Rapport Annuel 2011 Cicor Technologies Ltd.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport Annuel 2011 Cicor Technologies Ltd."

Transcription

1 Rapport Annuel 2011

2 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil Sommaire En un coup d œil 2 Chiffres clé 5 Points marquants 6 Profil 10 Portrait du groupe 14 L action Cicor Technologies Ltd. 15 Agenda 15 Communication Points clés 18 Conseil d administration 19 Rapport du Président du Conseil d administration et du CEO 23 Evolution des affaires 26 Division Printed Circuit Boards 27 Division Microelectronics 28 Division Electronic Solutions 29 Division Asia 32 Adresses 1

3 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil Chiffres clé En CHF 1 000, sauf indication divergente 2008 in % 2009 in % 2010 in % 2011 in % Chiffre d'affaires net des livraisons et prestations ,0 % ,0 % ,0 % ,0 % Variation par rapport à l'année précédente (%) 2,6 % 23,2% 14,3 % 2,3% EBITDA avant déduction des coûts de restructuration ,0 % ,6 % ,2 % ,6 % Variation par rapport à l'année précédente (%) 14,5% 72,1 % 126,6 % 24,0% Réduction de la valeur de goodwill EBIT avant déduction des coûts de restructuration ,4% ,1 % ,9 % ,3 % Coûts de restructuration ,8% ,8% ,6% EBIT ,4% ,8% ,1 % ,3 % Résultat net / (Perte nette) ,3% ,8% 74 0,0 % ,4% Résultat net par action 9,96 3,46 0,02 0,80 Effectif (jour du bilan) Chiffre d affaires par secteur 7 % 5 % 12 % 10 % 11 % aérospatiale et défense 16 % communication 14 % 7 % 16 % industrie 2010 médecine 2011 automobile et transports 9 % montres et consommateur 22 % autre 23 % 25 % 23 % Segments 2008 in % 2009 in % 2010 in % 2011 in % PCB Division Chiffre d'affaires % % % % EBITDA avant déduction des coûts de restructuration ,8 % ,6% ,3 % ,3 % ME Division Chiffre d'affaires % % % % EBITDA avant déduction des coûts de restructuration ,1 % ,1 % ,6 % ,5 % ES Division Chiffre d'affaires % % % % EBITDA avant déduction des coûts de restructuration ,6 % ,1 % ,7 % ,0 % ASIA Division 1) Chiffre d'affaires % % % % EBITDA avant déduction des coûts de restructuration ,3 % 975 5,9 % ,8 % ,7 % 1) ASIA Division consolidé dès mai

4 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil Chiffre d affaires et rendement du EBITDA avant déduction des coûts de restructuration in CHF million in % 16.0% % 12.0% Chiffre d affaires rendement du EBITDA avant déduction des coûts de restructuration % 8.0% 6.0% 4.0% 2.0% 0.0% Chiffre d affaires par Divisions Asia ME 50.0 ES PCB En CHF 1 000, sauf indication divergente in % in % in % in % Actifs immobilisés ,1 % ,6 % ,1 % ,5 % Actifs circulants ,9 % ,4 % ,9 % ,5 % Total des actifs ,0 % ,0 % ,0 % ,0 % Fonds propres ,9 % ,1 % ,5 % ,1 % Engagement financiers ,9 % ,9 % ,8 % ,0 % Trésorerie et équivalents de trésorerie ,0 % ,6 % ,3 % ,0 % Endettement net ,9 % ,3 % ,6 % ,9 % Gearing ratio (Endettement net en % des fonds propres) 20,5% 10,6 % 14,9 % 11,7% Stocks ,0 % ,2 % ,6 % ,7 % Créances résultant de livraisons et prestations ,9 % ,2 % ,5 % ,6 % Dettes résultant d'achats et de prestations de tiers ,2% ,6% ,6% ,9% Actifs circulants net ,7 % ,7 % ,5 % ,4 % en % du chiffre d'affaires 24,4 % 26,1 % 24,6 % 22,0 % Investissements en immoblisations corporelles en % du chiffre d affaires 4,1 % 2,7 % 3,2 % 4,5 % 3

5 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil 4

6 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil Points marquants Malgré d importants investissements en faveur de la croissance future et des influences externes majeures dont la situation monétaire difficile et les retombées des catastrophes naturelles en Asie (effet du tsunami) réduction minime seulement du chiffre d affaires par rapport à l année précédente. Augmentation de 4,8 % des produits nets calculés à taux de change constants. Renforcement de l ancrage international avec la fondation d une société du groupe en Chine et l amorce du développement d une société de distribution aux Etats-Unis. Mise en place et pleine utilisation de capacités de production supplémentaires à Suzhou, Chine, en l espace de cinq mois seulement. Investissements porteurs d avenir dans la technologie clé 3D- MID et ouverture d un centre de compétence à Boudry, Suisse. Poursuite de la rationalisation et de l harmonisation de l organisation et des processus favorisant le transfert d expertise à l échelle du groupe et le développement de produits et prestations complexes inter-divisions. Enregistrement de commandes importantes, surtout dans les domaines technique médicale, applications industrielles et transports/automobile. Chiffre d affaires corrigé des effets de change en hausse dans toutes les divisions à l exception de la Division Asia, qui a beaucoup souffert des événements précités en Asie. Adaptation systématique des frais commerciaux et administratifs aux chiffres d affaires plus bas en raison des problèmes de change. Poursuite de la réduction de l endettement net et augmentation de la flexibilité financière du groupe. Réalisation de progrès importants en vue d une croissance profitable future. 5

7 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil Profil Empreinte mondiale Cicor est un groupe d entreprises à la pointe de l industrie électronique, opérant à l échelle internationale. Il est organisé en quatre divisions: Printed Circuit Boards (PCB), Microelectronics (ME), Electronic Solutions (ES) et Asia. Les sociétés du groupe offrent des prestations de services d externalisation complètes, ainsi qu une vaste gamme de technologies pour l exécution de PCB hautement complexes, de solutions 3D-MID, de circuits multicouches et modules électroniques. Avec quelque 1300 collaboratrices et collaborateurs dans douze sites de production du monde, le groupe propose à ses clients en Europe, aux USA et en Asie des solutions sur mesure d un haut niveau de qualité. Présence Sites de production Suisse Bronschhofen, Boudry, Moudon, Unterägeri, Wangs Allemagne Radeberg, Ulm Roumanie Arad China Suzhou Vietnam Province de Binh Duong Singapour Singapour Indonésie Batam 6

8 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil 7

9 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil Mehdi Dornier, Opérateur polyvalent galvanoplastie Cicor Printed Circuit Boards, site de production de Boudry, Suisse «Notre équipe de Boudry dispose d un vaste savoir-faire dans la fabrication de cartes de circuits imprimés jusqu à la technologie 3D-MID» Le centre de technologie 3D-MID du groupe Cicor se trouve à Boudry. C est également sur ce site que sont notamment développées et produites des cartes de circuits imprimés complexes pour des applications telles que les stimulateurs cardiaques, les prothèses auditives ou les déclencheurs d airbag. 8

10 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil 9

11 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil Portrait du groupe Cicor Printed Circuit Boards L industrie de l électrotechnique et de l électronique est le plus grand secteur économique du monde un secteur synonyme d innovation technique, de croissance et de multiplication permanente des applications. Le groupe Cicor, avec ses entreprises de pointe dans divers domaines d application spécialisés, joue un rôle majeur au sein de l industrie électronique mondiale sur différents marchés: médecine horlogerie systèmes de test industrie aérospatiale et défense communication automobile et transports Différents marchés, une multitude d applications, diverses cultures mais un point commun: le besoin d un partenaire du domaine high tech, doté d un haut niveau de spécialisation et de compétences uniques. Les sociétés du groupe Cicor, qui se présentent sous les sousmarques Cicor Printed Circuit Boards, Cicor Microelectronics et Cicor Electronic Solutions, proposent des prestations d externalisation complètes, ainsi qu un vaste éventail de technologies pour la fabrication de circuits imprimés, de solutions 3D-MID, de circuits à couches et de modules électroniques sophistiqués. Avec environ employés répartis sur 12 sites de production en Europe, en Europe de l est et en Asie, le groupe fournit des solutions de qualité sur mesure à ses clients dans le monde entier. Où l expertise technologique débouche sur l innovation Cicor Printed Circuit Boards est un producteur leader de circuits imprimés, un spécialiste dont la compétence, la remarquable force d innovation et le vaste portefeuille de produits et de prestations ont fait leurs preuves. En étroite collaboration avec ses clients, Cicor Printed Circuit Boards produit des circuits imprimés sophistiqués, veillant toujours à développer des solutions de fabrication efficaces, aux coûts optimisés, et à garantir une fiabilité maximale des livraisons et un haut niveau de qualité, du prototype à la grande série, en service rapide ou sur appel. Cicor Printed Circuit Boards dispose d une vaste expertise dans le domaine des Multilayer Boards (MLB), des High Density Interconnects (HDI) ainsi que des technologies Reel-to-Reel et 3D-MID. La coopération inter-divisions garantit l accès à un savoir-faire et à une technologie à la pointe du progrès. Exemples d application appareils auditifs stimulateurs cardiaques et défibrillateurs électronique de diagnostic biopuces satellites appareils de communication et radars électronique d aviation déclencheurs d airbags systèmes de test détecteurs de particules 10

