Disponibilité et fiabilité des services et des systèmes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Disponibilité et fiabilité des services et des systèmes"

Transcription

1 Disponibilité et fiabilité des services et des systèmes Anthony Busson Introduction Un site Web commercial perd de l argent lorsque leur site n est plus disponible L activité d une entreprise peut être ralentit ou interrompu à cause de la défaillance d un serveur (mail, serveur d applications, etc.) La disponibilité d un système est un des critères de QoS les plus importants Les systèmes sont de plus en plus complexe. Il est de plus en plus difficile d évaluer et de garantir une disponibilité. Un site Web fait intervenir Les routeurs, les switchs Les firewall, le réseau de l opérateur Le DNS Un équipement effectuant le partage de charge Les serveurs Le réseau électrique 1

2 Disponibilité : Définition Pourcentage de temps durant lequel le système est opérationnel. Il suppose en générale une alternance de phases durant lequel le système fonctionne et de phases durant lequel il ne fonctionne pas. Cela peut être dû à des pannes (temporaire) à des pannes de courant à des interruptions de service (redémarrage du service pour prendre en compte une nouvelle configuration) à un plantage du système d exploitation à des «reboot» périodique à une charge trop élevée sur le système Exemple : La disponibilité du réseau est une des métriques de QoS qui est négocié dans le SLA avec l opérateur. Disponibilité : exemple Les valeurs courantes de disponibilité sont données dans le tableau suivant : Disponibilité 90.0% 99.0% 99.9% 99.99% % % % Indisponibilité (min/an) min (36,5 jours) min (3, 65 jours) 526 min (9 heures) 52,6 min 5,26 min 0,53 min (31 secondes) 0,053min (3 secondes) Commentaires Pas de service Service fournit Bon niveau de service Tolérant aux pannes Hautement disponible Très hautement disponible Ultra disponible 2

3 Calcul de la disponibilité MTTF : Mean Time To Failure MTTR : Mean Time To Recover MTBF : Mean Time Between Failures Availability = MTTF/MTBF up down time MTTF MTBF MTTR Exemple : Soit un serveur web qui est rebooté tous les 20 jours en moyenne. Le redémarrage du serveur prend 10 minutes. Quelle est la disponibilité du serveur? 3

4 Disponibilité : exemple d architecture redondante La disponibilité est grandement améliorer par la mise en place de mécanisme redondant (une alimentation redondante est très courante sur les gros routeur). Les différents modules réseau peuvent également être redondant. Dans ce cas, on préconise un partage de charge. Des changements à chaud sont également possibles. NB: les éléments hardware de Cisco ont une MTTF minimum de heures. Routeur Cisco Disponibilité : exemple réseau Éviter les points sensibles : une topologie en étoile. Éviter que la perte d un élément entraîne celle du réseau. 4

5 Fiabilité : Définition La fiabilité d un système est la probabilité que le système fonctionne normalement durant une certaine période de temps (sans interruptions). Cela peut être vu comme la probabilité que les système fonctionne quand nécessaire. La période n est pas fixée et varie suivant les systèmes considérées Un serveur web n a pas besoin de fonctionner 10 ans sans interruption avec une très grande probabilité Une centrale nucléaire si. Généralement, on obtiens la fiabilité d un composant via des tests (qui peuvent être accéléré). Fiabilité pour une série de composantes (1) Si on cherche la fiabilité d un système composé de plusieurs composants en série, on a : r 1 r 2 r 3 r 4 Fiabilitédu système= Πr n i= 1 L utilisation des composantes en série ne signifie pas que les composantes soient visitées dans un ordre particulier ou une seule fois. Cela signifie que l ensemble des composantes doivent fonctionner pour que le système fonctionne. i 5

6 Fiabilité pour une série de composantes (2) Soit un service faisant intervenir un firewall, un switch, un serveur et une base de données r=0,99 r=0,75 r=0,95 r=0,32 Calculer la fiabilité du système. Fiabilité pour des composantes en parallèle (1) Le système reste fiable tant que toutes les composantes en parallèle ne sont pas indisponibles r 1 r 2 r 3 Quelle est la fiabilité? 6

7 Fiabilité pour des composantes en parallèle (2) On suppose que l on a un système composé d un webswitch qui partage la charge entre 3 serveurs Web. Quelle est la fiabilité des 3 serveurs et quelle est la fiabilité du système? r=0,95 r=0,7 r=0,75 r=0,32 Fiabilité pour des composantes en parallèle (3) r=0,25 r=0,25 r=0,25 Fiabilité 1 0,8 0,6 0,4 0,2 0 Faibilité du système en fonction du nombre de composantes en parallèles Nombre de composantes en parallèles r=0,25 r=0,5 r=0,7 7

8 Exercice On souhaite installer un cluster de serveurs web. On a choisit des serveurs pas chères ayant une fiabilité de 85%. On souhaite avoir pour le système une fiabilité de 99.99%. Quel doit être le nombre de serveurs? r=0,85 r=0,85 r=0,85 Benchmark Etalon de test Anthony Busson 8

9 Benchmark Benchmark : exécuter un ensemble de tests bien définis afin de comparer différents systèmes. Les résultats des tests opérés sur différents systèmes ne sont comparables que si les conditions de tests sont rigoureusement identiques. <? Il est souvent utile à titre de comparaisons mais ne permet pas a priori de déduire le comportement du système dans le cadre de son exploitation futur. La granularité des benchmarks Applications Noyaux «Jeux» Opérations de bases Système Performances du système 9

10 Opérations de bases On cherche à estimer la vitesse du système (ici le CPU) en lui faisant opérer des opérations extrêmement basiques. Dhrystone : regroupe un ensemble d opérations types (essentiellement numérique) utilisée généralement par les applications. Calculs sur les entiers Décisions logiques Opérations sur les chaînes de caractères Whetstone : calcul sur les flottants Jeux Faire exécuter au système des jeux Tour de Hanoi : faire passer tous les palets de la tour de gauche à celle de droite. Un palet à la fois peut être déplacé d une tour à l autre. Mais on ne peut pas poser un palet sur un palet plus petit. Sieve of Eratosthenes (Crible d Eratosthene) : recherche des nombres premiers entre 1 et un entier fixé N. 10

