Informations sur la NFS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Informations sur la NFS 61-933"

Transcription

1 Les évolutions apportées par la nouvelle norme NFS relative à l exploitation et la maintenance des systèmes de sécurité incendie. Intervention Olivier BUFFET Ingénieur sécurité CHU ANGERS

2 Sommaire Avant Propos Domaine d application Nouveaux termes et définitions Principes de base Règles d exploitation Règles de maintenance Les annexes

3 Avant Propos Historique 01/ ère enquête 11/ ème enquête 09/2010 Publication 09/2011 Pourquoi cette nouvelle norme NF S /1997 Rapport LCPP de 2006 Besoin de clarification Un travail conséquent

4 LABORATOIRE CENTRAL DÉPARTEMENT D ÉLECTRICITÉ ET PRÉVENTION INCENDIE Catégorie Total par catégorie Total 118 Type Total par type O 74 J 16 R 1 U 27

5 3. CONCLUSION - Difficultés pour l application des dispositions de la norme NF S Seuls 4% respectent majoritairement la norme - Insuffisance de la traçabilité dans les opérations de maintenance - Une personne sur 4 chargée de la sécurité des occupants ne semble pas connaître le fonctionnement du SSI (hôtels de 5ème catégorie) - Dossier d identité absent dans 45% - Contrat de maintenance inexistant dans 18% des cas - Essais non réalisés conformément aux spécifications de la norme, même les plus simples, comme celui relatif au fonctionnement de l équipement d alarme

6 3. CONCLUSION (suite) Au vu de ces résultats il semble indispensable de revoir les procédures et la traçabilité des opérations de maintenance La réflexion peut s orienter sur la mise au point d un carnet de maintenance décrivant point par point les opérations à effectuer en fonction de leur périodicité et permettant de tracer la réalisation de ces opérations.. Il est aussi nécessaire d informer clairement le responsable d un établissement sur les obligations qu il a dans l entretien de ces matériels et la formations des agents chargés de la sécurité des occupants. Ces dispositions doivent elles aussi faire l objet d une traçabilité.

7

8 Informations Révision sur 61 la 933 NFS Suite

9 Domaine d application Cette La norme nouvelle NF S norme ne s inscrit traite plus dans des la opérations famille de de vérification Normes NF générale S de à conformité au dossier NF S d identité et NF du S S.S.I (A3 avril 1997) Publication 06/09/2011 Elle fixe les règles générales minimales d'exploitation et de maintenance du Système de Sécurité Incendie (S.S.I.) installé en conformité avec la série des normes précédemment citées. applicable au 10 septembre 2011.

10 Nouveaux Technicien termes compétent et définitions : Personne qui a été formée : Essais fonctionnels aux particularités techniques des éléments Actions constitutifs Maintenance visant du à S.S.I. donner sur - Entretien la lequel garantie il intervient, que le produit et/ou le système fonctionne avec même niveau de performance Maintenance Technicien Ensemble aux aspects que Suppression des actions réglementaires spécialisé celui élémentaire permettant auquel : de maintenir est imposé lors de sa mise en ou soumis de rétablir l'établissement le S.S.I. dans (limité l'état à son lui permettant domaine service d'assurer d'intervention). Mainteneur Personne l'intégralité apte du à intervenir terme: de ses fonctions sur certains éléments constitutifs Il doit au en niveau outre, Technicien Activités élémentaires Vérification posséder d accès III la ou compétence IV pour faire pour la Entité charge compétent de la Maintenance-Entretien de maintenance qui ne maintenance apprécier les corrective conséquences de ses actions sur le du S.S.I. requièrent et/ou de pas la d accès partie du de S.S.I. niveau considérée III (mainteneur) ou système de Technicien et son exploitation. niveau Ce technicien IV (constructeur) est spécialisé qualifié et habilité par son employeur. Ce technicien est qualifié et habilité par son employeur.

11 Principes de base Le chef d'établissement doit : respecter l'ensemble des règles d'exploitation et de maintenance du Système de Sécurité Incendie, veiller au bon fonctionnement du SSI mettre en œuvre les moyens nécessaires à son maintien. mettre en application les règles pratiques de l'annexe L.

12 Annexe L (normative) : Obligations incombant à l exploitant Le chef d'établissement garant de la conservation des documents L.1 Vigilance liés au S.S.I. (dossier permanente d'identité du S.S.I., contrat de maintenance, bulletins d'intervention, rapports spécifiques, ). L.2 Des essais quotidiens Le chef d établissement tenu de veiller au bon fonctionnement du SSI. L.3 Un essai mensuel Pour cela, il doit réaliser ou faire réaliser les actions prévues ci-après.

13 L.1 Vigilance permanente : -présence d un personnel permanent qualifié... -conservation de la conformité et de la certification des éléments constitutifs et d installation des éléments de sécurité -assurance que toute modification d'un volume ou d'un type d'activité fait l objet d une adaptation du S.S.I. et de l actualisation éventuelle du dossier d identité. -Veiller à la propreté (absence de stockage de matériaux combustibles par exemple) des locaux ou volumes dans lesquels sont installés les matériels centraux ou déportés.

