DETECT PRO SECURITE GUIDE DES SYSTEMES DE SECURITE INCENDIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DETECT PRO SECURITE GUIDE DES SYSTEMES DE SECURITE INCENDIE"

Transcription

1 SOMMAIRE La réglementation de sécurité A. Généralités B. Le concept SSI C. Les principaux référentiels D. Glossaire La détection incendie A. Les points de détection et le découpage d un bâtiment en zones B. La gamme conventionnelle «Y2» C. La gamme conventionnelle «AZUR» D. Les performances des principaux détecteurs La mise sécurité incendie A. Principe de découpage d un établissement B. Les dispositifs actionnés de sécurité C. Les centralisateurs de mise en sécurité incendie «CRYPTON» Vos notes

2 Avant propos Ce guide n a pas la prétention de se substituer à l ensemble des textes de référence traitant des Systèmes de Sécurité Incendie, il vise simplement à en faire une synthèse en privilégiant des rappels généraux sur les obligations tant du point de la réglementation française en la matière et que du point de vue de l Assurance. Il vise avant tout les systèmes de sécurité incendie des catégories A et B et est découpé selon 3 grands axes principaux : Rappels sur les référentiels, les objectifs et la terminologie ; Règles générales applicables en détection incendie (quel détecteur, quel équipement, etc) ; Règles générales applicables en sécurité (découpage des établissements en zones, fonctions, etc). Ce document se veut la traduction originale sur la façon d appréhender le «Système de Sécurité Incendie» au lieu de refaire une nouvelle fois une traduction illustrée de la réglementation. Espérant que notre approche vous séduira par sa méthode d analyse globale sans liens trop directs aux textes qui évoluent constamment et ce de plus en plus vite, compte tenu de la prise en compte de la normalisation européenne.

3 La réglementation de sécurité A.1 Rappels Organisée principalement autour du «CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITATION articles L123-2 pour la partie législative et R123-1 à R pour la partie réglementaire», la réglementation relative à la protection contre les risques d incendie et de panique dans les établissements recevant du public a pour objectif principal de définir un ensemble de mesures générales et particulières visant à la protection des personnes. Celle-ci est basée sur le principe d une association de moyens passifs de lutte (conception architecturale) et de moyens actifs (extincteurs portatifs, détection incendie, etc). Parmi les moyens actifs et outre le fait de privilégier une intervention rapide des services de sécurité (alerte), l implantation d un système de sécurité incendie (SSI) permet la conjugaison des deux actions principales suivantes : informer d une façon fiable les occupants des locaux pour leur permettre d évacuer les lieux sans panique (alarme) ; la fonction évacuation générale est réalisée à partir de l équipement d alarme (EA) ; limiter l évolution toujours possible de l incendie et favoriser la lutte (mise en sécurité) par la mise en œuvre des fonctions de compartimentage ou/et de désenfumage. A.2 Domaine d application Le règlement de sécurité contre l incendie est applicable dans les établissements classés, on distingue : les immeubles d habitation, les établissements recevant du public du premier groupe (de la 1 ère à la 4 ème catégorie), les établissements recevant du public du second groupe (5 ème catégorie), les immeubles de grande hauteur. Commentaire Les produits que nous proposons sont plus particulièrement destinés aux trois derniers types d établissement ainsi qu à l exigence du «CODE DU TRAVAIL» qui appelle la norme NF S pour réaliser l évacuation dans les entreprises de plus 50 personnes. A.3 Les établissements recevant du public du groupe 1 Types J L M N O P R S T U V W X Y structures d accueil pour les personnes âgées et personnes handicapées salles d audition, de conférences, de réunions, de spectacles, de projection, à usages multiples. magasins de vente, centres commerciaux restaurants ou débits de boissons (voir aussi OA) hôtels, pensions de famille (voir aussi OA) salles de danse, de jeux crèches, maternelles, jardins d enfants, haltes garderies, établissements d enseignement, colonies de vacances, internats bibliothèques, centres de documentation salles d exposition établissements sanitaires établissements de culte administrations, banques, bureaux établissements sportifs couverts Musées

4 établissements spéciaux EF établissements flottants, bateaux stationnaires et flottants GA gares OA hôtels et restaurants d altitude PA établissements de plein d air SG structures gonflables CTS chapiteaux, tentes et structures itinérantes REF refuges de montagne autres établissements PS parcs de stationnement couverts A.4. Les établissements recevant du public du groupe 2 Dans le second groupe, il existe uniquement une 5 ème catégorie qui correspond à de petits établissements pour lesquels des mesures particulières sont prises (voir dispositions particulières : articles PE) telle l installation d un SSI de catégorie A destiné principalement à la diffusion de l alarme générale et au désenfumage, si l établissement possède des locaux à sommeil. PO PU PX petits établissements à usage d hôtel petits établissements à usage de soins petits établissements à usage sportif A.5 Les immeubles de grande hauteur Etablissements recevant du public dont la hauteur (h) comprise entre les accès pompiers et le dernier plancher est supérieure à 28m, exception faite des immeubles d habitation pour lesquels cette hauteur de classement est portée à plus de 50m. On distingue les types principaux suivants : GHA GHO GHR GHS GHU GHW1 GHW2 GHZ immeubles à usage d habitation immeubles à usage d hôtel immeubles à usage d enseignement immeubles à usage de dépôt d archives immeubles à usage sanitaire immeubles à usage de bureau avec 28m < h < 50m immeubles à usage de bureau avec h > 50m immeubles à usage mixte A.6 Commentaires sur les référentiels existants Les normes françaises NF S et NF S précisent ce qui doit être fait en matière d installation et d entretien de systèmes de sécurité incendie. Dans tous les cas, il est souhaitable de distinguer : l entretien qui doit être fait par une entreprise qualifiée et les vérifications qui doivent être réalisées par une entreprise agréée par le ministère ad hoc. Il est à noter que ces normes n apportent que peu d exigences d un point de vue «détection incendie» et vont, à moyen terme, évoluer en ce sens.

5 Concernant la marque NF Matériels de détection incendie, l article GN 14 du Règlement de sécurité a été modifié pour introduire le marquage CE (Directive Produit de Construction). Le marquage CE ne vise strictement que la conception des produits et en aucun cas n aborde les dispositions suivantes : la mise en système, objet du rapport d association dans le cadre de la marque NF, l installation et la maintenance qui sont de la compétence de sociétés dûment qualifiées. Le concept SSI B.1 Adéquation type ERP SSI et EA établissement catégorie du SSI type d EA système d alerte type catégorie A B C D E 1 2a 2b 3 4 urbain direct J 1 à 4 ( 20 personnes) X X X (1 à 2) L 1 (> 3000 personnes) X XS X 1 (< 3000 personnes) X X X X X 2 X X X 3 et 4 X X M 1 X XS X 2 X X X Xs X 3 Xs X 4 X X N 1 et 2 X X 3 et 4 X X O 1 à 4 X X P 1 X X 2 X X 3 et 4 (danse en sous-sol) X X X XS X 4 (danse seule) XS X 4 (jeux seuls) X X R 1 à 3 X X 4 X X 1 à 4 avec locaux à X X sommeil S 1 X X 2 X X 3 et 4 X X T 1 avec service de sécurité X X 1 (sans service) et 2 X X X XS X(2) X (1) 3 X X 4 X X U 1 à 4 X X X (3 et X (1 à 3) 4) 1 à 4 sans locaux à X sommeil V 1 à 4 X X (1 et 2) W 1 et 2 X X X X X 3 X X 4 X X X 1 et 2 X X 3 et 4 X X

6 Y 1 XS X 2 à 4 X X EF 1 et 2 X X 3 et 4 X X 1 à 4 avec locaux à X X sommeil GA 1 à 4 voir GA9 X (2 à 4) X(1) OA 1 à 4 X X (radio) PA 1 à 4 X (1) SG 1 à 4 X (1 et 2) CTS 1 à 4 S(>700p) X(>700p ) REF 1 à 4 X X (radio) 5ème sans locaux à sommeil chef d établissement X avec locaux à sommeil X X 5ème PX sans locaux à X X sommeil X : requis - XS : (équipement d alarme et système de sonorisation de sécurité) requis - Xs : EA requis + si existant, système de sonorisation de sécurité. bibliographie : «Les éditions du Journal officiel - édition 1996 : n 1685, 1686, 1687, 1688 et 1689».

