Chapitre 1 : Introduction aux méthodologies de conception et de vérification pour SE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1 : Introduction aux méthodologies de conception et de vérification pour SE"

Transcription

1 Chapitre 1 : Introduction aux méthodologies de conception et de vérification pour SE 1. Rappel de ce qu est un SE 2. Conception au niveau système (ESL) Méthodologie de conception (codesign logiciel/matériel) Synthèse C à RTL Méthodologie de vérification (fonctionnelle) 1

2 Système embarqué Systèmes logiciel-matériel servant à résoudre des fonctions et des tâches spécifiques et limitées Opposé à un ordinateur tout usage (general purpose) Embarqué (ou dédié) dans le sens où il fait parti d un système complet qui n est pas nécessairement un ordinateur. Souvent il existe dans une application sans qu on ne le sache vraiment. 2

3 Une courte liste de systèmes embarqués Freins ABS Caméras numériques Guichets automatiques Système de péage automatique Transmission automatique Systèmes avioniques Chargeurs de piles Caméras vidéo numériques Téléphones cellulaires Téléphones sans file Régulateur de vitesse Disques durs Lecteurs de cartes bancaires Instrumentation électronique Jouets électroniques Télécopieurs écop Identification d empreintes digitales Systèmes d alarmes domestiques Dispositifs médicaux Agendas électroniques Modems Décodeurs MPEG Cartes réseau Commutateurs Systèmes de navigation (GPS) Téléavertisseurs Photocopieurs Jeux vidéos Imprimantes Téléphones satellites Numérisateurs (scanners) Fours micro-ondes Lave-vaisselle Reconnaissance de voix Stéréo Téléconférence éco é ce Téléviseurs Systèmes de chauffage Magnétoscopes et lecteurs DVD Électroménagers Odi Ordinateurs de poches 3

4 4

5 Composition d un système embarqué Une partie matérielle utilisée pour la performance Micro-processeur, contrôleurs, coprocesseurs, DSP Mémoires ASIC Interfaces d entrées/sorties Une partie logicielle utilisée pour sa flexibilité Programmes Software Program 5

6 Contraintes des systèmes embarqués Métriques de conception principales Puissance dissipée Taille Coûts de production et coûts non récurrents Fiabilité Temps de commercialisation (time to market) D autres contraintes existent: tolérance aux pannes, résistance aux chocs et températures, BIST Flexibilité et mises-à-jour Souvent utilisés dans un environnement réactif soumis à des contraintes temps réel. Nécessitent des systèmes haute performance 6

7 Système sur puce (SoC) Un SoC constitue un circuit complexe qui intègre tous les éléments fonctionnels d un produit sur une même puce. Par exemple, des modules logiciels (DSP), des mémoires, des périphériques, des coprocesseurs matériels (FPGA ou ASIC) et même des modules analogiques ou optoélectroniques tél t peuvent ttous être mis sur un même dé. L objectif est diminuer au minimum le nombre de composants sur une carte pour mettre tout sur une seule puce. 7

8 Exemple de SoC SDRAM(16Mbits ) Y/C H/V/CLK Y 8bit C 8bit ASB Control Arbiter ADDR: 12bit DATA: 16bit SDRAM Controller for Capture ARM I/F SDRAM Controller Register setting ARM Peripheral Y 8bit C 8bit Y/C H/V Processeur ARM7 Logique dédiée DCT Contrôleur USB Decoder Remap TIC DCT Engine Timer JTAG ARM7TDMI DMA Wrapper DMA DCT RAM DCT RAM 1KByte DCT Quantize/Zigzag Interrupt PIO UART Interrupt 2port P IO 8bit X 2port SIO 1ch 24MHz SCAN to S DRAMC DCT USB PLL PLL SRAM (32KByte) 40MHz for ARM 48MHz for USB ASB Memory Expansion ADDR: 32bit DATA: 32bit ADDR: 31bit DATA: 32bit APB Bridge ASB Control APB ADDR: 32bit DATA: 16bit USB USB EPROM External Bus I/F ASB : AMBA System Bus APB : AMBA Peripheral Bus Sony Digital Camera SOC 8

9 Qu est-ce que l ESL? ESL D&V

10 Qu est-ce que l ESL? Des plates-formes multifonction Qui demandent de plus en plus de logiciel et encore plus! et plus et plus SoC (4 processors) Les SoC ont besoin de méthodologies! 10

11 Approche conventionnelle SOFTWARE FLOW SOFTWARE DESIGN & TEST SYSTEM SPECS PARTITION & PLAN HARDWARE FLOW HARDWARE DESIGN ENTRY/CAPTURE (RTL) SIMULATION FUNCTIONAL RTL TO GATE/ DATAPATH SYNTHESIS (TIMING/ POWER/ TEST INSERTION) FUNCTIONAL TIMING FUNCTIONAL TIMING VERIFICATION PROTOTYPE PHYSICAL DESIGN/ LAYOUT VERIFICATION RULE CHECKS

12 Codesign logiciel/matériel Simulation Simulation à haut niveau Estimateurs Raffinement du matériel Synthèse matérielle Synthèse des communications Capture de la spécification Partitionnement logiciel matériel Co-simulation et co-vérification Prototypage ou implantation finale Raffinement du logiciel Synthèse logicielle Simulation Vérification formelle ou fonctionnelle Les quatre étapes importantes d une méthode de codesign 12

13 Flôt de codesign plus détaillé

14 Modèles plus abstraits que le RTL

15 Exemple d abstractions

16 Exploration architecturale Préconise une approche en Y (paradigme): 16

17 Approche en Y (autre façon de visualiser) 17

18 Méthodologie de codesign plus complète Tiré de System-Level Design Techniques for Energy-Efficient Embeded Systems, M. T. Schmitz, B. M. Al-Hashimi, P. Eles, Kluwer, 2004.