11 Noyaux Exécution de codes extrait de programmes réelles Livermore Loops: extrait de code pour la simulation physique. Linpack: analyses et résolutions d équations linéaires Applications Applications réelles Compilateur Transactions banquière (débit, crédit) Transactions Web Mail Etc. Exemples: SPEC TPC 11

12 SPEC (www.spec.org) SPEC : Standard Performance Evaluation Corporation Regroupe un ensemble d industrielle de l informatique. Ils développent et standardisent des tests (benchmarks) dont ils publient les résultats. SPEC mail 2009 SPEC web 2009 SPEC SIP 2011 SPEC WEB 2009 (1) Il mesure le nombre de connexions simultanées supportées par un serveur Web Les temps de réponses aux requêtes doivent être en dessous d une certaine durée On mesure le nombre de requête qui vérifie ces durées (et d autres paramètres de QoS). La consommation énergétique du serveur est également évaluée. Il n est plus possible de faire un seul type de tests contenus des différences majeures qui existent suivant les types de sites hébergés. Il y a 3 types de test E-commerce Banking Support Les types de fichiers, leur taille, leur popularité sont obtenues après l analyse des logs de site existant. 12

13 SPEC WEB 2009 : e-commerce 3 phases Browse (affichage de base - cookie type de produit) Customisation (pages dynamiques) Achat (gestion du panier, paiement) Pour chaque client, on utilise une chaîne de Markov pour déterminer les passages d une étape à une autre: SPEC WEB 2009 (2) Banking: Émulation d un site bancaire Toutes les transferts sont en SSL Support: Émulation d un site de mise à jour de logiciel/pilote/se. Téléchargement non sécurisé de gros fichiers. 13

14 Exemple: HP ProLiant DL370 G6 SPEC MAIL 2009 et SPEC SIP 2011 SPEC MAIL 2009 Tests de serveur Mail SMTP-IMAP4-TLS Critères de performances Débit (nombre de requêtes accomplies par seconde) sous des contraintes (temps de réponse, taux d erreurs) Charge importante (environ utilisateurs). Mails avec pièces jointe (contenu variant). SPEC SIP 2011 Test d un serveur SIP dans le contexte de la voix sur IP 14

15 TPC : Transaction Processing Performance Council 3 grands types de benchmark TPC-C OLTP - On-Line Transaction Processing (passer des commandes, enregistrer de paiements, consultations des commandes et des stocks). Mesures le nombre de transactions que peut traiter un serveur (l application n est pas fixée). Il définit charge (nombre de transactions par seconde) pour différents types de transactions (intervention d une base de données) Il s agit de pratiquer les test sur le serveur et de prouver (suivant l application) qu ils corresponds aux paramètres du benchmark. TPC-H et TPC-R TPC-H Requêtes nécessitant la consultation de larges volumes de données TPC-R Variation de TPC-H (dans les paramètres du test) 15

16 Benchmark TPC pour le web (1) TPC-W Le test est prévu pour un site qui permet la consultation et la vente de produits en lignes Certaines requêtes sont supposées être sécurisé (SSL) commandes et ventes des produits Il y a un catalogue de produit avec une page html comportant la description et une image (5Ko) Il existe également une base de données avec des informations sur les clients, les transactions bancaires, les produits. Le nombre de produit peut être 1 000, , , ou Benchmark TPC pour le web (2) La charge est définit comme un ensemble d utilisateurs ayant une session sur le serveur. Certaines pages webs sont dynamiques et nécessite la consultation de la base de données ainsi que l enregistrement de nouveaux champs. Visite de la page d accueil Visite de pages statiques Recherches de différents produits Consultations détaillées des fiches produits Commandes Achats Login Catégorie de requête «Browse» Catégorie «order» 16

17 Benchmark TPC pour le web (3) Le système de charge correspond donc à un système fermé avec un nombre d utilisateurs en parallèle et un temps de réflexion entre les requêtes successives. Benchmark TPC pour le web (4) On définit alors 3 types de clients Client 1 : 95% de requêtes de ce type, 5% de requête «order». Ces sessions se caractérisent par un ratio de vente par client de 0,69%. Client 2 : 80% de requête «Browse» et 20% de type «order». Ratio vente/client=1,2%. Client 3 : 50% - 50%. Ratio vente/client=10,18% 17

18 Benchmark TPC pour le web (5) Le première critère de performances est le débit (nombre de requêtes accomplis par seconde) pour les 3 types de clients et en fonction de la taille de la base de données (nombre de produits). Il est nommé WIPS dans les rapports (Web Interactions per Second). Le deuxième critère est le rapport du coût de l infrastructure tester et du débit. Le coût désigne ici le prix du serveur Web, de la base de données pour les aspects à la fois matériels et logiciels. Les équipements réseaux Il n existe pas de consortium définissant des benchmarks utilisée de manière aussi large. Généralement ce sont des études comparatives ponctuels qui sont faites. Les constructeurs procèdent également à leurs propres tests et définissent leurs propres benchmarks pour les équipements réseaux (Cisco par exemple). 18

19 Conclusions sur les benchmarks Idéales pour faire un choix entre différents serveurs/logiciels Il permet de comparer les performances des différents produits et d en choisir un. Ce choix peut être fait en fonction du nombre de connexions simultanées maximum attendu chez l exploitant. Mais Le test est valide uniquement pour une configuration très particulière : serveur, réseau, software, configuration du système d exploitation et du serveur (logiciel) Le test n a pris en compte qu un seul critère de performances (nombre de connexions en parallèle pour le serveur Web par exemple) Les benchmarks ne sont pas effectués sur toutes les combinaisons de serveurs/se/logiciels. Conclusions sur les benchmarks Pertinent pour faire le choix matériel et logiciel d un serveur mais n est pas pertinent pour évaluer son comportement (temps de réponses, utilisation, nombre de clients, etc.) dans son cadre d exploitation. Il n existe pas de benchmarks pour des applications particulières à une entreprise (les applications métiers), à des services peu populaires. 19