7 B.2 Catégories de SSI et types d EA SSI-A DAI ECS CMSI US/ UCMC DAC DAS EA1 ou BAAS Sa DS DM UGA1 UGA1 SSI-B US/ UCMC DAC DAS DM CMSI UGA2 EA2a DM ou BAAS Sa DS SSI-C UGA2 US DAC DAS DCS D.M. UGA2 ou EA2a EA2b DM SSI-D DCMR DAC DAS BAAS Pr capacité maximale : 1 ZA BAAS Sa DM UGA2, EA2b ou EA3 E.A.3 DM SSI-E DAC DAS BAAS Ma DCM DM UGA2, EA2b à EA4

8 Les principaux référentiels C.1 Détection incendie référence intitulé date EN54 NF S CCTG 5655 CCP 5659 série de normes européennes relatives aux matériels constitutifs d un système de détection et d alarme incendie. Détecteurs et organes intermédiaires. MARCHES PUBLICS - Cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics d installation de détection d Incendie (travaux de bâtiment) MARCHES PUBLICS - cahier des clauses particulières relatif à la maintenance des installations de détection incendie - réimpression Règle R7 APSAD - DETECTION AUTOMATIQUE D INCENDIE règle d installation décembre 1999 Commentaire La norme NF S sert de référentiel uniquement pour les détecteurs non couverts par la normalisation européenne, à savoir à ce jour elle ne vise que les détecteurs à aspiration dits «détecteurs multiponctuels». C.2 Mise en sécurité incendie référence intitulé date NF S Systèmes concourant à la sécurité contre les risques d incendie et de panique avril 1999 NF S Systèmes de Sécurité Incendie (S.S.I.) - Dispositions générales juillet 2000 NF S Systèmes de Sécurité Incendie (SSI) - Règles d installation septembre 1993 NF S Systèmes de Sécurité Incendie (SSI) - Règles d exploitation et de maintenance avril 1997 NF S Centralisateurs de Mise en Sécurité Incendie (CMSI) mars 1991 NF S Unités de Signalisation (US) décembre 1990 NF S Equipements d Alarme (EA) mai 2002 NF S Dispositifs Actionnés de Sécurité (DAS) + 1 partie de norme par DAS décembre 2003 NF S Systèmes de Sécurité Incendie (S.S.I.) : - Dispositifs de Commande Manuelle (D.C.M.) - Dispositifs de Commandes Manuelles Regroupées (D.C.M.R.) - Dispositifs de Commande avec Signalisation (D.C.S.) - Dispositifs Adaptateurs de Commande (D.A.C.) juillet 1991 NF S Alimentations Pneumatiques de Sécurité (A.P.S.) mars 1992 NF S Alimentations Electriques de Sécurité (A.E.S.) juin 2000 NF S Acoustique - signal sonore d évacuation d urgence octobre 1975 NF C Blocs Autonomes d Alarme Sonore d évacuation d urgence (BAAS) août 1989 S Commentaires et interprétations des normes NF S à NF S novembre 1995 Commentaire Ce dernier document n est pas une norme, mais c est le seul fascicule qui traite des unités d aide à l exploitation (UAE).

9 Glossaire D.1 Systèmes et produits abréviation signification référentiel produit SSI AES alimentation électrique de sécurité NF S BAAS bloc autonome d alarme sonore NF C CMSI centralisateur de mise en sécurité incendie NF S et CR coffret de relayage d extinction automatique RT3 DAC dispositif adaptateur de commande NF S DAI détection automatique d incendie EN54-5, EN54-7, EN54-10 et EN54-12 DAS dispositif actionné de sécurité NF S DCM dispositif de commande manuelle NF S DCMR dispositif de commandes manuelles regroupées NF S DCS dispositif de commande avec signalisation NF S DCT dispositif commandé terminal DM déclencheur manuel EN54-11 et NF S DS diffuseur sonore EN54-3 et NF S EA équipement d alarme NF S EAE équipement d alimentation électrique EN54-4 ECS équipement de contrôle et de signalisation EN54-2 SDI système de détection incendie EN54-1 et NF S SMSI système de mise en sécurité incendie NF S SSI système de sécurité incendie NF S SSS système de sonorisation de sécurité NF S UCMC unité de commande manuelle centralisée NF S UGA unité de gestion d alarme NF S UGCIS unité de gestion centralisée des issues de secours NF S annexe B US unité de signalisation NF S

10 D.2 Fonctions de mise en sécurité incendie abréviation AIT CMP DSF EVC signification mise à l arrêt des installations techniques compartimentage désenfumage évacuation Commentaire Ces dernières abréviations ne sont pas citées dans le texte mais sont souvent utilisées. D.3 Découpage des établissements abréviation ZA ZC ZD ZE ZF ZS signification zone de diffusion d alarme zone de compartimentage zone de détection, identifiable sur l équipement de contrôle et de signalisation zone d extinction (on parle aussi de zone de noyage : ZN) zone de désenfumage zone de mise en sécurité ZE zone d extinction D.4 Autres abréviations abréviation CTP ERP IGH LC LDS LT PA PCS PS VT VTP signification cheminement technique protégé : gaines, caniveau ou vide de construction coupe feu établissement recevant du public immeuble de grande hauteur ligne de contrôle, transporte l information de position d un DAS ligne de diffusion sonore ligne de télécommande, transporte l information de commande d un DAS position d attente d un DAS, gérée en général par un contact dénommé début de course (DC) poste central de sécurité ou poste de sécurité position de sécurité d un DAS, gérée en général par un contact dénommé fin de course (FC) voie de transmission, interne au CMSI elle relie par exemple un matériel central à un matériel déporté volume technique protégé : local ou placard coupe feu

11 La détection incendie A.1 Les détecteurs automatiques et déclencheurs manuels On distingue les détecteurs automatiques par : leur type : fumée (ionique, optique, multicapteur), chaleur (thermostatique ou thermovélocimétrique) et flammes (UV ou IR) ; leur forme : ponctuelle, linéaire et multiponctuelle ; leur réponse : conventionnelle ou adressable. Les déclencheurs manuels répondent à des directives strictes, ils sont généralement de couleur rouge et ce quelle que soit la fonction qu ils réalisent. Seule exception à cette règle : les déclencheurs pour issue de secours (couleur verte). D un point de vue système, il n existe pas de règle générale à tous les constructeurs, c est la notice d association et par suite le rapport d association qui fixent les limites en quantité, longueur et nature de câble. A.2 Le découpage d un bâtiment en zones de détection La division en zones de détection automatique (ZDA) doit respecter les règles suivantes : une ZDA ne doit pas dépasser plus de 1600m² de superficie de plancher, une ZDA ne doit pas s étendre au-delà d une zone de mise en sécurité (ZC ou ZF) et chaque ZDA doit être limitée à un seul étage sauf si la zone est constituée soit d une cage d escalier, soit d un atrium, soit d une gaine d ascenseur, soit si la superficie totale du bâtiment est inférieure à 1600m² ou s inscrit dans une seule zone de sécurité, généralement zone de diffusion d alarme). La surveillance en terme de détection automatique peut être : totale : il s agit ici d une prescription Assurances (Règle R7) ou partielle : il s agit alors des établissements publics. Il peut s agir également d une demande assureur où le risque en terme de perte d exploitation est très conséquent (par exemple, machine de production). Pour les zones de détection manuelle (ZDM), elle peut s étendre sur tout un bâtiment sauf si l exploitant souhaite un découpage, si le nombre de DM est trop conséquent pour une seule ligne ou si le site est un ERP de type J. ZS1 ZDAa ZS1 ZDAaa ZDAax ZS1 ZDAa ZDAb ZS2 ZDAba ZDAby ZS2 ZS2 Corrélation entre ZDA et ZS