14 - S'assurer par inspection visuelle de l'intégrité des orifices de pénétrations des fumées des détecteurs. - Veiller à la conservation de l'accessibilité à tous les organes de signalisation et de commande du S.S.I. - Veiller à l accessibilité des éléments de sécurité (détecteurs, I/O, matériels déportés, D.A.S., D.C.T, ) pour pouvoir en assurer la maintenance. -Contrôler au minimum tous les 15 jours, des niveaux d'huile, d'eau et de carburants du groupe électrogène.

15 L.2 Des essais quotidiens - Examen de l'equipement de Contrôle et de Signalisation (E.C.S.) - Examen des états sur l'unité de Signalisation (U.S.) - Constat de la signalisation d'état des A.E.S. / E.A.E.S. et des A.P.S. - Constat d'intégrité des dispositifs de commande au niveau d'accès "0". L.3 Un essai mensuel : - Essai de déverrouillage des dispositifs de verrouillage électromagnétique de porte.

16 Principes de base Les actions de maintenance doivent être réalisées par des techniciens compétents ou spécialisés, selon les cas. Ces actions sont: celles préconisées par le fabricant de chaque composant du S.S.I, par le concepteur, le fabricant ou l'installateur du S.S.I. à défaut celles définies par le mainteneur. Les documents relatifs aux actions de maintenance constituent la notice de maintenance.

17 Principes de base Les actions de maintenance incluent les essais fonctionnels définis dans les annexes B à K. En résumé: - les opérations de maintenance préventives sont les essais fonctionnels - réalisés par des personnes de niveau d'accès III minimum, - ils sont maintenant détaillées dans 10 annexes.

18 Principes de base Données informatiques de l installation. l exploitant doit détenir et mettre à disposition du mainteneur les «données de site». Logiciels de paramétrage du système (obtention d une licence d utilisation auprès du fabricant) Télémaintenance Télédiagnostic

19 Règles d exploitation Formation du personnel à l exploitation du système. - Habilitation du personnel - Qualification du personnel - Formation réactualisée - Traçabilité & enregistrement (PV) Traçabilité des changements d état du système - Historique sur 72H - Evènements à faire figurer : alarmes, mises en/hors service, mises en sécurité et dérangements.

20 Règles d exploitation Règles incombant au chef d établissement Annexe L Gestion des anomalies UAE Fournitures liées à l exploitation Traçabilité et enregistrement des essais Obligation de mettre en œuvre les moyens humains ou matériels Formation aux équipements centraux

21 Règles de maintenance Contrat de maintenance. Changement de mainteneur. Personnels de maintenance. Enregistrements des actions de maintenance.

22 Règles de maintenance Contrat de maintenance. Entité titulaire d'un contrat de maintenance : - organisation spécifique - attestation d assurance - capacité en termes de compétences et de moyens - des techniciens compétents - délai d intervention compatible - action de formation - maîtrise et habilitation des sous-traitants. - délai maximal d intervention - délai maximal de dépannage/réparation.

23 Règles de maintenance Changement de mainteneur. - Celui-ci doit réaliser un audit propre à inventorier qualitativement et quantitativement le système. - Réalisé à partir du dossier d identité du S.S.I. - À la cessation du contrat, le titulaire doit remettre au chef d'établissement : l'état des lieux concernant le système (plans, sauvegarde des paramétrages, listing des points, données de site, ), l'ensemble des documents détenus, confiés et créés au titre du contrat.

24 Règles de maintenance Prise d effet du contrat - à la date de réception de l installation du système - ou de la mise en exploitation du site - ou de la prise en charge du système par un nouveau mainteneur, en cas de changement de prestataire. MS 68 Entretien. (Arrêté du 2 février 1993). les systèmes de sécurité incendie de catégories A et B doivent toujours faire l'objet d'un contrat d'entretien. La preuve de l existence de ce contrat ou des consignes écrites doit pouvoir être fournie et être transcrite sur le registre de sécurité.

25 Règles de maintenance Personnels de maintenance. - Formé pour intervenir en préventif et réaliser les essais fonctionnels - Opérations de maintenance corrective réalisées par un technicien spécialisé Enregistrements des actions de maintenance. Type d essais, le dispositif testé et le résultat de l essais - conservés pendant 3 ans par le mainteneur

26 Règles de maintenance Périodicité des opérations de maintenance. La nature et la périodicité des opérations de maintenance préventive et des essais fonctionnels figurent dans les notices élaborées par les fabricants pour chacun des constituants du S.S.I. À défaut de définition de la périodicité: Les essais fonctionnels (annexes B à K) doivent être réalisés au minimum une fois par an. (Ces essais peuvent être répartis sur deux visites.)

27 Règles de maintenance Périodicité des opérations de maintenance. Pour les S.S.I. de catégorie A comportant plus de deux Z.S.* les essais au fonctionnels moins décris dans l annexe C doivent une être Z.A. réalisés plus en deux deux Z.C. visites. ou Pour chaque une Z.A. scénario: plus une Z.C. plus une Z.F. - lors d une de ces visites les essais seront effectués en mode manuel depuis l U.C.M.C., - lors de l autre visite, en mode automatique à partir du déclenchement d un des éléments choisi de façon aléatoire dans la Z.D. considérée.

28 Règles de maintenance Explications: 1 er semestre : Essais à partir des UCMC Objectif: Tous les 6 mois fonctionnement des DAS Essais 100% DM et DAI sans asservissement 2 ème semestre : 1 DM ou DAI par scénario (par ZD) avec asservissements

29 Règles de maintenance Contenu du contrat de maintenance. Traçabilité des interventions préventives. PV informatisé maintenance SSI : Traçabilité des interventions correctives.

