- Véritable projet de service -

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- Véritable projet de service -"

Transcription

1 Sylvain TROUVAIN Chargé de sécurité Groupe Hospitalier Public du Sud de l Oise Maintenance des équipements de sécurité - Véritable projet de service -

2 Sommaire Les obligations réglementaires Présentation de la sécurité du GHPSO Le Projet - La méthode - Le fonctionnement - Les indicateurs

3 Quelles sont les obligations réglementaires?

4 Obligations Réglementaires Obligation? Art. R du CCH: «Les constructeurs, installateurs et exploitants sont tenus, chacun en ce qui le concerne, de s assurer que les installations ou équipements sont établis, maintenus et entretenus en conformité avec les dispositions de la présente réglementation.»

5 Vérifications Réglementaires Qui contrôle? Art. GE 6 règlement de sécurité : 1. Organismes agréés : agréé par le ministère de l intérieur 2. Techniciens compétents : reconnus comme tel par l exploitant

6 Vérifications Réglementaires Quels équipements sont contrôlés? Tous les équipements qui sont définis dans l arrêté du 25 juin 1980 modifiés portant règlement de sécurité.(établissement du 1er groupe) + dispositions particulières (Type J ou U, ) + normes (ex : NF S extincteurs, )

7 Matériels Qui? Périodicité Vérification des extincteurs (MS38) TC Annuel Vérification des RIA (MS73) TC Annuel Vérification hydrants (MS73) TC Annuel Entretien colonne sèche (MS73) TC Annuel Entretien et vérif. Désenfumage (DF10) TC Annuel Contrôle ligne directe (MS71) TC Périodique Entretien vérif. Annuelle S.S.I (MS68, 73 + normes ) TC Semestriel (61 933) / Annuel (MS73) Contrôle périodique S.S.I A & B (MS73) Désenfumage (DF10) OA Triennale Entretien appareil : chauffage/gaz/vmc (CH57) TC Annuel Entretien et vérif. Appareils de cuisson (GC28) TC Annuel Nettoyage/dégraissage des hottes (GC21) TC Annuel Contrôle périodique instal. Électriques + ES (EL18 et 19, EC13 et 15) TC Annuel

8 Matériels Qui? Périodicité Contrôle périodique réseaux Gaz (GZ30) TC Annuel Contrôle installation fixe gaz médicaux (U64) TC Annuel Contrôle périodique ascenseurs / levage (AS9) OA Quinquennal Contrat maintenance ascenseurs (AS8) TC Annuel Contrat de maintenance portes automatiques (CDT) si asservis au SSI (MS73) TC Semestriel/ Annuel Entretien parafoudre (EL19) TC Annuel Contrôle groupe électrogène (EL18 et 19) TC Essai mensuel/ entretien annuel OA : Organisme agréé TC : Technicien compétent

9 A cela s ajoute : Le code du travail (appareils dangereux, sous pression, barrières automatiques, chariots élévateurs ) Les règles des assureurs (extincteur R4, ); Les notices constructeurs;

10 Ce qui a amené le projet Le GHPSO sous-traite l ensemble de ses vérifications et maintenances à des entreprises extérieures. Mauvais état général des équipements et manque de lisibilité sur la disponibilité; Cout élevé de la maintenance; Alors que : Les agents de sécurité font des rondes régulières dans l établissement et assurent uniquement des actions correctives. Recrutement d agents de sécurité disposant de compétences techniques (électriciens, menuisier et plombier).

11 4 bâtiments de 11 niveaux 11 bâtiments annexes m² de surface Ou se déroule le projet?

12 Le service de sécurité Moyens humains : 1 Chargé de sécurité SSIAP 3 1 Adjoint SSIAP 3 6 Chefs d équipe SSIAP 2 6 Agents SSIAP 1 Une équipe de lutte contre la malveillance (5 ADS et 3 ACS)

13 Effectifs journaliers Encadrement : Heures de bureau : Chargé de sécurité et adjoint Incendie : (équipe interne) Roulement de 12h : 1 SSIAP2 et 1 SSIAP1 Malveillance : (prestataire) - Roulement de 12h : 1 ADS (SSIAP1) - De 13h30 à 04h30 : 1 ACS (SSIAP1)

14 Management : Organigramme fonctionnel Trois groupes projets : Formation : Réalisation des supports de formations Suivi des formations Formateurs Groupe qualité : Réalisation suivi projet maintenance (Inventaire GMAO) Réalisation parcours de ronde (Définition, réalisation et suivi) Audit interne Groupe technique : Réparation technique (2 ième niveau) Réalisation de fiche technique des équipements (check List des points à contrôler sur un équipement) Installation d équipement

15 Le Projet de Service Créer un Système de management des opérations de vérification et de maintenance efficace pour l ensemble des moyens de secours et équipements de sécurité. Assurer une maintenance corrective de premier niveau en interne Autonomie du service de sécurité. S intégrer dans la démarche d utilisation de la GMAO utilisée par les services techniques et le biomédicales.

16 La Méthode = Mode Projet Création d une fiche projet; Constitution d un groupe de travail pour plancher sur le fonctionnement (groupe qualité); Réflexion sur le système de management. Les équipements ou installations devant êtres contrôlés par un OA font l objet d un marché.