12 La gamme conventionnelle «AZUR» B.1 Limites en terme de perte Par obligation normative produit, une ligne de détection conventionnelle ne peut pas gérer plus de 32 détecteurs automatiques ou (exclusif) déclencheurs manuels. B.2 Les tableaux de détection incendie référence type nombre de ZD nombre de ZA nombre de ZS ou ZE AZUR S2/6/10 ECS 2 à 10, modulo AZUR E2/6 ECS/CR 2 à 6, modulo 4-1 ZE AZUR C2/6/10 ECS/CMSI 2 à 10, modulo ZS (2 fonctions) AZUR E28 ECS/CR 4 à 24, modulo 4-1 à 4 ZE B.3 Les déclencheurs manuels et les détecteurs automatiques référence type forme câble : type - longueur quantité par ligne BMY2 déclencheur manuel ponctuelle 1 paire 8/10 sous 32 BMLY2 déclencheur manuel écran (SYT1) d une 32 AZI ionique de fumée longueur maximale de 32 AZO optique de fumée 800m. 13 AZDT multicritère de fumée 10 AZTV thermovélocimétrique 15 AZDLF fumée linéaire 1 AZDFHS fumée multiponctuelle 8 sur EAE externe Chaque détecteur ponctuel peut être équipé d un et d un seul indicateur d action à distance.

13 La gamme adressable «AZUR» C.1 Limites en terme de perte Par obligation normative produit : une ligne de détection adressable ouverte, «ligne», ne peut pas gérer plus de 32 détecteurs automatiques ou (exclusif) déclencheurs manuels ; une ligne de détection adressable bouclée, «boucle», ne peut pas gérer plus de 125 détecteurs automatiques ou/et déclencheurs manuels en limitant la perte sur un simple défaut à 32 points de même nature. C.2 Les tableaux de détection incendie référence type nombre de points nombre de ZA nombre de ZS ou ZE AZUR 99AS ECS 1 à AZUR 99AC ECS/CMSI 1 à ZS (2 fonctions) AZUR 250 SVB ECS 1 à 999, modulo AZUR 250 CIF ECS/CMSI 1 à 999, modulo ZS (2 fonctions) C.3 Les déclencheurs manuels et les détecteurs automatiques référence type forme câble : type - longueur qté par ligne/boucle BA95 déclencheur manuel ponctuelle 1 paire 8/10 sous 32/125 DM95 déclencheur manuel à écran (SYT1) d une -/125 AZIA isolateur ionique de fumée longueur maximale de 800m pour une ligne. 32/125 AZOA optique de fumée 1 paire 8/10 sous 32/125 AZOTA multicritère de fumée écran (SYT1) d une 32/125 AZTPA thermostatique longueur maximale de 32/125 AZTVA thermovélocimétrique 2000m pour une 32/125 AZIR flammes IR boucle. 16/64 AZDLF fumée linéaire 6/24 MIV+ isolateur de court-circuit - -/124 MBA95 adresse collective Y2-1 sur EAE interne MBA95EX adresse collective EX - 1 sur EAE interne Chaque détecteur peut être équipé d un et d un seul indicateur d action à distance.

14 Performances des principaux détecteurs environnement en absence d incendie DFHS ponctuel fumée ponctuel flammes ponctuel chaleur 4 D.1 Détecteur ponctuel de fumée DETECTEUR OPTIQUE DE FUMEE AZO ou AZOA - référentiel EN type ponctuel - effet Thyndall - aire maximale surveillée 80m² - hauteur maximale 12m - installation sous plafond conventionnel ou adressable composants associables : - socle S95 - support SEV et verrou - indicateur d'action IA D.2 Détecteur ponctuel de chaleur DETECTEUR DE CHALEUR - référentiel EN type thermovélocimétrique ponctuel - capteur thermistance - aire maximale surveillée 35m² - hauteur maximale 6m - installation sous plafond AZTV ou AZTVA conventionnel ou adressable composants associables : - socle S95 - support SEV et verrou - indicateur d'action IA variante : VTEX (sécurité intrinsèque)

15 D.3 Détecteur optique linéaire de fumée DETECTEUR LINEAIRE DE FUMEE AZDLF - référentiel EN type à reflexion - sensibilté réglable - portée de 10 à 80m - hauteur maximale 12m - réglage en site et azimut +/-10 gammes adressable ou conventionnelle composants associables : - réflecteur REFLEX 10 (portée 10-30m) - réflecteur REFLEX 60 (portée 30-80m) - boîtier de report et de test DLF-BR - kits de chauffage et filtre d'essai La mise en sécurité incendie A.1 Le découpage d un bâtiment en zones de sécurité Dans le domaine de la mise en sécurité incendie, les textes associent à chacun des types de fonction (normes de produit) un type de zone (normes d installation) et autorisent ainsi le transfert matériel - découpage en zones d un établissement. Sont distinguées ainsi : la zone de diffusion d alarme «ZA», la zone de compartimentage «ZC» et la zone de désenfumage «ZF». Ces zones sont définies par le générique : zone de mise en sécurité incendie ZS. Ce terme est à utiliser avec une extrême délicatesse lors de la lecture et de l interprétation des textes. Le terme de zone sinistrée est également utilisé pour les établissements des types J et U (zone J10 ou zone U10), il s agit ici d un secteur regroupant généralement une ZF et une ZC à mettre simultanément en sécurité. Hormis pour l évacuation où il existe des règles simples (voir A.2, ci-dessous), le découpage d un bâtiment est exprimé dans un cahier des charges établi généralement par un Bureau d Etudes qui traduit les Règlements ERP ou/et IGH selon l activité même de l établissement (type J, U, etc). A.2 La zone de diffusion d alarme «ZA» La ZA est associée à la fonction évacuation, son rôle vise essentiellement une sortie rapide et sans panique des personnes qui occupent un bâtiment où existe un début d incendie. Exception faite des IGH où l évacuation est traitée par niveau, sur le territoire français l évacuation est réalisée par bâtiment, étant entendu qu un établissement peut comporter plusieurs bâtiments. Ramener au produit, chaque ZA se matérialise par un équipement d alarme (EA) qui comprend : une unité de gestion d alarme, selon la catégorie de SSI, soit des diffuseurs sonores ou /et des diffuseurs d alarme générale sélective portés par une(des) ligne(s) de diffusion sonore, soit des BAAS commandés par un contact auxiliaire, les issues de secours commandées par un contact auxiliaire soit directement au travers d un déclencheur manuel de couleur verte placé à proximité de chaque issue de secours ou indirectement au travers d une UGCIS, l éclairage de secours activé par un contact auxiliaire et toutes autres commandes selon la nature et le classement du site (coupure des projecteurs pour une salle de cinéma, par exemple).