30 Essais Fonctionnels: Annexe B : S.D.I. Annexe C : S.M.S.I. Annexe D : U.A.E. Annexe E : Alarme Évacuation Annexe F : Compartimentage Annexe G : Désenfumage naturel Annexe H : Désenfumage mécanique Annexe I : Extinction Annexe J : Alimentations Annexe K : S.D.A.D.

31 Merci de votre attention

DÉTECTION ET PROTECTION CONTRE L'INCENDIE L'INTÉGRALE DE LA SÉCURITÉ Maintenance des SSI

DÉTECTION ET PROTECTION CONTRE L'INCENDIE L'INTÉGRALE DE LA SÉCURITÉ Maintenance des SSI DÉTECTION ET PROTECTION CONTRE L'INCENDIE L'INTÉGRALE DE LA SÉCURITÉ Maintenance des SSI Maintenance des Systèmes de Sécurité Incendie Extraits commentés des textes réglementaires DE L EXCELLENCE NAÎT

Plus en détail

OPERATION DE REMPLACEMENT DU SSI FMSH MAISON SUGER

OPERATION DE REMPLACEMENT DU SSI FMSH MAISON SUGER COORDINATION DES SYSTEMES DE SECURITE INCENDIE OPERATION DE REMPLACEMENT DU SSI FMSH MAISON SUGER 75006 PARIS MAITRE D'OUVRAGE Maître d Ouvrage F.M.S.H. CS 71345 190 avenue de France 75648 PARIS CEDEX

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

- Véritable projet de service -

- Véritable projet de service - Sylvain TROUVAIN Chargé de sécurité Groupe Hospitalier Public du Sud de l Oise Maintenance des équipements de sécurité - Véritable projet de service - Sylvain.trouvain@ch-creil.fr contact@asso-acses.fr

Plus en détail

Dossier maintenance. Équipement d'alarme incendie SOMMAIRE. Contrat d'abonnement maintenance Fiche d'intervention maintenance NT 65 146/01

Dossier maintenance. Équipement d'alarme incendie SOMMAIRE. Contrat d'abonnement maintenance Fiche d'intervention maintenance NT 65 146/01 Dossier maintenance Équipement d'alarme incendie SOMMAIRE Contrat d'abonnement maintenance Fiche d'intervention maintenance NT 65 146/01 CONTRAT D'ABONNEMENT MAINTENANCE Contrat n : Du : Société prestataire

Plus en détail

ANTARES 4 NOTICE D AIDE A L EXPLOITATION CENTRALISATEUR DE MISE EN SECURITE INCENDIE ANTARES 4

ANTARES 4 NOTICE D AIDE A L EXPLOITATION CENTRALISATEUR DE MISE EN SECURITE INCENDIE ANTARES 4 Page : 1 NOTICE D AIDE A L EXPLOITATION CENTRALISATEUR DE MISE EN SECURITE INCENDIE ANTARES 4 Le présent document comporte 22 pages. SOMMAIRE A. PRESENTATION... 2 B. PRINCIPES GENERAUX D'EXPLOITATION...

Plus en détail

OPERATION MAITRE D OUVRAGE / MAITRISE D ŒUVRE. Rédacteur CCTP

OPERATION MAITRE D OUVRAGE / MAITRISE D ŒUVRE. Rédacteur CCTP C C T P L O T N 1 C a h i e r d e s c l a u s e s t e c h n i q u e s P a r t i c u l i è r e s S S I OPERATION REMPLACEMENT DU SYSTEME DE SECURITE INCENDIE DE L IUT SAINT MAITRE D OUVRAGE / MAITRISE D

Plus en détail

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION La règle s applique à tous types de sites ou bâtiments quels qu en soit la surface totale et l usage. L avantage d un unique document est d harmoniser les méthodes

Plus en détail

Les obligations de l'exploitant

Les obligations de l'exploitant Guide technique : Sécurité > Les obligations de l'exploitant > Les obligations de l'exploitant Les obligations de l'exploitant L exploitant assiste aux visites de la commission de sécurité, ou s y fait

Plus en détail

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P Le système d'alarme incendie doit permettre de signaler un sinistre et de le localiser. Il fonctionne sur une source autonome en l'absence de courant. L'action

Plus en détail

MARCHE SUR LA MAINTENANCE DU SYSTEME D INCENDIE, INTRUSION

MARCHE SUR LA MAINTENANCE DU SYSTEME D INCENDIE, INTRUSION CUFR JF CHAMPOLLION Place de Verdun 81000 ALBI CAHIER DES CHARGES MARCHE SUR LA MAINTENANCE DU SYSTEME D INCENDIE, INTRUSION N 103-2011 Place de Verdun, 81000 ALBI 1/12 SOMMAIRE 1-OBJET DU MARCHE.. 2-LIEU

Plus en détail

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000)

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) R41 REGLE DE PRESCRIPTION Télésécurité Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) Fédération Française des Sociétés d'assurances Cette règle a été élaborée au sein des instances de

Plus en détail

OBLIGATIONS DES EXPLOITANTS D UN ERP EN MATIERE D ENTRETIEN ET DE VERIFICATIONS TECHNIQUES DES INSTALLATIONS Etablissements du 1 er groupe