19 Design Space Exploration 19

20 Allocation des ressources 20

21 Allocation des ressources (suite) N.B. Tiré de 21

22 Mapping (équivalent au partitionnement L/M) 22

23 Partitionnement L/M On partitionne les comportements, on simule, puis on implante la structure en fonction des meilleurs résultats Minimise le nombre d objets à traiter Les objets sont fonctionnels le matériel devient une structure logique, le logiciel sera compilé Spécifications exécutables avec le même langage g facilitent le développement d outils qui serviront à simuler les partitions estimer les performances partitionnement automatique (idéalement) Le profilage est disponible pour une analyse préliminaire i i 23

24 Partitionnement L/M (détails) Number of times a BB is excuted Number of times Ti and Tj communicates Sw size (data, program, register) Hw execution time Sw execution time Hw area Communication latency between Ti and Tj Tiré de M. Lopez-Vallejo, On the H-S Partitioning Problem:System Modeling and Partitioning Techniques, ACM Trans. On Design Automation of Electronic Systems, Juillet

25 Mapping (suite) 25

26 Ordonnancement 26

27 Ordonnancement (suite) 27

28 Gestion de l énergie Technique DPM: On met à off les composants lorsque le idle est suffisamment long Technique DVS: On utilise le idle et le slack pour dimunuer la fréquence et le voltage. La tâche prend donc plus de temps à s exécuter mais le temps total pour toute l application reste inchangé. 28

29 Synthèse du matériel Réf. HLS from Algorithm to Digital Circuit, Chap.3, Springer 29

30 Synthèse (compilation) du logicielle 30

31 La vérification 31

32 Flôt de vérification La vérification fonctionnelle compare un modèle, qui constitue une réalisation de la spécification, avec sa spécification (Bergeron 2003b, Bergeron 2000b) Spécification Simulation Banc d essai Transformation Comparaison MODÈLE SOUS VÉRIFICATION Réalisation Vérification dynamique 32

33 SCV 33

34 Architecture vs design vs vérification 34

35 Testbench par couches 35

36 Approche en couche OVM 36

37 Approche en couche OVM 37

38 Approche en couche OVM 38

39 Pourquoi générer aléatoirement 39

40 Couverture Il existe la couverture fonctionnelle et structurelle On va surtout s intéresser à la vérification fonctionnelle: On débute par un plan de vérification (modèle de couverture). On va échantillonner des variables et expressions dans cette couverture 40

41 Couverture fonctionnelle 41

42 Couverture fonctionnelle 42

43 Assertion Assertion: permet la détection d un comportement non souhaitable Exemple pour un FIFO: 43

44 Défis Défis actuels dans le domaine de la vérification fonctionnelle Réduire temps conception des bancs d essai Réduire temps vérification Améliorer la qualité de la vérification Intégrer nouveaux standards et nouvelles pratiques Maximiser la concurrence conception/vérification Réutilisation 44

45 Vérification vs TLM La vérification dynamique d un circuit requière l utilisation de métrique pour obtenir une mesure d avancement de la vérification Cependant, l application de métrique complexe sur un système matériel complexe mène au problème d explosion combinatoire Une solution connu est d appliquer une métrique sur une abstraction du système, i.e. une spécification exécutable de haut-niveau. 45

46 Vérification vs C/C++ Réf. HLS from Algorithm to Digital Circuit, Chap.3, Springer 46

47 Vérification vs TLM 47

48 Vérification vs TLM On veut appliquer une métrique fonctionnelle sur une spécification exécutable de façon systématique Le but est en fait de créer un Module d Analyse de la Couverture (MAC) qui servira à évaluer l efficacité d une suite de test 48

49 Exemple: commutateur ATM Une suite de tests a été développé en utilisant le MAC en utilisant le MAC, nous obtenons un taux de couverture de 100%: - Pour une génération complètement pseudo-aléatoire: 708 transactions - En travaillant avec le MAC: 229 transactions 100 Test 3 Test 2 Test 1 80 Taux de Couverture Transactions appliquées Sébastien Regimbal, École Polytechnique de Montréal

50 En résumé Approche proposée p par ESL D&V : Dans le cours on va s intéresser aux points 2à6 50

Technologies SOC (System On Chip) (Système sur une seule puce)

Technologies SOC (System On Chip) (Système sur une seule puce) Technologies SOC (System On Chip) (Système sur une seule puce) Pierre LERAY et Jacques WEISS Équipe de recherche ETSN Supélec Campus de Rennes février, 02 Technologies SoC ; P. Leray, J. Weiss 1 Évolution

Plus en détail

Conception et microprocesseurs

Conception et microprocesseurs Electronique embarquée Conception et microprocesseurs Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen Conception et microprocesseurs Architectures et composants: Logiciel; Matériel. Test

Plus en détail

Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique

Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique L objectif Réaliser la vérification physique d'un composant

Plus en détail

! Vous aurez pris connaissance de l'évolution. ! Vous comprendrez pourquoi on utilise le binaire en. ! Vous serez capable de construire un circuit

! Vous aurez pris connaissance de l'évolution. ! Vous comprendrez pourquoi on utilise le binaire en. ! Vous serez capable de construire un circuit Architecture élémentaire Un cours d architecture pour des informaticiens Samy Meftali Samy.meftali@lifl.fr Bureau 224. Bâtiment M3 extension Sans architecture pas d informatique Comprendre comment çà marche

Plus en détail

Les systèmes embarqués Introduction. Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen Nacer Abouchi Professeur ESCPE Lyon