17 Quelques définitions Maintenance préventive : Action qui vise à limiter les défaillances avant qu elles ne surviennent; Ronde préventive : Action visant à vérifier quotidiennement que les mesures de préventions sont appliquées et que les moyens de secours sont intègres et accessibles (SSI, extincteurs, RIA, désenfumage, issues de secours ) Maintenance corrective : Action visant à rectifier un disfonctionnement dés sa survenance

18 Plan Act Do Check Connaître - Poser le problème - Saisir les données -Connaître les installations -Répertorier les éléments Diffuser - Informer - Garder en mémoire -Communiquer -Outils de traçabilité Le système de management Faire évoluer - Proposer des solutions - Vérifier - Appliquer Analyser - Choisir les priorités - Rechercher les causes possibles -Quels équipements? -Points sur les pannes connues. -Maintenance préventive -Programme d action

19 Recueillir des données techniques Locaux Matériels Entreprises Maintenances Personnels Evaluer le fonctionnement Absent Conformément aux fiches techniques établies par équipements Avec au minimum : présence de l équipement, accessibilité, état général et propreté. Présent Evaluation qualitative (respect des fiches de contrôle et est il toujours adapté aux risques) -Pourquoi? -Remplacement? Bonne pratique -choix du matériel à privilégier -modalité d installation et de mise en service à conserver Déterminer un plan d action Matériels -Conception de l installation -Procéder de maintenance à modifier ou à compléter -Remplacer Evaluation des actions Personnel -Formation et information -Indicateur spécifique Suivi du plan

20 Quels sont les équipements concernés?

21 Le système de sécurité incendie Détail des obligations normatives développé par Mr BUFFET

22 1800 détecteurs automatiques d incendie (3ECS) 188 déclencheurs manuels 56 diffuseurs d alarmes générales sélectives 59 diffuseurs d alarmes générales 167 volets de désenfumage 144 clapets coupe feu 38 ventilateurs de désenfumage 12 Arrêts technique CTA 114 portes coupe feu asservies 43 portes coupe feu non asservies 1 équipement d extinction auto à Gaz

23 Les équipements facilitant l évacuation 520 BAES 120 plans 30 portes IS

24 Les équipements d extinction

25 6 Voies engins et 4 voies échelles 6 Poteaux incendies privés 5 Colonnes sèches 108 RIA 530 extincteurs 3 Surpresseurs RIA

26 Qu est ce qui justifie le contrôle? Réalisation de fiche de justification de contrôle par la méthode du «QQOQCCP». Qui : Brève description de l équipement Quoi: Justification réglementaire Ou : Lieu de la vérification ou maintenance Quand : A quel moment sont réalisés ces contrôles et références réglementaires Comment : Définition des étapes de vérification Combien : combien de fois doit être contrôlé cet équipement Pourquoi : Objectif final de la vérification ou maintenance

27 Fiche de justification des contrôles par équipements Catalogue de 12 fiches -Périodicité de la vérification -Précaution à prendre -Localisation de l équipement -Fonctionnement

28 12 fiches réparties en 3 thèmes : Extinction (rouge) Evacuation (vert) Compartimentage et désenfumage (bleu)

29 Création d une bibliothèque de symboles Intégration du dessinateur du bureau d étude dans la démarche pour la réalisation d une bibliothèque de symboles par équipements. Création de plan avec la localisation des équipements relevés par les agents. Partenaire indispensable.

30 Et l application sur le terrain? La méthode mise en place Je m oriente Je contrôle J entretien Je pointe J informe

31 PHASE 1 Je m oriente Repère

32 PHASE 2 Je contrôle Ѵ Visibilité Χ Accessibilité Ѵ Affichage Ѵ Plombage Ѵ Etiquette Ѵ Poignée Ѵ Contenant Ѵ Goupille Ѵ Gaine Χ Lance

33 Exemples de check list de vérification.

34 PHASE 2 Je contrôle Adopter un comportement de maintenance préventive «dans la mesure du possible»

35 PHASE 2 et 3 Je contrôle J entretien Respect de l hygiène hospitalière

36 Protocole d hygiène

37 PHASE 4 O = mauvais Je pointe l état final sur le plan en 2 temps. - Etat à mon arrivé - Etat après mon intervention Χ = bon

38 PHASE 5 J informe Agent de sécurité Groupe technique Sécurité Service technique Entreprise en contrat de maintenance Entreprise hors contrat La planification des contrôles contribue aux suivis des actions

39 Quand ont lieu ces opérations? La Planification - Dans l espace (ou?) - Dans le temps (quand?)

40 Planification dans l espace Secteur à vérifier Bâtiment A Bâtiment D Bâtiment C Bâtiment B Bâtiment G

41 Planification dans l espace Secteur à vérifier Bâtiment H Bâtiment E Bâtiment F Bâtiment U Bâtiment N

42 Planification dans l espace Secteur à vérifier Bâtiment I Médecine Nucléaire Radiothérapie Bâtiment K Modulaire + extérieur

43 Planification dans le temps - 31 secteurs à vérifier, - 1 secteur/jour par agent - Vérification mensuelle Durée maximum : 2 heures par jour

44 Quel est la mesure de maintenance préventive acquise? Indicateurs Quel est l action corrective à adopter?

45 Indicateurs INDICATEUR 1 : se référer aux fiches techniques de vérifications les contrôles sont ils conforme aux fiches techniques? INDICATEUR 2 : régularité dans les contrôles le contrôle a-t-il eu lieu le jour prévu? le contrôle a-t-il durée le temps impartis? INDICATEUR 3 : remonté d information le Check List graphique est il bien rempli? l équipe technique est elle informée des anomalies traitées ou non traitées?