16 A chaque ZA, sont associés : un retard à la commande automatique qui peut varier de 0 à 5 minutes et une durée de fonctionnement assignée qui doit être égale ou supérieure à 5 minutes. Par défaut le retard est fixé à 0 et la durée à 5 minutes. Il appartient exclusivement à la Commission de Sécurité en charge de l établissement de demander la modification de l un ou l autre de ces paramètres. Attention Dans les établissements de type R, c est l évacuation qui sans délai, commande les portes coupe-feu qui sont alors assimilées à des «DAS d évacuation». Dans ce type d établissement il n existe donc pas de fonction de compartimentage à proprement parlé. ZA établissement multi bâtiments bâtiment C bâtiment B IGH mono bâtiment bâtiment A A.3. La zone de compartimentage «ZC» La ZC est associée à la fonction compartimentage, son rôle vise essentiellement à limiter la progression d un incendie en découpant toute ou partie d un bâtiment en canton coupe-feu, c est à dire en fixant des obligations de résistance au feu aux structures tout en autorisant une activité par la mise en œuvre de DAS comme les portes coupe feu, clapets coupe feu, etc. Exception faite des IGH où chaque niveau représente un compartiment, il n existe pas réellement de surface maximale d un compartiment si ce n est pour les parkings automobiles (4000m²). La taille de chaque compartiment est définie par le Règlement ERP et ce selon la nature de l activité développée. Les principaux types d établissement découpés en compartiment sont les : type J - structures d accueil pour personnes âgées, type U - établissements sanitaires. Pour les autres types et de façon générale, le bâtiment est assimilé à un compartiment comme c est le cas pour les établissements de la 5 ème catégorie avec locaux à sommeil (hôtel). On associe à la fonction de compartimentage, des asservissements ou sous fonctions, comme le non arrêt ascenseur (NAA), l arrêt des centrales de traitement de l air (CTA) et tout autre arrêt d installation technique (AIT). Ramener au produit, chaque ZC (ou ZF) se matérialise par : une facette/fonction (partie de l US/UCMC), une ou des lignes de télécommande et éventuellement des lignes de contrôle, on parle dans ce cas de «DAS contrôlés» un ou des relais pour assurer les sous-fonctions. A.4. La zone de désenfumage «ZF» La ZF est associée à la fonction désenfumage, son rôle est de fixer le sens de circulation des fumées afin de faciliter d une part l évacuation des personnes et de faciliter l intervention des services de secours. Il existe principalement deux types de désenfumage qui sont parfois associés : le désenfumage naturel, le DAS permet ici à l air frais d arriver par conduit ou aux fumées d être évacuées ; le désenfumage forcé qui met en œuvre un système volets moteurs, moteurs pilotés chacun par un coffret de relayage. Le CMSI est chargé de commander et de gérer ce type de système de désenfumage.

17 Exception faite des IGH où chaque niveau représente une ZF et de la même façon que pour le compartimentage, le Règlement ERP détermine les zones de désenfumage et ce en fonction de la nature de l activité développée. Les principaux types d établissement découpés sont les : type J - structures d accueil pour personnes âgées, type U - établissements sanitaires, type PS parcs couverts de stationnement. ZA1 (AGS) local technique ZDA3 chambres 3a à 3n pcf ags tcf1a ZDM1 tcf1b tcf2a ags tcf2b ZF1 ZDA1 pcfr ZF2 ZDA2 ZC1 local infirmières ZDA4 chambres 4a à 4n pcfr : une porte coupe feu de recoupement n'est pas un DAS commun. Découpage en zones d une partie de niveau d un établissement de type U hors issues de secours Les dispositifs actionnés de sécurité «DAS» B.1 Caractérisation Les principaux paramètres qui caractérisent un DAS sont : norme produit applicable : NF S ou NF S (série 0 à n) fiche n de I à XIV (voir tableau de classement ci-après) tension de télécommande 12V, 24V ou 48V en courant continu puissance électrique 3,5W télécommande par émission ou par rupture autres paramètres obligation(s) et option(s) d équipement en contrôle de position et réarmement. B.2 DAS communs Compte tenu que certains DAS peuvent contribuer à la mise en sécurité incendie de plus d une zone de mise en sécurité, des obligations particulières doivent être respectées, et ce en aggravation des exigences énoncées dans le tableau ci-après : un DAS commun à 2 zones de mise en sécurité doit obligatoirement être contrôlé en position d attente et en position de sécurité. Il en est de même pour tout coffret de relayage moteur ou groupe de moteurs disposé sur conduit collectif (conduit commun à n zones de désenfumage). De plus dans ce cas particulier, une unité de signalisation (US seule) doit être affectée à l ensemble des conduits de même type (soufflage ou extraction) agissant dans les mêmes ZF. Le DAS à proprement parlé est un coffret de relayage, objet de la fiche XIII.

18 Commentaire : Le contrôle des dispositifs actionnés de sécurité contrôlés en position demande la présence d une unité de signalisation. A ce titre la gestion de ce type de dispositif actionné de sécurité demande donc la mise en œuvre d un système de sécurité de catégorie A, B ou C. B.3 Immeubles de grande hauteur Dans ce type d établissement : le contrôle des positions d attente et de sécurité est obligatoire pour tous les DAS et ce, que le DAS considéré soit individuel ou commun. l exutoire de désenfumage, objet de la fiche 6, équipant chaque escalier doit être télécommandé à partir d une «commande manuelle» accessible au niveau 2 et non, au niveau 1 comme ceci est l usage pour une UCMC de fonction. Commentaire Seul notre centralisateur de mise en sécurité incendie CRYPTON 256 permet de réaliser cette dernière fonction. moteur R réarmement Coffret de Relayage pour ventilateur de Désenfumage "CRVD" R R contrôle d'attente télécommande contrôle de sécurité commande d'arrêt CMSI AM Coffret de relayage pour ventilateur de désenfumage

19 B.4 Classement des DAS fiche n dénomination fonction DC FC réarmement commentaire I clapet autocommandé CMP op. op. - seul le DC est exploitable II clapet télécommandé CMP op. OB. - III volet de transfert DSF + CMP op. op. - DAS a affecté à la fonction IV V VI VII VIII IX X XI XII volet pour conduit collectif volet pour conduit unitaire ou collecteur exutoire de désenfumage exutoire pour cage d escalier mise à l abri des fumées par surpression mécanique ouvrant télécommandé en façade ouvrant pour désenfumage de secours I.G.H. porte battante à fermeture automatique porte coulissante à fermeture automatique rideau et porte à dévêtissement vertical DSF + CMP OB. OB. - DSF DSF op. op. - DSF op. op. à distance, obligatoire DSF OB. OB. à distance, obligatoire DSF op. op. à distance, conditionné DSF OB. OB. - CMP op. op. - commande manuelle intégrée (rupture de principe) CMP op. op. - CMP op. op. à vue, obligatoire XIII coffret de relayage pour ventilateur de désenfumage DSF OB. OB. à distance, obligatoire commande manuelle intégrée au coffret. un dispositif de réarmement dans chaque ZS ou ZF. un bouton d arrêt par moteur au PCS. XIV dispositif de verrouillage électromagnétique pour issue de secours op. : option - OB. : obligatoire (sources : norme NF S et fascicule S ). EVC op. op. - Si la gestion des positions est demandée, alors UGCIS obligatoire.