OBLIGATIONS DES EXPLOITANTS D UN ERP EN MATIERE D ENTRETIEN ET DE VERIFICATIONS TECHNIQUES DES INSTALLATIONS Etablissements du 1 er groupe Page 1 / 11 1 PUBLIC VISE Exploitant(e) d un établissement recevant du public (ERP) du 1 er groupe (1 ère à 4 ème catégorie) et membres des commissions de sécurité 2 OBJECTIFS L exploitant(e) est responsable

Plus en détail

Maître de l ouvrage : Ville d Amiens place de l Hôtel de ville - BP 2720 80027 AMIENS

Maître de l ouvrage : Ville d Amiens place de l Hôtel de ville - BP 2720 80027 AMIENS Maître de l ouvrage : Ville d Amiens place de l Hôtel de ville - BP 2720 80027 AMIENS Opération : Hôtel «Bullot» Travaux de mise en sécurité 6, boulevard Carnot 80000 AMIENS Mission : Coordination des

Plus en détail

Mise au point sur LA MAINTENANCE DES DISPOSITIFS MEDICAUX. Octobre 2011. www.afssaps.fr. Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé

Mise au point sur LA MAINTENANCE DES DISPOSITIFS MEDICAUX. Octobre 2011. www.afssaps.fr. Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé Octobre 2011 Mise au point sur LA MAINTENANCE DES DISPOSITIFS MEDICAUX Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé 143-147 boulevard Anatole France F-93285 Saint-Denis Cedex www.afssaps.fr

Plus en détail

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE PAGE 1 INTRODUCTION PAGE 2 I ENTRETIEN CONTROLE ET VERIFICATION TECHNIQUES PAGE 3-4 II CLASSEMENTS ET CATEGORIES DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Travaux en cours. Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS

Travaux en cours. Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS Travaux en cours Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS Triangle du feu Que ce soit un feu controlé ou un incendie, la combustion est une réaction chimique

Plus en détail

All sécurité - Romain59

All sécurité - Romain59 TOME 1 All sécurité - Romain59 SOMMAIRE Normes 3 Abréviations 4 Introduction aux SSI 5 Le Système de Détection Incendie 7 o Les détecteurs (définition, implantation, symboles) 8 Le Centralisateur de Mise

Plus en détail

OUVERTURE D UN COMMERCE

OUVERTURE D UN COMMERCE OUVERTURE D UN COMMERCE Les règles de sécurité d un ERP : Etablissement Recevant du Public Création de la boutique Installation des systèmes de sécurité Ouverture du commerce Photo : La fausse boutique,

Plus en détail

DETECT PRO SECURITE GUIDE DES SYSTEMES DE SECURITE INCENDIE

DETECT PRO SECURITE GUIDE DES SYSTEMES DE SECURITE INCENDIE SOMMAIRE La réglementation de sécurité A. Généralités B. Le concept SSI C. Les principaux référentiels D. Glossaire La détection incendie A. Les points de détection et le découpage d un bâtiment en zones

Plus en détail

Mise en sécurité. Choisissez votre système de mise en sécurité. Qu'est-ce qu'un système de mise en securité? Catégorie d'un SMSI

Mise en sécurité. Choisissez votre système de mise en sécurité. Qu'est-ce qu'un système de mise en securité? Catégorie d'un SMSI Mise en sécurité Choisissez votre système de mise en sécurité Qu'est-ce qu'un système de mise en securité? Les systèmes de mise en sécurité (SMSI) sont des automates qui ont pour finalité de protéger les

Plus en détail

Sécurité dans les établissements de type J

Sécurité dans les établissements de type J Sécurité dans les établissements de type J HEBERGEMENT DES PERSONNES AGEES PRESENTANT DES DIFFICULTES D AUTONOMIE - HEBERGEMENT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Pourquoi une réunion de sensibilisation?

Plus en détail

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 1/15 LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 12.3. CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A Généralités 1 Installations Electriques de chantier - Disjoncteur

Plus en détail

NF- SYSTEME DE SECURITE INCENDIE

NF- SYSTEME DE SECURITE INCENDIE NF- SYSTEME DE SECURITE INCENDIE CNMIS SAS - 8 Place Boulnois - F-75017 PARIS Tél : 01 53 89 00 40 Fax : 01 45 63 40 63 site web : http://www.cnmis.org Ce diaporama a pour but de répondre aux principales

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

Conditions Particulières de Maintenance. Table des matières. Ref : CPM-1.2 du 08/06/2011

Conditions Particulières de Maintenance. Table des matières. Ref : CPM-1.2 du 08/06/2011 Conditions Particulières de Maintenance Ref : Table des matières 1 CONDITIONS PARTICULIÈRES APPLICABLES AUX CONTRATS DE MAINTENANCE...2 1.1 Préambule...2 1.2 Obligations d'atreal et services rendus...2

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

SECURITE DES BATIMENTS Alarmes incendie

SECURITE DES BATIMENTS Alarmes incendie SECURITE DES BATIMENTS Alarmes incendie BTS Electrotechnique ALARMES INCENDIE 1. LES NORMES EN VIGUEUR page 2 2. SSI et EA page 2 a. Protection des personnes, Etablissement Recevant du Public page 2 b.

