Chapitre 22 ECLAIRAGE DE SECURITE ET ALARME INCENDIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 22 ECLAIRAGE DE SECURITE ET ALARME INCENDIE"

Transcription

1 Chapitre 22 ECLAIRAGE DE SECURITE ET ALARME INCENDIE 1 Choix du type d établissement Détermination de la catégorie en fonction de l effectif Les différentes catégories Choix du SSI( système de sécurité incendie ) et de l équipement d alarme L salle d auditions, de conférences, de réunions, de spectacles et de multimédia Alarme Incendie Réglementation Evacuation Détection Issues de secours Compartimentage Désenfumage Coupure d urgence Alarmes techniques Eclairage de sécurité Réglementation Eclairage d évacuation Eclairage d ambiance ou anti-panique Choix de votre éclairage de sécurité...9 Travail personnel...10 Autocorrection T10 1

2 1 Choix du type d établissement Tous les établissements selon leur activité et l effectif du public qui les fréquente, imposent des installations de sécurités spécifiques. Il est impératif de déterminer ces types et catégories pour réaliser une installation d éclairage ou d alarme incendie conforme à la réglementation. Il existe 4 sortes d établissements : établissement recevant du public (ERP) établissement recevant des travailleurs (ERT) locaux d habitation immeubles de grande hauteur (IGH) Dans le cas de notre installation, puisqu il s agit d une salle de spectacle et en fonction du tableau ci-dessous nous sommes devant un établissement de type L. 2 Détermination de la catégorie en fonction de l effectif Pour définir la catégorie, il s agit d abord de calculer l effectif du public et du personnel pouvant fréquenter l établissement, en fonction des spécificités et règlements propres à chaque type d ERP. 2.1 Les différentes catégories 5 e catégorie : effectif du public inférieur à 301 personnes (sans le personnel et dans la limite réglementaire) 4 e catégorie : effectif du public inférieur à 301 personnes et supérieur au limites de la 5 e catégorie. 3 e catégorie : effectif compris entre 701 et 1500 personnes 1 e catégorie : effectif supérieur à 1500 personnes La salle de spectacle sans étage comporte 208 places numérotées nous sommes donc en 4 e catégorie ( voir tableau page suivante ) 2997 T10 2

3 3 Choix du SSI( système de sécurité incendie ) et de l équipement d alarme TYPE ETABLISSEMENT HANDICAPES CATEGORIES CATEGORIE DE SSI EQUIPEMENT D ALARME A B C D E 1 2a 2b 3 4 Salles à usage 1 e >3000 pers x x d audition, de 1 e >1500 pers x x x x conférences, de 2 E (avec salle réunions, de sans polyvalente) x x L salle polyvalentes et de polyvalente) spectacles, salle 2 e (sans x multimédia 3 e, 4 e et 5 e x avec 1 e, 2 e et 3 e x x 4 e et 5 e x - catégorie de SSI non spécifié par la réglementation x choix spécifié par la réglementation 4 L salle d auditions, de conférences, de réunions, de spectacles et de multimédia 4.1 Alarme Incendie 2997 T10 3

4 4.1.1 Réglementation Arrêté du 20 janvier 2003 Article L15-PE Evacuation L établissement est considéré comme recevant des handicapés s il accepte : Au rez de chaussée plus de 5% de handicapés accompagnés ou non avec un minimum de deux Aux autres niveaux plus de 1% de handicapés accompagnés, avec un minimum de deux Dans le cas d un équipement d alarme de type 1 ou dans des établissements équipés d une sonorisation, l alarme générale doit être interrompue par la diffusion d un message préenregistré prescrivant en clair l ordre d évacuation. Le fonctionnement de l alarme générale doit être précédé automatiquement : de l arrêt de la sonorisation, de la mise en lumière normale de l établissement. En l absence d un système de sonorisation, ou si la sonorisation ne permet pas de diffuser un message d évacuation, employer un BAAS à message préenregistré Détection Les déclencheurs manuels doivent être à proximités des issues au rez de chaussée et des escaliers pour les autres niveaux. Pour un SSI de catégorie A, prévoir des détecteurs dans les circulations, et dans les locaux à risques particuliers : Locaux à risques importants : - Les cages de scène, les dépôts de décors, les dépôts de service (costumes accessoires ) - Les magasins de décors - Les dépôts de matériels (sièges, gradins télescopiques, praticables ) - Les ateliers de fabrication, de nettoyage et d entretien des costumes - Les ateliers de fabrication de décors. - Les locaux des perruquiers et des cordonniers - Les ateliers d entretien, de réparation et de décoration - Les locaux d archives - Les salles de reprographie - Les infothèques (archivage de films, bandes vidéo, documents graphiques ) - Les reserves à accessoires Locaux à risques moyens : - Les loges collectives - Les foyers des machinistes et des techniciens - Les salles de répétitions 2997 T10 4