46 INDICATEUR 4 : traitement des anomalies les anomalies bénignes sont elles traitées le jour de la vérification? les anomalies plus techniques sont elles transmises au groupe technique du service? les anomalies transmises au groupe technique sont elles fondées? les anomalies transmises au groupe technique sont-elles levées ou suivies? est ce que l anomalie a été levé avec l aide des services techniques? est ce que l anomalie a été levé avec l aide d une entreprise? INDICATEUR 5 : suivi des anomalies les anomalies transmises au groupe technique sont-elles levées ou suivies? dans quel délai le groupe technique a-t-il levé l anomalie? si l anomalie a été levée par le service technique dans quel délai? si l anomalie a été levée par une entreprise dans quel délai? est ce que l anomalie a fait l objet d un suivi dans la GMAO?

47 Contrôle qualité des vérifications Mise en place d indicateurs: Grille d évaluation pour les agents : Connaissance de la procédure de contrôle; - Permet de mettre l agent face à la réalité de son niveau de connaissance; -Permet de communiquer sur la procédure; Contrôle mensuel des vérifications : Réalisée indicateur utilisé pour les entretiens annuels Evolution de l état des équipements indicateur utile pour évaluer les actions

48 Acquisition de nouvelles compétences Formations des agents : Externe : Vérificateur et maintenance des extincteurs; Vérificateur et maintenance des RIA; Vérification et maintenance des PCF; Habilitation électrique HOB1V. Suppression de contrat de maintenance Interne : Formation informatique; Formation à l hygiène hospitalière; Formation outils de la qualité; Formation à la maintenance des BAES.

49 Quels sont les facteurs de pérennisation? Informatisation de la traçabilité des contrôles et des équipements : Fin 2012 : Intégration des équipements dans la GMAO; Etiquetage des équipements avec QR code. (équipements et locaux) : Formation des agents à l utilisation de la GMAO (référents et utilisateurs) Suivi des demandes d intervention (dépannage) PDA lecture directe sur équipement. Intégration des équipements de sûreté dans le dispositif

50 Cout des contrats OA et Sté maintenances Organisme Agréé Organisme agréé : 2008 : Pas de marché (contrat) 2009 : Triennal SSI hors marché 2012 : Triennal SSI 1800 dans le marché + veille réglementaire Maintenances: 2008 : Tout est sous traité 2012 : En interne : Extincteurs, RIA, Poteau incendie, Colonne sèche, En contrat : portes coupe feu, Clapet CF, mesure de débit DF Maintenances

51 Conclusion Ce projet permet de mobiliser l ensemble des membres de l équipe sur une action commune; Valorisation des actions du service de sécurité; Amélioration de la connaissance et de la disponibilité du matériel; Réduction du coût de la maintenance.

52 Association des Chargés de Sécurité des Etablissements de Soins Retrouvez nous : Sur notre site internet Colloque de la sécurité hospitalière le 16 octobre 2012 à Paray le Monial Prochaine journées d études et de formation à Pau les 07 et 08 juin 2013

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

LES REGISTRES OBLIGATOIRES Hygiène - Sécurité. C. Ecolivet I. Fouquart 12 avril 2012 14 septembre 2012

LES REGISTRES OBLIGATOIRES Hygiène - Sécurité. C. Ecolivet I. Fouquart 12 avril 2012 14 septembre 2012 LES REGISTRES OBLIGATOIRES Hygiène - Sécurité C. Ecolivet I. Fouquart 12 avril 2012 14 septembre 2012 1-REGISTRE DE SECURITE 2-REGISTRE DES AIRES DE JEUX et Équipements sportifs 3-REGISTRE SANTE SECURITE

Plus en détail

Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public

Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public Version 2015-1 Sommaire Préambule Page 3 Renseignements principaux Page 4 Renseignements nécessaires à la bonne compréhension du

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Préambule : Cette notice concerne les dispositions essentielles de sécurité à prévoir en fonction du classement de l'établissement

Plus en détail

S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie

S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie Public : Homme du rang des sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires, des pompiers militaires de l armée de terre, des pompiers militaires

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Dénomination de l'établissement : Gymnase des Closeaux Adresse principale : Petite voie des Fontaines 94.150 RUNGIS Maîtrise d ouvrage (Nom ou raison sociale) : Ville de

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Objet de la consultation : GROUPEMENT DE COMMANDE POUR LES VERIFICATIONS PERIODIQUES DES EQUIPEMENTS ET DES INSTALLATIONS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU TRIEVES

Plus en détail

Informations sur la NFS 61-933

Informations sur la NFS 61-933 Les évolutions apportées par la nouvelle norme NFS 61-933 relative à l exploitation et la maintenance des systèmes de sécurité incendie. Intervention Olivier BUFFET Ingénieur sécurité CHU ANGERS Sommaire

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Nom : Prénom : Classe : 1 Vérifications et contrôles réglementaires : Les vérifications techniques peuvent être dictées par : 1. 2. 3. 4. 5. 6.. 7. C

Plus en détail

Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 03/2012

Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 03/2012 Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP Pilote : P Date : 03/2012 Généralités sur les ERP Définition de l ERP et généralités en sécurité contre l incendie Qu est-ce qu un E.R.P.? Art.

