Atouts et enjeux

Bioéthanol : Atouts et enjeux Bioéthanol : Atouts et enjeux L environnement, véritable défi du Bioéthanol Indépendance énergétique Perspectives économiques L environnement, véritable défi du Bioéthanol Depuis 2 siècles, nos sociétés

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Menuiseries extérieures : comment choisir? Bruxelles Environnement EN RÉNOVATION, CONSERVATION, RÉNOVATION ET AMÉLIORATION DES CHÂSSIS Introduction à la thématique Frederic

Plus en détail

Guide de la rénovation thermique

Guide de la rénovation thermique Guide de la rénovation thermique et de la performance énergétique A B C D E F Dépensez moins Polluez moins Vivre mieux Les réponses aux questions que vous vous posez pour la rénovation de votre logement

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

Les A.T.B.E. Ateliers Technique du Bois et de l écoconstruction

Les A.T.B.E. Ateliers Technique du Bois et de l écoconstruction Les A.T.B.E. Ateliers Technique du Bois et de l écoconstruction Préambule Efficacité énergétique du bâtiment, éco-construction et construction durable font l objet aujourd hui de batailles commerciales

Plus en détail

L énergie dans l avenir

L énergie dans l avenir L1 : UE Sciences, techniques et société (STS) L énergie dans l avenir Pascale Chelin, Wilfrid da Silva 2015-2016 L énergie dans l avenir Sources: Cours "énergies renouvelables" de A. Jolly (UPEC) World

Plus en détail

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Appel à idées Mai 2007 La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Remise des propositions : 06 juillet 2007 Technologie et construction Energie dans le bâtiment : PREBAT Appel à idées PREBAT Comité

Plus en détail

PREFECTURE DES ALPES MARITIMES

PREFECTURE DES ALPES MARITIMES PREFECTURE DES ALPES MARITIMES Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Provence Alpes Côte d'azur Unité territoriale Alpes Maritimes Nice Leader Tour Hermès 64/66 route

Plus en détail

UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020

UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020 UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020 Diminuer les émissions de gaz à effet de serre de la région Centre de 40 % Depuis la fin du XVIII e siècle, notre modèle de civilisation est fondé sur une exploitation intensive

Plus en détail

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Mars 2012 Dans le cadre de la mise en place de leur Plan Climat Energie Territorial (PCET), la Ville de Besançon

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-propos... 5. Domaine d application du guide... 7

SOMMAIRE. Avant-propos... 5. Domaine d application du guide... 7 SOMMAIRE Avant-propos...................................... 5 Domaine d application du guide...................... 7 Définitions Terminologie du volet roulant...9 La typologie des volets roulants....11

Plus en détail

Plan de Rénovation Énergétique. Présentation aux professionnels du bâtiment lundi 29 septembre 2014

Plan de Rénovation Énergétique. Présentation aux professionnels du bâtiment lundi 29 septembre 2014 Plan de Rénovation Énergétique Présentation aux professionnels du bâtiment lundi 29 septembre 2014 Qu est-ce que le Plan de Rénovation Énergétique? IIIII 29 sept. 14 Plan national de rénovation de 500

Plus en détail

UTILISATION D UNE CHUTE POUR SERRER LES LAMES ENTRE ELLES

UTILISATION D UNE CHUTE POUR SERRER LES LAMES ENTRE ELLES POSE PRÉCONISATIONS DE (LAMBRIS, HABILLAGES INTÉRIEURSLAMES DE PAREMENT) 1. Retirer les lames de leur emballage. Les lames de lambris/parement seront soigneusement empilées à plat sur des cales d aération

Plus en détail

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives TOURCOING 27 septembre 2013 Marie-Hélène LEFEBVRE Éléments de contexte depuis les 30 dernières années : augmentation de 20% de la consommation

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis

Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis Ilot E à Saint Denis O. FASSIO, N. Barthes 1 Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis Olivier Fassio

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L IMPACT SANITAIRE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION PAR LES ORGANISMES DE CERTIFICATION