5 - Les salles de réunion (à usage professionnel et non accessibles au public ) Locaux répondant par ailleurs au conditions BE2 suivant NF C Issues de secours Les issues de secours sont normalement libres d ouverture. Pour éviter une utilisation malveillante (vol par exemple), la Commission de Sécurité peut autoriser leur verrouillage par ventouse. Une commande locale par déclencheur manuel vert est alors obligatoire et un déverrouillage par la centrale incendie peut être réalisé en complément. Un contrôle de position des portes est possible par contacts dans le bloc ventouse avec renvoi sur alarme technique Compartimentage Il faut prévoir des portes pare-flammes munies de fermes-portes entre : Les espaces scéniques et les parties administratives, locaux d artistes, locaux du personnel et les dégagements. L établissement et son parc de stationnement éventuel Désenfumage Les salles situées en sous-sol, ainsi que celles d une superficie supérieure à 300 m 2 situées au rez de chaussée ou en étage, doivent être désenfumées. Arrêté du 10 Juillet 1987 : Les escaliers et les circulations encloisonnés doivent être désenfumés ou mis à l abri des fumées. Toutefois, les circulations horizontales encloisonnées des compartiments ne doivent pas être mises en surpression. Pour les cages de scène, les commandes des dispositifs de désenfumage seront manuelles. Les commandes des dispositifs de désenfumage ne sont pas obligatoirement automatiques Coupure d urgence Voir cours étude d un ouvrage chapitre24 et réglementation technique (voir guide de sécurité sur Réglementation Décret du 14 novembre 1988 article 10 Règlement de Sécurité en ERP Article EL 11 Les chaufferies Arrêté du 23 juin 1978 Les enseignes lumineuses NF C Les cuisines Règlement de Sécurité Articles CG, et PE 15 Les escaliers mécaniques et trottoirs roulants Règlement de Sécurité - Article AS7 Les ventilateurs Règlement de Sécurité Article CH Alarmes techniques 2997 T10 5

6 L alarme technique répond à des applications tertiaires ou domestiques simples telles que surveillance de la température d un congélateur, détection d inondation ou de gaz Rélementation Code de la construction et de l habitation article R Règlement de sécurité contre l incendie en ERP Structures gonflabes Article SG T10 6

7 Tableau de choix pour du matériel Legrand 2997 T10 7

8 4.2 Eclairage de sécurité Réglementation Arrêté du 29/01/2003 Arrêté du 12/12/1984 Théâtres, cabarets de nuit, dancing avec décor ou attraction importante, cinémas, salles à usages multiples. Pour les salles polyvalentes à dominante sportive voir type X Article L PE Eclairage d évacuation Où installe-t-on les blocs? - Aux sorties des salles - Tous les 15 m et dans les dégagements (le long des couloirs, dans des escaliers et dans les halls) - A chaque changement de direction - A chaque sortie de secours - A chaque obstacle - A chaque changement de niveau Calcul de l effectif - Eclairage d évacuation : 50 personnes et plus - Eclairage d ambiance ou anti-panique : 100 personnes en étage ou au rez de chaussée ou 50 personnes en sous-sol Eclairage d ambiance ou anti-panique Il est obligatoire dans les salles ou halls si l effectif du public atteint : 100 personnes ou plus 50 personnes ou plus, si les salles ou halls sont situés en sous-sol. Dans tous les cas, il faut : un flux lumineux de 5 lumens/m 2 de surface au sol au moins deux blocs d éclairage d ambiance par salle ou hall une distance maximum entre deux blocs correspondant à quatre fois la hauteur au dessus du sol. Cas particuliers - Les locaux de projection doivent être équipés d un éclairage de sécurité. - Dans les espaces sismiques, un bloc doit être installé près des organes de commande des dispositions de sécurités et moyens de secours 2997 T10 8

9 4.2.4 Choix de votre éclairage de sécurité Si votre effectif est inférieur ou égal à 700 vous pouvez utiliser des BAES ou des luminaires sur source centralisée. Si votre effectif est supérieur à 700 vous devez utiliser des luminaires sur source centralisée uniquement T10 9

10 Eclairage de secours et SSI Hypothèse : A travers cette séquence de travaux pratiques; nous allons étudier le fonctionnement d'un SSI, lors d'un appui sur l'un de ces «déclencheur désenfumage», le principe de fonctionnement des BAES ( Blocs Autonomes d'eclairage de Sécurité ), ainsi que la façon de gérer l'allumage ou l'extinction des BAES lorsqu'il y a présence ou absence de tension. Etude du SSI. A l'aide des schémas électriques, repérer, sur le document réponse N l, les récepteurs qui restent alimentés ou qui seront alimentés lors de l'appui sur le «déclencheur désenfumage». Appuyer sur le «déclencheur désenfumage», et lister les récepteurs alimentés. Quel est le récepteur qui s'allume, alors que normalement il n'est pas alimenté. Expliquer pourquoi? Etude de l'éclairage de sécurité A l'aide des caractéristiques constructeur du BAES : - Relever les caractéristiques de la tension d'alimentation du BAES. - Relever les caractéristiques des tensions d'alimentation des ampoules «v» et «S» du BAES. Que signifie «V» et «S»? - Quel est le moyen utilisé pour obtenir ces différentes tensions? ( Synoptique du BAES 2997 T10 10