Plus en détail

Les contrôles réglementaires :

Les contrôles réglementaires : Les contrôles réglementaires : 3 électricité 4 compte rendu Q18 4 attestation Consuel 3 incendie 3 levage DOC 2014 - CIAL 000007 - version 2 Les contrôles réglementaires Descriptif 3 Maintenir vos équipements

Plus en détail

RAPPORTS PROCES VERBAUX REGISTRES DOCUMENTS OBLIGATOIRES

RAPPORTS PROCES VERBAUX REGISTRES DOCUMENTS OBLIGATOIRES RAPPORTS PROCES VERBAUX REGISTRES DOCUMENTS OBLIGATOIRES Document unique d'évaluation des risques professionnels Règlement intérieur de la commission hygiène et sécurité Procès verbaux des commissions

Plus en détail

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE PAGE 1 INTRODUCTION PAGE 2 I ENTRETIEN CONTROLE ET VERIFICATION TECHNIQUES PAGE 3-4 II CLASSEMENTS ET CATEGORIES DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

QUESTIONNAIRE «SECURITE»

QUESTIONNAIRE «SECURITE» QUESTIONNAIRE «SECURITE» IDENTIFICATION (Facultatif) Etablissements ou services (Nom et adresse) : Adresse : Adhérent? OUI NON Association gestionnaire : Nom du gestionnaire (Directeur, Présidence ) :

Plus en détail

REFERENTIEL PEDAGOGIQUE

REFERENTIEL PEDAGOGIQUE Public 12 stagiaires maximum Durée totale indicative 67 heures Hors examen et temps de déplacement Pré requis Respect des dispositions de l article 4 1 de l arrêté du 02 Mai 2005 dont par exemple : Soit

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

SQY SAFETY SSIAP 1 PLANNING DES SEQUENCES DISPENSES

SQY SAFETY SSIAP 1 PLANNING DES SEQUENCES DISPENSES SQY SAFETY SSIAP 1 PLANNING DES SEQUENCES DISPENSES 1re Partie : LE FEU ET SES CONSEQUENCES 6h00 FORMATEUR DE LA SESSION : M WITKOWSKI SSIAP 3 SEQUENCE 1 LE FEU 4 h00 Éclosion et développement du feu Théorie

Plus en détail

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3.

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Pour tous les ERP du 1er groupe et les ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) Avec locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente

Plus en détail

Direction des Musées de France 6, rue des Pyramides 75 001 PARIS

Direction des Musées de France 6, rue des Pyramides 75 001 PARIS Direction des Musées de France 6, rue des Pyramides 75 001 PARIS MARCHE PUBLIC A PROCEDURE ADAPTEE passé en application des articles 28 et 30 du CMP Objet du marché : Formation concernant la réglementation

Plus en détail

REGLES GENERALES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP)

REGLES GENERALES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Direction des Lycées REGLES GENERALES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Avril 2002 I. Réglementation en vigueur. Code de la construction et de l'habitation. ( CCH ) Arrête du 25 juin 1980 modifié

Plus en détail

UNIVERSITE DE CAEN A l'attention de M Olivier HAMELIN ESPLANADE DE LA PAIX CS 14032 14032 CAEN CEDEX 5

UNIVERSITE DE CAEN A l'attention de M Olivier HAMELIN ESPLANADE DE LA PAIX CS 14032 14032 CAEN CEDEX 5 UNIVERSITE DE CAEN A l'attention de M Olivier HAMELIN ESPLANADE DE LA PAIX CS 14032 14032 CAEN CEDEX 5 RAPPORT DE VERIFICATION Installations et équipements de sécurité incendie Code prestation : PI0001

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

SECURITE INCENDIE, MOYENS DE SECOURS ET INSTALLATIONS DE SECURITE

SECURITE INCENDIE, MOYENS DE SECOURS ET INSTALLATIONS DE SECURITE référentiel CONTRAT D ENTRETIEN Art. MS58 : 3. Toute installation de détection doit faire l'objet d'un contrat d'entretien avec un installateur qualifié.. Art. MS68 : Toutefois, les systèmes de sécurité

Plus en détail

8.3.1. Modèle de registre de sécurité

8.3.1. Modèle de registre de sécurité 8.3.1. Modèle de registre de sécurité Dans les établissements/associations recevant du public, doit être tenu un registre de sécurité incendie, sur lequel sont reportés les renseignements indispensables

Plus en détail

Contrôles et tests relatifs aux installations d'extinction

Contrôles et tests relatifs aux installations d'extinction Contrôles et tests relatifs aux installations d'extinction Approche règlementaire et organisation fonctionnelle au sein de Philip Morris International à Lausanne Agenda PMI en Suisse Bâtiment Rhodanie

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS DU MORBIHAN Remarque préliminaire : NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Cette notice descriptive de sécurité

Plus en détail

Tableau résumé des contrôles et entretiens

Tableau résumé des contrôles et entretiens Tableau résumé des contrôles et entretiens Sujet traité /entretien Périodicité Par qui? Dernière date de visite? (Descriptions : cf. guide pratique) (Nom de l Organisme, du Service, de la Société ou de

Plus en détail

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre.

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les ERP du 1er groupe ou établissement du 2ème groupe (5ème catégorie) avec locaux à sommeil. Arrêté du 25/06/1980 Rappel: art R123-2 du CCH: constituent des établissements

Plus en détail

REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOM DE LA COLLECTIVITE : RAPPEL REGLEMENTAIRE Article R123-51 du Code de la Construction et de l Habitation Dans les établissements soumis aux

Plus en détail

COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1

COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1 COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1 Référence: CJ-04-2014-Q&A-1 Page 1/5 Q 1 Concernant le marché dont question en rubrique

Plus en détail

Agent de sécurité incendie module complémentaires REF : SSIAP 1 module

Agent de sécurité incendie module complémentaires REF : SSIAP 1 module Agent de sécurité incendie module complémentaires REF : SSIAP 1 module Public 12 stagiaires maximum Durée totale indicative 43 heures 30 minutes horstemps de déplacement Pré requis Respect des dispositions