12 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil Cicor Electronic Solutions Cicor Microelectronics Où l innovation s allie à l orientation clients Cicor Microelectronics est le producteur leader de produits microélectroniques sophistiqués du domaine des supports de circuits (couche mince, couche épaisse), du montage, du packaging, des tests et du screening. Grâce à des technologies novatrices, Cicor Microelectronics réalise des solutions sur mesure de très haut niveau. Ses compétences résident dans l assistance-conseil ciblée et personnalisée, le développement et la fabrication professionnelle sur un vaste domaine d applications. Cicor Microelectronics propose l infrastructure nécessaire à la réalisation d idées de produits microélectroniques complexes. La gamme de ses prestations englobe des technologies ultra-spécialisées dans le domaine des substrats à couche mince et à couche épaisse toutes les technologies requises dans la technique d assemblage et de connexion la construction rapide de prototypes la fourniture de composants testés et qualifiés Exemples d application technique des satellites électronique de radar électronique de cockpit capteurs de position détecteurs de glycémie implants médicaux systèmes de respiration artificielle appareils auditifs stimulateurs cardiaques détecteurs pour les bâtiments systèmes de caméras imprimantes laser détecteurs de particules capteurs optiques réseaux de transmission radio systèmes de navigation modules de commande pour le secteur de l énergie et de la technique solaire Le partenaire d externalisation pour les plus hautes exigences de qualité Cicor Electronic Solutions est un prestataire de services complets positionné à l échelle internationale, disposant d une vaste gamme de fabrication dans le domaine de l équipement de circuits imprimés et l assemblage de systèmes, de la construction de boîtiers et d armoires de distribution, de la confection de câbles, ainsi que de la fabrication d outils et du moulage par injection. Cicor Electronic Solutions propose des solutions basées sur la compétence, la puissance d innovation, l avance technologique et l expertise. Du développement à la production en série et au service après-vente, il est présent, en qualité de partenaire, sur l intégralité du cycle de vie du produit. Cicor Electronic Solutions est un spécialiste de la fabrication à la commande opérant à l échelle mondiale. Grâce à l exploitation des synergies au sein du groupe Cicor, les clients ont accès à un portefeuille de prestations sans égal, de très haut niveau. Exemples d application défibrillateurs respirateurs pulmonaires pour la chirurgie d urgence pompes thoraciques appareils thérapeutiques à ondes de choc systèmes électroniques de dosage pour l automédication appareils à faisceau électromagnétique systèmes d accès systèmes audiovisuels pour la manœuvre de véhicules câblages pour véhicules blindés systèmes d enregistrement de données systèmes de commande des signaux billetteries automatiques capteurs de portes technique de mesure et de réglage interfaces homme-machine surveillance des processus dans l industrie textile commandes à capteurs et capteurs commandes de machines ordinateurs de tricotage modems de télécommunication PDA clés USB produits lifestyle 11

13 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil Peter Böhme, Technicien en technologie des circuits en céramique Cicor Microelectronics, site de production de Radeberg, Allemagne «En tant que partenaire technologique moderne, nous développons d ores et déjà avec nos clients les produits de demain» Le site de Radeberg est spécialisé dans le développement et la production de modules électroniques complexes. Il fabrique, notamment dans le domaine du micromontage, des produits novateurs pour la technique médicale, la technique des capteurs et la navigation spatiale. 12

14 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil 13

15 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil L action Cicor Technologies Ltd. Nombre des actions Nombre des actions au 31 décembre Capital de la société Nombre des actions nominatives émises Valeur nominale des actions nominatives (en CHF) dont actions propres Nombre des actions nominatives émises Indicateurs par action Indicateurs au 31 décembre Bénéfice/perte ( ) par action (en CHF) * Fonds propres par action (en CHF) Dividende brut (en CHF) * Le résultat par action inclus une diminution de la valeur du goodwill. Cours de la bourse Cours de la bourse en CHF par action Maximum Minimum Cours de fin d année Moyenne des actions négociées par jour Capitalisation boursière en fin d année (en mio de CHF) Les actions nominatives de Cicor Technologies Ltd. sont cotées à la SIX Swiss Exchange à Zurich dans le segment principal. Symbole de valeur: CICN/Valeur: /code ISIN CH /Bloomberg: CICN SW/Reuters: CICN.S Evolution du cours des actions En CHF Nombre des actions jan mar mai juil sep nov 2011 Volume Cours de clôture 14

16 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil Agenda, Communication Agenda Calendrier financier Assemblée générale: 9 mai 2012 Rapport semestriel 2012: 22 août 2012 Rapport annuel 2012: mars 2013 Communication Actionnaires importants Les actionnaires suivants, connus de Cicor Technologies Ltd. en raison de leur inscription dans le registre des actionnaires et de publications requises par la publicité des participations dans la «Feuille officielle suisse du commerce», détenaient plus de 3 % du capital-actions le 31 décembre 2011: HEB Swiss Investment AG 29,60 % Escatec Holdings Ltd. 5,16 % Caceis Fastnet (Suisse) SA 4,81 % Free float (conformément à SIX Swiss Exchange) 60,43 % Vue d ensemble des actionnaires selon le registre des actionnaires au 31 décembre 2011 Actions inscrites Actionnaires inscrits Actionnaires détenant 1 à actions Actionnaires détenant 1001 à actions 91 Actionnaires détenant plus de actions 22 Politique du dividende Ces dernières années, Cicor Technologies Ltd. n a pas versé de dividende. L entreprise pratique une politique de versement prudente et préfère investir pour l instant les bénéfices éventuels dans le renforcement de la base de fonds propres et la poursuite de l extension du groupe. Dans l intérêt de ses actionnaires et du public en général, Cicor Technologies Ltd. pratique une politique d information ouverte et transparente. Dans le cadre de l information périodique et ad hoc, l entreprise s astreint plus particulièrement à assurer un traitement égal tant sur le plan temporel que du contenu. Le groupe informe ses actionnaires, les médias, les analystes financiers et autres personnes intéressées au moyen des publications et des instruments de communication suivants: rapport de gestion, rapport semestriel, présentations pour les investisseurs et les médias ainsi que communiqués de presse. Les événements ayant une incidence au niveau des cours sont communiqués au fur et à mesure (publicité ad hoc). Des informations supplémentaires relatives à Cicor Technologies Ltd. et à ses sociétés affiliées peuvent être consultées sur le site web du groupe (, La prise de contact avec le groupe est possible en tout temps sous ou sous Les personnes intéressées peuvent également s inscrire sur le site web dans une liste de distribution et reçoivent ainsi toutes les nouvelles communications directement. Adresse de contact Cicor Technologies Ltd. c/o Cicor Management AG Leutschenbachstrasse Zurich, Suisse Téléphone

17 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil Simona Moldovan, Production Manager Cicor Electronic Solutions, site de production d Arad, Roumanie «Nous sommes fiers de produire des solutions basées sur la compétence, la force d innovation et l avance technologique en tant que partenaire international pour nos clients du monde entier» Le site d Arad se distingue par une grande flexibilité pour les productions en moyenne ou grande quantité. Il est notamment spécialisé dans l assemblage de circuits imprimés et la construction de systèmes pour les commandes de machines et d installations, les alimentations électriques sans coupure, les machines à café et les machines à coudre, ainsi que pour la construction de boîtiers. 16