PRISE EN COMPTE DE L IMPACT SANITAIRE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION PAR LES ORGANISMES DE CERTIFICATION PRISE EN COMPTE DE L IMPACT SANITAIRE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION PAR LES ORGANISMES DE CERTIFICATION Défis «Bâtiment & Santé» 2012 L association QUALITEL Association pour la promotion et la valorisation

Plus en détail

Nice, juillet 2014 Porteur de projet : SARL Coulomp et SARL Jauffret Réalisation : FIBOIS 06 et 83

Nice, juillet 2014 Porteur de projet : SARL Coulomp et SARL Jauffret Réalisation : FIBOIS 06 et 83 Présentation du projet d «Implantation d une scierie modèle couplée à une centrale de cogénération et unité de production de granulés» Provence-Alpes-Côte d Azur Alpes-Maritimes Commune du Broc (06510)

Plus en détail

Gestion des déchets par des entreprises de travaux

Gestion des déchets par des entreprises de travaux Gestion des déchets par des entreprises de travaux SOGEA REUNION et SBTPC Entreprises du BTP implantée depuis 1956 (SOGEA REUNION) et 1964 (SBTPC) sur l île de la Réunion Filiales du groupe VINCI CONSTRUCTION

Plus en détail

En toute transparence,

En toute transparence, En toute transparence, Vivre à La Trinité, c est choisir d habiter aux portes de Nice dans une petite commune limitrophe où tout est proche pour faciliter la vie au quotidien. Le cœur de ville de la Trinité

Plus en détail

Au service de l énergie dans le respect de l environnement

Au service de l énergie dans le respect de l environnement Au service de l énergie dans le respect de l environnement Services Gestion Installation La maîtrise de l énergie et des fluides Notre force Optimiser votre efficacité énergétique À travers une expertise

Plus en détail

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche Comité de suivi des programmes européens de la période 2007-2013 Dossier de Presse FSE FEDER FEADER FEP Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement

Plus en détail

Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France

Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France Lien vers la présentation PowerPoint Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France Bertrand REYSSET Chargé de mission adaptation au changement climatique, Ministère de l'écologie,

Plus en détail

E L activité «Impression 3D de ComposiTIC» E

E L activité «Impression 3D de ComposiTIC» E Décembre 2014 O DOSSIER Dossier de DE presse PRESSE Ne jetez plus vos coquilles d huîtres! ComposiTIC expérimente un nouveau filament biodegradable pour imprimante 3D. Fil à base de poudre de coquilles

Plus en détail

Bâtiment intelligent Retours d expériences

Bâtiment intelligent Retours d expériences Bâtiment intelligent Retours d expériences Alexandre PAUL Enquêteur REX bâtiments performants Lorraine Qualité Environnement pour la construction contact@lqe.fr 09/10/2015 Les Journées de l'ecoconstruction

Plus en détail

Système STOP POUR INTÉRIEURS ET EXTERIEURS. aux moisissures en 3 DÉMARCHES

Système STOP POUR INTÉRIEURS ET EXTERIEURS. aux moisissures en 3 DÉMARCHES Système STOP aux moisissures en 3 DÉMARCHES POUR INTÉRIEURS ET EXTERIEURS Système TRAITER LES MOISISSURES grâce au SYSTÈME COMBAT La présence de moisissures n est pas seulement un problème d esthétique

Plus en détail

Organiser l achat groupé de produits, services ou marchandises

Organiser l achat groupé de produits, services ou marchandises Organiser l achat groupé de produits, services ou marchandises Objectif Assurer un des achats utiles, efficaces et respectueux de l environnement pour des produits, des services, des marchandises ou des

Plus en détail

Qualité de l'air. Enjeux du développement durable. Limiter les émissions de polluants et de gaz à effet de serre dans l atmosphère

Qualité de l'air. Enjeux du développement durable. Limiter les émissions de polluants et de gaz à effet de serre dans l atmosphère 1 Fiche Qualité de l'air Axe 1 Lutter contre le changement climatique, Protéger l atmosphère et faciliter les déplacements Enjeux du développement durable Limiter les émissions de polluants et de gaz à

Plus en détail

Contribution du GMPV-FFB : L autoconsommation de l électricité PV dans le bâtiment