Plus en détail

C.C.F. LIVRET DE FORMATION

C.C.F. LIVRET DE FORMATION C.C.F. LIVRET 1 CAP AGENT DE SECURITE CCF SESSION 2015 PAGE DE GARDE A COMPLETER NOM et PRENOMS : LIEUX : ANNEE SCOLAIRE : Consignes d utilisation du livet de suivi Elève : Apporte le livret sur le lieu

Plus en détail

LILLE CENTRE LILLOIS DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE. Remplacement du centralisateur de mise en sécurité incendie

LILLE CENTRE LILLOIS DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE. Remplacement du centralisateur de mise en sécurité incendie LILLE CENTRE LILLOIS DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE Remplacement du centralisateur de mise en sécurité incendie CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL SSI Maître d ouvrage UGECAM Maître d œuvre KHEOPS Ingénierie

Plus en détail

Définition d un Établissement Recevant du Public (ERP) : Vos partenaires pour répondre à vos questions :

Définition d un Établissement Recevant du Public (ERP) : Vos partenaires pour répondre à vos questions : Définition d un Établissement Recevant du Public (ERP) : «Tous bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes sont admises, soit librement, soit moyennant une rétribution ou une participation

Plus en détail

Définition d un Établissement Recevant du Public (ERP) : Vos partenaires pour répondre à vos questions :

Définition d un Établissement Recevant du Public (ERP) : Vos partenaires pour répondre à vos questions : Définition d un Établissement Recevant du Public (ERP) : «Tous bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes sont admises, soit librement, soit moyennant une rétribution ou une participation

Plus en détail

www.ofpa-formation.fr FORMATION RESERVEE AUX POMPIERS VOLONTAIRES ACTIFS OU NON

www.ofpa-formation.fr FORMATION RESERVEE AUX POMPIERS VOLONTAIRES ACTIFS OU NON ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE L ARTOIS Siège social : 382, Boulevard Poincaré 24, rue d'iéna 62400 BETHUNE 59000 LILLE 03 21 65 27 70 03 20 54 29 17 Fax : 03 21 56 97 52 Fax 03 20 40 13 56

Plus en détail

Réglementation contre les risques d incendie et de paniques dans les ERP. Commerces. Salon IDDEBA Beauvais 19 juin 2014

Réglementation contre les risques d incendie et de paniques dans les ERP. Commerces. Salon IDDEBA Beauvais 19 juin 2014 Réglementation contre les risques d incendie et de paniques dans les ERP Commerces Salon IDDEBA Beauvais 19 juin 2014 Lt/Col GERARD P - SDIS 60- juin 2014 1 Classement des établissements recevant du public

Plus en détail

PRÉFECTURE DES YVELINES

PRÉFECTURE DES YVELINES PRÉFECTURE DES YVELINES COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE LA PROTECTION CIVILE DE LA SÉCURITÉ ET DE L ACCESSIBILITÉ NOTICES DEVANT ÊTRE TRANSMISES À L APPUI D UNE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE

Plus en détail

MEET PRO BRETAGNE JEUDI 14 NOVEMBRE 2013

MEET PRO BRETAGNE JEUDI 14 NOVEMBRE 2013 MEET PRO BRETAGNE JEUDI 14 NOVEMBRE 2013 Sécurité et Réglementation Préventionet Réglementation INTERVENANTS Yann ESTEVE Gérant de CAP EVENEMENTIEL Débats animés par l agence Phares & Balises Préventionet

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

Les établissements recevant du public - ERP

Les établissements recevant du public - ERP Arrêté du 25 juin 1980 (modifié) Les établissements recevant du public - ERP Article EC 7 L éclairage de sécurité doit être à l état de veille pendant l exploitation du bâtiment. L éclairage de sécurité

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

Responsable technique d une affaire «sécurité incendie» Formation qualifiante SVDI- domaine : SSI

Responsable technique d une affaire «sécurité incendie» Formation qualifiante SVDI- domaine : SSI Responsable technique d une affaire «sécurité incendie» Formation qualifiante SVDI- domaine : SSI PERSONNEL CONCERNÉ Conducteurs de travaux, personnel des services techniques, chargés d'affaires ayant

Plus en détail

Sécurité dans les établissements de type J

Sécurité dans les établissements de type J Sécurité dans les établissements de type J HEBERGEMENT DES PERSONNES AGEES PRESENTANT DES DIFFICULTES D AUTONOMIE - HEBERGEMENT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Pourquoi une réunion de sensibilisation?

Plus en détail

PAGE DE GARDE R. 123-51

PAGE DE GARDE R. 123-51 PAGE DE GARDE R. 123-51 Dans les établissements soumis aux prescriptions du présent chapitre, il doit être tenu un registre de sécurité sur lequel sont reportés les renseignements indispensables à la bonne

Plus en détail

Un poste central de sécurité, pour quoi faire? XVII e rencontres nationales du GP Sup Clermont-Ferrand - 24 et 25 juin 2004

Un poste central de sécurité, pour quoi faire? XVII e rencontres nationales du GP Sup Clermont-Ferrand - 24 et 25 juin 2004 Un poste central de sécurité, pour quoi faire? XVII e rencontres nationales du GP Sup Clermont-Ferrand - 24 et 25 juin 2004 Présentation du site Rénovation d un site industriel de la Manufacture des Tabacs

Plus en détail

Registre de sécurité ERP

Registre de sécurité ERP Registre de sécurité ERP REGISTRE MIS EN PLACE LE :...... PAR :....... Collectivité :....... L éditeur de ce document ne saurait voir sa responsabilité tant contractuelle que délictuelle engagée, pour