Les systèmes embarqués Introduction. Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen Nacer Abouchi Professeur ESCPE Lyon Les systèmes embarqués Introduction Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen Nacer Abouchi Professeur ESCPE Lyon Introduction aux systèmes embarqués Définition. Caractéristiques d

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL. Département de Génie Électrique. La technologie de TEXAS INSTRUMENTS DSP pour le cours Analyse des Signaux ELE2700

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL. Département de Génie Électrique. La technologie de TEXAS INSTRUMENTS DSP pour le cours Analyse des Signaux ELE2700 ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL Département de Génie Électrique La technologie de TEXAS INSTRUMENTS DSP pour le cours Analyse des Signaux ELE2700 M. Corinthios et Zaher Dannawi 29 août 2007 2 Tables des

Plus en détail

Introduction. Mes coordonnées. Module Systèmes Embarqués. Systèmes embarqués. Systèmes embarqués Sylvain Tisserant

Introduction. Mes coordonnées. Module Systèmes Embarqués. Systèmes embarqués. Systèmes embarqués Sylvain Tisserant Mes coordonnées Introduction Systèmes embarqués Sylvain Tisserant Enseignant-Chercheur Professeur à l ESIL depuis sa création Recherche en physique des particules Acquisition et traitement de données Contrôle

Plus en détail

Conception de SoPC pour applications multimédia

Conception de SoPC pour applications multimédia Conception de SoPC pour applications multimédia Auteurs : Michael Guarisco, Nicolas Marques, Eric Dabellani, Yves Berviller, Hassan Rabah, Serge Weber Laboratoire d Instrumentation Electronique de Nancy.

Plus en détail

Les systèmes embarqués

Les systèmes embarqués Unité IFS (Interface) Les systèmes embarqués Architecture des systèmes à processeur Etienne Messerli Le 17 février 2015 p 1 Ordinateur Système UNIVERSEL de traitement de l'information "binaire" Utilisé

Plus en détail

Thème 3 Conception et vérification d architectures de systèmes sur puce

Thème 3 Conception et vérification d architectures de systèmes sur puce Thème 3 Conception et vérification d architectures de systèmes sur puce Conception et simulation Frédéric Pétrot Vérification Laurence Pierre Conception et vérification d architectures de systèmes sur

Plus en détail

Andrei Doncescu. Introduc)on aux Systèmes Embarqués et Microcontrôleurs

Andrei Doncescu. Introduc)on aux Systèmes Embarqués et Microcontrôleurs + Andrei Doncescu Introduc)on aux Systèmes Embarqués et Microcontrôleurs + Systèmes Mécatroniques 2 Système temps réel Système embarqué Système sur puce + Systèmes Temps Réel 3 Un système temps réel est

Plus en détail

Sur un ordinateur portable ou un All-in-One tactile, la plupart des éléments mentionnés précédemment sont regroupés. 10) 11)

Sur un ordinateur portable ou un All-in-One tactile, la plupart des éléments mentionnés précédemment sont regroupés. 10) 11) 1/ Généralités : Un ordinateur est un ensemble non exhaustif d éléments qui sert à traiter des informations (documents de bureautique, méls, sons, vidéos, programmes ) sous forme numérique. Il est en général

Plus en détail

MAGILLEM: environnement de contrôle de flot pour la conception ESL (Electronic System Level)

MAGILLEM: environnement de contrôle de flot pour la conception ESL (Electronic System Level) MAGILLEM: environnement de contrôle de flot pour la conception ESL (Electronic System Level) Atelier «outils pour l IDM» Mardi 27 janvier 2009 ENSEEIHT - Toulouse Moving from traditional flow to ESL (Electronic

Plus en détail

Analog Power Lab. Votre partenaire en électronique

Analog Power Lab. Votre partenaire en électronique Analog Power Lab Votre partenaire en électronique 1 Services Services rendus dans notre laboratoire et / ou sur site. Validation électronique Développement électronique Développement logiciel Analyse thermique

Plus en détail

Modélisation des interfaces matériel/logiciel

Modélisation des interfaces matériel/logiciel Modélisation des interfaces matériel/logiciel Présenté par Frédéric Pétrot Patrice Gerin Alexandre Chureau Hao Shen Aimen Bouchhima Ahmed Jerraya 1/28 TIMA Laboratory SLS Group 46 Avenue Félix VIALLET

Plus en détail

Introduction aux systèmes temps réel. Iulian Ober IRIT ober@iut-blagnac.fr

Introduction aux systèmes temps réel. Iulian Ober IRIT ober@iut-blagnac.fr Introduction aux systèmes temps réel Iulian Ober IRIT ober@iut-blagnac.fr Définition Systèmes dont la correction ne dépend pas seulement des valeurs des résultats produits mais également des délais dans

Plus en détail

Profil UML pour TLM: contribution à la formalisation et à l automatisation du flot de conception et vérification des systèmes-sur-puce.