11 L'accumulateur du BAES est défectueux, il faut donc le changer en respectant les consignes de sécurité. - Quel est l'appareil qui permet d'isoler le circuit où se trouve le BAES. - Donner la procédure à suivre, pour réaliser un consignation. - Donner la liste du matériel que vous allez utiliser pour réaliser cette consignation. - Remplir un «Avis de fin de travail». AVIS DE FIN DE TRAVAIL Le chargé de travaux (. ) M.. des établissements ou service Dumas avise M.chargé de consignation (..), que les travaux désignés au recto sont terminés le. à. h. mn et que son personnel a été rassemblé et informé de la fin du travail. Le chargé de travaux déclare, en outre, avoir enlevé les dispositifs de sécurité et autre matériels placés par ses soins et remis les ouvrages en ordre de marche en ce qui le concerne (sans avoir pour autant remis sous tension). Signature Le chargé de consignation Le chargé de travaux Nous allons étudier le fonctionnement de la télécommande. - A l'aide de la documentation, relever les caractéristiques principales de la télécommande. - Compléter les chronogrammes du fonctionnement de la télécommande en vous aidant des explications données pour chacun des cas suivant : Cas 1 : tension présente et appui sur le bouton «A1lurnage». «la LED allumage s allume pendant 5s. 3 s après l extinction de la LED, les ampoules S s allument et l ampoule V s éteint.» 2997 T10 11

12 Bouton allumage LED allumage Ampoule S Ampoule V t en s Cas 2 : Tension présente et appui sur le bouton «Extinction». «la LED extinction s allume pendant 5s. 3 s après l extinction de la LED, les ampoules S s eiteignent et l ampoule V s allume.» Bouton extinction LED extinction Ampoule S Ampoule V t en s - Indiquer les bornes qui relient la télécommande au BAES T10 12

13 Document réponse N T10 13

14 Documents ressources Difuseur sonore et déclencheur thermique Bloc autonome d éclairage de sécurité et sa télécommande 2997 T10 14

15 Eclairage de secours et SSI Hypothèse : A travers cette séquence de travaux pratiques; nous allons étudier le fonctionnement d'un SSI, lors d'un appui sur l'un de ces «déclencheur désenfumage», le principe de fonctionnement des BAES ( Blocs Autonomes d'eclairage de Sécurité ), ainsi que la façon de gérer l'allumage ou l'extinction des BAES lorsqu'il y a présence ou absence de tension. Etude du SSI. A l'aide des schémas électriques, repérer, sur le document réponse N l, les récepteurs qui restent alimentés ou qui seront alimentés lors de l'appui sur le «déclencheur désenfumage». Voir document réponse N 1.. Appuyer sur le «déclencheur désenfumage», et lister les récepteurs alimentés. Quel est le récepteur qui s'allume, alors que normalement il n'est pas alimenté. Expliquer pourquoi? Voyant désenfumage, difuseur sonore, balise rouge clignotante, balise blanche (présence tension), balise orange (si commutateur clés en position porte ouverte), pupitre opérateur XBT, télécommande BASE, automate, moteur en grande vitesse, bloc BASE. Le bloc secours est allumé car il adétecté une absence de tension. Il a commuté et a limenté les ampoules S par l intermédiaire de sa batterie. Etude de l'éclairage de sécurité A l'aide des caractéristiques constructeur du BAES : - Relever les caractéristiques de la tension d'alimentation du BAES. 230V alternatif, 50Hz/60Hz - Relever les caractéristiques des tensions d'alimentation des ampoules «v» et «S» du BAES. Que signifie «V» et «S»? Ampoule V : 12 V continu (veilleuse) Ampoule S : 3,6 V continu (sécurité) - Quel est le moyen utilisé pour obtenir ces différentes tensions? ( Synoptique du BAES ) ABAISSER REDRESSER FLITRER REGULER Voyant V 12V = 2997 T10 15 STOCKER Voyant S 3,6V =

16 L'accumulateur du BAES est défectueux, il faut donc le changer en respectant les consignes de sécurité. - Quel est l'appareil qui permet d'isoler le circuit où se trouve le BAES. Le sectionneur Q3 - Donner la procédure à suivre, pour réaliser un consignation. Séparer Condamner Identifier Vérification d absence de tension - Donner la liste du matériel que vous allez utiliser pour réaliser cette consignation. EPI Cadenas VAT - Remplir un «Avis de fin de travail». AVIS DE FIN DE TRAVAIL Le chargé de travaux (B2V ) M Roux des établissements ou service Dumas avise M Lasalle chargé de consignation (BC), que les travaux désignés au recto sont terminés le à 15 h 30 mn et que son personnel a été rassemblé et informé de la fin du travail. Le chargé de travaux déclare, en outre, avoir enlevé les dispositifs de sécurité et autre matériels placés par ses soins et remis les ouvrages en ordre de marche en ce qui le concerne (sans avoir pour autant remis sous tension). Signature Le chargé de consignation Le chargé de travaux Nous allons étudier le fonctionnement de la télécommande. - A l'aide de la documentation, relever les caractéristiques principales de la télécommande. Tension d entrée : 230V alternatif 50/60 Hz Tension de sortie : 9 V continu Consommation de la télécommande : 0,2 ma - Compléter les chronogrammes du fonctionnement de la télécommande en vous aidant des explications données pour chacun des cas suivant : Cas 1 : tension présente et appui sur le bouton «A1lurnage». «la LED allumage s allume pendant 5s. 3 s après l extinction de la LED, les ampoules S s allument et l ampoule V s éteint.» 2997 T10 16