Plus en détail

L alarme incendie. 1. Définition d un SSI. 1. Les différents types de SSI RÉGLEMENTATION. ARTICLE MS 53 défini par l arrêté du 2 février 1993

L alarme incendie. 1. Définition d un SSI. 1. Les différents types de SSI RÉGLEMENTATION. ARTICLE MS 53 défini par l arrêté du 2 février 1993 L alarme incendie 1. Définition d un SSI ARTICLE MS 53 défini par l arrêté du 2 février 1993 Le système de sécurité incendie d un établissement est constitué de l ensemble des matériels servant à collecter

Plus en détail

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE INCENDIE DANS LES ERP

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE INCENDIE DANS LES ERP 1 - Les grands principes Les différentes réglementations fixant les règles de sécurité contre l'incendie visent essentiellement à respecter les grands principes suivants : L'évacuation rapide et en bon

Plus en détail

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier L arrêté du 24 juillet 2006 Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier 1.1) La détection automatique incendie 1.2) La protection

Plus en détail

Préfecture de l Allier. Que dois-je faire en ma qualité d exploitant?

Préfecture de l Allier. Que dois-je faire en ma qualité d exploitant? Préfecture de l Allier Que dois-je faire en ma qualité d exploitant? - réaliser les contrôles et vérifications périodiques des installations techniques, tels que prévus par le règlement de sécurité, -

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant

Plus en détail

Guide. Les commissions de sécurité dans les établissements recevant du public. Vous êtes Maire, Maître d ouvrage ou Exploitant, Quel est votre rôle?

Guide. Les commissions de sécurité dans les établissements recevant du public. Vous êtes Maire, Maître d ouvrage ou Exploitant, Quel est votre rôle? préfet de l ain Guide Les commissions de sécurité dans les établissements recevant du public Vous êtes Maire, Maître d ouvrage ou Exploitant, Quel est votre rôle? Sommaire Définition et objectifs de la

Plus en détail

Pour la maintenance de vos systèmes de sécurité Site web : protection-incendie-smt.fr

Pour la maintenance de vos systèmes de sécurité Site web : protection-incendie-smt.fr Vous avez le Droit à la Sécurité Pour la maintenance de vos systèmes de sécurité Site web : protection-incendie-smt.fr Tout est dit..tout est proposé.à vous de choisir! Incendie, Extincteurs et RIA Désenfumage

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS TEXTES REGLEMENTAIRES APPLICABLES ERP DU 1 er GROUPE ET DE 5 ème CATEGORIE Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DIVERS

RENSEIGNEMENTS DIVERS NOTICE DE SECURITE Références: A joindre obligatoirement à tout dossier de permis de construire ou déclaration de travaux exemptés de permis de construire relatifs à un établissement recevant du public

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 2 Index Abréviations Lexique. 3 Adresses utiles et renseignements pratiques. 4 La prévention dans les collectivités territoriales

TABLE DES MATIÈRES. 2 Index Abréviations Lexique. 3 Adresses utiles et renseignements pratiques. 4 La prévention dans les collectivités territoriales Table des matières 1 p. 1 1 TABLE DES MATIÈRES 2 Index Abréviations Lexique 2.1 Table des matières 2.2 Index 2.3 Abréviations 2.4 Lexique 3 Adresses utiles et renseignements pratiques 3.1 Table des matières

Plus en détail

30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS

30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS 4 th EUROPEAN CONFERENCE ON HEALTHCARE ENGINEERING 51 è JOURNEES D ETUDES ET DE FORMATION IFH 30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS Peut-on externaliser la maintenance des bâtiments et infrastructures techniques

Plus en détail

LES ALARMES INCENDIE

LES ALARMES INCENDIE 1 LES ALARMES INCENDIE 1. Généralités Les systèmes d'alarme sont destinés à équiper les établissements recevant du public des quatre premières catégories sont classés en quatre types appelés, par ordre

Plus en détail

Notice de sécurité incendie pour les établissements recevant du public (ERP) du 1 er groupe (1ère, 2ème, 3ème et 4ème catégorie)

Notice de sécurité incendie pour les établissements recevant du public (ERP) du 1 er groupe (1ère, 2ème, 3ème et 4ème catégorie) Service Départemental d'incendie et de Secours du FINISTERE - Service Prévention Bureau de Brest 27 avenue FOCH 29200 BREST 02.98.34.56.30 Fax 02.98.34.55.79 Courriel Prevention.BREST@sdis29.fr Bureau

Plus en détail

SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme OBJECTIFS INTERMÉDIAIRES SAVOIRS DURÉE

SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme OBJECTIFS INTERMÉDIAIRES SAVOIRS DURÉE SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES DURÉE : 70 heures par personne n PROFIL DES PARTICIPANTS : Pré-requis : Respect des dispositions de l article 5 1 de l arrêté du

Plus en détail

OBLIGATIONS DES EXPLOITANTS D UN ERP EN MATIERE D ENTRETIEN ET DE VERIFICATIONS TECHNIQUES DES INSTALLATIONS Etablissements du 1 er groupe

OBLIGATIONS DES EXPLOITANTS D UN ERP EN MATIERE D ENTRETIEN ET DE VERIFICATIONS TECHNIQUES DES INSTALLATIONS Etablissements du 1 er groupe Page 1 / 11 1 PUBLIC VISE Exploitant(e) d un établissement recevant du public (ERP) du 1 er groupe (1 ère à 4 ème catégorie) et membres des commissions de sécurité 2 OBJECTIFS L exploitant(e) est responsable