Profil UML pour TLM: contribution à la formalisation et à l automatisation du flot de conception et vérification des systèmes-sur-puce. INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE N attribué par la bibliothèque T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L INPG Spécialité : «Micro et Nano Électronique» préparée au laboratoire CEA LIST/DTSI/SOL/LISE

Plus en détail

Découverte du système NIOS II Altera

Découverte du système NIOS II Altera Découverte du système NIOS II Altera Note: Les illustrations correspondent à la version logicielle Quartus 8.1 1) Objectif pédagogique Cette première séance, incontournable, offre la possibilité de découvrir

Plus en détail

1 Architecture du cœur ARM Cortex M3. Le cœur ARM Cortex M3 sera présenté en classe à partir des éléments suivants :

1 Architecture du cœur ARM Cortex M3. Le cœur ARM Cortex M3 sera présenté en classe à partir des éléments suivants : GIF-3002 SMI et Architecture du microprocesseur Ce cours discute de l impact du design du microprocesseur sur le système entier. Il présente d abord l architecture du cœur ARM Cortex M3. Ensuite, le cours

Plus en détail

Conception et Intégration de Systèmes Critiques

Conception et Intégration de Systèmes Critiques Conception et Intégration de Systèmes Critiques 15 12 18 Non 50 et S initier aux méthodes le développement de projet (plan de développement, intégration, gestion de configuration, agilité) Criticité temporelle

Plus en détail

Les entrées/sorties Les périphériques

Les entrées/sorties Les périphériques Les entrées/sorties Les périphériques La fonction d un ordinateur est le traitement de l information (fonction réalisée au niveau de la mémoire et l UC). L ordinateur acquiert cette information et restitue

Plus en détail

Les ordinateurs : de 1946 à aujourd hui

Les ordinateurs : de 1946 à aujourd hui : Introduction Daniel Etiemble de@lri.fr Les ordinateurs : de 1946 à aujourd hui ENIAC (1946) 19000 tubes 30 tonnes surface de 72 m 2 consomme 140 kilowatts. Horloge : 0 KHz. 330 multiplications/s Mon

Plus en détail

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs LabVIEW et l automatisation de mesures de circuits intégrés RF pour applications automobiles Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs Page 1 Plan de la présentation Introduction Circuits intégrés RF

Plus en détail

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION 3.1 Un historique 3.2 Une vue générale 3.3 Les principaux aspects Info S4 ch3 1 3.1 Un historique Quatre générations. Préhistoire 1944 1950 ENIAC (1944) militaire : 20000 tubes,

Plus en détail

Gestion Mémoire. Informatique Embarquée M2 / 2014. Gestion Mémoire

Gestion Mémoire. Informatique Embarquée M2 / 2014. Gestion Mémoire Informatique Embarquée M2 / 24 24 Interaction CPU / mémoire Bus d'adresses CPU Bus de Données Bus de Contrôle 24 Architecture Von Neumann CPU contient: Instructions et Données CPU charge les instructions

Plus en détail

GELE5340 Circuits ITGÉ (VLSI) Chapitre 1: Introduction

GELE5340 Circuits ITGÉ (VLSI) Chapitre 1: Introduction GELE5340 Circuits ITGÉ (VLSI) Chapitre 1: Introduction Contenu du cours Introduction aux circuits intégrés Dispositifs CMOS, processus de fabrication. Inverseurs CMOS et portes logiques. Délai de propagation,

Plus en détail

Utilisation de SystemC pour la conception des SoC

Utilisation de SystemC pour la conception des SoC Utilisation de SystemC pour la conception des SoC aniela ragomirescu 1,2, Roberto Reyna 3 1 - Université de Toulouse : INSA Toulouse, 135 Av. de Rangueil Toulouse cedex 4 2-LAAS-CNRS ; Université de Toulouse,

Plus en détail

Structure de base d un ordinateur

Structure de base d un ordinateur Structure de base d un ordinateur 1-Définition de l ordinateur L ordinateur est un appareil électronique programmable qui traite automatiquement les informations. Il est constitué de l unité centrale et

Plus en détail

Architecture 68332 06/06/02 LE 68332

Architecture 68332 06/06/02 LE 68332 LE 68332 LE 68332...1 ELÉMENTS SUR LE MICROCONTRÔLEUR 68332...2 SYSTEM INTEGRATION MODULE (SIM)...2 QUEUED SERIAL MODULE (QSM)...3 TIME PROCESSOR UNIT (TPU)...3 IMPLANTATION MÉMOIRE :...4 MODULE SIM :

Plus en détail

DSP architecture et applications

DSP architecture et applications Haute Ecole d Ingénierie et de Gestion du Canton du Vaud DSP architecture et applications Chapitre 3 GÉNÉRATEURS D ADRESSES Création de buffers linéaires et circulaires Gestion des pages mémoires ADSP-29X

Plus en détail

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Chapitre 2 Architecture d un ordinateur Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Les objectifs : o Identifier les principaux composants d un micro-ordinateur. o Connaître les caractéristiques

Plus en détail

VERIFICATION DE SOC SOUS VELOCE

VERIFICATION DE SOC SOUS VELOCE VERIFICATION DE SOC SOUS VELOCE Fabrice Muller (1), Gilles Jacquemod (1), Rachid Bouchakour (2) Pôle CNFM PACA Polytech Nice-Sophia (1), Polytech Marseille (2) 1.1 Introduction La vérification des SoC

Plus en détail

Conception des Systèmes Numériques et Mixtes

Conception des Systèmes Numériques et Mixtes Conception des Systèmes Numériques et Mixtes Daniela Dragomirescu 1,2, Michael Kraemer 1,2, Marie-Line Boy 3, Philippe Bourdeau d Aguerre 3 1 - Université de Toulouse : INSA Toulouse, 135 Av. de Rangueil

Plus en détail

Vers du matériel libre

Vers du matériel libre Février 2011 La liberté du logiciel n est qu une partie du problème. Winmodems Modem traditionnel Bon fonctionnement Plus cher Electronique propriétaire Blob sur DSP intégré au modem Bien reçu par les

Plus en détail

DSP Architecture et Applications

DSP Architecture et Applications Haute Ecole d Ingénierie et de Gestion Du Canton du Vaud DSP Architecture et Applications Note 1 VISUALDSP++3.5 FOR 16-BIT Environnement de développement de la famille ADSP21xx 16 bits virgule fixe des

Plus en détail

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES HYDRAULIQUE MOBILE 5 Stages de 4 jours ----- HM1 HM2 HM3 HM4 HM5 2 Stages SAUER DANFOSS de 2 jours ----- PVG 32 ----- POMPE 90 MOTEUR 51 ELECTRONIQUE EMBARQUEE

Plus en détail

Les cartes à puce. Sécurités et Attaques.