20 Test de charges Anthony Busson Introduction Les Benchmarks ne permettent pas de connaître le système dans son environnement d exploitation On émule la charge utilisateur grâce à une plate forme de tests On en déduit les performances du système lors de son exploitation future 20

21 Les différents type de tests Test de charge : voir les performances du système sous les conditions de charge normal Test de montée en charge : augmenter la charge pour en déduire la charge maximale du système en fonction d un taux d erreur d un temps de réponse Test de stress : appliquée la charge maximale sur le système et voir son comportement «Spike Testing» : appliquée une charge anormalement grande durant une courte période de temps afin d analyser les performances du serveur lors de «bursts». Procédure (1) Identification des tâches opérées par les utilisateurs À partir des logs À partir d interview Définition des tâches Identification de la charge Nombre d utilisateurs Nombre de requêtes par seconde Élaboration de plusieurs scénarii Il est impératif que la plate forme de tests soit le plus près possible de son cadre d exploitation. Les injecteurs ne doivent pas se trouver sur les serveurs ni aucune application (hormis les moniteurs) Les injecteurs ne doivent pas être directement connecté aux serveurs : le goulot d étranglement peut être le réseau, l équipement qui fait le partage de charge, etc. 21

22 Procédure (2) Mise en place de la plate-forme de tests Tests Analyse des moniteurs Analyse des résultats Temps de réponse CPU Utilisation mémoire Identification des goulets d étranglements Est-ce que le système répond au critère de QoS fixée (temps de réponse, nombre de connexions en parallèles, nombre de requêtes accomplit par seconde) Si oui, on rentre à la maison (édition d un rapport) Si non, modification matériel ou logiciel du goulet d étranglement et nouvelle série de tests. Matériels Un ou plusieurs injecteurs. Chaque injecteur représente un ensemble de plusieurs utilisateurs virtuels Une console de management qui supervise la campagne de tests et centralise l ensemble des données Émulation d un réseau WAN : utilisation de deux routeurs afin de limiter la bande passante. Les serveurs à tester 22

23 Exemple de plate forme de tests Injecteur Limite de BP pour émuler un WAN RNIS Serveurs à tester Injecteur Console de management Les utilisateurs virtuels On ne peut avoir autant d injecteurs que de futures utilisateurs On regroupe des utilisateurs virtuels sur un même injecteur Un groupe d utilisateurs virtuels définit: Une séquence de requêtes (un comportement) Un think time (qui peut être aléatoire) On peut avoir plusieurs groupes d utilisateurs virtuels sur un même injecteur. 23

24 Les produits Pour les serveurs web Httperf OpenSta JMeter TestMaker LoadSim WebStressTool WAPT LoadRunner Pour les autres types de services: TestMaker LoadRunner Plusieurs type d approches Génération aléatoire des clients Édition de scripts Interface graphique Enregistrement de séquences Hybride Conclusion : Tests de charge Permet de tester l application dans son environnement et sous les conditions de charge futures Elle permet d identifier les goulots d étranglements et de paramétrer le système pour qu il remplisse les critères de performances Ne permet pas de connaître le comportement du système en dehors des conditions de tests Il suppose une bonne connaissance du service testé car il est souvent suivit de proposition d architectures ou de logiciels: Une configuration logiciel Des solutions réseaux Un ou plusieurs serveurs En fonction du coût En fonction de la disponibilité (maintenance) 24

25 Conclusion générale Benchmark : permet de faire un choix à l achat Test de charges : permet de mesurer les performances du système dans son cadre d exploitation Analyse fonctionnelle : complément du test de charge, il permet à partir des mesures de déduire un certain nombre de quantités moyenne (tout n est pas toujours mesurables) Files d attente : permet de mieux comprendre le comportement du système en fonction des paramètres. Il permet un dimensionnement plus fin et donne des quantités qui peuvent ne pas être mesurable lors de tests de charge (la probabilité de perte par exemple). 25

Master Informatique et Systèmes. Architecture des Systèmes d Information. 03 Architecture Logicielle et Technique

Master Informatique et Systèmes. Architecture des Systèmes d Information. 03 Architecture Logicielle et Technique Master Informatique et Systèmes Architecture des Systèmes d Information 03 Architecture Logicielle et Technique Damien Ploix 2014-2015 Démarche d architecture SI : structuration en vues Quels métiers?

Plus en détail

Serveurs dédiés. Trafic et performances

Serveurs dédiés. Trafic et performances Serveurs dédiés Trafic et performances Nos services sont destinés aux entreprises et particuliers exigeants en terme de fiabilité, de sécurité et de disponibilité. Nous sommes également à même de fournir

Plus en détail

Dimensionnement Introduction

Dimensionnement Introduction Dimensionnement Introduction Anthony Busson Dimensionnement Pourquoi dimensionner? Création d un système informatique ou réseau Problème de décision (taille des différents paramètres) Evaluer les performances

Plus en détail

Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications.

Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications. Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications. La supervision est la «surveillance du bon fonctionnement d un système ou d une activité». Elle permet de surveiller,

Plus en détail

Antoine Morel Ingénieur Commercial DVI

Antoine Morel Ingénieur Commercial DVI Hébergement «Solutions flexibles et évolutives» Antoine Morel Ingénieur Commercial DVI 1 Expert Internet depuis 1996 O.T. propose aux entreprises des prestationsd'hébergementet d'infogéranceenrichies de

Plus en détail

ManageEngine OpUtils 3. Vue d ensemble du produit

ManageEngine OpUtils 3. Vue d ensemble du produit ManageEngine OpUtils 3 Vue d ensemble du produit Agenda Vision général du produit Fonctions clés Les outils dans OpUtils Q & A Synthèse Vue du produit OpUtils est un outil de diagnostique du système et

Plus en détail

Service Level Agreement 99,9 % Hosted by Its Integra, certifiée ISO 9001 et ISO 14001 par Bureau Veritas Certification Affaires 6008579 et 6009460

Service Level Agreement 99,9 % Hosted by Its Integra, certifiée ISO 9001 et ISO 14001 par Bureau Veritas Certification Affaires 6008579 et 6009460 Lieux d hébergements Nominal : Interxion PAR 7 la Courneuve PRA : Interxion PAR5 Saint-Denis Une infrastructure mixte Architecture Des composants dédiés afin de garantir les performances : Serveurs lames

Plus en détail

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Aperçus de l action RASC et du projet Concerto F. Guidec Frederic.Guidec@univ-ubs.fr Action RASC Plan de cet exposé Contexte Motivations

Plus en détail

Routeurs de Services Unifiés DSR-1000N DSR-500N DSR-250N

Routeurs de Services Unifiés DSR-1000N DSR-500N DSR-250N Routeurs de Services Unifiés DSR-1000N DSR-500N DSR-250N 2011 SOMMAIRE Introduction aux Routeurs de Services Unifiés Technologie D-Link Green USB Share Center Balance de charge et tolérance de panne Interface

Plus en détail

Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source JShaft

Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source JShaft Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source Jérôme Petit, Serge Petit & Serli Informatique, ITMatic Jérôme Petit, Serge Petit & SERLI & ITMatic Serli : SSII

Plus en détail

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger Cours 13 RAID et SAN Plan Mise en contexte Storage Area Networks Architecture Fibre Channel Network Attached Storage Exemple d un serveur NAS EMC2 Celerra Conclusion Démonstration Questions - Réponses

Plus en détail

SOLUTION POUR CENTRE D'APPEL

SOLUTION POUR CENTRE D'APPEL SOLUTION ON DEMAND 14 rue Henri Pescarolo 93370 Montfermeil FRANCE 00 33 9 70 19 63 40 contact@saascall.com SOLUTION POUR CENTRE D'APPEL SOLUTIONS SAASCALL Moteur de Distribution SaaScall SaaScall Contact

Plus en détail

CEGID Business 2006. Prérequis sur Plate-forme Windows. Mise à jour au 10 octobre 2005. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

CEGID Business 2006. Prérequis sur Plate-forme Windows. Mise à jour au 10 octobre 2005. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 CEGID Business 2006 Prérequis sur Plate-forme Windows Mise à jour au 10 octobre 2005 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Prérequis Sommaire 1. PREAMBULE...3 2. ARCHITECTURE CLIENT/SERVEUR...4

Plus en détail

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée VMWare ESX Server

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée VMWare ESX Server Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée VMWare ESX Server Machine virtuelle Machine virtuelle Machine virtuelle VMware ESX 3 Network Shutdown Module Network

Plus en détail

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE I. COMPREHENSION DU CONTEXTE L informatisation du système de gestion des activités hôtelières constitue un facteur majeur de réussite pout tout projet d implantation et de gestion des établissements hôteliers.

Plus en détail

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et l'anglais. L'étudiant a le choix entre deux filières

Plus en détail

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique page 1/5 Titre professionnel : Reconnu par l Etat de niveau III (Bac), inscrit au RNCP (arrêté du 12/10/07, J.O. n 246 du 23/10/07) (32 semaines) Unité 1 : Structurer une application 6 semaines Module

Plus en détail

Prérequis techniques. Yourcegid FISCALITE On Demand. Prérequis techniques Yourcegid Fiscalité On Demand Page 1 / 9

Prérequis techniques. Yourcegid FISCALITE On Demand. Prérequis techniques Yourcegid Fiscalité On Demand Page 1 / 9 Yourcegid FISCALITE On Demand Prérequis techniques Yourcegid Fiscalité On Demand Page 1 / 9 PR-YC Fiscalité - OD-03/2014 Prérequis Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. PREREQUIS RESEAU... 4 Généralités... 4 Accès

Plus en détail

Pré-requis techniques. Yourcegid Secteur Public On Demand Channel

Pré-requis techniques. Yourcegid Secteur Public On Demand Channel Yourcegid Secteur Public On Demand Channel Sommaire 1. PREAMBULE...3 2. PRE-REQUIS RESEAU...3 Généralités... 3 Accès Télécom supportés... 4 Dimensionnement de vos accès... 5 Nomadisme et mobilité... 6

Plus en détail

Présentation SERVEUR EN CLUSTER. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13

Présentation SERVEUR EN CLUSTER. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13 Présentation SERVEUR D APPLICATIONS EN CLUSTER Description Un cluster est un ensemble d instances de serveurs d applications combinant haute disponibilité et forte évolutivité. Contrairement à un système

Plus en détail

Guide des solutions 2X

Guide des solutions 2X Guide des solutions 2X Page 1/22 Sommaire Les solutions d infrastructures d accès 2X... 3 2X Application Server/LoadBalancer... 4 Solution pour un seul Terminal Server... 4 Solution pour deux Terminal

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation : REMPLACEMENT DU PAREFEU-PROXY Objet du marché : Acquisition

Plus en détail

C2O, une plate-forme de gestion et d automatisation de process

C2O, une plate-forme de gestion et d automatisation de process C2O, une plate-forme de gestion et d automatisation de process AVANTAGE PRODUCTION Siège social : 15 rue ampère - 60800 Crépy en Valois Tel: + 33 (0)1 76 77 26 00 - info@avantageproduction.com SARL au