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) SÉCURISATION DE DEUX BÂTIMENTS A USAGE SPORTIF: COSEC - CHEMIN SOUS LE FORT SALLE MARCEL RAMILLIER RUE ANDRE GELAS Marché n 14.025T LOT 2 : DISPOSITIF

Plus en détail

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels Baccalauréat professionnel Maintenance des Équipements Industriels 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel des activités professionnelles...7

Plus en détail

les contrôles techniques quinquennaux

les contrôles techniques quinquennaux QUESTIONS-RÉPONSES concernant les contrôles techniques quinquennaux à réaliser dans les installations d ascenseurs 31 Janvier 2014 Page 1/30 Objectif du fascicule Ce fascicule a pour but de présenter une

Plus en détail

TSM EVOLUTION > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL ADR

TSM EVOLUTION > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL ADR SYSTÈME DE SÉCURITÉ INCENDIE www.marque-nf.com ADR > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL TSM EVOLUTION LA SOLUTION ÉVOLU > 3 versions pré-équipées d ECS (Equipement de Contrôle et

Plus en détail

Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI)

Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) TERMES DE REFERENCE DE LA FOURNITURE ET DE L INSTALLATION D UN SYSTEME DE DETECTION ET EXTINCTION INCENDIE DU NOUVEAU SIEGE DE L OAPI Novembre

Plus en détail

A/ CONDITIONS D ENTRETIEN, DE MAINTENANCE ET DE VERIFICATION : Contrat d entretien est effectué tous les 2ans.

A/ CONDITIONS D ENTRETIEN, DE MAINTENANCE ET DE VERIFICATION : Contrat d entretien est effectué tous les 2ans. MISE EN SECURITE DES PETITS HOTELS (arrêté du 24 juillet 2006) Prescriptions applicables dans un délai de 5 ans aux établissements existants au 4 août 2006 A/ CONDITIONS D ENTRETIEN, DE MAINTENANCE ET

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION

ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION Contact : Alexandre Ducolombier, chargé de mission bâtiment durable Tél : 09.72.39.88.42 Mail : alexandre.ducolombier@ale-lyon.org 1. OBJET

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Réf. Ifremer N 12/2 212 838 Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) 1. OBJET...3 2. RESPONSABLES HABILITES...3 3. DEFINITION DES PRESTATIONS

Plus en détail

NOTICE D AIDE A L EXPLOITATION et au DIAGNOSTIC de 1er ECHELON (NAE) ECS/CR/CMSI. POLARIS 2/6/10 Tous Types

NOTICE D AIDE A L EXPLOITATION et au DIAGNOSTIC de 1er ECHELON (NAE) ECS/CR/CMSI. POLARIS 2/6/10 Tous Types Page : 1 NOTICE D AIDE A L EXPLOITATION et au DIAGNOSTIC de 1er ECHELON (NAE) ECS/CR/CMSI POLARIS 2/6/10 Tous Types Le présent document comporte 34 pages. Page : 2 SOMMAIRE A. FICHE DE SUIVI DU DOCUMENT...

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE

Brevet de technicien supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE Brevet de technicien supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE l ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction de l enseignement supérieur Service des contrats et

Plus en détail

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES LOT 2 Fourniture et installation d un système de GED pour la Mairie de La Wantzenau. Fiche technique Cahier des Charges

Plus en détail

Guide Sécurité 2006-2007

Guide Sécurité 2006-2007 Guide Sécurité 2006-2007 SYSTÈMES D ÉCLAIRAGE DE SÉCURITÉ ET D ALARME INCENDIE Sommaire général Le nouveau Guide Sécurité vous amène pas à pas, des règles de la sécurité à la réalisation de vos chantiers.

Plus en détail

Détection incendie. Choisissez votre système de détection incendie. Principes généraux

Détection incendie. Choisissez votre système de détection incendie. Principes généraux Détection incendie Choisissez votre système de détection incendie Qu'est-ce qu'un système de détection incendie? Un système de détection incendie a pour objectif de déceler et de signaler le plus tôt possible

Plus en détail

MAINTENANCE DES SYSTEMES INCENDIE ET DETECTION INTRUSION

MAINTENANCE DES SYSTEMES INCENDIE ET DETECTION INTRUSION REGLEMENT DE CONSULTATION CAHIER DES CHARGES N 10/2009 MAINTENANCE DES SYSTEMES INCENDIE ET DETECTION INTRUSION Art 1 : Organisme qui passe le marché: lycée de l Atlantique Service gestion- marchés publics

Plus en détail

Fabricant d alarmes incendie

Fabricant d alarmes incendie Fabricant d alarmes incendie Présentation Implanté en région lyonnaise depuis 2001, AXENDIS est un fabricant français d alarmes et de périphériques de sécurité incendie qui s est engagé depuis plusieurs

Plus en détail

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Contrôle d accès

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Contrôle d accès «Contrôle d accès» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Date et heure limites de remise des offres : Observatoire

Plus en détail

CONTRAT DE CONTRÔLE TECHNIQUE

CONTRAT DE CONTRÔLE TECHNIQUE CONTRAT DE CONTRÔLE TECHNIQUE CONSTRUCTION D UNE SALLE DE MUSIQUE Extension de l espace culturel et sportif À LIPSHEIM CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES C.C.P. TABLEAU RECAPITULATIF DES ARTICLES DU C.C.P.