18 Cicor Rapport Annuel 2011 En un coup d œil 17

19 Cicor Rapport Annuel 2011 Points clés Conseil d administration Robert Demuth, Heinrich J. Essing (vice-président), Antoine Kohler (président), Andreas Dill 18

20 Cicor Rapport Annuel 2011 Points clés Rapport du Président du Conseil d administration et du CEO Le groupe Cicor a renforcé son ancrage international en 2011, avec la fondation de sa propre société en Chine et le développement amorcé d une société de distribution aux Etats-Unis. En cinq mois seulement, Cicor a mis en place à Suzhou de nouvelles capacités de production, qui sont d ores et déjà bien utilisées grâce à l obtention de nouvelles commandes d envergure. Parallèlement, le nouveau centre établi au Minnesota accélère le développement de la présence en Amérique. Par ailleurs, Cicor a ouvert un centre technologique 3D-MID à Boudry en Suisse. Cicor attend de son investissement dans cette technologie clé d avenir des avantages compétitifs déterminants. Enfin, Cicor a continué à rationaliser son organisation et ses processus. Les cycles de travail homogènes à l échelle du groupe permettent d élargir la gamme de produits complexes et de prestations inter-divisions. La force du franc suisse et des commandes non émises en raison d interruptions de production chez les clients après les catastrophes naturelles en Asie ont freiné le cours des affaires. En outre, dans la deuxième moitié de l année, l aggravation de la crise de l euro qui a conduit à reporter encore une fois à plus tard certains marchés publics a également pesé sur les résultats. Malgré cela, Cicor a réussi à maintenir le volume de chiffre d affaires de l année précédente et à effectuer des investissements décisifs pour la croissance future. Chers actionnaires, Dans un environnement de marché difficile, le groupe Cicor a augmenté en 2011 ses produits nets en monnaies locales de 4,8 %. Si l on tient compte de tous les facteurs externes qui ont entravé le cours des affaires, cela à débouché sur un léger recul du chiffre d affaires de 2,3 %. Notamment, la force du franc suisse, en particulier par rapport à l euro et au dollar américain qui ont une grande importance pour le groupe, a nui à l évolution des affaires et eu un impact négatif sur la profitabilité. Grâce à sa présence mondiale avec ses propres sites de production dans l espace de l euro et en Asie, ainsi qu à l adaptation des flux de marchandises aux différentes zones monétaires, Cicor a pu atténuer ces effets défavorables. Le séisme et le tsunami consécutif au Japon et les crues en Thaïlande ont également eu des retombées sur l environnement de marché et ont conduit, dans divers secteurs industriels importants pour Cicor, à une baisse temporaire de la demande. Les budgets publics sous l effet des insécurités à l échelle mondiale et de la situation économique tendue ont à nouveau réduit leurs investissements, par exemple dans les domaines de la technique de défense et de l énergie nucléaire. Néanmoins, les secteurs de la technique médicale, des applications industrielles et de l automobile et des transports ont connu une évolution satisfaisante. La Division Printed Circuit Boards PCB a réussi à maintenir son produit net au niveau de l année précédente. La Division Electronic Solutions (ES) a même légèrement accru son chiffre d affaires. En revanche, la Division Microelectronics (ME) et la Division Asia ont accusé un recul pour les raisons précitées. Il est réjouissant que toutes les divisions aient pu terminer l année, avant charges de restructuration, avec un résultat d exploitation positif tout particulièrement la Division ES, qui a à nouveau obtenu pendant la période sous revue différentes grosses commandes, notamment dans les domaines de la technique médicale, de la technique d immeubles et de la défense. 19

21 Cicor Rapport Annuel 2011 Points clés La présence directe sur place sur les marchés clés de la Chine et des Etats-Unis améliore pour Cicor les possibilités de gagner de nouveaux clients. Cicor possède une grande expertise technologique et un savoir-faire de production étendu de haut niveau. Grâce à sa compétence technique et à ses importantes capacités internes de conception et de fabrication, avec ses propres sites de production en Europe et en Asie, Cicor répond aux besoins de nombreuses entreprises en croissance rapide à travers le monde. Développement de notre «empreinte mondiale» Dans la période sous revue, Cicor a poursuivi résolument sa stratégie de l empreinte mondiale et ouvert à des clients supplémentaires l accès à son portefeuille technologique extrêmement diversifié et à ses douze sites de production à travers le monde. En mai 2011, Cicor a fondé sa propre société à Suzhou en Chine. Elle se concentrera sur des prestations intégrées dans le domaine des Electronic Manufacturing Services (EMS) avec un vaste éventail de fabrication dans l assemblage des circuits intégrés, la construction de systèmes, la construction de boîtiers ainsi que dans le domaine de la construction d outils et du moulage par injection. En cinq mois seulement, la direction a réussi à obtenir toutes les autorisations requises et à mettre en place des capacités de production supplémentaires. Grâce à de nouvelles commandes l usine travaille depuis le 4 e trimestre et apporte déjà de premières contributions au chiffre d affaires. En outre, Suzhou Cicor Technology Co. Ltd. fait fonction de base pour la prospection du marché local en rapide croissance. Aux Etats-Unis, Cicor s apprête à ouvrir sa propre société de distribution en janvier En coopération avec les représentations déjà établies, Cicor entend développer de façon ciblée ses activités sur le marché américain et saisir par ses propres moyens de nouvelles chances de croissance pour le groupe. Investissement dans une technologie clé L ouverture du centre technologique 3D-MID (Molded Interconnect Devices) à Boudry (Suisse) en mars 2011 a posé un jalon d importance pour l avenir. Ce centre de compétence se concentre sur le développement et les applications spécifiques aux clients de solutions 3D-MID et assure le transfert de l expertise de fabrication à toutes les entreprises Cicor dans le monde. Cicor a réagi avec cette mesure à la tendance à la miniaturisation et à la rationalisation dans l industrie électronique. De plus en plus d applications avec des circuits électriques ou électrooptiques ont aujourd hui recours à la technologie 3D-MID, qui permet l intégration de fonctions mécaniques et électroniques dans un composant sur un minimum d espace. Le circuit électronique est intégré au boîtier, ce qui permet une construction nettement plus compacte et une plus grande densité fonctionnelle. Des supports de circuits moulés par injection permettent de réduire considérablement les étapes du processus, les temps de montage et le nombre de composants. Le groupe Cicor s affirme comme fournisseur unique pour la totalité des étapes du processus de fabrication de produits réalisés en technologie 3D-MID du moulage par injection à la structuration au laser et à la métallisation, de la technique de montage et de connexion à l assemblage. 20

22 Cicor Rapport Annuel 2011 Points clés Au cours de la période sous revue, Cicor a déjà récolté les premiers fruits de son investissement dans la technologie 3D- MID, s assurant des commandes dans les domaines de la technique médicale, de la sécurité et de la protection des données. D autres projets dans les secteurs de la technique médicale, de l automobile, de la technique de sécurité et des antennes 3D sont à un stade avancé de développement. La réalisation de ces applications en technologie 3D-MID permet un degré de miniaturisation accru, des réductions de coûts et l intégration de fonctionnalités supplémentaires. Au total, le volume de marché potentiel des produits 3D-MID est comparable à celui des circuits imprimés et des capteurs. Rationalisation de l organisation Dans la période sous revue, le groupe Cicor a continué à adapter son organisation aux nécessités du paysage mondialisé de la production. Le double ancrage sur les marchés de production européen et asiatique répond aux besoins de nombreux clients de grande ou moyenne taille qui souhaitent un interlocuteur avec des standards de certification et de qualité homogènes à l échelle mondiale. Par ailleurs, la direction centrale du groupe a été renforcée, et l échange d informations et de technologie a été simplifié. En même temps, la démarche intégrée de marketing et de vente sous la marque faîtière Cicor favorise la perception de l expertise du groupe et la vente de solutions inter-divisions. La présentation homogène sur le marché montre aux clients le savoir-faire supplémentaire disponible tout au long de la chaîne de création de valeur du groupe, et met en lumière la plus-value d une offre combinée d un seul fournisseur. Dans le contexte de la situation de marché restant difficile pour l industrie des semi-conducteurs, Cicor a parallèlement annoncé la concentration de ses sites de production en Suisse et la rationalisation des processus dans la Division PCB. Dans le cadre de cette mesure, la société Photochemie AG à Unterägeri (Suisse) va être fermée, et les capacités de production seront transférées à Boudry d ici la fin mars Changements au niveau du personnel Erich Trinkler a pris début août 2011 la direction des opérations de la Division ES. Markus Brütsch a rejoint Cicor début novembre 2011 comme Chief Financial Officer. Par ailleurs, le Conseil d administration a nommé Heinz Gloor comme nouveau directeur de la Division ME. Il a pris ses fonctions début Erich Trinkler, Markus Brütsch et Heinz Gloor ont ainsi succédé à André Bermann, Franz Rutzer et Udo Dehne. Enfin, le mandat de François Gavella comme membre du Conseil d administration a pris fin lors de l Assemblée générale du 4 mai Le Conseil d administration et la direction du groupe remercient François Gabella, André Bermann, Franz Rutzer et Udo Dehne de leur grand engagement au service du groupe Cicor et souhaitent chaleureusement la bienvenue à Erich Trinkler, Markus Brütsch et Heinz Gloor. 21