Plus en détail

PLAN DE FORMATION TECHNICIEN(NE) D'ASSISTANCE EN INFORMATIQUE TAI

PLAN DE FORMATION TECHNICIEN(NE) D'ASSISTANCE EN INFORMATIQUE TAI PLAN DE FORMATION TECHNICIEN(NE) D'ASSISTANCE EN INFORMATIQUE TAI Technicien(ne) d'assistance en Informatique Titre professionnel Ministère du travail : TP-00476 Niveau : IV Date de parution au JO : 26

Plus en détail

6761 Validation de la conformité 21.03.2007

6761 Validation de la conformité 21.03.2007 6761 Validation de la conformité 21.03.2007 Peter DAEHNE 1 Tests de stress Les tests de stress permettent d étudier le comportement du logiciel lorsque celui-ci est mis dans des situations extrêmes, aux

Plus en détail

TP 2 de dimensionnement de réseaux

TP 2 de dimensionnement de réseaux Bourdin Benoit Courtat Julien TP 2 de dimensionnement de réseaux Exercice 1 Tout au long de TP, nous avons du utiliser httperf. Nous tirons nos résultats de la sortie standart du logiciel, mais aussi d'un

Plus en détail

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager Alcatel-Lucent Appliance Manager Solution complète de gestion des adresses IP et de bout en bout basée sur des appliances Rationalisez vos processus de gestion et réduisez vos coûts d administration avec

Plus en détail

AUDIT DU LAN ET DU PARC INFORMATIQUE

AUDIT DU LAN ET DU PARC INFORMATIQUE 1 AUDIT DU LAN ET DU PARC INFORMATIQUE Objectifs : vérification du plan d adressage audit des postes en service création de documents sur le LAN et le matériel informatique LE RESEAU ET LE PARC INFORMATIQUE

Plus en détail

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16 CONFIGURATION 1 Présentation 2 Topologie du projet 3 Installation 4 Configuration 4.1 Création de la DMZ publique 4.2 Accès vers l Internet 4.3 Publication d Exchange 4.4 Rapports d activité et alertes

Plus en détail

gcaddy Suite Description du produit

gcaddy Suite Description du produit gcaddy Suite Description du produit Version 1.0 www.gweb.be @ info@gweb.be TVA : BE-863.684.238 SNCI : 143-0617856-67 1 / 8 1 Description de gcaddy gcaddy est le module E-commerce de Gweb. Il se présente

Plus en détail

Contrat et mise à disposition d infrastructure d hébergement

Contrat et mise à disposition d infrastructure d hébergement 1 Contrat et mise à disposition d infrastructure d hébergement ARTICLE 1 DESCRIPTION DE LA PRESTATION DE SERVICES HEBERGEMENT La prestation consiste en la réalisation des tâches suivantes : Mise à disposition

Plus en détail

Pré-requis techniques

Pré-requis techniques Sommaire 1. PRÉAMBULE... 3 2. PRÉ-REQUIS TÉLÉCOM... 4 Généralités... 4 Accès Télécom supporté... 4 Accès Internet... 5 Accès VPN... 5 Dimensionnement de vos accès... 6 3. PRÉ-REQUIS POUR LES POSTES DE

Plus en détail

Suite VMware vcenter. VMware vsphere 4. vshield Zones VMsafe. VMotion Storage VMotion HA Fault Tolerance Data Recovery. VMware ESX VMware ESXi

Suite VMware vcenter. VMware vsphere 4. vshield Zones VMsafe. VMotion Storage VMotion HA Fault Tolerance Data Recovery. VMware ESX VMware ESXi CS VMware vsphere 4 AIDE-MÉMOIRE Qu est-ce que VMware vsphere 4? Premier système d exploitation pour le Cloud Computing, VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les

Plus en détail

POM Monitoring V4.0. Release Note fonctionnelle

POM Monitoring V4.0. Release Note fonctionnelle POM Monitoring V4.0 Release Note fonctionnelle ZAC des Metz 3 rue du petit robinson 78350 Jouy en Josas Tél : 01.30.67.60.65 Fax : 01.75.43.40.70 www.pom-monitoring.com Contenu 1 RELEASE NOTE FONCTIONNELLE...

Plus en détail

TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP

TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP I REPRÉSENTER SON RÉSEAU Remettez en état votre petit réseau VOIP et réalisez-en le schéma (avec Vision 2010 éventuellement) II PEAUFINER LE PARAMÉTRAGE Pour activer la messagerie

Plus en détail

La supervision décisionnelle par Adeo Informatique. Solution de supervision

La supervision décisionnelle par Adeo Informatique. Solution de supervision La supervision décisionnelle par Adeo Informatique Solution de supervision 2 Objectifs Supervision : surveiller, prévoir et éviter Si j attends la panne Durée de la panne Signes avant coureurs PANNE Appel

Plus en détail

Les Logiciels Libres au Service de la Sécurité

Les Logiciels Libres au Service de la Sécurité Retour d expérience sur le déploiement de logiciels libres pour la sécurité des systèmes d information cedric.blancher@eads.net -- http://sid.rstack.org/ Centre Commun de Recherche EADS FRANCE Journée

Plus en détail

Centralisation Automatisation Simplicité

Centralisation Automatisation Simplicité Nous contacter : SARL concept Centralisation Automatisation Simplicité support@d3concept.com Hotline 24/24 : +330677723498 www.d3concept.com Un outil complet constitué de 9 modules pour la supervision

Plus en détail

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple Introduction Aujourd hui les applications (en particulier multimédia) nécessitent des qualités de service de natures très différentes La gestion des qualités de services dans Internet Exemples: Transfert

Plus en détail

Plan de notre intervention 1. Pourquoi le test de charge? 2. Les différents types de tests de charge 1.1. Le test de performance 1.2.