17 Bouton allumage LED Allumage Ampoule S Ampoule V t en s Cas 2 : Tension présente et appui sur le bouton «Extinction». «la LED extinction s allume pendant 5s. 3 s après l extinction de la LED, les ampoules S s eiteignent et l ampoule V s allume.» Bouton extinction LED extinction Ampoule S Ampoule V t en s - Indiquer les bornes qui relient la télécommande au BAES. X7 et X8 folio 2/7 Documents réponses 2997 T10 17

18 Document réponse N 1 Document réponse N T10 18

L alarme incendie. 1. Définition d un SSI. 1. Les différents types de SSI RÉGLEMENTATION. ARTICLE MS 53 défini par l arrêté du 2 février 1993

L alarme incendie. 1. Définition d un SSI. 1. Les différents types de SSI RÉGLEMENTATION. ARTICLE MS 53 défini par l arrêté du 2 février 1993 L alarme incendie 1. Définition d un SSI ARTICLE MS 53 défini par l arrêté du 2 février 1993 Le système de sécurité incendie d un établissement est constitué de l ensemble des matériels servant à collecter

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP DE 5 E CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

Télécommande multifonctions non polarisée de sécurité pour blocs autonomes d éclairage de sécurité 039 00

Télécommande multifonctions non polarisée de sécurité pour blocs autonomes d éclairage de sécurité 039 00 Télécommande multifonctions non polarisée de sécurité pour blocs autonomes de sécurité 039 00 R Caractéristiques techniques Alimentation... : 230 VA 50 Hz 15 ma Capacité des bornes. : 2 X 1,5 mm 2 Fixation....

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS La réglementation : C est la loi Les supports réglementairesr Le règlement de sécurité : C est l ensemble des textes relatifs à la sécurité applicables aux Établissements

Plus en détail

BAES + BAEH étanche pour ERP comportant des locaux à sommeil 625 62

BAES + BAEH étanche pour ERP comportant des locaux à sommeil 625 62 Réf. 609 00 BAES + BAEH étanche pour ERP comportant des locaux à sommeil 65 6 Installation 40 mm maxi Coller une étiquette de maintenance réf. 609 00 et y inscrire la date de mise en service du bloc. 0

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier L arrêté du 24 juillet 2006 Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier 1.1) La détection automatique incendie 1.2) La protection

Plus en détail

L éclairage de sécurité et l alarme incendie

L éclairage de sécurité et l alarme incendie L éclairage de sécurité et l alarme incendie 1. Les établissements recevant du public (ERP) L éclairage de sécurité 1. Définition et réglementation Dans tout type d établissement un éclairage électrique

Plus en détail

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter.

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Cependant si vous désirez un audit sécurité complet, il

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la Modèle 2010-V1 PRÉFECTURE DE L'YONNE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE SÉCURITÉ

Plus en détail

REGLES GENERALES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP)

REGLES GENERALES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Direction des Lycées REGLES GENERALES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Avril 2002 I. Réglementation en vigueur. Code de la construction et de l'habitation. ( CCH ) Arrête du 25 juin 1980 modifié

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation Ville de Perpignan Direction Générale des Services Techniques Etablissement Recevant du Public Consignes Générales d Exploitation 1- Surveillance de l établissement En présence du public, l établissement

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire Cette notice a été élaborée à votre attention dans le but de faciliter votre

Plus en détail

Contrôle centralisé de l éclairage de sécurité

Contrôle centralisé de l éclairage de sécurité Contrôle centralisé de l éclairage de sécurité Toujours plus loin dans le contrôle de la sécurité avec Ura Rapidité de contrôle Autodiag TM, d un simple coup d œil permet de contrôler l état de l installation

Plus en détail

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P Le système d'alarme incendie doit permettre de signaler un sinistre et de le localiser. Il fonctionne sur une source autonome en l'absence de courant. L'action

Plus en détail

Blocs Autonomes d Alarme Sonore

Blocs Autonomes d Alarme Sonore Blocs Autonomes d Alarme Sonore Type MA ISD Réf. 320 003 Type MA VIGIE ISD Réf. 320 004 Type MAME VIGIE ISD Réf. 320 005 Type MA VIGIE flash Réf. 320 014 Type MAME VIGIE ISD flash Réf. 320 015 LE03049/AA

Plus en détail

Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 03/2012

Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 03/2012 Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP Pilote : P Date : 03/2012 Généralités sur les ERP Définition de l ERP et généralités en sécurité contre l incendie Qu est-ce qu un E.R.P.? Art.