Plus en détail

Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 1 : QCM SSIAP1

Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 1 : QCM SSIAP1 www.formation-agent-securite.net (FAS) Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 1 : QCM SSIAP1 Dans ce document : Synthèse des questions QCM Feuille de réponses Réponses Ce QCM vous a été offert

Plus en détail

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Juin 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES PREAMBULE Le baccalauréat professionnel Electrotechnique Energie Equipements Communicants traite des secteurs d activités : de l industrie, des services, de l habitat, du tertiaire et des équipements publics.

Plus en détail

Marquage CE des Granulats

Marquage CE des Granulats REFERENTIEL SECTORIEL POUR LA Page 1 sur 11 MAÎTRISE DE LA PRODUCTION DES GRANULATS (Système d'attestation de conformité 2+) SOMMAIRE : Article 1 Objet et domaine d application Article 2 Intervenants dans

Plus en détail

ARCHIVES DE FRANCE. Critères d évaluation

ARCHIVES DE FRANCE. Critères d évaluation ARCHIVES DE FRANCE Agrément des prestataires d archivage numérique Critères d évaluation SOMMAIRE SOMMAIRE...2 Partie I...4 1.1. Identité du prestataire... 5 Fiche d identité...5 Sites concernés par la

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1)

Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1) Logo de l organisme de Formation Intitulé Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1) Public Tout public Pré-requis - aptitude physique à suivre la

Plus en détail

D AIDE À L EXPLOITATION

D AIDE À L EXPLOITATION SYSTÈMES D AIDE À L EXPLOITATION P.MARSAUD Juin 2011 UN PEU DE VOCABULAIRE.. L Informatique Industrielle à développé au fil des années de son existence son propre vocabulaire issu de ses métiers et fonctions

Plus en détail

Service de maintenance 1.1 VISITE DE MAINTENANCE PRÉVENTIVE ANNUELLE 1.2 SERVICES DE RÉPARATION SUR SITE

Service de maintenance 1.1 VISITE DE MAINTENANCE PRÉVENTIVE ANNUELLE 1.2 SERVICES DE RÉPARATION SUR SITE - 1 - Advantage Ultra pour batteries Descriptif Contrat de service Advantage Ultra pour les batteries Service de maintenance Service 1.0 Synthèse Table des matières 1.0 Synthèse 2.0 Caractéristiques et

Plus en détail

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique ZD313357 Ve B MAJ le 21.03.13 Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique Notice d installation Verrouillage motorisé 1 / 2 point (s). Système à sécurité positive (rupture de courant) Conforme à la norme

Plus en détail

SOLUTIONS COMMANDES À DISTANCE

SOLUTIONS COMMANDES À DISTANCE www.sih.fr DOCUMENT N 54304-06-15 SOLUTIONS COMMANDES À DISTANCE ORGANES DE COMMANDE La mise en place d un dispositif de commandes à distance est un impératif pour le bon fonctionnement d un Système de

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Contexte général. Contenu de la mission d expertise

Contexte général. Contenu de la mission d expertise Cahier des charges type à l usage des établissements sociaux et médico-sociaux, pour la réalisation d un audit hydraulique des installations de distribution d ECS Contexte général Il est prévu au sein

Plus en détail

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens 1.- L objet de la présente annexe est de rappeler les obligations de l exploitant en matière d entretien de

Plus en détail

Tableaux d alarme sonores

Tableaux d alarme sonores Tableaux d alarme sonores Type T4 CT 1 boucle NiMh Réf. : 320 020 Type T4 CT 2 boucles Réf. : 320 019 FEU BOUCLE 1 FEU TEST BOUCLE 2 DEFAUT BATTERIE SOUS TENSION SECTEUR ABSENT Contenu de l emballage -

Plus en détail

Évacuation. Choisissez votre système d évacuation. Qu'est-ce qu'un système d évacuation. L'équipement d'alarme (EA) Le type 1 (E.A.

Évacuation. Choisissez votre système d évacuation. Qu'est-ce qu'un système d évacuation. L'équipement d'alarme (EA) Le type 1 (E.A. Évacuation Choisissez votre système d évacuation Qu'est-ce qu'un système d évacuation Le but d'une mise en sécurité incendie est de concourir à la sécurité des personnes et secondairement des biens. Pour

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS La réglementation : C est la loi Les supports réglementairesr Le règlement de sécurité : C est l ensemble des textes relatifs à la sécurité applicables aux Établissements

Plus en détail

Cahier des Charges Techniques Particulières

Cahier des Charges Techniques Particulières Cahier des Charges Techniques Particulières Entretien et maintenance des onduleurs ORIGINAL SOMMAIRE 1. OBJET DU CCTP 1 2. NATURE DES INSTALLATIONS 1 3. NATURE DES PRESTATIONS 1 3.1. Details des prestations

Plus en détail

Service Cloud Recherche

Service Cloud Recherche Description des Conditions Spécifiques d Utilisation des Services DSI CNRS Service Cloud Recherche Conditions Spécifiques d'utilisation DSI CNRS Contenu I. Introduction 2 II. Description de Offre de Service

Plus en détail

Acquisition. d une centrale de surveillance des températures CAHIER DES CHARGES. Maître de l'ouvrage :

Acquisition. d une centrale de surveillance des températures CAHIER DES CHARGES. Maître de l'ouvrage : Acquisition d une centrale de surveillance des températures CAHIER DES CHARGES Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Etablissement public à caractère Scientifique et Technologique