23 Cicor Rapport Annuel 2011 Points clés Croissance profitable obtention de projets de grande envergure Grâce à l organisation rationalisée et simplifiée, Cicor peut désormais développer et fabriquer de façon encore plus efficace et avantageuse des composants et des produits complexes. Le groupe vise à obtenir des commandes supplémentaires pour des projets d envergure afin d assurer une croissance organique conjointe en exploitant la totalité de l expertise disponible au sein du groupe. En dépit de l environnement de marché difficile et des cours de change peu favorables, Cicor poursuit résolument une stratégie de croissance. Le Conseil d administration et la direction sont convaincus que les investissements effectués porteront leurs fruits dans les années qui viennent, et que le groupe réalisera des progrès décisifs en matière d efficacité et de rentabilité. Son expertise unique et sa présence étendue sur le plan industriel et géographique ouvrent des chances intéressantes de profiter de la forte dynamique de l industrie de l électronique et de la tendance accrue à l externalisation de la production de composants et de produits électroniques. Nous saurons relever les défis et saisir les chances qui se présentent et en tirer profit. Au nom du Conseil d administration et de la direction de Cicor, nous remercions tous les collaborateurs et collaboratrices de leur grand engagement et de leur précieux soutien. Nous remercions également nos clients et partenaires d affaires pour la bonne collaboration. Et à vous, chers actionnaires, nous disons merci pour la confiance que vous témoignez au groupe Cicor. Dr. Roland Küpfer CEO Antoine Kohler Président du conseil d administration 22

24 Cicor Rapport Annuel 2011 Points clés Evolution des affaires Le résultat de l exercice 2011 a été fortement influencé par des facteurs externes, tels que les retombées des catastrophes naturelles en Asie et d importantes pertes de change. A cours moyens, le franc suisse fort par rapport à l euro et au dollar américain s est traduit dans la consolidation par des minorations de -10 et -15 %. Le résultat de l exercice 2011 ne correspond donc pas à la performance d exploitation effective du groupe. En réalité, Cicor a réalisé en 2011 d importants progrès par rapport à son objectif d une croissance profitable et durable. Au cours du jour de référence, l effet est moins prononcé; l écart est ici de -2,2 % par rapport à l euro et de +0,2 % par rapport au dollar. Chiffre d affaires: 4,8% de plus que l année précédente à taux de change constants Le chiffre d affaires consolidé du groupe Cicor pour l exercice 2011 a atteint 178,7 millions de CHF (2010: 183,0 millions; -2,3 %). Calculé à taux de change constants, le chiffre d affaires 2011 était de 191,8 millions de CHF, ce qui représente une hausse de 4,8 %. Les effets du change ont donc représenté 6,8 %. Enregistrement de commandes: supérieur à l année précédente, sauf en Asie Fin 2011, l enregistrement de commandes a atteint 186,8 millions de CHF (2010: 206,7 millions). A l exception de la Division Asia, toutes les divisions ont présenté, corrigé des effets de change, un enregistrement de commandes supérieur à celui de l année précédente. La Division Asia a souffert dans la période sous revue du tsunami au Japon, des crues en Thaïlande et des pertes de change mentionnées. Au quatrième trimestre, les enregistrements de commandes se sont à nouveau normalisés. Le rapport entre l enregistrement de commandes et le chiffre d affaires au 31/12/2011 était de 104,6 %. Au 31/12/2010, ce ratio Book-to-Bill était de 113,0 %. Le carnet de commandes est de 117 millions de CHF, ce qui représente une augmentation de 3,1 % par rapport au 31/12/2010. La Division ES, la plus grande unité sectorielle, a réalisé une augmentation du chiffre d affaires de 1,2 %. La Division PCB a réussi, dans un environnement de marché difficile, à maintenir son chiffre d affaires au niveau de l année précédente avec une baisse minime de 0,4 %. La Division ME a dû accuser une diminution de 5,2 % de son chiffre d affaires suite à un nouveau retard de commandes publiques, la Division Asia un recul de 14,2 % en raison de la situation monétaire. Coûts: adaptés au chiffre d affaires réduit Les coûts accrus des matières premières n ont pas pu être répercutés sur les clients dans tous les secteurs. Par ailleurs, les fluctuations volatiles des capacités n ont pas permis de réduire à court terme le personnel et les coûts. La marge brute a donc diminué pour l exercice 2011, tombant à 15,1 % (2010: 16,6 %). Les frais administratifs et commerciaux ont représenté 14,3 % du chiffre d affaires (2010: 14,5 %) et ont pu être adaptés au chiffre d affaires réduit. 23

25 Cicor Rapport Annuel 2011 Points clés Au course de l exercice 2011, des charges de restructuration de 4,7 millions de CHF ont été comptabilisées au niveau du résultat d exploitation. Elles concernaient exclusivement la fermeture de Photochemie AG à Unterägeri, Suisse. L année précédente, des charges s élevant à 1,4 million de CHF avaient été enregistrées pour des restructurations au sein de la Division ES (repositionnement de Systel AG sur le site de Quartino, Suisse). Résultat: les facteurs pesant sur le bénéfice disparaissent en 2012 Avant les charges de restructuration précitées, le bénéfice d exploitation au niveau de l EBITDA était de 10,0 millions de CHF (2010: 13,2 millions). La baisse est surtout à porter au compte des résultats individuels de Photochemie AG et de la start-up en Chine. Ces facteurs ne pèseront plus sur le résultat en La marge d EBITDA a atteint 5,6 % (2010: 7,2 %). Le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) ou résultat d exploitation s est élevé à 2,3 millions de CHF, soit 50 % de moins que la valeur de l année précédente (5,3 millions). La marge d EBIT était de 1,3 % (2010: 2,9 %). Le bénéfice net a atteint 2,2 million de CHF (2010: 1,5 million). Après charges de restructuration, il en a résulté une perte de 2,4 millions de CHF (2010: 0,1 million de bénéfice). Au niveau du résultat net, l influence des taux de change était minime du fait du rapport entre le chiffre d affaires et les charges en monnaies étrangères. Fonds propres: la flexibilité financière continue à croître Le taux de capital propre au 31 décembre 2011 était de 59,1 % (exercice précédent: 57,5 %). L endettement net a diminué de 21,7 %, passant de 17,9 millions de CHF au 31 décembre 2010 à 14,0 millions au 31 décembre Cette évolution réjouissante souligne le financement solide de l entreprise et confère au groupe davantage de flexibilité pour saisir les chances de croissance qui s ouvrent sur le marché. Investissements: base d une efficacité accrue et d une nouvelle croissance Les investissements en immobilisations corporelles ont atteint 8,0 millions de CHF, soit 4,5 % du chiffre d affaires (2010: 5,9 millions; 3,2 %). Une partie déterminante des investissements a été consacrée à la société nouvellement fondée du groupe en Chine. Par ailleurs, on a procédé à des investissements de remplacement qui ont permis d accroître la productivité. 24