Les cartes à puce. Sécurités et Attaques. Programme Transversal SEFSI Projet Supports Amovibles Légers et Sécurisés Les cartes à puce. Sécurités et Attaques. Pierre Dusart dusart@unilim.fr et http:/damien.sauveron.free.fr/ 3 Mai 2005 Plan 1) La

Plus en détail

Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 7-11 Octobre 2002 -Définition et problématique - Illustration par des exemples -Automatisme:

Plus en détail

Cartes PC/104: Nouveaux défis, nouveaux horizons

Cartes PC/104: Nouveaux défis, nouveaux horizons Cartes PC/104: Nouveaux défis, nouveaux horizons Depuis leur introduction en 1991, les systèmes basés sur le standard PC/104 ont été largement adoptés dans de maintes applications dans les transports,

Plus en détail

Présentation de SILICOM

Présentation de SILICOM Présentation de SILICOM PRÉSENTATION GÉNÉRALE En quelques chiffres 31 ans d existence 200 Collaborateurs 8 M de capital Plus de 14 M de CA Plus de 15 clients grands comptes 3 établissements pour couvrir

Plus en détail

Découverte de l ordinateur. Partie matérielle

Découverte de l ordinateur. Partie matérielle Découverte de l ordinateur Partie matérielle SOMMAIRE I L ORDINATEUR ET SES PERIPHERIQUES... 3 1-1 : GENERALITES... 3 1-2 : LES PERIPHERIQUES D ENTREE ET DE SORTIE... 3 II L UNITE CENTRALE... 4 2-1 : GENERALITES...

Plus en détail

Connectivité des systèmes embarqués

Connectivité des systèmes embarqués Connectivité des systèmes embarqués «Présentation des Protocoles et Applications» École Nationale Supérieure de Physique de Strasbourg bruno.serio@ensps.u-strasbg.fr Cours en ligne : http://optothermique.dyndns.org:8008/

Plus en détail

ARTICLE. Dix raisons d acheter une caméra réseau ou ce que votre fournisseur de caméras analogiques ne vous révèlera jamais

ARTICLE. Dix raisons d acheter une caméra réseau ou ce que votre fournisseur de caméras analogiques ne vous révèlera jamais ARTICLE Dix raisons d acheter une caméra réseau ou ce que votre fournisseur de caméras analogiques ne vous révèlera jamais TABLE DES MATIÈRES Introduction 3 Dix arguments que ne vous révèlera pas votre

Plus en détail

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS Phénomène physique : Température Pression, Débit, Intensité lumineuse, Déplacement Grandeur électrique : Tension, Courant, Résistance, Capacité Capteur Conditionnement Numérisation

Plus en détail

Potentiels de la technologie FPGA dans la conception des systèmes. Avantages des FPGAs pour la conception de systèmes optimisés

Potentiels de la technologie FPGA dans la conception des systèmes. Avantages des FPGAs pour la conception de systèmes optimisés Potentiels de la technologie FPGA dans la conception des systèmes Avantages des FPGAs pour la conception de systèmes optimisés Gérard FLORENCE Lotfi Guedria Agenda 1. Le CETIC en quelques mots 2. Générateur

Plus en détail

Robert Guichet. Conférence DERBI Juin 2008

Robert Guichet. Conférence DERBI Juin 2008 Robert Guichet Conférence DERBI Juin 2008 Plan de l exposé 1) Introduction le bâtiment et l énergie les enjeux 2) Le projet Monitoring THPE les partenaires la réglementation l indicateur de performance

Plus en détail

Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Sardes Fabienne.Boyer@imag.fr

Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Sardes Fabienne.Boyer@imag.fr Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Sardes Fabienne.Boyer@imag.fr 1- Structure d un disque 2- Ordonnancement des requêtes 3- Gestion du disque - formatage - bloc d amorçage - récupération

Plus en détail

Test des circuits intégr

Test des circuits intégr Test des circuits intégr grés VLSI version. Plan Les enjeux du test Test Paramètrique Test fonctionnel et test structurel Le modèle des collages et la simulation de fautes La génération automatique de

Plus en détail

WAGO-I/O-IPC. La puissance d un ordinateur compact sur le terrain. 2 rue René Laennec 51500 Taissy France Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29

WAGO-I/O-IPC. La puissance d un ordinateur compact sur le terrain. 2 rue René Laennec 51500 Taissy France Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29 WAGO-I/O-IPC La puissance d un ordinateur compact sur le terrain Robuste Refroidissement passif, sans ventilation La puissance d un ordinateur compact sur le terrain Flexibilité maximale et conception

Plus en détail

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS ESIEE Unité d'informatique IN101 Albin Morelle (et Denis Bureau) QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS 1- ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D UN ORDINATEUR Processeur Mémoire centrale Clavier Unité d échange BUS

Plus en détail

Proposition de programme de formation pour les enseignants chargés de la spécialité Informatique et sciences du numérique en terminale S

Proposition de programme de formation pour les enseignants chargés de la spécialité Informatique et sciences du numérique en terminale S Proposition de programme de formation pour les enseignants chargés de la spécialité Informatique et sciences du numérique en terminale S La formation des enseignants chargés de la spécialité Informatique