Plan de notre intervention 1. Pourquoi le test de charge? 2. Les différents types de tests de charge 1.1. Le test de performance 1.2. Plan de notre intervention 1. Pourquoi le test de charge? 2. Les différents types de tests de charge 1.1. Le test de performance 1.2. Le test aux limites 3. Méthode 2.1. Pré-requis 2.2. Préparation des

Plus en détail

La répartition de charge (Cluster NLB)

La répartition de charge (Cluster NLB) La répartition de charge (Cluster NLB) La répartition de charge devient indispensable quand un seul serveur ne suffit plus pour tenir la charge ou maintenir un temps de réponse acceptable. Si le besoin

Plus en détail

Réflexion Epreuve E4 pour le parcours SISR. Conception et maintenance de solutions informatiques

Réflexion Epreuve E4 pour le parcours SISR. Conception et maintenance de solutions informatiques Réflexion Epreuve E4 pour le parcours SISR Conception et maintenance de solutions informatiques Un étudiant propose une situation professionnelle basée sur une activité réalisée lors de son stage de seconde

Plus en détail

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L objectif

Plus en détail

Zabbix. Solution de supervision libre. par ALIXEN

Zabbix. Solution de supervision libre. par ALIXEN Zabbix Solution de supervision libre par ALIXEN Plan Présentation d'alixen Introduction La supervision réseau : le besoin Zabbix : Mise en oeuvre Zabbix : Exploitation des données Exemples de déploiement

Plus en détail

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ SANTE RESEAU développe en 2012, une filiale, VIRTUAL SR, spécialisée dans l'hébergement PRIVÉ de Machines Virtuelles. Spécialisée dans Les Architectures Virtuelles

Plus en détail

Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud. SFR Business Team - Présentation

Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud. SFR Business Team - Présentation Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud Les partenaires de l offre Cloud Computing SFR Le focus HP Les principes de mise en œuvre réseau Les principes de fonctionnement de la solution

Plus en détail

Prérequis techniques

Prérequis techniques Prérequis techniques Portail collaboratif Clients Cegid ews - 06/2012 Prérequis techniques Sommaire 1. PRÉAMBULE... 3 2. PRÉREQUIS CÔTÉ CABINET D EXPERTISE COMPTABLE... 4 3. PRÉREQUIS CÔTÉ ENTREPRISE...

Plus en détail

Zabbix. Outil de supervision réseau. Vincent Bernat Vincent.Bernat@wallix.com. July 13, 2007. Zabbix. V. Bernat. Supervision.

Zabbix. Outil de supervision réseau. Vincent Bernat Vincent.Bernat@wallix.com. July 13, 2007. Zabbix. V. Bernat. Supervision. Outil de supervision réseau Vincent Bernat Vincent.Bernat@wallix.com July 13, 2007 Plan 1 La supervision 2 3 Un exemple de Plan 1 La supervision 2 3 Un exemple de Pourquoi superviser? détecter les pannes

Plus en détail

Dépannage du réseau (S4/C8) Documenter le réseau

Dépannage du réseau (S4/C8) Documenter le réseau Dépannage du réseau (S4/C8) b Documenter le réseau Pour corriger et diagnostiquer des problèmes réseau efficacement, un ingénieur réseau doit savoir comment le réseau a été conçu et connaitre les performances

Plus en détail

Bendaoud Ouahid de La Brousse Henri Serkizyan Kévin 23/03/15

Bendaoud Ouahid de La Brousse Henri Serkizyan Kévin 23/03/15 Bendaoud Ouahid de La Brousse Henri Serkizyan Kévin 23/03/15 I/Présentation des outils de gestion de réseau 1. Présentation générale des enjeux 2. L intérêt des logiciels payants 3. Les 3 logiciels que

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Les Clusters Les Mainframes Les Terminal Services Server La virtualisation De point de vue naturelle, c est le fait de regrouper

Plus en détail

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft Virtual Server 2005 R2 Network Shutdown Module Système Principal (hôte) Virtual Server

Plus en détail

BOOSTEZ MAITRISEZ. votre business en ligne. la qualité de vos données

BOOSTEZ MAITRISEZ. votre business en ligne. la qualité de vos données 3 BOOSTEZ votre business en ligne MAITRISEZ la qualité de vos données J accélère drastiquement le temps de mise en ligne d un nouveau site et je m assure de la qualité de marquage Mon site évolue constamment

Plus en détail

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs METAIS Cédric 2 ème année Informatique et réseaux Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs Cédric METAIS ISMRa - 1 - LES DIFFERENTS SYSTEMES RAID SOMMAIRE INTRODUCTION I LES DIFFERENTS RAID I.1 Le

Plus en détail

Cisco Unified Business Attendant Console

Cisco Unified Business Attendant Console Cisco Unified Business Attendant Console Cisco Unified Communications est un système étendu de communications IP, d applications et de produits voix, vidéo, données et mobilité. Il rend les communications

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET

CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET Nom de l entreprise : Adresse : Tel : Fax : Email : Personne à contacter dans l entreprise : 1 SOMMAIRE 1 PRESENTATION DE L ENTREPRISE...3 2 PRESENTATION

Plus en détail

Laboratoire #2 TÉLÉINFORMATIQUE ET RÉSEAUX PLANIFICATION D UN RÉSEAU D ENTREPRISE

Laboratoire #2 TÉLÉINFORMATIQUE ET RÉSEAUX PLANIFICATION D UN RÉSEAU D ENTREPRISE ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE DÉPARTEMENT DE GÉNIE DE LA PRODUCTION AUTOMATISÉE GPA-785 Automne 2009 Professeur : Mohamed Chériet Chargé de Laboratoire : Ludovic Felten Laboratoire #2 TÉLÉINFORMATIQUE

Plus en détail

Travail de Fin d Etudes

Travail de Fin d Etudes 4ème Informatique 27 juin 2005 Travail de Fin d Etudes Supervision Centralisée d Infrastructures Distantes en Réseaux avec Gestion des Alarmes et Notification des Alertes TFE réalisé au sein de la société

Plus en détail

Tolérance aux Fautes des Grappes d Applications J2EE. Applications Internet dynamiques