26 Cicor Rapport Annuel 2011 Points clés Gestion des risques: gestion fructueuse des coûts Les coûts se sont développés proportionnellement au chiffre d affaires. L organisation mince et la grande discipline en termes de dépenses ont permis à Cicor de réagir rapidement à l environnement volatile des affaires. Grâce à un contrôle résolu, Cicor a nettement réduit ses fonds de roulement. Au 31 décembre 2011, ils s élevaient à 22,0 % du chiffre d affaires (exercice précédent: 24,6 %). Perspectives: le modèle d entreprise commence à prendre effet Le carnet de commandes élevé assure au groupe une base solide pour l exercice 2012 en cours. Début 2012, l usine en Chine a réalisé un chiffre d affaires profitable. Parallèlement, la production 3D-MID a démarré avec succès, ouvrant un potentiel de croissance très prometteur. Dans l ensemble, le modèle d entreprise de Cicor comme fournisseur de solutions complètes commence à prendre effet. Par ailleurs, des investissements supplémentaires sont prévus pour l amélioration de l organisation, le renforcement des positions du groupe sur le marché et la pénétration de nouveaux marchés et de nouvelles technologies. Le groupe vise notamment une duplication de ses divisions en Asie, afin de pouvoir croître dans le domaine de projets de plus gros volume. L ouverture d une propre société de distribution aux Etats-Unis permet en outre la prospection directe des clients sur l important marché clé américain. Markus Brütsch, CFO et Dr. Roland Küpfer, CEO 25

27 Cicor Rapport Annuel 2011 Points clés Division Printed Circuit Boards Pascal Keller Executive Vice President Printed Circuit Boards Division L expertise dont nous disposons dans le domaine de la nouvelle technologie 3D-MID représente une immense plus-value pour les clients. Elle améliore les chances de Cicor de gagner de nouveaux clients et d établir des coopérations à long terme. Environnement de marché: l Asie reste en tête 2011 en bref: chiffre d affaires au niveau de l année précédente malgré des pertes de change La Division PCB a réussi en 2011, en dépit d importantes pertes de change, à maintenir son produit net au niveau de l année précédente. Il a atteint 36,3 millions de CHF (2010: 36,5 millions; 0,6 %). Avant les charges de restructuration associées à la fermeture de Photochemie AG à Unterägeri, Suisse, qui ont été imputées en totalité à l exercice 2011, le résultat d exploitation (EBIT) est resté pratiquement inchangé et s établit à 0,4 million de CHF. Il inclut les frais de lancement du centre technologique 3D-MID ouvert à Boudry pendant la période sous revue. Le résultat de la Division PCB a été marqué par les catastrophes naturelles en Asie. Le séisme et le tsunami au Japon, ainsi que les crues en Thaïlande, ont débouché sur une demande accrue de circuits imprimés, mais celle-ci a été freinée par des difficultés de livraison de diverses matières premières. Au total, les pertes de change et la hausse du coût de matières premières telles que le nickel ou l aluminium n ont pas pu être compensées. Au deuxième semestre, les marchés pour les circuits imprimés d une grande complexité ont chuté. Après un bon premier semestre, la demande dans les secteurs de l industrie des semiconducteurs et des télécommunications a accusé un fort déclin. Dans ce contexte, Cicor a optimisé les cycles de travail dans la Division PCB et va transférér les activités du site d Unterägeri à Boudry. La Division pourra ainsi à l avenir mieux exploiter les capacités existantes et réduire les coûts. Le marché des composants électroniques, circuits imprimés compris, a poursuivi en 2011 sa reprise après le recul de la demande en La plupart des segments du marché, dont l industrie horlogère et la technique médicale, ont connu une bonne croissance. Le volume des affaires a presque à nouveau atteint des niveaux record. La tendance à la délocalisation de la production vers l Asie continue. Malgré des capacités libres en raison de la demande ralentie dans la deuxième moitié de l année, de plus en plus de producteurs électroniques ont transféré leurs activités d approvisionnement en Extrême-Orient en Pour la Division PCB, le développement de sa présence en Asie constitue donc un facteur décisif de succès. Perspectives: amélioration constante des résultats En 2011, la Division PCB a continué à investir dans l amélioration de l organisation et de l efficacité, ainsi que dans l extension du portefeuille technologique. Elle est ainsi en bonne position pour participer à la croissance du marché et réaliser un résultat d exploitation positif. La Division PCB se fixe comme objectif de continuer à développer ses technologies en fonction des besoins des clients, d étendre sa clientèle et de promouvoir les équipes hautement motivées car ce sont elles qui sont le moteur du progrès. 26

28 Cicor Rapport Annuel 2011 Points clés Division Microelectronics Udo Dehne, jusqu au 31 décembre 2011 Executive Vice President Microelectronics Division Heinz Gloor, à partir du 1 janvier 2012 Executive Vice President Microelectronics Division Environnement de marché: tendance persistante à la miniaturisation 2011 en bref: un résultat d exploitation positif dans un environnement difficile La Division ME a réalisé en 2011 un produit net de 28,7 millions de CHF (2010: 30,3 millions). Le résultat d exploitation (EBIT) a atteint 0,032 millions de CHF (2010: 2,6 millions). Des influences externes, dont la situation de change et les catastrophes naturelles au Asie, ont eu une forte influence sur l évolution des affaires. Les entreprises Reinhardt Microtech à Ulm, Allemagne, et Wangs, Suisse, en particulier ont souffert de l absence ou du retard des commandes publiques. L arrêt des investissements dans le secteur de l énergie nucléaire a encore exacerbé la situation. La direction de la Division a immédiatement réagi à l environnement économique difficile en introduisant diverses mesures de réduction des coûts. Face à cela, RHe Microsystems GmbH à Radeberg, Allemagne, a réalisé un résultat record très satisfaisant. Les domaines du micromontage et de la technologie en couche épaisse notamment ont enregistré une belle croissance et apporté une contribution majeure à la stabilisation du résultat de la Division. Malgré l environnement actuellement difficile du marché, la dynamique dans le secteur high-tech reste inaltérée. La tendance à la miniaturisation dans les domaines des télécommunications, de l optique et de la technique médicale continue à s accentuer. La demande de solutions de plus en plus complexes aux dimensions minimes ne cesse de croître. On recherche surtout le savoir-faire et les compétences en matière de fabrication, dont la Division ME est un spécialiste avec ses trois sites de Radeberg et Ulm en Allemagne et Wangs en Suisse. Perspectives: carnet de commandes nettement plus important Depuis le début de l année 2012, la Division est dotée avec Heinz Gloor d une nouvelle direction. Dès le mois de janvier, les structures au sein de la Division ont été adaptées aux exigences du marché, et la focalisation sur le client renforcée par une orientation régionale de l organisation de distribution. Avec cette mesure, la direction pose clairement les aiguillages en direction de la croissance. La direction de la Division prévoit pour 2012 encore un environnement posant de grands défis. Les progrès amorcés dans la distribution, l optimisation des structures de coûts et les développements technologiques devraient permettre d améliorer les résultats. De premiers indices favorables, tels que par exemple le carnet de commandes dépassant d environ 20 % celui de l année précédente, sont déjà perceptibles. 27

29 Cicor Rapport Annuel 2011 Points clés Division Electronic Solutions Erich Trinkler Executive Vice President Electronic Solutions Division En outre, le site d Anam a été intégré au système ERP de la Division en novembre La synchronisation complète des processus améliore la coopération efficace au niveau de la planification et de la gestion des matériaux. La Division peut ainsi répondre encore mieux aux besoins de ses clients opérant à l échelle mondiale. Environnement de marché: beaucoup d élan dans la technique médicale 2011 en bref: un résultat d exploitation nettement supérieur à celui de l année précédente La Division ES a réalisé en 2011, malgré les pertes de change, un produit net légèrement supérieur à celui de l année précédente, atteignant 94,9 millions de CHF (2010: 93,8 millions). Le résultat d exploitation (EBIT) a connu une nette augmentation de 4,3 %, passant à 4,0 millions de CHF (2010: 3,9 millions avant charges de restructuration). Au cours du deuxième semestre, on a réussi grâce aux deux sites de production de Bronschhofen (Suisse) et Arad (Roumanie) à atténuer quelque peu la forte pression sur les prix due aux problèmes de change. L évolution satisfaisante reflète le cours favorable des affaires, qui s est également exprimé par l obtention de divers marchés d envergure dans les domaines de la technique médicale, de la technique d immeubles et de la défense. En été 2011, la direction a achevé l intégration de Systel SA à Swisstronics Manufacturing AG et, de ce fait, l adaptation de l organisation de vente et de l ensemble des cycles de travail, de la prospection des clients au service après-vente. La Division est à présent en mesure de répondre de façon encore plus rapide et efficace aux besoins des clients. Parallèlement, la Division ES a renforcé son accès au marché asiatique de l approvisionnement par l ouverture d un bureau d achat à Singapour. Malgré les challenges de la situation économique, l industrie EMS pronostique pour 2012 un taux de croissance à un chiffre. Les marchés cibles essentiels pour la Division ES en Suisse restent les secteurs de la technique médicale, des applications industrielles, de la technique de défense et des transports et de l automobile. C est surtout dans la technique médicale que l on prévoit une croissance dynamique. De plus en plus, les producteurs opérant à l échelle mondiale transfèrent ici leurs sites de fabrication à proximité des marchés finaux, afin de réduire les risques de chaînes de livraison trop longues. En même temps, cela permet d adapter plus rapidement les produits aux besoins locaux. La Division ES répond idéalement à ces exigences du marché, puisqu elle peut s appuyer sur une grande expertise technologique, divers sites de production en Asie et en Europe et une coopération bien rodée avec les autres divisions. Perspectives: stabilisation des processus et proximité à la clientèle En 2012, la Division ES s attend à rencontrer à nouveau un environnement de marché difficile. La présence mondiale, les processus synchronisés entre les sites en Europe et au Vietnam ainsi que la vaste gamme de produits et de prestations de haut niveau technologique constituent toutefois une bonne base pour gagner de nouveaux clients et développer les partenariats déjà établis. 28