Plus en détail

CONTEC CO., LTD. Novembre 2010

CONTEC CO., LTD. Novembre 2010 La gamme CONTEC CONTEC CO., LTD. Novembre 2010 1 Agenda Introduction Data acquisition and control Data Communication Expansion chassis and accessory Distributed I/O and media converter Stainless steel

Plus en détail

THEME 1 : L ORDINATEUR ET SON ENVIRONNEMENT. Objectifs

THEME 1 : L ORDINATEUR ET SON ENVIRONNEMENT. Objectifs Architecture Matérielle des Systèmes Informatiques. S1 BTS Informatique de Gestion 1 ère année THEME 1 : L ORDINATEUR ET SON ENVIRONNEMENT Dossier 1 L environnement informatique. Objectifs Enumérer et

Plus en détail

À qui s adresse ce livre?... 3 Structure de l ouvrage... 4 Précisions concernant cette deuxième édition... 4

À qui s adresse ce livre?... 3 Structure de l ouvrage... 4 Précisions concernant cette deuxième édition... 4 Table des matières Remerciements.............................................. V Préface....................................................... 1 Avant-propos................................................

Plus en détail

Conférence sur les microcontroleurs.

Conférence sur les microcontroleurs. Conférence sur les microcontroleurs. Le microcontrôleur Les besoins et le développement. Vers 1970, pour des calculs (calculatrice). Le premier est le 4004 de Intel, 90K. La technologie. Les 2 principales

Plus en détail

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM SysML France 13 Novembre 2012 William Boyer-Vidal Regional Sales Manager Southern Europe Synergies entre Artisan Studio et outils PLM 2012 2012 Atego. Atego. 1 Challenges & Tendances Complexité des produits

Plus en détail

Une méthode de conception de systèmes sur puce

Une méthode de conception de systèmes sur puce École thématique ARCHI 05 Une méthode de conception de systèmes sur puce (de l intégration d applications) Frédéric PÉTROT Laboratoire TIMA Institut National Polytechnique de Grenoble Frédéric Pétrot/TIMA/INPG

Plus en détail

2015 // 2016. des formations. programme. Retrouvez toutes ces informations sur enseirb-matmeca.bordeaux-inp.fr

2015 // 2016. des formations. programme. Retrouvez toutes ces informations sur enseirb-matmeca.bordeaux-inp.fr programme des formations Filière Électronique...2 Filière Informatique...3 Filière Mathématique et Mécanique...4 Filière Télécommunications...5 Filière Réseaux et Systèmes d Information...6 Filière Systèmes

Plus en détail

Logiciel de Télégestion

Logiciel de Télégestion 2 530 Logiciel de Télégestion pour centrales de communication OCI600 ACS600 Logiciel pour la télégestion d'une ou de plusieurs centrales de communication OCI600. Version MS-WINDOWS. Domaines d'application

Plus en détail

Les tendances pour le test et la validation RF

Les tendances pour le test et la validation RF Les tendances pour le test et la validation RF Richard KEROMEN Ingénieur produit test et RF L évolution des standards implique une complexité croissante 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005

Plus en détail

Le programme d examens préparé par le Bureau canadien des conditions d admission en génie d Ingénieurs Canada englobe dix-sept disciplines du génie.

Le programme d examens préparé par le Bureau canadien des conditions d admission en génie d Ingénieurs Canada englobe dix-sept disciplines du génie. INTRODUCTION Le programme d examens préparé par le Bureau canadien des conditions d admission en génie d Ingénieurs Canada englobe dix-sept disciplines du génie. Le programme d examens de chaque spécialité

Plus en détail

Gestion de mémoire secondaire

Gestion de mémoire secondaire Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Lig Fabienne.Boyer@imag.fr 1- Structure d un disque 2- Ordonnancement des requêtes 3- Gestion du disque - formatage - bloc d amorçage - récupération

Plus en détail

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les Tablettes Les tablettes Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les tablettes Description: Appareil mobile positionné entre smartphone

Plus en détail

Entrées-Sorties: Architectures de bus. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde

Entrées-Sorties: Architectures de bus. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Entrées-Sorties: Architectures de bus GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Architectures CPU/Mémoire/E-S Un ordinateur a cinq composantes de base: le(s) processeur(s)

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs. Partie II:

Architecture des Ordinateurs. Partie II: Architecture des Ordinateurs Partie II: Le port Floppy permet le raccordement du lecteur de disquette àla carte mère. Remarque: Le lecteur de disquette a disparu il y a plus de 6 ans, son port suivra.

Plus en détail

Présentation des cartes lyonnaises DIF-IB-ASU

Présentation des cartes lyonnaises DIF-IB-ASU Présentation des cartes lyonnaises DIF-IB- Renaud Gaglione gaglione@ipnl.in2p3.fr +33 4 72 44 83 96 version.2 23 avril 28 Je vous invite à prendre connaissance des présentations des dernières réunions

Plus en détail

Initiation au HPC - Généralités

Initiation au HPC - Généralités Initiation au HPC - Généralités Éric Ramat et Julien Dehos Université du Littoral Côte d Opale M2 Informatique 2 septembre 2015 Éric Ramat et Julien Dehos Initiation au HPC - Généralités 1/49 Plan du cours

Plus en détail

QCM systèmes d exploitation (Quarante questions)

QCM systèmes d exploitation (Quarante questions) QCM systèmes d exploitation (Quarante questions) QUIZZ OS N 1 (10 questions avec réponses) Question 1: Aux origines de l informatique, l'interface utilisateur des systèmes d exploitations était composée

Plus en détail

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+ Guide de formation avec exercices pratiques Configuration et dépannage de PC Préparation à la certification A+ Sophie Lange Troisième édition : couvre Windows 2000, Windows XP et Windows Vista Les Guides