20 Les centralisateurs de mise en sécurité incendie «CRYPTON» C.1 Limites en terme de perte Par obligation normative, il n est pas autorisé de perdre sur un simple défaut de câblerie plus d une fonction (matérialisée par une facette) dans une zone de sécurité (ZA, ZF ou ZC). C.2 Les matériels référence catégorie types de fonction assurés type de câblage nb maximum de fonctions standard de tension CRYPTON 6 A ou B EVC, CMP & DSF (1) centralisé de 4 à 13 24V CRYPTON 24 A ou B EVC, CMP & DSF centralisé et déporté (BD) de 9 à 25 48V CRYPTON 256 A EVC, CMP & DSF déporté (ED) de 16 à V ou 48V (1) : non adapté au désenfumage collectif. C3. Les principales facettes de fonction (signalisation et commande) On distingue deux grandes familles de facettes pour fonction de mise en sécurité : la(les) facette(s) liée(s) à la fonction évacuation qui compose(nt) l UGA et les facettes liées aux fonctions compartimentage ou/et désenfumage qui compose l US/UCMC. Il existe par ailleurs des facettes complémentaires généralement dédiées à réaliser des commandes ou/et des signalisations particulières dont la plus fréquemment utilisée est la facette dite «US seule» qui sert à la surveillance de moteur(s) sur conduit collectif. UGA Alarme Acquit. Processus Dérang. Liaisons Diffuseurs Sonores HS Contact Aux HS Veille Restreinte Commande Evacuation Générale US/UCMC avec contrôle Sécurité Dérang./ Anomalie Attente Commande manuelle US/UCMC sans contrôle Dérang. Commande manuelle les facettes UGA.1, US/UCMC pour fonction contrôlée, US/UCMC pour fonction non contrôlée

Réglementation ERP et IGH

Réglementation ERP et IGH PENSE Bête : Réglementation ERP et IGH Réalisé par Alexandre MOREAU 01.69.45.73.06 06.99.44.60.36 Mail : securiteincendie.idf@gmail.com Site : securiteincendie-idf.com A) DEFINITION : (R 123.2) 1 ) Définition

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

Travaux en cours. Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS

Travaux en cours. Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS Travaux en cours Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS Triangle du feu Que ce soit un feu controlé ou un incendie, la combustion est une réaction chimique

Plus en détail

DÉTECTION ET PROTECTION CONTRE L'INCENDIE L'INTÉGRALE DE LA SÉCURITÉ Maintenance des SSI

DÉTECTION ET PROTECTION CONTRE L'INCENDIE L'INTÉGRALE DE LA SÉCURITÉ Maintenance des SSI DÉTECTION ET PROTECTION CONTRE L'INCENDIE L'INTÉGRALE DE LA SÉCURITÉ Maintenance des SSI Maintenance des Systèmes de Sécurité Incendie Extraits commentés des textes réglementaires DE L EXCELLENCE NAÎT

Plus en détail

OPERATION DE REMPLACEMENT DU SSI FMSH MAISON SUGER

OPERATION DE REMPLACEMENT DU SSI FMSH MAISON SUGER COORDINATION DES SYSTEMES DE SECURITE INCENDIE OPERATION DE REMPLACEMENT DU SSI FMSH MAISON SUGER 75006 PARIS MAITRE D'OUVRAGE Maître d Ouvrage F.M.S.H. CS 71345 190 avenue de France 75648 PARIS CEDEX

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS La réglementation : C est la loi Les supports réglementairesr Le règlement de sécurité : C est l ensemble des textes relatifs à la sécurité applicables aux Établissements

Plus en détail

A - REGLEMENTATION. B - ALARMES INCENDIE S.S.I. ; Systèmes de Sécurité Incendie de catégories A à E C - ALARMES TECHNIQUES D - ALARMES VOL

A - REGLEMENTATION. B - ALARMES INCENDIE S.S.I. ; Systèmes de Sécurité Incendie de catégories A à E C - ALARMES TECHNIQUES D - ALARMES VOL - REGLEMENTTION VISS Réglementation relative à la sécurité incendie ( 2) Définitions relatives aux S.S.I. ( 7) Normes et marques relatives aux S.S.I. ( ) Composition et normes d un S.S.I. ( 2) Les 5 catégories

Plus en détail

All sécurité - Romain59

All sécurité - Romain59 TOME 1 All sécurité - Romain59 SOMMAIRE Normes 3 Abréviations 4 Introduction aux SSI 5 Le Système de Détection Incendie 7 o Les détecteurs (définition, implantation, symboles) 8 Le Centralisateur de Mise

Plus en détail

Les établissements recevant du public. Qu'est ce qu'un ERP? Le cas particulier des églises Les acteurs de la prévention La vie d'un ERP

Les établissements recevant du public. Qu'est ce qu'un ERP? Le cas particulier des églises Les acteurs de la prévention La vie d'un ERP Les établissements recevant du public Qu'est ce qu'un ERP? Le cas particulier des églises Les acteurs de la prévention La vie d'un ERP Qu'est ce qu'un ERP? A - Définition Art R 123.2 du CCH Constituent

Plus en détail

ANTARES 4 NOTICE D AIDE A L EXPLOITATION CENTRALISATEUR DE MISE EN SECURITE INCENDIE ANTARES 4

ANTARES 4 NOTICE D AIDE A L EXPLOITATION CENTRALISATEUR DE MISE EN SECURITE INCENDIE ANTARES 4 Page : 1 NOTICE D AIDE A L EXPLOITATION CENTRALISATEUR DE MISE EN SECURITE INCENDIE ANTARES 4 Le présent document comporte 22 pages. SOMMAIRE A. PRESENTATION... 2 B. PRINCIPES GENERAUX D'EXPLOITATION...

Plus en détail

Rencontre Chambre des Métiers du 14 Novembre 2011

Rencontre Chambre des Métiers du 14 Novembre 2011 DE 5èmes CATEGORIES Rencontre Chambre des Métiers du 14 Novembre 2011 Cdt JL IMBERT SDIS Esplanade de l Arm l Armée d Afrique d 84018 AVIGNON CEDEX 1 * Tél T l 04.90.81.18.18. 1 / 17 LES DIFFERENTES REGLEMENTATIONS

Plus en détail

SECURITE DES BATIMENTS Alarmes incendie

SECURITE DES BATIMENTS Alarmes incendie SECURITE DES BATIMENTS Alarmes incendie BTS Electrotechnique ALARMES INCENDIE 1. LES NORMES EN VIGUEUR page 2 2. SSI et EA page 2 a. Protection des personnes, Etablissement Recevant du Public page 2 b.

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP)

LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Roger Cadiergues MémoCad na17.a LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) SOMMAIRE na17.1. Les établissements recevant du public na17.2. Les établissements généraux na17.3. Les établissements spécialisés

Plus en détail

Évacuation. Choisissez votre système d évacuation. Qu'est-ce qu'un système d évacuation. L'équipement d'alarme (EA) Le type 1 (E.A.