30 Cicor Rapport Annuel 2011 Points clés Division Asie Gim Hong Sng Executive Vice President Asia Division mois seulement du prototype à la maturité pour la production en série. Par ailleurs, la Division Asia a renforcé avec l extension de sa gamme de produits son ancrage dans le marché en bref: une dynamique de croissance freinée L évolution des affaires de la Division Asia a souffert en 2011 du climat de consommation morose et de la croissance ralentie suite aux catastrophes naturelles au Japon et en Thaïlande, avec la déstabilisation et l affaiblissement de l économie locale qui en ont résulté. Dans ce contexte de marché difficile, la Division Asia a réalisé en 2011 un produit net de 19,9 millions de CHF (2010: 23,1 millions). 14,2 % de la baisse sont à porter au compte des pertes de change. Par ailleurs, en raison de la situation économique, diverses possibilités d affaires ont échappé à Cicor, ce qui a contribué à réduire le chiffre d affaires. Le résultat d exploitation est tombé à 1,1 million de CHF (2010: 1,9 million). Corrigé des frais de lancement de la société nouvellement fondée Suzhou Cicor Technology Co. Ltd, l EBIT a augmenté pour passer à 8,3 % (2010: 8,5 %). Eu égard à l importance des marchés asiatiques en croissance rapide, Chine en tête, le Conseil d administration de Cicor a décidé en mars 2011 la fondation d une société du groupe et la mise en place de capacités de production supplémentaires à Suzhou. La Suzhou Cicor Technology Co. Ltd a obtenu en un temps record de six mois seulement la certification selon ISO Dès la phase de démarrage, Cicor a pu gagner un important gros client à Taiwan, auquel elle livre depuis le quatrième trimestre 2011 des éléments en plastique moulés par injection. En outre, la Division Asia a obtenu diverses autres commandes de clients existants pour de nouveaux produits dans le domaine médical. La majorité de ces projets ont pu à la grande satisfaction des clients être développés en l espace de six à huit Environnement de marché: prospection de nouveaux marchés Le marché asiatique reste, malgré un ralentissement temporaire du développement économique, marqué par une forte dynamique. Dans ce contexte, de nouveaux marchés asiatiques s ouvrent en permanence à la Division Asia grâce à sa présence en Indonésie, au Vietnam, à Singapour et en Chine. En 2011, l usine indonésienne à Batam a obtenu la qualification de deux clients importants de France et du Japon. Les structures de coûts avantageuses continuent à assurer un afflux régulier de nouveaux clients des producteurs en Europe et des entreprises asiatiques locales. Notamment dans le secteur EMS, Cicor a réussi à gagner de nouveaux clients qui cherchent des produits et des prestations de qualité dans un environnement de fabrication mondial. Perspectives 2012: fort marché intérieur asiatique Les perspectives économiques mondiales jettent également leur ombre sur l Asie. Elles assombrissent actuellement le climat de consommation et stimulent la guerre de prix entre les fournisseurs. On considère toutefois d une manière générale que la force du marché intérieur asiatique pourra dans une large mesure compenser le déclin de la demande en Europe. Dans cette période difficile, la Division Asia observe avec attention l environnement macroéconomique afin de pouvoir exploiter ses forces de façon ciblée. Elle continuera à renforcer sa présence sur place et à prospecter de nouveaux marchés. 29

Perspectives: un exercice 2015 exigeant

Perspectives: un exercice 2015 exigeant Communiqué de presse Cicor enregistre une nouvelle croissance et augmente encore son résultat opérationnel au titre de l exercice 2014 Cicor nomme Dr. Jürg Dübendorfer nouveau CEO Zurich, le 11 mars 2015.

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Chiffre d affaires consolidé de 6 347 millions d euros, en hausse de 10 % à périmètre et taux de change constants (+7 % publiés)

Chiffre d affaires consolidé de 6 347 millions d euros, en hausse de 10 % à périmètre et taux de change constants (+7 % publiés) 14.18 Prises de commandes en hausse de 25 % à 9,1 milliards d euros Chiffre d affaires de 6,3 milliards d euros, en hausse de 10 % à périmètre et taux de change constants (+7 % publiés) Marge opérationnelle

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Paris, le 20 février 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Un renforcement substantiel des gains de productivité et une nette progression des résultats en 2014 par rapport

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013 : UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE

RESULTATS ANNUELS 2013 : UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE RESULTATS ANNUELS 2013 : UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE Croissance confirmée des ventes en France et à l international Progression du résultat opérationnel courant de +9,8% 1 Multiplication par 6 du résultat

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Résultat annuel du groupe CREALOGIX: encore une bonne performance pour l ebusiness et une année de consolidation pour l ERP. Pour l exercice 2006/2007, le groupe CREALOGIX affiche

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u é d e p r e s s e Un premier semestre réjouissant pour Mobimo À CHF 35,8 millions, le bénéfice net au premier semestre est nettement supérieur par rapport à la même période de l année

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 25 février 215 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS EN LIGNE AVEC LES ATTENTES BONNES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 888 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT

Plus en détail

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE 26 février 2015 Résultats de l exercice 2014 Groupe SEB : Des performances opérationnelles solides Des devises pénalisantes 1 Ventes de 4 253 M en croissance organique* de + 4,6 % Croissance organique*

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u é d e p r e s s e Mobimo enregistre un résultat semestriel réjouissant Bénéfice d exploitation semestriel (EBIT) pour la première fois supérieur à 60 millions de CHF Bénéfice net en augmentation

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e Conférence tél. / webcast pour médias & analystes aujourd hui à 09h00 HEC Le leader mondial des fabricants de chocolat se renforce considérablement dans la transformation du cacao Barry Callebaut s apprête

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Exercice 23 2 Message des dirigeants du groupe Madame, Monsieur, Rolf Dörig et Bruno Pfister 23 a été un bon exercice pour Swiss Life. Toutes nos unités opérationnelles ont contribué

Plus en détail

Airbus Group publie de bons résultats pour le premier trimestre 2015

Airbus Group publie de bons résultats pour le premier trimestre 2015 Airbus Group publie de bons résultats pour le premier trimestre Solides performances opérationnelles soutenant le bénéfice par action et le flux de trésorerie, également renforcées par des cessions d actifs

Plus en détail

Galenica: 2015 augmentation du bénéfice attendue pour la 20 e fois consécutive

Galenica: 2015 augmentation du bénéfice attendue pour la 20 e fois consécutive COMMUNIQUÉ DE PRESSE Date Contact Investor Relations: Julien Vignot, Responsable des Relations avec les investisseurs, Groupe Galenica Media Relations: Christina Hertig Responsable de la Communication

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 19 août 2010

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 19 août 2010 EMBARGO 19 août 2010 à 7h30 COMMUNIQUÉ DE PRESSE 19 août 2010 TRIPLEMENT DU RÉSULTAT D EXPLOITATION, À 29,8 MILLIONS D EUROS Roularta Media Group affiche, en dépit d une stabilisation du chiffre d affaires

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1%

Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1% Limoges, le 7 mai 2015 Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1% Objectifs 2015 confirmés Gilles Schnepp, Président-directeur