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.2 Prescriptions

Plus en détail

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.1 Prescriptions

Plus en détail

Boitier de télécommande multi-fonctions pour blocs autonomes d éclairage de sécurité réf. : 140 012

Boitier de télécommande multi-fonctions pour blocs autonomes d éclairage de sécurité réf. : 140 012 NOTICE D EMPLOI ET D ENTRETIEN Boitier de télécommande multi-fonctions pour blocs autonomes d éclairage de sécurité réf. : Caractéristiques techniques Capacité de commande : 300 blocs Fixation... : sur

Plus en détail

Tableaux d alarme sonores

Tableaux d alarme sonores Tableaux d alarme sonores Type T4 CT 1 boucle NiMh Réf. : 320 020 Type T4 CT 2 boucles Réf. : 320 019 FEU BOUCLE 1 FEU TEST BOUCLE 2 DEFAUT BATTERIE SOUS TENSION SECTEUR ABSENT Contenu de l emballage -

Plus en détail

DEFINITION DE LA DEMANDE

DEFINITION DE LA DEMANDE DEFINITION DE LA DEMANDE Objectif du projet En 2012, la salle de cinéma a été transformée en salle polyvalente. Elle est utilisée maintenant pour l accueil de séminaires, la projection de documents audio-video,

Plus en détail

ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant

ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant N O T I C E ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant ATTENTION : CONTRAT D ENTRETIEN Toute installation de détection doit faire l objet d un contrat d entretien par un

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP

NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP Le Service Départemental d Incendie et de Secours Préfecture du Gers NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP GERS (En complément du dossier grand rassemblement) Objet de la démarche : Cette notice descriptive

Plus en détail

S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie

S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie Public : Homme du rang des sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires, des pompiers militaires de l armée de terre, des pompiers militaires

Plus en détail

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite Bâtiments collectifs d habitation neufs REGLEMENTATION : - Loi n 91.663 du 13.07.91 - Décret n 80.637 du 04.08.1980 - Décret n 94.86 du

Plus en détail

Centrale Incendie. À retenir. 3) Exemple d un système d alarme 3.1 Schéma de principe. 1) Composition d un système d alarme incendie.

Centrale Incendie. À retenir. 3) Exemple d un système d alarme 3.1 Schéma de principe. 1) Composition d un système d alarme incendie. À retenir Centrale Incendie 1) Composition d un système d alarme incendie 3 parties principales : ACQUISITION TRAITEMENT SIGNALISATION Structure générale 3) Exemple d un système d alarme 3.1 Schéma de

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE Service Départemental d Incendie et de Secours de la Haute-Garonne Bureau Prévention 49 Chemin de l Armurié BP 123 31776 COLOMIERS CEDEX Tél.: 05.61.06.37.60 Fax : 05.61.06.37.64

Plus en détail

CMSI 8 Réf. : 320 100 Notice exploitant

CMSI 8 Réf. : 320 100 Notice exploitant N O T I C E CMSI 8 Réf. : 320 100 Notice exploitant Fonction Type Zone de sécurité 1 2 3 4 5 6 7 8 Signification des voyants et commandes en face avant Voyant SOUS TENSION Voyant vert. S'allume quand le

Plus en détail

COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1

COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1 COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1 Référence: CJ-04-2014-Q&A-1 Page 1/5 Q 1 Concernant le marché dont question en rubrique

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

CFA Lycée Gustave EIFFEL LA CAGE D'ESCALIER. Niveau de Maîtrise

CFA Lycée Gustave EIFFEL LA CAGE D'ESCALIER. Niveau de Maîtrise S3.1 LA CAGE D'ESCALIER Savoir S3.1 S3.2 S6.1 S6.2 Niveau de Maîtrise 4 3 3 3 page 1 / 20 FICHE CONTRAT Capacités Prénom : THEME : INSTALLATIONS ET EQUIPEMENTS ELECTRIQUES Fonctions Organisation Réalisation

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Dénomination de l'établissement : Gymnase des Closeaux Adresse principale : Petite voie des Fontaines 94.150 RUNGIS Maîtrise d ouvrage (Nom ou raison sociale) : Ville de

Plus en détail

E.R.P. Etablissements Recevant du Public

E.R.P. Etablissements Recevant du Public E.R.P. Etablissements Recevant du Public CLASSEMENT D UN E.R.P. ACTIVITE EFFECTIF Différents types M N P R X Magasin Restaurant Discothèque Enseignement Ets sportifs couverts (piscine, salles omnisports,

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

0820 000 688 info@vigirisk.com

0820 000 688 info@vigirisk.com 0820 000 688 info@vigirisk.com vous invite à lire attentivement cette fiche de tâche et à exécuter l action qui vous incombe dans le délai imparti. «Les constructeurs, propriétaires et exploitants des

Plus en détail

S4.2 LE MAGASIN S.S.I

S4.2 LE MAGASIN S.S.I S.S.I Savoir S4.2 S3.1 S3.2 S6.1 Niveau de Maîtrise 2 4 3 3 page 1 / 21 TD LE MAGASIN FICHE CONTRAT Capacités THEME : SYSTEMES COMMUNICANTS VDI - COURANTS FAIBLES Fonctions Organisation C1 S INFORMER Réalisation

Plus en détail

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs Norme européenne pour portes actionnées par source d énergie extérieure La norme européenne EN 16005 définit les exigences de sécurité en matière de conception

Plus en détail

L article R 123-2 du Code de

L article R 123-2 du Code de ÉTANCHÉITÉ.INFO #40 décembre 2013 TECHNIQUE 29 Réglementation ERP Désenfumage des ERP : des règles générales complétées par des spécificités liées au type d exploitation Selon la taille et la nature de