Contribution du GMPV-FFB : L autoconsommation de l électricité PV dans le bâtiment Contribution du GMPV-FFB : L autoconsommation de l électricité PV dans le bâtiment 1 1 1 L autoconsommation du PV dans le bâtiment Le GMPV-FFB a rédigé une contribution sur l autoconsommation de l électricité

Plus en détail

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 LE RÔLE DE L ARCHITECTURE DANS LA CONSTRUCTION ÉCO-ÉNERGÉTIQUE

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 LE RÔLE DE L ARCHITECTURE DANS LA CONSTRUCTION ÉCO-ÉNERGÉTIQUE POLITIQUE ARCHITECTS COUNCIL OF EUROPE CONSEIL DES ARCHITECTES D EUROPE Points clés L architecture d un bâtiment a un impact majeur sur sa performance énergétique. La configuration spatiale et matérielle

Plus en détail

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail.

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. 1 ère partie :! Evaluation de la charge! Mesure et maitrise du temps de travail! Espaces d autonomie!

Plus en détail

Bâtiment Infrastructures

Bâtiment Infrastructures 372 Bâtiment Infrastructures Le domaine fonctionnel Bâtiment Infrastructures regroupe les emplois relatifs à la conception, la maintenance et l exploitation des bâtiments, ouvrages et infrastructures dans

Plus en détail

Le pouvoir revigorant du café

Le pouvoir revigorant du café Le pouvoir revigorant du café Restretto est la première toile à matelas haut de gamme tissée ou tricotée en S.Café, un fil spécial fabriqué à partir de marc de café*. La technologie S.Café P4DRY exploite

Plus en détail

Développement d une filière locale de fourniture de bois pour utilisation en menuiseries extérieures Maison du Bois

Développement d une filière locale de fourniture de bois pour utilisation en menuiseries extérieures Maison du Bois Fiche Action exemplaire Développement d une filière locale de fourniture de bois pour utilisation en menuiseries extérieures Maison du Bois Date prise en compte pour la description de l état d avancement

Plus en détail

Le guide de la chape fluide

Le guide de la chape fluide TECHNOLOGIES RÉGLEMENTATION RÉSEAU D'APPLICATEURS AGRÉÉS RÉALISATIONS ACTUALITÉS ENVIRONNEMENT LAFARGE Le guide de la chape fluide Plancher chauffant Isolation phonique Isolation thermique Rénovation des

Plus en détail

L agriculture familiale :

L agriculture familiale : MADAGASCAR Année Internationale de l Agriculture Familiale (AIAF) 2014 et Journée Mondiale de l Alimentation (JMA) 2014 L agriculture familiale : une chance pour la planète et pour Madagascar Sécurité

Plus en détail

BÂTIMENTS AGRICOLES. Des conseils et des outils pour moderniser mon exploitation. Equipe modernisation

BÂTIMENTS AGRICOLES. Des conseils et des outils pour moderniser mon exploitation. Equipe modernisation BÂTIMENTS AGRICOLES Des conseils et des outils pour moderniser mon exploitation Equipe modernisation P. 2/12 P. 2/12 Construire un bâtiment Construire un bâtiment d élevage est un acte fort dans la vie

Plus en détail

La mention RGE et les aides financières qui en découlent. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.

La mention RGE et les aides financières qui en découlent. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine. La mention RGE et les aides financières qui en découlent Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr SOMMAIRE 1. Les missions et le rôle de l ALEC 2. La mention

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN?

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? pour quoi faire? Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) se définit par la diminution du trafic automobile, le développement des transports

Plus en détail

RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51

RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51 RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51 SCANNAVINI CHRISTIAN BATI 2 1 SOMMAIRE : Présentation de l entreprise 3 QQOQCPC 4 Problème et Solutions 5 Liste des

Plus en détail

HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant

HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant De la maintenance à la rénovation du patrimoine Prise en compte de l état du bâti et des exigences réglementaires Patrimoine existant et réglementation

Plus en détail

Isolation des ouvertures

Isolation des ouvertures Isolation des ouvertures Mise à jour le 15/09/2010 Dans une maison aux murs et au toit bien isolés, les déperditions thermiques au niveau des fenêtres peuvent atteindre 40%! Cette fiche a pour but de vous