Plus en détail

Gestion de l accueil ENSEEIHT

Gestion de l accueil ENSEEIHT Gestion de l accueil ENSEEIHT Objet : cette procédure détaille les missions qui incombent au personnel du service gestion de site gérant l accueil de l ENSEEIHT. Domaine d application : Liste de diffusion

Plus en détail

PERIODICITE / DUREE DE VIE

PERIODICITE / DUREE DE VIE -alimentation en eau -traitement d'eau (éventuel) -surpresseurs -vannes, tuyauteries, détendeurs, calorifuges, accessoires -fourniture des produits traitement d'eau Selon besoins x -nettoyage extérieur

Plus en détail

LE RISQUE INCENDIE. Présenté par :

LE RISQUE INCENDIE. Présenté par : LE RISQUE INCENDIE Présenté par : LES CAUSES D ECLOSION DES INCENDIES 1 - Causes Humaines : La cigarette. L'électricité. La négligence. Les produits inflammables. L'ignorance. La malveillance. 2 - Causes

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP)

LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Roger Cadiergues MémoCad na17.a LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) SOMMAIRE na17.1. Les établissements recevant du public na17.2. Les établissements généraux na17.3. Les établissements spécialisés

Plus en détail

Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1)

Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1) Logo de l organisme de Formation Intitulé Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1) Public Tout public Pré-requis - aptitude physique à suivre la

Plus en détail

BUREAU D ASSISTANCE TECHNIQUE PREVENTION INCENDIE. Département Formation

BUREAU D ASSISTANCE TECHNIQUE PREVENTION INCENDIE. Département Formation SARL au capital de 15 300 RC Grenoble 453 739 328 Siret : 453 739 328 000 20 N TVA intracommunautaire FR21453739328 N de déclaration d activité 82380391538 du 31/03/2006 Organisme de formation déclaré

Plus en détail

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ PC40 - NOTICE DE SECURITÉ Maître d Ouvrage : Architecte : Commune de Wormhout Mr Pierre Coppe Architecte desl Monsieur le Maire 47 place du Général de Gaulle BP 60 393 59 337 Tourcoing Cedex Tél : 03 28

Plus en détail

Principales vérifications périodiques

Principales vérifications périodiques Note HYGIENE & SECURITE Principales vérifications périodiques 004 005 2011 Etablissements soumis au Code du Travail (ateliers, locaux de travail) Aération - Installations de ventilation Local à pollution

Plus en détail

0.03 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES TOME I INTERCALAIRE 0 INTERCALAIRE 1 INTERCALAIRE 2. Tables

0.03 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES TOME I INTERCALAIRE 0 INTERCALAIRE 1 INTERCALAIRE 2. Tables TOME I INTERCALAIRE 0 Tables Sommaire général... 0.01 Présentation de l ouvrage... 0.02 Table des matières générale... 0.03 Liste des abréviations... 0.04 Table chronologique des textes réglementaires..

Plus en détail

Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 1 : QCM SSIAP1

Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 1 : QCM SSIAP1 www.formation-agent-securite.net (FAS) Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 1 : QCM SSIAP1 Dans ce document : Synthèse des questions QCM Feuille de réponses Réponses Ce QCM vous a été offert

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du 1 er groupe (1 ère à 4 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012

Plus en détail

CMSI 8 Réf. : 320 100 Notice exploitant

CMSI 8 Réf. : 320 100 Notice exploitant N O T I C E CMSI 8 Réf. : 320 100 Notice exploitant Fonction Type Zone de sécurité 1 2 3 4 5 6 7 8 Signification des voyants et commandes en face avant Voyant SOUS TENSION Voyant vert. S'allume quand le

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS La réglementation : C est la loi Les supports réglementairesr Le règlement de sécurité : C est l ensemble des textes relatifs à la sécurité applicables aux Établissements

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 18 mai 1998 relatif à la qualification du personnel permanent des services de sécurité incendie des établissements recevant du public

ARRETE Arrêté du 18 mai 1998 relatif à la qualification du personnel permanent des services de sécurité incendie des établissements recevant du public ARRETE Arrêté du 18 mai 1998 relatif à la qualification du personnel permanent des services de sécurité incendie des établissements recevant du public NOR: INTE9800217A Version consolidée au 26 mai 2005

Plus en détail

LA SECURITE INCENDIE

LA SECURITE INCENDIE LA SECURITE INCENDIE Prévention et Réglementation Béatrice Kissien-Schmit Inspectrice du travail Formatrice INTEFP Mai 2013 Formation des membres du CHSCT 1 PLAN PREVENTION Objectifs Mesures de prévention

Plus en détail

COMPTE RENDU DE VISITE DE MAINTENANCE SSI

COMPTE RENDU DE VISITE DE MAINTENANCE SSI DOC 86 V 5 COMPTE RENDU DE VISITE DE MAINTENANCE SSI 8 Z.A. de Manhity 97 232 LE LAMENTIN - MARTINIQUE - FWI S.A.R.L. Marine Services Sécurité au capital de 200 000 - R.C. 80 B 25 - SIRET 317 807 030 00034

Plus en détail

PUBLIC - 12 STAGIAIRES MAXIMUM

PUBLIC - 12 STAGIAIRES MAXIMUM ANNEXE II à l arrêté du 2 mai 2005 relatif aux missions, à l emploi et à la qualification du personnel permanent des services de sécurité incendie des établissements recevant du public et des immeubles