Plus en détail

MARCHE PUBLIC N 05-2014 MEMOIRE TECHNIQUE ET FINANCIER

MARCHE PUBLIC N 05-2014 MEMOIRE TECHNIQUE ET FINANCIER Article 28 du Code des Marchés Publics MARCHE PUBLIC N 05-2014 Acquisition et maintenance de logiciels de gestion financière et de gestion de la paie en mode solution full web mode hébergé et de prestations

Plus en détail

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 Date d application : 4 février 2013 DOC-PC 024 version 02 1/13 SOMMAIRE PAGES 1 OBJET 3 2 TERMINOLOGIE 3 et 4 3 DOCUMENTS DE REFERENCE

Plus en détail

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier L arrêté du 24 juillet 2006 Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier 1.1) La détection automatique incendie 1.2) La protection

Plus en détail

CHARTE DU BON USAGE DES RESSOURCES INFORMATIQUES et NOTE «INFOS SECURITE» Les informations qui suivent sont très importantes.

CHARTE DU BON USAGE DES RESSOURCES INFORMATIQUES et NOTE «INFOS SECURITE» Les informations qui suivent sont très importantes. Infos sécurité Charte d usage des TIC au sein de l Université de Bourgogne CHARTE DU BON USAGE DES RESSOURCES INFORMATIQUES et NOTE «INFOS SECURITE» Les informations qui suivent sont très importantes.

Plus en détail

Quadra Entreprise On Demand

Quadra Entreprise On Demand Quadra Entreprise On Demand LS -Quadra Entrepriset OD- 11/2013 ARTICLE 1 : DEFINITIONS LIVRET SERVICE QUADRA ENTREPRISE ON DEMAND Les termes définis ci-après ont la signification suivante au singulier

Plus en détail

Audit interne. Audit interne

Audit interne. Audit interne Définition de l'audit interne L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils

Plus en détail

Relevé des avis rendus au cours de la réunion du 7 décembre 2006 de la sous-commission permanente de la Commission centrale de sécurité ***

Relevé des avis rendus au cours de la réunion du 7 décembre 2006 de la sous-commission permanente de la Commission centrale de sécurité *** DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES SOUS DIRECTION DE LA GESTION DES RISQUES Paris le Bureau de la Réglementation incendie Et des Risques de la Vie courante DDSC/SDGR/DDSC6/BN Affaire suivie

Plus en détail

LOGICIEL DE SIMULATION DE S.S.I. LOGICIEL DE SIMULATION DE S.S.I. POUR LA FORMATION DES AGENTS DE SÉCURITÉ ET DES PERSONNELS

LOGICIEL DE SIMULATION DE S.S.I. LOGICIEL DE SIMULATION DE S.S.I. POUR LA FORMATION DES AGENTS DE SÉCURITÉ ET DES PERSONNELS SIMULATEUR S.S.I. FPSSI LOGICIEL DE SIMULATION DE S.S.I. POUR LA FORMATION DES AGENTS DE SÉCURITÉ ET DES PERSONNELS photo non contractuelle LOGICIEL DE SIMULATION DE S.S.I. Formation à l exploitation de

Plus en détail

Commune de Barneville-Carteret 1, Place de la Mairie Rue Guillaume Le Conquérant 50270 Barneville-Carteret Tél. : 02.33.53.88.29 Fax : 02.33.53.95.

Commune de Barneville-Carteret 1, Place de la Mairie Rue Guillaume Le Conquérant 50270 Barneville-Carteret Tél. : 02.33.53.88.29 Fax : 02.33.53.95. Commune de Barneville-Carteret 1, Place de la Mairie Rue Guillaume Le Conquérant 50270 Barneville-Carteret Tél. : 02.33.53.88.29 Fax : 02.33.53.95.37 DEMANDE D AUTORISATIONS D INSTALLATIONS DE TYPE CTS

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION CENTRE HOSPITALIER 1, rue du Docteur Paul Martinais 37600 LOCHES 02 47 91 33 33 02 47 91 32 00 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MISE EN CONCURRENCE PORTANT SUR MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières Marché Public de Services Cahier des Clauses Administratives Particulières n 2011 20 73 du 18/11/2011 Personne publique Ville de Sainte Geneviève des Bois Personne Responsable du Marché Monsieur le Maire

Plus en détail

Objet du document...2 SOLUSMAO...2. Description du développement logiciel, fonctionnalités...3

Objet du document...2 SOLUSMAO...2. Description du développement logiciel, fonctionnalités...3 1. INTRODUCTION...2 Objet du document...2 SOLUSMAO...2 2. FONCTIONNALITES...3 Description du développement logiciel, fonctionnalités....3 Fonctionnement attendu... 3 Fonctionnement du poste client... 4

Plus en détail

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1 Réf.AQ-Q1 Les Systèmes d'information des entreprises réglementées font l'objet d'exigences spécifiques. Celles-ci sont souvent difficiles à appréhender pour les spécialistes métier de l'assurance Qualité,

Plus en détail

Blocs Autonomes d Alarme Sonore

Blocs Autonomes d Alarme Sonore Blocs Autonomes d Alarme Sonore Type MA ISD Réf. 320 003 Type MA VIGIE ISD Réf. 320 004 Type MAME VIGIE ISD Réf. 320 005 Type MA VIGIE flash Réf. 320 014 Type MAME VIGIE ISD flash Réf. 320 015 LE03049/AA