Plus en détail

EXERCICE D EVACUATION DANS UN ERP APPLICATION DANS UN ETABLISSEMENT SCOLAIRE

EXERCICE D EVACUATION DANS UN ERP APPLICATION DANS UN ETABLISSEMENT SCOLAIRE EXERCICE D EVACUATION DANS UN ERP APPLICATION DANS UN ETABLISSEMENT SCOLAIRE BASE REGLEMENTAIRE Code de la Construction et de l Habitation (décret n 73-1007 du 31 octobre 1973) Règlement de sécurité du

Plus en détail

AIR CONDITIONNÉ AUTOMATIQUE

AIR CONDITIONNÉ AUTOMATIQUE 1 10 2 3 4 A. TABLEAU DE COMMANDE CONDUCTEUR 1 - Régulation de confort automatique Un appui sur cette commande, confirmé par l affichage du voyant A/C et de AUTO sur l afficheur, permet de gérer automatiquement

Plus en détail

Télécommande multifonctions non polarisée 0 039 00

Télécommande multifonctions non polarisée 0 039 00 Télécommande multifonctions non polarisée 0 039 0 Caractéristiques techniques Alimentation...... : 50 Hz Capacité des bornes : 2 X 1,5 mm 2 Fixation...:surrailoméga Encombrement.... : modules (70 mm) Tension

Plus en détail

Problématique. Mise en situation

Problématique. Mise en situation NOM :.. Prénom : Classe :. Savoirs technologiques associés : S4.8 : Automatismes du bâtiment Compétence(s) : C1-3 Décoder les documents relatifs à tout ou partie d un ouvrage. Non Acquis Acquis C5.2 :

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

CMSI ADRESSABLE Réf. : 321 010 (type B) Notice exploitant pour 321 010 configuré en CMSI de type B. CMSI de type B

CMSI ADRESSABLE Réf. : 321 010 (type B) Notice exploitant pour 321 010 configuré en CMSI de type B. CMSI de type B CMSI ADRESSABLE Réf. : 2 00 (type B) Certifié NF S 6-94 (CMSI), NF S 6-95 (US) et NF S 6-96 (EA) Notice exploitant pour 2 00 configuré en CMSI de type B CMSI de type B LE06620AA Sommaire Signification

Plus en détail

OUVERTURE D UN COMMERCE

OUVERTURE D UN COMMERCE OUVERTURE D UN COMMERCE Les règles de sécurité d un ERP : Etablissement Recevant du Public Création de la boutique Installation des systèmes de sécurité Ouverture du commerce Photo : La fausse boutique,

Plus en détail

Alarme incendie. Réaliser par Jérôme EBEN. Lycée Louis COUFFIGNAL STRASBOURG

Alarme incendie. Réaliser par Jérôme EBEN. Lycée Louis COUFFIGNAL STRASBOURG Alarme incendie Réaliser par Jérôme EBEN Nota de l'enseignant Bernard Schnoering : Le présent travail est une réponse possible à l'étude proposée. D'autres étudiants ont fourni un travail de qualité analogue,

Plus en détail

Alarme incendie. 1) Introduction. 2) Système de sécurité incendie

Alarme incendie. 1) Introduction. 2) Système de sécurité incendie Alarme incendie Toutes les installations de sécurité peuvent être réalisées par les installateurs électriciens. Pourtant, ce ne sont pas des chantiers comme les autres. Parce qu'ils visent d' abord à assurer

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Arrêté du 26 octobre 2011 portant approbation de diverses dispositions

Plus en détail

Préfecture de l Allier. Que dois-je faire en ma qualité d exploitant?

Préfecture de l Allier. Que dois-je faire en ma qualité d exploitant? Préfecture de l Allier Que dois-je faire en ma qualité d exploitant? - réaliser les contrôles et vérifications périodiques des installations techniques, tels que prévus par le règlement de sécurité, -

Plus en détail

Prévention Incendie. Guy Weis responsable prévention incendie & Yannick Besenius SERVICE INCENDIE ET AMBULANCE DE LA VILLE DE LUXEMBOURG

Prévention Incendie. Guy Weis responsable prévention incendie & Yannick Besenius SERVICE INCENDIE ET AMBULANCE DE LA VILLE DE LUXEMBOURG Prévention Incendie Guy Weis responsable prévention incendie & Yannick Besenius SERVICE INCENDIE ET AMBULANCE DE LA VILLE DE LUXEMBOURG Objectifs spécifier les mesures de sécurité incendie par rapport

Plus en détail

Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP

Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP Evacuation des personnes en situation de handicap Le contexte Les modifications réglementaires: Les modifications du CCH La modification

Plus en détail

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE BORDEREAU DE PRIX LOT N 7 ELECTRICITE CFO - CFA SECURITE INCENDIE Le présent bordereau de prix est à remplir obligatoirement

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE ETABLISSEMENT : MAITRE DE L OUVRAGE : CONSEIL REGIONAL ILE DE FRANCE 35, Boulevard des Invalides 75007 Paris

NOTICE DE SECURITE ETABLISSEMENT : MAITRE DE L OUVRAGE : CONSEIL REGIONAL ILE DE FRANCE 35, Boulevard des Invalides 75007 Paris MAITRE DE L OUVRAGE : CONSEIL REGIONAL ILE DE FRANCE 35, Boulevard des Invalides 75007 Paris ETABLISSEMENT : LYCEE ANDRE BOULLOCHE 18, Boulevard Gutenberg 93190 Livry-Gargan REFECTION DE L EQUIPEMENT D

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du (5 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012 01 - PRÉSENTATION

Plus en détail

Sur le poste informatique, lancez Internet Explorer.