Évacuation. Choisissez votre système d évacuation. Qu'est-ce qu'un système d évacuation. L'équipement d'alarme (EA) Le type 1 (E.A. Évacuation Choisissez votre système d évacuation Qu'est-ce qu'un système d évacuation Le but d'une mise en sécurité incendie est de concourir à la sécurité des personnes et secondairement des biens. Pour

Plus en détail

Maître de l ouvrage : Ville d Amiens place de l Hôtel de ville - BP 2720 80027 AMIENS

Maître de l ouvrage : Ville d Amiens place de l Hôtel de ville - BP 2720 80027 AMIENS Maître de l ouvrage : Ville d Amiens place de l Hôtel de ville - BP 2720 80027 AMIENS Opération : Hôtel «Bullot» Travaux de mise en sécurité 6, boulevard Carnot 80000 AMIENS Mission : Coordination des

Plus en détail

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P Le système d'alarme incendie doit permettre de signaler un sinistre et de le localiser. Il fonctionne sur une source autonome en l'absence de courant. L'action

Plus en détail

DESENFUMAGE NATUREL 1 LES FUMÉES :

DESENFUMAGE NATUREL 1 LES FUMÉES : DESENFUMAGE NATUREL 1 LES FUMÉES : La fumée est un nuage de particules solides émis par un feu ou un échauffement mécanique. Ces particules sont principalement de la suie (du carbone imbrûlé), ainsi que

Plus en détail

Mise en sécurité. Choisissez votre système de mise en sécurité. Qu'est-ce qu'un système de mise en securité? Catégorie d'un SMSI

Mise en sécurité. Choisissez votre système de mise en sécurité. Qu'est-ce qu'un système de mise en securité? Catégorie d'un SMSI Mise en sécurité Choisissez votre système de mise en sécurité Qu'est-ce qu'un système de mise en securité? Les systèmes de mise en sécurité (SMSI) sont des automates qui ont pour finalité de protéger les

Plus en détail

L article R 123-2 du Code de

L article R 123-2 du Code de ÉTANCHÉITÉ.INFO #40 décembre 2013 TECHNIQUE 29 Réglementation ERP Désenfumage des ERP : des règles générales complétées par des spécificités liées au type d exploitation Selon la taille et la nature de

Plus en détail

MARCHE SUR LA MAINTENANCE DU SYSTEME D INCENDIE, INTRUSION

MARCHE SUR LA MAINTENANCE DU SYSTEME D INCENDIE, INTRUSION CUFR JF CHAMPOLLION Place de Verdun 81000 ALBI CAHIER DES CHARGES MARCHE SUR LA MAINTENANCE DU SYSTEME D INCENDIE, INTRUSION N 103-2011 Place de Verdun, 81000 ALBI 1/12 SOMMAIRE 1-OBJET DU MARCHE.. 2-LIEU

Plus en détail

ANTARES 4 NOTICE TECHNIQUE PRODUIT CENTRALISATEUR DE MISE EN SECURITE INCENDIE ANTARES 4

ANTARES 4 NOTICE TECHNIQUE PRODUIT CENTRALISATEUR DE MISE EN SECURITE INCENDIE ANTARES 4 Page : 1 NOTICE TECHNIQUE PRODUIT CENTRALISATEUR DE MISE EN SECURITE INCENDIE ANTARES 4 Le présent document comporte 25 pages. SOMMAIRE A. FICHE DE SUIVI DU DOCUMENT... 1 B. PRESENTATION... 2 B.1. GENERALITES...

Plus en détail

TSM EVOLUTION > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL ADR

TSM EVOLUTION > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL ADR SYSTÈME DE SÉCURITÉ INCENDIE www.marque-nf.com ADR > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL TSM EVOLUTION LA SOLUTION ÉVOLU > 3 versions pré-équipées d ECS (Equipement de Contrôle et

Plus en détail

Guide Sécurité 2006-2007

Guide Sécurité 2006-2007 Guide Sécurité 2006-2007 SYSTÈMES D ÉCLAIRAGE DE SÉCURITÉ ET D ALARME INCENDIE Sommaire général Le nouveau Guide Sécurité vous amène pas à pas, des règles de la sécurité à la réalisation de vos chantiers.

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Informations sur la NFS 61-933

Informations sur la NFS 61-933 Les évolutions apportées par la nouvelle norme NFS 61-933 relative à l exploitation et la maintenance des systèmes de sécurité incendie. Intervention Olivier BUFFET Ingénieur sécurité CHU ANGERS Sommaire

Plus en détail

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE NOTEC N 544 L E S N O T E S T E C H N I Q U E S DE LA F F I E 1 5 J A N V I E R 2 0 1 3 IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité

Plus en détail

Fabricant d alarmes incendie

Fabricant d alarmes incendie Fabricant d alarmes incendie Présentation Implanté en région lyonnaise depuis 2001, AXENDIS est un fabricant français d alarmes et de périphériques de sécurité incendie qui s est engagé depuis plusieurs

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

Mémento. Aéraulique de protection incendie. Protéger

Mémento. Aéraulique de protection incendie. Protéger Mémento Aéraulique de protection incendie. Protéger Préface préface PRÉSENTATION GÉNÉRALE Préface En 1990, Marius Gentaz, Responsable marketing protection incendie, préfaçait ainsi la première édition

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 31/01/2012 N : 04.12 Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie ERP et IGH de Type O L arrêté du 25 octobre 2011 portant

Plus en détail

COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1

COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1 COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1 Référence: CJ-04-2014-Q&A-1 Page 1/5 Q 1 Concernant le marché dont question en rubrique

Plus en détail

NF- SYSTEME DE SECURITE INCENDIE

NF- SYSTEME DE SECURITE INCENDIE NF- SYSTEME DE SECURITE INCENDIE CNMIS SAS - 8 Place Boulnois - F-75017 PARIS Tél : 01 53 89 00 40 Fax : 01 45 63 40 63 site web : http://www.cnmis.org Ce diaporama a pour but de répondre aux principales

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3.

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Pour tous les ERP du 1er groupe et les ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) Avec locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente

Plus en détail

KAUFEL. Systèmes de sécurité

KAUFEL. Systèmes de sécurité KAUFEL Systèmes de sécurité Alarmes Incendie & Alarmes Techniques 2008 KAUFEL EN FRANCE Siège social : PIFFONDS (89), 120 km au sud de Paris. 70 personnes Un site industriel, véritable centre de compétences,

Plus en détail

Établissement Recevant du Public (E.R.P.)

Établissement Recevant du Public (E.R.P.) Établissement Recevant du Public (E.R.P.) Définition La notion d'établissement recevant du public (E.R.P.) est clairement définie dans l'article R.123-2 du Code de la Construction et de l'habitation :

Plus en détail

Mémento. Protection Incendie. Guide des réglementations et solutions aérauliques. Edition 2007

Mémento. Protection Incendie. Guide des réglementations et solutions aérauliques. Edition 2007 Mémento Guide des réglementations et solutions aérauliques Protection Incendie Edition 2007 Mémento protection incendie préface Préface Préface La toute première édition du mémento, en 1990 commençait

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP)

LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Roger Cadiergues MémoCad nr10.a LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) SOMMAIRE nr10.1. Les établissements recevant du public nr10.2. Les établissements généraux nr10.3. Les établissements spécifiques

Plus en détail

catalogue produits & systèmes

catalogue produits & systèmes catalogue produits & systèmes Détection et mise en sécurité incendie Extinction automatique - éclairage de sécurité catalogue produits & systèmes Editorial Chers clients, UTC Fire & Security Services*

Plus en détail

Des mesures particulières et complémentaires sont mises en œuvre pour les types suivants :

Des mesures particulières et complémentaires sont mises en œuvre pour les types suivants : Alarme Incendie Objectifs : Organisée principalement autour du " CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'HABITATION - articles L.123-2 pour la partie législative et R 123-1 à R 123-55 pour la partie réglementaire

Plus en détail

OPERATION DE REMPLACEMENT DU SSI FMSH MAISON SUGER

OPERATION DE REMPLACEMENT DU SSI FMSH MAISON SUGER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES OPERATION DE REMPLACEMENT DU SSI FMSH MAISON SUGER 75006 PARIS MAITRE D'OUVRAGE Maître d Ouvrage F.M.S.H. CS 71345 190

Plus en détail

Tableaux d alarme sonores

Tableaux d alarme sonores Tableaux d alarme sonores Type T4 CT 1 boucle NiMh Réf. : 320 020 Type T4 CT 2 boucles Réf. : 320 019 FEU BOUCLE 1 FEU TEST BOUCLE 2 DEFAUT BATTERIE SOUS TENSION SECTEUR ABSENT Contenu de l emballage -