Plus en détail

MARCHE N 2014-06 : Location et maintenance d un autocom et de téléphones pour notre site de La Courneuve

MARCHE N 2014-06 : Location et maintenance d un autocom et de téléphones pour notre site de La Courneuve MARCHE N 2014-06 : Location et maintenance d un autocom et de téléphones pour notre site de La Courneuve ECOLE DE LA DEUXIEME CHANCE EN SEINE-SAINT-DENIS 6 mail Maurice de Fontenay 93120 LA COURNEUVE Date

Plus en détail

GE Security. KILSEN série KSA700 Centrale de détection et d alarme Incendie analogique adressable. Manuel d utilisation

GE Security. KILSEN série KSA700 Centrale de détection et d alarme Incendie analogique adressable. Manuel d utilisation GE Security KILSEN série KSA700 Centrale de détection et d alarme Incendie analogique adressable Manuel d utilisation g ination imag at work Kilsen is a brand name of GE Security. www.gesecurity.net COPYRIGHT

Plus en détail

Prestations d audit et de conseil 2015

Prestations d audit et de conseil 2015 M. Denis VIROLE Directeur des Services +33 (0) 6 11 37 47 56 denis.virole@ageris-group.com Mme Sandrine BEURTHE Responsable Administrative +33 (0) 3 87 62 06 00 sandrine.beurthe@ageris-group.com Prestations

Plus en détail

1. Domaine d'utilisation

1. Domaine d'utilisation Habilitation 2 Les niveaux d habilitation S 5.1 L habilitation c'est la reconnaissance, par son employeur, de la capacité d'une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées. L'habilitation n'est

Plus en détail

OPERATION DE REMPLACEMENT DU SSI FMSH MAISON SUGER

OPERATION DE REMPLACEMENT DU SSI FMSH MAISON SUGER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES OPERATION DE REMPLACEMENT DU SSI FMSH MAISON SUGER 75006 PARIS MAITRE D'OUVRAGE Maître d Ouvrage F.M.S.H. CS 71345 190

Plus en détail

Infrastructure de recharge >22kW

Infrastructure de recharge >22kW Directives EVite Directives EVite Infrastructure de recharge >22kW Version 2 1. Le principe EVite... 2 2. Principe... 2 3. Procédure de réalisation d'une station de recharge EVite... 2 3.1. Inscription

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Présentation de l entreprise Domaine de Villèle - Rue du Stade Pierre Aurian BP 17-30620 UCHAUD Tél: 04.66.88.50.54 Fax: 04.66.88.44.85 msi.dai@free.fr - www.msi-incendie.net SARL au capital de 50000 SIRET

Plus en détail

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE BELAC 2-003 Rev 1-2014 POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie)

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie) Mémento Sécurité incendie dans les petits hôtels (de 5 e catégorie) Les grands principes de la prévention incendie Le cadre réglementaire Les contacts utiles Les grands principes de la prévention incendie

Plus en détail

EXEMPLE D'UNE LETTRE DE MISSION

EXEMPLE D'UNE LETTRE DE MISSION MISSION CONCOURANT A L'ETABLISSEMENT DES COMPTES ANNUELS EXEMPLE D'UNE LETTRE DE MISSION M........ Vous avez bien voulu solliciter notre assistance comptable et nous vous remercions pour cette marque de

Plus en détail

Marché Public de Prestations de Services ACTE D'ENGAGEMENT

Marché Public de Prestations de Services ACTE D'ENGAGEMENT Marché Public de Prestations de Services ACTE D'ENGAGEMENT (A.E) A - IDENTIFICATION DE LA PERSONNE MORALE DE DROIT PUBLIC Pouvoir adjudicateur : Commune de Brignoles Place Caramy 83170 Brignoles Objet

Plus en détail

Ainsi, avant la modification apportée par l arrêté du 18/06/2009, la partie A de l annexe 221-II-1/A.1 disposait des trois cas de figure suivants :

Ainsi, avant la modification apportée par l arrêté du 18/06/2009, la partie A de l annexe 221-II-1/A.1 disposait des trois cas de figure suivants : Direction des affaires maritimes Code des Transports Décret n 84-810 modifié Commission centrale de sécurité Session du 5 novembre 2014 PV CCS 884/INF.02 Objet : Modification des divisions 212, 221 et

Plus en détail

Code de la Construction et de l Habitation

Code de la Construction et de l Habitation Code de la Construction et de l Habitation Articles de Loi Section 1 : Sécurité des ascenseurs. Article L125-1 : Les dispositions de la présente section s'appliquent aux ascenseurs qui sont destinés à

Plus en détail

Basé sur les codes et les normes!

Basé sur les codes et les normes! Questions Sondage / Quiz METTEZ au DÉFI vos CONNAISSANCES Basé sur les codes et les normes! Question Sondage basé sur le CNB 2005 Des appareils de détection d incendie comme pour les systèmes de gicleurs

Plus en détail

SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES

SPECIFICATION E DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX Page 1 / 11 SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 29/11/00 13 Indice

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 29/10/11 N : 37.11 Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Un arrêté du 26 octobre

Plus en détail