Sur le poste informatique, lancez Internet Explorer. Compétences : Décrire sous forme schématique, le fonctionnement d un objet technique. Associer à chaque bloc fonctionnel les composants réalisant une fonction. /40 Problématique : Quelques chiffres : 370.983

Plus en détail

JORF n 0252 du 29 octobre 2011. Texte n 26

JORF n 0252 du 29 octobre 2011. Texte n 26 JORF n 0252 du 29 octobre 2011 Texte n 26 ARRETE Arrêté du 26 octobre 2011 portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant le règlement de sécurité contre les risques d incendie et

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS TEXTES REGLEMENTAIRES APPLICABLES ERP DU 1 er GROUPE ET DE 5 ème CATEGORIE Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

avec l accessibilité pour tous

avec l accessibilité pour tous BAES d évacuation + fonction Bloc d évacuation débrochable LUM16005 ES Bloc d évacuation étanche Bloc d évacuation débrochable avec Dispositif de Balisage Renforcé LUM16015 ES Bloc d évacuation étanche

Plus en détail

Les établissements recevant du public - ERP

Les établissements recevant du public - ERP Arrêté du 25 juin 1980 (modifié) Les établissements recevant du public - ERP Article EC 7 L éclairage de sécurité doit être à l état de veille pendant l exploitation du bâtiment. L éclairage de sécurité

Plus en détail

SAVE4-11 et SAVE4-11 MP

SAVE4-11 et SAVE4-11 MP Notice d utilisation et MP et MP sont des boîtiers d alarme de type 4 au sens de la norme NF S 61-936. Ils sont destinés aux SSI de catégorie E et gèrent une seule zone de diffusion d alarme (ZA). Leur

Plus en détail

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques V I L L E D E G U I P A V A S SERVICES TECHNIQUES LOT : 3 ELECTRICITE CCTP Renseignements généraux d ordre Technique Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas Mairie de Guipavas Services Techniques Monsieur

Plus en détail

1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS)

1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS) 1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS) La sensibilité de ce système est 10 fois supérieure à celle des détecteurs ponctuels. Surface couverte par détecteur Page 1

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DIVERS

RENSEIGNEMENTS DIVERS NOTICE DE SECURITE Références: A joindre obligatoirement à tout dossier de permis de construire ou déclaration de travaux exemptés de permis de construire relatifs à un établissement recevant du public

Plus en détail

MEMENTO SECURITE INCENDIE

MEMENTO SECURITE INCENDIE MEMENTO SECURITE INCENDIE PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE La prévention incendie a pour but d'éviter l'éclosion d'un sinistre, de limiter sa propagation, de faciliter l'évacuation du public et l'intervention

Plus en détail

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE NOTEC N 544 L E S N O T E S T E C H N I Q U E S DE LA F F I E 1 5 J A N V I E R 2 0 1 3 IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les Établissements Recevant du Public

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les Établissements Recevant du Public NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les Établissements Recevant du Public Préambule : à l'attention des rédacteurs Cette notice descriptive concernant toutes les catégories a été élaborée à votre intention,

Plus en détail

Module Harmony SOMMAIRE

Module Harmony SOMMAIRE sd 201 1 NOTICE D'INSTALLATION ET D'EMPLOI Module Harmony SOMMAIRE page Présentation ------------------------------------------------ 3 Caractéristiques techniques ------------------------------ 3 Descriptif

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 29/10/11 N : 37.11 Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Un arrêté du 26 octobre

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES Logements encadrés

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES Logements encadrés GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1513.1 Prescriptions

Plus en détail

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Albens, PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE : La prévention incendie a pour but d'éviter l'éclosion d'un sinistre, de limiter sa propagation,

Plus en détail

CFA Lycée Gustave EIFFEL S3.1-LES WC. Savoir S3.1 S3.2 S6.1 S6.2 Niveau de Maîtrise 4 3 3 3. 26/07/13 page 1 / 10

CFA Lycée Gustave EIFFEL S3.1-LES WC. Savoir S3.1 S3.2 S6.1 S6.2 Niveau de Maîtrise 4 3 3 3. 26/07/13 page 1 / 10 S3.1 LES WC Savoir S3.1 S3.2 S6.1 S6.2 Niveau de Maîtrise 4 3 3 3 26/07/13 page 1 / 10 FICHE CONTRAT TD LES WC THEME : INSTALLATIONS ET EQUIPEMENTS ELECTRIQUES Nom : Prénom : Salle : Capacités Fonctions

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

CONSEILS POUR L ENTRETIEN DE VOTRE BATIMENT INSTALLATIONS ELECTRIQUES COURANTS FORTS / COURANTS FAIBLES

CONSEILS POUR L ENTRETIEN DE VOTRE BATIMENT INSTALLATIONS ELECTRIQUES COURANTS FORTS / COURANTS FAIBLES CONSEILS POUR L ENTRETIEN DE VOTRE BATIMENT INSTALLATIONS ELECTRIQUES COURANTS FORTS / COURANTS FAIBLES GENERALITES Les installations électriques courant forts (haute et basse tensions) et courants faibles

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Préambule : Cette notice concerne les dispositions essentielles de sécurité à prévoir en fonction du classement de l'établissement

Plus en détail

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P Le système d'alarme incendie doit permettre de signaler un sinistre et de le localiser. Il fonctionne sur une source autonome en l'absence de courant. L'action

Plus en détail

Cahier des Charges Fonctionnelles du S.S.I.