Plus en détail

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Préambule La notice de sécurité est fournie pour permettre à la commission de sécurité de rendre un avis sur les conditions

Plus en détail

sécurité contre l incendie et la panique s o m m a i r e la PRÉvEntiOn... Page 5 son but les moyens réglementaires le contrôle

sécurité contre l incendie et la panique s o m m a i r e la PRÉvEntiOn... Page 5 son but les moyens réglementaires le contrôle s o m m a i r e la PRÉvEntiOn... Page 5 son but les moyens réglementaires le contrôle les modifications apportées PaR le décret du 8 mars 1995... Page 8 une réforme importante les raisons de la réforme

Plus en détail

Fabricant Alarmes Incendie

Fabricant Alarmes Incendie 2014 2013 Fabricant Alarmes Incendie Sommaire Page 3 Titre page Présentation...............................................3 Réglementation............................................ 6 Abréviations et

Plus en détail

Définition d un Établissement Recevant du Public (ERP) : Vos partenaires pour répondre à vos questions :

Définition d un Établissement Recevant du Public (ERP) : Vos partenaires pour répondre à vos questions : Définition d un Établissement Recevant du Public (ERP) : «Tous bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes sont admises, soit librement, soit moyennant une rétribution ou une participation

Plus en détail

Définition d un Établissement Recevant du Public (ERP) : Vos partenaires pour répondre à vos questions :

Définition d un Établissement Recevant du Public (ERP) : Vos partenaires pour répondre à vos questions : Définition d un Établissement Recevant du Public (ERP) : «Tous bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes sont admises, soit librement, soit moyennant une rétribution ou une participation

Plus en détail

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE PAGE 1 INTRODUCTION PAGE 2 I ENTRETIEN CONTROLE ET VERIFICATION TECHNIQUES PAGE 3-4 II CLASSEMENTS ET CATEGORIES DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 1/15 LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 12.3. CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A Généralités 1 Installations Electriques de chantier - Disjoncteur

Plus en détail

SOLUTIONS COMMANDES À DISTANCE

SOLUTIONS COMMANDES À DISTANCE www.sih.fr DOCUMENT N 54304-06-15 SOLUTIONS COMMANDES À DISTANCE ORGANES DE COMMANDE La mise en place d un dispositif de commandes à distance est un impératif pour le bon fonctionnement d un Système de

Plus en détail

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre.

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les ERP du 1er groupe ou établissement du 2ème groupe (5ème catégorie) avec locaux à sommeil. Arrêté du 25/06/1980 Rappel: art R123-2 du CCH: constituent des établissements

Plus en détail

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I.

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I. Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés Le Code du Travail R 232-1-13: La signalisation relative à la sécurité et à la santé au travail doit être conforme à des modalités déterminés par

Plus en détail

LES CONDITIONS D EXERCICE DE LA POLICE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREALABLE

LES CONDITIONS D EXERCICE DE LA POLICE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREALABLE LES CONDITIONS D EXERCICE DE LA POLICE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREALABLE A/ Une réglementation et un contrôle spécifiques - une réglementation fondée sur le Code de la Construction et de

Plus en détail

Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI)

Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) TERMES DE REFERENCE DE LA FOURNITURE ET DE L INSTALLATION D UN SYSTEME DE DETECTION ET EXTINCTION INCENDIE DU NOUVEAU SIEGE DE L OAPI Novembre

Plus en détail

MEMENTO SECURITE INCENDIE

MEMENTO SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT MEMENTO SECURITE INCENDIE La commission de sécurité vous a prescrit la réalisation d un mémento sécurité Ce document est un modèle pour tout type d établissements en dehors des U et J Il

Plus en détail

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier L arrêté du 24 juillet 2006 Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier 1.1) La détection automatique incendie 1.2) La protection

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE ETUDE DE L EXISTANT CONSTRUCTION STRUCTURE (Références photos du chantier- 1960) LA GRANDE COURONNE

Plus en détail

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7 Les Formalités concernant les Etablissements Recevant du Public Cahier Technique n 7 Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles,

Plus en détail

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique ZD313357 Ve B MAJ le 21.03.13 Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique Notice d installation Verrouillage motorisé 1 / 2 point (s). Système à sécurité positive (rupture de courant) Conforme à la norme

Plus en détail

S.S.I. de catégorie A Alarme incendie type 1

S.S.I. de catégorie A Alarme incendie type 1 EN 54-2 EN 54-4 EN 54-2 EN 54-4 S.S.I. de catégorie A Alarme incendie type 1 SECURITE INCENDIE SECURITE INCENDIE DETECTION DETECTION UNITE DE GESTION D'ALARME UNITE DE GESTION D'ALARME ECS - CMSI ECS -

Plus en détail

NOTICE D AIDE A L EXPLOITATION et au DIAGNOSTIC de 1er ECHELON (NAE) ECS/CR/CMSI. POLARIS 2/6/10 Tous Types

NOTICE D AIDE A L EXPLOITATION et au DIAGNOSTIC de 1er ECHELON (NAE) ECS/CR/CMSI. POLARIS 2/6/10 Tous Types Page : 1 NOTICE D AIDE A L EXPLOITATION et au DIAGNOSTIC de 1er ECHELON (NAE) ECS/CR/CMSI POLARIS 2/6/10 Tous Types Le présent document comporte 34 pages. Page : 2 SOMMAIRE A. FICHE DE SUIVI DU DOCUMENT...

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant

Plus en détail

Analyse fonctionnelle d une alarme incendie

Analyse fonctionnelle d une alarme incendie Analyse fonctionnelle d une alarme incendie Patrick LAGONOTTE 1, 3, Dominique JACOB 2 I.U.T. de Poitiers, 6 allée Jean MONNET 86010 Poitiers Cedex 1 Département Hygiène, Sécurité, Environnement, site de

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 29/10/11 N : 37.11 Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Un arrêté du 26 octobre

Plus en détail

Les solutions sécurité pour les petits établissements recevant du public

Les solutions sécurité pour les petits établissements recevant du public Les solutions sécurité pour les petits établissements recevant du public BAES/NOUVELLE 2 Où installer une alarme incendie de type 4? Comme tous les ERP, les petits établissements recevant du public doivent

Plus en détail

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention CEP-CICAT 5 Février 2015 Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention EVACUER EN TOUTE SECURITE ESPACES D ATTENTE SECURISES SOLUTIONS EQUIVALENTES CAS D EXONERATION ERP CODE DU TRAVAIL IGH Introduction

Plus en détail

Tableau d alarme sonore

Tableau d alarme sonore Tableau d alarme sonore Type T4 CT ISD Réf. 320 000 Généralités Le tableau d alarme sonore T4 CT ISD est conforme à la norme NF S 32-001. Il est conçu pour répondre aux exigences des SSI de catégorie E

Plus en détail

Sommaire. FAQ Normes- réglementation

Sommaire. FAQ Normes- réglementation K www w.gesop.f fr Sommaire FAQ Normes- réglementation www gesop fr E mail: info@gesop fr FAQ Réglementation et normes Compartimentage et cantonnement de fumée K1-1 www w.gesop.f fr -Qu est ce que c est

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Arrêté du 26 octobre 2011 portant approbation de diverses dispositions

Plus en détail

OPERATION MAITRE D OUVRAGE / MAITRISE D ŒUVRE. Rédacteur CCTP

OPERATION MAITRE D OUVRAGE / MAITRISE D ŒUVRE. Rédacteur CCTP C C T P L O T N 1 C a h i e r d e s c l a u s e s t e c h n i q u e s P a r t i c u l i è r e s S S I OPERATION REMPLACEMENT DU SYSTEME DE SECURITE INCENDIE DE L IUT SAINT MAITRE D OUVRAGE / MAITRISE D