Plus en détail

GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA

GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA RAPPORT SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2005 A nos actionnaires et partenaires financiers (chiffres clés en milliers de CHF) INTRODUCTION Malgré les difficultés conjoncturelles principalement

Plus en détail

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Nanterre, le 24 juillet 2015 Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Chiffre d affaires total en hausse de 12,6% à 10,51 milliards d euros

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2012 1

Résultats du premier trimestre 2012 1 Résultats du premier trimestre 1 Luxembourg, 9 mai Faits marquants Taux de fréquence 2 en matière de santé et sécurité de 1,0 au 1 er trimestre contre 0,3 au 4 ème trimestre Expéditions de 433 milliers

Plus en détail

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques COMMUNIQUE DE PRESSE RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques Points clés Paris-Nanterre, le 18 février 2014 Chiffre d affaires net record

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

Saft Groupe SA Résultats annuels 2014

Saft Groupe SA Résultats annuels 2014 Saft Groupe SA Résultats annuels 2014 Paris, 18 février 2015 Avertissement Le présent document contient des informations prévisionnelles concernant l activité, la situation financière et les résultats

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

Résultats annuels 2014 : forte croissance du Free Cash Flow

Résultats annuels 2014 : forte croissance du Free Cash Flow Résultats annuels 2014 : forte croissance du Free Cash Flow Free Cash Flow : 31,2 M (+41%) Chiffre d affaires stable Marge opérationnelle d activité : 6% Bilan renforcé : trésorerie nette de 221,9 M Paris,

Plus en détail

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ : 3 591,5 millions d euros (3 727,4 millions en 2012) RÉSULTAT BRUT D EXPLOITATION COURANT : 642,9 millions

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Exercice 24 2 Message des dirigeants du groupe Madame, Monsieur, Rolf Dörig et Patrick Frost 24 aura été un exercice très fructueux pour Swiss Life. Cette année encore, nos résultats

Plus en détail

Forte croissance de l activité de Bureau Veritas au premier trimestre 2011 Chiffre d affaires de 775 millions d euros, en hausse de 23%

Forte croissance de l activité de Bureau Veritas au premier trimestre 2011 Chiffre d affaires de 775 millions d euros, en hausse de 23% 1 COMMUNIQUE DE PRESSE Neuilly-sur-Seine, le 4 mai 2011 Forte croissance de l activité de Bureau Veritas au premier trimestre 2011 Chiffre d affaires de 775 millions d euros, en hausse de 23% Croissance

Plus en détail

Résultats intérimaires pour le semestre clôturé le 30 septembre 2011

Résultats intérimaires pour le semestre clôturé le 30 septembre 2011 Communiqué de presse 25 novembre 2011-07:30 Huizingen, Belgique INFORMATION REGLEMENTEE Résultats intérimaires pour le semestre clôturé le 30 septembre 2011 Hausse de 14 % du chiffre d affaires total au

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF)

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF) AS Investment Management (CHF) Rapport annuel 2011 Philosophie d investissement AS Equities - Opportunity Switzerland est un fonds long-short en actions suisses, avec une faible corrélation au marché suisse.

Plus en détail

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21%

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 mai 2015 Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Leader sur le marché de

Plus en détail

Résultats semestriels 2014

Résultats semestriels 2014 Résultats semestriels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 24 septembre 2014 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir des

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique*

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique* SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 31 décembre 2013 IFRS - Information Réglementée

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 4 novembre 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,47 $, en hausse de 7 % par rapport

Plus en détail

Melexis annonce des résultats pour le premier trimestre 2003. Ypres(Belgique), 6 mai 2003

Melexis annonce des résultats pour le premier trimestre 2003. Ypres(Belgique), 6 mai 2003 Melexis annonce des résultats pour le premier trimestre 2003 Ypres(Belgique), 6 mai 2003 Melexis présente aujourd hui ses resultats pour le premier trimestre 2003. Les revenus pour le premier trimestre

Plus en détail

Forte progression des résultats de Capgemini au premier semestre 2015

Forte progression des résultats de Capgemini au premier semestre 2015 Relations presse : Christel Lerouge Tél. : 01 47 54 50 71 Relations Investisseurs : Vincent Biraud Tél. : 01 47 54 50 87 Forte progression des résultats de Capgemini au premier semestre 2015 Chiffre d

Plus en détail

Conférence Investisseurs. 1 er avril 2008

Conférence Investisseurs. 1 er avril 2008 Conférence Investisseurs 1 er avril 2008 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

GROUPE FLO GROUPE FLO

GROUPE FLO GROUPE FLO GROUPE FLO Le 28 juillet 2011 1 Faits marquants du 1 er semestre 2011 Poursuite de la progression de l activité Progression de + 5,3 % du total des ventes sous enseignes, à 289,6 M Progression de + 1,6

Plus en détail

Axpo réalise un résultat opérationnel solide dans un contexte difficile

Axpo réalise un résultat opérationnel solide dans un contexte difficile Communiqué de presse Baden, le 19 décembre 2014 Axpo réalise un résultat opérationnel solide dans un contexte difficile Le faible niveau des prix sur le marché de gros de l'électricité en Europe a continué

Plus en détail

Nous sommes confiants dans nos perspectives et confirmons l objectif d une croissance du chiffre d affaires de 6,5% en 2015.

Nous sommes confiants dans nos perspectives et confirmons l objectif d une croissance du chiffre d affaires de 6,5% en 2015. Communiqué de presse Résultats annuels 2014 - Performance opérationnelle solide, accélération de la croissance internationale et proposition d un dividende de 0,35 par action Performance opérationnelle

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 30 septembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 30 septembre 2015 (en millions

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE.

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE. BOURBON Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 2 mai 205 BOURBONOFFSHORE.COM _ BOURBON DEMAIN Mesdames, Messieurs, chers Actionnaires Ceux

Plus en détail

Standard Life plc Résultats intermédiaires 2007 4 septembre 2007

Standard Life plc Résultats intermédiaires 2007 4 septembre 2007 Standard Life plc Résultats intermédiaires 2007 4 septembre 2007 Bénéfice d exploitation selon la valeur intrinsèque européenne (VIE) en hausse de 71 %, à 353 M (2006 : 206 M ) Contribution des affaires

Plus en détail

Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation

Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation Deux chocs importants ont affecté le comportement des prix de détail des principaux pays

Plus en détail

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2010 1

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2010 1 GROUPE Comptes consolidés Au 31 décembre 2010 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES

Plus en détail

DOLLARAMA DÉCLARE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR L EXERCICE 2015 ET MAJORE SON DIVIDENDE DE 12,5 %

DOLLARAMA DÉCLARE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR L EXERCICE 2015 ET MAJORE SON DIVIDENDE DE 12,5 % Pour diffusion immédiate DOLLARAMA DÉCLARE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR L EXERCICE ET MAJORE SON DIVIDENDE DE 12,5 % MONTRÉAL (Québec), le 25 mars Dollarama inc. (TSX : DOL) («Dollarama» ou la «Société»)

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Paris, le 27 août 2009 Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Croissance organique hors essence et effet calendaire de +1,3% Quasi-stabilité de la marge d EBITDA en organique Résistance des

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2015. Premier semestre en ligne avec les objectifs de l année

Résultats du premier semestre 2015. Premier semestre en ligne avec les objectifs de l année Résultats du premier semestre 2015 Premier semestre en ligne avec les objectifs de l année Chiffre d affaires: 595 millions d euros, croissance organique de +4,1% Excédent brut opérationnel en hausse de

Plus en détail

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS POUR LE TRIMESTRE CLOS LE 31 MARS 2015. 5 mai 2015

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS POUR LE TRIMESTRE CLOS LE 31 MARS 2015. 5 mai 2015 CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS POUR LE 5 mai 2015 FAITS SAILLANTS La Société a connu un trimestre difficile. Pour le T1 2015, les produits, principalement touchés par des prix défavorables,

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Chiffre d affaires ajusté en hausse de +5,1 % à 2 813,3 millions d euros, croissance organique du chiffre d affaires ajusté de +3,8 % Marge opérationnelle ajustée de 630,0 millions

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 29 juillet 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,56 $ avec un ratio combiné de 91,6 %.

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 10/19 (F) 16 février 2010 Les notes d'information au public (NIP) s inscrivent dans

Plus en détail

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution.