Plus en détail

Techniques et astuces pour l enregistrement haute vitesse

Techniques et astuces pour l enregistrement haute vitesse Techniques et astuces pour l enregistrement haute vitesse David SANCHEZ Ingénieur d Application NI France stream ing [stree-ming] verbe 1. Fait de transférer des données depuis ou vers un instrument à

Plus en détail

Software and Hardware Datasheet / Fiche technique du logiciel et du matériel

Software and Hardware Datasheet / Fiche technique du logiciel et du matériel Software and Hardware Datasheet / Fiche technique du logiciel et du matériel 1 System requirements Windows Windows 98, ME, 2000, XP, Vista 32/64, Seven 1 Ghz CPU 512 MB RAM 150 MB free disk space 1 CD

Plus en détail

Wobe. www.lea-networks.com

Wobe. www.lea-networks.com Wobe www.lea-networks.com Wobe Le Hotspot 3G/WiFi de poche Wobe est le premier routeur mobile 3G/WiFi autonome permettant de connecter à internet ses terminaux WiFi (PC, tablette tactile, console de jeux

Plus en détail

Informatique en CPP. Amphi 1 : Matthieu Moy Amphi 2 : Frédéric Devernay

Informatique en CPP. Amphi 1 : Matthieu Moy <Matthieu.Moy@imag.fr> Amphi 2 : Frédéric Devernay <Frederic.Devernay@inria.fr> Informatique en CPP Cours : Amphi 1 : Matthieu Moy Amphi 2 : Frédéric Devernay Travaux pratiques : A : Matthieu Moy B : Romain Casati

Plus en détail

CARTE PCI SERIE RS422 / RS485 2 PORTS DB9M MODE D EMPLOI

CARTE PCI SERIE RS422 / RS485 2 PORTS DB9M MODE D EMPLOI CARTE PCI SERIE RS422 / RS485 2 PORTS DB9M MODE D EMPLOI Informations de sécurité 1. Conserver cette notice pour vous y référer si besoin 2. Toujours lire attentivement les informations de sécurité 3.

Plus en détail

Cours 3 : L'ordinateur

Cours 3 : L'ordinateur Cours 3 : L'ordinateur Abdelkrim Zehioua 2éme année Licence Gestion Faculté des sciences Économiques et sciences de Gestion Université A, Mehri - Constantine 2 Plan du cours 1.Définitions de l'ordinateur

Plus en détail

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Partie 1 : Notion de bases de données (Conception

Plus en détail

Choix d'un serveur. Choix 1 : HP ProLiant DL380 G7 Base - Xeon E5649 2.53 GHz

Choix d'un serveur. Choix 1 : HP ProLiant DL380 G7 Base - Xeon E5649 2.53 GHz Choix d'un serveur Vous êtes responsable informatique d'une entreprise. Vous devez faire un choix pour l'achat d'un nouveau serveur. Votre prestataire informatique vous propose les choix ci-dessous Vous

Plus en détail

1. Smart Energy Management System (SEMS)

1. Smart Energy Management System (SEMS) Stignergy SA Y-Parc Swiss Technopole Rue Galilée 7 CH 1400 Yverdon-les-Bains +41 76 223 53 15 +41 24 504 15 68 contact@stignergy.ch www.stignergy.ch 1. Smart Energy Management System (SEMS) La facturation

Plus en détail

L ARCHITECTURE D UN ORDINATEUR. Page 1

L ARCHITECTURE D UN ORDINATEUR. Page 1 L ARCHITECTURE D UN ORDINATEUR Page 1 Page 2 SOMMAIRE I) Définition II) Boîtier a) Format b) Refroidissement III) Alimentation IV) Carte Mère V) Chipset VI)BIOS VII)Microprocesseur a)qu est ce que c est

Plus en détail

Teste et mesure vos réseaux et vos applicatifs en toute indépendance

Teste et mesure vos réseaux et vos applicatifs en toute indépendance Teste et mesure vos réseaux et vos applicatifs en toute indépendance 2013 J3TEL en quelques minutes Groupe HBG en bref : Siège social à Paris 1100 employés dans 6 pays 150 M d de CA en 2012 Des activités

Plus en détail

A. Elmrabti. To cite this version: HAL Id: tel-00568999 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00568999

A. Elmrabti. To cite this version: HAL Id: tel-00568999 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00568999 Méthodes et outils de génération de code pour les plateformes multi-cœurs fondés sur la représentation de haut niveau des applications et des architectures A. Elmrabti To cite this version: A. Elmrabti.

Plus en détail

Les solutions National Instruments pour le Model In-The-Loop (MIL) et le prototypage rapide (RCP)

Les solutions National Instruments pour le Model In-The-Loop (MIL) et le prototypage rapide (RCP) Les solutions National Instruments pour le Model In-The-Loop (MIL) et le prototypage rapide (RCP) Karine Rouelle Business Development Manager Real-Time Testing Au programme Mise en œuvre du Model-In-the-Loop

Plus en détail

FORMATION : 3 journées pour comprendre le meilleur de Xilinx

FORMATION : 3 journées pour comprendre le meilleur de Xilinx FORMATION : 3 journées pour comprendre le meilleur de Xilinx Recettes VHDL pour tirer le meilleur profit des architectures Spartan-6, Virtex-6 et Series-7 Implémentation de fonctions DSP et entrées/sorties

Plus en détail

Introduction à l architecture des ordinateurs. Adrien Lebre Décembre 2007

Introduction à l architecture des ordinateurs. Adrien Lebre Décembre 2007 Introduction à l architecture des ordinateurs Adrien Lebre Décembre 2007 Plan - partie 1 Vue d ensemble La carte mère Le processeur La mémoire principal Notion de bus Introduction à l architecture des