Plus en détail

ERP type J Structure d accueil pour personnes âgées et personnes handicapées

ERP type J Structure d accueil pour personnes âgées et personnes handicapées ERP type J Structure d accueil pour personnes âgées et personnes handicapées ERP type U Établissement de soins Registre de sécurité incendie d ouverture du registre de clôture du registre GUILLARD Réf:

Plus en détail

Une offre de service globale Maintenance, performance, formation, assistance technique

Une offre de service globale Maintenance, performance, formation, assistance technique Une offre de service globale Maintenance, performance, formation, assistance technique Page 1 Introduction Notre offre de service globale Page 2 Introduction Pourquoi une offre de Service?! Garantir la

Plus en détail

S4.2 LE MAGASIN S.S.I

S4.2 LE MAGASIN S.S.I S.S.I Savoir S4.2 S3.1 S3.2 S6.1 Niveau de Maîtrise 2 4 3 3 page 1 / 21 TD LE MAGASIN FICHE CONTRAT Capacités THEME : SYSTEMES COMMUNICANTS VDI - COURANTS FAIBLES Fonctions Organisation C1 S INFORMER Réalisation

Plus en détail

GUIDE DES PRINCIPALES OBLIGATIONS

GUIDE DES PRINCIPALES OBLIGATIONS GUIDE DES PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES APPLICABLES AUX ERP Mise à jour 2013 Plus d informations sur www.alpes-controles.fr Principes généraux de prévention Evaluation des risques : Document unique

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Présentation de l entreprise Domaine de Villèle - Rue du Stade Pierre Aurian BP 17-30620 UCHAUD Tél: 04.66.88.50.54 Fax: 04.66.88.44.85 msi.dai@free.fr - www.msi-incendie.net SARL au capital de 50000 SIRET

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PIECE N 4

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PIECE N 4 06/10/2015 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PIECE N 4 PRESTATIONS D INSTALLATION ET DE MAINTENANCE DE SECURITE ET DE PROTECTION INCENDIE AU MEDIPOLE DE KOUTIO : LOT 3 SYSTEMES D EXTINCTION AUTOMATIQUES

Plus en détail

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7 Les Formalités concernant les Etablissements Recevant du Public Cahier Technique n 7 Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles,

Plus en détail

COORDONNATEUR (TRICE) DES SYSTEMES DE SECURITE INCENDIE «COORDINATION SSI»

COORDONNATEUR (TRICE) DES SYSTEMES DE SECURITE INCENDIE «COORDINATION SSI» COORDONNATEUR (TRICE) DES SYSTEMES DE SECURITE INCENDIE «COORDINATION SSI» Titre de niveau III (Arrêté du 19 novembre 2014 portant enregistrement au RNCP - JO du 29 novembre 2014). 1. Pré-requis pour accéder

Plus en détail

ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant

ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant N O T I C E ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant ATTENTION : CONTRAT D ENTRETIEN Toute installation de détection doit faire l objet d un contrat d entretien par un

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 31/01/2012 N : 04.12 Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie ERP et IGH de Type O L arrêté du 25 octobre 2011 portant

Plus en détail

Découvrir GESTAC WorkStation. Depuis plus de 10 ans, GESTAC vous accompagne dans toutes les phases de la gestion de votre site.

Découvrir GESTAC WorkStation. Depuis plus de 10 ans, GESTAC vous accompagne dans toutes les phases de la gestion de votre site. Découvrir GESTAC WorkStation Depuis plus de 10 ans, GESTAC vous accompagne dans toutes les phases de la gestion de votre site. Présentation du Progiciel. GESTAC WorkStation est un outil complet, pour la

Plus en détail

DÉTECTION ET PROTECTION CONTRE L'INCENDIE L'INTÉGRALE DE LA SÉCURITÉ Maintenance des SSI

DÉTECTION ET PROTECTION CONTRE L'INCENDIE L'INTÉGRALE DE LA SÉCURITÉ Maintenance des SSI DÉTECTION ET PROTECTION CONTRE L'INCENDIE L'INTÉGRALE DE LA SÉCURITÉ Maintenance des SSI Maintenance des Systèmes de Sécurité Incendie Extraits commentés des textes réglementaires DE L EXCELLENCE NAÎT

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE LA FORMATION EN ENTREPRISE

LIVRET DE SUIVI DE LA FORMATION EN ENTREPRISE Votre Logo Votre établissement et coordonnées Diplôme Spécialité «CAP AGENT DE SECURITE» LIVRET DE SUIVI DE LA FORMATION EN ENTREPRISE Nom : «nom_ele» Prénom : «prénom_ele» Stagiaire Le livret doit rester

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du (5 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012 01 - PRÉSENTATION

Plus en détail

Ingénieur du patrimoine immobilier et/ou de la logistique

Ingénieur du patrimoine immobilier et/ou de la logistique Ingénieur du patrimoine immobilier et/ou de la logistique G1X21 Travaux et maintenance immobilière / Logistique et service généraux - IR L ingénieur du patrimoine immobilier dirige le service technique,

Plus en détail

. LE CATALOGUE. PHENIX CONSEILS

. LE CATALOGUE. PHENIX CONSEILS A u d i t s, C o n s e i l s E t u d e s d e R i s q u e s. LE CATALOGUE. PHENIX CONSEILS I n g é n i e r i e F o r m a t i o n s & A s s i s t a n c e t e c h n i q u e Créée en janvier 2005, la société

Plus en détail

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaa Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa QUI SOMME NOUS? 3PSC est un cabinet spécialisé dans le Conseil, Etudes, Audit et Formation dans les domaines de Prévention, Sécurité Incendie,

Plus en détail