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution. LA LETTRE AUX ACTIONNAIRES ÉTÉ 2009 N 2 MESSAGE DU PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE Madame, Monsieur, Cher actionnaire, J ai le plaisir de vous présenter le deuxième numéro de notre lettre aux actionnaires. Dans

Plus en détail

Communiqué de presse FY 2014-2015

Communiqué de presse FY 2014-2015 Communiqué de presse du 29 mai 2015 Huizingen, Belgique Confidentiel jusqu au 29 mai 2015 Communiqué de presse FY 2014-2015 (Résultats pour l exercice clôturé le 31 mars 2015) 1,8 de croissance du chiffre

Plus en détail

Bekaert réalise un chiffre d affaires 2007 record en croissance de 8,2%

Bekaert réalise un chiffre d affaires 2007 record en croissance de 8,2% Communiqué de presse Le 15 février 2008 Presse/Investor Relations Jacques Anckaert T +32 56 23 05 72 Rapport d activités au quatrième trimestre 2007 Bekaert réalise un chiffre d affaires 2007 record en

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE

RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE I. EVENEMENTS SIGNIFICATIFS DE LA PERIODE Le 1 er semestre de la société a été l occasion d un changement de direction de la société Anevia avec la nomination de Laurent Lafarge

Plus en détail

Les états financiers simplifiés 2010 sont disponibles sur notre site : http://www.devoteam.fr

Les états financiers simplifiés 2010 sont disponibles sur notre site : http://www.devoteam.fr DEVOTEAM annonce ses résultats 2010 : dynamisme de l activité ITSM, de l Europe du Sud et de la Russie. Hausse de 8% du CA et de 30% du résultat par action. Paris, le 1 er mars 2011 En millions d euros

Plus en détail

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur.

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Bienvenue. Des arguments qui comptent Les points forts des fonds de placement du Credit Suisse. De nets avantages Les fonds de placement:

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 30 juillet 2014 Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,53 $, avec un ratio combiné de 92,9

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

TENDANCES CONJONCTURELLES Fiche de travail

TENDANCES CONJONCTURELLES Fiche de travail De quoi s agit-il? Le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) est le centre de compétence de la Confédération pour toutes les questions fondamentales de politique économique. La situation économique actuelle

Plus en détail

Assystem réalise une très bonne performance en 2011 et consolide les fondamentaux de sa croissance future

Assystem réalise une très bonne performance en 2011 et consolide les fondamentaux de sa croissance future Assystem réalise une très bonne performance en 2011 et consolide les fondamentaux de sa croissance future Résultat opérationnel : 58,7M (+32%), soit un taux de marge de 7,7% Résultat net part du Groupe

Plus en détail

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014 Contacts Relations Investisseurs : Patrick Gouffran +33 (0)1 40 67 29 26 pgouffran@axway.com Relations Presse : Sylvie Podetti +33 (0)1 47 17 22 40 spodetti@axway.com Communiqué de Presse Axway : croissance

Plus en détail

PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40»

PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40» Communiqué de presse 24 juin 2014 PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40» Les entreprises du CAC 40 ont souffert en 2013 de l euro fort Paris, le 24 juin 2014 Ricol Lasteyrie Corporate Finance

Plus en détail

Petit Déjeuner des PME et des Start-up

Petit Déjeuner des PME et des Start-up Advisory Petit Déjeuner des PME et des Start-up Méthodes d'évaluation et facteurs clés influençant la valeur d'une transaction Confidentiel Intervenant Samuel Babey Directeur Corporate Finance Responsable

Plus en détail

LETTRE AUX ACTIONNAIRES

LETTRE AUX ACTIONNAIRES LETTRE AUX ACTIONNAIRES Commentaire sur l évolution des affaires du Groupe VZ au 1 er semestre 2014 VZ Holding SA Beethovenstrasse 24 8002 Zurich GROUPE VZ : PREMIER SEMESTRE 2014 Madame, Monsieur, chers

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Toronto, ONTARIO (Le 30 juillet 2009) Genworth MI Canada Inc. (TSX : MIC) a présenté aujourd hui des résultats solides

Plus en détail

Le financement des retraites: une problématique clé de la finance d entreprise

Le financement des retraites: une problématique clé de la finance d entreprise GESTION DES RETRAITES Le financement des retraites: une problématique clé de la finance d entreprise Ces dernières années, la gestion du risque liée au poids des retraites a pris une place de plus en plus

Plus en détail

Bruxelles le 31 août 2010 -

Bruxelles le 31 août 2010 - RENTABILIWEB Progression record du chiffre d affaires et des résultats au 1 er semestre 2010 Croissance organique très dynamique : CA +39% Excellente progression des performances opérationnelles : EBITDA

Plus en détail

RALLYE. Résultats semestriels 2013

RALLYE. Résultats semestriels 2013 Paris, le 26 juillet 2013 RALLYE Résultats semestriels 2013 Bonnes performances sur ce semestre marquées par : La forte croissance des ventes totales de Casino (+37%) ainsi que du ROC (+51,9%) au premier

Plus en détail

Orolia annonce ses résultats annuels 2007

Orolia annonce ses résultats annuels 2007 Orolia annonce ses résultats annuels 2007 Un chiffre d affaires consolidé en hausse de 47% par rapport au chiffre d affaires reconstitué 1 de 2006 Paris, le 30 avril 2008 - Orolia SA (NYSE Euronext Paris

Plus en détail

2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée.

2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée. COMMUNIQUE DE PRESSE 6 décembre 2013 Résultats annuels 2013 2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée. Volume d activité Villages stable à taux

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008 1 Assemblée générale mixte du 3 juin 2008 3 juin 1993 3 juin 2008 2 15 e anniversaire de l introduction en bourse d Hermès 3 La société de Bourse Ferri en charge de l introduction en bourse d Hermès écrivait

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 2 novembre 2011 Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Résultat opérationnel net par action de 0,97 $ attribuable aux résultats en assurance

Plus en détail

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2014. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2014

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2014. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2014 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Allianz Suisse Vie Compte d exploitation 1 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle

Plus en détail

Principales tendances des statistiques internationales BRI 1

Principales tendances des statistiques internationales BRI 1 Principales tendances des statistiques internationales BRI 1 En collaboration avec des banques centrales et autorités monétaires du monde entier, la BRI compile et diffuse plusieurs séries de statistiques

Plus en détail

Commentaire du rapport semestriel 2014

Commentaire du rapport semestriel 2014 Commentaire du rapport semestriel 2014 Janvier juin 2 PostFinance SA Commentaire du rapport semestriel 2014 Mieux accompagné PostFinance a pris un bon départ en tant que société anonyme. Malgré le recul

Plus en détail

Création d une agence de communication interne _Au cours de ces dernières années, l équipe Marketing-Communication de Galexis a dû faire face à d

Création d une agence de communication interne _Au cours de ces dernières années, l équipe Marketing-Communication de Galexis a dû faire face à d Création d une agence de communication interne _Au cours de ces dernières années, l équipe Marketing-Communication de Galexis a dû faire face à d importants changements. Dans le cadre de la gestion du

Plus en détail

Résultats annuels de l exercice 2004-2005. Paris, le 19 octobre 2005

Résultats annuels de l exercice 2004-2005. Paris, le 19 octobre 2005 Résultats annuels de l exercice 2004-2005 2005 Paris, le 19 octobre 2005 1 Sommaire Les perspectives annoncées en fin du premier semestre ont été réalisées Chiffres clés de l exercice 2004-2005 Résultats

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1 Paris, 5 mai 2015 Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1 Croissance du chiffre d affaires : +5,3% à périmètre et change courants (+2,3%

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E DEXIA ANNONCE LES RÉSULTATS DE LA REVUE STRATÉGIQUE DE FSA FSA QUITTE LE SECTEUR DES ABS ET SE CONCENTRE SUR LE MARCHÉ DES SERVICES FINANCIERS AU SECTEUR PUBLIC RENFORCEMENT

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 27 août COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES 1 er SEMESTRE BONS RÉSULTATS COMMERCIAUX ET AMÉLIORATION DES RÉSULTATS FINANCIERS DE BOUYGUES TELECOM DYNAMISME DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION À L INTERNATIONAL

Plus en détail

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012.

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012. Communiqué de presse Lille, le 29 juin 2012 Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014 Pour le semestre clos au 31 mars 2012. L Entreprise organise une conférence téléphonique

Plus en détail