Plus en détail

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Titre et référence de l opération 4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Type d opération 4.1 Investissements dans les exploitations agricoles

Plus en détail

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par :

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par : Avant propos Depuis le milieu des années 198, la Tunisie s est engagée sur la voie de l amélioration de l efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. Des mesures ambitieuses

Plus en détail

Doublage haute performance thermique Polyplac

Doublage haute performance thermique Polyplac Polyplac Longueurs standard : 500, 600, 700 mm Autres longueurs : 800, 3000 mm Largeur : 100 mm Épaisseurs de l isolant : de 0 à 180 mm Conforme à la norme NF EN 13950 Performances thermiques : Certificat

Plus en détail

L Empreinte de l eau, source de gouvernance

L Empreinte de l eau, source de gouvernance Mémoire L Empreinte de l eau, source de gouvernance Présenté à l Office de consultation publique de Montréal par Aqua Climax inc. 29 août 2013 Mémoire rédigé par : Bastien Guérard Aqua Climax info@aquaclimax.com

Plus en détail

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 Observatoire du SCoT des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 L édito du Président SOMMAIRE Edito 1 Activité de construction 2 Approche géographique 4 Construction par type de logements Rappel

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

Fenêtre et coulissant. Menuiseries M3D... p.24. Bois... p.29. Aluminium... p.26 PVC... p.30. Mixte... p.28 Fenêtre de toit... p.31

Fenêtre et coulissant. Menuiseries M3D... p.24. Bois... p.29. Aluminium... p.26 PVC... p.30. Mixte... p.28 Fenêtre de toit... p.31 23 Fenêtre et coulissant Menuiseries M3D... p.24 Bois... p.29 Aluminium... p.26 PVC... p.30 Mixte... p.28 Fenêtre de toit... p.31 23 Fenêtre & coulissant M3D Un concept de menuiseries multi-matériaux optimisées,

Plus en détail

OUTIL 6 Indicateurs environnementaux globaux

OUTIL 6 Indicateurs environnementaux globaux OUTIL 6 Indicateurs environnementaux globaux INDICATEURS EAU Indicateurs d'activité Volume total d'eau prélevée Volume total des rejets Consommation d'eau totale DBO 5 (Demande Biochimique en Oxygène)

Plus en détail

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE UN LEVIER POUR LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L exemple de la Cuma Ecovaloris et de l association

Plus en détail

Contribution au Groupe de travail Plan Bâtiment Durable. Région Grand Est, site de Strasbourg

Contribution au Groupe de travail Plan Bâtiment Durable. Région Grand Est, site de Strasbourg Contribution au Groupe de travail Plan Bâtiment Durable Région Grand Est, site de Strasbourg 1. Identification... 1 Structure : Région Grand Est... 1 en partenariat avec l ADEME Délégation Alsace Champagne-Ardenne

Plus en détail

application sur un projet

application sur un projet Outil d'analyse de cycle de vie d'un quartier : application sur un projet Maxime Trocmé VINCI Construction France (Cellule Ecoconception) Olivier Lépinoy VINCI Immobilier (Aménagement et Grands Projets

Plus en détail

Technologies Systèmes d extinction à gaz. Systèmes d extinction au dioxyde de carbone Combattre le feu avec le CO 2

Technologies Systèmes d extinction à gaz. Systèmes d extinction au dioxyde de carbone Combattre le feu avec le CO 2 Technologies Systèmes d extinction à gaz Systèmes d extinction au dioxyde de carbone Combattre le feu avec le CO 2 Efficace Extinction au CO 2 N Extinction fiable La force des systèmes d extinction par

Plus en détail

Green Tilleur. Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014

Green Tilleur. Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014 Green Tilleur Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014 Présentation du projet Green Tilleur Caractéristiques du béton chaux-chanvre

Plus en détail

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel»

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» 26 octobre 2012 L association Énergies et Avenir Énergies

Plus en détail

Formation en management et gestion. l'expérience de FERPHOS

Formation en management et gestion. l'expérience de FERPHOS Formation en management et gestion l'expérience de FERPHOS La formation au service de la performance La formation professionnelle en entreprise a toujours constitué une préoccupation première des responsables

Plus en détail