Tolérance aux Fautes des Grappes d Applications J2EE. Applications Internet dynamiques Application statique Tolérance aux Fautes des Grappes d Applications J2EE Sara Bouchenak Sacha Krakowiak, Noël de Palma, Stéphane Fontaine Projet SARDES INRIA IMAG CFSE'4, 6-8 avril 2005 Tolérance aux

Plus en détail

La nouvelle donne du test avec Oracle

La nouvelle donne du test avec Oracle La nouvelle donne du test avec Oracle Jean-Baptiste MARZOLF, Consultant Avant-vente, Oracle Pourquoi est-ce important? Les clients investissent dans les applications pour fournir

Plus en détail

EMC Data Domain Boost for

EMC Data Domain Boost for EMC Data Domain Boost for Symantec Backup Exec Augmentez vos performances de sauvegarde grâce à une intégration avancée dans OpenStorage Avantages clés Sauvegardes plus rapides et meilleure utilisation

Plus en détail

ActiveSentry : le monitoring permanent de la sécurits. curité des architectures Internet

ActiveSentry : le monitoring permanent de la sécurits. curité des architectures Internet ActiveSentry : le monitoring permanent de la sécurits curité des architectures Internet OSSIR 11/09/2001 Fabrice Frade Directeur Technique Intranode 2001 Qui est Intranode? Intranode est un éditeur d une

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES

MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES OFFRE N 2013/01/03 MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES OBJET DE LA CONSULTATION : Ce marché vise dans un 1 er temps,

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD1 Exercices Exercice 1 : Décrivez les facteurs internes qui ont un impact sur les communications réseau. Les facteurs internes ayant un impact sur les communications sont liés à la nature

Plus en détail

Table des Matières. Table des Figures 7. Introduction Générale 9. Chapitre 1 - Langages de description d architectures matérielles hybrides 23

Table des Matières. Table des Figures 7. Introduction Générale 9. Chapitre 1 - Langages de description d architectures matérielles hybrides 23 Table des Figures 7 Introduction Générale 9 1. Outils et plate-formes de construction d application 9 2. Intégration de paradigmes de conception dans le cycle de vie 10 2.1. Equilibrage de charge et équilibrage

Plus en détail

Version de novembre 2012, valable jusqu en avril 2013

Version de novembre 2012, valable jusqu en avril 2013 Pré requis techniques pour l installation du logiciel complet de gestion commerciale WIN GSM en version hyper File en configuration Windows Terminal Serveur Version de novembre 2012, valable jusqu en avril

Plus en détail

Windows 2008 server -Introduction-

Windows 2008 server -Introduction- Windows 2008 server -Introduction- Rappel sur les systèmes d exploitation Un système d exploitation (Operating System) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles

Plus en détail

Administration Réseau

Administration Réseau Refonte du LAN, Administration, Performance & Sécurité. Projet réalisé par Jean-Damien POGOLOTTI et Vincent LAYRISSE dans le cadre d un appel d offre Description du projet Le design suivant a été réalisé

Plus en détail

Management Solutions. *On Demand. Prérequis. YourCegid Fiscalité On Demand

Management Solutions. *On Demand. Prérequis. YourCegid Fiscalité On Demand Management Solutions *On Demand Prérequis YourCegid Fiscalité On Demand PR-YC Fiscalité On Demand V5 EN 06/05/2015 Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. PREREQUIS RESEAU... 4 Accès Télécom... 4 Dimensionnement

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

CENTRE DE RESSOURCES INFORMATIQUES IFMA -------

CENTRE DE RESSOURCES INFORMATIQUES IFMA ------- CENTRE DE RESSOURCES INFORMATIQUES IFMA ------- CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF AU CHANGEMENT DU FIREWALL DE L IFMA --------------- Date limite d envoi de l'offre : 3 septembre

Plus en détail

Figure 1a. Réseau intranet avec pare feu et NAT.

Figure 1a. Réseau intranet avec pare feu et NAT. TD : Sécurité réseau avec Pare Feu, NAT et DMZ 1. Principes de fonctionnement de la sécurité réseau Historiquement, ni le réseau Internet, ni aucun des protocoles de la suite TCP/IP n était sécurisé. L

Plus en détail

Guide de Tarification. Introduction Licence FD Entreprise Forfaits clé en main SaaS SaaS Dédié SaaS Partagé. Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 8

Guide de Tarification. Introduction Licence FD Entreprise Forfaits clé en main SaaS SaaS Dédié SaaS Partagé. Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 8 Guide de Tarification Introduction Licence FD Entreprise Forfaits clé en main SaaS SaaS Dédié SaaS Partagé Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 8 Introduction Dexero FD est une application Web de gestion d

Plus en détail

Formation A2IMP. Acquisition d information sur les autres équipements du réseau. Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1

Formation A2IMP. Acquisition d information sur les autres équipements du réseau. Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1 Formation A2IMP Acquisition d information sur les autres Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1 Idée : corréler des informations via d autres Informations de base Connaître l horodatage (date, heure) des

Plus en détail

Un concept multi-centre de données traditionnel basé sur le DNS

Un concept multi-centre de données traditionnel basé sur le DNS Confiez vos activités critiques à un expert S il est crucial pour vos activités commerciales que vos serveurs soient disponibles en continu, vous devez demander à votre hébergeur de vous fournir une solution

Plus en détail

Sujet Projets 2 nd Semestre

Sujet Projets 2 nd Semestre Sujet Projets 2 nd Semestre Seuls les appels systèmes vus en cours sont autorisés. L usage d autres fonctions doit impérativement être validé par l enseignant. La date d ouverture pour l assignation de

Plus en détail

Système. Introduction aux systèmes informatiques

Système. Introduction aux systèmes informatiques Introduction aux systèmes informatiques Système Un système est une collection organisée d'objets qui interagissent pour former un tout Objets = composants du système Des interconnexions (liens) entre les