Plus en détail

JORF n 0252 du 29 octobre 2011. Texte n 26

JORF n 0252 du 29 octobre 2011. Texte n 26 JORF n 0252 du 29 octobre 2011 Texte n 26 ARRETE Arrêté du 26 octobre 2011 portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant le règlement de sécurité contre les risques d incendie et

Plus en détail

OCF / KAF 01.06.2011

OCF / KAF 01.06.2011 01.06.2011 Détecteurs Lampe témoin Centrale, tableau de rappel Feu flash Signal acoustique Dispositif manuel de déclanchement Arrêt du signal acoustique et activation de la 2ème temporisation Détection

Plus en détail

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Groupement prévention du SDIS 85 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

PETITS HOTELS EXISTANTS

PETITS HOTELS EXISTANTS ECOLE DEPARTEMENTALE DES SAPEURS-POMPIERS DES BOUCHES DU RHONE Document réalisé par : Cdt Roland RAOUX PETITS HOTELS EXISTANTS 1 EDSP 13 JUIN 2012 RAPPELS PETITS HOTELS EXISTANTS L article 2 du code civil

Plus en détail

Réglementation contre les risques d incendie et de paniques dans les ERP. Commerces. Salon IDDEBA Beauvais 19 juin 2014

Réglementation contre les risques d incendie et de paniques dans les ERP. Commerces. Salon IDDEBA Beauvais 19 juin 2014 Réglementation contre les risques d incendie et de paniques dans les ERP Commerces Salon IDDEBA Beauvais 19 juin 2014 Lt/Col GERARD P - SDIS 60- juin 2014 1 Classement des établissements recevant du public

Plus en détail

Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort

Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort Fiche technique 2011 / 01 Nouvelles dispositions prévues par le règlement de sécurité pour l évacuation des personnes en situation

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature

Plus en détail

- Véritable projet de service -

- Véritable projet de service - Sylvain TROUVAIN Chargé de sécurité Groupe Hospitalier Public du Sud de l Oise Maintenance des équipements de sécurité - Véritable projet de service - Sylvain.trouvain@ch-creil.fr contact@asso-acses.fr

Plus en détail

Guide Pratique À l attention des exploitants

Guide Pratique À l attention des exploitants Ville de Saint-Maurice Val-de-Marne NOUS CONTACTER Guide Pratique À l attention des exploitants d établissements recevant du public de 5ème catégorie Ville de Saint-Maurice Direction des Services Techniques

Plus en détail

Détection incendie. Choisissez votre système de détection incendie. Principes généraux

Détection incendie. Choisissez votre système de détection incendie. Principes généraux Détection incendie Choisissez votre système de détection incendie Qu'est-ce qu'un système de détection incendie? Un système de détection incendie a pour objectif de déceler et de signaler le plus tôt possible

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2 Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2 ANALYSE D UN SYSTÈME ÉLECTRONIQUE Durée 4 heures coefficient 5 Page 1/ 30 EXTRAIT

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2 Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2 ANALYSE D UN SYSTÈME ÉLECTRONIQUE Durée 4 heures coefficient 5 Page 1/ 30 EXTRAIT

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES. Etablissements de vente Centres Commerciaux

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES. Etablissements de vente Centres Commerciaux GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de

Plus en détail

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie)

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie) Mémento Sécurité incendie dans les petits hôtels (de 5 e catégorie) Les grands principes de la prévention incendie Le cadre réglementaire Les contacts utiles Les grands principes de la prévention incendie

Plus en détail

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades protection incendie Ouvrant de façade : Orcades FTE 502 130 D Mai 2011 Orcades ouvrant de façade d amenée d air Avantages Esthétique soignée (grille Cyclades en façade intérieure en option). Bonne isolation

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

NOUVEAU REGLEMENT DE SECURITE Qu est ce qui change?

NOUVEAU REGLEMENT DE SECURITE Qu est ce qui change? NOUVEAU REGLEMENT DE SECURITE Qu est ce qui change? Le nouveau règlement de sécurité paru au journal officiel du7 février 2002 est applicable aux ERP pour tous les permis de construire délivrés depuis

Plus en détail

Essais de résistance au feu

Essais de résistance au feu Essais de résistance au feu Cloisons 98-48 avec plaques de plâtre EI60 (coupe feu 1heure) DTU 25-41 Livret technique 4 - Octobre 2009 Le Service Recherche & Développement SOMMAIRE Préambule page 3 Construire

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2 1. CLASSEMENT ET GENERALITES : 1.1. Classement Sont classées dans la 3ème famille les habitations collectives dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à 28 mètres au plus au-dessus du sol

Plus en détail

équipement d alarme type 4

équipement d alarme type 4 Références Code Modèle AI 1B T4 534 101 1 boucle de détection AI 2B T4 534 102 2 boucles de détection équipement d alarme type 4 Notice Mise en service Paramétrage 1 boucle 2 boucles 1 ou 2 boucles Un

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

Notice de sécurité incendie pour les établissements recevant du public (ERP) du 1 er groupe (1ère, 2ème, 3ème et 4ème catégorie)

Notice de sécurité incendie pour les établissements recevant du public (ERP) du 1 er groupe (1ère, 2ème, 3ème et 4ème catégorie) Service Départemental d'incendie et de Secours du FINISTERE - Service Prévention Bureau de Brest 27 avenue FOCH 29200 BREST 02.98.34.56.30 Fax 02.98.34.55.79 Courriel Prevention.BREST@sdis29.fr Bureau

Plus en détail

Extinction. Choisissez votre système d extinction. Qu'est-ce qu'un système d extinction? Les principes du feu

Extinction. Choisissez votre système d extinction. Qu'est-ce qu'un système d extinction? Les principes du feu Extinction Choisissez votre système d extinction Qu'est-ce qu'un système d extinction? Dans un système de protection incendie, il ne suffit pas de détecter et de mettre en sécurité. Il est souvent nécessaire

Plus en détail

SYSTEME DE DESENFUMAGE 12 NIVEAUX

SYSTEME DE DESENFUMAGE 12 NIVEAUX EGEE SYSTEME DE DESENFUMAGE 12 NIVEAUX POUR IMMEUBLES D'HABITATION 3eme FAMILLEB et 4eme FAMILLE NOTICE TECHNIQUE MISE EN SERVICE NOTICE D'UTILISATION (Indice I) Réf : NT008PT Date : 20/10/05 Ind : I Page

Plus en détail

Mardi 3 avril 2012, la Sous-Commission

Mardi 3 avril 2012, la Sous-Commission 02 - Ouverture du nouveau pôle de loisirs et de commerces Lyon Confluence - Mardi 3 avril 2012, la Sous-Commission Départementale de Sécurité (SCDS) délibérait au terme d une visite technique du site de

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE PRODUIT (NTP) ECS/CMSI ECS/CR. POLARIS 2/6/10 Tous Types

NOTICE TECHNIQUE PRODUIT (NTP) ECS/CMSI ECS/CR. POLARIS 2/6/10 Tous Types Page : 1 NOTICE TECHNIQUE PRODUIT (NTP) ECS/CMSI ECS/CR POLARIS 2/6/10 Tous Types Le présent document comporte 37 pages. Page : 2 SOMMAIRE A. FICHE DE SUIVI DE DOCUMENT...3 B. PRESENTATION...4 B.1 GÉNÉRALITÉS...4

Plus en détail