Cahier des Charges Fonctionnelles du S.S.I. Maître d ouvrage : VILLE DE MONSWILLER 4, rue du Général Leclerc BP 50211 67700 MONSWILLER CONSTRUCTION DE L ESPACE CULTUREL LE ZORNHOF Architecte Mandataire / Economiste / Pilote OPC : - SCHWEBLIN SOLDERMANN

Plus en détail

LA REGLEMENTATION INCENDIE

LA REGLEMENTATION INCENDIE LA REGLEMENTATION INCENDIE SOMMAIRE 1/ Les objectifs de la règlementation incendie 2/ Les grandes familles de construction soumises à la règlementation incendie 3/ La règlementation incendie en bref 4/

Plus en détail

Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies!

Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies! Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies! Les détecteurs de fumée : Questions / Réponses Le SDIS 70, en partenariat avec le Conseil général, la Préfecture et l Union Départementale des Sapeurs-Pompiers

Plus en détail

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames R E Q U A L I F I C A T I O N E T A G R A N D I S S E M E N T D E L A M A I R I E D E C O

Plus en détail

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie)

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie) Mémento Sécurité incendie dans les petits hôtels (de 5 e catégorie) Les grands principes de la prévention incendie Le cadre réglementaire Les contacts utiles Les grands principes de la prévention incendie

Plus en détail

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Habilitation électrique NF C 18-510 Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C

Plus en détail

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE INCENDIE DANS LES ERP

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE INCENDIE DANS LES ERP 1 - Les grands principes Les différentes réglementations fixant les règles de sécurité contre l'incendie visent essentiellement à respecter les grands principes suivants : L'évacuation rapide et en bon

Plus en détail

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP L exploitation d un Établissement Recevant du Public nécessite de respecter un certain nombre de règles spécifiques. Deux domaines sont particulièrement surveillés : l accessibilité, ces établissements

Plus en détail

REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOM DE LA COLLECTIVITE : RAPPEL REGLEMENTAIRE Article R123-51 du Code de la Construction et de l Habitation Dans les établissements soumis aux

Plus en détail

GYMNASE Nicole Duclos

GYMNASE Nicole Duclos Page 1 sur 10 GYMNASE Nicole Duclos Notice pour Le fonctionnement et la sécurité à l attention des utilisateurs IL EST INTERDIT DE PENETRER DANS LA CHAUFFERIE (local donnant sur l extérieur à côté de l

Plus en détail

REGLEMENTATIONS DE SECURITE CONTRE LES RISQUES D INCENDIE EN HOTELLERIE RESTAURATION

REGLEMENTATIONS DE SECURITE CONTRE LES RISQUES D INCENDIE EN HOTELLERIE RESTAURATION REGLEMENTATIONS DE SECURITE CONTRE LES RISQUES D INCENDIE EN HOTELLERIE RESTAURATION Les hôtels existants ont jusqu au 4 août 2011 pour se mettre aux normes (dernier délai). Par contre, pour toutes constructions

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Fiche juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire

LE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Fiche juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire LE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Fiche juridique de la Sommaire ANALYSE DE LA CNL / Page 2 Le diagnostic de performance énergétique / Page 2 L état d installation intérieure de gaz et d électricité / Page 4 1 ANALYSE

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié)

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente notice descriptive (article R.123-22 du

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE Révision : 3 Date : JUIN 2010 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 2/9 S O M M A I R E 1.

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 3 sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant du Public du 2 ème groupe

Plus en détail

ERP type J Structure d accueil pour personnes âgées et personnes handicapées

ERP type J Structure d accueil pour personnes âgées et personnes handicapées ERP type J Structure d accueil pour personnes âgées et personnes handicapées ERP type U Établissement de soins Registre de sécurité incendie d ouverture du registre de clôture du registre GUILLARD Réf:

Plus en détail

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics.

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. Fiche Prévention SECURITE INCENDIE La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. La sécurité incendie est régie par de nombreuses réglementations

Plus en détail

NOTICE DE PRESENTATION DE SECURITE INCENDIE. Date :

NOTICE DE PRESENTATION DE SECURITE INCENDIE. Date : NOTICE DE PRESENTATION DE SECURITE INCENDIE Date : Le Maître d ouvrage Le Maître d œuvre Signature Signature SOMMAIRE 1 PREAMBULE 2 RENSEIGNEMENTS GENERAUX 3 RENSEIGNEMENTS PARTICULIERS 4 REGLES TECHNIQUES

Plus en détail