Plus en détail

COMMUNIQUE DE LANCEMENT SAGE E-COMMERCE 100 VERSION 14

COMMUNIQUE DE LANCEMENT SAGE E-COMMERCE 100 VERSION 14 COMMUNIQUE DE LANCEMENT SAGE E-COMMERCE 100 VERSION 14. Un marché plus que porteur! Le commerce en ligne c est : La mobilité c est : Analyse quantitative (source FEVAD mai 2006) 43% de croissance en CA

Plus en détail

Yourcegid Ressources Humaines Pack On Demand. Prérequis Techniques Yourcegid Ressources Humaines Pack On Demand

Yourcegid Ressources Humaines Pack On Demand. Prérequis Techniques Yourcegid Ressources Humaines Pack On Demand Yourcegid Ressources Humaines Pack On Demand Prérequis Techniques Yourcegid Ressources Humaines Pack On Demand Prérequis Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. PREREQUIS RESEAU... 4 Généralités... 4 Accès Télécom

Plus en détail

MSP Center Plus. Vue du Produit

MSP Center Plus. Vue du Produit MSP Center Plus Vue du Produit Agenda A propos de MSP Center Plus Architecture de MSP Center Plus Architecture Central basée sur les Probes Architecture Centrale basée sur l Agent Fonctionnalités démo

Plus en détail

Nouveautés Ignition v7.7

Nouveautés Ignition v7.7 ... Nouveautés Ignition v7.7 Nouveautés Ignition v7.7 Découvrez le Nouveau Scada avec plus de 40 nouveautés Principales nouveautés :... Cloud Templates Template Repeater Client Multilingue + Sequential

Plus en détail

Mise en place d un Site de Secours Backup à Koléa

Mise en place d un Site de Secours Backup à Koléa REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA JUSTICE Mise en place d un Site de Secours Backup à Koléa Monsieur AKKA Abdelhakim Avec la mise en place de la duplication : «PKI : Public

Plus en détail

Test de performance en intégration continue dans un cloud de type PaaS

Test de performance en intégration continue dans un cloud de type PaaS Test de performance en intégration continue dans un cloud de type PaaS Bruno Dillenseger Orange Labs Grenoble ComPAS, Conférence d informatique en Parallélisme, Architecture et Système, Atelier SLA pour

Plus en détail

Architecture technique

Architecture technique OPUS DRAC Architecture technique Projet OPUS DRAC Auteur Mathilde GUILLARME Chef de projet Klee Group «Créateurs de solutions e business» Centre d affaires de la Boursidière BP 5-92357 Le Plessis Robinson

Plus en détail

MOBILITE. Datasheet version 3.0

MOBILITE. Datasheet version 3.0 DU PC PORTABLE AU PDA COMMUNICANT MOBILITE Datasheet version 3.0 IBELEM, SA au Capital de 147 815 Filiale d ITS Group - 3, boulevard des bouvets 92741 Nanterre Cedex Tèl : 01.55.17.45.75 Fax : 01.73.72.34.08

Plus en détail

Procédure pas à pas de découverte de l offre. Service Cloud Cloudwatt

Procédure pas à pas de découverte de l offre. Service Cloud Cloudwatt Procédure pas à pas de découverte de l offre Service Cloud Cloudwatt Manuel Utilisateur 03/07/2014 Cloudwatt - Reproduction et communication sont interdites sans autorisation 1/45 Contenu 1. Introduction...

Plus en détail

LES FONCTIONS DE SURVEILLANCE DES FICHIERS

LES FONCTIONS DE SURVEILLANCE DES FICHIERS SYSLOG and APPLICATION LOGS Knowledge Module for PATROL - Data Sheet Version 1.5 Développé par http://www.axivia.com/ PRESENTATION DU PRODUIT SYSLOG and APPLICATION LOGS Knowledge Module for PATROL est

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 3 01 Quel protocole de la couche application sert couramment à prendre en charge les transferts de fichiers entre un

Plus en détail

B1-4 Administration de réseaux

B1-4 Administration de réseaux B1-4 Administration de réseaux Introduction École nationale supérieure de techniques avancées B1-4 Administration de réseaux 1 / 22 Désolé... L administration réseau ne s enseigne pas. c est un domaine

Plus en détail

Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino

Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino avec MailFlow Analyzer TM un produit de l Infrastructure Management Suite TM Copyright COOPERTEAM SOFTWARE 2013 La gestion de

Plus en détail

Editeur de solutions innovantes C 3. Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP

Editeur de solutions innovantes C 3. Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP Editeur de solutions innovantes C 3 Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP Intelligence et fiabilité au coeur du système de communication de l entreprise de manière simple et

Plus en détail

«Clustering» et «Load balancing» avec Zope et ZEO

«Clustering» et «Load balancing» avec Zope et ZEO «Clustering» et «Load balancing» avec Zope et ZEO IN53 Printemps 2003 1 Python : généralités 1989 : Guido Van Rossum, le «Python Benevolent Dictator for Life» Orienté objet, interprété, écrit en C Mêle

Plus en détail

Gérez la performance de vos outils de production sans contrainte

Gérez la performance de vos outils de production sans contrainte innovons l industrie des carrières Gérez la performance de vos outils de production sans contrainte UN OUTIL ET DES SERVICES POUR L ACTIVITÉ DES CARRIÈRES NOTRE MÉTIER : Aider les entreprises à augmenter

Plus en détail

Ajout d items spécifiques

Ajout d items spécifiques 1 Ajout d items spécifiques Item : SNMP (Borne Wi-Fi & Switch.) Introduction sur le SNMP. SNMP est relativement simple une fois qu on a compris. Voyons comment se compose un ensemble d éléments communiquant

Plus en détail

Module 1. Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2

Module 1. Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2 Module 1 Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2 Vue d ensemble du module Rôles serveur Utilisation des outils d administration Microsoft Windows Server 2008 R2 Utilisation

Plus en détail