Plus en détail

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation Base de données S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Notion de bases de données Fondements / Conception Utilisation :

Plus en détail

Description du produit HP Compaq 6300 Pro - P G2020 2.9 GHz - Moniteur:Aucun Ordinateur personnel

Description du produit HP Compaq 6300 Pro - P G2020 2.9 GHz - Moniteur:Aucun Ordinateur personnel HP Compaq 6300 Pro HP Compaq 6300 Pro - Micro-tour - 1 x P G2020 / 2.9 GHz - RAM 4 Go - HDD 500 Go - DVD SuperMulti - HD Graphics - Gigabit LAN - mise à niveau inférieur de Windows 8 Pro 64 bits / Windows

Plus en détail

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel ETR 07 4 septembre 2007 Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel Jean-Philippe Babau, Julien DeAntoni jean-philippe.babau@insa-lyon.fr 1/31 Plan Architectures logicielles pour les

Plus en détail

La vidéo protection à la RATP. Réalités d aujourd hui et perspectives de demain

La vidéo protection à la RATP. Réalités d aujourd hui et perspectives de demain La vidéo protection à la RATP Réalités d aujourd hui et perspectives de demain Evolution des systèmes vidéo Les systèmes vidéo un outil au service de la gestion du risque 1970 1995-96 1999 2002 2006 Surveillance

Plus en détail

Les ordinateurs : de 1946 à hier/aujourd hui

Les ordinateurs : de 1946 à hier/aujourd hui Architectures t avancées : Introduction Daniel Etiemble d@lif de@lri.fr Les ordinateurs : de 1946 à hier/aujourd hui ENIAC (1946) 19000 tubes 30 tonnes surface de 72 m 2 consomme 140 kilowatts. Horloge

Plus en détail

Simulation de haut niveau de systèmes d exploitations distribués pour l exploration matérielle et logicielle

Simulation de haut niveau de systèmes d exploitations distribués pour l exploration matérielle et logicielle École Doctorale Science et Ingénieurie de l Université de Cergy-Pontoise Discipline : Sciences et Technologies de l Information et de la Communication Spécialité : Informatique THÈSE Présentée pour obtenir

Plus en détail

La copie sur support papier à usage privé est autorisée conformément à l article L122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle.

La copie sur support papier à usage privé est autorisée conformément à l article L122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle. CRÉDITS COPYRIGHT 2014 - Tous droits réservés La reproduction, représentation, adaptation, ou modification partielle ou totale du contenu de l ouvrage, à titre commerciale ou personnelle, sans l autorisation

Plus en détail

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine Cours Informatique 1 Chapitre 2 les Systèmes Informatique Monsieur SADOUNI Salheddine Un Système Informatique lesystème Informatique est composé de deux parties : -le Matériel : constitué de l unité centrale

Plus en détail

Glossaire technique Veditec

Glossaire technique Veditec Glossaire technique Veditec 3D/2D DNR (digital noise réduction) La technologie DNR est un système de réduction numérique de bruit ayant pour but de réduire le bruit sur l image. Elle permet d obtenir des

Plus en détail

ERP Service Negoce. Pré-requis CEGID Business version 2008. sur Plate-forme Windows. Mise à jour Novembre 2009

ERP Service Negoce. Pré-requis CEGID Business version 2008. sur Plate-forme Windows. Mise à jour Novembre 2009 ERP Service Negoce Pré-requis CEGID Business version 2008 sur Plate-forme Windows Mise à jour Novembre 2009 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Pré-requis Sommaire 1. PREAMBULE... 3 Précision

Plus en détail

Systèmes d exploitation. Introduction. (Operating Systems) http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/

Systèmes d exploitation. Introduction. (Operating Systems) http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/ Systèmes d exploitation (Operating Systems) Introduction SITE : http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/ Systèmes d exploitation - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1/2 Qu est-ce qu un SE? Ensemble de logiciels

Plus en détail

Pourquoi choisir : Copy Partner, c est plus qu une impression. En quelques chiffres. 1979 Date de création de l entreprise

Pourquoi choisir : Copy Partner, c est plus qu une impression. En quelques chiffres. 1979 Date de création de l entreprise Pourquoi choisir : En quelques chiffres 1979 Date de création de l entreprise 4 Le nombre d heures entre le declenchement d une intervention et le passage du technicien en vos locaux Moyenne 2013 90 Le

Plus en détail

Spécifications détaillées

Spécifications détaillées Hewlett Packard HP ProLiant ML110 G5 Serveur micro tour 4U 1 voie 1 x Xeon E3110 / 3 GHz RAM 1 Go Disque dur 1 x 250 Go DVD RW Gigabit Ethernet Moniteur : aucun(e) Le serveur HP ProLiant ML110 G5 offre

Plus en détail

Chapitre II-2 : Conception SoPC (Altera)

Chapitre II-2 : Conception SoPC (Altera) Chapitre II-2 : Conception SoPC (Altera) Plan 1. 2. Processeurs embarqués : conception conjointe System on Programmable Chip = 1. 2. 3. Systèmes à base de Nios-II Le bus système Avalon Les périphériques

Plus en détail

Twincat PLC Temperature Controller. Régulation de Température à l aide de TwinCAT PLC.

Twincat PLC Temperature Controller. Régulation de Température à l aide de TwinCAT PLC. Twincat PLC Temperature Controller Régulation de Température à l aide de TwinCAT PLC. VERSION : 1.0 / JYL DATE : 28 Novembre 2005 1 Installation...4 2 Présentation :...4 3 Schéma fonctionnel :...5 4 Générateur

Plus en détail